DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Rowena !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Draeidh
    Draeidh
    Messages : 35
    crédits : 570

    Info personnage
    Race: Elfe (Mi-Ange)
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t692-une-soif-insatiable-de-magie-terminee
  • Mar 4 Oct - 19:12
    Le soleil est au crépuscule et l’odeur est chargé en humidité, la forêt laisse paraitre ses premiers champignons et les bruits de la ville sont à peine perceptible pour les meilleures oreilles. C’est un endroit parfait pour Draeidh qui voulait faire une énième expérience. Il avait passé la journée dans la grande bibliothèque de Mael. Il a une relation d’amour haine pour cette ville. Il aime passer son temps à feuilleter les différents ouvrages parlants de magie, essayant de mettre en place ce qu’il aimerait appeler plus tard les grandes lois de la magie. Mais en même temps il déteste l’atmosphère surchargé en religion que peut renfermer l’ancien bastion de Shoumeï. Même si la Fédération n’est plus, son empreinte théologique est encore extrêmement forte. Autant vous dire que cela refile de l’urticaire à notre jeune mage elfique.

    Donc comme à son accoutumé lorsque que quelque chose l’emmerde, il finit tout simplement par s’en éloigner à une distance raisonnable, quelques kilomètres dans la forêt non loin de là semble alors parfait.
    Il peut une fois arriver sur place, dans un petit espace de pâturage entre les arbres d’environs 15m², commencer à mettre en place son expérience. Il laissa ses affaires non loin, constituer de quoi manger et faire un couchage de fortune. Il se plaça au milieu du pâturage son bâton en main.

    Ok… Essaie numéro 3841. Tentative de fusions élémentaires. Essayons l’air, le feu et la glace. Tentative de créer une explosion thermique.

    Oui, une explosion thermique, rien que ça. La magie n’est que la facette d’une pièce dont l’autre côté est la science pour notre jeune Draeidh et même si les avancés dans celles-ci sont loin d’être incroyable en ce monde. Les longues années de recherche ont permis à Draeidh de maitriser quelques notions importantes entourant les différents éléments. La résistance de la terre, la conductivité de l’eau, la réaction de l’extrême froid et extrême chaud. Toutes ses choses.
    Il se mit donc en position, bâton en avant, concentrant les trois éléments avec une difficulté certaines, les chances de réussites était…

    Impossible… Je perds encore le contrôle…

    Si ton visage était visible, on pourrait voir à son froncement de sourcil qu’il n’est plus maitre de son sort. C’est donc sans surprise que la boule composée des trois éléments finis par voler à une vingtaine de mètres plus loin, engendrant une explosion relative. Pas de quoi blesser vraiment quelqu’un mais dont le bruit à dû réveiller la faune environnante.

    Aaaaaaah… Avec plus de maitrise je suis certains que je finirais par prouver cette réaction physique sans que ça paraisse être provoqué par une éruption de mana.

    Sauf que là Draeidh, il n’y a plus vraiment le temps de s’apitoyer sur ton sort mon ami. On peut entendre des grognements se rapprocher et 4 silhouettes sombres sortant de derrière les arbres dans la lueur du soleil couchant. C’était 4 loups qui ont dû être gêné par la petite alerte sonore. Il pourrait bien s’envoler, mais hors de question qu’il abandonne son bâton qui a volé de autre côté proche de nos nouveaux amis. Dans ce genre de moment, il n’y a qu’une chose à faire je pense.

    Et merde.

    Details:
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Sans-Nom
    Sans-Nom
    Messages : 123
    crédits : 1687

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t654-nomme-moi-terminehttps://www.rp-cendres.com/t669-chroniques-innomables
  • Mer 5 Oct - 21:19
    La bête sauvage



    Allongée sur une branche épaisse, je rêvasse en regardant la nuit qui commence. Serpent allongé sur mon ventre étend la tête jusqu'à ma clavicule et je le caresse en de longs mouvements légers. Il est encore tôt. Le soleil termine paisiblement sa course dans le sang et l'or d'un crépuscule des basses terres. Il y a quelque chose de plus tendre et humide dans les contrées de la région. Je comprends que les humains s'y soient plut mais les grandes étendues vides me manquent. Hier soir, je me suis retenue de chanter pour ne pas attirer les oreilles curieuse des curieux qui pouvaient encore se trouver là malgré l'épaisseur des taillis.

    Pourquoi je reste alors ?

    Parce que des pensées m'obsèdent. Depuis ma rencontre avec Grand Duc, elles n'arrêtent pas. C'est comme si ce qui s'était passé ce soir là avait détraqué quelque chose qui dormait depuis longtemps à l'intérieur de moi. Je pense TOUT LE TEMPS. Enfin presque... Quand je cours, que je vole ou que je suis auprès des animaux qui ont besoin de mon aide, ça va. Mais lorsque je pose les yeus sur l'immensité du ciel, je me rappelle aussi celle de la mer au bord du monde. Je me demande pourquoi les humains sont ce qu'ils sont. Pourquoi Aryan avait à ce point envie que je reste ? Comment il fait pour évoluer près des humains sans être blessé puisqu'il est comme moi ? Pourquoi j'étais moins creuse après avoir parlé à cette humaine ce soir là ? Pourquoi j'ai dit certaines choses que j'ai dites ?

    Puis, invariablement, le souvenir de l'émotion violente que j'avais créé chez lui et l'impossibilité totale de la supporté revenait me serrer la gorge. Ce soir ne fait pas exception. Je respire profondément pour laisser peu à peu cette impression se dissoudre dans tout mon corps et l'accepter au plus profond de moi. Je ne la comprends pas, mais elle est là et je ne peux pas y faire grand chose... Mais ça m'impacte. J'aimerait bien comprendre pourquoi ça a fait ça... Apprendre à ne plus le faire et peut-être être un peu plus comme lui pour manipuler les humains et les changer en marionettes qui ne soient plus dangereuses.

    Je soupire, la petite langue de serpent venant me soutenir en carressant mon menton. " Ami. " Je le caline, mais le moment de paix crépusculaire ne dure pas longtemps. Une détonation puissante retentie non loin. Mon coeur manque un battement et je me retrouve debout sur la branche, Serpent en écharpe autour du cou. " Danger ! " siffle la tête haute et hérissée du reptile contre ma joue.

    Une odeur d'air froid et de magie succède au son, à peine une seconde plus tard et j'ouvre de grands yeux étonnés. Les feuilles vibres. Un lapin détale juste derrière un renard, ce qui donne une course poursuite improbable. Un grondement de dépit est à peine audible un peu plus loin dans la forêt... Un humain.

    Après une brève hésitation entre partir et rester, je prend mon envole dans le ciel flamboyant et passe au-dessus des cimes pour me rapprocher de l'explosion toute proche. Les humains avaient la fachuese tendance à tuer des choses et pendant longtemps j'avais fermé les portes de mon bosquet aux rares qui y venaient pour que d'autres ne viennent pas en plus grand nombre. Il y avait beaucoup d'animaux dans le coin et un vent de peur les éloignait, me courant sur la peau, mêlant mon agacement d'une crainte frémissante. Il était peut-être puissante cet humain ?

    Prudemment, je me pose dans un arbre proche et observe. Un être grand. Mais surtout, ce qui me saute aux yeux, ce sont ses plumes. Autour du cou. Dans son dos. Un être ailé comme Aryan !!! Une éternité sans jamais en voir et là, j'en voyait deux en une si courte période. Le visage pensif que le Grand Duc avait en évoquant le fait qu'il n'avait jamais vu d'être ailés comme lui me revint immédiatement. Peut-être étaient-ils plus nombreux qu'Aryan le pensait ? Peut-être que lui pourrait lui expliqué pourquoi il s'était senti si mal à cause d'elle.

    Une certaine excitation monte le long de mon dos alors que quatre loups approchent. ... Hmm... " Pars ! " Grondent-ils clairement. Je lève le nez et humme le léger vent. Leur tanière n'est pas très loin, une forte odeur de passage et celle de jeunes se mêle aux quatre mâles présents.  Ils ne reculeront pas facilement. L'un d'eux a les oreilles couchées en arrière, signe de peur, alors que les deux autres gardent les oreilles bien pointées vers leur proie, babines retroucées. Un grondement rauque plus puissant que les autres renforce leur avertissement... Et comme d'habitude, l'humain ne comprend pas.

    Je saute à bas de mon arbre, à quatre pattes et mes ailes se résorbes pour disparaitre, me laissant avancer doucement dans l'herbe folle qui me caresse le ventre avec la queue bien visible qui serpente comme celle d'un chat malgré son extrémité agressive en forme de tête de flèche. Mes petites cornes cristalines scintillent comme du diamand dans les derniers rayons du soleil. Entièrement nue, je m'approche sans gronder, la tête humblement baissée et mes grands yeux roses sur les quatres prédateurs qui me regardent successivement, moi et l'humains, arrêtant d'avancer.

    Arrivé à la hauteur de l'humain ailé, je lui lance d'une voix chaude au volume mesuré :

    - Recule. Ils protègent chez eux.


    CENDRES
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Draeidh
    Draeidh
    Messages : 35
    crédits : 570

    Info personnage
    Race: Elfe (Mi-Ange)
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t692-une-soif-insatiable-de-magie-terminee
  • Mer 5 Oct - 23:27
    La situation est critique, et le destin a fait en sorte que le seul objet auquel Draeidh tient se retrouve hors de portée l’empêchant de simplement s’envoler. La lumière se faisant de plus en plus écarlate laissant peu à peu la place aux étoiles dans le ciel ne fait que renforcer la lueur dans les yeux des quatre loups faisant face à notre ami aux oreilles pointues, oreilles étant bien évidemment camouflé sous le voile noir habituel.
    En quelques secondes Draeidh eu une myriade d’idée se soldant toujours pas un…

    Non, ça marchera pas…

    Il pense vite, mais la vitesse et la panique prenait le pas sur le raisonnable et le réalisable. Il ne voulait pas en arriver là, mais sous la pression il commence à se charger en mana, voulant ne serait-ce que faire peur aux canidés avec du feu. Il ne veut pas en arriver à ne serait-ce qu’en blesser un, mais s’il n’avait pas le choix alors il le devrait, du moins c’est ce qu’il pense.

    Heureusement, ou malheureusement suivant la suite des évènements, une créature atterrit devant les quatre membres de la meute face à Draeidh. Celui-ci n’étant pas préparé à une telle apparition se mit instinctivement en position de défense. Mais ça c’était avant de s’apercevoir que la jeune femme à la peau d’un rose pastelle se trouve sans le moindre tissu.

    Décontenancé par la situation, il a à peine entendu ce que la femme a pû lui dire. Reprenant ses esprits il baisse légèrement la tête évitant le contacte visuel. Il est encore pur le pauvre enfant, les apparitions de ce genre le mette facilement en émoi. Il reconstitue alors ce qu’elle lui a dit.

    Elle les comprend ? Ils n’ont pas juste voulu s’attaquer à une proie dévoilant sa position ?

    Il reprend alors une posture droite, détournant toujours légèrement le regard, mais ne peut s’empêcher de jeter de discret coup d’œil pour voir ce qu’il en est du potentiel danger en face de lui. S’il était possible de voir son visage, on pourrait voir des joues légèrement roussies. N’est-il pas mignon ?
    Quoi qu’il en soit, il a enfin pu se rendre compte que la personne devant lui n’est visiblement pas humaine, ni elfique d’ailleurs. Il n’avait tout simplement jamais vue de telles caractéristiques chez un être humanoïde. Cela attire forcément son attention.

    Est-elle d’une race en harmonie avec la faune ? Connait-elle la magie de communication avec la faune ? Connait-elle des magies inconnues ?

    Oui, on en revient inexorablement à ce sujet. Mais pour une fois il fait taire sa curiosité pendant 2 secondes pour régler un souci plus important.

    J’ai quelque chose qui m’appartient non loin de vous. Dit-il en pointant son bâton du doigt, non loin de la jeune femme. Si je peux le récupérer, je me ferais un plaisir de m’écarter de chez eux. Si on peut éviter les effusions de sang inutiles cela m’arrangerait.

    Qu’importe la réponse et l’action que pouvait choisir la jeune femme, la curiosité de Draiedh ne peut se taire pendant bien longtemps.

    Vous pouvez parler aux animaux ? Est-ce une maîtrise magique ? Le mana transforme-t-il l’information ? Où alors serait-ce un échange de mana ? Intéressant… Les ouvrages à ce sujet sont vagues, et puis c’est pas si facile de trouver des infos…

    Plus il avançait dans sa phrase et il plus il se mettait à marmonner qu’autre chose, posant sa main droite sur son menton. Il se met alors à faire les 100 pas tout en continuant de marmonner. Désolé, il est lancé.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Sans-Nom
    Sans-Nom
    Messages : 123
    crédits : 1687

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t654-nomme-moi-terminehttps://www.rp-cendres.com/t669-chroniques-innomables
  • Jeu 6 Oct - 0:11
    La bête sauvage



    Il... Il est vraiment comme Aryan.

    J'en suis tellement décontenancée que mes oreilles s'orientent vers lui, écoutant sa voix de plus en plus basse dévorer les questions qu'il se pose à lui-même plutôt qu'à moi. Et voilà ! Encore un humain plein de plume qui se perd dans sa propre tête. Waaa... il parle beaucoup par contre. Encore plus que Grand Duc. Il oublie même la présence des loups. Avec ses grandes ailes bleues et cette façon de marcher... C'est plus...  comme...

    - Une pie bavarde...

    Je souffle en levant les yeux au ciel avant de me concentrer sur les loups surpris. Le comportement erratique de l'humain les met de plus en plus sur le quivive et s'il n'arrête pas de bouger rapidement, ça risque de mal finir. L'un des loups s'écarte du côté ou l'humain s'éloigne en marmonnant et je saute sur sa trajectoire en grognant. " Mon jeune ! ". Surpris, l'animal marque un temps d'arrêt et je recule, reprenant une posture docile, ce qui l'étonne plus encore. L'interrogation est palpable. Comme une louve avec ses petits je leur interdit l'approche. Ils ne reculent ni n'avancent... Et le bout de bois de la Pie qui se trouve à leurs pieds. Mon regard se pose plusieurs fois sur l'objet et j'avance.

    Les dents scintillent. Les yeux se plissent. " Ami... " souffle tout mon langage corporel et mon léger sifflement de gorge.

    Finalement, mes doigts se posent sur le baton et je recule sans leur tourner le dos. Jusqu'à me retrouver à la hauteur de l'humain qui tourne en rond. Mes petits doigts griffus attrapent son aile et le tirent vers le couvert des arbres, à l'opposé des loups sans lui rendre son bien.

    - Viens ! On part. "

    CENDRES
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Draeidh
    Draeidh
    Messages : 35
    crédits : 570

    Info personnage
    Race: Elfe (Mi-Ange)
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t692-une-soif-insatiable-de-magie-terminee
  • Jeu 6 Oct - 16:34
    Draeidh tellement plongé dans sa réflexion sur la manière dont le mana peut potentiellement changer des ondes sonores voir des ondes cérébrales ne voyait absolument plus rien autour de lui. Il est littéralement en danger de mort le bougre et tout ce qu’il trouve à faire c’est de l’ignorer… BON ! Maintenant tu te réveilles Draeidh, tu as d’autres chat à fouetter bon sang ! Nan mais il est indécrottable, je vous jure ! Tu sais quoi, tu vas te faire chopper par l’aile et tu l’auras bien mérité.
    Et voilà, qu’est-ce que je disais ?
    La jeune femme vient et attrape Draeidh par son aile droite avant de le tirer hors de portée des loups, sans lui demander son avis d’ailleurs.

    Hé ! Oh ! Aaaah, mais tire pas bon sang ! Dit-il en se dégageant de l’emprise après avoir fait quelques bons mètres à cloche pied à reculons. Tu aimerais que je te choppe par la queue moi ?... Il se fige quelques secondes son doigt pointant la jeune femme en se souvenant qu’elle est toujours nue. C’est pas comme ça que je voulais le dire…

    Il se secoue alors légèrement, ayant pris quelques branches et feuilles en passager clandestin durant son abduction. Il regarde autour de lui et réagis d’un coup.

    MON BATON ! Il est … ?! Il baisse alors les yeux. Là. Pourrais-je le récupérer ? Dit-il en détournant à nouveau le regard.

    Merci ? Si sa mère le voyait elle lui rappellerait sûrement les bonnes manières mais là il est loin de penser à sa mère, surtout dans une telle situation. Normalement après avoir retrouvé son bâton en main, dans le doute il le prendra d’une traite, mais nul doute que cela ne sera pas nécessaire. Il replace alors son chapeau et fait bien attention à ce que son voile noir magique cache son visage.
    Il reprend alors…

    V-vous n’avez pas froid comme ça ? Je veux dire c’est plus vraiment la saison d’offrir son corps à la nature non ?

    Il essaye comme il peut de paraitre calme et serein, mais attention les enfants je vais vous avouez quelque chose… C’est un échec cuisant. Tout son non-verbal criait à quel point tout ceci le met mal à l’aise, tel un jeune homme tentant une expérience inédite avec une fille peu farouche.

    Quoi qu’il en soit, merci pour le coup de main, mon échec a failli créer une situation que j’aurais regretté par la suite. Nan mais sérieux, elle ne veut pas que je lui prête ma veste ou quelque chose, car voir ce cor...

    Et voilà, il tourne la tête d’un coup. On sait à quoi tu penses jeune mâle mal éduqué ! Heureusement, il a bien vite autre chose en tête, on ne lui fait pas perdre le nord après tout. Cependant faut pas lui demander de la regarder dans les yeux non plus.

    Et du coup, pour ma question, c’est une magie qui permet la communication avec tous les animaux ou il y des exceptions ?
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Sans-Nom
    Sans-Nom
    Messages : 123
    crédits : 1687

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t654-nomme-moi-terminehttps://www.rp-cendres.com/t669-chroniques-innomables
  • Jeu 6 Oct - 17:28
    La bête sauvage


    Je lui tend son batton lorsqu'il le demande. A présent nous sommes suffisament loin des loups pour qu'ils se calment. Un geste de bonne volonté de notre part. Mes grands yeux rose s'écarquillent par contre en découvrant le noir béant qui remplace son visage. Je sens son regard brillant sur moi et je suis certaine d'avoir son attention, mais des humains comme ça j'en avais jamais vu !

    Encore un pas tout à fait humain ? Un pas tout à fait comme les autres.

    Déjà qu'il voulait me prendre par la queue... bon, ça c'était moins atypique remarque. Même si par réflexe, la dite queue s'était enroulée autour de ma jambe droite, liane étroitement serrée sur ma peau en ton sur ton. Cette impression de creux habituellement présent aux contacts des humains vibre avec légèreté, s'éveillant et s'étirant au soleil comme un chat engourdi. Il n'y a rien de dévorant et encore moins d'agressif. Une nouvelle fois, je constate à la fois la différence et la similitude avec Grand Duc.

    - Pas froid, non. J'offre mon corps quand je veux. T'inquiète pas. " ajoutais-je en fronçant un sourcil incertain, sans être sûre d'avoir bien compris sa dernière phrase.

    Il faut dire que son visage me perturbe. Nous ne sommes pas loin l'un de l'autre, mais je me rapproche d'un pas, à une longueur de bras. J'hésite pourtant à le toucher. Il a l'air déjà dans tous ses états, plus humain que prévu finalement malgré l'ombre sur sa face. Face à ses propres envie, il s'en tortillerai presque et je n'en éprouve pas la moindre honte. Un parfum de nostalgie entourait ce spectacle qui résonne avec moi d'une façon que je n'arrive pas à expliquer avec des mots ou des conceptes.

    Il remercie et regarde partout ailleurs. Puis il pose sa question sur la magie et je sens un creux plus grand. Plus profond. Plus... vrai. Je souris. Si j'ai bien compris avec Aryan, j'ai Faim. Je l'aime bien.

    - Je parle comme eux. Alors ils comprennent. " Je répond en me penchant encore vers son visage. Il est plus grand que moi - comme à peu près tous les humains - et je me hisse sur la pointe des pieds. " Jamais vu d'animaux que je puisse pas apprendre. Vous, humains, tout juste sourds.

    Derrière moi, ma queue recommence à onduler comme celle d'un chat curieux. Puis, soudain, j'avance ma main griffue grande ouverte sur le voile d'ombre pour en sentir la texture. C'est trop étrange. Faut que je sache. ça a une odeur bizare !

    CENDRES
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Draeidh
    Draeidh
    Messages : 35
    crédits : 570

    Info personnage
    Race: Elfe (Mi-Ange)
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t692-une-soif-insatiable-de-magie-terminee
  • Jeu 6 Oct - 23:21
    On dirait bien que la demoiselle n’est pas habituée aux us et coutumes. Elle n’a pas non plus la connaissance des expressions ou du second degré, allez savoir. Mais Draeidh n’avait pas tilté sur sa phrase du « j’offre mon corps quand je veux » il était déjà trop déconcentré, et autant dire que vaut mieux qu’il ne l’ait pas entendu sinon on aurait droit à une vraie scène gênante. Imaginez-le, déjà dans son état actuel s’il entend une fille nue comme un ver lui dire ce genre de choses, il va juste avoir un vaisseau sanguin qui pète dans le nez.

    Mais heureusement pour nous tous, on n’en est pas là, nan mes amis… On est bien pire que là. La jeune femme a la bonne idée que de s’approcher de Draeidh sans que celui remarque vu qu’il n’ose pas la regarder. Alors à ce moment il parle, il pose sa question, il cogite fort mais il est aveugle de la situation. Il sort de ses songes quand la demoiselle lui répond.

    Elle parle comme eux ? Mmmh ça m’aide pas beaucoup comme explication… Je présume qu’elle possède cette magie de naissance ou bien apprise très très jeune. C’est comme expliquer à quelqu’un comment respirer. Du coup ça m’avance pas, dommage, moi qui pensait pouvoir faire une découverte…

    C’est alors que Draeidh senti quelque chose s’approcher de son visage. Vous savez ce même visage qu’il s’évertue à cacher au monde entier car il gère mal la présence d’autres êtres vivants ?

    Qu’est-ce que ! Wow wow ! Il recule son visage d’un coup pour éviter le contact. S’étant pris un peu en retard, la demoiselle pourrait sentir que ce n’est qu’un voile et qu’il y a bien de la peau derrière. Tu as l’air sympathique, mais je suis pas sûr qu’on se connaisse suffisamment pour en arriver aux intimités dès 10 minutes. Nan mais sérieux, c’est déjà suffisant de croiser une femme nue qui parle comme une sauvage, il fallait en plus qu’elle soit tactile. Les loups me paraissent d’un coup moins dangereux…

    Ça en dit long sur sa capacité à sociabilisé… Mais il faut garder confiance, le chahuter un peu lui fera pas de mal. Il est temps de sortir de ton cocon mon jeuno, les découvertes se font aussi en société ! Excuser moi, je m’emporte. Reprenons.
    Draeidh est donc légèrement en recule, mais toujours facilement à portée. Etant perturbé comme jamais, son voile est instable et on peut voir de la peau de ci de là un bout d’oreille, une cicatrice à l’œil gauche sont par exemple visible par moment.

    Désolé, j’apprécie la gentillesse et la curiosité. Je veux dire si je devais critiquer la curiosité ça serait comme cracher dans ma propre soupe. Mais je suis pas friand qu’on me touche. Et aussi, j’oser pas le dire aussi sec, mais votre corps nue me déconcentre grandement. Je suppose que c’est normal pour vous de vivre ainsi mais pour moi c’est… perturbant.

    Les hormones messieurs dames.

    Quoi qu’il en soit ma mère m’a enseigné la politesse. Draeidh, c’est mon nom. Dit-il en tendant sa main mais le regard toujours un peu dans le vague. Un nom à donner à celle qui m’a sauver des loups ?
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Sans-Nom
    Sans-Nom
    Messages : 123
    crédits : 1687

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t654-nomme-moi-terminehttps://www.rp-cendres.com/t669-chroniques-innomables
  • Ven 7 Oct - 3:38
    La belle sauvage


    Mes doigts traversent légèrement le voile d'ombre comme s'il n'était fait que de fumée. Sous l'effet de son mouvement de recule et son éclat de voix, mes oreilles se couchent en arrière, je recule et je rentre la tête dans les épaules durant un instant, sans pouvoir retenir un sourire pour autant. J'ai effleurer de la peau, j'en suis sûre. Heureusement, mes griffes soigneusement entretenues n'étaient pas tendues en premier, sinon le pauvre aurait été égratigné. Il a deux visages ! Un en ombre. Un qui est sans doute plus humain. ça explique l'odeur étrange et l'étrangeté de l'absence de traits.

    Aucune idée de ce que peuvent être des mi-nutes et pourquoi les compter en moitiées plutôt qu'en nutes entières, mais le reste était clair. J'étais allé trop loin et il ne voulait pas être touché. Ma posture docile et mes grands yeux roses pétillants de contentement me donnent involontairement un air particulièrement crapuleux quand je m'excuse.

    - Pardon... Je voulais savoir comment tu étais. Je suis pas dangereuse. Je suis une amie.

    En signe de confiance, je lève le menton, lui dévoilant ma gorge et ma carotide sans protection.

    J'étais venue avec des questions, mais son visage continue à tenir mon attention et je le scrute sans vergogne. Parfois, en un bref battement de cil, j'aperçoit ce qu'il y a dessous. Pâle. Velouté. Blessé. Une oreille pointue comme celles des elfes.  Un oeil se dévoile et mes oreilles se dressent de nouveau vers lui.

    Toute cette histoire de perturbation et déconcentration, je l'entends parfaitement et l'ignore tout autant pour le moment. Un truc humain que je ne comprends pas. Mon corps ressemble au leur. Tout le monde en a un. Voir le mien déclenche pourtant des envies violemment réprimées chez plus d'un humain sans qu'ils n'expriment quoi que ce soit... Et je ne sais pas trop quoi en penser. Quelque chose en moi trouve ça particulièrement révoltant, mais en même temps je ne veux pas les rendre malheureux et l'écart interne qu'ils sentent entre leur flamme et leur raison, comme cette Pie Bavarde, a tendance à les troubler.

    Agacée, ma queue fouette l'air en d'amples mouvements réguliers, mes oreilles s'abaissant également un peu. Comment faire, comment faire ?

    - Tu veux faire quoi pour mon corps nu ?

    En attendant, il me donne son nom. Draeidh. Plus compliqué à prononcé qu'Aryan, mais pas plus étrange. Il tend sa main sous mon nez. Les souvenirs lointains et embrumés déferlent. Oui... Les humains se serrent la pince parfois. Pourquoi ?

    Je m'incline pour sentir son poignet et sa paume avant de m'étonner.

    - Je peux toucher alors ? Pourquoi la main c'est bon et pas le visage ?

    Les pattes c'était souvent plus personnel que les joues, non ? Non... Les humains faisaient tout à l'envers évidemment.

    - Pourquoi tu veux pas que je vois ton visage ?

    Je n'ai répondu à aucune de ses questions et m'en apperçoit soudain. Son nom. Le mien.... Hmmm... Des mots anciens reviennent à ma conscience mais le souvenir de l'effet qu'avait eu mon nom sur Grand Duc me retient de les prononcer à nouveau et sourit plutôt avec une timidité nouvelle, scrutant la façon qu'il aurait de réagir.

    - Nomme-moi selon ton souhait. Libre je vais. Je choisi mon prénom pour l'hiver ou l'été. A toi de décider.


    CENDRES
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Draeidh
    Draeidh
    Messages : 35
    crédits : 570

    Info personnage
    Race: Elfe (Mi-Ange)
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t692-une-soif-insatiable-de-magie-terminee
  • Ven 7 Oct - 15:52
    La situation se calme petit à petit et Draeidh reprend son calme, en tendant la main il soufle d’un long et doux soupir pour regagner ses esprits et tenter de faire taire la bête hormonale en lui. Après tout, Ce n’est pas digne d’un chercheur un tel comportement ! Etant alors calme et recomposer son voile se forme à nouveau complétement et ses yeux se pose enfin nettement sur la jeune femme. Bon, ne nous mentons pas, il y arrive mais difficilement tout de même, ses yeux oscillent de temps à autre. Au moins, on avance, il arrive à la regarder maintenant.
    Il pouvait alors facilement remarquer l’évident maintenant qu’il prend la peine d’observer comme il se doit. C’est une femme d’une race qu’il ne connait pas, aucun de ses traits physiques ne lui sont connu d’une quelconque manière. Il a déjà pu se faire la réflexion la première fois, mais maintenant qu’il regarde plus attentivement, il est sûr à ses yeux d’avoir une découverte devant lui. Son esprit de chercheur en pétille, qui dit nouvelle race, dit potentiellement nouvelles découvertes scientifico-magique.
    En continuant de regarder, et en voyant les diverses réactions de la jeune femme devant lui, il remarque rapidement un comportement sauvage, animal. Comme une enfant élever par des bêtes qui découvre d’autre êtres semblables. Le fait de découvrir son cou, le balancement de la queue caractéristique… Ouais nan, il n’arrive pas encore à se concentrer sur cet endroit, c’est trop bas. Mais les oreilles, cette façon de sentir sa main et puis les questions qu’elle pose, il en est sûr.

    C’est une sorte de primitive. Ça explique pas mal de chose… Il va falloir être patient, pour le bien de la découverte !
    Je ne peux pas m’avancer sur tes coutumes, mais de là d’où je viens le visage est un endroit que l’on touche lorsque que l’on connait la personne de manière plus intime, c’est un gage d’affection. Après il existe bien des situations médicales ou autre exception mais ce n’est pas la question actuelle.


    Draeidh reprend donc sa posture normale, bien plus détendu. Toujours légèrement raide car ça reste assez gênant pour lui, mais il arrive enfin à contenir ses soubresauts. Il commence alors à faire apparaitre il prend alors une feuille sur le sol pour la poser dans sa main et grâce à la magie du vent, commence à faire voler la feuille dans la pomme de sa main.

    Si je cache mon visage, c’est car je veux être comme l’air qui porte cette feuille. Libre. Libre d’aller et de venir, de découvrir et d’apprendre toutes les merveilles de la magie sans que personne ne puisse m’enchaîner. Si tu ne connais pas le visage de la personne, comment peux-tu le retrouver ? Les plus malins irait me dire qu’avec mon physique et mes vêtements je suis facilement reconnaissable, mais si je devais changer de look, qui pourrait alors me reconnaitre ?

    C’est joli comme explication, mais ce qu’il n’ose pas dire c’est qu’il reste un grand timide. Se cacher derrière des artifices lui permette de n’avoir à montrer ses défauts et donc d’être plus en confiance quand il doit avoir ce genre d’échange. C’est comme communiquer par lettre, on se sent plus léger.
    Draeidh laisse alors tomber la feuille au sol, il reprend son contact visuel en écoutant sa proposition de la nommer.

    Pas de nom hein… Quelque part les animaux se nomment-ils entre-eux ? Y a-t-il un système social comme celui-ci parmi les créatures plus primitives ? Aha, je me découvre à être intéressé par autre chose que la magie, je dois être malade…
    Désolé, je ne suis pas doué pour nommer les gens ou les choses. Donc je ne vais pas faire dans le fantasque je pense. En mémoire de ta couleur monochrome si singulière, pourquoi tout simplement
    Rose ?

    Draeidh est surprenamment doux dans ses mots, lui qui d’habitude était plus dans le froid du grand nord que dans la chaleur du sud. Un peu comme s’il essayait d’apprivoiser un chat sauvage. Après tout qui sait ce que « Rose » aurait à lui apprendre. Tout ça sans parler des nombreux ascenseurs émotionnels qu’il vient de subir, avec la soudaine chut d’adrénaline, il est comme apaisé.

    Avec tout ça j’ai failli oublier, si le fait d’être nue te permets d’être à l’aise ou alors simplement toi-même, je n’ai qu’à considérer ça comme ton propre voile noir. Mais sache à l’avenir qu’une telle tenue, si on peut dire ça, risque de perturber les personnes vivant en société.

    Son regard redevenait alors interrogatif.

    Elle ne semble pas avoir le moindre signe de fourrure, et pourtant la météo n’est pas des plus clémente. Je me demande vraiment qu’elle sont ses caractéristiques physique pour supporter une telle froideur.
    Dis-moi, serais-tu par hasard une élémentaire ? En faite tout simplement, sais-tu ce que tu es ? Par exemple je suis un sang mêlé. Issu d’une mère elfe et…
    Il sert alors le poing en se rappelant de son père. D’un être servant les Tyrans, un ange.

    Il n’avait pas penser à l’avance de sa phrase, et se remémorer juste l’existence de ce qui est encore frais le met alors en colère. Je préfère alors le préciser si ce n’est pas déjà fais. Mais Draeidh détestent grandement les Titans.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Sans-Nom
    Sans-Nom
    Messages : 123
    crédits : 1687

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t654-nomme-moi-terminehttps://www.rp-cendres.com/t669-chroniques-innomables
  • Lun 10 Oct - 2:26
    La belle sauvage


    J'acquiesce à son explication sur le visage... Très bien les humains sont différents sur ce point. Je garde l'information soigneusement dans un coin de ma tête et continue à l'écouter plus qu'attentivement.

    - N'importe quoi... Tu sens le chaud et le froid entremêlé. Le mâle. Les plumes et la peau salée. La légèreté lumineuse de vents de feu et de gace pétrifiée. Tout le monte peut te reconnaitre.

    ça me sort comme ça, face à son explication sur le vent et la liberté. Sans filtre. C'est une telle évidence à mes yeux. Son corps. Sa voix. Son odeur. Ses mouvements. Ses couleurs. Il y avait tant de façons de le reconnaitre et tant de façon de le suivre. Les humains étaient décidément aveugles et sourds...

    - Rose !

    Je souris, enchantée. Je saisi sa grande main dans les deux petites menottes griffues qui sont les miennes sans m'approcher de lui pour préserver la distance qu'il a mis. J'aime bien. C'est un joli miroir. Doux et floral. Un doux parfum de rose flotte de façon infime jusqu'aux narrines de la Pie Bavarde. Je ris même lorsqu'il me met en garde contre ma propre nudité.

    - Les humains m'agacent. Tous un corps et tant de honte. Je ne suis pas un voil noir. Je suis moi. Puis vos vêtements grattent !

    Encore cette ambivalence entre l'envie de le rendre confortable et ce détail qui me met en porte à faux avec moi-même. Pourquoi s'évertuaient-ils à ne pas se voir comme ils étaient. Comme s'ils enfermaient leurs envies sous des couches de tissus rapeux pour y être moins sensibles. Plutôt se grater que de ressentir ? Bizare ? Honteux ? Désagréable.

    - Dis-moi, serais-tu par hasard une élémentaire ?
    - Non. " Je secoue vigoureusement la tête. ça je sais.
    - En faite tout simplement, sais-tu ce que tu es ?
    - ... Je suis pas sûre... Comme quoi ?

    Mes oreilles se sont rabattues, déçue de ne pas pouvoir apporter de meilleur réponse à l'homme qui en avait envie devant moi.

    - Par exemple je suis un sang mêlé. Issu d’une mère elfe et… D’un être servant les Tyrans, un ange.
    - Ange ?

    Je penche la tête sur le côté. Ange... Je n'en ai jamais vu mais je me souviens. Les messagers des dieux. Enviés et craints. Désestés et adulés. Alors il était l'un d'eux.

    Je m'approche doucement de lui, de façon à ce qu'il puisse prévoir mon geste et l'anticipé parfaitement. Comme si j'approchait d'une proie craintive. Il n'a qu'un pas sur le côté à faire s'il ne souhaite pas le toucher. A mes yeux ça n'a aucune importance, mais sa tension, sa haine, sa colère me frappent au ventre et me tendent le dos, les épaules, jusqu'à la nuque. S'il me laisse faire, je délaisse la main que j'avais tenue un peu plus tôt et mes doigts passent lentements sur les phalanges serrées de son poings avant de ramener son poing vers moi pour le caresser de mes lèvres.

    - Je suis pas humaine. Je suis comme humaine. Indigne et croupie. Toi, tu n'es pas tout seul. Tu es toi. Mon ami Grand-Duc aimerait beaucoup te connaitre, je suis sûre... " Mes oreilles se redressent et je lui souris. " Mais je sais pas ce que c'est un ange... Tyrans, j'ai entendu il y a longtemps. Mauvais chef ? Je sais pas le rapport... Mais c'est pour ça tes ailes ? Elles sont belles comme la Lune. Dit-moi s'il te plait. J'ai besoin de savoir d'où elles sont. Pourquoi elles sont comme ça.


    CENDRES
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Draeidh
    Draeidh
    Messages : 35
    crédits : 570

    Info personnage
    Race: Elfe (Mi-Ange)
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t692-une-soif-insatiable-de-magie-terminee
  • Mar 11 Oct - 16:37
    Rose avait pu lors de la discussion émettre ses avis et ses réponses sur les remarques ainsi que les questions de Draeidh. Celle-ci avait pu par exemple faire la remarque de l’odeur que dégage Draeidh, une remarque qui peut être très pertinent du point de vue de la jeune femme mais qui ne fais pas réagir le demi-elfe. C’est une vérité qui serait vrai dans le cas où toutes les personnes croisées possèdent un odorat développé comme le sien, mais on est très loin de cela dans la société « humaine ». Cela fait cependant penser quelque chose à notre jeune elfe.

    On est vraiment sur un cas de réclusion extrême. Aucune idée de la vie en société et pense que des évidences « sauvages » sont la norme. On dirait une enfant qui ne voit que le monde à travers le prisme du peu de savoir qu’elle possède. Amusant à voir en un sens.

    Avec beaucoup de surprise, la jeune femme semble savoir ce qu’est un élémentaire, mais pas un ange. Cela veut donc dire qu’elle a forcément rencontré un élémentaire en personne, mais aucun ange, étrange…

    Qu’elle n’en ai jamais rencontré, malgré la guerre, admettons, mais la réaction… N’en a-t-elle jamais entendu parler ? Alors qu’elle sait ce qu’est un élémentaire ? Rose est une énigme… Mais ça tombe bien, je vis pour les résoudre.

    Draeidh est alors toujours malgré ses pensées conscientes calmes, profondément en colère rien que du fait de penser à son père. Il allait alors pour répondre à son interrogation sur les anges quand il vit Rose se rapprocher lentement. Comme figé, ne sachant trop quoi faire, il la regarde juste les yeux grands écarquillés.

    Elle est proche… Beaucoup trop proche… Oh, grande vérité ! Elle est en train de me caresser la main !

    Je vais pas vous faire un dessin mais Draeidh s’est actuellement transformé en cliché de jeune garçon qui ne sait pas quoi faire lors de sa première fois, sauf qu’heureusement pour tout le monde, nous n’en sommes pas à une telle scène.

    Wow wow ! Elle fait quoi avec ses lèvres là !

    Ok, elle lui caresse le poing avec ses lèvres, je ne sais pas quel genre de rituel animal c’est et Draeidh non plus d’ailleurs, mais une chose est sûre c’est que Draeidh a complétement arrêté de penser à son père et sa colère s’envole, laissant juste place à la plus grande des confusions. Il est actuellement littéralement un bout de bois, dresser droit, figé dans l’espace. Et bien qu’il l’entende, il a du mal pendant quelques secondes à comprendre le sens de ses mots quand elle se remet à lui parler. Ça lui prendre bien 10-12 secondes après la fin de sa phrase pour refaire le lien et reconstituer ce qu’elle vient de lui dire.

    Ok… On se calme, tout cela doit avoir une définition bien différente de la mienne. Elle doit être entrain de faire comme un animal sauvage voulant montrer une sympathie ou que sais-je encore… Il va sérieusement falloir que je lise des livres sur la faune sauvage la prochaine fois que je rentre dans une bibliothèque.

    Draeidh souffle alors un grand coup pour reprendre pleinement ses esprits.

    Grand-Duc ? Un ami à vous je présume. Une espèce d’oiseau peut être ? A moins que ce soit un être humain ? J’ai dû mal à l’imaginer à vrai dire.

    Il reprend ensuite en rigolant doucement quand elle pense à ce qu’il a dit à propos des titans.

    Nan je voulais dire les Titans, mais je ne les portes pas dans mon cœur et le seul mot poli qui me soit venu est Tyran. Pour expliquer simplement, les Titans est ce qui se rapproche le plus de ce que les religieux appellent Dieu. Des êtres d’une incroyable puissance qui d’après les croyances aurait façonné les Hommes. Les anges eux sont leurs fidèles servants, prêt à ce battre pour eux et mourir pour eux. Même si ils ont une famille… !

    Oups, la colère revient, il va falloir faire un thérapie Draeidh, sinon ça va vite devenir handicapant. C’est bon, il respire et reprend.

    Mon père était un ange avant de nous abandonner pour mourir dans une guerre qui avait pour but de détruite l’humanité. Je suis donc l’union d’une elfe et de ce père indigne qui aurait soi-disant aimé sa famille il y a fort longtemps.

    Il repense alors pendant quelques secondes aux rares moments de tendresse et d’amour familiale qu’il a connu il y a déjà trop longtemps et rentre dans une nostalgie morose.

    Et sinon oui, c’est pour ça mes ailes. Je possède les mêmes que mon père, mais lui les avait d’un blanc immaculé. Je ne saurais dire pourquoi elles sont si sombres, peut-être est-ce dû à mon sang d’elfe. Mais merci pour le compliment. Draeidh souris alors sincèrement derrière son voile, rendant celui-ci malheureusement invisible. Je suis désolé de ne peux pas pouvoir te dire sur le pourquoi. Tu sembles vouloir donner une origine aux tiennes je me trompe ?

    Draeidh regarde alors derrière elle, remarquant que les ailes qu’il avait pu voir lorsqu’elle est arrivée le sauver, avait disparues. Il n’est pas bête, il se doute que cela doit faire partie d’une particularité physique, voir magique. Après tout Il y a tant à découvrir de l’inconnu.

    Si tu cherches tes origines je peux peut-être connaitre quelque chose ? J’ai pas mal de connaissances, même si je me concentre principalement sur la magie. Tu te souviens de tes parents par exemple ? Tu as toujours été dans cette forêt à vivre avec les animaux ? Je peux revoir tes ailes car je les juste légèrement aperçu plus tôt. Peut être trouverais-je une piste en les voyant.

    Draeidh voulait sincèrement en savoir plus, pour la connaissance certes mais également par une pointe de bonnes intentions. Il aide rarement son prochain, mais il ne peut s’empêcher de le faire quand il y fait face.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Sans-Nom
    Sans-Nom
    Messages : 123
    crédits : 1687

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t654-nomme-moi-terminehttps://www.rp-cendres.com/t669-chroniques-innomables
  • Mar 11 Oct - 23:17
    Des racines et des ailes


    Sa colère s'évanouit et je souris d'autant plus, libérée de cette tension. Chamboulé, le coeur battant, il ne semble pas trouver cela désagréable pour autant. Vu sa réaction de toute à l'heure il se serait esquiver si ça avait été le cas de toute façon. Alors je garde sa main dans la mienne. Inconsciemment guidée par son inquiétude manifeste et les autres envies fourmillants sous sa peau, je me tasse pour paraitre encore moins dangereuse et ma voix se fait plus douce. Plus suave.

    - Le Grand Duc est un ami à moi, oui. " un léger rire me remu les épaules. " Mais c'est pas un oiseau. C'est un humain comme toi. Grand homme. Belles grandes ailes.

    Je resserre un peu les doigts sur les siens lorsque la colère remonte. C'est un peu perturbant de fixer les points dans son masque noir mais je le scrute tout de même, toujours curieuse de cette singularité, mais surtout voulant lui éviter de remonter en pression. Cette rage et cette tristesse rancunière me retournent l'estomac et me brulent la gorge.

    Heureusement, cette fois, il respire et se reprend. J'écoute avec attention son récit... et pendant quelques instants je me demande si Aryan et son père ne sont pas la même personne. Je penche la tête sur le côté, attentive, mais n'ajoute rien pour le moment, avide d'en apprendre plus sur ses ailes... Ce qui est visiblement réciproque. Je ris de nouveau et d'un mouvement d'épaule, déploie mes ailes à moi. Je les garde un peu tendu pour qu'il puisse voir le cuir doux tout en dégradé de rose alors qu'au final ça ne me sert à rien.

    - Pas pour moi. Je connais mes ailes. Je sais d'où elles viennent. Grand Duc... " je tord le nez. Non... " Aryan, cherche a comprendre. Il se souvient de rien.

    Et je le déplore pour lui. De la compassion passe sur mes traits sans s'y attacher. Ma main libre s'approche de ses pumes bleues pour les caresser. Ils avaient vraiment des ailes semblables si ce n'était la couleur... Puis soudain.

    - Dit-moi. Ton père est parti il y a trois ans ?



    CENDRES
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Draeidh
    Draeidh
    Messages : 35
    crédits : 570

    Info personnage
    Race: Elfe (Mi-Ange)
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t692-une-soif-insatiable-de-magie-terminee
  • Mer 12 Oct - 1:03
    Un humain ailé ? Draiedh tique légèrement en entendant cela. Il ne pouvait directement faire de conclusion. Cela pouvait être un demi, un hybride ou bien même une race dont il ignore potentiellement l’existence. Après tout il avait un spécimen inconnu face à lui.
    Quoi qu’il en soit le comportement hautement empathique et compréhensif de Rose est un vrai calmant pour Draeidh, un peu comme un chat qui vous réconforte quand vous êtes malade. Comme s’il arrivait à ressentir votre douleur. Bon, Rose ne ronronne pas, mais la relaxation reste efficace.

    Après cela, Rose déploie ses ailes, laissant apparaitre deux grandes ailes toujours en teintes de rose, mais des ailes que Draeidh n’avait jamais vu avant. Comme deux grandes ailes nues de chauve-souris ou de grand reptile. Est-elle une hybride ? Cela permettrait effectivement d’expliquer beaucoup de choses, mais un détail le chiffonne, la queue elle n’appartient à aucune espèce qu’il connait et elle partage trop de trait d’animaux différent pour être une hybride. Cela ressemble plus à une chimère.

    Ah, ça ne me revient pas ! Je suis sûr et certain d’avoir lu quelque chose de proche à ce sujet… Je l’ai sur le bout de la langue !

    Mais il est tiré de sa réflexion par la suite de la phrase. Ce fameux Aryan, son ami, semble être amnésique.

    Un humain ailé à la mémoire défaillante ? Et bien il peut y avoir quelques indices sur ce qu’il pourrait être…

    C’est alors que Rose fit le plus grand ascenseur émotionnel que Draeidh est connu depuis un moment. Alors qu’elle caresse gentiment ses ailes, ce qui l’apaise car cela ressemble à ce que sa mère avait l’habitude de faire, elle assène un coup directement en plein cœur de Draeidh avec une question assassine.

    Que ? Attend… Nan ! Impossible, mon père est mort j’en suis certain ! Nan nan nan nan !

    Il recule alors instinctivement.

    Je ne sais pas ce que tu veux insinuer, mais mon père est bien parti il y a trois ans. Et il est mort tel le lâche qu’il a été.

    Sa réponse est froide. Dénuer d’une once de gentillesse ou sympathie, il est beaucoup trop tôt pour que Draeidh puisse pardonner ne serait-ce qu’un peu à son père. Le pourra seulement-il un jour ? Il change alors de sujet, voulant simplement en pas parler de ça.

    Ce Aryan, a-t-il besoin de manger ? Est-il à l’aise avec la magie sous toutes ses formes ? Est-il à l’aise avec la lumière ? Si oui, c’est un ange, ou un demi-ange.

    Draeidh repense alors au fait qu’il est amnésique et avant même de savoir si c’est bel et bien un ange, il assume alors que c’est le cas et se met à rire. Un rire d’ironie, celui que l’on a quand on ne sait pas quoi faire face à une situation qui nous agace.

    Quelle chance ! Quelle chance d’oublier les massacres d’innocents… les cris que l’on a provoqué… le sang que l’on a fait couler… les morts que l’on a engendré ! Aaah ! Que j’aimerais également oublier ses morts dans toutes les villes du Sekai, ces visages encore teintés de peur face à cette guerre à peine achevée…

    Draeidh est au fond réellement jaloux de ce Aryan. Il aimerait réellement oublier qu’un tel fléau est frapper le monde. Pouvoir juste revenir à une vie paisible, ou son père est encore au près de sa mère et que celle-ci attend patiemment son retour alors qu’il revient d’un tour du monde. Mais cela sera à jamais impossible. La réalité est acre et amer, et le gout de fer que Draeidh a dans la bouche n’est qu’un juste rappel à la réalité.
    Face à l’instabilité émotionnel dont il est touché, son voile disparait alors totalement, laissant apparaitre un visage larmoyant, dont la cicatrice à l’œil gauche n’est que plus visible. Il regarde alors Rose empli d’une profonde mélancolie.

    Si ce Aryan est réellement un ange… Ne l’aide jamais à recouvrer la mémoire. Laisse-le dans l’ignorance… Car pour lui la vérité ne serait-alors qu’un lourd tribu à payer, soit pour lui-même ou bien pour ceux qui l’entourent. Qui sait quel visage il pourrait montrer quand il retrouva sa personnalité d’antan… ?

    La rationalité de Draeidh a totalement disparu, laissant place à de l’émotion pur. Il ne pensait pas lui-même être encore aussi touché par les récents évènement, ce pensant plus fort que ça. Il n’a tellement plus de rationalité, qu’il n’a même pas envisagé pendant ces paroles que Aryan ne pouvait être qu’un simple innocent dont la guerre a fait perdre la mémoire. Il ne fait alors que transposer la colère envers son propre père sur ce pauvre homme dont il ne connait rien.

    Visage de Draeidh:
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Sans-Nom
    Sans-Nom
    Messages : 123
    crédits : 1687

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t654-nomme-moi-terminehttps://www.rp-cendres.com/t669-chroniques-innomables
  • Mer 12 Oct - 18:30
    Le coeur des hommes


    Tout s'effondre. Tout s'écroule. Comme Aryan, j'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas et déclencher une réaction que je n'imaginais pas. La colère. La rancune. La douleur. ça se mêle. Raidit mon dos. Tend mes épaules. Ma tête vibre d'un son aiguë. Son rejet me frappe de plein fouet. Il recule. Je recule. Je déglutis difficilement, larmes aux yeux.

    - Pardon...

    Je note ce qu'il me dit avec précotion. Ces petites perles de savoir se rangent avec attention.  Manger ? Il le fait. Lumière ? Il en a l'odeur. La magie ? Il est puissant mais j'ignore à quel point ou de quelle façon. Donc il pourrait peut-être être l'un de ces anges néfaste dont parle cet humain. Je serre les bras autour de mon ventre, mal à l'aise.

    De plus en plus mal à l'aise.

    Les massacres ne me gênent pas en soi. Grand Duc est un prédateur, même s'il prend sur lui. ça ne m'étonnerait pas qu'il ait déjà tué. Pour lui ou pour d'autres, tant que c'était de sa volonté, y avait-il une différence ? Il chasse au creux des ombres et les illumine sans même y penser. Le sang, les flammes et l'horreur ne me gênent pas... Peut-être est-ce du aux lumières dans ce voir noir qui me fait face ? Mais je n'ai pas envie de l'imaginer au milieu de tout ça. Un feu doré entre les doigts, regardant de ses yeux lointains un monceau de cadavre. A cette idée, je me sens un peu plus en danger et les émotions violentes qui m'agitent redoublent.

    Puis son visage apparait. Un visage jeune. Blessé. Emotif... Avec de grands yeux gris, des joues glabres et des cheveux noirs.

    L'idée que la mémoire d'Aryan pourrait le changer en profondeur me touche. Pourtant c'est ce visage qui me remue le plus. Je ne réfléchis pas, sans doute à tort. Je m'avance pour le prendre dans mes bras, enserrant ses épaules s'il me laisse faire. Tout était brouillon. Brouillé. J'aurais du partir, ça aurait été bien plus facile. Il n'y avait rien de sensuel dans cette étreinte, seulement un mouvement de compassion.

    Que ce soit à son oreille ou à quelques pas de distance, je murmure à nouveau, les joues mouillées de larme.

    - Pardon.

    C'est étrange comme ce garçon porte une infime possibilité qui remet tant de choses en perspectives. Peut-être que la mémoire d'Aryan a de l'importance. Peut-être qu'il a une famille, des proches. Peut-être que lui n'est pas une feuille poussé par la brise. Peut-être que cet humain aux ailes bleues est plus qu'une rencontre incongrue.

    - Je ne voulais pas faire de mal en posant ma question. Je... Je crois que je ne lui dirais pas. Tu sais... Aryan est le premier à ne pas vouloir que je parte depuis longtemps. Je crois pas qu'il est une bonne personne mais avec moi ça va. Il n'a aucun maître. Aucune attache. Peut-être qu'il est pas un ange. ... Je ne sais pas quoi te dire pour que tu ailles mieux. Dit moi ce que tu veux... Tout ce que tu veux...

    CENDRES
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Draeidh
    Draeidh
    Messages : 35
    crédits : 570

    Info personnage
    Race: Elfe (Mi-Ange)
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t692-une-soif-insatiable-de-magie-terminee
  • Mer 12 Oct - 22:53
    La brume, la vraie, épaisse que l’on pourrait couper au couteau est complétement entrain d’envahir le cerveau de Draeidh. Le traumatisme encore frais qu’il s’est empressé d’enterrer maladroitement vient le frapper de plein fouet. En pleine crise d’angoisse tout ce qu’il voit est flou et n’entends que les battements de son propre cœur résonner lourdement dans son crâne. Le simple fait d’imaginer son père encore en vie le tourmente et l’envahi d’une angoisse colérique. Il n’entend bien évidemment pas le premier pardon et ne fait que ressasser les idées irréelles qu’il s’est mis lui-même en tête.

    Comment pourrait-il seulement être en vie ?! Il est mort ok ?! MORT ! S’il a l’audace d’avoir survécu et d’avoir laisser maman mourir… JE LE TUERAIS MOI-MEME !

    Voici un petit extrait de ce que Draeidh a en ce moment dans la tête. Pas bien joyeux je vous le concède. Il n’a pas non plus les pensées les plus joyeuses de manière général, mais là c’est comme s’il tombait dans un puit dont la lumière du soleil ne fait que disparaitre peu à peu au fil de la longue chute. Embrumé et en pleine phase de choc post-traumatique, il en oublie où il est et ce qu’il faisait à la base. Son mana commence petit à petit à se charger, comme pour comprendre un ennemi qui n’existe pas.
    C’est alors qu’un corps sans le moindre textile vient se poser contre le sien. Rose vient de le prendre dans ses bras et c’est comme une corde lancée dans le puit, la brume devient plus fluide laissant la place à d’autres sons que son cœur. Son mana s’apaise mais ne baisse pas en intensité.

    Qu’est-ce que ?! Il se passe quoi… ?

    Draeidh semble revenir à lui mais cela reste instable. Rose se rapproche alors de son oreille pour venir lui murmurer un ultime pardon. Sa voix cette fois-ci perceptible permet à Draeidh t’attraper la corde.

    Rose ? Mais qu’est-ce que je fais ? On était entrain de parler de son ami et… Oh… Je vois… Et moi qui me croyait être passé à autre chose. Sans une étrangère nue entrain de m’enlacer j’aurais certainement perdu le contrôle de mon mana… pitoyable.

    Draeidh alors revenu à lui mais profondément déçu de son propre comportement, entend sagement ce que Rose lui dit, à propos que ce Aryan est le seul à ne pas l’avoir rejeté de son avis sur lui et de la pensé égoïste sur le fait que tant qu’avec elle ça va alors ça va. Du moins c’est ce qu’il comprend. Du fait qu’il n’est peut-être pas un ange et enfin de son regard larmoyant lui demandant ce que Draeidh veut pour qu’il aille mieux. A sa dernière phrase il ne peut s’empêcher de rigoler légèrement.

    Il faut vraiment que je t’apprenne à mieux tourner tes phrases. Des personnes mal intentionnées pourraient en profiter.

    Il s’essuie alors les yeux et pose ses mains sur les épaules de rose avant de remettre une légère distance entre les deux. Il ne la repousse pas, il veut juste lui montrer qu’il n’y a rien de malveillant dans ses intentions et cela lui permet de mieux voir son visage car elle était quand même beaucoup trop près à son goût. Dois-je vous rappeler qu’elle ne porte aucun vêtement ?

    Tu n'as besoin de rien faire. J’ai juste perdu le contrôle en repensant à un moment douloureux encore trop frais apparemment. Je suis désolé d’avoir montré une scène si pathétique. Mon comportement semble t’avoir véritablement affecté et je m’en excuse. Et ne t’en fais pas pour ce que j’ai dis sur ton ami. Après tout je ne peux être sûr qu’il soit bel et bien un ange sans avoir de preuves. Mais je tiens à maintenir mon conseil sur le fait de ne pas l’aider à retrouver la mémoire tant que tu ne connais pas ses origines. Surtout si c’est la première personne à…

    Draeidh s’arrête alors d’un coup à parler. Il a comme une épiphanie. Il a des flashs d’images et de paragraphe de certains livres qu’il a lu. Des cornes, des ailes, un physique particulièrement singulier d’un individu à l’autre. Une magie qui semble être comme naturelle et surtout un profond rejet des humains envers eux.

    Mais bien sûr ! Tu es une Démone ! Qu’elle incroyable découverte ! Dit-il alors avec un grand sourire.

    Les démons sont des êtres soi-disant né d’un mana instable, des mauvaises intentions des hommes. Certains disent qu’ils sont de la magie noire sous forme physique. Si j’arrivais à savoir comment un tel phénomène est possible, je pourrais alors faire une découverte majeure !

    Euh sinon tu ne voulais pas dire autre chose à la base ? Aaah… où comment briser un moment si pur. Bien joué Draeidh.
    Il se met alors en réflexion, cogitant sur comment amener les choses, quelles questions il pourrait poser, et alors qu’il rentre encore en trance pendant à peine 5 secondes cette fois, car il en ressort bien vite en voyant à nouveau le visage de Rose.

    Oh… Pardon. Les bonnes vieilles habitudes. Tu as de la chance, d’habitudes je ne fais rien passer avant mes recherches. Mais cela serait vraiment ingrat de ma part sachant ce que tu viens de faire pour moi. Il lui sourit alors sincèrement. Ce que je voulais dire avant d’apprendre ton incroyable origine, c’est que qui sait si son ancien lui accepterais toujours de te voir. Si c’est un ange, il aurait une très longue vie lui revenant en tête avec son lot de croyance. Et personne ne sait si cela sera en bien, ou en mal. Oh et puis maintenant ça fait deux n’est-ce pas ?

    Dit-il sincèrement en pensant au fait que lui on plus ne la repousse pas. Son avidité de savoir l’empêchera toujours et à jamais de rejeter une personne sur le fondement de sa race, même pour un ange, bien qu’il sera rempli de faux préjugés.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum