DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Gerda !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Isal l'Arlequin
    Isal l'Arlequin
    Messages : 11
    crédits : 204

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t466-isal-l-arlequin-termine
  • Mar 23 Aoû - 21:31
    Isal, dit l'Arlequin
    Race : Démon (qui s'ignore)
    Sexe : Homme... Pour le moment
    Âge : Indéterminé
    Métier : Troubadour, lame à louer, crapule
    Taille & poids : 1m72, 60kg
    Alignement : Chaotique neutre
    Faction : Citoyen du monde
    Rang : D
    Religion : Aucune
    Avatar : Hisoka, Hunter X Hunter

    Pouvoirs et objets


    Aucun objet personnel, excepté son costume
    Vocation : Mage, sous-spécialisation, mage noir

    Contrôle mental : Palier 1 & 2 : -750, reste 3250
    Séduction : Palier 1 : -500, reste 2750
    Possession : Palier 1 : -1000, reste 1750
    Métamorphose : Palier 1 : -250, reste 1500
    Pétrification : Palier 1 : -1000, reste 500
    Malédiction : Palier 1 : -500, reste 0

    Description physique et mentale


    Dossier présent dans les archives d’une des nombreuses prisons de la République.
    Matricule numéro 0372 4187

    Nom : /
    Prénom : Isal
    Surnom : L’Arlequin

    Physique : fragile, petite taille ; cheveux magenta ;  âge indéterminable ; regard dérangeant ; a toujours l’air d’être ailleurs

    Signe distinctifs : Yeux rouges ; deux tatouages sous les yeux, une goutte d’eau et une étoile ; n’a pas l’air de se rendre compte qu’il va passer sa vie humaine ici. Mention ajouté a posteriori : immortel. Race indéterminable. N’a pas besoin de s’alimenter. Démon ? Il n’a pas conscience de ce qu’il est. Doit être soumis à l’isolement le plus strict après l’incident.

    Effets personnels :
    son costume bariolé.

    Charges retenues :  outrage envers un représentant de la République, abus de pouvoir, refus de coopérer, homicide.

    NB : Individu extrêmement puissant. Récupéré sur une place publique de Courage dansant sous les étoiles ; les prostitués d’une maison close étaient autour de lui, il déambulait dans la ville. Toutes dansaient autour de lui. Nous tairons les longues heures et les pertes que nous avons subit en tentant de le capturer afin de préserver l’intégrité de nos représentants. Cet évènement a été caché du grand public, nous avons fait taire les témoins.

    Psychique : l’individu n’a pas conscience de ce lieu, des charges, de ce temps. A l’air heureux de son sort ; discute avec des rats. Veut mettre en place des pièces de théâtre pour les prisonniers. Devant le refus, a fait danser à mort son co-détenu. Soumis à l’isolement, se contente de rire. Pour le bien du Sekai, cet individu, quel qu’il soit, ne doit pas sortir de nos murs. Nous ne pouvons nous résoudre à l’exécuter : c’est un joyeux-luron.

    Les services pénitenciers de la République désirent le garder à perpétuité, sa peine étant purgé depuis des centaines d’années. S’il en exprime le souhait, nous devront le relâcher.

    Histoire ou test-rp


    Il y a toujours eu un Arlequin.

    Quand le monde n’était que nuances violettes, oranges, rouges, magentas, violettes, flammes, rouges et fleurs, l’Arlequin était cette douce et calme tempête qui arrachait chacune de leurs pétales en une splendide corolle de fleurs ; c’était beau.

    Oh, même si le monde n’a jamais été cela, il y avait tout de même un Arlequin. Cet esprit qui vous fait rire à vous péter les côtes, qui s’arrête jamais même quand votre mâchoire crispée se brisent en une pantomime de sourire.

    L’Arlequin ?

    Oh, lui est arrivé plus tard. Il a eu autant de vie que de couleurs qui bariolent son costume bariolé. Du rouge, du jaune, du violet, du magenta et des flammes. Du bordeaux. Du pourpre. Du sang.

    C’est cet Arlequin qui croisa, au sein de la corolle de fleurs qui forme son existence, la plus belle des femmes, dont les idéaux étaient aussi acérés que son poing. Oh, l’Arlequin versa mille larmes rouges, ocres, violettes et sanglantes tandis qu’il serrait son corps lacéré sur le champ de bataille. Mais il était l’Arlequin, tout ceci n’était qu’une partie de son grand théâtre, celui de son monde, de sa vie.

    L’Arlequin ?

    Oh, c’est lui qui a entraîné tant de haut notables de Courage sur les voies impénétrables de son costume bariolé, qui les a mené à la ruine, jusque dans les tréfonds de l’océan. Après avoir marié la fille d’une haut-marchand, il lui volait son collier de rubis, ne gardant que l’écrin, pour le coup du spectacle, lorsqu’il enfoncerait la boîte dans le fondement de cette homme, oui, ce mari. Ou qu’importe.

    Oh l’Arlequin…

    Je l’ai aimé, quand j’étais jeune, quand je n’avais pas toutes ses rides, avant que le temps ne me vole mes jambes. J’étais un jeune homme vif, avide du monde autour de nous, voulant défier les Titans par ma seule fougue, et j’ai croisé son chemin… Et puis… Je ne puis l’expliquer. Entrer dans son théâtre, c’est abandonner notre monde pour le sien. Ca fait plus de trente ans qu’il a disparu. Si seulement je le retrouvai… Je pourrai voir une dernière fois le monde avec son œil. Le Sekai est plus beau, vêtu d’un costume bariolé.

    Pourquoi, l’Arlequin ? Pourquoi tu fais ça ?

    Mais fait quoi ? Qu’ai-je donc fait ? Pourquoi ces larmes roulent-elles sur tes joues dodus ? Regarde moi, je ne comprends pas, c’est pour ça que j’ai une larme sous mes yeux, crédible hein ? Et l’étoile ? J’ai perdu un pari avec un ange, si si, un ange. Tu veux t’arrêter de danser mon vieux ? T’as les ligaments du genoux qui ont pété ? T’as l’épaule luxé ? C’est que sa rentre, les mouvements. Continue. Regarde, tout le bar se joint à nous. Fallait pas insulter ma mère, connard, c’est elle qui m’a fait mon costume. Tu l’as connaît en plus. C’est cette voix dans ta tête qui te dit que t’es qu’une sale merde.

    L’Arlequin… Tu pourrais faire tant pour nous

    Pour la R’publique ? Va te la mettre au cul ta R’publique ! Bouge un peu ton corps et on verra ! Quoi, les chaînes ? Le bagne ? Les rats ? Le porridge ignoble ? Ne plus avoir de public ? De jouets ? Penser ?

    Oui, penser. Dans ma tête, ça résonne. Le théâtre, dans ma cellule. Et là, le rideau, et là, les musiciens, dans la fosse, mon tambour ! Mes danseurs.

    L’Arlequin ? Plus que l’ombre de lui-même… Cent-soixante dix-huit quand que ce fou n’a pas esquissé un seul mouvement.

    L’Arlequin ouais, l’autre débile dans la cellule poussiéreuse…

    Et puis ce mec, ce mec avec des cartes. Putain, j’avais oublié ce que c’était moi, des cartes. Des bouts d’papiers et roses et violettes, et magenta et bordeaux et pourpres ! On pouvait faire de la magie avec, de la vraie magie, avec des disparitions, on pouvait lire dans les pensées des autres !
    Ce mec, j’aimerai qu’il m’apprenne, comment il fait avec ses cartes, mais il va bientôt partir. J’veux qu’il m’apprenne, j’vais l’suivre. Toujours une place pour un asticot dans mon théâtre, c’est pratique pour servir d’appât.

    L’Arlequin ? Ce bouffon de légende ? Sur Kaizoku ? Vous vous foutez de ma gueule, vous savez que c’est un personnage de théâtre quand même ?

    Quel sacré con, l’Arlequin… Manquerait pas qu’il ait mis aux trois bonnes femmes  des polichinelles dans l’tiroir… Faut pas que ça se reproduise, un bouffon pareil. Avec les mecs, aucune chance. Pour la chèvre, vu l’énergumène… J’préfère pas savoir. Les femmes de la taverne et du quartier n’ont que son nom à la bouche, enfin, j’espère que son nom, parce que ma femme… Bon, ouais, son nom. Son vrai nom, pas son nom de scène. Isal. Nom de bonne femme merde.

    Ah, l’Arlequin…

    Depuis qu’il est sur le bateau, c’est une ambiance folle : il nous fait faire des trucs de dingues sur le pont, on sait pas trop comment, mais ça fait longtemps qu’on s’était pas autant fendu la poire sur une traversée. Un gars en or. Vachement touchant aussi l’Arlequin : il suit une p’tite frappe partout pour que l’autre lui apprenne des tours de cartes.

    Groupes d'intérêts

    Tout et n'importe quoi avec un costume bariolé. Sauf le sien, c'est le plus beau.

    derrière l'écran

    Isal : Réponse ici (rires)
    Comment avez-vous connu le forum ? v1
    Avis sur le forum : c'pas mal.
    Fréquence de connexion : variable en fonction du taff
    Mairesse de Courage
    Mairesse de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 189
    crédits : 314

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Mar 23 Aoû - 23:48
    Bien le bonsoir mystérieux personnage.

    Une fiche ma foi fort intéressante ! Faire la description avec un compte-rendu carcéral, c'est du génie. Quant à l'histoire, je ne sais si je dois la définir comme "chaotique", car même si c'était le cas, alors elle serait parfaitement à l'image de ton personnage. Disons alors qu'elle est ... anarchique ? En soi, j'ai beaucoup aimé Smile

    Je ne trouve rien à redire à cette fiche qui me fait dire que j'ai de la chance d'être en République, car nous avons de sacrés spécimens.

    Te voici à présent : Validé !


    Isal l'Arlequin [Terminé] 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum