DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Luviel !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Messages : 12
    crédits : 988

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t602-lorindol-l-exile-terminehttps://www.rp-cendres.com/t680-lorindol-liens#3950https://www.rp-cendres.com/t679-lorindol-chronologie#3949
  • Dim 18 Sep - 18:48
    An -60

    - J’aime pas ça, transporter des étrangers… Je trouve que c’est une mauvaise idée.
    - Arrête… Il a payé, ce qui convient au capitaine me convient, et ça devrait te convenir aussi.
    - Mouais… Il est quand même loin de chez lui non ? Melorn c’est pas la porte à côté, et tu l’as vu ? Il s’est sûrement pas fait cette balafre en allant à la chorale. C’est de mauvais augure, c’est tout ce que je dis.
    - Tais-toi donc et hisse les voiles avant que l’on arrive aux quais.

    Le marin continua de marmonner, à un ton suffisamment bas pour que l’elfe ne puisse pas comprendre la suite de ses propos. L’exilé s’accouda au bastingage et observa le port se dessiner peu à peu à l’horizon. Depuis combien de temps avait-il quitté Melorn ? Il était incapable de le dire, en parcourant le vaste monde, la notion du temps se faisait parfois abstraite, encore plus lorsque l’on peut vivre un millénaire.
    Par le passé, lorsqu’il était encore animé de la fougue de la jeune, il n’aurait pas hésité un seul instant à se saisir du marin pour lui inculquer la notion de respect. Contre toute attente il avait finalement gagné en maturité, appréciant ce genre de comportement avec ironie. Tout était une question de temps, au vu de son allure générale, le marin devait avoir atteint la moitié de sa vie, en étant chanceux il pourrait peut-être voir encore quarante hivers. Pourquoi aurait-il perdu son temps avec une personne dont l’espérance de vie était comparable à un battement de cil à l’échelle de la sienne ?

    Après de longues minutes de manœuvre, le navire s’immobilisa enfin, Lórindol débarqua sans perdre une minute, disparaissant au milieu des gens venus aider pour le déchargement de la cargaison. L’exilé n’était pas venu ici pour le plaisir, plus vite il trouverait sa cible, plus vite il pourrait quitter l’endroit. D’ailleurs, pour corriger les propos du marin, il n’avait rien « payé », il s’agissait plutôt d’un échange de bon procéder entre le capitaine du navire, et l’assassin. Le propriétaire du bateau devait le conduire jusqu’à sa cible, une fois celle-ci morte, il s’engageait à le conduire n’importe où. L’homme qu’il devait éliminer était un ancien membre d’équipage de navire de commerce, un type qui avait finalement lancé sa propre entreprise pour faire concurrence a son ancien employeur. De ce qu’il avait appris, le bougre n’était pas fort en affaire, si bien qu’il passait la majeure partie de son temps à dépenser le peu d’argent gagné en fille de joie et alcool. Bien qu’il se révélât finalement être un piètre concurrent, il donnait cependant une bien mauvaise image de la profession. Éliminer cet individu c’était comme rendre service à toutes les compagnies marchandes, un mal pour un bien en quelque sorte. Lórindol avait accepté sans hésiter, éliminer un homme ivre de vin et majoritairement entouré de catins n’avait rien de bien compliqué, du moins c’est ce qu’il imaginait.

    ***

    Il ne fallut pas longtemps à l’exilé pour atteindre le bordel que lui avait indiqué le capitaine. De l’extérieur l’endroit semblait calme et ne ressemblait aucunement à un lieu miteux. Comme beaucoup de personnes, l’elfe n’était pas contre le fait de profiter parfois d’une charmante compagnie, du moins sous certaines conditions. C’était plutôt l’idée de payer pour cette compagnie qui ne lui plaisait pas. Il savait qu’il devait rechercher un homme dans la force de l’âge, avec une cicatrice en forme de croissant de lune à la base du cou. Lórindol poussa porta d’entrée et fut aussitôt assaillit par l’odeur de sueur et de parfum qui régner dans la pièce principale. Le hall était une pièce circulaire dotée de plusieurs petites alcôves dans lesquelles il était possible de s’éclipser pour profiter un peu plus des services de l’établissement. Son regard croisa quelques visages pour le moins surpris, comme si la population locale n’avait jamais vu un Elfe. Confiant, il continua son chemin jusqu'à l'escalier principal, mais une jeune femme l'interpella juste avant qu'il ne puisse l'atteindre.

    - Je peux t’aider mon mignon ? Je ne t’ai encore jamais vu dans le coin, tu n’as pas le genre de visage qu’on oublie si tu vois ce que je veux dire.
    - Peut-être bien, oui. Je cherche un homme, plutôt porté sur la boisson, un marchand qui passe souvent dans votre humble établissement, il a une cicatrice en forme de croissant de lune.
    - Et tu lui veux quoi à ce bon « marchand » ?
    - C’est une personne peu recommandable, je préfère m’assurer qu’il ne fasse rien de mal.
    - Il n’a encore rien fait de mal ici tu peux  me croire, mais va donc vérifier par toi-mêm si cela t'amuse. Tu le trouvera dans une des chambres sur la gauche, il est avec sa régulière. Et pas de grabuge, c’est compris ? M'oblige pas à faire venir la garde, ça sera dommage de quitter l'endroit les pieds devant.
    - J’en prends note, merci.

    La garde ? Il comptait bien disparaître aussi vite qu’il était venu, garde ou pas, il ne serait plus là lorsqu’on daignerait envoyer une patrouille dans un bordel du coin. Il grimpa la quinzaine de marches et emprunta le couloir de gauche comme le lui avait indiqué la tenancière. Les deux premières chambres étaient bel et bien occupées, mais pas par la bonne personne, bien sûr on l’insulta copieusement pour ses deux irruptions, mais il ne s’en formalisa pas. La troisième porte quant à elle était verrouillée. L’elfe se recula et donna un puissant coup de pied au niveau du verrou, le battant s’ouvrir avec fracas en endommageant le chambranle. L’homme qui se tenait en face de lui était torse nu, cela laissait apparaître une cicatrice à la forme singulière, ses braies sur les chevilles l'homme n'était pas en position de force.

    - T’es qui toi ?!
    - La Compagnie te salue.

    L’homme devint alors aussi pâle qu’un cadavre et jeta la bouteille qu’il avait à la main puis il tenta de remonter son pantalon. Faisant totalement abstraction de la « régulière » présente dans la pièce, l’elfe évita la bouteille volante d’un pas sur le côté et se dirigea aussitôt vers l’ivrogne qui peinait à se maintenir debout, la fenêtre derrière celui-ci était un point de sortie idéal. Une fois au contact l’exilé envoya son poing dans le bas-ventre de sa cible le forçant alors à se plier en deux. Sous l’effet de l’alcool l’homme était mou, maladroit il n’opposa que peu de résistance lorsque d’un coup de pied l’elfe l’envoya en direction de la fenêtre. C’est à moitié nu que l’ivrogne traversa la fenêtre pour finir sa course en contrebas sur le parvis de l’établissement. Lórindol comptait passer par la même fenêtre afin de s’enfuir et profiter de la foule pour se dissimuler et retourner au port.

    - Hé ! Vous là !

    Le corps de l’ivrogne était bien étendu sur le sol, il avait d’ailleurs dans sa chute cassé une balustrade. Malheureusement, il était tombé pile sous les yeux d’une patrouille passant par-là, et à présent les trois gardes avaient leurs yeux rivés sur l’elfe que l’on pouvait apercevoir à l’étage du bordel.


    S'exprime en : #FF9900

    [Flashback] Au mauvais endroit, au mauvais moment - Ft Halewyn Cwxk
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 211
    crédits : 363

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Lun 19 Sep - 4:17
    Ce n'est pas permis d'être aussi saoul ni débile, pense Halewyn en titubant, chausses aux chevilles, en matant son propre corp offert à la concupiscence du client qu'iel incarne. Ce qui a commencé par un jeu l'ennuie maintenant profondément.  Encore de la routine... Et dire qu'iel a fuit les Pins blancs pour échapper à ça !!!  Iel a atterrit ici simplement parce qu'iel a bien prit conscience que, physiquement, iil succube ne pouvait se défendre seule. Et hors de question de rentrer la queue entre les jambes. Halewyn a son égo de déesse après tout à maintenir !!! Quel dieu rentre à peine trois mois après être parti ???

    Bref .. Le mortel a aimé ça un peu trop au goût de iel succube qui cherche un moyen de mettre fin aux festivités ou d'ajouter un truc nouveau, du challenge !!!  Et essayant de réfléchir dans la brume semi opaque de l'alcoolémie du gus, iel prend une autre gorgée de rhum. Ses papilles se tordent sous la force du tord boyaux, ce qui le fait grimacer. Peut-être qu'il pourrait ne rien faire du tout ce soir. Tiens, ça lui ferait des vacances... Le saouler à mort et aller hanter ses rêves pour les transformer en cauchemars... Tiens, voilà ce qui serait divertissant !!!! Halewyn aimerait bien refaire le portrait du mortel, mais il n'est pas encore assez anesthésié. Encore quelques gorgées pour noyer sa conscience, et iel pourra peut-être pouvoir faire couler quelques gouttes?

    La serrure cliquète sur le pêne, mais la planche de pin rempli son office.

    -C'est occ... hic!... cupé!!!


    Gueule   l'humain en faisant ondoyer le liquide ambré dans la bouteille. Manifestement, le visiteur ne l'entend pas de cette oreille et la planche explose littéralement, envoyant la porte percuter le mur et se décrocher d'à moitié sur ses gonds... Oh! Enfin de l'excitation! Du changement !!!! Titubant, sourcils froncés en une parodie d'irritation très mal jouée, l'ivrogne se tourne et envisage le nouveau venu... Elfe blond, avec une cicatrice et tatoué... Il prend une gorgée de rhum en regardant l'intrus, essayant d'avoir l'air féroce et crédible. M'enfin, autant que faire se peut dans sa position des plus burlesques.

    - T’es qui toi ?![/size]
    La Compagnie te salue.

    Il y eut un revirement de situation, le propriétaire légitime du corp prenant iel succube par surprise. Il eut le temps de pâlir et de lancer une bouteille que Halewyn rendit approximative, (quoique, pour être franc, iel succube me dit qu'il voyait presque double, alors iel n,a aucun, mais aucun mérite. ) de vouloir remonter ses braies.

    Le coup au ventre fit grogner les deux occupants du corp, Halewyn bataillant ferme pour être aux premières loges de ce qui s'apparente à une expérience des plus divertissantes. Une exécution. Un coup de pied en plein poitrail l'envoya vers la fenêtre, la douleur effritant le contrôle de iel succube sur lui aussi surement qu'une vague une poignée de sable. Malheureusement, iel ne put assister à la chute, le second coup de pied ayant brisé la possession.  

    La jeune putain se redressa soudainements sur sa couche, une fine pellicule de sueur faisant briller sa peau de porcelaine, ses cheveux rouges épars autour d'iel comme une flaque de sang. Un sourire ravi au visage, l'oeil noir pétillant, elle vit l'assassin se pencher par la fenêtre et fit une moue ravissante. Quoi? Il s'en va déja???

    Hé ! Vous là !

    AH!!! Il n'est vraiment pas verni, aussi, sans réfléchir, iel sauta en bas du lit et enleva son kimono en disant d'un ton urgent.

    -Hé toi... Enlève ta chemise et va dans le lit. Je vais te couvrir sauf si tu préfères courir toute la nuit?

    Devant l'air, iel cru bon d'ajouter, le vêtement glissant sur sa croupe alléchante, révélant le fessier ferme et haut perché.

    Je te promets que tu ne le regretteras pas.

    L'elfe a une fenêtre de trente secondes pour se décider en fait. Fera t'il confiance a l'inconnue, la prostituée étrange è; la taille fine comme un saule qui lui tourne le dos et le fixe par-dessus son épaule de son oeil noir pétillant, ou tentera t'il une fuite qui s'annonce de longue haleine?
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Messages : 12
    crédits : 988

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t602-lorindol-l-exile-terminehttps://www.rp-cendres.com/t680-lorindol-liens#3950https://www.rp-cendres.com/t679-lorindol-chronologie#3949
  • Lun 19 Sep - 11:25
    Il n’avait pas fallu plus d’une minute pour qu’une mission à première vue simple ne devienne nettement plus compliquée. Quelle était la probabilité qu’une patrouille décide de passer dans la rue au même moment où il « aida » l’ivrogne quitter rapidement le bâtiment. Ce n’était pas la première fois qu’il devait échapper à une patrouille, mais ce n’était pas une activité qu’il appréciait vraiment, trop de vacarme, trop de visibilité pour une profession si humble. Il avait choisi de ne pas utiliser ses pouvoirs, car une vermine pareille ne méritait nullement que l’on gâche de l’énergie pour elle. Il y avait un double intérêt à ne pas faire usage de magie, celui de possiblement passer pour quelqu’un de tout à fait normal, un simple meurtrier comme il en existe beaucoup à travers le vaste monde, faire usage de ses talents pourrait être une solution de secours.

    Le regard azur de l’elfe se posa finalement sur la silhouette qui sauta hors du lit, malgré la situation il ne s’attarda pas plus que cela. Il avait… une drôle de sensation, il ressentait une certaine forme de magie en ses lieux, bien qu’il ne fût pas en mesure d’en déterminer la source, il était certain que cela ne venait pas de lui. Pourquoi est-ce que quelqu’un accepterait de l’aider, surtout maintenant, tout compte fait peut-être que l’ivrogne était véritablement un sale type et qu’il avait rendu service à plus de personnes qu’il ne l’aurait pensé, mais… même avec une certaine logique tout cela n’en restait pas moins très étrange. La proposition de l’étrangère faite, l’elfe posa de nouveau son regard sur la fenêtre, devait-il confier sa vie à une inconnue ou à la chance ? En acceptant ce contrat, il n’avait à aucun moment imaginé que celui-ci pourrait se finir dans un lit. Bien que sur ses gardes, il hocha la tête. Aux moindres soucis il pourrait toujours utiliser quelques formes obscures pour distraire les gardes et sauter à son tour par la fenêtre. Même si cela ne se voyait peut-être pas sur son visage balafré, Lórindol n’appréciait pas du tout la lueur qui brillait du regard de la régulière. Faire preuve d’un tel sang-froid était rare, même des personnes habituées à ce genre de situation pouvaient parfois perdre leur calme, alors que là tout semblait s’enchaîner naturellement.

    L’exilé retira sa veste et la jeta sur le sol à côté du lit, ainsi elle serait dissimulée si quelqu’un pénétrait dans la chambre. Il pouvait encore se défendre, il avait bien entendu ses pouvoirs, mais aussi une dague bien affutée dans sa botte, le genre d’arme idéal pour trouver une faille dans une armure ou se frayer un chemin entre les côtes d’une éventuelle menace. Il tira la couverture et s’installa, les draps étaient humides, mais il préféra ne pas y penser. Silencieux, il repensa à la dernière phrase de la prostituée.

    « Tu ne le regretteras pas »

    Que risquait-il de regretter ? Au moindre un problème ce n’est pas lui qui risquait d’avoir des regrets, mais bien ceux souhaitant s’en prendre à lui, ce n'était pas un simple elfe venu pour visiter le coin, une fois la garde évitée il reprendrait la route.


    S'exprime en : #FF9900

    [Flashback] Au mauvais endroit, au mauvais moment - Ft Halewyn Cwxk
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 211
    crédits : 363

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Jeu 22 Sep - 1:08
    L'elfe fit son choix rapidement, et Halewyn n'attendit pas.

    Ne bouge pas.  Sur le ventre... , fais moi confiance.

    Ordonne t'iel tandis qu'iel se tourne, révélant son côté face, exhibant son androgynie sans aucune honte. D'un mouvement leste, iel attrappa la bouteille de rhum et en fit voler quelques gouttes dans l'air, avant de la laisser tomber sur le bord du lit. Rapidement, iel prit la couverture et en couvrit Lolo jusqu'à la taille. Quelques modifications subtiles suffiront, décide t'iel en bondissant dans le lit,, le noyant presque sous sa lourde masse de cheveux sanglants, cul vers la porte... Ouf! Il est temps, les bottes des gardes . remontent déjà le corridor, fracassant les portes les unes après les autres.

    Un hurlement féminin se fait entendre. C'est une Halewyn qui joue la terrorisée quand un garde fait irruption dans la pièce, une grande main posée dans le creux des reins de l'elfe qui ne voit rien, perdu dans les cheveux rouges. .

    -IIIHHHHH
    -Ta gueule...

    Faignant les sanglots, la putain laisse les larmes couler le long de son visage, cherchant maladroitement à se couvrir, recroquevillée pour protéger son client.

    -Ta vu un elfe?
    -Mon monSIEUR!!!
    Sanglote de plus belle la jeune femme. Si on pouvait décerner un oscar , ca serait cette nuit là!
    -Qui tu protège?

    -J'ai un client sourd... Il ne sait pas ce qui se passe.... Laissez le dormir!

    Ce qui, techniquement est vrai, il y a un vieux crouton du village, sourd comme un pot qui vient lui rendre visite juste pour de la compagnie. Et `cette heure, il dort. Mais pas obligé de le leur dire. Il y a un mouvement  brusque quand iel succube est tassée . Et pour bien faire les choses, Halewyn a eu le temps de tisser son sort, pas juste sur les gardes, mais sur l'elfe qui peut se rendre compte qu'il a une peau de miel.

    Pour les gardes, ils voient un homme, aux cheveux noirs en pétards et balafré Peut-être, si Lorindol a les yeux ouverts, ils verront des yeux vairons et une oreille ronde. Halewyn a fait des changements discrets. ,  

    Les deux froncent les sourcils devant l'humain.

    -C'est pas lui... Dit le second en relâchant la putain[/color]
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Messages : 12
    crédits : 988

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t602-lorindol-l-exile-terminehttps://www.rp-cendres.com/t680-lorindol-liens#3950https://www.rp-cendres.com/t679-lorindol-chronologie#3949
  • Jeu 22 Sep - 13:47
    Malgré une certaine réserve plus que palpable, l’elfe obtempéra, de toute façon il n’avait pas de meilleure idée pour le moment, du moins si l’on oubliait celle de sauter par la fenêtre. Le visage dissimulé sous une touffe de cheveux qui n’est pas la sienne, l’elfe s’arma de patience. Il suffisait de tendre l’oreille pour entendre la patrouille pénétrer dans l’établissement et fouiller chaque chambre. Encore une fois l’elfe eut une drôle de sensation, toujours incapable d'en identifier la source c'était... Pour le moins étrange.

    Il tenta d'y réfléchir plus sérieusement mais le fil des ses pensées fut interrompu lorsqu’un des gardes enfonça la porte de leur chambre, l’elfe sentit son corps se tendre instantanément, il commençait déjà à calculer le temps qu’il lui faudrait pour saisir son arme et créer une distraction suffisante pour s’enfuir. Plus le temps passe plus la sensation qu’il ressentait se fait forte. Il entendait très distinctement le raclement des bottes ferrées du garde s’approchant plus près du lit pour jeter vérifier et possiblement se rincer l’œil aussi. L’un d'eux recula pour aller se poster dans l’encadrement, il guettait l’intérieur de l’établissement depuis l’étage dans l’espoir d’apercevoir l’elfe tenter de se faufilait, mais ne voyant rien il se laissa aller à un commentaire.

    - Sourd comme un pot p’t’être, mais il sait s’divertir au moins.

    Le premier garde fit volte-face, reportant son attention sur son second.

    - Gaffe à ce que tu racontes crétin, t’es en service là. Va fouiller le reste du bâtiment plutôt que de l’ouvrir. L’oreille pointue est dans l’coin, je peux presque le sentir, faut lui mettre la main dessus. Trouve Rodrick et dis-lui de s’occuper du corps de l’autre, ça fait tache dans la rue.

    - Bien Caporal !

    - Et toi bouche-d’amour, ouvre l’œil. Si tu vois l’elfe crie, visiblement tu sais faire.

    Le Caporal ponctua sa phrase d’un rire gras, chose assez typique lorsqu’il s’agissait d'un trait d’humour provenant d’un garde de ville. Les deux hommes d’armes tournèrent les talons puis quittèrent l’étage pour s’atteler à fouiller le rez-de-chaussée. Ce n’est que lorsque le danger fut partiellement écarté que l’exilé écarta les mèches de cheveux qui le recouvraient pour se redresser. Il n'aurait jamais cru qu'il suffisait de s'allonger dans un lit et de se planquer le visage sous la tignasse d'une inconnue pour échapper à une patrouille. En tout cas il comptait bien noter l'astuce dans son esprit.

    - À quoi dois-je autant de bonté ? Je ne crois pas te connaître.

    Finit-il par demander en posant son regard azur sur son interlocutrice.


    S'exprime en : #FF9900

    [Flashback] Au mauvais endroit, au mauvais moment - Ft Halewyn Cwxk
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 211
    crédits : 363

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Sam 24 Sep - 0:16
    A l'ennuis le plus profond et insoutenable que tu as brisé par ton apparition...

    Répond Halewyn en se levant d'un bond pour aller regarder dans le corridor, cul nul. Manifestement,la pudeur ne fait pas du tout partie du vocabulaire de ce qui se présente comme un étrange mélange entre homme et femme. Iel n'a pas de sein et a des attributs indubitablements masculins que démentent la finesse surnaturelle de sa taille, ses hanches rondes et ses jambes interminables soulignés un peu partout par des ranges et des rangs de minuscules billes colorées rouges, bleues, blanches et de métal. Les bras blancs et bien tournés saisissent au passage le peignoir qui a été jeté àla hâte au sol pour couvrir les épaules parfaites.

    Revenant avec un balai, iel succube rentre et reverrouille la porte avec ce dernier. Le tissus simple et rêche du vêtement ne rend pas justice à l'être devant l'elfe qui va fermer la fenêtre sans même un regard pour les exclamations de la vigile dehors. Plutôt, iel se tourne vers l'assassin en un déhanché naturel, aérien et gracieux pendant qu'iel se sucote la dent , l'oeil noir glissant sur l'homme devant iel.

    -Pas mal... Je suis content de voir que je n'ai pas perdu l'oeil. Je m'appelle Halewyn. Et toi?

    Oui,parce que votre succube favorite exhalant la classe par tout les pores de sa peau ne s'est pas éduquée en un jour, hélas. Relevant sa lourde tignasse, iel la libère du vêtement grossier avant d'ébourriffer la lourde crinière, inconsciemment tentateur. Oui, un démon innocent. Ca existe, sisi!!!!

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Messages : 12
    crédits : 988

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t602-lorindol-l-exile-terminehttps://www.rp-cendres.com/t680-lorindol-liens#3950https://www.rp-cendres.com/t679-lorindol-chronologie#3949
  • Dim 25 Sep - 14:07
    - J’ai brisé ta routine, tu m’as aidé, donc nous sommes donc quittes ?

    L’elfe malgré son silence était bel et bien conscient de la chance qu’il avait eue, avec quelqu’un d’autre il n’aurait sûrement pas eu d’autres possibilités que de s’enfuir comme un chat de gouttière en sautant par la fenêtre. L’exilé récupéra sa veste, car il ne comptait pas rester dans les parages, après tout il avait toujours un bateau à prendre. Il craignait que le capitaine ne fasse lever les voiles s’il devait attendre trop longtemps, peut-être même qu’il n’était déjà plus au port. Lórindol avait pris la mauvaise habitude de faire trop confiance lorsqu’il s’agissait d’échange de service entre personnes civilisées, il pensait que sa profession suffisait à inspirer suffisamment la peur pour qu’un « client » ne soit aucunement tenté par l’idée de le doubler…
    Pour le moment il devait surtout quitter l’endroit, mais si jamais l’homme avait eu l’audace de le laisser pourrir là, alors l’elfe le retrouverait puis il prendrait plaisir à lui casser méthodiquement et le plus lentement possible chaque os composant son corps.

    - Ce n’est pas nécessaire de verrouiller l’entrée, je ne reste pas.

    L’elfe était cependant troublé par l’apparence de son interlocuteur. De mémoire, il avait déjà vu des congénères mâles possédant des traits si fins et si gracieux que certains peinaient parfois à les différencier des femelles. Mais c’était bien la première fois qu’il voyait cela sur un humain, du moins avec une harmonie suffisante pour le troubler quelque peu. L’exilé hocha nonchalamment la tête, il n’aurait pas cru devoir aller jusqu’aux présentations, faire la conversation n’avait jamais été une de ses qualités, encore moins lorsqu’il était pressé. Lórindol posa d’abord son regard sur la fenêtre, puis sur la porte vulgairement bloquée par un manche à balai, l’elfe peinait à croire qu’un simple manche en bois suffirait à empêcher un garde d’entrer dans la pièce.

    - Lórindol.

    En vérité il ne comptait pas plus s’exprimer, il avait déjà reporté son attention sur une possible porte dissimulée. Comme tout bordel il devait bien y avoir des portes dérobées pour passer subtilement d’une chambre à l’autre sans se faire voir. On ne pouvait pas trouver ce genre d’accès dans des établissements miteux où chaude-pisse et putains édentées se côtoyaient. Ici l’endroit semblait être un cran au-dessus des bouges lugubres, même s’il n’était en rien comparable avec une maison luxueuse où les caresses fiévreuses s’échangeaient à prix d’or.

    - Cette chambre, il y a un passage dérobé non ?

    Du bout des doigts il parcourait la surface du mur à la recherche d’un courant d’air.


    S'exprime en : #FF9900

    [Flashback] Au mauvais endroit, au mauvais moment - Ft Halewyn Cwxk
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum