DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Kaelinn

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 10 QVJHJTF
    Gazette des cendres
    Été 2023
    Lire le journal
    #3
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La Peste Obscure
    Derniers sujets
    [PA] La Célébration du Voile RougeAujourd'hui à 18:18Sylvain
    Faire ses moussesAujourd'hui à 16:58Gunnar Bremer
    Dissonance sauvage [PV Tess]Aujourd'hui à 16:17Tess Paath
    Hétérodoxie [PV Isolde]Aujourd'hui à 15:22Isolde Malkyn
    Sanguis et umbraeAujourd'hui à 14:16Deydreus Fictilem
    OrigineAujourd'hui à 13:12Zéphyr Zoldyck
    Difficiles recherches d'informations [PV Ayna]Aujourd'hui à 12:59Altarus Aearon
    Au creux de la vague [PV Altarus]Aujourd'hui à 11:24Altarus Aearon
    Chronologie de Camille AnshinAujourd'hui à 10:45Camille Anshin
    +14
    Afosios Smaragdi
    Savoir
    Zaïn Tevon-Duncan
    Broken Goat
    Astryd Isdotyr
    Kaelinn
    Zéphyr Zoldyck
    Shan'ael Lipswyrm
    Kahl
    Kilanna Launi
    Alasker Crudelis
    Lardon
    Deydreus Fictilem
    PNJ
    18 participants
    Aller en bas

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Savoir
    Savoir
    Messages : 184
    crédits : 1454

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2299-savoir-le-desintegrateur-d-azshary-terminee
  • Ven 2 Juin - 20:08
    Attaque de Sable d'Or

    Quelques instants après son hurlement, Mojian se recourbe à nouveau et la Claymore dans sa main observe les trois silhouettes qui se démènent à distance. D’un seul coup, alors que le Démon commençait à canaliser sa mana pour pouvoir se rapprocher encore plus des théâtres d’affrontement, un bruit mou et répugnant se fait entendre, suivit d’un impact que le Démon ressent à travers son hôte. Orientant sa perception vers l’origine du coup, Violence voit désormais un grand javelin fiché dans la cuisse de son porteur. Libérant donc son sort en préparation, c’est l’épée et le bretteur qui disparaissent subitement, laissant l’arme de lancer tomber sur le toit en faisant résonner le bois contre la pierre.

    Elle ne s’est pas éclipsée très loin, au contraire, elle ne cherche pas à fuir le champs de bataille mais à en profiter le plus possible. Dans une des maisons encore debout, non loin de la position des trois traqueurs envoyés par la Griffe, Mojian s’affale sur une chaise renversée, le cul entre les barreaux pendant que l’Incarnation de la Guerre inspecte son outil. Alors, voyons voir, elle n’a pas emmené le projectile avec elle donc au niveau de la cuissarde, un grand trou béant qui continue dans la chaire est présent. Mojian saigne abondamment et c’est plus qu’un simple problème. Avant sa visite à Melorn et ses incartades avec Nineveh de Basiléïa, Violence se serait simplement contentée de reboucher la plaie avec ce qui lui passait sous la main, mais désormais elle savait faire plus propre que ça. Poussant son hôte à appuyer sur la plaie, le Démon descend ensuite le long de son flanc droit, par son épaule, pour atteindre les hanches et enfin la cuisse. Elle s’attarde sur la plaie en elle même de manière sommaire, de toute façon il y a énormément d’échardes et de résidus métalliques pour qu’elle puisse y faire quoi que ce soit, à la place donc, elle prolonge les canaux sanguins, étends les fins tuyaux artériels pour les renouer ensembles et les faire fusionner entre eux. Le débit de l’artère est trop important pour un tel rafistolage de terrain, et elle n’a ni le temps, ni la patience de faire plus. Elle a déjà fait de son mieux avec l’état de transe guerrière qui l’habite en ce moment, elle redresse donc son manieur pour le renvoyer au combat. En face d’elle, à travers l’unique fenêtre de la pièce qui donne sur la rue, les zombies défilent et se succèdent avec empressement, lorsqu’ils apparaissent devant l’ouverture ils n’ont même pas le temps de se retourner pour remarquer la figure étrange à l’intérieur de la maison qu’ils sont déjà emportés par le flot incessant de leurs confrères en direction des barricades.

    Violence force son hôte à se diriger vers l’escalier à l’arrière de la pièce, mais alors qu’elle tente de monter la première marche, un problème de taille surgit, Mojian est désormais incapable de remonter sa jambe droite.

    Il y a quelques secondes de vide, de silence lugubre étouffant presque les éclats de voix venant de dehors et les râles gutturaux des goules et des zombies. Un instant de blanc pendant lequel le Démon en vient à l’évidence qu’elle a encore cassé son jouet, c’est dommage, tellement dommage, elle commençait à vraiment frissonner dans cette bataille.

    La suite est inévitable.

    Mojian récupère ses esprits, soudainement libéré de l’emprise du Démon qui lui a écrasé sa personnalité, son caractère, ses pensées et tout ce qui faisait de lui un être humain, malheureusement pour lui ce cadeau empoisonné n’est pas là pour le libérer de la manière qu’il l’espérait. Il a atrocement mal, une grosse douleur s’empare de lui et le chevalier noir se tortille sous son armure en commençant à hurler de souffrance, attirant un peu plus l’attention des zombies au dehors. Ses côtes, ses côtes bordel de merde, il avait si mal aux côtes… Ses doigts griffent le plastron de son armure pour essayer vainement de s’en débarrasser mais les lanières de cuir qui le maintiennent en place l’empêche de s’en séparer. Attends, l’arme… malgré la douleur il regarde sa main droite et s’aperçoit qu’il ne l’a plus dans les mains, ça doit être pour ça qu’il a pu revenir à lui… et cette sensation d’étouffement putain ça ne s’arrêtait pas, il n’arrivait plus à resp-

    La gorge du chevalier noir se déchire de l’intérieur, un appendice de métal déborde de son cou en ouvrant sa paume d’adam en deux, fracassant le cartilage dans une effusion de déglutions horrifiées et sanglantes. Les doigts de Praelia qui grouillent en dehors de sa nuque à ciel ouverts laissent place au bras tandis que le corps de l’homme est littéralement dispersé sur les diverses parties d’armure qui semblent naître de sa chair. En réalité Violence s’est simplement contenté de faire apparaître Praelia depuis ses entrailles car après tout, le corps de Mojian est sien désormais. L’armure sanglante et couverte de gore s’élève dans un fracas de tout les diables, alertant la horde de sa présence néfaste, sa taille colossale crève le plafond de la chaumière et défonce les poutres qui tenaient pourtant courageusement jusque là, la bâtisse commence lentement à s’afesser. Tandis que la horde se rend compte de la présence intrusive, celle ci n’est pas la seule à remarquer la présence de Violence. La Sphère qui dépasse maintenant du haut des murs regarde l’extérieur, la Multitude n’étant maintenant qu’une marée de bras comme les autres au milieu de l’océan de membres grapillant. La cuirasse titanesque fait un pas en arrière, elle apprête son pieds dans les gravas du toit qui continue de s’écrouler, prête à courir, puis elle s’élance d’un seul coup vers l’avant, droit dans le mur.

    Le mortier explose, quelques morts infortunés sont pulvérisés sous les pas de la bête de trois cents kilos qui continue d’une petite allée à une autre, et alors qu’elle retrouve son chemin par rapport à ses dernières informations, Praelia débouche dans une des ruelles écartées de la masse mouvante nécrotique, et contemple la silhouette familière qui se découpe dans la pénombre de l’autre côté. Une silhouette qu’elle reconnaît parce qu’elle l’a autrefois partagée. C'est sans dégaîner Violence qu'elle lui fait face, car encore une fois, elle n'est pas là pour se battre, elle est là pour profiter.

    ”Zaïn Tevon-Duncan, comment va ta chère Kady? Toujours aussi morte?”

    Résumé:

    VIOLENCE
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kilanna Launi
    Kilanna Launi
    Messages : 313
    crédits : 2701

    Info personnage
    Race: Hybride ombragon
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1457-kilanna-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1516-relations-de-la-gardiennehttps://www.rp-cendres.com/t1514-recapitulatif-des-voyages
  • Ven 2 Juin - 23:27
    La fatigue commençait à se faire sentir. Protéger des soigneurs ne sachant pas se défendre, c'était bien différent de protéger un mage puissant capable de la soutenir dans ses efforts. Cette fois, la moindre erreur de sa part, la moindre faute de vigilance qu'elle laisserait passer, pourrait avoir des conséquences désastreuses. Après avoir une nouvelle fois aidé Nefih à s'en sortir, elle se préparait à réitérer le geste avec quelqu'un d'autre quand son ami la surprit. Les yeux écarquillés, elle ne put réagir pendant quelques minutes. Ainsi, telle était sa forme réelle ? Elle devrait vraiment se souvenir de ne jamais l'énerver, s'ils survivaient. Pour sa propre sécurité.

    Et dans une telle situation, elle n'était pas certaine de pouvoir l'arrêter. Néanmoins, peut-être pourrait-elle l'aider. Il fonçait droit sur le monstre... Et si elle le laissait faire et ainsi diriger toute l'attention ennemie sur lui ? Agir dans l'ombre, quand sa cible ne s'y attendait pas... Voilà qui lui rappellerait son passé d'assassin, lorsque, ombre parmi les ombres, elle agissait discrètement et proprement sans que personne ne la remarque... À ceci près que cette fois, elle se moquait bien qu'on la voie. Tout ce qui comptait était de détruire l'adversaire, pour aider leurs alliés.

    Alors, tandis qu'il fonçait tête baissée, elle reprit de la hauteur. Evaluant sa vitesse et la distance qui le séparait de sa cible, elle s'adapta pour qu'ils l'atteignent en même temps. Nefih usait de sa magie, Kilanna de sa lame. À ce moment précis, elle aurait vraiment aimé avoir gardé la dague de l'Oreille... Mais elle servait actuellement un plus grand dessein. L'hybride devrait donc se résoudre à faire ce qu'elle pouvait avec un outil certes moins efficace, mais qui lui était plus familier.

    Elle s'affaira alors dans le dos de la bête, décrivant des allers-retours, entre attaques et esquives, dansant dans les airs, jouant à un jeu dont le vainqueur serait le dernier à s'avouer vaincu ou à tomber de fatigue. Autant dire que dans cet exercice, la femme volante partait perdante. Mais elle était déterminée. S'il le fallait, elle mourrait ce jour. Mais pas question d'abandonner. Elle se battrait jusqu'au bout... Ou jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de raison de se battre. Et si son adversaire ne faisait que s'énerver, cela jouerait en la faveur des Reikois de sa portion de terrain. Elle ne pensait pas pouvoir le vaincre seule. Mais elle ferait de son mieux pour que le travail d'équipe porte ses fruits.

    Concentrée sur sa tâche, elle ne portait plus aucune attention à ce qu'il se passait autour d'elle. Ce qui aurait pu être une grave erreur : en effet, si l'un de ses alliés se trouvait en difficulté, il y avait de fortes chances qu'elle ne s'en rende pas compte et ne puisse donc pas l'aider. Mais il y avait des priorités. Chaque chose en son temps.
    Résumé :

    Pouvoirs utilisés :
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 328
    crédits : 459

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Sam 3 Juin - 10:01




    - Sable-d'Or -


    L'heure était venue d'en terminer pour de bon.

    Le soleil ne tarderai pas à apparaitre à l'horizon, et les rayons d'un jour nouveau qu'il projetterai sur le Sekai révèlerai un monde nouveau. Un monde débarrassé d'une horde immonde de morts, de valeureux sacrifices viendraient s'ajouter à l'histoire du Reike, mais surtout, ces rayons de soleils dévoileraient un Sekai débarrassé de la pire engeance qu'il ai porté : la Violence. Cette créature démoniaque, allégorie d'un concept dont elle s'est auto-proclamée messie, ne vivra pas un jour de plus, lorsque l'aurore viendra, Violence ne sera plus.

    Dans la rue, Zaïn envoya son pied dans la figure d'un mort vivant, le disloquant en deux morceaux distincts. Il propulsa son poing gauche droit dans le sternum d'un second qui vola en éclats. Il envoya un coup de coude dans l'occiput d'un troisième qui se fendit sur place. Il envoya s'éclater contre un mur un quatrième. Il écrasa au sol un cinquième. Il déchira en deux un sixième. D'un coup de genoux il décapita un septième. À l'aide d'un huitième, il pulvérisa un neuvième, usant du corps réanimé comme d'un fléau. Enfin, il frappa un dixième mort avec une telle force qu'il ne resta rien du zombie, à peine quelques os réduits en miettes.

    L'hybride était si recouvert de sang de la tête aux pieds qu'il paraissait avoir la peau rouge. Les quelques morts qui tentaient de l'aggriper avaient les doigts qui glissaient sur sa peau recouverte d'hémoglobine. Tant qu'à Zaïn, il était au pic de sa force, fendant la marée tel un couteau dans du beurre, envoyant valser en tout sens les créatures, allant s'écraser contre les murs ou se vautrer contre d'autres zombies. Les chasseurs se tenaient à distance, comme pour chercher une ouverture, en vain.

    Soudain, la horde trouva un bref répit lorsque l'hybride suivit du regard le lancer de javelot d'Oyun, ses yeux s'écarquillant lorsque l'arme atteint sa cible. Son regard se fixa sur Violence juste avant qu'elle ne se téléporte, fuyant telle la lâche qu'elle était. Jusqu'à présent le démon s'était contenté de lancer des menaces et provocations à distance, se cachant bien au regard des guerriers. Mais maintenant que Zaïn savait que son nemesis était dans les environs, en aillant le coeur net, il ne lui laisserai aucune chance, pour lui faire payer ce qu'il lui avait fait, pour tout le mal que Violence avait commise, pour sa seule existence en ce monde, Zaïn le lui ferait payer au centuple en cette nuit. Avant que l'aurore ne vienne.

    D'un bond, il sauta sur le toit le plus proche, s'extrayant de la masse grouillante, les tuiles se fendirent sous son pas, mais la charpente soutint son poids. D'un second saut, il passa sur un autre toit, s'approchant de la zone où avait dû se téléporter Violence, blessée, elle n'avait pas pu aller bien loin. Soudain, trois chasseurs grimpèrent derrière lui, armés jusqu'aux dents. Dans sa quête de vengeance, Zaïn eu à peine le temps de tourner un œil dans la direction des morts-vivants dans son dos. Les chasseurs attaquèrent de concert, se jetant sur le dos de l'hybride, l'agrippant au bras, à l'épaule et à l'avant-bras. Ils levèrent tout trois leurs armes et s'apprêtaient à les planter dans le dos de Zaïn pour le transpercer de part en part, mais le guerrier fut suffisamment vif.

    Il se jeta en arrière, retombant sur le dos sur les tuiles. Il écrasa les chasseurs contre le toit qui lâcha prise, la charpente céda sous l'impact, et si cela n'avait pas suffit à broyer les trois chasseurs, ils passèrent à travers et allèrent s'écraser tous les quatre contre le sol du premier étage en dessous, passant au travers du plancher dans un fracas assourdissant avant d'atterrir contre le sol de pierre en dessous, le fissurant jusqu'aux murs. Lorsque Zaïn se releva, il était un peu plus recouvert de sang et les trois chasseurs n'étaient plus que de la bouillie informe mêlée à des échardes et des gravats.

    Images de l'action :

    La seconde d'après, Zaïn passait la porte enfoncée de la maison et déboula dans la rue, envoyant valser un mort-vivant qui passait par là. Soudain, un bruit d'éboulement retentit. Un fracas qui ne provenait pas de lui cette fois-ci. Au bout de la rue, un mur céda, transpercé par un corps qu'il ne connaissait que trop bien pour l'avoir déjà vaincu une fois par le passé. Cette fois-ci, il s'assurerai de ne plus jamais avoir à lui faire face. Il briserai cette lame famélique à jamais et ils n'en parleraient plus. Heureusement qu'il a un DC.

    À la provocation de Violence, Zaïn hurla :

    - VIOLENCE !!!

    Et sans plus attendre, il souleva un immense bloc de granite - surement un morceau de la muraille qui s'était écrasé là à la suite des explosions - peinant à peine à porter au dessus de sa tête les huit mètres cubes de granite, avoisinant surement les vingt tonnes. La seconde d'après, il envoya droit vers le corps de Praelia le bloc de roche. La rue n'étant pas bien large, le projectile occupait tout l'espace, emportant sur sa route un lampion et l'enseigne d'une échoppe, mais également deux ou trois morts-vivants qui avaient eu le malheur de se tenir entre Zaïn et Violence...

    Résumé :



    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Afosios Smaragdi
    Afosios Smaragdi
    Messages : 40
    crédits : 1166

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t340-afosios-smaragdi-l-emeraude-du-dragon-dc-koraki-exousia
  • Sam 3 Juin - 10:38
    image rp

    Message 8

    De défense de cité portuaire, la soirée devenait tir au pigeon. Déjà deux cibles c'étaient retrouvées à terre suite aux assauts du royal Arlequin, tandis qu'une troisième était abattue par d'autres forces en présence. N'en restait alors plus qu'une dernière : l'original. Et il ne fallait pas se fourvoyer, elle ne serait pas aussi facile à terrasser que ses pâles imitations. A présent qu'elle était non-seulement repérée et désignée, mais également (et surtout) acculée, elle se révèlerait être un adversaire bien plus coriace, similaire à ces animaux sauvages à qui il ne restait aucune autre échappatoire que l'attaque la plus agressive qui soit.

    Et dans cette situation, à cette heure, sur les toits de Sable d'Or, rien n'avait changé. Tout cela n'était rien de plus qu'une chasse entre deux espèces prédateurs qui ne cessaient de se disputer le titre d'Alpha. Celui qui réussirait à imposer sa volonté à l'autre serait celui qui remporterait ce duel. Inutile de préciser qu'il était tout simplement impossible, inconcevable pour notre nobliau d'échouer ou de s'avouer inférieur, surtout pas devant une grosse boule de chaire noire tentaculeuse. Ce serait un affront.

    Malheureusement, la réalité se révélait encore une fois être une bien cruelle amante.

    Alors que son arme transperçait la factice chair de sa cible et qu'il comprenait qu'il c'était à nouveau fait fourvoyer par le monstre, une profonde lassitude s'empara de lui. Pour le première fois depuis le début de cette nuit mortelle, il fut incapable de dissimuler la faiblesse qui commençait à l'éteindre et il fut forcé de prendre appui sur sa lance pour se maintenir en équilibre. Haletant de ses prouesses guerrières autant que des attaques monstrueuses, une vérité simple commença à s'imposer à son esprit : il fallait en finir au plus vite. Nul doute que si la créature n'était pas exterminée très rapidement, ils finiraient tous par tomber sous son influence fallacieuse.

    Jetant un regard en direction de la dernière et donc véritable cible, il put apercevoir le Cobe et les Serres s'approchant.

    Une idée commença à germer, si insolente qu'elle en devenait ridicule. Etait-il possible de ... De ...

    Rah, la simple pensée de ce mot lui écorchait la langue.

    De ... "collaborer" avec les autres ?

    Oui, dans l'absolu c'était faisable. Et puis, ce n'était pas parce que lui, Afosios Smaragdi, coopérait avec des roturiers ou des petits soldats de bas étages que ses derniers devaient obligatoirement être au courant. Ce serait son petit secret de lui à lui. A condition que personne d'autre ne le saches, naturellement.

    S'approchant peu à peu du monstre, ses acrobaties aériennes étant rendues plus lentes, car plus prudentes du fait de la fatigue qui commençait à s'imposer, ses yeux ne cessaient d'obliquer en direction de la hampe de sa lance. Ce qu'il s'apprêtait à faire avec était une pure hérésie, mais il n'avait plus le choix.

    Se positionnant juste en face du monstre, il pointa Croc-du-Soleil en sa direction, le défiant autant du regard que de la parole.

    • J'ai connu des orgies un peu plus stimulantes, laideron.

    Dans un coup qui mêla toutes les magies que les Cieux avaient eus la bonté de lui offrir, il propulsa sa double en direction de son noir ennemi. En vérité ... Peu importait que cette arme régalienne, cadeau jadis offerte par Ayshara, soit brisée ou perdue durant l'affrontement. Après tout, la seule chose qui comptait c'était d'anéantir les ennemis du Reike. Rien de plus.

    Et au pire, Ayshara lui en offrirait une autre.



    Résumé des actions et magies employées:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Brak'Trarg
    Brak'Trarg
    Messages : 260
    crédits : 1571

    Info personnage
    Race: Oni/Drakyn
    Vocation: Guerrier - Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B - Garde royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t104-brak-trarg-la-creature-du-reike-termine
  • Sam 3 Juin - 15:57
    ALors que se poursuivait le combat sur l'avenue Est et si on ne voyait toujorus pas la fin du troupeau des morts vivant leur arrivant dessus au moins Brak et Tagar avait réussi a stabiliser leur situation. Seulement si Brak avait la satisfaction de voir ses coups bien amraver la guelle a ces malotru de zombi qui n'aurait jamasi du quiter leur tombe. la frimousse de Brak et son buste et ses bras lui firent mal. en effet les endroit ou il avait recu le jus acide de mort vivant le tiraillait a nouveau, heureusement les dragons en soit témoins il n'était pas infecté et avait bénéficié de l'aide de son meilleur ami par un sort de soin. En un mau comme en sang, Brak sentait ses lbessures se rouvrir et el fait qu'il était en pleine mélé n'arangeait aps la situation.

    du coin de ses noreille Brak entendit au nord un son qui n'eatait en rien les glutural cri des zombi mais le son du cor de guerre venant de la partie nord de l eur front. puis se fut une phrase etrangère semblant etre dan ssa tête avec la voix de l'homme a tete de cochon qu'il avait croisé plus tôt la phrase demandait a Brak ou Tagar d'alelr en renfort dna sla partie nord.

    Brak arêta son ofensive pour se rapprocher de Tagar le temps d'une minute afin de se mettre daccord quan dTagar lui posa la main sur lépaule lui redonnant un sort de soin. Un geste qui toucha beaucoup Brak alors qu'il savait Tagar épuisé. Quand Tagar dit à Brak qu'il se débrouillerait tout seul et l'envoyait au nord en renfort. Brak dans sa caboche doutait un peut Tagar avait perdu une grande partie de sa garde rapproché et s'épuissait, Mais rka était un bon monstre et ne laissa rien paraitre cependant refusant de persire son ami il lui dit avant de partir.

    "daccord Tagar, mais jure moi, que après demain on se boira un bon jus de pommes a Ikusa , je refuse de perdre mon meilleur ami cette nuit. compris "

    Dit Brak de manière bien martiale mais à la frimousse amicale affecté.

    ...

    Après un vol rapide vers le nord Brak vit depuis les toit la situation dna sla rue ou était l'homem cochon. le moral des soldat tenait a un fil mais l'homem cochion tenait la barre et deja il vrsait de l'huile sur les zombis. Brak toujours en vol se mit au dessus du filet et des reikois et ayant vu l'efficacité des faussé a l'avenu est, Brak fit un très fort lancé de marteau droit un des zombis particulièrement fort au milioieu de la mélé utilisant pour se faire à al fois sa poruesse d'are légendaire du dragon et sa super force.

    le but créer un cratère large et profond qui barerait la rue et ferait gagner du temps aux defenseur tout ne laissant un peut de marge et épargner les batiments ou était acroché le fillet et ou etait les soldats.

    une fois le lancé etr le cratère creusé Brak récupéra en ses paluches ses fidèles marteaux son épée sur le dos. Il se posa près e l'homme cochon et dit.

    "Je vien en renfort monsieur, Tgaar reste a l'avenu est so'cuper des zombi là bas ".

    Puis Brak maintenant au sol et marteaux en mains se tenait prêt a reataqquer tous les zombis qui s'approcherait de trop des reikois.

    (Brak utilise a ce tour ses capactité et pouvoir suivant : vol palier 1 / prouesse d'arme lancé de marteau du dragon / force surhumaine palier 4 )


    résumé :

    _ Brak après avoir entendu la phrase de Lardon dan ssa tete s'arete et va voir tagar.
    _ Brak après etre soigné (une seconde fois), par son meilleur ami lui demande d elui promettre qu'il se reeront le surlendemain a ikusa pour un jus de pomme refsant de le perdre cette nuit.
    _ Brak s'envole vers la partie nord pour aler aider lardon et les autres soldat dans la rue.
    _ Brak avant d'atterir fait un double lancer de marteau a force palier 4 et sa rpouesse d'arme pour ecrabouiller un mort vivant plus puissant que les autre et surtout creuser un large et profond cratère qui barerait la rue un peut plus loin affin de faire gagner du temps au reikois et ralentir les morts vivants.
    _ Brak atterit et pelr à lardon avant de recomancer a attaquer les mort viant au sol s'approchant de trop prêt.




    pouvoir utilisé jusque à maintenant :

    - vol palier 1: plusieur fois
    - force palier 1: 3 fois
    - force palier 2: 1 fois
    - force palier 3: 1 fois
    - force palier 4: 1 fois
    - prouesse d'arme "lancer de marteaux du dragon" : 3 fois







    voix et thème de Brak'Trarg:


    Bric à Brak (inventaire de Brak'Trarg:


    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 10 W84111
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Oyun
    Oyun
    Messages : 37
    crédits : -4

    Info personnage
    Race: Orc
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1783-oyun-est-ce-qu-il-te-reste-un-peu-de-morale-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2735-chronologie-d-oyun#23731
  • Sam 3 Juin - 16:15
    Le javelot touche… et sa victime disparaît. Si elle était prévisible, la téléportation du démon n'en est pas moins désagréable à constater. Oyun inspire un grand coup. L'hôte ne doit pas être parti trop loin. Ce n'est qu'une question de quelques minutes avant qu'elle le retrouve. Elle avance de quelques bâtiments et vient récupérer le javelot laissé derrière. En même temps qu'elle bouge, elle constate que Zaïn est monté sur les toits, lui aussi. Son attention est divisée entre le camarade qui progresse avec rage, les camarades qui restent au sol, et la horde.

    Elle vise à nouveau, cette fois en direction d'un chasseur, et tire au niveau du crâne de ce dernier. Si tout dans son existence l'a entraînée à garder une main de fer sur son esprit et sa patience, son geste trahit subtilement son agacement. Propulsé avec plus de force que ses tirs précédents, le javelot transperce l'orbite et l'arrière de la tête du mort-vivant, le corps s'écroule, et le simulacre de vie qui l'anime s'en défait. Dans les deux camps, les soldats sont gênés par le sable mou et humide dans lequel ils doivent progresser. Dans celui qui doit gagner, l'orc est là pour les guider, et se concentre sur les mouvements au sol pour leur donner l'avantage.

    - Prochaine intersection à l'est, un chasseur qui manie deux épées courtes.

    Ses yeux restent à terre, mais ses oreilles continuent d'écouter les bruits des déplacements de Zaïn… devenus des bruits de destruction. Elle accorde un regard bref dans sa direction, pour constater qu'il a réussi à presque totalement détruire une maison à lui tout seul, et s'arme d'un nouveau javelot tout en tirant ses conclusions. Vu son emportement et sa force, elle ferait mieux de calculer ses actions avec autant de prudence qu'on calcule celles d'un Dévoreur - c’est-à-dire s'organiser autour des conséquences de sa violence, plutôt que d'essayer d'anticiper celle-ci. Et ce constat est déjà suffisamment accablant en lui-même, mais bien sûr, on peut toujours faire pire, n'est-ce pas ?

    Oyun bondit sur un nouveau toit, évitant avec prudence ceux par lesquels est passé l'hybride ravageur. Elle arrive sur une position avantageuse, qui lui permet d'enfin détecter la signature démoniaque de l'hôte… ou non. Le démon a-t-il laissé son pantin derrière lui ? Ce qu'elle a sous les yeux n'a rien d'humain, si ce n'est la forme des bras, de tous ces bras qui grouillent et guident ses déplacements. Et pourtant, c'est bien la signature magique qu'elle avait détecté autour du soldat sans brassard, déjà disparue de son radar interne pour laisser place à la vision répugnante d'un corps grotesque qui s'éloigne, puis s'immobilise. L'orc prend immédiatement position pour signaler à nouveau leur cible.

    Mais personne n'entend sa voix, ni ses mots. Ceux-ci sont éclipsés par le cri de rage de Zaïn. Tous se retournent : même la horde, intéressée par le vacarme soudain qui résonne. Oyun profite de la distraction pour tuer d'un seul jet deux revenants qui se précipitent dans la direction de Zaïn et sa "Violence", et les morts-vivants sont interrompus dans leur course par le javelot qui vient joindre leurs échines et déchirer le peu qui rattache leurs têtes à leurs corps. Après avoir tiré, elle invoque un de ses précédents projectiles, pour ne pas armer un chasseur un peu trop malin, et en même temps, donne de nouvelles indications.

    - La cible a changé d'apparence, c'est un gros tas de bras qui fait la taille d'un étage. Zaïn a pris de l'avance pour l'appréhender. Passez par la prochaine à gauche, il faut qu'on contrôle le flux de mort-vivants qui convergent sur sa position pour qu'il ne soit pas submergé.

    Elle saute sur un autre toit, et constate depuis un nouvel angle que Zaïn est aux prises avec un rocher encore plus gros que le démon lui-même. Oh le con. Avant que l'énorme morceau de roche n'atterrisse, Oyun crie avec précipitation la seule chose qui lui vient en tête pour être sûre que les renforts ne tardent pas à parvenir à l'hybride qui a déjà entamé les hostilités.

    - Kahl ! Grouille-toi si tu veux jouer aussi, ou il va rien te laisser !

    Quand on travaille avec des natures chaotiques, il ne faut pas hésiter à s'en servir pour orienter le chaos dans la "bonne" direction. Jouer sur la soif de sang d'un collègue, ce n'est jamais qu'un mouvement stratégique comme un autre.



    CENDRES

    Résumé:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Zéphyr Zoldyck
    Zéphyr Zoldyck
    Messages : 140
    crédits : 2025

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B - Oreille
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1330-zephyr-zoldyck-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2145-chronologie-de-zephyr#18202
  • Sam 3 Juin - 22:19
    Lorsque Zéphyr pose sa dague contre la bulle, son objectif est de voir si la mystérieuse anomalie a un système de protection le plus basique. Il est possible que, au contact d’un élément extérieur, la sphère émette une réaction élémentaire ou corrosive, et le guerrier n’a pas envie de se blesser inutilement par imprudence. Evidemment, il est possible aussi que « l’entité » devant lui ne réagisse qu’aux êtres vivants, et dans ce cas, poser la pointe de son arme contre la paroi ne servira strictement à rien. C’est la raison pour laquelle l’Oreille finit par poser la paume de sa main contre cette matière transparente et en même temps opaque. Le risque zéro n’existe pas. Il s’expose peut-être à un danger en agissant ainsi, d’autant plus qu’il n’est pas sûr d’obtenir des résultats. Mais ils ont peu le temps de tergiverser : déjà de nouveaux Chasseurs se dirigent vers eux, et une part de la horde semble les avoir dans le viseur. Malgré la menace qui pèse sur eux, le sabreur l’oublie lorsque l’anomalie semble se révéler à son esprit. Le flux des images, qui défilent sous ses yeux, est trop rapide, trop puissant, pour qu’il s’intéresse à autre chose, et l’assassin ne peut que s’en remettre au lycanthrope pour assurer sa défense.

    Des images, donc. Qui défilent les unes après les autres. Certaines sont reconnaissables, puisqu’il s’agit de Sable d’Or, mais d’autres sont plus nébuleuses, et présentent des régions qu’il n’a jamais visitées. Au maximum, le maître-espion peut estimer la zone de certaines visions – le Shoumeï ou les Terres du Nord, par exemple – mais il n’est pas un géographe et est susceptible de se tromper. De plus, ces apparitions mentales se succèdent beaucoup trop rapidement pour que le membre de la Main puissent toutes les considérer unes par une, et c’est presqu’un soulagement que l’anomalie se reconcentre enfin sur Sable d’Or. Plusieurs quartiers apparaissent alors sous ses yeux. Les Docks, le marché, la Demeure du Régent. Et c’est là que le guerrier comprend enfin ce qu’il en est. Ce qu’est cette fameuse bulle. Un pont vers d’autres créations similaires, qui sont liées à l’invasion des morts-vivants, peut-être même à celui ou à ceux qui ont créé une situation apocalyptique.

    Zéphyr en vient aussitôt à une conclusion très simple.
    Il faut partir en chasse, trouver celle qui sont en villes – car il y en a certainement dans la cité – et en tirer un maximum de profit. Elles pourront peut-être permettre de glaner des informations plus précises ; sinon, la solution la plus simple consistera à les détruire sans plus de cérémonie.
    En plus, fait-il en retirant sa main, il a particulièrement vu les Docks, le marché et la demeure du…

    La rupture de contact avec la sphère le coupe dans sa réflexion et instinctivement, Zéphyr vient placer la main contre sa tête. Il titube d'ailleurs légèrement avant de ressaisir. C’est que cette chose a demandé son dû sans qu’il ne s’en rende compte. Insidieux, comme mécanisme. Pour le même prix et avec plus de puissance, une personne qui toucherait une telle création pourrait y laisser toutes ses forces, et succomber sans sentir les signaux d’alerte de son corps. Serrant les dents, l’assassin efface les deux lignes de sang qui coule de son nez d’un revers de la main, puis, il se reconcentre sur son environnement immédiat.

    Ca aussi, c’est un problème, de perdre conscience de ce qui nous entoure, tant les visions qui défilent dans l’esprit sont puissantes et rapides. On dirait qu’il n’existe plus qu’elles et pourtant, les Chasseurs, eux, sont toujours là, à potentiellement nous attaquer en traître.

    D’ailleurs, note le maître-espion, les Chasseurs, il y en a un peu trop à son goût. Alasker a géré en les défendant pour deux, et il ne pouvait espérer meilleur binôme pour le seconder, mais là, il est temps de filer le plus rapidement possible. Se détournant de la bulle d’un pas résolu, Zéphyr cherche à la fois à s’éloigner de la zone d’action de la sphère et à rejoindre son compagnon d’arme.

    - Al’, on  se replie. Il faut trouver Dey. Rapidement.

    Zéphyr doute fort que cela l’incommode. Mine de rien, leurs ennemis sont plus agiles, plus fins, plus sournois, cela fera donc presque « du bien » de retrouver des zombies plus lambda. Sans un mot, le guerrier esquive une attaque à son encontre, et pour une fois, il ne cherche même pas à contrattaquer. Son but, ici, c’est de partir, de rejoindre les remparts (oups, c’est vrai, il n’y en a plus), et d’informer la Griffe de l’existence des anomalies.

    Mais prévenir le commandant des armées impériales ne suffira pas, se dit Zéphyr. Il faut prévenir chaque groupe, ou au moins le plus d’escouade possible pour qu’on découvre où sont cachées les sphères. Il faut également avertir de leur emprise mentale une fois qu’on entre en contact avec elles, aussi. Et dès qu’on aura su remonter leurs pistes… Ils tomberont forcément sur quelqu’un. Ou quelque chose. Peu importe, tant qu’ils mettent fin à ce carnage.

    Sur le chemin, Zéphyr fait un bref résumé à Alasker, en lui expliquant ce qu’il s’est passé. Pour une raison pragmatique avant tout : si les deux guerriers sont séparés dans la cité, à cause d’un concours de circonstances, il pourra quand même expliquer la situation à Deydreus s’il le trouve en premier. Ou à n’importe quel général en lice d’ailleurs. Bien mal serait celui qui discuterait les ordres du lycanthrope, il s’agit quand même du bras droit du vampire aux yeux vairons.

    Quoi qu’il en soit, pour atteindre le chef des guerriers reikois, il faut traverser la zone compromise. L’Oreille marmonnerait bien un juron envers les porte-peste et ceux qui ont fait tomber, même involontairement, la zone nord, mais le plus important, c’est de se mouvoir au sein de la horde, sans se faire laminer, déchirer, tuer, blesser, et convertir en mort-vivant, bien sûr. Déchirant un zombie en deux, décapitant un second, le maître-espion décide de prendre davantage dans les ressources de son mana. Il a été à une vitesse raisonnable jusqu’aux anciens murs de la cité, le temps qu’il se remette de sa confusion, et qu’il s’assure qu’il n’ait pas un autre contrecoup fâcheux. Mais ici, il a tout intérêt à accélérer. Son but n’est pas de faire un maximum de dégâts, mais de réaliser une percée, vite et bien, pour arriver jusqu’aux lignes de défense. Le duelliste assume que le loup arrivera à le suivre sans problème, car il est tout aussi rapide et doué que l’assassin.

    Y a-t-il vraiment besoin d’être surpris que la Griffe ait combattu avec ses hommes ? Quand bien même Dey dirige désormais ses soldats depuis les lignes arrière, pour évaluer le cours de la bataille, le commandant n’est pas en reste dans la lutte de Sable d’Or. Ce n’est pas forcément facile de l’atteindre, et sa priorité est certainement d’écouter les rapports du Dunnark, mais Zéphyr et Alasker ne lui sont heureusement pas des inconnus, et d’une certaine manière, ils ont leur passe-droit. Quand le dirigeant des opérations tourne sa tête vers eux, Zéphyr se contente d’un simplement acquiescement de tête et va directement à l’essentiel.

    - Nous avons repéré une anomalie au Nord. Assez éloignée des remparts. Une sorte de bulle qui absorbe la lumière de la lune. Il était très probable qu’elle soit liée d’une manière ou d’une autre à l’invasion zombie, et nous ne nous sommes pas trompés. Je l’ai touchée, et cette « sphère » m’a montré divers endroits du Sekai, mais surtout de Sable d’Or.  Elle est un pont entre plusieurs anomalies, des anomalies qui sont la cause de l’invasion ou qui cachent l’instigateur de tout ceci. Ces manifestations magiques se trouvent certainement au sein même de la ville. Difficile de dire si les visions que j’aie eues trahissent leurs positions ou non, mais j’ai vu en particulier les Docks, le Marché et la Demeure du Régent, fait Zéphyr en se penchant sur une carte qui reflète les avancées alliées et ennemies.  Peut-être en existe-t-il donc dans chacun de ces quartiers. Il est également possible qu’elles se trouves aux abords de la cité, puisque nous avons trouvé la première sphère en dehors de Sable d’Or. Par exemple au quatre coins cardinaux, pour mieux encercler la ville. En tous les cas, il faut les trouver rapidement, puisqu’elles sont liées de près ou de loin à la horde.

    Un silence, autant pour laisser le temps à Deydreus de digérer ces informations que pour permettre à Zéphyr de reprendre.

    - Autre chose. Pour autant que les anomalies aient toutes la même nature et les mêmes réactions, dès qu’on touche sa paroi, on est « absorbé » mentalement par elle. Des visions défilent dans notre esprit, avec une telle force et une telle rapidité qu’on perd pied avec la réalité, à moins qu’on ait un fort bouclier psychique. Cela demande aussi un contrecoup. Mineur, dans mon cas, c’était simplement un état de confusion, avec une légère blessure interne. Mais il ne faut pas écarter l’hypothèse que certaines anomalies soient plus puissantes que d’autres et entrainent des conséquences plus importantes si on entre en contact avec elles. Ce qui est sûr, c’est qu’elles attaquent l’esprit et peuvent causer des dommages corporels.

    Enfin.

    - Ces bulles sont également mieux gardées : dans notre cas, elles étaient protégées par des chasseurs plus agiles, plus sournois, et plus vivaces. Heureusement que j’avais Alasker avec moi, autrement il est probable que je n’en aurais pas rééchappé. Ca pourrait néanmoins constituer un indice pour retrouver les bulles : plus on est proche d’elles, plus il y a de meilleurs combattants aux alentours.

    Il ne reste plus qu’à mettre en place un plan d’action.

    - Je vous propose qu’on passe par nos télépathes. Que chaque escouade cherche ces anomalies, qu’elles rapportent leurs positions au commandement en place, et qu’on cherche tout individu ou manifestation suspecte à partir de là.

    Zéphyr se tait légèrement alors qu’il pointe une zone en particulier, celle du marché.

    - On peut demander spécifiquement à nos soldats de vérifier ce qu’il en est aux alentours de la Demeure et des Docks, puisque ces zones sont encore sous nos contrôles. Si on trouve des anomalies dans le coin, il faudra supposer qu’il y en a une aussi au marché. Plus difficilement atteignable maintenant que cette zone est compromise. Sur ce point, je peux toujours envoyer mes propres hommes choisis sur le tas pour partir en reconnaissance et "s'infiltrer" jusque-là.

    Evidemment, il fallait concevoir aussi l’hypothèse qu’il y avait des sphères ailleurs… mais il fallait toujours débuter quelque part.

    - Evidemment, je te laisse décider s’il faut tenir compte d’autres éléments dont on n’a pas connaissance. Al’ et moi pouvons d’ailleurs en profiter pour venir en renfort dans certaines zones en particulier.

    L’Oreille lance d’ailleurs un regard au lycanthrope qui a normalement su l’accompagner jusqu’ici. S’il a quelque chose à dire ou à rajouter, c’est le moment. On ne crache pas sur l’avis d’un tel expert de la guerre.

    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 772
    crédits : 2675

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Dim 4 Juin - 2:35
    Il n'avait pas vraiment eu la même introspection que son acolyte au melon surdimensionné. D'ailleurs, si on devait vraiment en parler, ce n’était pas du tout son acolyte, c’était un gars qui était simplement sur un toit proche du sien. Il n'y avait a ce moment la uniquement que eux deux de vraiment en bonne possession pour pouvoir se battre avec la bête.

    Bête qui n’était pas un zombie normal, et alors que sa flèche était repoussé par l'original, il commença a songer que l'une des sources du mal venait peut être de cette monstruosité. Ce n’était pas comme avec les géants, cette créature semblait plus ancré dans la magie, et capable de plus d'intelligence. En fait, contrairement aux cadavres, ce monstre semblait être réellement vivant.

    Sans croire une seule seconde que le monstre pouvait être la vraie source du mal qui était en train de sortir des entrailles du désert, chaque petit geste qui pouvait être fait pour retarder ou repousser la menace était d'une importance majeur. Alors il fallait éliminer la créature tentaculaire.

    Il n'avait pas envie de se griller, cependant, et il aurait du appuyer ses compétences pour pouvoir prendre la créature de vitesse d'un toit a l'autre. Sans compter qu'ils étaient nombreux et que ça aurait été une perte d'énergie. Le pire était peut être encore a venir, au vu des créatures plus dangereuses les unes que les autres qui prenaient d'assaut successivement les remparts.

    C'est a ce moment la que l’exubérant décida de défier vocalement le monstre en attirant de façon un peu ridicule son attention. Soit il était complètement idiot, soit c’était une belle manœuvre de diversion. Shan suivit les couteaux des yeux en se demandant de quel coté il se trouvait. Probablement un peu des deux, il avait l'air d'avoir une attitude très axé sur le théâtral. Bon, il y avait des gens comme ça. Ça lui rappelait un peu Halewyn. En plus ridicule.

    Mais la stratégie avait de bons cotés également, notamment celui de se rapprocher un peu de sa propre analyse précédente. Plutôt que de forcer le combat rapproché, difficile en plus en pénétrant l’amoncellement de tentacules, le pousser vers les serres était une meilleure stratégie. En l'entourant ainsi, il aurait plus de chance, dans son dos, de trouver un point vital.

    Sans égard pour les couteaux, il tira deux nouvelles flèches vers la créature, mais légèrement excentré. Vers sa droite, l'obligeant a partir vers la gauche pour les éviter, vers les couteaux, et vers le reste des hommes qui approchaient. Shan n'observa pas si les flèches avaient touchés ou non, et il parti en courant vite sur les toits directement tout a la droite du monstre, pour lui couper toute possibilité de replis.

    Il sauta de toit en toit, jusqu'à parvenir dans le dos du monstre qui semblait tout particulièrement dirigé vers Afosios. Bon, elle n'avait désormais plus beaucoup de choix. Deux nouvelles flèches furent décochés, encore, sur son flanc, avant d'enfin être parfaitement derrière elle. Elle n'avait plus beaucoup de possibilités, et le poids du nombre était loin d’être a son avantage. D'autant qu'en étant en l'air, les zombies n’étaient plus vraiment une menace, et Shan, sans baisser totalement sa garde, n'avait pas autant besoin d’être sur ses gardes vis a vis d'une menace derrière lui ou sur les flancs.

    Il n'y avait plus qu'a la cueillir.

    Action:

    Pouvoirs utilisés:
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Broken Goat
    Broken Goat
    Messages : 88
    crédits : 3528

    Info personnage
    Race: Hybride Humain-Cobe (antilope)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1713-broken-goat-esclave-a-vendre-termine#14126https://www.rp-cendres.com/t1736-liens-d-un-esclavehttps://www.rp-cendres.com/t1737-reprendre-en-main-son-destin-broken-goat
  • Dim 4 Juin - 11:50
    Alerte : Défense de Sable d'Or
    Invasion venue d'outre-tombe


    Attrapant une main tendue parée d’une cuirasse noir et rouge, Broken Goat était encore un peu confus par rapport à ce qu’il s’était passé. Après avoir remercié celui qui l’avait aidé, il épousseta ses vêtements et s’ébroua. Il constata qu’il ne restait plus qu’une seule créature qui semblait se défendre avec l’énergie d’une bête acculée qui sentait que c’était déjà la fin. Tous ses clones avaient été vaincus et maintenant qu’on savait que c’était elle, impossible de se sauver, de jouer une nouvelle entourloupe. En revanche, Broken Goat avait remarqué que les murmures dans sa tête recommençaient. Il grimaça et ses oreilles se plaquèrent en arrière de peur que le cauchemar revienne.

    En tout cas, cette chose avait mis en pétards l’exubérant arlequin qui, aux murmures de l’abomination, répondait par diverses insultes et provocations. Au moins, ça avait le mérite d’attirer l’attention de la chose qui se concentrait uniquement sur lui. Le temps à Broken Goat de se remettre les idées en place avant de se concentrer. Dans la situation actuelle, il ne pouvait reculer, il allait devoir faire face à cette chose tandis que les Serres et les soldats qui les accompagnaient se remettaient en formation. Le cobe suivait le mouvement en tâchant d’imiter ses camarades. Sa maladresse fit tiquer les Serres, même si cela devait faire depuis un moment qu’ils avaient captés que ce gars avait ou bien totalement raté son service, ou qu’il n’en avait pas fait du tout. A côté de Serres Pourpres parfaitement taillées pour le combat, c’était frappant. Le cobe comptait sur les guerriers d’élite pour finir le travail.

    Après les agressions au couteau, voilà que la chose se retrouvait criblée de flèches, l’elfe était passé à la charge. Ses attaques conjointes avec celles de l’arlequin faisaient reculer l’immondice en direction de la formation de soldats. Et malheureusement, le cobe était en première ligne. L’ancien esclave haletait. Il sentait déjà la fatigue, il voulait juste en finir. Son stress montait au fur et à mesure que l’abomination pleine de tentacules s’approchait de la formation de soldats. Puis elle entra enfin au contact de la formation. Les premières lances transperçaient son cuir et crevaient un de ses nombreux yeux. Mais les choses n’étaient pas forcément faciles. Voilà que les tentacules s’en prenaient déjà à la formation. Un jeune soldat à droite venait d’être éjecté à droite. Elle en attrapa un autre et le fracassa contre un mur blanc, formant une tâche écarlate. Les Serres s’attelaient à trancher les tentacules petit à petit avec leurs épées. En plus d’ordonner aux autres soldats de continuer à la transpercer avec leurs lances à différents endroits dans l’espoir de trouver son point faible.

    Malgré sa peur, l’hybride, criblait l’être aux yeux multiples de sa lance. Comme les autres, il cherchait le point faible pour l’achever. Peu à peu, elle perdait ses tentacules, non sans faire des dégâts. Elle n’allait pas se laisser tuer comme ça. Broken Goat avait l’impression que leurs efforts faisaient assez peu de différences, malgré la rage des hommes déterminés à en finir avec cette chose qui avait tant fait de dégâts. Et si cela pouvait contribuer à mettre fin à l’enfer auquel Sable d’Or était en proie. Broken avait visé plusieurs parties, comme les yeux. Il cherchait à tâtons avec sa lance un point faible pour achever la chose. Peu à peu, la même rage s’emparait de l’antilope.

    Puis il planta la lance de nouveau dans la chose et recommença le même manège pensant que chaque fois qu’il transperçait l’immondice, c’était comme un vengeance de chaque personne tuée ou devenue folle à cause de cette chose. Elle avait assez causé d’ennuis, il était temps que ça s’arrête. Prise entre deux feux, l’entité démoniaque ne pouvait plus fuir. Mais ils n'étaient pas à l'abri d'un mauvais tour de la part de ce démon.


    CENDRES

    Résumé:


    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 10 J03t
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 10 Lccb
    Tenues et équipement de Broken Goat et compagnons:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kaelinn
    Kaelinn
    Messages : 82
    crédits : 3131

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t193-presentation-kaelinn-terminee
  • Dim 4 Juin - 12:00
    Zombieland
    Feat Des morts et des vivants


    Amère...

    La fatigue s'était accumulée comme un poison dans tes veines, dans ton esprit... Tu te sentais impuissante, bien loin de ce que tu avais pu être dans le passée... Une créature céleste, à même de faire trembler des nations entières, adorée et admirée par un ensemble de races primitives. Quelle indignité. Être réduite à cet instant était une véritable honte à tes yeux. Et pourtant... Cela était nécessaire à ton évolution. A chaque renaissance, à chaque itération de ton être, tu étais dotée d'un potentiel plus grand que la fois précédente. Si tu vivais encore quelques années, tu serais sans doute bien plus puissante que tu ne l'avais jamais été, capable peut-être mais de rivaliser avec des dragons ! Tu en étais persuadée. De ce fait, prendre le risque de mourir ici, de manière aussi prématurée, voulait dire énormément.

    Tu prenais le risque de reculer encore de plusieurs décennies une gloire qui devait être la tienne. Une chose inacceptable !

    Récupérant un semblant de contenance, ayant profité de ces quelques secondes voir minutes d'accalmie pour retrouver tes esprits et ton corps, tu marchais donc vers les jumelles, là où tu avais tenté de les aider précédemment. Évidemment, vu ton état, tu aurais pu te contenter de fuir. Mais tu n'étais pas idiote, désormais, ta survie passait par la réussite du groupe. D'une certaine manière, tu t'étais impliquée dans ce monde mortel. Même si tu ne pouvais pas définitivement mourir, ce que tu avais mit en jeu était bien plus précieux qu'une quelconque existence.

    Il ne te fallut pas bien longtemps avant d'apercevoir le combat qui lui n'avait pas cessé. Les créatures répugnantes avaient quand même trouvé un moyen de s'extirper en partie de leurs geôles incandescentes, la faute à un manque cruel de puissance de la part des jumelles. Même si la chaleur avait fait roussir ton plumage, cela n'avait pas été suffisant pour éradiquer une bonne fois pour toute l'ennemi.

    Nul besoin de préciser que cet état de fait t'ennuyait grandement.

    Faisant bien plus que Kaelinn n'aurait exigé de toi si tu avais été dans ce même contexte à ses côtés, tu poussais alors un cri aussi puissant que tu le pouvais pour tenter d'attirer l'attention des quelques goules qui cherchaient à contourner les défenses improvisés avant de te jeter sur elles bec le premier ! T'épargnant un usage intense de la magie qui avait encore besoin de se recharger, tu te contentais de varier entre quelques piques de glace bien placé et souffle suffisamment proche pour quand même pétrifier les "têtes pensantes" des morts.

    - Dépêchez... vous !

    Désormais ce n'était plus ta volonté de les aider ou non qui serait un facteur limitant pour la suite des évènements, mais bel et bien ta capacité à tenir le rythme. Tu avais déjà fait ta part du travail, tu avais cloisonné l'endroit, limité les échappatoires, et accentué les effets de la chaleur qui surgissait de leurs mains. Mais c'était à elles de porter le coup fatidique et rapidement, sous peine de réduire à néant tout tes efforts.

    Évidemment, si cela venait à arriver, tu t'assurerais de jeter toi même les deux jours dans les bras cadavériques des goules.

    Résumé:

    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Astryd Isdotyr
    Astryd Isdotyr
    Messages : 27
    crédits : 2406

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t993-astryd-i-never-feared-the-drum-of-war-tw-labeur-difficile-violence
  • Dim 4 Juin - 13:22
    La défense de Sables d’Or nous incombait, l’instant était o ne peut plsu critique, c’était un réelle guerre nous menions contre un ennemi peut être quatre fois plus nombreux. Comme convenu nous nous en tenions à notre plan, défendre els ruelles, il fallait les tenir coutent que coutes. Recouverte de sang , lessivée par les maints combat de la soirée j’essayais tant bien que mal de les repousser.  Très vite, le flot nous submergea, le nombre. La charogne s’empalait par dizaine rendant nos lances inutiles.  De partout ou je posais mon regard, le chaos était ambiant.  La mort guettait, elle régnait en maitre , partout dans els ruelles comme dans le reste de la ville les combats étaient présent.

    - Tenez les gars …Tenez !!!

    Crais-je malgré le fait que cela relèverait bien plsu du miracle du miracle, pour chacun des morts tués il ne venait une douzaine d’autre, c’était comme -ci tous les décédés du reike s’était donné rendez-vous au même endroit, au même moment. Pestant devant le fait que mes hommes perdaient du terrain je ne pouvais pas leur en vouloir. Mon flanc droit me tiraillait, chaque coup devenaient de plus   pire, la blessure m’avait amochée…foncièrement, reculant, assent dernière mes homme je pris quelques temps pour m’examiner , le pue verdâtre , suintant ne me disais rien qui vaille…du poison. Bordel !  
    Lessivée, errante je reculais davantage , m’adossant quelques seconde à un mur pour rependre mes esprits, c’est alors que j’entendis le cris d’Egath non loin de là. Elle était touchée à plusieurs reprises.  La ligne n’allait pas tenir longtemps.  On tira Egath hors de la mêlée pour être amené à l’arrière , c’est a ce moment là que je sonna a cor , paliurus fois. Lars fit son apparition quelquq temps plus tard , c’était une Astryd   fatiguée , éreintée  donnait ses instruction qu’il trouva.  

    - Lars…Ce  coté là en tiendra plsu très longtemps… je suis blessée et je suis foncièrement touchée…Si je ne vais pas me faire soigner…Je les rejoindrais surement

    Dis-je en montrant un cadavre de Mort tués par mes soins.  

    - Je te laisse cette ligne , je file me faire soigner et je vais essayer de revenir avec des renforts…Je ne  t'abonderais pas…C’est que   que lutter dans ces conditions ..m’est  de plus en plsu difficile..

    Avais-je dis en tournant els talons , si je pouvais archer je fis signe à ce que’Egath soit amener aussi dans les ligne qui nous servait encore d’infirmerie. La maison du régent.  Elle profilait alors , assez grande , vile même dans l’obscurité de la nuit.

    - De soins ..Il me fait des soins…Blessure superficielle mais  un empoisonnement sans aucun doute… Je suis sur la ligne Nord, mes hommes ont besoin de moi.

    Lorsque je dis cela ej vis alors arriver cet énorme troll , ou géant , ou une diablerie sans nom…Merde ! il attaquait même ici ?

    Tandis que je me faisais traiter , je vis des soigneurs  prendre en charge Egath , , serrant sa main  une dernière fois avant qu’on l’embarque  plus loin.

    - Elle ne doit pas mourir !!!

    Un ton ferme, nullement offensant ou agressif envers les soigneurs ,  isl avaient jute affaire à une Astryd qui commençait à être à bout , sur ses nerfs…chose commune dans de pareils instant.  J’observais ce monstre, cet espace d’ogre me demandait comment diable le tuer.  


    Résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Alasker Crudelis
    Alasker Crudelis
    Messages : 137
    crédits : 1250

    Info personnage
    Race: Loup-Garou
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t889-alasker-crudelis-iratus-termine
  • Dim 4 Juin - 15:09
    La hachette perça l’occiput dénudé pour aller cueillir le cervelet et sectionner le tronc cérébral. Un liquide d’une étrange clarté inonda la lame de l’arme, puis sa poignée, et son porteur jura en expulsant sa victime dans les flots de non-morts d’un coup de pied. Deux autres revenants vinrent immédiatement prendre la place du quasi-décapité, et l’auteur de la précédente mise à mort s’écarta d’un bond le temps de faire tourner ses instruments de morts dans ses mains gantées.
    Gatlig s’amusait comme un petit fou. Le plus jeune des Dévoreurs n’avait, physiquement, que peu de points communs avec les autres brutes de la bande. Il arrivait à grand peine aux épaules de la plupart d’entre-eux et sa force de frappe était loin d’être exemplaire, qui plus est, ses bras trop fins ne pouvaient décemment supporter le poids d’une hache d’arme ou d’un marteau de guerre durant toute une journée. Mais tous ces détails n’avaient pas la moindre importance, puisque le demi-gobelin faisait partie des meilleurs duellistes de la bande. Les sables des cercles de combat des berserkers pouvaient en attester : bien peu, parmi les géants, pouvaient se targuer de tuer plus efficacement que lui. Le challenger avait réussi à avoir Nahr, Aelios, Morion et Taveth en premier sang. Seuls Gorog et les deux cornus parvenaient encore à lui faire mordre la poussière. Pour l’instant.
    Son style se basait sur la rapidité, la fourberie et une endurance quasiment surnaturelle. Toujours souriant, le poids léger des Dévoreurs submergeait ses adversaires sous une avalanche de coups vicieux, ne cessant d’abattre ses hachettes sur leurs points sensibles qu’une fois certain qu’ils ne se relèveraient pas. Les lanciers et les nobles restaient de loin ses cibles favorites, mais en leur absence, Gatlig pouvait se contenter -comme à cet instant- du menu fretin puant que le désert semblait décidé à leur jeter au visage jusqu’au levé du soleil. Ca avait quelque chose d’infiniment cathartique, d’ainsi trancher dans la masse, de sautiller et de slalomer entre les lames, les pics et les crocs, de danser parmi les cadavres marcheurs pour sectionner les tendons pourrissants et achever leurs propriétaires sans même un regard. Ces victimes-ci ne pleuraient pas lorsque leurs tripes se déversaient sur le sol, ne suppliaient pas lorsque leurs armes glissaient de leurs doigts crasseux. Ils acceptaient la mort, puisque celle-ci voilait déjà leurs yeux. Et c’était ce qui rendait l’exercice si…Agréable.
    Gatlig ne se souvenait que trop bien du dernier raid en date des Dévoreurs. Les hurlements des veuves, des nourrissons jetés par les fenêtres, des écorchés tremblant en sentant le vent froid des terres du nord mordre directement dans leurs muscles mis à nus… Le fait que ces hommes et femmes aient été des rebelles n’empêchait aucunement leurs plaintes de hanter ses nuits avec une remarquable constance. Maintenant, ils tuaient des monstres et des morts en sauvant des vies, au passage.
    C’était agréable de jouer le rôle du héros, pour une fois.
    Une lance entra dans son champ de vision, filant directement vers son plastron. Au prix d’un contorsionnement douloureux, Gatlig parvint à éviter la pointe et à sectionner le bois soutenant cette dernière. Une ombre passa devant le demi-gobelin pour se jeter sur le porteur de lance brisée et lui arracher proprement le visage d’un coup d’espadon.
    “-Cesse de rêvasser et prépares-toi à courir.” L’admonesta Kirk, les dents serrées. “Le patron ne reviendra pas.
    -Comment tu le sais?” Répondit l’accusé après avoir retiré sa hachette d’un torse déjà ouvert.
    “-Sanguin s’agite.
    Une réponse soulevant toute une liste de questions. Gatlig n’avait jamais compris pourquoi tous les autres -même un sadique comme Kirk- faisaient tant attention aux pitreries de ce foutu aliéné, à peine capable d’aligner deux mots sans baver. Tout le monde semblait d’accord pour dire qu’il n’était plus vraiment maître de lui-même mais personne ne discutait de son droit à rester parmi eux. Pourtant, le demi-gobelin était trop jeune pour en avoir été le témoin direct, mais il connaissait bien l’histoire : Alasker lui-même avait interdit à Sanguin de participer aux duels de la bande après que ce dernier ait remporté un combat en décapitant son adversaire. Ce malade était le seul Dévoreur encore actif après en avoir tué un autre.
    Et pourtant tous les autres le regardaient avec un mélange de respect et de pitié. Incompréhensible.
    “-Sanguin est tout le temps agité.” Grinça-t-il finalement.
    Kirk ne lui répondit pas. A la place, le tortionnaire des Dévoreurs ricana et se dégagea de la mêlée en ne laissant derrière-lui que l’odeur âcre du collier d’oreilles pourrissantes pendant à son cou.
    La seconde d’après, la voix puissante de Gorog traversa la mêlée générale, couvrant le fracas des armes, les rires des vivants et les gémissements incessants de la horde grouillante.
    “-ON REJOINT LA VILLE, TAS DE CAFARDS ! LE PATRON NOUS DEMANDE !

    Pendant que Zephyr faisait son rapport, Alasker s’escrimait à détacher son épaulière gauche pour atteindre -enfin- les quelques éclats d’une lame ayant éclaté entre les plaques d’armures et la cotte de maille protégeant sa clavicule. Si les risques que de pareils débris parviennent à le blesser, ainsi harnaché, semblaient quasi-nuls, le fracas qu’ils causaient à chaque mouvement avait quelque chose d’horriblement agaçant.
    “-Le message a été transmis à vos troupes.” L’informa simplement le Dunnark avant de reprendre son office. Alasker le remercia d’un hochement de tête. Les Dévoreurs allaient mettre un peu de temps à rejoindre les portes Est et encore plus à se repérer dans un tel chaos, mais le loup leur faisait confiance : Ils en avaient vu d’autres. Enfin, l’épaulière accepta de se détacher et Iratus put se débarrasser des débris cliquetant avec empressement.
    Il n’y avait rien à ajouter au rapport du maître-espion. Zephyr, en touchant l’étrange manifestation magique au Nord, avait manifestement vu des choses qu’Alasker peinait à ne serait-ce qu’imaginer. L’empressement presque paniqué qui s’était ensuite emparé du famélique petit gars avait définitivement convaincu le géant de prendre cette nouvelle menace au sérieux, puisque le spectacle de l’Oreille d’un Empire perdant un tant soit peu son calme n’avait -fatalement- rien de commun ni d’appréciable. Ils s’étaient précipités dans la brêche nord, s’étaient frayés un chemin entre les cadavres aux plaintes lancinantes et les flammes dévorant corps et structures avec une égale voracité. Sur le chemin, des dizaines de coups négligeables s’étaient mis à pleuvoir sur les deux fuyards. Des flèches, tirées par des défenseurs paniqués et isolés, les avaient même manqué de peu. Mais rien de tout ça n’avait su freiner leur avancée. Le message devait être transmis.
    Et ils l’avaient fait.

    “-Al’.” L’interpella Eisyleij, son casque sous le bras et un sourire crispé ancré sur le visage.”Sale nuit, hein?
    Alasker attrapa le canon d’avant-bras de l’elfe des Serres Pourpres le temps d’une courte salutation et d’un grognement d’acquiescement. Malheureusement -ou heureusement- les deux guerriers n’eurent pas le temps d’échanger davantage, puisque trois paires d’yeux -dont une hétérochrome- relativement importantes vinrent se poser sur la large silhouette du géant d’Airain. Manifestement, on attendait son avis.
    Le concerné s’éclaircit donc la gorge et se redressa sans pour autant lâcher l’épaulière trônant dans sa main droite. Après un court instant de flottement, il accepta d’ajouter quelques mots :
    “-Je pense que Zeph’ a raison. Les anomalies sont importantes. Peut-être qu’elles sont à l’origine de tout ça. Mais, là, en venant, j’ai remarqué un aut’ problème : On est en train de perdre la zone nord. Complètement.” Dans un à-propos tout à fait discutable, les échos d’une détonation aussi brutale qu’incompréhensible, provenant du nord, parvinrent aux oreilles de chacun des membres de la réunion de crise. “Mes yeux sont habitués à la nuit et à la fumée. Si y’a une anomalie au Nord, je la trouverais et si y’en a pas, on freinera au moins la horde. Zephyr devrait s’choper quelques collègues rapides pour aller faire le tour des autres points. Après tout, y’a que lui et moi qui savons vraiment à quoi ces trucs ressemblent.

    résumé:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Kahl
    Kahl
    Messages : 139
    crédits : 3391

    Info personnage
    Race: Oni
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t930-kahl-l-ogre-du-blizzard-termine
  • Dim 4 Juin - 20:30
    "Je suis un peu occupé dans l'immédiat, tu m'excuseras Oyun !"

    Malgré la courtoisie du propos, le ton rageur de l'animal furieux ne laissait aucun doute quant à son état de nerfs. Certes impatient d'en venir aux mains avec le fameux démon qui avait outrageusement pris la liberté de s'immiscer dans son esprit pour y beugler des bêtises, Kahl était néanmoins investi d'une mission autrement plus pressante : celle d'éviter de se faire poignarder à mort par ces fichus zombies saltimbanques qui bondissaient avec allégresse aux quatre coins de la ville embrasée. D'un geste mou et sans conviction, comme pour se débarrasser d'un vilain moustique, il balança son bras armé de sa masse en l'air, cherchant à broyer l'un de ces sinistres acrobates, mais son attaque ne rencontra que le vide.

    "Foutue danseuse, va."

    Le descriptif de la monstruosité démoniaque, effectuée avec soin et précision par l'orc guerrière, ne manqua pas d'allécher Kahl et son esprit infiniment combatif. C'était donc avec autant de rage que de frustration qu'il tentait de se dépêtrer de cette épineuse situation. Le mot était d'ailleurs choisi avec beaucoup de soin, car de nouveaux Chasseurs s'étaient manifestés à la suite des précédentes victimes de l'Ogre. D'un long regard circulaire, le géant bleu parvint à identifier les positions de ces nouvelles menaces et poussa en réponse à ces arrivées un long soupir de lassitude. Même dans le massacre, il fallait de la mesure et de la variété ! Le sens artistique du colosse était bien malmené par cette redondance et ce fut donc d'un air boudeur qu'il avança vers l'un des créatures immondes qui le dévisageait en croassant avec véhémence. La massue couverte de sang, traînée derrière lui, racla le sable et la pierre en soulevant derrière lui un mince nuage de débris jaunâtres qui ne manquèrent pas d'attirer l'attention des prédateurs réanimés.

    S'extirpant de cette brume de sable, le premier assaillant se remanifesta en vociférant entre ses crocs aiguisés mais Kahl se retourna d'un seul coup pour administrer à l'ignoble guerrier un direct si puissant que son crâne se brisa partiellement à l'impact, maculant ainsi le poing du géant de morceaux de cervelle décomposée. Donnant suite immédiatement à cette première attaque cinglante, l'Ogre s'abaissa et fondit sur l'ennemi en manifestant le long de ses propres cornes des épieux de glace afin de s'octroyer une allonge supplémentaire. Malgré son agilité, le Chasseur affaibli par le coup initial fut embroché instantanément et Kahl se redressa sans peine, affublé ainsi d'une charogne en guise de couvre-chef morbide. Armé d'une dague, le zombie tenta bien de riposter depuis son perchoir mais sans la moindre pitié, l'Ogre saisit le bras de l'opposant à l'épaule et l'arracha comme on tranche une baguette. Le Chasseur ainsi désarmé, transformé en pauvre décoration malodorante, resta là à gesticuler sans déranger le moins du monde son porteur.

    Ricanant malgré l'ennui, le colosse empoigna à deux mains sa fidèle massue, fit tournoyer son chapeau sanguinolent -et un peu bizarre- d'un grand mouvement de tête et s'apprêta à accueillir les nouveaux-venus. Dans un sifflement strident, un trio de Chasseurs bondit de leurs perchoirs en ruine et accoururent en slalomant avec vitesse entre les débris pour s'en prendre à la menace azurée. Kahl réceptionna le premier en parant à l'aide de son arme, riposta par un coup de pommeau et manqua de peu d'être griffé. Fort heureusement, ses jambières pourpres étaient suffisamment épaisses pour lui éviter une vilaine plaine supplémentaire. Surpris de trouver enfin une utilité à cette armure trop lourde à son goût, l'Ogre pivota sur ses appuis et cogna latéralement le fourbe assaillant.

    "Venez vite vous faire massacrer, j'ai un démon plein de bras qui m'attend et il a l'air autrement plus intéressant que vous !"

    Certes muettes mais apparemment obéissantes, les trois créatures foncèrent de plus belle, armes en main et prêtes à en découdre.

    RESUME:
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 331
    crédits : 1678

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1731-comites-aeterni-liens-de-deydreushttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Dim 4 Juin - 21:00
    "The twisted faces of the damned, piled high and cloaked in malice!"

    Les infos parvenaient enfin. L'avancée tactique pouvait se faire. Les plans pouvaient changer. Mais les combats continuaient. Encore. Toujours.

    Au cœur de la nuit, la Mort venait réclamer l'âme de nombreuses personnes, inconsidérée de la nature de ces dernières. Seule sa longue moisson lui importait et elle ne s'arrêtera pas. Pas en cette nuit froide et visiblement éternelle. Dans certains coins de la ville, les troupes gagnaient du terrain. Elles parvenaient à repousser la marée morte-vivante ou protégeait suffisamment les civils pour que ces derniers ne puissent rejoindre les zones d'évacuation. Dans d'autres cas, malheureusement, les lignes s'effritaient. Et les réanimés continuaient leur décadent festin, forçant les tombés à rejoindre leurs propres rangs. Et toujours, dans l'air, cette terrible mélodie. Un savant mélange de hurlements, d'incandescence et de vent soufflant entre les rues.

    La musique se jouait inlassablement. Il fallait à présent trouver le chef d'orchestre.



    GROUPE TORTORES: @Alasker Crudelis  @Zéphyr Zoldyck  
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 10 UWmc4ND

    Quand Zéphyr et Alasker atteignirent l'emplacement de Deydreus, ce dernier était en train d'achever un énième mort, tandis que de multiples rapports étaient énoncés ici et là. Ses ailes déployées, le vampire était semblable à une engeance démoniaque qui offrait le repos éternel à des guerriers réanimés osant s'approcher trop près de sa position ou de ses hommes. Les mots furent échangés rapidement, et il n'y eut aucune réelle blague, aucun commentaire spécifique sur la situation. Seulement des faits. Un long soupir s'échappa finalement de la gorge du chevalier aux yeux vairons, tandis qu'il essuyait le sang présent sur l'une de ses lames crantées.

    - Je suis au courant pour la ligne Nord. On vient de m'informer qu'elle était en train de s'effondrer. Si cela a lieu, le port va être submerger. J'ai l'impression que les officiers présents là bas ont abandonné leur poste. Ou pire, qu'ils sont incompétents. Alask', va là bas et défonce moi ces enfoirés. J'ai besoin d'un élément de confiance pour tenir encore un peu. L'Est se stabilise et il serait dommage de devoir céder de nouveau du terrain à cette fichue armée de morts.

    Le vampire se tourna ensuite vers le maître espion, plongeant son regard dans celui de son ami.

    - Si tu dois commencer par chercher quelque part, je te conseille le Sud. J'ai déjà les Venator au niveau de la zone compromise et nous sommes en train de reprendre du terrain au niveau du port. Pour la demeure, l'agitation est trop intense pour le moment et tu serais gêné. Autant rentabiliser ta vitesse de déplacement. N'hésite pas à demander à un télépathe de t'accompagner et si tu vois quoique ce soit, contacte moi. Là bas, il y a déjà l'oiseau envoyé par Kaelinn. Si tu l'aperçois, n'hésite pas à lui demander de t'assister. Et s'il n'y a rien, dispersez-vous dans la cité. Le temps nous ai compté et vu la fatigue qui gagne nos troupes, j'aime autant pouvoir regrouper nos efforts en quelques points plutôt que rester étendus sur une ligne aussi large.

    Les ordres étaient à présent donnés et les informations transmises. Les priorités changeaient, tout comme le court du champ de bataille. Et le groupe Tortores, de par son savoir ou son expertise, détenait peut-être le salut des hommes entre ses mains.

    Objectif:
    - Se débarrasser des Chasseurs: 1/1
    - Aller observer l'anomalie: 1/1
    - S'enfuir (vite) et se replier: 1/1
    - Prévenir la Griffe: 1/1
    - Se repositionner: 0/1
    - Commencer à chercher les anomalies: 0/1
    - Survivre : 2/2

    État de santé Alasker: Pleine forme - suite à régénération depuis deux tours / Etant de santé Zéphyr: Légèrement blessé - Mental Stable

    GROUPE BELLATORES:  @Brak'Trarg  @Tagar Reys  @Lardon
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 10 MqYZl8U

    La ligne Est se stabilisait enfin. Les efforts de Tagar, s'ils lui coutaient en hommes et en énergie, étaient payants. La marée de morts continuaient de se jeter sur lui mais, grâce à sa stratégie, il était plus facile de lutter et d'abattre les monstruosités qui osaient faire leur apparition. A ce rythme, le ministre des finances allait  pouvoir maintenir suffisamment l'avantage pour les reikois qu'il pourrait envisager de soulager d'autres points sensibles. Seulement, cela serait le cas une fois les nouveaux chasseurs et porte-pestes faisant leur apparition. Ces êtres spéciaux, et vicieux, venaient dans un but précis: handicaper l'expert comptable et attenter à sa vie.

    Pour la ligne Nord, les choses tournaient mal. Entre le départ d'Astryd, et la marée de morts qui avançait, les soldats luttaient à moral bas. Ils se battaient pour leur survie, mais le temps était une ressource précieuse qu'ils semblaient perdre peu à peu. Puis, venu du ciel, le géant vert lança une attaque dévastatrice sur un mort plus grand que les autres. Dans un fracas terrible, le marteau frappa la structure nécrotique qui explosa purement et simplement, atomisée par la puissance de l'impact. Ce dernier provoqua d'ailleurs une gigantesque onde de choc qui se dispersa dans tout le sol sableux de la place. Le cœur de la mêlée fut ébranlé par tant de violence, tant de force. Si aucun tremblement de terre n'arriva par chance, la terre s'effondra sur elle même dans un puit terreux qui fit trébucher morts et vivants. Malheureusement, certains corps se brisèrent tandis que d'autres, handicapés par la surprise et la déformation du terrain, ne purent empêcher les morts rampants de venir les saisir à la gorge pour les dévorer. Bientôt, de ceux présents sur le coeur de la mêlée, seuls quelques soldats étaient encore en vie, et en mauvaise posture. L'attaque avait efficace. Trop, peut-être. Mais il ne fallait pas se languir de ce qu'il s'était passé, car la bataille continuait et s'ils ne réagissaient pas vite, tous allaient rejoindre l'au-delà.

    Lardon, lui, eu la chance de manipuler la terre pour se maintenir plus ou moins lors de l'impact. S'il sentit son corps défaillir quelques instants, l'hybride cochon était hors de danger face à ces dégâts collatéraux et, déjà, le cochon pouvait se reprendre et tenter d'aider à la réorganisation des défenses. Pourtant, dans son regard, les corps écrasés et sanglants de ses anciens camarades s'ancraient longuement, tandis qu'il repensait au départ rapide de l'officière quelques instants plus tôt, qui l'avait visiblement laissé à son sort pour son propre confort. La Mort ne leur laissait visiblement aucun répit.

    Fort heureusement, un télépathe sembla transmettre une information. Des renforts arrivaient depuis le commandement. Dont un géant drapé d'une armure vermillon.  

    Objectif:
    - Parvenir à repousser la horde qui s'attaque aux lignes de défenses: 0.75/1
    - Etendre la ligne de défense: 1/1
    - Se débarrasser des spéciaux: 0/1
    - Survivre : 3/3

    Brak devra lancé un dés 100 sur discord pour savoir l'impact psychologique que son personnage subira suite à ces dommages collatéraux.
    1 à 30 : Il se sent coupable de ses actions et devra tenter de se ressaisir tout en aidant les survivants.
    31 à 65: La culpabilité le ronge et il devra se contenter de sauver les survivants de son attaque sans pouvoir lutter totalement (-2 utilisations de pouvoirs sur ce tour).
    66 à 100: La culpabilité est trop forte et le monstre se sent totalement responsable de la mort de ses camarades. Il gardera les séquelles psychologiques de cet acte (devant le jouer) et devra comme pour le score plus bas aider les survivants avec une limitation d'actions sur ce tour.

    État de santé Brak: Pleine forme // Etat de santé Lardon: Légèrement blessé

    GROUPE NAUTAE: @Broken Goat  @Afosios Smaragdi  @Shan'ael Lipswyrm
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 10 YqK93AE

    Le combat contre l'entité aux multiples yeux était lancé. Et, déjà, les reikois tentaient d'achever la créature responsable des assauts psychiques. Une diversion était tentée, divers flèches tirées tandis que des coups étaient menés sur les tentacules de la bête. Seulement... Cette dernière semblait à présent plus vive et violente que ses clones. Et surtout, elle semblait n'avoir que faire des insultes de l'arlequin. Quand sa double lame arriva au niveau du monstre, ce dernier balaya l'arme d'une de ses tentacules en lançant un hurlement strident, quelques flèches venant se planter dans son flanc. Un sang violacé et poisseux glissa doucement du corps étrangement famélique de la créature tandis que les soldats reikois, Broken et le Serre présent tentaient de lui asséner de nouveau coups. La chair de la bête fut entaillée, quelques tentacules tranchées mais, de nouveau, cela sembla n'être qu'une légère gêne sur la bête qui laissa un long sifflement s'échapper de ses multiples gueules.

    Saisissant le cobe qui était le plus proche d'elle, la créature plongea sa multitude oculaire dans les globes de l'hybride tandis qu'ils tournaient au rouge. L'assaut psychique était violent, terrible, et bientôt du sang perlait au niveau des narines du reikois semi animal alors que derrière lui les soldats semblaient également affectés, les forçant à reculer suffisamment pour au moins se mettre à l'abri de cette frappe psychologique. Le monstre était agacé, énervé qu'on le pense si faible. Alors il se vengeait. Pour Afosios et Shan, aucune riposte ne put être tentée, tant les tentacules de la bête venait frapper leur position, les forçant à se repositionner constamment. Puis, d'un geste presque hautain, l'abomination jeta purement et simplement le corps de l'hybride sur l'elfe. Soit dans le but de l'écraser avec, soit pour le déconcentrer. Fort heureusement, les réflexes de ce dernier lui permirent de réceptionner le cobe sans encombre, lui permettant d'observer les dégâts. Par force de charactère, ou par chance, le cobe n'avait subit qu'une blessure mentale superficielle, probablement plus présente de par sa faiblesse naturelle à cet élément que par force. Il allait pouvoir se remettre et continuer à lutter, même si à présent l'avertissement était donné. La bête commençait à se battre sérieusement, et il allait falloir l'abattre vite.

    Objectif:  
    - Trouver l'origine des murmures: 1/1
    - Aider à la reprise des évacuations: 1/1
    - Abattre le monstre: 0.75/1
    - Survivre 3/3  

    État de santé Broken: Légèrement blessé (mental légèrement endommagé) // Etat de santé Afosios: Légèrement blessé (mental toujours "stable")

    GROUPE SPINA: @Shaina Solare  @Kaelinn
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 10 OGUgnvW

    Les efforts des jumelles et de l'oiseau élémentaire commençaient à porter leurs fruits. Les barricades dressées à la va-vite et les pics de glace de Boréas permirent de stopper l'afflux de morts qui tentaient de venir les déstabiliser. Elles devaient tout de même rester concentrées car au moindre faux pas, les goules restantes pouvaient venir se jeter sur elles. Pour le reste, l'espèce de "cocotte-minute" improvisée s'avérait à son tour terriblement efficace. Bientôt, le nid ressemblait plus à un bouillon de chair fondue, d'ossements et de restes puants qu'à un véritable rassemblement de goules immondes.

    L'objectif était pour le moment rempli, mais le repos n'était pas encore pour tout de suite. Quand le calme revint, plusieurs soldats firent leur apparition pour apporter du soutien au trio. Terrassant avec elles les goules restantes ou qui tentaient de fuir le charnier incandescent, les hommes d'armes avertir ces étranges personnalités des nouveaux ordres. Une anomalie, semblable à une "bulle magique" se trouvait probablement quelques part, et des "chasseurs", goules rapides et armurées, rôdaient sûrement dans les rues pour tuer et empêcher quiconque de mener des investigations poussées. De plus, il était peut être possible que le maître espion du Reike lui même ne vienne pour les assister dans leur tâche.

    A elles de voir si elles allaient l'attendre et se reposer, ou commencer leur enquête directement.

    Objectif:
    - Combattre les goules présentes: 5/5
    - Continuer de tuer les goules et morts présents dans les ruelles: 1/1
    - Trouver leur origine et enquêter près des portes Sud: 1/1
    - Combler le tunnel: 1/1
    - Régler le problème du Nid: 1/1
    - Chercher la potentielle anomalie: 0/1
    - Abattre les chasseurs qui rôdent: 0/1
    - Survivre: 3/3

    GROUPE MEDICUS:  @Nefih  @Le Porte-Mort  @Kilanna Launi @Astryd Isdotyr  
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 10 ZiM9chI

    Le troll était en piteux état. Mais toujours debout. Son corps, cloqué et brûlé en de multiples endroits, laissait une chair fondue tomber lamentablement sur le sol ensanglanté de la ligne de défense. Grognant et furieux, la bête tournait sa rage contre l'élémentaire de vapeur afin de tenter de l'atteindre, sans parvenir toutefois à toucher son corps brumeux. Frustré, le troll hurla de nouveau, s'élançant vers de nouveaux arrivants pour tenter de les abattre, malgré les assauts répétés de Kilanna et de Nefih. Il allait falloir continuer de se battre, continuer de frapper et éviter de se faire blesser par un retour de frappe ou une contre-offensive de la bête géante. Mais il fallait le faire vite, ou de nouvelles victimes seraient à déplorer.

    Parmi les nouveaux arrivants, Astryd fit son apparition. Quand elle prononça ses mots à l'égard d'Egath, les soigneurs se contentèrent de lui faire un signe de tête avant de reprendre leur œuvre. Ils soignaient et sauvaient des vies depuis le début des combats aussi ils ne tenaient même plus compte des demandes qu'on leur adressait. Ils agissaient, purement et simplement, dans l'espoir de repousser l'inévitable. Tiraillée par sa blessure, la guerrière du Nord allait devoir trouver quelqu'un pour l'aider, ou sa plaie risquait de s'aggraver. En effet, elle ressentait déjà une légère paralysie au bout de ses doigts et chaque seconde qui passait venait avec plus de douleur.

    Objectif:
    - S'occuper des civils et autres blessés tout en protégeant la demeure: 0.75/1
    - Défendre la ligne de front contre le troll et les morts / continuer les soins: 0.5/1
    - Se rendre sur la ligne au Nord pour prêter assistance aux soigneurs présent là bas: 1/1
    - Régler le problème de la crypte et des morts-vivants approchant: 1/1
    - Calmer les choses au sein de la demeure: 1/1
    - Survivre: 4/4

    État de santé Astryd: Blessée - poison léger

    GROUPE VENATOR: @Oyun  @Violence  @Kahl  @Zaïn Tevon-Duncan
    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 10 IUqeaJ2

    Kahl et Oyun combattait les chasseurs et autres monstruosité au sol. Et ils étaient efficaces. Coordonnés et violents, les deux membres des Serres Pourpres balayèrent toute forme de résistance, transformant cette partie de la zone compromise en un amoncellement de corps déchirés et meurtris. Une arène improvisée sanglante et terrible, qui était déjà le témoin des premiers échanges de coups entre l'hybride renard et le démon corrupteur. D'ailleurs, l'orc et l'oni n'avaient à présent plus d'autres gênes à leur tâche, et ils pouvaient donc pleinement s'occuper de ce qui se trouvait devant eux. Que ce soit pour l'abattre ou pour autre chose.

    Pour Violence, le choc contre l'amas rocheux fut terrible. Si elle put éviter tout dégât mortel, une partie des bras formant la multitude furent arrachés par l'éclat de roche qui avait été propulsé par Zaïn. Dans une gerbe de sang immonde, les bras volèrent dans l'air tandis que l'épée famélique stoppait les multiples hémorragies et que la sphère focalisait son attention sur celui qu'elle avait provoqué. Le combat était lancé, les premiers coups échangés. Et elle était libre de se jeter dans cette mêlée violente, dans ce combat terrible qu'elle cherchait à démarrer. Car elle savait, au fond d'elle, que plus elle serait proche de celui qui avait osé la porter tant de temps, plus elle pouvait de nouveau jouer avec la corruption qui s'écoulait encore dans ses veines. Il restait à savoir si cela serait utilisable suffisamment rapidement pour ne pas être terrassée avant.

    Objectif:
    - Enquêter sur la présence démoniaque et l'éliminer si elle représente une menace ou si elle est liée aux morts: 1/1
    - Retrouver Violence pour la confronter: 0.5/1
    - Abattre les "chasseurs" et autres horreurs rôdant dans la zone compromise: 1/1
    - Survivre: 4/4

    État de santé Violence: Moyen / État de santé de Kahl: Légèrement blessé

    Résumé de ce tour à lire:


    Alerte : Défense de Sable-d'Or [Event] - Page 10 MmtmkVy

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum