DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Gerda !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 240
    crédits : 446

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mer 19 Oct - 8:19
    J’avais accepté avec une fierté certaine le compliment de Shan’ael sur l’intelligence du maintien volontaire d’une trace dans le désert par le biais des ossements de Lanconda. Nous n’étions pas des gens habitués à ce type de géographie, de terrain alors nous avions fait ce qui nous semblait le plus logique tout simplement.

    Je n’avais pas pour ma part bien compris non plus tout ce qu’il disait en réalité mais j’étais ravie d’entendre qu’il savait effectivement se diriger en suivant les étoiles, j’avais la théorie pour ma part et cela s’arrêtait là. Nulle pratique derrière tout cela. J’ai donc validé son plan et comme j’avais fait ce que j’avais à faire j’étais prête. La nuit était avec nous aussi nous avons pris la route directement sans plus attendre et sans perdre de temps inutilement.

    Je n’avais nul bésoin ou envie de changer de cap, je devais retourner auprès des miens question de respect, de principes et de devoir et surtout pour une amie, j’allais devoir annoncer à Mélyssa que Ruyven son époux s’était fait arrêté par les soldats Reikois et qu’il était probablement en route pour Ikusa. Je ne parlerai pas des mines ou du pire car j’avais espoir que mon ami Tagar réussisse l’impossible et puisse racheter mon ami pour qu’il aille dans l’arène de Zaïn avant de pouvoir obtenir sa liberté.

    En réalité, le chemin jusqu’à l’Oasis fut plutôt simple. Bien entendu c’était un trajet particulièrement éprouvant surtout pour moi qui n’était pas une aventurière, mais j’avais de la volonté à revendre et je serrais les dents pour ne pas me plaindre. Bien sûr ne sachant pas mentir, mon corps criait mon mal être parfois et Shan avait pitié de moi et ralentissait dans ses moments là, sans rien dire, comme si c’était normal ou de son fait, un véritable galant homme enfin elfe.

    Enfin au bout de plusieurs jours nous avons trouvé le colossal squelette de Lanconda, combat épique que nous avions mené ici et qui avait couté deux vies et des blessures chez plusieurs personnes. Néanmoins c’était le signe qu’il ne nous restait que quelques heures, les plus longues pour arriver à notre but.

    Encore une colline et nous toucherions au but, la matinée était déjà avancée et nous n’avions pas encore dormi mais il était hors de question de se poser maintenant. Ca y était, les derniers franchissements et sous nos yeux se dévoilait cette perle du désert, un des Oasis encore préservé des armées Reikoises.

    Final destination | Feat Shan'ael Lipswyrm [FINI] - Page 3 7d1fb98b19f1b2d953d621fd80516282

    Nous étions dans le désert, en son coeur bien entendu mais c’était un endroit qui semblait hors du temps, hors de tout. Les Oasis faisaient cet effet là, écrins de verdure perdus au milieu d’étendues de sable sans fin. Autour d’une vaste étendue d’eau, petit étang issu d’une source qui prenait naissance dans les entrailles du Sekai probablement, se trouvaient de nombreuses tentes nomades mais aussi des constructions de bois plus pérennes, les shoumeiens avaient apporté une partie de leur mode de vie malgré tout.

    - Nous voici arrivés dans notre havre de paix actuel.

    Je savais que cela ne saurait s’éterniser, cela ne serait qu’une parenthèse dans le temps, nous étions ici depuis plusieurs mois mais je doutais que nous restions éternellement, notre chez nous, Mael nous manquait et cette fichue guerre prendrait bien fin un jour non?

    - Sans vous je ne serai jamais arrivée je le crains.

    C’est alors que des cris et rires joyeux retentirent. Des enfants nous avaient aperçus et j’entendis mon nom hurlé plus loin “Dame Myriem est de retour”, “Elle est là”... Cela me faisait chaud au coeur et en même temps peur car bientôt je verrai la silhouette de Mélyssa se découper à l’horizon, cherchant du regard son époux, mon compagnon de route d’origine.

    Je me tournais vers Shan, esquissant un pâle sourire.

    - Le plus dur reste à venir pour moi, mais je vous promets un bon accueil ici. Vous pouvez rester aussi longtemps que bon vous semblera parmi nous. Allons-y, cela ne sert à rien que je recule le temps de la vérité.

    Et en effet je la vis sortir d’une des tentes, accrochée à sa jambe leur fillette de trois ans et dans ses bras… Un paquet encombrant que je n’avais nulle envie de voir ou approcher dans ses bras.

    Message 16
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 292
    crédits : 2459

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Sam 22 Oct - 13:12
    Mais Shan resta droit, ne bougea pas. Lui qui n’était pas bavard, avait quand même échangé avec elle tout le long de la traversée du désert. Mais plus ils approchaient, plus il était distant, comme une façon de ne pas marquer un trop gros rapprochement et de ne pas avoir de difficulté émotionnelle pour partir.

    Et finalement ils étaient arrivés. La carcasse était bien la ou elle lui avait dit. Et très vite, les gens, également. Des enfants, venant l'accueillir avec joie. Il n'y avait pas vraiment cru, au départ. C’était difficile d'imaginer une communauté échappant a la traque rékoise, mais force était de constaté qu'ils étaient la, et qu'ils étaient transcendé par l'arrivée de leur chef. Les enfants parlaient fort, heureux. Et chaque bruit était un petit choc dans le ventre de l'elfe, qui resta immobile en écoutant la phrase de Myriem.

    - Oubliez ça, dame Myriem. Ma mission est complète. Je vais y aller.

    Il comptait juste remplir ses outres d'eau et récupérer un peu de viande pour le trajet du retour. Rien d'autres. Il serait a Ikusa d'ici la fin de semaine, et pourrait reprendre ses activités. Ou bien était ce peut être le moment d'aller en Republique, comme il l'avait songer ? Et puis...il y avait Melorn...mais pas tout de suite. C’était trop tôt. Un millénaire trop tot.

    - Oubliez le reste du paiement. Le paiement initial me suffit. Vous avez plus besoin de cet argent que moi.

    Son regard s'attarda sur une femme sortant d'une tente, un enfant en bas age accroché a elle, et surtout, un bébé dans les bras, que Myriem avait aussi bien vu que lui et qui avait totalement tendu tout son corps. Cela ne fit que confirmer son envie de partir. C’était a elle maintenant. De tracer son chemin. Il avait fait sa part.

    - Myriem. Avant de partir.

    Il hésita, et la prit doucement par la main, l'attirant vers lui pour qu'elle entende, en parlant moins fort afin qu'elle soit seule a l'entendre. Il n'etait pas vraiment un sage, il faisait beaucoup d'erreur dans sa vie. Et ne mettait pas en place les propres conseils qu'il aurait pu donner a d'autre. Mais pour autant, il avait envie d'un dernier mot.

    - Vous êtes tombés dans un monde difficile. De votre gré, certes, mais ou vous rencontrerez des obstacles, encore et encore. Je le dis, mais vous le savez déjà.

    La mort, la maladie, la tristesse, tout cela était omniprésent dans ce désert. Mais en même temps, au cœur de sa communauté, elle pouvait trouver aussi une certaine chaleur pour compenser, pour la soutenir, pour l'aider a avancer.

    - Mais faite attention a une chose. Tous ces gens attendent beaucoup de vous. Et vous serez parfois séduite par l'idée de changer votre façon d’être afin de mieux pouvoir les aider. Ne le faite pas, jamais. Car c'est la vous actuelle qu'il ont désignés comme chef. Si vous le faite, vous vous perdrez vous même.

    Il jeta encore un coup d’œil vers la femme qui était resté immobile, plus loin, en attendant que Myriem approche, et posa sa seconde main sur la main de l'humaine, serrant entre ses deux mains les doigts de Myriem.

    - Ne l'oubliez pas, et si un jour vous avez besoin d'aide. Si ces gens ont besoins d'aide. Je viendrais vous épauler une nouvelle fois.

    Il hocha la tete et lui relâcha la main, recula d'un pas et lui fit un leger sourire, un peu forcé, mais sincère. Pour la première fois de tout le voyage, elle pu le voir vraiment. Lui. Shan, le jeune elfe qui l'avait aidé.

    - Zim. On y va.

    Il lui fit un dernier signe de la main, et lui tourna le dos. Pour cette fois. Ou pour cette vie.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 240
    crédits : 446

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Sam 22 Oct - 17:56
    Je dois avouer que la réponse et la réaction de Shan m’a surprise, prise au dépourvu même. Je ne lui avais pas non plus proposé de s’installer ici, à nos côtés, à mes côtés, juste de se poser le temps qu’il le souhaitait. Nous avions marché toute la nuit et une partie de la matinée et il allait repartir de suite?

    Je sentais qu’on s’agitait dans le camp, mon retour ne passait pas inaperçu et Mélyssa s’avançait dans ma direction, son regard noir posé sur moi et déjà, même de si loin, je pouvais ressentir sa colère, pourquoi je ne lui ramenais pas son cher époux? Cela devait être cela la raison de sa colère.

    - Mais Shan, nous avons marché des heures durant, vous avez besoin d’un peu de repos, Zim aussi…

    Et par la suite, je secouais la tête à ses paroles, les bons comptes font les bons amis disaient on et il était vraiment de ceux que j’aurais aimé pouvoir compter parmi mes proches, mes rares amis, c’était un homme de bien, vraiment. Mon regard restait rivé sur lui, interdite, dans l’incompréhension, avais-je dit quelque chose qui ne fallait pas?

    Il s’approcha alors de moi, se saisit de ma main et m’attira vers lui et un instant mon coeur rata un battement, soyons honnête, j’ai cru, espéré probablement aussi qu’il changeait d’avis et comme dans les belles histoires romanesques, allait m’embrasser. Mais seule la rougeur subite et stupide à mes joues marquèrent ses pensées dignes d’une adolescente. Je l’écoutais donc puisqu’il s’agissait de cela.

    Ses paroles étaient pleines de sens, et trouvaient echo dans mon vécu et ce que j’espérais être mon avenir. Encore une fois, il me donna des conseils, pertinents assurément, pleins de bon sens et de logique mais quand on est empathe comme moi, que l’on vit par les autres, il est dur de se montrer réaliste et honnête vis à vis de nous même. Je savais que j’avais un gros travail à faire la dessus, il m’avait ouvert les yeux ces longues journées durant lesquelles nous avions discuté posément comme deux vieux amis de tout, de rien, de la vie.

    Quand il eut fini, sa main tenant toujours la mienne, il recula d’un pas et sourit. Il était beau quand il souriait. Alors j’ai agi avec une spontanéité qui ne m’était pas coutumière et je le rejoignis, nous faisions la même taille, mon regard se planta dans le sien et je déposais un chaste baiser sur… sa joue !

    - Nous nous retrouverons un jour Shan’ael, j’ai une dette envers vous que vous le vouliez ou non.

    Cela avait stoppé Mélyssa dans son avancée. J’ai regardé Shan’ael et Zim partir comme ils étaient venus. Quand ils eurent disparus de l’horizon Mélyssa m’a rejoint et… nous avons parlé, pleuré, parlé… Et la vie a repris son cours tant bien que mal.

    Message 17
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum