DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Siame

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Un terrible intrus au laboratoire - Klak Klak JvNj4PH
    Gazette des cendres
    Été 2024
    Lire le journal
    #7
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Coeur de Melorn
    Derniers sujets
    Le Musée du Courage - LibreAujourd'hui à 22:19Ruby Draglame
    Le passé au présent | Altarus Aujourd'hui à 18:13Altarus Aearon
    Quand la Caravane passe... [PV Kassandra]Aujourd'hui à 16:37Alaric Nordan
    [Groupe 2] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 16:29Savoir
    Réunion de l'État-Major du 21 Février, An 5Aujourd'hui à 9:55Vandaos Fallenswords
    [Groupe 1] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 3:18Koraki Exousia
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesHier à 23:41Ayshara Ryssen
    La couleur du sable I Kieran RyvenHier à 21:55Arkanon Ikhilosho
    Validation RPs normaux de Vern J. V.[République]Hier à 21:34Verndrick Vindrœkir
    3 participants
    Aller en bas
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Mélantha (Eris)
    Mélantha (Eris)
    Messages : 113
    crédits : 1272

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2412-melantha-rajani#20434https://www.rp-cendres.com/t2642-qui-sont-ils-liens-melantha#22831https://www.rp-cendres.com/t2633-la-ou-les-cauchemars-se-repandent-chronologie-melantha#22732
  • Sam 23 Sep - 15:22
    "Quelle bibliothèque de merde."

    En cette belle matinée esseulée, la mort-vivante profita de l'absence du Docteur et notamment de l'absence d'évènement pour laisser place à la curiosité. Si elle aurait pu s'amuser avec les cobayes qui l'attendaient dans les étages inférieurs, elle préféra apprendre de nouvelles manipulations avant de s'exercer. Elle s'était déjà penchée sur différents poisons, comparant ceux du laboratoire avec les écrits et autres bouquins qu'elle avait trouvé, si cela avait été assez aisé, pour ce qui était de l'impact de différents composant dans certains organes, la liche faisait encore ses recherches. Elle cherchait à savoir comment le Docteur s'y était prit pour provoquer l'explosion du petit hybride bovidé, ou même comprendre comment fonctionner ses fioles de feu instantanées, savoir si c'était dû au contact de la chair ou bien à l'oxygène.

    En bref, une multitude de questions dont elle n'avait pas de réponses, et elle continuait de feuilleter des livres se rapprochant des différents sujets sans pour autant lui amener une explication précise. Bien sûr elle devrait sûrement prendre le temps de comparer les écrits et de faire les expériences, mais quelle flemme ! Ainsi, une multitude de bouquin se faisait ouvrir avant d'être tout aussi rapidement reposé sur une table après avoir tourné quelques pages. Cumulant des piles. La liche se faisait violente et peu discrète, les quelques laborantins qu'il y avait dans les lieux se tenaient loin d'elle, la craignant, mais zieutaient tout de même avec curiosité ou bien agacement.

    Elle soupira bruyamment, cessant de vider les étagères pour rien avant de se retourner vers les livres déjà survolés, attendant sagement d'être reposés. Elle prit place sur la table, ouvrant de nouveau les ouvrages un par un. "Alchimie, Tome 2, les composantes alchimiques", "Les équilibres alchimique en chimie minérale et organique.", "De la merde", de la merde et,

    "De la merde."

    Perdant très vite patience, elle jeta celui qu'elle avait dans les mains, marquant une pause dans sa frustration. En s'extirpant de sa bulle, elle se rendit vite compte qu'un élément perturbateur se faisait entendre. Une fenêtre qui claquait. Se retournant violemment vers le son, la liche regarda d'un œil emplit de frustration cette putain de vitre qui tapait sur le mur, au gré du vent. Puis elle regarda de travers les laborantins alentours, cherchant à savoir quel abruti avait eut l'intelligence de laisser ce bruit la perturber. Tous cachèrent leur visage, derrière un livre, un meuble, une étagère. Tous ceux qui avaient posés son regard sur elle, se dissimulaient maintenant.

    Ainsi, en l'absence d'un visage à blâmer, Mélantha sauta de la table pour aller claquer cette fenêtre, s'assurant de bien la fermer provoquant assez de bruit pour prouver à tous les témoins, à quel point elle était frustrée. Puis comme si ce bruit avait été le plus problématique de ses soucis, une fois débarrassée de celui-ci, elle soupira, se calmant et se mit à ranger soigneusement les livres qu'elle avait éparpillé. Une fois qu'elle en aurait fini, elle monterait sûrement dans les étages, au bureau du Docteur pour trouver des notes plus pertinentes.


    Mélantha parle en b20202
    Un terrible intrus au laboratoire - Klak Klak E22a0111
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Klak-Klak Boom
    Klak-Klak Boom
    Messages : 112
    crédits : 1722

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1696-klak-klak-boom-la-salamandre-complet
  • Mar 28 Nov - 5:21

    Trop occupés à s'acharner sur des besognes diverses, les laborantins affairés dans la bibliothèque ne semblaient pas parvenir à dissocier les sons émis par leur matériel d'un cliquetis, à la fois régulier et étrangement persistant, qui se faisait pourtant entendre aux quatre coins de la pièce. Ce bruissement, rapide et nerveux, n'était autre que celui de petites griffes foulant le sol à grande vitesse. La fenêtre violemment rabattue par la sorcière, en effet, n'avait pas été laissée ouverte par l'inadvertance de l'un des employés du Maître des lieux et c'était en vérité un petit intrus bien fripon qui s'y était glissé.

    Evoluant dans le laboratoire avec l'aisance d'une belette à laquelle elle empruntait divers traits anatomiques, la créature curieuse s'était ornée dans le cadre de sa superbe infiltration de son fidèle camouflage, une curieuse magie dont elle avait hérité par simple instinct, puisqu'elle jouissait visiblement d'un organisme à même de développer par pure magie des aptitudes nombreuses au fil du temps. Personne, pas même ses propres créateurs, n'avait jamais su expliquer avec précision comment Klak-Klak avait pu se développer de cette façon. Le mystère restait d'ailleurs entier et risquait de l'être encore pour un bon moment car, jusqu'à preuve du contraire, tous les témoins de sa conception avaient été réduits en cendres.

    Passant d'un dessous de table à l'autre, la bête rendue folle par sa curiosité inassouvissable ne paraissait pas pouvoir trouver parmi toutes ces merveilles entreposées un jouet valant son attention plus qu'un autre, car elle se contentait généralement de manipuler et de renifler chaque découverte une poignée de secondes, avant de la relâcher au profit d'un nouvel élément au moins tout aussi intéressant. La Salamandre passa donc un temps fou à tripoter, mâchouiller, lécher et baver sur à peu près tout ce qui passait à portée de pattes, ce sans être remarquée par âme qui vive.

    Parfois, elle s'immobilisait brusquement, renforçant ainsi sans le savoir son invisibilité et permettant à son exploration discrète de se faire plus longue. C'était notamment lors des éclats de voix d'une femme visiblement bien renfrognée qu'il cessait de se mouvoir et tendait l'oreille pour tenter de déchiffrer le sens des propos fortement injurieux de cette dernière. Lorsqu'elle vociférait, les autres Hommes présents courbaient l'échine et Klak-Klak, tout naturellement, vint donc établir que celle-ci devait être la chef de cette tanière bizarroïde.

    Prenant son courage à deux mains, le petit monstre hésita un moment puis, dans un bond félin, il vint se projeter sur une table haute. Malgré son naturel silencieux, il ne put cette fois effectuer sa manœuvre d'une façon furtive et fit même l'affront aux praticiens de renverser à son passage quelques bouteilles, qui se brisèrent toute sur le sol à l'issue de leur chute. L'air hagard et la langue pendante, la bestiole coupable brisa alors son camouflage et se présenta à l'ensemble de l'assemblée dans toute sa splendeur, ce sous les regards profondément médusés de l'assistance. Sa petite gueule s'ouvrit et quelques mots étranges s'en échappèrent dans un marmonnement incompréhensible :

    "Waga Hou Apiss Baga ? Séké Klak-Klak pédu lan foleh, enfett."

    Si sa verve avait passablement évolué, le sens restait confus.

    Le silence régna un long moment.
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Mélantha (Eris)
    Mélantha (Eris)
    Messages : 113
    crédits : 1272

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2412-melantha-rajani#20434https://www.rp-cendres.com/t2642-qui-sont-ils-liens-melantha#22831https://www.rp-cendres.com/t2633-la-ou-les-cauchemars-se-repandent-chronologie-melantha#22732
  • Jeu 30 Nov - 20:09

    Occupée à remplir les bibliothèques débarrassées de leurs livres, Mélantha fut extirpée de sa bulle, à peine calmée, sous les bruits du verre se brisant. Elle se retourna avec une lenteur exagérée, sachant pertinemment qu'elle allait définitivement en tuer un cette fois-ci. C'était Fernand n'est-ce pas ? Ce maladroit de... Si elle suivit d'abord le mouvement des dernières fioles se brisant, son regard se posa néanmoins sur une silhouette qu'elle ne s'attendait pas à accuser. Ce n'était pas une tête de con de laborantin mais bien... une bête.

    Sur une table vers le centre de la pièce, à quelques mètres de là où se trouvait la liche, une petite chose toute rouge et poilue se tenait sur deux pattes avec autant d'aisance qu'un écureuil. Et elle parlait en plus ! Enfin, ça ne ressemblait pas à une voix normale, mais ça ne sonnait pas comme des bruits d'animaux, c'était précisément particulier. L'elfe pâle cligna des yeux plusieurs fois, laissant planer un silence d'incompréhension qui dura un instant, le temps qu'un dernier récipient bousculé  qui hésitait sur son équilibre finisse finalement par chuter au sol.

    "Qu'est-ce que c'est que ça ?"

    Ne le voyant comme un vulgaire animal, Mélantha s'avança telle une vipère se glissant doucement à travers les meubles avec une certaine précaution pour ne pas faire fuir la bête sauvage. Il avait de grandes pupilles, avide de réflexions, si ses yeux reflétaient bien des choses comme la lumière ou la silhouette de son interlocutrice il n'en était pas moins sûr qu'il n'y avait pas l'ombre d'une conscience. Il ne se passait clairement rien dans sa caboche. Dénuée d'empathie ou d'une quelconque affection pour les bestioles, la sorcière n'avait qu'une option en tête : S'en débarrasser. Tel un matou, elle l'attrapa par la peau du cou... La chose venait tout juste de se décaler, mais n'avait pas fuit, évitant le contact. Reprenant sa tentative, plus rapidement cette fois-ci, Mélantha l'attrapa à deux mains et... Toujours pas. L'animal, le regard vide, semblait s'esquiver par réflexe. Il émit un nouveau son incompréhensible, hostile ou tout à fait paisible, cela ne manqua pas de provoquer la liche.

    "EH ! Me parle pas sur ce ton ! Est-ce que je vais vraiment me faire chier à faire dégager un parasite ?! Je ne crois pas non."

    Elle ne chercha pas à comprendre les intentions de la pauvre bête, c'était un intrus et il n'avait rien à faire là. Au moins, il servirait de distraction pendant un instant, atténuant les pulsions meurtrière de la folle qui commençait à être en carence. Enfin, s'il voulait bien mourir. Voulant être certaine d'atteindre la belette dans ses tentatives, au lieu de l'attraper elle passa directement à l'action, tant pis si le sang se répandait dans la bibliothèque. Il y avait d'autres priorités.

    Ne perdant pas de temps, elle fit apparaître un main ténébreuse géante, s'éclatant là où se trouvait l'animal, l'écrasant violemment contre la table. Table qui céda rapidement sous la pression du coup qu'elle venait de recevoir. Coupée en deux, lorsque l'ombre disparue, il ne restait rien en son centre, pas même un cadavre poilu.

    De sa présence, il ne restait dans l'air, que l'odeur de marron chaud.


    Mélantha parle en b20202
    Un terrible intrus au laboratoire - Klak Klak E22a0111
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Klak-Klak Boom
    Klak-Klak Boom
    Messages : 112
    crédits : 1722

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1696-klak-klak-boom-la-salamandre-complet
  • Ven 1 Déc - 13:11
    La sorcière fut témoin d'un phénomène que peu pouvaient se targuer d'avoir pu voir de leurs propres yeux. Lorsqu'elle tenta de porter ses griffes jusqu'à la nuque de la bête pyromane, elle fut surprise de constater que celui-ci disposait de la capacité d'enfoncer sa tête dans sa propre nuque, s'enfonçant sur lui-même et se nichant dans son propre pelage duveteux pour éviter la prise qu'elle tenta d'effectuer. Elle voulut réitérer avec plus de précaution mais obtint un résultat similaire lorsque la Salamandre s'affaissa encore plus sur elle-même. La langue tirée en une grossière provocation, Klak-Klak riva alors ses deux yeux ronds sur les yeux aux cernes tirées de son vis-à-vis avant d'ajouter, goguenard :

    "Klak-Klak Iguichou Poti bo'lah. Késkésékésa."

    Visiblement agacée par les propos tenus par le petit monstre, l'effrayante demoiselle décida apparemment d'employer les grands moyens pour se défaire de celui qu'elle qualifiait de parasite et ce fut cette fois-ci non pas sa propre main, mais bel et bien une véritable manifestation magique de sa haine qui vint s'abattre sur la table, menaçant de broyer le petit fripon qui jouissait fort heureusement de réflexes hors du commun. Se repliant sur lui-même, Klak-Klak pivota et plongea en arrière pour éviter de peu d'être réduit en bouillie poilue, avant de s'éclipser dans le nuage de poussière créé par le puissant assaut de la folle furieuse.

    Un peu anxieux, mais amusé et toujours aussi curieux néanmoins, Klak-Klak se faufila alors sous les tables qui constituaient chacune une cachette bien efficace et disparut dans la bibliothèque, se sachant menacé mais ne prenant pas la situation tout à fait au sérieux. En était-il seulement capable, à bien y songer ?

    La sorcière visiblement bien décidée à tomber sur le perturbateur se mit à arpenter les lieux, non sans l'aide timide de laborantins trop soucieux des réactions de l'amie du maître des lieux pour se permettre de fuir cette zone, si tranquille quelques instants plus tôt, qui semblait désormais plongée dans un chaos total. Alors qu'il cherchait des signes de la bestiole baveuse, l'un d'entre eux fut alors gratifié d'un gros bouquin en plein sur le coin de la gueule et lorsqu'il se redressa pour comprendre l'origine de la chute, il fut surpris de découvrir au sommet d'une étagère le petit fauteur de troubles qui, tout en cavalant dans les hauteurs, avait visiblement fait tomber sur son passage toute une pile d'ouvrages.

    "Dame Mélantha, il est ici !"

    Sans se montrer fort vaillant, l'assistant s'empara tout de même d'un balai qu'avait délaissé ceux que l'on avait chargé du nettoyage et tenta maladroitement de frapper les bordures de l'étagère pour inciter le monstre à en redescendre, mais ce dernier ne semblait pas décidé à obtempérer. Klak-Klak, encore à peu près en bonne disposition, se prit un premier coup sur le museau, un second en plein sur la carapace recouvrant sa queue et ce fut assez cette fois pour l'agacer au point de déclencher une réaction incendiaire.

    Ouvrant d'abord la gueule pour pousser une sorte de feulement agressif, le monstre referma ses crocs sur le manche du balai et y infusa ses flammes, ce qui eut pour effet de brûler instantanément la majeure partie de l'arme improvisée utilisée contre lui. Le chercheur poussa un cri de désapprobation et tomba à la renverse en abandonnant son outil calciné. Klak-Klak recracha les poils brûlés du balai et se mit à grogner, avant de bondir sur une second étagère bien plus haute que son précédent perchoir.
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Mélantha (Eris)
    Mélantha (Eris)
    Messages : 113
    crédits : 1272

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2412-melantha-rajani#20434https://www.rp-cendres.com/t2642-qui-sont-ils-liens-melantha#22831https://www.rp-cendres.com/t2633-la-ou-les-cauchemars-se-repandent-chronologie-melantha#22732
  • Dim 3 Déc - 5:44


    Ainsi, la bête se foutait clairement de sa gueule. Elle crut reconnaître la fin de sa..."phrase" qui était clairement une provocation ! Rien de pire qu'un animal capable de conscience. La preuve, celui-ci avait réussi à se retirer de son destin pourtant si simple à abattre, si il était réellement capable de réfléchir, cela mettrait plus de temps et sûrement plus de difficulté à s'en débarrasser. Ah, quelle merde.

    Alors que les laborantins s'étaient mit en tête d'aider la liche, non pas par complicité mais plutôt par craintes des représailles de l'instabilité de celle-ci, ils soulevaient soigneusement meubles et bibelots avant de les reposer tandis que de l'autre côté, la sorcière bien connue pour son impatience, retournait violemment tables et chaises, envoyant tout valser, manquant de renverser les étagères. Elle ne leur laissa à peine quelques minutes de recherches qu'elle commença à faire déborder sa frustration sur son assistance, ne se faisant qu'à l'oral pour l'instant.

    "RAAAAH, Bandes d'incapables !!! Me dîtes pas qu'on a perdu un chat atrophié dans une bibliothèque comme une aiguille dans une botte de foin, put...!"

    Allons, voilà qu'on l'interpellait déjà ! Elle se tourna vivement vers la tête de con qui avait élevé la voix, alors que celui-ci avait le nez en l'air, fixant la belette en hauteur. Il prit l'initiative de donner des coups de balai à l'animal, espérant le faire fuir de sa cachette, Mélantha s'avança prête à réceptionner la chose, ses mains grandes ouvertes et griffes prêtent à l'accueillir. Hors, tout ne se passa pas comme si c'était un simple chat atrophié. La bêbête mordit le manche du balai ce qui engendra une combustion instantanée de l'objet. La bouche bée, la liche n'était pas prête à être témoin d'une telle capacité venant de sa proie.

    "C'est pas un rat comme les autres... ARRÊTEZ TOUT. Cassez vous les sous-merdes ! Vous me dérangez et vous ne faites qu'empirer la situation !"

    Mais surtout, la réflexion qui lui monta instantanément à l'esprit était qu'ils étaient dans une bibliothèque, LA bibliothèque du masque de peste, là où tout meubles de bois présents et bouquins importants étaient des combustibles de premier choix. Si la sorcière n'avait que faire des conséquences la plupart du temps, le laboratoire étant l'un des seuls lieux qu'elle respectait, non pas par principe matériel mais seulement par rapport au Docteur, elle se devait de le laisser en état. Les laborantins, quittèrent les lieux sans demander leur reste, soulagés d'être congédiés. Désormais seule, fixant la nouvelle cachette de la belette, n'y voyant que sa queue dépasser, Mélantha posa ses mains sur ses hanches en se confrontant à cette nouvelle difficulté qu'était le potentiel incandescent de la chose.

    La liche laissa tomber. Ou du moins, elle fit mine de. Elle ne le regarda plus, elle le laissa tranquille en espérant lui faire croire qu'elle l'avait perdu et que "Oups", elle l'avait oublié. L'elfe pâle s'éloigna donc, ouvrant grand les fenêtres, prenant son temps. Puis elle traversa de nouveau la salle pour rejoindre l'opposé, la porte, l'ouvrant en grand et la bloquant avec de gros livres afin qu'elle reste ainsi. Puis elle prit place sur une chaise et attrapa un livre, faisant semblant de le lire, même s'il était évident qu'elle jouait la comédie puisque l'ouvrage était à l'envers, mais bon, qu'est-ce qu'un animal pouvait en savoir ? Dans son jeu, elle guetta si la bête passa, et dans le cas contraire, elle finirait par pousser l'étagère en invoquant ses ombres en dessous de celle-ci pour la faire chuter. Le prenant par surprise, elle se jetterait ensuite dessus !


    Mélantha parle en b20202
    Un terrible intrus au laboratoire - Klak Klak E22a0111
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Klak-Klak Boom
    Klak-Klak Boom
    Messages : 112
    crédits : 1722

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1696-klak-klak-boom-la-salamandre-complet
  • Lun 4 Déc - 7:43
    "Sév'oulé Soumedh !"

    Répéta la bête sans comprendre ni les mots, ni les implications des propos tenus par la sorcière. Tirant la langue, il se mit à émettre un son grossier à l'attention de l'assistant qui avait cru bon de tenter de le chasser à coup de balai. Tandis que sa langue rougeoyante vibrait, de petits postillons bouillants venaient atterrir sur le sol de la bibliothèque en émettant à l'issue de leur chute de légers sifflements. Visiblement sur les ordres de la tortionnaire en charge de ces lieux, les laborantins s'éclipsèrent un par un, ne laissant que la sorcière et la bête en tête-à-tête.

    "Sékké Klak-Klak la foleh Keteh'laba piképluh. Twasé pahbel. Bleuuuuh..."

    Profondément amusé par la situation et apparemment aussi peu inquiet qu'humainement possible, le petit monstre baveux se mit à dodeliner verticalement de la tête, haussant et abaissant cette dernière en signe d'impatience face à ce qui n'était pour elle qu'un jeu quelconque. Détournant passagèrement son attention de la liche, qui semblait pourtant n'entretenir à son égard que des mauvaises intentions, le petit monstre se mit alors à mâchouiller un boulier poussiéreux qui n'avait pas servi depuis des lustres, sans prêter réellement attention à ce qui se tramait dans son dos.

    Il y eut de nombreux bruits, mais aucun ne sembla le détourner de son objectif. Ce fut finalement le raclement d'une chaise sur le sol qui le tira à cette activité ô combien intéressante. Dans un mouvement rapide et impulsif, il tendit ses deux oreilles en direction du bruit et pivota prestement pour voir de ses propres yeux ce qui avait produit un tel son. Apercevoir la sorcière attablée tranquillement lui rappela tout bonnement l'existence de cette dernière et il y accorda alors son entière attention. Détaillant la mine faussement studieuse de l'étrange demoiselle, la Salamandre décida d'agir comme tout gros chat se sentant ignoré alors qu'il avait décidé de jouer au con, et tomba donc droit dans le panneau.

    S'agrippant aux coins de la bibliothèque, il descendit de la grande structure qu'elle constituait en prenant garde de ne pas tomber, puis huma l'air un instant en levant la tête. L'effrontée qu'était cette mystérieuse bipède n'avait visiblement plus la moindre inquiétude concernant Klak-Klak, ce qui le vexa passablement. Comment diantre pouvait-elle oser l'ignorer dans ses fameuses machinations ? Il avait le monopole de cette marque d'arrogance, en temps normal, et ne comptait pas laisser une telle injure demeurer impuni.

    Bondissant sur un bureau à quelques dizaines de mètres de la liche, il y trouva un verre presque entièrement vide. Il y posa la patte et jeta ensuite à la seule âme présente un regard appuyé, mais celle-ci ne bougea pas d'un cil et se contenta de tourner les pages de son ouvrage. La Salamandre se mit alors à repousser tout doucement le fragile contenant, jaugeant à chaque centimètre les réactions de l'étrangère mais malgré le risque encouru par le gobelet, elle fit encore mine de rien. Une dernière impulsion de l'équivalent d'un index suffit pour faire choir l'objet, qui se brisa évidemment dans un fracas cristallin.

    Toujours imperturbable, la femme au teint lunaire ne lui accorda une fois encore pas la moindre attention, ce qui poussa inévitablement Klak-Klak à se rapprocher encore davantage pour pousser le bouchon. Il sautilla d'une table à l'autre, les yeux rivés sur le fruit de son obsession du moment, puis parvint enfin jusqu'au bureau face auquel elle s'était attablée. Après l'avoir longuement observée, il posa son postérieur contre le bois et se mit à se gratter l'oreille à l'aide de l'une de ses pattes arrières, tout en gardant un œil sur celle qui se planquait derrière son bouquin.
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Mélantha (Eris)
    Mélantha (Eris)
    Messages : 113
    crédits : 1272

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2412-melantha-rajani#20434https://www.rp-cendres.com/t2642-qui-sont-ils-liens-melantha#22831https://www.rp-cendres.com/t2633-la-ou-les-cauchemars-se-repandent-chronologie-melantha#22732
  • Mar 5 Déc - 19:51
    Clac clac clac, tip tip tip.

    Le regard faussement posé sur le livre, Mélantha écouta les petites griffes imperceptibles taper contre le meuble, glissant et sautant. Il avait beau être discret, c'est une bestiole plutôt dodue qui ne manqua pas de se faire entendre lorsqu'il atterrit sur une table. A l'ouïe, la liche pouvait presque suivre l'animal tellement il se faisait bruyant. Et au cas où elle avait oublié, celui-ci voulu rappeler sa présence si dérangeante en brisant de nouveau un verre. Si la sorcière aurait pu sauver cet objet en l'entendant frotter contre le bois à plusieurs reprises, elle fit le choix de le laisser se détruire. Gagnant l'avantage sur l'impatience de l'invité.

    Même si l'irritation cognait à la porte de l'elfe pâle de par ces bruits agaçants, elle sut faire preuve de plus de malice que d'impatience et ce fut un effort profitable puisqu'en restant sagement assis, le rat bizzaroïde montrait le bout de son museau tout naturellement. Apposé sur un bureau face à elle, la boule de poil rouge observait la madame de ses billes dénuée d'intelligence avant de se gratter l'oreille tel un écureuil. Est-ce qu'il savait vraiment ce qu'il faisait ou bien demandait-il de l'attention comme un bambin ? Difficile de savoir lorsqu'on ne fréquente que très peu le monde animal, pour la liche il était évident que les mammifères n'étaient pas bien différent que des insectes, ne fonctionnant que par instinct et dépourvu de logique ou d'âme.

    Enfin, le voilà qu'il tirait de nouveau sa langue orange et baveuse. Qu'est-ce qu'il avait l'air débile celui-là. La mage noire avait horreur qu'on la prenne pour une conne mais d'autant plus de faire face à de la stupidité, et lui, il en transpirait. Il ne méritait pas plus de vivre qu'un hybride, tiens ! A quelques mètres d'elle, il lui était désormais possible de l'exterminer aisément, maintenant qu'il était à portée de main. Mais... Il était toujours un danger incendiaire pour les lieux... Rah et puis merde !
    Si elle s'essayait et qu'elle ratait, quelles étaient les probabilités que tout partent en cendres ? Autant faire des tentatives ailleurs dans le laboratoire, loin des combustibles.

    Relevant enfin le regard sur la belette, Mélantha s'était décidée à faire fuir la chose avant de tenter sa mise à mort. Elle referma d'un coup sec le livre qu'elle faisait semblant de lire avant de le balancer violemment en direction de sa cible avant de le mettre en garde. Le tir était maladroit et le livre s'ouvrant en cours de vol le fit probablement dévier, mais le geste était là.

    "Bon allez ! Dégage maintenant !"

    Elle se leva d'un bond, sautant sur la table pour se faire plus grande et plus menaçante. Si il aimait fuir et se cacher, bien ! Qu'il se casse ! La porte est laissée grande ouverte pour lui, qu'il la prenne ! S'il se mettait à dévier de la trajectoire qui lui était destinée, les ombres feraient leur apparition pour forcer la bête à prendre le droit chemin et ainsi, à le faire dégager plus loin ou profondément dans le laboratoire. Qu'importe où iraient-ils du temps qu'elle pouvait se permettre de se déchaîner. Moindrement qu'il passerait la porte, il serait en danger de mort, le bestiot !


    Mélantha parle en b20202
    Un terrible intrus au laboratoire - Klak Klak E22a0111
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Klak-Klak Boom
    Klak-Klak Boom
    Messages : 112
    crédits : 1722

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1696-klak-klak-boom-la-salamandre-complet
  • Mer 6 Déc - 10:06
    La femme à l'origine de toute la curiosité de la bête semblait impassible, mais ce n'était qu'une façade destinée à piéger le fauve ! Dans un mouvement abrupt et brutal, elle projeta vers lui son ouvrage et bondit tel un félin sur la table, ce qui ne manqua pas d'alerter la Salamandre au point de faire chuter cette dernière. Affolée par une telle surprise, le monstre tomba lamentablement sur son dos; ce qui le fit passer juste en dessous du projectile qui lui était desiné. L'espace de quelques instants, il se mit à secouer ses pattes dans tous les sens à la recherche d'une prise tout en émettant un long piaillement aigu en guise de protestation face à la source de son élan d'effroi.

    Reprenant finalement ses esprits, la bestiole pivota en grattant furieusement le bois de la table pour retrouver l'équilibre et parvint à se redresser sur ses quatre pattes pour ensuite bondir de son perchoir à vive allure. Il lança à la vilaine sorcière un feulement de désapprobation mais les ombres firent alors leur apparition pour le convaincre de quitter la pièce. Ce que n'avait pas pris en compte la liche, c'était que malgré sa taille et son aspect ridicule, la Salamandre était un duelliste hors-pair ainsi qu'une bête ne vivant que pour le combat et le goût du défi. Ayant pris offense de ce que  venait de faire son vis-à-vis, elle n'avait donc aucune intention de s'enfuir pour le moment.

    L'esprit de jeu fut abandonné au profit des instincts prédateurs du petit monstre incendiaire. Les ombres formées en un amas de silhouettes effroyables rappelèrent à la bête une meute hurlante s'apprêtant à fondre sur lui en pleine sieste forestière et son sang bouillant ne fit alors qu'un tour. Tout en poussant un caquètement plein d'hostilité, le fauve acculé laissa frétiller sa queue chitineuse et l'organe située à son extrémité se mit instantanément à rougir, devenant évocateur en une poignée de secondes de la teinte de l'acier en fusion.

    Pour se protéger d'éventuels assauts qu'il fantasmait déjà, Klak-Klak se mit alors à tournoyer sur lui-même tout en positionnant sa queue embrasée face à sa gueule ouverte. Il claqua par deux fois des mâchoires, déclenchant ainsi des étincelles via ses crocs semblables à des silex puis, d'un seul coup, une flammèche vint naître pour ensuite transformer la bête en véritable volcan miniature. Tournant sur elle-même à vive allure, elle tenta en vain de calciner les ombres allongées qui se faisaient menaçantes mais découvrit bien vite que ses assauts étaient insuffisants pour en venir à bout. Le torrent de feu se stoppa brutalement mais certains meubles ayant passablement été touchés par le début d'incendie, la fumée commença à s'élever dans la bibliothèque.

    Ce fut à cet instant que Klak-Klak sembla opter pour une autre stratégie et qu'il tomba dans le panneau dressé initialement par la sorcière. Après avoir maugréé sans conviction dans son incompréhensible dialecte, le fauve enragé s'enfuit de la pièce en se carapatant comme un diable furieux, tout en vociférant des insanités dénuées de sens. Se bouffant un mur lors de la sortie, il découvrit alors à quel point le dallage de pierre lisse et les griffes ne faisaient pas bon ménage et se mit à déraper dans tous les sens dans son escapade, bousculant au passage nombre de chariots et d'éléments du mobilier.
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Mélantha (Eris)
    Mélantha (Eris)
    Messages : 113
    crédits : 1272

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2412-melantha-rajani#20434https://www.rp-cendres.com/t2642-qui-sont-ils-liens-melantha#22831https://www.rp-cendres.com/t2633-la-ou-les-cauchemars-se-repandent-chronologie-melantha#22732
  • Ven 8 Déc - 1:12
    "C'est ça, vas-y, crache moi dessus tant que tu y es !"

    Alors que Mélantha se jouait du feulement de désapprobation de la pauvre bête effrayée, celle-ci s'agita dans tous les sens aux attaques de la folle sorcière qui lui en voulait d'exister. La liche ria aux éclats, s'amusant presque de le voir aussi angoissé face à ses ombres qui n'étaient que de vagues formes n'évoquant rien de concret pour tout être de logique. Malgré la terreur dans son regard, la belette ne prit pas directement la fuite et eut une bien curieuse réaction. N'étant pas tout à fait une proie facile, tels étaient les rongeurs, la boule de poil se mit à tourner sur elle même en mordant sa queue en deux claquements.

    KLAK - KLAK

    Si la réaction semblait stupide aux yeux de l'inconsciente, ce fut avec une logique certaine pour la bestiole qui opta pour une défense offensive, provoquant des étincelles enflammées qui sautèrent de partout. Plus elle accélérait dans son manège, plus les dégâts étaient conséquents. Mélantha sauta de la table dont le pied commençait à prendre feu, piquant une crise d'hystérie à la vue des meubles s'enflammant. Elle oublia instantanément l'animal en fuite pour se jeter sur les flammes, tapant dessus avec son pied, attrapant une nappe qui traînait là pour étouffer le feu, ou utilisant les récipients remplis d'eau comme ces vases minables ou les verres laissés par les laborantins déshydratés. Si la fumée était un indice inquiétant, il n'en était pas moins que superficiel, n'étant d'une ampleur conséquente que parce qu'il s'agissait d'un début de feu. Ainsi, après s'être assurée que la bibliothèque ne prenait pas feu, c'était maintenant dans une colère justifiée que l'assistante du Docteur repartie à la recherche de l'animal volcanique.

    "J'vais en faire un putain d'Ouroboros de ce reptile poilu."

    Elle se mit à courir dans les couloirs à la poursuite du futur sacrifié, entendant une multitude de meuble et autres s'effondrer à son passage. Chaque tournant devenait un dérapage bruyant de la bête qui ne décélérait pas sa course folle. Les laborantins curieux et inconnu du dilemme, regardaient les deux personnages étranges se courser, ne manquant pas de se faire bousculer par l'enragée après avoir vu filé la bête presque bondissante.

    "RAMÈNE TOI ET VIENS CONFRONTER MÉLANTHA, ESPÈCE DE PUTOIS D’ÉGOUTS"

    Les insultes n'avaient pas de sens mais elles fusaient, la liche voulait seulement provoquer et tuer cette bête une fois pour toute alors qu'elle perdait petit à petit sa trace. Elle avait maintenant parcouru une bonne partie des lieux labyrinthique, et arriva enfin au bout d'un couloir qu'elle connaissait bien, menant aux escaliers. Malheureusement pour la proie, la prédatrice avait réussie à la rattraper et voyait maintenant le bout de sa queue alors qu'elle escaladait les marches. Les griffes raclant contre la pierre, celle-ci semblait ralentir. Fatiguait-elle déjà ? Un sourire en coin, l'elfe pâle se mit à emprunter l'escalier, montant les marches quatre à quatre, proche du but.

    Certes ils se dirigeaient vers les quartiers privés des uns et des autres, comprenant ceux du Docteur et même de Mélantha, mais au moins, il y avait moins de risque d'incendies. Il y avait certes de la paperasse mais très sûrement rangés et les plus importants emportés avec le propriétaire, mais la plupart des meubles étaient soit en pierre, soit assez entretenus pour être ignifugé. Enfin, espérons-le.


    Mélantha parle en b20202
    Un terrible intrus au laboratoire - Klak Klak E22a0111
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Klak-Klak Boom
    Klak-Klak Boom
    Messages : 112
    crédits : 1722

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1696-klak-klak-boom-la-salamandre-complet
  • Sam 9 Déc - 22:43
    Sous les regards ébahis des quelques individus arpentant les couloirs, la petite bête passait tel un boulet de canon. Bondissant comme un jeune daim pour ensuite se livrer à quelques galipettes acrobatiques, Klak-Klak redoublait d'inventivité en matière de modes de déplacement idiots. N'était-il pas curieux de voir un être si atypique briser l'austérité sinistre de cette immense bâtisse usuellement baignée dans un silence mortuaire ? C'était en tout cas une apparition à laquelle la plupart des employés du Docteur n'étaient pas habitués et c'était avec des yeux grands comme des soucoupes qu'ils voyaient passer à toute allure la tornade pourpre, suivie de près par une liche enragée et désireuse d'en découdre. Répondant aux invectives de sa poursuivante, le petit sauvageon lança par dessus son épaule :

    "Twadégoo ! Twadégoo ! Twadégoo ! Y' Klak-Klak pachibowa pahbel !"

    A deux doigts de lui tirer la langue, il se prit alors un chariot en pleine poire, ce qui ne le stoppa nullement. Renversant ce qui y était entreposé à l'impact, il se retrouva avec un linge sec au bout des cornes, ce qui l'aveugla partiellement sans l'empêcher pour autant de continuer son escapade jusqu'à des escaliers. Entendant derrière elle la folle furieuse qui ne semblait pas vouloir lui lâcher la grappe, la Salamandre mit un grand coup de frein, pivota et fila jusqu'à des escaliers, mais elle pouvait sentir dans son dos le souffle glacial de la grande dingue, alors le fauve accéléra la cadence malgré la fatigue naissante.

    Une fois à l'étage supérieur, le petit monstre incendiaire se retrouva face à plusieurs portes. En l'absence de temps pour réfléchir à son plan de fuite, il voulut enfoncer l'une d'entre elle à grand coup de tête et réalisa alors avec stupeur que d'une part cela faisait très mal, et que de l'autre la porte était visiblement fermée à clé. Elle choisit donc, en dépit d'une meilleure option, de se ruer sur l'autre accès qui quant à lui n'avait pas été verrouillé. Une fois à l'intérieur, le monstre miniature jeta aux lieux un coup d'œil affolé pour alors constater qu'il venait de mettre les pieds dans une chambre somme toute sordide.

    Là où les civilisés chérissaient habituellement un foyer sympathique à l'ambiance rassurante, ceux-là semblaient entretenir des goûts un peu plus... particuliers. Les yeux de la bête ne lui permettant pas de comprendre précisément ce qu'elle voyait, il ne s'attarda pas sur les plus sordides détails du logis des deux tortionnaires partageant cette chambrée et vint plutôt chercher de quoi se dissimuler face à l'autre dingue qui hurlait encore des insanités à la sortie de la cage d'escaliers.

    La nouvelle pièce offrait quelques possibilités d'échappatoire, notamment une fenêtre. Malheureusement pour Klak-Klak, le concept du volet lui était étranger, aussi il perçut cette issue potentielle comme un simple mur à la forme un peu bizarre. Ne restait donc que le camouflage, ce pour quoi il avait une toute autre expertise. Ni une ni deux, la Salamandre se rua sous les couvertures d'un lit impeccablement fait et s'y enfonça jusqu'à atteindre le centre du matelas. Il tenta alors de se faire le plus plat possible mais, malgré ses indéniables talents de contorsionniste, une bosse demeurait encore vaguement discernable depuis l'extérieur.
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Mélantha (Eris)
    Mélantha (Eris)
    Messages : 113
    crédits : 1272

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2412-melantha-rajani#20434https://www.rp-cendres.com/t2642-qui-sont-ils-liens-melantha#22831https://www.rp-cendres.com/t2633-la-ou-les-cauchemars-se-repandent-chronologie-melantha#22732
  • Dim 10 Déc - 16:06
    Ses chaussures glissèrent sur la pierre lisse alors qu'elle voulait s'arrêter devant la chambre dans laquelle l'animal s'était invité. Elle attrapa l'encadrement de la porte, s'arrêtant net, ses jambes manquant de peu de suivre. Haletante et le regard fou, elle zieuta la salle parfaitement calme alors qu'elle savait qu'il y avait un bête puante à l'intérieur. Elle entra silencieusement, fermant la porte derrière elle, se tenant droite et dandinant, elle se mit à chantonner, reprenant ce rôle de faire semblant de ne rien savoir, rien voir. Elle poussa la chansonnette puis, s'arrêta soudainement pour renverser la coiffeuse, pour surprendre celui qui s'y cachait ! Non. Il n'y était pas.

    Elle recommença son petit manège, laissant le calme reprendre, avant d'ouvrir violemment la commode. Toujours pas. Dans sa frustration elle commença à renverser des bibelots dans des cris de rage. On se jouait d'elle ! Il refusait de mourir, quoi de pire. C'était juste un écureuil trisomique, alors pourquoi ? Bon, il était rapide oui, mais désormais il n'allait plus courir très longtemps. La liche atteignant la limite de sa patience, une énième fois. Enfin, une fois sa crise calmée, elle chantonna fébrilement, la rage coincée dans sa gorge, et souleva brusquement la couverture pour voir le dessous du lit... Rien.

    Se mordant les lèvres elle se redressa pour frapper violemment sur le mate... Tiens, tiens, tiens. Sur le lit, généralement bien fait - par le Docteur très sûrement, la liche ne perdant pas de temps avec ces conneries - se trouvait une imperfection, une bosse...

    A la vue de cette bosse finalement peu discrète, un grand sourire mauvais s'étira jusqu'aux oreilles de la sorcière, le regard de jais brillant d'une lueur folle, elle l'avait enfin sous la patte ! La frustration s'envola pour laisser place à l'euphorie. Elle invoqua un pieux ombreux dans sa main, prête à poignarder la chose. Elle ne put retenir un gloussement, ce qui alarma sûrement sa victime. Elle planta une première fois, une deuxième, une troisième... Rapidement, une multitude de fois ! Mais rien, à chaque fois, la bosse se déplaçait et de peu, mais assez pour éviter l'attaque. Avait-il un sixième sens ?! Elle abandonna son pique pour agir avec ses mains, essayant de l'attraper, l'écraser, l'arracher, qu'importe ! Elle n'allait pas retirer la couverture, il était piégé ! Il ne pouvait pas voir ! Alors pourquoi ?! Elle s'étala de tout son long sur le lézard. Mais dans un silence, elle ne sentit rien sous son corps, pas de poids, de bosse ou de feu. Avait-il glissé ?

    De ses griffes, elle gratta la couette, persuadée qu'il était encore ici, avant de la retirer d'un seul coup, la jetant au sol. Il n'y avait plus rien dans ce lit. Seule une liche consommée par la colère. Elle resta un moment immobile, se remettant en question, presque traumatisée par cet affront, elle se demandait si elle ne mettrait pas le feu dans tout le laboratoire. Si elle ne devait pas tuer tout le monde pour passer sa fureur. Elle en était à un point où il lui fallait choisir comment elle allait exploser. Hors, dans sa... "réflexion", un bruit, un son, une voix retentit derrière elle. Encore la bestiole qui se mit à parler. C'en était trop. La liche zieuta la porte qu'elle avait fermé, puis la fenêtre également close. Certes le dessous de porte avait un espacement plutôt large, mais pas assez pour qu'un air infesté ne puisse s'échapper trop rapidement.

    Dans un gloussement morbide, les épaules tremblantes et la tête baissée, le voile de jais recouvrant son visage, une fumée ténébreuse s'extirpa de la sorcière, une fumée qui s'épaissit en prenant de l'ampleur dans la pièce. Si elle devenait trop concentrée, il y aurait un brouillard sombre et mortel qui s'installerait dans la pièce. Respirer celui-ci condamnerait l'entité à mort. Une mort indirecte certes, mais d'un mal incurable. La salamandre était prise au piège ! La liche se mit à rire aux éclats à cette pensée.


    Mélantha parle en b20202
    Un terrible intrus au laboratoire - Klak Klak E22a0111
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Klak-Klak Boom
    Klak-Klak Boom
    Messages : 112
    crédits : 1722

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1696-klak-klak-boom-la-salamandre-complet
  • Ven 15 Déc - 14:06
    L'instinct de la bête aussi combattive que joueuse la poussait à esquiver naturellement les assauts des griffes de la sorcière. Visiblement bien fâchée contre l'édredon, cette dernière perforait le tissu en laissant voleter plumage et tissu à chacune de ses attaques mais l'imperturbable Klak-Klak se tortillait dans tous les sens pour se prémunir d'une quelconque blessure. Pouffant sous les couvertures, la bestiole toujours incapable de prendre la situation trop à cœur se faufilait sous les draps pour échapper aux serres mortelles puis, lorsqu'elle s'estima à court d'issues, elle vint glisser jusqu'en dehors du lit puis passa ensuite entre les jambes de sa poursuivante afin de se repositionner, non sans un certain esprit de provocation, juste devant la porte d'entrée de la pièce.

    "Boozoo Babawa achi. Sé pahbel ésékké patapéh. Kehehe."

    La liche paraissait déjà fulminer, et la trogne qu'elle tirait face à l'effronterie de l'animal n'avait malheureusement pas le mérite d'apaiser la volonté de nuire de cette dernière. A moitié rendue hilare par la frimousse colérique de la sorcière, la Salamandre se mit à tourner follement sur elle-même à la manière d'un chien cherchant à attraper sa propre queue, puis vint prestement s'assoir face à son adversaire, langue pendante et sourire idiot aux lèvres. Un clignement des yeux désynchronisés vint ajouter à son idiotie naturelle un nouveau soupçon de bêtise, et cela sembla signer le début des réelles hostilités.

    Un changement brutal dans l'aura de la malveillante demoiselle vint tout de même ramener Klak-Klak aux sens des réalités. S'il était parfaitement débile, son instinct extraordinaire le poussait à se méfier de telles manœuvres et la violence de la transformation subie par la sorcière ne manqua pas d'éveiller en lui la sensation primaire selon laquelle sa vie, finalement, était bel et bien en jeu. Se remettant sur ses quatre pattes, le petit monstre se déplaça à reculons jusqu'à se retrouver cul au mur et fit frétiller sa queue incandescente en signe d'hostilité. Le brouillard malfaisant emplissant peu à peu la salle, il sut très vite qu'il était temps de dévoiler le grand jeu s'il avait pour projet de se tirer vivant de cette altercation.

    Les yeux de l'animal s'obscurcirent, puis sa mâchoire aux crocs charbonneux s'activa en un claquement puissant. Une fine étincelle vint naître suite à ce premier battement puis, tel un engin mécanique, Klak-Klak se mit à claquer des dents furieusement, émettant à chaque impulsion un nouveau crépitement incandescent de plus en plus important. Son corps tout entier se mit à pétarader puis, après un rugissement suraigu, il laissa sa pleine puissance s'exprimer avant d'être touché par le gaz nauséabond.

    Une détonation impressionnante se fit entendre et le mur situé derrière lui fut percé en son centre dans une explosion flamboyante. Un souffle violent projeta débris et cendres dans toutes les directions et noya la sinistre chambrée dans l'obscurité. Pourquoi Klak-Klak n'avait-il pas choisi de diriger son attaque vers la responsable évidente de cette manifestation de sombre magie ? Tout simplement parce qu'il l'avait élue comme impeccable partenaire de jeu ! S'il avait bien compris que les intentions de l'étrangère n'était pas des plus louables, il ne souhaitait pas avoir à se débarrasser de celle qui l'avait extrait à l'ennui d'une journée morose.

    Escaladant les gravas pour passer par l'orifice qu'il avait creusé dans les parois de pierre, il tourna la tête vers la ténébreuse entité et lui fit l'honneur ultime de la baptiser dans son incompréhensible langage.

    "Ti dé Bagandha. Mi sékké sé Klak-Klak. Bissou, Bagandha."

    Retournant dans le couloir d'où il était venu, il orienta sa gueule embrasée vers le plafond et y creusa un trou en y balançant une nouvelle gerbe explosive. Les tuiles et le bois se déversèrent partout autour de lui, mais il ne sembla pas s'en inquiéter le moins du monde. Il bondit d'abord sur un chariot, puis une poutre rendue branlante par sa dernière frappe, et disparut sur la toiture de la bâtisse, qu'il se mit à arpenter en marmonnant des idioties.
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Mélantha (Eris)
    Mélantha (Eris)
    Messages : 113
    crédits : 1272

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2412-melantha-rajani#20434https://www.rp-cendres.com/t2642-qui-sont-ils-liens-melantha#22831https://www.rp-cendres.com/t2633-la-ou-les-cauchemars-se-repandent-chronologie-melantha#22732
  • Lun 1 Jan - 19:35
    Le nuage toxique s'était concentré dans toute la salle, créant ainsi une pièce des plus mortelles à la moindre pénétration de celle-ci et pourtant ce fut incapable de stopper la bête qui avait autre chose en tête que de se laisser dépérir. Apparemment sa compétence incendiaire n'était pas sa seule capacité, en plus de provoquer de petits feux en claquant ses canines contre la queue, avec un peu plus de volonté, la boule de poil pouvait déclencher de véritables explosions. Il fit son plus bel exemple sur un des murs pour pouvoir s'échapper. A la grande surprise de la liche, une fois de plus.

    Alors que l'épais brouillard sombre empêchait une quelconque visibilité, laissant Mélantha dans l'incapacité de savoir si l'animal avait humé son piège, ce fut une grande explosion flamboyante qui donna un indice sur la position de l'intéressé et notamment son état. Aucunement aux abords de la mort, celui-ci, à ras le sol, profita du fin filet d'air avant de déclencher son attaque pour fuir. Créant une nouvelle ouverture, le gaz toxique se dissipa moindrement qu'il y eut une faille, et de nombreux débris s’éparpillèrent de partout suite à la détonation, manquant de peu de faire effondrer la salle déjà bien endommagée. Alors que le petit animal bondissait sur les pierres, prenant de la hauteur et gagnant une sortie qu'il venait de créer, la liche quant à elle, à l'aide de mains ombreuses, retenait de justesse des gravats qui manquaient de tomber sur elle. D'un œil noir, elle ne quitta pas des yeux l'effronté qui s'en allait comme un petit prince, toujours en l'insultant dans un dialecte qu'elle ne comprenait pas avant qu'il ne disparaisse dans la lumière.

    "C'est ça ! Casse toi sale.... SALE SOUS-MERDE TOUTE ROUGE !"

    Le bruit de petits pas griffus galopant sur les tuiles et puis un silence. Ça y est, l'animal avait enfin fui. Cela aurait pu marquer la fin de son malheur, son but initial était d'évacuer l'intrus et il avait peut être été assez terrifié pour ne plus jamais revenir. Dans un soupir de frustration mais d'une fin d'effort, Mélantha laissa tomber les débris qu'elle avait rattrapé, et laissa disparaître les dextres qu'elle avait invoqué pour ensuite se relever et... Non, elle ne pouvait pas le laisser gagner comme ça. La disparition du petit monstre ne lui suffisait pas. Il lui fallait vraiment qu'il soit mort. Qu'il meurt de ses mains. Ce n'était pas possible autrement. Dans un râle, la folle se déplaça à travers les gravats en donnant des coups de pieds dedans, remontée après la bête mais déterminée à définitivement l'avoir. Elle observa l'orifice par lequel il avait dû passer, à moitié fondu et le contour encore orangé, incandescent, avant d'elle aussi, emprunter ce même chemin. Se métamorphosant en un Klak-Klak parfait, au pelage noir avec une forme de goutte blanche sur la tête, le bête jumelle sauta sur le chariot avec bien moins d'adresse que le véritable animal, avant de se jeter sur une poutre instable qui se brisa après son passage, lorsqu'elle atteignit l'extérieur, non sans se brûler sur le rebord.

    Courant maintenant sur les tuiles à la recherche de la fouine, Mélantha la "Klak-klak" galopa tout en s'appropriant sa nouvelle forme, glissant parfois sur les tuiles ou à l'inverse, les faisant glisser. La bâtisse était immense et, en surface, la silhouette rouge était introuvable. S'essoufflant déjà à courir comme une folle, le petit cœur animal battant la chamade, Mélantha s'arrêta en plein milieu, s'asseyant, pour finalement essayer de s'accaparer l'attention de la bête en faisant un maximum de bruit. Peut être que sa nouvelle apparence le tromperait.

    "BLABLABLA ! Pissi pissi poussou passa blablabla Klik-Klik kiwi oui oui ! Kliiiiiik kliiiiiik"

    Une voix peu animale, mais pensant imiter à merveille le langage de la bestiole, la liche, se pensant plus maligne que le véritable Klak-Klak, attendit qu'il tombe dans son piège, qu'il se rapproche naïvement et qu'enfin, elle pourrait s'attaquer à lui à plein crocs.


    Mélantha parle en b20202
    Un terrible intrus au laboratoire - Klak Klak E22a0111
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Klak-Klak Boom
    Klak-Klak Boom
    Messages : 112
    crédits : 1722

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1696-klak-klak-boom-la-salamandre-complet
  • Dim 7 Jan - 4:00
    Toujours en pleine exploration des toitures, Klak-Klak reniflait l'air à la recherche d'un quelconque parfum méritait qu'il s'y attarde. Malheureusement pour lui, le sommet du bâtiment était franchement moins intéressant que l'intérieur et la petite bête réalisa donc que si elle voulait vivre de nouvelles expériences amusantes, retourner à l'intérieur par l'un des innombrables accès dérobé était sans doute bien plus fiable, mais cela impliquait de retourner face à la maudite sorcière qui, visiblement, ne semblait pas vouloir de lui dans son antre, à juste titre d'ailleurs !

    Puis Klak-Klak tendit l'oreille et un son curieux lui parvint. Une voix aussi aigue que la sienne, qui n'était pas celle de sa précédente adversaire, et qui méritait que la Salamandre s'y intéresse de près. Faisant volte-face pour retourner vers le trou qu'il avait sciemment creusé dans le plafond, il fut surpris de découvrir une version penaude et peu adroite de lui-même. Sa tête penchée sur le côté, il observa avec une attention toute particulière la bête qui lui ressemblait tant, à la différence seulement de son pelage d'ébène. Passablement inquiété par cette surprenante créature, la Salamandre s'approcha de quelques pas pour entendre le babillage prononcé par cet étrange reflet. Ne comprenant pas un traître mot, il décida tout de même de s'y intéresser par principe.

    Rampant sur les hauteurs avec l'agilité d'un chat, le petit monstre incendiaire continua sa progression vers la mystérieuse silhouette de son Doppelgänger, désireux qu'il était d'en apprendre davantage sur cette situation d'un genre nouveau. Persuadé d'être unique en tout point et d'être le seul roi de la jungle, il ne s'était pas attendu à croiser en ce lieu une telle imitation. Il bondit d'une portion de toit, jaugeant de loin sa cible avant d'enfin se résoudre à s'en rapprocher encore. Sa truffe s'agita, ses oreilles firent de même, puis il bondit tel un lapereau avant de se figer à moins d'un mètre de la réplique, qu'il inspecta de la tête au pied avant de glisser :

    "Klik-Klik issi ? Essé Klak-Klak la'ho."

    Il lâcha le clone du regard l'espace d'un court instant, profitant du moment pour inspecter l'orifice encore fumant par lequel il s'était échappé. La sorcière ne paraissait pas être dans les environs et ses cris injurieux ne se faisaient plus entendre. A priori, lui et l'étrangeté qui lui faisait face ne risquaient plus grand-chose. Se dressant sur ses pattes arrières après avoir fait les présentations, il jeta à son interlocuteur mystérieux un long regard, l'observant de ses énormes yeux noirs pour finalement oser l'exercice du toucher. Debout, il s'allongea un peu sur lui-même et vint saisir l'une des cornes de l'autre Salamandre puis vint secouer l'excroissance pour vérifier qu'elle était vraie. Surpris de reconnaître la texture et la forme de ce qu'il connaissait bien, il sourit en dévoilant ses crocs noirs et se mit à faire la causette en plaquant ses petites mains contre son torse :

    "Essé Baga-Bagandha kéla pité Képahla. Pahbel essi Boom-Boom adi bawi. Ti Boom-Boom ati ?"
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Mélantha (Eris)
    Mélantha (Eris)
    Messages : 113
    crédits : 1272

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2412-melantha-rajani#20434https://www.rp-cendres.com/t2642-qui-sont-ils-liens-melantha#22831https://www.rp-cendres.com/t2633-la-ou-les-cauchemars-se-repandent-chronologie-melantha#22732
  • Dim 7 Jan - 5:55
    Le plan fonctionnait à merveille, manquant une énième fois de glisser sur les tuiles lisses, exclamant son babillage à l'intention de la bestiole, la silhouette rouge fit de nouveau son apparition très peu de temps après son appel. Démontrant un comportement curieux évident, la liche ne put s'empêcher de glousser lorsqu'il mordit à l'hameçon. Si elle voulut directement lui sauter à la gorge, le déchirant de toutes parts, elle se ravisa en ayant une nouvelle idée qui illumina son esprit malsain. À l'approche de Klak Klak, elle se fit tout à fait passive, répondant à l'examination de son jumeau en le laissant l'inspecter. Il se présenta de nouveau dans son dialecte incompréhensible et Mélantha ne répondit qu'en imitant la fin de sa phrase. En revanche, elle ne s'attendait pas à ce que celui-ci lui mette les pattes dessus, lui attrapant les cornes en la secouant dans tous les sens. Par instinct elle se mit à grogner avant de le repousser brusquement et de lui donner plusieurs coups de pattes violents à la figure, tel un chat tapant sur un autre un peu trop invasif.

    "GUACAMOLA !"

    Elle exprima son mécontentement dans ce qu'elle pensait être le véritable langage de Klak-Klak, n'hésitant pas à sortir des mots complètement au hasard. Pour accentuer son humeur, elle feula avant de se lécher les babines, ou du moins ce qui semblait en être, et de se calmer dans un soupir. Puis comme pour faire preuve de sympathie, elle apposa doucement sa patte sur la petite épaule de son compère.

    ''Bagadi Bagada appala, appala."

    Puis elle s'éloigna de lui, en marchant sur ses deux pattes arrières de façon peu à l'aise, s'approchant du trou fulminant qu'était leur passage. Elle regarda celui-ci avant de se retourner vers Klak-Klak en faisant des signes de pattes, l'invitant à la rejoindre.

    "Veni, veni, oui oui. Zamuzé, laba laba, toltula salla, Zamuzé toltula salla"

    Puis sans s'enquérir de savoir si la bestiole tombait de nouveau dans le piège ou non, Mélantha se jeta dans le trou pour atterrir de nouveau dans la salle en ruine. Elle se retourna en faisant de nouveau des signes, s'assurant que la Salamandre avait saisit le message. Il devait la suivre, dans le cas contraire, elle irait le mordre en le tirant par les oreilles.

    Une fois que la bête se serait enfin décider à la rejoindre, la ''Klik-Klik'' noire reprendrait sa course, guidant son petit compagnon à travers le bâtiment. Direction : Les salles de tortures. Les deux silhouettes bondiraient à un rythme décalé, lorsque l'un était en hauteur, le dos courbé, l'autre s'affaissait au sol, le corps étendu, prêt à rebondir de nouveau. Ainsi les deux belettes se déplaceraient en route indiscrétion possible, glissant entre les jambes de laborantins surpris durant leur trajectoire. L'un des plus courageux tenta d'attraper l'une des bêtes mais tout ce qu'il réussit fut de se prendre une morsure terrible !

    Descendant par la suite un long escalier menant aux sous-sols, la bestiole noire gloussa alors qu'elle dirigeait le duo dans une salle entre-ouverte. Dépourvue de scientifiques et de cobayes, cette salle réservait bien de machinations horribles. Une table d'opérations se tenait là, au milieu, tandis qu'autour, tout un tas d'ustensiles dormait sagement, attendant d'être utilisés pour de terribles carnages sanglants. Mais le meilleur dans tout cela était... Les concoctions. Oh oui, des potions des plus dangereuses et mortelles attendaient d'être ingéré par les ''méritant'' et aujourd'hui, Mélantha essaierait les effets des potions sur une bestiole bien particulière.

    "La, la, Klik-Klik. La"

    Se glissant dans la salle, ne pouvant fermer derrière elle au vu de son petit gabarit face à l'immense lourde porte, la liche compterait sur sa persuasion pour ne pas que son cobaye prenne la fuite. Elle l'invita à faire le tour de la salle, dans une onomatopée enjouée et ses petits bras grands ouverts pour l'inciter à jouer dans toute la pièce, avant d'elle aussi, grimper un peu partout, à la recherche d'un élément bien précis.

    Quelques instants passèrent, des outils tombèrent, des fioles s'entrechoquèrent puis dans un petit cri aigue, la belette noire tendit son bras bien haut, une grosse fiole dans la papatte.

    "Aha ! Klik Klik ! Veni veni !"

    Ne pouvant descendre de la grande étagère, au risque de mal retomber ou de briser la potion, Mélantha appela de nouveau Klak-Klak avant de lui présenter la potion. Elle retira le bouchon, faisant mine d'humer l'odeur, et d'apprécier la senteur avant de le tendre à son compère.

    "Hmmm, miam miam, A glou glou Klik-Klik, glouglou !"

    Elle agita quelques peu le récipient, insistant auprès de la bête rouge en décelant une certaine hésitation. Le fait était que, Mélantha n'avait pas la moindre idée de ce que pouvait être le liquide. Elle n'y connaissait toujours rien dans les préparations du Docteur, mais ce qu'elle savait, c'est que ça ne pouvait être que forcément nocif. N'est-ce pas ?


    Mélantha parle en b20202
    Un terrible intrus au laboratoire - Klak Klak E22a0111
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum