DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Rowena !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Ramy
    Ramy
    Messages : 14
    crédits : 1435

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Foudre
    Vocation: Guerrière - Combattante
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Jeu 4 Aoû - 21:35
    Lumière et Foudre
    Feat Seagan


    Concernée...

    L'horizon n'était plus ce qu'il était... L'air était devenu vicié depuis le passage des Titans, même des années après... Le pays n'était qu'un amas de ruine, un terrain de désastre et de peine qui ne laissait plus rien paraître de sa splendeur passée. Pour autant, tu apporterais l'espoir où il n'était plus permit, tu continuerais à te battre et à porter la lumière sur ce royaume dévasté, qu'importe le prix... C'était avec cette motivation que tu foulais une nouvelle fois Sancta, venant à t'installer sur la frontière de celle-ci pour y bâtir un point de chute temporaire pour les quelques rescapés encore à Sancta.

    - Lorsque vous aurez fini d'installer toutes les tentes, nous irons nous recueillir avec les réfugiés. Ardbert et Koleen, montez la garde, nous ne sommes pas les seuls à vouloir agir.


    Évidemment, ils étaient bien au courant... De ton côté, tu venais à t'appuyer contre une immense table montée pour l'occasion où siégeait une carte tout aussi grande. Sur celle-ci, tu y avais marqué plusieurs endroits d'une encre rouge... Là étaient toutes les positions où vous aviez voyagé, tentant de trouver des survivants et de les sortir de là, de les mener vers un avenir plus radieux. Que ce soit la République ou le Reike, voir même avec vous, il y avait bien meilleur endroit que ces ruines...

    Parfois il t'arrivait de faire face à de l'hostilité de la part des plus zélotes. Des gens beaucoup trop accrochés à leurs croyances, ou ayant sombré dans la mélancolie, le désespoir. Ceux-là n'auraient su s'intégrer ailleurs alors naturellement ils venaient à se retourner auprès du Nouvel Ordre à ton grand damne. Évidemment, tu arrivais à en convaincre quelques uns, mais tu n'imposais pas ta vision. Ton devoir était d'aider en tentant de concilier au mieux les attentes des victimes et tu n'aurais su t'interposer davantage avec leurs croyances.

    - Cela va faire trois ans maintenant. On trouve encore des survivants laissés pour compte...


    Tu soupirais lourdement. Ta portée d'action n'avait pas cessé de s'étendre avec le temps mais pas assez rapidement à ton goût. La lutte contre les ravages provoqués par Titans prenaient la majorité de vos ressources et il était tout aussi dur que de composer avec le Reike ainsi que la République. S'ils acceptaient les réfugiés, ils étaient dur de s'assurer qu'ils soient tous bien traités. Pour autant, depuis quelques temps, vous receviez toujours plus de fonds d'anciens survivants, d'hommes et femmes généreux ou de mécène ayant à cœur la survie du monde mortel. C'était ainsi que tu pouvais continuer à te battre en agissant pour ce que tu jugeais être le bien.

    - Ramy ! Un groupe en approche. Ils sont armés.

    Malchance... Naturellement tu avais arqué un sourcil, te redressant avant de fixer l'étendue qui te faisait face. Un groupe armé... Ici, au milieu de nul part, sur les entrailles d'un monde révolu. Cela ne pouvait qu'être eux... Ce n'était pas la première fois que tu devais te confronter à eux, souvent par la parole. Parfois, les plus autoritaires et fanatiques d'entre eux venaient à dégainer les armes en tentant de vous soumettre... Et bien qu'ils repartaient toujours chez eux en vie, tu t'assurais de t'emparer de leurs dignités au passage.

    - Aymeric, prend le relais avec les réfugiés, je m'en vais accueillir nos visiteurs.


    Tu le savais tendu, certains avaient trop perdu dans cette guerre pour réussir à garder leurs calmes face à eux. Tu devais prendre les choses en main, et même s'il n'y avait presque aucune hiérarchie entre vous, tu avais montré ta valeur plus d'une fois. Te postant alors à l'entrée du campement temporaire et improvisé, tu fixais l'inconnu, tentant de reconnaitre quelques formes au loin.

    Tu n'espérais pas à avoir recours à la violence. Il y avait beaucoup trop d'innocent derrière toi pour que tu viennes à prononcer les hostilités. Mais parfois, l'on ne te laissait pas le choix...

    CENDRES
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 225
    crédits : 589

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Ven 5 Aoû - 7:59
    Le Nouvel Ordre. Jeune écuyer, j'étais resté jusqu'alors au campement à m'entrainer durement afin d'obtenir enfin l'opportunité d'accompagner Seagan, un prêtre, deux chevaliers et deux croisés en missions de reconnaissance et sauvetage au travers tout Shoumei. Là, marchant en direction de Sancta, je me souvenais de mon précédent passage. Celui de ma fuite. En y repensant, de mes bras se hérissèrent mes poils. Je pouvais les sentir effleurer le métal de mon armure. Et pourtant, aujourd'hui, ce n'était plus la peur qui guidait mes pas, mais une foi profonde en nos titans. Un amour éternel à leurs intentions. Si avant, j'étais dans la torpeur et l'incompréhension, aujourd'hui, j'étais dans l'amour et la clairvoyance.

    Il y a de ça trois ans, notre peuple se déchirait. En l'absence fortuite de Seagan, pensant être parti pour faire le bien, il avait laissé son peuple aux mains d'une athée se moquant de nos valeurs et pour qui le pouvoir comptait davantage que la foi. Ainsi, et sans attendre le retour de notre Haut Prêtre, sans attendre une explication, elle prit le pouvoir en déclarant Seagan comme traitre à la nation, un des plus grands crimes de Shoumei. Ce n'est que plus tard, que nous avions compris qu'il avait fait ce qui devait être fait. Sauver la Reine revenait à maintenir  la paix entre nos nations. Seul Seagan en avait le pouvoir, ça, il le savait.  Malheureusement, notre peuple avait décidé de détourner les yeux à la bonté de Seagan, ne comprenant pas son acte, le trouvant égoïste, nous nous sommes déchirés.

    Si pendant 3000 ans, les tensions entre cultistes, divinistes et athées s'étaient apaisées, il n'aura pas fallu attendre qu'une seule semaine pour ranimer le feu de la violence. L' Ordre de la Main ne savait plus où donner de la tête. Il y eu des attaques civiles à Sancta, à Mael, des règlements de comptes, une volonté de prendre le pouvoir à tout prix et d'écraser ses frères et sœurs. Et ce fut à ce moment précis que X'O-Rath apparu ! Jadis, je n'étais encore qu'un jeune garçon de ferme, vivant un peu reculé de Sancta. Mais de là où j'étais, j'ai pu voir la grandeur de notre Titan. Il mesurait pas moins de 40 pieds de haut et surpassait les nombreux Bâtiments et temples de Sancta. Je n'en revenais pas. Dire qu'à l'époque, je commençais à croire que tout concernant les déités n'étaient qu'élucubration et légendes oubliées. Là, je ne pouvais pas nier la vérité puisque je l'ai vu de mes propres yeux. L'annonciateur de la mort. Aussi, j'ai su qu'il était préférable de ne pas m'approcher. Très vite après son apparition, j'ai entendu des cris d'horreurs. Et donc, j'ai fait ce qui me semblait être juste, j'ai fui.

    Ce n'est que plus tard, que j'ai été recueilli par un groupe disant vivre sur Celestia. Je les ai suivis et c'est là que j'ai vu Seagan pour la première fois. Contrairement à l'image que je me faisais de lui. Un être doux, gentil, naïf, trop bon que pour paraitre débile. Il était loin d'être cet homme naïf. Ses yeux lumineux scrutaient notre âme. Il nous racontait des histoires sur sa vie d'avant. Il répondait à toutes nos questions sans se protéger, sans tenter de cacher la vérité. Sa vérité. Alors, qu'il se comportait comme un vrai chef de faction, donnant des ordres, guidant nos pairs, il se montrait aussi très bon envers nous. Il a sauvé bons nombres d'entre nous et a toujours veillé à nous garder loin des maladies. En sa compagnie, nous avons petit à petit laissé les ténèbres derrière nous, guidé par une lumière forte et puissante.

    Selon notre Haut Prêtre, les Titans sont apparus pour maintenir l'équilibre du monde alors que Shoumei implosait. En effet, si notre nation perdait de sa foi, les titans seraient partis dans l'oubli et l'équilibre entre les religions et les autres factions auraient été brisés. Il nous a également rappelé que la mort, tel que nous la concevons, n'est pas une fin en soi, mais une porte permettant d'aller d'un royaume à l'autre. Celui des titans à celui des gardiens et que si X'o-Rath a pris des vies à Sancta, c'était pour renforcer nos troupes dans le Royaume des Gardiens. Il nous a rappelé que la peur de mourir était donc non avenue. Je vous avoue que j'ai encore du mal à accepter cela. Mais, dans un sens, je suis rassuré de ne pas "juste" disparaitre après ma mort.  

    Selon notre nouvelle maîtresse de l'Ordre, Elisabeth du Pal, nos déités nous ont, par ailleurs, lancé un défi en invoquant goule et zombies. Ils ont voulu tester notre puissance face à des créatures plus faibles que bien d'autres dangers du monde. Et nous avons perdu ce défi. Ça, je peux le concevoir. En effet, si nous avions été plus soudés, notre ordre aurait pu se concentrer en front commun sur cette attaque et relever avec brio le défi imposé des Dieux. Au lieu de ça, nous nous sommes dispersés, notre purge et notre ordalie sont méritées. Ainsi, et ce, pour me laver de mes péchés, je me bats aujourd'hui au côté de l'ordre, et j'espère un jour, devenir assez forts que pour devenir paladin comme notre Dame du Pal.

    Mais aujourd'hui, même si notre vie s'améliorait à Celestia, beaucoup des nôtres vivaient encore dans l'ignorance et la peur. Aussi, notre mission d'aujourd'hui était claire. Ramener et prendre soin des Shoumeiens souhaitant venir auprès de nous à Celestia. La mission n'était pas simple pour autant. Car depuis que le Reike était sur nos terres, les Shoumeiens n'étaient pas en sécurité. Car même si l'armée du roi semblait plutôt prendre position sur Mael en attendant les ordres d'une invasion. Bons nombres de barbares et mercenaires profitèrent de ce pied-à-terre pour piller nos villages, violer nos femmes ayant fait vœux de chasteté et tuer atrocement et sans vergogne ceux qui leur résistaient. Comme des bêtes assoiffés par le pouvoir et la domination, ils tentaient de soumettre nos frères à leur joug, se moquant de nos valeurs. Une violence hâtée et gratuite auprès de nos religieux depuis qu'une chasse aux croyants ait été délivré par leur roi. Il était évident pour nous de repousser les Reikois chez eux, afin de récupérer nos Terres Saintes et rebâtir Shoumei en suivant une seule et même voix, celle de l'Âme des Cendres.

    C'est ainsi que nous arrivions devant un campement. Je regardais les étendards sur les piquets de tentes et remarquai qu'il ne s'agissait là ni de reikois, ni de républicain. Quel soulagement. J'aperçus au loin des chevaliers de l'Ancien Ordre de la Main. Un ordre qui a perdu son pouvoir et son rôle religieux. J'avais déjà entendu que notre groupe eut déjà affaire à eux. Leur cheffe, une dénommée Ramy, s'était détournée de la foi pour aider le mortel à survivre dans un monde emprunt au chaos. Jusqu'alors, elle ne s'était entretenue qu'avec d'autres de nos chevaliers qui avaient fait chou blanc en tentant de la convaincre de nous suivre sur Celestia. Ici, Seagan était avec nous. Et il n'y avait pas meilleur guide que pour faire entendre raison. Je le regardais justement, mais son regard restait sérieux en direction de Ramy. Je cachais alors ma joie de ces dits retrouvailles. Je préférais d'ailleurs ne pas trop me mêler des conversations, étant juste un jeune écuyer. Nous nous dispersions en rang derrière Seagan, alors que celui-ci s'avança d'un pas franc vers Ramy.

    — Ainsi, c'est vous, celle que l'on nomme Ramy. Parlons. Des vies sont menacées.  

    J'étais toujours surpris par la prestance de Seagan. Son aura dégageait une puissance lumière. Notre Seigneurie décidait de ne pas perdre de temps dans les présentations. Bien sûr qu'il avait eu vent des agissements de cette Ramy. Assurément, il avait pu entendre des "on dit" sur les sommes reikoises et républicaines versées pour avoir délivré des Shoumeiens. Celle qui se voyait comme sauveur, Seagan, lui  la voyait presque comme une marchande d'esclave frustrée. C'est-à-dire une personne vendant des Shoumeiens aux autres nations et ne se rendant compte de sa propre erreur. L'erreur de les vendre à l'esclavage et aux hérétiques. Il fallait donc faire vite, pour sauver le plus d'entre nous.


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Ramy
    Ramy
    Messages : 14
    crédits : 1435

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Foudre
    Vocation: Guerrière - Combattante
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Ven 5 Aoû - 12:23
    Lumière et Foudre
    Feat Seagan


    Sérieuse...

    L'air se faisait manquant, la chaleur paraissait monter d'un cran à l'approche du cortège mené par l'homme de tout les maux. Désormais, il n'y avait plus de place à l'amusement, à la joie, il te fallait être sereine et suffisamment solide sur ton jugement pour prendre les bonnes décisions. Beaucoup de vies dépendaient de ce simple échange, et si tu ne craignais pas la mort, tu ne voulais pas l'imposer sur ceux qui ne demandaient que la paix.  

    Et alors que tu toisais le guide, la pointe de cette flèche, de ton regard foudroyant, tu ne pouvais qu'observer avec déception l'homme que tu avais autrefois admiré. Là où l'on pouvait voir une aura rayonnante, tu ne voyais que de la suffisance, là où d'autres percevaient de la prestance, tu ne voyais que de l'arrogance. Il ne s'était même pas présenté, s'imposant selon son bon droit, ne prenant même plus en considération la bienséance. Mais son manque de clairvoyance avait coûté beaucoup à Shoumei autrefois et tu ne ferais pas la même erreur que lui.

    - Je suis bien Ramy, Croisée de l'Ordre.  


    Le Vrai. Pas celui qui se cachait derrière des divinités pour justifier des actions horribles. Vous aviez tous des choix à faire, de ton côté, tu t'étais évertuée à rester fidèle aux principes que l'Ordre t'avait inculqué, sans pour autant renier tes origines. Face aux Titans, il ne devait plus y avoir de frontière morale entre les races, vous étiez tous des mortels devant s'unir pour lutter contre bien plus fort que vous. Et si en ce sens, Seagan était un élément tout aussi imposant de par sa puissance, il ne pouvait pas stopper à lui seul la Folie des Titans.

    - Venez, installez vos soldats dans l'annexe temporaire. Si vous avez des vivres, vous êtes libre d'aller les partager avec les civils.


    La tension était palpable, il y avait un véritable choc d'idéal entre vos deux camps. C'était cependant à toi, jeune Ramy, d'en prendre la charge alors que tu guidais l'ancien grand prêtre jusqu'à dans ta tente où tu venais à disperser les quelques chevaliers qui s'y étaient regroupés en urgence. Tant que tu étais avec Seagan, ton groupe devait s'assurer qu'il n'y aurait pas de débordement de la part du sien. Après tout, ce n'était pas la première fois que tu constatais des abus, et une autorité auto-proclamé que vous ne respectiez pas de votre côté. Pour vous, il n'y avait que les actes qui étaient dignes de reconnaissances, qu'importe les paroles.

    Ayant cependant prit soin de ranger la carte avant que vous n'arriviez, c'était alors face à une immense table que tu te regroupais, Seagan et toi, venant à te mettre à l'autre bout tout en ne le lâchant pas du regard. A tes yeux, c'était une bombe, instable, prompt à exploser à chaque instant s'il n'avait pas ce qu'il voulait. Tu avais déjà confronté pareil canasson, mais pas aussi puissant.

    - J'espère que vous avez fait bonne route.


    Des formalités de routine pour briser le silence alors que tu venais à t’asseoir sur une chaise, croisant tes bras, concernée par la situation. Il te fallait choisir tes mots, et malheureusement, tu n'étais pas une aussi belle oratrice que les démagogues de la République ou les religieux de Shoumei.Tu t'étais construite ces trois dernières années sur le champ de bataille, il n'y avait pas vraiment la place aux beaux discours.

    - Que voulez vous ? Beaucoup de rescapés ont exprimé leurs volontés de partir au delà des frontières de Shoumei. Il en sera fait selon leurs volontés.


    Ce n'était pas vraiment négociable. Il avait perdu le droit de parler pour les mortels à tes yeux lorsqu'il s'était distancé d'eux. Quant aux autres, peut-être était-ce là une bonne chose que le Nouvel Ordre se présente à vous de la sorte. Vous n'aurez pas à les escorter vous mêmes sur les terres pleines de danger du pays.

    CENDRES
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 225
    crédits : 589

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Ven 5 Aoû - 13:16
    Une croisée de l'Ordre ? Comment osait-elle encore s'approprier le titre de croisé de l'Ordre sans le commandement d'un Haut Prêtre ? Choqué, je regardais Seagan, qui lui, ne broncha pas à cette insulte. Il en avait connu d'autres et cela semblait l'indifférer. Non, au contraire, il laissait le soin à Ramy de s'exprimer. Pendant qu'elle parlait, il analysait la situation. Dans ce camp, il perçut surement les vrais croyants, des hérétiques, des nobles, des athées qu'elle-même appelait "peuple de Shoumei" et que nous considérions comme responsable de notre tourment. Lorsque Ramy demanda à Seagan s'il pouvait envoyer les soldats, il leva juste la main. De ses doigts jaillirent une lumière fine et poussiéreuse. Celle-ci se rependit dans tout le campement tandis que Seagan gesticulait lentement et méticuleusement ses phalanges.

    — Tous sont saufs désormais. Les quelques maladies liés à la malnutrition et le froid sont guéries et les plaies sont fermées et cicatrisées. Prêtres, Chevaliers, allez et veillez à guider vos frères.

    Les prêtres et chevaliers partirent rejoindre leurs anciens frères pour partager avec eux vivres et histoire à raconter. Moi, je décidai de suivre Seagan sous ses ordres. En effet, n'étant qu'écuyer, j'étais ce que l'on pouvait considérer comme en formation. Et je me devais de rester prêt de Seagan afin d'apprendre de notre guide. Je savais que je boirais toutes ses paroles comme un onctueux nectar.  Je voulais surtout prendre conscience du poids de ses mots. Car Seagan savait, que parfois, je me laissais encore emprunt aux doutes. Ainsi, nous suivirent Ramy jusqu'à son campement. Un campement modeste, mais bien aménagé avec une grande table et de la ficelle pour afficher des plans. Il y avait également une couchette et à panier à fruit à ses pieds. Sous la table, un seau d'eau. Une partie de la tente était masquée d'un voile, sans doute les commodités. Deux gardes restaient eux devant l'entrée tandis qu'on pouvait entendre à présent nos hommes discuter avec les autres Shoumeiens.

    Il faut le dire, malgré la réputation que nous commencions à avoir. Catégorisé de fanatique, et je ne pouvais le nier, nous étions et sommes toujours attachés à Shoumei. Contrairement à ceux souhaitaient un renversement de pouvoir, ou faire passer sa religion par-dessus les autres. Nos fidèles, eux, ont toujours été ouverts d'esprit,  autant envers le culte des ombres qu'au diviniste. Jamais, nous n'aurons pris part à nous massacrer l'un l'autre.  

    — Si par faire "bonne route" vous entendez avoir traversé Célestia jusqu'ici sans rencontrer de créature, on peut dire que nous avons fait bonne route. Mais je n'affirmerai pas que la route est "bonne" quand nous ne pouvons que constater les cadavres Shoumeiens qui la parsèment. Je dirais donc que votre question ne peut avoir de bonnes réponses.

    En effet, il n'était pas rare de voir des corps jonchant le sol sur notre passage. Lorsqu'il s'agissait de Shoumeien, nous leur creusions une sépulture et s'il s'agissait de reikois, nous les brûlions afin que leurs cendres nourrissement la terre. C'est le minimum pour l'avoir souillé.

    — Ce que nous voulions ? Nous voulons que vous fassiez preuve de plus de clairvoyance. Les Shoumeiens que vous recueillez sont, pour la plupart perdus. Ils ont perçu l'attaque des titans comme une horreur, une tragédie et sont dans l'incompréhension. Ils sont en état de choc. Les envoyer au Reike et en République revient à les envoyer se perdre, voir se faire tuer. Je sais que vous pensez bien faire. Mais vous êtes aujourd'hui aveuglé par votre colère et votre tristesse. Vous vous êtes attaché à un ordre à présent disparu. Vous ne vivez plus, vous survivez et en dépit de quelle cause ? La seule promesse que vous pouvez faire à notre peuple, c'est de fuir sa terre, pour vivre "libre". Des lèvres d'un ménestrel, ça ressemblerait à un beau poème, mais des vôtres et connaissant Shoumei mieux qu'un simple citoyen, c'est pure folie. Car voici la vérité. Si vous envoyez des Shoumeiens, perdus, au Reike, ils auront deux choix. Celui de mourir par le sang ou pire, terminer esclave. L'autre choix dera de revenir ici, armé, pour tuer de sang froid d'autres Shoumeiens perdus qui tentent, eux de retrouver la foi. Aussi, vous avez le choix de les envoyer en République. Où règne la corruption, le pouvoir, avec une promesse de récupération de bien, contre quel parti en échange ? Êtes-vous aussi naïve de penser qu'une nation opportuniste comme la République offrirait ses terres sans demander une valeur supérieure ? Comment croyez-vous que les autres républicains réagiraient à l'égard de nos Shoumeiens ?  

    Seagan soupira par dépit des choix de Ramy.

    — Ne soyez pas dupe comme je l'ai été. Vous savez où tout cela nous a mené. Il est temps de rebâtir Shoumei sur une base saine. Plutôt que de fuir et de laisser nos terres saintes se faire piller par les Reikois, nous devons nous redresser et gagner notre toute puissance. Je n'ai pas confiance en vous, et je sais que c'est réciproque, je le vois dans votre regard. Et je sais que vous croyez que vos intentions sont justes. Mais laissez au moins deux de nos prêtres dans votre campement. Un cultiste, un Diviniste. Ceux-ci seront à même d'expliquer par la foi et la religion l'impact des titans sur notre monde. Offrez à ceux qui le souhaitent, l'opportunité d'apaiser leur doute et de comprendre, par la religion, ce qui ne peut être expliqué autrement. Car ce n'est pas en ennemi que je suis venu ici. Je suis venu car j'ai espoir de voir Shoumei briller à nouveau. 


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Ramy
    Ramy
    Messages : 14
    crédits : 1435

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Foudre
    Vocation: Guerrière - Combattante
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Ven 5 Aoû - 16:20
    Lumière et Foudre
    Feat Seagan



    Attristée...

    L'homme admiré n'était plus que l'ombre de lui même, rongé par la haine, par le regret, par la culpabilité... C'était tout ce que tu arrivais à entrevoir de son discours alarmiste, de ses propos négatifs. Il n'aspirait plus à l'espoir, l'ayant déjà répugné depuis longtemps. Il ne voyait le monde que sous des teintes de gris et de noir, oubliant parfois qu'il est bon de viser le meilleur... On pourrait te traiter de naïf ou de candide, et tu savais que tout n'était pas réalisable, mais c'était en espérant que l'on se dépassait pour arriver à former des grandes choses.

    - Vous savez je ne suis pas dupe, mais encore aujourd'hui, je m'inspire des valeurs d'un grand homme... D'un homme qui n'avait pas hésité une seule seconde, au dépit des normes, des croyances, des origines, à venir en aide à quelqu'un dans le besoin, pensant faire ce qu'il lui était juste.


    Tu marquais une pause, si tu étais dur à la douleur et au mal, cela ne t'empêchait pas d'en subir les dommages. Contrairement aux autres, tu n'avais pas fuis le malheurs, tu l'affrontais au quotidien, tête baissée, prompt à faire barrage avec ton corps pour aider ceux se réfugiant dans ton sillage.

    - Mais cet homme est mort lors de la catastrophe qui a frappé Shoumei. Mais pas moi, et tant que je serai en vie, je ferais vivre son héritage quand bien même voudrait-il le renier.


    Il était évident que tu faisais référence au grand prêtre. Un héro qui avait vécu trop longtemps et avait fini par devenir le méchant de l'histoire... Enfin, ce serait voir la vie sous un prisme trop manichéen. Tu en étais encore persuadée, derrière la véhémence de ses propos, il restait toujours l'ancien Seagan, qui cherchait à faire le bien quand même il se serait perdu dans des méthodes abjectes. Aujourd'hui, ses actes feraient pâlir de jalousie l'ancienne Régente pour ne pas avoir osé les faire avant lui.

    Venant à t'approcher de lui, tu voilais l'ouverture de la tente pour obstruer les regards indiscrets. Cette conversation ne devait pas sortir d'ici, les rumeurs auraient tôt fait de la déformer encore et encore.

    - Que vous soyez en désaccord ou pas, je leur offre un choix. Le choix de décider de leur avenir, et je fais en sorte qu'il puisse le réaliser au mieux. Ces gens... Ils n'ont absolument rien demandé. La religion, la politique, la régente, vous... Vous vous avez passé des siècles à prendre des choix à leur place, et vous essayez de le faire encore aujourd'hui. Je ne les force pas à aller au Reike, ni à la République, ni même à me rejoindre. Je me contente de leur exposer la vérité, l'horizon des possibles. Ils ne sont pas aussi naïfs que nous à l'époque, plus maintenant, ils savent très bien dans quoi ils s'engagent, mais je m'efforce de leur donner mon énergie dans leurs sens.


    A la différence du Nouvel Ordre, tu n'avais jamais imposé ta vision des choses. Tu te contentais d'essayer sans être invasive. Seagan ne pouvait le nier, tu avais déjà escorté plus d'une fois des civils ayant choisi le Nouvel Ordre jusqu'à son bastion.

    - Je ne m'accroche pas au passé. Je cherche à rendre le présent moins douloureux et à préparer un meilleur avenir. Je ne veux pas être adulée, ni admirée, je ne veux pas de pouvoir ni d'influence. Tous, ici, nous nous contentons d'offrir notre force au plus faible. Voyez cela comme de la naïveté, de l'idiotie ou de la folie. Qu'importe.  


    Tu n'étais pas grand prêtre, ni commandant, ni quoi que ce soit... Simplement une Croisée... Et tu t'en referais à la symbolique première de ce titre. Servir le peuple. Qu'importe ses origines. Désormais, vous étiez tous des mortels, la notion de frontière géographique n'avait plus de sens face à ton regard fulgurant.

    - Je n'ai jamais refusé la présence du Nouvel Ordre dans nos campements, simplement ses éventuels débordements. Vous êtes libre d'apporter votre aide, votre parole tant qu'elle ne se fait pas au détriment de la notre. Vous pouvez même laisser deux soldats avec eux, pour s'assurer de leurs intégrités respectives.  


    Même sans formation, sans expérience, tu étais bien plus diplomate et conciliante que d'autres dirigeants, peut-être car tu n'en étais pas une. Tu te fichais qu'il puisse prendre cela pour de la faiblesse. Même si l'idée de devoir tolérer le Nouvel Ordre à tes côtés te répugnait, de par les actes qu'ils avaient commit, tu préférais tendre une main plutôt que mener à une confrontation sanguinaire. Il y avait trop de vie qui reposait sur tes épaules pour que tu fasses parler un quelconque égo de ta part.

    CENDRES
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 225
    crédits : 589

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Sam 6 Aoû - 17:50
    Il était difficile de perturber Seagan et pourtant je le sentais agacé face à Ramy. Il aurait été tellement plus simple qu'elle soit reikoise, la conversation aurait été terminée avant même qu'elle n'ait réellement commencé. Mais Seagan, nous avait donné des ordres clairs, nous n'attaquons que ceux insultant notre foi et prônant l'hérésie coupable de tout le mal que l'on nous impose. Ainsi, il finit par s'installer sur une chaise. Je pense qu'il sentait que la conversation risquait de s'éterniser.

    — L'homme dont vous parliez a justement écouté son peuple et lui a laissé le libre arbitre et voyez où ça nous a mené ? "Seagan n'est pas assez fort, Seagan est trop mollassons, Seagan nous a abandonnés". Toutes ces plaintes et ces jérémiades ridicules alors que j'ai maintenu le pays dans une paix durable de plus de 1000 ans. Mille année de paix, une semaine au Reike et voilà que je suis déclaré traitre de la nation, sans même m'auditionner. J'étais prêt à accepter mes torts. J'avais prévenu la régente par courrier que j'assumerai mes torts à mon retour. Le pire, c'est que même le peuple que j'ai toujours choyé et protégé s'est détourné aussi facilement qu'on retourne une veste. Vous avez raison sur un point, il est complètement ridicule de choisir de faire des actes pour plaire à autrui. Chaque action doit être réfléchie pour le bien commun, car faire plaisir à chaque individualité est impossible. Cependant, dire que j'ai contrôlé mon peuple et purs mensonges et je vous saurais gré de retirer vos reproches fallacieux ne se basant sur aucun bien fondé. (marque une pause)

    Le problème de Shoumei était dans son attente trop importante envers son souverain. Il fallait que je chasse le sanglier, le cuit, le coupe et leur mettent dans leur bouche, et encore certains se plaignent que la viande et trop tendre ou pas assez cuite. Quoi que je fasse pour lui, ce n'était plus suffisant, il n'eut plus de respect pour personne et notre religion s'en est retrouvée bafouée. Croire qu'il n'y en ces guerres de religion aucune causalité, c'est votre droit. Mais nous, au Nouvel Ordre, nous croyons à la rédemption et au pardon des divins. Une fois qu'il y a trop de liberté, le peuple oublie sa propre survie, se noie d'aisance et de mensonge. Je n'ai pris aucun choix à leur place. À l'époque, je croyais comme vous, je croyais bien faire. Et je me suis trompé.  


    Seagan pris une coupe et regardait à l'intérieur et souffla dedans.

    — C'est possible d'avoir un peu d'eau ici ?  

    Il présenta sa coupe pour qu'une personne vienne la servir.

    — Mais bon, il est inutile de se quereller sur des éléments du passé. Je vous ai fait part de mon inquiétude. La plus grande concerne le Reike, qui chasse et tue nos hommes. Même pour vous, ancien croisé de l'Ordre, cette situation ne doit pas vous plaire. Croyant ou non, vous êtes prêt à aider tous les shoumeiens comme vous aimez vous l'entendre dire. Qu'avez-vous prévu face à cette invasion imminente ? Personnellement, je n'ai nul besoin d'user de mon pouvoir de transe pour lire dans l'avenir. La guerre est déclarée comme finie, cela signifie que la pseudo "aide" des reikois n'est plus nécessaire. Pourtant, il arrive tous les jours des nouveaux soldats par bateau. Mael devient chaque jour plus reikoise que jamais. Il ne fait aucun doute que l'invasion par le nord soit indiscutable. Et lorsque cela sera le cas, quelle sera votre position dans tout ça ? Les aider à piliers nos trésors, sécuriser leurs routes pour tuer quelques croyants rescapés ? Ne me dites pas que l'ordre de la Main agit désormais au plus offrant, comme de vulgaire mercenaire ?  

    Un soldat arriva et versa de l'eau dans son verre. Seagan le remercia d'un signe de tête et celui-ci recula respectueusement en regardant Ramy pour voir si celle-ci souhaitait également quelque chose à boire.

    — Ramy, nous n'avons pas eu le loisir d'apprendre à se connaitre avant tout ceci. Mais je vois comment vos hommes vous regardent. Vous êtes un modèle pour eux, une source d'inspiration même si vous ne souhaitez pas les diriger, ils vous écoutent et vous suivent. Ils ont besoin d'un guide. Finalement, vous ressemblez beaucoup à la personne que j'étais et vous vous entendrez sans doute à merveille avec Luviël. Mais nous ne pouvons pas rester assis à attendre que le mal toque à notre porte. Nous devons préparer nos hommes, qu'ils respectent vos valeurs ou les miennes, nous devons sauver ce qu'il reste de Shoumei. Ne reniez pas mes paroles juste par mépris à mon égard, réfléchissez. Vous n'êtes pas stupides. Réfléchissez à la vie de ces Shoumeiens.


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Ramy
    Ramy
    Messages : 14
    crédits : 1435

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Foudre
    Vocation: Guerrière - Combattante
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Dim 7 Aoû - 17:24
    Lumière et Foudre
    Feat Seagan


    Meurtri...

    Peut-être aveugle aussi. Il avait perdu de vue ce qui l'avait animé pendant un millénaire pour se focaliser sur un désastre d'à peines quelques années. Sa grande longévité ne l'avait pas préparé aux évènements de l'époque et plus qu'un tyran, tu voyais là un homme qui tentait de se justifier à lui même plus qu'à toi. Peut-être te trompais-tu certainement même, tu ne savais même pas si lui tendre ta main serait bon lui... Il percevrait certainement cela comme de l'arrogance, de l'animosité ou de la pitié. Alors tu l'écoutais, concernée par les dires d'un homme que tu voyais de plus en plus malade.

    - Vous n'étiez pas là Seagan. Tout les propos que vous avancez... Vous n'étiez pas là pour les voir ni les entendre !  


    Tu haussais contre ton grès la voix... Tu aurais préféré être plus calme, plus diplomate, mais ses justifications... Ce n'était que des chimères qu'il s'était inventé pour se punir. Sauf que désormais, il s'en servait comme argument pour punir autrui... Son comportement auto-destructeur avait peu à peu évolué avec les mois et les années pour devenir un fléau envers le reste du continent.

    - Retourner notre chemise... Nous étions encore des milliers à croire en vous, à attendre votre retour ! Certes, certains en ont profité pour se détourner de vous, acquérir plus de pouvoir, d'influence. Mais leurs actes ne doivent pas résumer ceux de la majorité ! Le monde était prêt à vous soutenir, j'étais prête à vous soutenir ! Regardez, que vous le vouliez ou non une grande partie de ceux qui vous rejoignent encore aujourd’hui sont là par croyance envers vous, celui que vous étiez, et non envers les Divinités qui ont massacré notre peuple sans hésitation !


    Une bouteille à la mer... Tu te ravisais, tu savais que tes paroles ne pourraient pas l'attendrir, percer le voile de ses songes. Tu soupirais alors lourdement. Cette discussion était un fiasco et tu le savais, tu étais encore trop naïve, tu avais toujours cet espoir de retrouver un homme que tu avais admiré... Tu avais vu beaucoup trop de tes héros mourir devant tes yeux et eux n'étaient plus là pour parler avec toi. Il te fallait un cœur d'or et des nerfs d'acier pour arriver à garder ta contenance. Tu parlais alors à nouveau d'un ton neutre.

    - La guerre, le conflit... Nous sommes déjà intervenus contre le Reike et la République. Nous ne prenons aucun parti politique, nous ne revendiquons aucune souveraineté. Nous nous contentons de protéger ceux dans le besoin, par la diplomatie ou la force s'il le faut. Nous faisons la part des choses. Que vaut Mael en comparaison de la vie de ses habitants ? Pour moi, rien. Si vous deviez faire éclater une nouvelle guerre entre vous et le Reike, alors nous n'interviendrons que pour éviter les dommages sur les civils. Cela a toujours été notre priorité absolue.


    L'homme qui n'avait marché sur aucun champ de bataille était celui qui préparait la guerre, telle une éternelle mélodie sempiternelle qui se répétait encore et encore... Il était d'une puissance sans pareille et pourtant... Tu déplorais ses choix.

    - Avez-vous vu les Titans ? Avez-vous combattu leurs fléaux ? Ne vous méprenez pas, je sais très bien que vous ne pouviez pas, je ne peux pas vous le reprocher. Mais écoutez les paroles de quelqu'un qui y était. J'étais présente à Sancta durant la nuit où les morts se sont réveillés. J'ai combattu cette nuit-là, avec la majeur partie de mon Ordre que vous n'avez pas hésité à réformer, ceux-là même que vous prétendez n'être que des vulgaires mercenaires. J'ai vu les morts par millier et je me suis battu pour sauver le plus grand nombre de vie.  


    S'il en doutait alors il n'avait qu'à enlever les œillères qu'il portait pour inspecter ton visage éternellement marqué. Et pourtant, tu ne déplorais pas ce destin, certains avaient perdu des membres, d'autres la vie directement pour se relever et rejoindre les rangs de l'ennemi. Ils n'avaient même pas eu le droit à un enterrement dans les honneurs.

    - Par la suite, nous avons joins nos forces à celles du Reike pour repousser Kazoght... Sachez le, sans eux, il n'y aurait plus personne aujourd'hui pour se souvenir de Shoumei. Qu'ils aient fait cela pour leurs intérêts, qu'importe... C'est parce que les forces de Shoumei et du Reike se sont alliés que l'on a pu survivre. Des simples mortels contre les Divins. Même après le conflit, j'ai pu constater de mes yeux la folie qui s'était emparée de certains esprits par milliers...


    Seagan pouvait alors peut-être comprendre pourquoi ses beaux discours n'avaient que peu d'influence sur ton esprit. Il fallait une force mentale infini pour parler de ces évènements sans trembler, pour avoir réussi à préserver ta bonté malgré les traumatismes. Il ne t'avait fallut qu'un mois pour reprendre ton combat, accomplir à nouveau ton devoir, réunissant ceux qui tenaient encore debout pour aider les victimes de cet évènement tragique.

    - Il n'y a pas un croyant, pas une prière qui a réussi à survivre une fois confrontée aux Titans. Il n'y a aucun acte, aucun mot qui aurait pu justifier pareille atrocité, pareil châtiment comme vous le dites. Nous n'étions pas Shoumeien ce soir-là, ni Reikois. Nous n'étions pas athées, divinistes ou cultistes. Nous n'étions que des mortels, des moucherons qu'ils ont su écraser sans effort.  


    Et pourtant... Pouvais-tu reprocher à ces gens, à ces zélotes de les prier... ? Pas vraiment... Tu ne le savais que trop bien, Seagan était une personne nécessaire pour ces personnes. Tu pouvais offrir vivres, refuges, avenir mais tu ne pouvais le faire que sur le plan physique. Certains préféraient se réfugier dans la religion, dans leurs croyances pour ne pas avoir à se confronter à la vérité... Une vérité cruelle mais absolue qui s'était déjà réalisée une première fois.  

    Face aux Titans, les mortels ne valaient rien. Du moins pas s'ils étaient divisés. Et au profit d'une réunification religieuse, Seagan creusait cependant encore plus l'écart entre les Shoumeiens et le reste du monde, à travers des actes atroces sous prétexte que l'on était hérétique ou d'une autre nationalité. Tu ne le laisserais pas faire. Car cette fois-ci, lorsque les Titans frapperaient à nouveau et ils le feraient, demain, dans un an, dans un siècle ou un millénaire, vous ne seriez pas assez pour vous défendre. C'était un fait que seul une personne ayant combattu directement pouvait comprendre.

    - Et c'est parce-que je réfléchis constamment à la vie des citoyens que j’émets autant de réserve à votre sujet. J'accepte déjà votre présence dans nos campements, guide ceux qui désirent vous rejoindre avec sincérité jusqu'à chez vous et je ne compte plus les fois où le Nouvel Ordre a essayé de nous faire taire. Je vous ai accordé la possibilité de vous expliquer auprès des citoyens à travers vos prêtres, même de les armer si vous ne nous faites pas confiance. Que voulez-vous de plus ? Nous continuerons à user de nos forces pour défendre ceux dans le besoin mais on ne vous laissera pas désigner ceux dans le besoin de ceux qui ne le sont pas.


    Des vulgaires mercenaires... A quel point Seagan avait changé pour penser cela...

    CENDRES
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 225
    crédits : 589

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Mer 10 Aoû - 7:14
    J'observai Ramy et j'avais de la peine pour elle. Elle était en effet trop meurtrie par l'attaque des titans que pour croire en leur bonté. En quelque sorte, je la comprenais. Car lorsque nous n'avions pas la foi, il était très difficile de comprendre une certaine "logique" face à l'attaque de nos déités. Si ce n'est la logique des envahisseurs ou de se sentir si faible, si petit face au monde. Mais lorsque nous croyons, et que nous avons foi en eux, tout est plus clair, plus lumineux. Car nous savions, qu'il y avait une raison à cette attaque. Quelqu'elle soit, les titans sont des êtres prestigieux, intelligents et connaissant le Sekai. Leur rôle est de maintenir l'équilibre de celui-ci. Peut-être est-ce là le problème. Je pense que Seagan l'avait également compris. Eessayer de convaincre une personne comme Ramy n'ayant pas fait son deuil d'acceptation serait difficile. Peut-être aurait-il pu expliquer les deux Royaumes. Peut-être aurait-il pu expliquer que si les Titans sont apparus à Shoumei, c'était pour une raison divine bien précise ? Quoi qu'il en soit, il ne dit rien. Et bu son verre d'eau avant de se lever.

    —Je ne peux ni expliquer les raisons divins, ni forcer une personne n'ayant pas la foi à me croire. Je pourrais abuser de mes pouvoirs, lancer des illusions, torturer les esprits, user de ma force ou de mon autorité, mais jamais, je ne m'abaisserai à ce niveau. Je comprends votre douleur. J'ai d'ailleurs reçu bons nombres de pénitents partageant vos doutes et peur quant à l'arrivée des Titans. Nos visions sont différentes et je ne souhaite pas vous convaincre de quoi que ce soit. De ce fait, je ne m'étendrai pas plus sur les raisons concernant les divinités.  

    Seagan regardait le campement au travers l'ouverture de la tente.

    — Je vous demande juste d'ouvrir l'œil et vos oreilles Ramy. Le Nouvel Ordre n'est pas votre menace. Jamais nous ne tuerons ou châtions les nôtres. Notre ordre vise à rassembler tous croyants vers une même foi. Notre volonté est de réparer les tensions entre cultistes et divinistes qui sont vieilles de plus de 4500 ans déjà. À l'heure d'aujourd'hui, Shoumei est notre priorité. Nous souhaitons, comme vous y protéger les habitants, mais nous souhaitons également préserver notre culture, nos terres et pour cela, nous devons protéger nos écrits, nos temples. Mael n'est pas juste une ville. C'était jadis le berceau de notre érudition. Nous avions là de majestueuses académies et bons nombres d'ouvrages y sont par ailleurs conservés. Si vous pensez que les reikois sont bons parce que ça apaise votre conscience, soit, qu'il en soit ainsi. Mais ouvrez l'œil. Car si j'ai des raisons de penser à une invasion reikoise sur tout Shoumei, j'aimerais que vous ne preniez pas cette remarque à la légère. Vous risquerez de vous tomber de haut comme je l'ai été.  

    Seagan marqua une pause et souffla.

    — Nous souhaitons la même chose Ramy. Nous empruntons juste différentes directions. Il existe de bons reikois, mais ceux-ci sont restés aux Reike. Ceux qui sont ici aujourd'hui ne sont plus là pour combattre les Titans. Nous n'avons pas besoin de leur "protection". Pour quelle autre raison restent-ils alors ? Réfléchissez-y. Mon erreur a trop longtemps de faire confiance sans réfléchir pleinement aux actions et conséquences de mes actes. Ne faites pas la même erreur. Sur ce, nous repartons.  

    Seagan sorti de la tente et ses chevaliers se joignirent directement à lui.

    — Protégez les Shoumeiens au péril de tout. (et que les divins vous guide, pensa-t-il)

    — Lorsque nous serons prêts, nous irons récupérer Mael, peut-être aurions-nous alors la chance de marcher sur une même route ce jour venu. Portez-vous bien et à la prochaine.


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Ramy
    Ramy
    Messages : 14
    crédits : 1435

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Foudre
    Vocation: Guerrière - Combattante
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Ven 26 Aoû - 4:43
    Lumière et Foudre
    Feat Seagan


    Résigné...

    Le Lumina était trop différent de toi désormais. Si vous étiez l'un en face de l'autre, tu avais l'impression de vivre dans une réalité totalement opposée à la sienne. Chacun était persuadé de voir en sa vision la véritable vérité et face à cette réalisation, tu savais ton combat perdu à l'avance. Tu ne persuaderais jamais Seagan de revenir sur ses propos et ses actes, du moins pas avec des arguments, pas avec des mots.

    - Vous pourriez...


    Tu te retenais d'en rajouter... S'il se pensait dans son bon droit, tu pouvais témoigner à plusieurs reprises de l'usage de son autorité qu'il reniait pourtant ouvertement. Fronçant les sourcils, tu restais néanmoins prudente, les menaces ne marcheraient pas face à toi. Après tout... Aussi puissant pouvait-il être, même lui n'était qu'une fourmi en comparaison de la vraie menace qu'était les titans.

    - Seagan... Je ne vous ai pas insulté. Ne faites pas de même. Nous ne souhaitons pas la même chose.


    Un ton un peu plus cinglant, l'air encore plus fermé. Tu t'opposais désormais ouvertement au Haut Prêtre. Tomber de haut ? Comme lui ? Peut-être... Après tout tu étais encore naïve, tu n'avais pas tout vu de la vie, il te manquait encore bon nombre de savoir pour espérer prétendre avoir une vision clair des choses. Cependant, tu marchais dans la boue chaque jour, tu luttais contre toutes sortes d'horreurs chaque jour, tu étais en proie à tout les tourments chaque jour. Mais à l'inverse de lui, tu ne te réfugiais pas avec des fidèles, avec un conseil au dessus des véritables considérations.

    Si tu devais tomber, ce serait au même titre que quiconque. Pas en tant que meneuse, dirigeante, penseuse ou qu'importe quoi d'autres. Mais en tant que simple mortelle essayant d'aider ses pairs.

    - Puissiez faire bon retour.


    Une politesse de forme encore une fois alors qu'il éventrait la tente pour que vous en sortiez... Que ce soit ses soldats ou les tiens, tous étaient perdus dans l'expression de vos visages. Il était étonnant qu'aucun échange de violence n'ai eu lieu malgré vos précédents. Hochant légèrement la tête, tu regardais le contingent de Seagan s'en aller tout en prenant soin de laisser quelques prêtres pour porter sa parole. Quant à toi, tu ne l'avais pas lâché des yeux une seule seconde, t'assurant qu'il se perde dans les traits flous de l'horizon avant de pouvoir te détendre.

    - Ca va Ramy ?

    Tu tournais ton regard vers Aymeric avant de lâcher un profond soupire... Tu sentais ta magie hurler dans tes veines sans pour autant s'exprimer en plein jour... A chaque instant, ce dialogue aurait pu se transformer en un véritable massacre.

    - Même après trois années, nous n'avons fait que gratter la surface des problèmes... Il va falloir être vigilant et surveiller d'autant plus le Haut-Prêtre... Qui sait ce qu'il nous réserve à l'avenir.


    Un mortel âgé de plus d'un millénaire qui avait changé du tout au tout en quelques mois ne pouvait pas être considéré comme stable. Et malgré l'absence de violence, ses paroles résonnaient encore comme un dernier avertissement. Il te l'avait fait comprendre à chaque mot. Tu étais soit avec lui ou contre lui... Il ne faisait plus la différence.

    Malheureusement pour vous, tu n'étais pas avec lui.

    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum