DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Siame

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    La descente aux enfers JvNj4PH
    Gazette des cendres
    Été 2024
    Lire le journal
    #7
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Coeur de Melorn
    Derniers sujets
    Démoniaques philosophies [Savoir]Aujourd'hui à 2:44Savoir
    RPS REPUBLICAINS DE RUBY DRAGLAMEAujourd'hui à 2:24PNJ
    RPs spéciaux - Vaenys DraknysAujourd'hui à 2:18PNJ
    RPs Spéciaux d'Altarus AearonAujourd'hui à 2:15PNJ
    Shahana Daaki [Terminée]Aujourd'hui à 0:26Shahana Daaki
    Rp Reike de la montagne (Kilaea)Hier à 20:30Kilaea Sliabh
    Une Mort Silencieuse - PAHier à 19:43Pancrace Dosian
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesHier à 19:36Afosios Smaragdi
    Validation RP Qwellaana (Reike)Hier à 19:06Qwellaana Airdeoza
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Ellana Blackwood
    Ellana Blackwood
    Messages : 152
    crédits : 2286

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2062-ellana-blackwood-terminehttps://www.rp-cendres.com/t2151-carnet-d-adresse-ellana#18226https://www.rp-cendres.com/t2157-recapitulatif-des-aventures-ellana#18269
  • Sam 11 Mai - 5:44
     
    La descente aux enfers

    Un nouvel affront contre des entités cauchemardesques marquait une énième lutte pour la survie du groupe. Les gueules distordues des silhouettes fantomatiques se désarticulaient dans des claquements sourds avant de ne laisser échapper le son de leur grincement strident, parcourant l'échine des survivants, cette promesse de mort ébranlait leur détermination désespérée à prendre les armes. Les sorts fusaient et les lames perforaient les voiles des spectres, les annihilant dans un nuage de fumée sombre. Les cris de rages se mêlaient aux échos des âmes déchues qui s'éteignaient au fur et à mesure que leur nombre s'amoindrissait. Les lames, à défaut de chanter sur du fer ou de transpercer la matière, ne faisaient que se balancer dans un silence lourd, laissant les combattants dans l'incapacité de déterminer si les cibles étaient atteintes. Les muscles, raidis par la terreur et par l'épuisement des combats qui perduraient depuis déjà quelques heures, commençaient à faiblir, à trembler, imperceptiblement mais sûrement, menaçant de céder sous le poids des efforts, sous le poids des armes. La moindre faiblesse se résulterait par une mort certaine.

    Hors, aucun ne tomba pour l'instant. Que ce soit la Fae aux allures de fillettes, le magicien aux traits tirés par la fatigue, la magicienne borgne de Boktor, les courageuses et téméraires sœurs sauvages, la guerrière déchaînée ou les hybrides oniriques. Aucuns d'eux n'avaient encore cédés à l'épuisement ou à la folie, et pourtant cette fatalité menaçait de s'abattre à tout instant.

    La Serre Pourpre, dévorée par la hargne ou par son éternelle colère, demeurait debout, se battant pour sa survie alors que l'idée de l'abandon planait au dessus d'elle, tel un oiseau de mauvaise augure, obscurcissant ses pensées, ses valeurs, ses espoirs. Son âme se consumait, absorbée par une entité inconnue, menaçante, prête à l'engloutir entièrement au moindre faux pas. Chaque erreur se gravait sur son corps, transformant chaque partie de son corps abîmé, démembré, déchiré en un plumage de jais. Impitoyable. En ces instants de lutte, que ce soit sur le champ de bataille ou son combat interne -entre la fuite et la détermination-, et de cauchemar interminable, Ellana ignorait encore que, si elle venait à survivre de cet enfer, elle ne serait plus jamais vraiment la même.

    De par les épreuves que lui avait fait subir la forêt des Ronces, les affronts et les révélations, quelque chose en elle s'était brisé. Sa détermination aveugle et bornée avait été ébranlée et voilà que fuir lui paraissait être une option. Elle qui avait survécu à la guerre contre les Titans, qui avait foncé tête baissée pour la mission de la Peste obscure, pensant constamment à la survie des autres, ayant une confiance naïve et aveugle en ses capacités, les Ronces l'avaient broyé au point de lui rappeler que, dans ce monde cruel, seule sa survie comptait. Qu'importait la vie des autres finalement, seule la sienne importait et ce, même en dépit de sa vertu.

    Déchirée entre fuir pour sauver sa peau ou périr pour sauver son honneur, le hasard ou bien la chance prit une décision pour la guerrière. Une lumière aveuglante déchira l'espace et le temps et en quelques fractions de secondes, Ellana n'était plus dans la précipitation de la mort. Les hurlements terribles avaient laissés place au bruit des vagues, du vent, des oiseaux, de la vie. Le paysage sombre et inquiétant des bois morts et des ronces n'était plus, seule la mer paisible s'étendait à perte de vue, rencontrant l'horizon et ne faisant qu'un avec le ciel nocturne. L'odeur de la mer apaisait ses narines de la pestilence cadavérique qui lui restait encore sur le cœur.

    Clignant des yeux à multiples reprises, bloquée en posture offensive, Ellana peinait à saisir ce qu'il venait de se passer alors que sa mémoire s'effritait. Persuadée d'être enfin dans le monde réel, l'enfer dont elle venait de s'échapper ne semblait avoir été qu'un cauchemar et pourtant... Les marques sur son corps, la présence oppressante de l'entité, le poids de la mission... Tout portait à croire que ce qu'elle venait de vivre avait bien eut lieu. Alors qu'elle était dans une confusion totale, c'est le regard dans le vide qu'elle restait là, en plein milieu des quais, au beau milieu de la nuit. Peut être aurait-elle put rester figée tel un mannequin si des patrouilleurs, tout aussi troublés qu'elle, ne l'avait pas interpellé. S'en vint rapidement une tentative d'explication de la situation, maladroite, empressée mais surtout incomplète ce qui ne fit qu'amplifier l'incompréhension. Affolée par la situation urgente dont les informations lui échappaient désormais et une frayeur qu'elle ne pouvait même plus expliquer, l'on ne pouvait traduire de ses explications que de la folie pure.

    La communication échouant, les soldats ne pouvaient rien faire pour elle, la panique ne résolvait rien. Ils venaient de perdre Vaesidia dans un éclair de lumière et voilà qu'il se retrouvait avec une Serre Pourpre aux abords de la crise d'angoisse. Des rapports allaient devoir être rédigés et, si l'administration ne les aurait pas trop tapés sur le système, une recherche de leur pair aller devoir se rédiger. Incapable d'obtenir des informations efficaces, la disparition de la janissaire restait un mystère et une nouvelle mission leur serait attribués, même si cette elfe là était des plus pénibles, il fallait retrouver leur collègue. Le seul problème qui persistait en cet instant -si ce n'était leur soucis personnels- était cette soldate égarée qui, au vu de son état, devait être amenée à Cœur-Ébène ou au moins auprès d'un supérieur. Certains, désintéressés, tentèrent vainement de corrompre les autres pour se délester cette tache mais la menace de mort que représentait l'abandon de camarades de l'armée, était apparemment un motif bien plus convainquant.
    Ils accompagneraient donc la jeune elfe en direction de la forteresse.

    Pour Ellana, la terreur perdura jusqu'à ce que le dernier souvenir du Chant des Ronces ne lui soit arraché de sa mémoire. Cette cicatrice qui avait gravé son âme n'était maintenant plus qu'une ombre lointaine.

    CENDRES


    Ellana parle en 7f679c
    La descente aux enfers _17c3810
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum