DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Gerda !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    4 participants
    Aller en bas
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 322
    crédits : 583

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Mar 8 Nov - 0:23
    Ah oui, le démon qui travaille pour l'engeance que les mages noirs ont eux mêmes invoqués. Ces mortels et leur pensée linéaire. Les démons sontla cause et blablabla.... N'avez vous pas encore compris qu'ils ne sontque la manifestation de votre propre esprit malade et tordu? Qu'ils vous poussent èa une prise de conscience? Il est facile de ne voir que ce que l'on veut voir. Pendant la tirade du Reikois, le démon nulleent impressionné change de branche pour s'approcher, pour trouver comment tirer parti de ce mauvais pas de facon à ne pas mourir aujoourd'hui. Iel  est bien arrivé à garder sa flamme allumée sans discontinuer pendant cinq ans...

    En fait, iel démon a un espoir. Pour une fois, iel croit que quelqu'un peut trouver la solution sans tuer personne. þour une fois,peut-être que par l'expérience d'une liche qui clame que la ville lui appartient et d'un ange qui est sensé protéger les gens, pourrait apporter enfin un angle inédit à la chose. Lilith, comme iel, n'a rien demandé.

    Marshpur, ce que vous faîtes n’est pas le bon choix ! Nous sommes ici pour libérer Sancta ! Si vous souhaitez contribuer à la résurrection de votre monde, apportez-nous votre force contre les entités qui régissent sur la ville ! Ne voyez-vous point que cet acharnement dont vous faites preuve pourrait être bénéfique pour vous ainsi que tous ceux qui sont coincés ici ?

    L'empathie de la succube l'avertie de la perfidie de l'ange... Ily a quelque chose qui cloche, qui veut traiter avec lesdogues enragés du Reike? Ce discours l'interrompt net dans le début de son action, parce qu'iel caressait l'esprit du militaire assoifféde sang, cherchant LA faille pour le posséder, la faisant retraiter juste à temps.  Le fanatisme bigot des Shoumeiens frappe encore, brisant autant son allant que ses illusions. Encore une fois, Halewyn se retrouve en porte à faux. En iel même, iel est supposé causer chaos et tourments... Obliger les hommes à se surpasser ou à sombrer dans la folie. Et comme l'esprit de l'engeance dans l'arbre, le dôme se fissure. Halewyn a été sympa, ne les a pas attaquées, était même disposée à les emmener discuter avec Lilith dans l'optique que leur connaissances pourraient aider à briser le sortilège que les mages noirs ont eux-mêmes créés. Et elles choisissent la vulgaire violence comme des mortelles

    En l'air, Halewyn se mit à incanter,murmurant  à toute vitesse dans sa langue gutturale, ses paroles couvertes par leshurlements de l,ange et le fracas des armes.

    Marshpur. Je crois que nous avons mal commencé. Nous avons les capacités de venir en aide à ce lieu. Tout comme nous aurons besoin de vous pour détruire cette engeance. Comme on le dit, l’ennemi de mon ennemi est mon ami, n’est-il pas ? Et ce démon, si vous dîtes vrai, pourra nous amener jusqu’à la pièce maîtresse.

    Au moment ou la barrière tomba, Halewyn finit son incantation pour se téléporter en lieu sûr.


    RESUMÉ:
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Morndrizel
    Morndrizel
    Messages : 89
    crédits : 1023

    Info personnage
    Race: Mort-vivant
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Mar 8 Nov - 5:46
    Comme prévu par l'être non-vivant, Luvïel commença par tenter d'etablir le dialogue, ce pourquoi elle se distinguait des autres religieux du Nouvel Ordre. Morndrizel devait bien avouer que la perspective de voir ses serviteurs dévorer la chair des reikois avant de relever leurs restes à son service avait quelque chose de plaisant, mais elle laissa l'ange agir en premier lieu, redeployant sa colonne de morts tout autour de l'intérieur du dôme créé par elle. Quand elle sentit la voix de l'ange dans sa tête, elle la laissa parler en écoutant attentivement. Si elle était bien d'accord sur le fait qu'elles ne pouvaient se fier au démon, fruit de tout ce que l'humanité avait de pire à offrir et donc de tout ce dont la foi était censé les délivrer, s'allier au reikois lui semblait tout autant improbable. Pour autant, elle ne perdait rien à surenchérir.

    " Si ce que vous dites est vrai, Marshpur, alors celui qui a créé ceci a commis la pire insulte qui soit et doit être châtié en conséquence. Vous souhaitez être libre, nous souhaitons renverser celui ou celle qui vous tient prisonnier... Un arragement est possible. "

    L'imbécile ! Morndrizel se retint de le hurler à voix haute à l'attention de l'ange qui l'accompagnait et qui venait de briser leur ligne de défense. Cette manœuvre était une des plus stupides qu'il lui ait été donné de voir, et maintenant ses serviteurs quoique remplaçables facilement se trouvaient en première ligne. Luvïel lui forçait la main, car maintenant, se defendre en tuant des soldats ferait échouer les négociations. Elle entendit l'ange murmurer, et la liche se demanda si elle faisait confiance à Luvïel. Non, Morndrizel ne faisait confiance qu'à elle-même, et pour autant qu'elle apprécie l'ange, elle trouvait sa façon de faire stupide et utopiste. Certes tout le monde poivait être sauvé, et Morndrizel en convenait, mais mieux valait éviter de tenter de sauver ceux qui tentent de vous tuer. Mais maintenant, elle n'avait d'autre choix que d'aller dans son sens, ses morts ne formeraient qu'un mur de viande difficile à franchir.

    Pour ne rien arranger, le démon disparut, mais Morndrizel ne savait dire si elle en était énervée ou soulagée pour le moment. Il ne faisait que confirmer les dires du reikois sur son allégeance, à vrai dire.

    " Dites-moi, Khashis, combien de fois êtes-vous passé de vie à trépas au juste ? Pensez-vous que vous en prendre à nous, qui pouvons faire en sorte que ce cauchemar cesse, va changer quoi que ce soit a votre condition ? Et combien de soldats de votre unité qui sont sous votre responsabilité seriez-vous prêt à sacrifier pour étancher votre soif de sang ? "

    L'atmosphère avait changé avec les paroles de la liche millénaire, et même Luvïel pourrait le sentir. Morndrizel semblait captivante, envoûtante, hypnotisante... Ses mots s'ecoulaient de ses lèvres comme un doux baume chargé de sa magie de séduction à l'encontre du reikois. Un guerrier si assoiffé de sang ne pouvait décemment pas être un érudit capable de s'y soustraire. Morndrizel n'avait pas peur de mourir, pas peur des menaces en tout genre, mais elle souhaitait preserver son amie et ses hommes d'un tel sort.

    " Je comprends ce que vous ressentez, pour l'avoir moi-même vécu hors de cette cité, mourir et revenir, encore et encore... Nous avons tout à y gagner à collaborer plutôt qu'à nous evertuer à perpétuer ce cycle sans fin. Vous n'êtes pas pris au piège, Marshpur, pas cette fois. "

    Elle jeta un regard en coin à Luvïel. Malgré la situation, elle restait d'un calme olympien car nulle peur ne s'installait dans son cœur. Faisant un tour de l'assemblée à laquelle elle s'adressait, elle conclut.

    " Dans 200 jours, vous ne reviendrez pas à la vie... Car dans 200 jours, avec notre aide, vous aurez retrouvé vos foyers, vos familles, et votre Empire. "

    La nostalgie, le mal du pays, le manque des êtres chers, étaient autant d'emotions parmi les plus fortes dans le cœur des Hommes, et Morndrizel n'avait aucun scrupule a tirer sur cette corde. D'autant plus qu'elle était certaine de parvenir à ses fins et de reprendre sa cité bien avant ce moment.
    Résumé :
    PNJ
    PNJ
    Messages : 36
    crédits : 314

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Dim 13 Nov - 10:41




    Le mal est partout. Y a -t-il un camp de gentil, de méchant ? Non. Le mal est partout et le plus fort domine aujourd'hui Sancta. Par quel maléfice sommes-nous coincés dans cette ville ? Est-ce la cause du démon ? D'une autre magie ? De la haine perpétuelle ? Luvïel, l'ange qui accompagné Morndrizel et Halewyn pensait que l'amour, le pardon, le "faire confiance" serait la clé. Peut-être avait-elle raison ? Peut-être se fourvoyait-elle ? Bien qu'elle eût les meilleures attentions. Le corps de l'ange pourrissait à côté de celui de Morndrizel. L'issue ne leur fut pas favorable. Halewyn n'avait pas pris la peine de les ensevelir. De respecter leur dépouille. Elle n'en n'avait que faire. Mais elle n'avait non plus pas cherché à sortir d'ici. Car elle savait qu'en attendant, en survivant. Morndrisel et Luviël reviendraient à la vie.

    Tout s'était passé si vite. Dès que Luviël avait fait sauter sa défense. Des enchanteurs maitrisant le feu brulèrent les Morts Vivant de la Liche ce qui l'a perturba. N'appréciant pas qu'on est gratté à la surface de sa tête, le Légionnaire reikois trancha la tête en un instant de Morndrizel sous le regard stupéfait et effrayé de Luvïel. La vitesse du soldat était impressionnante, bien que sa carrure soit imposante. Elle n'avait pas eu le temps de soupirer. L'ange se tenait à genou, le poids de la mort de son amie sur les épaules. Le reikois s'approcha d'elle et relevait son menton avec la lame ensanglantée de son amie.

    — Tu te demandes pourquoi ? Pourquoi je ne collabore pas avec vous pour sortir d'ici ? Simplement parce que vous n'êtes rien pour moi ! Vous n'êtes que des insectes inutiles servant à être écrasés pour laisser la domination reikoise prendre le dessus. Pour sortir d'ici, la solution est simple, tout détruire. Détruire Sancta et ce qu'elle représente. Ce sont vos déités qui nous ont enfermé. Ils nous ont enfermé pour vers de Sancta notre prison. Mais nous en ferons notre temple. Et vous, vous ressusciterez encore et encore pour subir notre châtiment encore et encore.

    Le soldat Reikois de sa lame trancha une épaule de l'ange avec sa hache, le dessus de son vêtement tomba en lambeau laissant apparaitre sa poitrine bondissante.

    — Soldats ! Cet ange nous a ouvert son corps ! Faisons-lui honneur et amusez-vous de sa chaire !  

    Par derrière, une chaine attrapa Luvïel par le cou. Ses ailes lui fut arrachée. Et son corps offert aux pulsions reikoises. Hal, pour une raison que nous ignorons encore, plongea luvïel dans une illusion afin que son esprit ne garde pas les séquelles de sa mort lente, douloureuse.  Marshpur et ses soldats étaient bien trop puissants. Nos hérauts, eux, n'étaient pas préparés à l'horreur qui les attendait à Sancta. Peut-être devraient-ils apprendre à se connaitre d'avantage. Peut-être devraient-ils collaborer. Connaitre les faiblesses des ennemis. Peut-être que Lillith était la clé. Peut-être que non.

    L'année passait et Luvïel et Morndrizel arrivèrent à l'entrée de Sancta. Un corbeau sombre comme les ténèbres se posa sur le grillage mécanique. Il croissait en regardant de ses yeux lumineux les deux jeunes femmes et les fantassins comme s'il les suppliait de venir les aider. La magie qui recouvrait la ville était imperceptible, même pour une magie de senseur niveau 3. Par contre, nous pouvions percevoir un ressenti. Un ressenti nous invitant à rebrousser chemin, une peur a l'idée de pénétrer la ville. Cette peur, les fantassins la ressentaient et hésitèrent à engendrer le pas. Morndrizel et Luvîel doivent à présent prendre la décision d'entrer ou de rebrousser chemin. Si elles entrent, Morndrizel pourra remarquer que les bâtiments et les végétations sont différentes de plusieurs années. À ce stade, aucune des deux ne pourra se rendre compte qu'elles sont dans une boucle, ni que le temps avance plus vite au sein de cette ville, jusqu'à se réinitialiser pour les vivants.

    Luvïel et Morndrizel se souvenaient de la mort de cette dernière. Luvïel n'avait comme dernier souvenir que la chaine entourant son cou.

    Résumé:

    Vos choix :
    • Une discussion s'impose avant d'entreprendre un nouveau chemin.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Morndrizel
    Morndrizel
    Messages : 89
    crédits : 1023

    Info personnage
    Race: Mort-vivant
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Dim 13 Nov - 12:27
    La mort, Morndrizel l'avait par de nombreuses fois connue. D'abord aux mains de son maître X'o-Rath, tuée et ressuscitée de nombreuses fois pour être brisée et pouvoir être reforgée. Elle n'en voulait pas à son ténébreux seigneur, elle avait compris que dans chaque mort se trouvait un enseignement dont il lui faudrait tirer parti par la suite. Elle n'avait aucune raison de craindre la mort, elle qui en était l'incarnation mise en chairs. Et puis, il y avait ses longs sommeils, où elle frôlait cet état de calme final. Aussi, quand elle revint à la vie à l'entrée de Sancta, l'expérience ne lui semblait pas plus inconnue que d'habitude et elle n'eut besoin d'aucun temps pour s'acclimater à son retour.

    Elle fut cependant surprise de ce retour, en cela que si elle avait bien conscience d'être morte, ni elle-même ni son seigneur n'étaient à l'origine de son retour. Le reikois avait sonc dit vrai, ce qui signifiait... Qu'il allait revenir lui aussi. Et cette fois, on ne la prendrait pas au dépourvu, sa cité était aux mains de l'ennemi et elle allait déployer toute sa puissance à les déloger. Mais avant toute chose, elle avait une chose à faire. Luvïel avec son altruisme et sa volonté d'éducation avait baissé sa garde, une stupidité immense, mais pour autant, ce ne fut pas pour la réprimander que la liche s'approchait d'elle tandis qu'elle semblait avoir plus de mal à s'en remettre. Elle avait connu ça, pas l'ange. Elle lui prit le visage entre ses mains froides mais rassurantes, son regard améthyste sur elle alors qu'elle l'obligeait à la regarder.

    " Ca va aller, tu es de retour Luvïel... Je sais que c'est perturbant, respire, calme-toi, concentre-toi sur moi... "

    La liche continuerait de l'aider aussi longtemps que necessaire pour qu'elle finisse par se calmer, avant de finalement la lâcher.

    " Il va falloir que tu apprennes à distinguer ceux avec qui nous ne pouvons raisonner. Mais ils n'ont pas menti au moins, nous sommes de retour. Ce qui veut dire que eux aussi. "

    Cette fois pas question pour la liche de s'entourer de simples morts-vivants. Elle serait prête. De nouveau dans le charnier des vestiges de la guerre de Sancta, elle releva une cinquantaine de morts-vivants. Une veritable armée silencieuse. Mais elle ne s'arreta pas là, son visage comme ses doigts se crispant sous un visible effort mental, elle fit exploser les cadavres, manipulant plutôt les esquilles d'os que la chair et le sang, les rearrangeant et leur redonnant une forme. Des corps faits d'ossements commencèrent à se former, cinq gardes aux os durcis par la magie de la liche, maniant d'inquiétants sabres osseux du bout de leurs quatre bras. Plus grands qu'elle, leur posture assurée dénotant d'une relative agilité, l'escouade se réunit autour de leur maîtresse. Elle se tourna alors vers l'ange de nouveau.

    " De quoi nous couvrir et résister aux flammes. Je vais aussi ranimer quelques loups pour faire diversion. "

    Elle s'approcha, posa une main sur l'epaule de son alliée. Même si ni son corps ni son visage n'exprimaient de chaleur, elle se plaçait en pilier pour que Luvïel puisse se raccrocher.

    " Laisse la culpabilité à celle qui est morte. Crois-moi, je n'ai pas traversé les millénaires en traînant mes remords. "

    Ses gardes d'ossements silencieux, elle reporta son regard vers la ville, pensive.

    " Que fait-on pour le démon, s'il revient ? L'ennemi de mon ennemi est mon ami, disais-tu, et celui-là était clairement ennemi des reikois... "

    Morndrizel lui ferait néanmoins payer sa fuite si elle le retrouvait. Elle n'aurait plus la moindre patience pour ses petits jeux et ses tournures énigmatiques.
    Résumé :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 123
    crédits : 930

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Dim 13 Nov - 13:25
    Noir. Une longue inspiration et le retour à la lumière. J’ouvre de nouveau les yeux et contemple Morndrizel et ma petite unité de soldats. Les fantassins sont sous le choc, tout comme je le suis. La liche qui me fait face est bien entière, sa tête toujours sur ses épaules. Je n’ai pas de mots. Mon cœur est meurtri, une grande culpabilité s’empare de mon être et je me sens dans un état second. Je ne me rappelle que des chaînes et puis, plus rien. Mon corps tremble d’effroi. Morndrizel approche ses mains, plaquant sa peau froide contre mes joues mouillées. Ah. J’ai si mal. J’ai déjà ressenti ce qu’était la mort jusqu’à ce que je la vive réellement. C’est pire. Bien pire.

    La liche trouve des mots, elle qui connaît la mort et la côtoie chaque jour, mon cœur se serre. Elle a raison, ils vont revenir. Ces salauds savent que nous sommes ici, ils l’ont dit que nous finissons par revenir, revivre ces instants encore, et encore, et encore … Je ne souhaite pas connaître la mort une deuxième fois, je ne veux pas me rappeler, je ne veux pas y croire. Je me relève comme si cet événement datait d’hier, pourtant plusieurs jours se sont écoulés. Plusieurs mois peut-être ? Et Anna ? Et Elsa ? Est-ce qu’ils nous ont oubliés ? Est-on déclaré mort car nous sommes enfermés ici ? Je suis triste et en colère. J’ai cru faire confiance, j’ai cru bien faire pour au final avoir creuser notre propre tombe.

    Je m’en veux.

    Tandis que des morts-vivants se relèvent par dizaine, je sèche d’un revers de main mon visage humide. Plus de sourire. Il n’y a que l’horreur de la situation et l’appréhension du malheur. Il n’y a pas de temps à perdre, nous devons agir vite. Je ne referai plus la même erreur. Le Reike n’a rien de bon, les reikois sont des impurs et ne méritent rien de moins qu’un châtiment. Il n’y a donc aucune parole, aucun mots qui pourraient traverser et toucher l’esprit de ces sans-coeurs.

    - J'opte pour les prendre par surprise. Nous ne les laisserons pas en vie. Si nous reprenons Sancta, mieux vaut se débarrasser de ces immondices. De tels êtres sont dépourvus d’humanité.

    Je prends ma claymore à deux mains et déploie une lumière tangible tout autour de la lame. Je ne baisserai plus ma garde. Par précaution, j’utilise ma senseur magique afin de détecter s’il y aurait des pièges à proximité. Mon groupe se rapproche de nous. Peut-être ont-ils en travers de la gorge ce qu’il s’est passé juste avant leur mort ? Car nous sommes revenus avec les souvenirs de ce désastre.

    Résumé:



    VOICE

    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 322
    crédits : 583

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Dim 13 Nov - 13:56
    Plus haut, bien à l'abrit dans un arbre, caché dans le feuillage entre deux de ses congénères, un corbeau regarde cette scène d'un air blasé. N'ont elles pas retenue la leçon? Les muscles ne les sortiront pas d'ici.

    D'ailleurs, pourquoi est t'iel revenu en ces lieux dangereux aujourd'hui déjà? Elles ont voulu le duper l'année d'avant, elles le voudront assurément cette année... Et celle d'ensuite et celle d'après. Iel n'a vraiment pas envie de ce coltiner le dogue enragé qui est sur ses basques depuis l'année dernière, rendant sa vie proprement impossible. Déjà que ce n'est pas réellement la joie dans cette ville putride. Ah,si iel pouvait avoir la puissance d'un Ifrit! Iel pourrait tout cramer à chaque année, pour avoir la paix les 365 jours suivants. Tant qu'à être prise ici pour l'éternité... Aussi bien travailler son coté maléfique et destructeur non? Un démon a bien le droit de rêver après tout.

    Les corbeaux regardent les bipèdes en bas, qui prennent le temps d'invoquer, d'affiner et de ... vouloir tendre une embuscade au chien enragé? Heum... Le corbeau tourne la tête de coté,lancant un crôassement interrogatif. Les Reikois vont arriver d'un instant à l'autre. Fuyez pauvres folles!!!!

    D'ailleurs, quelque chose alerte un autre corbeau un peu plus loin, qui prend ses ailes à son cou, imité par les autres corbeaux et par Halewyn, tournoyant dans les cieux un moment avant de se poser un bon cent mètres plus loin. Ce n'est pas mu par quelconque esprit de revanche ou autre, c'est du plus pur pragmatisme. Elles sont manifestement dans le même état d'esprit et iel a vu plus que son content d'être déchiquetés ici, nul besoin d'être aux premières loges, iel reviendra plus tard quand les Reikois seront partis.

    Et les deux hérauts de l'ordre? Qui sait, peut-être l'année prochaine? Elles savent son nom, elles l'invoqueront bien quand elles se seront adoucies.


    RESUMÉ:
    PNJ
    PNJ
    Messages : 36
    crédits : 314

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Dim 13 Nov - 18:12
    La vengeance. Tel un plat qui se mange froid, la vengeance n'a nul besoin d'être réchauffé pour être savouré. Pourtant, celle-ci laisse toujours un goût amer dans le fond de la gorge.  Et jamais, nous n'en sommes complètement rassasiés.  Mais la vengeance, aujourd'hui sonnait comme une évidence pour Luvïel et Morndrizel.  Elle est chose qui doit être accomplie. Attendant vaillamment les soldats reikois, elles étaient cette-fois prêtes à en découdre. Mais les reikois n'arrivaient pas. Peut-être étaient-ils occupés ailleurs ? Peut-être avaient-ils vu l'armée de Morndrizel et avaient jugé qu'il était bon de ne pas mourir une énième fois ? Nul ne le sait vraiment.

    Soudain une explosion jailli quelques pas au Nord envoyant dans le ciel un puissant rayon de lumière bleu avant de s'estomper. Le bruit fit fuir les oiseaux et le calme revenait sous les coassements des volatiles. Lorsque le calme revint, à la disparition du rayon, Morndrizel et Luvïel avait le choix, décider de s'en approcher ou au contraire de s'en écarter. Au vu de la puissance du rayon, c'était une magie P4 de lumière ou de tonerre. Il était difficile de distinguer avec précision cette source de magie. Peut-être était Seagan ?

    Venant de l'épaisse forêt, un homme fit son apparition.



    Il était vêtu tout de sombre et des symboles divinistes et cultistes ornaient son attirail. Méfiant, il invoqua discrètement des runes dans son dos et posa sa main gauche sur le pommeau de son arme.

    — Que les titans m'en soient témoins, de nouveaux visages. C'est X'o-Rath qui vous envoi ? Je sens sa présence.  

    Nul ne s'attendait à cette intervention. Qui était ce mystérieux personnage ? Allié ou ennemi ? Il s'était approché malgré la menace des Morts Vivants. Son pas était agile et léger comme celui des assassins.

    Résumé:

    Vos choix :
    • Tuer cet homme
    • Lui parler pour répondre à des questions
    • L'ignorer et partir en route vers la lumière
    • L'ignorer et dans la direction opposée à la lumière.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 123
    crédits : 930

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Jeu 17 Nov - 9:13
    Au moment où je termine ma phrase, on entend un bruit assourdissant puis une lumière vive et bleutée se diriger dans le ciel, puis disparaître. Mes yeux ambrés regardent Morndrizel, mon visage est grave et je ne saurai dire si nous devons fuir ou nous y diriger. Un bruit de branchages m'interpelle non loin de notre position et un homme, d’une imposante stature, se rapproche. Son accoutrement est orné de symboles que je reconnais sans mal, néanmoins je reste méfiant. Avec les événements qui se sont passés, j’ai du mal à vouloir me rapprocher de l’inconnu. Désormais, je ferai plus attention et je préfère garder ma claymore en main, baignée de lumière. J’ai cru comprendre que convaincre des reikois ne serviraient à rien et peut-être que cet homme en est un. Et si c’était un chasseur arborant les symboles de ses victimes pour les utiliser comme trophée ? J’utilise ma senseur magique pour découvrir la signature de l’homme. Aryan et Sans-Nom me l’ont bien fait comprendre : “Ne te fie pas à la couverture d’un livre”.

    Halte là ! Qui que vous soyez, déclinez votre identité !

    Mes hommes m’encerclent et se mettent entre moi et l’étranger aux runes. Cela dit, rien ne nous garantit que les reikois ne tarderont pas à revenir et nous ne pouvons rester ici plus longtemps. Peu importe qui est cet homme, notre meilleure option reste de nous écarter de cet endroit maudit. Mon dos droit, mes épaules dressées, tenant fermement ma claymore, je reste sur le qui-vive.

    Dame Morndrizel, que direz-vous de nous diriger vers l’étrange lumière ? Nous pourrions tenter de voir ce qu’il s’y passe, qu’en dîtes-vous ? D’ailleurs, nous n’avons pas encore rencontré de nouveau le démon de l’autre fois, pensez-vous qu’il se manifestera ?

    Le temps presse et je suis inquiète, quand mes yeux croisent ceux de la liche, je revois sa tête tranchée et roulée sur le sol, son corps tombant raide sur le sol. Je n’ai pas envie de la perdre, pas encore. D’autant que je considère que ce qu’il s’est passé est de ma faute et que je souhaite me faire pardonner. Désormais, elle se tient de nouveau devant moi et sait ce qu'apporte la non-vie. L’avoir vécu me paralyse intérieurement, j’ai envie de vomir. Seulement, il faut avancer et rien n’est plus précieux que la vie.

    Nous devons trouver un moyen de sortir d’ici. Vous là, l’étranger ! Je ne vous oublie pas. Quels sont les renseignements que vous pouvez nous donner sur la zone ?

    Ma petite unité nous protège et attend la moindre instruction. Si dame Morndrizel demande à ce que nous quittions cet endroit, nous le ferons sans sourciller. Dans tous les cas, je reste méfiante et exige une réponse de l’homme arborant des symboles de toute part.

    résumé:



    VOICE

    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Morndrizel
    Morndrizel
    Messages : 89
    crédits : 1023

    Info personnage
    Race: Mort-vivant
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Ven 18 Nov - 14:17
    " Tu grandis, Luvïel, et tu as bien raison. Tous ne son malheureusement pas dotés de la capacité à penser et à raisonner, et certains ne pourront jamais voir leur erreur en face, celle de ne pas embrasser la voie de ceux qui les ont faits. Parfois, la parole seule ne peut suffire, et même si moi aussi j'aurais préféré que cette voie ouvre toutes les portes, j'ai malheureusement fini par comprendre au fil des millénaires que certains ne peuvent comprendre que par les armes. "

    La liche, attentive aux réactions de son amie du Nouvel Ordre suite à sa violente resurrection pour s'assurer qu'elle ne plonge pas de nouveau dans la folie, fut interrompue par l'arrivée d'un nouveau pion sur l'échiquier. Les reikois devaient attendre de l'autre côté, plus loin sur la route menant au coeur de Sancta, celui-ci en tout cas venait de la direction opposée. Morndrizel regarda l'homme approcher, son regard aussi froid et acéré qu'une esquille de glace. Un inconnu qui n'arborait aucun blason de dragon sur son pourpoint, mais au lieu de cela, des insignes de la foi. Seulement, Morndrizel restait méfiante, car rares étaient ceux avant la fondation du Nouvel Ordre à avoir voulu concilier les deux religions. Il parlait pourtant comme un homme de foi, ses expressions le trahissaient. L'ange à côté de l'être plurimillénaire se crispa, elle aussi était sur ses gardes, et après lui avoir sommé de se stopper, elle prit un instant pour s'adresser à la servante des Gardiens.

    " Le démon nous a abandonnés, qu'il revienne ou non ne tient qu'à lui, nous ne pouvons pas nous y fier. Nous aviserons en temps voulu ma chère. En ce moment, c'est d'informations dont nous manquons cruellement, et une guerre peut se gagner avant même d'avoir commencé si les bonnes informations sont en tes mains. "

    Droite et fière, elle se tourna vers l'inconnu, ses mains en évidence - mais cela n'avait que peu de valeur venant d'une maîtresse en magie noire - et l'expression calme.

    " Si vous pouvez sentir l'aura de mon maître, alors vous devez être un homme de foi. Je suis Morndrizel, héraut de X'o-Rath et Sa première oratrice, et Luvïel, création et lumière des Titans, m'accompagne. Sancta n'est plus celle que j'ai quitté il y a de cela à peine deux mois, et il semble que l'ordre établi par le Titan de la Mort ait été perturbé. Des chiens reikois courent dans ses rues alors qu'une puissante magie temporelle est à l'œuvre. Par les divins, que s'est-il passé ici ? "

    Les imposants gardes squelettes restaient immobiles, leurs quatre épées d'os dans leurs mains et prêtes à l'emploi, mais sans se montrer menaçants. Ami ou ennemi, l'étranger allait avoir l'occasion de le prouver. La liche se sentait bien plus apte à converser avec un possible croyant qu'avec un chien reikois et sa bande de primates. S'il avait voulu s'en prendre à elles, après tout, ce serait sans doute déjà fait.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 322
    crédits : 583

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Sam 19 Nov - 1:09
    Le pilier de lumière effraie les corbeaux qui s'envolent tous en même temps. Tous sauf un qui se recroqueville sur lui-même, la tête dans l'aile et reste immobile, protégeant ses yeux de rubis du mieux qu'il peut. Ca fait mal aux rétines ca!!!! Quoiqu'il en soit, Halewyn se félicite d'avoir une armure de plumes d'ébènes pour protéger son derme hypersensible. Saleté...

    Pendant bien une minute ou deux, iel ne bouge pas, la tête bien cachée dans les ténèbres les yeux rubis du volatile pleurant à chaudes larmes, milles points lumineux dansant devant ses yeux. Pendant un instant, même, iel pense en devenir aveugle ce qui, avouons le, serait une perte immense pour les mortels. Aussi, dans la touffeur duveteuse de sa protection de fortune, iel n'entend pas trop bien ce qui se passe de prime abord... Ne reprenant contenance et vie que quand ca s'agite en bas... Aussi de facon totu à fait fortuite et salutaire pour le groupe en bas, n'entend t'iel pas la remontrance de la liche sur son inconstance...  

    Prudent, il écarte l'aile, pour voir si le danger est passé, avant de risquer un oeil prudent hors de sa cachette, se préparant à fuir les problèmes potentiels. Les colonnes lumineuses de ce type sont, à sa connaissance, complètement inédit. Le fait qu'il soit au nord lui donne fortement envie de fuir du plus loin qu'iel peut vers l'ouest. Du moins, jusqu'à ce qu'il voit les deux demoiselles interpeller quelqu'un à la limite de son champ de vision. Tournant la tête de coté, il trotte discrètement sur sa branche juste assez pour  avoir un visuel.

    Ah... lui...

    Morndread. Mais qu'est ce qui l'amène ici, lui? Ce chevalier de ces deux...

    Il est, peut-être, un des derniers mortels encore jamais morts ne serais-ce qu'une fois dans cette cité. Et entre l'armure et la prudence du mortel, parfaitement perceptible...

    — Que les titans m'en soient témoins, de nouveaux visages. C'est X'o-Rath qui vous envoi ? Je sens sa présence.  

    Il y a un décalage, infime mais là qui fait ébourriffer les plumes du corbeau sans qu'il ne bouge d'un poil... Danger... Enfin... Il sonne terriblement faux. L'instinct de survie de Hale lui dicte que pris 'entre la colonne de lumière de l'autre coté et cet individu, l'Ange, La liche et les mortelles sont encore en plus mauvaise posture que précédemment avec ce gros dogue enragé du Reike.

    Discrètement, le corbeau retourne se blottir tout contre le tronc de l'arbre, pressentant du vilain.

    RESUMÉ:
    PNJ
    PNJ
    Messages : 36
    crédits : 314

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Dim 27 Nov - 9:29
    Tous étaient sur leur garde ; Rien de plus normal lorsque l'on était piégé dans cet enfer. L'angle semblait plus atteint que la liche et plus sur la défensive. Pourtant, ses réactions étaient trop spontanées selon le mystérieux individu. Elle n'était sans doute pas la meneuse du groupe, pensa-t-il. La liche, elle, semblait plus posée, plus réfléchie. C'est donc vers elle qu'il se tourna pour se présenter.  

    — Je me nomme Galadriel Sombrage. Je suis ou j'étais un paladin au service de l'Ordre avant d'être coincé ici. En termes de race, je ne suis qu'un homme. Un homme qui a survécu pendant 6 ans dans cet enfer sans jamais trouver trépas.   

    Il toisa l'ange du coin de l'œil.

    — Lorsque je mourrai, ce sera après avoir accompli ma mission. Et quand je mourrai, je rejoindrai les Gardiens. Pour ce faire, j'ai plutôt opté pour la prudence. La lueur que vous venez d'entrapercevoir, est en réalité la naissance d'un pilier. Chaque année, il se régénère là, mais ne meurt pas et n'est pas affecté par la boucle temporelle. Cela signifie qu'aujourd'hui, ils sont au nombre de six. Ce sont les six piliers qui retiennent ce dôme. Plus le temps passe, plus vous mourrez, au plus les chances de sortir d'ici seront difficiles. J'ai établi une théorie, qui ne reste qu'une théorie, car impossible à tester. Je crois que leur cendre ait été mélangée à de la poussière de Chronotium. Ce qui en soi devrait être impossible puisque jamais personne n'en a vu. À moins qu'une personne ait tenté de la reproduire, nous plongeant dans ce cercle infernal. Pour l'identité de cette personne, je ne la connais pas. Cependant, je pense que détruire ses piliers semblent être impossibles, car ils sont d'un niveau plus élevé que le khashis Marshpur, devenu fou en succombant plusieurs fois face à cet ennemi. Je ne sais pas si vous avez déjà pu le rencontrer ? L'idéal serait de joindre nos forces tous ensemble, mais je doute que Lillith et Marshpur collaborent un jour. Enfin, deux nouvelles forces sont présentes. Nous sommes désormais cinq ! N'est-ce pas maitre Samperio ?  

    Galadriel avait survécu six ans sans jamais succomber. On sait que peu de chose sur ses pouvoirs, mais nous pouvons sans grand mal imaginer des pouvoirs en infiltration. Sens augmenté ? Senteur magique ? Capacité de dissimulation ? Qui sait ? Une chose est sûre, il avait réussi à sentir la présence de toutes les personnes autour de lui.

    — Peut-être arriverons-nous à convaincre, au moins Lillith à se joindre à nous... Qu'en dites-vous. Elle a pris demeure dans les cryptes. 

    Résumé:

    Vos choix :
    • refuser de croire Galadriel
    • Lui faire confiance et suivre son plan
    • Lui faire confiance mais proposer un autre plan
    • L'ignorer et aller dans la direction opposée à la lumière.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Morndrizel
    Morndrizel
    Messages : 89
    crédits : 1023

    Info personnage
    Race: Mort-vivant
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Dim 27 Nov - 18:38
    " Votre présence est une bénédiction des Gardiens et des Titans, Galadriel, et je les remercie de faire croiser nos routes, en tant que personnes de foi. "

    Morndrizel, calme comme à son habitude, analysa rapidement les dires de l'étranger. Outre son nom qui ne lui disait pas grand chose, il avait été un soldat de l'Ordre et sans doute un bon guerrier s'il n'avait réellement jamais été tué. Soit ça, soit il était simplement habile et doté de capacités à se cacher, mais la probabilité qu'il n'ait jamais été tué s'il n'avait fait que fuir était mince. Tôt ou tard il serait tombé sur plus malin que lui et serait mort. Il était en tout cas un allié de choix, et un qui ne semblait pas avoir succombé à la folie. Quant à son explication, son histoire de pilier, la liche millénaire comprit qu'il parlait plutôt d'êtres que d'objets. S'il doutait d'être capable de les abattre, il voulait surement dire qu'il ne pourrait y arriver seul, le contraire voulant signifier qu'elle et Luvïel resteraient piégées ici éternellement, ce qui n'était pas une option. L'alliance semblait donc évidente entre Galadriel et le groupe du Nouvel Ordre. A l'anonce du nom du reikois, Morndrizel eut un léger tic d'agacement, au niveau de sa lèvre. Heureusement le jugement de Galadriel sur son compte semblait être le même que celui de la liche : il était fou, et ne cherchait pas à négocier.

    " Le khashis n'est qu'un chien fou. Il possède beaucoup d'hommes et a un pouvoir certain, mais il ne semble posséder aucune finesse et repose tout sur sa propre force. Dans une situation si sombre, c'est d'alliés dont nous avons tous besoin, comme vous le dites vous-même, et nous serons ravies de vous prêter notre concours pour nous débarrasser de ces piliers et rendre la ville à son légitime propriétaire. "

    Elle tourna le regard vers Luvïel. Elle avait fait confiance à l'ange précédemment, aussi elle espérait que cette fois elle lui accorde la sienne sans rechigner. S'allier avec un shoumeien était la meilleure solution, d'autant qu'il semblait posséder des connaissances poussées sur leur environnement. La suite de ses explications posèrent cependant plus de questions qu'elles n'en résolvèrent. Lilith, ce nom revenait de nouveau, cette fois de la bouche de cet homme et non de celle de Marshpur, et il intriguait Morndrizel. Elle n'avait jamais entendu parler de cette créature auparavant, alors qu'elle dirigeait la cité, mais le fait que le reikois avait semblé ne pas la porter dans son cœur la confortait dans l'idée qu'elle n'était pas nécessairement une ennemie, du moins pas pour le moment. L'évocation du nom de l'autre démon, en revanche, irrita un peu plus la liche. Evidemment, il devait être quelque part ici, encore à se rire d'elles en attendant de les voir mourir sans doute. Détestable créature. La simple idée de faire équipe avec lui la dégoûtait, mais Morndrizel était également une créature trainant quelques millénaires de sagesse, assez pour savoir où étaient ses intérêts.

    " J'ignore qui est Lilith, mais à la fois le démon Sampiero, Marshpur, et vous l'avez évoqué. Pourriez vous nous éclairer sur sa condition ? "

    Morndrizel souhaitait amasser autant d'informations que possible sur ce qui l'entourait avant de décider quoi que ce soit. Cependant, elle sourit à la proposition du soldat.

    " Les cryptes ! Quel plaisant endroit, il y a là bas quantité de... matière, pour renforcer mes troupes. Si vous pensez qu'une alliance avec cette Lilith est possible, nous pouvons peut-être essayer ceci. Qu'en dis-tu, Luvïel ? Pour ce qui est du démon Sampiero, nous l'avons également rencontré. S'il est bien ici comme vous le sous-entendez, alors ce serait peut-être le bon moment pour lui de se montrer, puisque nous parlons de forger des alliances de circonstances. "

    Pour ce qui était de la suite, une fois Sancta reprise, Morndrizel ne garantissait rien.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Luvïel
    Luvïel
    Messages : 123
    crédits : 930

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t118-luviel-ange-gardien-terminehttps://www.rp-cendres.com/t125-luviel-friends-foehttps://www.rp-cendres.com/t126-luviel-chronologie
  • Dim 27 Nov - 20:26
    Ainsi, la parole de l’étranger se dirige plutôt vers Morndrizel, se présentant au nom de Galadriel. Il est donc un membre de l’Ordre, vivant depuis quelques années au sein de cet environnement. Je suis déçue qu’il ne se soit pas adressé à moi en premier, préférant jeter son regard sur la liche, bien plus sage que je ne le suis. Silencieuse. Voilà le mot qui me caractérise pendant qu’il élucubre son récit et ses idées quant aux évènements liés au faisceau de lumière bleutée. Mon cœur se serre à l’idée que j’aurai pu encore faire un faux pas, emmenant encore mes hommes à un trépas certain. Ou bien, peut-être se joue-t-il de nous ? Morndrizel semble très enclin à son apparition, comme si elle était prête à lui tendre les bras, grands ouverts. Je doute, beaucoup. Je ne sais pas sur quel pied danser et je sens mon être rempli de rage et de colère contre moi-même. Ils évoquent tous deux le reikois, Marshpur et un autre nom, celui de Lilith. J’ai un rire nerveux rien qu’en songeant à ce qu’a pu faire le reikois avant notre mort, toute cette violence. Et ce trou noir après le claquement des chaînes.

    Morndrizel se tourne vers moi, souhaitant que l’étranger viennent à nos côtés pour trouver un moyen de briser le cycle temporel régi au sein de Sancta. Se lier à Lilith ainsi qu’à Sampiero nous permettrait d’avoir des êtres puissants dans cette quête. Cela ne m’enchante guère, pourtant, je comprends l’urgence de la situation et ne peux qu'acquiescer. La liche est ravie de se trouver du côté d’une crypte, un endroit sinistre mais ô combien utile pour la morte-vivante ressuscitant les corps des défunts. A dire vrai, j’ai la nette sensation que le Destin de Sancta m’échappe. Les décisions que j’entreprends n’ont pas été judicieuses jusqu’à présent et peut-être valait il mieux que je laisse la liche prendre les devants. Dans tous les cas, au moindre faux pas, nous savons ce qu’il adviendra.

    Quel enfer, murmurais-je à voix basse.

    Je n’ai pas envie d’abandonner, ni de baisser les armes, bien que la compagnie de l’homme à l’imposante carrure puisse rassurer la liche. Cet endroit me donne le cafard et la nausée, je ressens la peur de mes hommes qui ne s’attendaient certainement pas à vivre un tel carnage. Je songe à ces piliers de lumière et à l’hypothèse de Galadriel. Par simple curiosité, j’aimerais connaître et voir la naissance de ces étranges phénomènes. La magie employée dépasse l’entendement, à entendre l’ancien paladin de l’Ordre. J’allais devoir ravaler ma langue et faire une confiance aveugle à des entités haïent des titans. Aryan me l’a pourtant bien expliqué. Tss. C’est si facile à dire pour lui qui n’a aucune foi, lui qui n’a connu rien d’autre qu’une vie amère. Pourtant, il a peut-être raison. Je devrai apprendre à vivre par moi-même, sans suivre le diktat de mes Pères. Les démons, bien qu’ils soient les ennemis des Titans, demeurent des êtres remplis d’une magie puissante.

    Reste sereine, Luvïel. Respire.

    Sampiero est dans les parages, il guette et ne tardera certainement pas à apparaître. Ainsi, il se cache de Morndrizel et moi-même, attendant certainement un moment propice. Je serre ma claymore, plantant la lame dans le sol, libérant la lumière qui s’en dégageait. Par Aurya, puisse la force de Mère me donner la force et la sagesse nécessaire dans cette mission. Je ne dois pas faillir, jamais, pour l’amour de mes frères, de mes sœurs, de mes maîtres et surtout, de ma nouvelle famille : Le Nouvel Ordre. D’une voix plus douce, plus calme, je clame :

    Qu’il en soit ainsi. Allons voir la Mère des Démons. Si tel est le cas. J’ai rencontré une petite Cornue, il y a peu. Elle m’a évoqué ce nom, ce pourquoi cela éveille en moi une certaine curiosité. Peut-être n’est-ce là qu’un surprenant hasard. En tout cas, si cela permet d’apporter des réponses, je suis.

    Résumé:




    VOICE

    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 322
    crédits : 583

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Lun 28 Nov - 18:41
    Le corbeau dans son arbre perché, et bien à l'abrit des regards ne bougea pas d'une plume. Iel écouta la tirade du Paladin de ses deux et réfléchit tout en se lissant une plume. Et même quand L'énergumène l'interpella , iel ne marqua aucun signe de perturbation. Halewyn resta par contre bien en forme d'oiseau. DÆns cette forêt, cette forme était plus adapté que sa flamboyance. Même les démons savaient parfois comment faire profil bas.

    La voix de iel succube par contre s'éleva dans la canopée. Oui, iel était là. Pourquoi s'en cacher d'ailleurs?

    Ne me pardonnez pas de ne pas me manifester, j'ai le courage d'assumer que ma présence dans votre environnement immédiat risque de raccourcir considérablement mon espérance de vie. La mort, même temporaire, ne me sied plus guère qu'à vous.

    Il y eut un moment ou Halewyn réfléchit, avant de se décider d'exposer ses griefs, tout en gardant son esprit affuté pour détecter les âmes à posséder. C'était pratique, ca permettait un peu de faire comme un genre de détection.

    Vous sonnez tous atrocement faux. Vous deux, qui étiez prêtes à occir au premier regard, à trahir au second. Maintenant prête à gober sans réflexion les premières paroles qui ne viennent pas de ma race. Osant évoquer ce qui me parait être un démon de compagnie pour vous donner bonne conscience. Et lui à l'histoire plus qu'incomplète. Permettez-moi de boucher quelques trous. Le cycle se répète ici depuis bientôt cinquante ans. Si vous ne me croyez pas, regardez autour de vous et notez la décrépitude des bâtiments. Cette année, vous êtes mortes, mais le paysage a continué d'évoluer. Ensuite messire Paladin dit que les piliers sont aux nombres de six aujourd'hui. Et qu'il est ici depuis six ans. Pourquoi pas avant et juste maintenant? Pourquoi les piliers ont commencés seulement depuis son arrivée? Ce qui me fait poser quelques questions sur ses motivations, intentions et la véracité de son récit. Surtout que, malgré ses dires,  l'an passé ni celles d'avant, il n'y a au aucune colonne de lumière. Je le sais, je suis pris ici depuis cinq ans.

    Il y eut un autre silence ou le corbeau, parfaitement dissimulé sur sa grosse branche, resta parfaitement immobile.

    -Mesdames, je vous réitère mes intentions. Je compte bien rester en vie pour trouver comment sortir dans les meilleurs conditions possibles pour tous. Ensuite à vous de voir qui croire. Un ignoble et irritant démon. Ou un ''paladin'' mystérieux. Je dirai seulement que vous savez qui je suis, mais n'importe qui peut revêtir une armure et se clamer tel.

    RESUME:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum