DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Siame

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    A grand coup de marteau. ~ Léto - Brak'Trarg ~ JvNj4PH
    Gazette des cendres
    Été 2024
    Lire le journal
    #7
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Coeur de Melorn
    Derniers sujets
    Le Musée du Courage - LibreAujourd'hui à 22:19Ruby Draglame
    Le passé au présent | Altarus Aujourd'hui à 18:13Altarus Aearon
    Quand la Caravane passe... [PV Kassandra]Aujourd'hui à 16:37Alaric Nordan
    [Groupe 2] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 16:29Savoir
    Réunion de l'État-Major du 21 Février, An 5Aujourd'hui à 9:55Vandaos Fallenswords
    [Groupe 1] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 3:18Koraki Exousia
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesHier à 23:41Ayshara Ryssen
    La couleur du sable I Kieran RyvenHier à 21:55Arkanon Ikhilosho
    Validation RPs normaux de Vern J. V.[République]Hier à 21:34Verndrick Vindrœkir
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 4 Déc - 18:04
    3 décembre, an 4. Deux heures après la tombée de la nuit.

    Lourds flocons tombant en douce spirale. Je lève une main pour en attraper quelques-uns. Puis lève mon visage et ouvre la bouche en tirant la langue pour goûter cette fraîche blancheur. Depuis quelques jours je m'aperçois qu'il fait de plus en plus froid. Mais pas à la façon d'autrefois, en le ressentant sur ma peau, dans ma chair. Non. C'est en voyant les gens évoluant en ville engoncé dans leurs manteaux ou capes. Le nez dépassant à peine de chaudes écharpes et autres artifices vestimentaires pour garder la chaleur.

    Je regarde sur le dos de ma main les flocons s'accumuler sans plus fondre que si j'étais statue de pierre. Si je venais à m'installer sur la margelle d'une fontaine et attendais toute la nuit, est-ce que je me transformerai en bonhomme de neige ? Je me lèverai alors tel un golem de glace et ferai fuir les petites gens qui travaillent de bon matin.

    Pour l'instant immobile au milieu d'une ruelle, je me contente d'observer avec un sourire de madone le scintillement de la neige sur ma main sous la pâle lumière de quelques sphères magiques. Une main s'agrippe à ma manche me tirant de ma somnolence neigeuse.

    ”Ta bourse choupette, vite."

    A ça oui alors faisons vite. Son haleine avinée et ses yeux rouges enfoncés derrière un nez bourgeonnant et suintant ne me donnent pas envie de trop m'attarder. Sans compter le frisson d'angoisse qui remonte le long de mon dos. Je lui tends la maigre monnaie que je transporte sur moi.

    ”Pre...prenez."

    Dit d'une voix de souris coincée par le chat. L'homme soupèse son larcin et ne le trouve visiblement pas assez à son goût. Il jauge les perles de verre coloré dans mes cheveux et ma robe bleue, si simple et fonctionnelle. Il n'est pas tombé sur la fortune qu'il espérait. Hélas une autre idée lui traverse l'esprit. Il se colle contre moi et ses mains deviennent franchement désagréables.

    "Té. T'es jolie choupette. Viens t''amuser un brin.”

    Je tente de reculer un peu, mes mains le repoussant tant bien que mal et soupesant mes options rapidement. Tout en assurant à l'importun mon désaccord de façon assez bruyante.

    "Non ! Non ! Lâchez moi !"

    J'ai les crocs qui me démangent et mes sortilèges au bout des doigts. Ça va mal finir.... Pour moi. Je ressens soudain un étau douloureux enserrer mon crâne. Ce salaud utilise la magie pour m'empêcher de réfléchir correctement. J'ai à peine le temps de me faire cette réflexion (qui soit dit en passant a complètement annihilé mes projets magiques ce en quoi c'est réussi pour lui) que j'aperçois un reflet de quelque chose volant à toute allure dans notre direction. La douleur reflue brutalement. Me laissant à moitié suffocante. Je cherche l'air, plus par habitude que par réelle nécessité. Le malandrin s'est effondré avec un glapissement déplaisant. Non sans manquer de me faire chuter avec lui. L'objet... Car s'en est un, de forme carré avec un bâton au bout... file déjà vers le bout de la ruelle. Où une silhouette massive se projette.

    Quelque peu dans l'expectative parce que je n'ai pas trop envie de passer d'un violeur à un autre, je laisse le géant s'approcher. Marteau et silhouette sont sous haute surveillance. Prête à filer au moindre signe inquiétant. Ce qui ne m'empêche pas de remettre rapidement un peu d'ordre dans ma robe, mes cheveux et de rabattre ma cape noire sur moi.

    "Heu... Merci ? Enfin je... Je veux dire que je, que j'ai l'impression que je vous dois une fière chandelle.”

    *Étoiles charitables ! On pourrait en mettre quatre comme moi là-dedans.* Il n'est pas bien élevé de se demander *c'est quoi ce truc ?* Quand on rencontre une personne pour la première fois. Pourtant je ne suis pas loin de le faire.

    D'un geste un peu dégoûté je désigne l'homme assommé maintenant étendu dans la mince couche de neige. Je n'ai pas envie de m'en approcher. Malgré la maigre lumière je ne vois pas de flaque de sang s'étaler sur son crâne cabossé, mais ce n'est pas moi qui irait m'en assurer.

    ”Vous croyez qu'il est mort ? Il faut appeler quelqu'un ? La garde ou un guérisseur ?”
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Brak'Trarg
    Brak'Trarg
    Messages : 372
    crédits : 2962

    Info personnage
    Race: Oni/Drakyn
    Vocation: Guerrier - Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B - Garde royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t104-brak-trarg-la-creature-du-reike-termine
  • Mer 6 Déc - 23:22
    Ah voler sous un ciel d'hiver au dessus d'Ikusa à la nuit tombante et aux lumière des torches et torchère s'allument partout dans la cité avait un petit quelque chose d'indéfinissable qui faisait tout son charme et permettait en plus de la magie du moment de constituer un entrainement pour Brak l'obligeant a ce concentrer et mettre tout ses sens de dragon en alerte.
    En effet à la nuit tombante ses neuneuils de dragon ne voyait plus aussi bien aussi comptait t'il beaucoup plus sur ces naseaux et noreille de dragon pour s'orienter et éviter les obstacles.

    Mais dans le ciel d'Ikusa il n'avait pas trop de mal les points de repères était nombreux comme les tours de garde des remparts qui était constamment éclairé tout comme les murs d'enceinte du palais les rues principale et certains édifices majeurs, et enfin Brak était connu de tous les Ikusiens et Reikois même en silhouette et il ne volait pas très vite et prudemment donc .. le risque était mince.

    Cependant la neige lui refroidissait désagréablement la membrane de ses ailes draconique sans compter sa queue de dragon qu'il devait remuer régulièrement pour éviter qu'elle ne prenne trop froid. Son vol de se soir serait plus cours que prévu et il rentrerait se blôtir au chaud dans son nid à pates. Se posant sur une place Brak retracta sa queue et ses ailes de Dragon et continua a papates le trajet le ramenant chez lui. Seulement voilà en passant par devant l'intersection d'une petite rue ses noreille de Dragon captèrent les bruit et cris caractéristique d'une agression.

    Ni une ni deux Brak en gentil monmonstre qu'il était ne pouvait PAS laisser un tel drame se produire d'autant qu'il n'y avait AUCUN garde ni personne en vue a proximité. Arrivé à l'embouchure de la rue mal éclairé les neuneuils de Brak lui confirmèrent hélas ce que ses noreille avait perçut un peut plus tôt. Un malandrin infame agressait une jeune dame et d'après son regard ce n'était pas des pièces de monnaies qu'il souhaitait obtenir d'elle.

    Brak décrocha de sa ceinture son fidèle marteau Crackpum et le lança droit dans la tête de l'agresseur le geste pourait paraitre téméraire et idoit mais tous ceux qui ont connu Brak sur le sable de l'arène quand il était grand champion gladiateur ou après au palais, savent que Brak est un maitre légendaire en combat aux marteaux et lancer de marteaux, et le lancé savamment dosé et à courte distance (pour Brak), atteignit parfaitement son objectif a savoir frapper du coin de sa tête de métal la joue  et tempe droite de l'agresseur l'assommant sur le coup et l'envoyant au sol sans pour autant être assez fort pour le blesser et encore moins pour le tuer.

    Quand Crakpum regagna la paluche de Brak ce dernier en put s'empêcher de dire de sa voix grave de grand monmonstre mais toujours avec son éternelle frimousse  et esprit de grand nenfant.

    "Mouah ha ha, Et un lancer de marteau efficace.  Le marteau de la horde du Reike équipe depuis toujours nos guerriers compagnon idéal dans l'arène et sur le champs de bataille et aussi pour corriger les vilains agresseurs. "    

    Après sa phraphrase, Brak prit conscience de la jeune dame qui s'était entre temps lui parlait. Brak remettant Crackpum à sa ceinture c'est doucement et revêtu de son armure en Justice Solide (sans le casque), que Brak s'approcha de la dame en lui faisant un timide et gentil kikou de la paluche et un sourire sur sa verte frimousse se voulant des plus réconfortant et rassurent.

    Enfin quand Brak ne fut plus qu'a un pas de la dame il lui dit en pliant les jambes pour être plus a son niveau et lui tendant une paluche amicale pour l'aider a finir de se relever il lui dit en réponse à son geste de désignation du vilain agresseur.

    " N'ayez Crainte gentille Madame je ne vous veux aucun mal, et il était tout naturel de vous venir en aide face a de tel ... malandrins.

    Et Nop Madame, je l'est juste assommé il se relèvera dans un heure ou deux, les malandrins comme lui ne valent même pas la paille pourrie du cachot ou les enfermer. Le mieux a faire c'est de nous en aller Je vous raccompagne à votre porte, Madame je ne voudrait pas que vous rencontriez d'autre malandrins comme lui se serait fâcheux.

    Au fait je suis Brak'Trarg Garde royal au service de l'héritier impérial. Et Vous Gente dame ?  "


    Lui dit Brak avec un gentil sourire sur sa verte frimousse. Si la dame n'était pas convaincu par le sourire de Brak le fait qu'il porte une armure lourde en justice solide en toute quiétude (et pour peut qu'elle connaisse les propriétés de ce métal magique) lui indiquerait qu'elle était en présence d'un tout gentil monmonstre au cœur pur, et non d'un méchant.


    voix et thème de Brak'Trarg:


    Bric à Brak (inventaire de Brak'Trarg:


    A grand coup de marteau. ~ Léto - Brak'Trarg ~ W84111
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum