DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Gerda !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Messages : 78
    crédits : 131

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t602-lorindol-l-exile-terminehttps://www.rp-cendres.com/t680-lorindol-liens#3950https://www.rp-cendres.com/t679-lorindol-chronologie#3949
  • Lun 21 Nov - 13:14
    Il n’avait pas besoin de posséder des dons de divinations pour sentir que la vieille rombière ne l’appréciait pas vraiment, ou du moins qu’elle ne lui accordait aucune confiance. Malgré son âge plus qu’honorable elle te tenait à l’œil comme le ferait à chien de garde, à croire que la plus grande menace ici c’était lui, alors que tout portait à croire que la véritable menace se trouvait dehors en train de marauder dans les environs. Au moins, l’intervention de l’exilé permit de confirmer que la jeune femme était bel et bien chez elle, c’était un petit progrès qui lui permettait de mieux appréhender la situation.

    Il faisait donc route avec une noble amnésique qui avait eu un accrochage avec un groupe d’homme d’armes vraisemblablement aux services d’un Reikois qui logeait à présent chez elle. Tout laissait croire que le type en question était sans doute lié à l’embuscade sur la route, bien qu’il n’eût aucune preuve pour confirmer son intuition, pour l’instant c’était surtout une question d’instinct. L’exilé haussa un sourcil lorsqu’il comprit qu’il allait devoir jouer le rôle du porteur, cependant il ne dit rien et se contenta de hocher la tête, peut-être que de passer pour une petite-main lui permettrait d’éviter le regard de molosse de la vieille.
    Lórindol récupéra le contenu des fontes avant de suivre les deux femmes à l’intérieur. L’endroit était vaste, il se doutait que bâtir pareil endroit avait dû coûter pas mal d’argent et pourtant, pour sa plus grande déception l’endroit n’empestait pas le luxe. Pas l’ombre d’un candélabre en argent, ni aucun autre objet d’une certaine valeur qu’il aurait pu habilement subtiliser pour se faire un peu d’argent. Pour continuer dans les déceptions, l’étage n’était pas plus luxueux que l’entrée, il y avait bien quelques meubles finement ouvragés, mais l’elfe ne comptait pas quitter l’endroit avec une commode sur le dos.

    L’elfe aurait bien aimé jeter un coup d’œil à la pièce réservé aux putains, histoire de se remonter peut-être un peu le moral, mais la jeune femme manqua de lui refermer la porte sur le visage. Il recula d’un pas, comprenant que l’endroit n’était pas aux goûts de la propriétaire des lieux. Au moins cela permis à Lórindol de conclure que la vieille femme appréciait le nouvel occupant des lieux au moins autant qu’elle appréciait que l’elfe accompagne sa « bon’dame », visiblement si ledit Reikois était malencontreusement victime d’une chute dans l’escalier, personne n’irait s’en émouvoir.

    - Eh bien, merci ?

    L’assassin pénétra dans la chambre sans trop savoir ce qu’il y ferait. La pièce était vaste, bien plus que la plupart des endroits où il avait dormi depuis très longtemps. L’endroit lui rappelait un peu la demeure familiale de Melorn, malgré le manque flagrant de raffinement propre à son peuple. L’elfe fit le tour de l’endroit avant de finalement se rendre à la salle d’eau située au fond de la pièce. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas eu droit à un bain de toilette et quitte à devoir fréquenter une personne visiblement membre de la noblesse, il préférait ne pas sentir le bouc. Il retira sa veste, puis sa chemise et déposa le tout sur le bord du lit. Lórindol s’aspergea le visage et le haut du torse avec de l’eau fraiche, il passa une main humide dans ses cheveux afin de leur donner une forme un peu moins négligée, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas pris soit de son apparence. Avec une tenue raffinée et sans cette balafre, il aurait sans doute pu passer pour un noble dignitaire de Melorn, il n’avait qu’à prendre un air suffisant et s’exprimer de manière pompeuse pour que l’illusion soit parfaite.
    Le torse encore parsemé de gouttelette d’eau, l’elfe s’essuya le visage et jeta sa serviette sur son épaule lorsqu’on toqua à la porte qui faisait jonction entre les deux chambres.

    - Eh, ouais, c’est chez toi après tout non ?

    Pas prude pour un sou, l’elfe laissa la jeune femme entrer avant de reprendre.

    - Belle bâtisse. J’imagine que l’endroit n’aide en rien pour la mémoire ?

    L’exilé quitta la salle d’eau et se rapprocha du lit.

    - Je me demande bien qui est ce « Reikois », le type vit visiblement chez toi, pionce dans les chambres de tes parents, transforme l’endroit en maison de passe pour se divertir… Coutume humaine ?


    S'exprime en : #FF9900


    Carry on my wayward son feat Lorindol - Page 2 Cwxk
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 240
    crédits : 446

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mar 22 Nov - 9:57
    Pour tout dire je n’avais pas réfléchi quand j’avais toqué à cette porte, je ne m’attendais à rien, je voulais juste connaître son ressenti sur la situation et quand j’ai eu son aval j’ai franchi le seuil. Sauf que une fois entrée je me suis trouvée bloquée sur place, comme une gourde, et mon regard qui refusait de quitter son torse. C’était stupide et étrange en un même temps.

    Je sentais que je n’aurais pas du rester ici à regarder, c’est ce que mon instinct semblait vouloir me dicter, cela n’était pas convenable, j’en avais l’intime conviction et en même temps… je me sentais fascinée par l’oeuvre qu’il était, non seulement son corps était celui d’un bel éphèbe mais les tatouages qui recouvraient sa peau et parcouraient chaque muscle étaient captivants. Je restais donc sans le réaliser de trop longues secondes bloquée, le regard accroché aux tatouages de son torse avant de reprendre pied et de me tenir la tête, une sourde douleur montait d’un coup.

    - Non rien ne me parle ici et…

    Autant songer à autre chose mais c’était plus fort que moi et j’avais bien senti que mon visage avait viré au rouge, je ne devais pas regarder, c’était mal. Alors je fis la seule chose qui me vint à l’esprit je lui tournais le dos d’un coup.

    La douleur dans mon crâne s’intensifia et un instant je vis un torse, aussi musclé assurément même si plus massif encore, vierge de tout tatouage cependant. Dans mon esprit je voyais ce torse s’approche de moi et cela m’effrayait, me paralysait totalement. Je me suis mise à trembler, dos à Lorindol avant de me reprendre, en sueur, une suée de frayeurs…. Je respirais fortement et je m’appuyais sur le chambranle de la porte en me tenant toujours la tête de ma seconde main. D’une voix presque suppliante je demandais.

    - Vous pouvez vous couvrir s’il vous plait?

    Je ne savais pas ce que j’avais vu mais je ne voulais pas que cela revienne. Inspirant profondément, je finis par dire d’une voix un peu moins stressée.

    - Je suis désolée je crois que… j’ai eu une sorte de souvenir qui m’est revenu en tête et… ce n’était pas quelque chose de bon… J’ai senti ma peur et…

    Pour le coup je n’étais pas franchement certaine de vouloir recouvrer ma mémoire si j’avais des souvenirs de ce genre qui risquaient de me paralyser ou me tétaniser à tout moment. Alors je pris sur moi pour revenir au sujet qui nous intéressait vraiment, ce squatteur.

    - Je pense que ce Reikois n’a rien à faire ici, j’en ai l’intime conviction et lui et ses hommes doivent quitter ces lieux, vous l’avez dit c’est ici chez moi même si je ne m’en souviens pas.

    Je me tournais de nouveau vers lui espérant qu’il eut accédé à ma requête avant de continuer l’air décidé malgré tout.

    - M’aiderez vous à les faire… partir? Si ici c’est chez moi j’ai donc de quoi vous payer pour votre aide éventuelle. Quant aux coutumes humaines, je doute que ce soit courant que d’accueillir des…femmes de joie dans une demeure de cet acabit, enfin cela me semble totalement inapproprié mais ai-je les bons référentiels?

    Je me demandais d’ailleurs comment cela pourrait se passer, si ce Reikois était installé ici, c’est qu’il devait en avoir eu la possibilité non? Pourquoi étais-je partie? Pourquoi je revenais maintenant? Et d’un coup l’épiphanie… Mes affaires… Je me tournais d’un coup et partis chercher le contenu des fontes de la jument. Je vidais les sacs et sortis des documents… Je les parcourais rapidement… Cela ne me parlait pas mais… je trouvais un acte de propriété ainsi que des documents nobiliaires abscons à mes yeux signés par la Protectrice de Mael en l’an 1… Rapidement je lisais les grandes lignes… C’était un titre de Baronne… La propriété d’une compagnie marchande… la carte de mes terres qui prenaient le port de … Mael et les terres a l’est et au sud de Mael… Et parmi tout cela un document qui différait, un document estampillé du Reike.

    Je revins et le tendis à Lorindol.

    - Regardez…

    Ce document établissait que mon Manoir avait été réquisitionné suite au départ de Mme la Baronne Myriem de Boktor en mars de l’An 2 et que la gestion des terres susnommées revenaient à l’Officier Crain dans l’attente du retour de la Baronne, blablabla…

    Message 9

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Lórindol Aën’Ar-Feiniel
    Messages : 78
    crédits : 131

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t602-lorindol-l-exile-terminehttps://www.rp-cendres.com/t680-lorindol-liens#3950https://www.rp-cendres.com/t679-lorindol-chronologie#3949
  • Mer 23 Nov - 14:00
    L'elfe resta quelque peu idiot, il était là, immobile et silencieux, soutenant le regard de la jeune femme sans trop comprendre pourquoi elle semblait subir une sorte de blocage. L'exilé ne savait pas trop comment réagir ni même s'il devait dire quelque chose ou non. Se tenir torse nu devant une femme ne le dérangeait pas le moins du monde, et aux marques parcourant son corps… disons que jusqu'à maintenant trop peu nombreux était ceux capables d’en comprendre la signification. Lorsqu'elle lui demanda de se rhabiller, il s'exécuta sans poser de question. Malgré lui, il avait provoquer une certaine réaction chez la jeune femme, suffisamment intense pour la forcer a se tenir au cadre de la porte. Lorindol jeta sa serviette sur le lit et enfila de nouveau sa chemise puis sa veste.

    - Je sais que je fais de l'effet à la gent féminine, mais là, j'dois avouer que je me surprends moi-même.

    Malgré son ton plutôt sérieux, l'elfe plaisantait, du moins c'est l'impression que l'on pouvait avoir en le regardant. Le comble de l'histoire était sans doute le fait qu'il était parvenu à faire remonter à souvenir à la surface. Il aurait pu être content de cela, mais outre le fait que ledit souvenir n'avait  rien d'agréable, il ne permettait d'en apprendre plus sur la situation actuelle.

    - Donc on est chez toi, dans un lieu qui devrait te rappeler des choses, et c'est moi qui ravive les souvenirs ?

    Malheureusement elle ne parla pas plus en détail de ce souvenir, peut-être n'était-ce finalement qu'un fragment flouté du passé, quelque chose n'ayant aucun lien avec la situation présente. Ou peut-être s'agissait-il de quelque chose de trop désagréable que sa mémoire préférait laisser enfoui. L'exilé ne posa pas de question, car jusqu'à maintenant son interlocutrice avait toujours agi avec une certaine franchise, si elle ne souhaitait pas s'étendre sur le sujet c'est qu'il devait y avoir une raison. Dans tous les cas il ne se formalisa pas de la chose, lui-même n'était pas du genre à tout divulguer, c'était d'ailleurs une chance pour lui d'être tombé sur quelqu'un posant peu de questions.

    - C’est aussi mon idée.

    L’exilé était d’ailleurs convaincu de la chose depuis l’instant où il avait compris que la bâtisse était la propriété de la brunette. Faire quitter les lieux aux hommes d’armes serait sans doute une tâche plus ou moins difficile… Certes l’elfe savait se défendre, mais affronter plusieurs personnes en même temps n’était jamais une excellente idée, surtout sans avoir d’alliés. La vieille femme ou le vieux Anton ne pourrait certainement pas faire grand-chose, outre peut-être brandir une fourche et risquer de prendre un coup d’épée. Le regard de l’elfe se posa sur la jeune femme, elle avait visiblement les compétences pour ce genre de chose, mais son état ne semblait pas lui permettre de s’en souvenir. Qu’importe la façon d’agir, la subtilité serait de mise.

    - Moyennant finance, je peux faire beaucoup de choses. Pour les putains difficiles à dire, mon peuple est trop coincé pour ce genre de chose, mais ce n’est pas la première fois que je vois un humain profiter d’une situation pour s’amuser.

    Avec une telle demeure, le type aurait pu se faire passer pour n’importe qui, mais surtout pour une personne importante ou tout bonnement issue d’un milieu aisé. Lorindol saisit le document tendu. Il en lut les grandes lignes avant de reposer son regard sur la jeune femme.

    - Ravi de rencontrer la Baronne de Boktor en personne, ce titre ne te dit rien non plus ?

    Baronne… Finalement aider une inconnue amnésique au bord de la route était loin d’être la pire idée qu’il ait eue. Avec ces nouvelles informations, il était peut-être temps qu’il ajoute sa pierre à l’édifice.

    - Maintenant qu’on est dans les révélations, en arrivant tout à l’heure, j’ai reconnu les armoiries inscrites sur la tente militaire dans la cour, identique à celle que portaient les hommes que vous avez tués sur la route. Même si je ne peux pas le prouver, je serais tenté de dire que les trois types qui ont tenté de vous piéger sur la route étaient sous les ordres de ce Crain, indirectement ou non, mais ils venaient d’ici. Ton retour n’était peut-être pas si bien vu que prévu.

    Il resta silencieux quelques secondes, laissant l’information faire son chemin.

    - J’imagine que ça fait beaucoup d’infos, mais s’il veut ta peau, autant que tu sois au courant. Je voulais garder l’info pour moi le temps que la mémoire te revienne, mais là, ça s’complique.


    S'exprime en : #FF9900


    Carry on my wayward son feat Lorindol - Page 2 Cwxk
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum