DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Mégère

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Un beau trio - Page 2 I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Chant des Ronces
    Derniers sujets
    Descente au Marsouin BlancAujourd'hui à 23:43Takhys Suladran
    Les Premières Braises de l'AuroreAujourd'hui à 23:38Zelevas E. Fraternitas
    Beaux quartiers | Mortifère & SiameAujourd'hui à 23:35Siame
    [FB] Aïe ça commence mal [PV Soren]Aujourd'hui à 23:24Orifa Sigrior
    Le Dilemme du MonstreAujourd'hui à 23:00Zelevas E. Fraternitas
    Discussion pimentée (PV Brak'Trarg)Aujourd'hui à 22:21Brak'Trarg
    Le Vent des AffairesAujourd'hui à 21:59Soren Goldheart
    Un morceau d'une vieAujourd'hui à 20:49Dimitri Chagry
    Demande de reroll - Qrupp Aujourd'hui à 20:08L'Âme des Cendres
    2 participants
    Aller en bas

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 31 Mai - 21:31
    Il était si mignon, à vouloir ainsi tout faire parfaitement ! Elle lui prit alors la main, mourant cependant d'envie d'avoir un contact plus proche. Mais ils étaient en public, il fallait rester digne.

    - En premier lieu, sache que tu ne pourras pas te tromper. Ce n'est qu'un objet, inutile d'y accorder autant d'attention. Et puis, tu as gâché la surprise !

    Elle lui servit alors une moue faussement déçue. L'objectif restait tout de même de rendre évident à ses yeux qu'elle plaisantait. Certes, elle aurait préféré qu'il ne la prévienne pas, quitte à ne pas choisir ce qui lui plairait le plus. Mais elle ne pouvait nier être sensible à cette considération dont il faisait preuve. Il lui proposa alors une visite des bijouteries. Elle était encore en train de réfléchir à sa réponse quand les lumières s'éteignirent, signifiant qu'il était temps de se taire et d'observer. Elle en profita pour glisser un rapide baiser à son compagnon, à présent qu'on ne pouvait pas les voir, puis revint sagement à sa place.

    Elle vibrait littéralement face aux péripéties, vivant à fond les émotions de l'héroîne, comme si c'était elle qui se trouvait sur scène. D'ailleurs, lors de l'entracte, elle insista pour aller discuter avec l'actrice principale. Mais malgré tous ses efforts, elle ne parvint pas à lui faire cracher le dénouement avant de devoir rejoindre ses compagnons pour assister à la suite. Avant de s'asseoir, ce fut d'un ton légèrement boudeur qu'elle commenta :

    - Il n'y a rien à faire, elle connaît son métier.

    Puis elle se tint sage pendant la deuxième partie du spectacle. Et ce fut Tagar qui prit la direction des opérations. Décidemment, il semblait adorer proposer des restaurants... Elle se tourna alors vers son amie :

    - Qu'est-ce que tu en penses ? Personnellement, cette pièce m'a secouée, j'aimerais attendre un peu avant de partir.

    Se laisser le temps de reprendre ses esprits... Elle pouvait d'ailleurs en profiter pour donner à Tagar la réponse qu'elle lui avait promise :

    - Tagar, je vais être honnête. Si je ne t'ai pas répondu tout à l'heure, c'est simplement parce que je n'ai pas de réponse. Si tu veux aller faire les magasins, je veux bien, mais sincèrement, ne te prends pas la tête. Si je dois te donner une seule instruction, ce serait de ne pas te ruiner. Je te l'ai déjà dit, c'est toi qui m'intéresses. Tu n'es pas obligé de m'offrir quoi que ce soit. Je ne veux que ton amour... En espérant que notre histoire sera plus facile que celle à laquelle nous venons d'assister.

    Soudain, alors que les lieux commençaient à sérieusement se vider, elle vint s'installer sur les genoux de son homme, qu'elle invita à passer ses bras autour d'elle. Puis, rayonnante, elle lança à Azura :

    - Allez, honnêtement, on n'est pas mignons, comme ça ?

    Elle avait retrouvé son humeur joyeuse. Néanmoins, elle en était consciente, bientôt, il leur faudrait revenir à la réalité. Quitter les lieux. Et découvrir probablement une nouvelle adresse venue du carnet visiblement illimité de l'humain.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Azura Aiwenor
    Azura Aiwenor
    Messages : 153
    crédits : 2191

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1881-azura-vir-gaia-braelohn-jidmasdottir-aiwenor-termine
  • Mer 31 Mai - 23:20
    Un beau trio - Page 2 D16a8add6a0ceaae1e3c378cb8488b43




    Azura était parvenue à essuyer ses larmes avant que ses amis ne constatent qu'elle avait pleurée pendant la représentation. Ça l'avait vraiment émue et touchée, Maria avait décidemment très bien choisie l'opéra, surtout que la Lumina avait un coeur tendre, sensible à ce genre d'histoires. Quant à son amie, elle avait semblée profondément impressionnée par l'actrice principale, et à juste titre, c'était un véritable chef-d'oeuvre. De plus, l'orchestre avait vraiment parfaitement accompagnée l'opéra, ce qui avait ajouté quelques larmes sur les joues de la Sénatrice. Tagar avait assurément apprécié, mais il n'avait point les yeux rouges tout comme elle. Maria demanda alors si cela lui avait plus, comme si son visage n'en disait pas assez.

    - J'ai été sublimée par cet opéra, que ce soit par le jeu d'acteur, les décors, la musique ou l'histoire, j'ai été happée par ce spectacle du début à la fin. Tu as fait un super choix, ça se voit que tu es une connaisseuse. Termina-t-elle par un compliment et un sourire.

    Apparemment, le spectacle avait ouvert l'appétit à Tagar car il proposa d'aller à un restaurant, Azura afficha un sourire en retour, mais cela ne sembla pas de l'avis de Maria qui s'installa alors sur les genoux de son compagnon une fois la salle vidée. Elle était si naturelle, si spontanée, si authentique... Elle était le genre de personnes à qui Azura pouvait facilement s'identifier, c'était cette joie de vivre qui faisait oublier les tracas de la vie de politicienne et les problèmes de l'Etat. C'était pile les fréquentations qu'il fallait à Azura pour reprendre confiance en elle. Elle afficha un large sourire à la question de son amie.

    - Vous êtes si adorables ! Si seulement on avait un moyen d'immortaliser ce moment, vous feriez un magnifique tableau. Fit-elle avec sincérité. Vous vous êtes vraiment bien trouvés, vous faites la paire ! Mais est-ce que je peux demander comment vous vous êtes rencontrés ? J'imagine une rencontre entourée de rosiers, sous un rameau de gui, une scène bucolique accompagnée de chants de mésanges... Enfin, je me prends à rêver ! S'arrêta-t-elle dans un rire.

    C'était probablement le couple le plus parfait qu'elle avait vue, le couple qu'elle ne formerai plus jamais. Azura était incapable de retrouver un amour si vivace que le premier qu'elle avait connu, aussi beau que celui qui liait l'elfe à l'humain qu'elle avait en face d'elle. D'un côté la Lumina se retrouvait dans Maria, elle qui avait connu un amour similaire par le passé. Elle espérait qu'il serait au moins aussi heureux que le sien, si ce n'était plus !




    Les inspirations d'Azura
    • Giselle (Enchanted)
    • Amelie Poulain (Le Fabuleux Destin)
    • Margaery Tyrell (Game of Thrones)
    • Mantis (Guardians of the Galaxy)
    • Sam Gamgee (Lord of the Rings)
    • Jaskier (The Witcher)

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 2 Juin - 22:45
    Le voilà qui insistait. Mais son argument était valide : prouver le sérieux de leur relation... Elle ne pouvait pas contredire une telle chose. Si c'était ce qu'il fallait à sa future belle-mère, eh bien, soit. Dans ce cas, elle prit le temps d'y réfléchir.

    - Hum, dans ce cas... Du topaze ou de l'améthyste me semblent beaux. Pour le support... Je pense qu'il va vraiment falloir aller voir en boutique, je n'ai pas vraiment de préférence. Ou tu peux aussi choisir par toi-même, tu sais, j'aime les surprises aussi.

    Et puis, cela lui permettrait d'avoir aussi son mot à dire dans le choix. Elle choisissait la pierre, il choisissait la matière. Ainsi, ce ne serait pas sa bague, mais la leur. Cette idée lui plaisait bien plus.

    Puis Azura détourna son attention en lui fournissant une critique plus qu'élogieuse sur la pièce... En profitant pour la complimenter aussi. Elle laissa échapper un petit rire :

    - Oh, je n'ai aucun mérite ! Honnêtement, je ne savais plus ce que tu aimais, donc j'ai choisi en fonction de mes goûts. Sincèrement, Azura, cela ne va pas du tout ! Je n'ai pas le droit d'oublier tes goûts, il nous faut absolument nous voir plus souvent !

    Puis son amie réagit à la mi-question, mi-plaisanterie que l'elfe lui avait adressée. Elle lui semblait aussi enthousiaste qu'elle-même, ce qui lui faisait extrêmement plaisir. Il était évident qu'Azura validait son choix de compagnon. Alors, elle n'avait plus à hésiter. Ils lieraient leurs vies dès qu'il le jugerait bon. Ils s'étaient prouvé mutuellement qu'ils pouvaient cohabiter, ils avaient la validation de la meilleure amie, rien ne retenait plus Maria de l'accepter, à présent. Elle pouvait se laisser aller à ce qu'elle désirait vraiment, à présent qu'elle savait que c'était la bonne chose à faire.

    Puis la sénatrice leur demanda les circonstances de leur rencontre. Maria riait déjà, repensant à l'ironie de la situation, lorsque Tagar la prit de vitesse, servant une version... Enjolivée des faits. Elle rit encore un peu de bon coeur, avant de compléter :

    - Oh, Tagar... Tu n'es pas sans ressources. Et tu ne l'étais pas non plus ce jour-là. Vois-tu, Azura, il a tout de même tenté de se défendre. Il m'a même fait peur, à un moment donné... D'ailleurs, je suis désolée, Tagar, si j'avais su, je n'aurais pas utilisé la glace...

    Puis elle se retourna vers Azura :

    - Il faut remercier le professeur Storm, c'est elle qui a tout manigancé ! Après tout, Tagar en est ressorti avec des vêtements de mon frère et c'est ce jour-là qu'il m'a invitée au restaurant pour la première fois ! Oh, en parlant de cela... Il serait peut-être temps d'y aller, non ? Tagar connaît toutes les meilleures adresses !

    Elle avait agrémenté cette dernière phrase d'un clin d'oeil à l'attention de son amie. Autrement dit, "viens nous voir plus souvent, tu tu connaîtras toi aussi ces adresses".
    Noble de La République
    Noble de La République
    Azura Aiwenor
    Azura Aiwenor
    Messages : 153
    crédits : 2191

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1881-azura-vir-gaia-braelohn-jidmasdottir-aiwenor-termine
  • Dim 4 Juin - 9:59
    Un beau trio - Page 2 Ahmed-maihope-market-05



    Maria était vraiment la bonne amie, toujours pleine d'énergie, souriante et attentionnée, elle faisait passer ses amis avant elle tout en s'écoutant, ce qui était une sacrée prouesse aux yeux d'Azura qui avait du mal à faire les deux à la fois, ayant tendance à faire passer les autres avant elle au détriment d'elle-même. Mais pas Maria. Elle s'en voulut même de ne pas avoir connaitre suffisamment les gouts de son amie, immédiatement Azura la rassura d'un sourire.

    - Mais non, regarde, tu es parvenue à choisir un opéra qui a sut déchainer mes passions, comme quoi tu connais mes gouts ! Si tu t'étais doutée un seul instant que ça aurait pu me déplaire, tu n'aurais pas sélectionné cet opéra. C'était super, merci à toi ! Et tu sais quoi, tu pourras venir me visiter à Orlogne-sur-Braie, mon village aux abords de Liberty, tu verras c'est un endroit merveilleux et très ressourçant. Je te ferai visiter avec plaisir. De la sorte, nous récupérerons le temps perdu au fil de ces rencontres, à Ikusa également lorsque je viendrai vous visiter. Elle adressa alors un regard éloquent à Tagar, lui signifiant que l'invitation comptait tout autant pour lui que pour elle.

    Et lorsque ce dernier en vint à lui compter les péripéties de leur rencontre, Azura fronça subrepticement les yeux, sachant pertinemment que son amie maitrisait les magies de glace et d'eau, elle avait tout comme l'impression que la description de la rencontre entre Maria et Tagar faisait référence à l'utilisation de ces deux éléments. Mais elle ne sut précisément quel en était le contexte, percevant bien qu'il y avait anguille sous roche. Mais la Lumina n'en demanda pas plus, retenant uniquement que l'amour de Tagar s'était exprimé immédiatement à la vue de l'elfe, surtout que cela fit rire cette dernière, ce qui était bon signe, lui rappelant assurément des souvenirs heureux. C'était tout ce qui comptait à ses yeux.

    Maria expliqua donc à son amie que c'était bel et bien un duel de magie qui les avait réunis, la confortant dans ses suspicions à la suite de l'explication de son compagnon. Elle les invita alors à aller manger, à l'instant même où le ventre de la Lumina gronda doucement, répondant de lui-même à la question de l'elfe, ce qui fit beaucoup rire les trois amis. Ils se levèrent donc et quittèrent cette magnifique salle de spectacle.

    - Eh bien, le jour de votre rencontre me parait avoir été une journée bien remplie ! Qui plus est c'est la professeur Storm qui vous a réunis ?! En plus d'être une superbe professeure, elle est aussi une excellente entremetteuse à ce que je vois. Enfin, allons manger, vous me raconterez tous les détails ! Fit-elle, enjouée.

    Elle allait commencer à prendre gout au Reike, bien que ce fut une nation militariste, elle avait le mérite d'être un tant soit peu égalitaire et comportant tout de même une culture d'une richesse absolue. Bien que l'opéra et le théâtre était un art purement républicain, il fallait croire que les habitants de Kyouji, limitrophe à la République, avait adoptés ce genre de spectacle, à la plus grande joie de la Lumina qui avait fortement appréciée la pièce. Il fallait qu'elle fasse attention, elle pourrait très bien tomber amoureuse du Reike si tous se montraient aussi courtois et adorables que Tagar !




    Les inspirations d'Azura
    • Giselle (Enchanted)
    • Amelie Poulain (Le Fabuleux Destin)
    • Margaery Tyrell (Game of Thrones)
    • Mantis (Guardians of the Galaxy)
    • Sam Gamgee (Lord of the Rings)
    • Jaskier (The Witcher)

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 26 Juil - 9:41
    Vous ai-je déjà dit que Maria adorait Azura ? Quelle meilleure amie que celle qui tentait de vous rassurer même lorsque ce n'était pas nécessaire ? Quelqu'un qui se souciait réellement de vous ? Touchée, elle ne sut que répondre. Alors, après un moment qui lui parut une éternité, elle laissa simplement sortir un petit :

    - Merci.

    Elle sourit aux paroles de Tagar. Puis, après une légère hésitation, elle vint poser une main sur le fameux coeur, qu'elle accompagna d'une plaisanterie :

    - Prends garde, je ne veux pas devoir éteindre un incendie !

    Puis elle rit doucement. Une telle complicité ne pouvait augurer que du bon ! Ou se faisait-elle des idées ? Non, Azura avait validé. Elle n'avai plus à avoir peur. En parlant d'Azura, voilà que Tagar refusait son invitation, ce qui contraria Maria. Alors, se retournant vers son amie, elle proposa :

    - Dans ce cas... Pourquoi ne pas décider d'un autre lieu ? Aux environs du lac Rebirth, peut-être ? Je pourrais aussi venir te voir seule, mais je mentirais si je disais qu'il ne manquerait rien en l'absence de mon homme...

    Homme qui, comme elle commençait à en avoir l'habitude, les mena à leur prochain lieu de dégustation. Boudé par la noblesse reikoise, vraiment ?

    - Alors, il sera apprécié par la noblesse républicaine ! J'en fais le... En fait non, juste nous trois, ce sera suffisant, non ? Et s'il leur faut plus de clients, je pense pouvoir leur en trouver... Qu'en penses-tu, Tagar ? S'en sortent-ils bien seuls ou auraient-ils besoin d'un peu d'aide ? Et...

    Soudain, elle s'interrompit. Il fallait vraiment qu'elle apprenne à ne pas parler à tort et à travers. Elle accorda un regard contrit à Azura, avant de reprendre comme si de rien n'était :

    - Je pense avoir un peu influencé le choix, en raison de mon amour pour le poisson... J'espère que cela ne te dérange pas ? Oh, d'ailleurs, Tagar ! Qu'est-ce que toi, tu aimes, comme nourriture ? Un jour, il nous faudrait choisir quelque chose selon tes goûts, ce n'est pas juste que j'aie toujours la priorité...

    Néanmoins, elle fut vite distraite par les odeurs de poissons. Etait-ce pour eux, ou pour leurs voisins ? Elle n'en avait aucune idée. Tout ce qu'elle savait, c'était que tout cela sentait terriblement bon et qu'elle devait faire d'immenses efforts pour ne pas saliver.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Azura Aiwenor
    Azura Aiwenor
    Messages : 153
    crédits : 2191

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1881-azura-vir-gaia-braelohn-jidmasdottir-aiwenor-termine
  • Mer 26 Juil - 11:29



    Il est fort étonnant, vous en conviendrez, de constater comme nous avons tendance à fuir le mal, à éviter la souffrance et à s'éloigner le plus possible des tourments de la vie et des violences qui y sont perpétrées. Là où la plupart des récits suivent des personnages dans des péripéties toutes plus complexes et dangereuses les unes que les autres, certains conteurs aspirent à éviter tout cela en se concentrant sur des histoires plus légères, aimant le calme d'une auberge ou la tranquillité d'une salle d'opéra. D'un côté nous aurons des personnages qui perdent des amis sous leurs yeux, baignant dans le sang et les flammes, aillant versé toutes les larmes de leur corp, tandis que d'un autre côté nous aurons ces amis qui se tapent dans le dos, souriant et badinant de bon coeur sous un soleil providentiel. Il est donc de ces conteurs qui aiment à dépeindre de beaux tableaux paisibles, et d'autre aimant à représenter des scènes de conflits intemporels. Il est donc indéniable, vous en conviendrez, que nous faisons parti de cette première catégorie de conteurs.

    Outre cela, les trois amis en question ne se posaient pas le moindre problème, la journée se déroulant telle une rivière suivant son lit. Pas le moindre accro, juste un nouveau couple et une amie commune qui profitaient d'une journée de repos. Azura avait un peu de mal à se laisser aller de la sorte, elle aimait certe les loisirs et le repos comme tout un chacun, mais à chaque fois qu'elle croisait un paysan qui tirait sa cariole à l'essieu grinçant, dégoulinant de sueur, ou quelle pensait à ce mineur sous ses pieds, coincé dans une cavité à extraire du métal, où lorsque son regard se posait sur ce forgeron bloqué entre quatre murs devant un four bouillant à longueur de journée, elle se demandait de quel droit elle avait le droit de se reposer. Les gens trimaient tout autour d'eux, et les nobliaux qu'ils étaient se pavanaient dans les rues de Kyouji, sortant de l'opéra pour aller chercher leur pitance déjà toute prête.

    Azura avait du mal à s'adapter au concept de rang social, ceux qui travaillaient pour que d'autres profitent de la vie. Il était déconcertant de faire partie de cette seconde catégorie, tout du moins pour elle qui faisait partie de la première catégorie il y a dix ans à peine. Elle avait d'abord travaillé dans des ateliers de tannages, puis était devenue chasseuse, avant de se distinguer du reste de la population grâce à ses pouvoirs qui lui ont permis d'accéder à un poste intellectuel. Parfois il lui manquait cette époque où elle usait de ses mains pour gagner sa vie, vivant au jour le jour, de manière simple. Et bien que la fonction de sénatrice lui plaisait au plus haut point, elle restait étrangère au concept de complaisance. Il lui était toujours dérangeant que d'autres travaillent de leurs mains pour qu'elle travaille de son esprit, ce dernier lui octroyant bien plus de temps libre que le premier.

    Mais Tagar semblait se complaire parfaitement dans ce travail intellectuel, profitant de la labeur des autres pour mieux remplir ses fonctions. Quant à Maria, Azura ne se souvenait pas l'avoir déjà entendu parler d'un travail manuel, laissant entendre qu'elle avait toujours vécue dans une certaine aisance de par ses pouvoirs et sa position sociale. Azura devait être la seule du groupe à avoir déjà fait un travail physique pour se nourrir. Mais le monde était ainsi fait, la société avait évoluée en ce sens, malheureusement.

    Enfin, elle garda tout cet aphorisme pour elle, ne l'exprimant pas à voix haute, de crainte de gâcher cette ambiance légère avec des palabres qui ne feraient qu'alourdir la journée. Le fait était qu'Azura préférait écouter ses deux amis échanger entre eux, c'était fort édifiant sur ce qu'était l'amour véritable mais surtout amusant, Maria pouvant se montrer très drôle malgré elle lorsqu'elle s'exprimait.




    Les inspirations d'Azura
    • Giselle (Enchanted)
    • Amelie Poulain (Le Fabuleux Destin)
    • Margaery Tyrell (Game of Thrones)
    • Mantis (Guardians of the Galaxy)
    • Sam Gamgee (Lord of the Rings)
    • Jaskier (The Witcher)

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 3 Aoû - 14:01
    Blanquette de veau... Bien, elle retenait. Un jour, il lui faudrait trouver un restaurant qui en servait. Et elle lui ferait la surprise de l'y inviter. Voilà. Satisfaite de cette pensée, elle put se concentrer sur l'observation de la vie du restaurant, tandis que ses amis discutaient de justice sociale. C'était vrai, elle pourrait, à l'avenir, se battre pour cela. Mais Azura s'en chargeait déjà très bien seule. Maria, elle, se contentait de le faire à une autre échelle. Elle, son combat actuel, c'était de faire reconnaître au monde qu'aucune faction ne valait mieux que l'autre. Le Reike et la République avaient tous deux leurs avantages et leurs inconvénients, il ne faisait pas meilleur vivre dans l'une ou l'autre. C'étaient des nations, dans lesquelles on retrouvait les mêmes éléments. Elle voulait faire partager cette vision. Elle en était convaincue, la République et le Reike avaient beaucoup plus à gagner en commerçant ou s'adonnant à des échanges pacifiques plutôt qu'en se faisant la guerre.

    La culture, par exemple. Les deux nations avaient une vision différente de voir le monde, ce qui menait à des différences culturelles, qu'elle trouverait très intéressantes à échanger... Si seulement les dirigeants partageaient son point de vue.

    Ce fut à ce moment que leurs plats arrivèrent. Elle qui salivait déjà rien qu'à l'odeur eut bien du mal à se retenir de sauter sur son assiette dès qu'elle arriva. Mais non. Elle devait attendre que ses amis soient prêts également. En espérant qu'ils le soient rapidement.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Azura Aiwenor
    Azura Aiwenor
    Messages : 153
    crédits : 2191

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1881-azura-vir-gaia-braelohn-jidmasdottir-aiwenor-termine
  • Ven 4 Aoû - 9:49



    Azura aimait bien cette auberge à ciel ouvert, un concept particulièrement novateur, quoique moins convivial qu'une auberge classique peut-être.

    - Non justement, le Reike est fondé sur des bases égalitaires très pertinentes. Mais il est vrai que très peu de ces concepts de redistribution des richesses sont réellement appliqués, ou du moins très superficiellement. Les reikois en bénéficiant sont localisés dans les villes et les villages proches des cités principales. L'Empire est centralisé et c'est sa plus grosse faiblesse, le fait est que les acheminements de ressources et de fonds n'arrivent pas jusqu'aux terres un tant soient peu éloignées d'Ikusa, Taisen et Kyouji. Savez-vous que certains villages de chasseurs des Terres du Nord ne sont même pas au courant qu'ils font partie de l'Empire ? Enfin bref, la suppression des castes serait un premier pas vers la décentralisation du pouvoir, et, de facto, des richesses. Elle s'arrêta là, se souvenant qu'elle n'était pas au sénat.

    Ils furent alors servis et Azura récupéra son plat, ils allèrent s'installèrent pas trop loin sur un banc pour commencer la discussion. La Lumina fut agréablement surprise, comme l'avait avancé Tagar, c'était un grand chef qui avait ouvert ce commerce et c'était normal que ce soit fructueux si sa cuisine était si bonne, ça surpassait de loin le gruau servis dans la plupart des auberges qu'Azura avait traversé sur son voyage jusqu'à Kyouji. A ce propos justement.

    - C'est étonnant comme le moindre de mes déplacements est renseigné, toutes les Baronnies de Gallonne sont déjà au courant que je suis à Kyouji. Et comme ils savent que je suis obligé de passer par cette région pour rentrer à Liberty, j'ai recu des invitations pour un banquet chez le baron Zansavo à Petite-Nanves, pour un tournoi à Allenberg chez le baron de Milt et aussi pour une partie de chasse avec le baron Vrity-Kan près de Dornweil... Je ne sais pas si je veux honorer toutes ces invitations ou même si je le peux, étant limité dans le temps. Toi qui dois avoir l'expérience d'être convié un peu partout, Tagar, est-ce que je suis obligée de me rendre à toutes ces invitations juste parce que je suis sénatrice ? J'ai surtout l'impression que ce genre d'invitation sert aux Ducs, Marquis et Barons à placer leurs billes en politique.

    C'était la première fois qu'elle se déplaçait à l'étranger depuis qu'elle a été éluée sénatrice, c'était fou comme toutes les nobles maisons dont elle traversait les terres en chemin demandaient à la recevoir au point qu'elle n'ait même plus besoin de s'arrêter à des auberges en chemin. Mais contrairement aux auberges où elle peut repartir quand elle le veut, les marquis, ducs et barons voulaient qu'elle reste un peu dans leurs chateaux pour échanger ou participer à des occupations telles que la chasse, la pêche ou des tournois. C'était quelque peu éreintant et bien éloigné de la vie qu'elle voulait mener.





    Les inspirations d'Azura
    • Giselle (Enchanted)
    • Amelie Poulain (Le Fabuleux Destin)
    • Margaery Tyrell (Game of Thrones)
    • Mantis (Guardians of the Galaxy)
    • Sam Gamgee (Lord of the Rings)
    • Jaskier (The Witcher)

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 14 Aoû - 15:02
    Elle pensait qu'elle allait s'endormir. Décidemment, la politique, ce n'était pas pour elle. Néanmoins, Tagar lui offrit une distraction bienvenue en désignant des bandits qui venaient d'arriver. Un sourire carnassier qui ne lui ressemblait pas s'afficha alors sur ses lèvres.

    - Vous êtes tombés au mauvais moment, vous. Venez, attaquez une seule personne si vous êtes courageux !

    Visiblement, ce n'étaient pas des assassins. Plutôt... Peut-être des voleurs, à en juger par leurs actions qui les menaient, doucement mais sûrement, vers le comptoir. Sauf que lorsqu'ils y arrivèrent, Maria s'y trouvait, leur bloquant le passage. S'était-elle téléportée ? Pas le moins du monde. Elle avait simplement réussi à être assez discrète dans ses déplacements pour ne pas être traçable. Puis elle s'amusa de leur déconfiture.

    - Alors, on vient voler les honnêtes gens ? Quel intérêt ? Non, ne répondez pas. Prenez cela et laissez-nous en paix.

    Puis, l'air de rien, elle revint vers sa table.

    - Je ne saurais trop vous conseiller de terminer et de partir. Il vaudrait mieux que nous ne soyons plus présents lorsqu'ils réaliseront que la bourse que je leur ai donnée ne contient que des glaçons.

    Néanmoins, cela avait été une expérience suprêmement amusante, qu'elle referait sans hésiter.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Azura Aiwenor
    Azura Aiwenor
    Messages : 153
    crédits : 2191

    Info personnage
    Race: Lumina
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal-Bon
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1881-azura-vir-gaia-braelohn-jidmasdottir-aiwenor-termine
  • Lun 14 Aoû - 21:38
    Un beau trio - Page 2 Valentin-oana-1




    Azura fit la moue alors que Tagar révélait la véritable raison de toutes ces invitations chez les nobles barons de la région à l'ouest de Liberty - qu'elle doit traverser pour rentrer de Kyouji - qui était celle des mariages. La Lumina avait pas envie de se marier, elle avait déjà essayé par le passé et cela lui suffisait amplement. Elle pensait que c'était juste pour que ces messieurs les barons se fassent bien voir d'un sénatrice en souhaitant qu'elle se souvienne de leur sympathie lorsqu'elle acterait des lois. Mais la raison était tout autre et le Coeur avait mis le doigt dessus. La sénatrice grimaça.

    De un : Elle était plus toute jeune relativement aux humains, bien que son aspect physique resterait le même jusqu'à ce qu'elle s'éteigne, littéralement.
    De deux : Pourquoi se marier avec un baron de Gallonne alors qu'elle vivait à Liberty ?
    De trois : Elle était deux fois veuve.

    - Le problème c'est que le pouvoir n'appartient pas réellement au peuple en République, ce n'est qu'un nuage de fumée qui dissimule une pyramide bien rodée. Au sommet de celle-ci, il y a le parti en place, qui dirige l'exécutif. En dessous, il y a le législatif, nous, sénateurs et sénatrices. Le niveau qui suis, bien que l'on pourrait croire que c'est le peuple, appartient en réalité aux grandes familles, Fraternitas, Wessex, Rockraven, Ironsoul, et consort. Le niveau politique inférieur ce sont les Ducs, Marquis et Barons qui ont tendance à envier les grandes familles en tentant de jouer de leur importance au niveau régional, faisant pression ou essayant d'influer sur le Sénat par quelques flagorneries ou invitations dans le genre. Et enfin, nous avons le peuple, ceux à qui normalement le pouvoir reviens, selon les édits de Dangshuan. Mais tout cela, vous le savez tout aussi bien que moi et nous le déplorons ensemble je n'en doute pas.

    Elle se fit alors distraire de ses propos pas l'arrivée d'un groupe de personnages cherchant explicitement l'embrouille. Est-ce que c'était monnaie courante au Reike ? La dernière fois que la Lumina avait mis les pieds à Kyouji il y a trente-six ans, elle avait été attaquée par des brigands. Mais en près de 120 années passées en République elle n'avait jamais subie la moindre attaque de bandits ! Le Reike avait la plus grande armée du continent et pourtant les rapines et razzias étaient monnaie courante, il allait vraiment falloir que la Griffe fasse quelque chose pour l'ordre public, au moins en République il y avait les Officiers !

    Mais avant même que la situation ne se dégrade, Maria pris les devants avec un courage qui forçait le respect, Azura n'avait eue le temps de bouger, les genoux toujours croisés, que l'elfe était déjà en train d'éconduire les marauds. Elle revint, victorieuse, alors que les brigands repartaient en ricanant, tout content de ne même pas avoir eu à se battre. Elle leur avoua cependant que ce n'était qu'un subterfuge qui ne durerait pas. Sans demander son reste, la Sénatrice se leva en emportant sa gamelle, comptant bien ne pas être là lorsque les gaillards reviendraient avec leurs glaçons fondus.

    Mais que faisaient les gardes de Tagar ? Que faisaient les soldats reikois ? Ils étaient en plein coeur de Kyouji et des bonhommes dans le genre se baladaient de la sorte ? Bah ! Il vaudrait mieux que l'influence républicaine pousse Kyouji à former des Officiers de l'ordre public...





    Les inspirations d'Azura
    • Giselle (Enchanted)
    • Amelie Poulain (Le Fabuleux Destin)
    • Margaery Tyrell (Game of Thrones)
    • Mantis (Guardians of the Galaxy)
    • Sam Gamgee (Lord of the Rings)
    • Jaskier (The Witcher)
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum