DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Siame

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Sur les traces de la pègre [PW Aylan] JvNj4PH
    Gazette des cendres
    Été 2024
    Lire le journal
    #7
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Coeur de Melorn
    Derniers sujets
    Démoniaques philosophies [Savoir]Aujourd'hui à 2:44Savoir
    RPS REPUBLICAINS DE RUBY DRAGLAMEAujourd'hui à 2:24PNJ
    RPs spéciaux - Vaenys DraknysAujourd'hui à 2:18PNJ
    RPs Spéciaux d'Altarus AearonAujourd'hui à 2:15PNJ
    Shahana Daaki [Terminée]Aujourd'hui à 0:26Shahana Daaki
    Rp Reike de la montagne (Kilaea)Hier à 20:30Kilaea Sliabh
    Une Mort Silencieuse - PAHier à 19:43Pancrace Dosian
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesHier à 19:36Afosios Smaragdi
    Validation RP Qwellaana (Reike)Hier à 19:06Qwellaana Airdeoza
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ahatsara
    Ahatsara
    Messages : 85
    crédits : 1215

    Info personnage
    Race: Fée
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2162-ahatsara-la-fae-pas-comme-les-autreshttps://www.rp-cendres.com/t2564-eclat-fae-liens-insoupconnes#22019https://www.rp-cendres.com/t2563-carnet-emeraude-les-aventures-de-la-dompteuse-fae#22018
  • Dim 25 Fév - 17:30
    Ahatsara errait dans les rues animées d'Ikusa, sa silhouette gracile se fondant parmi les tumultes de la foule. Les murmures de la ville s'élevaient comme une mélodie familière, mais aujourd'hui, une note discordante s'était glissée parmi elles. Depuis quelques semaines, des rumeurs persistantes avaient infiltré les couloirs du régiment spécial des animaux fantastiques, son foyer professionnel. Des disparitions mystérieuses avaient semé le trouble parmi les éleveurs, les dresseurs et les vétérinaires, Ahatsara incluse. Des animaux précieux, des créatures exotiques, et même des bêtes fantastiques avaient disparu sans laisser de traces, alimentant les spéculations les plus sombres.

    Pour Ahatsara, la nouvelle était comme un venin, empoisonnant l'atmosphère déjà chargée de la capitale. En tant que dompteuse d'animaux et vétérinaire, elle avait développé un lien profond avec les créatures dont elle prenait soin. Chaque disparition était comme un coup au cœur, la poussant à agir, à rechercher la vérité dans les recoins les plus sombres de la ville.

    Ainsi, ce jour-là, vêtue de sa tunique légère et de son voile couleur sable, Ahatsara décida de suivre les murmures jusqu'à leur source. Accompagnée de son fidèle compagnon, Sombra, le scorpion géant d'obsidienne, elle s'enfonça dans les quartiers mal famés de la cité, son regard d'ambre scrutant chaque ombre, chaque mouvement.

    Après de longues heures de recherches, elle entendit enfin des voix susurrer un nom qui fit frémir son cœur de fae : des fourrures blanches, arrachées aux chats du désert. Le lieu de rendez-vous ? Un temple abandonné, à l'extrême nord de la ville. Sans hésiter, Ahatsara se mit en route, ses pas guidés par une détermination féroce, son esprit en alerte.

    Lorsqu'elle atteignit enfin les ruines du temple, la lueur du crépuscule baignait les pierres anciennes d'une aura mystique. Des silhouettes encapuchonnées se tenaient en cercle, échangeant des paroles à mi-voix, leurs gestes trahissant une nervosité palpable. Se faufilant entre les colonnes brisées, Ahatsara s'approcha, son cœur battant la chamade dans sa poitrine.

    « Sombra, reste sur tes gardes », murmura-t-elle à l'oreille de son fidèle compagnon, dont les pinces frémissaient d'anticipation. Le scorpion inclina légèrement sa tête, comme pour lui assurer sa compréhension, avant de se fondre dans l'ombre, prêt à intervenir au moindre signe de danger.

    Ahatsara écouta attentivement, captant les bribes de conversation qui flottaient dans l'air. Les hommes parlaient d'une cargaison précieuse, de bénéfices juteux à venir. Son estomac se noua d'indignation. Des vies étaient sacrifiées pour le simple profit, et elle ne pouvait rester les bras croisés.

    « C'est dégoûtant », murmura-t-elle, ses yeux étincelants d'une lueur déterminée. « Mais je ne laisserai pas cela se produire. Pas tant que je pourrai faire quelque chose. »

    Prenant une profonde inspiration, Ahatsara se glissa encore plus près, ses sens en éveil. L'heure de l'action approchait, et elle était prête à tout pour protéger ceux qui ne pouvaient se défendre.

    Malgré l'urgence de la situation, Ahatsara se fondait dans l'ombre, faisant de son mieux pour rester discrète. Ses mouvements étaient fluides, son souffle retenu. Elle savait que la moindre erreur pouvait compromettre sa mission.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Aylan Kaviani
    Aylan Kaviani
    Messages : 28
    crédits : 375

    Info personnage
    Race: Élémentaire de vapeur
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3338-aylan-kaviani-dit-le-feu-termine
  • Lun 26 Fév - 23:47
    “Messieurs. Aujourd’hui : rapidité, efficacité et furtivité. Ce sera tout. Dispersion.”

    Aylan en mission:

    Il avait déjà effectué le briefing avant cette mission un peu plus loin, dans un lieu connu seulement des agents du Feu. Mais pour aujourd’hui, dans cette nuit qui paraissait banale pour la plupart des citoyens reikois, des hommes et femmes de l’ombre allaient agir pour préserver l’intégrité et la loi au Reike.
    Une demande émanait du RSAF, s’inquiétant de nombreuses disparitions animalières. Au départ, cela était sur les groupes qu’il observait à distance, pour enfin quasiment s’en prendre aux réserves mêmes contrôlées et dirigées par leurs agents. De même qu’aux dresseurs, éleveurs et soigneurs de ces bêtes protégés. Le dernier cas étant la goutte d’eau faisant déborder le vase, la faction reikoise appela à une intervention non pas directe, mais indirecte. À cela, furent données plusieurs informations au Feu, par l'intermédiaire de ses informateurs qui sillonnaient les longs sentiers désertiques de la nation des pays baignés par la chaleur de ce monde.

    Dès lors qu’une infiltrée leur communiqua par télépathie la présence de ces malfaiteurs aux abords d’Ikusa, dans un temple délaissé et pas reconstruit depuis l’époque des incursions barbares, le Kaviani convoqua d’urgence une réunion avec des volontaires. Il fit exprès de composé d’une équipe de deux confirmés, et de deux moins expérimentés. Cela était aussi une occasion aux nouvelles générations de faire leurs preuves, et d’en apprendre en voyant des aguerris du métier s’occuper de cette crise.
    Ils usèrent des toits des bâtisses, et quand ils se trouvèrent à deux cents pas de leur objectif, ils cachèrent chacun leur tatouage reikois, comme on leur avait enseigné. Aylan, lui, usa de ses nimbus pour n’afficher pas une seule marque corporelle.
    La nuit était sombre ce soir, mais la lumière des torches chaudes faisait danser les projections ombreuses des contrebandiers, tenant chacun dans une main une source de lumière. La nyctalopie de l’espion lui permettait d’outrepasser les zones dont la pénombre instaurait son voile ténébreux. Et c’était en scrutant chacune des entrées possibles qu’il observa la présence d’une inconnue de petite taille, qui observait elle aussi à distance la scène d’une discussion entre deux malfrats.

    Usant de son ouïe améliorée, il entendit avec clarté le dialogue des deux personnes.

    “V’ment qu’on se tire en de là. C’est pas ici que l’cargaison va s’vendre.”
    “Non. J’ai cru comprendre que le marché noir de la Répu adore ces choses.”
    “Combien l’fourrure ?”
    “Tu m’croiras pas si je te le disais.”


    Il arrêta d’écouter la conversation, quand il chercha du regard la fae curieuse, s’étant approchée de plus belle, à l’orée de la lumière jaune-orangée du feu des appliques. Or, elle n’avait pas vu qu’un des receleurs l’avait comme entraperçu, sûrement à cause du contraste déformé par sa silhouette. Il dégaina par réflexe son épée, tenant dans son autre la torche.

    *Elle va tout faire échouer. Il faut intervenir. Maintenant !*

    Dans un geste communicatif pour donner des instructions simples, à savoir “j’agis, vous suivez”, le chef de cellule se laissa glisser le long d’une broderie extérieure, et dès le pied-à-terre, usa de son invisibilité pour disparaître à la vue de toutes et tous. Mais il ne comptait pas s’approcher doucement. Sa tactique préférée ? Attaquer au plus vite tout en restant invisible, mais en neutralisant la première menace qui pourrait causer l’échec de la mission.
    C’était quand le bandit allait s’écrier de la présence inconnue d’une jeune femme, qu’une dague se planta pile pour stopper toute sortie sonore du vigile, avant que son visage se retrouve à manger une partie du sol sableux. Se débattant comme il pouvait pendant quelques secondes, il laissa tous ses muscles se détendre, avant de ne plus gigoter.

    Sans attendre, il pressa l’inconnue contre son abri partiel, avant d’exprimer une onomatopée pour qu’elle se taise. Il lui chuchota par la suite, quand un des alliées d’Aylan créa un bruit pour attirer l’attention de quelques criminels.

    “Quoique tu fasses : Silence.”

    Il attendit que la voie soit dégagée, pour relâcher son étreinte physique à la mage.

    “Que fait une civile ici ? Tu cherches à te faire tuer ?”


    Aylan parle en #b6c9d2, *pense en #b6c9d2*

    Demeure des Kaviani:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ahatsara
    Ahatsara
    Messages : 85
    crédits : 1215

    Info personnage
    Race: Fée
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2162-ahatsara-la-fae-pas-comme-les-autreshttps://www.rp-cendres.com/t2564-eclat-fae-liens-insoupconnes#22019https://www.rp-cendres.com/t2563-carnet-emeraude-les-aventures-de-la-dompteuse-fae#22018
  • Lun 4 Mar - 20:56
    Ahatsara se tenait immobile dans l'ombre, ses yeux dorés scrutant les mouvements des braconniers avec une concentration intense. À ses côtés, Sombra, le fidèle scorpion géant, se fondait parfaitement dans les ténèbres, son corps d'obsidienne se confondant avec l'obscurité environnante. Les voix des braconniers résonnaient faiblement dans l'air, leurs paroles chargées de tension et d'anticipation. La dompteuse sentait son cœur battre la chamade dans sa poitrine, l'adrénaline pulsant dans ses veines alors qu'elle se préparait à agir. Mais soudain, un frisson glacé parcourut son échine. Elle avait été repérée.

    Un homme, la silhouette enveloppée dans les ombres, se tourna brusquement dans sa direction, ses yeux perçant l'obscurité. Avant qu'Ahatsara ne puisse réagir, une dague fendit l'air et l'homme s'effondra au sol, inerte. La panique menaça de s'emparer d'elle, mais une main puissante se referma sur sa bouche, étouffant tout cri. Les muscles de la fae se raidirent sous la pression, son esprit se perdant dans un tourbillon de confusion et de peur. Qui était cet homme ? Et d'où venait cette attaque soudaine ? Incapable de se libérer de l'emprise de l'inconnu, elle se laissa emporter par un mélange de colère et d'incompréhension.

    Ahatsara tenta en vain de se libérer, mais elle réalisait rapidement que sa force était dérisoire face à la poigne de l'homme. Lorsqu'il la relâcha enfin, elle le fixa d'un regard empli de défi, prête à lui faire face malgré son cœur qui tambourinait dans sa poitrine. Mais l'homme lui coupa la parole d'un geste brusque, sa voix rauque et autoritaire la faisant frissonner malgré elle. La dompteuse gronda faiblement, sa frustration palpable dans l'air chargé. Elle tenta de se débattre, mais l'homme maintenait fermement sa main sur sa bouche, son regard implacable. Lorsqu'il la relâcha enfin, elle le fixa avec mépris, ses mots chargés de reproches.

    "Tu as ruiné mon plan, homme ! J'étais sur le point d'attraper ces maudits braconniers !", siffla-t-elle, son ton empreint d'une colère contenue. Elle désigna du doigt l'ombre où Sombra se cachait, son fidèle compagnon observant la scène avec une patience tranquille. Les pas lourds des autres braconniers résonnèrent dans les ruines du temple, leurs ombres dansantes dans la pénombre. Découvrant leur complice étendu au sol, une dague plantée dans le corps, leur fureur éclata en une symphonie de cris et de jurons. Les armes furent dégainées, les regards scrutant les environs avec une intensité meurtrière.

    Ahatsara sentit son cœur battre plus fort dans sa poitrine, son esprit s'aiguisant comme une lame prête au combat. Le temps des paroles était révolu ; désormais, seule la lutte comptait. Concentrant son énergie, elle invoqua un clone d'elle-même, une réplique illusionnée destinée à détourner l'attention de ses ennemis. D'un mouvement vif, le double de la fae s'élança dans la direction opposée, attirant les mercenaires vers une fausse piste. Pendant ce temps, Sombra, caché dans l'ombre, attendait patiemment son moment. Lorsqu'un des braconniers passa à sa portée, sa pince s'abattit avec une force implacable, lacérant la chair de sa jambe.

    Le braconnier hurla de douleur, s'écroulant sous le choc. Profitant de l'opportunité, Sombra se rua à l'attaque, sa seconde pince puissante écrasant la résistance de son adversaire. Dans un fracas de métal et de chair, l'homme fut terrassé, vaincu par la force implacable du scorpion géant. Ahatsara observa la scène avec un mélange de soulagement et de détermination. La bataille était engagée, mais elle était prête à tout pour protéger sa vie et celle de son fidèle compagnon.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Aylan Kaviani
    Aylan Kaviani
    Messages : 28
    crédits : 375

    Info personnage
    Race: Élémentaire de vapeur
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3338-aylan-kaviani-dit-le-feu-termine
  • Dim 24 Mar - 16:12
    L’intervention que dut réaliser le noble espion allait changer l'approche de l'affrontement, qui était en train de se préparer, à mesure que ses coéquipiers de métier prenaient des cibles isolées. Tôt ou tard, un d’entre eux s'apercevra du manque de personnel à la surveillance, et sonnera l’alerte oralement. La diversion eut son effet, mais de par l’inexpérience de certains, d’une certaine inconnue, quelques personnes tombèrent dans le panneau, et le reste se décrit comme supposé auparavant.
    Mais avant que cela se déclare, la personne à la taille discutable rouspéta comme quoi, le reikois empiétait sur sa mission, à savoir, capturer les malfrats. Redevant visible à son regard, elle pouvait à présent observer l’élémentaire qui l’avait “sauvé” d’une situation délicate. S’il était moins sérieux, il aurait exprimé un rire étouffé, mais étant le Feu, cela ne le fit même pas sourire. Au contraire, il était bien plus grave, au mouvement du froncement de ses sourcils.

    “Au prix de vous faire repérer. Pas pro comme approche. Donc, j’en déduis qu-”

    C’était alors au moment pile quand il s'apprêtait à expliquer la bonne raison de sa critique qu’un criminel hurla. Dès lors, ce fut la fin pour l’étape discrète. Une escouade de trois personnes avait localisé la position de la jeune fae et d’Aylan, et ce, en poussant une gueulante audible dans leur périmètre.
    La jeune personne comprenait aussi la situation, car se dédoublant aux yeux de l'espion, elle envoya ce clone vers un endroit, auquel un quatuor du banditisme suivit la distraction. En un mouvement, un scorpion noir géant émergeant des ombres avait saisi dans sa pince un malheureux, qui fut hors d'état de nuire très rapidement et facilement. Cette embuscade les avait pris au dépourvu, et la créature profita pour effectuer un second assaut, éliminant une seconde menace en écrasant fortement son armure comme un vulgaire papier brouillon.

    Or, deux ennemis subsistaient et s'apprêteaient à fuir l'horreur dont ils étaient témoins. C'était peine perdue, car le Kaviani sprinta en leur direction et sauta sur le premier, la dague en travers de son cou, avant d'effectuer le mouvement pour lui mettre fin à ses jours. Au second, il dégagea son arme, la retourna pour la tenir à la lame, et la lancer dans les jambes du fuyard. Cela eut l'effet de toucher et le faire trébucher sur la douleur soudaine ressentie.
    Dans une figure acrobatique, il se trouva face à sa cible, le saisissant à la bouche, et usa de sa nature d'élémentaire pour manifester de la vapeur à travers sa main.

    Une fois l'adversaire immobile et inconscient, il le lâcha pour observer la situation des autres combattants : les plus expérimentés de ses espions géraient avec brio, tandis que les plus jeunes avaient des difficultés. De plus, l'un d'eux était blessé, se tenant le flanc droit. De loin, le Feu nota qu'un archer ennemi avait bandé son arc et visait le plus affecté.
    Dégainant à son tour le sien, l'élémentaire encocha une flèche, et dans une précision chirurgicale, lâcha la pression du fil pour que le projectile se loge dans la tempe de son objectif.

    “En repli Quatre ! Deux, assiste-le ! Je m'occupe de l'intérieur !”

    Annonçant à haute voix déformée par le masque était très informatif pour son équipe, son alliée de circonstance et les ennemis aussi, mais pour les derniers, s'ils venaient de se masser dans un lieu plus clos que le ciel ouvert de l'extérieur reikois, ils allaient rencontrer une résistance absolue de la part du chef de cellule.


    Aylan parle en #b6c9d2, *pense en #b6c9d2*

    Demeure des Kaviani:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum