DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Luviel !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mer 31 Aoû - 22:33
    Les tuiles se dérobaient sous ses pieds... Ou ses pieds se dérobaient sur les tuiles ? Pourtant, elle ne tomba pas. Accrochée à l'épaule de Shan'ael, elle se laissa guidé à travers le toit.

    - Je te... " Mais ce n'était pas une si bonne idée de parler. Elle failli manqué son pas et se concentra sur la mobilité restreinte de son corps. Elle détestait se sentir aussi faible, mais elle n'avait pas le choix pour l'heure et mieux valait rester concentré... enfin aussi concentré que le lui permettaient ces vertiges.

    En bas, dans la rue, plusieurs personnes s'étaient arrêtées. Une petite fille les pointaient du doigt et un jeune homme avait poussé une exclamation retentissante. Des saltimbanques ? Des voleur ? Un accident ? Heureusement, le bras ensanglanté de la jeune femme était tourné vers le côté opposé et c'était Shan qui parait à sa chute, côté rue. Heureusement ou malheureusement, la scène n'était pas très clair vue d'en bas. Un homme habillé de façon étrange tenant à bras le corps quelqu'un qu'ils voyaient à peine. Le tout sur le toit d'une maison particulière d'un quartier riche et en journée... On allait pas se précipiter ou crier à la garde... mais tout de même, c'était étrange.

    Elle s'assit sur le bord du toit, et se laissa de nouveau glisser, prenant appui sur la caisse la plus haute... Qui plia sous son poids. Incapable de reprendre son équilibre seule , la sirène s'étala sur le monceau de caisses et se retrouva finalement au sol au milieu des débris dans une cacophonie et un chaos total. On avait du les entendre depuis l'intérieur du bâtiment, et la rue n'en parlons pas... Mais la jeune femme était indemne. En tout cas, elle n'était pas plus blessée par sa chute qu'elle ne l'était déjà. Sa longue jupe maculée de boue, elle se redressa et se traina jusqu'au mur pour chercher Shan'ael des yeux. Etait-il descendu ?

    Soudain, le jeune homme qui s'était exclamé apparut dans l'embouchure de la ruelle. Il s'agissait d'un nain à la courte barbe blonde et à la moustache joliment cirée en guidon. Si sa pilosité donnait l'impression d'un homme fait, ses yeux étaient encore bien jeunes.

    - Madame ! Monsieur ! Vous allez bien ? Vous... Vous êtes blessée. " constata-t-il en blêmissant.

    Juste derrière lui, un autre homme s'approcha. Un humain aux vêtements pratiques et au chapeau à la mode.

    - Diantre. Quelle acrobatie. Vous avez besoin d'aide ?


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 153
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Jeu 1 Sep - 0:25
    Il l'aida à avancer tant bien que mal sur les tuiles, le bras crispé. Elle n’était pas légère, et se reposait de plus en plus sur lui pour ne pas tomber. Il avait beau être plutôt athlétique, ce n’était quand même pas rien. Pas étonnant qu'elle ai fait aussi peur à la fée. Une telle carrure au top de sa forme pouvait inquiéter dans un combat. Elle avait du poids a mettre dans ses attaques.

    Ils arrivèrent finalement au bord, au niveau de la ruelle adjacente. Il n'y avait personne en bas, pour l'instant, mais il avait bien entendu les cris dans la rue principale devant le bâtiment. Il l'aida à s'asseoir, et le temps qu'elle commence sa descente, il fit machine arrière, retournant avec rapidité jusqu'à la fenêtre, puis dans la pièce avec souplesse. La porte n'avait pas bougé. Il tira une caisse pour bloquer le passage vers l'extérieur, tout pour gagner du temps. Il observait Rowena du coin de l’œil amorcer sa descente, et retourna dans sa direction quand elle se laissa tomber.

    - Merde !

    Il ne prit pas vraiment en compte le fait qu'il venait de penser à une injure, chose encore rare chez lui. Il détestait ce genre de terme. Mais la, même lui qui était plutôt du genre a penser aux choses les plus inutiles aux pires moments laissa filer. Car Rowena était tombée lourdement dans la rue. Il s'en voulu de l'avoir laissée faire, mais en même temps, il n'aurait pas servit a grand chose pour la descente, n'ayant pas la force de la porter sur un mouvement pareil.

    En arrivant au bord, il aperçut du coin de l’œil un homme, puis un deuxième, pénétrer la rue. Les deux avaient l’air plutôt neutre, habillés assez richement, ce qui était logique pour ce quartier. Mais après la scène du jardin, et encore plus a cause de sa personnalité, il n’était pas prêt une seule seconde à faire confiance à qui que ce soit.

    Avant même que le deuxième ai achevé d'approcher, Shan sauta depuis la caisse qu'il avait atteinte, juste entre Rowena et les deux nouveaux arrivant. Il avait l'une de ses dagues à la main, et avait clairement une présence, dorénavant. Il n’était plus invisible comme habituellement. Le stresse et la fatigue émotionnelle et physique prenant le dessus. D'ailleurs, il s'étonna même d’être aussi fatigué après seulement quelques minutes d'affrontement et de fuite.

    - Reculez. Tous les deux. Vite. Si vous faite un pas de plus, j'attaquerais pour tuer.

    Il les fixa d'un air sauvage, bien éloigné de ce qu'on pouvait trouver dans les rues de la ville, surtout dans ce coin précis assez bourgeois. Il sortait vraiment tout droit de la foret, la sauvagerie avec. Il recula lentement vers Rowena, sans jamais perdre les deux hommes des yeux, la dague toujours bien en évidence.

    - Ma....Rowena, ca va ? Vous pouvez encore marcher ? Vous avez fait le plus difficile !

    Il lui offrit son bras pour l'aider à se stabiliser, tout en sachant pertinemment qu'une fois qu'elle se tiendrait a lui, il perdrait cinquante pour-cent de ses possibilités de contrer une attaque. Mais si il ne l'aidait pas, il n'allait jamais bouger de la rue.

    - Sortez de la rue doucement, s'il vous plaît. Nous allons juste partir.

    Il fallait qu'il fasse attention. Il savait que Rowena avait des liens avec l’état au vu de sa profession. Mais il n'avait aucune idée de jusqu'à quel point elle était connue par ici. Si il utilisait la force et qu'ils se retrouvaient avec tout les gardes des alentours sur le dos, la situation allait dégénérer. Il tourna un œil rapidement et la regarda, et sentit une bouffée de chaleur dans son ventre. Il comprenait pourquoi il était si fatigué. C’était probablement parce qu'il n'avait jamais eu autant envie de protéger quelqu'un de toute sa vie.

    - Allons y, doucement, Rowena. Un pas après l'autre.

    Il essayait de se montrer rassurant, mais il etait véritablement en sueur, maintenant. Seuls ses yeux semblaient plus perçants que jamais, concentré a l'excés.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Jeu 1 Sep - 0:54
    Ma Rowena ? Tien... C'était nouveau ça.

    - ça va... Je crois que ça va... "

    Regardant les deux hommes par en-dessous, elle n'avait pas eu le temps de trouver quoi leur dire. Ses options étaient aussi limitées que son esprit confus. Elle n'avait rien dit contre la dague ou la menace. Elle n'avait rien de mieux à proposer.  Ma Rowena... Vraiment... Elle trouvait ce sobriquet assez drôle... Et se rendant compte de la situation, elle se demanda si elle n'était pas en train de délirer.

    Se remettre debout fut une gageur. Le mur tanguait plus fort qu'un bateau dans la tempête et même en collant son front contre la pierre, elle ne parvenait pas à chasser cette impression. Elle avait trouvé l'épaule de Shan à tâtons, mais n'avait pas encore lâcher son solide pilier de pierre. S'efforçant de respirer calmement pour ne pas aggraver son état.

    Le jeune nain avait ouvert des yeux exorbités face au couteau... Puis face au visage craquelé de la jeune femme lorsqu'elle s'était tournée pour s'appuyer contre le mure.

    - La peste... murmura-t-il, perdant toute couleur.

    Il se couvrit la bouche d'une main, si pâle qu'il semblait prêt à vomir, et s'enfuit à toutes jambes. L'humain, en revanche, une fois le jeune parti, rajusta son chapeau sans paraitre le moins du monde impressionné.

    - Bien... Merci de vous être débarrasser de lui, nous pouvons parler en toute tranquillité. " commença l'homme en grattant sa barbiche soignée dans laquelle se mêlait le brun et le roux. " Je suis navré que vous ayez été pris à parti, monsieur. Elle était sensé être seule. Nous n'avons rien contre vous et vous pouvez partir en toute sécurité. " Sans avancé, il dévoila ostensiblement ses mains. " Et ne vous en faites pas pour elle. Je vais l'emmener dans un endroit où elle recevra l'antidote. Si vous vous entêté, bien sûr, dans le meilleur des cas, vous mourrez. Dans le pire, ce sera elle. La mixture qu'elle a reçue est assez... virulente.
    - Shan... " souffla la voix poussive toute proche de l'oreille du guerrier sans qu'elle n'arrive à aller plus loin, serrant les paupières sous un brusque haut le cœur.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 153
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Jeu 1 Sep - 1:40
    Le nain se stoppa net en voyant d'abord la longue lame aiguisé, puis, encore plus, en apercevant le visage de la jeune femme. Lui ne devait pas la connaître, visiblement, et il songea que son masque habituel devait faire effet. Il bredouilla quelque chose a propos de la peste, sans que l'elfe n'en tienne vraiment rigueur, tout ses sens tournés vers sa mission de protection actuelle. Aurait elle fait la même chose, si c’était lui qui avait prit la flèche ? Difficile à dire, mais il s'en moquait éperdument, à cet instant. Au pire, si elle lui avait tourné le dos, il serait retourné dans sa solitude. Il avait l'habitude.

    Mais la en l’occurrence, face au deuxième homme, elle s'accrocha a lui. A moitié dans un premier temps, mais assez pour que les toutes dernières traces de doute s'évapore, si il y en avait encore eu. L'humain prit alors la parole, d'une voix bien trop calme pour la situation. L'elfe réalisa aussitôt qu'il avait vu juste. Il faisait parti des assaillants. Il fit un pas de coté, comme pour protéger encore plus Rowena avec son propre corps. Pas sur que ce soit vraiment une action efficace.

    Il parla longuement, s'excusant auprès de lui, évoquant le but de son apparition ici. Qu'il n'avait rien contre lui, qu'il pouvait partir et qu'ils allaient s'occuper de la Sirene, lui donner un antidote. Qu'ils allaient le tuer, autrement et...

    Shan leva la tête, l'observa d'un air interdit, puis tourna son regard vers Rowena qui avait murmuré. Il avait l'impression de n'avoir rien entendu. Tout ses sens n'existaient plus que pour trouver la meilleure façon de la tirer de la. Comme un animal se dressant entre un membre de sa meute et un danger. Il ne su dire ce qu'elle voulait lui souligner a travers la façon dont elle avait dit son nom. « Laisse moi la, ne te met pas en danger ? » ou plutôt « s'il te plaît ne m'abandonne pas ici ? », dans tout les cas, il n'allait clairement pas la laisser seule.

    Mais ce qu'il avait dit n’était pas dénué de sens. Ils avaient l'antidote. Si il disait vrai, il n’était mémé pas certain qu'un médecin ai de quoi endiguer le poison. Mais il n’était pas assez bête pour simplement la laisser entre les mains de cet homme. Vu dans l’état ou elle était, elle ne pourrait pas être transporté bien loin. Ils devaient avoir l'antidote sur eux. Lui, peut être ? Mais si ce n’était pas le cas, les autres allaient simplement disparaître.

    Et chaque seconde ou il réfléchissait, c’était une seconde perdu. Il aurait pu accepter et les suivre discrètement, mais une fois les mains sur elle, il suffisait de poser une lame sous sa gorge pour que ce soit fini pour lui. Il ne pourrait pas mettre sa vie en jeu. Non. Il n'avait pas d'autres choix.

    - Je suis désolé, Rowena.

    Il la repoussa doucement, juste au niveau de l'arriere des caisses, pour qu'elle s'écarte de lui tout en s'appuyant dessus. Oui, c’était la seule solution. Il fit un pas sur le coté, s'éloignant de la Sirene, et fronça les sourcils, en regardant l'homme plus fixement, comme pour prendre la mesure de sa présence. Il ne payait pas de mine et il était sur de pouvoir le battre, en un contre un. Mais c’était trop compliqué, avec Rowena ainsi. Trop dangereux, pour elle, comme pour lui.

    - J’espère que vous la soignerez.

    Il se retourna a nouveau, et lança un regard difficile a décrypter à la jeune femme. Toujours aussi vert, et qui n'avait rien perdu d'une quelconque motivation. Il commença a marcher, son imposante présence, qu'il avait eu juste avant, totalement disparue. Il se dirigea vers l'homme, passage obligatoire pour sortir de la rue, le visage fermé.

    Toute les étapes de son plan, assez précaire, était en place. Il avait diminué la distance entre lui et l'homme. Aucun ennemi ne pouvait venir de derrière, la rue étant en cul de sac et le passage par lequel ils étaient arrivés, il l'avait bloqué au préalable. Si il y avait des assaillants, ils ne pouvaient être que par devant. C’était pour ça qu'il avait poussé Rowena derrière les caisses. Elle serait protégé en cas de nouveau projectile.

    Il n'y avait aucune chance qu'ils le laissent partir en vie, et a partir du moment ou ils avaient dit un mensonge, il ne pouvait plus croire qu'ils allaient lui donner l'antidote. Et si ils le faisaient, c’était probablement pour la tuer plus tard, après avoir obtenu quelque chose. Il y avait des une chance que l'antidote soit sur lui. Une autre chose que les très bons mages soigneurs de la ville soit capable de la sauver.

    Mais sa meilleure possibilité, était de le prendre en otage. Même si il n'avait pas l'antidote, il devait avoir une idée de produit injecté a Rowena, et pourrait aider a gagner du temps quand a la création d 'un nouveau remède. Si il était le chef du petit groupe d'assaut, peut être même que les autres hésiteraient a continuer l'attaque, au risque de le perdre.

    Il allait passer a l'attaque en deux étapes. Une première frappe au niveau du tendon, l'incapacitant de 80% de ses mouvements rien que par la section de ce petit endroit, puis un deuxième assaut sur son flanc, d'un mouvement du bas vers le haut, pour planter sa dague juste entre ses cotes et son diaphragme. Endroit très douloureux, mais pas mortel tant qu'on ne retirait pas la lame.

    Un pas, deux pas de plus. Et comme un félin, il passa a l'assaut.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Jeu 1 Sep - 13:25
    Il... partait ?

    Et merde... bon... C'était mieux pour lui, mais même dans les brumes de son esprit empoisonné, elle sentit sa gorge se serrer. Elle était mal. Très mal. Elle avait fait l'erreur de se croire en présence d'un frère d'arme. Sa loyauté la perdrait un jour. Et maintenant ? Elle avait connu pire, mais elle n'était pas pressée de l'expérimenter à nouveau... Au contraire. Une vague de sueur froide lui remonta dans le dos.

    Bon... Si elle arrivait dans la rue bondée ça serait gagné. Elle pouvait tenter. Courir c'était faisable...

    ... Ou pas.

    Elle tenta de se remettre sur pied mais ses jambes tremblaient méchamment. Rien que tenir debout face à l'humain qui approchait sans plus se soucier de l'étranger qui passait près de lui était difficile.

    - Nous n'y manquerons pas, monsieur. Elle nous ait trop précieuse.

    L'humain esquissa un sourire poli. Elle carra la mâchoire et se redressa péniblement, la tête droite... Et le chaos s'abattit sur la ruelle. L'homme cria de douleur en tombant à genou avant qu'une lame se se plante dans son flanc avec un bruit mat. Une violente bourrasque repoussa d'un coup Shan'ael et les caisses roulèrent dans la ruelle. Par miracle, Rowena était restée debout, appuyée de tout son poids contre le mur. L'élémentaliste, lui, tenta de se lever et s'effondra à nouveau dans un hoquet de douleur, cherchant désespérément à se trainer vers la lumière alors qu'un attroupement se formait déjà au niveau de l'embouchure de passage, les badauds attirés par le cri de douleur.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 153
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Jeu 1 Sep - 13:48
    Il avait réussit. Il avait sentit la lame trancher net le tendon, puis s'enfoncer douloureusement Exactement la ou il avait visé. Une bonne chose qu'il ai été précis. Il se prit cependant la vague en pleine face, décollant du sol pour dépasser Rowena vers le fond de la rue, s'écrasant durement sur le sol. Une caisse lui tomba dessus et il lâcha un petit grognement de douleur, avant de rouler sur le dos pour reprendre ses esprits.

    Il cligna des yeux. Rowena. L'homme, utilisant visiblement de la magie de l'air. Le poison. Il serra les dents et se redressa lourdement. Il n'avait pas le temps de se plaindre ! Il devait s'assurer que l'homme ne retire pas la lame. Si il mourrait, c’était foutu. Il effectua deux pas fragile dans la direction de l'attroupement et de l'homme allongé qui râlait de douleur.

    - Je vous déconseille de trop bouger. Si je ne me trompe pas, la lame se trouve juste a l'embouchure de votre diaphragme. Si vous la retirez, vous allez arracher tout sur son passage et si vous gigotez trop, vous allez vous percer un organe.


    Il se stoppa juste a coté de Rowena, qui s’était maintenu debout, gardant un bras levé devant son visage, les genoux campés dans le sol pour éviter de s'envoler a nouveau. Du coin de l’œil, il jeta un regard vers la Sirène et lui fit un tout petit sourire un peu timide, comme pour s'excuser. Il continua à avancer jusqu'à l'homme et reprit la parole a voix basse.

    - Dans le meilleur des cas, vous me donnez l'antidote ou des informations sur sa composition, et je retire la lame de façon a ce qu'elle ne vous tue pas, puis vos camarades peuvent vous récupérer pour vous sauver la vie.

    Il reprit son souffle, totalement a l’affût d'un quelconque projectile ou d'une nouvelle attaque du blessé.

    - Dans le pire des cas, vous...comment avez vous dit déjà...vous vous entêté, vous ne dites rien, je retire la lame rapidement et vous mourrez.

    Il s'approcha doucement, en fléchissant les genoux, prêt a se tenir en cas de nouvelle bourrasque.

    - Soyez sérieux pour cette fois, restons en la.

    Il essayait de paraître calme et tempéré, mais il avait de moins en moins de marge de manœuvre. Et plus question de jouer la carte du désintérêt, maintenant.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Jeu 1 Sep - 17:14
    Au sol, au bord de l'hyper ventilation, l'humain avait réussit à se retourner, mais pas sans rendre le contenu de son dernier repas tant la douleur était intense. Les yeux exorbités, il regardait son bourreau revenir vers lui, tentant maladroitement de se trainer en arrière alors que son sang rougissait le pavé sale de cette ruelle de service.

    - Aidez-moi ! " supplia-t-il en s'arquant vers les quelques personnes déjà à l'entré de la rue, blêmes de stupeur et d'horreur face au crime qu'ils avaient sous les yeux. " Appelez la garde !!! "

    Un étranger avait visiblement poignarder deux républicains. La femme était prostrée contre le mur, seul la moitié saine de son visage visible de la rue. Elle semblait sonnée, tremblante de peur. Et l'homme se vidait de son sang sur le sol. Plusieurs personnes étaient sidérées, ne sachant quoi faire, pendant qu'un vieux grigou venait de partir en courant pour chercher le premier garde qu'il trouverait. Une mère de famille - ou une gouvernante ? - avait saisit ses enfants et les avait trainés loin du spectacle barbare en courant, commençant à égayer la rue d'un vent d'inquiétude diffuse.

    Face au visage sûr de Shan'ael, l'homme frémit. Il aurait encore put tenter de se défendre, mais ce qu'il disait sur le couteau... Il n'avait pas l'air du genre à plaisanter. Pourquoi personne n'était au courant pour lui ? Qui était-il ? Pourquoi protégeait-il la jeune Ironsoul ainsi ? Pour rien !

    - Je n'ai pas l'antidote. Je l'ai pas, je vous le jure !  " articula-t-il très vite, avec le ton du désespoir le plus pur. " Je suis un simple soldat ! Il y a que le chef qui l'a. Je ne sais rien de sa composition. Je vous le jure ! Je vous le jure ! " Terrifié en voyant la main du chasseur bien trop près de lui, il ajouta encore plus précipitamment " Galina ! Elle fait parti du syndicat ! Elle m'a embauché avec quelques autres. C'est elle qui a le poison, je vous jure... Je vous jure. "


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 153
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Jeu 1 Sep - 19:34
    Shan revint, toujours lentement, en levant brièvement la tête vers l'attroupement, et les premiers cris de stupeur et de terreur. Ce n’était que des civils. Des idiots. Ils ne comprenaient rien et seraient probablement une gêne dans tout les cas. C’était une perte de temps, aussi il reporta son attention sur l'homme qui n’était pas si loin de la mort. Il devait faire attention, l'elfe n'avait vraiment pas le cœur à être magnanime, après la demi-heure qui venait de s'écouler.

    Il supplia, essaya de se défendre. Shan s'attendait presque a ce qu'il lui dise que ce n’était pas sa faute. Il n'avait pas besoin de le torturer. Vu la terreur dans ses yeux, la peur de la mort qui s'installe, il disait probablement la vérité. Torturer juste pour se passer les nerfs n'auraient rien apportés et le temps tournait toujours, encore plus maintenant que les gardes allaient être alertés.

    - Un simple soldat...

    C’était mauvais signe. Ça voulait dire que potentiellement ceux qui allaient arrivés n'etaient pas des alliés. Mais il y avait tellement de civils maintenant. Il s'accroupit juste devant le visage de l'humain et le prit par les cheveux, lui relevant la tête froidement en le fixant, et parla d'une voix froide, qu'il força pour être assez grave, mais qui paraissait très naturelle à l'oreille.

    - Tu es sur ? Tu sembles en savoir beaucoup.

    Un dernier coup de pression, mais pas pour la même raison. Ils n'avaient visiblement aucune idée de sa présence avec Rowena, ce qui était logique vu qu'il ne l'avait rencontré que trois jours plus tôt. Mais ça voulait dire aussi que dans la foret, ou encore a leur arrivée, ils n’étaient pas forcément la a ce moment. Il tiqua intérieurement a la mention du nom. Pour lui, ça ne lui parlait pas, mais ce serait certainement quelque chose de compréhensible pour Rowena. Il le fixa en lui maintenant la tete dans une position peu agréable et eu une idée.

    - Vous croyez que je suis la par hasard, mais c'est faux. Et il n'y a pas que moi. Nous sommes tous la, dans l'ombre. Protégeant dame Rowena de nos vies. Vous ne l'aurez jamais.

    Avec un peu de chance, ca atteindrait des oreilles avant qu'il ne passe l'arme à gauche.

    - La prochaine fois nous serons deux. La fois d’après dix. Ne vous la mettez pas a dos. Car a la fin, ce sera vous qui le regretterez amèrement. Toi, ton chef, ce syndicat ou je ne sais qui. Ne la sous-estimez pas.

    Peu importe a quel point c’était un mensonge ou non, le fait que quelqu'un sorte de nulle part pour l'aider servirait a les faire réfléchir a deux fois avant le prochain assaut. Dorénavant, ils auraient plus de crainte a essayer de rééditer un kidnapping. Il lui relâcha la tête sans douceur, le laissant se cogner sur les pavés, et retira d'un coup sec la lame. Proprement, n’abîmant aucun organe. Mais la plaie commença aussitôt a dégouliner de sang chaud.

    - Je te conseil de trouver quelqu'un pour t'aider avec ça durant les dix prochaines minutes. Sinon tu vas perdre conscience et te vider de ton sang. Adieu mon ami. J’espère pour toi et tes amis que vous ne me recroiserez pas.

    Il se redressa. Les gardes ne devaient plus être loin. Il trottina et en quelques enjambés, il fut aux cotés de la jeune femme, en espérant qu'elle n'avait pas perdue conscience. Elle s’était maintenue debout lors de la rafale, fortifiant encore son image de guerrière invraisemblablement forte et surtout déterminée mentalement, aux yeux de l'elfe. Dans son état, c’était un vrai exploit.

    - Ma...

    Il tressaillit encore. Et se maudit d’être aussi idiot. D'hésiter sur sa façon de lui parler en de telle circonstance.

    - ...Rowena. Désolé d'avoir quitté votre flanc durant un instant. Je n'ai pas d'antidote malheureusement. Et si j'ai une piste, il faut commencer par ralentir la progression et soigner l’hémorragie.

    Il avait hésité a carrément s'éloigner de la rue, supprimer les assaillants sur les toits et suivre ceux emmenant la Sirene. Mais une fois qu'ils auraient eu la possibilité de lui mettre une lame sous le cou, il n'aurait plus aucune chance d'intervenir sans la blesser. Il serra les dents pour la porter du mieux possible, la laissant a peine appuyer sur ses jambes, supportant le gros de son poids.

    - Je ne sais pas si nous pouvons faire confiance à la garde. Nous devons trouver quelqu'un, dans tout les cas, maintenant. Votre académie, dont vous m'avez parlé, est elle loin ? Il y aura peut etre quelqu'un la bas pour vous stabiliser. Ou plus proche, meme. J'ai besoin de vous, de votre concentration, encore un effort.

    Si il devait s'orienter lui meme dans cette grande ville, et demander a chaque passant son chemin, avec Rowena dans cet etat, ils n'y arriveraient jamais a temps.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Jeu 1 Sep - 20:23
    Soixante-quatre... Soixante-cinq... Rowena comptait les secondes, s'y accrochant désespérément pour ne pas flancher... Et savoir s'il avaient encore du temps avant l'arrivée moyenne des officiers républicains dans ce quartier.

    Shan'ael parlait à leur agresseur et elle ne comprenait pas bien ce qu'il lui disait. Par contre, elle voyait sans mal les faces floues et apeurées des civiles. ça allait dégénérer. Elle devait trouver un moyen... Les oreilles sifflantes, elle tenta de regarder de droite et de gauche. Un autre accès. Quelque chose dans ce cul de sac... Là, il y avait une porte. Surement verrouillée mais ce n'était pas grave. Elle faisait confiance à Shan'ael pour ça. Elle n'avait pas d'autre choix après tout.

    Une idée, une seule idée lui vint et elle n'avait pas le loisir de réfléchir plus loin. Quand Shan'ael recula, gardant en joue les civiles terrifiés au cas ou certains voudraient jouer au héros, pour l'attraper sous l'épaule et la soutenir, elle sut qu'elle n'aurait pas deux fois cette occasion. Avec un grondement de douleur, elle leva les deux bras et les caisses décolèrent du sol pour se poser approximativement entre eux et la rue, les enfermant entre trois mur et un monceau de bois.

    A bout de souffle, elle désigna la porte.

    - Rangez votre arme et... " elle déglutit. " Si... montrez ça. " Son bras sein tâtonna sur le sac de cuir qu'elle avait au côté. Une épaisse fibule d'acier particulièrement travaillée d'une façon qui suggérait l'usage de la magie du méta était épinglée sur le rabats et représentait une armoirie complexe. Elle la détacha et la remis dans les mais du guerrier. " Une calèche... Magic c'est... Trop... trop loin. Archimage Fairbank..."

    Ses yeux papillonnaient de plus en plus fortement. Elle n'en avait plus que pour quelques minutes avant de perdre connaissance, elle le savait très bien.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 153
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Jeu 1 Sep - 21:24
    Elle ne se rendit sans doute pas compte de grand chose ensuite, puis l'obscurité total. Une étrange sensation d'immobilisme, comme si même dans son sommeil, elle se rendait compte de ne pas pouvoir bouger. C’était plus une sensation désagréable, gênante, que vraiment douloureuse. Très vite, elle ne s'en rendit même plus compte. Juste un enchaînement de teinte de couleur, du plus sombre au plus clair, comme lorsque l'on regardait quelque chose de lumineux, les paupières closes.

    Et soudainement, tout s'anima. D'abord une petite brise sur sa joue, puis quelques très faibles rayons lumineux venant lui caresser le visage. En émergeant doucement, elle pu sentir un léger mal de tête, mais son dernier souvenir étant l'affreuse sensation causé par la douleur et le poison, c’était comme renaître dans un nouveau corps.

    En ouvrant les yeux, elle se découvrit allongée dans un grand lit, recouverte de drap et couverture probablement excessivement cher, mais pas forcément choquant pour quiconque fréquentait les personnes aisés. La pièce était assez sobre, mais chaque meuble, chaque rideau, était richement décoré, renforçant l'aspect riche de la pièce. Il faisait un peu sombre, les rideaux étaient tirés, mais les lueurs, qu'elle pouvait déterminer comme étant les premières lueurs de l'aube, commençaient à percer a l'extérieur.

    D'abord un peu hagard, aussi bien par son corps tout endoloris que par la mémoire des sensations de la veille, il fallut un peu de temps pour qu'elle se rende compte qu'elle n’était pas totalement seule dans la pièce. Shan était assit dans un fauteuil confortable, juste en face du lit, endormit a point fermé. Au pied du lit, elle pouvait discerner le dessus de la tête de Zim qui les avait rejoins, visiblement.

    - Doucement, mademoiselle. Votre corps est encore en pleine bataille.

    Juste à sa droite, assit dans un autre fauteuil bien trop grand pour lui, un gobelin d'un certain age qu'elle reconnu facilement comme étant l'Archimage Fairbank. Mais il avait blanchit depuis la dernière fois qu'elle l'avait vu, marque de la vieillesse du petit être qui devait avoir une bonne soixantaine d'années, age déjà respectable pour sa race. Le regard posé sur elle était un poil malicieux, comme observant le résultat d'une expérience.

    - La blessure physique était une chose, mais je n'ai rien pu faire d'autre que de contenir le poison. Vous pouvez être sereine pour quelque temps, mais il faudra forcément un antidote, à un moment ou a un autre. Et vous avez aussi perdu pas mal de sang.

    En s'observant elle même de plus prêt, elle pu sentir, malgré le soin magique, une grande raideur au niveau de son épaule. Elle ne portait plus ses vêtements de la veille. On l'avait visiblement changé, lui enfilant des sous-vêtements neutre un poil petit pour son gabarit, ainsi qu'une espèce de robe de chambre assez large au niveau des épaules et des hanches pour qu'elle soit à l'aise. Un bandage enroulait son épaule, mais la blessure était déjà à un stade de cicatrisation avancée grâce au soin magique.

    - Je suppose que vous avez beaucoup de questions, mais commencez par boire et manger. C'est important.

    Il fit sonner une petite cloche et une grande femme hybride a la peau bleue, vêtue comme une femme de chambre, pénétra silencieusement dans la pièce. Shan ne bougea pas d'un poil. Elle portait un plateau avec une carafe d'eau, un verre de lait, quelques fruits tranchés, un peu de viande séché, des tartines avec différents accompagnement potentiels, du beurre, des confitures diverses.

    - Mangez a votre faim, et forcez vous un peu.

    Ce fut déposer juste sur une petite tablette à sa droite, tout à porté de mains. L'hybride sortit aussitôt de la pièce, les laissant tout les trois. Ou plutôt tout les quatre, avec Zim. Le gobelin continuait de l'observer d'un air curieux, comme si il s'attendait a ce qu'elle se mette a cracher du sang, ou a vomir partout, ou s'évanouir. Il attendait clairement un effet secondaire. Mais il avait comprit durant le soin d'urgence qu'elle était doté d'une constitution solide, consolider par un sacré mental. C’était ce que l'elfe lui avait dit, de toute façon.

    - Je peux remettre le contexte. Je ne suis pas au courant de grand chose d'autre que ce qui est arrivée une fois que vous avez débarquée devant chez moi. Vous êtes arrivée en calèche hier soir un peu avant le couché du soleil. A cette époque c'est assez tard le soir...

    Ses yeux suivaient chacun de ses mouvements, plus comme un scientifique devant un cobaye que comme un soigneur.

    - Visiblement, il vous à porté, ou plutôt traînée comme il pouvait, sur une bonne partie du trajet jusqu'ici. Il a eu du mal a trouver une calèche. Il a eu la main un peu lourde, de ce que j'ai compris, pour en convaincre une. Et votre sceau à fait le reste.

    Lui même avait une tasse de thé fumante dans les mains. Il ne lui en avait pas offert, car sans savoir quel poison avait été donné, n'importe quelle décoction a base de plante pouvait provoquer une mauvaise réaction. Il prit une petite gorgée.

    - Il a fait de même avec moi. J'ai bien cru que j'allais devoir me défendre, quand je l'ai vu arrivé couvert de sang avec sa dague à la main. Je me souviens de ce sceau, cependant. D'une façon un peu...lointaine. Peu importe. Je suis un professionnel. Je n'allais pas abandonner une blessée comme vous.

    Il eu un petit ricannement involontaire. Il était assez intrigué de voir la réaction que pouvait avoir un potentiel nouveau poison vis à vis de ses techniques de soin. Ca avait pesé dans la balance.

    - Le traitement a durée cinq bonnes heures. Le poison est redoutable. L'elfe n'a quitté votre chevet qu'un bref moment pour aller récupérer quelques affaires. Il a eu du mal au début, a me faire confiance. Mais comme je suis professeur, il n'a pas eu le choix.

    L'elfe avait désormais son arc et son sabre, avec lui. Et Zim.

    - Autrement, il est resté dans le fauteuil ou je suis jusqu'à il y a peu. Je lui ai dis de se reposer mais il n'a pas voulu partir. Il a prit ce fauteuil pendant que je vous examinez. Si vous avez des questions, je me ferais une joie de vous y répondre. Dans la mesure de mes connaissances, jeune fille.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Jeu 1 Sep - 22:47
    Le silence et là... douceur ? Lorsque les yeux de Rowena s'ouvrirent sur la chambre plongée dans la pénombre, elle mit quelques instant avant de passer le simple cape de l'émerveillement. Elle était en vie. Elle était confortablement installée. Elle n'avait pas mal. Enfin, si. Un léger mal de tête, mais ça ne comptait pas. Un léger sourire incrédule restait figé sur ses traits alors qu'elle faisait le tour du propriétaire du bout des yeux. Elle s'étonna de voir Shan'ael dans un fauteuil non loin... Zim aussi sur le tapis. Elle se redressa un peu plus entre les draps chauds, mais une petite main parcheminée l'atteignit un instant après la voix au grain vieillissant d'un ancien enseignant.

    - Professeur Fairbank ? " souffla-t-elle en découvrant ce visage dont elle se souvenait avec bien moins de rides, une peau d'un vert plus vif et une barbiche beaucoup moins blanche.  Cela faisait quoi ? Quinze ans à peu près ? Il avait peut-être pris en âge, mais certainement pas perdu en malice. Ses yeux pétillaient du même intérêt curieux qui l'avait conduit à s'intéresser à cette élève beaucoup moins noble et beaucoup plus têtue que la grande majorité de ses camarades... Mais ils n'avaient plus la même connivence silencieuse qu'à la fin de sa première période d'apprentissage.

    Silencieusement, Rowena l'écouta expliquer, aussi attentive que sur les bancs de l'académie... Et il ne fallu pas plus de deux phrases pour lui confirmé qu'il ne se souvenait pas d'elle, ou qu'il ne retrouvait pas dans ce qu'il avait sous les yeux, les traits de la sirène rondelette aux grande yeux curieux de tout dont il avait nourrit l'esprit fertile.

    ... Perdu pas mal de sang... Elle porta la main à son bras. Oui... elle se souvenait à présent. Tout ce qui avait eu lieu la veille. L'attaque... ça n'avait eu aucun sens.

    - Et les marques ? " s'inquiéta-t-elle lorsqu'il lui avoua que le poison n'était qu'en dormance. Il la rassura. Tout le mal qu'on lui avait fait était uniquement physique. Rien dans son aura ou sa magie n'avait été directement touché.

    - Je suppose que vous avez beaucoup de questions, mais commencez par boire et manger. C'est important.

    Que répondre à cela ? Il l'aida à se caler un peu mieux dans les oreillers de plume et lui servit un verre d'eau en attendant qu'une femme un peu plus grande que Rowena mais largement plus massive, n'apparaisse à la porte. Sa peau était d'un bleu roi tout à fait saisissant et ses oreilles longues et pointues. Elle n'avait pas de corne et sa chevelure indigo était tressé de façon tout à fait austère. Pas une fois, elle ne regarda l'invité du maître des lieu ni le maître des lieux. Elle posa simplement un plateau sur un renfort au-dessus des genoux de la patiente et partie aussi vite qu'elle le put, dans un silence d'or.

    La sirène examina les différents composant du repas et picora un peu de tout sans montrer une grande conviction quant à l'ordre de "se forcer un peu". Où alors elle n'avait vraiment pas d'appétit. Et pendant qu'elle se restaurait, elle écoutait avec attention le vieux gobelin lui dire ce qu'il savait. Son regard minutieux sur elle ne la surpris pas. Déjà parce qu'elle l'avait eu au-dessus de l'épaule pendant bien des heures il fut un temps, mais également parce que durant près d'un an, le moindre de ses gestes avait été épié de la sorte. Elle n'aimait pas cela, mais elle savait qu'au moins, venant de sa part, ça n'avait rien à voir avec un danger potentiel. ... Et lui demander d'arrêter aurait été aussi efficace que de souffler dans une buche de chauffe pour jouer de la flute.

    Quand il en vint à Shan'ael, le regard de la jeune femme se posa naturellement sur l'endormit. Il l'avait sauvée... Elle ne se souvenait pas de chaque détail, mais il avait été là tout du long. Et même lorsqu'il aurait pu partir pour la laisser à ces gens, il avait préféré tenter sa chance autrement. Rester à ses côtés... Même cette nuit visiblement. L'attention et la loyauté dont il avait fait preuve la touchait, comme elle avait jadis été touché par Halewyn. Tous les deux lui semblaient aussi compétents qu'impétueux, chacun dans leur style. Tous les deux se disaient solitaires alors qu'ils ne savaient probablement pas ce que cela signifiait d'avoir des gens sur lesquels ils pouvaient compter même en cas de danger mortel. Elle était contente que le démon rouge ai pu rejoindre les Spectres... Malgré toute la pagaille qu'il avait mis plus d'une fois. Shan'ael n'était sans doute pas différent.

    Pour ce que cela valait au vu de tous les ennuis que cela pouvait aussi lui offrir, il s'était fait une allié aujourd'hui. Et cette alliée n'était pas du genre à tourner le dos à un proche qui avait besoin d'aide. ... Mais elle se fit aussi la réflexion qu'elle devrait être honnête avec lui sur un autre sujet. Elle sourit au récit de ses exploits musclé, l'imaginant sans peine avec la dague à la main.

    -  Peu importe. Je suis un professionnel. Je n'allais pas abandonner une blessée comme vous.
    - Vous n'alliez pas laisser passer une curiosité comme moi. " reprit-elle avec un sourire mi-figue mi-raisin. Puis, voyant la surprise du vieil homme, elle ajouta, plus détendue. " J'ai été une de vos élèves à Magic... Il y a longtemps. Rowena Ironsoul.

    ça n'était pas bien grave. Il l'avait aidé et c'était le principal.

    Lorsqu'il arriva au bout de son récit, elle avait mangé ce qu'elle pouvait. Pas grand chose, mais suffisamment pour se requinquer un peu. Elle avait rit tout bas lorsqu'il avait parlé de ses talents professoraux. C'est vrai qu'il était plutôt convainquant quand il voulait le bougre. Pendant un moment, elle posa toutes sortes de questions sur le poison, son état, les potentielles interactions... Elle buvait, buvait et buvait encore. Avant la fin de leur conversation, elle avait bien ingurgité deux bons litres d'eau. Puis il l'aida à retiré le bandage et avec leurs magies conjuguées, il en finirent avec la plaie de son épaule. La fatigue, par contre était toujours là, quoi qu'elle n'ait rien à voir avec la veille.

    Il n'y avait plus qu'une question à poser, toujours à voix basse pour ne pas gêner le guerrier qui n'avait déjà pas du très bien dormir sur un fauteuil. Cette question, elle l'avait repoussée parce qu'elle n'y avait jamais reçu de réponse satisfaisante. Son air s'assombrit de nouveau malgré le sourire qu'elle gardait, comme une ombre positive dans un visage marqué par le malheur.

    - Combien de temps avant que le poison ne fasse à nouveau effet ?


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 153
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Jeu 1 Sep - 23:45
    La petite créature l'observa ainsi manger pendant un petit moment, puis son visage devint plus concentré pour la dernière question. C’était la partie critique du questionnement. C'etait un poison puissant. Si il n'y avait eu que du curare, lui ou un autre aurait probablement pu diminuer, puis petit à petit nullifier le processus. Mais la, même lui n'avait aucune idée de la conception du produit. Il ne se voulait pas trop alarmiste, mais en même temps, il n'avait aucun intérêt à lui mentir.

    - Sincèrement, je ne pourrais pas donner un délais exacte. Avec le bon traitement, vous pourrez vivre normalement quelque temps. Le poison continuera sa progression, sans que votre corps en sente les effets. Mais il va progresser quand même. Dix heures. Dix jours. Je n'en sais rien. Mais arrivera un moment ou il frappera sans prévenir. Vous paralysant, probablement. Vous suffoquerez si le curare prend le dessus. Si c'est un des autres composants du liquide, je ne peux pas prédire le résultat.

    Et son regard indiquait clairement quelque chose comme « mais j'aimerais beaucoup voir quel effet cela pourrait avoir ». Il n’était pas très rassurant. Ni alarmiste. Juste honnête.

    - Je n'avais jamais vu ça pour dire la vérité. La plupart du temps, le poison est présenté comme un liquide, ou une épice, mettons, mais plutôt la première possibilité. Les plus puissants sont inodores, incolores, n'ont pas de goût. Mais pour celui ci, le curare n’était pas dissimulé. C'est un poison à effet rapide, mais comme vous me l'avez dit, vous avez réussit a en diminuer l'effet. C’était du beau travail.

    Il lui fit un petit sourire, plus fier que sympathique. Il n'avait aucun souvenir d'elle, mais en voyant sa façon de travailler sur la blessure, précédemment, il était certain qu'elle avait bel et bien était une de ses élèves.

    - D'habitude les liquides progressent parmi les sucs digestifs, les fluides corporels, allant droit vers les organes vitaux. Le cœur, les poumons, le système respiratoire...mais pas la. Le poison semble être...indépendant, si je puis dire. Une sorte de parasite. C'est pour cette région qu'il est très compliqué de l'attaquer. Car l'approcher sans toucher aucun autre organe m'a semblé, après première expertise, quasiment impossible.

    Et si lui n'avait pas trouvé de moyen, alors il n'y avait pas beaucoup d'espoir de trouver un meilleur expert dans cette ville. Pas dans les temps, en tout cas. Car si l'archimage, au bout de quelques mois de recherches, aurait pu trouver quelque chose, ils n'avaient probablement que quelques jours. Voir des heures.

    - Je vais retourner a mes échantillons pour l'instant, quelque chose m'a peut etre échappé. C'est que je ne suis plus tout jeune, kyu kyu kyu.

    Il sauta sur ses petites jambes. Et agita la clochette. L'hybride revint, et récupéra le plateau, avant de déposer un autre pichet remplit d'eau fraîche.

    - Vous pouvez y aller, vos reins vont parfaitement biens. Nous reparlerons tout a l'heure.

    Il suivit l'hybride et sortit. Elle remarqua alors que Shan, toujours dans la même position, avait les yeux ouvert et était silencieux. Il avait écouté, au minimum, la fin de la conversation. Et avait eu le tact de ne pas les interrompre. A moins qu'il avait songé qu'ils allaient s'interrompre si ils le pensaient éveillé. Zim se redressa, lacha un petit jappement, et vint jusqu'au coté du lit, pour venir passer sa truffe sur la main de Rowena.

    - ...Madame. Vous êtes réveillée. Je suis soulagé.

    Il se leva, et alla jusqu'à la fenêtre, observant l’extérieur, les bras croisés, ne sachant pas vraiment ce qu'il pouvait lui dire. Il s'en voulait de ne pas avoir pu la protéger mieux que ça. Le dard, encore, c’était compliqué, mais la flèche. Il aurait du l'intercepter.

    - Pardon de m’être assoupis. Ce n’était pas correct. J'ai entendu que vous avez déjà discuter avec l'archimage. Il vous a sauvé. Je....

    Il avait failli dire « je n'ai servis a rien », mais c’était évident. Il lui avait déjà dit la veille qu'il n'avait aucune vraie compétence en soin. Alors elle avait du le deviner. Il continua de regarder l’extérieur, en silence, puis bredouilla doucement :

    - Vous n'avez pas à vous en faire. J'ai une piste. Pour l'antidote.

    Il avait déjà décidé de retourner la ville si il fallait, pour le trouver.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Ven 2 Sep - 0:16
    - Merci, Professeur. " lui sourit-elle lorsque le gobelin quitta la pièce.

    Sacré Fairbank... Il n'avait pas changé en un sens. Qu'il se rappelle d'elle ou non n'était pas si grave - ou du moins elle essayait très fort de s'en convaincre malgré sa gorge serrée - il restait l'incomparable gobelin qui lui avait beaucoup enseigné... et qui lui avait sauvé la vie.

    Elle regarda quelques instants la porte par laquelle il venait de sortir, pensive, jusqu'à ce que son regard soit happé par deux flammèches vert émeraude. Il était réveillé... Depuis quand ? Surprise, elle ne savait trop si cette façon d'être épiée était prévenante ou présageait d'une certaine défiance de sa part. Dans tous les cas, elle lui devait beaucoup et lui sourit.

    - C'est gentil... Et désolée de t'avoir réveillé. Fairbank est quelqu'un de très compétent. Je suis curieuse de savoir d'où vous le connaissez. "

    Les derniers instants de la ruelle était flous dans sa mémoire et le raisonnement qu'elle avait eu alors totalement oublié... Mais déjà l'elfe se levait, raide, pour aller jusqu'à la fenêtre observé l'extérieur. Il avait quelque chose dans sa posture qui restait sur le qui-vive. Le pauvre ne se sentait clairement pas en sécurité. Peut-être avait-il raison, mais elle en doutait... Ou elle ne s'en faisait pas assez pour sa propre vie. L'attaque de la veille lui semblait encore lié qu'à son passé de Limier. Il n'y avait aucune autre raison pour laquelle on en aurait voulu ainsi à sa vie. Alors ici, elle ne craignait rien... Pour le moment du moins.

    Elle doutait cependant que Shan'ael l'entende de cette oreille. Pas après que le simple fait d'accepter une invitation l'ai mis dans cette situation. Il ne la regardait pas, à l'affut. Les bras croisés. La mine fermée pendant qu'elle grattait une tranche de pain avec du beurre avant d'un ajouter une bonne couche de confiture.

    - Vous voulez bien venir vous asseoir un instant ? " demanda-t-elle en désignant le fauteuil qu'avait quitté le gobelin. Elle attendit qu'il s'approche au moins, insistant du regard et du geste. " Nous avons bien quelques minutes et je pense que c'est important. " Quand il fut à porté, elle lui tendit la tartine. " Asseyez-vous et mangez. Vous avez déjà dormit assit à cause de moi, ne me faites pas culpabiliser encore plus.

    Elle poussa d'un petit geste le plateau vers lui, lui faisant comprendre que tout ce qu'elle n'avait pas touché lui était acquit d'office... Et il restait un peu de tout, sauf de la viande séchée qu'elle avait entièrement finie.

    - Je te... Désolée c'est un réflexe, ça me parait étrange de vous vouvoyer après tout ça. Je vous dois beaucoup. " Elle avait pour habitude de tutoyer ses frères d'arme et cela lui revenait sans cesse... Il la vouvoyait toujours, elle partait donc du principe que cela le mettait mal à l'aise de faire autrement. Mais elle cherchait avec assiduité ses beaux yeux verts. " Merci, Shan'ael. Vraiment. Vous m'avez sauvé la vie. " ajouta-t-elle avec un léger rire devant l'incongruité de cette phrase. " Je suis vraiment désolée pour tout ce qui est arrivé hier. C'est la première fois que quelque chose comme ça m'arrive. C'était... Complètement imprévu et j'espère que vous me pardonnerez de vous avoir mis en danger. "


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 153
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Ven 2 Sep - 0:57
    Il ne savait pas trop comment aborder vraiment une discussion avec elle. Avec les gens en général, mais après tout ça, elle lui semblait si....loin. C’était difficile que ça de se faire une connaissance ? Une amie ? Enfin, tout le monde ne devait pas frôler la mort dés la première sortie. Elle lui demande de s'avancer et il hésita. Il avait bien envie de rester devant la fenêtre. C’était l'une des seules entrées de la chambre, avec la porte. Et il doutait qu'ils puissent rentrer dans la maison et donc, passent par la porte. Mais avec un peu de chance, sa petite mise en garde allait les faire réfléchir un peu avant de retenter leur chance. Au moins le temps de passer lui même à l'action.

    Il se retourna, approcha du lit.

    - Ma....

    Il avait écouté ce qu'elle venait de dire. Elle s’était excusée de le tutoyer et il sentit une boule se former dans sa gorge. Il ne voulait pas qu'elle change ! Au contraire, il aurait bien voulu lui parler ainsi, de la même façon, sans avoir le madame qui revient à chaque fois. Il approcha le fauteuil, hésita un moment.

    - ...Rowena. Ne vous excusez pas et parlez moi comme vous voulez. Je n'ai juste...pas l'habitude. C'est tout. Ça me fait plaisir que vous le fassiez.

    Il aurait voulu lui dire de ne pas s'excuser d'avantage, pour son sommeil, pour la nourriture, tout. Si quelqu'un devait s'excuser, c’était lui, de son point de vu, pour ne pas l'avoir mieux protégée. Et surtout pas pour recevoir des excuses d'une situation qui l'avait elle même mise aux portes de la mort. Mais comme d'habitude, il fut incapable de mettre des mots sur ses émotions et sur ce qu'il voulait lui dire. Alors il prit simplement place assise.

    Et elle le fit en plus, comme prévu. La première fois, hein ? C’était plutôt une bonne nouvelle. Pour elle en tout cas. Il avait craint que ce ne soit fréquent, lié à son affiliation noble qu'il avait deviné en voyant son sceau. Peut être a cause d'activité de sa famille ou autre. Il avait songé aussi que c’était peut etre lié a sa profession de limier, mais vu comme elle avait semblé faire attention a son identité....d'un autre coté elle lui avait présenté rapidement, ce n’était peut être pas un secret.

    - Celle qui se trouve dans un lit ne devrait pas s'excuser. Vous n'avez rien demander. Ce n’était pas votre faute. C'est moi qui ai voulu rester. Ne vous blâmez pas.

    Il hésita en regardant la nourriture, n'ayant pas du tout le cœur à manger. C’était marqué sur son visage. Il réfléchissait toujours, a cent a l'heure, sur tout ce qu'il pouvait faire maintenant pour régler la situation. Mais il n'avait pas vraiment envie de lui en parler. Après l'avoir vu a l’œuvre, il était évident qu'elle voudrait le suivre. Et il ne la pensait pas en état.

    - L'important c'est que vous soyez réveillée. J'ai...hum...j'ai été plutôt inquiet hier. Si vous n’étiez pas si douée en soin....

    Le poison aurait sans doute eu vite raison d'elle. Il leva la tête, l'observa un moment. L'archimage etait vraiment douée, elle semblait quasiment comme la veille, avant l'assaut, a part son visage un peu marqué. Enfin, plus que d'habitude, de son point de vu. Il semblait ne voir aucune de ses marques. Comme si il ne voyait que sa « normalité ».

    - Pour être honnête, j'ai étais vraiment impressionné. N'importe qui aurait sombré. Vous avez bien travaillée avec votre soin...mais le mérite va tout particulièrement à votre force mentale. Je n'ai pas souvent vu une telle rage de vivre. Beaucoup auraient laissés tombés.

    Il hésita encore un instant, puis recula dans le fauteuil, le ventre noué. Impossible de manger quoi que ce soit. Alors il reporta son attention ailleurs. N'importe ou, autre part que le visage de la Sirene. Il n'avait pas envie de rougir ou de recommencer a bredouiller comme un idiot. Pas maintenant.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 305
    crédits : 1489

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Ven 2 Sep - 1:58
    L'autorisation de lui parler comme elle l'entendait la fit sourire. Bon, au moins elle ne l'avait pas mis mal à l'aise.

    Le fait qu'elle s'en fasse pour lui alors qu'elle était elle-même dans un lit avec une magie mortelle ET un poison mortels dans les veines ne semblait par contre pas du tout la bouleverser. Il devait bien y avoir un antidote, sinon ils l'auraient juste tuée. Donc les choses allaient pour l'instant assez bien et ses réflexes se posaient plutôt sur l'état de ses camarades. Énergie. Santé. Moral. Trois mots qui la suivaient un peu partout lorsqu'elle travaillait en équipe... Et pour durer, il fallait savoir récupérer. Alors elle ne le laisserait pas s'en sortir à si bon compte concernant le sommeil et la nourriture.

    - Inutile de ressasser ce qui aurait pu se passer, tu as brillamment gérer les choses. ... Et oui, quand quand on vit certaines choses on en vient à devoir choisir une bonne fois entre vivre ou mourir. " Elle eut un sourire un peu gêné mais parfaitement assuré. " J'aime la vie, je ne m'en cache pas. Et je ne laisserai personne m'en priver si facilement. Un assassin et un poison ne réussiront pas où les titans ont échoués.

    Et il fuyait de nouveau son regard... Silencieusement elle se pencha vers lui, par dessus le plateau et effleura son genou.

    - Hé... Shan'ael. Je vais bien. Je vais vraiment bien. Mange un peu, raconte moi cette "piste" que tu as, et si tu veux bien m'accorder encore un peu de ton temps, nous trouverons une solution. " Elle lui sourit doucement, l'air sur d'elle malgré la fatigue. " Tu veux bien ?


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum