DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Luviel !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    3 participants
    Aller en bas
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Sam 20 Aoû - 14:17
     
    Ne brise pas la Mascarade
    RP Libre


    Odéon avait quitté la piste des yeux et - une rareté pour l'animal de flegme qu'il était - une expression de surprise particulièrement désemparée creusait ses traits. Il venait d'oublier totalement Rowena et son homme d'arme. Cette femme n'était pas une artiste portant un costume rendant hommage au Capitaine Hématite ? ... C'était le capitaine hématite ?

    Pendant un moment l'homme se demanda si c'était du chiqué, un rôle particulièrement travaillé... Mais ajouter à cela ses cicatrices... Bon sang c'était la capitaine Hématite qui jouait les violoniste à une soirée mondaine ? Vraiment ? Méééééé.... non. Odéon n'aimait ni les surprise, ni ce qui sortait de l'ordinaire, ni ce qui allait à l'encontre de l'ordre des choses qu'il avait dans le crâne. Son air sévère revint à la charge et son flegme tranquille rigide également.

    - Et bien enchanté, Dame Draglame. " puisque c'était le véritable nom de la militaire sanglante... Mais le ton était froid. A son côté Dardane jeta un regard vers la demoiselle avant de reprendre la discussion qu'elle avait avec deux autres invités.

    La violoniste venait de réussir le pari d'insulter en même temps les nobles présents, en les rabaissant au niveau de soldats obéissant à des traditions stupide et "bataillant" plutôt que de festoyer. Et comme si ça ne suffisait pas, en tant que militaire, elle crachait sur son implication dans l'importante et rayonnante prise de Kaizoku. Les yeux de glace de l’élémentaire de métal accusaient silencieusement la jeune femme rouge.

    - Vous avez un doigté délicat. J'espère que vous trouverez de quoi vous divertir ce soir malgré les batailles qui vous incommodent. Refermé comme une huitre, il ne posa pas la moindre question sur la façon dont elle en était venue à jouer les violonistes. Et, contrarié, il siffla entre se dents en croisant à nouveau l'image de Rowena avec ce bonhomme à la chevelure extravagante.






    L'expression pincée de Kaï lui donnait un air plus froid et... et soucieux. Elle l'avait surpris, c'était une certitude, et elle avait bien fait d'enrober sa question pour le rassurer parce que là, il ne semblait pas tellement l'être. Il commence par botter en touche et elle l'observe, un sourire amusé sur les lèvres. S'il ne voulait pas répondre, elle ne l'y forcerait pas... mais elle ne prononça pas non plus un mot pour lui dire que ça n'avait pas d'importance, le laissant mariner à son rythme dans l'absence de musique. Le silence ne la gênait pas. Autour d'eux, les couples quittaient la piste ou au contraire la rejoignaient. Du coin de l’œil, elle aperçu enfin Odéon en train de parler à une jeune femme aux cheveux rouge... La violoniste d'un peu plus tôt. Et Dardane était là également. Et bien... Elle n'avait pas du être la seule à s’étonner d'entendre cette mélodie ici, et puis-qu’odéon était un brillant joueur de harpe sous ses airs de métal vivant, ils devaient avoir beaucoup de chose à se raconter en matière de musique.

    Tant mieux ! Il ne viendrait pas s'accrocher à ses basques pour une fois.

    Revenant au jeune homme dont elle n'avait pas quitté les bras. Il observait quelqu'un sur le côté... Son client évidemment. Et c'était à cause de lui qu'il était obligé de cacher sa nature. Bon sang... Plus elle en apprenait sur lui, plus il lui était antipathique.

    - J'imagine que vous connaissez sa réputation... Lui aussi a fait pire.  " glissa-t-elle. Son expression pincée en disait long sur ce qu'elle pensait de l'homme. Un petit flagorneur bien plus vicelard qu'il n'y paraissait. Si la moitié de ce qu'on murmurait était vrai, elle n'avait pas envie de le connaitre plus que ça, et même sa façon de boire son verre lui devenait antipathique. " ça doit être éreintant. " ajouta-t-elle alors que la danse reprenait.

    Elle n'avait aucune raison de douter de la véracité des mots que venaient de lui servir son cavalier. Déjà parce qu'ils les assénaient avec aplomb, après parce qu'à quoi bon mentir sur son espèce si ce n'était pour une obscure lubie de quelqu'un d'autre ? Le tissus riche de l'épaule qu'elle avait sous les doigts camouflait une musculature sèche et robuste qu'elle sentait sans difficulté, collant parfaitement avec l'homme d'arme de carrière. Toute observatrice qu'elle était, elle n'était pas omnisciente, et si son flair la démangeait, c'était plutôt vers Monsieur Hombourg qu'elle le tournait volontiers, plutôt que vers le démon qui lui souriait tranquillement de toutes ses dents pointus.

    - Je l'ai promis. " sourit-elle à son tour lorsqu'il lui rappela sa parole. Il était hors de question de s'y soustraire pour elle. La parole donnée était le socle de toute société décente... Et puis elle se doutait tout de même de la question qu'il allait posée.

    Pendant quelques instants de réflexion, la musique repris ses droits. Les pas de Kaï se faisaient bien plus assurés. La mélodie était plus celle du goguette, mais il utilisait son rythme de façon charmante pour continuer la même danse, ce qui allait tout à fait à la sirène. Plutôt que de faire attention à ses pieds et à ses distances, elle laissait de plus en plus les notes et les indications du corps de son partenaire faire plier le sien, le laissant entièrement conduire, de plus en plus souple. Elle pouvait donc se détendre également. Non seulement il se débrouillait bien mieux mais la progression elle-même était surprenante. Il avait vraiment un sens inné - ou particulièrement travaillé - du mouvement et de la conscience de son corps. Rowena en était impressionnée.

    Il ne regardait plus du tout ses pieds d'ailleurs. Il la regardait... Elle. Avec une grande attention... Et un sérieux nouveau. Hésitait-il par peur de la vexée ou de la mettre mal à l'aise ? Quelques jours plus tôt ça aurait été le cas. Même un simple regard aussi appuyé l'aurait incitée à détourner le regard. Mais pas ce soir. Elle attendit patiemment que les mots tombent pour constater qu'elle ne s'était pas trompé.

    Son sourire ne vacilla pas lorsqu'il l’interrogea. Les mots qu'il employaient étaient même amplis de tact... Et d'un soupçon d'insolence, comme ses tentatives précédentes. Sa curiosité était bien naturelle et elle savait parfaitement que le reste de sa tenue ne laissait pas présager son passé. Même la carrure guerrière de ses épaules était adoucie par la coupe de sa robe volontairement travaillée dans ce but.

    - C'est si joliment dit... " rit-elle à demi. Elle en venait à considérer sa remarque comme un compliment... Le premier que recevait son œil depuis ce jour fatal. Le démon déguisé était un dangereux animal. " Derrière mon masque, il y a des cicatrices de guerre. " sourit-elle, l'air toujours aussi léger. Elle scruta sa réaction comme il avait scruté la sienne un peu plus tôt, avant de donner de plus amples explications. Elle n'avait aucune raison de ménager son effet, elle, mais cela l'intéressait, tout simplement.

    Étant donné qu'ils ne dansaient pas au même rythme que les autres, deux danseurs s'approchèrent dangereusement d'eux, poussant la jeune femme a allonger un peu le pas, entrain un instant dans l'espace de son cavalier pour laisser passer l'ennemi avant de reprendre la distance normale.

    - J'ai été à Shoumeï pendant un moment. L’œil qui vous captive et ce qui se trouve sous ce masque sont les souvenirs que m'a laissé un Titan. Beaucoup s'en sont tirés à moins bon compte.

    Elle aurait pu ajouter beaucoup de choses, mais ce n'était ni le lieu ni l'heure pour ses souvenirs de guerres. Déjà qu'elle n'avait pu retenir sa dernière phrase pour le moins morbide... Même pour celle-ci son air léger n'avait pas changé.

    - Souhaitez-vous me poser une autre question ? J'en aurais bien une pour vous.



    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Ruby Draglame
    Ruby Draglame
    Messages : 67
    crédits : 740

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t179-ruby-draglame-termineehttps://www.rp-cendres.com/t375-les-aventures-de-soeur-hematite-alias-ruby-draglame#1569
  • Dim 21 Aoû - 0:04
    Je recevais sans broncher la remarque trucidente du membre de la famille et il m'avait bien remis à ma place avec une facilité déconcertante. Il me faisait penser à mon entrevue dans le conseil des six , quand la maire de Courage me montrait sa supériorité en quelques phrases face à ma présentation un peu naîve.  Toutefois, je devais  avec un style et le cousin Odéon allait avoir une image de moi complètement insignifiante. Je lançais alors avec un air calme :

    «  Incommoder, dites-vous, en effet  le mot est bien choisi, mais il ne représente qu'une infime partie de la bataille. Festoyer est aussi un combat contre le quotidien , car il faut éliminer le temps d'un moment  dans son esprit tout ce qui  définit une vie dictée pour la République. Toutefois, elle fait effet  d'un rêve ou dans un monde de légende et qui n'est pas la vraie dans ce monde. Néanmoins, rêver un peu ne peut pas faire de mal, j'en conviens, mais donner l'illusion pour plaire à toute le monde est  juste un retour vers l'envoyeur. J'ajouterai même surtout quand celle-ci est juste pour son intérêt personnell  et avoir l'attitude d'une légende sans avoir tâter le terrain du combat. Mes propos sont juste un constat d'une femme qui a vue ce que génère une bataille comme celle de Kaizoku et de l'autre j'ai aussi vécu l'aggression  lors de la fête nationale. Vous pouvez constater la bataille prend plusieurs masques, toutefois,  contrairement à ici  ceux-ci représentent une vérite et non un mensonge comme dans cette fête mondaine. Je vais vous sortir une phrase sur le fait de mentir,  vous pouvez mentir à tout le monde et mais pas vous. Toutefois, tout mensonge qu'il soit petit ou gros est une arme à double tranchant ou bien un poison qui se retourne contre vous lorsque on s'y attend pas. Je finirai mon petit propos, cette fête est certes divertissante et mais plutôt intéressante dans un sens pour moi, car elle me rappelle la raison pour laquelle je vais me battre bientôt. »

    Je m'arrêtais et je me levais pour le saluer en premier lieu. Je faisais de même devant a matriarche et je lançais une dernière phrase  qui pouvait être vue comme un défi ;
    «  Je veux bien admettre, qu'il a un temps pour se reposer et un autre pour se battre notamment quand la prochaine bataille qui va arriver est cruciale pour vous. J'ai encore un autre service à rendre avec plaisir à mon ami  et vous me verrez plus ici en tout cas. Toutefois, vous ne méprenez pas nos visions du monde sont différentes, mais cela n'empêche une communion pour le bien de la République. Sur ce je vous laisse. Une dernière chose, sachez mon départ est là pour vous éviter à utiliser votre temps et votre salive pour me dire que je suis une réveuse, vous n'êtes pas le premier à me le dire. Je vous répondrai, moi je préfère jusqu'au bout de chose. Si cela finit par une défaite, cela fait parti de la vie  et celle-ci est juste une succession de batailles. Dernier point je comprends que vous intervenez au nom de famille Ironsoul ici, mais je pense que dans d'autres circonstances, ce rôle ne vous revient pas. « 

    Je partais en me tournant les talons, avec un pas tranquille. Je voulais entendre comment la matriarche allait réagir ou si elle laissait la continuité de mon entrevue avec son mari. Je me demandais si j'allais créer un incident   qui 'serait  pour moi  un moment festif.


    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Dim 21 Aoû - 0:46
     
    Ne brise pas la Mascarade
    RP Libre


    L'homme resta stoïque face au déferlement de mots sans queues ni tête de la jeune femme qu'il venait de complimenter et d'inviter à s'asseoir près de lui. Elle devenait étrangement passive-agressive... mais ce n'était pas bien clair. En tout cas, vu qu'elle faisait les questions et les réponses, il n'eut pas à se creuser trop la tête pour savoir quoi dire. Il ne comprit pas même sa dernière pique concernant le fait d'agir au nom des Ironsouls... Pourquoi par tous les cristaux aurait-il eu besoin d'agir au nom des siens ce soir ?

    - Bonne soirée, Dame Draglame. " s'inclina-t-il poliment lorsque la furie s'éloigna d'elle-même, la mine satisfaite comme si elle lui avait damé le pion.

    ... Mais tout de même, cette entrevue lui laissait un mécontentement amer. Non seulement elle venait dans une soiré comme celle-ci, était présentée à la famille, reçue dignement malgré ses exactions, et elle agissait de façon totalement... étrange. Pour une ancienne militaire, il ne comprenait pas. Cela ne rentrait pas dans les cases et il détestait ce qui ne rentrait pas dans les cases.

    - J'en reviens pas qu'on l'ai laissé cette folle manier une arme en notre nom...
    - A Kaizoku. " A la surprise d'Odéon, Dardane se cala de façon plus confortable sur le sofa, ses derniers comparses venant de s'excuser pour aller présenter leurs hommages à des membres de leur famille éloignée. Elle lui proposa son cigare, qu'il refusa poliment. De loin, avec le costume d'homme de la matriarche, on aurait du deux frères fatigués de danser, qui profitent d'une discussion tranquille au creux d'une bonne soirée.  " Ce genre de gens, au plus loin ils sont, au mieux la République se porte. Accorde leur de prendre quelques décisions et ils perdent tout sens commun. On ne leur a pas enseigner les responsabilités qui viennent avec le véritable pouvoir.

    Ce que faisaient les bouchers dans les terres extérieurs n'était pas vraiment important. Ils envoyaient les monstres pacifier, puis les héros reconstruire. La technique avait fait ses preuves... Le problème c'était plus qu'un crétin avait oublié d'abattre le monstre lorsqu'il avait cessé d'être utile, mais on ne pouvait pas dire qu'ils risquaient grand chose non plus.

    - Mais tout de même... Son histoire de combat pour la République, de rêve et de masques de vérité... On aurait dit l'un de ces Shoumeïen fous prêchant la fin du monde. " le coin de sa barbe s'anima d'un sourire mécanique qui ne lui montait pas jusqu'aux yeux, déclenchant un léger rire plus féminin que prévu de la part de sa parente.
    - Ne te laisse pas déstabiliser Odéon. C'est un soldat humain. Elle philosophe en se donnant des airs parce qu'elle a survécu un peu plus longtemps que les autres mais comme tous les soldats, elle est plus doué pour obéir que pour penser. Si tu la trouves brouillonne et incohérente, c'est qu'elle l'est. Elle parle de la République comme si elle savait ce que c'était.


    Dardane inspira une profonde goulée de son cigare, profitant avec satisfaction du goût sur ses papilles et de la chaleur qui lui grattait la gorge. Un sourire de chat bien nourrit dévoila ses dents blanches avant qu'elle ne souffle un nuage de fumée aux reflets bleutés. Les yeux de la matriarche luisaient derrière ses grandes lunettes rondes lorsqu'elle ajouta dans un soupire détendu :

    - Regarde autour de toi, Cousin. Nous sommes la République. "



    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Ruby Draglame
    Ruby Draglame
    Messages : 67
    crédits : 740

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t179-ruby-draglame-termineehttps://www.rp-cendres.com/t375-les-aventures-de-soeur-hematite-alias-ruby-draglame#1569
  • Dim 21 Aoû - 18:48
    Je partais en me rendant compte mon erreur d'avoir sorti la vérité à la famille Ironsol dans un premier temps. Toutefois au fur et à mesure que je me dirigeais vers la salle de danse, je me disais  que cela me permettait d'affiner mon choix pour la prochaine bataille. Je réfléchisais c'était le bon endroit pour moi de me battre une second fois  dans ce lieux prochainement. Je regardais brièvement les couples qui dansaient  et ils me faisaient penser à des feuilles tombées qui tournaient dans un lac  suite au vent. Je me dirigeais de nouveau vers la cuisine et je devais faire mon dernier service qui consistait juste à couper le gâteau géant, mais de manière artistique. L'organisateur m'expliquait  en détails comment les parts devaient coupées en fonction du rang de la personne.

    J'avais mémorisé le nombre de parts à couper et je tenais un petit plateau avec un couteau assez long qui allait servir pour ma performance artistique. Je devais mettre juste devant la pâtisserie montée et attendre la pause orchestrée par le groupe qui attendait le signal du marié. Entretemps,  je réfléchissais  ce qui donnait une victoire certaine dans un champ de bataille  pour passer le temps. Je posais discrètement à un membre du personnel si la dance actuelle allait durer longtemps et il me répondait  que seul le marié pouvait interrompre ce divertissement. Je reprenais ma réflexion  et je faisais la comparaison entre les différentes batailles menées en ma présence : la fête nationale, ile de kaizoku et le bal masqué.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Kirig
    Kirig
    Messages : 58
    crédits : 642

    Info personnage
    Race: drakyn
    Vocation: combattant
    Alignement: NM
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t138-and-what-fate-befalls-mutineers-termineehttps://www.rp-cendres.com/t240-la-legende-du-demon-des-mers
  • Lun 22 Aoû - 13:55
     
    Ne brise pas la Mascarade
    Feat. Rowena
    Hombourg avait en effet une réputation plus que discutable, d'autant plus que Kirig et ses services avaient largement participé à celle-ci. Rowena semblait faire preuve de beaucoup d'empathie face à sa position, mais le drakyn n'avait pas réellement de problème avec l'autre noble. En réponse, il fit alors un bref haussement d'épaule, reprenant finalement la danse, pensant à comment il pouvait formuler sa question. Finalement, la façon dont il le fit surprit positivement la jeune femme. Après tout, Kirig imaginait qu'une caractéristique aussi unique devait certainement attirer bon nombres de commentaires négatifs, surtout au sein de la République. Cependant, ce n'était pas par pitié ou égard qu'il avait tourné sa phrase dans ce sens, c'était simplement ce qu'il pensait, la vérité, peut-être pour la seconde fois cette soirée. Bien sûr, cette particularité changeait probablement grandement le visage de Rowena, mais le drakyn ne l'avait pas connu avant. Parmis tous ces visages lisses, cachés derrière des masques faux que Kirig oublierait une fois la soirée terminée, il était convaincu que ceux de Rowena resteraient gravés dans son esprit. Elle se démarquait parmis les autres par son attitude, son charme, ses yeux, et son amusement face au caractère quelque peu cavalier du drakyn. Le sentiment créé par cette rencontre était assez puissant pour enrager Vann, mais Kirig ne l'écoutait pas.

    Son attention était toujours porté vers sa partenaire de danse, qui lui apprit qu'elle avait fait la guerre. Un détail surprenant, car à priori quasiment rien de son comportement ni de ses attributs physiques avaient laissé penser à Kirig que la jeune femme avait vécu une telle vie. Ses doigts d'assassin et capacités magiques auraient pu tout à fait rester dans l'enceinte de la république. En tout cas, le drakyn savait que ces caractéristiques avaient leurs clients ici. Son étonnement s'afficha sur son visage brièvement, et quand Kirig l'observa de nouveau, il put percevoir les subtils caractéristiques de la vie de militaire sur un corps féminin. Les pas du drakyn se mouvaient tout seul, ayant compris à peu près le rythme, l'appliquant sans écouter la musique ni regardant l'environnement, son intention sur la forme devant lui. La robe cachait merveilleusement bien ses détails, tout comme son masque dissimulait ces cicatrices de guerre, comme elle disait. Oui, les muscles finement dessinés de la vie sur un champ de bataille, même sa façon de se mouvoir avait de légers airs. Quand elle s'approcha soudainement de lui, ce fut comme si on avait rompu un sort, et Kirig fit attention à son environnement à nouveau, le regard quittant les détails guerriers de sa partenaire de danse, essayant de corriger son rythme.

    Rowena lui apprit qu'elle avait été à Shoumeï, et que la blessure sur son oeil avait été le résultat d'un combat dévastateur contre un Titan. Une survivante. Kirig n'osait imaginer les cauchemars et la culpabilité affligeant la femme suite à cette expérience. Le kraken lui avait aussi laissé des séquelles, et bien qu'Elior l'avait complètement soigné physiquement, mentalement certaines choses ne pouvaient simplement pas guérir. Kirig n'avait pas été aux premières lignes contre les Titans, ni n'avait particulièrement souffert de cette guerre, celle-ci étant plutôt profitable en réalité, mais il savait que ce n'était pas le cas partout. « C'est une chance que vous soyiez parmis nous aujourd'hui. » Annonça-t-il, le ton sombre. Le drakyn était tout de même surpris de la facilité et de la légéreté dont Rowena avait fait preuve en parlant de ce sujet. Il ne savait pas si c'était sû à une grande résistance face aux horreurs rongeant la guerre… Ou bien si c'était aussi un masque, car il n'était pas acceptable de montrer ouvertement des émotions négatives au sein d'une telle fête. Kirig leva brièvement la tête pour voir une femme rousse ressemblant à la violoniste de tout à l'heure, plongée en plein discours face à deux autres nobles semblant bien antipathiques. Des personnes à éviter tout particulièrement pour rester dans la masse de visages invisibles de la soirée.

    Rowena semblait avoir envie de continuer ce petit jeu de question, et lui proposa de refaire un partie. Hochant la tête à ses mots, Kirig remit son attention sur la danse, ignorant le reste du bal. Il sentait l'heure tourner, bientôt le drakyn devrait retourner à ses affaires. « Je vous écoute ma dame. » Apparemment il pourrait bientôt savoir ce que cette musique avait signifié pour Rowena, et pourquoi celle-ci l'avait tant chamboulée. CENDRES


    Ne brise pas la Mascarade | Clos - Page 2 5f81937107edd09ac09acb0ae88e9b59977096b7
    Vann n'existe pas. Il communique en #BBBBBB.
    Kirig parle en #3366CC.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Ruby Draglame
    Ruby Draglame
    Messages : 67
    crédits : 740

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t179-ruby-draglame-termineehttps://www.rp-cendres.com/t375-les-aventures-de-soeur-hematite-alias-ruby-draglame#1569
  • Lun 22 Aoû - 23:15
    La rousse réfléchissait pour faire passer le temps, car elle devait rester debout et elle ne pouvait s'asseoir pour se reposer. Elle ne voulait pas mettre la honte à son ami et elle constatait qu'il y avait un point commun à ces trois batailles. La victoire se présentait à elles, car il y avait un groupe  qui combattait pour une cause et cela se ressentait aussi dans le bal masqué. Ses deux victoires à Kaizoku et à la fête nationale, elle était avec la République, toufefois elle ne pouvait pas gagner contre une famille unie.


    Ruby venait de se faire une leçon de base  dans une bataille politique, il faut avoir un groupe derrière soi ou alors l'intégrer pour éventuellement avoir plus de chances de gagner.. Elle énumèrait les autres familles dans lequel elle pouvait s'intégrer et il en restait qu'une. La dificulté étiat de trouver un moyen de l'approcher ou alors elle pouvait tenter une approche avec la famille dirigeante au pouvoir. Ruby avait lu un exposé d'un hérault qui listait les dernières réformes faites par Mirelda. La rousse constatait à travers les propos du hérault que l'actuelle présidente avait utilisé une mesure de l'opposition. Ruvy avait des propositions, mais avant elle devait discuter avec Mirelda ,au début de la rentrée.


    La rousse cointinuait de patienter, elle était fière , car elle venait de construire un début de stratégie. Elle regardait les couples qui dansaient sur la musiqe et elle les enviait un peu sur le moment. Elle répétait dans sa tête les mouvements à  exécuter pour impressionner cette  haute noblesse.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Lun 22 Aoû - 23:49
     
    Ne brise pas la Mascarade
    RP Libre



    Il n'était pas si difficile d'être légère lorsque l'on avait l'habitude de porter un masque. Ceux des convives de la soirée étaient là pour embellir les jeux d'ombre et de lumière dans lesquels ils évoluaient constamment. La haut société républicaine avait élevé au rang d'art le fait d'avoir l'air plus aimable fiable. Pour certains, cela passait par une autorité charismatique, pour d'autre par une apparente bonhommie ou par une empathie à fleur de peau... mais toujours à propos. Chez les Ironsouls c'était le flegme. Même si le château était parti en flamme, il avait peu de chance d'en voir courir un ayant dépassé l'adolescence, sauf si c'était pour mettre la main à la patte.

    Mais c'était surtout la musique et les circonstances qui évitait à la vétéran d'avoir l'air plus sombre. Elle était venue ce soir pour se divertir et penser à autre chose. C'était exactement ce qu'il lui permettait de faire et même avec un peu plus d'inattendu que ce qu'elle aurait cru en posant le pied ici. Il la détaillait au son d'une viole de gambe sautillante. Bien sûr qu'elle s'en était aperçu. Les masques protégeaient à peine les traits, alors le regard... Mais plaire n'était pas pour lui déplaire. Sans un mot, elle ne profita pour l'épier par dessous ses longs cils blancs.

    Les quelques mots qu'il lui accorda d'un air sombre, elle les accueillit avec un sourire parfaitement contrôler et un léger hochement de tête. Impossible de savoir si c'était un compliment ou un mot en l'honneur des disparus mais il était hors de question qu'elle continue sur ce sujet.

    - Et c'est aussi une chance qu'il y ait suffisamment d'alcool pour détendre l'atmosphère... " d'un mouvement de menton amusé, elle désigna un gobelin particulièrement énervé qu'un nain resservait en vin tout en lui tapotant l'épaule.

    Mais ils avaient une partie en cours... Elle reporta son attention sur lui, s'accordant quelques instants de plus pour trouver une meilleur question que celle qu'elle avait sur le bout de la langue. Ce n'était pas vraiment une question traitre cette fois et puisque c'était un échange de bon procédé, en bonne républicaine, l'achat devait en valoir le prix. Mais elle avait bien trop envie de savoir, même si c'était d'une total inutilité. Suivant toujours en toute fluidité les mouvements du jeune homme, sa mine se fit plus enfantine, parce qu'elle avait conscience que la question était proche d'un caprice. Aux Titans l'avarice !

    - Votre sabre, il... "

    La viole de gambe devint folle. Frottant plusieurs fois rapidement l'archet et coupant les danseurs dans leurs pas, elle avait attirer l'attention pour la rediriger vers l'hôte de la soirée. Hector avait toujours été un peu trop avide de lumière, mais il était doté d'une telle verve que ses discours pleins d'humours avaient plus tendance à remonter le niveau d'une soirée qu'à le descendre. Cette fois, il voulait annoncer à l'assemblée l'ouverture d'un mémorial pour les braves tombés au combat pour protéger le sol Républicain de l'invasion de monstres titanesques pendant que le gros de leurs forces se trouvait à Kaizoku... Et l'arrivée de la pièce monté de vingt-et-un étage qu'il avait commandée pour l'occasion.

    Rowena, digne héritière de la famille Ironsoul... Et bien ne prête pas la moindre attention à la nouvelle gerbe de fleur que les Hawkeyes se lance. Laissant le verre d'Hector tinter sans s'en préoccuper, elle aurait volontiers glisser sa question à son oreille mais elle venait de noter quelque chose qui l'encouragea à souffler tout autre chose.

    - Et bien il semblerait que la suite des questions soit pour une autre fois. " murmura-t-elle en libérant l'épaule de l'homme d'arme sans s'éloigner cependant, son sourire guilleret toujours aux lèvres. Elle lui indiqua d'un mouvement discret son patron bras dessus bras dessous avec un homme qui lui resservait à boire pour la centième fois semblait-il. S'il continuait comme ça, il roulerait d'ici peu sous la table... Et l'homme en question n'était pas connu pour être un ami de Hombourg.

    Pour ne pas risquer de mettre l'homme d'arme en porte à faux avec son employeur, elle ajouta.

    - Vous avez un talent naturel et vous apprenez vite. Un véritable sens du rythme. C'était un plaisir, Monsieur Kaï. "
    Avant de libérer la main écailleuse qu'elle avait encore dans la sienne, elle se pencha vers lui, atteignant presque son oreille. " Et s'il vous prenait l'envie d'apprendre à danser un peu plus sérieusement d'ici là, sachez que je préfère le tango à la valse. " susurra-t-elle avec un sourire que n'aurait pas du avoir une dame de bonne famille. Cette danse n'avait pas vraiment bonne réputation d'ailleurs... pas très morale parait-il.

    Puis elle recula, le libérant poliment. Son visage ne montrait de nouveau plus que cet air avenant et doux, toute malice envolée... ou presque.



    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Ruby Draglame
    Ruby Draglame
    Messages : 67
    crédits : 740

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t179-ruby-draglame-termineehttps://www.rp-cendres.com/t375-les-aventures-de-soeur-hematite-alias-ruby-draglame#1569
  • Mer 24 Aoû - 21:41
    L'orchestre venait de donner le signal en cessant de jouer et c'était mon tour de briller avec une performance artistique avec un long couteau.  Le marié fit un petit discours de remerciements à l'ensemble des invités et surtout  à sa femme. Je me concentrais  pour bien exécuter les mouvements de coupes de l'arme sur le gâteau monté.


    Quand le marié finissait sa phrase envers sa dulciné, je me lançais sur la coupe du gâteau monté en utilisant ma vitesse au sommum de mes capacités physiques.  J'arrivais à  faire  les différents coupes  et pour certains ils voyaient juste une femme qui coupait de manière excentrique un gâteau monté. D'autres étaient admiratifs et quand je finissais ma performance au bout de quelques minutes, ils applaudissaient. Toutefois,  cela cessait rapidement, car ils ne voulaient pas mettre la honte à leurs familles respectifs. Je déposais le couteau et je partais  avec un pas rapide en direction de la cuisine.

    L'organisateur me remerciait une fois de plus et il voulait que  mon aide pour jouer le rôle de diriger les gardes. Je refusais sur le cjhamp  suite à la conversation que j'avais eu avec la famille Ironsoul. J'avais fini de rendre service à mon ami. Je sortais du bâtiment avec mon déplacement instantané et j'arrivais à l'extérieur du domaine de la famille Hawkeyes. Un nom à retenir pour ma prochaine bataille notamment pour se renseigner  sur eux et leur organisation.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum