DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
     FLASH-RP | Une souris dans l'antre du croco' | Pv Eloise - Page 2 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    La mascarade de minuit. [PV Gwynneth De Evelune]Aujourd'hui à 0:02Galen Torvalds
    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil)Hier à 23:00Kilaea Sliabh
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirHier à 22:13Capitaine Saumâtre
    RP's de Mortifère [République]Hier à 17:47Abraham de Sforza
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 17:43Résiliente & Crow
    Echappée Belle [PV Kilaea]Hier à 16:46Kilaea Sliabh
    Validation des rps de KassandraHier à 16:30Kassandra Whype
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 3 Juil - 23:31
    N’aurais-je jamais le droit au repos ? Juste un instant, une après-midi, une soirée… Disons deux heures. Pas plus. Mais non. Pas dans cette vie. Dans la prochaine peut-être… J’espère pour la future moi qu’elle arrivera à ne pas se mettre dans les mêmes situations. Est-ce que je pourrais crier ? Interpeller un garde et m’enfuir ? C’est sûrement une solution. Pas une bonne, mais une solution possible quand même. Cela dit même comme ça il n’est pas impossible qu’on me prenne pour une folle. Il est doué le bougre il faut bien lui reconnaître ça. Même en sachant d’où vient la voix il m'a bien fallu trente secondes pour le retrouver. Impressionnant. Et un peu trop représentatif de sa vie et son travail.

    Ça devrait aller, ma mémoire n’est pas encore défaillante au point de devoir demander aux gens de me rappeler des événements ayant eu lieu il y a à peine sept jours de ça.

    Et en même temps vu la quantité d’informations que je dois mémoriser pour études, il y a probablement un monde dans lequel sous le prétexte d’un quelconque traumatisme j'oublie cette rencontre… Comme si on pouvait oublier la découverte d’un alligator humanoïde géant. Des mots qui ne devraient pas aller ensemble.

    Dans le même temps j’aimerais bien savoir comment tu l’aurais qualifiée si je t’avais dit ne pas m’en souvenir. Mais je crois que tous les deux nous n’avons pas envie que les gens du parc nous entendent en parler.

    Déjà qu’ils doivent se questionner sur ma sanité à me voir parler à un arbre. Peu importe, qu’ils pensent ce qu’ils veulent dans la situation présente j’ai d’autres choses à penser. Des choses plus préoccupantes. Comme ce qui m’attends aujourd’hui. Et en même temps… Un brin de curiosité. Personne ne veut traiter avec la pègre ou le crime mais… Cela ne peut qu’être intéressant non ? Dépaysant en tout cas c’est certain.

    Bon… Que me veut le lézard pas sur son rocher ? Et surtout est-ce qu’il veut rester perché dans son arbre ou nous prenons la route tout de suite ? J’ai la journée devant moi.

    Joignant le geste à la parole je me relève m’étirant de mon long soupirant alors que mon dos craque. Qu’est-ce qui va être le plus fatiguant ? Une période d’examens à Magic ou une journée avec le crime organisé ?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 11 Juil - 21:09
    "La route ? Qu'tu s'rais pressée d't'y mettre alors ? susurra le lézard perché, non sans une pointe de pique dans son timbre sifflant. En tout cas, il ne fit pas le moindre geste pour descendre de son perchoir. C'bien, la Nask, bien bien, la Patronne s'ra heureuse d'l'apprendre car, comme toi, elle a pas oublié... Le nom de la jeune femme était aussi acide que celui de la saurienne géante était révéré dans sa bouche à petites quenottes pointues. Elle oublie pas... Et elle a trouvé juste qu'il faut... Un petit rien... A t'confier... Oh, j'crois bien qu't'as un caillou dans ta godasse."

    Et, alors que quelque chose se déliait doucement sous ses hardes, sa queue écailleuse apparue, et d'un geste vif lança aux pieds de la fille... Un paquet. C'est qu'il y avait quelques fruits dans cet arbre, heureuseusement qu'elle n'en avait pas pris un sur le crâne. Un paquet donc, de tissu étroitement plié, entremêlé, entouré d'une cordelette, en une petite masse compacte tenant dans la paume d'une main de femme, et qui se glisserait aisément dans une poche comme un plis de jupe.

    "V'la c'que tu d'vras porter. expliqua-t-il avec un peu moins de vilaine taquinerie. Juste un peu. Dans ta belle école, t'faudras aller dans l'bureau d'un gars... Et lui laisser ça dans un tiroir, un où les p'tits élèves curieux viendront pas fouiner. L'bureau de... Iatus. Iatus, tu connais pas vrai ?"

    Dans la fourmilière qu'était Magic, Iatus était un professeur de seconde zone, très dur, ayant ses petits chouchous à qui il montrait parfois une facette plus agréable. Un homme droit, en somme... Avec la pédagogie et le charme d'un coup de bâton sur les doigts. Dur labeur et balais dans le cul était de rigueur pour être dans ses petits papiers.

    "V'la qui d'vrait être à ta portée... T'auras pas d'vilains aux fesses. Un peu de doigté, et voilà. Et un peu de sang froid. Ca, t'en as, Nask ? Il ne put s'en empêcher, la pique lui vint naturellement aux lèvres. Quoique... Figer un copain... Sans faire exprès bien sûr, dira-t-on, c'l'apprentissage, une élève qu'doit travailler encore, ça peut servir ça."

    Un ballet de petites piques vilaines, digne de l'enfant dont il avait la taille, et pourtant tout autant de sombres conseils, pour qui s'acoquinait avec les 'mauvaises' personnes, diraient les 'honnêtes' gens. Il les dispensait avec la même agitation retenue qu'un chat attendant l'erreur pour bondir.

    HRP:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum