DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Des choses à dire - Page 2 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    Tout feu tout flamme [Kassandra]Aujourd'hui à 22:46Zéphyr Zoldyck
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 22:38Brak'Trarg
    Achats de pouvoir - ZéphyrAujourd'hui à 20:27Zéphyr Zoldyck
    Les Flammes de l'Aurore | LéonoraAujourd'hui à 16:56Arès Wessex
    L'air du Vent | Feat ZéphyrAujourd'hui à 16:12Zéphyr Zoldyck
    Venez me corrompre, ou pas !Aujourd'hui à 16:00Advorix Eqqegni
    La Traque SauvageAujourd'hui à 14:39Orion Yamveil
    C'est ici le comptoir aquarien ? Aujourd'hui à 13:51Jovnos Atnoth
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 12:38Kieran Ryven
    Une Mort Silencieuse - PAAujourd'hui à 11:19Pancrace Dosian
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 24 Juil 2023 - 0:28
    Il secoua la tete en la laissant le repousser sans vraiment en etre blessé. C'etait normal qu'elle réagisse comme ça. Et en fait, si il ne l'avait pas fait dans ce but la, sa réaction ne faisait que renforcer le sentiment que contrairement a ce qu'elle disait, elle ferait une bonne mere. Avec Cirdan aussi, malgré l'impression qu'elle donnait de vouloir fuir, chaque action qu'elle avait fait envers lui n'avait que renforcé l'admiration et l'affection de l'elfe pour elle.

    - Parce que tu crois qu'un enfant qui n'a aucun contact avec sa mere est heureux ? Désolé mais ce n'est pas le cas. C'est douloureux. Si cet enfant né, il aura besoin de toi.

    Sa deuxieme affirmation etait également fausse. Il l'avait sans aucun doute mal expliqué, mais il n'avait pas du tout la pensée qu'il semblait montrer. Il croisa les bras et s'adossa au mur derriere lui.

    - Et non, je ne m'en fiche pas, contrairement a ce que tu as l'air de croire. Les enfants sont les choses les plus précieuses au monde. Je me suis battu toute ma vie pour les protéger. Pour eviter qu'ils ne finissent comme moi. J'ai encore passer l’après-midi a essayer d'en sauver quelques uns. Ne va pas croire que je considère ça comme une facilité. Ce n'est pas le cas.

    Pour lui, cette naissance etait un danger pour absolument tous les parti. Et pour lui aussi, malgré qu'il ne voulait pas se l'avouer. Mais il ne s'engagea pas sur la voie qu'il avait en tete. Ce serait encore plus compliqué ensuite. Il n'y avait pas de destin. Il n'y avait pas de dieu qui avait décidé de le maintenir en vie pour une raison quelconque. Il n'y avait qu'elle, et sa capacité a se battre contre la mort de son bébé alors meme qu'elle avait mobilisé sa raison pour faire le contraire.

    - Je ne te demande pas de réponse a me donner a moi. Tu dois trouver une réponse pour toi, c'est tout. Mais je pense déjà savoir ce qu'il va en etre.

    Il se redressa de son mur. Peut etre finalement qu'il n'etait pas fait pour elle. Elle semblait souffrir a chaque fois qu'il ouvrait la bouche, et la situation etait plus lourde que jamais, alors qu'une seconde auparavant, elle lui disait qu'elle l'aimait. Elle etait constamment a deux vitesses, et peut etre qu'il n'arrivait jamais a faire quoi que ce soit d'autre que s'intercaler entre les deux. C'etait peut etre lui, l'une des raisons de tout ses problèmes, l'obligeant a naviguer sur une autre qu'elle ne maitrisait pas.

    Et pourtant il ne pouvait pas abandonner tous ces moments ou ils avaient été vraiment en symbiose. Ce moment, dix minutes plus tot, ou elle avait comprit qu'il etait la, plus que jamais auparavant. Ca lui fendit un peu le cœur et il baissa un peu le menton, d'un air vraiment désolé. Ce n'etait sans doute pas un hasard si elle voulait tant que ça protéger le type a l'étage du dessous, et si tout avait l'air plus simple dans ce qu'elle avait dit de lui. De leur relation. Peut etre que l'amour c'etait une relation simple. Ou au contraire, ca ne pouvait marcher que lorsque tout etait un peu compliqué ? Il n'avait pas l’expérience pour le savoir.

    - Tu sais ce qu'il veut, lui ?

    "En dehors de toi, je veux dire." Il se mordit un peu la levre. Il pouvait vraiment dérapé, mais c'etait si criant. Le matin meme, elle avait dit lui laisser une chance, et maintenant elle donnait l'impression de n'avoir qu'une envie, c'etait de partir avec quelqu'un d'autre. Avait il vraiment espoir de vivre quoi que ce soit avec elle ?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 24 Juil 2023 - 18:15
    Des choses à dire
    Février 04

    - Ne sois pas si étroit d'esprit. " souffla-t-elle avant de se reprendre, passant une main sur son visage. " Pardon... Je n'aurais pas du... Nous ne serons sans doute jamais d'accord sur ce point... Et je comprends. Ce n'est pas une façon de pensée très répandue.

    Voilà qu'ils s'attaquaient à des questions de fond qu'ils n'auraient sans doute pas du avoir dans des années... Peut-être même des décennies ou jamais étant donné l'engagement de l'un et le besoin de temps de l'autre. Et voilà qu'elle devait expliquer tout ça. Partager tout ça. ... Si ça n'avait pas été pour lui...

    - Les liens du sang n'ont aucune importance pour un enfant. Je n'ai jamais su qui était ma mère de sang. Ceux qui m'ont élevé, ceux qui m'ont donné de l'amour, enfant ou adulte, ceux qui m'ont permis d'être qui je suis et qui forment ma famille. Aucun d'eux n'a de lien de sang avec moi.

    Lui avait perdu la sienne... Et elle savait à quel point cela avait été traumatisant. Elle ne voulait pas dire que son expérience était fausse, mais ce qu'elle proposait n'avait rien à voir avec ce qu'il avait vécu. Absolument rien.

    - Comme tout le monde après une épreuve de cette ampleur j'imagine. Survivre et se reconstruire. On en a pas plus parler que ça. Il pourrait très bien être mort d'ici quelques jours à cause de la transition qu'il a amorcé.

    Elle haussa les épaules. En réalité, elle n'avait pas grand chose à faire de ce qu'il voulait au-delà de ça. Ils n'en avaient pas parler et si sa présence était étrange elle n'avait pas pensé à un futur le concernant. Pas un instant. Elle s'était allé à imaginé ce qu'avait été leur passé. Ce qu'aurait pu être leur présent en d'autres circonstances. La seule question qu'elle se posait réellement était de savoir si elle lui parlerait de l'enfant dans le cas où elle le garderait, ou si elle lui refuserait ce droit étant donné la façon dont il menait sa vie. Toujours assise à demi sur le bord du bureau, elle observait plutôt ce beau visage fermé, concentré... Pensa aux mots échangés près de la rivière avec Lorindol.

    - Shan... Je sais que je le dis trop souvent, et tu vas sans doute me répondre que c'est pour ça que nous sommes deux, mais je suis désolée de tout ce qui arrive. J'aurai vraiment voulu que les choses soient plus simple... Je crois qu'il y aura toujours une part de moi... Une part sombre... Que tu ne comprendras jamais vraiment.

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 24 Juil 2023 - 20:57
    Il l'écouta, le visage fermé, un peu crispé par tous ce qui s’enchainaient dans cette discussion, et surtout, pas ce qu'il venait de penser juste avant. Il s'en voulait un peu. De ne pas réussir a avoir assez confiance en elle. Non, rien a voir. Il ferma les yeux en la laissant continuer, mais ne l'écoutant qu'a moitié. Encore et toujours, ce n'etait pas en elle qu'il manquait de confiance, mais bien en lui. Il avait l'impression que n'importe qui pouvait etre bien mieux a ses yeux et ca ne l'aidait pas a avoir confiance quand elle etait ailleurs. Mais il avait bien conscience de ça. Dans un couple, généralement, quand on doutait de l'autre, c’était avant tout parce qu'on doutait de soi meme.

    Il n'avait aucun détail de cette épreuve dont elle parlait, concernant Lorindol. Juste qu'il avait tué des gens. Jusque la, qu'est ce qu'il pouvait dire ? Si Lorindol etait le plus grand tueur de leur groupe de quatre, Shan ne devait pas etre loin en deuxième place. C'etait peut etre meme l'inverse. Lui tuait dans un soucis pragmatique. Si quelqu'un etait un grand criminel, mais qu'il ne présentait plus aucun danger, alors ce n’était plus de son ressort, et il laissait les lois du pays en question juger pour lui. Lui, la seule chose qui lui importait, c’était de protéger les innocents directement sur le moment. Rien de plus.

    - Je ne parlais pas de lien de sang. Je...

    Il etait d'accord avec elle sur ça. En fait, il etait souvent d'accord avec elle, mais quand ils échangeaient, ca finissait toujours par des quiproquo et des problemes de communication. Il pensait simplement que si sa mere etait encore en vie, et que c'etait elle, c'etait mieux qu'elle s'en occupe. Mais son avis importait peu pour l'instant, de toute maniere.

    - … ?

    Elle s'excusa, encore. Mais cette fois ca sonna différent chez lui. Il la fixa avec un air étonné, comme si il l'a voyait pour la premiere fois. Jusque la il aurait sans doute refuté ce qu'elle disait, mais pas cette fois. Au contraire, il hocha légérement la tete.

    - Oui, moi aussi. J'aurais vraiment voulu que tout sois plus simple. J'aurais voulu que ta vie de ces derniers mois...soient plus doux.

    Il s'approcha un peu en continuant de la fixer.

    - Tu as raison. Je ne te comprend pas sur beaucoup d'aspects. Tu es un mystere pour moi. Sur des choses que tu aimes, que tu vis. Peut etre que l'inverse est egalement vrai ou bien que tu me lis comme un livre ouvert...

    Il venait de trouver la réponse a sa question précédente. Ils etaient décallage, réguliérement. Il avait l'impression qu'il se disputait beaucoup plus avec elle qu'avec n'importe qui d'autre dans sa vie. Mais c'etait parce qu'il l'aimait et rien d'autre. Si il etait tellement a fleur de peau, c'etait parce que c'etait elle, et que l'avis des autres, a contrario, il s'en moquait. C'etait ça la réponse. Il réfléchissait trop pour s'adapter et trouver les meilleurs réponses possibles. Au lieu d'accepter qu'ils n'avaient pas forcément les memes avis.

    - Mais ce n'est pas grave. Je suis désolé aussi. De ne pas toujours etre comme tu voudrais que je sois.

    Il n'ajouta rien de plus, passa les bras autour d'elle et la souleva légérement du bureau ou elle etait a moitié assise, assez pour que leur visage sois proche. Il sembla hésiter, ca ce voyait dans ses yeux. Comme si il etait sur la retenu. Il pencha le visage et l'embrassa doucement. Mais avec étonnamment de...talent ? Il moula ses levres sur les siennes avec une expertise qui n'etait pas vraiment habituel venant de lui. Et en la gouttant ainsi, il sentit toute la chaleur de son désir refouler surgir de plus belle.

    Le baisé se fit un peu plus sauvage, la laissant répondre ou le repousser. Il trembla légérement, en savourant au maximum, avant de reculer un peu, les joues rougies, aussi bien par la honte que par le manque d'oxygene. Il la regarda timidement.

    - J'ai trop voulu réfléchir a cette histoire, alors que je ne dois décider de rien, je dois juste te soutenir. Je ne veux pas que tu sois différente de ce que tu es maintenant. J'aime ce que je ne comprend pas chez toi. J'aime tout ce que tu es. Si tu etais autrement, tu ne serais plus toi.

    Il passa la main dans les meches de ses cheveux délicatement, comme il avait désormais pris l'habitude de le faire. Et recula tout doucement, pour ne pas faire quelque chose qu'il aurait pu regretter. Il n'avait jamais eu autant envie d'elle. C'etait peut etre encore cette foutue malédiction, mais dans cette circonstance la, ca ne le dérangeait pas du tout. Aimer ce n'etait pas etre identique a l'autre, c'etait d'accepter que cette personne soit différente.

    Pour elle, il voulait bien tout accepter.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 24 Juil 2023 - 23:16
    Des choses à dire
    Février 04

    - C'est aussi vrai pour moi. " acquiesça-t-elle, le laissant approcher de nouveau, un sourire plus léger que tout ce qu'elle avait pu exprimé depuis qu'ils étaient montés. " J'ai l'impression que tu te ranges de mon côté contre tes propres convictions et ça me pousse à faire attention à tout ce que je dis pour éviter que tu aies à prendre sur toi. Alors que lorsque tu parles vraiment pour toi, j'ai l'impression de retrouver l'homme duquel je suis tombée amoureuse dans ce village à l'agoni... Ou ce jour là quand tu nous à précipité à la mer. "

    D'une main, elle caressa sa joue, le laissant passer ses bras autour d'elle. En sentant l'impulsion qu'il donnait, elle lassa ses bras autour de lui, se redressant, tout contre son torse. Les émeraudes qui lui faisaient face étaient toujours d'une intensité contenue. Encore une fois sur la retenue... Mais ce soir, elle ne lui en voulait pas et cela ne déclenchait même pas la moindre tension ou le moindre agacement en elle.

    - Peut-être qu'à force, il faudrait qu'on arrête de s'excuser... Admettre qu'on a tous les deux des défauts et se dire quand ils deviennent trop envahissants ? Je crois... Tu sais... Tu n'es pas du genre à être très entouré... Mais finalement, je ne prends pas beaucoup de risque non plus. Rester en surface c'est plus facile... Je suis un peu solitaire aussi en quelque sorte... Et... Tu es le premier qui ne se contente pas d'un silence complice et d'une relation indépendante... Le premier qui ne passe pas son temps à marcher vers sa propre destruction... " Comment le dire autrement ?

    En parlant, peu à peu, elle avait baissé les yeux, resserrant ses bras autour de lui. Dans tous les doutes que sa rencontre avec l'ancien elfe avait engendré aujourd'hui, elle avait au moins compris ça. Elle n'avait jamais été écouté et comprise que part des personnes qui avaient vécu pire qu'elle et qui en avaient payé le prix. Des personnes déséquilibrées, profondément marquées. Et en un sens, Shan l'était, lui aussi. Mais il n'avait pas perdu cette flamme de douceur, de véritable bonté qui lui avait sauté aux yeux dès le début. ... Et si elle voulait bien arrêté de s'accrocher à cette excuse magique qui lui permettait de remettre en doute sa stabilité mentale à lui, si elle acceptait qu'il était simplement tombé amoureux et qu'elle prenait le risque de le laisser faire parti de sa vie sans se demander ce qu'elle pourrait faire une fois à nouveau seule...

    Sur la nuque du semi-elfe, les doigts de la vétérane pas si expérimentée que ça remontèrent dans ses courts cheveux noirs, les flattant simplement avec légèreté. Elle remonta enfin les yeux vers lui. Elle n'avait rien de plus à dire. Ce qu'elle avait réussi à verbalisé était déjà tellement au-delà de ce qu'elle pensait pouvoir faire... Tellement au delà de ce dont elle avait pris conscience jusque là. Ses prunelles asymétriques plongées dans celles du jeune homme, elle l'observait, tout simplement, le cœur à fleur de peau sans rien vouloir de plus. Ce n'était pas tant une question de sexe finalement, qu'une question de vérité. De tendresse. De confiance. Des choses dont elle n'avait jamais soupçonné la fragilité.

    Sur la retenue, avec sa précision habituelle, il s'approcha d'un souffle pour caresser des siennes les lèvres de la sirène... Et s'y attarder ? Surprise alors qu'elle commençait à reculer légèrement, il s'empara véritablement de ses lèvres en une douceur experte. Le cœur de Rowena fit un bond dans sa poitrine et s'accéléra en grands coups rapides. Un vertige la pris aux tripes alors qu'il lui faisait sentir la tendresse qu'ils partageaient de cette façon qui lui était si simple, si instinctive. Sans mots. Sans quiproquo. Sans la moindre équivoque. De la tendresse naquit la brûlure. Les bras de Shan'aël un peu plus serrés autour d'elle, elle soupira à demi contre ses lèvres. Elle avait laissé sa main remonté dans sa chevelure noire, et se tenait toujours de l'autre à ses épaules. Transportée, elle tenait néanmoins à une chose : ne pas trop bouger les mains. Ne pas le caresser. Ne pas s'aventurer plus loin qu'il ne le voulait. Non parce qu'elle avait peur de sa réaction, mais parce qu'elle ne voulait pas saturer ses sens après ce qu'il lui avait dit le matin même. Elle voulait qu'il se sente bien. Aussi bien qu'il la faisait se sentir.

    Elle sentit le frisson qui remonta le long du corps de Shan. Un léger tremblement qui la fit sourire sans qu'elle ne s'éloigne. Le souffle court. Elle pinça légèrement la lèvre de son compagnon entre ses dents, le laissant reculer à sa guise. Elle avait la pommette à peine rose, là où il était d'un rouge soutenu qui rendait encore plus visible la timidité qui filtrait dans son regard. Cela faisait bien longtemps que cet éclat là ne l'avait pas autant attendrit sans la moindre frustration. Elle ferma les yeux lorsqu'il replaça quelques mèches blanches, une expiration trouble faisant frémir ses lèvres. Les mots qu'ils venaient de prononcer l'avaient saisit au cœur, rendant chaque battement encore plus ample alors qu'il refusait de ralentir.

    Elle garda les mains soigneusement posées sur ses épaules, se retenant d'un geste de plus. Mais lorsqu'il s'éloigna encore, au lieu de perdre le contact, elle demanda d'une voix tremblante d'émotion.

    - Tu veux bien... juste me serrer contre toi ? ... Si tu n'es pas trop saturé...

    Trouver les mots n'était pas simple et que pouvait-elle répondre à cette déclaration d'amour qu'elle croyait véritablement pour la première fois ?

    - Je t'aime... " murmura-t-elle. " ... S'il te plait, Shan'aël, ne me laisse pas...

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 25 Juil 2023 - 1:56
    - Oh je...

    Il n'avait pas imaginé que ce soit un souvenir si vivace pour elle. La fois ou il l'avait attrapé, se projetant dans l'eau avec elle. C'etait un souvenir prenant pour lui, mais il n'avait jamais songé a ce que cela puisse etre resté pour elle. Et en y repensant, c'etait un souvenir tout court. Quelque chose qui etait la. Indélébile. Que la malédiction n'avait pas touché. Ce n'etait pas un hasard.

    Elle répondit, et alors qu'elle etait désormais contre lui, il etait bien incapable d'enchainer d'une nouvelle phrase. Les mots etaient comme coupés. Le souffle etait tarit. Il avait quasiment la sensation d’être a court de ressource vitale. Tous ce qu'il venait de penser, de déduire, de réaliser. Tous était une telle évidence. Qu'il était incapable de lui répondre. C'etait peut etre pour ça qu'il avait mit toute cette intensité dans son baisé. Plus que n'importe lequel de ceux qu'ils avaient échangés jusque la. Pour lui passer un message qu'il avait été incapable de lui faire comprendre autrement, pour cette fois.

    Il sentit alors la retenue qu'elle mettait, mais pu lire dans ses yeux que cela n'avait rien a voir avec un rejet. Au contraire. Elle continuait a penser a lui, meme dans cette situation. Sa réponse fut physique. Il se colla vraiment contre elle, le plus possible qu'il pouvait, sans retenue, sans cacher le désir qu'il avait en cet instant.

    Le petit traitement final qu'elle infligea a sa levre inférieur acheva de le faire fondre. Clairement, si il n'avait pas reculé en cet instant, il aurait peut etre perdu le contrôle. Celui qu'il tachait de garder de façon consciencieuse et méthodique depuis des mois. Mais pour la premiere fois, il n'avait pas peur. Il sentait que la, tout de suite, il avait la capacité de se controler assez pour ne pas la faire mal. Son instinct lui disait qu'elle etait précieuse. Le montre avait fermé les yeux.

    - Ro je...

    Il réalisa comment il venait de l'appeler, et en plus du reste, sembla lui meme encore plus surpris par le fait qu'il avait dit ça que le baisé qu'il venait de lui offrir. Ca faisait beaucoup, cumulé. Mais il avait comme une révélation. Jusque la, il avait toujours gardé ça comme une hypothese d'une vie qu'il n'avait pas du tout l'impression de mériter, ou bien qu'il n'avait aucune chance de vivre...mais la, aprés cette discussion qui n'avait pourtant pas été facile...pour la premiere fois....

    - J'ai...j'ai l'impression que toute ma vie...tous ce que j'ai fais...que...je suis né pour etre ici, la, maintenant, devant toi...

    Il recula légérement a nouveau. Moins d'un pas, les deux mains sur ses épaules. Elle le retenait. Le destin se jouait maintenant. Et dans ses quelques mots supplémentaires, il comprit pourquoi elle s'etait contenue. Il baissa le menton et revint aussitôt contre elle, comme poussé par une entité invisible, presque projeté dans ses bras. Il la serra des deux bras, enfouissant son visage dans ses cheveux.

    - Bien sur...je te l'ai dis non...je suis la.

    Il resta immobile. Et aprés une longue minute a la maintenir ainsi contre lui, il songea que ca devait etre particulièrement désagréable pour elle d'avoir ce truc contre sa cuisse. Bah, jusque la, il avait été plus géné qu'elle de ce soucis la. Il fallait qu'il prenne un peu sur lui et s'assume.

    - Je ne suis pas saturé, je suis envouté.

    Il redressa son visage pour l'embrasser sur le dessus de la tete et recula finalement pour la regarder a nouveau, brisant leur etreinte. Mais pour ne pas se séparer d'elle totalement, il prit ses deux mains dans les siennes, et tendit un peu les bras pour garder le contact en retombant assit dans le fauteuil. Se retrouvant un peu plus bas qu'elle, il tenta, de façon un peu maladroite sans doute, de sourire légérement, en continuant de la fixer.

    - Tu trouves vraiment que je suis peu entouré ? J'ai une foule d'amis a te présenter pourtant...

    Il sourit d'avantage, un peu penaud, en continuant de l'admirer comme si il etait face a une œuvre d'art. Pas comme si. C'etait le cas. En le réalisant, c'etait plus simple de se faire a l'idée que d'autres l'observaient aussi. Au contraire meme....il eu un petit pincement de fierté, pour la premiere fois de sa vie. Qu'une telle beauté vienne de lui dire tant de choses le faisant vibrer. Il baissa un peu les yeux, et murmura.

    - Bon euh...désolé. La plupart des ces fameux amis ne parlent pas beaucoup d'arts et sont plutot très poilu.

    Il avait encore un peu de boulot pour reussir a détendre totalement l'atmosphere sans etre un peu lourd....mais au moins il essayait...
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 25 Juil 2023 - 10:53
    Des choses à dire
    Février 04

    Cette fois il n'y avait pas de retenue dans les gestes de Shan'aël lorsqu'il la serra véritablement contre lui. Elle respira profondément et le serra de toute ses forces en retour. Cela ne faisait presque rien comparé à lui, mais au moins elle ne se demandait pas si elle lui briserait les côtes. C'est lui qui fini par reculé. Lui encore qui chercha quelques mots pour alléger l'atmosphère, la faisant sourire. Elle aurait préféré resté dans ses bras, mais chaque chose avait un temps.

    - Au moins leur conversation n'est jamais blessante et ils sont toujours de bonne compagnie. " sourit-elle en haussant les épaules, les yeux encore légèrement luisant d'émotions. Elle souffla en lassant les doigts de Shan glisser entre les siens jusqu'à le libérer.

    - On devrait redescendre... J'aimerai juste que tu réfléchisse à quelque chose de ton côté. "
    Elle n'estimait pas la situation possible, mais elle avait besoin de savoir. Debout près du fauteuil, ses doigts jouant avec ceux du semi-elfe, elle parlait bien plus fluidement à présent. " Dans l'hypothèse ou cet enfant verrait le jour. Est-ce que tu serais prêt à le considérer comme le tien ? ... Ce n'est pas une question piège. J'ai besoin de savoir... Parce que tu compte dans l'équation.

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 26 Juil 2023 - 1:34
    Il avait essayé de jouer sur l'humour, et n'etait pas totalement sur que ca allait marcher. D'une part parce qu'il ne faisait généralement jamais de blagues et n’étaient pas un expert en la matière. Il songea que peut être il allait faire chou blanc mais elle se mit a sourire, au moins par politesse. Rire d'une blague pas drole, c'etait peut etre ça le vrai sens de l'amour. Il ne pu s'empecher de rougir un peu plus.

    Mais elle semblait ne pas en avoir encore fini avec les questions serieux et il retrouva le sien aussitôt, pas vraiment parti. Ca restait Shan. Il continua de la fixer, sans lacher le bout de ses doigts, gardant les bras tendu vers elle. Oui, il fallait redescendre...malgré qu'il avait bien entendu les deux démons monter a l'étage, et qu'il entendait qu'ils parlaient dans la chambre d'a coté. Il pourrait lui dire ensuite, de toute manière.

    - Dis moi ?

    La question était audible. Importante même. Mais ca tombait un peu comme ça, d'un coup. Enfin, pas totalement d'un coup, car depuis qu'il savait qu'elle était enceinte, et durant ses semaines d'éloignement, il avait eu le temps d'y penser. Longuement. Il n'avait pas besoin de réfléchir en fait. Il pouvait lui répondre ici et maintenant.

    - Je ne sais pas.

    Elle avait besoin de savoir bien sur. Si elle voulait être avec lui, et garder son bébé. Les deux devaient pouvoir coïncider. Si elle devait déjà commencer a devoir réfléchir entre choisir les deux ensemble, ca allait etre terrible.

    - Je peux difficilement répondre sans etre totalement confronté a la chose, tu comprends ? Il y a des décisions qu'on ne peux pas vraiment imaginer prendre. Elles arrivent, et la, il faut choisir.

    Il songea a l'homme, l'elfe dans la piece d'a coté. Ce qu'il restait de lui, pas vraiment démon, plus vraiment elfe. Et si elle lui disait ? Et au petit ? Comment pourrait il etre un pere, si l'enfant avec les yeux rivés sur son vrai géniteur ? Ce serait compliqué. Pour l'enfant et sa stabilité. Pour Shan. Pour Lorindol aussi. Tout pouvait devenir compliqué.

    - ...Si Lorindol est mit au courant, je ne pense pas que ce sera bien de lui voler cette place, si il veut la prendre. Meme si tu n'es pas avec lui, ca reste son pere je pense.

    Il hésita un peu. Il n'etait pas certain que ce soit la meilleure chose a dire. Parce qu'il avait aussi un autre point de vu sur la question qu'il pouvait rajouter.

    - Mais je pense que...si jamais il né, que tu veux le garder avec toi, et qu'il me considere assez pour m'appeler « pere », alors je pense que je serais heureux de le considérer comme ma fille ou mon fils.

    Il la fixa, la résolution gravé dans les yeux. Elle l'avait dit juste avant, non ? Les liens du sang, ce n'etait pas tout. Il y avait beaucoup plus a prendre en compte.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 26 Juil 2023 - 18:12
    Des choses à dire
    Février 04

    Elle s'attendait à ce qu'il doive y réfléchir bien plus longtemps, mais ils étaient visiblement différent quant aux résolutions des problèmes les plus grave. Quelques instants suffisaient à Shan. Il l'impressionnaient. En l’occurrence, la réponse aurait pu la désarçonner, mais elle lui donnait au contraire une ligne franche qu'elle savait pouvoir respecter sans problème. Un peut-être comme celui là, elle pouvait le comprendre et sûrement mieux que bien des gens.

    - Merci.

    Il n'y avait rien de plus à dire. Elle avait déjà beaucoup parler. beaucoup trop, disait une part d'elle-même, encore réticente à se laisser découvrir. A risquer son cœur bien moins fragile qu'elle aimait à le croire. Elle glissa ses doigts dans les courtes mèches noires pour dégager le visage de Shan'aël. Elle venait de faire, sans vraiment s'y attendre, un choix qui l’apaisait d'une façon qu'elle n'aurait pas cru possible. Un sourire doux éclaira son visage malgré les circonstances.

    - Merci d'être toi, Shan'ael Lipswyrm.

    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum