DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Gerda !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 208
    crédits : 1288

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Ven 29 Juil - 4:56
    Assise sur un simple banc de pierre, Louise Aubépine fixait ses mains avec un sourire figé. Elle se sentait idiote et hésitait grandement à se taper le front de son poing. Heureusement pour son intégrité, il y avait quelques passants qui traversaient la rue ou qui discutaient devant l’entrée de l’auberge qui lui faisait face de l’autre côté de la route de terre. Arrivée il y a quelques heures au sein de ce petit village aux abords du mont Kazan, elle avait remercié le couple qui l’avait emmené jusqu’ici. Ces derniers comptaient rejoindre la République et la démone était descendue de leur charrette pour rejoindre la capitale du Reike. En quête de réponses, la jeune femme souhaitait prendre contact avec le pouvoir établi. Le couple avait pu lui narrer à quel point les légendes s’écrivaient en ce moment sur le roi guerrier qui avait pu vaincre un titan ou comment le Reike avait pu emprisonner Zeï la chuchoteuse. Louise savait que pour commencer son entreprise visant à protéger le Sekai, elle devait commencer par en apprendre plus sur le monde actuel. Elle devait prendre contact avec les dirigeants du Reike et de la République, leur montrer le grimoire qui lui était lié et peut-être, ces derniers pourraient la conseiller sur la marche à suivre. Ou au moins, seraient au courant de son existence. Si une catastrophe venait à arriver, il lui faudrait joindre rapidement la nation la plus proche pour les en avertir, ce qui serait bien compliqué si le pouvoir en place n’avait cure de sa personne. C’était donc ainsi, que pleine de bonne volonté, elle était descendue de la charrette ! Prête à entamer un voyage vers Ikusa ! Malheureusement, ce n’est qu’après que ses nouveaux amis aient quitté le village, qu’elle se souvint n’avoir pas la moindre pièce d’or sur elle. Ainsi, elle n’avait aucune possibilité de payer le voyage à un marchand qui ferait éventuellement le trajet. Elle avait essayé d’en convaincre un, lui disant que le destin du Sekai reposait peut-être sur ce voyage mais ce dernier l’avait traité de folle à lier avant de partir.

    Et c’est ainsi que Louise se retrouva assise sur ce banc de pierre à réfléchir à ses options en se maudissant intérieurement. Trop d’entrain, trop de volonté de bien faire l’avait conduit à ce faux départ. Bien sûr, tout n’était pas perdu, elle avait encore ses jambes et ses bottes. Après tout, la seule chose qui pourrait la séparer d’Ikusa était la distance. Elle n’avait qu’à marcher. Même si ce serait sans doute diablement loin. Dans son malheur, elle se rassura en se souvenant être un démon. Heureusement, son espèce n’avait pas besoin de s’alimenter bien que Louise, particulièrement gourmande, déplorait de ne pas pouvoir profiter d’une belle assiette bien pleine.

    Elle plongea sa tête entre ses mains en soupirant longuement. Bien qu’elle ne se l’avouait pas, Louise n’avait pas envie de marcher si longtemps. Elle finit par se tapoter les joues doucement.

    Allons, se dit-elle doucement. Pas de caprice. Tu as beaucoup à faire et tu as promis de bien faire. Même si c’est difficile, même si c’est effrayant. (Elle fixa la sortie du village ou le sable semblait s’éterniser à longueur de vue.) Même si c’est effroyablement long…

    Elle se leva finalement et commença à marcher vers le désert avant de se stopper en grimaçant légèrement. Les titans soient loués, elle n’avait pas besoin de s’hydrater, mais quand même. Elle priait pour que la chaleur ne soit pas trop accablante. Peut-être pourrait-elle même longer les montagnes entourant le mont Kazan ? Elle pourrait y trouver de l’ombre.
    Son regard se posa alors sur l’imposant mont et son cœur se serra dans le creux de sa poitrine.

    Elle se souvenait avoir parcouru cette montagne avec ses amis à la recherche d’artéfacts, il y a de cela presque cinq mille ans. Un sourire mélancolique se dessina finalement sur son visage. Elle se souvenait des châteaux de sable qu’ils avaient fait ensemble. Bien sûr, il était impossible qu’ils aient survécu au passage du temps, mais peut-être pourrait-elle retrouver le lieu de leur construction ? Juste pour voir. Par curiosité.

    Elle s’engagea donc dans le désert, restant proche des monts. Les heures défilaient peu à peu et le soleil commença à décliner au grand plaisir de la voyageuse qui s’épongeait le front sous la chaleur.
    —J’ai mal aux pieds… se plaignit-elle à sa propre attention avant de se répondre à elle-même.
    -Eh bien tu n’avais qu’à demander un peu d’or au couple.
    -Je ne pouvais décemment pas leur demander plus après tout ce qu’ils ont fait pour moi.
    -Alors marche et arrête de râler. Ça te fera du bien de te muscler un peu.
    -Je suis bien meilleure quand il s’agit de se muscler la tête.
    -Ou de te muscler la langue vu comment tu n’arrêtes pas de parler.


    Louise se tourna alors les mains sur les hanches avec un sourire.
    Très très drôle Ak- (Elle se tût en remarquant qu’elle était seule.)

    Son regard se baissa légèrement alors qu’un sourire triste apparut sur ses lèvres. Elle était certes pleine de bonne volonté, prête à se battre pour le Sekai. Il n’en était pas moins difficile d’être seule.
    Vous me manquez, murmura-t-elle avant de se remettre en route d’un pas plus rapide.

    Elle continua sa longue marche avant d’arriver à flanc de colline. Le fameux endroit qu’elle cherchait. Bien évidemment, le temps avait fait son œuvre et les châteaux éphémères avaient disparu. Le soleil n’ayant pas encore totalement disparu derrière l’horizon, Louise posa machinalement le genou au sol pour commencer à rassembler du sable. Dans le but de faire le plus beau des châteaux de sable. Elle était concentrée à la tâche. C’était un besoin vital qui lui venait du plus profond de ses tripes. Quelque chose qu’elle devait accomplir à tout prix même si ce n’était qu’une lubie sans doute passagère.
    Elle était si concentrée, qu’elle ne remarqua pas que la lumière s’était pratiquement envolée et qu’elle avait créé une source de lumière magique qui flottait doucement autour d’elle pour qu’elle puisse s’éclairer.

    Elle ne remarqua non plus pas l’immense bête qui s’était faufilé dans son dos. Du moins jusqu’à ce qu’un léger flot de bave ne lui tombe sur l’arrière de la tête. La démone sursauta sous le coup et se tourna pour se retrouver nez à nez avec un magnifique cerberus. Il claqua de la langue alors qu’une petite gerbe de flamme sortit de sa gueule centrale. Le loup à trois têtes devait bien faire la taille de deux hommes.

    Un véritable cerberus ! s’écria Louise ravie d’en voir un. Ils ne se sont donc pas éteints ! Quel plaisir d’en voir un de mes propres yeux !
    Elle commença à se relever pour mieux l’inspecter avant de réaliser.
    Un véritable cerberus ! s’écria Louise d’un tout autre ton. A l’aide !

    Elle commença à prendre ses jambes à son cou devant la peur que lui infligeait la bête. Elle n’avait pas encore bien assimilé le fait que les connaissances acquises dans le grimoire auraient pu l’aider et inconsciemment, elle se pensait de nouveau sans défense. Comme il y a longtemps.
    La bête qui semblait joueuse lui laissa trois secondes avant de grogner et de partir à sa traque. Piétinant au passage le château de sable.
    Il bondit sur la démone qui se mit en boule, se recouvrant d’une lumière protectrice pour ne pas se faire mordre. Illuminant le désert dans la nuit alors qu’elle appela une nouvelle fois à l’aide.
    L’animal frappait sa barrière magique de tout son poids, s’embrasant pour tenter d’y mettre feu.

    Sous lui, Louise tremblait comme une feuille. Elle avait du mal à se concentrer avec la bête si proche d’elle. Décidément, ce voyage commençait bien.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 901
    crédits : 2276

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Ven 29 Juil - 21:55
    Mais puisque je vous dis que j’ai vu une grosse lumière !

    Le chef de la caravane me toise avec obstination et me dit carrément :

    Peu importe, je ne vais pas risquer de mes gardes à cause d’une vague lueur.

    Je commence en avoir assez de cette fichue tête de mule. Alors que je revenais d’une tournée d’inspection des monts Kazan, j’ai dû attendre qu’une caravane parte en direction de la capitale. Il est, en effet, suicidaire de vouloir traverser celle que l'on appelle la mort blanche, en solitaire. Mais je suis curieux et quand j’ai vu cette lueur, j’ai cru que cela intéressait le responsable de notre petit convoi avec une vingtaine de chameaux, mais il s’en fiche totalement. Je le lui balance donc :

    Puisque c’est comme cela, j’irai seul.


    Énervé par tant de passivité, je conduis ma monture à travers la dune, dans la direction des flashs lumineux. Mais je ne m’attendais pas à un tel spectacle, un véritable monstre à trois têtes, un cerberus ! Évidement ma monture prend peur et vu mes faibles talents de cavalier, je tombe comme une vieille chaussette pour rester poli. En plus, la créature se retourne vers moi et me fixe de ses petits yeux vicieux. J’essaye de l’amadouer en lui disant :

    Gentil, gentil chien.


    Mais cela ne marche pas terrible, car il me charge, la sale bête ! Je crée un mur d’acier pour le bloquer et j’entends distinctement un bruit de choc, suivis d’un gémissement. Finalement, la bête repart la queue entre les jambes, me laissant maître du champ de bataille. Je peux ainsi me diriger vers le ou la responsable de tout ceci et bonne pioche, car j’ai devant moi une belle jeune femme ! Je me présente donc avec une légère révérence :

    Bien le bonjour, je suis Tagar Reys.

    Toujours se présenter comme me l’a appris ma Mère. Puis je le lui demande :

    Comment allez-vous ?
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 208
    crédits : 1288

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Sam 30 Juil - 4:05
    La bête cessa ses assauts sur la couverture de lumière qui recouvrait la démone pour se tourner vers un homme qui venait d’entrer en scène. Le pauvre se retrouva sur son arrière train alors que sa monture prenait la fuite à vue d'œil.

    Non ! cria Louise véritablement inquiète alors que la bête commença à charger le jeune homme avec hargne.
    Terrifiée à l’idée que le monstre prenne une vie, elle se releva titubante. Trop engourdie par la peur pour agir. Heureusement, le cavalier sans monture révéla une carte dans sa manche. Il prit même le temps de se moquer de la bête avant de faire apparaître un large mur de métal devant lui. Le canidé s’écrasa de toutes ses forces sur le métal dans un bruit assourdissant.

    Surpris et complètement sonné, il fit pleuvoir une gerbe de feu autour de lui alors qu’il battait en retraite, ne marchant plus vraiment droit alors que sa tête centrale semblait totalement assommée.

    Ce fut avec un grand sourire de soulagement que Louise fît la rencontre de celui qui se nommait Tagar Reys.
    Elle ne put s’empêcher de rebondir sur ce qu’elle venait de voir emportée sous le coup de l’émotion.

    Une très belle démonstration de métallomancie monsieur Reys ! Ce vilain cerbère n’a rien vu venir ! Et bien fait pour lui ! Il n’aura qu’à essayer de se trouver un autre repas. Je dois avouer avoir eu peur lorsque j’ai vu votre monture prendre la fuite, heureusement, vous avez renversé la situation à votre avantage ! Vous avez vu ce cerbère d’ailleurs ? Avant, ils n’auraient jamais eu le courage de quitter les hauteurs de la montagne pour une simple proie. C’est amusant comme le temps peut changer le comportement des animaux. Est-ce parce qu’il y a moins de passage par nous autres, peuples civilisés ? Il y avait tout de même bien plus de mouvement avant, et les villages étaient nettement plus sécurisés. Il faut se dire qu’il y a peut-être moins d’hommes attribués à la sécurité depuis la lutte contre les titans, tout simplement par manque de personnel. (Elle commença à croiser les bras pensive.) En tout cas, bien qu’il fût très effrayant, notre ami à trois têtes n’abandonnera pas ainsi. Ces créatures sont malignes, et si nous ne faisons pas attention, elle risque fort de revenir à nos trousses.

    Elle releva la tête pour regarder l’homme avant de réaliser qu’elle s’était laissée portée par la surprise de tout ce qu’il venait de se produire.
    J’en oublie la politesse ! se reprit-elle finalement avec un sourire désolé. Je vous prie de bien vouloir m’en excuser monsieur Reys. Je me nomme Louise Aubépine et sans votre aide, je serais encore avec cette belle épine dans le pied. Votre courage vous honore et cela me conforte dans l’idée que le Sekai est encore peuplé de gens dont le cœur pur, irradie d’un courage sans précédent. Sachez que si je peux faire quoi que ce soit pour vous aider à mon tour, ce sera avec le plus grand des plaisir.

    Elle fermit les yeux un instant avant de réaliser leur situation. Clignant doucement des yeux, elle fixa Tagar un moment.
    Et… du coup, commença-t-elle à demander incertaine. Monsieur Reys, votre monture va revenir ? Car nous sommes au beau milieu de nulle part. J’ai fait l’erreur tactique de vouloir joindre Ikusa à pied. Ou du moins, j’ai été contrainte de la faire. Vous êtes reikois ? Peut-être connaîtriez-vous mieux la région que moi. Nous devrions nous mettre à l’abri. Le cerbère pourrait revenir. Je propose que nous nous rendions sans plus tarder au village le plus proche.

    Elle tapota sa grosse sacoche dans laquelle reposait son précieux grimoire avant de se concentrer pour former une petite source de lumière qui prit la forme d’une fée. Elle la fit danser rapidement dans les airs avant de voleter à côté de Tagar.
    Je vous suis monsieur Reys.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 901
    crédits : 2276

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Sam 30 Juil - 20:16
    La jeune femme se relève et j’avais bien raison, elle est vraiment très jolie. Mais elle se remet vite de ses émotions et commence à s’exprimer, un véritable moulin à paroles ! En-tout-cas, elle se présente, ce qui est une bonne chose, faisant même un jeu de mots, ce qui indique un bon sens de l’humour. Elle dit ensuite que je suis courageux, ce qui est complètement faux, je suis juste curieux et un piètre cavalier. En parlant de ma monture, je me retourne inquiet, l’ayant complètement oublié et je me rends compte que cette vieille carne s’est barré, emportant toutes mes affaires ! Finalement, elle arrête de parler et je peux enfin en placer une, pour lui annoncer :

    Je fais partie d’une caravane, qui ne doit pas être loin. Je suis sûr qu’en suivant mes traces dans le sable, nous la trouverons très bientôt, mon cheval a dut y retourner.


    Du moins je l’espère, je ne veux pas me taper tout le chemin à pied, sans eau et sans nourriture. D’ailleurs, je demande à la jeune femme :

    Vous avez marché tout ce temps dans le désert, sans compagnon ?

    Elle doit être complètement inconsciente et j’ai une réponse du mystère quand je la vois invoquer une créature lumineuse. Je mets ma théorie à l’épreuve :

    Excusez-moi, mais seriez-vous par hasard une Lumina ? J’en ai connu une et elle avait le même pouvoir que vous.

    Je pense bien sûr à Rengoku, que je n’ai pas vu depuis bien longtemps. J’attends qu’elle me réponde avant de continuer :

    Le plus prudent serait que vous continuez votre chemin à nos côtés, je paierais pour votre voyage. En échange, j'aurais un petit service à vous demander, savez-vous vous occuper des animaux ?

    J’espère que sa réponse sera positive, je n’ai aucun don pour cela et je sens bien que mon destrier m’en veut, sans que je sache pourquoi.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 208
    crédits : 1288

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Lun 1 Aoû - 7:47
    Châteaux embrasés
    Loués soient les divins ! L’héroïque Reys venait d’annoncer à la démone qu’il voyageait en compagnie d’une caravane. Peut-être pourrait-elle lui demander de l’escorter jusqu’à la ville la plus proche du palais ? Elle n’avait certes rien pour le rémunérer pour le moment, mais elle espérait bien pouvoir lui rétribuer son dû plus tard lorsqu’elle serait en capacité de le faire. Elle croisait également les doigts pour que la monture de l’homme ait rejoint la caravane. Elle se sentirait coupable si jamais il venait à perdre sa monture de sa faute.

    —Je prie pour que votre monture vous y attende monsieur Reys,
    lui annonça Louise avec un petit sourire. Je me sentirai mal si jamais vous veniez à la perdre de ma faute. Vous avez beaucoup risqué pour me venir en aide, même si vous avez finalement géré la situation d’une main de maître.

    Il lui demanda alors si elle était seule et si elle avait marché tout ce temps dans le désert. Honteuse, la femme sentit ses joues s’empourprer alors qu’elle tapota ses index ensemble avec un sourire gêné.

    —Ce n’est certainement pas ma plus brillante idée, déclara-t-elle finalement avant de le regarder plus sérieusement. Mais je dois me rendre au palais séance tenante. Cela relève d’une importance capitale ! Malheureusement, je n’ai pu trouver personne capable de me tendre une main charitable dans le petit village d’où ma marche dans le désert a débuté. Donc j’étais prête à marcher même si cela devait me prendre plusieurs jours. Cela dit, je ne m’attendais pas à me faire attaquer de la sorte. Le monde n’est plus aussi sûr qu'autrefois.

    Ils se mirent en route, Louise emboitant le pas à Tagar qui semblait capable de remonter la piste de la caravane. Ce dernier lui demanda s’il était une lumina et elle lui offrit un sourire en réponse.

    —Les êtres de lumière ? Non je n’en suis pas une même si j’ai eu le luxe d’en rencontrer une il y a fort longtemps. C’est à cause de ma magie que vous demandez cela ? Seriez vous un élémentaire de métal dans ce cas ? Après tout, vous avez une grande maîtrise de cet élément. A moins que vous ne soyez un élève studieux, tout comme moi. Car au risque de vous décevoir, je ne suis pas une lumina. Lorsque j’ai commencé à apprendre les bases de la magie, je me suis naturellement tournée vers la lumière. Je voulais pouvoir protéger ceux qui m’étaient chers et puis la lumière à ce quelque chose de si paisible et réconfortant. Ca, et peut-être le fait que j’ai eu peur du noir jusqu’à mes six ans ! Mais ça reste entre nous. (Elle se mit à rire doucement. Cela lui faisait du bien de parler avec quelqu’un pour oublier sa solitude.) Non, pour répondre plus correctement à votre question, je suis une démone.

    Elle n’avait pas honte de ce qu’elle était. Pour elle, les actes comptaient plus que l’origine.
    Après quelques secondes, Tagar lui proposa une affaire qu’elle ne pouvait décemment pas refuser. Il payerait pour son voyage en échange d’un petit service ? Louise le fixa avec des étoiles dans les yeux.

    —Vous êtes un véritable héros monsieur Reys ! s’écria-t-elle sous le coup de l’émotion. Vous ne savez pas à quel point c'est important pour moi. Merci mille fois. Je ferais ce que vous voulez si vous me permettez de rejoindre le palais au plus vite ! Je ne suis certes pas une experte en animaux, je n’en ai jamais possédé à dire vrai. Mais je connais beaucoup de choses à leur sujet. Je devrais pouvoir me débrouiller je pense. Et puis, je pourrais même vous rembourser le voyage lorsque je serai en mesure de le faire, vous avez ma promesse.

    Elle courba légèrement l’échine en guise de remerciement. Elle était vraiment chanceuse d’avoir fait sa rencontre. Peut-être était-ce là de nouveau un signe. Un signe qu’elle était sur le bon chemin. Il lui fallait rejoindre le palais au plus vite.

    Ils continuèrent de marcher un moment avant de pouvoir apercevoir aux loin quelques torches en mouvement.

    —Serait-ce la caravane dont vous m’aviez parlé ? Nous devrions leur faire signe dans ce cas.

    Elle leva la main pour que la petite fée s’envole dans les airs avant d’éclater tel un feu d’artifice miniature. Les torches semblaient s’être arrêtées de se déplacer.

    —Parfait ! Vos amis semblent nous avoir vu ! Hâtons nous monsieur Reys !

    Elle lui prit la main avant de marcher plus rapidement vers les torches.

    CENDRES


    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 901
    crédits : 2276

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Lun 1 Aoû - 23:20
    Encore une fois, la jeune femme me prend pour un héros, alors que je ne me sens pas du tout comme tel. Mais j’espère aussi que ma vieille carne sera présente, nous allons avoir une petite conversation tous les deux. J’en apprends également plus sur les intentions de la demoiselle qui veut se rendre au Palais, sans que j’en comprenne la raison, mais vu comment elle est équipée, c’est sans doute une guerrière.

    La discussion bascule ensuite sur ses origines et je me suis trompé une nouvelle fois. Ce n’est pas une lumina, mais une démone ! Pour une surprise, c'est une surprise et sa comparaison me fait sourire, je lui dit donc :

    Vous avez tout à fait raison, je ne suis qu’un simple humain. J’ai tendance à faire des théories, cela m’aide à comprendre mon environnement, même si elles sont, la plupart du temps fausses. Mon père disait que l’homme qui questionne se trompe le temps de la réponse, celui qui ne pose aucune question se trompe toute sa vie.

    J’ai plein de proverbes donné par mon paternel comme cela, la plupart incompréhensible d’ailleurs. L’important, c’est qu’elle accepte ma proposition de travail, me libérant d’un poids non-négligeable, ma monture étant vraiment trop capricieuse. Mais il va falloir mettre une petite chose au point avant et je lui demande :

    S’il vous plaît, appelez-moi tout simplement Tagar. Nous sommes dans le désert et d’après le Shierak, ma religion, tous les hommes sont égaux face aux Astres.

    Je la vois ensuite créer une petite créature puis me prendre la main ! Heureusement que c’est la nuit et que personne ne me voit rougir ! Nous arrivons enfin en vue du convoi et deux gardes, épée à la main viennent à notre rencontre, je leur dis donc rapidement :

    C’est le Contrôleur Impérial Tagar Reys, j’ai trouvé une naufragée dans le désert, je me porte garant pour elle.

    Après tout, une utilisatrice de la magie de la Lumière ne peut pas être mauvaise, du moins, je le crois.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 208
    crédits : 1288

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Mer 3 Aoû - 23:00
    Châteaux embrasés

    Celui qui semblait être le chef de convoi ne cacha pas son mécontentement quant au retour du contrôleur qui ramenait en plus avec lui une nouvelle bouche à nourrir. Mais il décida finalement de prendre sur lui et de continuer la marche.
    Louise se tourna vers Tagar avec un sourire, pouvant continuer la discussion de plus tôt.

    —Votre père était un homme sage, déclara-t-elle avec un réel respect. Ce n’est pas grave de se tromper ou de se questionner. Même si sur le moment, ce n’est jamais vraiment plaisant, si l’on prend compte de l’enseignement apporté nous pouvons faire en sorte de ne pas retracer les mêmes erreurs. Alors questionnons nous, doutons et trompons nous, passons même pour des idiots, les gens peuvent bien se moquer. Au final, du moment que nous en tirons les bons enseignements et que nous ne nous trompons plus sur le sujet, au final c’est nous qui sortons victorieux. Attention tout de même Tagar, si l’homme malin apprend de ses erreurs, le sage quant à lui peut apprendre de celles des autres. C’est aussi pour ça que le savoir de nos aînés nous est si précieux et c’est aussi pour cela, je pense, que vous avez de la chance de posséder un père comme le vôtre.

    Elle remarqua qu’elle avait un peu dévié du sujet initial mais ne s’en offusqua pas. Elle se concentra un instant pour se souvenir de ce qu’était la religion Shierak. Elle avait pu l’apprendre du grimoire lors de son enfermement.
    Bien sûr, elle était diviniste, tels étaient les enseignements de son propre père, mais sa curiosité intellectuelle la poussa à se renseigner un peu plus sur cette religion qui concernait les astres.

    —Le Shierak, demanda-t-elle alors. C’est bien cette religion qui prie l’astre solaire et lunaire n’est-ce pas ? Toute ma vie, je n’ai prié que les titans et gardiens. (Elle ne remarqua pas qu’en avouant cela, un léger silence gênant s’était levé au sein du convoi. La personne à la tête du convoi lui lança un regard légèrement mauvais qu’elle ne remarqua pas.) Par conséquent, j’ai encore quelques trous à combler concernant votre religion. Bien que mes croyances ne changeront pas, j’aimerai en savoir plus sur vos coutumes et prières. Pour en revenir au dicton de votre père, je me dis que je serais bien bornée de ne pas me questionner sur vos croyances. Les valeurs d’égalité sont nobles par exemple. (Elle marqua une courte pause.) Mais peut-être que je vous embête avec toutes mes questions. Si vous voulez, dites moi simplement ce que je peux faire pour vous qui concerne les animaux. Comme prévenue, je ne suis pas une experte dans le domaine, mais j’ai quelques connaissances sur certaines espèces.

    Elle tenta alors de paraître plus sérieuse. Il y avait un détail que la démone avait pu remarquer quelques secondes plus tôt. Un détail qui pourrait peut-être jouer en sa faveur.

    —Tagar, continua t-elle finalement. J’ai cru comprendre que vous étiez contrôleur impérial lorsque vous nous avez annoncé un peu plus tôt. Est-ce que cela signifie, à tout hasard, que vous possédez un lien avec le palais ? Est-ce que vous pourriez me mettre en contact avec ceux qui dirigent le Reike ? S’il vous plaît. Je sais que ça parait fou dit ainsi. Mais c’est d’une importance capitale que je les rencont-

    Elle se coupa alors que la personne à l’arrière du convoi cria.

    —Qu’est-ce que c’est que ça !?
    Il pointait derrière lui trois pair d’yeux qui luisaient d’une aura maléfique au loin. Une faible lueur s’embrasait parfois autour de ce regard inquiétant de prédateur.

    —Le cerbère ! sursauta Louise en le pointant du doigt. Il n’a pas du bien prendre la façon dont vous l’avez fait fuir Tagar. Il vient certainement réclamer vengeance mais… je crois qu’il n’ose pas attaquer. Ces bêtes sont certes fortes, elles sont également particulièrement malignes. Il sait que nous avons la supériorité numérique et il a vu de quoi vous étiez capable. Néanmoins, je doute qu’il abandonne si facilement. Il va certainement nous suivre de loin pour nous intimider et nous pousser à la faute. A la moindre occasion, il passera à l’offensive. Nous devons à tout prix rester ensemble et garder un œil sur lui.

    Le maître de voyage s’emporta alors sur Tagar.
    —Tout d’abord vous filez comme ça sur un coup de tête pour nous ramener une inconnue diviniste, mais par-dessus le marché on se coltine une engeance du diable qui veut notre peau ? Je ne vous remercie pas !

    Louise fronça légèrement les sourcils mais même ainsi, elle semblait avoir du mal à montrer son agacement.

    —Tagar a fait preuve d’un héroïsme sans précédent pour me venir en aide. Sans lui, je serais encore dans de beaux draps et peut-être dans le ventre de cette bête. Vous ne pouvez pas lui reprocher d’avoir sauvé une vie.

    —Et combien en a-t-il mis en danger ? rétorqua le chef de caravane.

    —Peu importe. Puisqu’aucun de nous n’aura à se retrouver dans la gueule de la bête si nous faisons attention. Ensemble, nous sommes forts. Si nous commençons à porter la faute sur quelqu’un, alors la bête sera la seule à sortir victorieuse.

    Devant l’homme qui ne semblait guère d’accord avec elle, Louise se leva finalement. Les jambes légèrement tremblantes. Elle ferait ce qui devait être fait même si cela lui déplaisait fortement et que la peur lui dévorait les entrailles.

    —Tagar, j’ai vu de quoi vous étiez capables. Je pense qu’ensemble nous devrions être en mesure de faire fuir cette bête pour de bon. Je refuse d’entendre cet odieux personnage vous accuser de m’avoir sauvé. Le Sekai a besoin de plus de gens comme vous, prêts à venir en aide à leur prochain sans chercher rétribution. C’est grâce à des gens comme vous que j’ai bon espoir de protéger ce monde qui est le mien, qui est le notre. Comme je l’ai dit, c’est ensemble que le peuple de Sekai est fort. Et je compte bien le prouver aujourd’hui !

    Elle sauta de la charrette pour se retrouver sur le sable frais. Enorgueillie par un sursaut de courage, elle se sentit rapidement déchanter à chacun de ses pas vers la bête. Lorsque le molosse grogna, la démone blêmit rapidement reconsidérant ses choix. Elle se tourna pour voir si le contrôleur l’avait suivi. Si tel était le cas, elle saurait retrouver la force de faire face à l’imposant monstre qui menaçait désormais le convoi.
    Elle attrapa son bouclier en main.

    CENDRES


    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 901
    crédits : 2276

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Jeu 4 Aoû - 10:08
    Finalement, elle est très bien cette demoiselle. Je ne peux qu’être d’accord sur ce qu’elle dit de mon père. C’était l’homme le plus sage que j’ai jamais connu. Puis nous basculons à ma grande surprise sur la religion et j’apprends qu’elle continue de prier les Titans, ce qui, bien entendu, jette un froid, ces derniers nous ayant faits beaucoup de mal. Je décide quand même de répondre à sa question :

    Oui, c’est bien cela. Nous pensons que ces derniers nous protègent et nous guident.

    Puis, elle me demande si je l’embête et si je peux l’introduire devant le couple Impérial, rien que cela. Ne voulant pas aborder le sujet au milieu d’oreilles indiscrète, je lui réponds simplement :

    Nous pourrons parler de ces sujets plus tard, quand nous ferons notre pause, nous serons plus au calme.

    C’est à ce moment précis que notre ami le Cerbère, décide de refaire son grand come-back et j’avoue ne pas m’y connaître assez en comportement animal pour en savoir la raison. Louise semble bien plus calée que moi sur ce sujet et émet une théorie fort déplaisante. Bien sûr, cela énerve le maître de caravane qui s’en prend à moi, de manière purement gratuite, je dois le souligner.

    Comme la jeune femme est une bonne personne, elle prend ma défense, pensant toujours que je suis un héros. Mais le pire reste à venir, car elle décide brusquement d’aller combattre le monstre, comme cela sur un coup de tête. Je ne sais pas quelle mouche l’a piqué, mais je la regarde avec de grands yeux, alors qu’elle descend de la charrette. Je la vois partir et je reste quelques secondes saisi puis je me dépêche de la rejoindre. Une fois arrivé, à sa hauteur, à une cinquantaine de mètres de la bête qui commence à grogner, je l’arrête en me mettant devant elle, tout en gardant à l’œil le cerbère, afin de lui annoncer :

    Je me demande comment vous avez réussi à atteindre l’âge adulte en fonçant ainsi sans arrêt.

    Personnellement, je la trouve épuisante et je plains son futur mari.

    Comme vous l’avez annoncé, j’aurai pu tuer ce pauvre animal lors de notre rencontre, mais je déteste la violence. Il faut que vous appreniez à ne pas tenir compte de l’opinion des autres. En quoi l’avis d’un chef de caravane fatigué par un long voyage est important et mérite de se faire blesser ou tuer ? Si la créature s’approche, je la ferai fuir à nouveau, mais il est inutile de faire couler le sang ce soir.

    J’attends de voir si mes paroles vont la convaincre ou si elle va rester camper sur ses positions.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 208
    crédits : 1288

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Jeu 4 Aoû - 11:29
    Châteaux embrasés

    La démone remarqua l’agacement subtil qu’elle faisait éprouver au jeune homme et lui offrit un sourire désolé. Il se fourvoyait sur quelques points mais elle aurait le temps de lui expliquer comment et pourquoi juste un peu plus tard.

    —Techniquement, commença-t-elle par lui rappeler. Je suis un démon donc j’étais déjà adulte dès ma naissance. C’était donc facile pour moi d’arriver à l’âge adulte, non ?

    Elle se gardait de lui expliquer comment elle avait vécu comme une enfant et comment elle s’était retrouvée enfermée dans son grimoire divin alors âgée de sept ans. C’était une histoire bien trop longue et la connaissant, elle se serait perdue en anecdotes diverses, ce qui était loin d’être très malin alors qu’une bête sanguinaire se trouvait à quelques mètres d’eux.
    Elle prit une profonde inspiration avant de continuer en plongeant son regard dans celui du contrôleur impérial.

    —Son avis, bien qu’il fût odieux avec vous m’importe. Tout comme l’avis de chaque citoyen du Sekai m’importe. Peut-être ne l’avez vous pas remarqué, mais il n’est pas simplement en colère. Il est terrifié. Lorsque vous l’avez laissé seul pour me venir en aide, il a dû le prendre comme une trahison. Je sais désormais que le désert est loin d’être sûr et l’homme qui a levé le ton a peur pour sa vie. Sa vie, et celle de ses hommes. Ils sont tous effrayés par la bête. Le cerbère sait exactement ce qu’il fait, il veut nous pousser à la faute, dès que l’un des membres du convoi partira au galop de peur, la bête le rattrapera. D’autres partiront dans d’autres sens, tout le monde s’éparpillera et ce sera alors le chaos le plus total. Je serais incapable de venir en aide à tout le monde et vous non plus. Ce n’est pas par plaisir que je me rends face à ce monstre, je suis moi même terrifiée de ce qu’il pourrait me faire ! Mais il est hors de question que je fasse de nouveau l’erreur de l’inaction ! (Les larmes lui étaient montées aux yeux. Parlant à cœur ouvert, elle s’était promis il y a quelques jours de ne plus jamais laisser le destin se jouer d’elle. Même devant la peur, même devant la mort, elle ne resterait plus simple spectatrice de ce monde. Aujourd’hui, elle avait l’occasion d’accompagner ses dires par des actes.) Surtout que nous sommes fautifs de l’avoir emmené ici. S’il arrive quoi que ce soit aux membres de la caravane, je ne me le pardonnerai jamais. Tout à l’heure, vous m’avez parlé de votre père. Un homme d’une grande sagesse. Nous pouvons nous questionner autant que nous voulons dans notre coin, mais si nous n’agissons jamais, alors toutes nos précautions, tout notre savoir n’est finalement que simple futilité. Aujourd’hui nous avons la chance de posséder le savoir et les compétences pour venir en aide à nos prochains. Pouvez vous réellement me regarder dans les yeux et me dire que vous préférez prendre le risque de perdre l’intégralité du convoi ?

    Elle baissa légèrement la tête. Elle détestait la confrontation. Elle détestait se battre. Si seulement Tagar était au courant de la petite fille terrifiée qui sommeillait en elle, il comprendrait à quel point l’effort qu’elle faisait actuellement pour ne pas prendre ses jambes à son cou était important.

    —De plus, continua-t-elle en relevant la tête. Si vous répétez les mots que j’ai employés, je n’ai jamais parlé de faire couler le sang. (Elle frissonna légèrement. Après tout, la vue du sang la mettait vraiment dans tous ses états. Ce liquide carmin la terrifiait plus que tout, elle avait le plus grand des maux à le fixer sans se mettre à vomir son dernier repas.) Non, j’ai dit que nous allions la faire fuir. Pour de bon. Les cerbères sont cruels, mais ils sont toutefois malins. Si nous lui prouvons qu’il n’a pas la moindre chance de nous faire du mal ou que nous lui faisons suffisamment peur, il ne mettra pas sa vie en jeu pour des proies si compliquées. Nous devons lui prouver que nous n’avons pas peur de lui, et le surprendre lorsqu’il passera à l’offensive. La question n’est pas de chercher la praticité, nous devons l’impressionner !

    La bête chargea et la démone leva une main en fronçant les sourcils pour l’éblouir d’un trait lumineux. Le molosse aboya et secoua la tête pour se revigorer avant de s’embraser de colère.

    Louise posa une dernière fois son regard sur Tagar.
    —Si vous le désirez… vous pouvez rejoindre la caravane. Je trouverai bien un moyen de rejoindre la capitale seule. Et puis, même si je suis blessée, au moins j’aurai pu sauver de nombreuses personnes. Alors ne craignez pas pour moi si vraiment vous êtes en désaccord avec mes actions.

    Elle passa derrière Tagar en plissant le regard à l’attention de la bête. Son cœur continuait de battre la chamade, mais sa promesse de venir en aide au Sekai faite à feu son père résonnait dans son esprit. Il était hors de question de prendre la fuite à présent. Ce n’était que l’un des nombreux dangers auxquels elle aurait à se confronter et si elle échouait ici, alors elle n’aurait jamais la force d’assumer son rôle de protectrice du Sekai qu’elle s’était donné.
    Elle toisa la bête un moment qui cracha une gerbe de flammes en sa direction. Louise plaça son bouclier devant elle et fût surprise par l’impact. Elle s’envola d’un bon mètre en arrière pour se retrouver sur le sable avec de grands yeux de surprise.

    Finalement, c’était peut-être plus difficile à dire qu’à faire. Mais ses convictions étaient trop fortes pour abandonner. Elle se releva et posa une main sur sa sacoche contenant son grimoire magique, la présence magique de ce dernier l’aidait à se concentrer. Elle leva une main pour se préparer au nouvel assaut de la bête. Elle n’attaquerait pas. Elle était certaine qu’impressionner la bête serait suffisant pour la voir fuir pour de bon. Quitte à dépenser énormément de ressources magiques dans le vent.

    CENDRES


    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 901
    crédits : 2276

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Jeu 4 Aoû - 12:23
    J’avoue ne pas connaitre grand-chose sur les démons et j’ignorais qu’ils apparaissaient déjà adultes. Je pense même n’en avoir jamais eu dans mon cercle d’ami, qui n’est pas très étendu, il est vrai. Je me pose vraiment comme question si je ne suis pas en face d’une lumina, vu comment elle veut aider les autres. Elle veut vraiment porter tout le poids du monde sur les épaules et se rendre responsable de tout ce qu’il se passe !

    En quoi je serais coupable si un idiot décide de se barrer du convoi ? Chacun gère sa vie comme il le sent, tant qu’il respecte les lois et les coutumes. Mais je comprends à ses paroles, qu’il y a un passif derrière et qu’elle a dut être traumatisé. Comme aurait dit mon père, ceci explique cela, car il n’y a pas de fumée sans feu. Mais le pire, c’est qu’elle veut faire fuir la bête, sans la blesser ! C’est quand même se mettre de sacrées conditions handicapantes avant même de combattre. Le cerbère, lui n’aura pas autant de scrupule. D’ailleurs il charge mais la jeune femme veille et le neutralise avec sa magie de la Lumière. Une fois ceci fait elle me propose de la laisser ici et pars au combat. Evidement, elle s’approche trop et se fait envoler lorsque le monstre lui balance des flammes.

    Pour ma part, je décide d’intervenir, ne voulant pas avoir la mort de Louise sur la conscience. Je m’approche donc à une dizaine de mètres du canidé qui me regarde de ses petits yeux vicieux et je crée, grâce à ma magie du métal, une centaine de petites aiguilles, pratiquement invisible, que je lui balance, grâce à ma magie du vent. Elles se fichent partout sur son corps, et j’entends le bête hurlé de douleur. Prenant ses jambes à son coup elle part à une vitesse phénoménale sans demander son reste. Je peux donc me retourner vers la démone pour lui dire :

    Morte, vous ne sauverez personne. Sachez en tout cas que je vous trouve très courageuse. C’est vous qui êtes un véritable héros et non moi.

    Je décide de la soigner au cas où avec ma magie de soins, puis je lui indique :

    Nous avons un contrat, vous m’aider avec ma monture et je vous amène sains et saufs à la capitale. Je ne compte pas manquer à ma parole, mon père ne me l’aurait jamais pardonné.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 208
    crédits : 1288

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Jeu 4 Aoû - 13:41
    Châteaux embrasés

    Voyant la bête filer à toute allure suite à l’astucieux assaut de projectiles fomenté par le jeune homme, Louise en profita pour abandonner sa posture, reprenant son souffle. Maintenant que tout danger était écarté, elle pouvait se laisser aller et ses jambes recommencèrent à trembler rapidement sous le coup de l’émotion. Toutefois, un large sourire ornait désormais son visage. Laissant le contrôleur la soigner, elle ne put s’empêcher de sautiller finalement, telle une enfant.

    —Nous l’avons fait ! s’écria-t-elle joyeusement. Enfin, vous l’avez fait. Moi j’ai simplement volé en arrière. Et bien que je dois avouer n’avoir jamais eu aussi peur de ma vie ! Sauf peut être la fois ou un dinosaure carnivore s’est retrouvé nez à nez avec moi, mais c’est une autre histoire. Bref, bien que j’étais terrifiée, j’ai l’impression que nous avons fait une bonne action. Nous avons probablement sauvé des vies ! Ce qui est une excellente chose ! J’espère que le cerbère se remettra même si… je prie les titans pour qu’il ne s’attaque pas de nouveau à de pauvres voyageurs égarés et qu’il se cantonne à d’autres animaux. Elle a du avoir une sacré frayeur en tout cas, elle ne quittera pas sa tanière avant un moment.

    Elle ne put s’empêcher de se sentir exploser de fierté lorsque Tagar la qualifia de personne héroïque. Elle en bomba presque le torse en devenant écarlate.

    Père, pensa-t-elle. M’avez vous depuis l’autre monde ? Pour la première fois, j’ai eu le courage de faire face à un terrible danger pour sauver des vies. J’espère que vous êtes fier de moi même si je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin.

    Après une courte prière silencieuse à l’attention du gardien des âmes pour que ce dernier veille sur son père, elle se tourna de nouveau vers Tagar.

    —Vous aider avec votre monture ? demanda-t-elle curieuse. Je veux bien oui. Pourquoi ça ? Elle ne vous écoute pas ?

    Elle se tourna prestement pour regarder le reste du convoi. Les hommes qui composaient ce dernier semblaient les attendre au loin. Finalement, ils n’avaient pas pris la fuite alors que le duo faisait face à la bête. Cela réconforta la démone.

    —Ils ne nous ont pas abandonné et je crois que vous les avez impressionné. Je prédis quelques acclamations à votre encontre lors de notre retour. Ils ont confiance en vous Tagar, ne les laissez pas tomber.

    Elle se tut finalement, un doigt sur les lèvres alors qu’elle hésitait à ajouter une information capitale. Elle estima finalement que Tagar avait largement gagné sa confiance et continua alors plus sérieusement, baissant la voix pour être certaine que le convoi ne l’entende pas au loin.

    —Et pour me faire rencontrer le couple royal ? demanda-t-elle alors. Serait-ce possible ? C’est le moment ou jamais d’en discuter. Je pense que je vous dois quelques explications sur mon besoin de les rencontrer. (Elle ouvrit avec précaution sa sacoche pour en sortir un gros libre blanc et azur qu’elle présenta à Tagar.) Il s’agit d’un grimoire rédigé par la titanide Zeï. La venue des titans y était prédit ainsi que bon nombre de catastrophes passées et je présume que leur prochaine venue ainsi que de futures catastrophes s’y trouvent également. Pour le moment, j’ai encore du mal à dompter la magie du grimoire mais lorsque cela sera fait, je devrais pouvoir prévoir quand les titans attaqueront de nouveau. Je veux me faire connaître du couple royal pour les prévenir mais également pour leur demander de l’aide. Le Sekai m’est trop important pour le voir disparaître. J’ai besoin de leur aide et de leur confiance pour protéger notre monde. En échange de quoi, je les préviendrai de toutes les catastrophes que je pourrais découvrir au sein de mon grimoire. Vous comprenez à quel point il est important que je les rencontre n’est-ce pas ? Ne pourriez vous pas faire quelque chose pour m’y aider ?

    Elle lui avait fait un résumé rapide, espérant qu'il la croit sur parole. Après tout, une des grandes peurs de la démone était d'être prise pour une folle, étant la seule à comprendre le grimoire de Zeï.

    CENDRES


    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 901
    crédits : 2276

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Jeu 4 Aoû - 21:43
    Louise semble subir le contre-coup de l’adrénaline, car elle se met à bouger dans tous les sens et à parler sans s’arrêter. Je la laisse se détendre, chacun gère son stress à sa manière puis quand elle a repris ses esprits elle me demande ce qu’il se passe avec la monture et je lui réponds en toute honnêteté :

    Je ne sais pas vraiment, je pense que je m’en occupe mal ou j’ai dû louper quelque chose, car mon cheval n’arrête pas de vouloir me faire tomber.

    Et pourtant, ce n’est pas un étalon sauvage, très loin de là même. Quand elle me dit que j’ai dû impressionner les membres du convoi qui sont restés en arrière, je lève les yeux au ciel et je lui indique ;

    Je ne suis pas un héros. Je fais ce que j’ai à faire en utilisant au minimum de la violence, mais mon travail consiste simplement à vérifier que tout le monde fait ce qu’il doit faire. Je n’aime pas montrer l’exemple ou me mettre en avant.

    Puis elle aborde le sujet qui m’avait intrigué tout à l’heure et lorsqu’elle me parle des Titans, je suis immédiatement intéressé. Lorsqu’ils ont débarqué sur le Sekai, il y a eu un immense travail de recherche dans toutes les bibliothèques. Tout ce qui avait pour sujet les envahisseurs a été examiné avec beaucoup de minutie. C’est pourquoi le grimoire, si son histoire est vraie est autant importante pour l’Empire. Je réfléchis une minute à sa proposition, puis je lui indique :

    C’est en effet quelque chose de pas banal, mais je ne suis que contrôleur et je n’ai pas accès au couple impériaux. Toutefois, il existe le Mage principal de la cour du Reike, et c’est lui qui gère les problématiques magiques de l'état. Je pense que je pourrais vous avoir un entretien avec lui. Est-ce que cela vous convient ?

    Je préfère être complètement honnête avec la jeune femme, ne faisant pas partie de la Main, je ne suis pas dans les secrets d'état, du moins, pas encore.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 208
    crédits : 1288

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Ven 5 Aoû - 5:32
    Châteaux embrasés

    Tagar lui expliqua à quel point il n’aimait pas se mettre en scène. Était-ce de la timidité ? Ou simplement un excès de modestie ? Dans tous les cas, il ne pouvait faire semblant de n’avoir rien fait. Il était celui qui l’avait aidé une première fois dans le désert et qui l’avait suivi dans ce plan audacieux une seconde fois.

    —Je crois que je comprends ce que vous voulez dire, lui répondit-elle soucieuse. Dans un sens, il n’est jamais trop bon de faire preuve d’un peu de modestie, néanmoins, vous devez assumer vos actions. Vous avez sauvé des vies aujourd’hui et je pense que même sans vouloir passer pour un héros au yeux du groupe, cela ne vous empêchera pas de partager notre joie. Nous sommes tous en vie est c’est la chose la plus importante qui compte. Aujourd’hui, nous avons déjoué le destin et préservé les rêves et espoirs des membres du convoi. Alors même si vous refusez d’admettre que vous êtes un héros, sachez néanmoins que j’ai tout de même un profond respect pour vous.

    Elle s’inclina respectueusement avec un sourire.

    —Peut-être votre façon de faire vient de votre religion qui dit que vous êtes l’égal de chacun devant les astres et dans ce cas, vous êtes un homme pieux. Si tel est votre souhait, j’arrêterai de crier sur les toits que vous êtes un héros. Toutefois, sachez que je me refuse à mentir et j’expliquerai à quiconque souhaite l’entendre comment vous avez fait preuve de bonté aujourd’hui.
    Pour l’heure, retournons au convoi et voyons ce que nous pouvons faire avec votre mo
    nture.

    Elle se tut un instant avant d’ajouter.
    —Je vous remercie pour ce que vous faites pour moi. Rencontrer le mage de la cour est déjà un bond de géant pour moi. Peut-être que ce dernier pourra me croire et parler de moi aux gouvernants de votre nation.

    Elle se mit alors en route vers le convoi qui les accueillit par quelques applaudissements. Le chef de file s’approcha de Tagar, évitant le regard avec ce dernier, il semblait soucieux de lui parler sans réussir à trouver les mots justes.

    —J’ai parlé sans réfléchir et euh… pardon. Et merci.

    Trouvant le silence gênant, il retourna en tête de file pour reprendre la route d’un air bougon.
    Louise quant à elle, se dirigea vers la monture de Tagar. Elle était rarement montée à dos de cheval mais elle avait promis d’offrir son aide en échange de celle du contrôleur.

    Pour une obscure raison, la bête semblait mécontente. Elle souffla sur la démone lorsqu’elle approcha sa main de son col.

    —Tagar, demanda-t-elle alors. Depuis combien de temps possédez vous l’animal ? Cela fait-il longtemps qu’il se comporte ainsi ?

    Il lui fallait tout d’abord chercher à trouver la raison du comportement étrange de l’animal.

    CENDRES


    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 901
    crédits : 2276

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Ven 5 Aoû - 22:05
    Je n’y crois pas, la jeune femme m’explique qu’il ne faut pas être trop modeste et essaye de me dire comment me comporter en société ! Heureusement que je suis bien élevé, sinon je lui aurais dit que ce n’est pas moi qui allais droit au suicide à cause d’une simple réflexion d’un marchand.

    Elle essaye ensuite de m’expliquer la raison pour laquelle je suis comme cela, mais elle se trompe car ce n’est pas vraiment à cause de la religion. C’est plus ma famille, les Reys qui sont présents depuis des générations et notre but est de servir le Royaume, ou plutôt l’Empire. Maintenant, les choses changent rapidement et le nouvel Empereur a prouvé, par ses actions, que chacun peut accéder au pouvoir.

    Pendant un temps, j’ai caressé le rêve un peu fou de tuer le barbare et épouser Ayshara. Mais je me suis rendu compte que c’était impossible, Tensai est bien trop fort. Alors je vais me contenter de la place du Cœur et ce sera déjà bien. Après tout, seuls les plus prestigieux membres de la famille ont pu accéder à ce poste et mon père, malgré toutes ses qualités est resté contrôleur toute sa vie.

    Une fois de retour au sein du convoi, j’ai le chef du convoi qui s’excuse et je lui réponds simplement :

    Pas de problème.

    Voilà, ce n’était pas bien grave, une wywerne aurait posé plus de problème, mais un cerbère est gérable. J’ai quand même étudié la magie pendant de nombreuses années et j’ai eu l’occasion de la pratiquer souvent en combat. Avec le recul, j’ai tué pas mal de gens, mais c’étaient des méchants. Une fois arrivé à ma place du convoi, mon cheval me fixe d’un air mécontent et la démone me pose une question à laquelle j’ai beaucoup de mal à répondre :

    Je l’ai acheté en partant de la République, cela fait quelques jours. Le vendeur me l’a vendu comme une bête calme et tranquille, mais dès la première heure, elle s’est montrée rétive. Je ne l’ai pas ramené, car je pensais que cela allait s’améliorer, mais c’est le contraire qui s’est produit.

    Voilà maintenant la créature qui essaye de me mordre ! Je recule ma main précipitamment et j’évite d’un cheveu d’être blessé. Je fais donc un mètre pour me mettre hors de portée.

    Au bout de quelques minutes, je vois que personne ne fait attention à nous et je demande à celle qui a accepté de m’aider :

    Comment avez-vous récupéré le livre ?


    Je suis assez curieux à son sujet, la jeune guerrière n’est pas banale et je suis sûr que son histoire sera surprenante.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 208
    crédits : 1288

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Sam 6 Aoû - 8:15
    Châteaux embrasés

    En voyant le cheval tenter littéralement de mordre la main de son propriétaire, la femme aux cheveux de paille recula à son tour en affichant un sourire forcé. L’affaire semblait bien plus compliquée qu’elle ne l’avait prévu. Les chevaux, habituellement, ne mordaient pas, si ? Dans tous les cas, Louise savait désormais qu’elle n’approcherait plus sa main des dents de la bête tant qu’elle n’aurait pas une solution.
    Elle continua d’avancer à quelques bons mètres du cheval en continuant de l’observer. Perdue dans ses pensées, se repassant mentalement ce qu’avait pu lui annoncer le contrôleur impérial. Commençant à émettre des hypothèses diverses, elle entendit son nouveau compagnon de voyage la questionner sur son grimoire. C’était là une question tout à fait légitime, après tout elle lui avait demandé de l’aider à rencontrer la plus haute puissance de Reike et ce dernier avait accepté de l’aider à la hauteur de ses possibilités. Non seulement Tagar méritait des réponses à ses interrogations, mais en plus, elle lui faisait entièrement confiance avec ce qu’il s’était passé depuis leur rencontre.

    —C’est une longue histoire, répondit-elle en commençant à faire le tour de la monture pour continuer de l’observer. Enfin, plutôt une histoire lointaine, car elle peut être résumée assez rapidement dans les faits. (Elle se tut un instant pour prendre un peu plus de distance avec le cheval en passant derrière pour éviter le moindre coup de sabot.) Lorsque j’étais relativement jeune, en âge bien entendu, j’ai fait la rencontre d’une certaine Mirinda. Une personne au grand cœur et amie proche du haut prêtre Satoshi. Celui-là même qui avait fondé Shoumei. Le hasard ou peut être le destin, a fait que nous nous sommes rencontrés au sein d’une petite bibliothèque alors que nous y faisions des recherches sur des sujets qui nous tenaient à cœur. J’étudiais la médecine car cela m’aidait à comprendre comment les sorts curatifs pouvaient fonctionner et à l’époque je n’étais pas très douée en magie. Mirinda quant à elle faisait des recherches sur le grimoire que je vous ai montré quelques minutes auparavant. Après la première guerre contre les titans qui mena à la création des quatre grandes nations qui sont désormais réduites au nombre de deux à ma grande tristesse, Satoshi avait mis la main sur un ouvrage confectionné par la titanide Zeï, il confia le livre à sa proche amie mentionnée plus tôt en lui demandant de trouver un moyen d’accéder au contenu du livre. Mirinda, qui était une véritable érudite des langues vivantes et mortes aurait dû pouvoir tirer quelque chose du livre, malheureusement, elle se rendit rapidement compte que le souci de la compréhension du grimoire ne reposait pas réellement sur un savoir. Le grimoire était magique et semblait presque doté de pensées. Il refusait de se laisser comprendre. Bien sûr, Mirinda l’étudia pendant de nombreuses années et parcouru le monde à la recherche de magiciens ou savoir qui pourraient lui permettre d’accéder au grimoire. Malheureusement, ce fut sans résultat.

    Elle porta finalement son regard sur Tagar, n’ayant rien trouvé d’étrange sur le cheval.

    —Il faut savoir, continua-t-elle finalement. Que pour nous shoumeiens, ou du moins, surtout à l’époque, je ne connais pas assez notre époque actuelle pour parler en connaissance de cause, la religion nous était très importante. Les titans avaient beau avoir été nos adversaires, nous continuions de les prier. Les raisons étaient diverses mais par exemple, pour mon père qui m’a inculqué son savoir religieux, il pensait avec certitude que les titans n’étaient pas mauvais et que nous ne pouvions pas encore comprendre leur dessein. Alors attention, je suis ses préceptes avec attention. Je suis une véritable diviniste bien que je prie également parfois le gardien des âmes. Cependant, ce monde et mes semblables, les habitants du Sekai, me sont trop chers pour les perdre. Ainsi, si les titans venaient à revenir et qu’il me serait impossible de trouver une issue pacifique, je me rangerai au côté des mortels, l’épée à la main. Le cœur lourd, certes. Mais je refuse de perdre ce monde que je chéris tant.

    Elle se mit alors à sourire faiblement et remarquant qu’elle avait un peu dévié du sujet initial, elle continua en rougissant un peu.

    —Enfin, pour en revenir à mon histoire. Personne n’était capable de lire ce grimoire. Et pour Shoumei, il était très important que nous puissions y accéder. C’était un don des titans, peut-être une réponse à nos questions que pourquoi nous avons dû prendre les armes contre eux et pourquoi avaient-ils agi ainsi ? Pourquoi nous avaient-ils abandonné ? (Elle grimaça un instant. Ne pas connaître ces réponses l’attristait autant que cela l’agaçait.) J’ai donc fait la rencontre de cette Mirinda et de fil en aiguille, nous en sommes venus à nous montrer sur quoi portaient nos recherches. Et puis… elle m’a beaucoup conseillé sur beaucoup de sujets plus humains qui n’avaient rien à voir avec la recherche. C’était vraiment une personne formidable, j’aurai aimé pouvoir faire plus ample connaissance avec elle. (Elle ferma les yeux un instant pour offrir à son âme une prière silencieuse.) Puis, elle a fini par me montrer le grimoire de Zeï en m’expliquant le problème qui se présentait à elle. Bien sûr, je suis certaine qu’elle ne s’attendait pas un seul instant à ce que je trouve une solution. Et moi non plus d’ailleurs. Je venais tout juste d’entrer à l’école. Une prestigieuse école grâce à mon père qui s’était débrouillé pour trouver les fonds nécessaires, mais même ainsi, j’étais loin de connaître autant de choses qu’aujourd’hui. Je voulais voir le grimoire par curiosité, après tout, un écrit d’une titanide, on ne trouve pas un trésor si précieux tous les jours.

    Elle blêmit légèrement. Se forçant à ne pas laisser couler de larmes en se souvenant de cette époque révolue qui lui manquait plus que tout. Quand elle reprit son discours, sa voix, malgré tous ses efforts, se fit un peu plus tremblante.

    —Lorsque Mirinda ouvrit le grimoire devant moi, je restai sans le moindre mot. J’en comprenais les écrits. Mieux que ça, c’est comme si les lettres s’envolaient du livre pour se greffer dans le creux de mon esprit. Comme hypnotisée, j’ai posé ma main sur le grimoire et ce dernier m’absorba à l’intérieur de ses pages. Je suis ainsi resté quelques millénaires, perdue entre les pages de l’écrit de Zeï alors que ce dernier imprimait de force en moi des connaissances sur des savoirs divers et variés. J’ai appris qu’il était capable d’annoncer le futur. Ou plutôt, que Zeï l’avait écrit à l’intérieur. La guerre qui ravagea Shoumei il y a peu par exemple. Tout était écrit à l’intérieur et si j’avais su en sortir plus tôt, alors peut-être aurais-je pu prévenir Shoumei de se préparer. Peut-être que ma nation n’aurait pas disparu… (Elle avala avec difficulté sa salive avant de continuer, les yeux légèrement humides.) Je suis parvenue à sortir il y a quelques jours du grimoire et bien que j’ai encore du mal à le dompter, tout comme vous avec votre cheval en un sens. (Elle afficha un léger sourire pour continuer sur une note plus joyeuse.) Je suis persuadée qu’avec les connaissances contenues dans les écrits de Zeï, je devrais être en mesure de pouvoir prévenir les nations et le reste du monde si une catastrophe d’envergure venait à arriver. Je sais que par moi même, je n’aurai jamais la force de protéger notre monde. C’est pour cela que je cherche à tout prix à recevoir de l’aide pour quand le moment sera venu. Ce monde, c’est tout ce qui me reste. Le jour où je fus enfermée entre les pages de ce grimoire, j’ai tout perdu. Mes proches n’avaient malheureusement pas ma longévité alors je ne peux qu’espérer qu’ils aient vécu une vie joyeuse et prospère jusqu’à leur dernier moment. Aujourd’hui, j’ai encore les souvenirs de ceux que j’aimais. Et c’est pour eux que je dois à tout prix préserver ce monde. C’est, je pense, ce qu’ils auraient voulu de moi. Aujourd’hui encore, je ne sais pas pourquoi je suis la seule à pouvoir lire ce grimoire. Mais je suis certaine d’une chose. Je ne laisserai pas passer cette chance de protéger le Sekai.

    Elle se tût finalement pour une longue minute. Reposant son regard sur la monture de Tagar. Elle avait retenu une hypothèse sur le sujet de l’animal lors de son long discours et était prête à le partager.

    —Pour votre monture, ajouta-t-elle en croisant de nouveau les bras. J’ai peut-être une hypothèse, mais elle ne me plait pas du tout car cela remettrait en cause la sincérité du vendeur. Dites moi ce que vous en pensez. Le cheval aurait très bien pu être dressé pour vous rendre la vie dure, vous forçant ainsi à le ramener. Le vendeur vous l’aurait alors repris, mais pas à son prix complet. Mais… je n’aime vraiment pas cette hypothèse. L’animal était-il calme avant que vous ne l’achetiez ? Ou présentiez-vous déjà des signes de mauvais comportement ?
    A moins que…
    (La démone fronça les sourcils.) J’aime encore moins cette hypothèse. Mais il se pourrait aussi que l’animal ait été battu. Peut-être était-il trop terrifié de s’en prendre à son maître originel mais comme vous ne l’êtes pas, il se laisse aller et se rebelle. Si c’est le cas, le vendeur est un odieux personnage et il vous faudra de longues semaines pour calmer la bête et lui prouver qu’elle peut avoir confiance en vous. Je peux peut-être vous aider à la calmer durant le trajet, mais il vous faudra prendre contact avec un véritable expert.

    Elle tenta de s’approcher à côté du cheval qui secoua un peu la tête. Très lentement, elle déposa sa main sur son encolure pour lui prouver qu’il n’avait rien à craindre d’elle. Elle commença à le caresser doucement. L’animal semblait mécontent, mais au moins, il ne l’avait pas encore mordu. Ce qui était un bon point aux yeux de Louise.

    CENDRES


    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum