DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Luviel !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    3 participants
    Aller en bas
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Sam 13 Aoû - 15:23
     
    Ne brise pas la Mascarade
    RP Libre


    Règle de participation:



    Été de l'an 3



    La bourgeoise républicaine était notoirement la classe dominante la plus riche du monde. Si certains imaginaient aisément la haute noblesse nager la brasse coulée dans l'or et les joyaux de leurs salles des coffres, ce n'était pas un passe temps si répandu que ça. Déjà parce que la Banque des Chaine était bien plus sûre que n'importe quelle salle des coffres personnelles et ensuite parce que tout noble républicain savait qu'un tas d'or était à la limite un bon endroit pour faire une sieste mais ne permettait en aucun cas de nager.

    Non, la réalité était bien plus simple et bien moins extravagante... Bon... disons juste bien plus simple.

    Outre les sports qui demandaient un investissement pécuniaire d'envergure comme le polo ou la serre - un jeu aérien à dos de griffons - les spectacles outranciers de l'opéra et des théâtres les plus avant-gardistes, le temps libre des requins de la finance était marbré de fêtes. Des rencontres que les non initiés pouvaient qualifier de "mondaines" en imaginant tout ce beau monde le petit doigt sur la couture du pantalon - ou du corset - à demander de nouvelles des derniers investissements de son voisin. Oh, il était vrai que ce genre de pince fesse existait... mais c'était un acte de travail non de détente.

    Non, lorsque les richissimes républicains décidaient de s'amuser un peu en compagnie de leurs pairs, ils s'y prenaient à l'avance, trouvaient un lieu aussi grandiose que discret et voyait les choses en grands... Pour confier leur réalisation à du personnel qualifier. La saison estivale était tout particulièrement prisée pour ce genre d'évènements et la fin de la guerre rendait les grands prompts à trouver des raisons de festoyer.

    Cette fois, c'était Ludivine et Hector Hawkeye qui avaient envoyé les invitations. Second couteaux des plus grandes fortunes de la République, leur nom n'était pas forcément connu du grand publique mais ils étaient des intermédiaires hors pair avec un réseau dont ils prenaient grand soin. Cette fois ne faisait pas exception. Le bal aurait lieu sur une hauteur suffisamment à l'écart de la ville pour ne déranger personne. Depuis la grande terrasse, on voyait les lumières de Courage d'un côté et l'océan de l'autre. Le domaine était suffisamment grand pour que chaque invité dispose d'une chambre à sa mesure s'il ne pouvait pas repartir le soir même.

    De plus, si Ludivine portait à présent le nom de son époux, elle était née d'une branche secondaire des Ironsouls. Bien entendu, toute la famille avait reçu une invitation à sa petite sauterie et Rowena comme tout le monde. Naturellement, elle avait refusé. Malgré le traitement de Vindicare et les personnes qu'il lui avait fait rencontré ces derniers temps, les failles noires avaient recommencé à se propagées sur son visage comme des fissures dans une poupée de porcelaine. Autour de son œil entièrement noir, un réseaux de craquelures se répandait sur son front et sa pommette sans descendre encore jusqu'à ses lèvres. Même si c'était moins pire qu'avant, ce n'était pas vraiment le genre de visage qu'on montrait à une fête.

    Le majordome de la demoiselle avait cependant insisté pour qu'elle lise l'invitation. Il se trouvait que la soirée était un bal masqué et le serviteur l'avait travaillée au corps pendant plusieurs jours pour que finalement, un miracle se produise.

    Elle se retrouvait ce soir dans la grande salle de la demeure Hawkeye, vêtue d'une robe noire brodée d'argent fermée d'un corset lacé de rubans de soies et bordé de dentelle tout aussi sombre. Ses cheveux étaient relevés en un chignon complexe piqué de perles d'onyx. Un masque d'argent orné de fleurs couvrait son front et ses pommettes, cachant les marques détestables de son visage. Seuls ses yeux donnaient une impression étrangement dissymétrique : l'un parfaitement normal, à l'iris d'un bleu soutenu, l'autre d'un noir d'encre sur lequel l'iris était à peine perceptible.

    Bien que les autres convives soient bardés des couleurs les plus vives et les plus enchanteresses, Rowena ne détonnait pas de trop, la tenue suffisamment opulente pour  faire savoir qu'elle appartenait à ce monde. Le couple d'hôte restait près de l'entrée pour saluer au fur et à mesure les invités qui arrivait, une étiquette à laquelle la jeune femme avait rapidement coupé sans mal. Elle était loin d'être la première à arriver mais pas tout à fait la dernière non plus.

    Dans la grande salle illuminé par des cristaux et des chandeliers, la lumière chaude rendait les mines de tous les convive un peu plus rayonnante qu'elles ne l'étaient vraiment. D'immenses miroirs bardaient l'un des murs, en face des porte-fenêtres qui s'ouvraient sur une immense terrasse. Dehors, un pyromancien faisait tout un numéro acrobatique en animant des créatures de flamme. A l'intérieur, les musiciens avaient déjà commencés à égailler la soirée.

    Des serviteurs virevoltaient entre les convives portants assiettes, verres et babioles. Une table chargée de victuaille laissait éclaté des couleurs particulièrement improbables à la vue de tous si bien qu'il était difficile d'identifier ce qu'on s'apprêtait à gouter. Les invités s'étaient également emparés de la piste de danse ou riaient par petits groupes et on devinait une pièce enfumée avec un billard et des tables de jeux à travers une large porte dans le fond.

    Venue seule, Rowena attrapa une coupe de vin rouge à bulle - du Chateauroux, l'un de ses préférés - et se dirigea vers les musiciens pour profiter au mieux de leurs mélodies. Cela faisait des années qu'elle n'avait pas participer à ce genre de soirée, aussi les visages qu'elle reconnaissait à peu près malgré les masques ne lui disaient que vaguement quelques chose.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Kirig
    Kirig
    Messages : 58
    crédits : 642

    Info personnage
    Race: drakyn
    Vocation: combattant
    Alignement: NM
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t138-and-what-fate-befalls-mutineers-termineehttps://www.rp-cendres.com/t240-la-legende-du-demon-des-mers
  • Dim 14 Aoû - 0:11
     
    Ne brise pas la Mascarade
    Feat. Rowena
    Il y avait certains travaux que Kirig avait tendance à refuser de façon générale dû à la possibilité qu’ils soient très dangereux pour une récompense trop légère. Cependant, certains clients étaient particulièrement persuasifs et il était très difficile de dire non quand l’or sonnait. Il avait requis Kirig personnellement pour l’assister, afin de se faire passer pour un garde du corps. Le but était en réalité de récupérer certains objets de valeur pour les transférer hors du continent. L’endroit où ils comptaient faire cela, c’était lors d’un bal amenant les familles les plus aisées de la République. Ce n’était pas le meilleur endroit pour un pirate connu de quelques navires militaires républicains dû à leurs escarmouches, ou à cause de leurs coopérations sur certaines affaires plus ou moins légales. En gros, c’était se jeter dans la gueule du loup et espérer en sortir indemne. Heureusement pour lui, sa très chère Luna avait eu l’idée de préparer quelques illusions pour masquer son identité. Son choix pour les couleurs n’aurait très clairement pas été son premier choix, mais Kirig n’avait aucun problème à se trimballer de la sorte si cela voulait dire que personne ne suspecterait sa vraie identité.

    Alors le Capitaine était arrivé à la demeure Hawkeye, accompagnant son client, un noble qui était un vieil humain plutôt rabougri, arborant une moustache particulièrement bien entretenue. Il avait toujours les yeux brillants en regardant Kirig, et il ne savait pas si cela était à cause de ce qu’il représentait, ou bien à cause de son déguisement. Dans tous les cas, le drakyn comptait se focaliser sur sa mission et rien d’autre. Peut-être parler à quelques personnes histoires de se fondre dans la masse, car jouer des mots était typique de ces fêtes, et la République était un endroit rempli de ragots. Qui sait quel genre d’information intéressante pouvait-il glaner de cette façon ? Récupérer la marchandise serait un peu plus tard dans la soirée, exactement à minuit. Le noble comptait sur l’alcool pour adoucir les âmes et les rendre un peu moins sur le qui-vive, si jamais quelque chose sortant de l’ordinaire venait à se produire. En attendant, Kirig était soumis à la servitude, non en tant qu’esclave heureusement, mais en tant que garde du corps. Travail qu’il prit au sérieux, étant donné le son des pièces.

    Il accompagna son client au sein de la grande salle de la demeure, arborant une chevelure tendant vers le rose – courtoisie de Luna qui ne savait pas exactement ce que ‘ne pas attirer l’attention’ voulait dire – ses écailles et ses cornes disparues, apparaissant aussi humain que n’importe qui d’autre, si ce n’est qu’un peu grand par rapport à la moyenne. Sa tenue n’était pas extravagante comme tous les autres nobles, mais elle avait été choisie par son client pour rentrer dans ce qu’il estimait être une tenue acceptable. Une chemise blanche en dessous d’un veston noir aux boutons dorés très élégants et cher, gardant tout de même des gants de protections, son sabre, un pantalon noir, mais assez élastique pour permettre des mouvements faciles avec son arme, et enfin des bottes assez épaisses en cuir. Il avait tout de même gardé un manteau long avec une capuche afin de se dissimuler dans la nuit lors de l’échange, mais il l’avait laissé à l’entrée. Kirig ressemblait au reste du personnel s’occupant des diverses tâches, à l’exception qu’il se baladait avec une arme. Le client lui avait même offert un loup pour cacher son visage, brodé de fils d’or, qui tenait parfaitement devant ses yeux.

    Il sortait un peu de l’ordinaire à cause de ses cheveux, mais personne ne se douterait que le démon des mers lui-même se trouvait à un bal de richou. Il s’était nettoyé de la tête au pied, ayant enlevé toute la crasse, et s’était même parfumé. C’était un costume, comme s’il appartenait à ce monde, mais l’idée même lui donnait une forte nausée. L’attente jusqu’à minuit serait probablement très longue, mais au moins il pouvait apprécier les efforts mis en musique et dans le service. Le client lui donna la liberté de pouvoir visiter les lieux comme il le voulait, dans la limite de ce qui était acceptable tout de même, avec un rendez-vous un peu avant minuit pour finaliser le transfert. Kirig était alors libre, et il prit un verre de vin entre ses doigts. Verre qu’il ne boirait jamais, mais qui permettait aussi de se fondre un peu plus dans la masse. De loin, le Capitaine pu reconnaître quelques têtes, allant de clients aux ennemis, et son esprit ne pouvait pas s’empêcher d’espérer qu’Elior ne serait pas des convives. Il lui semblait le voir à chaque coin de la salle, mais se rassurait en pensant qu’il était très certainement en mer.

    Voulant se changer les idées de l’anxiété qui agrippait son corps, Kirig décida de s’approcher des musiciens afin d’écouter leur musique. Elle n’était ni bien ni mauvaise, générique, principalement pour la danse. L’une des personnes présentes non loin de lui attira son attention cependant. Elle avait l’air humaine au premier abord, mais ses yeux divergeaient de couleur, et semblaient avoir subit une sorte de déformation. Plissant les yeux pour tenter de voir si ce n’était pas la lumière qui produisait cet effet, Kirig approcha discrètement de l’inconnue enrobée de noir, comme une femme en deuil. Pourquoi elle ? Eh bien, contrairement aux idiots aux couleurs bariolés, elle avait l’air mystérieuse, et le Capitaine étant l’aventurier qu’il était, il ne pouvait se refuser de tenter ce petit voyage. Ne nous mentons pas non plus, la femme était aussi jolie, elle sortait du lot au milieu du bal. Il pensa d’abord lui proposer une danse, mais Kirig se dit qu’il était probablement mal venu qu’un simple garde du corps ne se mette à proposer une activité à ce qui ressemblait à une noble. Alors il prit une approche différente, choisissant ses mots avec beaucoup de minutie. « Comment se passe votre soirée, ma dame ? Le vin est-il à votre goût ? » Son propre verre de vin qu'il n'avait aucune intention de boire l’encombrait, mais il prit le soin de lui faire une petite révérence. CENDRES


    Ne brise pas la Mascarade | Clos 5f81937107edd09ac09acb0ae88e9b59977096b7
    Vann n'existe pas. Il communique en #BBBBBB.
    Kirig parle en #3366CC.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Dim 14 Aoû - 11:16
     
    Ne brise pas la Mascarade
    RP Libre


    Un. Deux. Trois. Un. Deux. Un. Deux. Trois...

    La mélodie n'avait rien de particulièrement originale mais elle remplissait son office. Elle permettait à des invités de bouger en rythme sur des temps simples, ni lents au point de risquer l'indécence dès le début de soirée, ni trop rapide pour les moins bons danseurs. Les morceaux de choix arriveraient... Enfin elle l'espérait. La danse était un art qu'elle ne faisait pas qu'apprécier de l'extérieur mais qu'elle avait bel et bien apprit à pratiquer. Après tout, à quoi bon avoir des jambes si ce n'était pas pour s'en servir ? Son style de combat lui avait même été très utile au début pour comprendre le principe de tempo et d'enchainement propre aux danses républicaines, si loin des danses libres des nomades à la veillée.

    Elle n'était pas mécontente de ne plus avoir de sable entre les orteils et particulièrement heureuse de pouvoir porter de petites bottines plates au lieu des chaussures à talons qu'affectionnaient certaines de ses contemporaines. Sa grande taille pour une humaine lui permettait de couper court sans que cela ne soit trop choquant. Sans doute cela participait-il à son pas léger une fois sur la piste, quand elle y pensait.

    Mais justement, pour l'heure elle n'y pensait pas. Les yeux bien ouverts, elle regardait les mains de la musicienne courir sur sa vièle avec toute la grâce qu'avaient les instrumentistes de talents avec un brin d'envie. Une oreille vagabonde saisissait quelques bribes de conversations dont elle retenait à peine les concepts généraux. Elle aurait pu penser à se sauver de là aussi vite que possible, mais elle ne se sentait plutôt bien dans cette foule bigarrée et vibrante de vie. La solitude était devenue familière mais elle en souffrait toujours aussi facilement alors la simple présence de toute une foule à portée de voix était rassurante. Un doux rappel qu'elle n'était plus enfermée.

    Si la mélancolie n'avait pas abandonné le combat, les réjouissances des derniers jours - bien moins luxueuses que celle-ci - avaient redonner un peu de cœur au ventre à la vétéran. Un sourire pensif passa sur ses lèvres. Peut-être la Maîresse ou Vindicar apparaitraient ce soir. Ce serait particulièrement cocasse mais assurément agréable.

    Elle allait se mettre à fredonner, emporté par la musique et de nouveau perdue dans les préparation de son départ de Courage, mais l'erreur fatale fut évitée de justesse par une voix à l'accent léger. Elle tourna la tête pour découvrir... Une mâchoire masculine soulignée de magnifiques cheveux roses. C'était... Inattendu. Et il n'était pas seulement question de la couleur vive de cette chevelure soyeuse. Il lui fallu un instant d'adaptation, levant ostensiblement la tête pour découvrir un visage taillé à la serpe dans lequel flambaient deux yeux bleus derrière un loup d'or. Il était... grand. Beau aussi, certes. Mais le fait qu'un humain soit à ce point plus grand qu'elle était bien plus surprenant pour la sirène, du haut de son mètre quatre-vingt. Quelque chose dans sa tenue lui assurait également qu'il n'était pas de la noblesse, un instinct d'éducation. La surprise se lisait sur ses traits avant qu'un sourire sincèrement rayonnant ne les éclair.

    - Bien ! Je vous remercie.


    Une petite voix lui murmura qu'elle ne devait pas avoir l'air si "bien" que ça, seule près des musiciens, et une autre que le temps des platitudes était peut-être passé. Après tout, la moitié de ces convives ne se souviendrait sans doute plus d'elle dans quelques semaines alors elle pouvait bien s'amuser un peu, non ? Elle se tourna pour lui faire plus franchement face, dévoilant ses yeux dissymétriques et prouvant une fois pour toute au jeune homme que ce n'était pas un simple je d'ombre. Les tresses d'argent de son masque moucheté de fleur métalliques façonnées avec une finesse remarquable, ne faisaient qu'accentuer la seule et unique touche de couleur de sa tenue : le bleu saphir de son œil droit.

    Ce qu'elle remarqua de son côté ce fut d'abord l'arme qui pendait au côté de l'inconnu. Une arme réelle, pas un couteau d’apparat entre des mains inexpérimentées. La poignée était assouplie. Quelques entailles autour de la garde prouvaient qu'il avait déjà servi. Le regard de la créature réputé pour son côté observateur changea légèrement, plus intense et moins policé. Sans doute par déformation professionnelle, elle scanna l'ensemble du personnage pour déterminer où pouvaient se trouver ses armes secondaires et s'il avait un point faible facilement utilisable. En tout cas sa façon de bougée était souple et il ne manquait pas d'équilibre. Ses sens magiques commençaient déjà se déployer avec le même réflexe, mais elle se repris, ne prenant le temps de sentir qu'une très légère aura magique autour de l'inconnu.

    Voir un homme en arme était rare mais pas inédit. Certains bourgeois traversaient des temps difficiles et un peu de protection, même parmi leurs pairs, les rassurait... Et puis on ne pouvait demander à un mage de déposer ses pouvoirs à l'entrer alors priver un homme de son arme perdait tout de suite le côté "sécuritaire" que certains imaginaient. Elle même n'avait pas besoin d'une claymore pour être dangereuse, elle en avait parfaitement conscience... Mais c'était afficher ostensiblement qu'on était pas là pour enfiler les petits fours.

    - Sacré sabre. Garde du corps ou fils cadet accompagnant un aîné dans les ennuis ? " demanda-t-elle en désignant l'arme de son verre à demi-plein.

    La question était osée dans les deux sens. Si c'était un cadet il pouvait le prendre mal. Si c'était un garde du corps, la bienséance lui aurait intimé de ne pas être si familière. Qu'il soit l'un ou l'autre, elle ne le traiterait pas différemment. Si tous les réflexes sociaux n'étaient pas si simple à abandonner, elle pouvait au moins traiter les gens de service avec la même amabilité que les invités les plus nobles sans pourrir la réputation de sa famille.

    - Et vous ? Votre soirée est-elle à la hauteur de vos espérances ?




    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Ruby Draglame
    Ruby Draglame
    Messages : 67
    crédits : 740

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t179-ruby-draglame-termineehttps://www.rp-cendres.com/t375-les-aventures-de-soeur-hematite-alias-ruby-draglame#1569
  • Dim 14 Aoû - 15:20
    Ruby arrivait enfin à Courage, pour continuer à profiter de ces moments de détente diverses. Néanmoins, elle ne pensait pas se retrouver dans une soirée mondaine  comme employée pour une famille noble. Une ancienne commandante du GAR qui allait divertir ces nobles impétus, et elle avait éviter de peu d'être le personnel de service qui donnait les coupes de verres aux invités qui arrivaient. Toutefois elle n'apparaissait pas de suite sur le devant de la scène et elle repensait comment elle s'était retrouvée dans cette situation.

    Tout avait commencé par son départ de l'établissement de bains chauds au Lac Rebirth. Elle avait rencontré un ancien membre de la compagnie des mercenaires artistes qui avait ouvert  un restaurant dans ce coin. Il voulait aider une amie qui devait jouer pour une importante famille de nobles, les Hawkeyes. Ruby ne les connaissait pas, mais elle s'intéressait à eux quand  l'homme agé lui expliquait leur position dans le Haute Noblesse.  Elle gardait ce nom en tête pour avoir les critères qui ferait d'elle une « puissante » et elle continuait d'écouter l'ancien membre de la compagnie des mercenaires artistes. Cette amie venait de tomber malade et le groupe de musiciens qui étaient engagés par cette famille. Le mari voulait une violoniste qui allait avoir un rôle magistrat . Elle devait jouer un solo particulier pour les mariés et leurs familles. L'homme agé avait laissé une annonce dans  toutes les commerces qui bordaient le lac et pas de réponse. Il  allait annoncé à  son amie que la compagnie de musiciens allait devoir engagé un muscien de renom et donc payé une fortune. Cependant il rencontrait Ruby.


    La rousse voulait bien aider l'homme âgé et elle savait jouer du violon à cause d'une règle obligatoire dans la compagnie des artistes mercenaires..  Il fallait savoir exercer un métier artistique soit en jouant un instrument, faire des accrobaties ou réaliser des tours de magie.  Ruby était portée sur les instruments à cordes, comme le koto, la harpe, le luth et le violon, mais elle avait un niveau amateur. Il lui présentait les différentes compositions  musicales et elle essayait de reproduire le son. Toutefois elle n'arrivait pas et elle manquait de concentration. Elle tentait une nouvelle approche en  flottant dans les airs et elle jouait correctement les morceaux.

    Elle partait sur le champs avec un cheval loué par l'homme agé pour arriver rapidement à Courage avec une lettre qui expliquait sa venue un peu tardive auprès des services d'ordre privé de la famille. La rousse décidait de s'habiller pour la soirée  avec une tenue de sorcier notamment  sa cape avec les motifs connus de toute personne pratiquant de la magie à haut niveau . Elle avait même changé son objet de focalisation et il s'agissait d'un médaillon. Il s''ouvrait en activant plusieurs cercles de fermeture quand une personne puisait dans sa mana et on pouvait voir une pierre verte qui  tournait sur elle même. Elle se refermait dès que le manieur de mana ne faisait pas appel à la magie. L'orchestre  allait donner le signal à Ruby pour faire sa mise en scène et il s'arrêtait d'un coup.

    Les  nobles et notamment la mariée allait être très suprise par le cadeau de son mari. Les invités, Rowena, Kirig et son employeur pouvaient voir  des fleurs de couleurs rouges qui apparaissaient  juste  au dessus du couple. Ruby avait les cheveux partiellement tressés  pour donner un style ordonné. Elle flottait dans les airs et elle commençait la compostion préférée de la mariée. Néanmoins, la rousse ne savait pas que cette chanson avait un sens particulier pour la famille Ironsoul. Entretemps les fleurs avaient disparu, pour celles et ceux qui ont le pouvoir senseur magique, ils verront une aura rouge qui entoure entièrement le corps de Ruby quand elle se trouvait dans les airs.

    motifs connus  de la cape de Ruby:
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Kirig
    Kirig
    Messages : 58
    crédits : 642

    Info personnage
    Race: drakyn
    Vocation: combattant
    Alignement: NM
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t138-and-what-fate-befalls-mutineers-termineehttps://www.rp-cendres.com/t240-la-legende-du-demon-des-mers
  • Dim 14 Aoû - 20:02
     
    Ne brise pas la Mascarade
    Feat. Rowena
    La jeune femme lui répondit de façon socialement acceptable, ce qui était tout à fait attendu dans un environnement comme celui-ci. Kirig lui offrit un sourire à ses mots, l’observant se tourner un peu plus vers lui. Il confirma que ce n’était pas la lumière du lieu qui lui donnait une teinte si différente à l’un de ses yeux. Son masque quant à lui, semblait de très bonne facture et délicat, probablement cher, mais il n’était pas là pour voler des masques. Il était curieux de savoir quelle était l’histoire derrière ses yeux, mais le drakyn savait qu’il fallait faire preuve de patience pour satisfaire sa curiosité. Peut-être pouvait-il entendre des ragots autour, si jamais il n’arrivait pas à la faire parler d’elle-même. Kirig perçu rapidement que son sabre avait attiré l’œil de son interlocutrice, et il se laissa observer, jetant un regard vers les instrumentistes, peut-être avait-elle besoin de se rassurer ? Après tout, un homme qui se baladait avec un sabre au milieu d’une fête de prestige ne devait pas être très commun, et pouvait surtout effrayer. Mais sa voix le ramena dans la discussion, il piétina un peu le sol à sa question, haussant les sourcils de surprise : la femme mystérieuse était perspicace. Jolie et intelligente, il y avait probablement un piège quelque part sur son visage.

    Sa façon directe de poser les questions ne fit que renforcer cette opinion, elle n’avait pas peur des mots. Peut-être que pour un noble, cela aurait été mal venu, mais le drakyn appréciait cette façon rafraichissante de discuter. Pas de traquenard. Posant sa main libre sur la garde du sabre, Kirig répondit avec un sourire, s’approchant pour qu’elle puisse l’entendre à travers le son des instruments. « Garde du corps. » Il remonta les yeux vers son client pour être sûr qu’il n’ait pas besoin de lui, avant de se concentrer sur leur discussion. « Hombourg se sent quelque peu anxieux ces derniers temps. » Ce n’était pas vrai, mais c’était probablement important pour pouvoir s’éclipser plus tard sans éveiller des soupçons. Elle continua par lui demander si la soirée lui allait. Ce à quoi Kirig haussa les épaules, faisant tourner le liquide dans son verre de vin qu’il n’avait aucune intention de boire. Il jaugea quelques secondes de plus la jeune femme du regard, avant de décider d’être direct à son tour. « La vérité est que ce genre de soirée ne m’intéresse pas beaucoup, je suis habitué à un peu plus d’aventures. » Il marqua une courte pause, un nouveau sourire jouant sur ses lèvres. « Cependant, une bonne compagnie fait toujours la différence. »

    L’orchestre qui faisait sonner la musique dansante s’arrêta soudainement. Croyant un moment à un développement intéressant, Kirig releva les yeux vers la scène, pour y voir apparaître des fleurs rouges, ainsi qu’une femme aux cheveux flamboyants tenant un violon entre les mains, flottant dans les airs. Elle jouait magnifiquement bien, une musique qui ne signifiait absolument rien au pirate, dans une tenue marquée de symboles de sorcellerie. Sa dextérité à l’archet était néanmoins assez impressionnante. Le drakyn croisa les bras, se laissant accaparé par le spectacle, bien qu’il gardât une oreille attentive à son environnement. La foule générale était bien plus silencieuse qu’avant le spectacle, laissant les petits bruits courir dans le fond de la salle. CENDRES


    Ne brise pas la Mascarade | Clos 5f81937107edd09ac09acb0ae88e9b59977096b7
    Vann n'existe pas. Il communique en #BBBBBB.
    Kirig parle en #3366CC.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Ruby Draglame
    Ruby Draglame
    Messages : 67
    crédits : 740

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t179-ruby-draglame-termineehttps://www.rp-cendres.com/t375-les-aventures-de-soeur-hematite-alias-ruby-draglame#1569
  • Dim 14 Aoû - 22:05
    La rousse continuait son interprétation musicale et elle se concentrait uniquement sur le morceau de musique. Elle n'avait pas remarqué la sirène  transformé en humanoïde complet qui avait été aussi spectatrice de son intervention musicale pendant le festival de la paix. Elle pouvait constater qu'il s'agissait bien de Ruby, la femme aux cheveux rougeâtres  avec une tenue différente sans cape.

    Les bruits de couloirs étaient assez divers, mais quelqu'uns  se posaient des questions ou plutôt des suggestions sur Ruby notamment sur la balaffre sur son œil gauche. Certains penchaient  pour une ancienne mercenaire mage de combat convertie en artiste et d'autres  se lancçaient plutôt  pour un ancienne mage de combat du GAR reconvertie en artiste. Ceux-ci avaient tort aussi, car la cape était belle et bien, un vêtement pour un ou une mage de combat de haut rang, mais ce n'était pas le cas pour Ruby. Certains de membres de la haute noblesse qui voulaient montrer leur rang en enseignant l'art de la magie à leurs descendants afin de faire la différence en terme de prestige. Ceux-là savaient que  les pouvoirs de vol et de téléportation étaient des  savoirs magiques accessibles à toute personne qui s'entrainait duremment  avec sa mana. La seule différence était la durée  de cet exercice mental  dans le temps. Ils se méfiaient  de Ruby, car elle exerçait une magie de l'esprit assez basique pour un mage de haut rang, mais indispensable  pour les situations dangereuses et inédites. Ils en déduisaient que Ruby avait sûrement beaucoup voyagé dans sa vie, malgré son jeune âge.

    D'autres avaient remarqué un petit détail anondin pour les simples nobles, mais très important dans la pratique de la magie notamment dans le lancer de sort. Certains magiciens de combat  utilisaient un bâton ou une orbe ou arme de petite taille et ils agitaient cet objet avec leur main dominatrice. Ils en déduisaient que la rousse était gauchère et cet aspect montrait une certaie singularité envers la rousse. Des combattants aguerris de haute noblesse avaient constaté l'avantage tactique  d'être gaucher notamment  dans le maniement d'armes porté sur la vitesse et l'agilité notamment avec la rapière. Une autre partie des invités portés sur l'art du combat à travers la musique avaient fait le même constat. Toutefois, les exploits de la rousse sur l' ile de Kaizoku n'étaient pas arrivés aux oreilles de cette haute noblesse ou alors cette ile n'était pas digne d'intérêt pour elle. Néanmoins,  son départ précipité du GAR avait fait sûrement bruit et cet aspect allait entré bientôt dans ces bruits de couloir. Il allait révéler l'identité de Ruby peut-être au mari.

    Ruby espérait pour sa part avoir surpris le mari de la famille Hawkeye avec cette entrée magique. A la base il s'agissait juste jouer cette composition préférée de sa dulcinée, mais Ruby voulait détourner son retard avec ce genre d'entré remarquée. La rousse portait son regard vers la mariée et elle voyait que cette composition semblait faire effet sur la femme. Elle souriait allégrement et elle regardait son mari avec une compassion intense. Ce morceau de musique avait fait son effet sur elle. Il manquait que la reaction de Rowena face cette composition qui avait une signification particulière pour sa famille. Toutefois,  la sirène allait-elle s'en rappeler notamment avec sa maladie ou celui-ci persistait encore dans sa mémoire.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Lun 15 Aoû - 1:06
     
    Ne brise pas la Mascarade
    RP Libre


    Si Ruby n'avait pas reconnue Rowena, l'inverse était également vrai. Tant de choses s'étaient passé depuis lors... dont la discussion qu'elle avait en cours. Un garde du corps, donc. Soit il était payé suffisamment grassement pour pour baigner dans la soie et les dorures, soit son patron voulait qu'il passe inaperçu dans la masse. Malgré elle, elle nota la façon dont il posa machinalement la main sur son arme... Et l'était de ses mains. On pouvait cacher bien des choses avec du parfum et du maquillage, mais les mains mentaient bien plus difficilement. Celles de la sirène étaient longues et fines... Mais également calleuse, couturées de discrètes coupures et musclées par l'escalade, le maniement du kukri, de la chaine et la lutte à main nu. Celles de l'homme étaient également usées. Elle aurait parié pour un travail de force ou des armes lourdes... C'était discret, bien sûr, mais quand on passait sa vie à retrouver des personnes dangereuses prêtes à tout pour disparaitre, les détails devenaient criants.

    ... Et elle se trouvait là à lui répondre aimablement, tout en le détaillant avec cette attention appréciatrice que bien des esthètes réserves aux sculptures et aux tableau. Elle s'abstint cependant de lui souligner que son employeur n'avait pas la meilleure réputation qui soit. A la place, elle cacha un pincement de lèvres derrière une gorgée de vin doux.

    - C'est fou... Vous n'êtes pas un bourgeois et pourtant, vous maniez la flagornerie aussi bien que la plupart d'entre eux. Votre sourire est assez séduisant, vous savez ? Vous pouvez garder les compliments pour le moment où ils seront un peu plus sincère. " sourit-elle en retour avec un doux rire de gorge. Sa voix mélodieuse était fluide et sans accroc, agréable à l'oreille comme un ruisseau d'eau fraiche l'est pour la gorge en plein été. Son harmonie douce était à la limite du surnaturel et laissait deviner une capacité de chant d'une pureté cristalline. " Rowena. " se présenta-t-elle en lui offrant sa main pour un baiser, comme si cela allait de soit. " Je n'avais comprends que l'aven... "

    Mais le silence soudain la poussa à s'interrompre. Venant se placer naturellement à côté de son interlocuteur par habitude de ne pas cacher la vue aux gens, elle se retourna vers la scène pour découvrir fleurs et... Nouvelle joueuse. Dès les premières notes, le dos de la jeune femme se raidit et l'air composé qu'elle gardait s'évanouit. Un frisson lui remonta le long du dos et elle prit une profonde inspiration avant qu'un sourire sibyllin ne caresse ses lèvres.

    Cette mélodie... Le compositeur en était totalement inconnu mais d'aussi loin qu'elle s'en souvienne, c'était une mélodie que Gail jouait très souvent au violon... Jusqu'à ce que ses doigts trop raides et vieillis par l'âge et la maladie ne puissent plus tirer le moindre son potable de son archet. Mais elle l'aimait tant et la jouait ou la fredonnait si souvent depuis plus d'un millénaire que tous les membres de la famille la connaissaient. Odéon la jouait à la harpe sans arrêt, un quintette l'avait interprété aux funéraille de Gail et à celles de Gwenhevere, mais également lors des rassemblement de famille qui avaient suivi la naissance de Dardane, Lance ou encore Gauvain. C'était un trésor familial, un souvenir doux dans les moments de joie comme dans les moments de peine et tous les Ironsouls que Rowena connaissait s'en était servi au bas mot une paire de fois comme berceuse pour leurs propres enfants, perpétuant cette tradition millénaire.

    Lancinantes, les transitions trainantes prenaient au tripe et tirait les auditeurs sur des chemins de souvenirs tendres mais en demi-teinte. La musicienne n'était pas la plus grande virtuose que Rowena avait entendu reprendre cette pièce, ni l'arrangement le plus profond, mais ça n'avait que peu d'importance. Suspendue entre ciel et terre, l'artiste lui donnait un souffle particulier, comme chaque musicien qui avait laissé ses doigts s'emparer de ce petit morceau de vie. L'archet faisait directement vibrer son cœur et la jeune esthète sentait sa gorge serrée d'émotion... jusqu'au dernier accord.

    Elle n'avait pas prêté la moindre attention aux murmures de leurs voisins de droite concernant "le quelque chose" que ce cher Hector devait avoir à se faire pardonner pour une démonstration aussi dispendieuse - et surtout publique - dans le but de faire plaisir à sa femme. Le cœur à fleur de lèvres, la sirène souffla par le nez le trop plein d'émotion, comme si elle avait retenu sa respiration d'un bout à l'autre de la musique. Elle était même passé outre la sensation de magie dense qui rayonnait de la musicienne suspendue en l'air et qui lui grattait un peu la peau.

    Cherchant à tâtons la longue et fine pipe de métal ouvragé glissée dans les poches de son jupon, sa main quelque peu fébrile frôla la hanche du garde du corps à son côté.

    - Excusez-moi. " souffla-t-elle machinalement, sa voix toujours aussi mélodieuse malgré l'émotion flagrante qui la tendait un peu. Elle n'était pas triste et le sourire qu'elle lança au jeune homme n'avait rien d'abattu. Elle était seulement... remuée. Plutôt dans le bon sens du terme d'ailleurs. " Une musique familière... Vous savez danser ?"

    Elle tira la pipe particulièrement ouvragée de ses ourlets et y ajouta une petite pelote de plante séchée à l'odeur florale avant de regarder alentours, espérant trouver un moyen de l'allumer qui ne soit pas trop loin.

    Hector lui, remercié à grand renfort de sourires par sa femme, s'approchait pour faire les présentations de l'artiste qui avait diverti ses hôtes.




    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Ruby Draglame
    Ruby Draglame
    Messages : 67
    crédits : 740

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t179-ruby-draglame-termineehttps://www.rp-cendres.com/t375-les-aventures-de-soeur-hematite-alias-ruby-draglame#1569
  • Lun 15 Aoû - 9:23
    La rousse ne se rendait pas compte de l'émotion suscitée par la composition qu'elle jouait, sur les membres de la famille Ironsoul.  Toutefois, toute bonne chose avait une fin et elle allait aussi prendre révérence et laisser la place à l'orchestre pour commencer la danse. Néanmoins, son interprétation muscicale avait amassé une marée de nobles dans la partie de la salle consacré à la pratique de l'élégance. C'était le terme employé entre nobles de haute rang, car ils aimaient bien employé des mots avec un sens caché ou une interprétation  particulièer enseignée uniquement dans ce monde de richesse. Ruby voyait le mari qui invitait du regard à venir à sa hauteur pour la présenter à sa dulcinée. Il allait donner le nom de scène  ou  le prénom avec le nom de la musicienne malade que Ruby remplaçait au pied levé. Il lançait à l'oreille  de sa dulcinée que la rousse s'appelait  Oromé. Il choisissait pour le nom de scène qui était d'origine elfique et il signifiait musicienne. Son lointain ancètre était elfe, mais au fil des générations, les descendants avaient de moins de moins un aspect physique reconnaissable chez elfe, les oreilles pointues. Toutefois, ils avaient gardé la grande taille et une physionomie charismatique du corps qui ravissaient les yeux  des humains et humaines qui en tombaient à la renverse.

    Ruby faisait un petit signe de salutation à la mariée pendant qu'elle commençait à partir, car dans la salle on pouvait observer   des pétales rouges de fleurs tombaient  juste devant les nobles . Au début ils ne bougeaient pas et ils les ignoraient, mais celles-ci  tombaient en abondance. Elle commençaient à former un cercle qui s'agrandissait et certains ne voulaient pas les écraser de peur de déclencher un incident fâcheux pour leur prestige. Ce cercle permettait de vider l'espace réservé à l'élégance et la rousse terminait sa prestation musicale en disparaissant. Toutefois il n'eut pas de silence, car l'orchestre enchainait dans la foulée et l'ambiance redevenait festive avec une touche de prestige musicale. L'air joué était certes lent, mais il permettait de pratiquer l'élégance. La bienséance  voulait que l'ouverture de l'élégance allait se faire soit pas les mariés ou alors des membres de leurs familles respectives.

    Entretemps, Ruby arrivait  très loin de la demeure des Hawkeyes  et elle devait revenir là-bas pour la suite du service. Cela allait prendre un peu de temps, elle serait là dix minutes plus tard, car elle devait se reposer pour pouvoir reprendre une téléportation d'une telle distance. C'était l'occasion pour Rowena et Irig d'ouvrir le bal ou pas. La rousse revenait dans la partie cuisine de la demeure de luxe des Hawkeyes et l'organisatrice la remerciait infiinement, car l'erreur n'était pas permise dans ce milieu. Si il se produisait alors c'était le début de la non existence pour la personne fautive. Ruby allait avoir une surprise quand elle revenait dans la demeure de luxe, mais elle demandait à l'organisatrice qui avait ouvert le bal.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Kirig
    Kirig
    Messages : 58
    crédits : 642

    Info personnage
    Race: drakyn
    Vocation: combattant
    Alignement: NM
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t138-and-what-fate-befalls-mutineers-termineehttps://www.rp-cendres.com/t240-la-legende-du-demon-des-mers
  • Lun 15 Aoû - 15:33
     
    Ne brise pas la Mascarade
    Feat. Rowena
    Sa charmante compagnie était surprise que le supposé garde du corps savait manier quelque peu l’art de la flatterie. Elle lui lança un compliment à son retour, lui demandant de garder les siens pour des moments plus sincères. « Je n’utilise la flatterie que si je suis inspiré, mais j’en prends bonne note. » Répondit-il alors sans s’avouer vaincu, écoutant son rire et sa voix douce aux oreilles, semblable à celle d’une sirène. Aucun doute qu’elle venait d’une famille distinguée quelque part dans ce monde. La femme masquée finit par se présenter, offrant sa main, que Kirig n’hésita nullement à délicatement la toucher de ses doigts libres, avant d’y déposer un baiser. « Kai. » Souffla-t-il en retour. Un nom d’emprunt pour la soirée, aussi faux que son apparence du moment, mais nécessaire pour évidemment passer inaperçu. L’embrassade de main était une coutume, et bien qu’il haïssait les nobles, la jeune femme était loin d’être une vieille rabougrie vénale, superficielle et ridicule. La mission était très bien payée, dangereuse et particulièrement ennuyeuse, les fêtes de nobles ne l’intéressant pas, mais Kirig était toujours ouvert à la possibilité de changer d’avis sur celle-ci en particulier. Le silence s’installa alors dans la pièce, et la douce musique fit son apparition.

    Kirig eut tout le plaisir de pouvoir observer l’apparence de la musicienne. Ses cheveux rouges comme les pétales de fleur qui l’entouraient, donnait lieu à des yeux bleus, dont un blessé. Sa beauté avait été meurtrit en combat, et la question était de savoir si cela venait d’un passé lointain dans un autre travail, ou bien d’une mauvaise aventure au coin d’une rue ou sur un chemin en forêt. Sa cape mettant en scène des symboles de sorcellerie faisait penser à ce qu’elle puisse être mage de carrière, mais Kirig le prit plutôt pour un costume de spectacle, n’ayant pas vraiment conscience des coutumes des enseignements de l’art de la magie dans la République. Ses doigts faisaient preuve d’une très bonne dextérité sur la précision des notes, la musique était hantée et semblait particulièrement triste. Un regard discret sur le côté vers son interlocutrice lui apprit que le son devait tenir une place importante dans son esprit, pour une raison ou pour une autre. La fin de la musique approcha finalement, et la musicienne fit sa révérence, laissant alors place à l’orchestre une nouvelle fois. Le couple de nobles pour qui la jeune femme semblait avoir joué, étaient particulièrement heureux de cette prestation. Cela voulait sans doute dire qu’ils ne prêteraient pas beaucoup d’attention à la suite de la soirée.

    Son attention revint cependant rapidement vers la mystérieuse femme qui frôla sa hanche, afin de chercher quelque chose dans une poche, clairement submergée par les émotions du spectacle. Rowena s’excusa de façon un peu absente, la voix parfaitement maîtrisée malgré ses mouvements trahissant son agitation. Elle lui offrit même un sourire, justifiant son état par le fait qu’il s’agissait d’une musique familière, et lui demanda s’il savait danser. Danser serait l’excuse parfaite pour laisser son verre de vin sur un plateau et ne plus jamais y toucher, cependant Kirig n’avait pas vraiment pratiqué les danses que les nobles pratiquaient généralement. La valse, il connaissait en théorie, mais il manquait d’expérience. « Je regrette de ne pas avoir l’expérience des invités de cette salle, ma dame. » Il ne regrettait pas vraiment, il était même plutôt fier de son ignorance. Après tout, le drakyn dansait sur son bateau ou sur terre au son des chants populaires, en rythme, mais dans des mouvements beaucoup moins régulés que les danses qui se pratiquaient dans les demeures riches. Il était libre, et ses danses aussi.

    L’observant trouver sa pipe dans ses jupons, il finit par déposer son verre encore plein sur le plateau d’un serviteur passant auprès d’eux, qui prit la peine d’allumer la pipe de Rowena pour elle. Un silence s’installa quelque peu entre eux, écoutant l’orchestre, sentant le parfum floral de la pipe, comptant et observant les pas des autres danseurs. Au bout d’un instant, le drakyn décida qu’il ne voulait pas totalement refuser la proposition de danse. Alors Kirig observa la femme et ses yeux mystérieux, avant d’ajouter : « Mais je suis prêt à me couvrir de ridicule pour nous offrir une distraction, si vous me le permettez. » Offrant un sourire quelque peu amusé, et sa main, il continua, pour la rassurer. « Je promets de faire attention à vos pieds. » S’ils allaient à leur rythme, cela se passerait sans doute correctement. Il ne serait probablement pas des plus adroits, ni même avec une posture parfaite, mais Kirig ne disait jamais non à un challenge, surtout pour une belle dame. CENDRES


    Ne brise pas la Mascarade | Clos 5f81937107edd09ac09acb0ae88e9b59977096b7
    Vann n'existe pas. Il communique en #BBBBBB.
    Kirig parle en #3366CC.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Lun 15 Aoû - 19:22
     
    Ne brise pas la Mascarade
    RP Libre


    Kaï... Joli nom.

    Lorsqu'il décline sa proposition, un léger silence se fait après quelques mots aimables.

    - Ne regrettez rien. Je suis certaine que vous valez largement leur élégance une lame à la main.

    Déçue ? Un peu oui. Elle s'attendait à ... Non c'est faut. Elle ne s'attendait pas à grand chose, elle avait demandé parce qu'elle en avait envie. Tout comme maintenant, elle lui aurait bien demandé de quoi il était capable en combat. Elle n'était pas douée au sabre, mais combattre des personnes armée alors qu'elle était désarmée était une expérience tout à fait intéressante... Mais pas particulièrement à propos. Les habitudes sociales avaient la vie dure, elle ne lui demanda pas et prit plutôt le temps de se calmer en inhalant un peu de fumée, remerciant Kaï d'un signe de tête. Elle lui proposa une bouffée en lui tendant l'objet comme si c'était la chose la plus normale qui soit de partager un peu de fumée avec un garde du corps en plein bal... Et le silence se poursuivait.

    Rowena n'était pas le genre de personne gênée par le silence. Les yeux et les corps en disaient bien autant que les mots et de façon souvent bien plus belle. Tout comme la violoniste qui maniait en plus les pétales de rose qui tombait alentours donnait un spectacle des plus délicat entre ses cheveux rouges et le carmin des fleurs, la flamme tenue quelques secondes par Kaï avait fait danser quelques reflets de sang dans sa chevelure rose et quelques éclats solaires sur son masque d'or. Puis les yeux bleu qui lui sourient, amusés.

    Et bien... ça promettait.

    Elle posa sa main sur celle du jeune homme, regarda leurs doigts une secondes et lui rendit sa mine de renard patenté.

    - Je ne promet pas d'épargner les votre, ça fait longtemps que je n'ai pas danser dans un endroit si sérieux. "

    C'était un mensonge enfin à moitié. Elle était plutôt bonne danseuse et comptait bien éviter de pourrir la soirée de ce pauvre garde du corps en lui écrasant les orteils. La perspective de la piste de danse lui remis un peu de cœur au ventre, chassant les ombres de la mélodie de la violoniste. Il faudrait qu'elle lui demande où elle l'avait apprise... Elle ne la pensait pas si connue. Enfin, ce serait pour plus tard.

    Soulevant sa jupe pour passer par dessus le cercle de fleur, elle fit face au jeune homme, posa une main sur son épaule, gardant l'autre dans sa paume.

    - Je vous laisse guider ? "
    demanda-t-elle taquine. Un peu plus tard, elle ajouta en cherchant le regard de l'étranger, cédant à sa curiosité. " Je peux vous poser une question indiscrète ?



    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Ruby Draglame
    Ruby Draglame
    Messages : 67
    crédits : 740

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t179-ruby-draglame-termineehttps://www.rp-cendres.com/t375-les-aventures-de-soeur-hematite-alias-ruby-draglame#1569
  • Mar 16 Aoû - 21:36
    La rousse apprenait qu'elle allait être invitée à participer au bal, car sa prestation avait touché la marié et surtout sa famille qui voulait la remercier personnellement. Ruby se sentait gênée, car elle n'avait  pas de vêtement digne pour entrer dans cette pièce remplie de montagnes de prestige avec ce parterre de personnes de la  haute noblesse. Elle ne voyait pas débarquer avec sa tenue de sorcier et l'organisatrice lui informait la présence de troupe d'artiste ambulants qui jouaient des spectacles dansants. Ils devaient avoir une tenue qui pouvait la rendre banale aux yeux de la haute noblesse. Elle partait vers cette troupe d'artistes ambulants et elle cherchait un habit précis qui pouvait montrer une certaine dignité à ses yeux. Elle trouvait un vêtement qui allait lui redonner son prestige passé militaire. Toutefois, si elle le mettait alors les anciens militaires devenus des membres de la haute noblesse la reconnaissaient de suite.


    Elle décidait de prendre le risque et elle enfilait une tenue militaire basique de la République, mais les couleurs avaient changé pour ne pas donner une nouvelles image à la Grande armée de la République. Il y avait une arme factice une rapière qui accompagnait la tenue et la rousse commençait quelques mouvements . L'organisatrice fut surprise et elle se précipita vers la rousse en lui demandant un double service. Le premier était  de  faire parti des gardes du corps et exercer le service particulier concernant  la coupe d'un grand gâteau en l'honneur des mariés. La rousse acceptait les deux, mais elle refusait de se changer entre les deux services. L'organisatrice acceptait et elle précisait qu'un couteau était juste à côté du gâteau géant.


    Ruby avait gardé sa coiffure de cheveux partiellement tressées pour garder une part de féminité. Elle entrait dans la salle sans la rapière factice. Il eut quelques regards portés vers Ruby, car  sa tenue militaire arborait un rouge écarlate pour donner un ton dramatique quand l'artiste interprétait un soldat. La  mémoire de certains commençaient à titiller leurs esprits, mais ils n'arrivaient pas mettre un nom à cette tenue en rouge écarlate. Il manquait  un petit détail pour leur donner une image instantannée. Il s'agissait de l'arme et la rousse se dirigeait vers le couple, mais celui-ci avait ouvert le bal. Toutefois, le mari avait laissé des instructions au personnel  et Ruby fut alors conduite vers les membres de la famille Ironsoul qui étaient tous masqués.Entretemps Rowena et Kirig s'apprêtaient à danser, et la rousse était juste devant la représentante de la famille Ironsoul, car  les autres membres se tenaient derrière elle assis sur un siège de luxe.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Kirig
    Kirig
    Messages : 58
    crédits : 642

    Info personnage
    Race: drakyn
    Vocation: combattant
    Alignement: NM
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t138-and-what-fate-befalls-mutineers-termineehttps://www.rp-cendres.com/t240-la-legende-du-demon-des-mers
  • Mer 17 Aoû - 21:08
     
    Ne brise pas la Mascarade
    Feat. Rowena
    De ce que Rowena semblait dire, elle n’était pas très douée à la danse, mais Kirig s’attendait à ce que ce soit un mensonge. Cela faisait partie de l’étiquette après tout, de se rabaisser pour que son interlocuteur ne fût pas trop piqué dans son égo. Ce n’était pas important dans tous les cas : cette danse, sa fonction de garde du corps, ce n’était que de la poudre aux yeux pour pouvoir rester inaperçu, accomplir sa mission, et récupérer le pactole promis par son client. Tout de même, le pirate ne se sentit pas mécontent d’avoir pu redonner un peu de gaieté à la femme. Kirig ne comprenait pas pourquoi la musique avait semblé la chambouler autant, mais tout comme le reste de cette soirée, cela n’avait pas d’importance. Ils passèrent au-dessus du cercle de fleur, Kirig enjambant avec dextérité puis observant Rowena. Elle s’approcha et Kirig sentit une main sur son épaule, tandis qu’il prenait l’autre avec sa main gauche. Il était terriblement étrange de ne pas voir d’écailles, et si le drakyn avait eu un miroir, il aurait été très étrange de ne pas voir ses cornes. Ce costume qu’il revêtait, car finalement l’illusion était comme un costume, lui donnait une sensation désagréable.

    Kirig fixa quelque peu sa main, avant de sortir de ses pensées afin de revenir sur sa tâche principale. Il plaça sa main droite sous l’omoplate de Rowena, conformément aux règles de la danse, tandis qu’elle lui demanda s’il voulait guider d’un air taquin. Le drakyn hocha la tête et se concentra sur les mouvements de la danse, sur ses pieds et sa posture, ne prêtant plus vraiment attention à la musique ou à l’environnement général. Ce n’était pas facile, mais il tentait de récupérer des repères, pensant à des mouvements de combat. Quelques minutes passèrent et les mouvements donnèrent une sensation un peu moins rigide, ses muscles comprenant petit à petit les mouvements précis qu’ils devaient faire. La danse n’était clairement pas des plus belles, et sans doute qu’elle heurtait la sensibilité de quelques nobles les regardant, mais Kirig se fichait bien de ce que pouvait penser ces nobles. Ces saloperies ambulantes qui se goinfrent comme des porcelets tous les jours, jusqu’à rouler sous les tables, finissant embrochés comme des porcs sous ton sabre. Ah ! Vann rit. C’en est une aussi, de ceux-là, regarde-la. Kirig chercha les yeux de Rowena, la distance entre eux mettant d’autant plus en évidence la dissymétrie de ses yeux, la couleur aussi noire que la nuit dans l’un d’eux.

    Certes ses origines étaient claires dans sa façon de se tenir, de s’habiller, et même sur ses mouvements gracieux comme ceux d’un chat. De bien des manières, la femme lui faisait penser à Elior, un je-ne-sais-quoi qui attirait inexorablement le drakyn. Une beauté délicate, mais avec des mains surprenantes, un peu rugueuses, expertes comme celles d’un assassin, avec des secrets bien gardés qui finiraient inévitablement par le trahir. Ses yeux remplis de mystères ? Quand Rowena le fixa finalement à son tour, lui demandant si elle pouvait lui poser une question indiscrète, le drakyn plissa quelque peu les yeux et les lèvres. Avait-elle découvert sa mascarade ? L’illusion de son corps, de son nom, de sa profession ? Il était plus probable que sa question fut quelque chose de mineur, ou de personnel. Reprenant une expression du visage plus relaxée, Kirig parla assez bas pour lui répondre. « Tout ce que vous voudrez ma dame. » Avant de lui faire faire un petit tour sur elle-même, reprenant sa main à la fin presque de façon maîtrisée. « A condition que je puisse vous poser une question indiscrète à mon tour… » Finit-il, le regard brillant. Quoi que fut sa question, le drakyn était en parfaite maîtrise de la situation, tout se passait pour le mieux, et sa danse très moyenne ne semblait pas attirer tant de regards. CENDRES


    Ne brise pas la Mascarade | Clos 5f81937107edd09ac09acb0ae88e9b59977096b7
    Vann n'existe pas. Il communique en #BBBBBB.
    Kirig parle en #3366CC.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mer 17 Aoû - 22:49
     
    Ne brise pas la Mascarade
    RP Libre


    Les seuls regards que la danse attiraient vraiment étaient ceux de cousin Odéon. Il ne savait trop pourquoi Dardane avait tenu à venir ici et il soupçonnait leur très chère matriarche en tenue d'homme de vouloir rappeler le changement de direction que la Famille avait subit quelques mois plus tôt avec la mort de Gwenhevere contre de puissants monstres dans les montagnes pour protéger un village de mineur qui - du moins du point de vue des Ironsoul - leur appartenait.

    Dans tous les cas il se retrouvait ici. Sa femme et ses deux fils profitaient de la fête et riaient avec les invités mais lui-même était bien trop guindé et bien trop trop austère pour s'adonner à de telles frivolités. Il avait en tête un contrat qu'il devait revoir avec la Banque des Chaînes demain à la première heure et le masque d'acier piqué de fleurs multicolores que sa chère et tendre l'avait forcé à porté pesait bien trop lourd sur son visage. Après avoir sacrifié à quelques danses pour faire plaisir à sa douce, il était venu s'assoir auprès de leur nouvelle matriarche.

    C'était à ce moment là, le dos droit, le regard sévère, qu'il avait aperçu la cadette de la famille. Non, pas Raven, il aurait préféré. Rowena. Sa bête noire. Sa némésis. Le poil à gratté dans ses draps... Depuis qu'elle avait été adopté par sa grand mère, ils s'étaient toujours entendu comme chien et chat. Pendant des années, il avait considéré qu'elle n'avait pas sa place parmi eux. Puis, reconnaissant sa valeur et sa loyauté, la guerre ouverte était devenue une guerre froide et il se contentait de juger son comportement bien trop léger... Comme ce soir.

    Danser avec un homme d'arme... Il avait beau chercher sur sa tenue, Odéon ne voyait pas le moindre emblème familial, pas le plus discret symbole. Il ne reconnaissait pas ses traits... Il n'aimait pas ce type.

    En même temps cousin Odéon n'aimait pas grand monde.

    Assise près de lui, sur un sofa en marge de la fête, la femme au visage étrangement juvénile pour une chef de famille essuyait ses grandes lunettes rondes ornementées de quelques arabesques de métal, seul fantasy qu'elle avait consenti au principe de "mascarade". Portant un costume masculin typique de la haute société républicaine - enfin typique pour les hommes car voir une jeune dedans en déstabilisaient quelques uns -  quelque chose détonnait dans son regard froid. Quelques connaissances gravitaient autour, venant s'assoir, ramenant des connaissances pour faire les présentations. Dardane s'était elle-même déjà bien déplacé au début de la soirée et laissait à présent les connaissances venir à elle.

    Lorsqu'une jeune femme en costume de scène rouge, avec des cheveux rouges, la grande blonde rajusta ses lunettes, son cigare, et leva un sourcil.

    - Oui ?

    Heureusement, cousin Odéon - qui n'avait pas de lunette lui, et qui n'avait pas perdu une miette de la prestation de la jeune femme - se leva pour accueillir l'artiste qu'il avait parfaitement reconnu.

    - Vous êtes la violoniste. Enchanté de faire votre connaissance. Vous nous avez fait un véritable plaisir tout à l'heure. " souffla l'homme guindé en s'approchant, le maintien impeccable. Il fit une révérence parfaitement millimétré, son visage ne produisant pas le moindre sourire. Sa voix grave, en revanche, était tout à fait vibrante de sincérité. " Ma femme a été transportée par votre interprétation. Elle voudra forcément savoir qui se cache derrière ce coup d'archet.

    Puis il réalisa qu'elle avant changé de tenue... Et ce que celle-ci évoquait.

    - Votre costume est très réussit. Je suppose qu'Hector a envie de rendre hommage à la prise de Kaizoku avec un spectacle sur le Capitaine Hématite ? " ajouta-t-il en lui désignant le sofa à côté de lui, l'invitant à s'asseoir avec eux... Comme ça il pourrait garder du même coup un œil sur cette dévergondée. Si jamais elle l'embrassait devant tout le monde, elle verrait ce qu'elle verrait !






    Du côté de la piste, bien loin de s'en faire pour ce qu'Odéon pouvait bien pensé - et n'ayant même pas remarqué sa présence, parce qu'il faut l'avoué il n'était pas non plus un grand habitué des fêtes - Rowena s'adaptait aux premiers pas complètements hors tempo de son cavalier. Les débuts étaient un peu chaotique et elle se retint de faire la moindre remarque, le laissant trouver sa façon de faire avant de rattraper la musique, mais au fur et à mesure que les instants s'égrainaient, il redevenait un peu plus souple. Et peu à peu, elle avait cessé de sentir ses bras se tendre et se recroquevillés lorsque la distance qui les séparait variait d'une note à l'autre.

    La distraction était agréable, tout comme l'attention du garde du corps qui essayait vraiment avec beaucoup d'application pour finalement réussir à retombé sur ses pieds dans cet exercice périlleux. Totalement exempte de toute moquerie, la jeune femme souriait, sincèrement impressionné. C'était même ce qui l'avait décidé à poser sa question. La mine suspicieuse qui fleurit sur son visage donnait un petit goût de jeu à tout cela et elle en était ravi. Oh ce n'était pas un jeu bien méchant, elle n'aurait pas voulu qu'il s'inquiète à cause d'elle.

    A la fin du petit tour, elle sautilla sur un pied pour éviter de tomber contre lui, mais la reprise du pas suivant fut étonnamment souple. Il commençait à s'y faire visiblement. D'ailleurs, l'audace de sa réponse - car après tout il était un homme du peuple -  fit sonner un éclat de rire étouffé dans la gorge de la jeune femme.

    - Très bien, je prend le risque. Une question pour une question. Une réponse pour une réponse.

    Elle rajusta la position de sa main sur son épaule, quelque peu ébranlé par l'écart qu'il venait de faire et reprit une distance convenable. Sa voix à la mélodie fluide se fit plus basse, surpassant à peine les accords plaqués par les musiciens pour éviter que ce ne soit entendu par qui que ce soit d'autre.

    - Je ne dirais rien de tout ça, vous pouvez être rassuré, mais je me demandais pourquoi vous vous faisiez passé pour un humain ?

    Avec son sourire serein, la curiosité scintillait néanmoins dans son regard. Le bleu seulement. Le noir semblait se contenter d'aspirer la lumière.

    - Je vous assure que je ne vous ai pas épié. Dans mon métier, nous sommes entrainés à percer les illusions et à sentir la magie sous sa forme la plus pure. Je n'ai pas pu m'en empêcher. Votre aura est... intense. " s'expliqua-t-elle, souriant toujours sans la moindre inquiétude.

    Les illusions lui chatouillaient la peau de leur densité neutre... En réalité, ses perceptions magiques étaient particulièrement développées, à un point tel qu'elle ne pouvait s'empêcher de percer certaines illusions et de percevoir certaines magies particulièrement veules. Entre ça et son hyper vigilance maladive, ses déformations professionnelles avaient pris le dessus... et elle préférait poser la question avant de se retrouver à garder un œil sur lui toute la soirée, oscillant entre le besoin compulsif de contrôler son environnement, et la sincère curiosité pour un homme agréable mais passablement mystérieux.

    Elle apercevait en demi-teinte, légèrement translucide, une paire de corne, une aura crépitant tout le long de sa chevelure et de son bras sans que l'apparence précise de son cavalier ne soit parfaitement identifiable... Mais contre sa main, c'étaient bien des écailles qu'elle sentait ?



    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Kirig
    Kirig
    Messages : 58
    crédits : 642

    Info personnage
    Race: drakyn
    Vocation: combattant
    Alignement: NM
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t138-and-what-fate-befalls-mutineers-termineehttps://www.rp-cendres.com/t240-la-legende-du-demon-des-mers
  • Jeu 18 Aoû - 22:50
     
    Ne brise pas la Mascarade
    Feat. Rowena
    Le marché alors accepté dans un éclat de rire, Kirig observa Rowena réajuster la position de sa main sur son épaule, baissant sa voix, avouant qu’elle savait que le drakyn se cachait sous un sort d’illusion. Sentant un vent d’angoisse le pénétrer, le Capitaine fit une très légère halte dans la danse, avant de se remettre à danser, tentant de rattraper le retard que lui avait causé ce doute. Son sourire lui confirmait que la femme n’avait pas reconnu le démon des mers ni qu’elle allait rapporter cette anomalie à la garde de la demeure Hawkeye. La curiosité résidait dans ses yeux, comme le chat du proverbe, mais Kirig n’avait pas l’intention de la tuer, pas encore. Une capacité de vision ? Cela faisait partie de ses pouvoirs. Ainsi elle était capable de percevoir son aura, l’illusion. Le visage du drakyn s’était quelque peu tendu sous l’annonce, mais il tenta d’en reprendre le contrôle, relaxant ses lèvres qui s’étaient alors pincées. La question à présent était de savoir quoi répondre. Il fut tenté de jouer sur les mots d’abord, et, à la fin de la musique dansante, alors qu’ils restaient immobiles pendant quelques secondes, Kirig parla lui-même un peu plus bas, sur un ton de confidence, forçant un sourire sur ses lèvres. « N’est-ce pas le but de cette fête ? De cacher qui nous sommes ? Après tout, je ne voudrais pas briser cette mascarade… »

    Après quelques secondes, la musique tardant à continuer d’elle-même, le drakyn continua sa phrase, les yeux évitants ceux de Rowena pour jeter un regard à son client occupé à boire du vin à une table. « Monsieur Hombourg l’a requis de ma part. C’est un vieux fou paranoïaque, et je veux être payé quand j’accompli mon travail. Les demandes exubérantes de mon client ne m’importent peu, j’ai fait pire. » Heureusement tout de même que cette apparence ne durerait pas des lustres, son esprit n’arrivait pas à s’y faire. Ses yeux revinrent sur ceux de la femme, et Kirig fut tenté de quitter son omoplate pour toucher son visage, toujours curieux de ce qui se cachait derrière ce masque. Il n’en fit rien, se contentant d’observer sa partenaire. « Une question pour une question, une réponse pour une réponse, donc… » Rappela-t-il. Quand la musique repartit enfin et avec elle leurs pas, le drakyn fit mine de réfléchir à sa question, quand bien-même elle lui titillait l’esprit depuis la seconde où il l’avait aperçu. Toujours sur un ton de confidence, il hésita sur les mots acceptables à utiliser. Kirig n’avait pas envie de la faire se sentir comme une bête de foire, il voulait sa réaction naturelle et non forcée.

    Le drakyn ne laissait alors montrer aucune animosité. « Je ne suis pas le seul à me cacher. Que ce cache-t-il derrière ce masque ? Vos yeux, ma dame, sont captivants. » Il plongea son regard dans le sien, la mine quelque peu sérieuse. C’était la question la plus pressée, celle qui jouait le plus sur ses lèvres jusqu’à maintenant, mais Kirig était tout aussi curieux de savoir pourquoi la musique de tout à l’heure l’avait tant ébranlée de la sorte. Peut-être plus tard il saurait. Ses pieds quant à eux avec pris le rythme, et tant que son corps restait détendu, le reste de ses mouvements étaient plutôt fluides. Loin d’un expert, évidemment, mais encourageant. CENDRES


    Ne brise pas la Mascarade | Clos 5f81937107edd09ac09acb0ae88e9b59977096b7
    Vann n'existe pas. Il communique en #BBBBBB.
    Kirig parle en #3366CC.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Ruby Draglame
    Ruby Draglame
    Messages : 67
    crédits : 740

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t179-ruby-draglame-termineehttps://www.rp-cendres.com/t375-les-aventures-de-soeur-hematite-alias-ruby-draglame#1569
  • Ven 19 Aoû - 21:27
    Je suivais les instructions du membre de la famille d'Ironsoul qui allait me recevoir et je m'asseyais. Je profitais du moment où il regardait la piste de danse pour évoquer les différentes réponses que j'allais énonçer  suite à sa remarque à cause de la tenue de militaire aux couleurs vivaces. Je décidais de joeur la carte de la surprise, toutefois cela pouvait être à double tranchant. Je me lançais alors qu' il continuait de regarder la piste de danse avec attention :

    «  Hommage  pour la capitaine Hématite, je ne sais pas pour ma part,  cette couleur me fait juste repenser au sang versé pour cette acquisition. Il n'y a pas vraiment de gloire, j'ai juste fait mon devoir de soldate pour la République. Cette victoire n'est pas de moi, mais des soldats qui ont donné leur vie pour la République. Sachez que si je suis venue, c'est pour rendre un service à un ami et je peux voir ici que les batailles sont vivaces  dans ce lieu censé être un moment de fête. Toutefois, cela  fait parti d'un protocole comme  dans le GAR  nous obéissons tous et toutes à  ces règles pour le bien de la République. Pour moi c'est la même chose en ce qui concerne cette opération militaire sur île Kaizoku ».

    Je m'arrêtais  pour entendre sa réaction  à mon discours, car j'avais appris avec le conseil exceptionnel des « six » qui'll fallait attirer l'attention d'une personne avec une petite remarque sur la société pour voir à qui on avait affaire rééllement  derrière un grand nom de famille. Néanmoins, la rousse savait par expérience qu'il allait sûrement  retourner cette attaque avec habileté comme le ferait Koraki lors  du conseil exceptionnel des six. J'essayais de voir quel personne demandait l'attention du cousin Odéon en regardant aussi la piste de dance.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum