DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Rowena !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Sullivan Coleman
    Sullivan Coleman
    Messages : 4
    crédits : 390

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
  • Mar 20 Sep - 19:18
    Sullivan Coleman
    Race : Humain
    Sexe : Masculin
    Âge : 44 ans
    Métier : Professeur des Pratiques Interdites à l'Université Magic
    Taille & poids : 1 mètre 80, 75 kgs.
    Alignement : Loyal mauvais
    Faction : Républicain
    Rang : C
    Religion : Athée
    Avatar : Jonathan Reid par Limaqq/DelBoroviq/LoranDeSore

    Pouvoirs et objets

    Vocation : Mage Noir

    Fort de ses nombreuses années d'apprentissages au sein de l'Université, et du savoir engrangé auprès de sa Pléiade, Sullivan possède tout l'attirail du parfait tortionnaire.

    Pestilence : Palier 3 (1750 pts)
    Malédiction (500 pts)
    Nécromancie (1000pts)
    Contrôle mental : Palier 1 (250pts)
    Contrôle des émotions : Palier 1 (250 pts)

    Ce qui laisse 250 points d'utilisables.

    Description physique et mentale

    Sullivan est un homme de taille moyenne, environ un mètre quatre-vingts. Son teint pâle trahit ses longues journées passées reclus dans son laboratoire, ou sa bibliothèque personnelle. Bien que peu enclin à rencontrer ses pairs en dehors du cadre professionnel, il reste un homme très coquet. Il va même jusqu’à se maquiller légèrement pour cacher les nombreuses marques qu’il arbore sur son visage, et ses fameux cernes. De longs cheveux plaqués en arrière orne son crâne, dont les côtés sont rasés de près. Une belle barbe soigneusement taillée cache le bas de son visage, lui donnant un semblant d’appartenance à la haute société. Ses yeux, d’une couleur grisâtre, laissent transparaître une profonde intelligence mais également une certaine noirceur pour qui y attardera son regard. Son visage laisse transparaître peu d’émotions, et il est très difficile de lire en lui. Il s’y applique depuis le plus jeune âge. Concernant son code vestimentaire, Sullivan est un homme remarquablement élégant, et s’habille en grande partie avec des vestes taillées et des chemises qu’il apprécie porter trois-quarts.

    Le professeur Coleman est un individu faisant preuve d’une grande duplicité. Seul la Pléiade connaît cette particularité de sa personnalité. Pédagogue et grand passionné dans son travail de professeur, il est aussi un savant sadique et obsédé par ses recherches. Sa fidélité à la République est indiscutable, mais ses méthodes et son savoir dérangent beaucoup. Néanmoins, le soutien reconnu de sa pléiade, le Dérangeant, fait taire les plus sceptiques. Grand expert de l’université Magic sur le domaine des maladies et de la mort, il préfère les inoculer que les guérir. Voir ses victimes se tordre de douleur ou chercher secours lui procure un plaisir sans fin. Toutes avancées scientifiques pouvant mener à une suprématie totale de la République est bonne à prendre, et les insectes qui ne font pas partis de sa patrie ne sont que des cobayes. Il est parfois convoqué par les Limiers lorsqu’il s’agit de torture, et répond à ces appels avec une joie malsaine. La torture, la mort et le dépérissement sont ses rayons de soleil, et Sullivan prend très à cœur sa mission de former les tortionnaires de demain, tout en masquant ses facettes les plus sadiques et cruelles à ses étudiants.

    Histoire


    [TW - Gore, Explicite]

    Thème musical:

    An -3

    «Monsieur Coleman, vous êtes convoqué aujourd’hui suite à votre demande de poste d’enseignant des Pratiques Interdites au sein de notre Université. Nous allons passer en revu votre dossier, avant de débattre entre nous.»

    Un des membres de ce petit conseil saisit une pile de dossiers, retraçant la vie de Sullivan. C’était une démarche connue, exécutée par les services des renseignements de la République. On ne pouvait pas embaucher n’importe qui à l’Université Magic.

    An -41 à -27 --- Enfance.:

    An -27 a -20 --- Cursus des Pratiques Interdites.:

    L’homme interrompit sa lecture, et fouilla vivement dans la pile de dossiers.

    « Monsieur Coleman, il semblerait que le dossier concernant l’année suivante ne soit pas là. Pouvez-vous nous expliquer vous-même comment vous avez occupé cette période. »

    « Bien sûr. » lui répondit le postulant, en s’éclaircissant la voix.

    « J’ai pris conscience de mes lacunes sociales durant mon premier cursus. J’ai donc décidé d’utiliser une année de mon temps pour me faire à ses codes et tisser des relations. C’est durant cette période que j’ai rencontré ma première compagne, Nina. Nous avons vécu le parfait amour durant quelques mois, avant de me réveiller un matin et ne pas la voir dans notre lit. Je ne l’ai pas revu depuis. Après cet évènement, j’ai décidé de revenir à l’Université et de m’inscrire au cursus des Stratégies Militaires Magiques, espérant m’inculquer la discipline qui caractérise si bien nos armées. »

    Le vieil homme hocha la tête, et saisit le dossier suivant.

    An -19 à -10 --- Cursus des Stratégies Militaires Magiques.:
    « Les années suivantes concernant directement la Pléiade, les services des renseignements se sont abstenus de nous fournir un dossier. N’ayant pas non plus le droit de trop en demander, pouvez-vous nous résumer rapidement comment se sont déroulées ces années ? Nous avons bien évidemment une lettre de recommandation de sa part, mais nous souhaiterions entendre ce récit de votre bouche. » questionna le chef du conseil.

    « Certainement. La grande majorité de ces sept années ont été consacré à des travaux personnels pour la Pléiade. Vous comprendrez que je ne peux pas vraiment donner tous les détails. Cependant, les différents domaines abordés étaient la nécromancie, les malédictions et les maladies. Lorsque la Pléiade avait un peu de temps à me consacrer dans son emploi du temps chargé, nous passions en revue ces travaux puis il m’en attribuait de nouveaux. Ce cycle a duré six ans, après quoi il a immiscé l’idée d’enseigner dans mon esprit. J’ai énormément appris auprès de lui, et aimerait à présent partager mon savoir avec la nouvelle génération pour faire de la République une faction dotée de magiciens formidables. » répondit Sullivan, un sourire narquois aux lèvres.

    Après cet entretien, l’aspirant professeur quitta la pièce pour laisser le jury délibérer. Assis sur un majestueux siège en cuir tanné à l’extérieur de la salle, il patienta, bras et jambes croisés, en contemplant le plafond.

    « Quelle perte de temps. Donnez-moi vite des élèves que j’en fasse des monstres. » songeait-il, crispé.

    Deux heures plus tard, un des jurés vint le chercher et l’invita à le suivre.

    « Monsieur Coleman, après délibération, nous avons le plaisir d’accepter votre candidature. Vous prendrez vos fonctions le mois prochain, et serez responsable du cursus des Pratiques Interdites des premières années. Voici le certificat attestant cette décision. » annonça le président du conseil, tendant un papier au nouveau Professeur.

    Sullivan s’inclina, remercia le conseil, et quitta humblement la pièce en silence. Il regagna en vitesse sa chambre, et se mit à se parler à lui-même.

    « Enfin. ENFIN. La reconnaissance. Ces jeunes boiront mes paroles, et ensemble, nous ferons souffrir les ennemis de la République. Ensemble, nous ferons souffrir ces animaux. Oh oui. Voir mes chers apprentis, décimer des populations entières. Et ce, sans toucher à une arme. Quel délice. »


    ---


    De nos jours.

    « Qui peut me citer la maladie avec laquelle j’ai décimé un village rebelle il y a une quinzaine d’années ? »

    L’assemblée était constituée d’une grande majorité d’adolescents, tous élèves en quatrième année du cursus des Pratiques Interdites. Le Professeur Coleman avait fait ses preuves ses dernières années, et avait obtenu la permission d’éduquer à n’importe quel niveau de son cursus.

    Une jeune demoiselle d’une quinzaine d’années leva prestement la main.

    « Il s’agissait d’une variante de la peste Monsieur ! »

    « Exactement. Même si elle est loin d’égaler la peste obscure des Titans, l’anatomie et la santé fragile des habitants a eu un effet accélérateur des symptômes. Fortes sudations, fièvres, vomissements, noircissement de la peau, yeux injectés de sang. Selon le malade, après quelques heures ou jours, le foie et la rate se gorgent de sang, et finissent par éclater, provoquant la mort. Rappelez-vous que seul un gradé de l’armée peut vous autoriser à utiliser vos pouvoirs ainsi. J’en ai fait les frais. » ricanait le Professeur.

    Le cours, d’une durée de quatre heures, se poursuivit sans interruption notable. Le charisme et la façon de s’exprimer du Professeur captivait sans cesse son auditoire, et chaque étudiant écoutait attentivement, s’imprégnant peu à peu de ce savoir dérangeant. En fin de cours, il aborda le sujet que tous attendaient : l’évaluation de la démonstration pratique.

    « A compter d’aujourd’hui, vous avez tous un mois, pour préparer un sortilège de pestilence ou une malédiction. Les limiers ont été adorables et ont accepté de me fournir des prisonniers condamnés à mort. » Il marqua une pause. « Je sais que cela peut encore sembler difficile pour certains d’entre vous, mais c’est bien sur les humanoïdes que nous travaillons, et les résultats n’en seront que meilleurs. J’ai hâte de voir de quelles manières vous allez punir ces criminels. » termina-t-il en souriant.

    Les étudiants quittèrent tous la salle, étrangement enjoués par cette nouvelle. Le long travail de Sullivan pour en faire des tortionnaires commençait à payer. Il s’en réjouissait fortement. Il sortit de la salle à son tour, et regagna son laboratoire, gracieusement offert par sa Pléiade.

    Déverrouillant les cinq serrures qui scellaient sa porte d’entrée, il poussa la lourde porte en bois et pénétra ses appartements. Il referma la porte, en vérifiant trois fois que chaque verrou était en place. Le professeur accrocha soigneusement son long manteau au mur, et se débarrassa de ses multiples cahiers et manuels. Après s’être démaquillé en vitesse, il retroussa les manches de sa chemise avant de chercher quelque chose dans son appartement.

    « Ma chérie, où es-tu ? » Il attendit quelques instants. « Mais oui, suis-je bête. » ricana l’homme au regard désormais sombre.

    Il retira un grand tableau du mur, qui allait jusqu’au sol, et tira le rideau qui se trouvait derrière. Un mince couloir menant à un escalier se dévoilait devant lui.

    Il descendit lentement, chantonnant quelques airs républicains, avant d’arriver dans ce qui semblait être son vrai laboratoire. Une femme se trouvait attachée sur une table, bâillonnée.

    « Excuse-moi, j’ai oublié que je t’avais mené ici hier soir. Comment vas-tu ? » lui demande Sullivan, en retirant doucement le baillon, teinté de sang.

    Seuls des sons gutturaux sortirent de la bouche ensanglantée de la jeune femme.

    « Quel idiot je fais. » Sullivan saisissa un bocal posé sur un petit chariot à quelques centimètres de là.

    « C’est vrai que tu ne peux pas me répondre sans ça. Si seulement tu ne m'avais pas caché tes origines Reikoise.» sourait-il.

    « Nous avons passé quelques mois heureux ensemble. Mais le travail passe avant tout, tu le sais bien. Alors, commençons. »

    Sullivan commença à inoculer quelques particules magiques dans le corps de la pauvre femme. Subtilement, méticuleusement, avec précision. Un véritable artiste. Un authentique monstre.

    « Cela fait plus de trente ans, et personne n’a percé le mystère qui plane autour de la maladie qui a tué ma mère. Quelle merveille qu’un fléau reste une énigme pour autant de scientifiques. Tu m’en verras désolé, mais je vais essayer de la relancer à nouveau. J’ai besoin de ce savoir. »


    Groupes d'intérêts

    La pègre.
    Comme simple client. Sullivan a parfois besoin d'ingrédients qui ne répondent pas forcement aux normes légales de la République. Cela va de simples plantes toxiques aux cadavres.

    Limiers du Razkaal.
    Connu pour ses... compétences à faire parler des prisonniers ou tout simplement les pires sévices, Sullivan est parfois demandé par les Limiers pour ses qualités.

    Université Magic.
    En tant que professeur et fervent partisan de la République, le professeur Coleman voue tout naturellement une fidélité sans faille à son établissement.

    derrière l'écran

    Pseudo : Erzett
    Comment avez-vous connu le forum ? DC
    Avis sur le forum : Toujours tout beau, toujours tout propre
    Fréquence de connexion : Quotidien au mieux, hebdomadaire dans le pire des cas.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Sullivan Coleman
    Sullivan Coleman
    Messages : 4
    crédits : 390

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
  • Mar 20 Sep - 19:33
    Eeeeeet la fiche est terminée, je l'avais soigneusement préparé en avance What a Face


    Je parle en #336600.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Seagan
    Seagan
    Messages : 225
    crédits : 589

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t119-seagan-le-monarque-dechu-terminehttps://www.rp-cendres.com/t247-seagan-le-monarque-dechu
  • Jeu 22 Sep - 8:23
    Salut.
    Voilà un personnage qui fait bien froid dans le dos. Garde juste à l'esprit le code civil, car tu vas surfer sur le borderline avec un perso si ténébreux. Certains de tes actes devront rester caché. Comme la torture de ton épouse. En tout cas, j'ai bien aimé lire ta fiche, original cet entretien.

    Validé


    L'amour est éternel.
    La mort
    est une porte séparant le Royaume des Gardiens,
    à celui de nos Titans, le Sekai.
    Puisse l'amour en notre foi guider notre peuple
    dans le chemin de l'absolution de nos péchés.

    Ainsi soit-il.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum