DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Ssisska

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Le Serpent et la Chouette [Stheno] - Page 2 EFZvhIHe_o
    Gazette des cendres
    Hiver 2022-2023
    Lire le journal
    #1
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Titre du rp
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Stheno
    Stheno
    Messages : 39
    crédits : 876

    Info personnage
    Race: Hybride (Serpent)
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1033-stheno-ssssssss-est-tou-termine
  • Mar 17 Jan - 5:36
    Stheno se disait qu'il était plutôt agréable en température, ce fiston onirique. Et puis, si elle avait eu l'occasion de sentir un peu sa chair, la blonde fut très ravie de voir que ses plumes n'avaient pas la consistence d'un poil. Désagréable, ces petites lames noires émergeant de la chair douce d'un poilu : plus désagréable que ceux d'un longue-oreille ou même un longue-griffe -à ses heures audacieuses-, sans doute sa partie la moins favorite d'ailleurs. Tout poilmé qu'il était, ce titre allait peut-être devoir tirer triste révérence maintenant qu'il était clair qu'il n'était pas approprié et que son fils était beaucoup trop noble pour être souillé de pareille association. Lui n'était pas né d'un cracac entre un poilu et un plumé, mais de quelque chose de bien plus complexe après tout. Mais quel terme irait en général ? Stheno aimait bien avoir un nom précis pour chaque être précis qu'elle rencontrait. Souci d'identification, et ça le distinguerait de véritable poilmés, appartenant à ce monde de poussière et de sueur aussi bien qu'elle. Pas seulement "fils" onirique aussi, Stheno s'imaginait qu'il pourrait y en avoir d'autres, qui sait ? Ce n'était pas comme si elle savait qu'elle en avait même un avant ce soir.

    Elle laissa déjà son fils faire le tri dans ses pensées, moyen utile pour ses sentiments de finir révélé. Et le laissa de nouveau disparaître, commençant à comprendre. La capacité de devenir sans lumière ? De plus être vu mais quand même senti, touché, entendu, goûté ? Fascinante faculté pour la chasse. Une énième fois devant cet individu plein de surprises. Oui, ils venaient de mondes différents. Lui d'étoiles, elle de poussière. De magie pareille, elle n'en avait jamais vu : mais elle se disait que si, finalement, car juste peut-être qu'elle avait pas vu les gens qui en avaient. Ses yeux s'écarquillèrent, un grand rideau enfin levé de sa perception. Peut-être que les autres gens magiques comme son fils étaient juste tout le temps invisible ? Imaginez l'utilité de ce genre de magie. Elle pourrait se déplacer à sa mouvance, sachant pertinemment que ses victimes n'auront jamais la moindre chance de la repérer, et se positionner pour un angle parfait, abandonnant ce besoin de trouver le chemin parfait, assez caché pour qu'elle s'y glisse, assez ouvert pour qu'elle puisse décocher une flèche. Elle pourrait se tenir devant eux et ils ne remarqueraient absolument rien du tout ! Mais quelle fameuse invention. Honorée de voir passée un tel sort, Stheno hocha la tête, lui pardonnant toute transgression.

    Ah, elle ne comprenait pas trop, même en language des bêtes, ce qu'il voulait dire. Elle pensait tout capter après : la mazee est partout. En elle comme dans le vent qui lui souffle au visage ou l'eau qu'elle boit. Dans les flammes la réchauffant la nuit aussi bien que le sol sur lequel elle dort. Dans les arbres. Curieuse, Stheno leva la tête vers chaque lac, chaque étoile, chaque torche très au loin et chaque roche à ses pieds. La mazee, talent poilu qu'il démontra en transformant son bras en air. Pour cela, il fallait maîtriser la lumière, qui contenait le plus de magie, et qui était si vitale à tout être vivant de par sa nature. Mais de par sa bonté omniprésente, peu s'imaginent que la lumière peut ourdir trahison à leur égard ou être manipulée pour le garantir. Elle-même n'y avait jamais pensée, elle qui se fiait tant à ses yeux, rendus inutiles quand la lumière elle-même était utilisée pour les tromper; Combien donc de gens avaient de ça ?

    Il lui faudrait apprendre à améliorer ces gens, pour sentir et entendre là où voir lui était coton. Peut-être que ce n'était pas le but de son fils que pareille pensée lui vienne mais il lui apparut évident que ce talent marchait que trop bien sur elle, donc pourquoi ne pas vouloir s'en prémunir d'avance ? Ou est-ce que la lumière pouvait être distordue en retour pour révéler l'invisible ? C'était excitant d'avoir tout ça en tête de toute façon. Car Stheno se sentait induite d'un but maintenant, voir deux : apprendre cette curieuse mazee en elle, la maîtriser, devenir invisible et maîtriser ses sens pour pouvoir percevoir l'invisible en retour, elle aussi. Pour une fois, son but n'était pas que de chasser et survivre. Elle venait de se trouver un tout autre objectif, un qu'elle pourrait compléter sans gâcher ce qui lui tenait à coeur.

    Stheno poussa un ricanement rauque, ses épaules vibrant en place alors que sa queue se tendit en avant. Bonheur soudain que d'avoir une mission, elle qui avait toujours eu une petite voix insatisfaite de sa quête de connaissance très vague. Son nouveau but : conquérir ses yeux, conquérir ses sens, conquérir la lumière. Se débarrassant de son rictus, Stheno ferma bien des yeux et se concentra, après un dernier coup d'oeil sur son fils, lui qui lui inculquait tellement de choses. Elle lui donnerait, allez, trois gros museaux juteux en récompense. Et testera même son pouvoir en allant justement tuer les petites choses sans qu'elles ne puissent réaliser sa présence. Elle qui supprimerait tout déplacement pour ne pas être entendue de leurs grosses grosses oreilles !

    Elle se concentra, répétant ces concepts qu'il lui disait. Accompagné de ces derniers mots : la foi en elle. L'intime conviction qu'elle pouvait faire tout ce qu'il attendait d'elle. Encore une fois, elle se sentit heureuse, pour quelque chose qu'elle ne comprenait pas tant que ça au final. Elle en était ennuyée, presque, de ressentir des émotions aussi poilu sans chasser, juste en étant complimentée. Mais c'était... bon à recevoir. Et c'était bon d'avoir quelqu'un qui est là pour aider, peu importe comment Stheno le traitait en retour. C'était nouveau, comme sensation, complètement détachée de ses connaissances habituelles. Un lien avec quelqu'un, le désir de leur faire du bien en s'améliorant, apportant joie et bonheur par la progression de l'un.

    Elle ne le comprenait pas, et même si c'était chaleureux, ça lui rappelait justement une lueur chaude. Agréable mais dangereuse quand l'on s'y prend. Stheno se sentait approchée sa nature poilue, en tissant un lien aussi étroit, et ainsi elle cessa d'y penser, son expression confuse avant de redevenir habituellement plate.Il fallait éviter qu'elle devienne trop poilue, et les émotions, comme moult répétés, infectent le poilu mais non le noble serpent. Elle aimait bien son fils, c'était sympa de lui plaire et la sensation de chaleur était réconfortante, mais c'était trop... trop un truc de l'autre espèce.

    La blonde faisait déjà des concessions à son humanité. Elle ne pouvait pas en faire plus. Et ainsi, elle fit comme dit : elle se concentra sur la forêt, au travers du corps de son fils.

    Prendre la lumière blafarde de la grosse roche mangée par les cieux.

    La prendre, l'agripper, sentir la matière lumineuse, chaude dans la paume de ses mains. Puis tirer dessus et s'en draper, comme d'un rideau.Imaginer un geste en le dissociant du réel, elle qui continuait le câlin.

    Il fallait ressentir.

    Les feuilles vertes.

    Le ciel noir.

    La lueur chaude.

    Les plumes de son fils.

    La brise du pas-jour.

    La terre que sa queue foulait.

    Le haut des tas de terres.

    L'eau au loin.

    ...

    Stheno releva la tête vers son fils. Deux yeux et une mâchoire, seuls éléments visibles dans sa tête rendue pas visible, dévisagèrent son fils. Toute sa tête elle avait fait disparaître, sauf le reste du corps. Et sauf ces deux yeux et sa mâchoire, flottant lentement au dessus du trou qui lui servait de cou. Mais ça, bah, elle le voyait pas.

    Elle était pas visible !
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Rêve
    Rêve
    Messages : 45
    crédits : 84

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1076-reve-le-voyageur-termine
  • Lun 23 Jan - 11:29
    Le temps semblait s'être arrêté. Derrière le voile d'ombre qui le masquait aux yeux des créatures mortelles, Rêve observait sans mot dire sa protégée qui, lentement mais sûrement, parvenait par un instinct tout à fait extraordinaire à mettre en pratique les nébuleux enseignements de son professeur. Plus que surprenante, sa performance en matière d'apprentissage était tout bonnement miraculeuse. Le Voyageur disait vrai, la magie était en elle et parcourait déjà tout son être. Sa nature d'hybride, sans doute, était l'un des aspects qui lui offrait une proximité si extraordinaire avec le monde mystérieux de la magie, ce qui lui avait permis de s'adapter si vite aux directives du prince exilé. Concentré sur les nuances de teintes presque imperceptibles qui apparaissaient ça et là sur le corps de sa jeune amie, Rêve savait à peine établir depuis combien de temps avait commencé leur embrassade.

    Puis vinrent les premiers signes d'un réel accomplissement. Ce fut d'abord la peau, fine et pale, qui trouva le chemin des ombres. Profondément enjoué par cette perspective, Rêve tâcha de ne pas perturber l'apprentie alors qu'elle accomplissait la tâche qui lui était allouée avec brio. Puis vinrent disparaître les écailles, l'équipement, tout se dissipait petit à petit. Etrangement plongée dans une forme de méditation, la jeune hybride ne parvint toutefois pas à conclure la métamorphose jusqu'aux dernières parties de son propre faciès. Ce fut donc curieusement qu'elle cessa sa manœuvre alors qu'elle était tout juste à deux doigts de la compléter. Dans un léger crissement magique, le visage de la chouette réapparut lentement pour faire face à celui de son élève attentive et ô combien talentueuse.

    "Un tel exploit est émouvant, rêveuse."

    C'était après tout précisément ce pourquoi Rêve avait été conçu. Permettre à certaines fantaisies somptueuses de voir le jour par un simple coup de pouce, une légère poussée vers l'avant qui permettait, à terme, de soulever des montagnes. Il n'avait aucune idée de ce qu'allait devenir sa jeune amie après avoir maitrisé de tels pouvoirs, mais la simple perspective de pouvoir imaginer ses futurs accomplissements était déjà une victoire en elle-même. Grisé par ces idées fabuleuses, l'immense volatile brisa l'illusion qui lui avait permis de disparaître et ses plumes étincelantes reprirent alors toute leur substance et leurs couleurs incroyables.

    "J'ai hâte de tout apprendre de tes futures péripéties. Lorsque je serai revenu avec les connaissances que je t'ai promis, tu pourras même les écrire. Tu laisseras derrière toi une trace tangible de ta légende."

    Cette idée avait quelque chose de grandiose, pour un être dont l'entière réalité avait toujours été sculptée dans l'imaginaire d'autrui. Il y avait quelque chose de merveilleux et de fascinant dans cette idée qu'aujourd'hui, il était à même de laisser des empreintes indélébiles sur son passage, de marquer ainsi physiquement un monde qui évoluait bien moins rapidement que le sien. D'une certaine façon, communiquer ainsi son savoir était un premier pas dans cette direction et il savourait déjà cette idée.

    Apporter à des rêves incomplets la pièce manquante visant à les parachever avait toujours été sa raison d'être et il découvrait aujourd'hui qu'à sa manière, il avait trouvé le moyen de reproduire ce comportement sur le plan matériel, ce qui lui permettait d'entrevoir de nouveaux horizons. Il relâcha son embrassade, s'éloignant doucement de sa jeune protégée qui était quant à elle toujours partiellement invisible. Il observa longuement les quelques éléments qu'elle n'était pas parvenu à faire disparaître, ravi qu'elle ait été à même d'accomplir tant en si peu de temps et avec de si maigres explications. De toute évidence, ce bond en avant en matière de maîtrise magique ne pouvait qu'être le premier pas vers de grands objectifs.

    "Je vais partir, désormais. Lorsque je reviendrai de mon périple, je suis convaincu que tu auras encore grandi, ma rêveuse."

    Il déploya à nouveau ses immenses ailes dans une puissante bourrasque mais resta là un instant avant de décoller pour de bon. Peut-être souhaitait-elle lui communiquer une ultime information avant de le laisser regagner les cieux ?
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum