DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [Flashback] Les Ombres de l'Arène [PV Zaïn] I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Validation des RP de Ben [Reike]Aujourd'hui à 2:32PNJ
    [PA] Le Chant des RoncesAujourd'hui à 0:02Ersa Vatt'Ghern
    L'Équilibre de la ConcordeHier à 23:31Lyra Leezen
    Mon Voisin Du DessusHier à 23:17Cyradil Ariesvyra
    [Flashback] Le Pilon et le MortierHier à 22:57Lyra Leezen
    Sous pression — StadzankHier à 20:55Hizuk
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Vaenys Draknys
    Vaenys Draknys
    Messages : 169
    crédits : 763

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2942-vaenys-draknys-le-prince-dechu-le-baron-roi-de-la-pegre-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2986-entretien-avec-un-vosdraak#25931https://www.rp-cendres.com/t2980-l-histoire-du-prince-dechu#25918
  • Lun 4 Déc - 21:27
     
    Les Ombres de l'Arène
    Feat. Zaïn Tevon-Duncan
    Apparence de Vaenys:

    Ikusa, Reike
    Décembre de l’an -1

    La nuit venait de tomber sur la ville d’Ikusa. La capitale du royaume du Reike était illuminée par les rayons argentés émis par l’astre lunaire, ancré dans le ciel nocturne, dans la voûte céleste. Une fois le voile des ténèbres levé, le joyau du désert était en proie au vice et à la débauche, alors, la créature des ténèbres sortait de sa tanière, venant régner sur ce monde empli de haine. L’être à la cape noire déambulait la plupart du temps dans les rues d’Ikusa, à la recherche de scènes malsaines, cherchant à se satisfaire de la débauche qui imprégnait la population, de simples êtres peuplant cette magnifique ville.

    Ce soir-là, la créature des ténèbres, surgie de nulle part dans le voile nocturne de la nuit, semblait se rendre à un endroit nommé le « Hall des Héros ». Un lieu dont les différentes galeries exposaient les statues des héros ayant écrit les cinq mille ans de l’histoire passée du Reike, depuis sa création par Tensai Draknys premier du nom et Akasha, la matriarche des dragons. Une galerie qui s’étendait tout le long de l’avenue des Statues, ou y était également représentée les rois et reines de la dynastie Draknys. Une dynastie qui était en ce moment représentée par le roi et la reine, qui ont d’ailleurs eux aussi une statue à leur effigie. Les prochains à y voir des monuments dédiés à leur personne serait le prince et la princesse, Vaenys et Ayshara Draknys.

    La créature, vêtue de la tête au pied d’une armure noire, arborant quelques ornements argentés, avançait d’un pas assuré dans les ruelles de la ville. Il s’équipait de cette armure depuis peu, afin de se protéger des attaques à son encontre, la faiblesse naturelle de sa race étant la douleur physique. C’était une armure forgée par l’un des meilleurs forgerons des alentours de la capitale. Sa présence était presque imperceptible à l’œil nu. De son être ressortait uniquement la lueur ses yeux. Des yeux d’un violet intense, reflétant avec grâce la splendeur de la voûte céleste, illuminée par les magnifiques rayons lunaires. Les chants faisant son éloge étaient nombreux et ce soir ne fit pas exception.

    Ceux qui se laissent attirer dans le piège…
    Seront balayés d’une brève rafale,
    Incarnation des ténèbres.
    Des ténèbres qui ne relâchent pas leurs proies.
    Alors qu’ils sont vidés lentement de toute vie…
    Les serviteurs fournissent à leur maître l’essence vitale
    À maturité, les ténèbres se révèleront au clair de lune.

    Alors que le Vosdraak vêtu de noir continuait doucement sa route vers le Hall des Héros, lieu où serait érigée une statue à son effigie à l’avenir, il repensait à sa future rencontre. La mort du dirigeant de l’arène du quartier marchand fut tragique, lors d’un Holmgang, tué par l’un de ses esclaves hybrides. Cet homme était l’un des plus proches collaborateurs du Baron, un être humain perfide, n’hésitant pas à sacrifier bon nombre de ses esclaves pour le plaisir personnel du Baron. En plus d’être un excellent combattant, il savait aussi manier les mots avec justesse. Sa mort fut un bouleversement pour les affaires du quartier marchand, l’un des quartiers les plus florissants de la pègre Reikoise. Celui-là même que le Baron considérait comme le plus rentable. L’arène y était sa principale activité, y faisant combattre des esclaves et, par la même occasion, réduisait le nombre d’individus aussi ignobles que non désirés.

    Le Vosdraak éprouvait un certain mépris à l’égard des hybrides, voire même un profond dégoût. Il les considérait comme des êtres au sang impurs, ne méritant pas de fouler la terre du Sekai de leurs pieds. Alors, qu’une de ces erreurs de la nature ait pris le pouvoir de l’activité la plus rentable du monde de la criminalité, c’était tout simplement abject. Il espérait simplement que l’immondice qui s’apparaîtrait à rencontrer n’avait pas pour but de réduire à néant ses multiples décennies passées à faire affaire avec l’arène. Chaque propriétaire, sans exception, faisait affaire avec l’être nocturne aux yeux violet. Et tous en étaient amplement satisfaits, connaissant une vie de richesse absolue.

    Il errait dans la cité, déambulant majestueusement dans l’avenue des statues, observant d’un œil aiguisé chacun des monuments érigés en l’honneur de ses ancêtres, les dragons de sang pur. Il vit ensuite les statues érigées en l’honneur des héros du Reike, ne sachant pas réellement qui ils étaient, et puis de toute façon, ça ne l’intéressait nullement. Ce soir-là, peu de personnes étaient de sorties, les filles de joie préféraient depuis peu se terrer dans les auberges. Avec la menace pesante des groupes extrémistes et pro-Ryssen, cela pouvait se comprendre. La montée en puissance de Tensai Ryssen pouvait parfois affoler la grande partie les habitants du joyau du désert, qui se demandaient si les barbares n’avaient pas déjà infiltré la forteresse d’Ikusa.

    Il arriva dans le Hall des Héros et observa sans la moindre émotion les statues de Tensai et Akasha Draknys. Bien qu’ils fûrent ses ancêtres les plus admirés au sein du Reike, le Baron lui, n’en avait que faire d’eux. Après tout, il était venu au monde par leur faute. Tout ce qui intéressait le Vosdraak, c’était sa propre personne. Rien en ce monde ne lui était plus précieux, enfin, presque rien. Il y avait bien un autre être auquel il tenait, mais il se refusait de l’admettre. Tout ce qu’il faisait, c’était pour servir son propre intérêt, qu’il fût présent ou à venir. À l’aide de ses activités nocturnes, il s’assurait que jamais le prince Vaenys Draknys ne fût la cible d’attaques terroristes ou rebelles. Et en même temps, il s’assurait que la princesse Ayshara Draknys vît une vie paisible et sans encombre, la protégeant des mêmes dangers que ceux qui le visaient.

    Le Vosdraak vint se positionner devant la statue du « Tueur de Dieux », Tensai Draknys, son ancêtre connu le plus ancien. Il attendait, sous la lumière argentée émise par la lune, la venue d’un certain Zaïn, scrutant tout autour de lui à l’aide de ses yeux d’un violet intense.

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 368
    crédits : 682

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Ven 8 Déc - 18:34
    [Flashback] Les Ombres de l'Arène [PV Zaïn] Robby-johnson-hallway-05c





    - Hall des Héros, Ikusa -

    Zaïn n'était encore jamais venu dans les Haut-quartiers de la capitale, lui qui avait toujours pataugé dans la fange des bas-fonds où seule la poussière se faisait plus nombreuse que les crapules. S'il était enfin parvenu à grimper la Grande Avenue sans se faire repousser par la garde, c'était peut-être grâce à sa toute nouvelle assurance conjointe à la prestance de la soie qu'il portait - une riche tenue gagnée suite au Holmgang qui avait réorienté toute sa vie. Après tout, lui qui n'avait connu que de simples chainses maintenues par des cordelières, la douceur des tissus de qualité l'avait immédiatement conquis. Il ne faisait aucun doute que l'hybride serait incapable de revenir en arrière, de s'en retourner à son ancienne vie parmi les ladres et les voyous. Ceci-dit, il en restait un au fond de lui, un vaurien, une canaille, un gredin.

    Peu importe ses atours, du premier coup d'œil on devinait qu'il avait été tiré de la mélasse de la pauvreté, tant sa démarche, son expression et son regard trahissaient l'habitus des bas-fonds. Le quotidien y était parsemé d'embuches et de difficultés en tout genre, Zaïn avait grandi avec et ne s'en extirperait jamais, malgré son gain d'assurance et sa nouvelle position. Toutefois, il aspirait à plus grand encore, si pour l'instant il ne possédait qu'une arène de combat de seconde zone, il prévoyait de l'étendre puis d'acquérir de nouveaux commerce, l'heure viendrait de se diversifier.

    Mais pour cela, s'il voulait voir plus loin que le peu qu'il avait gagné, il devait se défaire des chaines qui le retenaient dans la boue. Le pugiliste devait devenir un patron. Pour cela, il était capital qu'il se fasse respecter, qu'il montre qu'il refusait d'être tenu en laisse. C'était pourquoi soit il gagnerait une place autour de la table de la pègre d'Ikusa, soit il couperai tous les ponts avec cette dernière. Comme l'a dit un jour un grand homme : "Si la façon dont la table est mise ne te conviens pas, retourne-là."

    Rien qu'en ayant enfin accès aux beaux quartiers surplombant la basse-ville, le jeune pugiliste entrevoyait cet avenir qu'il convoitait tant, pour lui et sa famille. Peut-être un jour l'un de ces somptueux palais lui appartiendrait. Il y organiserai alors des fêtes sans fin, jouissant des meilleurs mets, des vins les plus reconnus et des invités les plus raffinés. Un beau jour, cette vision deviendra réalité, il en était certain. C'était pleine d'espérances qu'il remonta la Grande Avenue en direction d'une haute coupole sur une allée adjacente. Le Hall des Héros. Là où on lui avait donné rendez-vous au travers d'un factotum peu loquace.

    L'impressionnant vantail de la bâtisse avait été laissé entrouvert, comme pour l'inviter à y pénétrer. Comme l'hybride n'avait pas pur habitude de décliner une invitation, il se glissa dans le Hall des Héros sans une once d'hésitation. A l'entrée, un brandon était fixé à un support en laiton, l'hybride le pris en main pour l'éclairer au travers des coursives plongées dans la pénombre, uniquement éclairées par quelques braseros moribonds.

    Il arriva alors dans une immense salle circulaire divisée en cinq ninfes distinctes ouvrant sur des galeries de statues. Zaïn n'en connaissais aucunes, mais il se doutait que ce devait être des Héros de l'empire, au vu du nom de ce bâtiment, et que, de facto, elles se trouvaient dans un Hall. Comment avait-il trouvé sa voie vers celui qui lui avait donné rendez-vous ? Il avait suivis les bazeros allumés, comme guidé par la lumière jusqu'à une galerie plus vaste que les autres, sûrement pour y accueillir des statues plus hautes encore.

    Devant l'unes-d'elles - celle se trouvant au centre de ce Hall - se tenait une silhouette inquiétante mais pas bien menaçante, tout du moins pas aux yeux du guerrier aguerris qu'était Zaïn. Il s'avança alors d'un pas assuré en direction de son Hôte, entamant la discussion avec un brin de sarcasme.

    - Si tu comptais m'intimider avec ces immenses statues, tu te mets le doigt dans l'œil, j'ai affronté des gaillards bien plus grands que ça.

    Il fit alors une grimace en constatant que l'homme portait un masque, or le pugiliste n'appréciait guère de ne pas voir le visage de son adversaire... Même si cela restait à déterminer. Chose qu'il saurait bien assez tôt.






    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Vaenys Draknys
    Vaenys Draknys
    Messages : 169
    crédits : 763

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2942-vaenys-draknys-le-prince-dechu-le-baron-roi-de-la-pegre-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2986-entretien-avec-un-vosdraak#25931https://www.rp-cendres.com/t2980-l-histoire-du-prince-dechu#25918
  • Sam 9 Déc - 18:30
     
    Les Ombres de l'Arène
    Feat. Zaïn Tevon-Duncan
    L’hybride se présenta devant le Baron et, à sa démarche et à sa manière de communiquer, il reconnut bien là qu’il avait affaire à un rustre dénué du sens de la négociation. Certainement un sauvage élevé par un parent solitaire qui n’avait rien d’autre à faire que de se reproduire avec un animal poilu, visiblement. Cependant, le Vosdraak ne s’attendait pas à tomber sur un hybride aussi imposant. Les rumeurs à son sujet étaient donc vraies, il avait tous les traits d’un excellent pugiliste, il faut le reconnaître. Et cette cicatrice qu’il arborait sur son nez, venait-elle du combat contre l’ancien propriétaire de l’arène ? Une cicatrice obtenue en échange de la richesse peut-être ?

    Enfin, tout cela, le Baron n’en avait strictement rien à faire, il ne vit devant lui qu’une immondice, un hybride qui serait bien plus utile six pieds sous terre, plutôt qu’à polluer la belle ville d’Ikusa. De toute manière, le Vosdraak n’allait avoir guère le choix que de travailler avec lui, pour l’instant, puisqu’il préférât le voir mort plutôt que de collaborer avec un tel être. Il fallait faire avec jusqu’à ce qu’il trouve une solution pour remédier à ce problème, il ne pouvait pas se permettre ; aussi bien pour son commerce que pour le monde du crime organisé.

    Le prince du Reike, héritier de la dynastie Draknys, alors jusqu’à maintenant adossé à la statue de son ancêtre le plus lointain, Tensai Draknys, se redressa puis croisa les bras, afin de faire face à l’hybride. Zaïn l’avait abordé d’une manière un peu trop… prétentieuse à son goût. Savait-il réellement à qui il avait affaire ? Qui était celui que l’on nommait « Le Baron » ? Visiblement pas, pour user du tutoiement en de telle circonstance, sans même le connaître. « Une abomination telle que toi ne devrait pas se montrer aussi désinvolte envers ma personne, Zaïn. Je suis étonné que ton prédécesseur ait perdu un Holmgang face à toi, un hybride, un être aussi abject que répugnant. Ta simple présence dans mon champ de vision m’exaspère. » annonça le Baron, ne cachant pas son dégoût quant à l’hybridation.

    « Cette statue que tu vois derrière moi, représente Tensai Draknys, le « Tueur de Dieux ». Sans lui, nous ne serions pas ici toi et moi. Il est l’être qui a créé notre magnifique nation, et qui est à l’origine de la dynastie Draknys, représentant de la race la plus pure et la plus divine de tout le Sekai. » continua-t-il, s’approchant de Zaïn. Sur son chemin, il invoqua deux ombres, créant des soldats ressemblant fortement à la garde royale. Ils étaient armés d’épées des ombres, prêts à trancher en deux le pauvre hybride qui se trouvait face au Baron.

    « Si tu souhaites te battre, vas-y, je t’en prie. Je ressens ta rage rien qu’en entendant ta voix. Je doute cependant de ta victoire face à ma magie des ténèbres. J’ignore si tu es juste idiot, si tu es un être dénué de la moindre forme d’intelligence, ou si tu manques simplement d’expérience dans le monde du crime organisé, mais ici, c’est moi qui donne les ordres, qui décide du sort des pathétiques êtres comme toi, au sein de mon royaume souterrain. » ajouta-t-il, un léger sourire se dessinait sous son masque d’acier. La voix métallique du Baron résonnait dans cette immense pièce, abritant les statues des héros d’antan, de ses ancêtres et bientôt, de lui, Vaenys Draknys.

    Les soldats des ténèbres s’avancèrent vers Zaïn, l’entourant de leur présence oppressante, afin de l’escorter jusqu’au Baron, prêt à le tuer à la moindre menace qu’il proférait envers cet être divin. Le Vosdraak lui, ne pouvait que trouver la situation amusante. Voir un être qui lui était aussi inférieur et qui en plus voulait l’affronter, c’était absurde, il n’avait aucune chance de vaincre face au pouvoir démentiel du Vosdraak. « Zaïn, si tu es ici, c’est pour que l’on parle affaires. Vois-tu, l’arène du quartier marchand d’Ikusa, celle-là même dont tu viens de prendre le commandement, est le commerce le plus rentable de l’histoire de la Pègre Reikoise. Il faut que tu saches que bien des propriétaires sont passés avant toi, tous étaient à mes pieds, obéissant au moindre de mes ordres. Je leur ai promis la richesse et ils l’ont eue. Je ne doute pas du fait que c’est ce que tu recherches, sinon tu ne serais pas à la tête de cette arène. N’est-ce pas, Zaïn ? » demanda-t-il, perçant les ténèbres de son regard d’améthyste, venant trouver refuge dans les yeux de Zaïn.

    « Je sais que les êtres de ton espèce n’ont pas une espérance de vie très poussée et j’espère que la tienne se terminera au plus vite, mais pour l’instant tu es là. As-tu des plans particuliers pour l’arène ? » questionna-t-il, bien que ses plans, il n’en avait strictement rien à faire. Il obéirait, comme ses prédécesseurs, au moindre ordre que lui donnera le Baron, roi de la pègre.

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 368
    crédits : 682

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Sam 9 Déc - 22:11
    [Flashback] Les Ombres de l'Arène [PV Zaïn] D7djz4u-bf890d05-bdd6-4271-9ca8-3eee39dc0648.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7InBhdGgiOiJcL2ZcL2ZkYzYwMDQ3LTM4MDEtNDg3ZS05OTVkLTQ3M2Q4YTM2MDhmNlwvZDdkano0dS1iZjg5MGQwNS1iZGQ2LTQyNzEtOWNhOC0zZWVlMzlkYzA2NDguanBnIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmZpbGUuZG93bmxvYWQiXX0





    - Hall des Héros, Ikusa -

    Zaïn n'était pas plus impressionné que ça par les tours de passe-passe de son interlocuteur, ni même un tant soit peu intimidé, au contraire même, il ne faisait que mépriser d'avantage le Baron. Déjà qu'il n'aimait guère qu'on lui dise quoi faire, il détestait d'autant plus les mages, ces gens suffisamment faible de nature pour aller chercher un brin de réconfort dans des magies qu'ils ne contrôlent pas vraiment, Zaïn pensait plutôt que c'était l'inverse. Il s'approcha avec plaisir du petit bonhomme qui le prenait de haut, il avait l'habitude de se faire sous-estimer, et à chaque fois il leur avait fait ravaler leur prétention, et ce avec quelques dents avec. Et puis de la sorte, il était à portée de main.

    - Si je devais me battre contre toi, Baron, ce ne serait certainement pas selon tes règles et encore moins dans ton environnement. La cicatrice tout juste refermée que tu vois là est le résultat de la triche, rien de moins qu'un écart vers le déshonneur de mon adversaire. Il faut croire qu'il était suffisamment désespéré pour dégainer un surin dans un combat à mains nues. Je sais à présent que tout comme mon prédécesseur, les coups bas sont monnaie courante dans votre milieu.

    Il croisa alors les bras sur sa poitrine, comme pour manifester son refus d'en venir aux mains avec lui. Non pas qu'il craignait le mage, ces derniers étant les seuls capables de vaincre le pugiliste, mais il savait très bien qu'il n'avait rien à gagner à le rétamer. Au contraire, il savait que même s'il foutait une rouste à ce gringalet, les retombées se feront ressentir par ses collègues, amis et par sa famille. La pègre était comme un hydre, si l'on coupait une tête, les autres nous mordaient. Son arène serait incendiée pendant la nuit, son navire serait coulé dans le port et sa famille devrait se cacher pour espérer échapper à la vengeance des sbires du Baron.

    Bah ! Il aurait l'occasion, plus tard, de lui foutre une torgnole !

    De plus, il était de notoriété que ce genre de caïd ne faisait jamais long feu, si ce n'était pas Zaïn qui se chargeait de son cas, ce serait quelqu'un d'autre qui le ferait pour lui. De plus, même s'il ne le savait pas encore, et que le Baron l'ignorait tout autant, le futur se révélait particulièrement sombre pour l'héritier au trône qui n'aurait jamais l'occasion de poser son séant dessus. Comme quoi le destin se chargerait personnellement du cas de Vaenys Draknys.

    - Quant à mes plans, ils ne regardent que moi. Mais comme tu es là, je vais t'en partager quelques détails. Déjà, je vais mettre fin aux combats d'esclave, je les trouve toujours décevant, j'aimerai plutôt engager seulement des mercenaires et guerriers qui seront à même de délivrer de vrais combats digne de ce nom. Quant aux paris, fini les trucages. Son regard se fit plus intense.






    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Vaenys Draknys
    Vaenys Draknys
    Messages : 169
    crédits : 763

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2942-vaenys-draknys-le-prince-dechu-le-baron-roi-de-la-pegre-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2986-entretien-avec-un-vosdraak#25931https://www.rp-cendres.com/t2980-l-histoire-du-prince-dechu#25918
  • Dim 10 Déc - 11:43
     
    Les Ombres de l'Arène
    Feat. Zaïn Tevon-Duncan
    Décidément, le jeune pugiliste était un véritable effronté. Il ne ressentait aucune peur, aucune crainte devant le Baron. L’être qui régnait en secret sur la pègre, et qui avait en réalité une véritable influence sur le Reike, ne semblait pas intimider Zaïn. Cependant, il fallait bien admettre qu’il possédait un esprit vif, et qu’il n’était pas si bourrin que son apparence voulait laisser le comprendre. Il soulagea le Baron d’une de ses nombreuses questions sur l’hybride. La cicatrice venait bel et bien du Holmgang qui se fit entre lui et son prédécesseur, un combat auquel le Vosdraak aurait bien voulu assister, mais, ses obligations de prince l’en avaient empêché malheureusement. Pour la créature à la chevelure d’argent, lors d’un combat comme un Holmgang, tous les coups étaient permis. Après tout, c’était la vie d’un individu qui se jouait, pourquoi n’aurait-il pas le droit d’utiliser tous ses atouts ? Peut-être était-ce une preuve de lâcheté, mais vouloir survivre n’était en rien de la lâcheté, bien au contraire. Telles étaient les pensées du Baron, lui qui ferait n’importe quoi pour garder la vie sauve et son futur ne faisait que de le prouver à maintes reprises.

    Le Baron, une nouvelle fois, esquissa un grand sourire sous son masque d’acier, devant les actes de l’hybride, qui ignorait totalement la menace des ombres qui l’entouraient. Était-il courageux, ou simplement stupide pour agir de la sorte ? Le Vosdraak, d’un simple contact oculaire, pouvait le faire s’agenouiller devant lui comme l’esclave qu’il devait être. Cependant, en venir jusque-là était bien inutile, autant laisser Wulfric se charger de cette immondice à l’avenir. Pour le moment, il fallait surtout parler affaires, après tout, les deux protagonistes étaient ici pour cela et non pour faire une démonstration de leur puissance respective. Enfin, Zaïn fit preuve d’un minimum d’intelligence en se présentant proche du Baron, les bras croisés. Ce dernier n’aurait pas à le faire plier tout de suite en le détruisant psychiquement.

    Les deux individus, de taille équivalente, se faisaient désormais face. Le Baron, tout comme Zaïn à l’évidence, ne ressentait aucun sentiment si ce n’était le dégoût de voir un hybride si proche de sa divine personne. Zaïn faisait comprendre au Vosdraak qu’il retirait l’arène des activités de la Pègre, ce qui, évidemment, ne pouvait que mettre en colère la créature aux yeux d’un violet intense. Il croisa les bras à son tour, puis, plongea son regard dans celui de l’hybride. Il usa de sa magie afin d’exécuter une légère attaque mentale, rien de bien puissant. Un léger mal de crâne, en signe d’avertissement, si l’hybride se refusait au désir du Baron.

    « Tu ne peux pas agir de la sorte Zaïn, les trucages et les esclaves, c’est ce qui rapporte le plus à l’arène de combat. Imagine tout l’argent que tu perds si tu fais ça. » annonça-t-il, souriant légèrement sous son masque, un sourire amer. « Et puis, tu ne peux pas te retirer aussi facilement de la pègre, cela fait des décennies que l’arène participe au bon développement du crime organisé. Elle est à moi, et toi, comme tous tes prédécesseurs, tu n’es qu’un vulgaire pion qui va m’obéir aux doigts et à l’œil, vulgaire déchet que tu es. » ajouta-t-il, lançant une nouvelle fois une légère attaque mentale. Le Baron n’était pas enclin à céder l’arène à qui que ce soit, et encore moins à un hybride, bien qu’elle ne lui appartînt en rien.

    Le Baron, en démonstration de toute sa puissance, plongea la pièce dans l’obscurité la plus totale, ne laissant que ses yeux d’améthyste transpercer les ténèbres qu’il venait de créer. Il n’usa évidemment pas de sa magie des ombres, c’était une simple illusion qui se profilait aux yeux de l’hybride. « Réfléchi bien à tes agissements Zaïn, je connais tout de toi. Crois-tu réellement que je laisserai un inconnu s’accaparer mon arène sans le faire suivre ? Tes amis, ta sœur, veux-tu réellement prendre le risque de les voir mort de la façon la plus horrible qu’il soit ? En agissant à mon encontre, c’est ce qu’il se produira, misérable vermine. » conclut-il, dissipant la légère illusion qu’il venait de créer, esquissant un nouveau sourire sous son masque de métal, un sourire malsain.

    Pour le Baron, c’était clair, soit Zaïn acceptait les conditions imposées par le Vosdraak, et il s’agenouillait devant lui en guise de bonne foi, soit il refusait et alors, il en subirait les désastreuses conséquences.

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 368
    crédits : 682

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Mer 13 Déc - 22:01
    [Flashback] Les Ombres de l'Arène [PV Zaïn] E470e3b842f5704504febf91f78d41f9






    - Hall des Héros, Ikusa -

    Décidemment Zaïn détestait les magiciens !

    Jusque là, il passait outre les multiples imprécations de son interlocuteur, tant il savait que c'était monnaie courante chez ces gens là. Tellement suffisants et sûr d'eux qu'ils prenaient tout le monde de haut. De surcroit, Zaïn avait toujours eu l'habitude de se faire insulter, ça ne l'atteignait même plus, si ça permettait aux autres de se soulager. Enfin, le Baron faisait parti de ce type de personnages qui ne faisaient pas long feu, comme énoncé tantôt.

    Mais diable qu'il détestait la magie !

    Là par contre c'était trop. Si les petits tours de passe-passe avec les ombres étaient amusants, le mal de tête qui survint était moins drôle et lorsque tout s'éteignit autour de l'hybride, il décida que le Baron était vraiment un Être abject. Tout le monde savait que la magie était pour les faibles, les maigrelets et les veules. Toutefois, pour avoir déjà fait affaire à des prestigiateurs dans le genre, Zaïn parvint à garder contenance malgré cette migraine qui lui vrillait les pensées. Ses oreilles trésaillirent.

    - Ouh ! Tu sors le grand jeu, sorcier ! Fit-il en cabotinant un frisson.


    [Flashback] Les Ombres de l'Arène [PV Zaïn] Tenor


    Pourtant, même si Zaïn ne le montrait pas un instant - après tout c'était un hybride maitrisant les arts du spectacles - une légère inquiétude s'était emparée de lui. Une inquiétude non pas pour lui, car il s'avait pertinemment que s'il était toujours en vie c'était que le Baron n'avait pas prévu de le tuer. Il était un pion, comme il le disait, or, si l'on était amené à sacrifier ses pions aux échecs, on pouvait en faire des Tours, des Cavaliers, voir des Reines si on les gardait suffisamment longtemps et qu'on les amenait le plus loin possible. Ceci, Zaïn le savait.

    Toutefois, il craignait quelque peu que les menaces du masqué envers sa famille soient bien réelles. Ceci-dit, il n'était pas le premier à utiliser la sœur de l'hybride pour tenter de faire pression sur lui, le dernier à l'avoir fait s'était retrouvé avec des dents en moins après que la sœur du pugiliste lui ai révélé ses propres talents au combat. En revanche, si Arkady était à même de se débarrasser d'un butor des bas-fonds comme elle l'avait déjà fait à maintes fois, il était plus probable que des sbires organisés du Baron parviennent à exécuter les menaces proférées par ce dernier. Quant à sa mère... même lui en avait peur, c'était dire.

    Zaïn, conscient de tout cela, préféra jouer au plus rusé plutôt qu'au plus malin.

    - Bah ! Pas besoin d'en arriver là, l'ami ! Tu avais déjà gagné ma loyauté à l'instant où tu as prononcé le mot "or". S'il y a une fortune à la clé, t'a pas besoin d'en venir aux menaces pour que je marche avec toi. Ses choix de mots étaient subtils mais lourd de sens. "avec", pas "pour".Mais, écoute juste un instant l'homme de terrain que tu as en face de toi, si c'est toi qui dirige tout et possède l'or, permet-moi de te faire des suggestions tant qu'aux combats en eux-mêmes. Je veux me débarrasser des combats d'esclaves car ces derniers ne m'amusent plus. Les guerriers aguerris et les combattants se font rares parmi les esclaves, ou alors ils coutent une fortune chez les marchands. Alors j'ai vu bien trop de combats où ce sont justes deux maigrelets qui se foutent sur la gueule avec des armes qu'ils ne maitrisent même pas. Ennuyeux. Il poussa un soupir. Tiens un exemple parlant : je n'ai jamais vu d'Orc esclave. Donc je n'ai jamais vu de combat d'Orc dans l'arène. Mais tout le monde aimerait voir des combats d'Orc, non ? Pour ça, il faut forcément engager un Orc - libre - pour livrer un combat dans l'arène pour lequel il sera rémunéré. Crois-moi, l'arène gagnera en panache, et finalement elle s'y retrouvera en gains, plus de personnes viendront voir deux Orcs se foutre des mandales plutôt que deux repris de justice au rabais. Il afficha un sourire qui découvrit toutes ses dents.





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Vaenys Draknys
    Vaenys Draknys
    Messages : 169
    crédits : 763

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2942-vaenys-draknys-le-prince-dechu-le-baron-roi-de-la-pegre-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2986-entretien-avec-un-vosdraak#25931https://www.rp-cendres.com/t2980-l-histoire-du-prince-dechu#25918
  • Jeu 14 Déc - 23:12
     
    Les Ombres de l'Arène
    Feat. Zaïn Tevon-Duncan
    Le Baron aurait, d’après Zaïn, sorti le « grand jeu » ? Une misérable attaque mentale et un simple tour de passe-passe à l’aide d’une illusion s’apparentait à du « grand jeu » ? À l’évidence, l’hybride ignorait l’étendue du pouvoir de son opposant. D’un simple regard, le prince pouvait plonger l’hybride dans la démence. D’un simple geste, il pouvait entailler le corps de l’immondice qu’il avait en face de lui, à l’aide de sa magie de l’ombre. De sa volonté, il pouvait plonger Zaïn dans l’abîme des ténèbres. Tout ceci, Vaenys le savait, et il n’hésiterait pas une seule seconde à user de ses pouvoirs si l’hybride osait lever la main sur le prince. D’autant plus que le Baron détruirait la vie d’un hybride avec le plus grand des plaisirs, lui qui le voyait comme une erreur de la nature.

    Le Baron se moqua légèrement de son interlocuteur, riant sous son masque d’acier qui parvenait à étouffer les légers sons qui s’échappèrent de la bouche du Vosdraak. Puis, Vaenys fut pris d’un dégoût soudain, lorsque son interlocuteur usa le mot « ami » pour qualifier le prince. Être l’ami d’un hybride ? Certainement pas, encore pouvait-il faire l’effort de « collaborer » si ce dernier était doué, mais jamais il ne s’abaisserait au niveau si bas de ces races inférieures. Puis, un léger soupir s’échappa lorsque Zaïn employa le mot « loyauté ». Le Baron n’était pas dupe, la loyauté n’existait pas dans le bas monde de la pègre, et encore plus, lorsque de l’or fut en jeu. Mais soit, si la « loyauté » de l’hybride était achetable, alors ainsi soit-il. Et pour dire vrai, la loyauté n’avait aucune valeur aux yeux du prince héritier, son interlocuteur pouvait lui n’être d’aucune loyauté, tant qu’il obéissait au doigt et à l’œil du Vosdraak.

    L’hybride souhaitait avant tout se débarrasser des esclaves, trouvant les combats trop ennuyeux. Pourquoi pas après tout, si les résultats financiers étaient supérieurs, alors Zaïn pouvait bien faire ce qu’il voulait de l’arène. Et puis, Vaenys Draknys aurait plus d’esclave à vendre à plus offrant que le propriétaire de l’arène, lui qui se voyait déjà avoir un prix sur cette pathétique marchandise. Il fallait admettre que l’idée de faire venir des mercenaires pouvait être particulièrement lucrative, tant que les combats seraient encore truqués. Le Baron, les mains dans le dos, se mit en marche, réfléchissant à un plan adéquat avec les propositions de Zaïn.

    « Si nous nous débarrassons des esclaves, alors nous aurions beaucoup plus d’or. Cependant, si nous réinvestissons cet or pour payer les mercenaires qui viennent se battre, alors il faut le faire intelligemment. Comprenez bien que les paris truqués sont le nerf de la guerre ici. L’objectif est d’augmenter considérablement nos gains, n’est-ce pas ? Alors, imaginons que l’on organise un combat entre deux mercenaires, cela attirerait plus de monde, certes, c’est bien plus alléchant, mais à quel prix ? Il faudrait que l’on ait le contrôle sur l’issue des combats. Par exemple, si un orc et un lycanthrope viennent à se battre sur le sable de l’arène, alors nous engagerions les paris avant le début du combat. Ensuite, il faudrait que vous discutiez avec les combattants, afin que l’option nous rapportant le plus d’or soit mise en œuvre. Ainsi, avec les bénéfices des paris, nous pourrions payer équitablement les deux combats. » annonça-t-il, plongeant ses améthystes dans le regard de l’hybride. « Quant à vous, occupez-vous de trouver des mercenaires qui veulent se battre. En faisant ceci, vous, immonde créature, empocherez une partie des gains. Le reste sera réinjecté dans le commerce souterrain de la pègre, comme cela l’a toujours été. » conclut-il, s’approchant de l’hybride.

    « Nous procéderons donc comme cela. Faites comme je vous dis et tout se passera bien. » dit-il, gardant son regard dans l’hybride. « N’avez-vous pas certains de vos cousins qui voudrait venir se faire tuer dans l’arène par hasard ? Ou des contacts prêts à fouler le sable de cette majestueuse arène. » questionna-t-il alors.

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 368
    crédits : 682

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Ven 15 Déc - 16:30
    [Flashback] Les Ombres de l'Arène [PV Zaïn] Thomas-dubois-chateau-noir-finals-frame-18-web






    - Hall des Héros, Ikusa -

    Ce qui étonnait le pugiliste était que le Baron n'avait pas encore posé la question qui devait l'intéresser le plus, à savoir : quelles étaient ses motivations ? Bon, il fallait dire qu'il n'avait pas posé beaucoup de questions depuis le début de l'entrevue, tant les menaces coulaient de sa bouche comme l'eau sourdait en haute montagne. Peut-être aussi que ce qui animait l'hybride désintéressait au plus haut point le mafieux qui se fichait éperdument des aspirations de chacun de ses sbires. Toutefois, s'il l'avait fait venir ici et qu'il ne l'avait toujours pas tué, c'était bien qu'il pensait avoir une utilité de ce parvenu à le tête de son arène. Or, s'il voulait l'utiliser, il faudrait pour cela qu'il le connaisse, et quoi de mieux pour ça que de savoir ce qui l'avait mené à prendre par la force l'arène de combat du quartier marchand ?

    L'hybride se rendait bien compte que si son souhait le plus cher était d'être son propre patron et de n'avoir aucun compte à rendre, il devait d'abord - pour un temps seulement - composer avec le Baron. S'il déféquait immédiatement de la pègre reikoise, peut-être bien que les menaces proférées par le truand masqué seraient mises en application. En revanche, si Zaïn de rangeait derrière lui, et au fur et à mesure que son emprise se resserrera sur l'arène, il pourrait progressivement dire adieu à tout ces caïd des beaux quartiers. D'autant plus que le pugiliste prévoyait de s'acoquiner dans les années à venir avec les administrations d'Ikusa, et alors il pourrait changer d'alliés selon son bon vouloir.

    - Pourquoi ai-je défié mon patron en Holmgang ?

    Demanda-t-il alors, de but en blanc. C'était néanmoins une question rhétorique, manifestement, car il y répondit aussitôt, ne laissant pas l'incrédulité monter chez son interlocuteur.

    - Parce qu'il m'avait ordonné de me coucher à mon prochain combat. N'ayant subi aucune défaite jusque là, je lui aurais rapporté un sacré pactole, ayant préalablement attiré tous les paris sur ma victoire. Mais voilà, il a demandé à la mauvaise personne, je ne suis pas un perdant.

    Son regard se fit plus intense, dans l'obscurité ambiante, c'était comme si ses pupilles brillaient subrepticement. Probablement un atavisme du renard, dont l'hybride avait manifestement hérité de quelques traits. De la ruse, aussi, entre autres.

    - Je connais beaucoup de gens capables de tout pour un peu d'or. Je mettrai tout naturellement ce carnet d'adresses au service de l'arène. Avait-il ajouté alors, dans un demi-sourire.

    Il avait finalement décidé de répondre à la dernière question du Baron, sans non plus s'avancer outre mesure. Il avait manifestement apporté une bonne proposition à la table des négociations, peut-être avait il prouvé par la même occasion qu'il était capable, connaissant sur le bout des doigts le monde dans lequel il avait grandi. Ils n'allaient certainement pas être alliés, mais au moins Zaïn se gardait de compter le Baron parmi ses ennemis. Pour l'instant.






    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Vaenys Draknys
    Vaenys Draknys
    Messages : 169
    crédits : 763

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2942-vaenys-draknys-le-prince-dechu-le-baron-roi-de-la-pegre-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2986-entretien-avec-un-vosdraak#25931https://www.rp-cendres.com/t2980-l-histoire-du-prince-dechu#25918
  • Dim 17 Déc - 13:16
     
    Les Ombres de l'Arène
    Feat. Zaïn Tevon-Duncan
    L’hybride commençait à raconter sa vie, pourquoi avait-il défié son ancien patron en Holmgang, enfin tout ce qui pouvait ne pas intéresser le Baron. Sous son masque d’acier, le Vosdraak prenait un air totalement désintéressé, souffrant presque du discours de Zaïn, qui lui paraissait être une éternité. Qu’est-ce que cela pouvait lui faire au Baron, que l’ancien chef de l’arène avait ordonné à l’hybride de se coucher, et qu’il en soit mort ? Après tout, si quelqu’un devait demander aux futurs guerriers de se coucher dans l’arène, à l’avenir, ça serait Zaïn, pas Vaenys. Donc peu lui importait l’importance des paroles de l’hybride, tout ce qui intéressait le Baron, c’est qu’il fasse son travail. Et s’il devait se retrouver confronté à un guerrier lors d’un Holmgang, ainsi soit-il ! S’il venait à perdre, il serait remplacé de toute manière.

    Enfin, après cette tirade insupportable que Vaenys oublierait une fois parti, Zaïn se mit enfin à parler de choses intéressantes, de l’or. En voici une bonne nouvelle, l’hybride allait mettre son carnet d’adresses au service de l’arène, et donc, au service de la pègre et du Baron. Ce dernier ne pouvait qu’en être ravi, un hybride allait enfin se montrer utile pour ses affaires, enfin, pour le Sekai tout simplement. Ces choses restaient immondes aux yeux du Vosdraak, évidemment, ce n'étaient que des erreurs de la nature, le fruit d’une liaison malsaine. Le prince fut pris d’un nouveau dégoût profond lorsqu’il vit les yeux de Zaïn scintiller dans le voile nocturne. Encore un trait qu’un être humain ne devrait pas avoir, les yeux perçants d’un renard, un regard plein de malice. Quelle ignoble créature.

    Le Baron plongea une nouvelle fois son regard dans celui de l’hybride, qui révélait ses traits de renard, puis il croisa les bras. « Soyez conscient, immonde créature que vous êtes, que la vie de mes pions ne m’intéresse nullement. Et vous n’y faites pas exception, surtout lorsque je vous observe. » annonça-t-il, fermant les yeux et baissant la tête. « Rapportez-moi une quantité suffisante d’or chaque semaine. Ainsi, vous deviendrez l’une des figures les plus riches d’Ikusa, sans même être un de ces lèche-culs de nobles. » continua-t-il, riant légèrement.

    « Venez dès la semaine prochaine à la petite auberge de monsieur Nolan. Cela fait maintenant plusieurs années que je travaille avec cette famille de tenanciers, ils vous aideront à y voir plus clair dans nos affaires. Vous y rencontrerez également d’autres personnes tout aussi importantes que vous dans ce quartier, notamment le chef des autorités, mais aussi Wulfric, une grande figure de la pègre et également mon bras droit. » ajouta-t-il, laissant s’échapper un léger soupir.

    « Je vais devoir me retirer. Nous nous retrouverons dans une semaine à l’auberge de ce gros porc de Nolan. Tâchez de ne pas être en retard. » conclut-il, disparaissant dans les ténèbres de la nuit. Si la rencontre fut rapide, c’était car le Baron n’avait pas le temps de tergiverser sur des futilités. En effet, la situation au sein du Reike devenait critique, les troupes de Tensai prenaient de plus en plus de terrain. Le Vosdraak partit comme il était venu, dans les ténèbres de la nuit, dissimulé par sa magie, déambulant dans les ruelles du joyau du désert, en direction du palais royal.

    - - -

    Une semaine plus tard, le Baron s’était rendu à l’auberge de Nolan, « Le Griffon », une auberge dans laquelle le prince héritier, sous son identité de chef du crime, allait à de nombreuses reprises. Il était posté sur un majestueux fauteuil fait de matière noble, toujours vêtu de son armure noire et de son masque d’acier, seul ses yeux violets pouvaient se faire voir. Devant lui, une impressionnante table, autour d’elle, quatre chaises. Trois d’entre elles étaient déjà utilisées, il ne manquait plus que la présence de l’ignoble hybride.

    Ici était présent monsieur Viktor Nolan, tenancier du Griffon et petit-fils de Hector, un ancien collaborateur du Baron, maintenant décédé. Viktor était un être humain, tout ce qu’il y a de plus banal. Il tenait les traits de son grand-père, un homme enrobé, sans le moindre cheveu, et était extrêmement avare. Il portait le même surnom que feu son grand-père, le « gros porc avare », un surnom que lui avait donné le Baron.

    Monsieur Ognell, un Orc chef des autorités locales du quartier marchand, et pion du Baron depuis maintenant plus de cinq décennies. Un homme qui aimait tenter de tenir tête au Vosdraak, mais qui en payait bien souvent les conséquences, ressortant de l’auberge avec un mal de crâne atroce, ou entaillé à de multiples parties du corps.

    Et enfin, Wulfric, le lycanthrope et mercenaire au service de la pègre, mais aussi bras droit du Baron. Wulfric était au service du Baron depuis de nombreuses années également, il le voyait comme son père adoptif, sa seule famille. Il était prêt à tout pour subvenir aux besoins de son maître, quitte à en mourir.

    Le Baron, posté sur son fauteuil, bras croisés, observa d’un regard attentif chacun de ses pions. « Messieurs, nous allons accueillir le nouveau chef de l’arène. Tâchez de le recevoir comme il se doit. » annonça-t-il, soupirant légèrement en attendant la venue de l’hybride.

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 368
    crédits : 682

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Mar 26 Déc - 23:11
    [Flashback] Les Ombres de l'Arène [PV Zaïn] Captur12





    - Le Griffon, Ikusa -


    Zaïn connaissait tout naturellement la tristement célèbre auberge Le Griffon, dans le milieu tous savaient où elle se trouvait et qui y était admis. L'hybride aurait fait un bien piètre habitant des bas-fonds s'il ne connaissait pas au moins de réputation le dit-établissement. C'était justement en se présentant à l'entrée de la taverne qu'il se rendit compte, seulement maintenant, que l'auberge n'avait absolument rien de la majesté de l'animal dont elle avait esbigné le nom. Et pour cause : Elle n'avait strictement rien à voir avec les établissements fréquentés par les patriciens de la ville où l'on servait la meilleure malvoisie de l'Empire à un prix bien supérieur à ce que voulait a décence. Au Griffon, nul orchestre martial pour animer les repas à la riche chère, c'était bien loin de ce à quoi aspirait le nouveau patron de l'arène, gouttant aux petits plaisirs du confort relatif à la petite bourgeoisie.

    En l'invitant dans son repère, le Baron faisait avancer Zaïn sur son terrain, là où l'hybride n'avait pas le moindre allié. Cela, le pugiliste le savait que trop bien, mais s'en fichait quelque peu, persuadé qu'il était que le Baron devait composer avec lui par la force des choses pour l'instant. Et puis, il savait pertinemment que Le Griffon servait de lieu de rassemblement pour les pontes de la pègre reikoise, alors en quelques sortes, Zaïn était un brin honoré de passer les escogriffes chargé d'en réguler l'entrée en cette soirée dénuée de lune.

    - Veuillez m'excuser du retard, je me suis égaré en chemin. Lâcha-t-il en pénétrant dans la pièce envahi des fragrances aigres de l'oignon et de la piquette.

    C'était bien évidemment faux, il ne s'était nullement perdu, son sens de l'orientation était à l'épreuve des venelles des bas-fonds d'Ikusa. Il avait simplement estimé qu'il n'avait pas à se presser pour se rendre à cette entrevue, après tout les autres étaient au bon endroit pour patienter avec de la vinasse et du pain. De plus, il n'était pas en retard de beaucoup, mais juste assez pour le faire remarquer. Pour l'occasion il avait revêtit une houppelande chamarrée de rouge, de noir et d'orfroi. En s'introduisant dans la salle chauffée par l'âtre, il remarqua d'emblée une chaise vide laissée là à son attention. Et comme personne n'était debout ni ne se leva, il décida qu'il devait s'installer sans plus tarder.

    Toutefois, il jugea opportun de ôter sa houppelande, tant il faisait chaud dans la pièce, la déposant délicatement sur le dossier du fauteuil, dévoilant un pourpoint marmoréen dessous. Il s'assit alors, jetant enfin un coup d'œil horizontal à l'assistance. Il reconnu aussitôt la trogne de Viktor Nolan, le tenancier du lieu, pour l'avoir déjà vu fouiner aux alentours de l'arène alors qu'il n'était que pugiliste. Il craignait alors que le piffre ne vienne le tarabuster, comme il était le nouveau patron de la dite-arène. Bah ! Zaïn s'avait y faire avec les enquiquineurs dans son genre, et ça commençait pas un coup de pied au séant.

    Quant à l'orc, Zaïn le connaissait comme étant un autre enquiquineur, une garde ou quelque chose comme ça, mais il n'apprenait que maintenant que ce dernier était lié à la pègre. Mais Zaïn avait toujours mal sentit ce type, percevant qu'il y avait anguilles sous roche. Le voir ici ce soir confirmait ses soupçons. Peut-être que s'il parvenait à l'échauffer suffisamment, il pourrait le pousser à se battre contre lui, ce qui ferait - à n'en point douter - un excellent combat des plus mémorables.

    Quant au dernier personnage en présence - en plus du Baron, qui, soit dit en passant, était d'un banal rasoir - il y avait cet autre bonhomme que Zaïn avait également déjà vu arpenter le balcon de l'arène lorsqu'il s'y battait, mais sans savoir que c'était un émissaire du masqué. Maintenant il le savait, et savait aussi que ce serait un emmerdeur de première doublé d'un lèche-cul sans pareille.

    - Entamons les discussions, messieurs. Le temps, c'est de l'argent. Raisonna-t-il.





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Vaenys Draknys
    Vaenys Draknys
    Messages : 169
    crédits : 763

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2942-vaenys-draknys-le-prince-dechu-le-baron-roi-de-la-pegre-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2986-entretien-avec-un-vosdraak#25931https://www.rp-cendres.com/t2980-l-histoire-du-prince-dechu#25918
  • Mer 3 Jan - 22:07
    Les Ombres de l'Arène
    Feat. Feat. Zaïn Tevon-Duncan
    Le Baron observa d’un œil attentionné l’immonde hybride qui rentrait dans la pièce, en retard bien évidemment, mais cela n’étonna que très peu le chef de la pègre reikoise. Lorsqu’il s’installa face à lui, Zaïn prononça une phrase qui ne pouvait que plaire au prince héritier du Reike, qui, sous son masque d’acier noir, esquissa un très large sourire. « Tu as beau être un immonde hybride Zaïn, ta personnalité me plaît. Tu ne pouvais pas dire mieux. » annonça-t-il, avant de porter son regard d’améthyste sur ses autres convives. « Prenez-en de la graine bande d’idiots. J’aime ce petit gars ! » lança-t-il, d’un ton provocateur. Ses mots n’étaient pas prononcés par pur hasard, il savait qu’en disant cela, il énerverait l’orc, et cela ne manqua pas !

    Tapant sur la table de bois, Ognell se leva sans plus attendre, envoyant valser la chaise d’un grand geste brusque. Il porta son regard dans les yeux du Baron, fou de rage. « Mais enfin Baron ! C’est un hybride, une sale race. Vous nous demandez de les… » hurla-t-il, avant d’être pris d’un soudain mal de crâne. « Baisse d’un ton, abruti, ou je te tue. Ce gamin a bien plus de cran que toi, faible que tu es. Lui au moins, il ne se serait pas stoppé après une attaque mentale de si faible intensité. Tu es pitoyable, tu ne vaux rien. Je n’ai jamais vu un tas de merde aussi haut que toi. » rétorqua-t-il, stoppant ensuite son attaque mentale. Il espérait que ses paroles démesurées suffiraient pour énerver l’orc.

    Bingo ! Ça ne manqua pas ! Les yeux de l’orc se gorgèrent de sang, passant du noir profond au rouge écarlate. À la vue de cela, le Baron sourit, puis il enchaîna, portant son regard inquisiteur sur le pauvre Viktor Nolan. « Et toi, gros porc, tu ne vaux pas mieux que l’hybride. Et tu connais mon opinion pour les hybrides, n’est-ce pas ? » cracha-t-il, riant légèrement. Wulfric quant à lui, observait la scène qui se produisait devant ses yeux. Il tentait tant bien que mal de retenir son rire, tellement c’était absurde. Viktor n’osait plus bouger, il était tétanisé. Mais, le Baron n’avait pas encore dit son dernier mot.

    Soudain, le prince héritier envoya une sacoche remplie de cent cinquante pièces d’or. Oui, cent cinquante, le salaire d’un Seigneur de cité-état, sur la table d’une misérable auberge d’Ikusa. Les pièces claquant sur le bois de la table éveillèrent les sens de l’aubergiste, qui sursauta à la vue de tant d’or. « Celui qui mettra à terre notre cher ami Zaïn remportera cent cinquante pièces d’or. » annonça-t-il, l’air amusé. Son regard vint ensuite se poser sur l’hybride. « Quant à toi, si tu mets à terre les deux crétins qui me servent de collaborateurs, je double la mise. » lança-t-il, laissant un sourire dissimulé sous son masque.

    Viktor Nolan se leva brusquement à son tour, dessinant une expression confuse sur son vile visage. « Messire, allons-nous partager la récompense avec Ognell ? » demanda-t-il, l’air fier. « Évidemment que non. Si vous êtes les deux encore debout, je garde l’or, cela va de soi. » rétorqua-t-il, levant le bras, pointant du doigt l’hybride. « Messieurs, à vous de jouer. » conclut-il.

    L’Orc porta son regard écarlate dans les yeux de l’hybride, prêt à lui bondir dessus. « Toi, misérable vermine. Je vais t’éclater le crâne et me baigner dans ton sang. Tu m’entends ? pourriture hybride. Ta vie n’est que du pathétique gâchis. Tant de ressources utilisées pour toi. » cracha-t-il, détournant son regard sur Viktor. « Et toi, quand je me serai occupé de lui, je t’exploserai en mille morceaux, sale merde. »  lança-t-il, prêt à détruire tout sur son passage.
    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Zaïn Tevon-Duncan
    Zaïn Tevon-Duncan
    Messages : 368
    crédits : 682

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t223-zain-tevon-duncan-we-will-show-them-all-termineehttps://www.rp-cendres.com/t293-liens-zain-tevon-duncanhttps://www.rp-cendres.com/t287-chronologie-zain-tevon-duncan
  • Sam 6 Jan - 17:16





    - Le Griffon, Ikusa -

    Comme si le Baron avait entendu le souhait de Zaïn, il poussa l'Orc dans ses retranchements, s'attaquant à sa fierté, ce que - manifestement - il regorgeait. Le garde de la ville s'emporta jusqu'à, semble-t-il, offenser son patron au point que ce dernier ne décide de lui donner une leçon. Toutefois, que le Baron corrigea l'Orc était une chose, qu'il se charge personnellement de lui en était une autre. À la surprise de tous, il annonça un duel entre Ognell et Zaïn, sans parler de la somme conséquente qu'il plaça en jeu. Était-ce le plan du Baron depuis le début ou bien avait-il lancé ces hostilités sur un simple coup de tête ? Seul lui pourrait l'affirmer.

    - Voilà qui fera parfaitement l'affaire. Acquiesça l'hybride en zieutant l'or.

    Comme pour lui signifier que ce ne serait pas si facile à gagner qu'il l'imaginait, Ognell se jeta sur Zaïn, ce dernier recevant un puissant coup de poing au niveau de la mâchoire, le faisant valser par dessus sa chaise. Le pugiliste s'étala contre le sol, soulevant un nuage de poussière. Il n'eut cependant pas le temps de se relever que l'Orc était déjà sur lui, lui envoyant un coup de pied dans le ventre, ce qui projeta l'hybride contre le mur. Mais lorsque le garde s'avança pour continuer le massacre, Zaïn lui attrapa la cheville et tira si violemment vers lui que l'Orc tomba sur le dos dans un fracas retentissant.

    Lorsqu'il chercha à se redresser, il se prit de plein fouet une chaise dans sa sale trogne, le meuble se brisant sous l'impact. Et si le choc le sonna, ce fut bien le direct du gauche qui suivit qui renvoya Ognell contre le pavé. Zaïn passa par dessus lui et asséna un premier coup de point à la joue gauche, puis un second aux tempes et un troisième sur le coin du nez. L'Orc lâcha un horrible juron juste avant que son adversaire ne reçu un coup dans le dos de la part de Nolan qui était enhardi par l'appât du gain. Et si le coup sembla heurter un rocher, il suffit à déconcentrer Zaïn le temps qu'Ognell lui empoigne le bras pour le faire valser de côté.

    Mais en chutant, l'hybride agrippa de son autre main le col de Nolan qui partit à la renverse avec lui. Le petit homme replet poussa un cri d'indignation lorsque son séant heurta un guéridon qui craqua dangereusement. Quant à Ognell, il s'était déjà redressé de toute sa hauteur et projeta un crochet bien sentit dans les côtes de Zaïn qui ne manqua pas sa contre-attaque malgré la douleur. L'Orc reçut un tel coup de pied dans les jambes qu'il s'en retourna au sol immédiatement, pestant violemment. L'hybride profita du momentum pour asséner un coup de coude dans ses dents, juste pour l'enrager un peu plus.

    Il pivota alors et balaya Viktor qui s'écrasa sur son camarade. Ce dernier s'emporta et projeta Nolan dans les roses, au sens propre, car il passa à travers la fenêtre pour finir sa course dans les pots de fleurs de la ruelle. Quant à Zaïn, il ne manqua pas l'opportunité et se jeta de tout son poids contre Ognell qui tomba de nouveau, mais cette fois-ci contre la table qui se brisa en faisant voler des échardes en tout sens. Toutefois, il exerça une habile roulade et se releva tout prêt de Zaïn, un longeron pointu à la main, mais il manqua son coup en essayant d'empaler le pugiliste qui fit un pas de côté tout en portant un nouveau direct dans les dents de son adversaire qui tituba. Ceux qui étaient suffisamment proches avaient pu entendre un craquement.

    Le garde ne se laissa pas enchainer pour autant et bloqua le crochet de l'hybride et en profita pour envoyer une attaque par le bas qui fut elle aussi bloquée. Zaïn profita de l'impact pour établir une distance entre eux. Du coin de l'œil il perçut l'âtre et d'un balayement du pied, envoya les braises en direction de L'Orc qui rugit d'autant plus. Le patron de l'arène e bondit alors et porta un dernier coup de poing dans les dents d'Ognell qui chuta de tout son poids, faisant vibrer tout l'établissement. Deux deux dents s'étaient brisées et roulaient sur les pavés. Il ne se relèverait pas de sitôt.


    Ce fut à cet instant que Viktor Nolan pénétra par la porte, faisant voler le vantail. Son regard glissa sur son camarade allongé avant de se poser avec stupeur sur celui qui l'avait étalé là. Il fit le bon choix car il prit ses jambes à son cou, ne prenant pas la peine de refermer derrière lui. Ses pas disparurent dans la venelle. Zaïn essuya alors le sang qui s'écoulait de son nez et épousseta son pourpoint dont les coutures avaient lâchées au niveau des aisselles. Il pivota pour vriller du regard le Baron et son dernier sbire.

    - Alors, je suis pris ? Plaisanta-t-il, comme s'il eut s'agit d'un entretien professionnel. Peut-être l'était-ce ?





    Présentation | MP | Demande de RP | Chronologie | Liens |  Pré-Liens | Absences

    Nouveau Zaïn's Theme :
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Vaenys Draknys
    Vaenys Draknys
    Messages : 169
    crédits : 763

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2942-vaenys-draknys-le-prince-dechu-le-baron-roi-de-la-pegre-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2986-entretien-avec-un-vosdraak#25931https://www.rp-cendres.com/t2980-l-histoire-du-prince-dechu#25918
  • Sam 6 Jan - 21:19
    Les Ombres de l'Arène
    Feat. Feat. Zaïn Tevon-Duncan
    Le Baron jubilait devant la scène que lui offrait les trois gaillards. Enfin trois, si l’on considérait la présence de Viktor Nolan comme étant un gaillard. Il s’était limite brisé le poing en tentant de frapper son adversaire. Enfin, il eut cependant l’honneur de surprendre le Baron lorsqu’il revint dans la pièce après avoir traversé la fenêtre. Voilà la démonstration de la cupidité de l’homme. Sa fuite ne manqua pas d’amuser Wulfric, qui riait aux éclats. Quant au Baron, il était sujet à une immense déconcertassions. Quel crétin, il avait fui de sa propre auberge. C’était certes, amusant, mais déprimant, sachant que cet abruti travaillait pour le Baron. De quoi décrédibiliser les choix que le Vosdraak avait fait par le passé. Enfin, ce n’était pas important.

    Quant à Ognell, que dire. Là encore, le Baron ressentit une grande désespérance quant à ce répugnant Orc. C’était bien la première fois qu’un inconnu parvenait à le mettre à terre. Comme quoi, l’hybride avait su prouver sa valeur au grand Baron du crime, qui ne manqua pas d’applaudir. Et pour une fois, un applaudissement sincère. Car oui, si Vaenys Draknys trouvait les êtres comme Zaïn, les hybrides, repoussant. Il se leva donc, puis s’avança distinctement, jetant un regard méprisant sur l’Orc qui jonchait le sol de son corps. « Tu es méprisable, Ognell. Heureusement pour toi que tu m’es utile, sinon, cela ferait déjà bien longtemps que je t’aurais tué. Crois-moi. » annonça-t-il. S’il n’avait pas eu son masque sur le visage, il lui aurait volontiers craché dessus, mais bon. C’était peut-être mieux ainsi.

    Il s’approcha donc de son opposant hybride, le visage couvert de sang. Puis, pour la première fois de sa vie, il va tendre la main à un vulgaire hybride. Non pas en signe de respect, loin de là. Il n’en avait pour personne de toute façon, mis à part lui, et peut-être sa petite sœur, princesse Ayshara Draknys. « Zaïn, tu as su te montrer digne de la prestigieuse arène du quartier marchand. Bienvenue dans la pègre. Mais ne te méprends pas, ce n’est pas parce que je te tends cette main que je te respecte. Simplement, tu l’as amplement mérité. Oh et puis, prends ces 150 pièces d’or. » annonça-t-il, puis il tourna sa tête vers Wulfric, faisant un signe avec cette dernière. Wulfric lui apporta le premier sac, puis un second, lui aussi rempli de 150 pièces d’or. « 300, je voulais dire. Bien, il est temps pour moi de partir. Zaïn, nous nous reverrons dans six mois pour faire l’état de ton arène. Au revoir, jeune hybride, je te laisse les pleins pouvoirs sur l’arène, ne me déçois pas » conclut-il, disparaissant dans les ténèbres de Kyouji, accompagné de son fidèle bras droit, Wulfric, le lycanthrope.
    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum