DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Luviel !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 304
    crédits : 1481

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Lun 5 Sep - 22:04
    La sirène roula sur le côté et se releva, un genou en terre, en propulsant l'eau qui l'entourait sur le visage de l'homme. La pression n'était pas à son maximum, sans quoi elle aurait risqué de lui ouvrir le crâne, mais suffisante pour entailler sa peau et surtout pour lui faire cracher ses poumons et cligner des yeux. Plutôt que de récupérer sa chaine, c'est la pelote de corde bleu roi qui bondit à son tour. Si la chaine faisait à peine un mètre et demi, peut-être deux, la corde devait être cinq fois plus longue.

    Se concentrant sur la fibre de soie, les gestes de Rowena semblaient attraper et nouer un fantôme, tandis que l'ustensile s'enroulait sur le guerrier... Qui au début agacé, semblait de plus en plus mal. Grondant et tirant sur le lien robuste, le tirer d'un côté et de l'autre, la corde avait bien moins de force que l'homme, mais elle passait, en boucle et courbe, lâche et rapide, jusqu'à revenir entre les mains de la Limier qui tira de toutes ses forces. D'un mouvement souple, elle s'approcha enfin de lui pour lui faucher les jambes et le guerrier s'effondra face contre terre, les mains derrière la tête et les chevilles liées, le tout relié à la boucle qu'il avait autour de la taille. La façon dont les nœuds précis enrobaient le corps du combattant de mailles larges, soulignant sa morphologie malgré sa tenue ample, donnait une étrange impression d'esthétisme à l’œuvre finale... Un raffinement que certains n'auraient pas manqué de trouver dérangeant.

    Rowena ne prit pas la peine de poser un pied sur son dos pour s'assurer qu'il ne remue pas. Elle savait qu'il ne pourrait pas s'en sortir a moins d'être suffisamment fort pour déchirer la corde... Et les rares qui avaient réussit avaient eu besoin de pas mal de temps. La soie de l'ouest n'était pas quelque chose de facile à rompre.

    Le bout de la corde qu'elle avait en main chuta sur le sol et rampa vers l'enclume. Un coup d’œil par dessus son épaule et la Sirène regardait le bleu roi se nouer autour du lourd objet en fonte. Elle voulait se rapprocher rapidement de Shan'ael, mais l'homme l'avait déjà rejointe de ce côté du comptoir.

    - Merci pour la couverture ! " Lui sourit-elle, échevelée par le combat. Sa main s'était tendue par réflexe, attendant quelques brefs instants qu'on la prenne ou qu'on tape dedans. " ça va ? Tu n'as rien ? " puis en jetant un coup d'oeil à l'homme sur le sol devant la porte. " Mort ?

    Rapidement il fut tout de même temps de passer aux choses sérieuses : le nain, puis les ennemis pour savoir qui ils avaient offusqué.

    - Vous. " lança-t-elle en refermant à moitié la porte pour parler au gérant bien en sécurité dans son angle. Un rapide coup d’œil... Il n'avait pas l'air blessé ni sous l'influence d'une quelconque magie maligne. " Je vous écoute. Syndicat. Flèche. Et l'identité de ces marioles.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 151
    crédits : 1441

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Lun 5 Sep - 22:43
    Shan avait eu le temps de voir la fin de l'affrontement, le temps d'atteindre son alliée. Et il avait observé, en reprenant son souffle les mouvements précis, la manipulation qu'elle avait faite de ses armes, cette façon chirurgicale de manipuler et d'immobiliser totalement sa victime. Bientôt, le seul bruit restant fut les gémissements de douleur du gobelin, qui se vidait de son sang, la flèche ayant touché une artère.

    Malgré l'action, il n'avait pas vraiment l'air d'avoir sué. Ses cheveux étaient simplement moins serrés a cause des mouvements, l'air prêt à tomber en cascade sur ses épaules. Il resta suspendu un instant quand Rowena se retourna toute souriante vers lui, le cherchant du regard. Il ne pu s’empêcher d'accrocher son regard, pour une fois, la fièvre du combat ayant probablement fait son œuvre.

    En voyant sa main, il la leva doucement par réflexe, et la frôla avec délicatesse. Pour être aussi entraîné, tout en ayant des mains aussi douces, il devait avoir un truc. Un doigt frôla la main de la sirène, puis passa entre deux de ses doigts, comme si il s’apprêtait a l'enlacer entièrement. Un battement de cœur plus tard, il l'avait déjà retiré, tout comme son regard.

    - Je suis soulagé que vous n'ayez rien. J'avais peur de la réaction du poison. Je n'ai pas eu grand chose a faire, vous aviez la situation en main.

    Il était content d'avoir pu aider. A sa seconde question, il secoua simplement la tête. Il n'etait pas mort, juste assommé, mais il gardait un œil sur lui. Comme ça, si jamais le nain n’était toujours pas très réceptif, il suffisait de fermer derrière eux, et une fois réveiller, ils auraient deux ou trois trucs a se dire.

    Le nain sembla toujours esperer qu'on l'oubli, mais Rowena, elle, l'avait bien en tete. Il eu un tremblement quand elle se retourna en l'accostant violemment de la voix. Il se redressa de l'endroit ou il etait prostré.

    - Bon bon...c'est qu'vous m'avez enlevé une épine du pied....quand z'etes arrivés, ils allaient commencés à me cramer des trucs. Les mains, la gueule. La queue ptet.

    Il se massa la tête. Il avait une bonne, visiblement. Quand ils étaient entrés, les deux s’étaient cachés a l’arrière, laissant au nez le devoir de les faire partir rapidement. Ça avait mal tourné.

    - C'te putain la, Galina. J'la connait oui. Mais je l'ai jamais vraiment vu. Y'a un groupe dans ces quartiers la, autour. Avec un chef. Un ptit chef. Scrub. Et ce type la, c'est le toutou de Galina. La fleche est d'moi, oui, mais l'poison j'en sais rien ! J'suis dans la merde aussi hein ? Ils vont vouloir s'occuper d'moi maintenant, j'dois me tirer....

    Il semblait a deux doigts de fondre en larmes rien qu'a cette idée. Il se passa la main sur le visage, essayant de reprendre son souffle. Shan, pendant ce temps, etait en train de fouiller les alentours. Notamment les trois corps.

    - Ils viennent une fois par mois, récolter une part de l'argent en guise de taxe. J'ai déjà le couteau sous la gorge. Alors une fois Scrub m'a dit qu'on pouvait faire affaire. J'pas réfléchis. Des armes tout les mois a la place de l'argent. Toujours plus chaque moi, j'pouvais plus suivre. Alors il m'a dit d'faire des pièces uniques intraçable. Mais j'suis un artiste moi, j'dois bien me faire connaître. Alors j'ai juste laissé une ptite marque de rien du tout...et vous voilà...c'est la merde.

    Il soupira. Puis lâcha finalement.

    - Ils ont une genre de planque en bas de la rue. Après la grande rampe pour les caissons a charbon, qui remontent tout les matins pour l'approvisionnement des forges. J'sais rien d'plus, j'vous jure.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 304
    crédits : 1481

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mar 6 Sep - 21:00
    Comme toujours, il était d'une modestie a faire honte à un religieux, mais elle ne le reprit pas. Pas devant ces gens. elle écouta plutôt avec la plus grande attention ce que le nain avait a dire. Galina. Scrub... ça c''était pas bon. Elle était un échelon plus haut que prévue... Ou avec un peu de chance, elle essayait de tirer son épingle du jeu en multipliant les sbires avant de menacer un Conseiller en interne. La seconde option paraissait plus probable, sinon elle ne serait surement pas ici entrain de la traquer. Si le commanditaire était suffisamment riche et influent pour obtenir qu'un conseiller se charge en personne d'un enlèvement, elle avait bien plus à craindre que ce poison...

    - Et je suppose que ces trois types sont à la solde de Scrub...

    Elle échangea un regard avec Shan'ael quand le nain jura qu'il n'en savait pas plus. Dans l'état des choses, elle avait plutôt tendance à le croire mais peut-être que l'elfe aurait une autre opinion ? Elle se redressa finalement et vint se pencher à l'oreille de son compagnon. " Tu pourrais vérifier rapidement que personne d'autre n'approche dans le rue ? J'interroge rapidement les survivants et je te rejoins.

    S'il insistait pour rester, elle ne l'en empêcherait pas, mais elle ne changerait pas son approche pour autant. Rapidement, elle passa de survivant en survivant. Le gobelin avait perdu conscience. Elle noua un morceau découpé dans sa tenu autour de sa cuisse pour lui faire un garrot particulièrement serré. Peut-être perdrait-il la jambe mais pas la vie. Et elle pouvait récupérer sa chaine. Les deux autres avaient au moins une blessure utilisable. Elle se retint d'imposer sa volonté à l'esprit de sa victime pour l'obliger à ressentir la douleur sans pouvoir s'en détourner. Elle se contenta de remuer le couteau dans la plaie... littéralement.

    L'un puis l'autre. Elle promis également d'épargner le premier à parler, leur laissant imaginer le sort du second. Cela marcha plutôt bien. Elle eu le droit à une descriptions de Scrub, de Galina et à l'heure de leur prochain rendez-vous. Par chance, le rendez-vous était prévu pour le soir même mais l'homme de main ne savait pas du tout où il devait avoir lieu. Galina l'avait avancer à cause d'une "mission en souffrance".

    Parfait... Le sourire de Rowena fut sans doute un peu trop satisfait pour la besogne qu'elle était en train d'accomplir. Lorsqu'elle se redressa, elle plongea les mains dans le bac de refroidissement - qui avait retrouvé l'eau dont elle avait fait usage pendant le combat - pour se débarrasser des marques sanglantes avec une indifférence terrifiante. Un coup de sédatif aux trois lascars - terminant la petite fiole - et elle se dirigea vers la sortie, sa corde également de retour à son ceinturon. En passant, elle lança au nain.

    - Si vous tenez à la vie, mettez les dans l'arrière boutique et allez chercher les officiers pour les prévenir qu'ils sont là avant de vous sauver... " Elle désigna la flèche. " Si vous êtes capable de fournir ce genre de choses et que ça ne vous gêne pas de travailler honnêtement, je vous conseille Justice. L'atelier Gergam. Dites que Rowena Ironsoul vous recommande, ça devrait vous permettre de repartir du bon pied... Une fois. " ajouta-t-elle cependant avec un regard glacial. " Et pas un mot de toute cette histoire.

    Puis elle sortit dans la rue pavée, tenta de respirer un bon coup et se souvint que ce n'était pas nécessairement une bonne idée.

    - Je suppose que la prochaine étape c'est ce Scrub ? ... Même si je doute qu'il se montrer aussi coopératif. Si tu as des suggestions je suis preneuse. Je sature un peu. " Elle se tourna vers Shan'ael, s'appuyant contre la façade de l'atelier pour reprendre son souffle. Son visage reprit également vie après sa maîtrise parfaite. Elle eu même un sourire appréciateur pour l'elfe. " D'ailleurs tu a vraiment un style de combat peu courant. Ou est-ce que tu as appris à te battre comme ça ?


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 151
    crédits : 1441

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mar 6 Sep - 23:17
    [left]Shan était en train de fouiller un des hommes. Rien du tout. Des papiers avec des écritures tellement brouillonnes qu'il n'avait pas les compétences pour les déchiffrer. Ce n’était probablement rien d'important. Des petites dagues sur l'un, quelques flèches pour arbalète sur le deuxième. Ils n’étaient pas la depuis longtemps et n'avaient pas pensés repartir longtemps après. Ça devait être une opération spéciale. Un message pour les autres qui auraient eu la meme idée que le nain.

    Shan se redressa et entendit la phrase la Sirene. Il se retourna vers elle, indécis, l'air prêt a protester. Mais son regard le laissa convaincu que ca valait mieux. Elle avait l'air de ne pas vouloir qu'il reste pour voir ça. Il préférait ne pas savoir. Chacun avait ses secrets. Il hocha simplement la tete et sortit dans la rue.

    Il faisait quasiment nuit maintenant. La scène a l'intérieur avait duré une petite dizaine de minutes. Il tira la porte, bloquant le son potentiel provenant de l'intérieur. Il ne voyait pas bien loin avec l'obscurité ambiante, mais il savait, par le bruit, qu'il était seul pour l'instant.

    Il s'adossa au mur d'en face, les yeux clos, l'air presque d'etre endormit soudainement. Son rythme cardiaque était descendu au maximum, provoquant presque une sorte de sieste debout. Il reposait ainsi son corps tranquillement. L’entraînement de toute une vie avait permit ce genre de prouesse. Pas de quoi vraiment régénéré son corps, mais son esprit, lui, se retrouvait plus vif après un court moment de cette sorte de méditation.

    Il entendit nettement la porte s'ouvrir, et le physique solide de la guerrière s'extirper de l’établissement. A son rythme cardiaque, de ce qu'il pouvait entendre, elle semblait satisfaite. Dans le silence de la rue, il l'entendait presque parfaitement. La façon dont elle s'adossa au mur d'en face, ou elle essaya de calmer une excitation qui ne semblait pas vraiment être liée au combat précédent. Il l'écouta distraitement, toujours immobile dans la même position. Aprés sa question, il laissa le silence tourner encore un peu puis répondit :

    - Plus nous monterons, plus les faire parler sera difficile. Mais si j'ai bien compris, elle ne semble pas etre une vraie meneuse de ce fameux syndicat. Alors elle ne doit pas être cachée beaucoup plus loin.

    Pour pouvoir parler, il avait du laisser son corps retrouver une vitalité plus franche, son cœur retrouvant un rythme normal. Il ouvrit les yeux, observant son amie...oh, amie, maintenant ? Il n'avait pas réalisé avant de le penser. Oui, peut etre une amie. Hum...

    - Trouvons le et filons le comme son ombre. Il va bien finir par voir sa supérieur. Si jamais il arrive a trouver un moyen de nous mètres sur une fausse piste, de face, nous allons perdre du temps.

    Et dieu sait qu'ils en avaient de moins en moins, sans pouvoir être tout a fait précis sur la question. Il écouta ensuite le compliment qu'elle lui fit, en se remettant droit sur ses pieds, dans la ruelle. Il ne savait même pas comment décrire son apprentissage. Il etait principalement autodidacte.

    - Je...je m’entraîne tout les matins. Je renforce mon corps, simplement. Au combat...j'improvise. Mon corps réagit bien plus vite que mon esprit.

    Il parlait beaucoup, soudainement. Ils n'avaient encore jamais évoquer l'art martiale, mais ça semblait etre un sujet qui, pour le futur, pourrait lui parler. Oui, le combat était un art. Peut être celui qu'il préférait. Et quand il avait vu Rowena, dans la foret, se battre, c'est la que son cœur avait raté un premier battement. Elle était vraiment belle, dans la mêlée. C’était encore ce qu'il s’était dit une poignée de minutes plus tôt.

    - Mais je ne suis pas vraiment intéressant. Si vous pouviez vous voir de dos. Ca, c'est spectaculaire. Je n'ai plus aucune envie de voir votre fouet de prêt. Il semble...animé, d'une âme propre.

    Il s'approcha du centre de la rue, et observa le ciel sombre, puis Rowena a nouveau :

    - ...Comment vous sentez vous ? Voulez vous boire ou manger ? Il faut vous ménager le plus possible.[/left]
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 304
    crédits : 1481

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mer 7 Sep - 14:39
    La filature était en effet une solution sûre s'ils voulait tomber sur Galina ce soir sans faute. Rowena fronça cependant les sourcils.

    - Le suivre est une bonne idée. J'espère juste que ça passera. Ce ne sera pas ma première filature discrète, mais ce n'est pas mon plus grand talent.

    Et c'était plutôt un euphémisme. L'entrainement magique et l'art du combat lui prenait déjà tout le temps qui n'était pas avalé par son temps libre et ses propres intérêts. Alors pour le reste, elle était plutôt obligé de faire confiance à son instinct, son intellecte et de voir si ça passait.

    En tout cas, Shan'ael semblait un peu plus enthousiaste lorsqu'elle lui parla de son style. Elle l'observait, tout en laissant le temps à son rythme cardiaque anormalement élevé de redescendre. Ce poison continuait à se répendre à bas bruit et elle ne voulait pas perdre une minute pour s'en débarasser, mais c'était comme le Razkaal. A vouloir trop en faire d'un coup, elle risquait de casser la corde sur laquelle elle tirait. L'elfe, lui, avait l'air totalement remis de la petite altercation qu'ils venaient d'essuyer.

    - Haha, tu exagères j'en suis sûre... A moins que tu apprécie particulièrement me voir de dos.

    Hmmm... Bah alors, on se laisse aller à de l'humour tendancieux ? Elle se croyait revenu au front avec ses camarades spectres ? Sa gorge se serra sans qu'elle n'en laisse rien paraitre et elle passa une main dans ses cheveux en ajoutant, de nouveau plus douce.

    - Pardon, c'était peu charitable... Mais tu n'as aucune crainte à avoir. Ce n'est pas un fouet vivant. " Elle lança son écheveau de corde à l'elfe. Bien serré et ordonné de façon compact, il était difficile d'en soupçonner la longueur. " La fibre est très résistante et elle est tressée à la shoumeïenne ce qui la rend encore plus solide, mais ça reste une corde. L'art de nouer, d'entraver, de bloquer un adversaire sont le coeur du style des Limiers. Chacun à son procédé préférer. Clef articulaires, entraves métalliques, magique... Moi c'est l'esprit et la corde. Contrairement à notre réputation, les Limiers ne sont pas des tueurs de sang froid.

    Laissant à l'elfe le temps d'examiner l'objet avant de le lui rendre, elle se remit sur pieds et respira à fond.

    - Je boirais bien le Lac Rebirth en entier, mais je n'ai plus qu'une demie-outre et je préfère la gardée pour les urgences. J'aurai tout le temps de me ménager une fois guérie. Mieux vaut qu'on y aille.

    Après tout, la planque n'était pas loin si le nain avait dit vrai.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 151
    crédits : 1441

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mer 7 Sep - 18:59
    Il hocha la tête, et mima un semblant de sourire, comme pour lui dire que lui, c’était l'une de ses spécialités. Avec sa souplesse et sa discrétion, couplé a son gabarit svelte et léger, il pouvait aisément suivre des cibles en pleine nuit. Et jusque la, tout ce qu'elle avait fait, elle l'avait fait avec talent et expérience. Il n'avait pas de doute sur le fait qu'elle parviendrait à effectué une mission différente de plus.

    Sourire qui disparu avec la petite boutade qu'elle lui lança. Enfin, il comprit ça comme une blague. Parce que lui, il n'y pensait pas du tout en rigolant. De face, de dos, il aimait beaucoup la regarder. Il aurait voulu la dévorer totalement des yeux, sans qu'elle puisse le voir. Car a chaque fois, il finissait par croiser un regard, ou un sourire, et perdre ses moyens, et ca rendait le tout plus compliqué. Comment qui que ce soit, comme le nain de la veille, pouvait s'enfuir en ayant peur d'elle ? Ça le dépassait totalement.

    - ...Oui. J'aime bien vous voir de dos.

    Il avait dit ça sans une once d'ironie dans la voix, si jamais, d'ailleurs, il était même capable d'un quelconque trait d'humour de la sorte, ce qui n’était pas totalement certain. Jusque la, il n'avait jamais refusé un contact ou quoi que ce soit d'autres en mentant. Il avait souvent juste pas répondu. La, il avait répondit, et il n'avait aucune envie de lui mentir. Oui, elle etait belle.

    Il fut un peu dans la lune et sursauta en attrapant le fouet qu'elle lui lança. Il caressa doucement la corde tressée, appréciant le matériaux. Il avait déjà vu ce genre de corde, mais fait de la sorte, et transformée en arme, c’était la première fois, de mémoire. Il le prit un peu plus fermement, et tira, sans parvenir a étirer une seule des fibres, comme supposé. C’était un sacré objet.

    - Je ne connais pas du tout votre réputation. Je ne me souviens pas si les limiers existaient déjà, la dernière fois que je suis venu. Enfin, je n’étais pas resté longtemps.

    Ça voulait bien dire qu'il n'avait jamais eu aucun a-priori sur elle, dés le départ avant même de voir aucune autre facette d'elle. Mais même en ayant connu sa « réputation », ca n'aurait sans doute rien changé à sa façon d'aborder la discussion, et la première rencontre avec la fée. Alors qu'elle évoquait la partie sur l'eau, il ne lui laissa même pas le temps de finir qu'il lui tendait sa gourde totalement pleine, dont il n'avait visiblement pas bu une seule goutte, tout en lui rendant son arme. Comme la nourriture, il ne semblait pas beaucoup boire. Il carburait vraiment avec peu d'alimentation. Ou alors il se retenait. Devant elle ? Ou en général ?

    - Prenez la, ma...hum...dame Rowena, et gardez la même, si vous en voulez pour un peu plus de « munition », avec votre magie.

    Il tapota le pavé avec le bout de la chaussure, comme pour vérifier de sa solidité, et ils prirent la direction de la planque en question, sans croiser personne.


    Ce n'etait pas loin, mais ils eurent bien besoin d'une petite heure pour trouver l'endroit en question, bien aidé par les connaissances de la ville de Rowena. La planque se trouvait dans une ruelle en opposition a la rue principale de cette partie de la ville, quasiment dissimulé ou l'on ne pouvait accéder qu'avec des petites rues transverses, et ou personne ne passait puisque cela ne donnait pas sur grand chose. Et la réputation de l'endroit semblait avoir prit, parmi la basse population.

    - Nous pouvons surveiller par les toits...ou bien simplement se tenir en embuscade non loin de la planque. J'entendrais de loin si la porte s'ouvre. Je ne sais pas ce que vous estimez etre le plus simple.

    Il n'avait rien dit a haute voix, et elle n'avait rien exigé, mais depuis qu'ils étaient dans les rues, et comme lors de la rixe a la forge, il lui obéissait au doigt et à l’œil. Elle était largement plus dans son élément, ici, que lui, et avait estimé la hiérarchie en situation dangereuse avec elle un peu plus élevé que lui.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 304
    crédits : 1481

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mer 7 Sep - 20:59
    Pour la première fois depuis longtemps, une réplique avait réellement désarçonnée Rowena. Le sérieux avec lequel il venait de... Non, il n'avait simplement pas compris l'allusion, n'est-ce pas ? Il était trop sauvage, trop peu expérimenté avec les gens pour que ce trait d'humour un peu farfelu ne lui monte jusqu'au cerveau... Non parce que sinon c'était quand même particulièrement osé comme réponse... Mais il pouvait également avoir très bien comprit et assumer pleinement l'intérêt qu'il portait au déhanché de la demoiselle. Après tout, justement, de ce qu'elle savait de lui, il n'était pas le plus social des hommes. Elle s'était peut-être trompée concernant sa vision de la chose. Il n'avait sans doute pas la pudeur puritaine des citadins... Donc il venait de lui dire qu'il la trouvait belle de dos ou il venait vraiment de lui dire qu'il aimait observer son cul ?

    Oui... ? Non... ?

    Après avoir bafouiller d'indécision, Rowena avait fixé Shan'ael sans que le visage égal de l'elfe ne montre le moindre signe interprétable d'humour, de gêne ou d'appréciation. Il était... égal à lui-même, et le silence se prolongeait.

    Bordel... Il aurait été rudement doué aux cartes.

    Alors elle lui envoya la corde, faisant comme si de rien était. Non mais... Dans un cas comme dans l'autre, c'était un sacré compliment. Cependant, d'un côté elle devait se retenir de nouvelles incartades de ce genre. De l'autre elle pouvait un peu plus se laisser aller sans crainte de le mettre mal à l'aise... Mais sans grande chance qu'il saisisse l'humour de la situation. En fait, elle ferait mieux de fermer sa gueule dans les deux cas avant de s'aventurer sur un terrain glissant avec un homme qui s'était montré particulièrement loyal mais farouche et dont elle ne connaissait absolument pas les antécédents ou sa vision des relations qu'elles soient charnelles ou sentimentales.

    Et puis merde c'était pas le moment de penser à la bagatelle ! Depuis ce passage au Lagon Noir, elle se lâchait beaucoup trop. Ils avaient du pain sur la planche.

    Elle récupéra l'outre et la descendit intégralement sans respirer avant de la rendre, totalement vide, à son propriétaire. Puis elle remit sa corde à sa ceinture.

    - Allons-y.

    Le tour ne fut pas aussi vite fait que ce qu'elle pensait. Le charbon colorait une parti des pavée, le plus loin du bas côté. Le ciel rougeoyait lorsqu'ils eurent fini leur repérage. Rowena n'avait pas prononcer un mot avant que Shan' ne lui demande comment procéder. Elle regarda en l'air, les toit parfois démis, parfois rafistolés avec du bois ou des tuiles de couleurs différentes.

    - Mauvaise idée de passer par les toits pour moi. On pourrait rester coincés ou se faire repérer en passant de l'autre côté d'une rue à un croisement. Et il suffit que je marche sur une poutre vermoulue pour passer à travers la toiture..." Puis elle regarda à nouveau Shan'ael. " Je le suivrais par la rue, mais si ça te semble plus commode de le filer en hauteur, ne te gêne pas.

    Ils avaient donc à attendre non loin de là. Plus exactement, près de l'entrée de la ruelle pour pouvoir déguerpir à temps lorsqu'ils sortirait. Dans la rue étroite, il y avait plusieurs casses à charbon vides et à moitié défoncées, encore couvertes de marques noires. Derrière, ils seraient au plus près dans être visible, s'approcher plus aurait été trop risqué. Les pavés avaient été remplacés par de la terre battue qui atténuait le bruit des pas.

    S'asseyant en tailleur pour attendre, elle appuya la tête contre le mur et respira paisiblement.

    - ça fait longtemps que tu fais ce métier ? " finit-elle par demander à son comparse.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 151
    crédits : 1441

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mer 7 Sep - 22:45
    Il resta un peu songeur, debout prêt du mur, observant la rue, et les toits. Il ne connaissait pas son poids exacte, mais elle n'avait pas tord sur le faite de passer a travers. Meme lui, bien plus léger et sachant parfaitement contrôler son centre de gravité afin de ne pas faire peser trop son poids sur la toiture, ca restait potentiellement risqué, au vu de l'age des bâtiments. Et si le poison, de façon fulgurante, pouvait la désarçonner. Il la regarda de biais. Encore un peu, et elle serait sauvé. Ils travaillaient bien de concert, visiblement. Ils auraient pu former un duo célèbre, peut être ?

    - Suivons votre méthode, vous avez raison.

    Il alla jusqu'au bout de la rue, pour jeter un œil, tandis qu'elle prenait place en tailleur. Aucun bruit, aucun mouvement, pas une sentinelle. C’était quand même un peu léger. Mais le but n’était pas d'attirer l'attention, sans doute. Il revint vers la Sirene en marchant en silence, et s'adossa au mur juste devant elle. Encore une fois, il laissa ses yeux se fermer, son rythme cardiaque baissant très bas, a quelques pulsations par minutes. Ses sens etaient principalement centrés sur son ouie, pour entendre les bruits de la rue.

    Aucun bruit, le silence, a part le souffle assuré de la Sirene, calme et paisible comme un court d'eau. Elle prit la parole, de sa voix chantante habituelle, et lui eu un frémissement. Plusieurs souvenirs s’imposèrent dans son esprit. Souvenir d'une époque plus que résolue.

    - ….Longtemps. Toujours. Je ne sais plus.

    Ce n’était pas vraiment un mensonge, il n'avait aucune idée de combien d'années s’étaient écoulés depuis cette journée funeste. 3 siècles ? Sans doute dans ces eaux la. Son cœur reparti un peu plus rapidement, alors qu'il réfléchissait. Et finalement il ouvrit la bouche à nouveau, sa voix plus basse, un peu moins clair.

    J'ai toujours fais ça. J'allais ici et la. Et je faisais des taches pour de l'argent. Petit à petit je suis passé de mains à tout faire a chasseur, puis a garde du corps. Et quand je suis devenu plus fort, j'ai augmenté la dangerosité des missions. Et quand j'ai pu prendre des contrats qui me donnaient assez pour vivre plusieurs semaines, j'ai commencé a trier, et même a travailler gratuitement, pour aider les autres.

    Il avait la tête ailleurs, la mine sombre. Il pâlit un peu, le goût du fer dans la bouche, soudainement. La chaleur humaine disparaissant de la main déjà inerte, qu'il avait tenu. Remplacé par la brûlure du sang dans lequel ses cuisses baignaient. Le regard sans vie. Le souffle froid. L'odeur putride. Le cœur lourd, asséché.

    Sa respiration devint un peu plus saccadé. Son cœur accéléra.

    Le froid de la foret. L'humidité de la pluie. L'obscurité éternelle qui semblait ne jamais s'échapper peu importe le jour ou la nuit. La solitude écrasant son cœur et son esprit, a mesure que ses pas bravaient la boue. Les larmes.

    Il sentit une goutte de sueur rouler sur son front, et ouvrit soudainement les yeux, en prenant une grande gorgée d'air tiède. Il avait presque changé d'endroit mentalement, se retrouvant longtemps dans le passé. Il frissonna en posant les yeux sur Rowena. Il n'avait pas du tout écouté la rue comme il l'avait dit, il ne savait même plus depuis combien de temps ils étaient la. Alors qu'il était censé aider la sirène. Il se sentit a deux doigts de vomir et leva le dos de sa main devant sa bouche, fébrilement.

    - Que...

    Il manqua de s'excuser. Et se laissa glisser lentement le long du mur pour tomber assit sur le sol. Il leva la tete vers le ciel noir, essayant de retrouver son calme.

    - ...Et vous ? Le travail, je veux dire. Depuis combien de temps ?
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 304
    crédits : 1481

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mer 7 Sep - 23:58
    Quelque chose venait de se passer... Sa vie n'était pas tendre, elle l'avait déjà deviné, mais en interrogeant son métier, elle ne pensait pas faire revenir aussi vite ses démons. Il s'était figé. Statufié aurait été un meilleur terme d'ailleurs. Le teint soudain plus pâle, il lui semblait absorber, bien loin d'ici. Elle regretta instantanément sa question et jeta un regard rapide dans la ruelle, avant de passer contre le mur d'en face, assise à côté de lui.

    Assise à ses pieds, elle ne chercha pas à la toucher, mais elle ne pouvait pas le laisser ainsi alors qu'ils pouvaient être obligé de bouger en quelques minutes. Elle se concentra sur l'homme près d'elle et ses perceptions psychique caressèrent la surface de de son esprit troublé. C'était comme poser le pied sur un rivage et observer la mer déchainée... Mais prise dans la glace. Un maelstrom d'émotions chaotiques vertement réprimées par une volonté forte. Doucement, discrètement, elle aida cette volonté a reprendre le contrôle, abaissant l'intensité des émotions indistinctes qu'elle sentait affleurer. Tristesse, peur, dégoût et tant d'autres qu'il était impossible de les identifier.

    - Respire, "
    murmura-t-elle, même pas sûr de le dire assez fort pour qu'il l'entende étant donné qu'il était debout.

    Il parvint finalement à se reprendre et se laissa couler près d'elle. Elle aurait volontiers poser sa tête sur son épaule, ou au moins passer son bras sous le sien pour lui dire de cette manière silencieuse qu'il n'était pas tout seul. Qu'il n'était pas non plus là où ses pensées l'avaient emmenées. Mais elle ne voulait pas rajouter à son stress et elle avait déjà vu ce qu'un simple contact pouvait engendré.

    Elle ne lui demanda même pas si ça allait, se contentant de tirer de sa sacoche un mouchoir propre pour qu'il puisse s'essuyer le visage s'il voulait. Des petites coloration brunes et décolorations d'un blanc bien trop vif marquaient les très nombreux lavages et l'usage régulier qui en était fait. Il sentait le savon noir de base et peut-être un peu le cuivre également. Rien à voir avec le mouchoir à la cerise qui lui avait proposé quelques jours plus tôt. Mais il était aussi propre que possible du point de vue de la guerrière.

    - ça fera dix ans en fin d'année. Enfin... Pour le Razkaal. Avant ça j'ai été assistante personnelle d'une noble dame pendant près de dix ans, en parallèle de mes études. Je m'occupais de sa santé, de son agenda et en cas d'extrême urgence, d...

    D'un coup, elle se fit totalement silencieuse et tendit l'oreille. Il y avait du bruit. Il était temps de suivre l'ennemi. Elle se releva, moins souplement que Shan'ael, certes, mais elle n'avait tout de même pas à rougir. Ils échangèrent un regard et se glissèrent au coin de la rue, suivant de tous leurs sens la progression des trois personnes qui venaient juste de sortir de la planque de Scrub.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 151
    crédits : 1441

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Jeu 8 Sep - 20:11
    Il s’était moins bien repris qu'habituellement, signe que l'émotion était bien encrée. Il se pencha, lorsque la Sirene remarqua, avant lui, chose qu'il n’apprécia pas, au bruit. Elle avait des bons sens, mais si il avait raté le bruit, alors c'est qu'il n’était pas prêt pour le combat. La filature allait l'aider à reprendre son calme. Il s'engagea en premier dans les ombres, suivant discrètement.

    Ils étaient trois. Des humains visiblement. Shan n’était pas étonné, Scrub était probablement le genre de gars a ne pas faire confiance a d'autres races. Ceux à la vie courte était stupide, ceux a la longévité plus longue, sournois et trop expérimente pour être parfaitement contrôlé.

    Le premier était petit, un peu rabougrit, et devait faire bouger ses jambes pour suivre le rythme des deux autres. Celui du milieu, beaucoup plus grand et très maigre, quasiment rachitique. Il faisait des grandes enjambées, lançant des regards inquiets au dessus de son épaule. Aussi inquiet que le troisième était nonchalant. Il semblait n'en avoir rien a faire et adoptait une posture normale. Shan reconnu son attitude. C’était le plus dangereux des trois. Celui le plus au aguets. Moins on en voyait, plus c’était dangereux. Sans doute Scrub. Il était de taille classique, une stature ressemblant à celle de l'elfe, et il avait des poignards a la ceinture, apparent.

    Il ne posa pas la question à Rowena, mais il avait du mal a croire qu'on pouvait etre totalement armé dans cette ville sans paraître louche aux yeux des autorités. Ça renforça l'inquiétude de l'elfe.

    Ils marchèrent un bon petit moment, dans des ruelles de plus en plus étroite. Ils faillirent même les perdre, deux ou trois fois, ne pouvant pas s'engager a leur suite sans être totalement vu. Heureusement, la petite lanterne qu'ils se trimbalaient pour voir dans l'obscurité.

    Et finalement, ils s’arrêtèrent enfin, devant une office de taverne ou personne ne devait jamais s’arrêter. Il y avait moins l'odeur de mort, mais c’était remplacé par la moisissure ambiante qui semblait pousser sur les murs. Shan observa le petit groupe pénétrer a l'intérieur et se tourna vers la Sirene.

    - Je suppose que c'est la. La question c'est si Galina est déjà présente ou non. Et si elle rentre et sort par la. Nous pourrions tout aussi bien la rater. Peut etre que nous devrions entrer, au risque qu'elle tente de s'échapper.

    Ils ne pouvaient pas rater leur coup. Si elle savait qu'ils étaient après elle, elle allait juste disparaître. Si ils rentraient en force, ils devaient l'attraper, ou c'etait mort. A l'inverse, si ils attendaient qu'elle sorte, ils prenaient le risque de ne jamais la voir tout court et de la perdre également d'ici a ce que le poison agisse.

    - Je peux essayer de trouver une fenetre par les toits, et de vous faire un signal. Je bloque une potentielle sortie derrière, et vous l'entrée ?

    Il la fixa, encore une fois. Sous la pression de l'adrenaline, il parvenait facilement a se maintenir a coté d'elle. Peut etre que si il avait était en danger permanent, il aurait eu le courage de lui faire un câlin....ou bien une petite tape sur l'épaule...ca aurait été déjà pas mal...
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 304
    crédits : 1481

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Jeu 8 Sep - 20:54
    - Parfait.

    Ils convinrent rapidement d'un signal et chaque s'attela à sa tâche. Rowena passa vers l'avant du bâtiment pour en examiner la porte et la devanture. L'endroit était vraiment miteux et moisi. Une des fenêtres au premier était grossièrement barré de planches de bois Tandis que sur les volets de l'autre - fermés - on devinait plusieurs couches de peinture vieillissante qui n'avaient pas été retirées avant d'appliquer les nouvelles couleurs délavées par la pluie.

    Au rez-de chaussée des petites fenêtres grillagées étaient closes par du parchemin huilé laissant à peine passer la lumière. Impossible de voir ce qui se passait à l'intérieur. Barrer la porte ne fut cependant pas bien difficile : elle déforma la poignée.

    Elle n'eut que le temps de refaire le tour pour rejoindre la ruelle que Shan lui envoyait le signal depuis une fenêtre du premier. Les prises sur la façade n'étant pas des plus fiables, elle lui envoya sa corde pour qu'il trouve pour l'accrocher et monta rapidement en rappel. Une fois à l'intérieur, ses yeux devenus entièrement noir dans l'obscurité, elle suivit l'elfe le long du couloir jusqu'à l'escalier qui donnait sur la salle du bas.

    - Ouais ! Et bah c'est pas mon problème. J'ai besoin des armes que tu me dois et maintenant. "
    cracha vertement une voix de femme particulièrement chaude et gouailleuse.

    La tension était palpable. En plus des trois humains qu'ils voyaient distinctement, plusieurs personnes semblaient également présentes dans leur angle mort... Et pas particulièrement jouasse.

    - ça va. Calme toi. " lança Scrub, les mains bien en évidence. " C'est pas quelques lames qui résoudront ton problème d'héritière.
    - La ferme ! Un paiement est un paiement.
    - Écoute... Je les ai pas. Alors on fait quoi ? Tu me trucides et t'es dans la merde ou tu me laisses t'aider à calmer tes mecs chelous ? On est dans les Sanguettes ici. Je suis sûr que je peux t'obtenir quelque chose qui te sera utile.


    Même s'il faisait de gros efforts pour paraitre calme, l'humain blêmissait peu à peu. La femme s'avança face à lui. C'était une naine aux cheveux d'un noir bleuté, comme l'avait dit les gars de l'armurerie. Dans son dos, un arc court était déjà bandé et à sa ceinture un carquois était remplis de plusieurs flèches marquées d'un trait jaune. Scrub continuait de parler, cherchant désespérément un moyen de sauver sa peau.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 151
    crédits : 1441

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Jeu 8 Sep - 21:52
    La tension globale était haute. L'intérieur de la pièce était suffocante, gorgée de la chaleur de la journée que les volets clos ne pouvaient laisser exfiltrer. Les cris fusaient. Les voix étaient fortes, assurés, maladroites, apeurées. Ça allait mal finir. Pour l'un comme pour l'autre. Mais Shan ne la laisserait pas, cette fois. Il resterait avec elle jusqu'au bout. Il n'hésita pas une seconde de plus en ayant aperçut la scène. Il y avait une dissension. Ils allaient en profiter. Il porta les doigts a ses lèvres, et poussa un sifflement strident.

    Galina sauta aussitôt sur place, en se retournant, comme prit de démence. Elle etait sur et certaine d'avoir entendu. Scrub, qui affichait toujours son air « cool », semblait de plus en plus inquiet, dans son regard. Galina était une chose a gérer, si en plus elle venait a croire qu'il avait ramené avec lui des gens en plus.

    Une flèche vola depuis la fenêtre au moment ou la Sirene pénétra la pièce en force. La flèche n’était pas ordinaire. La pointe était hérissé, dans le but de s'enfoncer bien plus solidement dans sa cible. Et sa tige était moins longue, mais plus large, plus lourde. Un genre de mini harpon. Le plus petit des deux compagnons de Scrub se fit littéralement empaler contre la table la plus proche, avant même d'avoir pu émettre un couinement.

    Du coté de la Sirene, il y avait donc Scrub et son autre partenaire. Entre eux, Galina, et du coté de Shan, les quelques hommes de mains qu'elle avait ramené. Ça allait etre tendu. Il allait devoir en sortir du combat le plus possible, le plus rapidement possible. Il n'avait plus de flèches, entre celle ci, et les deux utilisés a la forge. Il n'avait pas prit de carquois, après tout.

    Il laissa son arc sur le toit, qui n’était de toute façon qu'un arc de fortune de moyenne qualité fabriqué a la main dans la foret, et dégaina son sabre. C’était une belle lame forgé dans un matériaux peu commun, mais pas non plus extrêmement rare. N'importe quel professionnel avait les moyens d'obtenir ce genre d'outil à un moment ou a un autre.

    Il sauta dans la pièce en silence. Il avait quatre adversaires. Mais il ne comptait pas les affronter seul. Il espérait que Scrub battent en retraite, après avoir vu son acolyte se faire empaler, et que Rowena puisse approcher. Après tout, il n'avait aucune raison de mourir pour la naine, de ce qu'il venait d'entendre.

    Mais il se prépara comme si il était seul. Comme ça si elle avait un soucis, il n'aurait rien de perdu. Il balança son sabre de façon assez légère vers le premier adversaire. Pas de quoi soumettre un seul de ces gaillards par la force, mais il n’était vraiment pas du genre a compter sur la puissance, ce n’était pas son atout.

    En revanche, quand sa lame rencontra celle de son adversaire, il l'utilisa comme un appuie, et se projeta sur le coté, posa un pied contre le mur, en mi-extension, et écrasa le second en plein dans le visage d'un des trois autres trop abasourdit par la manœuvre pour bouger. Il s'écroula, le pied ayant frappé le menton avec précision, totalement dans les vapes. Et retomba du coté de la Sirene et de Galina.

    Galina qui avait battue en retraite vers le fond de l'auberge, avait son arc prêt a tiré. Droit vers Rowena, qu'elle avait reconnue. Son visage était traversé par une émotion facile a lire, mêlé de satisfaction, de crainte, et d'un brin de folie. Cette idiote était venue d'elle même ! Elle n'avait plus qu'a la capturer, comme prévue !

    La flèche parti droit vers la Sirene. Shan sentit son cœur faire un bond. Il ne savait absolument pas si elle allait esquiver ou pas, et son corps bougea avant son esprit. Il se jeta littéralement devant elle, encaissa la flèche au niveau de la poitrine, et s'écrasa sur une table et l'un des compagnons de la naine qui avait bougé.

    Mais il ne resta pas longtemps a terre. La flèche ne l'avait pas transpercé. Elle s’était heurté a lui, comme contre un mur, et était retombée au sol. Sa peau était assez solide pour prendre ça sans etre transpercé. Les flèches sans doute pas d'assez bonnes qualités. Il était fier, intérieurement. Qu'il l'ai sauvé ou non, il se sentit un peu moins coupable de ne pas avoir encaissé la première pour elle, la veille.

    - Finissons en, avec cette histoire.

    Il avait dit ça a voix basse, le souffle un peu plus court, a cause de la tension que son « sauvetage » avait provoqué sur son esprit.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 304
    crédits : 1481

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Jeu 8 Sep - 22:36
    La chaine de combat de Rowena était fine, mais particulièrement effrayante lorsqu'on ne la distinguait plus. Elle tournoyait dans les mais de la jeune femme, tenant les ennemis en respect en donnant l'impression qu'elle était douée d'une volonté propre quelque part entre celle d'un fouet et d'une lame... Jusqu'à ce qu'il soit finalement clair que les mains seules de la sirène ne suffisait pas à lui donner une telle agilité. Scrub prit ses jambes à son cou... Enfin il tenta de le faire, se précipitant vers la porte d'entrée pour ne rencontré qu'un mur de bois.

    Jusque là, tout allait bien. Mais elle ne pouvait pas à la fois maintenir son attention sur les combattants autour d'elle et la tireuse qui se préparait derrière le bar... Enfin si, elle avait bien vu l'arc... Oh oui, elle l'avait vu... Lorsqu'une violente douleur lui était montée à la tête. La chaine était tombée d'un coup et elle avait du rouler sur le côté pour éviter un coup. La façon dont elle s’était relevée était parfaitement prévisible... mais elle n'aurait pas  été capable de faire mieux même au meilleur de sa forme.

    C'était à ce moment précis qu'elle avait vu un dos passer devant elle. Avant de pouvoir décortiqué la scène, elle avait compris une chose : Shan'ael venait de prendre une flèche. Il s'effondra sur le côté, bois et vaincus amortissant sa chute.

    Non.

    Son coeur rata un battement. L'esprit clair, la gorge serrée et la rage au ventre, Rowena s'était tournée vers la naine qui encochait déjà son prochain tir. Dépossédée de sa magie, les tempes en feu, elle glissa derrière une table et la renversa dans la foulée, juste a temps pour sentir l'impact dans le bois. Elle n'avait qu'une poignée de secondes... Et Shan'ael apparut près d'elle. Elle ne posa aucune question.

    En quelques instants, Galina était épinglée au comptoir par deux bras qui la tenaient par le col et ses hommes inconscients. Rowena n'avait pas fait le moindre mort, faisant entièrement confiance à Shan'ael pour les mettre à terre si quelques uns avaient la folie de vouloir se relever. Malheureusement après un rapide examen, Galina n'avait pas l'air d'avoir le moindre flacon sur elle.

    - Où est l'antidote ?" demanda la mélodie glaciale de la voix de Rowena.
    - Je te....  

    Le genou de la sirène se releva violement pour atteindre l'archère en plein ventre lui coupant la respiration.

    - Où. Est. Il ?
    - Sans moi t'es morte. " sourit la naine, consciente que si elle échouait dans sa mission, elle ne serait pas tellement mieux lotie qu'entre les mains de celle qu'elle avait sous les yeux.

    La sirène ferma les yeux un instant, inspirant et expirant à fond. La naine tenta bien de remuer mais une seconde bourrade l'empêcha de faire quoi que ce soit d'utile. La main nue de la Limier l'attrapa à la gorge, sans serrer, mais les yeux asymétriques se plongèrent dans les siens, sans la moindre discrétion ni la moindre douceur. Pour mobiliser sa magie, la jeune femme devait réellement tirer sur son état et elle avait conscience que ça ne durerait pas. Alors elle ne perdrait pas de temps. Elle s'enfonça dans l'esprit de la naine comme on enfonce implacablement une dague chauffer à blanc dans les chairs d'un prisonnier. Galina se mis à tremblée, haletante, son visage transformé en une grimace de peur et de douleur.

    - Où est l'antidote ?

    Elle n'eut pas besoin de répondre. Rowena la lâcha et fit quelques pas en arrière, déséquilibré par le lien qui venait de s'interrompre. L'estomac de la naine se révulsa et son convenu se répandit sur le sol alors qu'elle serrait compulsivement ses bras autour d'elle retenant des sanglots hystériques très loin de ce qu'on imaginait d'une femme de sa trempe. La sirène, elle, faillit tomber, soudain bien plus pâle.

    - Elle a sa planque à deux pas d'ici, dans le presbytère d'un temple cultiste ouverts par des shoumeïens il y a quelques mois. Dans la première chambre à droite. L'armoire a un double fond... C'est un liquide jaune à l'odeur de poivre. " souffla-t-elle sur un ton saccadé. Puis elle expliqua scrupuleusement à Shan'ael comment se rendre là-bas, comme s'il allait s'y téléporter dans la seconde.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 151
    crédits : 1441

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Sam 10 Sep - 0:04
    Tout se passa très vite, ensuite. Il avait sentit soudainement Rowena plus faible, plus instable, mais n'osa pas dire quoi que ce soit, tant qu'elle manipulait la naine. Elle semblait plus dure, plus féroce. Mais elle avait aussi un petit coté qui semblait dire qu'elle aimait ce qu'elle faisait. Une sorte de sadisme profond qui surgissait dans ces moments la. Chacun avait ses penchants, ses cotés sombres.

    Il tint a distance les guerriers restant, qui en voyant l’état de leur boss, n'en menaient pas large. Aucun d'eux ne semblait assez l'aimer pour tenter une attaque potentiellement suicide et essayer de la sauver. Il n'y avait de toute manière pas tant que ça a sauver, vu la tête qu'elle eu au bout d'un moment. Shan resta de marbre, mais intérieurement, il fut légèrement inquiet du point jusqu’où la Sirène pouvait aller dans un esprit.

    En voyant la façon balbutiante de reculer que la Sirène eu, l'elfe se projeta aussitôt a ses cotés, lui laissant la possibilité de s'appuyer un peu sur lui. Derrière, deux des trois étaient déjà parti et le dernier tirait Scrub en dehors de la taverne.

    - Doucement, ne parlez pas aussi vite. Reprenez votre souffle. Buvez ce qu'il vous reste d'eau. C'est plus important que le garder en réserve.

    Il écouta la description qu'elle lui fit de l'endroit, d'une précision et d'un pragmatisme glaçant. Elle avait vraiment vue l'endroit. Il n’était pas spécialiste, mais il en savait assez pour savoir qu'obtenir une image aussi détaillé demander de trifouiller assez salement dans la tête de quelqu'un. Mais il avait aussi entendu parler qu'a force de fouiller la tête des autres, ont risquait de se perdre soit même.

    - Le poison doit commencer a faire effet. Allons y doucement. Je vais vous soutenir.

    Il l'aida tranquillement, et mine de rien, il avait beaucoup faire le calme, il était assez fatigué par les deux derniers jours, émotionnellement parlant, surtout. Il aurait voulu y voler, mais d'une part, il y avait un peu de marche, et surtout, hors de question de la laisser seule, en arrière, dans cet état.

    - On ne se connaît pas beaucoup, ma dame, mais sachez que je ne vais pas vous abandonner ici. Je vous ai promis de vous aider. Je n'oublierais pas. Je n'oublierais jamais.

    Il avait un peu tourné la tête vers elle, la regardant intensément, puis, en soufflant un peu a partir de la moitié du chemin, il la soutint de plus en plus, passant finalement une main dans son dos, sous son bras opposé, la laissant se coller contre lui, pour ne pas trop fatiguer. Si elle s'écroulait morte au milieu de la rue, tout ça n'aurait servit à rien.

    - On...on a tous des reves et des peurs.

    Il avait dit ça subitement, a voix haute, sans vraiment réfléchir. Ils étaient non loin de la destination maintenant. La fatigue, l'émotion intense, l’atmosphère, peut être. Il n'y avait pas réfléchit une seule seconde et pourtant il avait bel et bien parlé.

    - Et moi, c'est encore pire. Mes deux rêves sont mes plus grandes peurs.

    Ils croisèrent un groupe de fêtard rentrant visiblement d'une soirée arrosé qui les ignorèrent totalement. Il n’était pas étonné. Les gens avaient souvent tendance a ignorer les inconnus, dans la rue. C’était pour ça qu'il avait commencé a faire le contraire, à une époque, en prenant des contrats « gratuitement ». Peut etre simplement pour se donner bonne conscience....

    - Alors du coup, j'aime bien voir les gens réaliser les leurs. De loin. Observer. Sans être vu. Comme...en sécurité.

    Il tourna dans la petite ruelle qu'elle lui avait indiqué. Tout etait noir, une fois le virage effectué. Il sentait surtout la présence, au delà du contact physique, par la faible chaleur qu'elle dégageait.

    - Vous avez un rêve, vous ?

    De sa main passé dans son dos, il lui caressa fébrilement les cheveux, un court instant, les yeux braqués sur la route pour ne pas trébucher et les entraîner tout les deux au sol.

    - Quand je vous vois...vous semblez si pleine de vie...et si triste a la fois. Vous êtes...une femme qui m'émeut. Un jubilé d'émotion vivante. Vous semblez aimer la vie, mais en même temps, j'ai eu cette sensation...dans votre regard...d'une profonde tristesse. Je...je me trompe peut etre.

    Encore un effort, ils allaient bientôt arriver a destination. Pour dire vrai, il ne savait même pas si il la tirait encore inconsciente. Si lui même était réveillé ou non. Même en pleine nuit, l'été rendait l’atmosphère étouffante. Il faisait lourd.

    - Cette façon de plonger dans l'esprit de cette femme. Comme pour nager de plus en plus profondément, à la recherche d'un souffle que vous ne trouvez plus réellement en vous même. Je voudrais...enfin, une fois l'antidote prit...j’espère que vous trouverez ce que vous cherchez. Je le souhaite vraiment.

    Il s’arrêta. Ils étaient devant la porte recherchée. Ils étaient arrivés, et il eu la sensation d'un bulle qui s’estompe. Il avait trop parlé a son goût.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 304
    crédits : 1481

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Sam 10 Sep - 0:54
    Fatiguée mais tenant bon, elle s'était appuyée sur l'épaule de l'elfe pour faire le chemin. Ce que lui avait appris le dernier combat c'était que le poison ne réagissait pas tant à la dépense physique qu'à la dépense magique. Sa tête était particulièrement douloureuse et la poigne de Shan'ael l'aidait à luter contre le vertige, quelques images de son récent passage au temple tournant encore derrière ses paupières. L'odeur de poussière et de myrrhe...

    Et alors que pour une fois, elle aurait préféré qu'il reste aussi silencieux que d'ordinaire, voilà qu'il se mettait à parler. Au pire moment... De la pire façon.

    Des rêves... Des peurs...

    - Non... " Oui ? Pouvait-elle considérer la quête de sa propre survie comme un rêve ? Pas question. C'était un acte bien réel et elle en viendrait à bout quoi qu'il lui en coûte. Cette pensée lui redonna un sursaut d'énergie. Elle serra les dents et se redressa, allégeant de beaucoup la charge que devait supporter l'elfe. Il était hors de question qu'un simple poison ait sa peau !

    Et il continuait, sentencieux. Il la décrivait de façon bien trop juste. Il tapait là où même ses proches ne mettaient pas le doigt. Tristesse. Un masque vivace sur une âme en peine. Certains voyaient le masque de Banshee. Peu voyaient le masque que portait la Banshee... Et d'ailleurs ce n'était pas qu'un simple masque. Elle aimait sincèrement la vie et le danger aurait du l'enjoindre à en profiter encore plus qu'à l'ordinaire. Elle aimait l'adrénaline et ces moments de vie augmenté. Elle aimait sentir ce flot de concentration qui battait avec son sœur et rendait son esprit clair, dépourvu de toute autre pensée. La tristesse serait passagère. Une plaie en train de cicatrisée.

    Et voilà qu'il continuait d'un pas de plus... Et ce qu'il disait la révulsa.

    - Comment tu peux croire que je fais ça par plaisir ?! " gronda-t-elle en tentant de se redressé, mais obligée de garder un bras fermement enroulé autour des épaules de Shan'ael pour éviter de tomber à cause du vertige. " Ce qui s'est passé là-bas est abjecte. La magie ne devrait jamais servir à quelque chose d'aussi laid. Mais parfois c'est nécessaire. Tu aurais préféré qu'on ne trouve pas l'endroit ? Je ne suis pas une demoiselle en détresse ni une âme en perdition qui cherche à vampiriser les autres de ce qui les constitue.

    Elle ne l'avait même pas laissé finir ni abordé le fait qu'il lui souhaitait de trouver ce qu'elle cherchait. Oh oui, il avait trop parlé... Et avec la même franchise qu'il avait toujours eu jusque là, ce qui la révoltait d'autant plus. Qu'il puisse penser ça d'elle... Que ce soit ça qui ressortait de ses actes et de sa façon d'être...

    - C'est ignoble et insultant.

    Elle claudiqua seule de quelques pas pour s'appuyer contre le mur du temple. La porte du presbytère était juste à sa gauche. Elle avait déjà décrit l'intérieur avec beaucoup de détails.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum