DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Gerda !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 41
    crédits : 5

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-termine
  • Ven 11 Nov - 12:05
    Loup y es-tu ?
    Feat Genryusai

    Comme tous les jours depuis son intégration dans les gardiens du berceau, la première chose qu’elle faisait la louve en sortant de son lit était d'aller à la fenêtre pour regarder le paysage même s'il ne changeait pas, mais aujourd’hui elle était déçue par ce qu’elle voyait. Un épais brouillard recouvrait l’île et ne laissait qu’une couverture grise jusqu’au pied de la forteresse.

    Elle s’étira en grimaçant, sa dernière mission avait laissé quelques traces cachées sous un bandage recouvrant sa poitrine et le haut de son ventre. Son tatouage de citoyenneté était tout de même visible sur son ventre ainsi que celui du berceau sur le bas de son dos.

    Elle n’était pas restée longtemps à l’infirmerie, ses blessures n’étaient pas très graves et il lui restait surtout pas mal d'hématomes bleuissant sa peau pâle. Elle se dirigea vers son lit pour enfiler sa tunique noire et or moulante avant de passer ses renforts au niveau de la poitrine, puis ceux des hanches et des tibias. Elle finit par fixer ses protections d'avant-bras. Bientôt, elle aurait le droit à son armure définitive des gardiens. Elle boucla son ceinturon, son carquois faisait tinter les flèches à chaque pas. Résonnant dans les couloirs immenses de la forteresse, les couloirs avaient été conçus pour le passage d’Oni, de Drakyn et surtout d’engeance des titans. Elle qui faisait la taille d’une naine au mieux quarante centimètres de moins que le plus petit de ceux-là.

    La journée avait commencé bizarrement, peu de gardiens avait croisé le chemin de sa ronde, elle avait encore un peu de mal à se faire respecter par ses collègues ou par les prisonniers. Elle devait sans cesse prouver sa valeur et sa motivation, elle avançait entre les cellules dans ses pensées. Une voix la sortit de sa rêverie.


    - Hé ! Petite, tu t’es perdue ? Tu veux venir passer du bon temps ?

    Ersa préféra ne pas répondre sous l’impulsion du moment, une autre idée lui vint en tête. Elle se tourna vers l’homme qui s’était rapproché du couloir, les mains poser sur les barreaux de sa cage. Un sourire timide naquit sur les lèvres de la jeune femme, elle se dirigea vers lui en roulant légèrement des hanches. Ses doigts effleurèrent ceux du prisonnier avant que ses paumes ne se posent sur les dos des mains de l’homme. Ses mains étaient plus larges que celles de la jeune femme, mais à ce moment précis cela n’avait pas d'importance.

    Un sourire charmeur se forma sur le visage de l'homme alors que celui de la naine se transforme en quelque chose de plus cruel et avant que l'homme ne réagisse, Ersa commença à serrer ses doigts.


    - Tu ne t'es même pas interrogé si j'avais ma place ici, tu ne t'es arrêter qu'à ma taille.

    L’homme hurla quand ses os commencèrent à craquer. Du sang commença à s’échapper des mains de l’homme, coincé dans l’étau que former les mains de la naine et le fer des barreaux. Une fois transformé en bouillie sanguinolente, Ersa lâcha sa prise avant de s’éloigner de la cage.


    - Ce n’était qu’un avertissement. Reste à ta place.

    Sa voix claqua comme un fouet, laissant échapper un peu de sa colère. Une colère due au manque de respect et aussi de son ancienne mission. Sa ronde continua au rythme de son carquois et de son glaive qui claquait sur ses hanches. Ses doigts jouaient nerveusement avec la corde de son arc en bandoulière. Elle se posa contre le mur, ne sachant pas réellement le sens de sa réaction, elle attrapa la flasque qui était fixée à l'arrière de son ceinturon et la porta à ses lèvres. Elle ne prit qu’une lampe de liqueur de pomme, la puissance de la boisson enflamma son corps et calma son esprit. Elle repositionna sa flasque avant de poser ses poings serrés sur ses tempes. Elle sursauta quand une voix l'appela dans les couloirs.

    -Norah , t’es attendu dans la salle E12. Maintenant.

    C’était l’Akkelanak du levant en personne. Est-ce que c’était une coïncidence ou est ce que cette journée était de pire en pire ?

    Elle reprit son chemin pour aller à la salle E12, quand elle croisa quelques-uns de ses collègues, leurs regards ne fit que l’inquiéter encore plus. Elle savait que cette salle n’était quasiment jamais utilisée, elle pensait n’avoir rien fait, mais avait on réellement besoin d’une raison. Plus la salle se rapprochait plus son stress augmentait, l’envie de reprendre sa fiole se faisait de plus en plus présente, mais elle n'y cédat pas. Ersa passa l’angle du couloir pour tomber sur la porte immense de la salle. Une porte en bois massif où était sculpté des soldats au garde-à-vous. Mais ce qui attisa le plus son inquiétude fut la présence de garde qu’elle n’avait jamais vue avant.

    Quatre soldats en armure noire, visages cachés par leurs casque menaçant, elle s’avança jusqu’à ce qu’un des noirs lui fît le signe de s’arrêter.


    - Avant d'entrer remet nous tes armes, tu n’en auras pas besoin dans cette salle.

    À contrecœur, Ersa fit glisser son arc le long de son bras, puis déboucla son ceinturon avant de tout donner à l' homme qui lui faisait face. Elle avait l’impression qu’on la déshabillait de force pour l’exposer. Elle s’avança jusqu’à la porte et posa les mains sur les lourds vantaux de bois. Ses doigts effleurant le grain du bois. Elle avait l'impression que son exécution s’organisait derrière cette porte.

    Mais contre toutes ses attentes, la pièce était vide. Il n’y avait personne, juste deux chaises et une table. Elle porta sa main par réflexes juste au bas de son dos, juste au-dessus de ses faces, mais ne trouva pas sa flasque. Elle se rapprocha des chaises et s’y installa, mettant la porte à sa gauche. Elle soupira en croisant les bras sur sa poitrine et ferma les yeux, essayant de calmer toutes les émotions qui se bousculaient dans sa tête, elle voulait que cela se termine.

    Elle ne savait pas combien de temps elle avait attendu, la porte s’ouvrit. La naine se redressa faisant basculer la chaise au sol et fit un salut qu’elle espérait impeccable, mais qui trahissait son stress. Elle avait reconnu la personne qui venait d’entrer.

    Cette journée n’était vraiment pas la sienne.


    CENDRES
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Genryusai
    Genryusai
    Messages : 18
    crédits : 229

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Guerrier - Combattant
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Vice-Roi
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t783-genryusai-termine#5375https://www.rp-cendres.com/t803-la-vie-d-un-millenaire-genryusai#5399
  • Sam 12 Nov - 9:25


    Fin octobre, début novembre de l'an 3.

    Une pièce vide, une salle immense sans un seul objet, excepté une table et deux chaises. L'ambiance est spécifique au lieu : à l'intérieur, on peut ressentir une désagréable sensation de je-ne-sais-quoi qui pèse sur nos épaules. Une tension ? De la peur ? De l'inquiétude ? Chaque personne passée ici repart avec sa propre expérience mais tous sont d'accord sur un point : c'est un enfer.

    La reikoise qui doit être jaugée ce jour se trouve déjà dans la salle. Elle attend. Les gardes à l'entrée ne quittent pas leur poste et ont reçu un ordre spécifique : 1h. Voilà le temps qu'elle doit patienter la-dedans sans sortir. L'heure passée, l'un des soldats envoie un message à Genryusai par télépathie.

    — Maître, elle est toujours à l'intérieur.

    Le vieil homme entrainait son corps dans une salle non loin de la E12. Les occasions de venir sur ces terres étaient une chance pour se perfectionner. Ici, le mental prime : les capacités magiques se retrouvent bridées laissant seulement le corps et l'esprit travailler. Un coup de poing fouette l'air, créant une légère distorsion visible à l’œil nue.

    — Toujours pas assez.

    Un perfectionniste dans l'âme. La satisfaction est un mot que le millénaire ne possède pas dans son dictionnaire. La sévérité envers lui-même est encore plus importante qu'envers ses élèves. Le vieil homme souffle, puis se rhabille en enfilant sa cape blanchâtre et attrape sa canne. Il était temps d'aller évaluer les jeunes pousses. La journée allait être longue et la première à passer à la loupe est une naine nommée Ersa Vatt'Ghern : une gardienne en devenir. Pour cela, elle doit d'abord passer certaines étapes et l'une d'elle allait se passer dans quelques minutes.

    Traversant le couloir et escorté par un soldat masqué tout en noir, Genryusai arrive devant les superbes portes en bois. Les gardes postés saluent l'aîné et l'un d'eux ouvre la porte dans un grincement typique : le son résonne dans toute la salle créant un effet presque horrifique. Il entre, la canne claquant au sol à chacun de ses pas. A peine quelques mètres plus loin, il se stoppe net, observant celle qui attend là depuis une bonne heure, seule. Surprise et stressée par son apparition, la naine se lève, renversant la chaise, pour saluer son aîné. Genryusai la fixe, encore loin d'elle, et ne semble pas vouloir bouger d'un pouce. Les portes se referment.

    Soudain, il ordonne à son escorte, d'un simple geste de main, de rester posté proche de la porte à l'intérieur avec eux. Le vieil homme se décide à s'avancer jusqu'à être face à la future potentielle gardienne. Il la toise de tout son être, le regard perçant, sans une once de pitié et avec beaucoup de pression. Le Vice-Roi n'est pas le genre d'homme à prendre en pitié : pour lui, la différence se fait sur le champ de bataille, lorsqu'on réussit à se dépasser, à devenir meilleur, à porter les enjeux de sa nation avec fierté. Elle a beau être une naine, il ne lui fera aucun cadeau. Tous devront faire face à la même difficulté lors des évaluations, seul le thème changera.

    Le Demi-Titan se décale et prend place sur la chaise encore intact et fait un signe de main à la jeune femme de s'assoir. Il pose la canne en bois sur la table, face à lui. Jusqu'à maintenant, pas un mot n'a été prononcé. Seul le silence règne. Dans les faits, l'évaluation a déjà débuté lorsqu'Ersa est entrée ici : son attente d'une heure, cette pression que l'ancien lui impose, tout ceci en fait partie mais elle ne le sait pas.

    — Ersa Vatt'Ghern, il marque une pause. Connaissez-vous la raison de votre présence ici ?

    D'ailleurs, une chose attire l’œil expérimenté de Genryusai.

    — Et expliquez-moi la présence de sang sur votre main. Son regard se fait plus sévère. Choisissez bien vos mots.

    En réalité, le sang n'est pas si étrange que ça : il n'est pas rare d'en avoir ici à cause des nombreux criminels qui hantent ces lieux. Genryusai cherche, simplement, à la déstabiliser une nouvelle fois, à titiller sa réaction et l'emmener à l'épuisement tant physique que psychique. La journée commence bien sur ces éprouvantes terres du Berceau.


    .

    1.


    INFOS DU JOUR :
    ¬ Recherche de pré-liens
    ¬ Absence du 12 novembre 2022 jusqu'au 27 novembre 2022
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ersa Vatt'Ghern
    Ersa Vatt'Ghern
    Messages : 41
    crédits : 5

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t593-ersa-la-semi-louve-termine
  • Lun 21 Nov - 12:45
    Loup y es-tu ?
    Feat Genryusai

    La louve s’était figée dans son salut, elle faisait face à la « voix » de l'empire dans imaginer de réelles raisons. La faute qu’il restait là sans s'approcher déclencha une autre raison d'inquiétude. L’impression de n’être qu’une proie sans défense face à son prédateur qui la jaugeait avant de fondre sur elle. La porte restait ouverte augmentait encore cette impression, comme si on lui laissait une dernière chance de fuir, mais que cette voie n’était qu’un piège. Cette pensée aurait dû la faire sourire, mais ses lèvres bougèrent à peine.

    Le grincement de la porte repris tel le sifflement de la hache du bourreau au-dessus de sa nuque. Un bruit sourd venant des lourds vantaux effaça le monde autour d’eux. D’un geste, le vieil homme renvoya le garde noir vers la porte, elle n'avait même pas fait attention à ce garde, trop concentré sur Genryusai. Enfin, il s’était avancé jusqu’à elle, toujours sans un bruit, rythmé au son de sa canne. Leur différence de taille lui sauta aux yeux, jamais elle ne s’était sentie intimidée par plus grand qu’elle, mais l’aura emmenant du demi-titan dépassé ce qu’elle avait connu auparavant. Il lui jette un regard qui déclencha un frisson partant du bas du dos et se frappant un chemin tout le long de sa colonne. Contre toute attente, malgré la pression que lui envoyait l’homme, ce regard ne trahissait aucun jugement ou préjugé. Elle avait entendu qu’il était un homme d’action jugeant par les actes plus que par les paroles ou la naissance. Mais ce n’était pas le premier que l’on décrivait ainsi et qui face à une naine de faible carrure, ne la prenait pas au sérieux. On ne choisit pas ce que l’on est, mais l’on peut choisir ce que l’on devient.

    Il s’asseya, posant sa canne sur la table et l’invita à s’installer en face de lui. Elle repositionna la chaise avant de s’asseoir à son tour. Elle restait droite, ne s'autorisant pas le repos dans cette atmosphère lourde, puis il brisa le silence.


    - Ersa Vatt’Ghern

    Elle avait l'impression pression que cela faisait longtemps que personne n’avait prononcé son nom et ne réagit que par un simple hochement de tête.

    - Connaissez-vous la raison de votre présence ici ?

    Le regard de l’ancien se posa sur ses mains qu'elle n’avait pas prises le temps de nettoyer et lui demanda d’expliquer la présence de sang. Sa respiration s’arrêta sur les derniers mots prononcés la menace planant dans l’air telle une dague posait sur sa gorge. Son cœur s’emballa, son esprit s’enflamma. Était un test ? Si oui elle lui avait offert jusque-là, une bien mauvaise image d’elle-même.

    - Je… Ne…

    Les mots étaient hésitants, ses pensées n'arrivaient pas à s’organiser. Elle ferma les yeux en prenant une inspiration. Elle essayait de prendre un peu d’assurance qu’avait la louve pour elle. Quand elle les rouvrit, quelque chose avait changé dans son regard. Le stress avait quasiment disparu pendant qu’un reflet d’or parcourait ses iris émeraude. Les traits de son visage s’étaient refermés, elle devait donner le meilleur d’elle-même pour ne pas décevoir ses supérieurs. Elle reprit une inspiration.

    - Je ne sais pas.

    Son ton était sûr, même si sa dernière mission n’avait pas été un grand succès personne ne lui avait rien reprocher. Le visage de l’homme restait fermé. Certains auraient pu montrer de l'interrogation envers son changement de ton, mais pas lui.

    - Pour le sang, un prisonnier avait besoin d’être remis à sa place et je n’ai pas eu le temps de me laver les mains avant d'arriver dans cette pièce.

    Elle jette un coup d'œil autour d’elle, mais elle ne trouva rien pour lui indiquer ce qu’il l’attendait. Elle se mordit les lèvres pour ne pas lui demander ce qu’il faisait là, pourquoi un homme aussi important se trouvait en face d’elle, mais ce n’était pas une situation où elle pouvait se permettre de poser les questions.

    C’était elle que l’on interrogeait.

    CENDRES

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum