DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Une fête très réussis - Page 3 I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Mon Voisin Du DessusAujourd'hui à 20:20Nut Shidhi
    Le sens des prioritésAujourd'hui à 20:09Ben le Bouc
    [Challenge] Le Cercle Solaire de l'ArdentAujourd'hui à 19:36Lyra Leezen
    [Challenge] Salut, ça va ?Aujourd'hui à 18:32Leif Brynjolf
    [Flashback] Le Pilon et le MortierAujourd'hui à 17:53Orion Yamveil
    [PA] Le Chant des RoncesAujourd'hui à 17:46Lune & Crow
    Killing in the name | Feat LeonoraAujourd'hui à 17:40Leif Brynjolf
    Le démon du masque [Ouvert à tous]Aujourd'hui à 17:03Erwin Staal
    Aller en bas

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 24 Avr - 14:49
    L'appeler par son prénom ? Elle manqua de s'étouffer. Non, c'était impossible ! Et d'ailleurs, elle ne tarda pas à le lui dire :

    - Je suis désolée, je ne me pense pas capable de le faire. À la limite, vous êtes mon patron, mais j'ai bien peur de ne pas pouvoir aller plus loin sur l'échelle de la familiarité. J'aurais l'impression de vous manquer de respect.

    Elle hocha la tête, reconnaissante, lorsqu'il accepta sa condition concernant leur rencontre. Au moins, elle ne se ferait pas chasser comme une malpropre... À moins qu'il soit mal vu de ne pas être née noble ? Enfin, elle pourrait toujours se défendre. Quoi que, en y repensant, ce ne serait peut-être pas une bonne idée, en sachant à quel point elle ne portait pas la noblesse dans son coeur. Mais elle allait devoir s'y faire, puisqu'elle venait de s'engager à rester assez souvent aux côtés de l'un d'eux. Dans quoi s'était-elle encore embarquée ??!

    Néanmoins, il lui expliqua ce qu'elle devrait faire, avant de prendre congé. Bien. À présent, elle devait donc... Attendez. Un logement fixe ? À elle ? Qu'elle pourrait décorer à sa guise ? C'était nouveau, ça. Même enfant, la maison était celle de sa mère et elle n'avait pas son mot à dire quant à son aménagement. Saurait-elle même estimer ce qu'elle voulait ? Il n'y avait qu'un moyen de le savoir.

    Alors qu'elle suivait le majordome vers son nouveau logement, elle repéra tout de suite la maison, bien avant de l'atteindre. Et elle y vit déjà quelque chose qui ne lui plaisait pas : c'était grand. Certes, par rapport au bâtiment du maître de maison, ce n'était rien, mais quand même. Trois étages, rien que pour elle ? C'était trop. Néanmoins, elle remarqua bien vite qu'elle aussi disposait de son toit-terrase. C'était d'ailleurs lui qui constituait le troisième étage. Voilà au moins une chose qui lui plaisait.

    Lorsqu'ils entrèrent, la première chose que fit la nouvelle propriétaire des lieux fut de visiter. Et elle ne fut pas déçue du voyage. Tout était luxueux... Bien trop luxueux. Elle avait le droit de faire des changements, si elle avait bien compris ? Bien, il lui faudrait donc faire une proposition :

    - Il n'y a pas moyen de faire moins... Riche ?

    Devant l'air gêné du domestique, elle soupira.

    - Bon, laissez tomber, j'irai acheter moi-même mes meubles. Ce qu'on peut faire, c'est la décoration. Enlevez-moi ces tableaux qui représentent des scènes de chasse, par pitié ! Et si vous pouvez en trouver à la gloire des animaux pour remplacer... Oh, je sais ! Je veux une décoration sur le thème du ciel et des oiseaux ! La maison est bleue, poussons ça jusqu'au bout ! Il faudra repeindre l'intérieur. Des draps blancs ou bleus pour le lit. Trouvez-moi toutes les décorations en forme d'oiseaux que vous pourrez trouver... Et que vous avez le droit de prendre. Pour le reste... On verra plus tard. Je vous laisse voir pour ça, je vais chercher mes affaires.

    Et payer pour son séjour. Aussitôt décidé, aussitôt fait, les deux quittèrent la maison, l'un par le jardin, l'autre par les airs. Elle ne tarda pas à retrouver son auberge. Elle paya son dû, avec un supplément, pour fêter son nouvel emploi. Puis elle récupéra ses maigres possessions, qui consistaient surtout en quelques lames et vêtements de rechange, avant de revenir vers "chez elle". Elle avait encore du mal avec ce terme...

    Elle remarqua que la maison était vide. Bien, elle devait donc attendre son complice du moment. Dès qu'il entra, les bras chargés de bibelots, elle les lui prit pour les poser en désordre sur la table la plus proche :

    - On verra plus tard, pour ranger. D'abord, le reste. J'ai des personnes à rencontrer, non ? Et pour la maison, on verra demain, d'accord ? Que vous puissiez dormir. Merci pour les bibelots, d'ailleurs, ne vous embêtez pas, je les rangerai moi-même.

    Les rencontres furent plus des formalités qu'autre chose. Peut-être aurait-elle dû attendre le matin pour s'adonner à quelque chose d'aussi ennuyeux... Mais elle avait conscience qu'étant une quetsion de sécurité, il fallait s'y soumettre au plus tôt. Entre les deux rendez-vous, elle eut tout juste le temps de voir les lumières du bâtiment principal s'éteindre, preuve que la fête était terminée, avant de devoir se présenter au fameux mage. Elle dut répondre à un nombre incalculabe de questions, à tel point qu'elle se demanda si toutes étaient utiles. Mais le majordome ne semblant pas contrarié, elle en déduisit qu'elles l'étaient.

    Ces formalités terminées, elle récupéra les clés. Néanmoins, elle indiqua au fidèle majordome qu'elle ne fermerait pas la demeure pendant son entrevue avec le maître des lieux, afin qu'il puisse ramener d'autres décorations correspondant à ses critères s'il en trouvait. Tout en lui précisant bien de ne rien ranger. Si le logement devait lui ressembler, c'était à elle de le décorer.

    Néanmoins, peu habituée aux grandes demeures, elle dut de nouveau trouver quelqu'un pour la guider une fois de retour dans le bâtiment principal. Un peu intimidée par le fait qu'on la laissait passer, elle toqua doucement à la porte du bureau qu'on lui indiqua. Ce petit coup avait-il même été audible ? Elle échangea un regard incertain avec le garde le plus proche. Devait-elle retenter, en y mettant plus de force ? Mais, et s'il le prenait mal ?

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 25 Avr - 12:31
    Elle tenta de ne pas paraître aussi surprise qu'elle l'était lorsque la porte s'ouvrit toute seule. D'un autre côté... Elle se trouvait face à un mage, elle aurait dû s'y attendre. Enfin, il lui avait demandé d'entrer. Alors, elle obéit. Et elle continua à obéir lorsqu'il lui demanda de s'asseoir. Après tout, c'était ce qu'elle était censée faire, non ?

    - Je goûterai donc ce thé, merci à vous.

    Puis il lui posa une question qui demandait plus de développement. Prenant le temps de souffler sur sa tasse et de s'imprégner de l'odeur du thé encore trop chaud pour y goûter, elle finit par se lancer :

    - J'avoue ne pas être à l'aise avec toute cette richesse. Mais j'imagine qu'on ne pourra pas changer les meubles sur ce critères, donc, soit je m'achèterai les miens moi-même, soit je m'habituerai à ceux-là. Pour l'instant, je me concentre sur la décoration. Vous vous en doutez, le ciel me fascine. Alors, une fois terminé, cette maison offrira au visituer un voyage aérien. En bas, ce sont les pièces à vivre, ce sera donc un ciel de jour. En haut, la chambre, ce sera un ciel de nuit. Ce sera aussi certainement celui que je préfèrerai, je pense donc commencer par là. Ah oui, votre majordome est sympathique, mais l'intérieur doit me ressembler, non ? Et qui me connaît mieux que moi-même ? Je ferai la décoration seule, j'ai déjà une idée assez précise de ce que je veux. Il me manque juste un détail : j'aimerais une lune quelque part en haut et un soleil quelque part en bas, mais je ne sais pas trop quel matériau utiliser pour ça... Enfin, on verra bien, j'imagine. Et quand ce sera terminé, si vous voulez, vous pourrez visiter !

    Elle réalisa alors que son discours passionné avait probablement été bien trop long...

    - Hum, désolée, je me suis laissée emporter. Evidemment, cette décoration n'entravera pas mon travail, je le ferai sur mon temps libre.

    Puis ce fut à lui de développer, sur le thème des lieux auxquels elle avait accès. Elle hocha la tête.

    - Honnêtement, je pense que ma place est plutôt à vos côtés. Je n'irai pas visiter sans vous, c'est chez vous, vous avez le droit à votre jadrin secret.

    D'un autre côté, pouvait-on vraiment parler de jardin secret lorsque des domestiques pouvaient être trouvés partout ? Avait-il droit à de l'intimité, quelques fois ?

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 25 Avr - 22:03
    Les convenances... Vraiment, elle n'y était pas habtuée. Mais montrer quelque chose d'aussi intime que sa décoration intérieure à des inconnus ne lui plaisait pas tellement.

    - Mais vous êtes fiancés, ça ne suffit pas ? Enfin, si vous y tenez... Edgar pourrait vous accompagner ? Je ne serais pas à l'aise avec quelqu'un d'autre, en fait. Je compte y mettre beaucoup de moi, et je ne voudrais le montrer qu'à des personnes que j'apprécie sincèrement... Et donc, que je connais au moins un peu.

    De... L'or ? Alors qu'elle cherchait à ne pas faire quelque chose de trop riche ? Elle n'était pas convaincue. Néanmoins... Il était vrai que les astres étaient importants, lorsqu'on en venait à parler du ciel. Alors... Peut-être qu'en effet, il fallait les mettre en valeur. À tout hasard, elle récupéra le papier contenant l'adresse.

    Pusi vint la question, plus intéressante et surtout plus concrète, de ce que devraient être ses activités. L'accompagner pendant ses déplacements, en résumé. ça, elle en était capable. Il lui manquait cependant une information :

    - Venir vous chercher le soir... Vers quelle heure ? Je n'aimerais pas vous faire attendre...

    Et le voilà qui voulait lui donner de l'argent... Elle fut reconnaissante à la servante de l'avoir distrait. Elle venait de prendre la bourse... Pendant qu'il discutait, elle reposa la bourse sur son bureau, la cachant juste assez pour qu'il ne puisse pas la lui rendre avant qu'elle n'aie quitté le bureau. Non, elle ne voulait pas d'avance, et il ne la forcerait pas à l'accepter. Puis elle regagna sa place, juste à temps pour se faire proposer du gâteau. Mais à présent, chaque minute supplémentaire qu'elle passait dans le bureau lui donnait plus de chances de découvrir la supercherie. Elle devait trouver un moyen de s'éclipser sans pour autant paraître impolie.
    Soudain, elle eut une idée. Feignant un bâillement, qui finit par devenir réel, elle se cacha soudain la bouche de la main.

    - Oh, désolée... Je crois qu'il va falloir que je me couche. Demain à l'aube, c'est bien ça ?

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 29 Avr - 12:40
    Elle serait donc au courant. Elle hocha la tête, se disant qu'il faudrait donc qu'elle rencontre ce fameux Robert... Encore des rencontres... Elle avait rencontré plus de personnes en une seule soirée que tout au long de sa vie.

    Enfin, le voilà qui se levait pour la raccompagner à la porte. Très bien, il n'avait pas remarqué qu'elle lui avait rendu sa bourse. Et le lendemain, avec les autres gardes, il serait sûrement trop tard pour la lui rendre. Elle avait conscience de l'avoir piégé, mais cette fois, ce n'était pas contre lui. Simplement, elle se sentait déjà gênée de tout ce qu'il lui offrait, elle n'allait pas en plus lui prendre son argent. En effet, puisque ce n'était pas sa paie, elle estimait que cet argent était celui du ministre. Donc, elle le lui laisserait.

    Une fois rentrée, elle s'attela à mettre de l'ordre dans les bibelots. Il y en avait plus que lorsqu'elle était partie, en effet, elle avait bien fait de laisser la porte ouverte... D'ailleurs, à présent que le domestique dormait certainement, elle pouvait la fermer, cette porte. Ce qu'elle s'empressa de faire, avant d'observer les bibelots. Tous représentaient des oiseaux, de différents espèces et dans différentes poses, réalisés dans divers matériaux. Elle était satisfaite. Il n'y en avait pas deux d'identiques, tout comme dans la nature, les clones n'existaient pas. Il faudrait qu'elle pense à remercier Edgar. Elle ne savait pas où il avait déniché tout cela, mais il avait fait du très bon travail. À elle d'organiser tout cela, à présent. Dormir ? Elle savait qu'elle en serait incapable, à la veille de son premier jour. Alors, autant utiliser ce temps d'insomnie pour faire quelque chose d'utile.

    Néanmoins, elle avait dû finir par s'endormir, car elle se réveilla sur son lit, encore toute habillée. Combien de temps avait-elle dormi ? Quelques minutes ? Quelques heures ? Elle n'en savait rien. Toujours était-il que lorsqu'on toqua, elle était en train de terminer sa coiffure. La femme semblant pressée, finalement, Kilanna abandonna l'idée de discipliner ses cheveux. Elle leur donna simplement un dernier coup de brosse pour s'assurer de ne pas avoir l'air d'une sauvageonne et décida que, lâchés, cela suffirait. Puis elle se hâta de rejoindre sa guide, qui l'attendit à peine. Etait-elle si en retard que cela ? Ou était-ce le caractère de cette Denise ? Quoi qu'il en soit, elle ne se permit pas de se plaindre. C'était son premier jour, elle devait faire bonne impression.

    Une fois arrivée dans ce qui avait tout l'air d'une salle commune, elle n'eut pas le temps de saluer les personnes déjà présente qu'on lui désigna sa place. Et il fallut manger. Tout de suite. Si le rythme restait aussi soutenu, elle n'était pas certaine de vouloir garder cet emploi, finalement...

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum