DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Mercenaire ou employé ? [Rohan] I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Validation des RP de Ben [Reike]Aujourd'hui à 10:37Ben le Bouc
    Derrière le rideauAujourd'hui à 10:22Ben le Bouc
    Souvenirs douloureux [PV Nut Shidhi]Aujourd'hui à 9:01Amédée Sauventreen
    Nomination [Cyradil]Aujourd'hui à 0:33Cyradil Ariesvyra
    Anha zhavvorsa [Tensai]Hier à 23:14Tensai Ryssen
    L'air du Vent | Feat ZéphyrHier à 23:06Zéphyr Zoldyck
    OrigineHier à 22:59Zéphyr Zoldyck
    La lune et ses étoiles - PAHier à 22:54Tensai Ryssen
    Déchéance [Lyra et Alaric]Hier à 22:47Zéphyr Zoldyck
    Mon Voisin Du DessusHier à 22:43Erwin Staal
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 5 Aoû - 16:18
    L'avantage de son emploi, c'était qu'elle avait ses journées de libres. En effet, au palais, sa présence était inutile, les gardes royaux prenant la relève. Alors, elle pouvait aller se balader. Et l'avantage de ses ailes, c'était qu'elle pouvait quitter Ikusa et être de retour à l'heure pour raccompagner Tagar chez lui le soir.

    Ce jour-là, elle avait donc décidé de se promener dans les airs. Cette activité lui manquait. De plus, elle ne pouvait plus s'adonner à ses sorties nocturnes, car son nouveau mode de vie la forçait à se lever tôt tous les jours. Et qui disait se lever tôt disait également se coucher tôt. Par conséquent, pas de promenade aérienne durant la nuit.

    Alors, tant pis. Elle avait troqué la nuit contre le jour, la paix contre l'agitation et la foule... C'était loin d'être idéal. Mais c'était le prix à payer pour pouvoir reprendre ses promenades.

    Cette errance volontaire lui permit cependant d'être témoin de certaines choses. Par exemple, elle fut témoin d'un vol. La victime étai un homme, visiblement noble, humain... Autrement dit, il ne faisait partie d'aucune des populations qu'elle défendait. Et puis, sa vie n'était pas en danger. Alors, elle laissa faire, observant le tout, perchée sur un toit, comme d'habitude. Elle ne connaissait pas les lieux, mais visiblement, il n'était pas recommandé de s'y balader si on était un humain aisé... Sans bouger, elle fut témoin de nombreux actes illégaux mais pas spécialement dangereux dans le même genre. Néanmoins, elle veillait. Certes, Tagar étant absent, elle n'était pas tenue d'intervenir. Et elle ne le faisait pas. Mais si l''une de ces victimes finissait par être une femme, un esclave ou pire, un hybride... Elle ne pourrait certainement pas se retenir.
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Rohan Feldon
    Rohan Feldon
    Messages : 7
    crédits : 3174

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2320-rohan-feldon-termine
  • Dim 6 Aoû - 20:31
    Ce jour-là, tu avais un rendez-vous avec un boulot. Cet homme à ton sens n’avait pas choisi le meilleur endroit pour faire affaire mais bon. Il avait choisi lui-même. Tu ne connaissais pas la raison qui l’avait poussé à venir ici, il n’y avait clairement pas sa place. Trop noble pour passer inaperçu, il ne semblait pas avoir conscience que la discrétion était foutue pour lui ici. Ce qui lui pendait au nez arriva : il venait de se faire détrousser. Tu as juste eu le temps de le voir se faire attirer dans la petite ruelle avant de te diriger là-bas. Qu’il se fasse rosser t’importe peu en soi mais il est ton commanditaire et tu ne peux dans ce cas rester sans intervenir. Pressant le pas, tu arrives à la hauteur de l’entrée de la ruelle et te dissimules le long du mur pour observer. Il n’y a qu’un seul assaillant et la rapine a été rapide. L’homme est par terre tandis que le voleur sort en marchant, faisant comme si de rien n’était pour ne pas attirer l’attention. Pas de chance. Tu es sur son chemin.

    Attrapant la gorge du chapardeur, tu le plaques violemment contre le mur et l’assommes. L’effet de surprise t’a aidé, pas de doute. Tu te penches vers lui et récupère la bourse de cuir qu’il porte à la ceinture avant d’aller voir l’homme. Il a reçu un vilain coup sur le nez qui est maintenant cassé. Tu ne le soigneras pas. Ainsi, il apprendra la leçon. Lui jetant la bourse sur les genoux, tu t’adresses à lui d’un ton abrupt :

    Prenez ça et suivez-moi.

    Il te faut le mettre à l’abri pour parler contrat. Mais l’homme ne semble pas t’entendre, il attrape sa bourse et part en courant, t’arrachant un soupir.

    Crétin.

    Nul besoin d’être un génie pour savoir qu’il ne te proposera rien pour ce soir. Il t'a probablement pris pour un autre voleur.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 7 Aoû - 22:08
    Un voleur fut poursuivi et arrêté. Tiens, voilà qui était nouveau. Elle suivit l'action avec intérêt. Voilà qui changeait un peu de sa routine du jour. Celui qui avait arrêté le voleur vint rendre l'argent à celui qui en était visiblement le propriétaire légitime... Et qui prit la fuite. Elle ricana, avant de prendre son envol et pour se poser près du bienfaiteur déçu.

    - Voilà pourquoi il est inutile d'aider les nobles. S'ils ne vous embauchent pas officiellement, ils ne sont pas fiables.

    En effet, elle-même était une employée officielle d'un noble et n'avait jamais eu à s'en plaindre. Elle l'accompagnait, comme il le lui avait demandé lors de son entretien d'embuche. Lorsqu'il travaillait, protégé par les gardes du palais, elle était libre d'occuper sa journée comme elle le désirait. Et, surtout, elle recevait toujours le salaire annoncé, en temps et en heure. Elle n'avait vraiment pas à se plaindre et ne regrettait pas pour rien au monde la précarité de son ancien travail aux conditions semblables à celles des mercenaires.

    Ou alors, se trompait-elle et avait-elle simplement affaire à une bonne âme désireuse de rétablir la justice ? Non, elle en doutait. En effet, la justice était rarement du côté des êtres fortunés. Un contrat venait purement et simplement de lui tomber sous le nez. C'étaient les risques du métier.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum