DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Gerda !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    4 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Morndrizel
    Morndrizel
    Messages : 89
    crédits : 1023

    Info personnage
    Race: Mort-vivant
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Lun 31 Oct - 12:27
    Après avoir initié ses propres projets, fait avancer ses tractations avec la sombre Koraki et galvanisé les peuples réfugiés de Shoumei vivant à Courage, il était temps pour la liche immortelle de poursuivre son oeuvre en offrant Sancta au Nouvel Ordre. Une tâche qui ne serait selon elle guère difficile, puisque la dame était la première oratrice de X'o-Rath, et que c'étaient les forces de sa divinité qui tenaient la ville. Elle y avait d'ailleurs séjourné un temps, régnant en maîtresse sur la population morte-vivante de la cité un temps avant de la quitter pour aider à la fondation du Nouvel Ordre, conformément au grand dessein. Elle savait bien sûr que parmi les autres morts-vivants pensants qu'avait relevé son maître étaient opportunistes et risquaient de chercher à la supplanter, un risque mineur jugea-t-elle, mais à ne pas négliger. C'est pourquoi il valait mieux qu'elle soit accompagnée.

    Lors du premier Conclave, Seagan, haut-prêtre du Nouvel Ordre, avait publiquement annoncé cette entreprise pour sa faction. C'était à l'origine Elisabeth du Pal qui aurait dû mener une division de croisade, en tant que maîtresse de l'ordre militant du Nouvel Ordre. Afin de gagner du temps, elle l'invita à la rejoindre directement à Sancta, la liche revenant juste de la République ne comptant pas repasser par Célestia. Le carrosse noir de la liche, tiré par quatre destriers squelettiques et conduit par un cocher fantôme, progressait sans le moindre mal sur les plaines forestières entourant la grande cité en ruines de Sancta. Pendant ce temps, la liche immortelle projeta son esprit en direction de Célestia.

    Apparaissant dans son temple, ses pieds se perdant dans une chape de ténèbres, elle fit mander la guerrière pour la prévenir de son arrivée en terres shoumeiennes, et lui demander de se mettre elle aussi en route pour Sancta. Mais celle-ci étant occupée ailleurs en ces temps de reconstruction, c'est avec un peu de surprise que la liche apprit que ce serait l'ange Luvïel qui l'accompagnerait à la tête de soldats. Pour l'avoir rencontrée plus tôt, l'ange lui avait certes parue zélée à l'extrême, mais pas taillée pour le combat. Elle avait peut-être des talents cachés que la liche ignorait, une occasion précieuse de le découvrir donc. Revoir cette femme immaculée et pure serait sans nul doute plaisant pour Morndrizel. Quand elle la vit approcher de son image, elle transmit son message avec un sourire narquois.

    " Hé bien, ma chère Luvïel, il semblerait que ce soit à nous d'accomplir la première marche sur la voie de la grandeur de notre ordre. Nul doute que les divins béniront cette entreprise. Je vous attendrai directement aux pied des remparts de la cité de Sancta, quand vous aurez fini vos préparatifs. "

    L'image se troubla alors, avant d'être dévorée par les ombres d'où elle était née. Morndrizel revnint à elle pour voir au loin les montagnes de la région Sanctaise se découper. Il lui faudra encore quelques jours de route avant d'arriver au bord de la cité tombée la première lors du retour punitif de X'o-Rath. De quoi laisser tout le temps à l'ange de se préparer. Là, elle attendit, les hauts murs de la ville en vue à l'horizon, bien qu'une brèche béante soit visible de loin là où son maître était passé quelques années plus tôt.

    Elle vit alors l'ange arriver. Contrairement à elle qui ne portait toujours que ses riches atours de velours violet, Luvïel s'était armée et mobilisée pour la guerre, revêtant une tenue de combat et une grande claymore dont la morte-vivante ignorait si elle pourrait seulement la soulever. La demoiselle était définitivement intrigante, passant tantôt de prêcheuse fervente à la volonté d'éducation des peuples ; à la croisée fanatique conduisant et galvanisant les fidèles au combat. Une part d'elle plaisante aux yeux de la liche. Elle s'inclina à son approche, un sourire aux lèvres. Elle se demandait ce que pensait l'ange de tout ceci, elle qui n'était a priori pas une combattante née.

    " Quel plaisir de vous revoir, en face cette fois, Luvïel. Je vois que vous avez amené avec vous des forces de notre ordre pour cette entreprise. "

    Peut-être l'ange penserait-elle que Morndrizel était venue les mains vides, mais en vérité, elle avait ici dans ces murs tout ce dont elle avait besoin. Personne n'avait enterré les morts, après tout, Sancta était devenu une ville-fantôme et les restes de la première bataille contre son maître étaient toujours là... Elle aurait amplement de quoi se constituer une armée.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 123
    crédits : 930

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Lun 31 Oct - 14:28
    Nous sommes début Novembre, je suis de retour dans les terres saintes après m’être ressourcée dans la nature, loin de Célestia et de ma nouvelle famille. Cela m’aura été favorable dans ma quête, puisque grâce à mes expériences au cours de ce mois, j’ai pu apprendre à développer une plus grande confiance en mes capacités et à voir plus clair dans mes desseins. Je ne suis pas une grande oratrice ni la plus charismatique, toutefois, il existe une toute autre force qui sommeille en moi. Je cherche encore la voie qui me libérera, celle qui me permettra d’être une ange accomplie. Bien que la quête qui m’a été donnée par les créateurs est restée vaine, il n’y a aucune raison qu’à l’heure actuelle je ne trouve pas mon ambition. Le temps reste mon allié.

    On me rapporta des nouvelles quant au statu quo du Nouvel Ordre et du mouvement en direction de Sancta. Les choses ne tardent plus et Elisabeth du Pal est indisposée pour prendre la tête du groupe. Dame Morndrizel a donc pris les devants et j’eus appris que je la seconderai dans cette tâche. La main sur le cœur et avec une révérence, je pris mes dispositions pour préparer le terrain et en parler à mes hommes. On me confie une carte des lieux, histoire que j’enrichisse mes connaissances de ce qu’à été Sancta avant l’arrivée du titan X’o-Rath.

    Dans ma chambre, j’ouvre le grimoire où toutes mes pensées y sont écrites, ce livre à la couverture noircie offert par la seule liche qui siège au Nouvel Ordre. Quelqu’un frappe à la porte, m’approchant, j’aperçois la jeune Elsa. Celle-ci m’explique qu’il faut que je rejoigne le temple des ombres. Sans plus tarder, je me précipite à l’endroit où l’on m’a mandée et voit une projection astrale de celle qui, au deuxième jour de ma venue, m’a fait une bien belle impression. Suite à ce petit moment, je constate qu’il va me falloir reprendre mon groupe de fantassins et partir avant la tombée de la nuit. La liche a une telle prestance et semble à l’aise et prédisposée pour la reprise de Sancta.

    Sortant de là, j’appelle Anna et Elsa, ordonnant que l’on me cherche une armure et mon arme, ainsi que l’on regroupe les dix hommes qui m’ont accompagné en dehors des terres. Nous devons rejoindre la liche au plus vite et je ne souhaite pas être à la traîne. Le Nouvel Ordre compte sur nous pour entreprendre cette lourde quête et je veillerai à ce que tous reviennent sains et saufs. Après tout, même si je manque cruellement de techniques de combats rapprochés, je crois en l’essence de mes pouvoirs.



    Une heure passa et me voilà fin prête, les ailes grandes ouvertes et plaçant un casque sur ma tête. Ma troupe attend devant les portes de Célestia, quelques adieux envers frères et sœurs, enfants et femmes et nous voilà partis en direction de Sancta. En rang, nous dévalons les marches enneigées et prenant notre force et notre courage pour affronter les vents des montagnes glacées. Notre voyage dura plusieurs jours et nous avons fini par arriver aux alentours de la cible. La ville est entourée de forêt, seul le vent sifflant nous annonce la mort. Les traces du titan X’o-Rath sont bien ancrées, aucune forge n’est allumée, aucune voix hormis les nôtres. Morndrizel n’a pas perdu de sa superbe, une révérence et un sourire avant de s’exprimer. Je m’incline également, le poing sur le cœur et me redresse. D’une voix solennelle, je déclare :

    Je suis ravie de vous revoir, Morndrizel. Nous n’avons pas eu l’opportunité de nous revoir depuis Juillet. Je suis attristée que notre Dame du Pal n'ait pu venir prendre ses dispositions pour cette quête. Fort heureusement, je saurai vous apporter mon aide. Voici ma troupe de fantassins, ils sont disciplinés et talentueux, vous ordonnez et ils s'exécutent. Je vous laisse prendre les devants. Avez-vous une idée de la stratégie à adopter ?

    Je connais la liche depuis peu et pourtant, au fond de moi, je ressens une terrible force émanée d’elle. Une aura si puissante qui me donne la chair de poule. Bien heureuse qu’elle fasse partie du Nouvel Ordre, je m’en remets à elle pour la conquête de ce lieu. Je ferai ce qui est en mon pouvoir pour la protéger ainsi que mes hommes. Ma claymore dans mon dos, les ailes repliées, je me place à ses côtés et regarde la ville qui se dresse devant nous d’un mauvais œil.

    Que les Divins nous protègent.

    Résumé : Luvïel est revenue à Célestia et a été contactée pour partir en quête; aux côtés de Morndrizel. Suite au conclave s'étant déroulé mi Juillet, la reprise de Sancta est devenue une priorité. Préparant une petite équipe de dix fantassins, l'ange se prépare également avec une armure et sa claymore, allant aux portes de Sancta retrouvée la liche.



    VOICE

    PNJ
    PNJ
    Messages : 36
    crédits : 314

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Jeu 3 Nov - 8:57


    Sancta, prestigieuse Sancta, froide et belle. Puisse les morts bénir et protéger ses lieux saints des monstres qui la consument.


    (ce que nos héros ne savent pas : Depuis le départ de Morndrizel, Sancta s'est défendu encore et encore contre monstre et forces reikoise jusqu'à l'invocation d'une nouvelle Mairesse des lieux, plongeant la ville dans plus de torpeur.)

    La mort, la souffrance, depuis peu la ville avait changé.


    Quelques jours après le départ de Morndrizel Sancta...

    Une valeureuse troupe reikoise s'est à nouveau introduite dans la ville. Leur objectif était simple, la nettoyer des monstres et de toute personne résistant à l'autorité Reikoise. Les batailles contre les morts-vivants faisaient donc rage, mais les Reikois étaient mieux organisés, mieux équipés et plus malins que quelques goules. Ne souhaitant pas rendre la ville sainte à l'envahisseur, des mages noirs rassemblèrent leur magie pour réveiller un puissant démon afin de les protéger de l'invasion et sortir Sancta du défi lancé des Titans. Malgré tout leur pouvoir combiné, ils n'eurent engendré qu'un bébé. Un bébé nait dans le sang et la mort. Mais en rien un protecteur. Ce qu'ils ignoraient, c'est qu'à la naissance de cet enfant, Sancta fut plongé dans un dôme. Un Dôme dans lequel une année durait une seule journée. Et où cette journée, une fois écoulée, recommencé au début. Les morts retrouvèrent vie, le temps passé revenait à zéro. Tous étaient alors bloqués dans cette interminable boucle temporelle, hormis l'enfant qui grandie année après années. Lors des 16 ans de celui-ci (donc après 16 jours réels dans le Sekai) Certains mages noirs de Sancta s'allièrent aux reikois pour détruire l'enfant et se libérer de la ville. La jeune fille baigna dans son propre sang cinq années durant, mais les batailles pour le pouvoir se poursuivirent, et la boucle ne s'estompa pas. Tous étaient encore piégés.

    Un puissant mage Noir prit la liberté d'échanger sa vie dans l'espoir de réveiller le démon précédemment engendré. Celle-ci se réveilla de son sang comme un papillon qui éclot donnant naissance à une créature qu'on appellera Lilith. La boucle se poursuivit encore 10 ans jusqu'à l'arrivée de Luviël et Morndrizel. Depuis le départ de cette dernière, la ville fut prisonnière d'une boucle temporelle de 66 années répétées encore et encore. Nul être à l'extérieur ne pouvait percevoir la magie émanant de Sancta.

    Aujourd'hui...

    Goules. Morts Vivants. Spectre et autres créatures régnaient en ces lieux. Sancta, la dite Sancta. Ancienne ville sainte de Shoumei. Réveillée par le Titan X'o-Rath lui-même d'une désobéissance athéisme avait aujourd'hui changé. Depuis le départ de Morndrizel, d'autres monstres avaient tenté de reprendre le dessus sur la ville pour y semer la mort, la destruction ou juste se protéger. Des survivants ? Il en restait. Très peu, mais ils restèrent là, bloqué dans cette ville devenue leur prison. En s'approchant des portes de la ville, et en ayant une bonne ouïe, il est possible d'entendre la réverbération des cris de souffrance de victime bondissant au travers les parois des tombes.

    Un corbeau sombre comme les ténèbres se posa sur le grillage mécanique. Il croissait en regardant de ses yeux lumineux les deux jeunes femmes et les fantassins comme s'il les suppliait de venir les aider. La magie qui recouvrait la ville était imperceptible, même pour une magie de senseur niveau 3. Par contre, nous pouvions percevoir un ressenti. Un ressenti nous invitant à rebrousser chemin, une peur a l'idée de pénétrer la ville. Cette peur, les fantassins la ressentaient et hésitèrent à engendrer le pas. Morndrizel et Luvîel doivent à présent prendre la décision d'entrer ou de rebrousser chemin. Si elles entrent, Morndrizel pourra remarquer que les bâtiments et les végétations sont différentes de plusieurs années. À ce stade, aucune des deux ne pourra se rendre compte qu'elles sont dans une boucle, ni que le temps avance plus vite au sein de cette ville, jusqu'à se réinitialiser pour les vivants.

    Résumé:
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Morndrizel
    Morndrizel
    Messages : 89
    crédits : 1023

    Info personnage
    Race: Mort-vivant
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Jeu 3 Nov - 11:44
    Morndrizel regarda calmement l'ange approcher d'elle. Elle lui semblait différente de leur première rencontre, volontaire, solenelle, plus calme peut-être, ou bien n'était-ce dû qu'au fait qu'elle puisse ressentir une certaine tension devant la mission qui leur incombait ? Morndrizel se demanda si c'était la première fois que la demoiselle angélique servait directement les desseins des Titans. Elle avait en tout cas l'air prête à faire son devoir, parfait. La liche lui sourit devant son interrogation, un sourire doux et suffisant.

    " Ma chère Luvïel, cette cité est sous ma coupe par la volonté de mon seigneur et maître X'o-Rath. Elle est certes peuplée de morts-vivants, mais ceux-ci me sont subordonnés. Aussi, la seule stratégie qui vaille ici est simplement de reprendre ce qui est déjà à nous. "

    Elle regarda les murs éventrés de la ville, le vent soufflant et faisant voler ses cheveux. Quelque chose semblait différent, sans qu'elle puisse le décrire. C'était comme si un miasme alourdissait l'air, comme si la cité avait retenu son souffle... Non pas que ses habitants actuels en aient. La liche multimillénaire eut un tic de dégoût, non à cause de l'atmosphère derangeante qui ne pouvait gêner une personne aussi ancienne qu'elle, mais parcequ'elle considérait qu'on ait pu chercher à lui ravir son trône. Ses lèvres retroussées de colère, elle siffla entre ses dents.

    " Ou alors, une liche un peu trop ambitieuse a cru bon de chercher a me supplanter en mon absence. Même parmi les serviteurs des divins, Luvïel, il en est qui sont rongés par la soif de pouvoir, des qui n'ont rien compris au grand œuvre... Si besoin, tenez-vous prête à leur infliger leur juste châtiment. "

    Un avertissement à l'attention de l'ange, pour que celle-ci reste méfiante devant les membres du Nouvel Ordre. Un avertissement qui allait précéder une inévitable démonstration de la part de Morndrizel, car nul ne pouvait voler le dû de la Grande Oratrice de la Mort. Pas sans conséquences. Dans sa démarche assurée, regalienne, et pourtant diablement sensuelle, la liche approcha du mur effondré, et penetra dans l'enceinte de la ville.

    Les corps laissés là après l'attaque du Titan de la mort, rongés par les goules, gisaient toujours tout autour. Un corbeau croassa, Morndrizel lui jeta un regard, un autre charognard... Elle sourit, et reprit sa marche, ecartant lentement ses bras alors que les tatouages sur sa chair s'illuminaient d'amethyste, couleur du domaine des morts. Elle marcha entre les cadavres, lentement, et pendant un instant il ne se passa rien. La liche était-elle devenue folle ? Non, un sentiment étrange parcourrait ceux qui la regardaient, leur causant comme un goût de fer dans la bouche. Les yeux des morts s'ouvrirent, des yeux améthyste. Lentement, ils se relèverent, les uns après les autres, des soldats, des civils... Tous des serviteurs de Morndrizel désormais. Au milieu de ces cadavres décharnés, aux membres manquants, aux os saillants et sans expression, Morndrizel était un joyau de beauté qui se tourna vers l'ange et ses hommes.

    " Suivez-moi soldats, au cœur de l'enfer s'il le faut. Par leurs yeux, les Gardiens vous voient. Par ma voix, ce sont les Titans qui vous guident. Nous avons une ville a reprendre, une ville a sanctifier de nouveau. Telle est la volonté de nos divins. "
    Résumé :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 123
    crédits : 930

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Jeu 3 Nov - 14:29


    Au milieu de cette sombre cité, des corps inertes jonchent les pavés. La liche s’avance d’un pas assuré, aussi gracieuse que la plus belle des créatures qui m'ait été donnée de voir. Ses mots me hérissent le poil et tandis qu’elle me sonne un avertissement, voilà qu’une vingtaine de corps au regard violacé se dressent. Mes hommes reculent d’un pas, de peur et de stupéfaction. Moi-même je n’avais pas eu l’occasion de connaître la puissance de dame Morndrizel. L’ambiance est lourde, presque suffocante et ce n’est là que le début de notre aventure. On m’a prévenu que cette mission ne sera pas de tout repos, chaque pas peut être le dernier. Je jette un regard à mes fantassins, tandis que la liche nous cantonne à se joindre à elle. Je n’ose dire un mot, la main sur le cœur. M’emparant de ma claymore, j’acquiesce et vois l’expression de la liche. Nous entrons dans Sancta, mortels et non mortels, dans une cité ayant subi d’innombrables épreuves.

    Face à nous s’étend une ville immense, des bâtiments détruits et des routes encombrées par les débris. La guerre a fait rage, je n’ose imaginer les pertes civiles et militaires. Je pressens une grande énergie, quelque chose semble se tapir dans l’ombre de la cité. Et si nous venions à être attaqués, j’ose croire que nous saurions nous défendre et atteindre nos cibles sans encombre. Dans tous les cas, j’utiliserai ma lumière pour les repousser et soigner mes équipiers. J’aperçois un corbeau, avec son plumage d’ébène qui nous guette. Pour les plus superstitieux, le corbeau est un mauvais signe. Sage et intelligent, mais également charognard bruyant. Je tente de communiquer avec lui par télépathie et espère qu’il me répondra. Les corbeaux sont également connus pour être des volatiles imbus d'eux-mêmes, extrêmement futés et mensongers. Amateur de cadavres, je me doute qu’il a repéré la chair fraîche qui s’en va pénétrer l’enceinte de la ville.

    *Dis moi, Corbeau, quelles sont les nouvelles en ce lieu ? Qu’as-tu pu observer de tes yeux de volatiles ?*

    Je reste sur mes gardes, tenant fermement mon arme et la boule au ventre. Les aiguillettes en arrière, je me sens terrifiée à l’idée d’affronter l’inconnu. Mes fantassins font du bruit avec leur équipement métallique, même nos pas résonnent sur ce chemin. J’ai l’étrange sensation d’être observée de toute part, comme si des milliers d’yeux nous regardent, mon sang se glace. Je ne saurai l’exprimer envers Morndrizel et mieux vaut me taire. Je sens la peur dans le cœur de mes hommes, si je viens à rajouter la mienne, cela ne fera qu’empirer les choses. Alors, je garde la tête haute et le poing fermé, chuchotant un psaume.

    Béni soit les Seigneurs, mon rocher ! Ils exercent mes mains pour le combat, ils m'entraînent à la bataille. Ils sont mon allié, ma forteresse, ma citadelle, ceux qui me libèrent ; ils sont le bouclier qui m'abrite, ils me donnent pouvoir sur mon peuple.

    Le vent nous murmure des mots inaudibles, une pression se fait ressentir et l’espace d’un instant, j’ai cru voir une brume blanche. L’un de mes hommes tremblent, il est épaulé par un confrère qui lui dit que tout ira bien, que nous sommes un groupe formé et prêt pour la bataille. Il a raison. Je ne dois pas douter, ni de moi, ni d’eux, ni d’elle et de ses alliés morts-vivants. Je n’aurai jamais cru cela possible pour moi, mais ce que je suis en train de vivre allait changer une partie de moi.

    Spoiler:



    VOICE

    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 322
    crédits : 583

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Jeu 3 Nov - 18:09
    Qu'est le temps pour un démon? Qu'est ce que ca vaut quand on a l'immortalité? Rien du tout.
    Tout ce qu'Halewyn retient, c'est qu'iel est pris dans une boucle sans fin,un écho, une prison de verre.

    Ce n'étais sensé que d'être de la reconnaissance aérienne selon Seagan. Survoler la zone, voir quel bâtiment est occupé et a une fonction stratégique. Ce genre ce chose voyez.  Rien de bien compliqué.

    Du moins en théorie.

    Halewyn aime le chaos... Mais quand il se répète en boucle, c'est moins marrant. Tout le monde se tape dessus et complote. Avec, dans le coin gauche mesdames et messieurs, le Général et ses troupes, mages noirs Reikois de tout acabits. Dans le coin droit je vous présente Lilith, la mairesse et protectrice de ce bled tout pourri. Et entre les deux, des rues et des ruelles éclabousées de rouge. Des morts èa n'en plus finir... Fait intéressant à retenir, ils se relèvent à intervalles réguliers, reprenant leur occupation . Oh, bien sûr, parfois il y a de vaillants aventuriers qui s'annoncent avec tambour et trompettes, mais ils finissent par mettre le pied dans l'engrenage.

    Au début, Halewyn s'est fait discret. Iel a essayé de concentrer ses énergies pour sortir.. þÆr les airs? Echec. Par le portail, échec, par les égouts? Echec. Par le gros trou dans la muraille? Echec aussi... De plus, de L'intérieur c'est bonne chance pour le retrouver. Alors iel sy est pris autrement.

    De plus, étant une créature naturellement sociable, Halewyn s'ennuyait tout seul. Iel commenca donc à porter une attention plus marquée aux mortels et immortels qui arpentaient Sancta. Et si les moutons semblait oublieux de leur réalité, les autres s'apercevaient de ce qui se passait manifestement.  Aussi prit iel le temps d'isoler les individus de pouvoir et d'évaluer leur degré de santé mentale avant de se manifester.

    Après ce bref résumé bien mystérieux tout compte fait, revenons au moment présent, ou un corbeau admire la procession

    " Suivez-moi soldats, au cœur de l'enfer s'il le faut. Par leurs yeux, les Gardiens vous voient. Par ma voix, ce sont les Titans qui vous guident. Nous avons une ville a reprendre, une ville a sanctifier de nouveau. Telle est la volonté de nos divins. "

    Sur un grillage élégamment posé, un corbeau fixait la procession, ses yeux rubis emplis de la lueur du plus pur jugement tandis qu'elle relève les cadavres. Par toutes les abysses. Non mais quelle énergumène remplie de suffisance!!!!!

    Un croassemet moqueur s'éleva dans l'air, salutant la tirade de la liche et reprise par les appels outrés de  la nuée des autres vulgaires corbeaux qui se repaissait des cadavres environnants et délogés par la magie de l'intruse. .

    *Dis moi, Corbeau, quelles sont les nouvelles en ce lieu ? Qu’as-tu pu observer de tes yeux de volatiles ?*

    L'animal agita ses ailes avec affectation, la fixant dans les yeux pour lui répondre d'une facon étrangement articulée,

    CRO-Â!!!!

    Avant de prendre son envol avec une grace et une élégance propre èa ceux de son espèce,pour aller se poser plus haut, sur une branche solide.

    Une qui relève les morts et l'autre télépathe. Avec dans leur idées d'asservir cette ville. Petite misère.  Remarque Halewyn s'en fout.... Tant qu'iel peut finir par sortir et Lilith avec iel si possible. Des démons, ca ne doit jamais , au grand jamais être en cage. En plus, jusqu'à maintenant, elle a été on ne peut plus réglo avec iel.  Bon, il y n'y a qu'un crétin capable d'envoyer son monde àa l'abattoir et faire joujou ca va le dérider.

    — Béni soit les Seigneurs, mon rocher ! Ils exercent mes mains pour le combat, ils m'entraînent à la bataille. Ils sont mon allié, ma forteresse, ma citadelle, ceux qui me libèrent ; ils sont le bouclier qui m'abrite, ils me donnent pouvoir sur mon peuple.

    Il y a un embrouillamini de ténèbres en l'air, et il y a Démon sur sa branche perché, tenant en main un éventail fermé. Les yeux noirs en amande, délicatement souligné de Khol, brillent d'intelligence et ses longs cheveux aussi carmins que le sang qui coagule sur les cadavres qui vont se relever d'une facon ou d'une autre, Jouent dans le vent, comme si ils étaient mu d'une vie propre. Androgyne iel était, même ses vêtements flirtaient a la limite des genres.

    Et ce sourire ... Ce sourire large et lumineux. On ne peut plus affable et auxdents immaculées

    -Des dévôts, une aux ambitions aussi floues qu'elle donne de l'allant aux morts qui marchent, l'autre à la Foi aveugle et... Iel tasse la tête un peu, envisageant les autres... Leurs sbires de tout acabit... Laissez moi deviner. C'est le Haut-Prêtre Seagan qui vous envoie?

    resume:
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Morndrizel
    Morndrizel
    Messages : 89
    crédits : 1023

    Info personnage
    Race: Mort-vivant
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Ven 4 Nov - 9:11
    Les deux femmes pénétraient dans la cité à présent, l'une guidant une horde sans souffle, l'autre dirigeant des hommes au cœur empoisonné par la peur. La peur... Sentiment inconnu à la liche, car pourquoi craindrait-elle quoi que ce soit, qui pourrait bien l'effrayer ? Les mortels ont peur parcequ'ils ne veulent pas mourir, la liche n'a plus cette tare depuis bien longtemps. Pourquoi craindrait-elle la mort, elle qui en est l'incarnation ? Et comme elle, ses hordes ne ressentaient rien, aucune chaleur, aucun doute, aucune crainte, ils ne pensaient pas. C'était la raison pour laquelle Morndrizel avait toujours préféré diriger les morts, serviles et implacables, que les humains, sujets à l'ambition ou à la peur. Luvïel avait commencé à prier, elle aussi semblait avoir peur. C'était après-tout son premier combat, sa première guerre.

    Quand une voix interrompit la marche de la dame de la Mort, celle-ci ne leva pas immédiatement les yeux vers l'intrus. Au lieu de cela, ce sont les regards amethyste d'une vingtaine de morts-vivants qui se tournèrent à l'unisson, lentement et tous mus par le même mouvement, vers la personne perchée sur sa branche. Un eclaireur ? Un espion ? Ses mots n'étaient en tout cas pas anodins et suffisants pour que l'envoyée de X'o-Rath porte enfin son regard dessus.

    " Je suis ici pour reprendre les terres qui m'appartiennent par la volonté de X'o-Rath. Si vous connaissez le haut-prêtre, alors sachez qu'il n'a pas pris la peine de vous annoncer. "

    Morndrizel était naturellement méfiante, elle n'avait pas traversé dix millénaires en accordant sa confiance au premier qui se presentait comme allié. Si cette personne connaissait vraiment Seagan comme elle semblait l'affirmer, et que celui-ci n'en avait rien dit, alors cela pouvait vouloir dire soit qu'il se méfiait d'elle au point d'envoyer un observateur, soit qu'il avait jugé nécessaire d'apporter du soutien supplementaire pour ce qui ne devait être qu'une formalité. Dans les deux cas, la perspective de la présence de cette personne était malvenue. L' autre alternative étant...

    " Ou alors, vous êtes un fou, qui choisit de se placer entre nous et notre dû tout en sachant qui nous sommes. Un fou envoyé par un ennemi qui n'aura pas pris la peine de vous dire qu'il a usurpé le contrôle de cet endroit. "

    Elle detourna son regard de nouveau, se concentrant de nouveau sur leur tâche. Les morts, eux, n'avaient pas cessé de fixer l'inconnu. Elle réfléchissait à leurs possibilités, entre la conquête rapide ou la preparation d'une guerre d'attrition. Mais elle n'avait aucun ennemi ici, pas qui lui soit connu, et en tant que Grande Oratrice elle savait avoir l'ascendant sur tous les morts de Sancta.

    " Nous allons à l'ancien palais du Protectorat, au cœur de la ville. Si il est un lieu à prendre pour affirmer notre assise sur Sancta, c'est avant-tout celui-ci. Cela vous convient-il, chère Luvïel ? "

    Elle ignorait complètement l'inconnu, mais les morts, eux, ne le lachaient pas du regard.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 123
    crédits : 930

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Ven 4 Nov - 11:51
    Le croassement de l’oiseau des ténèbres résonne, se répercutant sur les murs de la cité. Il s’élève pour se poser un peu plus haut et une créature aux cheveux rougeoyants fait son apparition. Un éventail en main, le supposé être humain sourit et nous avise de son regard ô combien noir. Ami ou ennemi ? Je concentre ma magie, mon corps est enveloppé d’une légère aura blanche et je finis par ressentir la signature de mana. Cela me rappelle Cornue comme lorsqu’elle avait utilisé sa métamorphose et comprend donc qu’il s’agit d’un démon. Il est si différent par rapport à celle que j’ai rencontré il y a quelques semaines, avec son joli minois et sa peau rosé, sa douceur et sa pureté. A ce moment précis, mes sens sont en alerte. Il n’est pas Cornue. Il est tout autre. Comme pour Aryan et moi, nous sommes de la même race et nous pensons différemment, ce qui nous a valu quelques accrochages. Heureusement, l’ange a su communiquer et nous ne sommes pas restés sur des aprioris.

    Le démon s’exprime de manière désinvolte, il parle étrangement et bien que je sache que les démons sont les ennemis des titans, je ne peux que comprendre leur aversion. Heureusement pour moi, ma rencontre avec Cornue m’a fait comprendre qu’il ne faut pas juger à la couverture d’un livre. Toutefois, je reste vigilante face à cet étranger. Celui-ci évoque mon maître, je tourne le regard vers la liche qui lui répond avec toute honnêteté. Avec toute sa prestance, elle témoigne de sagesse avec un ton averti, préférant mettre en garde le suppôt du mal. Proclamant s’en aller pour l’ancien palais, la liche immortelle attend ma réponse.

    Bien sûr, là où vous souhaitez aller, j’irais avec vous.

    Je détourne mon visage de porcelaine vers celui de la créature perchée en hauteur, fronce légèrement les sourcils et tiens fermement ma claymore. Mes hommes attendent le signal, en rang, épées et boucliers en main. Je me demande si l’être magique ment ? Connaît-il réellement Seagan ? Lui qui pourtant compte protéger son peuple, prônant une vie pieuse et en qui la foi profonde doit résider. Si ce démon est comme Cornue, je comprendrais son choix mais s’il ne l’est pas, alors, j’aurai des doutes. Les démons décrits dans les livres sont des êtres aimant le vice, le mensonge, la perfidie. Ce qui contraste drastiquement avec nos préceptes au sein du Nouvel Ordre. J’espère ne pas me fourvoyer. Avec un ton sévère, je déclare :

    Attendez, Morndrizel. Je veux juste demander une chose à cette créature. Démon. Comment un être aussi démoniaque que toi aurait pu s’approcher d’un homme aussi pieux et droit ? Lui qui prône la foi envers les titans et utilise le jugement divin envers ceux qui sont impurs ? Jamais, ô grand jamais, il n’aurait pu faire appel à un être tel que toi. Je ne crois que ce que je vois.

    Nous sommes venus ici par ordre du conseil de la main, notre mission nous permettra de récupérer les forges de Sancta, ce qui nous permettra de construire de nouvelles armes et armures pour la population grandissante. Car je l’ai bien compris, nos ennemis sont partout et beaucoup en veulent aux titans. Alors, comme les titans ont de nouveaux disparus, les non-pieux s’en prennent aux fervents croyants. Je crois fermement que le Nouvel Ordre rétablira la Lumière au sein du Sekaï.



    VOICE

    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 322
    crédits : 583

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Ven 4 Nov - 12:16
    Et Halewyn de regarder le groupuscule en bas, se posant milles questions, balancant tranquillement une jambe interminable au pied fin et bien tourné.

    " Je suis ici pour reprendre les terres qui m'appartiennent par la volonté de X'o-Rath. Si vous connaissez le haut-prêtre, alors sachez qu'il n'a pas pris la peine de vous annoncer. "

    Et voilà ca annonce la couleur. Aucune finesse ni délicatesse. L'éventail se lève doucement pour éventer le haut perché une... deux... trois fois... Avant de se poser sur la cuisse de l'être, ouvert. Iel ne répond pas, engrangeant qu'elles pensent aller au palais du protectorat. Alors, levant les yeux vers le ciel, Halewyn évalue rapidement l'heure, se demandant si Lilith y est en ce moment. Loin de sous estimer la bande d'hurluberlus en bas, iel est trèes prudent même. Ce retrouver encerclée, ce n'est pas une expérience agréable. Et la voilà qui prend l'ange à partie... Par les abysses et le sang qui macule cette cité maudite. Et l'ange qui commence à la sermonner. C'est de mieux en mieux

    Pourquoi il n'y a qu'en république qu'on la traite correctement? Se demande iel succube en refermant son éventail.

    — Attendez, Morndrizel. Je veux juste demander une chose à cette créature. Démon. Comment un être aussi démoniaque que toi aurait pu s’approcher d’un homme aussi pieux et droit ? Lui qui prône la foi envers les titans et utilise le jugement divin envers ceux qui sont impurs ? Jamais, ô grand jamais, il n’aurait pu faire appel à un être tel que toi. Je ne crois que ce que je vois.


    D'un mouvement acrobatique. Halewyn se suspend à la branche qu'iel enserre de ses cuisse, tête en bas pour envisager la cohorte d'un nouvel angle. La soyeuse crinière carmine ondule, hypnotique tandis qu'elle singe le ton sévère de l'ange.

    Ah bien, je vois que nous retombons dans ce vieux travers Shoumeien qu'est le spécisme à gogo. Vous savez je n'ai jamais demandé de naitre ainsi. Pour ma part, je me demande ce qu'une nécromancienne mégalomane et une ange dévote font ensemble. Et vu que nous sommes dans les jugements à l'emporte pièce, je pourrais aussi demander si c'est bien plaisant de se servir de la Foi divine pour avancer son agenda personnel? Mais je ne le ferai pas, c'est votre conscience, votre vie et vos buts personnels après tout.  En second lieu, je ne crois pas que la relation entre votre haut-prêtre et moi vous concerne. Et en troisième, l'être démoniaque, fiélon, inconstant et manipulateur que vous percevez a un nom.

    Le sourire de la créature fantasque a quelque chose de terrifiant, ainsi à l'envers.

    Compte tenu du fait que nous ne semblons avoir, personne, été élevés chez les cochons, je me présente: Monsieur ou madame Sampiero pour vous messieurs dame. Choisissez votre genre. Et puis-je savoir par qui j'ai l'honneur d'être si désagréablement jugée de si bon matin?

    RESUMÉ:
    PNJ
    PNJ
    Messages : 36
    crédits : 314

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Sam 5 Nov - 8:57
    Un démon, un ange et une liche. Tous avaient été forgés par le passé. Tous avait vécu une vie assez longue que pour garder les stigmates et les blessures d'un monde refaçonné encore et encore par les guerres. Et pourtant, malgré cela, peut-être devront-ils collaborer pour sortir de cette impasse. Alors qu'ils discutaient dans cette nuit noire, nul n'avez sondé l'environnement, tentait de prendre de la hauteur, tendre l'oreille ou augmenter son sens de l'odorat. Et alors que nos trois héros de fortune discutèrent sur les bien fondés de leur mission, des regards indiscrets commencèrent à les encercler dans l'ombre. Tels des spectres et acclimatés par plus de 66 ans à vivre dans cet environnement hostile, ils avaient feutré leur pas.  Lorsqu'il fut prêt, un chevalier sorti de la pénombre seul.



    Son armure, bien que lourde, était en lambeau, vieille de plusieurs années. Sur celle-ci était arborée fièrement le symbole Reikois. Pourtant, l'homme, si tel est de ça qu'il s'agit, ne semblait pas vieilli par l'âge. Sa musculature était forte, ses épaules robustes tout comme la proéminence de sa mâchoire. Le guerrier s'annonça.

    — Je me permets d'interrompre votre rencontre, je me nomme Marshpur, Khashis de la garde reikoise. Je vous salue.

    Le Khashis s'était annoncé de manière plutôt courtoise. Il toisait cependant les 10 fantassins et les 20 Morts Vivants. Un rictus trahissait ses intentions. Doucement, il posa la main sur le fourreau de son épaisse hache émoussée. Il savait qu'il ne craignait pas la mort. Riche de l'avoir subie plusieurs fois, son esprit et son âme était en morceau. Seul la haine envers les autres peuples et les adorateurs de Seagan l'animait. Alors lorsqu'il avait entendu que tous trois avaient un lien avec le Haut Prêtre, il ne pouvait s'empêcher de mener une offensive qu'il avait habilement et stratégiquement rondement bien menée. Derrière les tombes, les arbres et les rochers étaient cachés un nombre important de soldats n'attendant qu'un seul ordre.

    — Mes dames, je vous prierais de me suivre jusqu'à notre camp afin que nous chercheurs vous auscultent afin de déterminer comment sortir de cette ville maudite !  

    Il brandit sa hache, l'envie de combattre le démangeant.

    Résumé:

    Vos choix :
    • Vous pouvez résister et vous battre
    • Vous pouvez tenter le dialogue pour comprendre ce qu'il se passe
    • Vous pouvez réfléchir à un moyen de fuir le combat
    • Vous vous rendez dans un premier temps pour déterminer où se trouve le camp, vous aviserez plus tard
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Morndrizel
    Morndrizel
    Messages : 89
    crédits : 1023

    Info personnage
    Race: Mort-vivant
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Dim 6 Nov - 8:31
    Si Morndrizel continuait d'afficher son air suffisant et calme, elle devait bien avouer que les mots de celui que Luvïel définissait comme un démon n'était pas pour arranger son humeur. Elle avait en son temps combattu des démons, en ce qu'ils étaient des ennemis déclarés de ses maîtres. Elle avait également appris à ne pas se fier à eux, à leurs mots ou leurs mensonges, car pour elle le fait que l'étranger clame ne pas avoir souhaité naître démon en était un, tout autant que si la liche avait clamé n'avoir pas souhaité devenir une servante des Titans. A une époque ce fut vrai, peut-être, mais cette époque était révolue et désormais elle était ce que l'on avait fait d'elle.

    Elle ne réagit pas plus à la pique lancée à son encontre, qui n'aurait fait que donner du grain à moudre à un démon pour instiller le doute das l'esprit des fidèles, ou de l'ange qui l'accompagnait. Morndrizel ne pouvait s'attendre à ce que la créature aux traits humains comprenne, après tout. Elle avait été forgée pour servir la cause des Titans et des Gardiens, à partir de cet instant, son agenda personnel était entièrement au service de ses créateurs, pas nécessairement de la religion, bien que les deux concordent souvent étroitement.

    " Et c'est votre vrai nom ? Non, suis-je bête, les noms veritable ont bien trop de pouvoir sur les engeances démoniaques, sire Sampiero, n'est-ce pas..? Mais puisque vous semblez tenir à le savoir, sachez que je suis Morndrizel, Grande Oratrice de la mort, servante de X'o-Rath et héraut des Gardiens. "

    Sans aucun doute le démon saurait reconnaître une personne influente de la foi à ses titres, à defaut de partager ladite foi. Restait à savoir s'il était ici pour les stopper, auquel cas le conflit serait inévitable, ou pour les aider comme sa prétendue proximité avec Seagan semblait le supposer. La liche millénaire aurait bien posé d'autres questions à l'être étrange et dérangeant, mais elle fut interrompue par l'arrivée d'une autre personne, arborant fièrement un écusson du Reike sur son armure vieillie.

    Un reikois dans Sa ville, était-ce donc là la source du malaise qu'elle ressentait das l'air? Était-ce seulement possible qu'une armée de l'empire ait pu prendre d'assaut sa ville avant même qu'elle n'en soit prévenue ? Non, c'était improbable, si le Reike était arrivé avec toute sa puissance, un de ses serviteurs lui aurait fait parvenir un message. Il s'agissait donc d'eclaireurs.

    " Oh, le Reike envoie une unité dans la cité des morts, et celle-ci espère pouvoir en sortir en vie ? C'est touchant... Et vous souhaiteriez que nous vous suivions ? Vous qui reniez vos créateurs et pensez pouvoir voler leurs terres avez vraiment une audace sans limite. "

    Les morts lachèrent des yeux Halewyn pour avancer lentement vers le fameux Khashis, pas de manière agressive, c'était là uniquement une menace non voilée. Il semblait prêt à se battre, Morndrizel espérait l'en dissuader de la sorte.

    " J'ai une autre proposition, Marshpur. Vous nous expliquez ce que le Reike veut à cet endroit, ce que vous faites ici... Et alors peut-être les divins se montreront-ils misericordieux quant à votre sort. Qu'en dites-vous ? "

    Morndrizel jeta un regard en coin à Luvïel. Elle savait l'importance que l'ange accordait à l'éducation des peuples devant la grandeur des divins, et au fait de laisser une chance à ceux qui se sont perdus, raisons pour lesquelles ses zombies n'étaient pas encore passés à l'attaque. Mais la morte-vivante n'attendait pas grand chose d'une discussion avec un soldat reikois, encore moins lorsque celui-ci montrait des signes évidents d'agressivité.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 123
    crédits : 930

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Dim 6 Nov - 13:45
    Le démon sonne creux, il est si différent de Cornue. La méfiance est de rigueur, d’autant plus que mes sens sont en alerte, un ressenti qui me crie : Fuis. Il faut dire que j’ai eu un jugement artificiel lors de ma première rencontre avec son espèce, ayant presque affronté Cornue la première fois que je l’ai vu. Sachant pertinemment que les démons sont haïs des Titans, j’ai suivi aveuglément les mêmes ennemis que mes créateurs. Pourtant, tous ne sont pas similaires. Comme un certain ange aux traits beaux et raffinés, mais au cœur rempli d’une certaine noirceur et à la parole tranchante. Fort heureusement pour moi, cela m’a permis de comprendre que les apparences sont trompeuses, en partie. Le démon, sur sa branche perchée, s'exprime avec une voix oscillant en un chant caverneux et mielleux. Son ton ainsi que sa manière de nous toiser m’irritent. Morndrizel est impassible et se présente avec élégance. Cette femme m’impressionne. Je m’exclame à sa suite avec un ton froid :

    Je me nomme Luvïel. Enfant des Titans et Protectrice du peuple.

    Je ressens un inconfort. D’habitude, je reste une femme enjouée et pleine de ressources pourtant, aujourd’hui est différent. Le regard sévère et la voix ferme, arme en main, je ne compte pas me laisser impressionner par les évènements qui se dresseront devant moi, ni par des entités désagréables. Et quand je parle d’entité, voilà qu’une autre créature s’avance d’un pas étrange. Sa démarche est solennel alors que tous ses apparats sont en lambeaux, l’étranger se rapproche avec détermination. Que fait un Reikois sur ces terres ? Ne sommes-nous point dans les terres shouméïennes ? Je remarque sa main descendant en direction de son étui, nous demandant de le suivre pour nous ausculter avant de brandir sa hache. Les lèvres retroussées, mon regard croise celui de la liche qui prend la parole. Mes fantassins ont également la main sur leur pommeau, prêts à s’emparer de leurs épées si une confrontation venait à s'annoncer. La tension est palpable. Morndrizel entreprend le dialogue avec le Kashis, sans être agressive ni même surprise.

    Tandis qu’elle communique avec lui, je tente de déterminer le chemin menant au palais du Protectorat. Par précaution, d’autant que mes sens sont alertés, concentrant ma magie, j’émets une légère aura blanche et pose ma main au sol, créant une barrière protectrice de lumière. L’espèce de globe nous entoure, nous trois et nos unités, tel un bouclier de lumière tangible. Je me tourne vers le reikois et déclare :

    Désolée. Simple mesure de sécurité !

    Me redressant, j’examine plus amplement le reikois face à nous. Il m’a l’air fort et puissant, d’autant que je n’ai jamais eu à affronter quelqu’un depuis des milliers d’années. Mon instinct me hurlait de protéger mes compagnons et cette barrière nous permettrait de tenir un temps, englobant la zone sur une dizaine de mètres. Je me rapproche doucement vers Morndrizel et lui dis à l’oreille avec fermeté ces quelques mots.

    Nous avons la possibilité de nous échapper. Du moins, je le pense. S’il en vient aux armes, je pourrais l’aveugler avec un flash lumineux quelques instants et nous permettant ainsi de fuir jusqu’à notre destination.  Qu’en penses-tu ?

    Spoiler:



    VOICE

    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 322
    crédits : 583

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Dim 6 Nov - 14:22
    " Et c'est votre vrai nom ? Non, suis-je bête, les noms veritable ont bien trop de pouvoir sur les engeances démoniaques, sire Sampiero, n'est-ce pas..? Mais puisque vous semblez tenir à le savoir, sachez que je suis Morndrizel, Grande Oratrice de la mort, servante de X'o-Rath et héraut des Gardiens. "

    C'est le nom que vous m'avez donné, vous mortels. Et cela suffira. Répond aimablement la concernée en reprenant place sur sa branche. Iel n'a aucune envie de tester l'expérience être dévorée vive par des ghoules. C'est un truc qui peut s'avéréer potentiellement chouette, mais els epériences èa usage uniques, votre succube favorite tend èa les éviter. Appelez ca l'instinct de survie

    Morndrizel... Morndrizel....  ŀe joli visage se plisse et Halewyn réfléchit, parce que oui, malgré les apparences, iel n'est pas si inconstante, spontanée ou emportée que ca. ''N'etes vous point celle qui a abandonné Sancta au moment ou la cité avait besoin de vous?  '' Non, iel ne dira pas ca, ni se laisser emporter dans le piège tendu de leur brandissage de titans à gauche et à droite, comme un bouclier factice pourrait protéger un gamin de cinq ans. ''mon père est plus fort que le tien!!!'' Morndrizel, une liche pluri millénaire  qui essaye de reconquérir sa ville en se servant des titans. Halewyn ne brandit pas ses pères èa tout vents iel.

    Ce qui amène une réflexion des plus intéressante. Une liche, ca a un phylactère. Et pour qu'elle revienne ainsi, ne serait ce pas plutôt le précieux récipient qui serait convoité? Caché ici dans cette cité? Les prunelles noires pétillantes glissent cependant sur l'ange qui se présente. An oui, enfant des titans et protectrice et blablabla... Par les abysses

    ''Et c'estpar protection que vous comptez mettre une cité àa feu et à sang pour la conquérir avec trentres malheureux sbires? '' Pense t'iel en ayant la décence élémentaire de ne pas faire part de ses soupcons. Manifestement c'est deux là ont besoin d'iel mais sont trop imbues de leur propre vertues pour le reconnaitre. Qu'a cela ne tienne, Halewyn est un démon altruiste. Si ca les fait sortir de cette prison, Lilith et iel, ca sera du tout benef à ses yeux. Peu importe èa qui revient le charnier qui sert de ville et ses habitants rendus à 99% cinglés. Sı régner sur des cadavres est son fantasme, libre è elle.

    Morndrizel, Luviel, bienvenue a Sancta...

    Il y a un changement d'athmosphère qui coupe son introduction. Les Reikois, bordel!!! Sur sa branche, iel succube fait la moue et se détourne. En apparence par bouderie, en fait, iel inspecte les alentours. ŀes Reikois ici c'est comme les rats, on en voit un et on est certain qu'il y en a au moins 5 autres derrière. Celui là, Halewyn le connait de vue et s'est toujours gardée de rester dans son chemin,  il n'annonce jamais des bonnes nouvelles.

    — Je me permets d'interrompre votre rencontre, je me nomme Marshpur, Khashis de la garde reikoise. Je vous salue... Mes dames, je vous prierais de me suivre jusqu'à notre camp afin que nous chercheurs vous auscultent afin de déterminer comment sortir de cette ville maudite !  

    Les deux hérauts de refuser poliement l'invitation, ŀ'ange ayant la gentillesse d'étendre son dôme de protection au dessus d'Halewyn qui tend le bras avec grâce et élégance pour caresser le bel ouvrage , ayant fini son tour d'inspection.

    -Pas de fuite, vous ne pouvez reculer par d'ou vous êtes venues, vous vous retrouverez dos au mur. Il n'est certainement  pas seul... Puis lève le ton pour être audible de tout les auditeurs potentiels, la voix de soupir mlodieuse et agréable comme un carillon printanier.

    Depuis le temps Marshpur, n'as tu pas appris que faire des nouveaux venus des cubes à ragoûts de donnait pas la clef de la sortie mais ne faisait qu'agrémenter ton ordinaire?

    resume:
    PNJ
    PNJ
    Messages : 36
    crédits : 314

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Dim 6 Nov - 15:51
    Suite à l'insulte de Morndrisel, le Khashis était prêt à ordonner l'exécution des trois jeunes femmes, mais il retint son geste lorsque l'ange lança un bouclier de lumière. Protégeant. Piégeant. Les trois femmes étaient à présent encerclées par les Reikois. Le Légionnaire laissa un rictus illuminer son visage après la présentation de Hal, un démon qu'il avait trop peu croisé, mais qu'il reconnut.

    — Le démon travaillant pour l'engeance qui nous a plongé dans cette torpeur. On dirait que nous avons attrapé le gros lot dans nos filets.  Peut-être qu'en te tuant maintenant, tu ne m'empêcheras pas d'atteindre ta cheffe cette fois. Probablement que ça nous permettrait de sortir enfin de cette ville puante.

    Marshpur toisa ensuite Morndrizel. Il comprenait à cet instant que le fait de ne l'avoir encore jamais vu signifiait qu'elle venait d'arriver dans ce monde. Un monde lui de l'empire Reikois, loin de l'espace temps que nous connaissions. Avant de la tuer, il voulait la briser mentalement, lui faire comprendre qu'elle sera coincé ici à jamais. Faire prendre conscience ce que signifie réellement "pour l'éternité". Ainsi, il expliqua brièvement la situation à la Liche.

    — Ahahaha. Vous venez d'entrer dans un monde qui vous dépasse. Bienvenue à Sancta Infinity, comme nous l'avons baptisé. Une ville plongée dans une magie noire des plus étranges où nul ne peut en sortir. Comme nous, vous croupirez ici et dans 200 jours, vous reviendrez à ce point de départ, encore et encore et encore. Chaque année, les morts ressuscitent, perdant un fragment de leur âme et plongeant dans une folie de plus en plus grande. Et ce soir, sera le moment de mourir une première fois. Même ne vous en faites pas, je vais tenter de faire durer le plaisir comme c'est votre première fois héhé.  

    On remarquait chez l'homme un certain plaisir à faire souffrir les autres plus qu'à les tuer. Il a le profil idéal pour superviser le Berceau des Gardiens. A l'instar des tortures que les reikois font encore subir à Zeï. Marshpur leva la main très haut et serra le poing. C'était le signe.

    — Fier soldat Reikois ! Pétez-moi ce mur de lumière ! Exécution !  





    50 soldats reikois sortirent de l'ombre, encerclant le cercle et commençant à l'attaquer. Bientôt la défense commencera à se fissurer. Il n'était pas question pour Marshpur de tuer rapidement ses ennemis, il voulait prendre son pied dans ce chaos. Il voulait détruire le mental des trois jeunes femmes avant de leur ôter la vie. Peut-être aurait-il mieux fallu ne jamais croiser son chemin. Ont-elles seulement une chance s'en sortir ?

    Résumé:

    Vos choix :
    • Tenter Marshpur d'arrêter l'attaque
    • Riposter en donnant tout ce que vous avez. Dans le pire des cas, vous mourrez
    • Trouver une issue de fuite.

    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 123
    crédits : 930

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Lun 7 Nov - 21:04


    L'humanité a connu de nombreux bouleversements depuis la guerre des Titans. Sancta fait malheureusement partie des changements qui ont opéré des suites de la dernière arrivée des Divins dans ce monde. La cité est désormais baignée dans l'obscurité. Les morts se relèvent et pire encore, il semblerait que d'autres entités se terrent parmi les décombres. En pénétrant à l'intérieur de ces murs, prisonnier de cette ville maudite, personne ne peut en réchapper. Des dizaines de reikois nous encerclent, frappant le dôme avec véhémence, les coups d’épées et de haches résonnant comme un glas sinistre. Des bruits de craquements ne nous rassurent point, le bouclier de lumière qui nous entoure va finir par céder. Je me rapproche de mon dôme et pose les deux mains contre la paroi, tentant de renforcer la structure. Mes gardes m’entourent si les choses viennent à dégénérer. Concentrant ma magie vers l’un des points d’impact, je fais en sorte de consolider le dôme. Je tourne ma tête dans la direction de Morndrizel et aperçois le démon effleurer du bout des doigts l’égide de lumière. Avec une voix cristalline, hurlant pour me faire entendre, j’ose croire que le Khashis m’écoute.

    Marshpur, ce que vous faîtes n’est pas le bon choix ! Nous sommes ici pour libérer Sancta ! Si vous souhaitez contribuer à la résurrection de votre monde, apportez-nous votre force contre les entités qui régissent sur la ville ! Ne voyez-vous point que cet acharnement dont vous faites preuve pourrait être bénéfique pour vous ainsi que tous ceux qui sont coincés ici ?

    Je jette un coup d'œil en arrière, vérifiant que Morndrizel et Sampiero soient à l’écoute. Je prends une profonde inspiration et espère me faire entendre malgré le vacarme et la dissonance. Je parle alors dans la tête de la liche et espère qu’elle ne me fermera pas son esprit.

    *Pourquoi ne pas tenter de prendre ce reikois et sa troupe avec nous ? S’il dit vrai et qu’une puissante engeance est devant nous, nous pourrions très bien avoir besoin de lui. Tout ce qu’il cherche, c’est un repos éternel. De plus, tu l’as entendu, le démon chat perché travaille avec l’engeance dans l’obscurité ! La haine aveugle de Marshpur peut nous aider dans sa quête pour éradiquer la menace. Et Sampiero nous guidera jusqu’à cette engeance ! Qu’en penses-tu ?*

    Marshpur. Je crois que nous avons mal commencé. Nous avons les capacités de venir en aide à ce lieu. Tout comme nous aurons besoin de vous pour détruire cette engeance. Comme on le dit, l’ennemi de mon ennemi est mon ami, n’est-il pas ? Et ce démon, si vous dîtes vrai, pourra nous amener jusqu’à la pièce maîtresse.

    Mon regard ambré brille de mille feux, sans crier gare, je casse en millier de morceaux le dôme de lumière. D’abord ce fut un bruit de craquements sur l’ensemble de l’égide et puis, comme un bruit de verre, elle se brise et vole en éclat. Les morceaux disparaissent dans une pluie de lumière, tombant comme de la poudre sur le sol jusqu’à ne plus être visible. Mes fantassins me regardent avec stupeur, ne comprenant pas cette décision.

    Faites-moi confiance, leur murmurai-je.

    [PA] Le début de la croisade (PV Luvïel) Giphy.gif?cid=ecf05e47ohfxww4zoy038zf5b6lbbx2x1ow9cnp5aai70r5p&rid=giphy


    Spoiler:



    VOICE

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum