DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Gerda !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Deurk Palpeplatine
    Deurk Palpeplatine
    Messages : 19
    crédits : 2520

    Info personnage
    Race: Gobelin
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t196-deurk-palpeplatine-le-marchand-des-secrets-termine
  • Jeu 28 Juil - 18:00
    Deurk Palpelatine
    Race : Gobelin
    Sexe : Oui
    Âge : 19 ans
    Métier : Directeur de banque des chaines
    Taille & poids : 95 cm pour 27 kilos
    Alignement : Stricement neutre
    Faction : République
    Rang : B
    Religion : Tendance diviniste mais varie selon l’interlocuteur
    Avatar : Un gobelin créé sur devienart par un artiste appelé Gabriel Cassata

    Pouvoirs et objets



    +1 utilisation de magie de niveau 1, 2 et 3.

    Magie à 50% :
    Télékinésie P4 : 3750
    Vol P1 : 250
    Lecture de l’esprit P2 : 750
    Détection des mensonges : 500
    Illusion P2 : 750

    Le marché des souvenirs : 625 [LIEN]

    Vocation mage soutien.

    Description physique et mentale



    Deurk un gobelin mesurant 94 centimètres de loin on remarque facilement que sa peau verte vire bien plus vers le jaune que la plupart des gobelins. Ses oreilles pointues dépassent généralement d’une capuche ou d’un couvre-chef qu’il porte. Généralement il a toujours quelque chose sur la tête en ville à cause de ces grandes perches qui trainent et qui ne font pas forcément attention aux gens de sa taille.

    En s’approchant un peu, la première chose qui dénote dans le physique du gobelin sont ses yeux rouges qui lui donne un coté malfaisant absolument pas souhaité. Ses petites dents pointues telle une armée de couteaux n’arrange rien à la situation. Enfin on peut noter que Deurk a tendance à porter des bijoux tel que des boucles d’oreilles ou des bagues, il y a deux raisons à cela. Premièrement, il aime les bijoux en eux-mêmes et trouve que cela lui permet de se distinguer la plèbe qui constitue majoritairement la république. La deuxième raison est liée à la première, le regard des autres, en tant que Gobelin marchand, on l’assimile souvent à un arnaqueur à la petite semelle, le fait d’avoir des signes extérieurs de richesse lui permettait d’être pris au sérieux par ses interlocuteurs.

    Bien qu’il ait l’apparence d’une créature mauvaise et vicieuse, Deurk ne l’ait pas forcément pour autant. Il ne prend aucun plaisir dans la notion de pouvoir et ne souhaite aucunement dominer les autres. De même le gobelin évite généralement de recourir à des actions violentes, il faut donc vraiment chercher à lui avoir nuit pour qu’il ait recours à de tels procédés. Le commerçant préfère de loin le chantage ou les menaces sur ces ennemis voir agir dans l’ombre et effectuer les bonnes transactions pour nuire à ses ennemis.

    Deurk s’est sentit dès son enfance quelque peu rejetée de par sa race et son apparence notamment du fait que les gobelins ne sont pas la race la plus présente au sein de la république. Si à la base, il souhaitait devenir aventurier, ces rêves ont fini par s’envoler quand il s’est rendu compte qu’il n’était tout simplement pas fait pour une telle vie. Ce manque de relation sociale et le non-accomplissement de ses premiers rêves ont conduit le petit être verdâtre à devenir profondément égoïste et hypocrite. Il ne s’intéresse absolument pas à la notion du bien et du mal qui selon lui sont des valeurs superflues, ce qui l’intéresse c’est avant tout de pouvoir mener une vie paisible ou personne ne pourra l’emmerder. Pour autant, Deurk n’est pas le genre de personne à vendre père et mère pour sa propre personne, il est très fidèle en amitié pour peu que vous ayez réussi à nouer des relations avec lui, ce qui peut être extrêmement compliqué. Il considère vivre dans un monde où tout le monde manipule tout le monde pour sortir son épingle du jeu et des valeurs tels que l’altruisme lui semble bien utopique.

    Paradoxalement, Deurk est plutôt patriotique envers la république et ne la laissera jamais tomber car il considère qu’il s’agit du meilleur système de gouvernance possible. Il est désormais un membre accomplit de la société et l’arrivé récentes des titans le conforte qu’une coopération mondiale est nécessaire. Pour autant et même s’il a été engagé au coté du Reike dans la guerre, il est conscient de leur puissance militaire et craint que ceux-ci souhaitent mettre à mal la république. Il s’efforce donc d’offrir via la banque des chaines suffisamment de moyen pour qu’il puisse affronter les titans sans en donner trop pour éviter qu’ils ne renversent la république. Un véritable défit d’équilibriste dans lequel, il est souvent malmené mais il a conscience de son importance pour chaque partie.

    Histoire ou test-rp



    Histoire

    Né un soir d’orage, le petit Deurk arriva de manière un peu imprévue pour ses parents. Ceux-ci n’avaient pas encore choisies de prénom pour le gobelin et pensait improviser au moment de son arrivée. La mère de famille vit l’enfant et dit alors d,,,eurk. L’histoire veut qu’elle ait trouvé l’enfant si répugnant qu’elle ait interrompu sa phrase pour dire Beurk et cela a donné Deurk. La famille Palpeplatine était une famille de gobelins marchands, bien qu’au départ spécialisé dans le platine, ils avaient fini par diversifier leurs activités et vendait désormais beaucoup d’objets de nature très différentes les unes des autres. Bien que considéré comme moche même par sa famille, cela ne l’empêcha pas d’être aimé de ses parents et de grandir dans un environnement familial saint. En revanche, concernant les autres enfants, cela fût naturellement plus compliqué étant donné que la majeur partie des enfants étaient des humains et ils avaient tendance à fuir le petit gobelin. Cette période fût terriblement difficile, car il était souvent moqué ou pointer du dos par les autres enfants.

    Heureusement, il arriva tout de même à se faire un ami, un orphelin mixte entre un humain et nain, celui-ci plutôt costaud était appelé Babba La brute. Ce dernier avait un regard différent sur Deurk sûrement à cause du fait qu’il était issu d’un mixage génétique. Babba était à bien des égards pas spécialement intelligents, il avait tendance à suivre les idées de Deurk et ils commencèrent ainsi à former un duo. D’un point de vue extérieur le petit gobelin semblait être le cerveau vicieux et l’homme-nain la brute de service qui obéissait à ces ordres. La réalité était bien différente puisque les deux compères avaient véritablement une relation d’égale à égale et ne se souciait que très peu du regard des autres.

    Assez tôt dans sa jeunesse Deurk trouva sa vocation absolue pour le futur. Il voulait devenir un ninja et parcourir le monde en compagnie de Babba qui serait les muscles et lui le membre un peu plus discret qui pourrait soutenir son ami. Cette vocation fût sûrement influencée par une volonté de devenir le meilleur duo possible pour Babba. Le jeune gobelin commença ainsi un entrainement très sérieux, à base d’escalade, de saut et de lancer de shuriken, en bois fait maison. Cela durera durant de nombreux jusqu’à ce qu’en se baladant sur les toits, le petit être verdâtre fasse tomber une tuile sur la voisine Madame Michu.

    Cet incident entraina l’une des premières disputes familiales dont Deurk se souvienne.

    -Deurk ! Pourquoi Madame Michu s’est pris une tuile sur la tête, ne te balade pas sur toits.

    -Mais Maman, je m’entraine pour devenir un ninja et ainsi je pourrai courir sur les toits.

    -Non pas question, tu iras travailler dans l’entreprise familiale.

    -Quoi ? Pas question ! Moi je vais parcourir le monde avec Babba et devenir le meilleur aventurier de tous les temps, je serai le plus grand ninja du monde. Enfin le plus petit par la taille mais grand par le prestige.

    -Ca suffit tu es punis et tu vas commencer à étudier l’économie.

    Avant que Deurk ait pu répliquer quoique ce soit la porte se referma violemment au grand désespoir du petit gobelin qui ne pouvait plus sortir voir son ami Babba et s’entrainer dans son activité de ninja. Deurk apprenait l’économie, il était assez fasciné par cet univers car, c’était l’un des seuls domaines où finalement tout le monde est égal. Il n’était pas né beau, intelligent ou fort mais avec un bon sens des affaires, on peut toujours s’en sortir. L’une des autres raisons de cette assiduité était que le pseudo ninja espérait ainsi que la punition soit levée au plus vite. Les jours passaient puis les semaines puis les mois. En plus de ne pouvoir faire ce qu’il aime, il avait véritablement l’impression de laisser tomber son ami Babba La Brute. C’était particulièrement difficile à vivre.

    Un soir cependant le Demi-nain commença à envoyer des petits cailloux sur la fenêtre de Deurk qui était toujours puni. Le gobelin commençait à sérieusement perdre patience vis-à-vis de toutes ces restrictions et il voulait continuer son entrainement de ninja. En passant sa tête par la fenêtre il vit qu’un peu en hauteur se trouvait la corde à linge. Lui se trouvait au deuxième étage, peut-être qu’il pouvait sauter et attraper la corde puis retomber tranquillement pour aller jouer. Cela lui semblait un peu dur mais après tout il était Deurk Palpeplatine, il en était capable.

    Deurk s’élança vers la corde bras tendus et plein d’espoir. Les lames perlaient sur ses joues et son cœur battait à la chamade. Il sentit alors contre son ventre et compris qu’il s’était loupé, il fit une sorte de roulé boulée dans les airs après avoir rebondit et tomba en essayant de se réceptionner comme il pouvait. Il s’appuya principalement sur sa jambe gauche qui émit un bruit terrible, une douleur vive et intense parcourus l’ensemble de son être. L’os sortait de la peau du gobelin tandis que le gobelin lâcha un hurlement.

    HAAAAAAAAAAA !!! Maman !!! Au Secours, je vais mourir !!!

    La mère de Deurk ne tarda pas à débarquer mi attristé et inquiète mi- dépiter.

    Je vais mourir !!!!!! Je veux pas qu’on m’ampute la jambe !!!

    On ne tarda pas à appeler un soigneur de la ville pour qu’il s’occupe de la blessure de Deurk, sa jambe ne fut fort heureusement pas amputée cependant ses parents insistèrent pour que la blessure ne soit pas entièrement guérie et se soigne naturellement. Une manière pour les parents gobelins de tenir à l’œil leur enfant qui lui-même commença à s’agir de cette expérience. Il continuait à vouloir être ninja un jour mais, de manière bien plus modéré et tempéré. Le gobelin se montrait plus prudent et patient mais continuant malgré tout à entretenir son idée de pouvoir devenir ninja un jour.

    Arrivé à l’adolescence, il continuait à s’entrainer pour être un être agile et rapide. Il devait néanmoins reconnaitre qu’il n’était plus aussi sûr de pouvoir réussir sa carrière d’aventurier. Une remise en question commença à se faire pour le petit être verdâtre d’autant qu’il avait commencé à travailler dans l’entreprise de son père. Il était particulièrement doué sur le point économique cherchant toujours le profit et la bonne affaire comme on le lui avait appris lorsqu’il était petit.

    Il tentait alors le tout pour le tout à l’âge de 13 ans, il décida de partir avec Babba de manière définitive pour tenter sa carrière d’aventurier. Il fit son baluchon tout comme son ami et se lancèrent ensemble à l’aventure. Les deux amis décidèrent de se rendre vers le sud-ouest pour explorer la forêt. Ils avaient absolument pris tout ce qu’il fallait avec eux, notamment des gourdes pour boire, de la nourriture pouvant se conserver pour manger et des paillasses pour dormir. Le premier jour tout allait très bien, Deurk était content d’aller en forêt et de découvrir de nouvelles choses. Il faisait beau, les oiseaux chantaient, c’était vraiment très agréable.

    Cela commença à se gâter quand ils commencèrent à dormir de nuit dans la forêt. Ils avaient pris soin de prendre une tente dans leur paquetage donc il était partiellement protégé. Néanmoins, le froid se faisait sentir malgré le feu présent à l’extérieur de la tente. Les bruits d’animaux dans la forêt qui étaient si réjouissants devenaient d’un coup plutôt angoissant.  Deurk ne ferma pas l’œil durant sa première nuit en forêt donc autant dire que la deuxième journée se passa moins bien que la précédente. Il était fatigué et se demandait ce qu’ils allaient bien pouvoir trouver. Les deux compères continuèrent un peu essayant de trouver un endroit où ils pourraient être à l’abri et trouver de l’eau potable car, à ce rythme ils n’auraient plus d’eau d’ici un jour où deux jours.

    Le deuxième jour fut particulièrement infructueux et il ne passa rien de notable hormis que Deurk dormit un peu plus durant la nuit, c’est le troisième jour dans la forêt que ça se gâta. Les deux amis trouvèrent une énorme flaque, un peu dégoutante mais, qui constituait la première source d’eau qu’ils avaient trouvée depuis qu’ils étaient dans cette forêt. Le gobelin n’oublia jamais ce gout de crasse qui saisit sa gorge quand il commença à boire. C’était tout bonnement dégueulasse, il n’aurait jamais cru que Liberty allait lui manquer autant en si peu de temps.

    Alors qu’il s’apprêtait à partir de cette flaque d’eau, ils tombèrent nez à nez avec un loup. C’était la première fois que Deurk en voyait un. Il avait des dents saillantes comme celle d’un prédateur carnassier qui allait le bouffer. Une puissante mâchoire qui serait sans doute capable de mettre fin à la vie du gobelin d’un seul coup de gueule. Ses yeux étaient ceux d’un être vil et perfide qui n’avait qu’une seule obsession celle d’ôter la vie d’un être vivant. À cet instant le jeune être verdâtre vit l’ensemble de sa vie défilée devant lui, il ne serait jamais un explorateur ou un ninja, il imaginait déjà ses parents pleurant sans savoir ce qui leurs étaient arrivés.

    Deurk fît alors la première chose qui lui vint à l’esprit et rassemblant l’ensemble de son courage pour entreprendre la dernière action que son instinct lui disait. Il tourna les talons et se barra en hurlant, il courra de toutes ses forces pendant ce qui lui parut une éternité avant que d’un coup il se rend compte qu’il n’y avait plus rien autour de lui. Où se trouvait Babba ? Probablement mangé par la bête, il devait retourner à Liberty et rapporter la nouvelle de sa mort. Mais s’il était seulement blessé. Après tout Babba était plutôt costaud. Il devait tout de même s’en assurer et retourner sur ces pas. Et puis qui pouvais dire s’il n’allait pas retomber sur une autre bestiole.

    Deurk retourna sur ses pas et marcha timidement quand soudain il vit la silhouette de son ami qui venait à sa rencontre. Le gobelin se précipita vers lui.

    -Par toutes les divinités ! Babba tu es en vie, le loup ne t’as pas mangé.

    -Bah non, il est parti en même que toi. Pourquoi tu as fui ?

    -Je n’ai pas fuis Babba, que viens tu me chanter là. J’ai seulement effectué une retraite stratégique.

    -Pourtant tu avais l’air de hurler de peur.

    -Mais non, je n’ai pas hurlé de peur. J’ai effectué un cri de diversion et de désorientation. D’ailleurs ça a bien marché car la bête est partie.

    -Mouais, je pense quand même que nous devrions rentrer voir nos parents.

    -Je suis d’accord.


    Les deux amis finirent par rentrer ce qui dura plusieurs jours, de longues et difficiles journées. En plus, il s’était mis à pleuvoir et les deux compères s’étaient ainsi prit une saucé autant dire que les vêtements mouillés en pleine forêt, ce n’était pas ce qu’il y avait de plus agréable. Deurk eut même l’immense joie de connaître pour la première fois de sa vie, les sangsues. Adorables créatures. Elles te pompent le sang jusqu’à ce qu’elles s’éclatent le bide, une merveille. Évidemment à leurs retours, ce fût des cris, des larmes et disputes. Le gobelin profita des mois suivants pour réfléchir à ce qu’il voulait de sa vie. Cette expérience dans la forêt l’incita à adopter une vie plus citadine et posé. On avait tendance à mettre en avant la fabuleuse vie d’aventurier mais, la pluie la boue te les sangsues, on n’en parlait pas forcément.

    Il finit par se ranger et vivre de l’entreprise familiale qui achetait et vendait des objets en tout genre. Après quelques années à travailler avec son père, il fût décidé que Deurk ouvre une succursale dans la ville de justice qui représentait pour la famille gobeline, un fort potentiel. La ville se situait à mi-chemin entre liberty et courage ce qui était plutôt intéressant en termes d’échange économique. L’accès au lac intérieur permettant d’atteindre les gros bourrins du Reike était aussi une bonne opportunité pour trouver des objets rares. Au nord du lac on pouvait accéder aux ruines maudites, cela pouvait être intéressant si des pauvres fous désiraient s’y rendre. En tous les cas, le gobelin avait bien compris qu’il aurait sans doute de grande difficulté à devenir un ninja ou même un aventurier en conséquence il a décidé de profiter un maximum de sa vie citadine et compte bien tout mettre en œuvre pour ne manquer de rien. On peut donc trouver la boutique du gobelin au sein de la ville de justice où toutes sortes d’objets et d’informations peuvent être vendues.

    Après l’ouverture de son commerce, Deurk commença à devenir un membre réputé de justice, sa clientèle s’accrut notamment grâce au membre de la noblesse Bazyléus qui contribua grandement à la renommée du gobelin. Mais le gobelin fût surtout connu pour sa participation au débat de la mi présidence auquel il avait réussi à s’inscrire. Si à la base il était principalement là pour obtenir de la publicité gratuite, ce débat transforma la vie de Deurk lorsque des terroristes commencèrent à attaquer les civils présents sur la place. L’antiquaire savait que son commerce bénéficierait d’une réputation négative s’il venait à s’enfuir, il prit donc son courage à deux mains et commença à repousser les pseudos terroristes. Il fit notamment face à l’un d’entre eux en compagnie de dame Athénais, Nikaerth et un homme masqué. Cet évènement fût important pour l’histoire du gobelin car il commença à acquérir une certaine renommé pour son sens du patriotisme. Les affaires devinrent prospères et la situation économique de la famille palpeplatine déjà aisé continua à augmenter.

    Deurk fût l’un des seuls civils à avoir la permission de rentrer dans le Razkaal et fût l’un des éléments les plus importants pour collecter des informations prouvant l’implication de Kaizoku. Il fût logiquement assez impliqué dans cette guerre, non pas en tant que combattant mais plutôt comme informateur et espion grâce à l’utilisation de sa magie.

    Lorsque les titans réapparurent et détruisirent Shoumei, le gobelin se mit à craindre pour sa vie. Regrettant que la république ne s’implique pas plus dans la guerre contre les titans, il partit au front comme d’autres républicains pour aller lutter contre leurs ennemis. Là encore Deurk se servit principalement de ses pouvoirs pour pouvoir s’informer fouillant dans l’esprit fragmenté des soldats blessés afin de pouvoir mieux établir une stratégie. Une fois la guerre conclu, Deurk retourna dans sa patrie de la république, il pense toujours être au meilleur endroit pour lui malgré sa désapprobation de certaines mesures de la république. L’apothicaire considéré par beaucoup de ses congénères comme une figure de plus en plus importante tant sur le plan national que mondiale, il a été recommandé en tant que nouveau directeur de la banque des chaines.
    Au sein de celle-ci, il a commencé à prendre ses fonctions afin de pouvoir assurer la rentabilité et la prospérité de l’institution tout en essayant de redonner une image positive et accessible de tous.

    Groupes d'intérêts


    République : Patrie de Deurk, il en est un fier membre et patriote.
    Banque des chaines : il est le directeur de la banque des chaines (principalement en raison de sa race). Son but est de pouvoir octroyé de l’argent et d’être certain d’être remboursé. Deurk à toujours quelque chose à y gagner lorsque la banque vous confère un prêt.
    La SSG : Étant donné que Deurk est le directeur de la banque des chaines, il est amené à régulièrement travailler avec la SSG et celle-ci est importante pour lui en particulier les différentes directeurs.
    Pègre : Gobelin, banquier bon vous voyez quoi.
    Université de magic : Deurk suit un cursus d’honneur sur l’artisanat et la forge magiques en parallèle de son activité.

    Les groupes d'intérêt ne sont pas obligatoires.

    derrière l'écran

    Pseudo : Denkins
    Comment avez-vous connu le forum ? J’étais déjà sur le précédent
    Avis sur le forum : Digne d’Ayshara
    Fréquence de connexion : Une réponse par semaine sauf en event
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 209
    crédits : 1318

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Ven 29 Juil - 0:06
    Bonsoir.

    A défaut d'être devenu le plus grand (par le prestige) ninja du monde, Deurk a tout de même su s'imposer sur la scène monétaire avec son don pour les affaires.
    Il faut un courage immense pour abandonner un rêve. Je souhaite à Deurk de s'épanouir à la tête de la banque des chaînes.

    Tu es validé !
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum