DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Siame

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Est res cordis [Tagar] - Page 2 JvNj4PH
    Gazette des cendres
    Été 2024
    Lire le journal
    #7
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Coeur de Melorn
    Derniers sujets
    Il n'y a que la vérité qui blesse [PV Stad]Aujourd'hui à 2:35Carl Sorince
    Deux ans de Cendres !!!Hier à 23:19Xera
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Hier à 22:17Falconi Genova
    Validations RP spéciaux - PancraceHier à 22:01Pancrace Dosian
    Retour par les vents arides | [Enkara] Hier à 21:05Enkara O'Shela
    Le passé au présent | Altarus Hier à 20:56Sixte V. Amala
    2 participants
    Aller en bas

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 586
    crédits : 1201

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Jeu 4 Mai - 23:48
    Ecoutant attentivement Tagar, Deydreus observa ce dernier lorsqu'il commença à invoquer sa lance. Puis, lorsqu'il commença à en agrandir le diamètre, le vampire fit de même avec une lance sanguine qu'il avait façonné, reformant les épées cristallines déjà invoquées. Petit à petit, l'arme s'agrandissait tandis que le ministre des finances continuait ses explications.

    - Je comprends. D'une certaine manière, ce n'est pas bien différent d'un entrainement martial. Il faut augmenter sa maîtrise et son contrôle. Là où pour les armes on apprend à gérer sa technicité et sa puissance.

    Continuant alors à augmenter la largeur de l'arme, le reikois continua jusqu'à sentir sa limite, brisant l'arme crée en une multitude de pétales vermillon qui dansèrent dans les airs avant de disparaitre peu à peu. Puis, Tagar énonça le deuxième exercice qu'il pratiquait afin de renforcer sa concentration. Dans un sourire, Deydreus s'imagina en train de venir chez un boucher pour demander des seaux de sang. Au final, peut-être que cet entrainement là aurait lieu lors de chasses ou bien sur des champs de bataille. Quand le ministre eut fini, le guerrier aux sombres armoiries se tourna vers lui et ancra à son tour son regard vairon dans le sien.

    - Je vois. Je vous remercie pour ces conseils. J'avoue que jusqu'à présent ce pouvoir ce manifeste un peu à la manière d'un muscle que je contracte. C'est à la fois similaire et différent de ce que je fais lorsque j'accélère ma vitesse ou que mes "nouveaux dons" raciaux s'actives. Peut-être est-ce aussi pour cela que j'ai autant l'impression d'être en territoire inconnu concernant cette manipulation élémentaire.

    Il croisa alors les bras, observant plus en détail l'homme lui faisant face. Il était au final assez grand et sa musculature assez développé pour un mage dont la principale occupation consistait à analyser les comptes et autres finances du pays.

    - Dites moi Tagar. Il marqua une pause, décroisant les bras. Vous m'avez donné quelques conseils pour ce qui est de mes talents magiques. Souhaitez-vous que je vous offre mes conseils à mon tour, cette fois en matière de savoir martial? Quelques bottes et techniques à l'épée pourraient vous sauver la vie si d'aventures vous manquez de mana ou que vos hommes ne sont pas là. Il y a un mannequin d'entrainement et des épées en bois. Si vous le désirez, n'hésitez pas à me montrer votre technique.

    Il étira alors un sourire franc au ministre. Après tout, ce dernier avait déjà servi et savait probablement déjà manier son arme correctement. Mais, comme pour la magie, l'art des bretteurs nécessitait un entraînement constant et les quelques astuces que pourraient donner le vampire aux yeux hétérochromes ne feraient pas de mal. Surtout en cas de conflit à grande échelle où le Cœur serait probablement une des cibles prioritaires pour leurs ennemis. Et savoir se battre en plus de manier une telle magie, sans forcément avoir le niveau des Serres ou de Deydreus lui même, pouvait surprendre des assaillants mal informés ou trop présomptueux.


    Est res cordis [Tagar] - Page 2 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 586
    crédits : 1201

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Sam 6 Mai - 13:13
    - Cette épée est en effet très belle, ce qui n'est pas étonnant si elle se transmet dans votre famille depuis plusieurs générations. N'hésitez pas à travailler son fil et sa résistance à l'aide de pierres à aiguiser plus tendre. Etant donné la finesse de la lame, cela permettra un meilleur tranchant et d'éviter de trop l'abimer lors de son entretien, ce qui serait assez contre-productif.

    Deydreus observa ensuite Tagar pratiquer ses diverses techniques tout en l'écoutant. Si le ministre était assez objectif sur ses propres capacités, le reikois devait avoué qu'il se débrouillait mieux que ce qu'il aurait crut. Même si, évidemment, il ne faisait pas le poids contre quelqu'un qui s'était entièrement versé dans l'art du combat. Ce qui n'était pas non plus étonnant, vu sa maîtrise de la magie. Approchant au niveau du mannequin, Deydreus empoigna l'une des épées d'entrainement, se tournant à son tour vers le Cœur.

    - Vos bases sont assez bonnes. On voit que Broka a fait du bon travail. Néanmoins, le fait de vous focaliser sur la défense n'est pas nécessairement une mauvaise chose. Vous devriez simplement changer votre garde et vos positionnements. Il prit la même pose que le ministre, enchainant. Actuellement, votre garde est assez classique, similaire à une position en Tierce. Pour améliorer vos talents défensifs, vous devriez adopter une position plus proche d'une garde en Quarte.

    La Griffe adopta alors la dite posture, ramenant son poignet droit plus au centre de sa position, au niveau du nombril, tandis que la pointe de sa lame venait se positionner en biais, pointe vers l'épaule gauche.

    - De ce fait, et malgré une légère ouverture sur votre flanc droit, vous disposez de plus de réactivité sur vos contre-attaques et parades. Vous trompez alors votre adversaire, l'incitant à frapper le flanc "exposé", réduisant les angles possibles. Pour le reste... Je vais vous montrer trois mouvements assez simples, mais qui se prête bien à votre style. La pompe, les manchettes et le battement.

    Il fit alors la démonstration des trois mouvements sur le mannequin d'entrainement, d'abord lentement pour bien décomposer ces derniers, puis à vitesse réelle. Attendant ensuite que Tagar ne vienne reproduire sa posture, il enchaina.

    - Voila, comme ça. La pompe est un mouvement d'esquive de la main assez simple lors d'une attaque adverse, vous permettant de contre-attaquer directement. Pour ce qui est des manchettes, comme vous l'avez vu il ne s'agit en réalité que d'une frappe sur le poignet de votre adversaire tout en reculant d'un pas, vous mettant ainsi en sécurité. Enfin, le battement vous permet de donner un coup sec sur le faible de l'arme adverse afin de la dégager, vous offrant ainsi une ligne d'attaque. Ces trois bottes sont assez classiques mais trop peu exploitées. Les grands bretteurs se perdent très souvent dans de grandes techniques pleines d'extravagance, mais oublient que la base de l'escrime offre des possibilités très riches. Maintenant, attaquez moi. Il fixa le ministre, se repositionnant. Nous allons effectuer un petit exercice d'attaques à outrance. Je vais me cantonner à la parade, pour vous familiariser un peu avec les techniques dont je vous ai parlé.

    Prenant ses appuis, le reikois attendit alors les attaques du ministre des finances. Parant et déviant chacune de ses attaques, le guerrier aux yeux vairons n'hésita pas à mettre en lumière les petites erreurs que Tagar faisait, tout en le félicitant lorsqu'il lançait ses frappes correctement, même s'il les déviait. Quelques minutes passèrent alors, avant que Deydreus n'arrête l'exercice tandis qu'il se repositionnait face au mannequin.

    - Vous apprenez vite Tagar, c'est agréable de voir cela. Vos mouvements sont encore assez imprécis mais avec de la rigueur et de l'entrainement, je suis certain que vous saurez adopter une technique tout à fait correcte. N'hésitez pas à pratiquer les mouvements que je vous ai montré et si vous désirez une botte que j'aime particulièrement...

    Il se lança sur le mannequin, faisant une feinte de corps. Profitant de la fluidité du mouvement, le guerrier frappa le pantin dans un angle opposé à la position de son propre tronc lui permettant ainsi d'atteindre une ligne qui n'aurait en principe pas été menacée.

    - N'hésitez pas à demander à Broka de vous former sur cette technique. Les feintes de corps sont incroyablement utiles car elles trompent énormément de monde. Quand bien même elles sont simples à réaliser. Cela vous offrira également un peu plus de diversité lors de vos frappes agressives. Sans être versé dans l'attaque, il est toujours bon de connaître au moins un mouvement un peu technique. Le combat à l'épée est une sorte de danse, et savoir comment bouger ses pieds et ses mains vous permet souvent de rester en vie. Il marqua une pause, tandis qu'un domestique venait leur apporter à boire. J'espère que ces conseils vous seront utiles. Même s'il serait préférable pour vous qu'ils n'en restent qu'à de l'entrainement car si vous devez recourir à vos armes, alors cela veut dire que votre magie est épuisée et donc que les choses ne sont pas au mieux.

    Le reikois attrapa alors une serviette qu'il tendit au Cœur afin qu'il s'éponge le front s'il le désirait. Il existait également une salle des bains, dépendante de la cour d'entrainement, s'il voulait par la suite aller se rafraichir. Replaçant l'épée d'entrainement sur le râtelier, le vampire se tourna ensuite vers le ministre.

    - Au fait Tagar, nous n'en avons pas réellement parlé mais quels sont vos projets à vous pour l'avenir? Que ce soit pour le Reike ou autre. Vous avez peut-être envie de prendre une retraite ou je ne sais quoi. Nous avons beaucoup évoqué diverses situations mais assez peu la votre alors, je vous écoute. Quelles idées le ministre des finances a-t-il en tête?


    Est res cordis [Tagar] - Page 2 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 586
    crédits : 1201

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Lun 8 Mai - 12:37
    Un léger sourire glissa sur les lèvres de Deydreus à la mention de son ancien duel. Peut-être, en réalité, aurait-il dut utiliser des techniques plus simples? Après tout, vu son adversaire, les bottes étaient de toutes façons vouées à l'échec. Même si le guerrier n'avait pas à rougir de sa performance contre l'Empereur. Après tout, il faisait parti des rares personnes étant parvenues à faire gouter au sable le sang du régent impérial.

    - Non, contre Tensai, j'ai utilisé une variante d'une technique que j'utilise habituellement avec mes deux épées. Mais, de toutes façons, l'Empereur fait partie des exceptions où peu importe la technique employée, les chances de succès sont faibles, voir inexistantes. J'ai beau m'être encore amélioré depuis mon duel, je ne pense pas pouvoir encore me mesurer à lui de manière égale, ne serait-ce que concernant notre vitesse d'exécution. Il y a peut-être sur la technicité que je peux le prendre. Et encore.

    Le vampire écouta par la suite le ministre parler de ses divers projets. Il était vrai qu'avec l'extension récente de l'Empire, il y avait de quoi faire. C'était d'ailleurs un point sensible et important, car trop s'étendre sans maintenir un niveau de logistique correct ou sans aménagement conduisait bien trop souvent des royaumes à l'effondrement. Ce qu'aucun d'eux ne souhaitait.

    - Je vois. Si d'aventures vous auriez besoin d'hommes pour sécuriser un projet quel qu'il soit, ou pour vous assurer de la faisabilité militaire de la chose avant de le proposer au couple impérial, n'hésitez pas à m'en informer. Que ce soit par courrier ou sur place, je pourrais potentiellement apporter quelques conseils sécuritaires. Pour ce qui est des bâtiments, avez-vous prévu quelque chose pour Drakstraan? J'ai revisité les structures de Taisen et malgré leur beauté, le temps ne les a pas épargnées. Pour le reste, j'ai pu visiter des villes, notamment au Nord, où l'argent de l'Empire n'était malheureusement pas bien réparti au sein de la population. Je ne parle même pas des impôts qui sont probablement non déclarées. Donc je pense effectivement qu'avec notre extension récente, il y a un travail de fond à réaliser sur pas mal de points. Si je ne suis pas étonné que vous vous soyez déjà penché dessus, je suis content de voir que c'est le cas.

    L'être aux yeux vairons écouta ensuite le ministre parler de son livre, puis de son mariage annulé ainsi que ses questions. Etant donné sa position et le statut de sa famille, Deydreus n'était pas surpris quant à l'idée que Tagar avait rencontré un nombre impressionnant de personnalités. L'espace d'un instant, le guerrier aux sombres armoiries se demanda comment le ministre allait parler de lui.

    - Je suis un grand amateur de lecture. Lorsque votre œuvre sera achevée, je prendrais grand plaisir à la découvrir. Je vous souhaite toute la réussite dans cet exercice. Si la lecture me passionne, je dois avouer que l'écriture n'est pas une tâche que j'apprécie particulièrement. Pour ce qui est de votre mariage, je suis désolé d'apprendre que ce dernier a été annulé. Les préparations de ces derniers peuvent être couteuses et longues, alors cela ne doit pas être forcément facile, en plus de votre déception. Je ne sais pas ce qu'il en est des mariages arrangés, mais je pense que vous trouverez quelqu'un Tagar. Vous êtes un bon parti. Outre votre situation professionnel et votre statut, vous avez de nombreuses qualités qui pourront plaire à une femme, j'en suis certain. N'hésitez pas à regarder du côté de Melorn également. Je suis sûr que quelques familles elfes prendraient plaisir à voir leurs filles épouser un noble du Reike afin de gagner en influence.

    Le visage de Deydreus prit alors une teinte plus sombre. Pour peu, on pouvait lire de la tristesse sur ses traits. La question du ministre, si elle était simple, réveilla chez lui des souvenirs encore assez douloureux. Même s'il acceptait ses actes, le reikois se sentait toujours frustré de ne rien avoir pu faire.

    - Non, je ne le suis pas. J'aimais une femme autrefois, qui combattait à mes côtés. La maladie l'a emportée et je l'ai vue mourir dans mes bras. Je n'ai pas cherché depuis. Pour ce qui est des progénitures... A part si la femme dont je vous parlais m'aurait caché un enfant lorsque nous nous sommes séparés, je ne pense pas en avoir. Et les vampires étant incapables de procréer de manière naturelle, la question ne se pose plus. Si je me marie, à présent, ce sera probablement à des fins politiques. Il soupira. Enfin, étant donné ma nature immortelle à présent, le temps n'est plus une variable qui doit m'inquiéter à ce sujet. Et si l'éternité n'est pas suffisante pour trouver quelqu'un, alors peut-être finirais-je par retrouver celle que j'ai perdue dans l'au-delà. Il s'arrêta de nouveau, observant le ministre. D'ailleurs, êtes-vous croyants?


    Est res cordis [Tagar] - Page 2 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 586
    crédits : 1201

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Mer 10 Mai - 13:11
    Ecoutant les réponses de Tagar, Deydreus ne put retenir un petit rire franc lorsque le ministre évoqua son faible pour les elfes et ses craintes vis à vis de potentielles représailles des maisons nobles.

    - Vous savez, il existe des elfes même au sein de notre nation qui sont issues de Melorn. Et, pour être tout à fait honnête, même avec un mariage arrangé vous finirez par vous mettre une ou deux maisons nobles à dos. Ces gens là baignent dans un bain de requins depuis leur naissance et la moindre contrariété peuvent les forcer à vous détester alors... Si vous trouvez l'amour, le vrai, foncez. Qu'il s'agisse d'une elfe de Melorn ou d'une paysanne reikoise. On ne sait jamais quand la mort peut arriver, et l'amour fait partie des seules vérités que ce monde fou possède encore.

    Sa dernière phrase avait été dite sur un ton un peu triste. Pour cause, le reikois pensait véritablement ce qu'il avait dit, même s'il se savait à présent dans une situation où les questions du genre ne le concernaient plus véritablement. Le guerrier connaitrait probablement à nouveau l'amour, s'il ne fermait pas son cœur à ce dernier et si les nombreuses tâches de son quotidien ne viendraient pas forcer son esprit à se focaliser sur des choses comme la guerre et la mort. Quand Tagar lui demanda pour sa transformation, l'être aux yeux vairons fixa le ministre en serrant doucement sa dextre.

    - Oui. La transformation a été incroyablement douloureuse. Pour être tout à fait honnête, je ne sais pas si cela est dut à la malédiction qui me frappait ou bien si cela est normal. Tout ce que je sais, c'est que la souffrance que j'ai ressenti lors de ce changement a été si forte que j'ai crut y laisser la raison. Tout mon corps a évolué. Que ce soit au niveau de ma nouvelle source de nourriture ou de ma façon de bouger. Et ce changement a été brutal, ce n'est pas comme si mon être y avait été préparé. Donc, de fait, cela a entrainé une grande douleur. Mais le pire, ça a été de dominer cette soif de sang qui me rongeait après ma transformation. Il desserra son poing, focalisant son attention sur son interlocuteur. J'ai dut maîtriser ma nouvelle nature, me forcer à ne pas céder à l'envie de boire le sang de n'importe qui. Il était inconcevable pour moi de m'en prendre au moindre membre de notre peuple. Alors j'ai fait ce qu'il fallait pour cela, entrainant de nouvelles souffrances à mon corps et mon esprit. Mais maintenant, je sais que je ne suis plus esclave de mon état. Et si vous vous posiez la question, je me nourris principalement du sang d'animaux. Ce n'est pas très agréable pour moi, mais c'est suffisant pour me "nourrir" et cela permet de ne pas consommer le liquide vital de nos compatriotes. Et au besoin, la magie que je vous ai montré peut visiblement me faire tenir, même si le gout est infect et moins nourrissant. Pour le reste, nos ennemis auront moins de chance à ce niveau.

    Il laissa alors le temps à son invité d'enregistrer l'information, l'invitant au passage à s'asseoir avec lui au niveau d'une table se trouvant dans la cour. Bien moins décorée et belle que celle du patio, elle offrait tout de même le nécessaire et disposait de différentes carafes remplies de liquide pour se désaltérer.

    - Je vois. Je vous avoue ne pas être très porté sur la religion. Toute ma vie, j'ai vadrouillé et guerroyé pour l'Empire. J'ai longtemps considéré les divinités et ce genre de choses comme de l'abstrait. Une solution pour s'expliquer ses propres malheurs. Pour les rationaliser. Puis les Titans nous ont attaqué. Là, ma vision a changé. Ce n'était plus abstrait. Ils étaient nos ennemis, et leurs suivants des fous. J'ai vu le fanatisme dans les yeux et cela m'a renforcé dans l'idée que la religion était une drogue à laquelle je préférais ne pas toucher. Plutôt que me focaliser sur les dieux ou les cultes religieux, j'avoue préférer me concentrer sur ce qui importe au quotidien. Les mortels. Les peuples plus faibles. Ceux qui subissent la folie de Titans et de fanatiques. Cependant, je ne renie pas le statut "divin" de ces êtres. Disons simplement que ce n'est pas ma définition de ce que l'on appelle déité. Même si j'avoue que depuis peu, j'ai vu l'écho d'anciens rites intéressants. Il faudra que je creuse la question. Mais pour l'heure, non, je ne suis pas croyant. Et encore moins pratiquant.

    Réfléchissant quelques instants, le vampire se remémora un propos évoqué par le ministre un peu plus tôt dans la journée. Un sujet qui se rapporterait au nouveau mouvement fanatique du Shierak.

    - Vous m'aviez dit avoir vu une prêtresse du nouveau culte radical n'est-ce pas? Comment est cette personne? Je sais que Zéphyr m'en avait déjà parlé, mais j'aimerais savoir ce qui vous a le plus dérangé dans votre rencontre. A-t-elle émit la moindre menace? J'ai déjà eu affaire à certains aspirants de ce culte. Et malheureusement, nous n'avons pas été capable de "trouver un terrain d'entente" afin de rester dans une situation pacifique. Alors, j'avoue que je suis curieux de savoir à quoi ressemble leur "cheffe spirituelle".  


    Est res cordis [Tagar] - Page 2 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 586
    crédits : 1201

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Jeu 11 Mai - 11:50
    Croisant les bras, la Griffe écouta le compte-rendu de Tagar au sujet de la prêtresse. Dans son esprit, le guerrier aux armoiries sombres tenta de dresser le portrait de cette personne atypique. En soi, le bretteur n'avait aucune reproche particulière au sujet d'une forme de culte plus "radicale" concernant le Shierak. Même s'il était drastiquement opposé initialement au fanatisme, Deydreus savait aussi que le couple impérial renforçait malgré lui la ferveur de ces croyants. Et pour cause, ce n'est habituellement pas normal d'accoucher d'un dragon. Reposant son regard hétérochrome sur le ministre, il enchaina.

    - Ce genre de positionnements est dangereux. Je comprends pourquoi l'Oreille veut tout de même garder un œil dessus. A n'importe quel moment et selon ses critères visiblement subjectifs, elle pourrait déclarer un noble ou un membre de la main comme hérétique, ce qui pourrait créer du trouble à l'ordre public voir, dans des cas plus extrêmes, des petites révoltes ou des exécutions publiques de personnalités. Nous avons déjà assez d'ennemis comme ça, inutile d'avoir en plus des personnes zélées et déraisonnées en plus. Je vous remercie pour votre retour.

    Le vampire marqua alors une pause, tandis qu'un des Serres apportait une missive. La dépliant, le reikois plissa les yeux en analysant le contenu de cette dernière. Visiblement, des troupes stationnées près des côtes au sud du temple du Soleil et de la Lune avaient échangé quelques "passes d'armes" avec des pirates de Kaizoku s'étant un peu trop rapprochés. Si l'incident n'avait pas une gravité profonde, il reflétait un point que la Griffe avait évoqué plus tôt. Soupirant doucement, le guerrier replia la lettre et reporta son attention sur le ministre devant lui tout en lui tendant la missive.

    - Une attaque récente sur les côtes au Sud. Visiblement, la République n'a pas complètement gardé le contrôle sur les "marins libres" de l'île pirate. Ou alors elle se sert d'eux pour venir nous harceler et tester nos défenses. Pensez-vous qu'ils pourraient chercher un moyen d'atteindre des symboles comme le temple? Il marqua une pause, écoutant la réponse de son interlocuteur. Egalement, avez-vous un endroit du Sekai où vous pensez que nous pourrions tirer le plus de richesses? Nous avons évoqué plus tôt Benedictus et ses trésors abandonnés mais, par exemple au sein de Shoumei, pensez-vous que nous pourrions préparer une expédition? Vers le Doreï par exemple. Etant donné son ancienne population aisée, il y reste surement quelques ressources? Car même si nous travaillons activement vers le nord et que, comme je vous l'ai dit je compte réformer notre armée et ses institutions, j'aimerais votre avis économique sur la chose. Pour vous, vers où devons nous aller?

    Le guerrier s'arrêta alors, décroisant les bras pour venir se poser un peu plus contre son siège. En soi, Deydreus avait déjà ses projets et ses craintes concernant les futurs déploiements potentiels, et même s'il devait voir et discuter tout cela avec l'Empereur, il était toujours bon d'étendre son champ de vision et de prendre en compte des réalités qui n'étaient pas forcément les siennes. Car même si en temps de guerre le budget se gérait plus facilement, la situation actuelle de l'Empire forçait la Main à agir de manière considérée et logique. Il ne s'agissait pas de partir dans tous les sens et d'étirer une armée pourtant efficace.


    Est res cordis [Tagar] - Page 2 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 586
    crédits : 1201

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Sam 13 Mai - 11:41
    - Effectivement, je pense qu'il serait intéressant de leur faire parvenir un courrier. Comme vous dites, il s'agit à présent de leurs ressortissants et comme nous avons "l'avantage" diplomatique pour le moment, autant en profiter. Ils ont voulu conquérir une île de pirates, à eux d'en assumer les conséquences si ces derniers viennent s'en prendre aux nôtres. Au moins, ça leur fera un os à ronger.

    Contrairement à Tagar, Deydreus n'excluait vraiment pas la possibilités que de telles attaques aient eu lieu sous ordre républicain. Après tout, les missions sans bannière étaient une réalité et plus qu'autre chose, l'usage de forces tierces pour faire preuve de petites escarmouches était une tactique régulière. Et, dans le pire des cas, ce courrier permettrait de forcer la République à agir et montrer sa bonne foi envers l'Empire. Si elle laissait faire et excluait sa responsabilité, elle ne ferait que prouver une fois de plus qu'elle penchait plus du côté ennemi qu'allié potentiel. Et, de ce fait, les tensions se renforceraient d'avantage. Même si elles étaient déjà hautes, principalement en raison de leur non participation à la guerre et leur volonté de profité de la faiblesse économique reikoise par le passé.

    Ecoutant par la suite le ministre des finances qui s'exprimait sur Benedictus et Shoumei, Deydreus nota dans son esprit les recommandations du Cœur. Naturellement, la Griffe ne souhaitait pas se lancer dans une conquête totale de l'ancienne hégémonie, mais plutôt de cibler des villes précises pour en extirper le maximum de biens tout en limitant les pertes. Après tout, certaines villes comme Celestia ou encore Sancta ne figuraient vraiment pas dans ses priorités. Principalement à cause du fait qu'on ne pouvait y trouver que mort, pauvreté et pitié. Des choses inutiles pour l'Empire. Et même s'il envisageait l'écrasement des petits groupes terroristes de cette région dévastée, le vampire privilégiait tout de même l'expansion impériale à la répression. Pour le moment.

    - Je vous remercie pour votre retour Tagar. Je vais donc continuer de travailler avec Zéphyr afin de planifier de futures expéditions à Benedictus pour en obtenir les ressources, voir un contrôle potentiel. J'en parlerai au couple impérial, en plus du reste. Le vampire marqua une courte pause, enchainant. Au fait, avez-vous des questions particulières à me poser? Nous avons évoqué pas mal de sujets depuis votre venue, notamment ceux qui m'avait fait vous demander mais je me disais que peut-être vous souhaiteriez parler d'un sujet spécifique maintenant que nous avons fait plus amples connaissances.

    Croisant les bras, le bretteur s'engonça un peu plus dans sa chaise. Il avait à présent les informations concernant le budget, la position du Coeur sur de nombreux sujets et il avait en prime appris un peu plus de choses sur l'homme qui se tenait devant lui. Que ce soit sur sa personnalité ou sur les événements récents ayant marqués sa vie. De manière honnête, les différents à priori du guerrier à l'égard du noble reikois s'étaient effacés peu à peu. Malgré les impressions qu'il lui avait donné lors de leur première collaboration, il s'avérait être un homme talentueux et passionné par ce qu'il faisait. C'était une force que Deydreus ne pouvait que respecter et donc, si ce dernier souhaitait parler un peu plus, le vampire n'en serait pas déranger. Sinon, il accepterait volontiers de le raccompagner jusqu'à la porte de sa demeure pour qu'il ne rentre chez lui.


    Est res cordis [Tagar] - Page 2 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Deydreus Fictilem
    Deydreus Fictilem
    Messages : 586
    crédits : 1201

    Info personnage
    Race: Vampire
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Griffe
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t893-deydreus-fictilem-inter-arma-silent-leges-terminehttps://www.rp-cendres.com/t950-liber-legatus-chronologie-de-deydreus-fictilem
  • Sam 13 Mai - 15:35
    Fixant son homologue, un léger sourire se dessina sur les lèvres du vampire tandis qu'il écoutait ce dernier effectuer ses dernières demandes. Pour la Griffe, il était tout à fait normal que les membres de la Main aient quelques avantages, notamment via l'accès à des montures spécifiques ou des formations plus poussées dans certains domaines.

    - Naturellement, je remplirais les papiers et autres formulaires dès votre départ. J'espère que ces leçons vous seront plaisantes et que vous pourrez rapidement vous en occuper. Il s'arrêta ensuite, écoutant Tagar parler de son futur planning avant d'hocher la tête en guise de compréhension. C'est noté. Au besoin, je demanderai à un mage télépathe de vous contacter si j'ai besoin de vous. Ou je vous contacterai par courriers dans l'une de vos escales. J'ai moi même pour projet de partir, notamment au nord comme je vous l'ai notifié plus tôt. Peut-être nous croiserons-nous lors de ces pérégrinations? Je l'espère sous de bons auspices.

    Raccompagnant donc le ministre des finances jusqu'à l'entrée de son manoir, Deydreus serra doucement la main du Cœur avant de fixer son regard vairon sur ce dernier. Au final, outre les raisons "pratiques" de la venue du mage élémentaire, la soirée avait été fort agréable. Et il y avait même eu quelques leçons de magie et d'escrime en prime.

    - Je vous en prie, les leçons magiques étaient également très intéressantes. Faites bon retour Tagar, et à bientôt.

    Laissant donc son invité partir, Deydreus retourna silencieusement jusqu'à son propre bureau, laissant au passage les Serres qui montaient la garde de loin passer le relais à leurs frères d'armes pour aller se reposer. Quant à la Griffe, il lui restait encore de nombreux documents à remplir pour sa future expédition. Et, peut-être au fond de lui le général des armées espérait que quelque chose ne vienne le tirer de tout cet enfer administratif. Malheureusement, il n'en fut rien et le vampire fut contraint de terminer toute son oeuvre. Une fois les papiers remplis, le guerrier aux deux épées se dirigea de nouveau dans la cour où il s'était entraîné avec Tagar et, comme ce dernier lui avait dit, commença à invoquer une lance de sang avant de petit à petit l'étendre. L'exercice était assez aisé au début mais à mesure qu'il l'agrandissait, la tâche devenait de plus en plus ardue. Dans un long soupir, l'être aux yeux hétérochromes laissa son sort disparaitre, propulsant dans l'air des petits pétales de raisiné qui se désagrégèrent rapidement.

    Il allait encore falloir s'entrainer dans les jours qui viendraient. Car nul ne savait quand le devoir appellerait la Griffe.



    Est res cordis [Tagar] - Page 2 Sgnz7nO

    " Vous, dont la liberté n'est possible que grâce à la rigueur d'âmes plus pures que la votre, ne vous croyez pas libres, vous n'êtes que protégés. Votre liberté est un parasite, vous vous appuyez sur l'énergie des hommes honorables et n'offrez rien en retour. Vous qui avez apprécié la liberté et qui n'avez rien fait pour la mériter, votre heure est venue. Cette fois vous devrez combattre seuls. Maintenant, vous allez devoir payer votre liberté passée de votre sang et de votre sueur. Car il n'y a pas de paix, seulement la Guerre. Et lorsqu'elle se montrera, elle n'épargnera personne. "

    Apparence des épées de Deydreus:


    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum