DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Siame

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Une rencontre mémorable - Page 2 JvNj4PH
    Gazette des cendres
    Été 2024
    Lire le journal
    #7
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Coeur de Melorn
    Derniers sujets
    Il n'y a que la vérité qui blesse [PV Stad]Aujourd'hui à 2:35Carl Sorince
    Deux ans de Cendres !!!Hier à 23:19Xera
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Hier à 22:17Falconi Genova
    Validations RP spéciaux - PancraceHier à 22:01Pancrace Dosian
    Retour par les vents arides | [Enkara] Hier à 21:05Enkara O'Shela
    Le passé au présent | Altarus Hier à 20:56Sixte V. Amala
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 16 Nov 2022 - 23:43
    - Merci.

    Un sourire rayonnant et sincère fleurit de lui-même sur le visage de la jeune femme. Une fois de plus il la prenait de court avec un compliment. Elle avait oublié à quel point il avait l'attention facile... Ou se retenait-il plus à l'époque ? Elle avait plus souvent surpris ses regards que ses mots, mais après tout c'était vrai qu'il était plutôt un homme directe depuis toujours.

    Elle ne rougit pas cette fois, mais accueillit le mot gentil avec la conviction qu'il était sincère.

    - Je ne suis pas vraiment pudique non, même si je ne m'attendais pas à une proposition aussi osé de la par d'un reikois fiancé. J'ai toujours cru que voir le corps dénudé d'une autre femme que la sienne était mal vu ici. " répondit-elle en toute inconscience des traditions locales. Pourtant, elle était des plus enthousiaste. " Mais je ne dis jamais non à un massage !

    En réalité, la seule chose qui aurait du la freiner était son travail. elle était en quête et les petits plaisirs de la vie ne devaient pas l'en détourner. Étrange comme le fait de changer de pays lui avait redonner goût à des petits rien et des découvertes presque enfantines. Si elle trouvait un bon amant pour le temps de son séjour ce serait véritablement un petit coin de paradis finalement.

    Elle allait s'installer à table et - comme toujours - est surprise par la manie que l'homme a de l'aider à s'installer. Coutume étrange mais pas désagréable dans ce cadre-ci. Son oeil sain scintilla à l'évocation du thon rouge pêché du matin. Elle n'eut qu'un compliment a faire avant de voir la merveille.

    - ça sent divinement bon... Tagar... Ne laisse surtout pas partir ton cuisinier. " rit-elle sur le fil de sa respiration paisible. Puis il s'empara du vin et elle poussa légèrement son verre à lui. " Volontiers. C'est une bonne habitude de prendre soin de ses gens de maison. Et si en plus ça peut me permettre de profiter de chaque bouchée, je t'en remercie deux fois.

    Impatiente, et peu désireuse que cela refroidisse, elle souhaita bon appétit à son hôte et détacha un premier morceau pour goûter... C'était aussi bon que son odeur le laissait présager. Elle poussa un soupire de contentement et discuta quelques instants du goût et de l'alliance avec le vin avant que Tagar ne poursuive sur le sujet qui les rassemblait après tant de temps... Et de surprendre une nouvelle fois la sirène.

    - C'est vraiment gentil à toi d'avoir fait  tous ces efforts... " Elle était vraiment sincèrement touchée. D'ordinaire c'était elle qui pensait aux autres et essayait de les aider. Et lui comme ça, aussi simplement, prenait des initiatives non en lui demandant exactement ce qu'elle voulait, pensait ou avait besoin, mais en lui proposant des rencontres qui pouvaient peut-être lui sauver la vie. La charge qu'elle ressentait à l'idée de faire toutes ces recherches seules s'allégea d'un coup... Pourtant il n'était pas plus sûr qu'il se souvienne de toute cette histoire que n'importe quelle autre personne sur laquelle elle aurait pu compter. Mais là, aujourd'hui, il lui offrait une bouffée d'air et d'attention qu'elle n'avait plus connu depuis... trop longtemps.

    Elle reposa son verre, les lèvres portant le goût légèrement minéral de la boisson qu'il contenait

    - Merci, Tagar. Je ne sais pas quoi dire... " et comme si ça ne suffisait pas. il l'invita le soir même à une sortie exotique. Son œil bleuté n'en finissait pas de pétiller de joie et d'anticipation.

    - Même fatiguée, je viens ! c'est obligé !

    Il lui mettait le soleil au cœur. C'était d'un plaisant de n'avoir à penser à rien.  Seulement profité, se poser, se changer les idées. Elle se demandait vraiment à quelle surprise il avait pensé... Surtout qu'il était sensé avoir des souvenirs lacunaires. En silence, elle le scruta joviale comme un chat qui se demanderais dans quelle main il tenait une pelote de laine. Le sourire qu'elle avait jusqu'aux oreilles éclipsant les marques noires sur son visage et sa gorge.

    - Tu l'as peut-être oublié mais j'aime les surprises.

    Elle avait perdu dix ans et reprit une bouchée de thon avant de lui poser des questions sur le palais, l'étiquette à avoir devant les différents personnages qu'ils allaient croisés, mais également les splendeurs qu'ils allaient voir.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 18 Nov 2022 - 15:58
    Rowena avait chipoté un peu son gâteau au chocolat en pensait à Halewyn. Lui l'aurait dévoré intégralement alors qu'elle en profitait assez peu. C'était du gachi et imaginer la figure horrifiée entourée de mèches sanglantes la fit sourire... Pourtant, elle ne savait pas trop si elle devait parlé de lui à Tagar... enfin d'elle. La chose aurait été assez étrange et accordé le genre d'Halewyn au féminin était tout à fait contre-intuitif pour elle aussi ne voulait-elle pas commettre d'impair.

    Ils quittèrent la demeure marchant d'un même pas. Du Tagar dans toute sa splendeur : noble et affichant son rang de toutes les façons possibles tout en ayant une simplicité dans la manière de faire qui le rendait éminemment sympathique. En arrivant près du palais, elle ouvrit de grands yeux face aux murs titanesques... Bon sang, il fallait avoir sacrément peur de son peuple ou possédé un égo plus grand encore pour faire construire des murs de cette taille et enfermer des jardins luxuriants dans une région aussi désertique ! Objectivement, son âme d'artiste était quand même touchée par le mélange entre la grossièreté brute de l'enceinte et la délicatesse de quelques idées douces une fois à l'intérieur, mais outre la Républicaine qui avait du mal à l'admettre, il y avait aussi la réformiste qui tiquait sérieusement.

    Mais ils n'étaient pas là pour faire du tourisme et si la conversation se poursuivait avec une légèreté douce, ils arrivèrent finalement dans ce qui avait tout l'air d'un bureau ou d'un salon privé. Une femme aux cornes de drakyn et à la carnation d'oni les attendait... Seule ombre au tableau, elle avait également une queue de lion... Les hybrides étant stérile, Rowena tiqua et leva un sourcil avant d'en venir à une conclusion toute autre : démon, ange, morte ou maudite, cette femme n'était pas seulement belle, elle était également à prendre au sérieux.

    - Rowena ironsoul. Enchantée.

    La sirène se tourna Tagar, incertaine. Voulait-il rester ? Etrangement, elle ne savait pas elle-même si elle aurait préféré le voir sortir ou rester. Reprendre une fois de plus toute l'histoire devant une experte de plus n'était pas vraiment impressionnant, mais depuis Magic, elle avait une appréhension face aux officiels. Dès fois qu'ils la gardent dans un coin pour des expériences...

    mais au final, elle s'approcha et s'assit avec l'étrange créature, son sac de cuir s'échouant avec elle sur le sol.

    - Je fais des recherches sur les magies des titans et sur les malédictions divines pour... et bien ce que vous avez sous les yeux. " Elle se força à sourire. " Blessée au front. Au stade ou j'en suis dans mes recherches, un fragment du pouvoir de Xo'Rath s'est fiché en moi, pris dans un maelstrom de magie sauvage du à une explosion, et détruit petit à petit mon âme et les souvenirs que les gens ont de moi. Des experts à Magic ont récemment renouvelés le sceau qui évite que la magie sauvage ne détruise mon corps et n'ai encore d'autres effets.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 19 Nov 2022 - 15:09
    Bien sûr, elle pouvait toucher. La peau était glaciale mais souple. Les marques étaient creuses, des failles percées dans sa peau vers un pouvoir sombre qui menaçait de s'échapper. Lorsque ma main de la créature cornue remonta autour de son œil pour examiner la naissance des crevasses, Rowena ferma les paupières, lui laissant le temps d'appréhender tout ça en se demandant mine de rien si Tagar trouverai cela étrange.

    - A l'origine, tout mon corps était touché mais les spécialistes de Magic ont endigué le phénomène. Vu que la zone était particulièrement touchée - j'ai reçu un éclat de phantacier dans l'oeil - leur sceau est ancré sur mon œil gauche. Du coup je n'ai des craquelures que sur le visage et jusqu'ici. " ajouta-t-elle en tirant un peu sur son col pour dévoiler nettement sa clavicule et la démarcation nette de l'arrêt des fissures noires. Il n'y avait plus vraiment de gêne ou du pudeur par rapport à ça et ce simple détail laissait imaginé combien de fois elle s'était faite examinée de la sorte par des experts et des mages en tout genre.

    Dès que l'experte donne quelques informations supplémentaires, la républicaine sort de suite son carnet pour y griffonner ses mots. Le Masque de la Mort. Elle avait lu quelque chose dessus, mais il était juste nommé et ce n'était pas en lien avec les titans, il faudrait qu'elle approfondisse ses recherches. Quand au coût élevé... Elle n'était pas particulièrement réceptive. Un coup plus élevé que celui qu'elle risquait actuellement n'existait pas.

    Pourtant un sourire sincère illumina les traits de la sirène et c'est avec une chaleur presque enthousiaste qu'elle remercia la démone.

    - Merci pour la piste, je ne manquerai pas de lui en parler.  

    Elle se projetait tant dans le futur que lorsque Tagar accrocha son regard, elle fut surprise de la gravité de ses mots et de la douceur de son attention. Passé la seconde d’hébétude, elle sourit de façon plus paisible, touchée, et lui répondit tout en rangeant ses notes.

    - C'est... merci Tagar. "
    puis elle recula jusqu'à lui, prête à le suivre à nouveau, le regard doux. " Je pensais que c'était surtout le cas pour les hommes, mais le compliment me touche, surtout venant de ta part. " Et à l'intention de l'experte tandis que je prenais le bras de Tagar pour repartir. " C'est parfait. Si vous le souhaitez je peux vous faire parvenir les résultat de mes recherches. Qu'elles servent s'il s'avèrent que d'autres vétérans se découvre un problème similaire au mien... ou dans des affrontements futurs.

    S'était-elle méfié du fait que son affection envers le Coeur puisse être mal interprété par la mage, ou  pire, devenir un point de départ pour des ragots ? Pas du tout. Aurait-elle du ? Sûrement.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 19 Nov 2022 - 16:28
    Le regard de la femme vers laquelle nous avançons est particulièrement dérangeant, mais la remarque de Tagar lui donne un aspect soudainement bien plus humain et normale. L'imaginer en train de se faire pomponner par une courtisane et essayé différentes teintes de vernis jusqu'à trouver la bonne est bien loin de l'image légendaire et éthéré des anges... Enfin pour en avoir côtoyer deux à plusieurs reprises, même si ce n'étaient que des demi, elle avait compris rapidement que même leur espèce n'était pas différente des autres.

    - ça lui va bien. " chuchota la sirène à l'intention de Tagar comme deux gamins en train de comploter.

    Ce qui était plus incongru par contre, c'était le fait que les deux personnes que Tagar lui faisait rencontré étaient pile un ange et ce qu'elle suspectait de plus en plus être un démon. Il y avait quelque chose dans l'aura de Maria qui lui rappelait Halewyn... Enfin l'inimitié de Roxanne pour l'autre experte n'était pas pour rien dans l'aboutissement de sa déduction.

    - La politesse est une drôle de monnaie qui n'enrichit pas celui qui la reçoit mais celui qui la dépense. Vous seriez surprise. " salua la sirène en s'approchant de l'ange.

    En république, ils avaient bien des dictons sur la politesse à commencé par celui qu'elle venait de prononcer. Mais surtout sur sa sagesse. Ses deux préférées étaient " la politesse est au coeur ce que la grâce est au visage" et " Qui sème la politesse récolte respect et considération. " ... Mais la plupart des Républicains se contentait du bref et magnanime : " La politesse coûte peu et achète tout. "

    Un sourire et une révérence en règle ponctuèrent la présentation surprenante de l'audacieuse républicaine.

    - Je suis Rowena Ironsoul. Maria m'a dit que mon état n'était pas du à une malédiction mais que ce type de magie très noire liée aux titans - et plus particulièrement à Xo'Rath - était consigné dans certains livre et qu'elle avait entendu parlé du Masque de la Mort. Un objet présent dans des rituels de de désenvoutement qui pourrait peut-être m'aider d'après elle.

    Elle lui raconta une seconde fois ce qu'elle avait raconté à Maria, fournissant les détails autant que l'ange en avait besoin, son regard se perdant parfois sur une plante ou une autre. L'endroit était à la fois paisible et raffiné. Vraiment agréable.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 19 Nov 2022 - 19:04
    - Bien.

    Cette fois, Rowena a perdu toute bonhommie, et même toute sympathie de façade. Il ne restait sur son visage qu'une expression calme à la neutralité glaciale. Si Tagar pouvait se souvenir du masque qu'elle portait dans le cadre de son devoir, ce masque de chair se trouvait tout aussi dérangeant. Même les craquelure ressortaient davantage lorsque toute lueur de joie était éteinte.

    Une ange de Xo'Rath... Si elle n'avait pas été dans le palais, elle aurait probablement essayé d'en tirer davantage. Le fait que le Reike accepte une femme de cette trempe en tant que collaboratrice principale alors qu'ils tuaient des croyants à tour de bras était répugnant. Si le livre était tangible, la sirène ne prêtait foi dans aucune des paroles qui avait pu sortir de sa bouche. Elle ne sorti pas son carnet de note et ne pris pas la peine de noter les informations qu'elle voyait sur la page. Oh, elle saurait s'en souvenir. Comme elle se souviendrait de l'aura et du visage de cette femme.

    Pour la première fois depuis la piste avortée de Courage, elle avait une possibilité de mettre fin à tout ça. Il faudrait peut-être retourner à Sancta, mais c'était un moindre mal. Elle avait fait face à Xo'Rath et à ses serviteurs plus souvent que n'importe qui. Elle saurait...

    Très sobrement, la voix plus froide encore que son expression, elle salua avec le minimum de respect requis par le protocole et tourna les talons pour sortir sans un mot, pas même un au revoir. Elle n'attendit pas non plus Tagar, fulminant d'une rage intense qui aurait pu devenir meurtrière... Née d'une peur lancinante qui la rongeait. Une fine pellicule de sueur couvrit son front. Les craquements d'os. Les hurlements d'agonie. La douleur. La mort. Sa mort. Des flash de sensation lui remontaient le long des membres comme ce n'était pas arrivé depuis les jours passés entravée dans les sous-sols de Magic.

    Elle ne su trop comment elle avait fait, mais elle avait descendu deux volées de marches pour se retrouver un étage en dessous du jardin de Roxanne. Appuyée contre le mur, elle s'était laissée glissée au sol dans un flot de jupe vaporeuse. Assise sur ses talons, les bras ballants et les yeux voilés, une sueur froide couvrait son visage et elle respirait par saccade, cherchant de l'air sans jamais en trouver suffisamment.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 19 Nov 2022 - 20:57
    Elle ne vit pas Tagar tomber. Elle ne perçu pas la fenêtre ouverte. Elle n'eut même pas conscience qu'il lui parlait. Même le contact était lointain.

    Les instants d'horreurs se répercutent le long de sa colonne vertébrale. Chaque éclat de phantacier qui s'était trouvé logé dans son corps pour des semaines lui déchirait de nouveau le corps et l'âme. Le bourdonnement de la voix de Tagar mit du temps à l'atteindre. De longs instants avant qu'elle ne se rende compte qu'elle était assise, ou posée contre quelque chose... quelqu'un. Sa respiration s'était calmé peu à peu et elle fini par retrouver un minimum de sens à ce qui était en train de se passer.

    Elle ne voulait pas retourner là-bas...

    Elle ne pouvait pas retourner là-bas...

    Elle ne pouvait pas retourner à Sancta.

    ... Et Tagar la tenait dans ses bras. Elle passa soudain ses propres bras autour de lui pour le serrer contre elle, s'y accrochant maladroitement. La main dans ses cheveux est confusément douce et l'aide à se calmer. Sa respiration reprend peu à peu sa normalité lorsque la réminiscence s'éloigna. Elle se retrouva le visage enfouit dans le cou de Tagar, les yeux grands ouverts, sec au point de lui en faire mal. Elle n'avait pas versé une larme, pétrifiée.

    - Je suis désolée...

    Elle tenta de s'éloigner un peu, cherchant à éviter à Tagar de supporter son poids bien plus lourd que celui d'une humaine. Mais elle était raide et n'avait absolument aucun équilibre. Il lui fallut encore quelques instants pour réussir à se remettre debout.

    - J'ai vraiment froid... " souffla-t-elle d'une voix blanche, le regard fuyant les iris douces de son ami. " On peut sortir un peu au soleil ? ... S'il te plait...

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 19 Nov 2022 - 22:01
    Oui, elle était avec lui. Il aurait pu la conduire n'importe où elle n'avait aucun contrôle ni aucune mémoire du trajet qu'ils venaient de faire. C'était... ça ne lui arrivait jamais. Elle avait toujours un certain contrôle de son environnement et des personnes qui le composaient. Un réflexe qui lui venait du Razkaal, des traques et du Front. Mais là, elle était aussi vulnérable qu'un griffon sorti de l’œuf.

    Les rayons du soleil lui firent du bien. Déjà parce qu'elle avait un peu moins froid, mais aussi et surtout parce qu'elle n'était plus enfermée entre quatre murs. Elle était en plein air et sentait la lumière de l'astre du jour sur sa peau. Elle respira à fond puis s'efforça de s'intéresser à ce que Tagar lui montrait. Des griffons. Ce n'était pas sa passion, mais ils étaient mignons. Et Bucéphale était vraiment magnifique. Ses manières et la façon dont il venait de chiquer la main du reikois réussi même à la faire sourire.

    - Il est vraiment beau... ça me rappelle la maison. "
    Elle s'empara de la pomme qu'elle frotta et retourna entre ses mains sous les yeux attentifs de la grosse bête plumeuse. " Ma soeur est en train d'apprendre à voler. Notre palefrenier la fait travailler à cru sur des chevaux avant de passer au vol.

    Elle s'approche, encore frémissante d'émotion, et tend la pomme à plat sur sa paume de façon à ce que le bec redoutable ne la blesse pas lorsque l'animal s'empare de sa gâterie. Du bout des doigts, frôlant sa tête, elle attise l'attachement du ventre qu'il a envers elle, faisant taire un moment son côté le plus farouche. Sans effort apparent, elle glisse donc la main jusqu'au front de l'animal, venant lui flatter le chanfrein et les oreilles.

    - Au domaine, on leur donne surtout du lapin comme gâterie. Leur régime est surtout carnivore, avec un complément de légume s'ils sont en déséquilibre. Mais ils sont en semi liberté aussi.

    Un sujet idiot lui va parfaitement bien. Toucher l'animal et percevoir ses réaction est quelque chose d'étrangement apaisant, si bien qu'au bout de quelques instants, elle relâche sa magie pour se confier à la bonne grâce de la bête sans filet.

    - Désolée pour tout à l'heure Tagar... ça va mieux... Je... ça ne se reproduira plus.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 19 Nov 2022 - 23:51
    Elle rit en imaginant Zip rapporté des faits à Shan avec cette connivence qu'ils semblaient avoir. Il s'adressait si facilement aux animaux sauvages, c'était impressionnant, alors pour quelqu'un qui passait sa vie à prendre soin des même bêtes, la relation devait être d'autant plus forte.

    - J'ai quelques astuces pour adoucir l'humeur des êtres craintifs... Et soyons honnête, la nourriture ça marche avec tout le monde. " ajouta-t-elle, de plus en plus légère.

    Le premier éclat de rire lui avait fait un bien fou et finalement, les ombres de son passé retournaient se terrer dans les tréfonds de sa mémoire. Là ou elles ne pouvaient pas lui faire de mal et d'où elles ne reviendraient pas.

    La main qui vient s'emparer de la sienne surprend la jeune femme qui se tourne franchement vers Tagar, l'autre main, flottant sans vraiment s'y appuyer sur la joue de la majestueuse créature volante. Elle l'écoute, toujours plus surprise et au finale, lui tombe dans les bras, le serrant contre son cœur avec reconnaissance, la tête tout contre son oreille.

    - Merci Tagar... Merci, vraiment. Parfois c'est vraiment difficile... C'est... C'est à Sancta que tout ça à eu lieu et retourner là-bas... ça m'a... ça ira maintenant... Mais savoir que tu es là, ça compte. " Elle s'écarte pour pouvoir le regarder en face à nouveau et cette fois avec un sourire débordant de reconnaissance dans lequel la culpabilité avait disparu. " Tout semble tellement simple pour toi. Je te jure, parfois je t'envie... Sauf pour le mariage. ça, même dans mes rêves de vie simple, c'est pas pour moi.

    Une petite réflexion amusée pour tenter de reprendre un peu plus de légèreté.

    - Oui ! C'est nécessaire pour être rapidement déployer dans la campagne en cas de chasse à l'homme. ça fait deux ans que je n'ai pas monté mais je n'étais pas trop godiche à l'époque. ça a un côté grisant... Le soucis c'est que je préfèrerai avoir des ailes que me faire transporter. j'ai l'impression d'être tellement restreinte par rapport à la liberté qu'on ressent sous l'eau.

    Elle secoua la tête et gratouilla un peu plus fort la tête de Bucéphale qui était à deux doigts de lui mettre un coup de tête pour obtenir ce qu'il voulait.

    - Et toi ? Tu monte ? Tu aimes ça ? Avec une bête pareille ça doit être un défi à chaque fois."
    et réalisant. " ... J'espère qu'on ne fiche pas en l'air ton programme. Tu avais l'air d'avoir prévu la journée avec beaucoup de soin.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum