DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Gerda !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Danaël Shahrazi
    Danaël Shahrazi
    Messages : 11
    crédits : 811

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t364-la-cruaute-est-le-remede-de-l-orgueil-blesse-danael-shahrazi
  • Jeu 11 Aoû - 18:12
    Danaël Shahrazi
    Race : Humain
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Métier : Nylsark (sous-officier de l’armée de Reike)
    Taille & poids : 1m88 91kg
    Alignement : Loyal Mauvais
    Faction : Reike
    Rang : C
    Religion : Shierak
    Avatar : OC (Michal Ivan)

    Pouvoirs et objets


    Vocation et sous-spécialisation : Guerrier (Combattant)

    Objets
    - Fantoma : épée en phantacier transmise de père en fils chez les Shahrazi. Les blessures provoquées par le phantacier blessent l'âme dans le sens magique du terme. Par conséquent, une blessure infligée par du phantacier ne peut se guérir seule avec le temps, ni même avec des médicaments et potions non-infusées en magie. Seule la magie curative permet de guérir les blessures provoquées par le phantacier. Le lanceur de sort doit prendre plus de temps pour canaliser son sort le temps d'outrepasser la malédiction causée par le phantacier.
    - Armure intermédiaire.

    Physiques
    Force surhumaine, paliers 1 et 2 (1000+2000 crédits, -50% : -1500 crédits)
    Renforcement de la constitution physique, paliers 1 et 2 (1000+2000 crédits, -50% : -1500 crédits)
    Arme spéciale : épée en phantacier (1000 crédits, -50% : -500 crédits)

    Magie de soins
    Régénération, palier 1 (500 crédits, - 50% : -250 crédits)

    Magie utilitaire
    Odorat augmenté, palier 1 (300 crédits, -50% : -150 crédits)

    Coût total : 1500 + 1500 + 500 + 250 + 150 = 3900
    Reste : 4000 - 3900 = 100 crédits

    Description physique et mentale

    Assis sur la muraille extérieure d’Ikusa comme chaque matin, le jeune garçon observait au loin en espérant discerner du mouvement dans le paysage. Il commençait à être à court de moutons à compter lorsqu’il les aperçut sur la ligne d’horizon. Les soldats triomphants de l’armée reikoise ! Progressant à un rythme soutenu malgré la chaleur, ils rentraient enfin au bercail après deux ans de conflits contre les titans eux-mêmes. Le convoi du couple royal était arrivé la veille, alors le rêveur savait que les bataillons se succèderaient à leur suite.

    De loin, on ne voyait qu’un serpent noir qui se mouvait dans le sable. Mais de près, chacune de ses parties était plus visible. Lorsqu’ils furent à hauteur des portes de la ville, l’oeil du petit s’attarda sur l’un d’entre eux. Plus grand que la moyenne, d’une carrure massive, l’homme à la chevelure hirsute comptait certainement sur autre chose que la magie pour se battre. Son armure en cuir clouté et sa longue cape grisâtre laissaient ses deux bras nus, une autre occasion de s’extasier de la musculature saillante de ce fier guerrier. Le tatouage reikois ornait son bras gauche ; sa manière de l’afficher en tout temps était une preuve de son amour inconditionnel pour la nation.

    D’abord fasciné par la prestance de ce colosse, le garçon hissé bien au-dessus finit par ressentir une sorte de malaise. Que ce soit dû au hasard ou à ses sens surdéveloppés, ce dernier avait remarqué la présence du petit. Et lorsqu’il posa à son tour ses yeux sur lui, l’enfant se sentit aussi minuscule qu’une fourmi, quand bien même il surplombait l’entrée de la ville de plusieurs dizaines de mètres.

    Bien plus que du charisme, c’était une aura meurtrière qui enveloppait ce soldat. Soutenir son regard plus de quelques secondes suffit à donner au petit la boule au ventre. Marchant devant plusieurs rangées mais au milieu de la caravane, on devinait son rang intermédiaire au sein de l’armée. Alors qu’il se retournait pour se concentrer davantage sur ceux déjà entrés dans l’enceinte de la ville, le petit reprit enfin son souffle. Bien qu’il espérait ne jamais avoir affaire à cet homme terrifiant, il savait qu’il finirait par en entendre parler.

    ~

    Ambitieux. S’il se fixe un objectif, Danaël se donne les moyens de l’atteindre. Même si cela nécessite d’écraser la concurrence.
    Arrogant. Il se trouve meilleur que les autres, et il leur fait savoir. En dehors de ses supérieurs hiérarchiques, nul n’échappe à ses jugements de valeurs. Même lorsqu’il croise le chemin d’un individu objectivement plus puissant, il préfère garder la tête haute et n’hésitera pas à lui tenir tête au péril de sa vie.
    Autoritaire. Il se plaît à aller au-delà du nécessaire dès qu’il se trouve dans un rapport de domination avec autrui. Sans jamais bifurquer de son code d’honneur et celui de sa patrie, il sait se montrer suffisamment dur, voire tyrannique, afin que nul ne remette en question sa position.

    Borné. Il a son avis sur les choses de la vie, et on ne lui retirera pas. Il est relativement imperméable aux argumentations les plus rigoureuses. Et si d’aventure vous lui prouviez que vous êtes incontestablement dans le vrai, il préfèrera le silence à toute forme de résignation qu’il considère comme un aveu de faiblesse.

    Confiant. S’il campe tant sur ses positions, c’est avant tout car il a une confiance absolue en ses connaissances et en ses capacités. Il ne se sentira jamais incapable, même devant le plus grand des défis.
    Courageux. Excès de confiance ou pure hardiesse ? Un peu des deux. Danaël ne saurait être paralysé par la peur.
    Cruel. Un mal est parfois nécessaire pour le bien de tous. Et même quand il n’est pas nécessaire, il a le bénéfice d’être souvent rigolo.

    Discipliné. Aussi têtu soit-il, il ne remettra jamais en cause la parole d’un supérieur. Et ce même si on venait à lui demander à sauter d’un pont.

    Efficace. S’il existe plusieurs chemins pour parvenir au même objectif, le sous-officier reikois choisira toujours le plus court. Les fioritures et autres démonstrations de style ne sont pas pour lui.

    Honnête. N’attendez pas un quelconque filtre en conversant avec lui. S’il a quelque chose à dire, il le dira. La plupart des gens ont du mal avec quelqu’un d’aussi direct, mais ça a le don de rendre les discussions plus concrètes. Et plus courtes.

    Loyal. Vous l’aurez compris, Danaël n’optera jamais pour la trahison, et ce même si on lui demandait d’accomplir la pire des exactions. Cette loyauté prend une toute autre dimension lorsqu’il s’agit de l’Empereur ou de l’Impératrice : ces héros ne sont pas seulement de grands hommes, ce sont des dieux vivants.

    Renfermé. Son caractère n’est pas des plus simples à vivre. En bon loup solitaire, il a pris l’habitude de rester à l’écart, si bien qu’il n’évoquera quasiment jamais ses sentiments.

    Histoire


    Une enfance banale. C’est ce qu’on pourrait dire de celle du sous-officier Shahrazi, si on considère toutefois qu’être l’héritier d’une noble famille reikoise a quelque chose de banal. Son père, guerrier de la patrie, était dur et bourru. Sa mère, bien dressée, mettait les petits plats dans les grands. C’est cet entre-deux qui a amené Danaël à devenir ce qu’il est : une brute épaisse qui a une haute estime de lui-même. Mais son caractère bien trempé doit aussi trouver racine dans un vécu particulier, car sa soeur cadette Dorine n’a pas hérité du même cocktail. D’une douceur candide, elle est tout l’opposé de son frère. Et elle n’hésite pas à lui rappeler.

    D’excellents résultats scolaires, des fréquentations dignes de son mépris des plus faibles et un certain intérêt pour les arts martiaux et le maniement de l’épée. “Une raclure de bidet. Mais d’un bidet très luxueux.” C’est ce que Dorine disait souvent de lui lorsqu’il rentrait avec un air triomphal après une nième bagarre injustifiée. Mais ce qui se passait en-dehors de l’enceinte du foyer familial n’était que le reflet de ce qu’on y trouvait à l’intérieur. Violences physiques et verbales étaient les principales cordes de l’arc de Meliodas Shahrazi. Le père de famille s’énervait pour un rien et exécrait sa propre chair. Ni la bonté de sa fille, ni la cruauté de son fils ne surent le rendre fier. A ses yeux, tout n’était qu’échec. Danaël n’en disait mot, mais son âme fut blessée par ce manque de reconnaissance.

    Une fois sa scolarité obligatoire terminée, on lui offrit une place sur les bancs de l’université Drakstrang. Le choix de son cursus ne laissa pas place au doute : le jeune Shahrazi était fait pour la formation la plus pratique et la plus noble qui soit pour lui, le combat. Fidèle à sa réputation et à son unique modèle masculin, il s’assura de terroriser tous les élèves qu’ils jugeaient indignes d’être ici. Il rendit rarement visite à sa famille pendant ses études, mais l’une d’entre elles resta gravée dans les mémoires. La rumeur fut colportée à ses oreilles bien avant son retour au bercail : un certain Teron, d’une autre famille noble, avait volé l’innocence de Dorine. Danaël se rendit chez l’intéressé avant même de rentrer chez lui dans le but de le confronter. Il n’en ressortit qu’un ramassis de mièvres excuses, un “amour véritable” qui n’aurait su attendre une réelle demande en mariage. Danaël pensait plutôt que ce scélérat n’avait pas eu les tripes d’affronter le regard de Meliodas Shahrazi. Dommage pour lui, leur pêché s’était ébruité.

    Lorsqu’il fut chez lui pour de bon, une autre rumeur faisait déjà le tour de la ville : le jeune Teron avait été embroché de bas en haut. Les premiers à découvrir la scène furent horrifiés par la manière dont ses parties intimes étaient maintenant reliées à sa bouche. Ces sanglantes descriptions avaient atteint les oreilles de Dorine, à en croire sa position recroquevillée dans le salon familial et ses longs sanglots. Lorsque Danaël passa le pas de la porte, elle lui adressa un regard courroucé. Leur relation ne fut plus la même depuis ce jour. Son frère se souciait peu de ses états d’âme et était satisfait d’avoir lavé la souillure qui encrassait la réputation de leur famille. Et celle de Teron n’osa pas porter le cas en justice, certainement car un tel meurtre d’honneur était tout à fait toléré à Reike, ou encore par peur de subir un affront plus affligeant encore lors d’un Holmgang.

    Une fois son diplôme en poche, Danaël s’engagea dans l’armée. Fort de sa puissance brute et de sa discipline, il fut un si bon petit soldat qu’il en gravit les échelons. Au service des Draknys, il combattit contre le clan Ryssen jusqu’à ce que Tensai s’empare du trône reikois. S’il n’avait jamais remis en cause les ordres des Draknys, Danaël voyait en les Ryssen de fiers guerriers. Bien que la tradition reikoise veuille que l’héritier au trône ait le même sang que son prédécesseur, le Shahrazi vit ce changement d’un bon oeil.

    Alors que sa carrière militaire allait bon train, celle de son père s’interrompit net avec ce dernier conflit. Estropié par la guerre, le coeur de Meliodas finit enfin par s’ouvrir aux qualités manifestes de son fils. C’était trop tard pour réparer une relation brisée, mais lorsque Danaël fut appelé au champ de bataille pour combattre les titans, le chef de famille lui céda de bon coeur Fantoma, l’épée en phantacier que son arrière-grand-père avait confié à son grand-père.

    La guerre des titans changea Danaël à bien des égards. Être armé de l’héritage de sa famille ne l’empêcha pas d’être témoin des pires atrocités. De nombreux camarades, parfois même des connaissances de Drakstrang, périrent au combat. Danaël n’avait jamais été porté vers les autres, mais ces morts à répétition parvinrent même à fêler la carapace de ce colosse au coeur froid. Il dut s’en forger une nouvelle et se convaincre d’une chose sans laquelle il n’aurait su avancer sans devenir fou : ces hommes n’avaient pas été assez bons. Cela ne l’empêcha pas de tourner sa haine vers ceux qui n’avaient pas pris les armes, ceux qui se cachaient derrière leur montagne d’argent, ceux dont la prétendue humanité n’était que mascarade comparée aux valeurs de l’Empire. La République devait payer pour cet affront. Et elle paierait un jour.

    Heureusement pour les races mortelles, cette guerre n’avait pas seulement été le théâtre de multiples horreurs, mais aussi de bien des miracles. La capture d’une titanide, les interventions de Valeryon, la mise à mort de Kazgoth… Danaël ne pouvait que reconnaître la supériorité de la famille royale. À son retour à Ikusa, l’homme qui ne jurait que la puissance vit en Tensai et Ayshara une forme d’idéal. Il serait prêt à tout pour protéger l’intégrité du couple royal.

    Groupes d'intérêts

    Suprémacisme impérial : Les Shahrazi ont toujours considéré que la nation reikoise était supérieure aux autres de par ses valeurs plus nobles et honorables. La guerre contre les titans a d’après eux confirmé cette suprématie. Danaël garde une certaine rancoeur envers les Républicains pour avoir profité de cette guerre sans y avoir participé. D’une nature belliqueuse, il souhaiterait que l’Empire déclare la guerre à ces lâches et s’empare de leurs richesses.

    Prophétie de la lune et du soleil : Les Shahrazi ne sont pas particulièrement pieux. Néanmoins, le profond respect de Danaël envers ses dirigeants s’est transformé en une fascination quasi-fanatique depuis le retour de Valeryon. Si d’ordinaire il aurait supporté n’importe quel leader s’illustrant comme plus puissant ou plus compétent que Tensai Ryssen, le sous-officier du Reike donnerait sa vie pour protéger le couple royal. Il les perçoit comme les plus aptes à mener la nation vers la grandeur qu’elle mérite. Quand bien même il souhaiterait parfois qu’ils fassent preuve de plus de fermeté envers la République, il respecte leurs décisions et les suivra quoi qu’il en coûte. Danaël nourrit d’ailleurs le projet de devenir garde royal afin de mettre l’épée de sa famille au service le plus direct de ses Majestés.

    Université de Drakstrang : Diplômé de la formation au combat de l’université, Danaël s’est illustré comme un étudiant plutôt talentueux. Assimilant vite la discipline et la difficulté de son cursus, il s’était même donné la noble mission de faire changer d’avis tous ceux qui s’étaient aventurés sur le campus sans le mériter. Certains gardent sans doute le souvenir de lui du harceleur moral qui contribue à préserver “l’excellence de l’université” au prix de la santé mentale des plus faibles. Des années après l’obtention de son diplôme, Danaël a gardé un bon contact avec certains de ses professeurs qui voyaient en lui bien davantage l’exemplaire combattant plutôt que le bourreau qu’il avait pu être. Toutefois, il n’y a jamais explicitement enfreint le règlement...

    derrière l'écran

    Pseudo : Masato
    Comment avez-vous connu le forum ? Topsites
    Avis sur le forum : Riche, esthétique et bien structuré. J’ai beaucoup aimé découvrir son contexte en profondeur.
    Fréquence de connexion : Irrégulière (très actif par moments et beaucoup moins par d’autres, au gré de ma motivation et de mes disponibilités).
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 225
    crédits : 605

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Ven 12 Aoû - 17:15
    Bonjour,

    Je serais la personne en charge de valider ta fiche.
    J'ai vu que tu as choisi une épée en Phantacier. À la présentation, seuls les armes dites "classique et rudimentaires sont autorisée". Le reste sera acheté en boutique.
    Il faudra donc que tu regardes pour modifier légèrement l'histoire d'épée familial. Ça peut d'ailleurs être une arme qui se partage de génération en génération sans réellement de pouvoir et que plus tard, tu pourras enchanter. Je te laisse réfléchir à ça.

    Pour les pouvoirs c'est bon Wink

    Bon courage et n'hésite pas si t'as des questions.


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 225
    crédits : 605

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Ven 12 Aoû - 18:39
    Après avoir discuté sur Discord et validé l'arme. Je ne peux que valider cette fiche. Danaël sera un atout considérable pour le roi et la reine. J'ai bien aimé ton style d'écriture et j'ai ressenti la froideur lorsque le jeune Teron ait été embroché. Bon jeu parmi nous.

    Validé.


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum