DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Ssisska

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Mise à l'épreuve de la foi [Myriem] EFZvhIHe_o
    Gazette des cendres
    Hiver 2022-2023
    Lire le journal
    #1
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Titre du rp
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Dante
    Dante
    Messages : 36
    crédits : 130

    Info personnage
    Race: Oni
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t980-le-demon-des-rocheuses-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1017-memoire-d-un-vrai-croyant-dante#7688https://www.rp-cendres.com/t1018-pelerinage-vers-la-terre-sainte#7689
  • Jeu 8 Déc - 19:31
    Mise à l'épreuve de la foi
    Mise à l'épreuve de la foi

    30 octobre de l'an 3
    Massif des Rôcheuses
    Célestia, les Portes d'Argents


    Lieu absolument sacré pour tout Shoumeien qui se respecte, les Portes d'Argents et les gigantesques statues des Divins sont les symboles de  l'ascension des pèlerins. La consécration n'est plus très loin comparé à ce qui a déjà été gravit et pourtant elles semblent encore si loin, comme éternellement inaccessible pour le commun des mortels. Celestia est aussi le dernier bastion de liberté encore debout à Shoumei, la population et les croyants qui n'ont pas cherchés exil auprès du Reike ou de la République, s'amassent devant et au sein de l'immense complexe religieux en grand nombre. Des familles entières, des enfants, des innocents pour la plupart qui ont tout perdu du jour au lendemain si ce n'est leur foi qui demeure inflexible, inébranlable même en ces heures sombres. C'est une véritable foule qui s'entasse à tous les étages, pas sûr que la montagne ait déjà connu une telle activité dans son histoire. La volonté des Titans continuent d'insuffler l'espoir dans le coeur des Shoumeiens, le Nouvel Ordre s'occupe simplement de guider la voie vers la rédemption.

    Outre un lieu de pèlerinage important, le sanctuaire est aussi devenu le quartier général des derniers résistants. Ceux qui ont refusé de plier le genou devant l'envahisseur et qui sont tout aussi déterminés à reprendre leurs terres. Le Nouvel Ordre n'est pas parfait c'est vrai, mais il a au moins le mérite de se battre pour ses convictions et pour le salut du peuple. Il est l'étendard de la vraie foi, la seule qui vaille la peine qu'on se batte pour elle, la seule qui peut apporter la paix au Sekai. Dante y croit dur comme fer et sa foi s'est très largement renforcée depuis sa rencontre avec le Haut-Prêtre. De toute évidence, le chef de l'ordre ne laisse personne vraiment indifférent. Que ce soit en bien ou en mal. Et puis dans son cas, leur rencontre fut plutôt... incandescente ? Après avoir quitté les montagnes qui l'ont vu naitre, il a marché encore et encore jusqu'à parfaire son ascension jusqu'au sanctuaire des Divins où il a prêté allégeance à l'ordre, mettant ses talents et sa lame au service de ceux qui sont dans le besoin.

    Les journées se ressemblent, les gens affluent quasiment tous les jours et il faut leur trouver une place pour s'installer et veiller à qu'ils ne manquent de rien. Dante n'est pas très bon pour se mêler à la populace bien qu'il le fasse lorsque c'est nécessaire. De nature solitaire et assez introverti, il préfère le calme et sa propre compagnie lorsqu'il n'est pas occupé à chercher le moindre prétexte pour croiser le fer avec quiconque oserait relever le défi. Il s'avère que la plupart des membres de l'ordre sont absents aujourd'hui, lui qui préférerait être sur la route, se retrouve donc à faire le vigile afin de s'assurer que rien ne trouble la paix ambiante. Et que seul les plus méritants reçoivent l'autorisation d'aller plus loin voir même qu'ils reçoivent la chance de rencontrer le Haut-Prêtre en personne. Un endroit calme en hauteur avec une vue dégagée à la fois sur la population plus bas et sur les derniers escaliers qui mènent à la gigantesque porte qu'il garde pour le moment, voilà un endroit qui lui sied à ravir. C'est donc ici qu'on peut le retrouver ce matin, émergeant tout juste de son sommeil alors que les premières neiges de l'année tombent délicatement sur sa peau. Un unique manteau de fourrure lui servant de couverture pour le protéger du froid pendant la nuit. Il se redresse silencieusement pour venir s'asseoir sur le rebord du mur d'enceinte, son pendentif en croix qui pend à son cou. Kar'ath est déjà là évidemment, la lame plantée dans la pierre.

    « J'ai bien cru que t'allais jamais te réveiller. Ça ne m'aurait pas déplu d'ailleurs. »
    « Je t'emmerde. »
    « Sympas ! C'est moi ou ton bras est encore plus moche que d'habitude, aujourd'hui ? »
    « T'occupe pas de ça, je gère. »

    Un bien vilain mensonge, la maladie prend de plus en plus de place et le démon le sait. Le temps fera son office si Dante ne trouve pas de solution, pourtant ça ne semble pas être sa priorité dans l'immédiat. Après tout, tant que ça ne le gène pas pour se battre et que les douleurs se font rares, alors pas de raison de s'inquiéter. Pour le moment. En portant son regard en contrebas, observant les allées et venues, il aperçoit des enfants s'amuser à lui faire des grands gestes avec leurs bras, certainement pour lui faire remarquer qu'il ne passe pas vraiment inaperçu sur son perchoir. Ce qui ne manque pas de le faire discrètement sourire d'ailleurs.

    CENDRES





    Dante parle en #cc6600
    Kar'ath parle en #cc0000
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 316
    crédits : 976

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mer 14 Déc - 18:10
    Mise à l'épreuve de la Foi

    Feat Dante

    30 octobre de l'an 3
    Massif des Rôcheuses
    Célestia, les Portes d'Argents

    Mon pélerinage, ma quête spirituelle avait commencé dès lors que ma route avait croisé celle de la grande oratrice de Xo’Rath, Morndrizel m’avait conquise, rien de sexuel dans la fascination qu’elle avait exercé sur moi mais du respect et la gratitude de m’avoir ramenée aux fondamentaux de mon existence. Par son intervention j’avais choisi de revenir à Mael, d’affronter le diable du Reike par les cornes.

    L’ascension était complexe pour la néophyte que je suis, la montagne n’est pas ma compagne de prédilection et si je me suis endurcie ses deux dernières années cela reste limité. Le froid que je rêvais de retrouver quand j’étais en République ou dans le désert Reikois est mordant et brûle la peau que je ne parviens pas à cacher. Le temps tourne, le ciel est bas, l’ambiance rafraîchit, nul besoin d’être experte pour savoir que le blizzard va souffler et qu’il va faire une température glaciale. Le sommet est encore a deux heures j’imagine, j’ai fait halte la nuit passée pour dormir tant bien que mal, par période de quelques minutes mais j’avais bien trop froid pour dormir vraiment.

    Ma jument renacle et peine, cela a beau être un animal costaud, rustique, elle lutte elle aussi contre ce temps qui nous est défavorable. Les minutes s’égrènent et nous ne progressons pas, je ne vois rien bouger, le sommet est toujours aussi loin semble-t-il. Le silence est oppressant en ce lieu, personne ne voyage seul, personne n’est assez fou pour tenter de monter à Celestia seul, mais la foi déplace des montagnes dit-on alors j’ai confiance en mon but, je dois avancer.

    Je persiste et signe, j’avance collée à ma jument, elle me protège des rafales de vent, la neige tombe a gros flocons et mouille mes affaires, alourdit ma cape. Mes bottes commencent à prendre l’humidité aussi et si le froid gagne mes doigts de pieds je vais devoir m’arrêter, les réchauffer pour éviter qu’ils ne gèlent. Suis-je folle? Mon regard porté vers les hauteurs me dit que non, je dois continuer.

    Il y a un morceau de route qui longe une ravine, glace, neige, vent… Idéal pour un scénario catastrophe qui hélas finit par se présenter à moi. Alors que nous contournons un escarpement rocheux j’entends une sorte de grondement. Je suis surprise cela ne ressemble pas à un cri d’animal et pourtant mon sang se fige, la peur s’empare de moi. Et alors même que je n’ai pas le temps de réagir je comprends ce qu’il se passe, sur les hauteurs, des énormes blocs de roches se sont mis à rouler, sous le poids de la neige, l’action du vent… Et cela crée une avalanche.

    Je sais qu’il ne faut pas hurler, que cela ne sert à rien en un sens mais la panique s’empare de moi et je crie à plein poumons ma panique, mon cri dans le silence matinal résonne et trouve un echo qui l’amplifie avant que le grondement de l’avalanche ne le fasse taire. Est-ce la fin? La coulée de neige fond sur moi et je ne vois pas d’échappatoire. Alors j’invoque par réflexe ma magie et je crée un bouclier d’eau qui me protège et protège ma jument. La bulle est solide je le sais mais la coulée est violente et ma jument a peur, je dois gérer tout cela et c’est rapidement épuisant, comment sortir de la dessous surtout une fois que la coulée a terminée sa route et pris une nouvelle position? Le silence de nouveau est assourdissant.


    Message 1
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Dante
    Dante
    Messages : 36
    crédits : 130

    Info personnage
    Race: Oni
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t980-le-demon-des-rocheuses-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1017-memoire-d-un-vrai-croyant-dante#7688https://www.rp-cendres.com/t1018-pelerinage-vers-la-terre-sainte#7689
  • Sam 17 Déc - 16:18
    Mise à l'épreuve de la foi
    Mise à l'épreuve de la foi

    30 octobre de l'an 3
    Massif des Rôcheuses
    Célestia, les Portes d'Argents


    Il tend les bras au-dessus de sa tête et s'étire longuement pour réveiller ses muscles. Enfin, il se relève et enfile son manteau en peau sur ses épaules, ce qui ne devrait pourtant pas être suffisant à le protéger du froid mordant mais heureusement, l'Oni a l'habitude des températures et des environnements extrêmes. Il en a vu d'autre dans les Rôcheuses et au fil des années, son corps s'est crée une résistance naturelle à la météo notamment. Ce qui ne l'empêche pas de ressentir les effets les plus néfastes du froid et de la neige quand même. Il inspire puis expire, son souffle chaud provoquant une fine vapeur blanchâtre dans l'air. Il pose sa main gauche sur le manche de sa lame et l'extirpe de la roche dans laquelle il l'avait laissé hier soir. L'artefact lui, semble complètement insensible aux intempéries, le voile de magie autour semble éloigné le froid et aussitôt faire fondre la neige qui se déposerait dessus.

    Avant même qu'il n'ait le temps de faire quoi que ce soit d'autre, un puissant grondement attire immédiatement son attention. Ce sont aussi les risques que l'on peut aisément retrouver en montagne en cette partie de l'année, les avalanches ne sont pas si rares que ça. D'ailleurs, depuis sa position assez surélevée, il n'a aucun mal à suivre la terrifiante descente. Le fait est qu'il y a des civils dans la zone et que cela peut-être particulièrement dangereux si personne n'intervient. Bien que la plupart des familles ayant trouvé refuges ici peuvent se réfugier dans des grottes et cavernes, les voyageurs ne sont pas rares et tous n'ont pas la chance d'avoir un abri sec. Un cri strident résonne dans la vallée rocheuse et l'écho fini par arriver jusqu'à lui sur son perchoir, ce qu'il redoutait venait d'arriver, quelqu'un était au mauvais endroit au mauvais moment. Et une avalanche en général, ça ne pardonne pas.

    « Les catastrophes naturelles de bon matin, j'adore. Respire-moi ça, Dante. La douce odeur de la peur. »

    Dante ne répond pas, il n'a pas le temps. D'un geste, il accroche sa volumineuse épée dans son dos puis fléchit les genoux pour bondir avec force dans les airs. Il se réceptionne plus loin sur le bord d'une falaise complètement recouverte de neige, il s'accroche au bord afin de dévaler rapidement la paroi et revenir plus bas sur le sentier. Il se rend à l'évidence, il ne sera pas assez rapide pour arriver avant l'impact mais en se dépêchant peut-être qu'il sauvera ce qui peut encore l'être. Il entend la neige s'écraser non loin et serre les dents. Deux enfants qui fuient se mettent en travers de son chemin.

    « M'sieur vite ! Là-bas, il y a une dame sous la neige ! J'lai vu ! Il faut l'aider ! »
    « Restez pas là, c'est dangereux. Allez-vous mettre en sécurité. »

    Les enfants s'exécutent et se remettent en chemin pour retrouver leurs familles. Il arrive près d'une ravine, maintenant presque entièrement ensevelie par la roche et la neige. De toute évidence, il arrive trop tard. C'est en tout cas ce qu'il croit mais il ne se démonte pas pour autant et s'approche, cherchant des traces ou un quelconque signe de vie dans un mince espoir un peu naïf.

    « Il y a quelqu'un ?! Vous m'entendez ?! »
    « Bien sûr que non, personne t'entend imbécile. Tu perds ton temps. »

    Il se place au sommet d'un tas de neige un peu plus haut que les autres. Assez pour que cela paraisse bizarre et que cela attire tout de suite son attention. Et à défaut d'avoir des outils à sa disposition, il commence à déblayer à la force de ses poings. Litérallement, mettant de violents coups dans la poudreuse solide pour former des trous dans la neige à la recherche de la personne ayant poussé un hurlement, il y a quelques minutes à peine. Aussi surprenant que ça puisse paraître, les coups sont assez puissants et assez efficaces. Il avance même assez rapidement. Son poing fini par frapper quelque chose de très résistant, ce qu'il prend d'abord pour un morceau de roche n'en est rien. En y regardant de plus près, il s'agit d'un bouclier magique. Il ne s'agit donc pas de n'importe quel voyageur. Il s'active d'autant plus et redouble d'effort afin de balayer la surface du dôme aqueux afin de l'en libérer du poids qui l'accablait.

    « Vous allez bien ? Prenez ma main. »

    Il pose son regard sur la femme qui semble s'épuiser à maintenir sa protection, complètement frigorifier. Il se penche pour lui tendre sa main droite afin de l'aider à sortir. Une véritable miraculée, tout le monde ne peut pas se vanter d'avoir survécu à une avalanche aussi importante soit-elle. Un signe des Divins ? C'est encore un peu tôt pour le dire.

    CENDRES





    Dante parle en #cc6600
    Kar'ath parle en #cc0000
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 316
    crédits : 976

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Sam 24 Déc - 11:39
    Mise à l'épreuve de la Foi

    Feat Dante

    30 octobre de l'an 3
    Massif des Rôcheuses
    Célestia, les Portes d'Argents

    Je maintiens ma magie et le dôme d’eau au-dessus de nous tout en me demandant qu’elle pouvait être la sortie de ce guêpier. Etait-ce ainsi et si rapidement que ma quête allait se terminer? Etais-je déprimée à cette idée? Pas le moins du monde et c’était ce qui me perturbait le plus en réalité.
    J’étais presque arrivée au sommet de la montagne qui dissimulait Celestia aux yeux des infidèles et ma course semblait terminée.

    Ma magie pouvait maintenir cette protection encore longtemps mais ce n’était pas la bonne solution maintenant que l’avalanche avait terminée sa course folle vers les flancs de la montagne pour rejoindre la vallée peut-être même. La jument à mes côtés commençait à s’impatienter et mes mots d’encouragements ne semblaient pas franchement la convaincre que tout allait pour le mieux. Après je ne parlais aux animaux que comme le commun des mortels, en sachant pertinemment qu’ils n’entendaient pas grand chose des paroles mais saisissent des intonations au mieux.

    Comment bouger cette masse de neige au-dessus de nous sans provoquer un nouvel éboulement plus bas.
    J’en suis à ce moment de mes réflexions quand je réalise que la masse bouge de nouveau mais pas de manière naturelle si je puis le dire ainsi, la neige bouge et je vois bientôt apparaître une main qui la pousse. Rapidement la neige vole et s’envole et bientôt un poing ferme s’abat sur mon bouclier, pas de quoi l’ébranler mais de quoi activer ma jument qui se rappelle à moi et à son penchant claustrophobique peut-être.

    Je ne dis rien, me concentrant sur mon bouclier et à l’apaisement de l’animal à mes côtés. Je vois bientôt une masse sé découper dans la lumière du jour, à contrejour d’abord, est-ce une créature démoniaque au dessus de moi? Non pas du tout, c’est un être de providence venu nous aider. Un sourire apparaît naturellement sur mon visage.

    Je relâche une partie de mon bouclier pour le laisser passer et je me relève pour me saisir de cette main tendue, je ne me sens pas menacée ou agressée, ses intentions me paraissent bonnes.

    - Je vais bien mieux maintenant. Merci.

    Je saisis le poignet pour m’extraire du dôme que je maintiens car il va falloir faire sortir ma jument de la dessous aussi. Une fois sortie j’inspire à grandes goulées l’air frais extérieur.

    - On se sent mieux au grand air que sous cette masse de poudreuse. Les divins vous envoient sûrement, ma quête n’est donc pas encore terminée.

    Je me sens satisfaite et rassurée en même temps. Néanmoins je regarde ma jument et je m’interroge.

    - Je peux encore maintenir ce dôme un temps mais je ne sais pas comment faire sortir ma fidèle jument. Si je peux abuser de votre aide encore un moment?

    Et de sourire doucement, pour montrer mon besoin réel de soutien.

    - Je suis Myriem et vous? Elle c’est Jovena.

    Etrangement pour la première fois de ma vie je ne voyais d'intérêt à venir donner mon titre, ici, il n'avait pas de sens et n'était pas une fin en soit. il était mien, faisait partie de moi mais pour l'heure je n'en avais pas l'utilité.


    Message 2
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Dante
    Dante
    Messages : 36
    crédits : 130

    Info personnage
    Race: Oni
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t980-le-demon-des-rocheuses-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1017-memoire-d-un-vrai-croyant-dante#7688https://www.rp-cendres.com/t1018-pelerinage-vers-la-terre-sainte#7689
  • Dim 25 Déc - 20:51
    Mise à l'épreuve de la foi
    Mise à l'épreuve de la foi

    30 octobre de l'an 3
    Massif des Rôcheuses
    Célestia, les Portes d'Argents


    Il se saisit de cette main en route et fait en sorte de l'aider à s'extirper des conséquences fâcheuses de cette avalanche. Dans son empressement de venir en aide il ne s'en était pas rendu compte, ses vêtements sont recouverts de poudreuse par endroit. Sans oublier la neige qui continue de tomber en continu sur ses cornes et son manteau de fourrure. Il lui rend son sourire lorsqu'elle mentionne les divins, ironiquement amusant lorsqu'il se fait la réflexion qu'il soupçonnait lui aussi un signe des divins dans cette entreprise pourtant malheureuse au départ. Il tique brièvement lorsqu'elle évoque sa quête mais ne relève pas immédiatement.

    « Qui sait. Mais de nous deux, vous êtes la miraculée. Tout le monde ne peut se vanter d'avoir survécu à une avalanche. Si les Divins ont de l'intérêt pour quelqu'un ici, c'est bien vous. »

    Il dépose ses yeux sombres sur la jument de la voyageuse et acquiesce de la tête. De toute évidence, s'il était facile pour une femme de s'extirper de ce trou il l'était beaucoup moins pour un animal de cette taille. Il devrait pouvoir aider avec ça. Il s'assure que la jeune femme ne soit plus en danger et l'Oni fait le chemin inverse pour s'engouffrer lui-même dans la cavité neigeuse. Il répond pendant sa descente et fini une fois à l'intérieur.

    « Enchanté, Myriem. Je suis Dante. Et toi, tu es Jovena donc. Cela risque de prendre un certain temps de déblayer un chemin à la main. Je vais sortir votre jument moi-même. Je vais avoir besoin que vous désactiviez votre dôme quand je vous le dirais. »

    Il dépose sa main sur le flanc de la jument puis la seconde sur son chanfrein. Il est incapable de discuter avec les animaux si tant est que c'est possible, néanmoins il est capable de ressentir certaines de ses émotions les plus vives comme la peur et son impatience. Tout naturellement, elle non plus n'a aucune envie de croupir ici plus longtemps. Il caresse l'animal et prend son temps pour essayer de la calmer afin de se rendre la tâche bien plus simple. Il lève la tête vers Myriem.

    « Allez-y. »

    Il glisse une main sur le ventre de l'animal et il enlace calmement son cou de son bras noirâtre. Il se tient prêt. Lorsque le dôme disparaitra et avant que la cavité soit entièrement ensevelie avec eux à l'intérieur, il fléchit les genoux et bondit avec force dans les airs avec l'animal dans les bras pour sortir rapidement du trou. Peu subtile c'est vrai mais terriblement efficace comme on peut s'y attendre de l'Oni. Et puis le gain de temps ne peut être négligé. Quoi que le décollage n'était pas le plus difficile, l'atterrissage avec un animal paniqué dans les bras risque d'être bien plus embêtant. Il se réceptionne comme il peut, un peu plus loin sur le sentier montant vers le sanctuaire. Puis dépose calmement l'animal agité sur le sol, il attrape ses rênes pour la tenir fermement et s'assure qu'elle ne glisse pas vers le vide en essayant de retrouver son calme.

    « Shhh. Je sais, pardon. Tu as eu peur. »

    Lorsqu'il arrivera plus ou moins à reprendre le contrôle de la situation, il guidera l'animal en lieu sûr et jusqu'à sa propriétaire pour lui rendre en main propre.

    « C'est une jument courageuse qui vous accompagne, décidément vous êtes une femme très chanceuse, Myriem. Est-ce que ça va aller ? Vous devez mourir de froid. L'ascension est encore plus dangereuse à ce moment de l'année. Nous pourrons nous abriter un peu plus haut, vous pourrez vous réchauffer près du feu. Je peux vous guider. »

    Il dépose à nouveau sa main sur le flanc de l'animal et sourit à la jeune femme qui a toute son attention dans l'attente de sa réponse.

    CENDRES





    Dante parle en #cc6600
    Kar'ath parle en #cc0000
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 316
    crédits : 976

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Dim 8 Jan - 19:00
    Mise à l'épreuve de la Foi

    Feat Dante

    30 octobre de l'an 3
    Massif des Rocheuses
    Célestia, les Portes d'Argents

    Étrange de voir son interlocuteur sourire quand on parle des divins, mais d’un autre côté, vu l’endroit où nous nous croisons, n’est-ce pas forcément un signe de leur part? Je respire une grande goulée d’air cependant avant de répondre. J’ai besoin de reprendre mes esprits et de maintenir encore ce dôme pour protéger ma jument.

    - La compassion ou leurs desseins nous échappent je le crains. Mais je m’estime chanceuse que quelqu’un fût à portée de voix pour venir nous extraire de la dessous car je ne voyais pas comment j’allais pouvoir réussir un tel exploit.

    Il s’était finalement présenté, Dante, prénom atypique s’il en est mais qui sonnait bien pour cet oni. J’écoutais ses instructions et je m’interrogeais sur ce qu’il allait faire.

    - La sortir vous-même? Mais comment allez vous réussir cela?

    J’étais tellement peu au fait des différentes prouesses martiales possibles que je ne comprenais pas ce qu’il pouvait faire et encore moins comment il pouvait le réussir. Mais j’étais d’un naturel confiant alors vu qu’il semblait convaincu de lui, j’ai acquiescé et fait ce qu’il me demandait au bon moment. J’ai donc baissé mon bouclier d’eau à sa demande, je craignais de voir la neige ensevelir ma belle et douce Jovena et lui avec mais… il n’en fut rien.

    J’étais, je dois le concéder, sous le choc par la prouesse réalisée sous mes yeux. Il s’était saisi de la jument, déjà peu rassurée et… il avait pris son envol avec elle alors que sous eux la neige reprenait pour un temps court sa route plus bas. Quand il retomba au sol, la jument était littéralement effrayée mais elle ne partit pas en courant et donc resta en vie.

    Je ne bouge pas durant toute sa manœuvre, je ne souhaite pas perturber quoi que ce soit, j’observe admirative et… sonnée? Malgré tout un détail m’a interpellé, quand il s’est retrouvé au sol, sa cape s’était soulevée et j’avais vu sa main gauche, sa peau était étrange, grisâtre, abimée, elle différait du reste de son corps visible. Qu’était ce? Serait-ce une sorte de particularité de naissance? Une maladie? Autre chose? Ma curiosité de guérisseuse était touchée mais ce n’était pas l’heure ni le moment de demander quoi que ce soit.

    C’est quand il me reparle et me demande comment je vais que je réalise que je suis totalement groggy par le froid qui s’est insinué en moi sans que je ne le réalise. Je bouge mes mains et c’est assez douloureux, le froid s’est vraiment imprégné durant le temps ou j’ai maintenu mon bouclier, je n’ose ôter mes gants pour voir mes doigts. Alors je bouge mes jambes et fait tourner mes chevilles, ce n’est guère mieux, quand à mes orteils je ne les sens pas vraiment. Voilà donc que je grimace.

    - Je crains que mon immobilité n’ait des conséquences fâcheuses sur mes extrémités si je ne les réchauffe pas très rapidement. Et je n’ai pas la moindre envie de devoir forcer la prolifération des cellules pour les régénérer par magie. J’aimerais autant prévenir que guérir, j’ai vu combien souffraient ceux que je soignais de gelure.

    Je regarde vers le sommet et interroge Dante.

    - Si vous pouvez me guider près d’un feu je pense que je peux encore marcher un moment mais guère plus, malgré l’épaisseur de mes affaires et bottes, le froid et l’humidité sont bien présents. Je saurais tenir et avancer sans me plaindre. Mais aurais-je le droit d'entrer là haut? Je... je craignais de devoir subir je ne sais quelle épreuve pour avoir la chance de rentrer dans l'antique cité.

    Je dis cela à moitié en souriant, à moitié inquiète en réalité. Après tout Morndrizel ne m'a rien expliqué de plus hormis le chemin pour accéder à ce refuge pour le Nouvel Ordre.

    Message 3
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Dante
    Dante
    Messages : 36
    crédits : 130

    Info personnage
    Race: Oni
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t980-le-demon-des-rocheuses-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1017-memoire-d-un-vrai-croyant-dante#7688https://www.rp-cendres.com/t1018-pelerinage-vers-la-terre-sainte#7689
  • Mar 10 Jan - 19:08
    Mise à l'épreuve de la foi
    Mise à l'épreuve de la foi

    30 octobre de l'an 3
    Massif des Rôcheuses
    Célestia, les Portes d'Argents


    Être à portée de voix. Tout est relatif, c'est plutôt le fracas de l'avalanche qui l'a attiré et ses capacités hors normes qui ont fait qu'il est arrivé avant qu'il ne soit trop tard. Et encore, il n'a pas été assez rapide pour prendre la coulée de neige de vitesse. Il est vif mais, pas autant. Si Myriem n'avait pas été capable de former un bouclier et de gagner du temps, il n'aurait sûrement rien pu faire pour elle. Fort heureusement, il y a eu plus de peur que de mal à l'image de cette jument effrayée qu'il peine à calmer après l'avoir sorti de sa tombe de glace. L'important c'est qu'elle soit en vie, autant que Myriem s'ils se pressent de faire quelque chose au sujet de ces gelures qui gagnent du terrain à chaque seconde. Néanmoins, elle mentionne quelque chose qui suscite son attention pendant quelques instants. Elle lui fait comprendre qu'elle serait capable de régénérer ses cellules par magie, le terme est peut-être un peu compliqué pour un Oni qui a passé toute sa vie dans les montagnes mais il comprend tout de même le nécessaire. Il aurait donc à faire à une guérisseuse doublée d'une mage assez talentueuse pour lever et maintenir un bouclier assez solide pour encaisser une avalanche, aussi petite soit-elle.

    « Les gelures peuvent être très graves, mais visiblement je ne vous apprends rien. On devrait pouvoir trouver une grotte pour vous abriter et un feu pour vous réchauffer. Suivez-moi. Faites attention à où vous mettez les pieds, le chemin est étroit par ici. »

    Sur ces mots, il tente de faire tourner la jument sur elle-même pour la faire changer de direction, vers le sommet. Alors qu'il commence à peine à ouvrir la voie en tirant l'animal derrière lui, la jeune magicienne l'interroge au sujet du sanctuaire. Il semble légèrement tiquer de la tête à la question, lui glissant un bref regard avant de reprendre sa marche. Honnêtement, il n'avait pas vraiment réfléchi à la raison de la présence d'une magicienne aussi talentueuse à Célestia mais maintenant qu'il est là, cela semble absolument évident. Elle n'a pas l'air d'une simple refugiée, cherchant asile auprès des divins ou la protection du Nouvel Ordre. Cette femme cherche donc à entrer dans l'antique cité. Le hasard fait bien les choses, puisqu'il gardait la porte il y a encore quelques minutes.

    Il marque un petit silence avant de lui répondre.

    « La foi est la clé qui vous ouvrira les portes du sanctuaire, Myriem. Vous n'êtes pas la première et vous ne serez pas la dernière à essayer de surmonter l'ascension. J'espère ne pas être trop indiscret mais, je suis curieux. Pourquoi souhaitez-vous atteindre le sommet de Célestia exactement ? »

    Le colosse lui laisse à nouveau tout le temps nécessaire pour s'exprimer si elle le souhaite, pendant qu'il guide le chemin sur ce chemin périlleux qu'il commence à plutôt bien connaître maintenant. Outre la taille de l'Oni ou les marques à son bras gauche, difficile de manquer la large épée sombre comme la nuit qu'il traine lourdement dans son dos par-dessus sa cape en fourrure surotut maintenant qu'il est de dos. Disons que l'Oni n'a pas grand-chose d'un Oni bien qu'il n'ait pas exprimé clairement son lien avec le Nouvel Ordre notamment. Le Démon à l'intérieur ne semble pas vouloir se manifester pour le moment, aussi curieux que ça puisse paraître.

    Quoi qu'il en soit, la magicienne et le guerrier grimpent encore pendant une bonne dizaine de minute à un rythme correct, Dante semble savoir exactement ce qu'il fait. L'entrée d'une grotte se déssine dans la façade rocheuse un peu plus loin sur leur gauche, assez large pour amener la monture de Myriem avec eux. La grotte est éclairée par intervalles avec des torches accrochées aux murs et semble plus profonde qu'on aurait pu le croire aux premiers abords, celle-ci se divisant en plusieurs couloirs et embranchements. A l'intérieur au moins, ils se protègent des rafales de vents glaciales et des températures dangereusement basses. Ici et là, ils croisent des familles de réfugiés venus des quatre coins du pays dans l'espoir de trouver miséricorde auprès des Dieux. Si le Nouvel Ordre fait ce qu'il peut pour protéger ces gens en leur offrant un endroit où dormir ainsi qu'un repas chaud, la misère est toujours bien présente malheureusement. Ces gens ont tout perdu et on ne peut pas dire que c'est la joie qui règne dans ce lieu.

    Certaines personnes remarquent Dante et le reconnaissent. Quelques-unes s'agenouillent et se mettent à prier à son passage, exprimant leurs gratitudes alors que pourtant il ne semble avoir rien fait de spécial. Un comportement qui peut surprendre et même choquer aux premiers abords. Il n'est en rien un Dieu pour ces gens, plutôt un protecteur. En l'absence de certains membres de l'ordre à Célestia, l'Oni a pris très à coeur sa mission. Il s'est occupé d'installer certaines familles dans ces grottes, apportant son aide pour certaines tâches et aidant à distribuer à manger pour tout le monde, entre autre. Quitte à partager sa propre assiette avec les plus nécessiteux. La peine de ces gens l'a profondément atteint, plus qu'il ne l'avouerait à cause d'une certaine fierté mal placée. Il a pris l'habitude de venir en aide à ces gens, de se rapprocher du peuple et ils ont pris l'habitude de l'en remercier.

    Dans un enfoncement un peu à l'écart, ils trouveront un feu allumé et deux enfants qui se réchauffent près de celui-ci. Ils remarquent immédiatement l'Oni alors qu'il accroche la sangle de Jovena à l'entrée pour qu'elle puisse se reposer et profiter de la chaleur ambiante. Dante invite la magicienne à aller se réchauffer près du feu, il l'a suit de près en baissant la tête pour ne pas se manger le plafond un peu plus bas ici. Il retire son épée et la coince contre un mur à l'entrée alors que les enfants l'interpellent.

    « M'sieur vous êtes de retour ! T'as vu ? Je t'avais dit qu'il allait retrouver la dame sous la neige ! C'est un super-héros ! » Dit un enfant à son ami à côté de lui.
    « N'importe quoi ! C'est moi je t'ai dit qu'il allait la sauver ! » Répond le deuxième alors qu'ils s'apprêtaient à partir dans un débat interminable.

    L'Oni grogne un coup en s'installant près du feu, pas d'humeur à gérer une querelle d'enfants. Il leur fait signe de déguerpir de la main.

    « La dame a besoin de se reposer et vous faites trop de bruit. Allez jouer ailleurs. »

    Les enfants hochent frénétiquement la tête et se lèvent avant de quitter la pièce, le grognement semble avoir fait son effet même si ils ont plutôt l'air de le prendre à la rigolade.

    « Content d'voir que vous allez bien m'dame ! » Dit le premier avant de s'en aller avec son ami.

    Maintenant que le calme semble revenu, Dante en profite pour récupérer du petit bois qui trainait dans la pièce afin de raviver un petit peu le feu.

    « Installez-vous près du feu. Vous devriez retirer vos vêtements humides et les faire sécher sur le côté. Je vais vous apporter une couverture sèche et quelque chose à manger si vous avez faim. Dites-moi, Myriem. D'où venez-vous ? »

    CENDRES





    Dante parle en #cc6600
    Kar'ath parle en #cc0000
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 316
    crédits : 976

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Dim 29 Jan - 15:59
    Mise à l'épreuve de la Foi

    Feat Dante

    30 octobre de l'an 3
    Massif des Rocheuses
    Célestia, les Portes d'Argents

    J’étais littéralement transie de froid et je faisais la conversation à un Oni près du sommet de Célestia, quelle folie m’avait donc mené en ce lieu? Plus tard je m'interrogeais la dessus mais pour l’heure je tentai de garder la maitrise de mon corps pour n’en perdre aucune extrémité.

    - Eh bien je vous suis aussi vite que je le pourrai et je vous fais confiance pour trouver un abri dans cette région qui m’est totalement inconnue.

    Je souriais, je me voulais sereine mais je ne l’étais pas du tout. Je savais qu’il ne fallait pas des heures pour que les gelures soient irréversibles et je n’avais pas très envie de souffrir le martyr. Un peu rigide je le laisse faire tourner ma jument, la manœuvre est risquée mais il y parvient avec calme et patience. Puis cela étant fait nous entreprenons de reprendre la route dans la neige et le froid.
    Ses paroles restent plutôt énigmatiques pour moi mais j’en comprends le sens. La réponse cependant ne m’est pas facile, pourquoi suis-je venue? Pour toucher du doigt l’idéal que m’a montré Monrdrizel, voir de mes yeux que le divinisme originel existe, que certains y croient vraiment, que l’entente est possible, je veux voir que la foi existe encore dans d’autres coeurs et âmes que le mien, pour le réchauffer.

    - Pourquoi est-ce que je mets ma vie en danger dans cette ascension? Vaste question mais la réponse est assez simple finalement, j’ai besoin de sentir que mes croyances sont encore partagées par d’autres en ce monde. Qu’en dépit des Cendres qui recouvrent le Shoumeï, la foi en les divins peut encore être partagée, que je ne suis pas seule à vouloir croire.

    C’était peut-être stupide et enfantin comme raisonnement mais c’était la vérité. Je souris en songeant à la grande oratrice, malgré les semaines, j’avais l’impression qu’elle avait laissé en moi une marque en un sens, son empreinte, l’envie de la retrouver.

    - C’est la grande oratrice de Xo’Rath qui m’a fait don de cette opportunité. Elle m’a parlé de Célestia et du Nouvel Ordre et j’ai accepté son invitation de venir ici en… pèlerinage tout simplement.

    Je ne voyais pas comment définir ma démarche autrement. Alors si je devais être parfaitement honnête, un autre point me menait ici, même si je doutais d’avoir la chance de le croiser, le revirement de l’ancien Monarque du Shoumei m’interpellait. Ce lumina que tous pensaient altruiste, doux, généreux avait vraisemblablement changé et était devenu un véritable fanatique, comment était-ce possible alors qu’il n’avait même pas été affecté directement par le conflit qui avait ravagé le Shoumei, sa nation… Il avait abandonné ses enfants, ses ouailles, ceux qui le suivaient sans réfléchir et dont j’avais en un sens fait parti et pour quoi? Pour revenir et se montrer impitoyable? Mais envers qui? C’était si simple de pointer du doigt les non croyants… Je ne pourrais pas cautionner cela soyons honnête, j’étais croyante, fervente mais pour moi on ne pouvait forcer les gens à croire, c’était un acte personnel et propre au vécu de chacun…

    Mais mes pensées sont malgré moi attirées par autre chose sur notre route, l’Oni qui m’accompagne me semble particulièrement étrange, est-il malade, blessé? Je ne sais pas trop dans le fond, puis-je l’aider en remerciement? Souhaite-t-il seulement de l’aide? J’ai croisé nombre de personnes qui refusaient toute aide au final. Son épée aussi m’interpelle mais pour l’heure je ne laisse aucun de mes pouvoirs approcher mon sauveur, je ne veux pas prendre le risque de l’offenser, de le brusquer ou que sais-je encore.

    Finalement nous arrivons au bout de ce qui me semble une éternité même si cela fut rapide…dans une grotte éclairée. J’aperçois plusieurs couloirs, une sorte de réseau en somme et finalement je découvre comme vivent les gens ici, la plupart, les non membres éminents de l’ordre surement… Etrangement je n’imagine pas un instant Seagan ou Morndrizel dans ces grottes. J’observe le comportement des gens envers Dante, certains le saluent normalement,d ‘autres s’inclinent vraiment, étonnant d’un point de vue extérieur. Quel est son rôle?

    Dante s’occupe de la jument qui semble rassurée d’être ainsi dans une ambiance agréable. Deux enfants sont aussi près du feu, je les écoute en souriant. Il congédie les enfants et ceux s’exécutent mais alors qu’ils passent à côté de moi je murmure sur un ton de confidence.

    - Il m’a sauvé la vie oui et il a sauvé ma jument Jovena aussi, c’est un héros vous avez raison.


    Et de partir en gloussant animés de joie simple comme seuls les enfants peuvent éprouver. Dante s’active auprès du feu et me donne des conseils avisés et raisonnables. Je regarde autour mais rien ne me permettrait vraiment de me changer. A croire que c’est une première épreuve imprévue. Je m’approche de Jovena et ouvre les fontes pour en extraire une tunique de laine blanche, sèche et épaisse ainsi que des bas de laine. Je fouille encore un peu et j’extirpe une paire de chaussures en cuir doublées, des chaussons d’intérieur mais qui réchaufferont mes pieds ensuite. J’entreprends ensuite de sortir les différentes couches de ma tenue. La cape doublée est imbibée de neige et d’humidité comme mes gants, je les étends comme le peux près du feu. Puis j’enlève le pourpoint de cuir épais, la chemise de coton dessous. J’ôte finalement les bottes c’est le plus douloureux clairement. J’enlève ensuite mes bas de laine trempés puis mon pantalon. Je me retrouve en tunique longue, elle est froide mais pas humide. Prenant mes vêtements secs je les dépose près de l’âtre et marche avec difficulté. Mes pieds sont bleuâtres et je ne sens plus mes orteils, ce n’est pas le meilleur des signes.

    Assise sur un des rochers je tends mes pieds vers l’âtre mais renonce en grimaçant, trop chaud et douloureux. Alors je soupire avant de répondre.

    - Je viens de Mael, mes terres sont au Sud Est de la ville, côtières. Et si vous avez un bouillon chaud ce sera parfait, je n’ai pas faim mais cela me ferra du bien.

    Je regarde mes pieds et j’en attrape un que je commence à masser doucement, on a beau connaître les gestes, quand on en a besoin on réalise combien c’est douloureux. Je ne veux pas me soigner magiquement, question d’épreuve de foi probablement, ou bêtise crasse selon les points de vue. Non ma magie doit servir aux autres, il en a toujours été ainsi après tout.

    - Merci pour votre accueil Dante. Sans votre intervention rapide j'aurais perdu mes orteils pour commencer et étrangement j'y tiens.


    Message 4
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum