DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Rowena !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 882
    crédits : 2268

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Sam 6 Aoû - 11:49
    C’est amusant des voir que la guerrière sans peur est beaucoup plus prudente avec un cheval, qu’avec un cerbère. Elle l’observe, lui tourne autour, cherche un angle d’approche, tout ce qu’elle aurait dû faire, face au monstre à plusieurs têtes.

    Pendant sa manœuvre, elle m’explique son histoire et je dois dire que je suis stupéfait, j’ai devant moi une personne qui a vécu à l’époque du Haut-prêtre Satoshi ! Même moi, qui ne suis pas né à Shoumei, je connais cette légende ! Le grimoire est aussi très spécial et je ne comprends pas pourquoi la Titan Zeï l’a créé, cela ne peut que la desservir. À moins bien sûr, que cela ne soit qu’un piège dans un ensemble plus grand, tout est possible et je suis bien content que ce soit le meilleur mage du Royaume qui s’en occupe, parce que j’en serais bien incapable.

    Je sens la tristesse dans sa voix quand elle parle de son passé et je n’ose pas m’approcher, ne sachant pas comment elle pourra le prendre. Finalement, elle repart sur mon cheval et émet deux théories, a lesquelles je réponds, le sujet de conversation étant beaucoup plus simple à gérer :

    Je n’ai pas vu de marque sur le cheval et il ne semble pas effrayé quand je l’approche. Je n’aime pas la violence et je déteste les gens qui s’en prennent à des pauvres bêtes sans défense. Votre théorie sur le comportement du cheval qu’on lui aurait éduqué me parait beaucoup plus plausible.

    C’est à la fois mesquin, immoral et qui rapporte de l’argent, donc tellement Républicain, c’est à vomir. Je lui précise donc :

    J’aurais dû me méfier quand il m’a donné le nom de son animal, Profit. Mais il n’y a pas grand-chose que je puisse faire maintenant. La seule possibilité qu'il me reste est que je gagne sa confiance.

    Je pars demander à un des membres du convoi une carotte et je reviens avec la friandise, lui tendant, tout en ajoutant, même si je sais qu’il ne me comprend pas :

    Soyons ami.

    Il avale d’un coup le légume, et c’est fois-ci sans vouloir me mordre au passage, c’est un bon début. Je dis à mon interlocutrice :

    Il va falloir du temps pour obtenir sa confiance.


    Le convoi stoppe peu après près d’un petit point d’eau dans le désert. Le chef de la caravane nous informe :

    Nous nous arrêtons quelques heures, c’est le moment de manger et de dormir un peu, puis nous reprendrons la route.

    Je sors des fontes de ma monture un peu de nourriture et une gourde d’eau et je les tends vers la jeune femme, lui précisant :

    Vous devez être affamé et assoiffé après votre longue marche.

    Une fois, ceci fait, je regarde où se trouve un des marchands et j’indique à la guerrière, lui montrant un endroit près du puits :

    Voilà Salomon, c’est lui qui a tout ce qu’il faut pour s’occuper de Profit.

    Je n’allais pas me balader avec des masses de fourrages, alors j’ai conclu un accord avec lui. Une fois toutes ces formalités expédiées, je dis à Louise, d’un ton très sérieux :

    Dame Aubépine, je suis désolé pour tout ce qui vous est arrivé, j’ai une très bonne relation avec ma Mère et je ne serais pas comment je serais si je devais être séparé d’elle et des autres gens que j’apprécie par des milliers d’années.

    Je m’approche d’elle comme si je voulais lui faire un gros câlin, mais je m’arrête au tout dernier moment, nous ne sommes pas assez proches pour cela, alors je fais un pas en arrière, lui souriant tristement et je continue :

    Vous avez vécu des choses incroyables et je comprends mieux votre comportement. Sachez que vous pouvez compter sur moi si besoin, je serais à vos côtés.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 201
    crédits : 1280

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Lun 8 Aoû - 5:01
    Châteaux embrasés

    La femme en armure afficha un sourire en entendant Tagar lui annoncer le nom de l’animal. Puis peu à peu, voyant que ce dernier était sérieux et qu’il ne s’était pas exprimé sur le ton de la plaisanterie, son sourire s’effaça peu à peu. Intérieurement, là voilà qui se fâchait. Ce marchand était vraiment un sacré filou !

    —Je suis désolée d’apprendre ça, lui dit-elle finalement. J’espère de tout cœur que vous parviendrez à vous rapprocher suffisamment de votre nouvelle monture pour que lui cesse l’envie de faire sa mauvaise tête. Et j’espère que ce marchand s’en mordra les doigts lorsqu’il comprendra que vous avez su dompter profit ! Entre nous, ce sera bien fait pour lui ! Je ne doute pas que vous ferez un bien meilleur maître que lui.

    Elle laissa le contrôleur s’écarter pour finalement revenir avec une carotte entre les mains.
    Bonne idée ! pensa-t-elle avec un sourire alors qu’elle croisait les doigts pour que tout se passe sans accroc.

    Par chance, l’animal sembla plus doux. Ou du moins, il n’entama pas un combat avec Tagar, ce qui était un excellent début.

    —Vous avez raison, dit alors Louise. Le temps est la seule chose qui vous permettra d’obtenir sa confiance. Mais heureusement, vous semblez très bien vous y faire et semblez également être un homme patient. Je croise les doigts pour qu’un jour, vous soyez devenus les meilleurs amis. Je pense qu’il sera heureux en votre compagnie lorsque les choses iront mieux entre vous.

    Ils continuèrent d’avancer dans le désert avant que finalement, l’homme à la tête du convoi ne sonne la halte de celui-ci. Prétextant que les voyageurs allaient devoir se reposer un peu et même se sustenter. Il était vrai que la femme commençait sentir ses jambes lourdes et qu’elle ne dirait certainement pas non à un peu de repos. Néanmoins, elle n’avait pas faim. Les démons n’avaient pas besoin de se nourrir. Toutefois, Louise Aubépine avait toujours été particulièrement gourmande et les bons plats étaient pour elle un de ses péchés.

    Surprise mais en même temps reconnaissante, elle fixa un instant les vivres que proposait de partager Tagar. Hésitante à les récupérer. D’un point de vue purement pratique, ce serait du gâchis si elle venait à les prendre. Et ces vivres pourraient bien être salvatrices pour le contrôleur un peu plus tard mais d’un autre côté… il les lui avait proposées n’est-ce pas ?
    Soucieuse, la démone leva son regard pour rencontrer celui de l’homme et finalement elle trancha. Elle n’allait pas lui cacher ce non-besoin. Ce serait malhonnête et contraire aux enseignements de son père.

    —Avant que je ne jouisse de votre précieux don, déclara-t-elle finalement. Je dois vous mettre au courant d’un fait particulier concernant mon espèce. Nous n’avons pas ce besoin vital qui est de manger ou de boire pour vivre. Ainsi, si vous rétractez votre offre, je ne m’en offusquerai pas. Mais si vous souhaitez tout de même partager avec moi quelques vivres, j’en serai heureuse et je ne ne vous en remercierai jamais assez. Il se trouve que… (Elle hésita un instant en rougissant légèrement. Il était difficile d’expliquer qu’elle aimait manger sans se faire moquer.) J’aime particulièrement partager de bons repas. Ça fait un bon moment que je n’en ai pas eu le plaisir. (Plusieurs milliers d'années à dire vrai.) En un sens, je me demande si la gastronomie a évolué depuis tout ce temps. Vous avez dû faire des avancées fulgurantes non ? Peut-être que de nouveaux plats ont été inventés ? A l’époque, je raffolais de viandes en fondue. Il y avait même une auberge où je me suis rendue un jour et… Je m’égare un peu. Mes excuses.

    Elle lança alors un regard à Salomon, trop timide pour continuer de parler de sa passion pour la cuisine. Ou plus particulièrement celle des bons plats. Elle avait certainement dû se rendre ridicule ou même passer pour un ventre sans fond.
    Elle se leva prestement pour récupérer un petit sac de carottes et vint se rasseoir proche de Tagar et de Profit. Posant une main sur la crinière de la bête, elle lui offrit un légume pour tenter de l’amadouer tout comme l’avait fait le contrôleur quelques minutes plus tôt. Au moins, le cheval semblait au moins autant gourmand que ne l’était la femme en armure car bien vite, il oublia sa mauvaise humeur au profit des bonnes carottes.
    Louise se mit à rire doucement. Décidément, il y avait peu de chose qu’un bon repas ne pouvait pas guérir.

    Tagar lui parla alors de sa mère puis lui offrit de touchants mots qui arrachèrent une larme à la démone. Il semblait s’être approché pour la serrer contre lui. Tout comme l’aurait fait son père pour la consoler, mais il abandonna finalement l’idée. Peut-être était-ce là un code de l’honneur reikois ? En y repensant, elle n’utilisait plus sa magie de métamorphose pour paraitre enfant comme autrefois et ressemblait désormais à une femme bien adulte. Elle était certes naïve, elle savait qu’il y avait certains codes à suivre en société. Peut-être que le contrôleur avait une épouse et qu’il serait très mal vu de prendre dans ses bras une autre femme ? C’était malheureux, mais Louise comprenait. Elle allait devoir faire attention de son côté aussi à ne plus lui prendre la main sans raison !
    Sur cette fausse déduction, la démone sur d’elle lui offrit un sourire. Même si le geste n’était pas arrivé à son terme, l’intention y était.

    —Votre cœur est pur Tagar. Je vous remercie du fond du cœur. Sachez néanmoins que votre proposition n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde. Je pense réellement que ce n’est que par l’unisson que nous pourrons surpasser les plus grands défis. Viendra peut-être le jour où je viendrais vous demander de l’aide. Pour le bien de notre monde. J’espère que vous répondrez à mon appel. Mais n’ayez crainte, ce n’est pas à sens unique. Si vous avez besoin de quoi que ce soit que je sois en mesure de faire, même s’il s’agit d’une tâche simple comme garder vos enfants une après midi ou même vous aider à arroser vos plantes, si je le peux, je le ferai. J’espère pouvoir vous compter parmi mes amis. Vous avez su me tendre la main sans rien demander en retour. C’est grâce à des gens comme vous que je continue d’avoir un espoir sans précédent envers le peuple de Sekai.

    Elle marqua une courte pause pour nourrir de nouveau Profit qui, décidément, raffolait des carottes.

    —C’est une bonne chose de bien s’entendre avec ses parents, ajouta-t-elle finalement avec un sourire triste. La famille, les liens, les proches, je pense que c’est ce qui nous maintient en vie. Ce qui nous fait nous sentir vivant. C’est grâce à eux que nous sommes qui nous sommes. Un jour viendra où… vous aurez à faire le deuil de votre mère. (Elle ne put s’empêcher de lâcher quelques larmes, se mettant à la place du contrôleur.) Mais ce jour-là, n’oubliez pas. Même si le désespoir vous accable. Même si vous sentez que vous ne parviendrez plus jamais à être heureux. Souvenez-vous de qui elle a été pour vous. Souvenez-vous de comment elle vous a forgé. De comment elle s’est occupée de vous. Comment vous avez veillé l’un sur l’autre. Son souvenir vivra à jamais en vous. Pour mes proches, c’est la même chose. Je ne peux m’empêcher d’être triste bien sûr, mais j’ai la certitude que si je suis la personne que je suis aujourd’hui, c’est grâce à eux. Et mes souvenirs en leur compagnie resteront intarissables. Peu importe les années qui s’écouleront. Et c’est aussi pour ça. Que je suis heureuse de vous avoir rencontré.

    Le cheval souffla finalement bruyamment. Demandant une nouvelle carotte et après un rapide sursaut, la démone lui en offrit une autre.

    —Je crois que ça va vite vous revenir cher en carotte, dit-elle alors amusée. Mais il semble bien plus calme.

    CENDRES


    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 882
    crédits : 2268

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Mar 9 Aoû - 12:10
    Louise est vraiment une belle personne, mais elle prend tout beaucoup trop à cœur. Je sens qu’elle est sincèrement énervée par la filouterie du marchand, alors que pour moi, c’est déjà de l’histoire ancienne. Je pense que chaque être vivant est le produit de son environnement et que pour lui, ce qu’il a fait été tout à fait normal.
    Elle semble apprécier mon idée sur la nourriture comme lien entre moi et ma monture et je lui indique simplement :

    Je l’espère aussi.

    Si cela ne fonctionne pas, je le revendrai, mais moins cher que je l’ai payé, car je préviendrais le futur acheteur de sa « particularité », car je suis un petit gars honnête. En parlant de vivre, j’apprends de sa bouche que les démons n’ont pas besoin de manger ou de boire ! Voilà ce qui est pratique ! Et elle me pose quelques questions sur la gastronomie auxquelles je réponds en souriant :

    Il se trouve que je me flatte d’être un gourmet et c’est donc normal que vous puissiez également profiter de la bonne nourriture. Une fois arrivé à la capitale, je vous inviterai dans un bon restaurant, vous pourrez ainsi juger de nos progrès. Je vous ferais goûter mon plat préféré, la blanquette de veau et comme dessert, le gâteau au chocolat.

    Une fois répondu à sa question, je la vois nourrir Profit et j’écoute son rire qui est mélodieux. Elle me dit ensuite que mon cœur est pur et je souris, car ce n’est pas exactement vrai. Je suis un être humain comme un autre, avec ses défauts et faiblesses et se propose de m’aider. Alors que j’étais en train de boire à la gourde, elle me parle de mes enfants et je manque de m’étouffer, mais ce n’est pas fini, car c’est ensuite au tour de ma mère de mourir ! Décidément, cette jeune personne voit loin dans le futur ! Je lui dis donc amusé :

    Je crois que vous allez vite en besogne, je ne suis pas marié, donc je n’ai pas encore d’enfant et ma mère est en excellente santé.

    Puis, je continu, mais plus sérieusement :

    Je vous remercie pour votre sollicitude, vous êtes une bien meilleure personne que moi. Nous pouvons devenir amis si vous le souhaitez, je n’en possède pas beaucoup et cela me fera plaisir.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 201
    crédits : 1280

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Sam 13 Aoû - 22:39
    Châteaux embrasés

    La voyageuse écouta attentivement les dires du contrôleur impérial lorsqu’il s’exprima sur les différents mets qu’ils auraient le luxe de manger plus tard. Tagar venait de dire qu’il l’inviterait partager un repas au sein d’un restaurant reikois et cette information était loin d’être tombée dans l’oreille d’une sourde. La gourmande hésitait tout de même sur un point. Etait-ce bien juste de ne pas aider à régler la note ? D’un autre côté, elle se sentait mal de dépendre autant de Tagar sans pouvoir lui apporter quelque chose en remerciement mais d’un autre côté, son père lui avait toujours appris qu’il était particulièrement impoli de refuser une invitation. Finalement, ce fût lorsque l’homme annonça le repas que la démone trancha. Ses yeux s’allumèrent d’une certaine envie alors qu’elle s’imaginait déjà manger ce fameux bon repas.

    —De la blanquette de veau ! s’écria-t-elle avant de reprendre à timbre normal. C’était la spécialité de Père. Mon plat favori. Nous n’en mangions pas souvent parce que la viande était coûteuse mais pour les occasions spéciales, Père revenait du marché avec de belles pièces de veau et il passait toute la journée derrière les fourneaux pour que nous puissions avoir ce festin à la tombée de la nuit. Je suis contente de voir que de tels classiques n’ont pas disparu à la traversée des âges. C’est avec plaisir que j’accepte votre invitation et j’espère pouvoir un jour pouvoir vous offrir à mon tour le couvert.

    La discussion continua paisiblement avant que Louise ne se rende compte de sa bêtise. Elle posa une main sur ses lèvres en clignant doucement des yeux réellement désolée.

    —Je vous prie de bien vouloir excuser mon empressement. Je m’étais permis de penser que vous étiez déjà fiancé parce que euh… eh bien…

    Elle baissa finalement la tête, les joues empourprées par son erreur, n’ayant pas réellement de justification à donner. Heureusement, Tagar ne sembla pas s’en offusquer car voilà qu’il acceptait son amitié. Soulagée, Louise soupira doucement de contentement.

    —Je me suis mal exprimée. Veuillez me pardonner. Evidemment, je croiserai les doigts pour que votre mère ait la vie la plus longue et la plus joyeuse possible. Je parlais d’un futur très lointain mais c’est sans doute parce que j’ai encore du mal à relativiser le temps. Enfin, oublions cette mégarde de ma part. Je serai ravie d’être votre amie.

    Elle termina son repas avant de se tourner de nouveau vers Tagar alors que le reste de la troupe commençait à préparer leurs affaires. Ils avaient encore quelques temps devant eux, mais certains voulaient être prêts à partir à la hâte si mauvaise surprise venait à se dévoiler. Certains, plus rapides que les autres, en profitaient déjà pour fermer un peu les yeux.

    Louise prit le temps d’enlever son armure car elle se voyait mal dormir avec, dévoilant une simple tunique sombre avec un pantalon tout aussi commun.

    —Je me demandais, Tagar. Qu’est ce qui vous emmène si loin de la capitale ? Proche du mont Kazan. Vous aviez des comptes à contrôler ici ?

    Elle déposa sa sacoche pour l’utiliser comme un oreiller et s’allonger sur le sable. Ce n’était pas si inconfortable que cela. Elle avait décidé de faire la discussion jusqu’à ce que le sommeil ne l’attrape dans ses bras pour l’envoyer dans le monde des songes.

    CENDRES


    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 882
    crédits : 2268

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Dim 14 Aoû - 13:42
    Je souris quand mon interlocutrice m’indique mon plat préféré était également le sien ! Cela nous fait encore un point commun. C’est vraiment une bonne personne, car elle veut m’inviter à dîner également. D’ailleurs, elle s’excuse pour ce qu’elle a dit précédemment, concernant mon mariage, et je lui fais signe, que ce n’est rien. Enfin, et cela me fait plaisir, elle accepte d’être mon amie et nous terminons notre repas en discutant de divers sujets. Enfin, elle enlève son armure et se prépare à dormir, tout en me posant de nouvelles questions, auxquelles je réponds en souriant :

    J’ai en effet des organisations et des entreprises à contrôler ici. J’ai pris pas mal de retard à cause de la guerre, car j’étais à Maël la moitié du temps pour gérer les finances de la cité, formé du personnel suite à la fuite de nombreux fonctionnaires Shoumeiens, ce genre de chose.


    Lorsque je la vois s’installer ainsi, je lui demande, assez surpris :

    Vous n’avez pas prévu de couverture ? Les nuits sont fraiches dans le dessert et vous risquez d’avoir froid.

    Sur ces derniers mots, je me lève et arrive à échanger une couverture à un marchand contre une de mes gourdes. Je n’ai plus qu’à revenir sur notre lieu de couchage pour mettre la couverture sur elle, lui disant simplement :

    Je ne sais pas si les démons peuvent tomber malade, mais comme aurait dit mon Père, il vaut mieux prévenir que guérir.

    Une fois cette précaution prise, je me fais mon propre lit, dépose mon fourreau contenant mon épée près de moi. Je n’ai plus qu’à m’allonger confortablement et je pose la couverture sur moi. Une fois ceci fait, je regarde le ciel étoilé et je demande à la jeune femme, d’un ton grave :

    Si vous pouviez, à l’aide de votre grimoire, détruire les Titans, le feriez-vous ?
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 201
    crédits : 1280

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Dim 28 Aoû - 2:34
    Châteaux embrasés

    Louise l’écouta expliquer une partie de son travail. Elle baissa finalement les yeux, pensive.

    —C’est vrai que le Reike a pris part aux batailles, déclara-t-elle doucement. Votre point d’opération principal se trouvait donc en Shoumei ? Il me manque encore certains détails de la guerre. Un couple avec le cœur sur la main a accepté de me mener jusqu’ici alors qu’ils fuyaient les ruines de Shoumei pour se rendre en République. Ils m’ont expliqué que les reikois s’étaient battus férocement contre les titans. Mais ils ont aussi laissé entendre qu’il y eut quelques débordements. Quoi qu’il en soit, votre nation a eu un courage débordant pour se dresser face à nos dieux. Votre implication a certainement sauvé de nombreuses vies et je vous en suis reconnaissante. Je me pose la question à présent. Que va-t-il advenir de ma patrie ? J’ai bon espoir de la voir rayonner de nouveau un jour, il s’agit de mon foyer après tout. (Elle marqua une pause pour regarder le contrôleur.) Vous qui occupez un poste important, Tagar, pensez vous cela possible ? Le Reike serait-il prêt à aider Shoumei à renaître de ses cendres ? J’imagine que du point de vue de beaucoup de vos soldats, nous avons perdu notre droit à réclamer nos terres après avoir prié les titans. J’ai entendu que certains shoumeiens s’étaient même rangés dans le camp de nos dieux. Ils ont suivi leur foi jusqu’à leurs derniers moments. C’est à la fois beau et tragique. Je me dis que si nous nous étions tous serrés les coudes depuis le début, peut-être Shoumei serait encore debout à l’heure qu’il est. Quoi qu’il en soit, ce qui est fait et fait. Nous devons nous tourner vers l’avenir. Puis-je avoir votre honnêteté sur le sujet ? Je n’en prendrai pas ombrage si vous m’annonciez que le Reike n’a prévu d’aider à reconstruire Shoumei. Du moins, sous les couleurs shoumeiennes.

    Après quelques temps, le reikois lui apporta une couverture et la démone lui offrit un sourire chaleureux. Il allait vraiment falloir qu’elle prenne le temps de mieux se préparer une fois arrivée au Reike.

    —Pour tout vous dire, expliqua Louise. Oui nous pouvons tomber malade. J’en fais souvent les frais d’ailleurs. Dès que vient le printemps et que le pollen commence à envahir les forêts, je finis toujours à éternuer et avoir les yeux qui piquent. Et ne parlons pas des hivers les plus rudes ou j’ai bon souvenir de terminer sous la couette avec une forte fièvre. Heureusement, Père m’apportait toujours une tasse de chocolat chaud et après quelques jours de repos, j’étais prête à sortir de nouveau.

    Elle se tut finalement pour se mettre confortablement sous la couette. Dormir à la belle étoile était certes moins agréable qu’être posée sur un confortable matelas, la vue n’en restait pas moins scotchante.

    —Dans le désert, les étoiles sont votre seule guide et vos seules amies. Peut-être est-ce une des raisons pour laquelle vous êtes si proche des astres. Ils ont quelque chose de rassurant mais j’ai aussi l’impression de me perdre dans leur immensité en plongeant le regard vers les cieux nocturnes.

    Elle contempla un moment les cieux lumineux avant d’entendre la question de son nouvel ami. Une question qui lui était bien difficile à répondre.

    —C’est compliqué, déclara-t-elle finalement après une longue minute de silence. Si je pouvais détruire pour de bon les divinités que je prie, le ferai je ? Cela ferait de moi une très mauvaise croyante, n’est-ce pas ? Je pense… je pense qu’il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte. Ce que je désire, c’est la paix. J'aimerais qu’il soit possible de cohabiter avec les dieux que je prie. C’est mon but premier. Je désire une paix avec ces derniers. Mais… si jamais cette dernière est impossible et qu’ils mettent en danger le monde en lequel je crois et ses habitants que j’ai promis de protéger. Alors je prendrai les armes contre eux. Et si mon grimoire me donne un moyen de les supprimer définitivement, je le ferai. Ce sera certes le cœur lourd car j’aurai trahi ma religion et j’aurai échoué à apporter une paix totale, mais je sais qu’en définitive, il s’agissait de la bonne chose à faire. Ce monde que j’ai juré de protéger, passera toujours avant le reste. Je suis une horrible diviniste pour dire ça, mais oui, pour protéger ce monde, je tuerai chaque titans si c’était la seule solution réalisable. Néanmoins, j’ai bon espoir de ne pas avoir à recourir à de telles extrémités. Le sekaï possède la force de créer des miracles, je le crois sincèrement.

    Puis lentement, elle ferma les yeux. Il était temps de profiter de cette nuit sous les astres. Car la chaleur du lendemain serait certainement intense.

    —Reposez vous bien, Tagar, parvint-elle à dire avant de se laisser sombrer dans le monde des songes.

    CENDRES


    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 882
    crédits : 2268

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Dim 28 Aoû - 18:49
    Avant de nous endormir, nous échangeons quelques mots avec la jeune femme, jeune étant relatifs, car elle est sans doute la créature la plus âgée de tout le Sekai :

    Oui, notre base principale est à Maël, c’est la seule ville que nous avons pu sauver, car le Protecteur a été rapide dans sa demande d’aide au Reike. Tout n’a pas été facile et beaucoup des nôtres sont morts. Les fanatiques ont prélevé un lourd tribut parmi nos soldats qui pensaient être bien accueillis par toute la population, ce qui a créé de la méfiance.

    Elle me pose ensuite des questions auxquelles il m’est difficile de répondre :

    Je dois avouer mon ignorance, le couple Impériale a sûrement des plans, mais je ne fais pas partie des instances dirigeantes et je n’ai pas accès à ce genre d’information.

    La discussion dévie sur des sujets plus légers, et j’apprends de nouvelles choses sur les Démons qui peuvent être allergiques au pollen ! Quand elle parle de son père, mon cœur se serre un peu et je lui dis d’une voix douce :

    Si vous tombez malade à nouveau, je vous apporterai également une tasse de chocolat chaud, c’est promis.


    Je hoche la tête quand elle parle des astres, car j’ai déjà eu la même idée. Puis j’apprends qu’elle prête à tuer les Titans si besoin et cela me rassure. Je lui dis donc ton d’un ton amical :

    Bonne nuit, Louise.

    Le matin, je suis réveillé à l’aube par l’aide du chef de la caravane, qui fait le tour des différents campements. Je me sens encore fatigué, malgré le fait que j’ai dormi comme un loir, une des conséquences d’avoir utilisé la magie, la fatigue étant importante. Je sors une petite bassine des sentes de mon cheval et je la remplis d’eau, avant de la chauffer au-dessus que je viens d’allumer. J’attends que la guerrière me rejoigne avant de lui dire :

    J’espère que vous avez bien dormi. Je vous propose de manger un morceau, il me reste des fruits. Puis j’ai l’habitude de faire une légère toilette, avec l’eau que je suis en train de chauffer. Je pourrais en faire une seconde tournée si vous le souhaitez.


    Ce n’est pas parce que nous sommes dans le désert qu’il faut négliger les règles d’hygiène les plus élémentaires. Il y a une ruine non loin de notre campement, qui pourrons préserver notre intimité. J’attends donc sa réponse, avant de faire ce que j’ai à faire et d’être prêt pour le départ, nous avons un peu de temps avant nous, sceller les animaux de bâts est une tâche qui n’est pas simple.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 201
    crédits : 1280

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Mar 30 Aoû - 11:02
    Châteaux embrasés

    C’était avec le sourire aux lèvres que la démone s’était endormie. Elle n’avait pas pu apprendre ce que le Reike avait de prévu pour Shoumei, mais l’attention désintéressée de Tagar lui réchauffait le cœur. Lui prouvant une fois encore que les habitants du Sekai avaient cette force de pureté en eux qui leur permettrait d’accomplir des miracles s’ils prenaient le temps de travailler main dans la main.

    La nuit sembla toutefois un peu courte aux yeux de la femme. Le soleil dévoila ses premiers rayons bien trop vite et c’est avec du sable plein les cheveux et les vêtements que Louise avait ouvert les yeux d’un air mécontente. Elle se frotta tout d’abord les yeux pour se réveiller complètement. Même si dormir sous le ciel étoilé avait quelque chose de poétique, elle se rendait compte qu’elle serait très bien dans un lit douillet dans l’immédiat. Elle se leva avant de s’étirer un peu en se tenant le bas du dos.

    —Ouille… laissa-t-elle échapper en sentant son dos douloureux, la réconfortant dans son envie d’un immense lit dans lequel elle pourrait s’enfoncer pour terminer sa nuit.

    Après ce rituel du matin, elle s’approcha de Tagar qui semblait déjà debout et en pleine forme. Le contrôleur avait certainement acquis l’habitude de dormir à la belle étoile avec tous les déplacements qu’il devait faire. Et puis il était habitué au climat de sa patrie.
    Il lui proposa généreusement quelques fruits ainsi que de l’eau pour faire le minimum nécéssaire de toilettage. Louise se rendit compte qu’en plus d’un bon lit, elle ne dirait pas non à un bain bien chaud. Et si possible avec une tonne de mousse.

    —J’accepte avec plaisir, lui dit-elle d’un ton reconnaissant. Je n’avais pas prévu tous ces petits soucis, mais c’est vrai que le sable me démange un peu. Les voyages dans le désert sont loin d’être aussi simples que je ne l’avais pensé. A l’avenir, je prendrai bien plus de précautions.

    Elle mangea un bout avant de se retirer pour faire un brin de toilette. En profitant pour enlever le sable qui lui collait à la peau et laver le minimum syndical, se promettant de prendre un véritable bain une fois en ville.

    Et quelques minutes plus tard, voilà que le groupe reprenait sa route.
    Louise tourna la tête vers Tagar.
    —Vous qui connaissez bien la région, dans combien de temps devrions nous arriver ? Outre le temps de trajet, il y a t-il des choses à savoir sur le Reike ? Comme des lois importantes ou des coutumes à suivre pour éviter de se faire mal voir ?

    CENDRES


    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 882
    crédits : 2268

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Mar 30 Aoû - 21:22
    La jeune femme accepte la nourriture et l’eau et quand elle me dit qu’elle fera plus attention, je lui souris, content qu’elle écoute mes conseils. Ce n’est pas tous les jours qu’une personne ayant vécu des siècles avant moi, m’indique que j’ai raison. Le convoi, lui part de l’oasis, et nous sommes fin prêt au moment annoncé. Le chef de caravane fait un dernier tour, nous incitant à la prudence :

    Faites bien attention, même si nous sommes dans une zone relativement sûre, ne baissez pas votre vigilance.

    Je lui fais signe comme quoi j’ai bien compris, puis Louise me pose quelques questions auxquelles je réponds en souriant :

    Il nous reste seulement deux jours, si nous évitons les tempêtes de sable bien sûr. De ce que l’on m’a dit, c’est la saison d’amour des Terrarus, avec des spécimens pouvant allez jusqu’à vingt mètres, il vaut mieux éviter de rester sur leurs chemins, cela pourrait nous faire faire également des détours.

    C’est la vie dans le désert, on ne se sait jamais sur quoi on va tomber, comme les boîtes de chocolat d’ailleurs. Je continue ensuite mon petit exposé, j’ai d’ailleurs la sensation bizarre d’être un peu son professeur :

    Le plus important à savoir, c’est que vous devez avoir ce tatouage pour être Reikoise.

    Je lui montre mon poignet ou la marque est clairement visible et je continue :

    Il diffuse en plus une légère magie et c’est ce que nous permet de distinguer les autochtones, des étrangers. Étant non-Reikoise, vous n’aurez pas droit à nos aides, mais je pourrais vous héberger si nous arrivons trop tard pour nous rendre immédiatement en Palais. Concernant nos coutumes, ils existent encore des esclaves, même si cela a beaucoup été allégé. Il faut avoir commis un véritable crime pour en devenir un.

    Je réfléchis un moment, puis je lui dis :

    L’étiquette sera réduite au minimum, si nous avons la chance de voir leurs majestés, vous devrez faire exactement comme moi. Le racisme a beau être un crime, il vaut mieux que vous évitiez de dire votre race, à moins qu’un membre officiel vous le demande, dans ce cas, vous devrez dire la vérité. Le Shierak est la seule religion officielle du Reike, vous devez savoir que vénérer d'autres dieux est assez mal vu.

    Je conclus par une dernière remarque :

    Il y a d’autres points sur la sexualité, mais je ne pense que cela vous intéresse.

    C'est surtout que cela risque de me faire rougir et je déteste cela.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 201
    crédits : 1280

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Mer 7 Sep - 7:40
    Châteaux embrasés

    Louise, à bord du convoi, écoutait avec attention les conseils du contrôleur impérial. Ainsi, s’ils venaient à manquer de chance, ils pourraient faire la rencontre des fameux Terrarus ce qui les obligerait à faire un détour. Malheureusement, elle ne pouvait que croiser les doigts et espérer que ce ne soit pas le cas. Le temps filait déjà bien trop rapidement à ses yeux et elle ne voulait pas perdre plus de jours que nécessaire au sein du désert, même si elle devait l’avouer, ce voyage se montrait fort instructif ce qui n’était pas pour lui déplaire.

    Tagar lui expliqua alors la particularité des tatouages de nationalité reikoise. En se concentrant, elle pouvait effectivement ressentir une légère magie émaner de ce dernier, se trouvant sur le poignet de l’homme.

    —Voilà qui est amusant, déclara-t-elle, les yeux rivés sur le tatouage magique. Et même plutôt impressionnant. Ça ne doit pas être si simple de tatouer avec de l’encre infusée d’une certaine magie.

    Elle repensa un temps à ses dessins avant d’avoir la certitude qu’elle ne ferait jamais une grande tatoueuse. A moins que le client ne souhaite un dragon avec de gros soucis au niveaux des proportions.
    Elle ne déclara rien sur les esclaves, mais il était possible de lire sur son visage sa désapprobation. Néanmoins, elle ne pouvait se permettre de commencer à se faire remarquer par des avis divergents alors qu’elle aspirait à rencontrer le couple royal. Par chance, Tagar la rassura en lui expliquant que seuls ceux qui avaient commis des crimes graves pouvaient le devenir à présent. De toute évidence, cette punition était préférable à la peine de mort. Au moins, le pêcheur aurait une chance de se repentir et de se voir accorder le pardon. Restait à voir la façon dont étaient traités les esclaves.

    —Je pense que je comprends, répondit finalement la démone. Je tairais mes croyances à moins que l’on ne me les demande, car je ne suis pas une bonne menteuse dans un premier temps, mais surtout car mon paternel m’a appris à ne jamais mentir. Toutefois, je me demande pourquoi j’aurai des problèmes en énonçant ma race. Historiquement, les démons se sont souvent dressés face aux divins. Cela devrait faire plaisir aux reikois, non ? Même si, il est vrai, que ces derniers pourraient ne pas être forcément bien vus par les mortels. A mon époque, les démons avaient déjà une certaine réputation, pas forcément excellente. Je vous fais confiance dans ce cas. J'essaierai de ne pas parler de moi.

    Elle nota dans un coin de son esprit, de ne pas montrer son livre divin à n’importe qui une fois à Ikusa. Il serait dommage de passer pour une envoyée de Zeï, venue pour la venger. Même si… elle avait une envie folle de rencontrer la titanide dans sa prison. Elle avait énormément de questions pour cette dernière.

    Tagar continua en évoquant la sexualité reikoise et la femme en armure devint immédiatement écarlate. Pour elle, ce qu’elle connaissait de la sexualité s’arrêtait aux quelques bisous sur les lèvres. Et même ces derniers, elle avait du mal à les regarder sans se cacher les yeux. Bien sûr, elle avait connaissance du cycle de reproduction, mais elle ne voyait ce dernier que comme un moyen de procréer. Elle n’avait aucune idée des plaisirs dont pouvaient en ressortir quelques-uns. De son côté, n’étant pas capable d’assurer une descendance, de part sa race stérile, ne voyait pas l’utilité de s’adonner à de telles pratiques pour le moment.
    Bien que curieuse d’en apprendre plus sur le sujet, elle sembla percevoir dans le ton du reikois que le sujet pouvait potentiellement lui déplaire. Ainsi, elle se contenta d’hocher du chef.

    —C’est toujours bon d’apprendre à connaître la culture des autres, mais je pense avoir compris le principal. Peut-être pourrons nous en parler lorsque nous ne serons plus en train de griller au soleil. Et puis je connais déjà beaucoup du système de reproduction. J’imagine que vous voulez parler du nombre de descendants que vous faites au Reike par foyer ?

    Elle le laissa répondre, l’écoutant avec attention.
    Le reste du voyage se continua sans le moindre accroc, ce qui fût à la fois une aubaine et un peu dommage aux yeux de la démone dont une partie d’elle aurait aimé apercevoir un de ces fameux terrarus.
    Ce fût donc lorsqu’ils purent admirer la glorieuse capitale de l’empire, que la femme resta tout d’abord sans voix. Elle se souvenait des grandes villes de Shoumei qui déjà à l’époque l’avaient surprise. Mais Ikus, trônant au milieu du désert lui donnait une certaine majesté, une certaine force. Comme si l’empire faisait face au désert, finissant par le dompter. Au milieu de ce sable, se trouvait la vie.

    Sans s’en rendre compte, Louise fût touchée par la beauté des lieux et ses yeux s’embuèrent légèrement.

    —C’est donc Ikusa ? demanda-t-elle en se doutant bien de la réponse, comme si elle avait besoin que l’on la rassure sur le fait qu’elle ne percevait point un mirage. C’est magnifique. Enfin, plus que magnifique c’est… (elle chercha le mot juste un moment.) C’est imposant. Je me sens si petite face à la ville. J’étais déjà venu au Reike il y a très longtemps. Mais je n’avais jamais mis les pieds dans l’une des grandes villes du royaume. Alors la capitale…

    Sentant l’excitation monter, elle se pencha pour tenter d’admirer tous les contours de la ville. Elle était pressée de pouvoir s’engouffrer en ces murs, de voir les bâtiments de plus près, de rencontrer le noyau dur de la vie reikoise. A tel point que son empressement transpirait sur son visage. Elle n’avait pas encore d’idées pour la suite, ni comment entrer en contact avec le couple royal, mais c’était selon elle une belle avancée.

    Ikusa… capitale du Reike.

    CENDRES


    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 882
    crédits : 2268

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Mer 7 Sep - 21:26


    Elle écoute mes paroles très attentivement et trouve « amusant », notre tatouage. Je trouve le mot un brin décalé par rapport à la réalité, car c’est une véritable idée de génie ! Identifié d’un seul coup d’œil les habitants d’un pays, en utilisant un seul symbole pour toutes les démarches administratives, c’est quelque chose de tout bonnement incroyable.
    Comme la plupart des étrangers, je peux voir sur son visage que l’idée de l’esclavage ne lui plaît guère. Pour moi qui suis né avec ce système déjà mis en place, cela ne me dérange pas. Toutefois, je sais que le Reike est la seule nation à le faire et que cela peut choquer. Elle pose ensuite des questions par rapport aux races et je lui dis en souriant :

    En effet, les démons ont une réputation d’avoir des pouvoirs maléfiques. Il y a même un dicton qui indique que les intentions des démons ne sont jamais bien bonnes. Bref, je pense que le couple Impérial est ouvert sur ce point-là et n’a pas de préjugé, vous n’aurez donc pas à mentir devant eux.

    Le sujet concernant le sexe, semble la gêner autant que moi et quand elle hoche la tête, je pense qu’elle a compris et que je ne vais pas devoir approfondir le sujet, mais c’est le contraire qu’il se passe, car elle parle du nombre d’enfants par foyer ! Je lui réponds donc, baissant la tête :

    Pas vraiment, je ne sais pas comment c’était avant, mais au Reike, il est important d’attendre le mariage, pour… Vous savez quoi.

    Je lève la tête, mais j’évite de la regarder dans les yeux, étant gêné de parler de cela, mais il faut que je la prévienne :

    J’ignore également quelles étaient les canons de beauté à votre époque, mais actuellement, de très nombreux jeunes hommes et jeunes femmes, vous trouveront très jolie. Essayez juste de refuser leurs avances, cela ne peut engendrer que des problèmes d’après ma Mère.

    Voilà, j’ai enfin fini de parler de ce sujet et j’espère qu’il ne reviendra plus sur le tapis. Le reste du voyage se passe bien et nous arrivons en vue de la capitale. Malheureusement le soir va tomber et nous allons trouver porte close au Palais, alors lorsqu’elle parle d’Ikuza, je lui dis :

    Vous la trouverez encore plus magnifique, demain, à l’aube. Pour cette nuit, je vous invite dans ma demeure familiale et nous partirons à la première heure après une bonne nuit de sommeil.

    Nous pourrons ainsi prendre un bain, elle pourra nettoyer ses affaires, il faut être un minimum présentable pour rencontrer les dirigeants de l’Empire.

    Description des lieux:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum