DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Rowena !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 238
    crédits : 352

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Sam 22 Oct - 15:21
    23 septembre de l'An 3

    Il était temps, l'heure avait sonné, de rentrer dans la demeure de ma famille, la terre de mes ancêtres, cet endroit que j'avais quitté en pensant pouvoir protéger mes gens, j'allais enfin le retrouver, la route avait été longue et m'avait mené à une seule conclusion : je devais rentrer.

    Après m'être élevé au-dessus du bruit et de la confusion
    Pour entrevoir ce qu'il y a derrière l'illusion
    Je me suis élevé toujours plus haut, mais j'ai volé trop haut
    Bien que mes yeux puissent voir, j'étais toujours aveugle
    Bien que mon esprit puisse penser, j'étais toujours fou
    J'entends les voix quand je rêve
    Je peux les entendre dire

    Persévère mon fils rebelle
    Tu trouveras la paix au bout du chemin
    Laisse ta tête fatiguée se reposer
    Ne pleure plus
    (paroles de : carry on my wayward son)

    J'avais donc pris un cheval deux jours après mon retour à Mael, ma demeure était à deux heures de chevauchée seulement. Plus de guerre, une route sous protection Reikoise, théoriquement tout aurait du bien se passer. Sauf que mon retour déplaisait et le nobliaud installé confortablement dans mon Manoir pour l'heure abandonné n'avait nulle envie de me le rendre. Aussi, il a envoyé des hommes pour m'arrêter, trois hommes pour stopper une noble arrogante cela devrait suffire non?

    **********
    Je suis au sol, un cheval est plus loin en train de brouter l'herbe encore verte malgré la saison. J'ouvre les yeux sur un endroit qui m'est totalement inconnu, une violente douleur vrille ma tête. Je porte la main à cette dernière et je sens du sang poisseux. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, ni ...
    Mes yeux s'ouvrent avec effroi, je ne me souviens de rien, qui suis-je, ou suis-je... Et cette douleur lancinante, qui bat à mes tempes. Je tente de me redresser mais cela me provoque un haut le coeur, et je vomis tripes et boyaux dans l'herbe.

    Autour de moi, trois corps morts... Que s'est-il passé? Pourquoi ? Ma tête tourne encore et je retombe au sol, inconsciente.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Messages : 67
    crédits : 112

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t602-lorindol-l-exile-terminehttps://www.rp-cendres.com/t680-lorindol-liens#3950https://www.rp-cendres.com/t679-lorindol-chronologie#3949
  • Sam 22 Oct - 22:56


    L’exilé voyageait beaucoup. La grande majorité des routes du Reike pouvait être considérée comme sûre, même s’il arrivait parfois de tomber sur un pillard en maraude, la chose n’était pas courante. Avec ses compétences l’elfe ne s’inquiétait pas vraiment du fait de faire une mauvaise rencontre, dans le pire des cas il aurait un corps à cacher, et la forêt environnante serait sans doute un lieu plus qu’idéal pour cela.

    Après plusieurs heures de marche, il emprunta un petit sentier forestier, ainsi il comptait gagner un peu de temps en progressant cependant sur un terrain moins civilisé. Lorsqu’il quitta les bois après de longues minutes, l’elfe fut surpris de se retrouver face à un cheval sans cavalier, l’animal releva la tête de la délicieuse touffe d’herbe qu’il avait trouvée, mais ne réagit pas outre mesure. Un coup d’œil rapide des environs permit à l’elfe d’apercevoir quatre silhouettes étendues une dizaine de mètres plus loin sur la route. L’exila s’approcha avec précaution, il avait déjà pu voir ce genre de ruse par le passé, notamment un groupe de voleurs elfes qui avait pris l’habitude de se faire passer pour mort et qui finissait par détrousser les marchands curieux s’approchant d’un peu trop près.

    Trois hommes d’armes et une femme se trouvaient au sol, alors qu’il avait d’ores et déjà préparé un sort en cas d’embuscade, il retourna le premier corps avec la pointe de sa botte. Le reitre était bel et bien mort, une expression de peur gravée à jamais sur son visage bouffi. Lórindol n’avait pas les connaissances nécessaires pour reconnaître les armoiries arborées par les trois hommes. Il reporta finalement son attention sur la jeune femme, celle-ci n’était pas morte, du moins pas encore. Sa poitrine s’élevait faiblement au rythme de sa respiration, accroupi près de lui l’elfe pris le temps de la détailler du regard sans grande gêne. Elle avait visiblement pris un sale coup sur la tête, mais il n’avait pas les connaissances suffisantes pour en déterminer la gravité.
    Avec une certaine nonchalance qui lui était propre, il posa une main sur l’épaule de la jeune femme avant de la pousser légèrement, sans doute dans l’espoir de la tirer du monde des songes

    - On se réveille princesse.



    S'exprime en : #FF9900


    Carry on my wayward son feat Lorindol Cwxk
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 238
    crédits : 352

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Lun 24 Oct - 10:57
    J'étais encore dans un état proche de l'inconscience et pourtant je revenais à la réalité par moments. Mais ma tête était tellement douloureuse et je me sentais dans une sorte de cocon. Je sentis une main posée sur mon épaule et j'entendis des mots. On essayait de me réveiller c'était un fait avéré, alors je me concentrais. Dans mon esprit resonnaient les mots de cet homme, enfin elfe. Quand j'ouvris finalement les yeux, je sentais ma bouche pâteuse, j'avais une odeur immonde qui agressait mes narines et mes tempes...

    Je mis quelques minutes à réussir à ouvrir les yeux en grands et je les posais sur celui qui m'appelait sa princesse. Qui étais-je? Qui était-il? Je n'en savais rien, Myriem... C'était mon nom, il flottait dans mon esprit.

    Je laissais un sourire innocent naître sur mon visage, je le regardais, grand, athlétique, de grands yeux intenses, il était beau mon prince non? Je peinais à me mettre sur les coude pour observer la scène, il avait du les vaincre pour moi, il m'avait sauvé la vie. Qui étaient ces hommes par contre, mystère.

    - Qu'est-ce que nous faisons ici? Ou sommes nous? Je...

    Je le regardais avec vénération, je ne m'en souvenais pas mais il était surement mon prince à moi, mon héros non? Je me saisis de son bras pour qu'il m'aide à me relever, m'asseoir tout simplement pour que je puisse respirer mieux. Je me sentais pitoyable et surtout c'était perturbant de sentir que je ne me souvenais de rien.

    Inquiète je réfléchissais, accrochée à ce bras qui avait eu la malchance de me réveiller.

    - Myriem... Je ne me souviens que de ça...

    Ma main se posa sur ma tempe ensanglantée, c'était douloureux. Et je sentais que je risquais de vomir à nouveau. Néanmoins par instinct surement je demandais.

    - Je voudrais un peu d'eau sur un tissu, juste pour hydrater mes lèvres, je ne dois pas boire même si j'en ai envie.

    Pourquoi et comment je le savais...


    Message 2
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Messages : 67
    crédits : 112

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t602-lorindol-l-exile-terminehttps://www.rp-cendres.com/t680-lorindol-liens#3950https://www.rp-cendres.com/t679-lorindol-chronologie#3949
  • Lun 24 Oct - 15:34
    Même si elle était consciente et dorénavant assise grâce à son aide, la jeune femme semblait avoir l’esprit encore embrumé. L’elfe imaginait sans peine que cet état second était dû au coup qu’elle avait reçu à la tête. Autour d’eux rien ne semblait avoir causé ce genre de dégâts, un des hommes d’armes avait bien une masse avec lui, mais ce genre d’arme était plutôt utilisé pour réduire en bouille une tête et non pas simplement l’amocher légèrement. Peut-être était-elle tombé de cheval ou quelque chose du genre, cependant ça n’expliquait pas la présence des trois corps.

    Alors qu’il comptait demander ce qu’il s’était passé, la jeune femme lui posa la même question, interrogation à laquelle il n’était pour le moment pas capable de répondre. Bien qu’il ne fasse aucune allusion à ce sujet, il y avait bien un moyen de trouver des réponses.
    Le regard qu’elle posait sur lui fut si intense qu’il eut presque l’impression d’être l’empereur en personne pendant quelques secondes. Elle le reconnait plus comme s’il s’agissait de son sauveur que d’un meurtrier ayant froidement assassiné trois personnes et l’exilé ne savait pas trop s’il devait profiter de la situation ou non, après tout, est-ce qu’il pouvait y avoir une quelconque forme de profit à la fin ?

    Lórindol obtempéra en gardant ses questions pour lui. Il déposa son sac au sol pour en sortir une gourde et un morceau de lin propre, puis il tendit le tour à son interlocutrice. Malgré ses faibles connaissances en médecine, l’elfe savait qu’un coup à tête pouvait troubler l’esprit, causer des vomissements ou des vertiges.

    - Myriem… C’est déjà un bon début.

    Laissant le temps à la jeune femme de reprendre ses esprits, l’elfe se recula légèrement pour s’asseoir en tailleur. Mains sur les genoux, il ferma les yeux et se concentra, cherchant un moyen d’entrer en résonance avec les échos du passé.

    ***

    Il peut voir les hommes d’armes approcher de la cavalière, leur attitude générale ne semblait pas amicale, l'un d'eux avec même sortie son arme. La situation dégénéra lorsque celui avec l'arme au clair tenta d’attraper la bride de la monture sans doute dans le but de forcer la jeune femme à descendre et lorsqu’elle tente de se défendre les choses semblèrent se brouiller. Une explosion magique emplit son esprit et l’elfe quitte son état de transe comme s’il avait reçu un coup de pied au cul.

    ***

    L’exilé ouvrit les yeux et plongea son regard dans celui de la jeune femme, visiblement, elle semblait bien plus dangereuse que son état pouvait le laisser paraître.


    S'exprime en : #FF9900


    Carry on my wayward son feat Lorindol Cwxk
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 238
    crédits : 352

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Lun 24 Oct - 18:08
    J’étais encore totalement abasourdie, sous le choc et vaseuse. Celui qui m’avait secouru ne répondit hélas à aucune de mes questions, il devait lui aussi être sous le choc ou que savais-je. Je l’observais mais je ne le reconnaissais pas, pas plus que j’arrivais à me souvenir d’autre chose que mon propre prénom.

    Assise, je repliais finalement mes jambes, rapprochant ces dernières de mon torse et les enserrant de mes bras. Je posais ma tête sur mes genoux et soufflais, qu’est-ce que c’était que ça. Je me sentais perdue et libre en même temps, étrange sensation non? Ne pas me souvenir me donnait comme un sentiment de liberté, d'absence de contrainte, un poids en moins sur mes épaules, c’était apaisant dans le fond.

    Je vis le bel elfe s’asseoir en tailleur et fermer les yeux, voilà qu’il méditait. Cela devait être un rite pour se faire pardonner d’avoir tué des gens, même si ils le méritaient sûrement, il fallait les honorer et proposer leurs âmes aux… gardiens? Oui aux gardiens cela sonnait bien dans mon esprit embrumé. Je suis restée assise sans bouger le temps que dura sa prière, cela se respecte après tout.

    Enfin il en avait terminé et plongea son regard dans le mien, quelle audace non? Je sentais que ce n’était pas habituel pour moi et donc… c’était forcément quelque chose qui devait être familier. Je ne le quittais pas des yeux et demandais de nouveau, désireuse de savoir, comprendre, me souvenir aussi, ou pas.

    - Je ne me souviens pas de votre nom.

    Pourquoi diable usais-je d’un vous? Réflexe conditionné? Etrange tout cela. C’est alors que je la vis, cette énorme bague accrochée à mon annulaire droit, une bague avec des armoiries, un sceau, qui me semblait parfaitement inconnu mais qui devait avoir son importance. Je levais la main , bras tendu devant moi pour regarder… Non rien. Je soupirais et reposais ma main.

    - Où sommes nous?


    Message 3
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Messages : 67
    crédits : 112

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t602-lorindol-l-exile-terminehttps://www.rp-cendres.com/t680-lorindol-liens#3950https://www.rp-cendres.com/t679-lorindol-chronologie#3949
  • Lun 24 Oct - 22:48
    La déclaration de la jeune femme le surprit légèrement, la tournure de sa réflexion laissait penser qu’elle pensait le connaître. L’exilé commença à se demander s’il n’avait pas sous-estimé les effets du coup qu’elle avait reçu sur la tête. Il répondit avec une certaine nonchalance tout en s’accroupissant de nouveau.

    - Logique puisque l’on ne se connait pas. Je m’appelle Lórindol.

    L’elfe était sûr de n’avoir jamais vu la jeune femme, de toute manière il n’avait pas beaucoup de fréquentations humaines, encore moins capables de neutraliser trois hommes d’armes d’un seul coup sans être en mesure de s’en souvenir par la suite. Bien sûr il se doutait que la mémoire finirait par revenir à la jeune femme, même s’il n’avait aucune idée de combien de temps que cela prendrait. Lórindol posa son regard sur la bague qu’elle regarda elle aussi, il n’était pas capable de reconnaître le symbole gravé sur la chevalière, mais il savait que ce genre de bijou n’était pas simplement décoratif. Cette histoire sentait la noblesse.

    - On est sur la grande route, dans les environs de Mael.

    Sans en demander la permission, l’elfe attrapa doucement la main de la jeune femme pour mieux regarder la bague, cela dura tout au plus quelques secondes.

    - Jolie bague, qui que tu sois, t’es sûrement pas n’importe qui pour porter ça.

    L’exilé se redressa totalement, regardant autour de lui. Entouré de trois corps, mieux valait ne pas rester ici, autant pour lui que pour elle. Si jamais une patrouille Reikoise passait dans les parages, il serait difficile d’expliquer la situation, et dans le pire des cas, d’autres types pouvaient très bien débarquer pour finir le travail.

    - Pendant qu’on est dans les révélations, ça là, c’est ton œuvre, vaudrait mieux déguerpir, tu te sens apte à marcher ?

    Dit-il en hochant la tête en direction des corps.


    S'exprime en : #FF9900


    Carry on my wayward son feat Lorindol Cwxk
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 238
    crédits : 352

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mar 25 Oct - 16:22
    Je ne comprends vraiment rien à la situation du moment. Je suis assise, sans mémoire et devant moi l’homme me dit qu’on ne se connait pas.

    Et comment puis-je être certaine que cela n’est pas votre fait? Ces hommes et ma blessure? Je … Je suis certaine que je n’aurais jamais fait de mal à qui que ce soit !

    Bizarre d’avoir cette certitude alors que je ne me souvenais de rien. Quand l’elfe prend ma main pour regarder la bague je me raidis, le long de ma colonne vertébrale remonte une vague, une vague de peur irraisonnée et je sens qu’elle est forte, prête à affluer, elle va et vient probablement en moi, pourquoi, comment… Je parviens malgré tout à ne pas bouger mais que pourrais-je faire? Je me vois pas lui coller une droite, je ne me sens pas guerrière du tout et cette douleur lancinante m’empêche de bouger.

    - Mael… C’est une ville ça, cela me parle ce nom.

    Mais cela se limite à ça je dois l’avouer. La suite… Marcher? J’en doute pour l’heure.

    - Je ne suis pas certaine de tenir sur mes jambes, pouvez vous m’aider à me relever? Et ces … gens… avaient-ils des chevaux? J’en vois un là-bas, peut-être y en a-t-il d’autres?

    Je désigne la jument bai qui paît plus loin sans sembler importunée le moins du monde par la situation présente. Je suis fatiguée mais je ne me crois pas débile, c'est déjà un bon point non? Je tente de rassembler mes idées avant de dire.

    - Dans tous les cas elle a des fontes, peut-être qu'il y a des choses qui nous donneront des explications ou... sur leurs corps...

    Bien sûr je disais cela sans avoir la moindre intention de m'approcher de morts, cela me semblait contre ma nature.
    Message 4
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Messages : 67
    crédits : 112

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t602-lorindol-l-exile-terminehttps://www.rp-cendres.com/t680-lorindol-liens#3950https://www.rp-cendres.com/t679-lorindol-chronologie#3949
  • Jeu 27 Oct - 14:03
    L’elfe ne pouvait faire confiance qu’a la vision qu’il avait eue, d’une façon ou d’une autre la jeune femme était parvenue à neutraliser ses assaillants, et cela de manière suffisamment efficace pour avoir altéré les éléments du passé. Il avait senti son interlocutrice se raidir à son contact, mais il ne s’en formalisa pas, ce geste avait eu pour objectif de tester quelque chose, la réaction ne fut cependant pas celle qu’il attendait. L’examen de la bague n’était qu’une justification parmi tant d’autres, même si cela permettait de savoir qu’il ne s’adressait pas à une simple paysanne.

    L’amnésique reconnu le nom de la cité, mais rien de plus, Lórindol avait espéré qu’elle pourrait être capable d’expliquer ce qu’elle faisait ici, mais il était sans doute trop tôt pour espérer avoir ce genre de réponse. De ce qu’il avait pu voir, les trois hommes étaient sortis des bois à pied, difficile de savoir s’ils avaient eu des montures avec eux, et l’elfe ne comptait pas fouiller les bois environnants pour en avoir le cœur net. L’exilé jugea qu’il n’était pas utile de transmettre cette information à son interlocutrice, apprendre qu’il s’agissait de son cheval n’aurait fait qu’éveiller de nouvelles questions.

    - Je n’ai pas vu d’autre cheval, on va se débrouiller comme ça.

    L’elfe s’approcha d’un premier corps qu’il retourna en l’attrapant par les épaules. Le bougre n’avait rien dans les poches, alors fouilla la tunique de cuir bouilli qu’il portait, mais rien non plus. C’est seulement sur le troisième individu qu’il trouva un morceau de papier plié sur lequel on avait rapidement gribouillé quelques lignes.

    Sur la grande route, une femme seule à cheval, les cheveux noirs comme la nuit. Faites ça vite et bien, pas de trace.

    Aucune signature ou pseudonyme, chose plutôt logique, car le commanditaire n’avait sans doute aucune envie d’être retrouvé. L’exilé revint près de la jeune femme et lui tendit le papier.

    - Ce n’était pas le fruit du hasard. Je vais chercher le cheval.

    Une bague de noble, un curieux message ordonnant à trois reitres de l’éliminer sur la grande route, qu’importe son identité, elle devait sans doute déranger quelqu’un. L’exilé s’approcha doucement du cheval qui ne broncha pas, il lui flatta doucement l’encolure puis attrapa les rennes.

    - Eh bien, t’es pas farouche toi.

    Il avait rarement vu une monture se laisser approcher si facilement, c’était plutôt une bonne nouvelle, car il n’avait aucune envie de courir après un cheval pour le moment. Il ramena la jument près de la jeune femme en évitant les quelques corps au passage.

    - Je vais t'aider à grimper.

    Dit-il en lui offrant son bras.


    S'exprime en : #FF9900


    Carry on my wayward son feat Lorindol Cwxk
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 238
    crédits : 352

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mer 2 Nov - 22:27
    J’étais encore plus ou moins groguie mais au moins l’elfe ne semblait pas agressif ou vicelard, ou alors il le cachait plutôt bien pour le coup. Je le regardais en me demandant ce que lui faisait ici vu que moi je n’avais pas la moindre idée du pourquoi de ma présence.

    - Cela me convient.

    Avais-je d’autre choix? Me retrouver seule en cet instant me semblait particulièrement effrayant alors autant abuser de la présence de cet homme, Lorindol. Reprenant mes esprits, me demandant comment moins souffrir sans trouver de solution immédiate je le suivi du regard alors qu’il fouillait les hommes pour récupérer leurs affaires enfin celles qui pourraient nous aider à comprendre la situation actuelle. Il revint avec un morceau de papier qu’il me tendit, c’était écrit en commun, je le savais cela me semblait évident mais pourquoi, comment… Je notais que l’écriture était appliquée, celle de quelqu’un qui écrit souvent, le papier de qualité même si c’était découpé et que rien ne donnait plus d’information.

    Je partageais mes déductions à mon aide providentielle, ce n’était pas quelqu’un dans le besoin qui avait commandité cela de fait. Il partit ensuite chercher la jument et revint avec elle, douce, placide, calme, un amour de bête dirait-on.

    J’étais en train de me relever péniblement quand il s’approcha pour me proposer de m’aider à grimper à cheval. Savais-je en faire? Oui , je ne ressentais nulle peur devant l’animal et cela me semblait familier mais… Alors que j’étais juste debout mes pas chancelant et je me raccrochais à l’elfe.

    - Désolée le sol me donne l’impression d’être… comme des sables mouvants… ou le pont d’un navire avec une mer houleuse.

    Je m’accrochais à son bras, me disant que ce geste était trop familier, tout comme son tutoiement mais je n’allais pas ergoter vu ma situation. Je mis un pied à l’étrier et… avouons le… Ma tentative de me hisser moi même sur le cheval fut un véritable échec et ce n’est que grâce à une aide… que j’aurais qualifié de inappropriée en temps normal que je me retrouvais enfin sur la selle. En un réflexe je me raccrochais à l’encolure de la jument.

    Je ne vais pas réussir à tenir sur cette selle sans tomber, j’ai… des vertiges… je crains de devoir abuser et de vous demander de monter avec moi pour m’éviter de chuter. Remarquez une seconde chute sur la tete me remettrait peut-être les esprits en place?

    Je savais que c’était faux et je savais qu’il me faudrait du temps ou des stimulis pour que me revienne la mémoire. De fait je me demandais à voix haute, ou plutôt me fit la remarque.

    - Je crois que je devais être guérisseuse…

    Cela étant dit, j'attendais que Lorindol accepte de monter derrière moi pour poursuivre.

    - Il y a un village ou une auberge ou que sais-je dans le coin?


    Message 5
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Messages : 67
    crédits : 112

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t602-lorindol-l-exile-terminehttps://www.rp-cendres.com/t680-lorindol-liens#3950https://www.rp-cendres.com/t679-lorindol-chronologie#3949
  • Jeu 3 Nov - 23:00
    L’exilé n’avait pas l’habitude de fréquenter des gens autrement que par contrat interposé. On lui confiait un travail, une fois celui-ci terminé, il était rémunéré, c’était là une des seules interactions qu’il pouvait avoir avec le monde. Le tact, les bonnes manières, tout cela était des notions qu’il avait bien entendu apprises un jour, mais dont il ne faisait plus usage depuis des lustres. Évidemment, lorsque la jeune femme peina à se hisser sur le cheval, il l’aida, tout en mettant ses mains là où il n’aurait peut-être pas dû. L’elfe se fichait d’où il pouvait mettre ses mains, il jugeait de toute façon la situation un peu trop critique pour se permettre de perdre du temps. Cette méthode plus ou moins cavalière avait au moins eu le mérite de fonctionner, son interlocutrice était à présent juchée sur sa monture.

    - Guérisseuse ? Possible.

    Une nouvelle fois Lórindol détailla la jeune femme du regard. D’un point de vue extérieur, il était assez difficile pour l’elfe de déterminer le métier de la jeune femme. Elle avait le teint hâlé, un peu comme une personne ayant profité du soleil, mais elle n’avait aucun des stigmates que l’on pouvait observer sur des personnes travaillant toute l’année dehors. Lorsqu’elle lui avait saisi le bras quelques instants plus tôt, il avait pu sentir la douceur de ses mains, elle ne devait sûrement pas pratiquer un métier trop manuel. Il fallait aussi ajouter à cela le port d’une bague laissant supposer une possible appartenance à une famille noble. Était-ce là le profil d’une guérisseuse ? Difficile pour lui d’en être certain. Pour l’exilé une bonne partie des personnes pratiquant cette noble de profession était tout bonnement des charlatans, profitant de la faiblesse des gens pour leur vendre tout un tas de saloperies inutile. Bien entendu une partie d’entre eux étaient des personnes honnêtes et compétentes, mais Lórindol n’en avait pas rencontré suffisamment pour le forcer à changer d’opinion sur ce sujet. Cependant, qu’est-ce qu’une guérisseuse pouvait bien venir ici toute seule ?

    Piqué d’une certaine curiosité pour cette situation pour le moins inattendue, l’elfe obtempéra et se hissa à son tour sur le cheval qui ne broncha pas concernant l’arrivée de ce nouveau passager. À deux sur la même monture, la proximité était bien loin d’être protocolaire, c’était même tout l’inverse d’ailleurs. L’elfe était loin d’être un grand cavalier, mais il était au moins capable de rester en selle tout en guidant l’animal dans une direction donnée.

    - Il y a un domaine noble, à moins d’une lieue d’ici, le premier village est à plusieurs heures d’ici.

    La destination choisie n’avait pas grande importance, de toute manière il fallait une avance. L’exilé passa ses bras autant de la jeune femme pour saisir les rennes, et d’une talonnade il fit avancer la monture au pas. Il allait falloir moins d’une heure pour atteindre le domaine, du moins sans mauvaise rencontre sur le chemin.

    - Je me demande si ceux que tu as occis ont des amis.


    S'exprime en : #FF9900


    Carry on my wayward son feat Lorindol Cwxk
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 238
    crédits : 352

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Ven 4 Nov - 17:04
    Je sentais bien que mon compagnon du moment semblait dubitatif quand au fruit de mes réflexions, peut-être avait-il raison dans le fond, je ne faisais que chercher et j’avais l’impression de me heurter à un mur douloureux dans mon esprit. Enfin c’était surtout mon crâne qui se révélait être douloureux dans le fond mais je n’y pouvais rien pour le moment.

    - Je ne vous sens pas convaincu.

    Après il m’aida tant bien que mal à monter à cheval, il n’avait pas l’habitude d’aider quelqu’un à le faire visiblement et je me passais bien de faire le moindre commentaire, sans lui je serai restée comme une poule devant son oeuf… inutile ! J’attendis ensuite qu’il monte derrière moi, la selle n’était pas faite pour j’en avais la certitude mais je me sentis rassurée, je ne risquais plus de tomber si je venais à avoir un quelconque vertige, ce qui était possible vu les douleurs à ma tête, et mes vomissements et ma perte de conscience…. Tiens encore des réflexions dignes d’un soigneur non? Je le gardais pour moi cependant.

    - Et bien direction ce domaine noble en ce cas, qui vivra verra dit-on! Et je ne compte pas écourter ma vie prochainement.

    C’était une certitude, je me sentais vivante et comptais le rester. Lorindol passa ses bras sous les miens, près de ma taille pour se saisir des rennes. Et instinctivement je me relâchais et m’appuyais sur son torse, c’était plus simple ainsi, moins d’effort pour moi, mon corps suivrait les mouvement du cheval et les directions que choisirait l’elfe.

    Nous avons poursuivi dans un silence relatif, j’observais les alentours sans pour autant réussir à y trouver le moindre indice ou souvenir. Quelques lieues plus loin, la route semblait mieux entretenue et nous pouvions apercevoir une bâtisse ancienne, un manoir de campagne, solidement ancré dans la terre.

    Carry on my wayward son feat Lorindol Pt127839.1336403
    Devant le Manoir de vastes jardins qui tranchent avec l’austérité du batiment. Jardins qui avaient du être beau , mais en un an et demi ils n’avaient guère été entretenus. Les dépendances étaient utilisées encore et quelques tentes militaires jalonnaient le jardin. Ce qui restait bien visible par contre était l’immense puits qui trônait au milieu de la cour. Nous étions en milieu de journée quand nous sommes arrivés et devant le Manoir une vieille femme et une enfant travaillaient à étendre du linge sous l’apentis ouvert aux vents mais qui protégeait de la pluie. Leur regard se porta sur nous, agressifs en un premier temps.

    Lentement mais sûrement nous approchions, la jument placide n’ayant cure de ces femmes mais avisant avec envie l’abreuvoir qui se trouvait plus loin devant les écuries. L’enfant resta en retrait alors que la vieille sortit pour nous rejoindre, le regard inquisiteur rivé sur nous. Cependant à mesure que nous la rejoignons nous avons pu voir son visage s’éclairer et finir par sourire franchement.

    - Par les divins ! Je n’rêve pas, c’est bien notre bon’dame Myriem qui r”vient ! Lorenna va m’chercher l’vieux Anton pour qui s’occupe d’leur cheval. Oh la la la… Loués soient-ils!

    Et je pouvais sentir son soulagement réel et visiblement elle me connaissait…


    Message 6
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Messages : 67
    crédits : 112

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t602-lorindol-l-exile-terminehttps://www.rp-cendres.com/t680-lorindol-liens#3950https://www.rp-cendres.com/t679-lorindol-chronologie#3949
  • Sam 5 Nov - 19:07
    L’elfe n’aurait pas su dire s’il était convaincu ou non, la situation était pour le moins suffisamment étrange pour qu’il prenne la peine de s’y intéresser et d’apporter son aide à une illustre inconnue. Le choix n’était pas totalement stupide, car l’inconnue en question semblait être largement en mesure de neutraliser trois personnes armées sans être capables de s’en souvenir après. Malgré ce qu’il avait pu entrevoir de la scène brouillée par les flux magiques, difficile pour lui d’expliquer le pourquoi du comment. Tout ce qu’il pouvait déduire, c’est que ce qu’il avait vu s'était produit lorsque l’un des reîtres avait clairement montré son hostilité en saisissant les rennes de la monture. Lorindol aurait très bien pu balancer l’inconnu dans le premier fossé, mais qui pouvait affirmer qu’il ne causerait pas une situation de stress suffisante pour subir le même destin que les trois gibiers de potence au milieu de la route ? L’elfe connaissait ses compétences en matière de magie et de combat, comme tous les représentants de sa race, il avait un certain égo, mais était suffisamment malin pour ne pas commettre d’excès de zèle. Malgré ses compétences, ce qu’il avait vu n’était pas le genre “d’attaque” que l’on pouvait éviter ou annuler par un tour de passe-passe.
    Comme l’elfe n’était aucunement fou, il préférait faire le dos rond, attendant d’en apprendre plus et d’être sûr de pouvoir gérer cette situation en cas de besoin.

    L’exilé ne réagit pas lorsque sa passagère s’appuya contre lui. La sensation n’était pas désagréable et cela ne le dérangeait pas pour guider la monture, il se doutait aussi que cela était plus pratique pour elle de se maintenir contre lui, que de garder l’équilibre toute seule. Le reste du trajet se fit en silence, l’elfe gardait un œil sur la lisière des bois préférant apercevoir à l’avance un éventuel problème plutôt que de se faire surprendre. Heureusement ils ne firent aucune mauvaise rencontre sur la route, jusqu'à finalement atteindre le domaine noble que l’elfe avait mentionné quelques instants plus tôt.

    L’elfe ne comprit pas vraiment le regard mauvais que leur lança la vieille rombière. Peut-être ce regard lui était-il destiné, après tout, les elfes n’étaient pas forcément bien vus de partout. Il fallait ajouter à cela son accoutrement et la cicatrice qu’il avait au visage, autant dire que son apparence ne devait pas attirer beaucoup de sympathiques, excepté chez les amnésiques peut-être. Le regard de l’elfe se posa naturellement sur les tentes militaires, son mode de vie le forçait à identifier les menaces et pour lui toute figure d’autorité pouvait être considérée comme une sérieuse menace. Un détail attira cependant son attention, il pouvait apercevoir près d’une des tentes un écu posé contre un des piquets chargés de garder la toile de la tente bien tendue. Les armoiries gravées sur le bouclier étaient identiques à celle brodée sur les tuniques des types qui avaient attaqué sa passagère plus tôt dans la journée. Cependant, l’elfe gardait le silence, se jeter dans la gueule du loup l’effrayait moins que la possible réaction de sa partenaire d’infortune si elle rendait compte de cela.

    - Ravis de te rencontrer “Bon’dame Myriem”.

    Fit-il à voix basse. Même avec ces humbles connaissances, il savait que le titre de “dame” n’était pas donné à n’importe qui, finalement il avait peut-être bien fait d’aider la jeune femme, un véritable altruiste.  

    - C’est qui c’t’elfe qui vous accompagne m’dame Myriem ? L’inspire pas confiance et il a pas bon'mine vot’ camarade de route !

    - Mais heureusement ça ne m’a pas rendu sourd.

    Finit-il par lancer avec un sourire pour le moins sinistre.


    S'exprime en : #FF9900


    Carry on my wayward son feat Lorindol Cwxk
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 238
    crédits : 352

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Dim 13 Nov - 15:59
    Je me sentais plutôt perplexe, j’espérais trouver des réponses et assez rapidement mais qu’on me reconnaisse me perturba je dus l’avouer. La vieille femme me connaissait c’était une certitude mais je n’avais pas le moindre souvenir d’elle et encore moins de ce lieu.
    Après être descendue de cheval grâce à l’aide de Lorindol car je chancelai toujours je souris de bon coeur à sa plaisanterie glissée à voix basse. Je répondis sur le même ton de confidence.

    - En tout cas c’est charmant comme accueil non?

    Posant un regard intéressé sur la vieille femme je cherchais en elle un signe de connaissance, une bribe de souvenir réactivé? Mais il semblait que rien ne vienne, cela ne serait pas aussi simple qu’un bonjour. Je mémorisai les prénoms de Lorenna et d’Anton, cela pourrait peut-être servir non?

    Je n’avais certes plus de mémoire mais pour le coup les paroles de la vieille dame me choquèrent, je fronçai les sourcils et répondis d’un ton autoritaire que je n’imaginais pas posséder de prime abord.

    - Lorindol est… mon invité *idée subite qui me vint alors que je parlais* alors je vous prierai de bien vouloir vous montrer plus respectueuse.

    La vieille femme grimaça et sembla pas se formaliser dans le fond.

    - Pardon m’Dame, j’avais oublié qu’vous étiez pas com’ vot’ paternel, on oublie vite et on r’prend les vieilles habitudes, surtout à mon âge.

    Et de sourire comme si son âge était une excuse valable pour manquer de courtoisie. Néanmoins elle s’approcha de nous et parla à son tour à voix basse.

    - L’aut’ Reikois du Crain… Basile du Crain, officier d’mes fesses il est bien installé par contre ici et il a dix hommes avec lui. Ils sont en manoeuvre qu’ils disent la journée… Mais on sait bien qu’ils vont taxer tout ce qu’ils peuvent chez tout l’monde et qu’leurs poches sont pleines de nos sous. Chais pas si vous l’saviez alors j’vous préviens mais chuis bein contente d’vous voir. Vous zallez nous les mett’ dehors du domaine?

    Je posais un regard interrogateur à Lorindol, je n’y comprenais pas grand chose pour tout dire, elle me connaissait et me parlait comme si c’était chez moi… Elle semblait avoir confiance en moi pour me dire ces choses mais… Je regardais l’elfe hésitant à parler de mon “souci” de mémoire actuel et surtout…. que faire? Des gens ici pas désirés… Fallait-il les faire partir? Disparaitre? Demander l’asile? Pour le coup j’avais mal à la tête à réfléchir, cela me semblait compliqué dans tous les cas.

    A Lorindol à voix basse je demandais donc, tournant la tête pour que ma bouche soit dissimulée par mes cheveux pour la vieille femme, au cas où elle lirait sur les lèvres…

    - Vous croyez que je lui dis que je me souviens de rien? Je dois faire quoi d’après vous?

    Je me sentais dépendante de l’analyse de la situation d’un inconnu car j’étais trop perdue pour réagir en cet instant et je sentais que mon mal de tête était bien trop présent pour bien me permettre de réfléchir.

    Message 7
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Messages : 67
    crédits : 112

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t602-lorindol-l-exile-terminehttps://www.rp-cendres.com/t680-lorindol-liens#3950https://www.rp-cendres.com/t679-lorindol-chronologie#3949
  • Lun 14 Nov - 15:12
    - Si on veut.

    Fit l’elfe en hocha la tête, puis il démonta à son tour. C’est vrai que l’accueil avait le mérite d’être sans doute plus agréable que la rencontre que la jeune avait faite sur la route. Pour autant, l’exilé n’oubliait pas ce qu’il avait pu observer en arrivant, la vieille femme semblait sincère et beaucoup trop franche pour être en mesure du dissimulé quoique ce soit, du moins c’est ce que son instinct lui disait. L’elfe ne se formalisa pas de la réaction de la vieille, elle n’était pas la première personne, ni la dernière à le considérer de la sorte, et en vérité elle n’avait pas tort.

    L’elfe écouta attentivement les propos de la vieille et son regard se porta naturellement du côté des tentes qu’il avait aperçues lorsqu’ils avaient pénétré l’enceinte du domaine. Dix hommes… Lórindol en compta naturellement trois de moins, car pour lui tout semblait lié, la coïncidence était trop énorme pour être due à un simple hasard. Ce n’était pas la première fois que des pillards en maraude se retrouvaient à revêtir des tenues « officielles », après tout, ils s’habillaient généralement avec tout ce qu’ils pouvaient trouver lors de leurs différents méfaits. Mais dans ce cas-là, les mêmes armoiries, une jeune femme visiblement connue en ces lieux et d’un rang bien plus important qu’elle ne le pensait elle-même, tout cela ressemblait à peu trop à des intrigues de la Haute. Tout compte fait, le flaire de l’assassin ne l’avait pas trompé, il avait bel et bien mis les pieds dans une histoire beaucoup plus complexe qu’une simple mauvaise rencontre sur les chemins.

    L’exilé posa son regard sur la jeune femme lorsque celle-ci lui demanda comment agir. Que dire ou que faire ? L’elfe n’en savait strictement rien, l’amnésie était sans doute le problème le plus important à régler, une fois qu’elle se souviendrait de son identité il y avait de forte chance que les choses rendre dans l’ordre. Mais en attendant de trouver une solution pour lui faire retrouver la mémoire, il fallait gagner du temps. L’elfe jugea qu’avouer la vérité à la vieille femme n’était peut-être pas la meilleure idée, du moins pas pour l’instant. Il tenta donc de temporiser la situation.

    - Je ne doute pas que votre « bon’dame » s’occupera à merveille de la situation, mais vous savez, la route fut longue et un peu de repos lui ferait le plus grand bien. Vous pouvez peut-être la conduire jusqu’à sa chambre ?

    - Oh oui, ça j’peux, l’vieux Anton va s’occuper de votre monture m’dame, suivez-moi.

    Le coup de bluff semblait avoir fonctionné ce qui était une bonne chose. Si la jeune femme avait une chambre ici, alors peut-être que d’y pénétrer lui ferait retrouver la mémoire ? L’elfe n’avait aucune idée de comment soigner l’amnésie, ni même s’il était possible d’y soigner, mais c’était pour le moment la meilleure idée qu’il avait, c’était sans doute mieux que de rester planté là au milieu de la cour de la demeure.


    S'exprime en : #FF9900


    Carry on my wayward son feat Lorindol Cwxk
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 238
    crédits : 352

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Dim 20 Nov - 19:24
    L’on pouvait dire que mon compagnon du jour ne semblait pas particulièrement convaincu par mes propos. Bien entendu j’avais parfaitement entendu les propos de la vieille femme ainsi que senti sa suspicion.

    Pour ma part je n’avais pas la moindre a priori le concernant, ni pour cette vieille femme ou le gamin parti, étais-je une personne crédule ou qui accordait naturellement sa confiance aux autres et revoyait son jugement en fonction de leurs actes ensuite? Néanmoins il prit la peine de me répondre tacitement et je hochais la tête doucement, je n’allais donc rien dire et jouer la comédie de ma propre vie, étrange situation s’il en est non?

    Nous avons donc laissé la monture à ce brave anton et suivit la vieille femme. Elle me regarde et demanda, un air interrogatif au visage vu que j’arrivais sur la même jument que Lorindol.

    -Je vous mène à vot’ chambre ma bon’dame, elle est prête depuis votre départ, on a toujours fait en sorte qu’elle le soit et qu’elle le reste et j’vous jure sur les divins que personne n’a jamais dormi dans vot’lit ! L’Reikois il dort dans l’ancienne suite parentale d’vos parents, vu qu’vous aviez refusé d’la prendre on lui a donné et il se sentait comme le Baron en somme.

    Facile de percevoir son dédain et son mépris. Puis son regard se posa de nouveau pour Lorindol.

    - La chambre d’Ruyven et Mélyssa est prête aussi, j’la donne à vot…. invité?

    Dans sa voix, une sorte de crainte, une interrogation, qui était cet homme avec moi? J’esquissais un sourire et regardais mes poignets ou doigts, nulle bracelet rituel ou bague… Je n’étais pas mariée et j’en concluais que je n’avais pas de compagnon d’ailleurs.

    - Cela sera parfait oui. Si cela vous convient, il nous accompagnera, il va… m’aider à porter mes affaires, celles contenues dans les fontes de la jument.

    Elle acquiesça, satisfaite d’apprendre que non, Lorindol n’était pas le Baron de fait, c’est qu’elle était plus qu’un fond raciste en fait.

    Elle nous mena donc dans le Manoir, une belle bâtisse ancienne mais robuste. On y sentait l’argent mais nul luxe ostentatoire ne vous agressait quand on entrait dans le vaste hall. Je regardais partout autour de moi, mais rien ne parlait, rien ne me semblait familier. Sans mot dire nous la suivîmes donc. Nous avons monté le grand escalier qui trônait dans l’entrée, au rez de chaussée plusieurs portes, pièces et couloirs que nous découvririons plus tard.

    Une fois au premier étage, un nouveau vestibule, je m’arrêtais à la première porte que j’ouvris, au pire je dirai que je voulais voir si tout était comme dans mon souvenir. La pièce était un boudoir mal rangé avec de nombreuses affaires féminines qui trainaient deci delà… Je regardais la vieille femme.

    - C’est la qu’les putains se préparent pour ce porc…

    La messe était dite, et l’animosité flagrante. Je refermais la porte en grimaçant de dégoût moi aussi. Puis nous continuâmes, quelques pièces, des chambres, une salle d’eau pour les invités et finalement une chambre familiale avec un lit de bébé.

    - V’la pour l’m’sieu… z’avez une salle d’eau dans l’fond qui fonctionne et qu’a tout c’qui faut.

    Elle sortit un trousseau de clés et m’en tendit une.

    - C’est la clé de la porte commune aux chambres histoire qu’vous fermiez d’votre côté M’dame…

    J’ai failli rire de tant de méfiance mais j’avais donc compris que les deux chambres communiquaient. Mais pour l’heure rien ne me parlait.

    - Lorindol, bienvenue chez… moi, installez vous et prenez le temps qui vous conviendra.

    Je le laissais là et suivis la servante qui me mena à ma chambre. Je la renvoyais assez vite pour pouvoir réfléchir non sans lui avoir dit que nous redescendrions rapidement, une fois reposés et que nous allions attendre l’officier du Crain et ses hommes. Une fois la porte refermée, je regardais la pièce, non rien, strictement rien ne me parlait. Je soupirais, déçue et m’approchais de la porte commune pour frapper à cette dernière.

    - Je peux ?


    Message 8
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum