DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Gerda !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    3 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 240
    crédits : 446

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Lun 21 Nov - 18:10
    Dust in the wind
    Feat. Rizka & Aryan
    10 Février de l’An 2

    J’avais l’impression que j’étais scrutée ou étudiée, je ne savais pas trop comment définir cela, c’était très perturbant en tout cas. Mais je crois que je n’aurais pas laché sa main pour rien au monde, je ne voulais que Wan me voit ainsi, il comprendrait j’en suis certaine mais il serait blessé que je n’ai rien dit tous ces mois durants… Je lui dirai forcément, je n’aurais plus choix dans quelques heures mais je n’avais pas le courage de sentir son regard triste pendant cette épreuve aussi physique que mentale.

    Je regardais Aryan et esquissais un pâle sourire.

    - Eh bien oui c’est rass… rassurant que cela ne dure pas des heures.

    Cependant le reste de ses paroles n’était pas la pour me rassurer, je savais que plus cela allait vite plus c’était simple et moins l’enfant souffrait, je le savais, je m’en doutais. Et pour le coup si il avait caché sa présence des mois durant, il s’agitait. Entre les contractions provoquées par le travail en route et ses gestes incontrôlés je savais qu’il était bien vivant pour le moment.

    Les deux m’avaient donné leur nom et ces détails aussi m’aidaient à relativiser, à me rassurer. Trois minutes entre les contractions, le vrai travail, mon travail n’allait pas tarder à commencer, celui ou j’allais suer sang et eaux, pousser comme une folle comme si je devais profiter ensuite de chaque accalmie entre les contractions pour aider l’enfant à sortir.

    J’écoutais chacune de leurs paroles et pour le moment je n’avais pas répondu à tout. Quand elle me demanda de me dévêtir j’acquiesçais. Je lachais la main d’Aryan et remontais mes jupons, par chance, a cause du climat je n’avais pas plusieurs jupons et bas…

    Le vieil elfe aussi y va de son conseil, oui le temps est l’ennemi de tout bébé à naitre je le sais, j’avais envie de le hurler mais je me suis raidie d’un coup… J’avais coupé ma respiration sans le réaliser… Je le sentais bouger et… je sentais son angoisse, son stress, ce bébé ne comprenait pas plus que moi ce qu’il se passait, il avait peur, une peur primaire, incontrôlée et rien pour le rassurer. Je mis plusieurs minutres avant de parler, après la contraction suivante en fait. J’avais ôté tant bien que mal mes sous vêtements imbibés de liquide amiotique, puis j’avais réussi à faire glisser mon sous jupon, mon jupon… J’avais demandé de l’aide pour enlever la robe de sorte que je me retrouvais en chemise longue de lin… Aux gardiens les convenances et ma pudeur déplacée.

    - Il a peur…

    Ce fut ce que je réussis à dire après la contraction qui m’avait coupé le souffle. Et pour le coup je réalisais que j’avais la sensation que c’était un garçon, pas une fille, pourquoi je n’en savais rien mais de ce que je percevais je l’associais à un garçon.

    Je respirais comme Rizka l’avait demandé, reprenant la main d’Aryan dans la mienne avant de dire.

    - Je fe... ferai comme vous le demanderez, vous êtes la guérisseuse, vous dirigez.

    Et la contraction arriva, elle imprima un mouvement à mon corps, le faisant se plier… Et je suivis et je poussais, bizarrement, c’est quelque chose qui se fait naturellement, la poussée, avec ou sans sangle abdominale puissante on pousse, avec notre instinct.

    Cette première poussée fut l’effort que j’aurais qualifié sur le coup de plus intense de toute ma courte vie. Mais je savais que cela ne serait que la première. Le bébé s’était caché à moi des mois durant mais… Vu la durée de la grossesse…

    - Cela fait onze mois… c’est… c’est… l’enfant d’un drakyn…

    Pourquoi je disais cela? Car si les humaines pouvaient tomber enceinte des drakyns, parfois les morphologies pouvaient poser des gros soucis à l’accouchement, le bébé pouvait être plus gros qu’un bébé humain et surtout au niveau de son crâne si il avait les prémices des cornes… Et je savais que les déchirures et hémorragies étaient courantes hélas et que parfois seule une ouverture du ventre pouvait sauver mère en enfant… Les titans veillent sur moi… Par chance j'étais une humaine de bonne constitution et grande avec mes 1m80... mais Kirig faisait 2m et pratiquement 200kgs de muscles... (Et je n'étais pas Ayshara avec toute sa divinité pour accoucher d'un dragon ;p )

    Message 6

    CENDRES


    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Aryan Iceshade
    Aryan Iceshade
    Messages : 127
    crédits : 213

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage Soutient
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
  • Mar 22 Nov - 18:52
    - Hum...

    Il n’était pas certain de la réponse qu'elle avait fait. Sur la peur. L'instinct animal etait une chose encore bien mystérieuse, mais il songea que la créature a naître n'avait probablement pas une telle conscience de son environnement. C’était plus une histoire d'instinct de survie qu'autre chose. Comme elle lui avait laché la main, il croisa les bras et marmonna a voix haute, pour lui plus que pour les autres.

    - Je ne pense pas qu'il a plus peur qu'un autre bébé...il essaye simplement de respirer...logique oui.

    Il hocha brièvement la tête, comme pour accepter un état de fait dont son esprit n’était pas totalement sur, et analysa la suite. Onze mois. Hu, ça, c’était plutôt bizarre. Elle devait souffrir le martyr...penser que la puissance mentale d'une humaine aussi banale pouvait ainsi affronter la nature.

    A moins que le mâle n'ai aussi un effet sur la gestation ? Mais normalement, c’était principalement en fonction des capacités physiques de la femelle....il n'avait jamais vraiment étudié la question de savoir qui était le facteur prédominant. C’était quelque chose qu'il faudrait noter plus tard, pour s'informer.

    - Elle a raison. Onze mois, pour une humaine, le bébé va être difficile a sortir sans la tuer. Je ne crois pas avoir les compétences magiques pour la maintenir en vie en cas de sortie par voie haute.

    Négligemment, il reposa les yeux sur la bientôt mère, et avec l'une de ses mains, la passa avec douceur sur son front et ajusta une mèche collée par la sueur, a sa place, pour lui libérer un œil qui avait ainsi été brièvement masqué.

    - Je suppose que si vous devez choisir entre votre vie et celle de l'enfant, d’après ce que j'ai compris, vous ne comptez pas vous sacrifier, hum ?

    C’était encore une fois assez pragmatique, mais il considéra que quelqu'un devait bien poser la question, non ? Lui n'avait que faire de ce fameux protocole médical ou il fallait la plupart du temps privilégier le nouveau né. Elle n'avait qu'a choisir elle, puisqu'elle était le mieux placer. Il tourna la tete vers l'elfe qui semblait presque aussi mal que l'humaine. Elle gardait son sang froid en agissant avec rapidité, mais elle semblait touché psychologiquement, émotionnellement.

    - Pas d’inquiétude, si il faut le faire, je m'en occuperais.

    Lui n'aurait clairement aucun état d’âme a euthanasier un nouveau né. A vrai dire, ce serait même une nouvelle expérience qu'il n'avait encore jamais fait. Il ne l'aurait jamais fait de son plein gré en forçant le destin, mais si cela arrivait, autant prendre le bon coté des choses.

    - Deux minutes, mademoiselle. L'une de vous deux vas devoir prendre des décisions, sinon, dans le pire des cas, nous pourrions bien perdre les deux.

    Et ça, pour le coup, ça le peinerait un peu. Il n'aurait plus qu'un sujet d'étude pour sa soirée.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Rizka Aldeishan
    Rizka Aldeishan
    Messages : 61
    crédits : 289

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t559-rizka-aldeishan-terminehttps://www.rp-cendres.com/t645-rizka-aldeishan-liens#3771https://www.rp-cendres.com/t644-rizka-aldeishan-chronologie#3767
  • Mar 29 Nov - 17:13
    Dust in the Wind
    Feat Myriem & Aryan

    La jeune mère était terrifiée mais elle se montrait pourtant courageuse. Elle plaçait sa confiance aveuglément en les compétences de la guérisseuse, serrant la main d'Aryan. Myriem était prête à donner naissance, pourtant, alors que le travail commençait, elle leur annonça une information et non des moindres. Le père était un drakyn. Cette naissance avait des risques plus grands que la normale.  

    Évidemment, il fallait que l'homme en rajoute, évoquant ouvertement le fait qu'elle pourrait en mourir mais également en lui affirmant que si elle devait sauver une vie le choix était déjà fait. Rizka reçut ces paroles de plein fouet, d'autant plus lorsqu'il lâcha sans émotion qu'il s'en chargerait s'il le fallait.

    « Parce que vous doutez des capacités de Rizka ? » s'offusque le vieil elfe. « Ma petite fille est une infirmière compétente en plus d'être mage guérisseuse, vous devriez vous manger la langue plutôt que de causer du stress a cette femme ! Quel genre d'éducation avez-vous reçu pour être un petit c… »
    « Ca suffit tous les deux ! » gronda Rizka. « Myriem n’a pas besoin qu’on l’effraie et encore moins qu’on ne se chamaille. Si vous n’en êtes pas capables, sortez ! »

    Le regard orageux, elle venait de pointer la sortie avec autorité. Myriem n'avait pas besoin d'hostilité dans un moment pareil, pas plus que du stress et de la peur en supplément. Les deux hommes n’aidaient en rien à cet instant.

    « Personne ne mourra ici, pas entre mes mains. Je vous sauverai tous les deux, Myriem, je vous le promet. »

    L'elfe se deplaca, venant prendre délicatement la main de la jeune femme. La situation n’avait rien d’évident, pour personne soyons clairs, mais l’humaine était suffisamment inquiète pour qu’on ne heurte ses sentiments davantage. La franchise pouvait être de rigueur mais pas de cette manière. La future mère avait besoin d’être rassurée et de garder espoir.

    « On va commencer normalement mais si cela se révèle trop compliqué ou dangereux pour vous et le bébé je devrai effectivement passer par une césarienne. N’ayez pas peur, ce que je vous ai appliqué est un fort anesthésiant, quoi qu'il arrive cela va amoindrir vos douleurs et je tâcherai d'user de mes dons pour atténuer davantage. Dans tous les cas, quoi qu'il arrive je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que vous viviez tous les deux. Faites-vous confiance Myriem, on peut y arriver, d'accord ? »

    Doucement, l’elfe relâcha la main de la jeune femme, reprenant sa place au niveau des jambes. Peut-être était-ce aussi pour elle-même que Rizka y croyait, parce qu’elle n’avait pas su sauver tous ces gens pendant la guerre ou qu’elle était responsable de la mort de son mari. Quoi qu’il en soit la guérisseuse refusait la possibilité de perdre cette pourtant étrangère et cet enfant innocent. Non, il ne fallait surtout pas qu’elle flanche. Ce qui devrait être fait le serait.

    Myriem se révéla forte et guidée par l’infirmière, elle parvenait à effectuer de bonnes poussées. Rizka restait malgré tout sur ses gardes, prête à changer d’option si la naissance se passait mal mais elle ne put réprimer un rire nerveux de soulagement lorsqu’elle vit apparaître la tête de l’enfant. Celui-ci se présentait bien et par miracle il ne présenta pas de plus grande difficulté qu’un bébé humain. C’était sans doute parce qu’il n’était qu’à demi drakyn et n’était pas arrivé au terme final de gestation habituel de cette race… Quoi qu’il en soit, le petit se montrait sans heurt.

    « Je le vois ! Il se présente bien, courage encore un effort ! » l’encouragea-t-elle avec émotion.

    La guérisseuse continua ses encouragements, son corps était tendu de concentration, occupé à guider la mère de sa voix et le petit corps qui se découvrait petit à petit de ses mains. Finalement, le tout petit être parvint à quitter la chaleur maternelle. Aussitôt, l’elfe le prit dans ses bras, ses yeux se portant sur les deux hommes. Elle n’avait pas prêté attention au final s’ils s’étaient vraiment calmés ou quand ils étaient revenus exactement, mais elle était soulagée.

    « L’un de vous peut couper le cordon ? » demanda-t-elle.

    Une fois libéré, la guérisseuse pu entreprendre de nettoyer la peau douce du nouveau né gazouillant entre ses bras. Un regard sur lui pourrait faire fondre le cœur de Myriem, c’était déjà le cas de l’elfe. Cette adorable bouille d’ange ne demandait qu’un peu d’amour. Attrapant l’air à pleins poumons, il commençait à expérimenter sa voix.

    « Tout va bien, tout va bien. » dit-t-elle avec douceur en berçant l’enfant. « Tu t’en es bien sorti et ta maman aussi. » Elle jeta un regard à la mère. « Vous aviez raison, c'est un petit garçon. Vous voulez le prendre dans vos bras ? »

    CENDRES


    Rizka parle en #006666
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum