DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Gerda !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Dactyle Venari
    Dactyle Venari
    Messages : 84
    crédits : 1046

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t127-dactyle-venari-la-bete-du-razkaal-termineehttps://www.rp-cendres.com/t194-dactyle-aka-le-desert-socialhttps://www.rp-cendres.com/t219-errance-du-pterodactyle
  • Mar 2 Aoû - 23:38
    feat Melian
    Réunion des maudites anonymes



    Deux semaines à peine que Dactyle était parmi les rares à être rentrés du Front. Et le retour était bien loin de ce qu’elle s'était imaginé en quittant Justice. Aucun soulagement ne l' y attendait, malgré ce que l’on nommait “ une victoire” les titans étaient temporairement repoussés. Mais à quel prix ? Tant de vies perdues, brisées. de ceux avec qui elle était partie, aucun n’était revenu indemne, et Elzéard, Rowena ..

    Si Dactyle était un seul morceau, à peu près. Certaines choses avaient changé. Elle avait changé. Ce qu’elle avait dû faire là-bas…les vies qu’elle avait prises. Le coût de sa faiblesse et de sa négligence. Et depuis son retour à Justice, les choses ne s’étaient pas arrangées. Loin de là. En témoigne sa chambre retournée, et ..l'état des passants croisés hier. probablement ?  enfin, ses souvenirs n’étaient pas clairs. Mais ça ne pouvait et ne devait plus durer. Si une part d'elle-même voulait se rendre, pour la justice, pour respecter sa propre morale. Elle ne pût s’y résoudre.  Finir au Razkaal ? De l’autre côté de la grille.. après tous ces efforts. Et plus encore, elle ne pourrait se pardonner de faire courir le moindre préjudice à ses collègues. Si la Bête avait bien des défauts, jusqu'à présent la lâcheté n’en avait jamais fait partie. Et pourtant. Voilà qu’en dépit de ses grands principes moraux, elle se trouvait à être un danger pour les autres, une criminelle, un monstre. Incapable de se rendre. Comme bien d’autres avant elle.

    Son esprit n’est pas le seul à être revenu.. différent. Depuis sa blessure, son bras gauche porte à présent la marque de sa malédiction, couturé de cicatrices, à demi recouvert de fourrure brune, et se terminant par de longues griffes acérées. Il semble figé sous sa forme bestiale. D’après le médecin qui l’a examiné à son retour du front, aucune trace de magie active ne coule dans ses veines. Aucun maléfice. Les potentielles conséquences d’une longue exposition à la magie obscure de Xo’rath, à une blessure grave dont elle aurait pû ne jamais se remettre. Et lorsqu'on lui avait évoqué la possibilité d’une réaction physique à un traumatisme, elle avait catégoriquement réfuté l’hypothèse. Elle est en vie non ?  Donc tout va bien. Mais si mélancolie et culpabilité sont de vieilles amies, leur présence est de plus en plus dure à surmonter. Dactyle préfère ne pas les confronter. C’est décidé, demain elle part. ( en espérant ne pas croquer un républicain dans la nuit )

    Un ultime regard sur sa petite chambre d’auberge qu’elle avait fini par considérer comme son foyer, modeste, mais pratique, Elle songea à tout ce qu’elle laissait derrière elle. Bien peu de choses au final. Sa vièle, dont elle est a présent incapable de jouer, demandant une précision et une dextéritéque sa main gauche n’avait plus. Elle aurait pu persévérer, mais chaque note était un crève-cœur, un rappel constant de ce qu’elle était devenue. Quant à ses connaissances.. Bien peu étaient encore en vie pour se souvenir d’elle. Si son passage à Magic avait été plutôt discret, peut être la vieille bibliothécaire se souviendrait t’elle encore d’une étudiante réservée, discrètes aux cernes lui tombant jusqu’aux genoux et à l'assiduité sans faille. Les nombreux formulaires d’emprunt à son nom devait d’ailleurs tenir une sacrée place tant elle avait emprunté de livres, même après son entrée au Razkaal. Musicologie, Illusions en tous genres, magies psychique, .. ainsi qu’un grand nombre d’ouvrages sur les malédictions et maléfices en tous genres, les malédictions magiques, héréditaires, cycliques… etc

    Ainsi, elle quitta sa petite chambre d’auberge, abandonnant sa vièle, son uniforme de limier, quant à son masque, elle n’en était plus digne. Elle ne l’avait plus porté depuis la bataille de Santa, de là, ses crises nocturnes n’avaient fait qu’empirer.


    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Mai de l’An 3, petit village perdu dans les Montagnes Républicaines

    Perdu quelque part près d’un petit hameau dans la montagne, la porte de la bergerie se ferme, c’est une dure journée de travail qui s’achève. Deux mois déjà que L’ex limier s’échine à la tâche. Dactyle n’est étonnamment pas si mal intégrée au village. Sa rigueur et sa résistance à l’effort sont appréciés. Elle se montre efficace et s’exécute sans rechigner. A tel point que l’aubergiste du coin lui offre une bouteille de bière alors qu’elle vient lui livrer du blé et des œufs frais.  La jeune femme accepte sans dire un mot, et regagne son "foyer" une vieille bâtisse de pierres usées, ou elle  près de la fenêtre, alors que le soleil décline lentement à l’horizon, et que la vallée se teinte de couleurs sanglantes. La jeune femme jette un dernier regard résigné vers la fenêtre, avant de se replonger dans son livre “ Artefacts et créations des titans”, pour le temps qu’il lui reste… Si son angoisse s'accroît à mesure que la lumière décline, elle sait les moutons à l'abri dans la bergerie, son devoir est accompli, quant aux paysans .. Les paysans sont superstitieux. Et les attaques de monstres, bien plus fréquentes depuis le retour des titans, dissuadent même les plus téméraires de sortir de chez eux à la nuit tombée.. Mais la Bête ne craint nul monstre, si ce n’est celui qui se tapit au fond de son être.

    Bientôt les volets seront barricadés et les portes closes. Là, elle s’en ira vers les bois, et personne ne remarquera que la Bête s’en est allée discrètement hors du village au crépuscule. En attendant ..
    CENDRES


    Ref Dactyle post ellipse:

    Thème
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Melian Askurov
    Melian Askurov
    Messages : 12
    crédits : 369

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Combattant assassin
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t221-melian-askurov-la-sans-repos-termine
  • Mer 3 Aoû - 15:01
    Réunion des maudites anonymes
    Mai de l'an 3 - petit village perdu dans les montagnes de la république

    L'un des héritages les plus précieux que le père adoptif de Melian lui avait laissés, c'était des contacts à l'Université Magic. Elle pouvait y entrer presque à sa guise, tant qu'elle maintenait une apparence normale et qu'elle ne dévoilait pas sa véritable nature. Seules quelques ailes contenant des documents classés lui étaient interdites. Elle se rendait aussi souvent que possible dans la bibliothèque de l'université. Elle y faisait des recherches, mais c'est aussi ici qu'elle aimait se perdre lorsque le monde extérieur lui pesait trop.
    Elle y avait fait la connaissance d'une vieille bibliothécaire bienveillante qui était toujours prête à l'aider. Bien que ses manières doucereuses avaient agacé Melian au début, elle s'était prise d'affection pour cette vénérable dame, image de la grand-mère qu'elle avait sans doute eue jadis, dans une autre vie.

    Melian ne s'était ouverte qu'à elle à propos de l'objet de ses recherches. Pour la première fois, la vieille bibliothécaire l'avait observée attentivement, comme si elle cherchait à scruter son âme, pendant plusieurs secondes qui lui avaient paru une éternité. Puis elle avait esquissé un petit sourire et l'avait guidée vers la section des malédictions anciennes. Et lorsque les recherches de la vampire s'étaient révélées infructueuses, la vieille dame lui avait parlé d'une autre jeune femme victime d'une malédiction qui avait fréquenté la bibliothèque. Apparemment, elle était partie s'exiler dans les montagnes.

    Ce serait sa prochaine destination

    ***

    Après quelques jours de voyage, Melian se retrouvait en pleine montagne, devant une masure en pierre au toit de chaume. Le soleil se couchait, et elle éprouva une petite pique de fierté en constatant qu'elle avait bien calculé son temps de voyage. Dans la pénombre qui s'épaississait, la lueur d'une petite fenêtre à carreaux semblait avoir la luminosité d'un phare.

    Habituée depuis trop longtemps à la vie citadine, la vampire avait omis de prendre des vêtements adaptés à la randonnée en montagne. Non pas qu'elle souffrît du froid, mais ses petites chausses à semelles lisses lui faisaient ressentir toutes les aspérités du terrain et sa jupe longue s'accrochait à tous les rochers saillants et ramassait toutes les plantes un peu trop épineuses.

    Un peu agacée, elle soupira avant d'épousseter sa robe et de se donner une apparence humaine, puis elle s'approcha de la porte de bois et frappa.

    Dactyle ? Bonsoir, dit-elle de sa voix la plus innoffensive,je suis Melian, je viens depuis Liberty pour vous parler. Pourriez-vous m'ouvrir s'il vous plaît ?
    CENDRES
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Dactyle Venari
    Dactyle Venari
    Messages : 84
    crédits : 1046

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t127-dactyle-venari-la-bete-du-razkaal-termineehttps://www.rp-cendres.com/t194-dactyle-aka-le-desert-socialhttps://www.rp-cendres.com/t219-errance-du-pterodactyle
  • Mer 3 Aoû - 15:53
    feat Melian
    Réunion des maudites anonymes



    Assise dans sa petite maison de pierre, sa chope à la main, la mine sombre et le regard dans le vague. Dactyle accomplit sa séance quotidienne de contemplation du vide et de la vacuité de l'existence, lorsque l’on frappe à la porte. Elle redresse immédiatement la tête, immédiatement agacée d’être ainsi dérangée dans le seul endroit où on lui fiche la paix, enfin, en temps normal. Agacée donc, puis intriguée. Se demandant ce qu’on peut bien lui vouloir à cette heure-ci. Peut être que le vieux fou du village s’est encore trompé de maison …. pour la.. troisième fois cette semaine.. Elle referme sèchement le livre qu’elle avait ouvert un peu plus tôt. Et termine sa bière d’une traite. Il faudra bien ça pour reconduire le vieux sénile jusqu’à chez lui.

    Mais la voix timide qui s'élève derrière la porte et bien loin de ce à quoi elle s'attendait. Si bien qu’elle s’étouffe littéralement avec sa bière et avale de travers. S'ensuit une quinte de toux sonore et de quelques jurons.

    Mais qu’est ce que quoi !? OULA oula. Comment ça, Melian de Liberty ? Un limier dont elle aurait oublié le nom ? Impossible. Même si sa lucidité part en sucette, sa mémoire des noms avait toujours été des plus fiables. Un peu trop même. Enfin, toujours est il qu’elle ne connais absolument pas la personne qui vient, depuis Liberty, juste pour frapper à sa porte.
    D’ici, la lycanthrope peut sentir venir les ennuis. Mais elle n’a pas vraiment d’échappatoire. Elle envisage une seconde, de sortir discrètement par la fenêtre, mais y’avait t’il moyen de paraître plus louche encore. Autant se balader avec une énorme pancarte “j’ai des trucs à cacher”. Si la Bête est méfiante, sa curiosité est piquée au vif.


    Dactyle se lève en se raclant bruyamment la gorge, les larmes aux yeux, à peine remise de la dernière quinte de toux. Elle s’adosse au mur près de la porte, les bras croisés, et réplique d’une voix caverneuse ( Faut dire que s’étouffer avec de la bière c’est pas super agréable)

    - Aux dernières nouvelles, j’connais pas, de Melian de Liberty. Qu’est ce qui te fait croire que je vais ouvrir à la première personne qui se pointe et qui m’appelle par mon nom ?


    Pour l’amabilité on repassera. Elle avait déjà épuisé tout son stock aujourd’hui. Elle qui avait si peu de proches, voila qu’elle partait s’enterrer dans la montagne et qu’une parfaite inconnue faisait tout le trajet pour la rencontrer ?  Bizarre. Franchement louche même.
    CENDRES


    Ref Dactyle post ellipse:

    Thème
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Melian Askurov
    Melian Askurov
    Messages : 12
    crédits : 369

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Combattant assassin
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t221-melian-askurov-la-sans-repos-termine
  • Jeu 4 Aoû - 13:05
    Réunion des Maudites Anonymes
    Melian ne savait pas très bien ce qu'elle attendait de cette rencontre. Plus d'informations, peut-être même une piste. Mais elle ne connaissait pas du tout cette Dactyle. La vieille bibliothécaire lui avait seulement dit qu'elle était aussi victime d'une malédiction, et rien d'autre. Elle ne savait pas si de quelle malédiction il s'agissait. Peut-être un autre vampire ? Melian ne savait pas si cette pensée la réjouissait. Peut-être que Dactyle serait hostile, peut-être qu'elle n'accepterait pas de partager ses informations. Et si elle se montrait agressive ? La vampire n'était pas sans défense elle-même, mais elle répugnait à se battre si elle estimait que la chance n'était pas en sa faveur.

    Melian fut surprise par la froideur de la réponse qu'elle avait reçue, mais elle se reprit immédiatement. Évidemment que ça n'allait pas être aussi simple, qu'est-ce qu'elle avait cru ?

    C'est la vieille bibliothécaire de l'Université Magic qui m'a guidée vers vous, vous savez ? Elle m'a dit que vous aviez fait des recherches sur les anciennes malédictions, et il se trouve que j'en suis aussi victime. Je suis venue en espérant qu'on pourrait peut-être partager des informations.

    Elle se recula légèrement en attendant la réponse. Elle ne savait pas à quelle réaction elle pouvait s'attendre de la part de Dactyle, aussi elle aiguisa sa vue et son ouïe afin de pouvoir réagir au plus vite si la rencontre tournait à l'aigre. Dans le même temps elle espérait que tout se passerait bien, qu'elle parviendrait à apprivoiser son interlocutrice et qu'elle parviendrait à en tirer des informations utiles. Qui sait, avec un peu de chance elle trouverait peut-être une alliée inattendue ?


    CENDRES
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Dactyle Venari
    Dactyle Venari
    Messages : 84
    crédits : 1046

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t127-dactyle-venari-la-bete-du-razkaal-termineehttps://www.rp-cendres.com/t194-dactyle-aka-le-desert-socialhttps://www.rp-cendres.com/t219-errance-du-pterodactyle
  • Ven 5 Aoû - 11:59
    feat Melian
    Réunion des maudites anonymes



    Son cœur battait étonnamment fort, au vu de la situation. Mais Dactyle était tendue. Et pour cause, c’était le genre de moment dont on sait qu’il va avoir des conséquences quelque soit ce qu’on l’on choisit de faire. Ouvrir la porte. ou la laisser fermée, et clore ce chapitre avant qu’il ne s’ouvre. C’était un peu comme ouvrir la boîte de Pandore. Qui sait à quoi elle s’exposait si elle invitait la maudite à entrer ?

    Dactyle lève les yeux au ciel à la mention de la vieille bibliothécaire, cette vieille chouette parlait trop. Et plus encore, Dactyle s’en voulait de lui avoir signalé son départ, mais elle aurait eut bien trop mauvaise conscience de partir en dérobant des livres. Chacun ses priorités. Elle avait soigneusement  retourné les livres empruntés par courrier. Courriers, qui contenait son adresse actuelle. Comme quoi, ce n'est pas parce qu’on a passé sa vie à traquer des criminels que l’on sait comment disparaître efficacement. Surtout, elle ne s'attendait pas à ce que qui que soit veuille la retrouver. Ceci dit, la vieille commère n’avait pas totalement tort, si elle n’avait encore trouvé aucune réponse quant à son affliction, comme bien des lycanthropes et autres chercheurs avant elle. En dépit d’une réticence évidente, sa curiosité était encore alimentée. La Bête avait écumé moult ouvrages et grimoires, de Magic en passant pour le Razkaal, jusqu’au grand bibliothèques de Mael. Et y avait découvert des malédictions des plus improbables au plus sombres.Sa quête de savoir ne s’était jamais tarie, peut être son interlocutrice mystère avait quelques informations à ajouter à ce puits de connaissances. Quelque soit la malédiction qui l’afflige..En effet Malédictions et afflictions en tous genres avaient fleuri telle des clochettes de la mort dans les charniers de la guerre après le retour des titans.

    - He bien, tu m’as l’air bien désespérée..  souligne t’elle d’une voix toujours grave mais bien moins inquiétante que précédemment.

    Mais..déterminée, ça Dactyle lui accorde volontier. Traverser la montagne n’était pas toujours une partie de plaisir. Elle laisse échapper un ultime soupir résigné  alors qu’elle se redresse pour ouvrir la porte d’un coup, avec toute la délicatesse qui la caractérise. Tombant nez à nez avec une jeune femme aux cheveux roux sombre, dont la longue jupe n’est de toute évidence pas du tout adaptée à la randonnée qu’elle vient d'effectuer pour arriver jusqu’ici. Se dégageait qu'elle une certaine noblesse qui contrastait encore plus avec l'apparence de la bergère dont l'air renfrogné et les yeux jaunes fatigués en disait long sur son état d'esprit.

    - Si J’ai effectivement étudié les malédictions, de toutes sortes. Je doute d’être ce à quoi vous vous attendiez. Ai-je vraiment l’air de quelqu’un qui a trouvé une solution ?


    Achève t elle avec un sarcasme évident, en se détournant de la porte alors qu’elle désigne la sobre demeure de son bras maudit, laissant son invitée libre d’entrer si elle le décide. Cependant, le visage innocent de la jeune femme lui fait regretter sa rudesse et son manque de tact. Aussi elle ajoute, plus mesurée :

    - Humm enfin, si je suis désolée de ce qui vous arrive, je doute de pouvoir faire quoi que ce soit pour vous. Melian. Mais enfin, maintenant que vous êtes là. Elle hausse les épaules, si vous m’en disiez plus sur ce qui vous amène?

    Elle jette un regard inquiet au ciel rougeâtre. Histoire d’estimer le temps qu’il lui reste. Suffisamment, elle l’espère, elle lui aurait bien conseillé de repasser demain, ou plus tard, ou jamais ? mais elle avait la conviction que son invitée n'abandonnerait pas si facilement. Soit, peut être cette soirée s’avèrerait plus intéressante que prévu.
    CENDRES


    Ref Dactyle post ellipse:

    Thème
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Melian Askurov
    Melian Askurov
    Messages : 12
    crédits : 369

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Combattant assassin
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t221-melian-askurov-la-sans-repos-termine
  • Mar 9 Aoû - 10:18
    Réunion des Maudites anonymes

    Melian n'entra pas tout de suite, elle prit tout d'abord le temps de jauger son interlocutrice. Non pas qu'elle se méfiât particulièrement, c'était un simple réflexe de survie qu'elle avait appris à appliquer systématiquement dans les bas quartiers de Liberty, où la différence entre la vie et la mort pouvait souvent se résumer à la lecture du comportement du type d'en face.

    Dactyle avait l'apparence d'une jeune femme plutôt avenante, aux cheveux roux courts et bouclés et aux yeux colorés d'une curieuse teinte orangée. Elle portait des vêtements simples et pratiques, sans recherche d'esthétisme. Mais ce qui était le plus frappant, c'était bien entendu la main qui lui faisait signe d'entrer. Une main aux phalanges recouvertes de fourrure sombre, aux doigts prolongés de longues griffes noires.

    C'était donc ça la malédiction qui frappait l'habitante des montagnes ? Rien à voir avec le vampirisme. Lorsque la vieille de la bibliothèque lui avait parlé d'une autre jeune femme maudite, dans l'excitation de la nouvelle elle avait sottement tout de suite pensé à une autre vampire, oubliant au passage toutes les autres malédictions qui pouvaient exister. La lycanthropie, par exemple.

    Cependant, se dit Melian, même si les deux malédictions étaient de nature différente, elles avaient tout de même des points communs. Il s'agissait d'afflictions agissant sur le physique et le métabolisme de la victime. Elles avaient toutes deux des origines antiques, vieilles de plusieurs millénaires. Il n'était pas déraisonnable de penser que des informations sur l'une serait utiles à l'autre.

    L'attitude de Dactyle en disait long sur son état d'esprit. Bien qu'elle ait ouvert sa porte à Melian, la vampire remarqua immédiatement qu'elle n'avait pas relâché sa méfiance, ou très peu. Ce n'était pas vraiment une confiance qu'elle lui accordait, plutôt le bénéfice du doute.

    Merci beaucoup.

    Elle pénétra dans la masure et examina son environnement. Le petit chalet était d'une seule pièce. Il y avait un coin en pierre qui abritait un âtre où un feu brûlait, chauffant une casserole d'où s'élevaient des bruits de bouillonnement paresseux et éclairant la pièce d'une lueur orangée vacillante. Dans un autre coin, quelques étagères contenaient les maigres possessions de la lycanthrope ainsi que quelques livres, juste à côté d'un lit en bois très simple mais qui avait l'air assez confortable. Au centre de la pièce trônait une table en bois entourée de quelques tabourets. Une odeur particulière flottait dans la pièce, mélange de fumée, de bois, de soupe et d'un fond de chèvre, pas désagréable. Le tout dégageait une atmosphère chaleureuse et étonnamment invitante.

    Tout en examinant son environnement, Melian s'avança jusqu'à la table, mais ne s'assit pas. Elle se retourna et adressa la parole à son hôte, abandonnant le ton innocent qu'elle avait pris pour se présenter. De tout évidence, Dactyle en avait vu d'autres, pas besoin de la ménager.

    Puisque vous avez été franche avec moi, laissez-moi être franche avec vous. Ma malédiction n'est pas exactement de la même nature que la vôtre, je vais vous montrer.

    Lentement, elle relâcha son contrôle sur sa métamorphose. Sa peau pâlit doucement pour prendre une teinte blanchâtre, cadavérique. Ses canines supérieures s'allongèrent jusqu'à chevaucher les dents de sa mâchoire inférieure. Ses iris se colorèrent de rouge tandis que le blanc de ses yeux noircissait. Enfin, les ses ongles s'allongèrent légèrement en pointe pour devenir des griffes.

    En apprenant qu'il y avait une autre victime d'une antique malédiction dans les parages, j'ai bêtement cru qu'il s'agissait d'un autre vampire. De toute évidence, ce n'est pas le cas. Je sais que vous avez aussi fait des recherches à la bibliothèque de votre côté. Pour ma part, elles n'ont pas été fructueuses, et je venais vous voir dans l'espoir que vous ayez découvert quelque chose. Même si nos malédictions sont différentes, elles ont quand même plusieurs points communs, peut-être que nous pourrions nous entraider ?
    CENDRES
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Dactyle Venari
    Dactyle Venari
    Messages : 84
    crédits : 1046

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t127-dactyle-venari-la-bete-du-razkaal-termineehttps://www.rp-cendres.com/t194-dactyle-aka-le-desert-socialhttps://www.rp-cendres.com/t219-errance-du-pterodactyle
  • Jeu 11 Aoû - 21:04
    feat Melian
    Réunion des maudites anonymes



    Son invitée semble hésiter un instant, vu l’accueil, qui pourrait l’en blâmer. Se jeter dans la gueule du loup demande bien quelques secondes de réflexion au moins.. Soit, Dactyle lui laisse le temps nécessaire. Après tout, le temps ne lui manquait guère depuis son exil. Un objectif en revanche .. Parfois elle avait un peu l’impression d’être comme ses personnes âgées qui en ont trop vu et trop fait et qui se retirent du monde pour attendre que viennent leur heure. Triste à même pas trente ans.

    Peut être avait t’elle vu chez Melian; la détermination qui lui faisait à présent défaut. La foi indéfectible qu’une solution existe quelque part. Et si son exil était supposé être dédié à la recherche d”une solution à son problème. La vérité et qu’elle l’avait peu à peu oublié..
    Dactyle range avec détachement le livre qui traînait sur la table, et fait mine d’examiner ses livres, laissant courir ses doigts sur la tranche, en attendant que son invitée se décide.

    Ah, au moins on peut dire qu’elle ne perdait pas de temps ! Un bon point. La louve appréciait la franchise. … même si c’était un peu excessif là non ? Enfin, au moins sa curiosité aura été vite satisfaite.  Dactyle se retourne vers son invitée, attentive, à la révélation de cette dernière

    Ah.

    Une pâleur affolante, de longues canines qui annoncent la couleur et des yeux noirs aux iris écarlates. Le verdict était sans appel. Inviter un vampire à entrer dans sa maison au fin fond d’un hameau perdu check ! Dactyle n'est pourtant pas surprise pour un sous. Après le Razkaal et les titans, elle ne craignait plus grand chose. Même si les  rares vampires qu’elle avait côtoyés ne lui avaient pas laissé un très bon souvenir. Et pour cause, la plupart étaient des prisonniers du Razkaal. Bien si son invitée de "mangeait" pas, au moins elle éviterait de l’empoisonner par accident avec un de ses plats douteux. Une victime de moins.


    - Au moins, vous savez masquer votre apparence. C’est déjà pas si mal. souligne t'elle avec désinvoltureMême si je me doute que c’est pas la forme, mais l’fond qui pose problème.

    La louve en sait quelque chose, si ses talents d’illusionnistes lui avaient permis de dissimuler son apparence bestiale un bon nombre de fois. Son tour de passe passe était amplement suffisant, du moins, temps que le mentale suivait.. . Et si elle était tout à fait capable de faire de même pour son bras, mais à quoi bon ?  Elle était condamnée à vivre avec.  Et si Dactyle commence déjà à lister et se remémorer ses connaissances en vampirisme, elle se raidit à la mention de sa propre nature de maudite. Et toise son interlocutrice avec défiance :

    - De toute évidence..  Et que pensez-vous connaître de ma malédiction exactement ? répond- elle sèchement, sur la défensive, serrant les poings sur la table.

    Si la Bête était prête à aider, admettre qu’elle même avait un problème était une toute autre affaire. Elle même doutait plus que jamais de la nature de sa malédiction. Celle d’être née lycanthrope,  d’être trop faible pour y résister, ou d’être revenue en vie de la bataille de Sancta…
    Toujours est-il pour la pauvre Melian, que ces mois d’isolement n’ont rien arrangé au sale caractère de la louve.

    CENDRES


    Ref Dactyle post ellipse:

    Thème
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Melian Askurov
    Melian Askurov
    Messages : 12
    crédits : 369

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Combattant assassin
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t221-melian-askurov-la-sans-repos-termine
  • Mer 17 Aoû - 8:41
    Réunion des Maudites anonymes
    Melian observa attentivement la réaction de Dactyle à sa métamorphose. La lycanthrope avait à peine haussé un sourcil. Tant mieux, si elle n'était pas effarouchée ça voulait dire qu'elles pourraient parler franchement. La vampire décida de ne pas laisser traîner les choses plus longtemps que nécessaire, elle s'ouvrit donc à son interlocutrice

    Je ne sais pas beaucoup de choses par rapport à la lycanthropie, vu que mes recherches se sont plutôt tournées vers le vampirisme. Mais je sais cependant que ce sont deux malédictions ancestrales, et toutes les deux ont des effets semblables : elles modifient l'apparence et le métabolisme de leurs victimes, et elles sont transmissibles. Pas de la même manière, puisque la vôtre est héréditaire alors que la mienne se passe de façon plus, euh, disons, exotique.

    Je sais également qu'aucune de nous deux n'a choisi cette malédiction, et qu'il s'agit probablement d'un fardeau pour vous comme pour moi. Pour ma part, je ne me souviens même plus de la façon dont j'ai été infectée. Tout ce que je me rappelle, c'est de m'être réveillée dans une espèce de sarcophage en pierre, et d'y être restée enfermée pendant des siècles, parfaitement consciente, et incapable de bouger, incapable de me nourrir, et incapable de mourir. Quand un tremblement de terre m'a enfin libérée, ma soif était telle que je n'étais plus qu'une sorte de super-prédateur monstrueux. Des battues ont même été organisées pour me capturer. Et c'est uniquement parce que j'ai eu un jour la chance de rencontrer un marchand itinérant bienveillant et probablement inconscient que je me retrouve ici aujourd'hui, et pas en train de brûler au soleil ou avec un pieu dans le cœur ou décapitée ou je ne sais quelle autre joyeuseté du genre.

    Maintenant, juste pour être claire, je ne cherche pas forcément à soigner ma malédiction. Je l'ai acceptée, et elle fait partie de qui je suis aujourd'hui. Je cherche plutôt à la comprendre et peut-être à la maîtriser.

    Pour le moment, mes recherches à la bibliothèque n'ont rencontré que peu de succès, mais deux cerveaux travaillant sur des sujets semblables valent mieux qu'un, vous ne croyez pas ? Peut-être que nous pourrions travailler en commun, et peut-être même collaborer à l'avenir, qu'en dites-vous ?

    Tout au long de sa tirade, Melian avait observé les réactions de Dactyle. Elle savait pas si s'ouvrir aussi directement à son interlocutrice aurait l'effet qu'elle attendait, mais elle pensait que c'était la meilleure manière. Et si tout ça ne menait à rien, au moins elle aurait essayé.

    Comme si son monologue l'avait vidée de son énergie, elle s'assit lourdement sur un tabouret et posa son regard sur la lycanthrope en attendant sa réponse.


    CENDRES
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Dactyle Venari
    Dactyle Venari
    Messages : 84
    crédits : 1046

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t127-dactyle-venari-la-bete-du-razkaal-termineehttps://www.rp-cendres.com/t194-dactyle-aka-le-desert-socialhttps://www.rp-cendres.com/t219-errance-du-pterodactyle
  • Jeu 25 Aoû - 0:04
    feat Melian
    Réunion des maudites anonymes



    La lycanthrope n'appréciait guère de se retrouver en position de faiblesse, ou d’avoir besoin de l’aide de qui que ce soit, si bien que la proposition d’entraide, pourtant très honnête, sonnait comme une insulte à ses oreilles. Si bien que Dactyle dont l’hospitalité laissait clairement à désirer, toisait toujours durement son invitée.  Qui, en dépit de son agressivité, ne se démonta pas le moins du monde. Captivant l’attention de l’ermite aigrie qui se contenta la fixer de ces iris jaunes entourés de cernes, en silence, sans laisser transparaitre la moindre émotion.

    Et pourtant, si la vampire semblait au moins avoir bien étudié le sujet, ce qu’elle décrivit ensuite provoqua un malaise certain chez la Bête.  La jeune femme (apprement pas  si jeune que ça ) semblait véritablement avoir traversé l’enfer. Un frisson la parcourut, et elle passa brièvement la main sur sa nuque. Incapable de déterminer si le récit la mettait mal à l’aise ou s’il s’agissait seulement des premiers effets de la tombée de la nuit. Il faut dire que certaines expériences étaient relativement proches des siennes, un peu trop même. Des battues, était-ce qui l'attendait ? d’autant plus que les gens du coin étaient plutôt prompt à dégainer les fourches et les torches à la moindre occasion.

    Toujours est-il qu'à présent, elle portait un regard légèrement différent sur la vampire.  De la pitié ? non, plutôt une sorte de respect. Si vivre de l’éternité à  des centaines d’années lui semblait déjà une malédiction en soit, le tout en étant condamné au sang et au ténèbre. Lui paraissait carrément insurmontable. Et avec son expérience du Razkaal,  elle était bien plus susceptible de lui  trouver un moyen d’en finir, que de vivre avec. Enfin, ce n’était pas ce que la vampire était venue chercher. Elle semblait avoir atteint un stade d’acceptation supérieur. Alors que la Bête naviguait toujours entre le déni, la colère, le marchandage et la dépression, l’acceptation ne faisait clairement pas partie de son vocabulaire.

    - Humm..  Et bien je peux m’estimer heureuse que mon calvaire ne dure au mieux, qu’une petite centaine d'années,  ironise-t-elle alors que son invitée se laisse tomber sur un des tabourets.

    Elle la fixe encore, quelques secondes, avant de se retourner vers l’étagère.

    - Vos projets me semblent naïfs, pour quelqu’un qui a eu des siècles  pour y réfléchir. Je ne suis pas certaine de pouvoir vous  aider en ce sens, La seule solution que je sois actuellement en mesure de vous offrir est pour le moins.. radicale. Souligne t’elle avec désinvolture en sortant deux assiettes en grès d’un vieux placard. Ce n’était pas des menaces, juste, un fait. Quelque chose auquel elle avait peut-être même pensé pour elle-même.

    - Enfin, je peux toujours vous partager ce que je sais sur le vampirisme. Assez peu, pour être honnête. Vos recherches ont dû vous apprendre que cette malédiction était d’origine magique. La création d’un crétin mégalo qui convoitait l’immortalité, mais un crétin puissant…et la plupart des vampires que j’ai côtoyé, he bien n’étaient pas très fréquentables, et très peu porté sur la recherche de solution.  Dactyle laissa échapper une soupire désabusée, posant les assiettes sur la vieille table en bois. Elle poursuit en se dirigeant vers l’âtre pour mélanger une espèce de … soupe ? alors qu’un douloureux frisson la traverse, mais elle se reprend aussitôt. Avant de s’assoir devant Melian en la fixant de ses pupilles jaunes luisantes, les mains jointes.

    - Disons.. que je ne sois  pas totalement opposée à votre proposition, mon premier conseil consisterait à vous dire ne pas vous attarder ici à la nuit tombée... Si toutefois  vous prenez le risque, je vous aurais bien offert le “repas” si tant est qu’on puisse l’appeler comme ça .. ajouta la Bête en lançant un regard en coin vers le plat douteux. Mais je doute que vous en tiriez quelques bénéfices ?


    De mémoire, le vampirisme était une affliction évolutive, et les victimes perdaient peu à peu leur fonction vitale jusqu'à n'être plus capable d’ingérer que du sang. De même que la résistance au soleil variait d’un individu à l’autre.





    CENDRES


    Ref Dactyle post ellipse:

    Thème
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum