DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Siame

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Coeur de Melorn
    Derniers sujets
    Retour par les vents arides | [Enkara] Aujourd'hui à 19:05Kieran Ryven
    Brouillard [Orion]Aujourd'hui à 17:03Orion Yamveil
    Une Mort Silencieuse - PAAujourd'hui à 15:54Arès Wessex
    BahornAujourd'hui à 14:30Bahorn
    Picole... What else ? Aujourd'hui à 14:09Takhys Suladran
    Une oasis en danger ? [PW Takhys]Aujourd'hui à 13:19Takhys Suladran
    Pas d'bol | Pancrace & PerrineAujourd'hui à 12:09Pancrace Dosian
    [Groupe 2] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 9:36Vaenys Draknys
    Descente au Marsouin BlancAujourd'hui à 9:14Takhys Suladran
    La ballade du voyageur [ft. Hestia]Aujourd'hui à 0:53Verndrick Vindrœkir
    2 participants
    Aller en bas
    Noble de La République
    Noble de La République
    Soren Goldheart
    Soren Goldheart
    Messages : 241
    crédits : 800

    Info personnage
    Race: Ange / Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1870-soren-goldheart-from-the-ashes-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1903-liens-carnet-de-contacts-soren#16014https://www.rp-cendres.com/t1884-chroniques-angeliques-soren#15805
  • Ven 19 Mai - 22:02
    Devoirs, ambitions...
    Feat Koraki Exousia
    "... ainsi donc, les bénéfices de cette année sont relativement exceptionnels."

    Un silence s'installe alors. Soren, dorloté par une rêverie médicamenteuse, relève la tête pour constater que plusieurs regards sont tournés vers lui. Ils attendent une réaction du patron, certainement.

    "Je vous en prie, poursuivez", articule-t-il d'une voix rauque.

    Ainsi, Negana Kan, qui n'est autre que l'officielle directrice commerciale de Good Omens et en cette fin d'après-midi, la maîtresse de cérémonie du conseil d'administration annuel de la compagnie, reprend son speech sur les chiffres, les bénéfices et combien se portent bien les ventes de l'entreprise de pharmacopée. Il faut dire, depuis l'attaque des titans sur le Sekai, des étranges maladies touchent les différents peuples et le corps médical n'a jamais autant été solicité, tant pour prodiguer des soins que pour endiguer ces épidémies naissantes.

    Good Omens se porte extraordinairement bien. La compagnie républicaine s'est également extraordinairement bien portée lorsque la présence de son patron n'était plus qu'anecdotique, fantômatique. Il en est presque vexé, mais d'un autre côté satisfait. Certes, son égo aurait préféré qu'on acclame son retour sur le devant la scène comme on fêterait le retour d'un roi disparu, mais c'est ici une preuve de l'efficacité de la structure-même de son entreprise, ainsi que du recrutement efficace qu'il a su mené lorsqu'il a cherché les autres têtes pensantes pour diriger Good Omens. Finalement, il devrait être pleinement heureux que tout fonctionne bien sans lui, tout en sachant son nom gravé sur les fioles vendues au peuple. Depuis la disparition de la mère de ces deux enfants angéliques, il s'est replongé dans le travail avec une force, un vigueur et une détermination que son corps ne semble pas forcément supporter. Tel un vieillard, sa cane accompagne souvent chacun de ses pas et ses lunettes atténuent la fatigue occulaire qui le gagne désormais si vite. Humiliant, mais Soren sait parfaitement qu'il va lui falloir encore du temps pour se remettre physiquement et mentalement des dernières épreuves subies.

    "Qu'en est-il des pourcentages touchés ces derniers mois ? Pourquoi ne sont-ils pas la conséquence de la bonne santé de Good Omens ?"

    Barthold, un des actionnaires les plus chiants de la compagnie.

    "Vous avez déjà touché ce qui vous était dû, monsieur Barthold", répond Saeros Vistaël, le directeur administratif. D'un calme olympien celui-ci, et toujours fidèle à son job. "Les meilleurs actionnaires ont été remerciés de leur implication dans la prospérité de Good Omens en conséquence."

    "Ce n'est pas suffisant, cependant ! Vous aviez promis de poursuivre des recherches sur la condition spéciale de ma fille... Vous savez, des dents lui poussent désormais jusqu'au sei..."

    "Nous ne sommes pas les sains sauveurs des handicapés souffrant d'une condition unique au monde, sieur Barthold." Soren semble revenir à la vie, le ton inflexible. "Vous avez été payé, les recherches sont en cours. Vous cessez de geindre à chaque réunion du conseil en étalant des détails personnels inintéressants ou je vous retire de la liste des actionnaires."

    On s'en sortira bien sans toi, tocard. Trop peu de patience pour ce genre de bourgeois. Ledit Barthold est rouge de colère mais se rassoit, reconnaissant sa place.

    C'est alors que la porte s'ouvre, puis se referme, provoquant une vague de murmures. Elle ne passe pas inaperçu: Koraki Exousia, mairesse de Courage et porte-parole du gouvernement, se joint enfin au conseil. En tant qu'actionnaire majeure, elle se devait bien d'être là, même si d'autres priorités semblaient l'avoir retenue alors.

    C'est à ce moment-là sûrement que Soren remarque que cela faisait longtemps qu'ils ne se sont pas revus en chair et en os. Complètement replié sur lui-même et retiré de la vie politique, l'ange la trouve alors fort différent de quand ils étaient en contacts plus réguliers.

    "Mme Exousia. Bienvenue parmi nous. Le conseil a commencé il y a une heure et demi." A titre informatif ou moqueur, seul l'ange le sait. "Mais enfin, nous sommes honorés de votre présence. Je vous en prie, prenez place."

    Elle doit être au courant de son élection en tant que sénateur. En vérité, ils méritent bien de s'entretenir seul à seul, tous les deux. Histoire de se mettre à jour sur les positions de chacun.

    CENDRES


    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] C6ROr9z
    #f6efd8

    Good Omens - Linael & Avenn (enfants)
    Infos & Pouvoirs:
    Maire de Courage
    Maire de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 674
    crédits : 5036

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Sam 20 Mai - 2:51
    image rp

    Message 1

    Des salutations du PDG, il n'y eut aucune réponse. La seule réaction de la nouvelle arrivante fut de sourire, alors que quatre gardes investirent également la pièce, se positionnant autour des attablés dans une cadence parfaitement militaire. La sécurité de la seconde femme la plus puissante du pays prévalait. Deux assistants arrivèrent ensuite, suivant leur maitresse comme les ombres qu'ils étaient et portant avec eux diverses valises et porte-documents. Ce n'est qu'alors que Koraki se décida à avancer en direction de sa place attitrée.

    Lentement, elle longea l'immense table, ses doigts fins effleurant les dossiers des chaises qu'elle croisait, jusqu'à ce qu'ils s'arrêtent sur la sienne.

    Doucement, posément, elle s'en saisit et l'a déplaça à travers toute la pièce, faisant le tour de la tablée dans la plus absolue nonchalance. Les pieds de bois grinçaient lourdement sur le sol en marbre, que le silence parfait de la pièce ne rendait que plus puissant. Elle prit ainsi tout son temps pour parcourir la distance qui séparait sa prime position de celle qu'elle avait décider d'occuper, c'est à dire la droite de Soren, devant grandement prendre sur elle pour ne pas trop élargir le petit sourire qui s'affichait avec complaisance sur son visage. Cependant, toutes les bonnes choses avaient une fin et elle finie par atteindre sa destination, malencontreusement occupée par Negana Kan.

    Celle-ci la regarda avec étonnement et aussitôt, le sourire de la Mairesse disparue. Elle restait là, immobile, sans comprendre ce que désirait la Grande Putain. D'un mouvement sec de la tête, cette dernière lui ordonna de se décaler. Et cette greluche de se tourner vers Soren en commença à balbutier pour lui demander son soutien. Bien évident, cela ne fit que provoquer un court soupir chez la Mairesse qui, s'impatientant, claque des doigts. Immédiatement, la chaise sur laquelle était size la Directrice Commerciale s'anima d'une parodie de vie et se déplaça, expédiant la femme à l'autre bout de la table qui ne sut retenir quelques cris apeurés. Koraki eut alors l'espace pour installer la sienne, la plaquant au sol dans un fracas qui marqua la fin de sa prestation.

    Sourde et aveugle aux regards inquiets, suspicieux ou hargneux de ses co-actionnaires, elle s'installa élégamment, prit le temps de dégager les quelques affaires de la précédente occupante, puis tendit sa main en direction de ses gardes et assistants. L'un d'entre eux lui remis une lourde valise, emplit des comptes-rendus qu'elle possédait sur Good-Omens. Ce n'est qu'une fois ouvert qu'elle daigna répondre à l'homme à côté de qui elle c'était installée.

    • Je vous remercie Mr le Président ... Elle marque un léger temps, puis reprend. Directeur. Excusez-moi, c'est l' habitude de saluer ainsi un autre Goldheart.

    Une petite pique, destinée à lui rappeler qu'elle était bien plus proche de la matriarche de sa propre famille que lui-même ne le serait jamais. Rien de méchant, c'était juste sa façon à elle de dire bonjour à une vieille connaissance. Deux claquements de doigts s'ensuivirent, exigeant de son index qu'on lui serve un verre de vin.

    • Malgré mes diverses obligations au sein de la Mairie et du Gouvernement, elle prit le soin d'accentuer le "et" afin de marquer la supériorité de sa position sur celle des autres actionnaires, j'ai prit le temps de consulter les résultats de cette année. En effet, les résultats sont bons. "Confortables"; devrais-je préciser. Cependant, je me permets de porter votre attention sur les chiffres du mois d'octobre.

    Délicatement, elle écarte un des parchemins de son dossier et le glisse en direction de Soren, plongeant dans ses yeux son propre regard, auquel il était jadis si coutumier. Il n'avait probablement pas oublié cette expression qui n'appartenait qu'à la Reine des Catins et qui oscillait entre l'appétit sexuelle et l'avidité pécunière, dansant entre l'un et l'autre dans une frénésie presque ... Sauvage. Ou peut-être l'avait-il en effet oublié et il se demandait à l'instant pourquoi elle le regardait comme si elle allait à la fois l'insulter et le complimenter ? Qui pouvait savoir, hormis le demi-ange ? Après tout, il avait été absent pendant presque trois années complètes.

    Trois années durant lesquels l'ex-batard des Goldheart n'avait pas jugé opportun de donner le moindre signe de vie.

    • Une épidémie de grippe à sévit dans sept quartiers de la basse-ville au cours de cette période, par trois fois, elle tapota de son doigt le compte-rendu qu'elle et Soren étaient pour l'heure les seuls à pouvoir observer, lui indiquant par là la ligne qui les intéressait. Comme vous le constaterez, les résultats ne sont pas à la hauteur du prévisionnel qui était attendue pour une maladie saisonnière. Je serais curieuse de savoir pourquoi Good Omens n'a pas atteint ses objectifs dans cette zone, alors que nous sommes les plus implantés et les mieux approvisionnés.

    Qu'allait donc répondre ce cher et estimé Président-Directeur-Général ? C'est avec un appétit certain qu'elle attendait sa réplique. Serait elle identique à son bon souvenir, cinglante et subtile, ou bien cela aussi, Soren l'aurait oublié ?



    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Noble de La République
    Noble de La République
    Soren Goldheart
    Soren Goldheart
    Messages : 241
    crédits : 800

    Info personnage
    Race: Ange / Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1870-soren-goldheart-from-the-ashes-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1903-liens-carnet-de-contacts-soren#16014https://www.rp-cendres.com/t1884-chroniques-angeliques-soren#15805
  • Sam 20 Mai - 21:47
    Devoirs, ambitions...
    Feat Koraki Exousia
    Une entrée pour le moins... théâtrale. Du Koraki tout classique. Qu'elle soit au pouvoir d'un bordel, d'une ville ou d'un gouvernement, cela n'avait rien arrangé à sa posture, sa démarche et son attitude. Imbue d'elle-même ou du pouvoir qu'elle possède, elle n'hésite pas à en jouer.

    C'est ainsi que Soren a vu sa directrice commerciale se faire éjecter de son siège impunément. Il a préféré garder la face, mais son regard n'en dit pas moins: il n'a pas apprécié ce geste.

    "Mademoiselle Kan était bel et bien à sa place, à l'heure où le conseil a commencé. Traitez mes employés avec le même respect qu'ils ont pour vous, je vous prie, madame la mairesse."

    Une manière sûrement de répondre à la pique de la mairesse, inutile. Les liens avec la famille Goldheart demeurent professionnels, et le demi-ange s'en est résolu que c'est sûrement ainsi que cela devait être. Toutes les natures ne sont pas faites pour s'entendre, et malgré la sympathie qu'il avait réussi à tirer de la présidente, il n'en reste pas moins profondément individualiste et centré sur lui-même et ses intérêts.

    Puis elle est devenue encore plus piquante, cette hybride infâme. Se faisant servir du vin comme si elle était ici le centre du monde, elle sort un rapport confidentiel et tapote une certaine ligne dérangeante. Soren l'aurait bien arraché du bout de papier directement.

    "Je suis parfaitement au courant de ce résultat décevant." Il lance un regard à Fleming, sa co-directrice, puis à Vistaël, l'elfe placide directeur administratif. "Pas tout à fait avec ces chiffres, cependant. Vous m'expliquerez ça plus tard", leur dit-it par télépathie.

    Puis, ramenant son regard doré sur celui, perturbant de Koraki - où sont donc passés les beaux cheveux bruns soyeux, les yeux bleus océan? - il reprend :

    "C'est dû en partie à une insuffisance de production. M. Senji, notre directeur technique, a eu quelques soucis avec certains importateurs de nos matières premières permettant la production de la pharmacopée correspondante. Également, il y a eu récemment beaucoup de concurrence à Courage et de débauches de notre corps médical. C'est pourquoi dès la nouvelle année, les salaires ont tous été augmenté de 15% au moins, en correspondance aux chiffres satisfaisants de Good Omens."

    Les actionnaires semblent rassurés.

    "Ce désagrément ne devrait donc plus arriver. Je vous remercie, cependant, madame Exousia, de souligner comme à votre habitude les choses qui ne vont pas avant de constater ce qui a fonctionné. Quoiqu'un peu pessimiste, cette approche permet de cibler les points faibles pour les améliorer, ce qui est dans votre intérêt également au vu des parts que vous détenez de la compagnie." Il fait tourner entre ses doits une de ses bagues qu'il s'est ôté en parlant. "La concurrence a de puis été écrasée et les épidémies endiguées. Mais il reste encore beaucoup à faire, les titans ont perturbé le cycle naturel des choses et l'on doit s'attendre à de nouvelles vagues violentes. Nous sommes sur le qui-vive, madame Exousia. Ce qui peut être prévenu l'est, si vous avez d'autres statistiques secrètes à dégaîner ou d'autres réserves à émettre."
    CENDRES
    Maire de Courage
    Maire de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 674
    crédits : 5036

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Dim 21 Mai - 22:33
    image rp

    Message 2

    La voici finalement, cette sourde et froide colère, tapie dans l'abysse de ses yeux dorés dans lesquels elle c'était tant perdue, voila des années. Il était donc toujours là, ce Soren implacable et dur qu'elle avait adoré fréquenté, enfoui sous la douceur paternelle et la félicité maritale. Il était temps de le faire revenir.

    • "Quel soucis avec certains importateurs", répéta t-elle en souriant. Pour Soren, cette simple phrase ne pouvait rien présager de bon. Lorsqu'elle s'amusait à répéter les mêmes mots que son interlocuteur, c'est qu'elle s'apprêtait à lui opposer un contre-argument des plus cinglants.

    Pourtant, elle laissa le doute s'instiller chez ses auditeurs, prenant le temps de sortir une cigarette de son étui, de l'allumer tranquillement et d'en souffler une bouffée. Peu importait, en vérité, que ces coactionnaires et le directeur de Good Omens voient d'un mauvais oeil cette insolence flagrante, elle s'en amusait. Non pas à cause de son propre statut au sein de l'entreprise, après tout il y' avait autour de cette table des actionnaires bien plus importants qu'elle, mais bien parce que son propre pouvoir sur ce commerce pharmaceutique était ailleurs que la comptabilité. Et c'est bien ce pouvoir qu'elle allait leur rappeler, à tous. Pourtant, c'est bien en direction du Directeur Technique que le visage de la Mairesse se tourna.

    • Je m'interroge sur ces soucis d'approvisionnement, M. Senji. Après tout, il me semble que la municipalité de Courage vous est plus que favorable. N'est-ce pas Good Omens qui dispose des meilleures places au port ? Qui bénéficie de sauf-conduit aux douanes et aux portes de la cité ? Qui voit les officiers républicains ne jamais faire montre d'excès de zèle dans leurs inspections ?

    Elle se tait, le temps d'inspiration une longue et profonde bouffée. Le sourire qu'elle affichait jusque là avait entièrement disparu, car il apparaissait évident que la municipalité n'était pas suffisamment récompensée pour ses efforts. La fumée s'échappe d'entre ses lèvres, venant s'étirer au dessus de tout les membres du Conseil d'Administration, comme une vaporeuse allégorie de la menace qu'elle faisait planer sur eux. Pendant qu'elle parle, elle prend par ailleurs le temps de les regarder chacun, tour à tour, avec pour seule émotion qu'une intense et froide colère.

    Peut-être cela pourrait paraitre excessive comme réaction, mais cela serait bien mal connaitre la Grande Putain de la République. Elle avait toujours été ... Intense. Lorsque l'on s'investissait à ce point dans un entreprise privée en étant soi-même l'incarnation du pouvoir publique, lorsque l'on prenait le risque de ce voir accuser de conflit d'intérêt (ce qui était tout à fait le cas), alors on était en droit d'avoir certaines exigences. Et si cela ne devait s'opérer que dans la menace et la destruction de petit égo, alors qu'il en soit ainsi.

    • En d'autres mots, Courage n'a t-elle pas fait preuve de grande souplesse à l'égard de vos directorats respectifs, à tous ? J'estime que lorsque l'on a toutes les cartes en mains, on a pas le droit à l'échec. Pire que tout, échouer quand on ne joue pas selon les mêmes règles que ses adversaires est bien plus déplorable. Peut-être que retirer à Good Omens ces cartes est ce dont ce Conseil à besoin pour faire preuve d'un peu plus d'efficacité.

    Cette fois, elle se tourne vers le Directeur Général Goldheart et prend enfin le temps de l'observer. Toujours aussi désirable qu'à l'époque où il n'était pas veuf, bien que sa défaillance physique l'eu quelque peu marqué. Semblerait-il que la solitude maritale lui sied. Tant mieux. Les ménages à trois ne font jamais bonne presse dans les journaux républicains. Un riche homme d'affaire veuf qui retrouve l'amour dans les bras de la plus belle du pays, en revanche, c'était une histoire qui avait tout le potentiel de faire pleurer la ménagère.

    • Ou alors cette simple mise-en-garde vous suffit à tous et la cité de Courage continuera à se montrer des plus accommandantes. Cela ... Vaut bien une place, j'imagine.

    Un nouveau papier glisse des mains de Koraki en direction de Soren. Lorsque celui-ci y jettera un coup d'œil, il comprendra la raison du retard de la Reine des Catins. Il s'agit d'un ensemble de décrets municipaux retirant à Good Omens tout les avantages dont elle dispose, des ordres d'inspections douanières sur l'ensemble des entrepôts, ainsi qu'une lettre à destination du Grand Argentier de la République et du directeur de l'AGIR, requérant une enquête administrative sur les fonds de la société.

    "Mets les au pas.", lui ordonna silencieusement son ancienne amante. Il était temps que l'ancien Soren Goldheart se réveille. Alors qu'il se saisisse de ses infamants papiers et les déchirent, avant de véritablement reprendre les rênes de son entreprise, avec la poigne et la rudesse qui étaient jadis siennes.



    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Noble de La République
    Noble de La République
    Soren Goldheart
    Soren Goldheart
    Messages : 241
    crédits : 800

    Info personnage
    Race: Ange / Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1870-soren-goldheart-from-the-ashes-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1903-liens-carnet-de-contacts-soren#16014https://www.rp-cendres.com/t1884-chroniques-angeliques-soren#15805
  • Lun 29 Mai - 0:31
    Devoirs, ambitions...
    Feat Koraki Exousia
    Évidement, la puissante hybride a de quoi redire. Pire encore: ce n'est plus tant Soren qu'elle défie directement, mais le directeur technique de Good Omens, en poste depuis près de quatre ans dans l'entreprise et plutôt efficace jusque-là. Cependant, dans ses propos durs et fermes, il n'y a pas once de mensonge. Que de pures vérités, fringantes et impossibles à nier.

    Un soupir, presque ennuyé, s'échappe des lèvres de l'ange tandis qu'il lit les lignes menaçantes soigneusement écrites sur la lettre que la porte-parole du gouvernement venait de lui remettre.

    "Tu n'as pas changé, c'est le moins qu'on puisse dire. Tu mords où ça faiblit et tu injectes ton venin. Ne serais-tu pas une hybride vipère qui s'est ratée ?"

    Glissant son questionnement, qui tenait plus de la petite remarque ~amicale~ et sarcastique que d'une véritable question, par télépathie à la femme qui a un charme nouveau, ainsi semblable à une version albinos d'elle-même, Soren replie grossièrement la lettre si bien qu'elle rentre chiffonnée et maladroitement dans son enveloppe, d'un papier pourtant blanc éclatant et délicat. Il fait un signe de tête à Senji.

    "Eh bien ? Explique-toi. Bien que je connaisse l'histoire, Madame, ou plutôt mademoiselle Exousia, souhaiterait sûrement la connaître."
    "Je t'en laisse l'opportunité. Ne me déçois pas."


    Le drakyn, Liam Senji, ne semble pas à l'aise. Il glisse une de ses mèches bleutées derrière son oreille pointue et caresse un peu une de ses cornes avant de gonfler le torse en faisant face à la mairesse.

    "Bien sûr que si, madame la Mairesse. Nous saisissons tous les avantages que vous nous offrez et croyez-nous, chacun des directeurs ici jouit de cette générosité au maximum du potentiel que cela nous offre. Le problème ne vient pas de la municipalité de Courage, hélas, cela aurait été bien plus simple de ce fait. Je me serais adressé directement à vous, si ainsi cela s'était-il passé." Stressé, il maintient une voix claire et distincte tandis que les yeux de son directeur général le fixe avec insistance. "Il s'agit majoritairement d'un de nos principaux fournisseurs au Reike, qui après pourtant plus de deux ans à nous fournir notre nécessaire en..." Il fait une pause, semble trier les mots dans sa tête. "Verre, notamment, plantes exotiques et sujets d'expériences, des corps décédés bien sûr je vous rassure, a subi de grands malheurs au sein de sa propre nation. Il semblerait qu'il ait soufflé notre nom à une autorité compétente reikoise alors qu'il suppliait pour sa vie. Ses affaires n'étaient pas toutes... déclarées au gouvernement. J'ai mis du temps à trouver d'autres fournisseurs pour chacun de ces besoins, et je me suis appuyé sur nos relations particulières au sein de la République et à Kyouji."
    "Des problèmes d'ordre juridiques, en somme." Soren balaye l'air de la main, agacé. "Comme cela ne m'a pas tant intéressé, ni de comment ce fournisseur s'est fait arrêté, ni de pourquoi il a donné la liste de ses clients aux autorités, j'ai chargé monsieur Vistaël de s'en occuper auprès des autorités du Reike et il s'avère que tout est clean, comme on pourrait dire, du côté de Good Omens. Une simple histoire de fournisseur externe malhonnête, voilà ce que c'était, mademoiselle Exousia. Et personnellement, je m'en contrefous, car je suis un scientifique et c'est la santé des républicains qui m'intéresse avant tout."

    Koraki, bien sûr, ne sera pas dupe, ainsi que les concernés dans la pièce. Good Omens n'est pas "clean", toutes les affaires ne sont pas déclarées et chaque nuit, diverses valses ont lieu à quelques endroits sombres de la Républiques avec des remèdes et potions inédits. Mais ça, les actionnaires ici présents ne sont pas obligés de le savoir.

    "Je vous remercie, cependant, de prendre tant à cœur Good Omens. Une implication loyale et touchante, madame la Mairesse. Ce que vous faites pour nous est remarquable et on voit que le bien-être des républicains vous importe."

    Soren lui adresse son plus beau sourire.

    "Je ne remets pas en question la manière dont vous avez géré ce problème, Liam, puisque c'est moi-même qui avait signé le contrat avec ce fournisseur sans le savoir si malhonnête envers son propre gouvernement. Cependant, nous aurons une discussion après ce conseil, si vous le voulez bien. Afin de comprendre si cela explique la marge qu'il manquait à nous faire pour atteindre les chiffres anticipés par Kan."

    Le Senji perd un peu de sa fierté. Ainsi dit, l'ange réaffirme un peu les pouvoirs qui sont entre ses mains.
    CENDRES


    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] C6ROr9z
    #f6efd8

    Good Omens - Linael & Avenn (enfants)
    Infos & Pouvoirs:
    Maire de Courage
    Maire de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 674
    crédits : 5036

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Mer 7 Juin - 14:16
    image rp

    Message 3

    Des hybrides vipères, elle avait eu le loisir d'en rencontrer plus que son content ces dernières semaines et aucun de ces spécimens ne lui arrivait à la cheville quand il s'agissait d'abattre une cible déjà à terre. C'est en faibles et en opprimés qu'avait été bâtit l'escalier qu'empruntait chaque jour la Grande Catin pour arriver au sommet du monde et ce n'était certainement pas parce que les marches qu'ils constituaient étaient instables qu'elle se priverait de le gravir en étant chaussée de talon-aiguilles et les plantant dans leur chair. Ils n'étaient rien de plus qu'un matériaux dont elle disposait à sa guise.

    Et Good Omens n'en était qu'un parmi d'autre.

    Oh, bien sur, s'il fallait rester dans l'analogie de l'escalier, Good Omens serait plus proche de la rembarde que de la marche.

    Et Soren Goldheart, dans toute cette image ? Et bien ... Cela ne dépendrait que de lui. Il était de ces rares personnes à qui Koraki offrait le choix : se soumettre et ne devenir qu'une marche supplémentaire (joli marche, au demeurant), réussir à s'élever au-dessus du lot et devenir une rembarde ou bien la rejoindre et lui tenir la main alors qu'elle l'emmenait avec elle aux cimes de l'escalier. Notons également que l'éventualité de s'opposer à elle et de détruire l'édifice n'existait tout simplement pas. On la servait ou on s'écrasait. C'était aussi simple que cela.

    Aussi le sourire qu'elle lui adressa alors que son regard obliquait vers le bel ange infirme fut des plus révélateurs. Oui, elle n'avait rien perdu de sa superbe et de son mordant. Au contraire, elle l'avait affuté depuis son absence. C'est ainsi qu'elle n'écouta que distraitement les justifications de ... Comment s'appelait-il déjà ? Peu importe. C'était la réaction du PDG qui comptait dans cette réunion et elle ne le quittait pas des yeux. Allait-il se montrer conciliant ? Allait-il éluder le problème ? Allait-il frapper du poing sur la table et faire comme s'il n'en éprouvait aucune douleur ?

    Car c'était bien la raison de son intervention à cette réunion des plus barbantes : découvrir l'évolution de ce demi-ange qui avait été un compagnon des plus cruels, fut une époque pas si lointaine. Elle savait très bien que la vie de famille ... Quelle horreur, une femme et des enfants, sérieusement ? ... Pouvait assagir, voir amollir un homme. D'ordinaire, elle n'aurait jamais put penser qu'un être tel que lui puisse ainsi subir les vices de la béatitude familiale, mais entre son mariage, sa paternité, son veuvage récent et sa nouvelle infirmité alors même qu'il avait enfin réussi à devenir valide depuis son opération des ailes, il y avait de quoi briser une psyché.

    La démonstration, si elle n'est pas à la hauteur de ses attentes, après tout elle aurait préférée les menaces froides dont elle avait l'habitude, avait au moins le mérite de réaffermir sa position. En définitive, oui, Soren Goldheart était et restait le patron indéboulonnable de Good Omens, peu importe son absence ces trois dernières années. Cela mériterait, bien entendu, d'autres tests ultérieurs, mais pour l'heure le regard qu'elle lui opposait c'était grandement adouci.

    • Bon retour parmi nous, cher ami, s'autorisa t-elle à lui souffler, sans se soucier de si l'un de ses co-actionnaires pouvait l'entendre.

    De nouveau, elle sort quatre exemplaires d'une nouvelle feuille des dossiers que portent ses assistants, qu'elle fait glisser en direction de Liam, de Negana, de Saeros et enfin d'Alexandra. Ils découvrent tous qu'il s'agit d'une copie du traité commercial signé entre la Mairesse de Courage actuellement présente en ces lieux et d'un contrôleur devenu depuis Ministres des Finances du Reike : Tagar Reys.

    • J'ose croire que ce traité, et les noms qui y sont associés, vous permettrons à tous de trouver de nouveaux fournisseurs un peu plus "honnête" en territoire impérial.

    Un nouveau cadeau qu'elle faisait à l'entreprise. Si d'aventures un seul journaliste devait apprendre l'existence de telles offrandes, le scandale politico-financier qui en découlerait serait des plus intenses. Fort heureusement, les gardes présents étaient là pour veuiller à ce que cela n'arrive pas.

    • Si j'en crois mon expérience en soirée mondaine, après les affaires on parle toujours de politique, déclare t-elle. Monsieur le Directeur Général, pouvez-vous ... ?

    D'un signe de la main, elle époussette les directeurs attablés, souhaitant que cette nouvelle partie de la conversation soit un peu plus intime entre la Mairesse et le désormais Sénateur.



    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Noble de La République
    Noble de La République
    Soren Goldheart
    Soren Goldheart
    Messages : 241
    crédits : 800

    Info personnage
    Race: Ange / Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1870-soren-goldheart-from-the-ashes-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1903-liens-carnet-de-contacts-soren#16014https://www.rp-cendres.com/t1884-chroniques-angeliques-soren#15805
  • Lun 3 Juil - 22:23
    Devoirs, ambitions...
    Feat Koraki Exousia
    Une phrase, que seul Soren put entendre, a été soufflée par l'hybride à la beauté immaculée. Une manière, en quelque sorte, de le réintégrer à la sphère de Courage, d'ouvrir à nouveau les bras à cet ange qui lui a tourné le dos alors que leur liaison aurait pu s'expandre, a disparu de la circulation après avoir fondé une famille de manière totalement imprévue, après n'avoir plus donné de signes de vie à quasi quiconque pendant plusieurs années.

    Du soulagement, en quelque sorte. Accablé par la fatigue, Soren voit Koraki glisser des traités à ses directeurs avec une liste de fournisseurs reconnus. Il ne peut s'empêcher de se montrer reconnaissant envers la mairesse, bien que ses sentiments vis-à-vis d'elle ont pérégriné sans cesse.

    "Je te remercie sincèrement pour ton soutien, Koraki Exousia. Qu'est-ce qu'on ferait sans toi ? Bien moins de choses,", dit-il alors d'un ton grave, et alors qu'il zieutait chacun de ses directeurs, "il est évident qu'avec un tel document entre nos mains, un tel incident ne devrait plus jamais se reproduire, n'est-ce pas ?"

    Si Alexandra Fleming approuve ses dires à la suite-même de ses paroles, Senji se fige quand les yeux jaunes le transpercent. Soren lui fait confiance, Soren l'a protégé. Il allait falloir le lui rendre et prouver avec le double des efforts qu'il est digne de ce poste et qu'il sait gérer les imprévus. Sur qui d'autre compter si les livraisons ou approvisionnements ne peuvent plus se faire ? N'importe qui d'autre. Personne n'est irremplaçable. Cela, le drakyn aux cheveux bleus doit bien le savoir et en être parfaitement conscient en ce moment clé. Le fait est qu'un simple renvoi serait impossible avec tout ce qu'il sait des agissements de Good Omens. Un renvoi pour lui, ce serait la disparition totale de la circulation. Pour toujours.

    "Bien sûr, monsieur Goldheart", se sent-il obligé de répondre devant l'insistance du regard, serrant le document de la mairesse entre ses doigts griffus. "Merci pour la transmission de ce traité, madame la Mairesse. Je ne doute pas un instant que l'erreur ne sera jamais plus reproduite."

    "C'est ça ou t'es mort."

    Transmettant sa menace par télépathie à Senji comme à Koraki afin qu'elle l'entende, Soren se radossa à son siège, un sourire agréable collé au visage. Il n'a pas perdu la face face à l'assemblée. Par ailleurs, puisque la mairesse souhaitait aborder d'autres sujets et que les principaux problèmes ont été traités, Soren lança :

    "Je vous remercie d'être venus à cette réunion. Nous avons abordé les points les plus importants, mais il y a encore quelques petits détails que je souhaiterais élucider. Je prendrais le temps de répondre à vos questions également. Pour l'heure, allez donc prendre une pause dans l'autre salle, vous voulez bien ?"

    Une question qui n'en est pas une, les actionnaires et les directeurs se lèvent. Des vivres et des boissons de toutes sortes les attendent dans la salle attenante à celle utilisée pour la réunion. Fleming lance un dernier regard à Soren qui balaye l'air de la main, lui faisant comprendre qu'il a besoin de temps seul avec l'hybride. Ainsi, une fois que ce beau monde fut parti, l'ange s'étire avant de recoiffer son impeccable chevelure argentée et plonge son regard dans celui de Koraki.

    "Ma chère Koraki. Ça faisait longtemps, n'est-ce pas ?" Il se lève, traîne du pied, regard en l'air. "T'ai-je manqué ? Oh, je ne devrais pas dire ça. C'est moi qui ait disparu tant de temps sans donner de nouvelles. J'ai eu quelques... complications, dans ma vie personnelle." Il saisit un verre de vin qui est demeuré sur le plateau laissé par un servant sur la table, à sa proximité et trempe ses lèvres dans celui-ci. "Des complications au nombre de deux, mais également des complications niveau santé. Je regrette presque mes choix. Mais bon, je suis revenu et j'ai été élu Sénateur, comme tu as pu le constater."

    Il grimace en tenant sa hanche, puis fait mine d'ignorer la douleur.

    "Qu'est-il arrivé pendant mon absence pour toi ? Tu n'es toujours pas mariée ?

    Il sourit de manière narquoise.

    "Les élections présidentielles arrivent bientôt. Tu as des projets ?"

    CENDRES


    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] C6ROr9z
    #f6efd8

    Good Omens - Linael & Avenn (enfants)
    Infos & Pouvoirs:
    Maire de Courage
    Maire de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 674
    crédits : 5036

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Mer 12 Juil - 16:36
    image rp

    Message 4

    Un sourire mesquin étire ses lèvres tandis qu'elle observe ces directeurs financiers quitter la salle de réunion, aussi dociles que des chiens obéissants. Le pouvoir a ce côté exquis de voir les puissants s'incliner devant les décisions et les demandes de la Reine des Catins, de les voir abandonner leur poste, leurs ambitions et leurs orgueils en un instant, simplement parce qu'elle le souhaite. Elle les observe avec attention, alors que leur arrogance financière est réduite en poussière par sa simple directive et celle de Soren.

    Oh, oui ! Elle savoure chaque seconde de cette jubilation malsaine qui l'envahie. Ces titans de l'industrie, probablement habitués à dominer le monde avec leur argent et leur influence, se retrouvent désarmés face à sa seule volonté implacable. Elle se délecte de la satisfaction de savoir que sa voix a le pouvoir de briser leurs certitudes, de perturber leurs plans, de les faire plier sous son autorité. Elle en avait déjà donné l'exemple lorsqu'elle avait expulsé de sa place Negana. Et leurs réactions ... Voir ainsi leurs regards déconcertés et désemparés sonnaient comme une douce musique à leurs oreilles, une symphonie de soumission orchestrée par son désir. Ils pensaient être intouchables et voila qu'en quelques mots, elle leur avait rappelé leur fragilité, ainsi qu'un fait somme toute évident ...

    Même les plus puissants ne sont que des pions dans son jeu politique.

    Cette sensation de puissance, d'avoir le destin de ces hommes et de ces femmes entre ses mains, était une extase délicieuse. Cela faisait trop longtemps qu'elle n'avait pas participé à une réunion de Good Omens et elle n'avait besoin que d'une seule pour leur apprendre à craindre son nom et à redouter ses ordres, car elle était celle qui pouvait faire et défaire leurs carrières en un claquement de doigts. Enfin ... Surtout ceux de Soren, mais l'un dans l'autre, cela revenait au même, n'est-ce pas ?

    C'est ainsi qu'ils quittèrent la pièce sans que la Mairesse ne leur accorde un seul regard, ni une seule considération. Ils ont eut leurs ordres, ils n'ont fait qu'obéir. Rien de plus.

    En lieu et place, son attention est entièrement dédiée au demi-ange.

    Les émotions se bousculent en Koraki alors qu'il lui parle de cette même voix qu'elle avait gardée en souvenir, employant ce même ton narquois qu'elle avait tant appréciée. Trois longues années s'étaient écoulées depuis qu'il a choisi de l'abandonner, préférant fonder une famille avec une autre femme. La douleur de cette trahison était toujours ancrée en elle, mêlée à une colère brûlante qui n'avait jamais complètement disparu. Et pourtant, malgré cette colère, elle ressentait une pointe d'excitation perverse à le voir revenir dans sa vie, cette fois-ci en tant que Sénateur d'une formation politique concurrente. La politicienne en elle était à la fois déterminée à lui montrer sa puissance et sa réussite, mais également à le confronter à la force de son intelligence et de sa détermination.

    Car il fallait avant tout être honnête, les sentiments qu'elle éprouvait autrefois pour lui s'étaient transformés en une combinaison complexe de désir et de ressentiment. A la question de savoir s'il lui avait manqué, la Grande Putain ne répond pas de suite. Un sourire imperceptible se dessine sur ses lèvres alors qu'elle le regarde attendre une réponse, cherchant peut-être une quelconque réaction. Les yeux de la mairesse se posent sur le verre de vin rouge parfaitement versé devant elle, un liquide carmin reflétant les jeux de lumière de la pièce.

    D'une main calme et assurée, elle saisis délibérément la base du verre, le tenant avec une délicatesse calculée, tandis que son regard impassible se fixe sur son interlocuteur, et qu'ellee tourne doucement le verre entre ses doigts, jouant avec les ombres dansantes à travers le liquide. Chaque seconde qui s'écoule est un rappel silencieux que peu pouvait importer la pièce où ils se tenaient, peu pouvait importer le fait que cette pièce appartienne à Good Omens et donc à Soren, le pouvoir de Koraki ne connaissait nulles frontières. Elle le laisse mariner dans cette attente inconfortable, sachant pertinemment que le temps est une arme subtile qui peut plier les volontés les plus fortes.

    Enfin, lorsqu'elle estime que l'instant est parfait, elle porte le verre à ses lèvres, laissant le goût du vin caresser sa langue, plaisir que le demi-ange c'était sottement interdit depuis sa soudaine paternité. Une gorgée délibérément lente, prolongeant le plaisir et accentuant la tension dans l'air. Elle le fixe intensément pendant que ses papilles dégustent chaque note complexe de la boisson, savourant cette victoire tacite. Puis, posant le verre avec une lenteur calculée, elle le fixe droit dans les yeux, révélant une lueur de satisfaction avant de répondre d'une voix doucereuse :

    • Oh, Soren ... La vie continue, avec ou sans ta présence. Les complications personnelles sont un fardeau que nous portons tous à un moment donné, je le conçois, mais certains d'entre nous préfèrent régler ces problèmes sans sacrifier leurs engagements et leurs responsabilités professionnelles. Néanmoins, je te souhaite bonne chance pour démêler les fils enchevêtrés de ta vie personnelle. Après tout, l'équilibre entre tes responsabilités envers ta famille et ton nouveau politique risque d'être un chemin semé d'embûches. Je suis intimement persuadée que tu sera tout à fait capable de gérer cette situation délicate avec toute la finesse qui te caractérise.

    Un silence enveloppe la pièce et elle l'observe attentivement, impatiente de voir comment il réagira à ce jeu de pouvoir silencieux et à cette échange verbal qui à tout d'une joute militaire. Un éclat de détermination brille dans ses yeux alors qu'elle se lève gracieusement de son siège, tenant son verre de vin d'une main ferme. La table de marbre froid résonne sous ses pas mesurés alors qu'elle commence à faire le tour, chaque pas résonnant comme un battement de tambour puissant.

    • Je comprends que certains puissent succomber à l'envie de perpétuer leur lignée. Personnellement, je préfère consacrer mon temps et mon énergie à des causes qui ont un réel impact sur le monde, plutôt que de m'enliser dans les affres de la parentalité, surtout lorsque l’on connais la … « gratitude » inhérente aux enfants. Mais bon, chacun ses priorités, n'est-ce pas ?  

    Le cliquetis subtil de son talon contre le sol accentue l'intensité de l'instant, sa présence enveloppant la pièce d'une aura indéniable de pouvoir. Elle connaît le jeu, elle en maîtrise chaque note. Chaque mouvement, chaque geste est calculé pour amplifier son autorité et sa détermination. Elle fait volte-face, gardant son regard fixé sur lui, une détermination implacable dans ses yeux.

    • Disons que pendant ton absence, j’ai découvert que ma valeur ne se résumait pas à mon statut matrimonial. J'ai choisi de me concentrer sur des réalisations qui dépassent de loin les limites d'un simple contrat de mariage. Mais rassure-toi, j’ai réussi à trouver un anneau pour combler ce vide à mon annulaire.

    Une réference évidente à l'Anneau du Razkaal qu'elle porte fièrement à son doigt, symbole par excellence explicitant qu'elle était mariée au pouvoir. N'était-ce pas beau ?

    Elle fixe l'homme d'un regard froid, son visage affichant un sourire sardonique. La politicienne caresse l'air de ses paroles, choisissant avec soin chaque mot qu'elle s'apprêtait à prononcer.

    • Cher ami, ne serait-il pas sage, dans ta position, d'augmenter les stocks de médicaments Good Omens ? Les temps à venir pourraient bien être remplis de tourments et de malheurs. Nous en avons déjà eut la preuve dans un passé pas si lointain dont tu es familier. Il serait préférable d'être prêt, n'est-ce pas ?

    Sa voix glisse avec une subtilité déconcertante, laissant planer un mystère oppressant, alors qu'elle s'abstient soigneusement d'en révéler la véritable nature. Puis, après un bref silence calculé, elle poursuit, sa voix prenant une teinte légèrement plus basse :

    • Quant à l'élection présidentielle à venir... Prudence est mère de sûreté, dit-on. Il serait judicieux de garder un œil attentif sur les vents qui soufflent sur l'horizon politique. Les temps changent, mon cher, et ceux qui savent s'adapter en tirent souvent avantage.

    Elle laisse planer ces paroles, suggérant que de grands bouleversements pourraient être en cours, sans toutefois en dévoiler les détails, car dans les coulisses obscures du pouvoir, elle joue à un jeu sans scrupules autant que dangereux, prête à exploiter chaque opportunité pour atteindre ses propres objectifs. Et dans ce moment, elle annonce silencieusement que les temps sombres approchent, mais que seuls les plus rusés et sans pitié sauront en tirer profit.



    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Noble de La République
    Noble de La République
    Soren Goldheart
    Soren Goldheart
    Messages : 241
    crédits : 800

    Info personnage
    Race: Ange / Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1870-soren-goldheart-from-the-ashes-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1903-liens-carnet-de-contacts-soren#16014https://www.rp-cendres.com/t1884-chroniques-angeliques-soren#15805
  • Mar 8 Aoû - 22:28
    Devoirs, ambitions...
    Feat Koraki Exousia
    Le demi-ange n'a pas manqué le regard de triomphe, un triomphe assumé et puissant tandis que la salle s'est vidée à l'exception des deux plus puissants interlocuteurs de cette journée. Koraki n'a pas changé. Lui est persuadé d'être un autre, d'avoir évolué, d'avoir changé de statut, de prestige, de rôle, comme un acteur aurait inversé deux masques avant de monter sur scène. Pourtant, son personnage est le même. D'un arbre peut changer les feuilles, les fruits, les branches ; jamais le tronc et les racines, peu importe ce que la vit lui inflige - en admettant qu'il ne se fasse pas déraciner.

    Le silence qui suit les questions du bio-alchimiste semblent être source de grande jouissance pour la mairesse, qui fait tourner le vin dans son verre étincelant, comme pour le rendre meilleur. Le temps se dilate, puis s'affaisse. Le bel homme perd presque patience, laissant un sourcil tressauter. Il n'aime pas qu'on le mène par le bout du nez à son propre jeu.

    "Tu dis ça parce que tu es incapable de perpétuer la tienne. Triste condition d'hybride. D'ailleurs, la fin de ton existence approche. As-tu songé à quelconque... solution ? Je connais un remède."

    Cette histoire de lignée... Oui, il y a toujours quelque chose d'égoïste à avoir un enfant.

    "Mes enfants n'étaient pas prévus sur ma carte de vie, ni même la femme qui les a pondus. Mais ils sont venus, je les ai gardés et je les élève. Certains décident de mûrir et de se compliquer un peu plus l'existence avec des êtres ingrats, énergivores et parfois franchement chiants."

    Ses lèvres s'étirent. Koraki n'a pas tord dans de qu'elle dit, après tout. Il sourit d'autant plus devant l'anneau que porte la femme aux cheveux d'albâtre.

    "Mariée au pouvoir, j'imagine que c'est à ton image." Il laisse les suggestions de l'Exousia planer sur lui, l'attitude flegmatique. "Saurais-tu des choses que j'ignore ? J'imagine que si tu me dis ça, un assaut est prévu quelque part ou une rébellion est probable. Je parierai sur Kaizoku, qu'on a habilement négocié avec mon cousin le belliqueux."

    Ils avaient perdu elle et lui ce soir-là. Kaizoku était devenue part de la République, et Soren n'est pas sourd des luttes intestines de sa propre nation. Il est cependant possible qu'une autre bataille puisse être envisagée ailleurs ; il n'y a qu'à voir comment la République a renforcé son armée.

    Décidant une autre approche et laissant sa curiosité, malsaine ou non, le guider, Soren fait alors quelques pas vers la mairesse, caresse son visage du regard. Il saisit une des mèches de celle-ci, plus blanche que sa chevelure à lui.

    "Mais qu'est-il arrivé à tes cheveux, Koraki ? A ton apparence fictive, puis-je dire... Il laisse son regard couler tout le long de son visage, de son cou pour regagner ses yeux bleus à elle. "Tu es... différente. Il y a quelque chose de surnaturel, derrière cette chevelure angélique. Et je doute que tu cherches à imiter ma race."

    CENDRES


    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] C6ROr9z
    #f6efd8

    Good Omens - Linael & Avenn (enfants)
    Infos & Pouvoirs:
    Maire de Courage
    Maire de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 674
    crédits : 5036

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Lun 14 Aoû - 22:50
    image rp

    Message 5

    Koraki pencha légèrement la tête sur le côté, un sourire en coin étirant ses lèvres, sa visage dodelinant de haut en bas alors qu'elle savourait la première pique de son interlocuteur. Bien joué de sa part, une bien belle réplique, il fallait l'avouer. Le demi-ange se montrait ainsi toujours aussi doué par savoir répondre à la seconde femme la plus puissante de la République. C'est ce qui lui plaisait, d'ailleurs. Chez d'autres, elle le prendrait comme de l'insolence, alors que pour le batard Goldheart, ce n'était qu'une façon comme une autre de converser.

    Aussi poursuivit-elle.

    • Il existe bien des manières de palier aux déficiences dût à la naissance, Soren. Toi-même n'as-tu procéder à la chirurgie pour réparer tes ailes brisées ?

    Elle s'octroie un léger moment, durant lequel elle regarde plus attentivement le superbe ange, avant de s'arrêter à ses jambes.

    • Du moins, avant que le monde ne rétablissent l'équilibre en te privant de jambes. Quelle amusante ironie.

    Koraki se tenait devant Soren, ses yeux empreints de cet éclat de malice insolente qu'il lui avait toujours connu. Un léger sourire flottait sur ses lèvres, dissimulant habilement les questionnements qui dansaient sous la surface. Leur conversation était calme, déroulant ses mots comme les vagues douces d'un ruisseau, mais l'aura de gravité qui l'entourait était palpable.

    • Je serais une bien piètre joueuse si je ne connaissais pas certains coups à l'avance. Néanmoins, Kaizoku est une cible assez évidente. Le gouvernement et l'armée ont beau prétendre le contraire, la paix n'est pas installée sur l'île. Les tensions couvent avec les factions pirates et j'ai ouïe dire que certains se rassemblent. Enfin, j'imagine que le SCAR détient plus d'infos à ce sujet. Dommage que tu ne sois pas le Goldheart utile, j'aurais put te répondre plus précisément.

    Une petite pique, rien de comparable à celles qu'ils se lancent continuellement, mais le plaisir restait dans sa gratuité. C'était ainsi qu'ils se plaisaient tout deux à communiquer, chacun cherchant à dominer l'autre par sa prose, dans une danse verbale source d'amusement. Ou d'agacement, cela dépendait des jours.

    • Non, Kaizoku ne sera probablement qu'une étape et Goods Omens ne dispose pas d'infrastructures sur l'île, reprit-elle. Ces pauvres erres ne nous intéressent pas d'un point de vue mercantile.

    Peut-être méritait-il d'en savoir un peu plus ?

    • Tu n'en a peut-être pas encore entendu parler, mais il existe un groupe. Une ... "Assemblée", comme elles se nomment. On ignore encore ce qu'elles cherchent à faire, mais elles semblent être grandement impliqués dans la corruption de la République. Je crains qu'elles se songent déjà à de nouvelles cibles. Il faudra se tenir prêt et en tirer profit.

    Port-Wessex, MAGIC, le Sénat, tout ces lieux avaient eu à subir les incursions et l'ingérence de ces satanées Sorcières. Quel bût pouvaient-elles bien poursuivre ? Et pourquoi dans cet ordre ? Quand bien même leurs plans avaient à chaque fois étés déjoués, elle remportaient toujours une demie-victoire dans leurs défaites. Le voile de mystère persistait dans l'air, mais Soren pouvait sentir que Koraki avait choisi avec soin ses mots. L'Assemblée restait une ombre lointaine dans leurs esprits, une menace encore non confirmée officiellement par le gouvernement. Mais les mots non dits semblaient résonner entre eux, tissant une toile d'inquiétude silencieuse.  

    Vint ensuite la question de sa nouvelle apparence.

    Oui ... Difficile de dissimuler un tel changement. Pourtant ... Etait-elle prête à lui avouer ?

    • Cela dépend ... Si je ressemble plus à un ange, accepteras-tu de m'épouser ? Le taquine t-elle un fin sourire aux lèvres.

    Et pourtant, de cette douce hostilité qui caractérisait la relation qu'entretenaient les deux âmes, il ne resta bientôt plus rien.

    Un soupir échappa à ses lèvres lorsque Soren caressa ses cheveux de sa main, un soupir porteur de tout le poids de ces années qui avaient filé comme le vent. Les pensées tourbillonnaient dans son esprit, dansant entre les souvenirs et les réalités inévitables. Chaque expiration semblait libérer un peu de la tristesse qu'elle portait silencieusement.  Ses doigts effleurèrent délicatement les plis de sa robe, comme si elle pouvait sentir à travers le tissu la fragilité de sa propre existence. Le doux frémissement de ses cheveux argentés semblait refléter la douceur mélancolique de ses pensées. Le regard perdu au loin, elle se laissa aller à l'introspection et à la confidence.

    • Ces ... Cheveux sont un rappel constant d'un pacte passé. Un cadeau autant qu'une menace, si je puis l'exprimer ainsi.

    Un nouveau soupir, plus profond cette fois-ci, traversa ses lèvres. Elle pensa à la décennie à venir, à l'horizon qui s'approchait inexorablement. Les rides délicates qui encadraient ses yeux semblaient témoigner du temps qui s'était écoulé, et de celui qui restait à vivre. L'inévitable passage des jours, des saisons, la rapprochait d'une réalité inéluctable.

    Le regard de Koraki se perdit dans la distance, comme si elle essayait de sonder l'avenir incertain qui l'attendait. La vie avait été une longue et belle aventure, mais elle savait qu'elle était également une courte éclipse dans l'immensité du temps. Une décennie pouvait sembler à la fois une éternité et un battement de cils dans le grand tableau de l'univers.

    • Le temps passe, Soren. Impitoyablement. D'ici une décennie je ne serais plus de ce monde. Quel souvenir restera t-il d'elle lorsque la grande Koraki Exousia, Mairesse de Courage, Porte-Parole du Gouvernement, Actionnaire de Good Omens et tant d'autres choses pourrira dans un caveau ?

    Il n'y avait là aucune malice, ni aucun piège. Une simple question rhétorique qui n'avait pas de réelles réponses, si ce n'est celle de converser avec un vieil ami. Car, même si elle ne l'avouerait jamais à haute voix, c'est ainsi qu'elle concevait Soren.

    Quelle dommage que de devoir lui cacher tant de chose.



    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Noble de La République
    Noble de La République
    Soren Goldheart
    Soren Goldheart
    Messages : 241
    crédits : 800

    Info personnage
    Race: Ange / Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1870-soren-goldheart-from-the-ashes-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1903-liens-carnet-de-contacts-soren#16014https://www.rp-cendres.com/t1884-chroniques-angeliques-soren#15805
  • Mar 29 Aoû - 23:16
    Devoirs, ambitions...
    Feat Koraki Exousia
    Chirurgicales, peut-on considérer les réponses de la mairesse. Elle sait parfaitement quoi dire et comment, en particulier lorsqu’elle vous connait un minimum. Pas étonnant qu’elle s’était hissée aussi loin dans la chaîne du pouvoir ; son sens de la réplique plaît toujours autant à l’ange hybridé.

    « La vie a en effet quelque chose d’imprévisible qui me navre. Si j’avais su que je serais un jour plus à l’aise dans les airs que sur terre… »

    Il n’est pourtant pas si infirme que ça, du moins ne doit-il pas se plaindre comparé à certains autres. Il arrive même des jours où il oublie son accident, où il est aussi vigoureux qu’il y a quatre ans, aussi agile qu’un assassin qui viendrait faufiler sa dague sous votre cou – ce qui soit dit en passant, était une bien une compétence du scientifique avant qu’il ne devienne, justement scientifique. Puis il y a tous les autres jours, où il se réveille avec une douleur lancinante que nulle magie, nul médicament – et c’est un comble pour quelqu’un qui les façonne lui-même ! – ne sait soulager. Une atteinte médullaire ou de la moelle épinière certainement, trop difficiles à soigner.

    Koraki confirma bien les doutes de Soren en parlant de Kaizoku. Celui-ci imagine bien les prochains événements, en fait trop prévisibles, qui secoueront les terres côtières de l’île.

    « L’Assemblée, hmm… Oui, j’en ai entendu parler. Vaguement... » Mais où, par qui ? Si seulement il ne passait plus ses journées le nez dans ses dossiers administratifs, médicaux, sénatoriaux… Il ne retient que l’essence des informations, non plus leur source ou tout autre autre détail jugé futile. « Agissent-il indépendamment de tout autre ordre ou peuvent-ils être liés au Syndicat du Crime ? »

    Pourtant je fais affaire avec le Syndicat, pense Soren avec agacement. Il se méprise lui-même en cet instant de ne pas être au courant des mouvements dans l’ombre de la République, lui qui flirt toujours avec le burn-out et sur qui repose désormais trop de choses.

    « Peut-être, ma chère Koraki…. Je crois bien que j’ai un faible pour ceux qui ressemblent à mon ascendance. Une race, pourtant, qui fut l’ennemie du monde aux côtés des titans. Pas forcément mieux lotis que les amoureux des animaux, hein ? »

    Mielleuse ironie qui fond comme neige au soleil face aux dires qui suivent. Peut-être bien est-ce la première fois que Koraki confie quelque chose de plus intime à l’ange.

    « Un pacte ? Avec qui ? Ou devrais-je dire, avec quoi ? » Un démon, pense-t-il instantanément. « Ils sont rarement à notre avantage. Quelles raisons rationnelles t’ont menée à faire ça et qu’est-ce que tu vas en obtenir ? »

    Plus de pouvoir ? Non, elle en a déjà, elle sait l’obtenir sans. Alors quoi ? Soren est sérieusement intrigué.

    CENDRES


    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] C6ROr9z
    #f6efd8

    Good Omens - Linael & Avenn (enfants)
    Infos & Pouvoirs:
    Maire de Courage
    Maire de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 674
    crédits : 5036

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Mer 30 Aoû - 17:10
    image rp

    Message 6

    • Tel est le problème ... Nous en connaissons à ce point si peu sur l'Assemblée que même cela, je ne peux te l'infirmer.

    Ce n'était plus une organisation de terroriste à ce stade, c'était une nuée de serpent. Glissante et filant si vite que l'œil ne pouvait le suivre, elle se terrait dans les recoins sombres de la République, changeant de repaire chaque jour, effacant les preuves derrière elle, qu'elles soient matérielles ou vivantes. Dans son sillon ne restait qu'une allée de cadavre muet et inutile desquels rien de concret ne pouvait être tiré.

    • Lorsque les corps que l'on retrouve ne sont pas carbonisés, ils sont à moitiés dévorés. Même le Syndicat n'agit pas ainsi, Soren. Non ... Je ne crois pas que leurs intérêts concordent.

    Beaucoup jouaient à un jeu dangereux avec cette Assemblée, Koraki la première. Elle avait tenté d'y installer un de ses pions, mais ce dernier c'était révèle si peu efficace qu'à peine quelques jours après son introduction, il avait été évincé de la manière la plus ignominieuse qui soit. Cela avait une leçon des plus édifiantes pour la mairesse, qui avait dès lors compris que lorsqu'il s'agissait de ce regroupement, mieux valait ne pas laisser des amateurs interférer. Elle devrait s'en occuper elle-même.

    • Même s'il semble que les enfants d'Ange soient condamnés à ne jamais être apprécié de leurs géniteurs. Un point commun que vous partagez avec les hybrides.

    Si proche des Titans et pourtant si bassement proche de la plus pure ignominie de ce monde. Quel ironie.

    • Un pacte pour ... L'espoir.

    Koraki baisse lentement les yeux, ses épaules semblant s'affaisser sous le poids d'une lourde charge. Son regard, autrefois empreint de détermination, est maintenant teinté de mélancolie et de fatigue. Chaque mot qu'elle prononce semble porter le fardeau de ses émotions, et ses traits trahissent une vulnérabilité qu'elle avait jusqu'alors cachée.

    • La vie que la nature m'a octroyée à la naissance est courte, Soren, bien plus courte que celles de la plupart des races qui peuplent ce monde. Bien plus courte que toi. D'ici un siècle, tu commencera à dire que tu as vu tes proches vieillir, s'éteindre, alors que tu demeurais inchangé. Tu verra les saisons se succéder, l'une après l'autre, inéxorablement, alors que moi même je ne serais plus qu'un vague souvenir. Dans ton esprit, je ne serais que cette "mairesse qui avait du mordant mais qui n'a pas su faire deux mandats complets avant de mourir. Vivement, elle se retourne vers le demi-ange brisé, le regard fulminant d'une douce et froide rancœur. Peux-tu l'imaginer, Soren ? Peux-tu comprendre cette colère d'un être dont la vie est rythmée et dictée par les impératifs d'une horloge arbitraire ?

    C'était une injustice indicible, il ne pouvait en être qualifié autrement. Pourquoi le batard Goldheart jouirrait-il d'une existence longue et douce alors qu'elle-même devait déjà subir les affres de la vieillesse ? Pourquoi l'erreur stupide des Titans et les choix discutables d'un de ses géniteurs devraient ils la condamner à une pathétique existence de 50 années ? Non, elle ne pouvait l'accepter. Elle avait encore tant de chose à faire en ce bas monde.

    • J'ai donc du chercher une solution, une chance de prolonger ma vie. Des années de recherches infructueuses et de déception. Puis, il y'a 4 ans, lorsque Sancta la Sainte est tombée, la solution est d'elle même venue à moi. J'ai conclu ce pacte, non par désir de puissance ou de maîtrise, cela tu te doutes que les disposent déjà, mais par survie. J'ai accepté de me lier à lui en échange d'une opportunité, de me libérer de la prison du temps qui menace de m'emprisonner. Elle s'éloigne à nouveau, prenant une coupe qui trainait là et en vidant son contenu d'une seule lampée, comme si cet acte allait l'aider à reprendre ses esprits et à coordonner ses mots. Pourquoi se montrait-elle aussi vulnérable, ce soir ? Soren était un adversaire politique avant d'être un allié économique. Il avait disparu durant des années. Il n'était surement plus celui qu'elle avait connue. Peut-être même oeuvrait-il main dans la main avec les ennemis de la République et qu'il allait se servir de toutes ces informations pour nuir à la Miaresse. Et pourtant, elle continuait ... Je ne prétends pas connaître les conséquences de ce choix à long terme. Peut-être qu'un jour, je paierai un prix que je ne peux encore imaginer. Mais j'ai pris cette décision. Je suis prête à affronter les conséquences de mon choix, car la promesse d'une vie prolongée, même si elle est fragile et incertaine, était pour moi une lueur d'espoir dans l'obscurité.

    C'était un acte de désespoir, un cri de l'âme, peut-être.

    Sombre menteuse ... Tu ne l'avais certainement pas fait que par envie de vivre plus longtemps. Qu'avais-tu dit déjà ? Ha oui ! "Je t’obéirais en tant que Reine !" Et dans quel bût ? "... Dominer ce monde." Tu pouvais abreuver de beaux discours autant que tu le désirais ce pauvre Soren, tu pouvais justifier tes actes derrières en envie légitime d'allonger ta durée de vie, tu pouvais inonder le monde de mensonges tous plus pieux les uns que les autres, tu ne pouvais te mentir à toi-même. X'o-Rath n'étais qu'un outil dont tu entendais te servir, car tu te croyais plus forte et plus intelligente que le Titan de la Mort lui-même. Mais en étais-tu à ce point certaine ? Tu avais pourtant vu de tes yeux ce que le Titan était capable de faire alors même qu'il n'était toujours pas capable de se matérialiser dans ce monde. Tu avais entendu parlé de ce qui c'était passé à Sable d'Or et au pouvoir démentiel de ses serviteurs Archonte. En réalité, plus tu t'approchais de ton bût, plus tu comprenais que, peut-être, tu avais une erreur en te liant ainsi à un être si puissant.



    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Noble de La République
    Noble de La République
    Soren Goldheart
    Soren Goldheart
    Messages : 241
    crédits : 800

    Info personnage
    Race: Ange / Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1870-soren-goldheart-from-the-ashes-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1903-liens-carnet-de-contacts-soren#16014https://www.rp-cendres.com/t1884-chroniques-angeliques-soren#15805
  • Jeu 31 Aoû - 21:31
    Devoirs, ambitions...
    Feat Koraki Exousia
    L’ange a en effet entendu parler de l’état « créatif » dans lequel étaient retrouvés les corps de ceux à qui l’Assemblée s’en prend. Cependant, quelle autre organisation criminelle aussi puissante, aussi importante que le Syndicat ? Il est sans équivoque que Soren a émis cette hypothèse sans lui-même y croire vraiment.

    « Mmh. Affaire à suivre », répond-t-il tandis qu’il laisse son regard se perdre dans le vague. « Qui sont-ils, pourquoi font-ils ça, comment s’y prennent-ils… Cela aurait été des questions qui aurait certainement interpelé le jeune Soren. Désormais, je m’en remets à mes informateurs, qui soit dit en passant, m’ont l’air assez peu efficaces. »

    C’est un peu la honte, pour un sénateur. Certains de ses agents ont disparu ; de ce fait, le demi-ange est en train de réaliser qu’il va falloir prendre bien plus au sérieux cette affaire, d’autant son statut.

    Koraki lui lance une réplique qui fait grimacer le bio-alchimiste. Joli. Une répartie qu’il apprécie. On ne choisit pas de venir en ce monde, cependant certaines personnes feraient définitivement mieux de s’abstenir de sexe que de se risquer à mettre au monde des rejetons dont ils n’assumeront jamais l’existence.

    Vision choquante pour Soren, la harpie se montre un temps vulnérable. Il la voit s’affaisser, il sent la lassitude gagner sa voix dont le ton change tout à coup. Il l’écoute attentivement tandis qu’elle en dévoile un peu, mais pas trop quand même, sur ce qui a pu se passer en son absence. Des questions sans réponses sont émises, puis une conclusion aux actes choisis : du temps. Voilà ce que la grande mairesse de Courage a acheté, à un prix que l’ange ignore.

    « On ne choisit pas ses géniteurs il est vrai, aussi ne choisit-on pas sa condition qui parfois est terriblement injuste », dit-il simplement. Sa voix exprime une forme d’empathie qui lui est bien propre. « Celle de ta race est en effet déplorable par l’injustice-même que vous vivez : système immunitaire souvent défaillant, apparence parfois étrange et horrifique », il lui fait de l’œil, mais seulement une fraction de seconde, « rejet de la société, vie courte… »

    Il marque son discours d’un simple silence, qui se pose entre eux avec la légèreté d’une plume.

    « Cependant, serais-je jusqu’à aller faire un pacte ? Avec qui, ne crois pas que je vais ignorer l’admirable façon dont tu as esquivé ma plus importante question. » Il soupire. « Non, je n’aurais définitivement pas fait le même choix, Koraki. Parce que je suis un scientifique rationnel avant d'être un mage sombrant dans les grimoires poussiéreux et oubliés. Je comprends le pourquoi, mais pas l’impulsion derrière. Tu es bien sûr au courant qu’il existe un sérum qui dit octroyer l’immortalité ? »

    Il lève les bras, comme pour dire : « mais pourquoi t’y as pas pensé, en fait ? »

    « Ce n’est pas une légende. Il existe. Il est juste horriblement dur de se le procurer, horriblement cher et horriblement difficile à fabriquer. Moi et mes équipes se sont penchés dessus il y a des années déjà, mais j’ai délaissé le projet. Pourtant, c’est assez fascinant. Stopper le vieillissement des cellules, accorder une vie qui ne connaît nulle fin... Imagine si ça tombait entre des mains dont on ne saurait tolérer trop longtemps l’existence si elle n’était pas limitée par le temps ? »

    Il sourit, d’un sourire franc soulignant ses fossettes.

    « Ma chère Koraki, avec qui as-tu fait ce pacte ? Pourquoi l’avoir fait si tu ignores les conséquences du prix ? Il sera peut-être bien pire que le temps que tu cherches à gagner. »


    CENDRES


    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] C6ROr9z
    #f6efd8

    Good Omens - Linael & Avenn (enfants)
    Infos & Pouvoirs:
    Maire de Courage
    Maire de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 674
    crédits : 5036

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Dim 3 Sep - 2:35
    image rp

    Message 7

    - Même mes propres informateurs n'arrivent pas à me fournir des informations concrètes, confia t-elle. Je ne suis même pas sûre que ton cousin lui-même soit mieux loti.

    Telle était la réalité de la République : elle se savait en danger et pourtant elle ignorait tout de son ennemi. C'était bien entendu une situation intolérable et tout les services de l'état était résolu à en trouver l'origine. Phtonia, qui avait été confondue par MAGIC le mois précédent, croupissait actuellement dans les geoles de la Maison Bleue, les secrets qu'elle detenait lui étant peu à peu arraché, sans pour autant qu'ils soient véritablement utile à la nation. Il semblait presque que l'Assemblée se doutait de l'inconstance de la Consul et avait pris soin de la mettre la moins au courant possible de leur agissement. Encore un coup d'épée dans l'eau ... Qui sait, peut-être en apprendraient-ils plus dans les semaines à venir ?

    C'est là tout ce que Soren allait pouvoir apprendre, se retrouvant dès lors à peu près aussi informé que ne l'était Koraki elle-même.

    Du moins, espérait-elle qu'il le croit.

    Elle reste là, à l'écouter énumérer tout ce dont la nature lui avait insidieusement privé. Maladie, laideur, haine et fragilité. Voila les cadeaux que le Sekaï lui avait octroyé à la naissance, si bien résumé par les mots acerbes, mais vrais, d'un demi-ange handicapé. Quelle pitié ... Et pourtant, alors qu'il venait d'énumérer tout ce qui pouvait motiver une âme à rechercher un minimum d'espoir, il bottait en touche, argumentant que jamais il n'aurait agit ainsi, mettant en avant son esprit pratique. Esprit pratique et rationnel. N'avait-il dont rien compris ? Koraki s'en étonna, désemparée alors que la conversation avec Soren se déroulait. Ils s'étaient connus depuis des années, avaient partagé des moments intimes de réflexion et de conversation, mais il semblait que le bond n'avait toujours pas saisi la véritable complexité de sa façon de penser. Elle avait espéré que, au fil du temps, il aurait pu percer un peu plus les mystères de son esprit, qu'il aurait pu comprendre les nuances de ses convictions et de ses motivations. Après tout, ils avaient discuté de sujets sensibles et profonds des nuits durant, avaient échangé des idées et des opinions, et pourtant, elle se tenait là, devant lui, toujours aussi incomprise.

    Elle était en réalité isolée, seule avec ses réflexions, ses pensées intérieures semblant être un monde à part, inaccessible à ceux qui cherchaient à la comprendre. C'était un sentiment de solitude intellectuelle qui la hantait, une frustration silencieuse qu'elle gardait néanmoins pour elle. Après tout, son interlocuteur lui avait lui-même apporté la réponse à cette question.

    - "Un scientifique", répéta t-elle. C'est bien là ce qui nous éloigne. Tu analyses tout de manière logique, tu cherches des preuves tangibles, des réponses concrètes. Mais les vérités que je poursuis ne peuvent pas être contenues dans un laboratoire ou réduites à des chiffres et des équations. Leurs réponses se trouvent justement des vieux grimoire poussiéreux.

    Elle se rendait bien compte que leur manière de penser était fondamentalement différente. Soren était ancré dans la rationalité, tandis qu'elle naviguait dans les eaux troubles de la philosophie et de la métaphysique, cherchant une solution dans les magies les plus noires de ce monde. Et surtout, il semblait négliger un détail ô combien important lorsqu'il s'agissait de Koraki Exousia :

    - Tu crois qu'un élixir d'immortalité est ce qu'il me faut ?

    Et alors qu'elle se rapproche peu à peu de lui, elle continue, sa voix s'ancrant dans la colère, sans qu'il soit possible de déterminer si c'était Soren ou la mortalité qui était à l'initiative de cette rage.

    - Un élixir d'immortalité ne serait pas ce qui me sied le plus, car il ne fait que tricher avec la mort. Il n'y aucune dignité, aucune gloire à simplement l'éviter. Moi, ce que je veux, c'est la vaincre. Je veux découvrir ce qui se cache derrière le voile de la mort, même si cela signifie pactiser avec l'obscurité incarnée ! X'o-Rath m' a promis...

    Elle se tait subitement, ses yeux s'affolant, en proie à la panique. Elle venait de comprendre son erreur, elle avait cité le nom du Titan. Elle c'était compromise.

    Que devait-elle faire ? A présent que Soren était au courant, il ne pouvait plus lui être permis de rester en vie, il serait une source de danger potentiel ... Mais pouvait-elle réellement se résigner à le tuer comme cela ?



    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Noble de La République
    Noble de La République
    Soren Goldheart
    Soren Goldheart
    Messages : 241
    crédits : 800

    Info personnage
    Race: Ange / Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1870-soren-goldheart-from-the-ashes-terminehttps://www.rp-cendres.com/t1903-liens-carnet-de-contacts-soren#16014https://www.rp-cendres.com/t1884-chroniques-angeliques-soren#15805
  • Mar 5 Sep - 21:41
    Devoirs, ambitions...
    Feat Koraki Exousia
    L’Assemblée va être un problème de taille dans un futur bien plus proche que le sénateur n’aurait désiré. Des luttes intestines à la République vont éclater tôt ou tard et il faudra à ce moment-là se tenir prêt. Mais avec quelles armes lutter si même le chef de la SCAR n’est pas mieux informé qu’une mairesse, qu’un sénateur de l’opposition ? Une charge mentale en plus, une charge de travail supplémentaire. Voilà ce que Soren voit venir sur lui droit comme une pique.

    Puis il prend à nouveau conscience du fossé qui les oppose lorsqu’elle parle de ces fameux grimoires. Il est mage, il la pratique lui aussi. Cela ne lui paraît pas insensé qu’il existe des moyens magiques là où la science n’a su répondre, mais lorsque c’est l’inverse, alors c’est sur la science qu’il faut s’appuyer. Il y a des années de recherches derrière, des témoignages, des tests, des encyclopédies… Beaucoup moins d’imprévisibilité que la magie, sans pour autant n’en avoir aucune. De ce fait, l’esprit plutôt pragmatique de l’ange s’est naturellement dirigé vers cet art-là. Mêler magie et science est un éminent moyen de surpasser bien des choses. Mais la mort ? À sa connaissance, seul ce sérum étrange peut vraiment s’y opposer.

    « Faire un pacte ou boire une potion, c’est tromper la mort dans tous les cas. Aucune différence, si ce n’est que le moyen. La fin reste la même. »

    À quoi joue-t-elle ? À l’apprentie sorcière ? Pourquoi aller vers littéralement la moins sûre et la plus dangereuse des solutions quand un simple élixir peut déjà résoudre le problème ?

    Puis un nom sort de la bouche de l’hybride, suivit d’un affolement peu ordinaire dans les mouvements oculaires de celle-ci. Quoi ? Pendant un instant, le silence aplatit la tension de l’air.

    « X’o-Rath ? »

    D’abord confus, pris au dépourvu, Soren répète simplement le nom qu’il a entendu. Puis, ses traits se déforment petit à petit en un savant mélange de dégoût et d’ironie.

    « Félonne sorcière que tu es », souffla alors l’ange. « Un titan... Et pas des moindres ! Il représente la déchéance, Koraki, il joue avec ses petits pantins. Des petits pantins comme toi.»

    Plus moqueur encore, sûrement pour cacher sa révulsion, il ajoute :

    « T’aurais pas pu choisir un démon, comme tout le monde ? Plutôt qu’un des titans, qui sont tous plus méprisables les uns que les autres… Je ne savais même pas qu’il était possible de faire un pacte avec un tel être, qui ne partage pas notre dimension. »

    C’est invraisemblable. Il croyait halluciner à ce moment.

    « Tu as été sotte, je dois te le dire. Tu tromperas peut-être la mort, ou tu seras asservie ad vitam aeternam à une entité qui ne fera que jouer avec toi… ou ton cadavre, au choix, puisque c’est un nécromant. Dégueulasse… »

    Le dernier mot est sorti tout seul. Ce qui doit mourir meurt, ce qui est mort doit le rester. Ainsi va la vie. La science pourra allonger les longévités, mais il est meilleur pour tout le monde de disparaître de ce monde.

    « Je garderai ton secret avec moi, Koraki. Mais je pense que tu as fait une grave erreur et tu ne pourras pas échapper au terrible sort que tu as accepté contre du temps. Les titans trahissent, éliminent, s’amusent de nous. X’o-Rath ne fera pas de différence pour toi. »


    CENDRES


    Devoirs professionnels, ambitions personnelles [feat. Koraki] C6ROr9z
    #f6efd8

    Good Omens - Linael & Avenn (enfants)
    Infos & Pouvoirs:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum