DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Des choses à dire InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirAujourd'hui à 22:57Capitaine Saumâtre
    Tout feu tout flamme [Kassandra]Aujourd'hui à 22:46Zéphyr Zoldyck
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 22:38Brak'Trarg
    Achats de pouvoir - ZéphyrAujourd'hui à 20:27Zéphyr Zoldyck
    Les Flammes de l'Aurore | LéonoraAujourd'hui à 16:56Arès Wessex
    L'air du Vent | Feat ZéphyrAujourd'hui à 16:12Zéphyr Zoldyck
    Venez me corrompre, ou pas !Aujourd'hui à 16:00Advorix Eqqegni
    La Traque SauvageAujourd'hui à 14:39Orion Yamveil
    C'est ici le comptoir aquarien ? Aujourd'hui à 13:51Jovnos Atnoth
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 12:38Kieran Ryven
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 20 Juil - 21:03
    Des choses à dire
    Février 04

    Début de soirée
    Après d'étranges retrouvailles et le retour à l'Auberge


    Le soleil avait déjà largement commencé à décroitre. Il était étonnant de vivre la douceur printanière avec le cycle solaire du fond de l'hiver. L'après-midi tirait tranquillement à sa fin et la vie de la cité battait son plein à l'extérieur, quand elle était entré dans la salle commune de l'auberge avec Lorindol, tout était calme. Les heures de beuverie ne tarderaient pas mais pour le moment, il n'y avait pas un chat... Enfin façon de parler étant donné qu'Halewyn était apparu bien vite. Les présentations et les explications avaient fusées. La surprise aussi. Puis Shan était rentré à son tour. " Shan ! La pêche a été bonne ? "

    Lui avait eu le droit à de très sommaires explications. Lorindol était la connaissance dont elle avait parlé le matin même et qu'elle voulait voir. Il avait réussi à se libérer d'un pacte démoniaque mais il était magiquement instable et avait besoin d'un peu d'aide le temps que les choses se calment.

    Les grandes lignes étaient claires, mais Rowena s'était déchargé de son rôle d'hôtesse sur Halewyn pour se lever sans vraiment laisser Shan et Lorindol faire connaissance. Les bras croisés, elle s'était relevée pour venir tout près du demi-elfe. " J'ai besoin de te parler. Tu veux bien ? " Elle désigna les escaliers menant vers les chambres d'un mouvement du menton. Puis à l'intention d'Hale et Lorindol avec un sourire en coin. " On devrait pas en avoir pour longtemps. Je vous fais confiance pour ne rien mettre à feu et à sang ? "

    Elle ne s'était pas plus attardé pour s'éloigner vers les escaliers et les monter, raide, sans décroiser les bras. La chambre que les camarades d'Hale avaient utilisés la nuit précédente avait été entièrement nettoyée. Le balais passé. Le lit refait. Rowena soupira.

    - Désolée d'avoir été si soudaine en bas. Je ne m'attendais pas à revenir avec lui ici. " souligna-t-elle sans avoir besoin de préciser de qui elle pouvait bien parler.

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 21 Juil - 0:48
    La peche avait été plutot bonne. Il avait toujours la possibilité, comme en chasse, d'attirer des créatures pour les pousser a venir se suicider sur sa lance. Mais il detestait faire ça, alors quand il avait le temps et l'obligation de chasser, il le faisait a l'ancienne, comme tous le monde. Et meme comme ça, en une demi-journée, il avait pu prendre une quinzaine de poissons, largement de quoi maintenir son accord avec le tenancier pendant deux ou trois jours.

    Il avait bien sentis que Rowena, de son coté, allait bien, et qu'elle n'etait pas seul. Trop loin pour vraiment mettre une forme sur l'odeur qui l'accompagnait, il pouvait simplement dire que c'etait un homme, d'age mur. Hale etait tout autour aussi, et si l'odeur d'un démon etait plus difficile a cerner que celle d'un etre vivant classique, il parvenait assez bien a le suivre sur de la distance, désormais.

    Il poussa la porte et comme il l'avait sentit a mesure qu'il se rapprocher, ils etaient tous les trois assit dans la salle commune. A la table qu'il avait refait le matin meme, en fait. C'etait peut etre devenu leur nouvelle zone de ralliement, et ca le fit sourire légérement. Rowena s'adressa a lui directement, alors que ses yeux passait sur Lorindol sans un mot.

    - On peut dire ça. Pour les deux.

    Il avait suivit la piste, et en effet, c'etait bel et bien l'homme qu'il avait croisé a Taisen quand ils avaient passés du temps la bas avec Rowena deux mois plus tot. Une petite frappe, sans aucun doute, mais il allait essayer de lui rendre une petite visite de courtoisie dans les prochains jours. Pour savoir si il savait deeux ou trois bricoles sur une certaine bande d'hybride esclaves, par exemple.

    Elle s'empressa de lui raconter la situation et il l'écouta sans un mot, observant l'elfe et Hale tour a tour. Il avait légérement froncé les sourcils, et surtout, le nez, en posant les yeux plus franchement sur lui, et comme pour se donner de la contenance, il lui fit un signe de tete pour le saluer. L'odeur etait bizarre. Il avait déjà eu affaire a ce genre de chose, mais pas aussi....marqué. Dans ces moments la, il aurait aimé pouvoir détécter la magie. Mais d'un autre coté, on ne pouvait pas le demasquer quand il sentait quelqu'un, contrairement a l'usage de mana utilisé par les detections.

    - Oh, oui, on peut monter. Halewyn, ca vous dérange d'aller donner le poisson au proprietaire ?

    Il déposa sa peche a coté de lui, pour qu'il le prenne si il le voulait. Sinon il le déposerait en passant. Zim, également, vint s'asseoir a coté du démon en tirant un peu la langue. Il avait bien courru toute la journée, et il etait paré pour une bonne nuit de sommeil. Il regarda de nouveau l'elfe, avant de suivre la sirene a l'etage.

    Il n'avait pas pensé a la chambre, qui avait été bien décapé, et etait toujours un peu mal a l'aise d'etre la, mais ce n'etait visiblement pas le sujet du moment alors il ne l'évoqua pas. C'etait son soucis personnel et dans l'absolu il n'y avait rien de grave pour personne, pour l'instant. Il observa le lit, et décida finalement de s'asseoir sur le bord d'un fauteuil confortable, qui avait sans doute du servir a bien plus que s'asseoir la nuit précédente.

    - Ce n'est pas grave. Tu as fais ce que tu pensais juste. Tu veux m'en parler d'avantage ?

    Il fit de la place, si elle voulait venir en face de lui sur le bord du lit, ou bien meme sur ses genoux si elle voulait. Mais il n'etait plus tout a fait sur de la relation exacte qu'ils entretenaient l'un l'autre pour le moment. Étaient ils en couple ? Ou bien est ce qu'il devait la « séduire » de nouveau pour que ca le soit véritablement ? En tout cas il lui sourit un peu, en essayant de lui laisser de l'air. C’était important pour elle. Mais en montrant quand meme qu'il etait bien la. Trop d'air ca pouvait avoir l'effet inverse.

    - Je n'ai pas de connaissances magiques, mais je sais sentir quand quelqu'un a une existence divisé. Il n'a pas l'odeur de quelqu'un de seul. Et j'ai senti dans son regard que quelque chose n'allait pas. C'est ton ami donc ? Ou..... ?

    Il n'acheva pas sa phrase mais elle etait assez sous entendu pour bien montrer qu'il ne se faisait pas particulierement d'illusion sur le sujet. Il sentait trop les choses, alors qu'a l'inverse, parfois, certains details evident lui passait totalement sous le nez. Enfin, il n'avait pas eu besoin d'avoir une vision particulierement aiguisé pour constaté a quel point le nouveau venu avait maté les fesses de Rowena comme un mort de faim.

    - Enfin, commence par le début. De ce que tu veux me dire. Je t'écoute, ma Rowena.

    En fonction de comment elle s'etait placée par rapport a lui, il tendit la main pour lui proposer de prendre la sienne. C'etait plus facile de parler avec un soutien physique.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 21 Juil - 8:46
    Des choses à dire
    Février 04


    A l'inverse de leurs habitudes, elle s'était approchée de la fenêtre qui donnait sur la cours de l'auberge et les bâtiments blancs mêlés aux arbres toujours verts. La légère brise qui entrait était agréable. Elle cala son épaule contre le chambranle et jeta un coup d’œil sur Shan qui s'installait à deux pas dans le fauteuil. Elle aurait aimer qu'il la serre dans ses bras mais après leur discussion du matin, elle se voyait mal exiger ça de lui. Pour autant, les scènes légères de la vie s'étaient une fois de plus faite la malle et c'était vers lui qu'elle se tournait pour les problèmes de vie ou de mort. Le reste de ses exigences lui paraissaient soudain bien futiles.

    - Il a absorbé le démon qui essayait de s'approprier son âme, mais il porte cette magie depuis des siècles. Il n'a pas toujours fait les bons choix mais il n'a pas eu la vie facile non plus. "
    comment résumer la vie de la quasi-totalité de ses amis en une phrase...
    - C'est ton ami donc ? Ou..... ?

    Les billes bleues soutinrent silencieusement les deux émeraudes qu'il avait tourné vers elle, les bras toujours croisés. Elle allait y venir, mais trouver comment lui raconter tout ça sans se mettre dans ses états pas possibles ni lui faire plus mal que nécessaire n'était pas des plus simple. Il fini par renoncé à sa question et lui donna d'ailleurs toutes latitudes pour trouver son angle d'approche. Super... Elle s'en serait bien passé.

    La main tendue fut salutaire. Elle fixa sa paume quelques instants, puis soupira et s'avança de deux pas pour glisser ses doigts dans ceux du semi-elfe. Des doigts frais et craquelés de noir, là ou le main, les marques s'arrêtait à son poignet.

    - Il y a eu un incident. " Tout en étant plutôt factuelle, elle avait laissé au vestiaire son masque de Limier. Cette histoire la troublait et s'était manifeste. " Ma malédiction et la magie de Lorindol ont créé une réaction incontrôlée. Il a récupéré quelques souvenirs. J'ai perdu tous ceux que j'avais sur lui et il s'est passé ça...

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 22 Juil - 0:28
    - Deux etres qui ont fusionnés ? C'est très mauvais.

    Dans la nature, quand deux existences devenaient magiquement une seule, généralement, c'etait annonciateur de tragédie, de chaos et de folie. Alors si ca avait eu lieu avec un démon dans l'addition, il ne préférait meme pas imaginer les soucis qu'ils etaient en train de se créer. Ils n'avaient pas besoin de ça. Ils avaient besoin de s'occuper d'elle. Sans compter que la marque avait gagné du terrain, il l'avait vu immédiatement, quand elle s'etait approchée de lui pour lui parler, en bas.

    - Je crois qu'aucune des personnes en bas, a notre table, n'a eu la vie facile. Je ne le jugerais pas la dessus, mais je ne compte pas prendre de gants non plus. Nous avons plus urgent a régler que ses problemes a lui.

    Quand elle accepta de lui prendre la main, il l'a tira soudainement d'un coup sec, sans lui faire mal, pour qu'elle vienne contre lui. Il s'etait levé avant de faire ça, pour l'y accueillir. En la faisant un peu tournoyé, de sorte qu'elle se retrouve le dos contre son torse. Il baissa les yeux par dessus son épaule, en observant sa main.

    - Involontairement, je présume. Mais ca ne change pas que rester proche de lui est un danger, un risque que nous ne devrions pas prendre pour l'instant. Te soigner est la premiere priorité.

    Il avait dit ça deux fois en deux phrases, et avait l'impression de monologuer un peu. Mais c'etait pourtant la vraie et seule vérité. S'inquieter pour qui que ce soit d'autre etait, plus le temps passait, un luxe qu'ils ne pouvaient pas s'offrir. De façon très égoiste, certes. Mais encore plus aprés la chance d'une vie ensemble qu'ils s'etaient potentiellement offert mutuellement le matin meme, il ne comptait pas l'écraser pour un inconnu.

    - Quand tu dis que tu as perdu tous tes souvenirs de lui, tu te souviens quand meme de son existence. Donc pas tout a fait tout, n'est ce pas ?

    Il fronça les sourcils, pas certains d'avoir envie d'en savoir plus. Mais il lui avait dit le matin meme qu'il voulait etre avec elle, se battre pour elle, et la soutenir dans toute les circonstances. Il n'allait pas faire machine arriere aussi vite. Meme si cela ne lui plaisait pas.

    - Il sent le sang, mais pas moins que moi. Raconte moi la suite.

    Il pouvait parler, mais tant qu'il n'avait pas l'histoire en entiere, il ne pouvait pas dire quoi que ce soit d'utile. Autant la laisser parler.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 22 Juil - 13:07
    Des choses à dire
    Février 04

    Shan n'avait pas tort. Elle le savait. Elle aurait du se concentré sur son état... Et en un sens c'était le cas, même si cette histoire était sacrément compliquée. Elle serait sûrement restée plantée face à lui s'il n'était pas venu la tirer à lui dans un mouvement vif. D'abord surprise, elle sourit en le sentant la ceinturer en un geste tendre, son torse solide la laissant s'appuyer confortablement.

    - Je ne compte pas le faire passer avant moi, je te rassure. J'ai surtout besoin d'en savoir plus sur sa magie. ... Merci, Shan'ael.

    Elle regardait sa main marbrée dans celle de semi-homme, le cœur serrée de ne plus sentir la chaleur de sa peau contre la sienne. Seulement un vague contact comme sur le reste de son corps atteint par la magie. Elle posa son autre mains sur leurs doigts entrelacés, puis laissa sa tête aller en arrière sur l'épaule de Shan, à demie tournée pour reposé contre l'angle de sa mâchoire. Pour répondre à ses questions autant commencé par le début.

    - Je ne me souviens de rien par moi-même. J'ai fouillé dans sa mémoire et trouvé les souvenir qu'il a de nous. Je ne sais pas ce que j'ai pensé, décidé ou éprouvé. Tout vient de lui, de nos discussions et de déductions.

    Elle soupira.

    - Je ne sais pas quand je l'ai rencontré, mais on s'est croisé à Ikuza. On a été visiblement été amants un peu avant qu'on décide de tenter quelque chose toi et moi... " avoua-t-elle avec un trémolo désolée. Elle n'avait pas pour  habitude d'avoir honte de ses mœurs mais encore une fois, toute cette histoire la dépassait.  " Je crois que je l'ai aidé, mais je ne sais pas trop en quoi. J'ai traqué un cultiste avec lui.

    La main chaude de la sirène caressait doucement le revers de Shan, préférant caler son esprit sur ses mots et ce contact pour éviter de partir bien trop en avant de ce qu'elle voulait dire.

    - Et il faut que tu saches... Hier soir Nineveh m'a fait un examen complet. La magie n'est plus aussi stable qu'avant... Et concernant ce dont on avait parlé à Taisen. L'enfant... Je pensais avoir réglé le problème mais j'ai échoué. Je suis toujours enceinte. " Elle déglutit. Cela ne se voyait pas. Un léger empattement de la taille et c'était tout, dans le plus grand déni de ce qui était en train de se passer. Il lui avait dit à l'époque qu'elle aurait pu lui en parler. Qu'il pouvait entendre. Toute l'éducation et toute l'expérience de la sirène lui soufflait le contraire... Mais elle était prête à tenté de lui faire confiance. Elle n'avait pas bougé, sa main saine serrant leurs doigts entremêlés plus fortement qu'elle ne le croyait.

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 22 Juil - 19:24
    Comme a chaque fois qu'ils finissaient prochent l'un de l'autre, elle ondulait contre lui sans qu'il ne lui pose la moindre barriere. La laissant appuyer sa nuque, lui caresser les doigts. Qu'est ce qu'elle pouvait bien sentir ? Plus grand chose désormais, et cela lui alourdit le cœur et fit baisser les yeux, sa maladie commençant a lui taper sur le systeme. Il allait falloir commencer a etre plus efficace de son coté, etre plus utile.

    Oh, alors elle avait puisé dans son esprit les souvenirs de l'action. Ca devait avoir une sensation extremement désagréable. C'etait comme se voir par un prisme étrange, une inconnue faire des choses possiblement logique mais sans souvenir qu'elle l'avait fait et...ah, il y réfléchissait trop et ca lui donnait mal au crane. Le genre de subtilité magique qui n'etait pas sa tasse de thé. Ca lui rappela qu'il n'avait pas fait ses exercices d'écritures avec elle depuis un bon moment maintenant.

    Sa voix se brisa très légérement en racontant la suite, et il ne pu s'empecher de se tendre un peu en fermant les yeux. Il s'en etait douté. Difficile a dire pourquoi, un feeling en les voyant ensemble. Que potentiellement, il y avait la place pour que ca marche entre eux. Il etait sans doute moins regardant que lui sur ces choses la.

    - Je vois.

    La suite etait encore plus compliqué, et au vu de ce qu'elle avait dit juste avant, un schéma grossier se forma dans son esprit, impliquant forcément l'elfe qui se trouvait a l'étage du dessous. Cela lui fit assez mal a l'estomac. Mais qu'est ce qu'elle y pouvait, ainsi que lui ? Elle n'avait rien fait de mal. Rien contre lui. Juste la vie qui suivait son court.

    Il leva la main libre sur son visage, caressant sa joue épargnée, doucement, déscendant tranquillement sur sa gorge, vers la chute et l'entrée de sa poitrine.

    - Tu as peur ?

    Il descendit doucement, passant le long de la courbure de son sein, entre les deux vers l'intérieur, se dirigeant vers son ventre. Peur de sa réaction a lui, de comment ca allait se passer avec Lorindol, de sa maladie, de la mort qui se profilait de plus en plus, passant de brume a fantôme, a présence tangible ? Elle devait tenir. Et qu'elle lui en parle, ca lui fit extrêmement plaisir. Elle lui faisait confiance, enfin.

    - Je ne compte pas te juger de quelque chose que tu as fais durant ta vie avant moi. Je suis...heureux que tu m'en parle. De tout ça. Je suis heureux que tu sois avec moi. Le pourquoi du comment qui a fait que, c'est un detail, une fois ce constat mit en place. Si c'est derriere toi, c'est derriere nous.

    Encore plus si elle ne s'en souvenait meme pas. Il n'allait pas se mettre a lui crier dessus. C'est sur que si elle lui faisait un coup comme ça maintenant, ce serait plus difficile, mais ce n'etait pas le cas. Et si ca arrivait, ce serait juste la fin d'eux. Pas la fin du monde. Il passa doucement la main sur son ventre, caressant légérement le tissu, laissant ses sens s'impregner de la vie qui grandissait en elle.

    - Quand a ça....il faut regler le probleme. Ici et maintenant.

    Dit comme ça c'etait clairement péjoratif, mais ce n'etait pas ce qu'il voulait dire et il s'empressa de continuer sa phrase avant qu'elle puisse mal comprendre.

    - Le problème en question, c'est le doute. Est ce que tu es sur et certaine de ce que tu veux faire ? Il y a deux possibilités, et dans les deux cas, je serais la avec toi.

    Le sous entendu etait clair. La si il fallait passer par l'epreuve de l'avortement, peut importe la maniere utilisé. La également si elle comptait le garder. Il esperait cependant secretement, et il n'osa pas lui dire, c'est que le pere ne soit pas au courant. Si elle le gardait, il imaginait pouvoir le considérer comme son propre enfant. Mais avoir un autre homme s'immisser ainsi, lui qui avait déjà peu de confiance en lui, ca allait etre très compliqué. Il acheva donc plus simplement.

    - Dans tous les cas, demain a la meme heure, il faut que la décision soit définitive, et les mesures prises.

    Ca ne pouvait pas attendre plus longtemps, de toute maniere.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 22 Juil - 23:26
    Des choses à dire
    Février 04


    Elle appuya sa joue contre la main de son compagnon, une réponse qui la soulageait bien plus que les deux mots qu'il avait modestement laissés coulés. Ne pas le regarder dans les yeux lui avait permis de parler plus librement, mais sans le contact, tout aurait été bien plus difficile. Douce attention pour une femme aussi tactile qu'elle. Son cœur battait fort d'émotions contraire mais sa voix ne tremblait pas  et elle était encore tout à fait maître de ses émotions.

    La seconde salve de mots s'appuya sur le frisson qu'il lui avait volontairement donné en passant sur sa gorge. Elle serra les mâchoires et se tourna pour être de profile, une main sur le buste de Shan'aël, sa main blessée toujours dans la sienne. Elle scruta ses yeux verts, ayant besoin de voir si cette question était un test. Sérieusement, il en était encore à lui poser sincèrement cette question ? En même temps... Lui avait-elle une seule fois réellement répondu ?

    - ça fait plus d'un an que j'ai continuellement peur. ... Et oui, en ce moment c'est encore pire. "
    Elle avait de nouveau baissé les yeux, incapable de le lui dire en face. Le corps et les mains du semi-elfe étaient bien plus rassurant que sa voix ou son regard.

    Compréhensif, elle acquiesça. Etait-ce derrière elle ? Difficile à dire quand elle ne savait même pas ce qu'il y avait vraiment eu. Face aux souvenirs et à la façon qu'avait eu Lorindol de lui faire confiance sur une simple proposition, elle suspectait qu'il y avait eu plus qu'une nuit de plaisir. ... Du moins du côté de l'elfe puisqu'elle n'avait aucun moyen de savoir de quoi il en retournait pour elle.

    - Désolée de te mettre encore dans une situation impossible...


    La main qu'elle avait posé sur son torse remonta vers son épaule, flattant l'angle de sa mâchoire du bout des doigts. Elle aurait vraiment voulu le gérer sans lui une fois de plus... Mais s'il avait du chemin à faire, elle aussi. Et il fit un geste particulièrement étrange...

    Elle baissa les yeux, les ouvrant grands comme des soucoupes lorsqu'il lui... caressa le ventre. Le tissus de sa tunique se froissa légèrement sous les doigts du semi-elfe. L'intension était clair comme de l'eau de roche. Ce geste ne pouvait tromper et... c'était un choc. Non parce qu'il réagissait avec cette tendresse... Quoi que c'était déjà choquant. Mais surtout, c'était un choc en soit. Une réalisation pragmatique, tangible. Un image qui se gravait au fer rouge dans l'esprit de la jeune femme. Un geste de la part de son compagnon qui disait " une nouvelle vie grandit juste là " Elle prit une profonde inspiration pour ne pas se noyer et remonta vivement les yeux lorsqu'il reprit la parole.

    ... Comment ça ?!

    Ah... ... "Je... " Ses lèvres battirent l'air. Elle baissa la tête sans trouver quoi dire. Jamais elle n'aurait envisagé qu'un homme, même lui, puisse se montrer à ce point... compréhensif ? Proche ? Un soutien dans cette situation précise ? Où peut-être justement qu'elle l'avait espéré suffisamment pour lui en parler.

    - Oui... Tu as raison... "
    Son côté dirigiste n'était pas simple à entendre, mais il avait raison, elle ne pouvait pas repousser l'échéance. " Je... Je crois que Lorindol est le père. Je n'en suis pas certaine mais je crois que c'était aussi pour en savoir plus sur la magie qui l'habite que je voulais le voir ce matin. J'ai besoin de savoir si je risque quelque chose. Si... S'il risque quelque chose. " ajouta-t-elle en posant la main sur celle de Shan, légère, s'attendant toujours à le sentir retirer la sienne. " Lorindol ne sait rien...

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 23 Juil - 0:32
    Il hocha légérement la tete. C'etait bien qu'elle le reconnaisse avec des mots. Il le savait mais elle faisait quasiment tout le temps l'indifférente ou la part des choses. Si elle pouvait accepter de l'avouer face a lui, elle serait peut etre un peu soulagé et parviendrait a etre plus rationelle. Il y avait souvent des fois ou elle essayait tellement de tout faire seule qu'elle se perdait dans ses décisions de façon un peu stupide. Rien a voir avec un manque de compétences. Ses émotions prenaient simplement le dessus.

    Elle s'excusa a nouveau mais il n'en fut pas surpris. C'etait sa marque de fabrique de passer son temps a etre désolée pour tout ce qu'elle faisait. Il etait habitué. Et ne levait plus les yeux au ciel. Il comprenait sa façon de penser, et au final, ils etaient un peu pareil la dessus, tellement habitué a tout faire seul, que lorsque cela impactait quelqu'un, ca finissait par obliger une phrase pour s'en sortir.

    En revanche, il eu une vraie réaction de recule devant son étonnement. Il ne bougea pas les mains, mais recula un peu son visage. C'etait un peu douloureux. Aprés tout ce temps passé ensemble, dans des situations déjà difficile, aprés l'auberge, les assassins, l'emprisonnement dans le desert, les bandits et les esclaves. Aprés tout ça, elle etait tellement étonné qu'il l'écoute, simplement ? Avait elle tant de doute sur lui, et sur eux ? A vrai dire, pour lui le soucis etait simplement charnel. Il n'avait songé une seule seconde qu'elle puisse encore se demander si il n'allait pas partir d'un coup sans raison.

    - Excuse moi mais...tu croyais que j'allais te rejeter ?

    Il l'avait un peu coupé dans son élan, mais la laissa finir son explication, et lui mettre la main sur la sienne, comme prenant conscience d'une vérité qu'elle ne voulait clairement pas accepter avant. Et lui s'en rendit compte vraiment en cet instant. Du déni dans lequel elle etait.

    - Je...franchement je ne m'y connais pas du tout dans toute ces histoires. Mais je sais que si je t'ai dis que je voulais t'écouter, t'aider, te soutenir, je le pensais vraiment, ce n'etait pas juste des histoires en l'air.

    Il approcha son visage a nouveau, le posant contre sa tempe de son coté.

    - Je suis la.

    Il caressa son ventre d'un coté, sa main de l'autre. Il avait aussi pensé a ça, son instinct le disait. Elle disait ne pas en etre certaine, mais tous les élements et ses actions du matin pointaient dans cette direction. Avec ou sans mémoire, c'etait évident. Il secoua la tete, voulant recentrer le sujet sur le bébé, pas sur eux. C'etait le plus important pour le moment.

    - Je pense que tu ne devrais pas lui en parler..au moins pas avant de savoir ce que tu veux vraiment faire. Si tu ne veux pas le garder, lui en parler serait juste compliquer les choses, n'est ce pas ?

    Toute la partie sur la magie, la, ca rentrait dans un domaine pour lequel il n'avait vraiment aucune expertise a donner. Mais il etait sur et certain que ce type etait un probleme. Et que tout ce qui découlait de lui pouvait en devenir un également. Meme ce type de chose.

    - Tu dois mettre les choses a plat. Maintenant. Ce n'est pas une question de magie ou de...de qui ou de quoi. Pour l'instant, c'est juste toi. Si tu veux le garder....alors on réfléchira a quoi faire. Si tu ne préféres pas...et bien on s'en occupera autrement. Je suppose que Nineveh saura quoi faire, non ? Mais la seule personne qui peut accepter ce fait...et prendre une décision...c'est toi.

    Il retira la main de son ventre et la remonta sur sa joue vierge de marque, en esperant que l'elfe en bas ne pouvait pas entendre par un quelconque artifice magique ou meme comme lui aurait pu le faire. La, ca rendrait vraiment tout plus compliqué.

    - Tu peux rire si tu veux rire, et tu peux pleurer quand tu as envie de pleurer. Et quand tu as peur, tu n'es pas obligé de l'enfouir ou bien de la combattre seule. Je....c'est aussi pour ça que je suis la, non ? Que nous sommes deux ?

    Il lui fit tourner un peu plus la tete, pour bien voir ses pupilles. Quand elles brillaient ainsi, elle etait définitivement la plus belle femme du monde.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 23 Juil - 10:38
    Des choses à dire
    Février 04


    La rejeter...

    - Peut-être... Beaucoup l'auraient fait... Je n'aurais pas pu t'en vouloir.

    Il avait déjà signé pour une situation suffisamment compliquée mais la grossesse surprise était un cran au-dessus. Il aurait très bien pu décidé de reprendre ses billes pour partir, aussi amoureux soit-il. Il avait aussi le droit de trouver que c'était juste au-delà de ce qu'il arrivait à gérer. Ce n'était même plus une question de confiance ou de doutes aux yeux de Rowna, mais leur relation était visiblement plus forte que ça.

    Il posa le front contre sa tempe et elle respira profondément, les yeux clos.

    - Je n'avais pas l'intension de le faire. C'est déjà bien assez difficile de t'en parler à toi.

    La douceur et la force des mots du semi-elfe formait autant de caresses que de syllabes. La question principale était véritablement difficile et elle dansait autour, trouvant mille raison de ne pas la prendre tout d suite, de récupérer d'autres informations sur la question. Quelques mois plus tôt, elle n'avait pas hésité une seconde quand à la conduite à tenir. Seule la façon de le faire avait été difficile à mettre en place... Et elle s'était déjà détestée de vouloir le faire avec le respect de la descendance qu'on lui avait inculquée dans son enfance et celui de la lignée que les Ironsouls mettaient un point d'honneur à avoir.

    La première fois ça c'était très mal passé. Elle était allé jusqu'à Kiouji pour trouver une guérisseuse qui ne la jugerait pas. Une guérisseuse recommandée par Myriem... Et... Un souvenir flou lui revint à la mémoire. Elle avait rencontré la guérisseuse, mais le ton était monté entre elles-deux. Elles avaient parler... de sentiment ? D'un homme ? Elle avait précisément l'image du visage de l'elfe qui se décomposait et la culpabilité mêlée ded colère qui grondait en elle. Il y avait des trous.... Des flous... Elle fronça les sourcils et déglutis. C'était forcément lui... "Est-ce que vous l'aimez ? ... Il avait visiblement commencé quelque chose avant de venir à moi ! ... J'ai le droit de savoir !! "

    Rowena dégluti une seconde fois. Bon sang... Qu'avait-elle fait ? Qu'avait-elle ressentit ?

    Elle secoua machinalement la tête lorsqu'il lui dit qu'elle pouvait simplement assumer ses émotions, même les plus sombres.

    - Je n'ai pas l'habitude d'être comme ça.

    Elle se retrouva finalement face à lui, yeux dans les yeux. L'asymétrique de son visage face au calme de Shan'ael. Avait-il seulement idée de la confiance que ça lui demandait d'avoir, de se trouver là contre lui en cet instant, capable de le regarder droit dans les yeux sans se retrancher derrière un masque alors qu'il était tellement meilleur qu'elle ne le serait probablement jamais ? Elle devinait à peine à quel point ces annonces devaient le faire souffrir et elle ne savait pas ce qu'elle avait laissé derrière elle à l'époque. Ce qui s'était passé avec Lorindol. Le plus probable était qu'elle ait ressenti quelque chose mais qu'elle savait, même à cette époque que le mage noir était malsain et que rien de bon ne pouvait exister entre eux. Cette absence de certitude était presque aussi troublante que les doutes sur l'avenir. L'impression qu'en quelques minutes, Lorindol avait compris et accepté ses aspects les plus sombres et les sanglants sans qu'elle n'ait besoin de les lui partager avec des mots. L'avait-elle aimé un jour ? Elle n'en savait rien mais elle avait l'impression diffuse de l'avoir reconnu sans en avoir le souvenir. Alors que Shan'ael, lui, la poussait à être et à vouloir tellement plus que ses bas instincts. Par sa simple façon d'être, il lui demandait d'oublier toute cette obscurité pour se construire un avenir.

    - Je t'aime. " murmura-t-elle à son compagnon. Ce qu'elle avait dit le matin même était toujours vrai, mais ne retirait en rien ce constat qui, pour elle, était douloureux.

    - Tout ça me dépasse... Je ne veux pas prendre cette vie. J'ai déjà essayé deux fois et les deux fois j'ai eu l'impression de commettre un acte atroce... Et aujourd'hui, il pourrait presque vivre hors de moi. Mais je ne veux pas le garder. Je serais peut-être morte d'ici quelques mois et même si ce n'est pas le cas, cet enfant à toutes les chance d'être à peine adolescent quand je serai une vieille femme ridée. Et ça c'est s'il est normal. La magie qui m'habite ne devrait même pas permettre une telle chose. "
    Elle soupira. " Je suis morte de trouille...

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 23 Juil - 15:57
    - Je comprend.

    Toute les raisons pour laquelle elle avait peur etait limpides. Il n'avait aucun doute sur le cheminement de pensée qui l'a traversée, et au fur et a mesure qu'il l'écoutait, ses certitudes etaient consolidés. Il commençait vraiment a la connaître. Et il ne pu s'empecher d'etre content intérieurement. Enfin, penser a tout ça n'allait pas regler le probleme qu'ils avaient sur les bras. Dorénavant, il avait la sensation de pouvoir se compter a deux.

    - Je t'aime aussi. On va trouver une solution.

    Il ne s'etait pas douté qu'elle avait déjà fait deux tentatives. Et au vu de sa façon de parler, elle ne s'en souvenait pas très bien. C'etait étrange...et il trouvait également cela agaçant. De ne pas l'avoir sentit, alors que ses sens etaient si affutés. Comment n'avait il pas comprit qu'elle etait toujours enceinte ? Ca le dépassait, une magie etait peut etre a l'oeuvre. Sa malédiction avait peut etre encore des effets inconnus.

    - Tu as pensé a Myriem ? C'est une grande soigneuse. Elle pourrait peut etre t'aider avec ça. Mais il faudrait la contacter rapidement. Elle doit etre a Mael, ca risque d'etre long. Nineveh ne pourrait pas s'en charger ?

    C'etait presque pour lui qu'elle voulait éviter qu'il vienne au monde et il pouvait le comprendre. Il n'etait pas un grand amateur de l'avortement, surtout a un stade aussi avancé. C'etait quelque chose qui n'allait pas avec la nature. Mais d'un autre coté, il etait surtout pragmatique. Qu'est ce qu'ils pourraient donner comme vie a un enfant, actuellement ? Elle avait raison, ils seraient peut etre tous morts ou disparu sous peu.

    - Il n'y a pas a s'en vouloir de souhaiter offrir la meilleure vie possible a un nouvel etre. L'irresponsabilité, c'est de savoir que nous n'en avons pas les capacités, et que nous finissons par dire « ca ira peut etre ».

    Il lui caressa gentiment les cheveux. Il avait l'impression de parler un peu dans le vide, de dire des choses dont il n'avait absolument aucune légitimité pour en faire part. Mais il fallait bien trouver des arguments, et il le pensait vraiment. Il fallait qu'elle accepte de lacher prise. Il n'y avait pas le droit ici a l'a peut prêt. Surtout alors qu'ils allaient bientôt partir pour l'un des lieux les plus dangereux du monde.

    - Personne n'y est pour rien. Il faut simplement accepter de le laisser partir pour l'instant. Aussi difficile que cela puisse etre, tout ce que tu as dis, tu as raison.

    Et ce n'etait pas un enfant. Si il n'etait pas heureux de cette idée, il savait aussi dire qu'un embryon n'avait pas la conscience d'un vivant. Meme a ce stade. C'etait encore le moment. Il ne souffrirait pas.. Ni maintenant, ni plus tard en fonction de comment les choses pouvaient évoluer. A vrai dire...

    - C'est maintenant ou jamais, Rowena. Mais tu ne seras pas seule. Plus jamais. Il n'y a pas que moi. Personne ne t'oublis réellement, ils sont tous la, non ?

    Nineveh, Hale, Myriem. A chaque fois qu'ils l'avaient vu, ils s'etaient souvenu. Et l'avaient soutenu. Il n'y avait donc qu'une seule chose a faire.

    - Si tu as du mal a avoir confiance en toi, ai confiance en eux. Et en moi. Parce que nous tous, nous avons confiance en toi.

    Il souffla brievement sur une meche et recula le visage pour la regarder. Il savait que les choses allaient bien se terminer. Ils etaient sur la bonne voie. De plus en plus.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 23 Juil - 16:16
    Des choses à dire
    Février 04

    - Alors parce qu'il y a des gens autour de moi ça devrait être plus facile de tuer mon enfant ?

    Elle avait siffler froidement, jetant sa gourme face à cette décision qu'il semblait prendre pour elle, comme ça. ça semblait si simple quand il en parlait. Oh oui... Elle n'avait qu'à lâché prise, hein ! Nineveh, Myriem, ou même pourquoi pas en se donnant des coups avec un barreau de chaise ? En étripant sa descendance avec une broche ?

    Elle lui lança un regard farouche et rétablit un léger espace entre eux en se redressant davantage, sans fuir son étreinte tout à fait.

    - Tu as visiblement déjà pris ta décision, c'est compréhensible, mais ce n'est pas la mienne.

    Elle soupira. Elle s'en doutait, ce n'était donc pas anormal, mais ça ne l'aidait pas à faire le point. Elle se passa une main sur le visage et recula finalement pour se diriger vers ses affaires pour en tirer du papier et de l'encre. Puis elle s'assit au petit bureau sans lui jeter un regard.

    - Il faut que je parle à Myriem et à Raven. Je n'ai pas oublié, ma décision sera prise d'ici demain  et j'aurai trovué une solution approprié. Laisse-moi juste... dix minutes. ça devrait suffire. "

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 23 Juil - 16:33
    Il la regarda se lever avec un air désolé, et soupira. Visiblement il n'avait pas trouvé les mots juste, mais bon, pour quelque chose de ce genre la, c'etait assez normal que la tension soit élevé. Il avait cru que c'etait ce qu'elle voulait. « Mon enfant ». Cette façon de dire ça lui fit assez mal au cœur, mais c'etait la vérité. Il ne dit rien, la laissa écrire un moment, en restant assit dans le fauteuil en silence. Au bout d'un moment, quand elle eu l'air d'avoir fini d'écrire, il reprit la parole.

    - Ce n'est pas ce que je voulais dire, j'espere que tu le sais, quand meme ?

    Visiblement non, vu comme elle l'avait prit. Elle avait passé d'un revers de main sur tous ce qu'il avait dit avant pour ne retenir que sa derniere phrase. C'etait un peu injuste de sa part. Sans compter qu'elle etait repassé au "je". "J'aurais trouvé une solution d'ici demain", comme si soudainement, en une fraction de seconde, toute son opinion avait tourné a la vitesse de l'eclair.

    - C'est toi qui décide. Je te l'ai dis au début. J'ai simplement dit que tu avais raison dans...

    Il s'arreta, donnant l'impression qu'il s'embourbait dans son explication. En même temps ce n'etait pas facile pour lui ! Toujours lui ramener sur la table des choses impossibles pour lequel il n'avait aucune expérience, bien sur qu'il finissait par dire des choses compliqués !

    - Ecoute, j'ai peut etre été maladroit, désolé. Je...je ne sais pas trop vraiment quoi dire ou faire dans cette situation. J'ai l'impression que dans les deux décisions possibles, tu finira par être triste. Qu'il naisse ou pas. J'ai peur aussi. Mais pour toi.

    Ca faisait vingt cinq minutes maintenant qu'ils étaient montés a l'étage, et les deux en bas allaient finir par croire qu'ils s’étaient peut etre perdu...oh, au diable les deux en bas. De toute façon hale trouverait bien une raison pour lui faire une réflexion.

    - Mais comme je te l'ai dis, si jamais tu le laissais naître...et bien je serais la aussi.

    Il hésita, et se leva, s'approchant de la table et s'appuyant un peu dessus. Il ne pouvait pas vraiment lire ce qu'elle écrivait de toute façon.

    - Désolé si...ce n'est pas la réponse que tu attendais. Je ne sais pas trop quoi dire ou faire de plus. Je n'ai pas l'habitude de...ça.

    L'idée de la voir, soudainement, avec lui et un enfant, ca lui faisait assez mal. Il se souvint aussi de Myriem et de son bébé qui etait né suite a une sale histoire dont il n'avait pas tous les details. Peut etre que c'etait lui qui etait a coté de la plaque, en fait. Qu'elle avait eu raison d'avoir eu peur de lui annoncer.

    - Qu'est ce que tu veux que nous fassions, pour le semi démon que tu as ramené. Lorindol ?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 23 Juil - 16:53
    Des choses à dire
    Février 04

    En grattant ses états d'âme sur le papier, la présence de Shan la gêna tout d'abord. Puis ce ne fut plus le cas. Et enfin elle la trouva confortablement familière. La colère et l'émotion étaient redescendu lorsqu'elle posa la plume à la fin de la lettre qu'elle adresserait à Myriem. En quelques lignes, elle voyait l'état dans lequel elle était. Elle avait marqué noir sur blanc qu'elle attendait un enfant, qu'elle ne voulait pas en finir mais qu'il n'y avait pas de bonne solution. Et c'était exactement ça le problème...

    - Shan... " souffla-t-elle lorsque son compagnon lui demanda si elle le croyait vraiment froid à ce point, dans un silence moins lourd que lorsqu'elle s'était éloigné.

    Sur la chaise, elle se tourna vers lui pour le regarder à nouveau. De l'encre sur les doigts. Les vieilles habitudes ne s'oubliaient pas si facilement et même avec toute la bonne volonté du monde, au delà d'un certain seuil, elle avait besoin de reprendre les rênes entièrement pour avoir même une vague impression de contrôle. Savoir qu'elle était injuste envers lui ne l'empêchait pas de se raccrocher aux branches pour éviter de se noyer.

    Il s'approcha, s'appuya sur la table, revenant à elle, s'excusant du simple fait de ne pas savoir parfaitement comment gérer tout ça. Elle posa la main sur la sienne et prit encore un moment avant de parler.

    - Je sais... Que je t'en demande beaucoup. Que tu ne voulais pas me pousser dans une voie plutôt que dans l'autre. Je n'ai pas non plus l'habitude. ça va peut-être te sembler étrange, mais c'est la première fois que j'ai ce genre de problème... Je te demande pardon.

    Elle se releva pour le prendre doucement dans ses bras, lovant son visage dans le cou du semi-elfe.

    - Tu n'as rien à faire de plus. Ce que tu dis aide, même si je n'aime pas ce que j'entends. J'en ai besoin je crois... Mais j'ai aussi besoin d'en parler avec une femme qui a connu ce genre de choix, tu comprends ? Je crois... Que je n'aurais pas le courage de tenter encore une fois, plus maintenant... Sauf si c'était une nécessité... Peut-être que le donner à quelqu'un d'autre pour l'élever... Ma famille saurait subvenir à ses besoins.


    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 23 Juil - 20:21
    - Tu ne m'en demande pas beaucoup. Tu me demande juste du soutien. Et je...j'essaye de te le donner, mais ce n'est pas dis que j'ai les mots justes a chaque fois. Au contraire, j'ai l'impression qu'a chaque fois que nous parlons, j'aggrave la situation.

    Mais il etait content d'entendre ses excuses. Il ne s'y etendit pas. Pas besoin de remuer le couteau dans la plaie, comme si il avait obtenue une victoire, et il accepta l'etreinte qu'elle lui proposa. Il la serra contre lui tranquillement. Elle avait raison sur ce point, Myriem aurait une approche, a défaut de meilleure, au moins bien différente de lui. Mais le temps jouait clairement contre eux.

    - Pourquoi je serais étonné ? Je ne t'imagine pas totalement inconsciente dans ta façon de fréquenter des hommes. A moins que je sois naif.

    Il eu un petit sourire coupable. C'etait la vérité, il etait naif concernant ses mœurs, il ne pouvait tout simplement pas l'imaginer faire tout ce qu'elle semblait lui avoir dit qu'elle avait l'habitude de faire, ou toute ces choses qu'Hale avait sous entendu. Et c'etait mieux ainsi. Il préférait la voir comme elle etait maintenant, et c'etait parfait. Il lui caressa a nouveau les cheveux. Ils avaient poussés un peu par rapport a quand il l'avait rencontré.

    - Hum ?

    La suite le laissa plus...dubitatif. Elle se mentait a elle meme encore. Mais il ne savait pas si c'etait une si bonne chose de parler. A chaque fois, il avait l'impression de faire plus de mal que de bien. Mais en l'occurence, au terme de leurs discussions, en general, le resultat etait plutot une bonne chose. Alors il se lança.

    - C'est vraiment ce que tu veux ? Je n'arrive pas a t'imaginer vouloir ça, Rowena.

    La repoussa pour pouvoir lui parler en la regardant a nouveau, de façon serieuse et fixe. Le pire c'etait qu'elle se mente a elle meme, encore. C'etait la seule chose qu'il ne pouvait pas accepter de sa part. Le mensonge, envers lui ou envers elle meme.

    - Avoir un enfant, et le laisser a quelqu'un d'autre ? Savoir qu'il est la mais ne pas le voir ? Laisser son education a quelqu'un d'autre ?

    Il la poussa contre le bureau, comme pour qu'elle puisse s'y asseoir si elle voulait. Le laisser naitre pour ne jamais l'avoir avec elle, c'etait encore pire selon lui que l'avortement.

    - Si c'est ça, je pense que tu devrais vraiment penser a avorter. Ce sera beaucoup plus dur pour tous le monde de le confier a un tiers, meme si c'est quelqu'un de ta famille.

    Il lui caressa la joue a nouveau, tendrement, mais le visage fermé. Cette fois c'etait peut etre sa propre sensibilité qui parlait. Il avait tellement ce reve d'avoir une famille a lui, que l'abandonner a quelqu'un etait inconcevable. En plus de ça, il voyait tellement en Rowena l'aspect maternelle, qu'il etait persuadé qu'elle en souffrirait terriblement. Non, selon lui c'etait une solution impossible. Elle avait assez souffert elle meme avec son clan, les aspects familiales de sa vie, pour etre a son tour l'instigatrice de ça pour sa progéniture ?

    - Dans tous les cas, il faut que cette lettre arrive....et vite. Tu ne peux pas attendre un mois de plus.

    Elle n'avait pas répondu pour Lorindol, et en meme temps, son cas etait assez compliqué également. Et il ne savait pas tout les tenant et aboutissant pour l'aider a prendre une décision quand a la tournure des evenements le concernant. Elle meme n'en savait quasiment rien, dorénavant. Tout etait fichtrement compliqué. Il etait seulement sur d'une chose. L'avoir auprés d'elle n'avait vraiment rien de bon. Il fallait l'éloigner d'une façon ou d'une autre rapidement.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 24 Juil - 0:02
    Des choses à dire
    Février 04

    Elle suivait les mouvements de Shan, se laissant pousser contre le bureau et s'y asseyant à demi. Mais son cœur s'était alourdi à chaque phrase qu'il avait prononcée.

    Alors il ne se rendait même pas compte de son biais... Il voulait vraiment que cet enfant ne vois pas le jour. Tout était prétexte à revenir à cette unique solution. Le risque. la peur. Et maintenant qu'elle lui avait clairement dit qu'elle ne pouvait pas le faire et se sentir une fois de plus comme ça, il la poussait tout de même à le faire parce que le reste serait plus difficile... Pour lui visiblement.

    - Tu parles d'avortement comme si c'était quelque chose de facile. Comme si tuer était la solution à tout et comme si moi, je ne risquait rien dans l'affaire. Sais-tu combien de femme meurent de ce genre de pratique ? Combien ne peuvent plus jamais donner la vie ?

    Elle écarta Shan'aël d'une distance de bras, son regard cette fois sincèrement blessé.

    - Évidemment que de le savoir sauf et heureux sera préférable et plus facile que de le tuer. Je n'ai jamais été du genre à vouloir me poser pour fonder une grande famille. Dégager du temps pour Cirdan était déjà difficile. Je ne suis pas faite pour être cette image de mère telle que l'imaginent les terrestres. Je préfère nettement qu'un enfant soit en sécurité sans jamais savoir où je suis ou qui je suis, que de m'en occuper moi-même.

    Elle avait été au service de ses proches pendant longtemps mais dès qu'elle avait pu faire ses propres choix, elle avait vécu seule et multiplié les voyages, les expériences, une vie de violence, d'ombre et de dangers. Elle n'avait pas renoncé à ça pour fonder ce fameux club d'artistes et de philosophes dont elle parlait depuis des années. Elle n'avait pas renoncé à ça pour trouver un couple stable. Elle n'avait pas renoncé à ça pour retourné dans le désert. Elle avait servit sa famille, ses frères d'armes, sa patrie. Et elle s'était servie elle-même.

    - Et je sais que ça ne compte pas pour toi, mais mon âme est suffisamment fissurée pour que je ne commette pas un actes aussi atroce sous le regard des Astres. Il n'a pas pu survivre jusque là pour mourir maintenant. ça n'aurait aucun sens.

    Elle laissa retombé les bras sur ses cuisses.

    - J'ai compris que tu t'en faisais, alors arrête s'il te plait. Même si tu insistes, je ne m'engagerai pas à tout risquer pour te donner une réponse immédiate.

    ... Pourquoi tout semblait si difficile, si lourd, lorsqu'elle parlait avec Shan'aël alors que tout était si simple et évident lorsqu'elle s'adressait à Lorindol ? Elle avait l'impression de ne plus savoir tout à fait qui elle était avec lui. En perte de repère sur une musique dont elle ne connaissait pas les pas. L'idée lui pesa sur le cœur.

    - ... Et je ne sais pas quoi faire pour Lorindol pour le moment. Le but est simplement qu'il ne meurt pas et qu'il ne tue personne en attendant que j'ai les informations qui me sont nécessaires.

    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum