DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Mégère

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Un beau trio I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Chant des Ronces
    Derniers sujets
    Casus BelliAujourd'hui à 2:03Ayshara Ryssen
    Mon Voisin Du DessusHier à 22:59Arès Wessex
    Echappée Belle [PV Kilaea]Hier à 22:11Kilaea Sliabh
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 20:30Rêve
    Le passé au présent | Altarus Hier à 20:29Altarus Aearon
    Une Bête AcculéeHier à 20:05Takhys Suladran
    Validation des RP de Takhys - RépubliqueHier à 16:29Takhys Suladran
    2 participants
    Aller en bas

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 20 Mai - 17:37
    Ainsi, tout cela était vraiment arrivé. Oh, bien sûr, elle avait déjà eu quelques jours pour se faire à l'idée, mais elle n'y croyait toujours pas. ça y était. Son rêve s'était réalisé. Elle était... Elle avait encore du mal à le formuler... En couple. Et elle avait très envie de partager la nouvelle avec ses proches. Alors, elle avait contacté Azura dès son retour de leur deuxième rencontre pour lui donner la date de leur passage à Kyouji et lui donner rendez-vous là-bas. L'opéra, pour deux musiciennes, c'était une bonne idée, non ? Elle avait néanmoins un peu de peine pour Tagar. Apprécierait-il ? Elle ne voulait pas qu'il se sente délaissé...

    Quoi qu'il en soit, elle avait passé la nuit à rêver du début de leurs vacances. Cela avait été prévu à son initiative, afin de tester leur capacité à vivre ensemble. Et elle devait bien admettre ne pas être déçue. Tout se passait à merveille. Elle était au beau milieu d'un rêve d'anticipation dans l'oasis lorsqu'un tendre contact lui fit ouvrir les yeux. Elle sourit à son homme.

    - Tu étais dans tous mes rêves, je ne peux rien... Eh bien rêver (elle rit) de mieux !

    Puis elle s'assit sur le lit et li prit d'abord le plateau, qu'elle posa à ses côtés, puis la main pour l'inviter à la rejoindre.

    - Voyons, ne laissons pas le chocolat refroidir ! Viens par ici.


    Une fois prêts pour le matin (ce qui leur prit beaucoup de temps, Maria étant d'humeur particulièrement affectueuse), ce fut elle, cette fois, qui prit la direction. Elle avait révisé et savait parfaitement où se trouvait l'opéra... Et où elle devait retrouver son amie. Elle restait néanmoins attentive aux éventuelles indications de son compagnon si elle se perdait malgré tout. Après tout, elle ne connaissait pas cette ville.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Azura Aiwenor
    Azura Aiwenor
    Messages : 153
    crédits : 2189

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1881-azura-vir-gaia-braelohn-jidmasdottir-aiwenor-termine
  • Mar 23 Mai - 21:18




    « Il est important de garder à l'esprit que tout ce que nous voyons n'est que le produit de rayons lumineux captés par notre regard. C'est pourquoi nous ne voyons guère dans le noir, en l'absence de lumière, rien n'existe pour nos yeux. La lumière est ce qui crée ce que nous voyons, c'est ce qu'a prouvé les études de l'Archimage Dangshuan portant sur la vision et le pouvoir de la lumière. Le discours de l'Archimage sur le sujet relève une particularité qui nous intéresse, nous, illusionnistes.

    En effet, si l'on interprète correctement la théorie sur la nitescence de Dangshuan, comme il aimait à l'appeler, dans une perspective purement illusionniste, on peux en déduire que le contrôle de la lumière peut permettre de créer des illusions. Le fait d'altérer la colorimétrie, la forme et la direction des rayons lumineux peut, avec une certaine maitrise, donner l'illusion d'un objet ou d'une quelconque entité qui n'est point présente physiquement dans l'environnement.

    Ainsi, un illusionniste est un maitre de la lumière, et un maitre de la lumière est un illusionniste par essence. Les deux pratiques étant proches, elles visent toutes deux le contrôle de ce que nous voyons, et de facto son altération... »

    Azura dû cependant arrêter sa lecture ici. Elle referma l'ouvrage sobrement intitulé "Clarté et Magie" qu'elle venait d'entamer en attendant les personnes censées la rejoindre. La Lumina était arrivée la veille, aux alentours de minuit, à Kyouji, elle avait alors loué une chambre et s'était finalement levée de bonne heure. Ne connaissant pas suffisamment la ville reikoise pour s'y repérer facilement, elle avait anticipé et ménagé un temps supplémentaire pour rejoindre l'opéra servant de point de rendez-vous.

    Cependant, elle n'avait point eu de mal à trouver son chemin jusqu'à sa destination, l'aubergiste s'étant montré courtois et lui avait indiqué le chemin à suivre. Azura en avait alors profité pour s'installer sur les marches de l'édifice pour avancer un peu dans sa lecture. Elle avait toujours pour habitude d'emporter un ouvrage lors de ses déplacements, servant à tuer le temps sur la route ou à l'occuper lorsqu'elle devait attendre dans ce genre de situations. Pour le coup, elle avait été happée par sa lecture et n'avait guère prêtée attention aux passants qui la dévisageaient.

    Il semblerai que sa nature de Lumina avait attiré quelques regards parmi les quelques citoyens debout à cette heure-ci. Mais aucun n'avait eu l'audace de venir à sa rencontre, Azura ayant le nez penché dans son livre. Ce qui l'amena à quitter sa lecture fut l'arrivée des deux personnes qu'elle attendait. Etant capable de surveiller le moindre rayon de lumière lui parvenant, elle avait sentie ceux reflétés par la chevelure blonde de Maria et celle platine de Tagar. Rangeant son livre dans la discrète sacoche de sa ceinture, elle se leva et adressa un signe aux deux nouveaux arrivants, de l'autre côté de la place faisant face à l'opéra.

    Le couple - car s'en était manifestement un - était resplendissant, l'un comme l'autre. Et même si le ministre était suivis de loin par des gardes qui se voulaient discrets, Azura ne s'en formalisa pas le moins du monde. Elle sourit lorsqu'ils arrivèrent à sa hauteur et entama les retrouvailles.

    - Ça me fait plaisir de te voir Maria ! Tu es comme un rayon de soleil dans ma journée, et tout à fait resplendissante, complimenta-t-elle, mes hommages monsieur le ministre, vous aussi rien que de vous voir me réjoui grandement. Elle adressa un signe de tête respectueux envers son compagnon.

    Finalement, elle s'approcha et pris successivement les mains de son amie, puis de son ami, dans les siennes pour leur signifier que tout cela ne tenait point de la flagornerie.


    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 27 Mai - 14:53
    Son amie se montra chaleureuse, comme à son habitude. Maria rit en réponse, avant de conclure, verbalement, cette fois :

    - Tu es toi aussi parfaitement à ton avantage ! Laisse-moi te présenter... Ah, vous vous connaissez déjà ?

    Elle fut un peu prise de court, mais heureusement, Tagar vola à son secours en lui fournissant le contexte qui lui manquait. Elle rit à nouveau.

    - Oui, je suis au courant. Alors, Azura, j'espère que tu ne penses pas la même chose de Tagar, hein ? Autrement, je suis prête à te prouver le contraire ! C'est le plus parfait des hommes, et tu n'as pas le droit de ne pas au moins l'apprécier !

    Il semblait inutile de lui préciser la nature de leur relation. Azura n'était pas idiote, elle l'avait certainement déjà compris. En tous cas, son compagnon semblait sincèrement s''intéresser à la lumina, et le simple fait qu'il parle de son chien lui attira la validation de l'elfe. Voilà une véritable preuve de considération. Après cela, il n'y avait aucun doute qu'Azura ne pourrait pas le voir de manière négative.

    Puis, prenant familièrement la main de chacun de ses compagnons dans l'une des siennes, elle les entraîna vers le bâtiment.

    - Venez, ne nous mettons pas en retard. Vous pourrez continuer à discuter en chemin.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Azura Aiwenor
    Azura Aiwenor
    Messages : 153
    crédits : 2189

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1881-azura-vir-gaia-braelohn-jidmasdottir-aiwenor-termine
  • Sam 27 Mai - 18:38
    Un beau trio Sean-vo-nilos-citadel-v02




    Il était aisé de désigner Kyouji en tant que capitale culturelle du Reike, là où l'opéra de la capitale était relativement modeste, celui de Kyouji était bien plus vaste et réputé, tandis que Taisen ne comprend aucun opéra. Celui de Kyouji accueillait une galerie d'art, un musée de l'histoire reikoise, un temple du Shierak ainsi qu'une salle d'opéra en ses murs. Azura en avait entendu parler tant les républicains pro-reike utilisaient cet exemple pour prouver que les reikois avaient une culture artistique non purement martiale. Le bâtiment était assez bas, mais très long, toujours dans l'architecture typique de l'Empire, très austère, mais indéniablement impressionnant.

    Kyouji, étant la ville frontalière avec la République était fortement militarisée, mais subissait tout de même l'influence du géant voisin. Une diaspora républicaine était implantée en ces lieux et fréquentait régulièrement l'opéra de Kyouji, animant la plupart des spectacles et expositions du lieu. Azura s'était quelque peu renseignée sur le prestige de ce bâtiment culturel, elle avait ainsi appris que le grand sculpteur Tothmid Zossel avait étudié au conservatoire de installé au troisième étage de l'édifice, mais aussi que le violoncelliste Louldif Artser, le peintre royal Yannick Chielirenn, la sculpteuse Sehnata vir Irshotsont ainsi que Pretrian Bromets, Chirlade S. Erserts et Arnoutde vir Narser avaient fait leurs armes ici. Ces metteurs(euses) en scène, sculpteurs, peintres et autres artistes avaient étudiés et pratiqués leurs arts au sein du grand bâtiment accueillant l'opéra devant lequel Tagar, Maria et Azura s'étaient retrouvés.

    Elle fut ravie que Tagar l'ai reconnu d'emblée, en effet, elle craignait que le Coeur ai oublié sa rencontre avec la Lumina, remontant à quatre ans auparavant. Mais elle s'était trompée, Tagar Reys était un politicien bien plus humain que la moyenne, il était jovial, abordable et empathique, ce qui étaient des qualités rares pour les gens de pouvoir. Azura aimait a s'identifier à lui, le Coeur du Reike étant précisément le politicien qu'elle voulait être : proche du peuple, souriante, empathique, abordable et authentique.

    - Oh mais justement, Tagar m'a prouvé que tous les reikois n'étaient pas des brutes, qu'il y en avait des plus raffinés et amicaux. J'aime à croire qu'il représente la partie immergée de l'iceberg, je l'espère. Positiva-t'elle.

    Tagar Reys se souvenait même qu'elle avait un chien, bien qu'il se trompa d'une lettre sur le nom de Pochy, elle en fut ravie. C'était le genre de personnages dont elle aimait s'entourer, il faisait reprendre espoir dans l'Empire. Maria avait trouvé un copain tout à fait formidable, ils formaient un beau couple, constata Azura dans un sourire.

    - Pochy, il commence à se faire vieux, mais toujours aussi vigoureux ! Elle afficha un immense sourire. J'ai quitté les bureaux de la mairie il y a un peu plus d'un an, lorsque je me suis présentée aux élections sénatoriales. Vous parlez à présent à une sénatrice républicaine, Tagar ! S'amusa-t'elle en cabotinant un visage de fierté.

    C'était alors que Maria les pressa en leurs prenant la main. C'était ce genre de geste amicaux et spontanés qu'appréciait tant Azura, elle qui accordait de l'importance aux réactions authentiques. Ils la suivirent, grimpant les marches de la bâtisse. Et si l'opéra était prévu dans la matinée, ce qui était atypique, c'était parce que d'autres évènements étaient prévus pour la suite de la journée. Tant qu'à l'opéra, c'était Maria qui avait organisé la sortie, donc elle ne savait pas du tout qu'elle compagnie ils allaient voir ni dans quel registre ce serait. Azura était surtout venue pour voir des gens qui lui était chers, faire des rencontres et corriger sa vision du Reike.





    Les inspirations d'Azura
    • Giselle (Enchanted)
    • Amelie Poulain (Le Fabuleux Destin)
    • Margaery Tyrell (Game of Thrones)
    • Mantis (Guardians of the Galaxy)
    • Sam Gamgee (Lord of the Rings)
    • Jaskier (The Witcher)

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 28 Mai - 12:08
    Azura lui affirma que Tagar lui avait redonné foi en le Reike. Bon, d'accord, ce n'était pas exactement ce qu'elle avait dit, mais ce fut ainsi que Maria l'interpréta. Bien qu'elle en soit satisfaite, elle ne put retenir une précision :

    - Tu sais, je commence à penser que toutes les factions sont identiques, en ce qui concerne leur population. Certes, il y a des êtres horribles, mais en y réfléchissant bien, en République aussi. Et il y a des personnes adorables. J'en ai rencontré beaucoup, en me produisant ici. Comme en République, j'ai toujours eu droit à des spectateurs venus me féliciter ou simplement discuter une fois le concert terminé. Les insatisfaits se contentent de partir et je n'en entends jamais parler. D'ailleurs...

    Elle s'isola pendant quelques instants avec Azura et, baissant la voix pour s'assurer qu'elle soit la seule à l'entendre, s'enquit :

    - Tu le connais, c'est parfait. J'ai besoin d'un avis extérieur. Nous pensons à nous fiancer... Qu'est-ce que tu en penses ? Je n'ai pas confiance en mon jugement, quant à ma famille, elle n'est pas impartiale non plus. Est-ce que tu penses que je devrais accepter ?

    Bien sûr, elle en mourait d'envie. Mais on n'était jamais trop prudent. Néanmoins, dès qu'elle eut sa réponse, elle remercia son amie et elles rejoignirent l'homme, Maria espérant ne pas l'avoir laissé seul trop longtemps. Il ne fallait pas qu'il s'inquiète...

    Une fois installés, galant comme à son habitude, l'homme lui demanda si elle désirait quelque chose. Elle gloussa et, saisissant son bras, déclara avec assurance :

    - Seulement de toi. Et en compagnie d'Azura également, ce moment est tout simplement magique ! Je ne pourrais rien demander de plus. J'espère qu'il en est de même pour vous deux.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Azura Aiwenor
    Azura Aiwenor
    Messages : 153
    crédits : 2189

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1881-azura-vir-gaia-braelohn-jidmasdottir-aiwenor-termine
  • Dim 28 Mai - 20:35
    Un beau trio Robby-johnson-hallway-05c




    À force de fréquenter des hommes politiques, Azura s'était vitre rendue compte que c'était un milieu truffé de requins, tous prêts à vous planter des poignards derrière des paroles mielleuses. Mais les pires étaient les murènes, car elle avait aussi appris à ses dépends que les femmes pouvaient se montrer bien plus redoutables en politique, en complots et en machinations que les hommes. Azura était à l'opposé de faire partie des murènes, et bien qu'elle s'efforçait de ne pas devenir la proie des requins et des murènes qui l'enserrait chaque jours, elle avait au moins appris à les reconnaitre. Or, Tagar n'avait rien d'un politicien, du moins il ne semblait pas manigancer dans l'ombre, il parlait librement et de manière authentique, sans dissimuler la moindre menace dans ses paroles, il ne la déshabillait pas du regard ni ne la scrutait comme pour la jauger.

    Si elle ne le connaissait pas du tout, jamais elle n'aurait deviné qu'il était en politique. Elle aurait pensé que c'était une gentilhomme ou un musicien... enfin, un gentleman bien poli et fort jovial. Elle se demanda alors comment était sa relation avec l'Empereur Ryssen, comment un homme si chaleureux et sympathique pouvait travailler pour un tel tyran belliciste à l'humeur massacrante ? Tagar devait posséder de très nombreuses ressources et un sang froid d'acier pour traiter avec un être si cruel que l'était Tensai. Azura n'avait jamais rencontré l'Empereur du Reike et n'avait pas besoin de cela pour savoir comment il était, c'était bien connu et cela ne tenait aucunement du cliché, même les reikois l'assumaient. Enfin, la Lumina comptait bien ne jamais croiser le chemin de Tensai Ryssen.

    Tagar Reys alla même jusqu'à s'inquiéter de l'image que donnait une sénatrice républicaine en compagnie du Coeur du Reike. Azura eu un petit rire, comme pour le rassurer.

    - Ne vous en faites pas, j'ai la réputation d'aimer tout le monde ! Et si certains de mes pairs voient ça comme une trahison, eh bien c'est qu'ils sont bien trop obtus, point final. Répliqua-t-elle dans un sourire.

    Maria rebondit là dessus pour signifier, à raison, que la République ou l'Empire, c'était du pareil au même : le mal était partout au même titre que le bien. Azura allait s'accorder sur cette assertion, mais son amie la pris un peu à part, en dehors du champ d'écoute de son compagnon pour lui poser une question que seules les meilleures amies se posaient entre elles, au sujet de Tagar. Azura fut en premier lieu particulièrement touchée par cette confiance et cette complicité, avant de se sentir un peu gênée. La Lumina avait eu plusieurs aventures plus ou moins sérieuses par le passé, mais toutes avaient été frappées par la malédiction qui les affligeaient toutes deux : leur longévité. Le fait était que Maria et Tagar allaient parfaitement ensemble, du peu qu'elle en avait vue. Mais viendrait le moment où l'homme prendrait des rides et finirait par se courber sous le poids des ans, tandis que Maria resterait au même âge, indéfiniment. Et lorsque Tagar finirait par dépérir, après une longue existence heureuse aux côtés de Maria, en espérant de tout son coeur que cette relation durerait, le malheur affligerai l'elfe, comme il avait détruit la Lumina par le passé.

    C'était une douleur qu'elle ne pourrait même pas souhaiter à son pire ennemi - bien qu'elle n'en ai aucun - et pourtant elle avait tellement envie de dire à Maria qu'elle devait écouter ses sentiments et foncer dans l'idylle. Finalement Azura fit son choix. Après tout Maria avait bien dû envisager cette possibilité. Mais si Azura devait revivre ces soixante-dix ans aux côtés de l'homme de sa vie, quitte à le perdre de nouveau, elle le referait sans siller. Alors si ce mariage durait de très longues années, cela vaudrait tout l'or du monde. La Lumina afficha un immense sourire et hocha la tête avant de répondre :

    - Ce que je pense ne vaut rien à côté de ce que te disent tes sentiments. Vous semblez si heureux ensemble, vous faites si bien la paire que tu devrais le faire. Et si tu veux absolument mon avis, le voici : lances-toi. Et lorsque tu auras besoin d'une demoiselle d'honneur, je serai là. Ajouta-t-elle dans une petit rire, toute heureuse qu'elle était d'apprendre la nouvelle.

    Cela sembla toucher Maria en plein coeur, ce qui apporta un immense plaisir à la Sénatrice, fière d'avoir remplie son rôle d'amie comme il se devait. Elles s'en retournèrent vers Tagar afin qu'il ne commence pas à avoir des soupçons. Une fois à l'intérieur de l'hémicycle, ils s'installèrent à leurs places attitré et Azura admira de nouveau l'extraordinaire galanterie du Coeur, c'était définitivement un parti en or, heureusement que Maria était déjà sur le coup parce que c'était un crime de laisser un homme à marier comme lui dans le célibat. Ce qu'ajouta Maria toucha d'autant plus Azura, c'était si beau ce qu'elle venait de dire, elle ne pu s'empêcher de planter son brun regard dans les yeux bleus de sa très chère amie.

    - C'était une idée tout à fait merveilleuse que de nous réunir, ça me fait très chaud au coeur, on devrais se voir bien plus souvent. Argua-t-elle.





    Les inspirations d'Azura
    • Giselle (Enchanted)
    • Amelie Poulain (Le Fabuleux Destin)
    • Margaery Tyrell (Game of Thrones)
    • Mantis (Guardians of the Galaxy)
    • Sam Gamgee (Lord of the Rings)
    • Jaskier (The Witcher)

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 29 Mai - 10:02
    Ils semblaient tous les deux apprécier leur compagnie autant qu'elle. Voilà qui lui faisait plaisir !

    - Il nous faudra donc réorganiser une sortie à l'occasion. Azura, penses-tu pouvoir venir jusqu'à Ikusa quand le moment sera venu ?

    Et voilà qu'elle parlait comme si elle y vivait déjà... Si elle se projetait autant, son amie devait avoir raison. Elle devrait s'écouter.

    - D'ailleurs, Tagar... Pour le mariage, Azura viendra. C'est non négociable. Et par souci d'équité, tu as toi aussi le droit d'imposer quelqu'un. Evidemment, nos familles respectives auront également des places de choix... Oh, je vais peut-être trop vite.

    Après tout, il ne lui avait pas encore fait de demande en bonne et due forme... Ils en parlaient régulièrement, mais le pas n'avait pas été fait. Et puis, elle lui avait très clairement dit qu'elle ne voulait pas s'engager avant la fin de leur petite semaine... Elle devait rester logique avec elle-même. Elle ne devait pas se précipiter.

    Alors qu'elle pensait, l'employé était revenu parler avec son compagnon. Que s'étaient-ils dit ? Elle n'en avait aucune idée, perdue qu'elle était dans ses pensées. Néanmoins, elle entendit la justification qu'il donna à Azura et voulut immédiatement protestée, sentant son visage s'empourprer bien trop vite :

    - Euh... Je... Hum.

    Mouais. Voilà qui n'était pas très concluant. Elle ferait sans doute mieux de se taire.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Azura Aiwenor
    Azura Aiwenor
    Messages : 153
    crédits : 2189

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1881-azura-vir-gaia-braelohn-jidmasdottir-aiwenor-termine
  • Lun 29 Mai - 11:15
    Un beau trio Oliver-beck-int




    Nihil festinatio animorum,
    celeritas est.¹


    La salle se remplissait petit à petit, les convives venant s'installer dans les coursives, balcons et dans le parterre. Bien évidemment, Azura ne reconnaissait aucune tête, alors qu'elle se doutait bien qu'elle devait être dans la même salle que des notables de l'Empire, comme par exemple le seigneur de Kyouji qui devait surement être là - mais qu'elle ne connaissait pas - ainsi que des officiers ou divers nobles de la ville reikoise. Mais elle n'aurait su dire. Si elle connaissait par coeur toutes les figures importantes de Liberty, Courage et Justice, elle ne connaissait que les politiciens les plus connus de l'Empire, et encore seulement de réputation, sauf Tagar Reys bien sûr.

    En parlant du Coeur justement, ses joues rougirent subrepticement lorsqu'il la gratifia de "personne cultivée". Elle lui adressa un regard en coin en réponse, amusée. Azura avait certe pas mal voyagée et maitrisait de nombreuses disciplines, elle était certe intelligente et curieuse, mais elle était loin d'être la personne la plus cultivée du Sekai, quoiqu'elle l'était tout de même beaucoup. La Lumina estimait tout simplement que la culture était le moyen le plus direct vers la sagesse, c'étaient les connaissances du monde, et elles-seules qui menaient à la sagesse d'esprit, ce à quoi elle aspirait par dessus tout.

    Bien évidemment, il était obligatoire pour un membre du gouvernement en déplacement, d'être alpagué de toutes part pour rencontrer les désireux de lui adresser la parole, espérant placer des points en politique. Jusqu'à présent Azura n'était pas suffisamment influente et connue au sein de la sphère républicaine pour se faire mander de la sorte, qui plus est en territoire reikois, mais elle savait ce que c'était que de ne pouvoir vivre sa vie tranquillement. Quoiqu'Azura adorait les gens, quels qu'ils soient, elle aimait par dessus tout faire des rencontres et discuter avec un maximum de personnes, surtout si celles-ci avaient envie de lui parler. Mais elle compris parfaitement qu'il n'ai pas l'esprit à ça actuellement, après tout il était en compagnie des deux femmes et ne pouvait sainement s'absenter. Il s'en excusa, en parfait gentleman et Azura leva une main pour lui signifier qu'il n'y avait pas de quoi se formaliser.

    - Mais ça ne me dérange pas le moins du monde, au contraire, je vous comprend et vous avez très bien fait, Tagar. Chaque choses en son temps. Raisonna-t-elle en souriant spontanément.

    Maria sembla tout à fait emballée par la perspective de réitérer l'expérience, qu'ils se retrouvent de nouveau dans un futur proche. C'était une excellente idée, car Azura ne voulait pas perdre de vue une nouvelle fois l'une de ses meilleures amies. Mais se retrouver à Ikusa allait surement faire tiquer de nouveau Tagar, qui craindrai surement pour la Sénatrice que cela soit vu comme un acte antipatriotique par ses pairs. La première fois, Azura s'était justifiée par le fait qu'elle aimait tout le monde, donc incluant les reikois. Mais cette fois-ci elle avança un argument qui pourrai être entendu de tous.

    - Ce serai avec un immense plaisir, je n'ai jamais eu l'occasion de visiter la capitale de l'Empire et comment dire ? J'ai vraiment hâte, surtout en si bonne compagnie. Et si certains de mes pairs osent crier à la trahison, je n'aurait qu'à répondre que je brigue la position d'ambassadrice républicaine, cela fera taire les médisants. Argua-t-elle en se tapotant les tempes d'un doigt.

    Ce qu'il se passa ensuite émue Azura au plus haut point, alors comme ça ils avaient déjà parlé du mariage ? Et qui plus est Maria la voulait absolument lors de cet évènement ? C'était trop d'honneur, trop de bonheur. Alors que Tagar ne su que répondre alors que Maria noyait la fin de sa phrase dans des balbutiements, se rendant compte qu'elle s'avançait un peu trop, Azura ne pu retenir sa joie face à une telle annonce, apparemment ce qu'elle lui avait dit tantôt avait décidée son amie tant qu'à la voie à suivre !

    - Mais non pas du tout ! C'est merveilleux ! Vous avez tellement de chance, j'ai trop hâte ! Vous verrez qu'il n'y a pas plus beau en ce monde que le mariage... Se rendant compte qu'elle s'apprêtait à parler de son propre mariage, elle s'arrêta, ce serai inconvenant. ...Enfin, je me laisse prendre à mon euphorie, mais je n'ose imaginer la féérie dans laquelle vous devez nager ! Elle abaissa immédiatement son ton, craignant de se laisser entendre par d'autre spectateurs qui s'installaient.

    Décidemment cette journée était bien trop riches en bonnes nouvelles et en émotions, entre le plaisir de découvrir Kyouji sous son meilleur jour, de découvrir un opéra assurément magnifique, elle retrouvait également une amie de longue date et un gentleman tout bonnement délicieux, mais en plus de cela elle devait être l'une des première a apprendre qu'un mariage - rien de moins que cela - était en perspective ! Et si cela mettait un ultimatum à Tagar pour déclarer ses fiançailles, cela avait au moins le mérite de les propulser tout droit vers l'idylle.

    Azura était au moins si heureuse qu'eux, si ce n'était plus !

    1. Nulle précipitation dans les affaires des sentiments,
    seulement de la célérité.





    Les inspirations d'Azura
    • Giselle (Enchanted)
    • Amelie Poulain (Le Fabuleux Destin)
    • Margaery Tyrell (Game of Thrones)
    • Mantis (Guardians of the Galaxy)
    • Sam Gamgee (Lord of the Rings)
    • Jaskier (The Witcher)

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 29 Mai - 18:34
    Visiblement, il ne lui en voulait pas, puisqu'il continuait sur le même thème. Les invités... Une fois de plus, elle rit :

    - Oh, je suis presque certaine de ne connaître personne dans ta liste, je n'ai donc rien à dire. Si tu leur fais confiance, alors moi aussi. Oh, mais ce serait peut-être l'occasion de me les présenter ! J'adore rencontrer de nouvelles personnes, est-ce que je te l'avais déjà dit ?

    Puis elle ne put se retenir d'éclater de rire lorsque, visiblement, il lui demanda sa commande pour la bague. Avant de s'arrêter brusquement.

    - Oups.

    Rire à gorge déployée, voilà qui était tout sauf convenable ! Néanmoins, elle se reprit et lui répondit, sérieuse :

    - Ne fais pas l'innocent, tu me demandes ce que tu dois acheter, non ? Est-ce que je peux répondre plus tard ? J'aimerais ne pas faire de bêtise en parlant trop vite... Disons... Après le spectacle, d'accord ?

    En réalité, elle n'avait pas vraiment de préférence. Ce délai lui permettrait donc de se décider... Mais cela l'empêcherait également de profiter pleinement du spectacle. Par conséquent, elle n'aurait su dire si c'était une bonne ou une mauvaise chose.

    Soudain, elle réalisa qu'elle avait oublié Azura ! Alors, pour l'intégrer, elle lui lança :

    - Parfait, je vais donc t'organiser le meilleur itinéraire dès que possible ! Puis je te contacterai comme pour aujourd'hui.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Azura Aiwenor
    Azura Aiwenor
    Messages : 153
    crédits : 2189

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1881-azura-vir-gaia-braelohn-jidmasdottir-aiwenor-termine
  • Mar 30 Mai - 8:28
    Un beau trio Cae3264ced6754a9c293b1712f91d050




    Alors que le beau trio discutait gaiement, la salle se remplissait petit à petit, des hommes et des femmes venaient prendre place dans la grande salle d'opéra. Azura constata alors la répartition des richesses que tous les pro-Reike arguaient à tout bout de champ. Si des nobles venaient prendre place aux balcons dans leurs beaux costumes et leurs magnifiques robes, il y avait également un nombre considérables de citoyens peu fortunés qui venaient assister à l'opéra, dont des ouvriers, soldats du rang et petit commerçants. Tout ce beau monde réunis pour cet évènement était tout bonnement hétéroclite et Azura ne pouvait que s'en émerveiller. En République, l'opéra est un spectacle de riches, seuls les aristocrates, nobles et bourgeois se rendaient à l'opéra. Et étrangement la Lumina s'entendait mieux avec les gens du peuple, plus simples et moins hautains, qu'avec les aristocrates. C'était pourquoi elle ne pouvait que plussoyer la répartition des richesses du Reike. Peut-être un jour la République se montrerai tout aussi égalitaire.

    Et si Maria s'était montrée téméraire en parlant déjà du mariage, Tagar la suivit dans son mouvement en lui demandant, sans déguiser ses intentions, quelle pierre elle voudrait pour l'alliance, et en quelle matière ? L'homme était vraiment prévenant et attentionné et ne se cachait pas. Si certaines femmes plus difficiles n'auraient guère appréciées qu'on leur demande si directement leurs gouts en terme de joailleries, Maria n'était pas de cette trempe et s'amusa même de la façon dont Tagar le demandait sans se cacher. La scène était fort amusante de l'extérieur et Azura les observait avec un petit sourire amusé plaqué sur le visage.

    Soudain, Maria revint vers son amie, enjouée par l'idée qu'elle vienne les visiter à Ikusa. Azura en serait enchantée, tout naturellement.

    - Ce sera avec un immense plaisir, merci Maria. Signifia-t-elle en inclinant la tête.

    Sur ces mots, les bougies des grands lustres furent éteintes, ne demeurant que les petites bougies des balcons et l'éclairage de la scène. Un décor y avait été monté, comme un bureau et une bibliothèque avec un télescope, dépeignant un laboratoire d'un érudit. Les acteurs firent alors leur entrée dans un tonnerre d'applaudissements et commencèrent à jouer. Azura ne pu que constater la qualité des dialogues et de la mise en scène, les costumes aussi étaient vraiment excellents, sans parler des décors riches de détails. Ceci-dit, l'histoire d'amour qui y était contée était bien plus dramatique et compliquée que celle de Maria et Tagar... Azura espérait juste que cette histoire d'amour finirai aussi bien que celle de ses deux amis assis près d'elle.

    Elle se surpris à plusieurs reprises, pendant l'opéra, à pleurer, essuyant les quelques larmes qui s'aventuraient sur ses joues. Elle était bien trop émotive pour assister à des spectacles chargés en émotions comme celui-ci !

    L'opéra en question, si vous voulez au moins la musique :






    Les inspirations d'Azura
    • Giselle (Enchanted)
    • Amelie Poulain (Le Fabuleux Destin)
    • Margaery Tyrell (Game of Thrones)
    • Mantis (Guardians of the Galaxy)
    • Sam Gamgee (Lord of the Rings)
    • Jaskier (The Witcher)
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum