DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Souffle la Vie [PV Shalimar] - Page 2 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    La mascarade de minuit. [PV Gwynneth De Evelune]Aujourd'hui à 0:02Galen Torvalds
    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil)Hier à 23:00Kilaea Sliabh
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirHier à 22:13Capitaine Saumâtre
    RP's de Mortifère [République]Hier à 17:47Abraham de Sforza
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 17:43Résiliente & Crow
    Echappée Belle [PV Kilaea]Hier à 16:46Kilaea Sliabh
    Validation des rps de KassandraHier à 16:30Kassandra Whype
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 25 Juil - 12:49
    Elle était vraiment gentille cette jeune femme, elle avait tout fait pour apaiser le stresse et le malaise de la princesse de la nature. Elle avait plusieurs fois tenté de la rassurer, d'y aller plus doucement avec ses questions, ses demandes. Shalimar, elle, faisait aussi des efforts de son coté. Son astuce de respiration, sa boisson fraiche pour la détendre et bien sur sauter sur une magnifique occasion pour se sentir mieux. Quel soulagement, quelle délivrance, elle se sentait mieux, avait reprit du poil de la bête, une certaine confiance en elle. Un élan de motivation était apparu dans son esprit, elle était fière de connaitre cette ville, de pouvoir lui faire visiter. Elle se sentait enfin utile et non plus un gros boulet au cheville de cette magicienne.
    Une énergie débordante s’était vite transformée en un empressement sans précédant, lui faisait faire des choses à l’instinct, presque par automatisme. Elle s’était relevé, porté volontaire pour payer les boissons or ses bonnes intentions se prirent un petit stop des familles. Elle l’avait devancé, avait déjà prévu son coup bien avant elle; Elle avait déjà pris la consommation à sa charge, avait demandé à la serveuse de l’ajouter à sa note.

    L’enfant de la nature fut doublée, elle en était un peu frustrée sur le coup, se sentit une nouvelle fois inutile. Elle remua ses petites lèvres, remit ses pièces dans sa bourse, la rangea en l’accrochant à sa ceinture non loin de son poignard.

    “Euh.. Ok”

    Elle sentit son esprit se ruiner tout seul comme un grand de vaines pensées, y mit un terme en repensant à la raison de sa motivation. Elle allait, comptait reprendre les choses en main, se rendre utile en faisant office de guide touristique à cette femme. Elle lui avait demandé, elle le méritait. Shalimar se rappela de ses propos, Elles aimaient toutes les deux les endroits calmes. Les parcs ou les biblio.. Un mot compliqué et imprononçable pour shalimar mais elle connaissait un peu le principe, un lieu ou les humains mettaient pleins de livres sur des grands meubles. Entre les deux choix proposés, la jeune femme aux longs cheveux chatain penchait bien sur pour les parcs: La nature, elle y reviendrait toujours, c’était ses racines après tout, ses origines. Elle en connaissait deux ou trois dans cette ville dont un qui n’était pas si loin que çà.

    “ Suit moi”

    La princesse de la nature sortit la première de l’auberge, suite à un petit hochement en tête en guise de salutation. Elle attendait sa nouvelle amie sur le pas de la porte, à l’entrée ou elle avait un peu passé le temps en relisant la pancarte des menus à sa gauche. Une fois la, la magicienne fut entrainer par la sauvage par la main dans une direction qui lui était sans doute inconnue. Elles passèrent par des petites ruelles, traversèrent une grande place et arrivèrent à l’entrée du parc. Au premier coup d’oeil, ce dernier sembla grand voir immense or en réalité, c’était le plus petit de la ville et souvent il y avait de beaux oiseaux dans les arbres;

    “ voila, tu veux faire quoi?

    Lui dit elle d’une voix enjouée.. Elle avait sa petite idée pour la suite du programme mais par politesse, elle avait fait passé la magicienne avant elle.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 30 Juil - 19:53
    Souffle la Vie
    Feat Shalimar


    L’elfette avait suivi bien docilement la jeune fille des bois, entraînée à sa suite avec douceur, leurs mains enlacées. Le regard de la guérisseuse n’avait pas le temps de se poser bien longtemps sur l'architecture environnante. Avançant à petites foulées, sa guide l’entrainait dans des ruelles dont Rizka serait bien incapable de se souvenir au retour. Liberty était tellement différent de ce qu’elle connaissait. La guérisseuse se sentait petite et insignifiante ici. Libre, aussi, d’une certaine manière. Quelle sensation étrange.

    Ce qu’elle voulait faire ? La question s’était posée lorsqu’elles arrivèrent aux abords d’un parc. Rizka avait besoin de se dégourdir les jambes après son long voyage. Elle n’était, d’ailleurs, pressée de rien. Une vacancière, voilà ce qu’elle était, en un sens. L’elfe avait envie de se confronter à une autre culture, au sens large. S’émanciper de son quotidien, apprendre de nouvelles choses. Pas dans l’immédiat, mais… Elle désirait découvrir.

    « Eh bien… Ce n’est pas une question que l’on me pose souvent. Visiter, je dirais. Marchons, pour commencer déjà. »  dit-elle tout en pénétrant lentement les lieux. « Cela dit, j’ai l’impression que tu as une idée en tête, je me trompe ? »

    Un léger sourire flottant aux lèvres, la brune avait le nez en l’air, observant la végétation dense et fleurie. C’était bien différent de la région qu’elle avait rejoint depuis un certain nombre d’années. Là où l’air se faisait lourd, les intempéries capricieuses et la rudesse du sol. Ici, le sol était fertile, luxuriant. Evidemment, Rizka avait préféré s’établir à Kyouji afin de bénéficier d’une relative douceur mais il fallait bien avouer que la République était établie sur des terres bien plus conciliantes.

    « Honnêtement, ça fait du bien. » soupira-t-elle en respirant l’air pur. « J’avais besoin de m’aérer l’esprit, même si je suis partie un peu loin pour ça. » elle eut un léger rire, pincé. Secouant la tête, elle chassa ses mauvaises pensées. Quand elle reposa le regard sur son interlocutrice, il était plus doux. « Tu as des rêves, Shalimar ? »

    Evidemment. Mais quelle genre de vie une femme ayant toujours vécu seule et loin de toute civilisation pouvait bien désirer ?

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 31 Aoû - 11:45

    Elle avait réussi du premier coup, ce fut une petite victoire pour elle. Elle avait pris le bon chemin, ne s'était trompé à aucun moment. L'inverse aurait été surprenant, elle connaissait le coin sur le bout des doigts. Ce parc, elle avait tellement l'habitude d'y aller, elle le connaissait par coeur, elle l'adorait. C'était le lieu qui se rapprochait le plus à sa forêt bien aimé, ses profondes origines. Elle s’y sentait si bien, c’était son petit coin de paradis, son arbre de paix. La cerise sur le gateau était sa très faible densité, il n y avait presque personnes ici. A chaque fois, elle voyait juste une petite dizaine de personnes passer par ci par la, et en plus ils ne restaient pas bien longtemps.

    A ses cotés, une nouvelle connaissance voir amie, elle n’était pas toute seule et ça changeait tout. Elle devait leur trouver un truc à faire, un passe temps à deux mais quoi ? La jeune femme aux longs cheveux brun avait balayé la zone du regard à la recherche d’une éventuelle activité. Elle lui aurait bien proposer de grimper aux arbres mais elle n’en voyait aucun pour elles deux. Ils lui semblaient soit trop petits ou soit pas assez gros pour supporter leurs poids. Shalimar tenta en vain de faire marcher ses neurones, de trouver une source d’inspiration. Ce fut peine perdu, elle n’arrivait pas, elle fit un choux blanc, ressentit une pointe d’agacement jallir dans son esprit. Elle chercha comme une folle sans même demander l’avis de la magicienne or c’était peut être là ou elle aurait du commencer. Elle rattrapa vite son erreur, eut quasiment de suite une réponse. Elle pouvait repartir l’esprit tranquille, l’autre jeune femme voulait juste visiter les lieux, marcher. C’était un bon programme, la princesse de la nature n’avait rien à redire. Elle aussi avait besoin de prendre l’air frais, de se dégourdir les jambes, ca faisait de l’exercice mine de rien. Par contre, elle n’avait peu l’envie de quitter ce parc, ce qui allait être un problème. Il était petit voir trop petit, elles allaient trop vite en faire le tour. Elles devraient vite trouver autre chose en guise d’occupation.

    “ Ah non du tout, je demandais .. “

    Elle marqua une pause dans ses propos, le temps de reprendre une petite respiration, de bien remettre son sac en toile sur son épaule droite.

    “ en rêve .. Ehe.. Vivre dans la nature ou soigner des gens ? “

    C’était pas vraiment des rêves, enfin presque, c’était juste les deux choses qui lui étaient venues en tête. Un petit hochement de la tête, un sourire, elle se permit ensuite de la quitter des yeux afin d’observer un temps son environnement. Peu de changements, remarqua-t-elle, les oiseaux n’étaient pas encore en haut des arbres pour faire leur nid, la saison n’était pas encore arrivé. Au loin, la jeune princesse de la nature vie les bancs, là ou les gens avaient tendance à s’y arrêter pour des haltes, des poses.

    “ On peut aller un peu dans l’herbe si tu veux ?”

    Elle n’aimait s’imposer, forcer les gens à suivre ses idées or elle avait tellement envie de se prélasser sur la pelouse sous ce beau soleil. Elle avait plus ou moins tenté de la convaincre à travers cette question, reste à voir si elle allait adhérer ou non à sa proposition.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 5 Sep - 19:51
    Souffle la Vie
    Feat Shalimar


    Des rêves simples. Rien d'étonnant pour cette jeune femme dont la vie avait déjà été chamboulé par la découverte d'une civilisation. Cependant, cela ressemblait plutôt à des choses qu'elle aimait faire et non des rêves à réaliser. Dans doute n'en avait-elle encore aucune idée. Rizka s'en faisait la réflexion en acceptant la proposition de venir s'allonger dans l'herbe fraîche.

    Là, le visage tourné vers le ciel azuré, l'elfe se détendit. Prendre le temps, savourer l'instant présent, quand l'avait-elle déjà fait ? Encore les études, le travail et des tranches de vie bien animées, la guérisseuse ne s'était jamais posée bien longtemps. Mais ici, aux côtés de cette jeune femme dont les habitudes avaient été aux antipodes des siennes, elle pouvait bien simplement laisser son esprit errer vers des discussions, qu'elles soient simples ou bien philosophiques.

    « Un rêve, ça a ce je-ne-sais-quoi de fantasque. Réalisable ou complément hors de portée. Rationnel ou empreint de folie. Ce n'est pas quelque chose que l'on fait mais que l'on souhaiterait. »

    Des souhaits. Ah, ça… La pauvre guérisseuse en avait à revendre. Si seulement sa vie pouvait être un peu moins chaotique. Un mois : c'est le temps que son vagabond lui avait laissé. Un mois et ensuite tout serait différent. Tout ? C'était lui laisser la possibilité de rêver à une vie heureuse. Loin des drames. Mais… Est-ce que Lórindol serait vraiment prêt à abandonner sa vengeance ? Et s'il y arrivait, en serait-il satisfait au bout du compte ? Les deux possibilités n'étaient que des mirages. Le bonheur d'une vie simple auprès de lui aussi. Malgré tout, cela ne l'empêchait pas d'espérer.

    « Le monde est si vaste et intriguant Shalimar. Si tu décidais d'aller au-delà, je suis certaine que cela t'emerveillerait. » souffla-t-elle d'une voix douce. « C'est le sentiment que j'en ai en tout cas. Je viens de loin, par-delà les monts enneigés. J'ai grandi dans une cité splendide, séparée du monde extérieur. Les foules m'ont toujours effrayée, d'ailleurs, pourtant un jour j'ai décidé de tout quitter. Me lancer dans une nouvelle aventure, découvrir le monde, peu importe ce qu'il pourrait advenir, qu'importe les conséquences. »

    Le regrettait-elle ? Parfois. D'autres, pas du tout. Passer son existence dans une cage dorée n'aurait pas pu lui convenir. Rizka était une rêveuse. Emplie de doutes, de craintes et certaines fois de regrets. Mais si l'elfette avait pu, elle n'aurait changé que peu de d'événements passés.

    « Un jour… J'ai même vu un dragon. Il était gigantesque, majestueux, impressionnant. » Il suffisait qu’elle ferme les yeux pour ressentir le relent de soufre qui avait envahit l’espace lorsque la somptueuse créature avait craché son feu dans le ciel. « Un instant, j’ai oublié mes vertiges, la difficulté que j’ai eu rien qu’à me retrouver dans ce festival. Envolée. » Elle rouvrit les yeux, jeta un regard en coin à la jeune femme. « Depuis, je me surprend à rêver d’aventures, de pouvoir participer à quelque chose de plus grand… »

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 11 Sep - 13:10

    A y repenser, ce passe temps était moyen, n'allait pas durer une éternité. Il allait vite devenir ennuyant comme la pluie, Elle n'avait pas tellement fait le bon choix, elle s'en était rendu compte. Tant pis, ce n'était pas si grave, la jeune femme aux cheveux longs n'allait pas en faire une montagne, devait se laisser aller, guider par la tournure de cette rencontre. Elle leur avait trouvé un petit endroit sympathique sous un arbre suite à un brève état des lieux. Elle avait balayé presque toutes la zone du regard, avait remit son sac sur son épaule droite ( elle la changeait souvent de place pour éviter d’avoir mal à ce niveau là ), ouvert la marche. Elle faisait commandante, autoritaire dans son comportement or ce ne fut loin d’être le cas. A tout moment, l’autre jeune femme pouvait s’opposer à ses idées, imposer les siennes, la princesse de la nature avait été très explicite à ce sujet. A chaque fois, elle attendait une réaction de sa part, vérifier si leurs désirs correspondaient bien entre eux.

    Au pied de l’arbre, la jeune femme aux longs cheveux bruns retira son sac, prit soin de l’acrocher à la première branche de l’arbre avec un petit saut. Elle y tenait à cet objet, il y avait des choses importantes dedans et il ne fallait l’abimer. A ce propos, elle était étonnée de sa solidité et de sa durée de vie: elle l’avait fabriqué d’elle même il y a longtemps dans la foret avec de la peau de bête et une sorte de liane fine en guise de fils. Elle en était fier de sa petite création. Elle se posa ensuite dans l’herbe fraiche, joua avec cette dernière comme a son habitude. Elle avait la manie de la tripoter avec ses petits doigts, soit elle les enroulait autour de l’indexe ou soit elle passait juste l’une de ses mains sur les pointes. C’était agréable comme sensation, c’était comme si elle se faisait masser.

    “ .. Oui je me doute .. euh..”

    L’enfant de la nature, comme elle l’aurait parié d’elle même, avait donné une mauvaise réponse. Elle avait confondu un simple souhait avec un rêve. Elle le lui fit comprendre à travers ses mots, sa longue explication, un exemple assez extraordinaire. Shalimar avait relevé son regard sur elle, signe de politesse, l’écouta sans perdre une miette. La belle elfe lui raconta un peu sa vie, son histoire si différente à celle du coeur sauvage. Elle avait beaucoup voyagé et semblait encore rêver de nouvelles et grandes aventures. La princesse de la nature sentit et vit dans ses yeux une sorte d’émerveillement. Elle compris mieux le sens du mot rêve, ça n’avait rien à voir avec sa malheureuse petite réponse. Ce fut à son tour, encore une fois, elle se creusa un peu plus la cervelle.

    “ Avoir tous les animaux du monde dans .. une grande.. Maison ! forêt !”

    La fille de la forêt ne savait si elle avait répondu juste ou non or sa réponse lui paru plus satisfaisante. Elle l’avait dit avec une énergie débordante, les deux mains levées au ciel et un petit rire cristallin.

    “ Dragon? C’est quoi?”

    Une envie primaire se fit sentir en elle, celui bien sur d’aller faire un tour dans cet arbre. Il lui faisait envie, cela pouvait se remarquer dans ses petits yeux pétillants. Ces derniers n’avaient cessé de fixer une branche.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 17 Sep - 12:04
    Souffle la Vie
    Feat Shalimar


    C'était mignon, il fallait bien l'avouer. Shalimar était tellement adorable. Ses gestes simples, son parlé hésitant, ses pensées naïves et ses rêves enfantins. Tout en cette jeune femme respirait de candeur. Ce n'est pas pour autant que l'elfe brune irait s'en moquer. Au contraire, cette vision du monde était rafraîchissante. Cela lui faisait du bien. Grace a ce petit bout de femme, les craintes de la guérisseuse s'étaient apaisées pour laisser place à de la légèreté. Cela ne durerait pas éternellement mais il faut parfois savoir profiter de l'instant. C'est une bouffée d'air pur.

    « Tes rêves sont à ton image, princesse de la nature. » prononça l’elfe d'un ton empli de délicatesse.

    Rizka avait croisé les bras sous sa tête, la tête bien calée dans le bras qui s'y était créé. Elle observait sans réellement y faire attention les nuages qui se mouvaient si haut dans le ciel. Ses yeux pouvaient visualiser la silhouette gracile et imposante tout à la fois du grand dragon impérial. Comment oublier pareille beauté sauvage ? Tournant le visage vers sa camarade, elle vient poser sa joue sur le coude.

    « Comment dire… C'est comme un oiseau immense. Ses ailes sont si grandes qu'un seul battement suffit à traverser une foule entière. A vrai dire, il ressemble plus à un lézard qu’un oiseau. Au lieu de plumes, sa peau est recouverte d'écailles colorées, si résistantes que rien ne semble pouvoir les briser. Sa gueule est longue et fine, pourvues de dizaines de crocs aussi gros que ma paume et lorsqu’il ouvre la bouche des flammes s’en échappent  l’air s'imprègne d’une odeur de soufre brûlant. Ses yeux perçants t’en donneraient des frissons tant l’éclat d’intelligence brille dans ses pupilles fendues… »

    Perdue dans ses souvenirs, la voix de l’elfe s’était faite songeuse. Pour autant, elle restait ancrée dans le moment présent. Malgré son air détendu, Rizka avait remarqué l’agitation de la femme de la nature. Celle-ci trépignait, incapable de rester en place plus de quelques minutes. Les instincts de Shalimar avaient une place prédominante chez elle. Après tant d’années loin de la civilisation, cela se comprenait amplement.

    « Tu veux monter ? » questionne l’elfe sans jugement. « Vas-y, ne te retiens pas pour moi. Je vais en profiter pour me reposer un instant. »

    Joignant le geste à la parole, la guérisseuse ferma les yeux, restant ainsi allongée dans l’herbe fraîche, bercée par la brise légère. Elle ne s'endormit pas pour autant, son esprit restant connecté aux sensations qu’elle éprouvait. Les chants des oiseaux, le vent glissant sur sa peau et agitant sa chevelure, la fraîcheur du sol… Peut-être finira-t-elle par se déconnecter quelques instants, finalement mais sa respiration légère et profonde resta linéaire durant les longues minutes de son absence.

    Lorsque les paupières s’ouvrir à nouveau, papillonnant sous la lumière intense pénétrant à nouveau ses pupilles, l’elfe chercha du regard la jeune femme brune toujours perchée sur son arbre. Rizka se redressa sur les coudes puis s’appuya plus franchement pour s’asseoir. Elle se saisit de sa sacoche qu’elle vient remettre à son épaule.

    « Tu sais, si tu veux retrouver ta liberté, tu peux. » déclare-t-elle avec un sourire engageant. « Je pense aller faire un tour à la bibliothèque, je risque d’y passer un long moment. Mais je resterai à Liberty quelques jours alors si jamais tu veux un peu de compagnie on peut toujours se retrouver ici ou à l’auberge. J’y logerai toute la semaine. Ca te dit ? »

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 2 Oct - 11:41
    Sa vie, son passé, ses expériences étaient extraordinaires, faisaient d'elle une personne remarquable et unique en son genre mais pas sans défaut. Elle avait passé la plus grande partie de son existence dans le même bois, dans la nature sauvage loin de tout sans trop avoir la possibilité ni l’idée de voyager, d’aller voir ailleurs. Cette idée ne lui avait pas vraiment traversé l’esprit, ni l’envie. Elle n’y avait pas ressenti le besoin, sa nature bien aimée lui avait amplement suffit à l’époque. Elle le regretta un peu en y repensant, elle aurait pu découvrit des lieux ou des êtres si différents d’elle et de sa meute. La jeune princesse de la nature avait un bel exemple sous ses yeux, ce fameux dragon dont la description l’avait mis dans un drôle d’état. Elle avait été très impressionné mais limite apeuré. Son esprit et la description très détaillée de l’elfe lui avaient joué un mauvais tour. Elle s’imagina cette énorme créature voler en dessus de la ville, la mettant à feu et en cendre avec ses flammes gigantesques. Une vision assez spectaculaire pour une fin du monde, n’en restait pas moins terrifiante. Shalimar ne voulait pas gâcher cette journée, ce bon moment, elle enterra vite cette idée au fond de son esprit. Elle se remit dans cette ambiance agréable, retrouva sa bonne humeur et son petit sourire sur ses joues. Ce dernier se transforma cependant bien vite en un petit cercle d’étonnement, suivie d’un faux hoquet et d’un drole de son venant de sa bouche

    “ Euh.. non.. Je ..”

    Ses yeux s'arrondissent, une petite gêne lui vint à l’esprit traduite par ces petites pommettes rosées sur ses joues. L’envie d’aller faire un tour dans cette arbre lui était bien sur monté à l’esprit mais elle ne s’attendait pas à se faire prendre la main dans le sac, pas aussi facilement en tout cas. Son interlocutrice avait deviné son désir et l’avait encouragé à le faire pendant une petite sieste. Elle voulait se reposer un peu, une bonne idée, Shalimar allait en faire autant mais en haut de l’arbre. Elle y grimpa d’une agilité déconcertante, se posa sur une branche et ferma les yeux. Elle ne parvint cependant pas à s’endormir, la fatigue était absente, elle se contenta alors de se reposer un peu. Elle avait mis son cerveau en mode off, vidé son esprit de toutes pensées.

    “Bibliothèque ?”

    Ce mot n’était pas tombé dans une oreille de sourd, avait de suite fait réagir la jeune femme aux longs cheveux brun. Elle s’était empressée de redescendre sur la terre ferme, de reprendre son sac au passage et se rua sur l elfe avec le plus grand des sourires

    “ VIENS Je sais ou elle est ! elle est  grande”

    Elle fit de très grands gestes avec ses bras, ses mains, une manie pour illustrer ses propos. Suite à cela, elle se colla à elle afin de la prendre par le bras et la tirer.. Elle l’embarqua dans une marche dynamique à travers les rues de la ville, papota avec elle jusqu’à atteindre la grande porte de la maison des livres.

    “ c est la ! t aimes quoi comme genre de livre?”
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum