DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Mégère

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Nobles desseins. Ou pas. [Verde] I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Chant des Ronces
    Derniers sujets
    [Challenge] Le Cercle Solaire de l'ArdentAujourd'hui à 9:02Lyra Leezen
    [SOLO] Dynasties et dystopiesHier à 23:24Lyra Leezen
    Trois pour un [Sixte]Hier à 23:09Sixte V. Amala
    Enquête au cœur d'une épidémieHier à 22:51Qwellaana Airdeoza
    L'Ange déchu face au dilemme de l'AmiralHier à 18:52Vandaos Fallenswords
    Hela - Le GriffonHier à 18:51Arès Wessex
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 9 Aoû - 10:27
    Pour trouver des gens blessés, rien de tel que les complexes militaires !
    Ça se castagne pour s’entraîner, ça se castagne pour rigoler, ça se castagne pour déterminer qui a la plus grosse, ça se castagne parce que Jean a volé la saucisse de Marc (et on ne sait toujours pas quelle saucisse, évidemment). Bref, ça se castagne quoi qu’il se passe, tout le temps.
    Qui dit castagne, dit blessures.
    Qui dit blessures, dit Claire !
    L’équation est vraiment très simple, finalement.

    C’est une aubaine, ce travail.
    Certains médecins aspirent à de belles vies calmes, avec une patientèle régulière, quelques extras, mais pas plus. Des gens qu’ils connaissent, qu’ils prennent en charge, qu’ils suivent. Des gens qui viendront avec leurs enfants, plus tard, puis peut-être les enfants de leurs enfants … Bref, un cycle interminable qui suit les médecins jusqu’à la retraite.
    Qui leur rapporte un peu d’argent. Ou beaucoup.
    Mais ça, c’est dans les mondes où la paix est pérenne, où tout est stable.

    … Autant dire que ça, Claire, elle connaît pas.
    Et puis, surtout, Claire ça lui plairait pas.
    Claire aime la castagne. Le sang. Les militaires tout sourires qui viennent, les joues éclatées, l’arcade explosée, les dents à deux doigts de se déchausser complètement. Et ils sont là, fiers, forts. Ils ont pris leur raclée, mais c’était pas si terrible, finalement.
    Surtout qu’ils y retourneront, les fous !
    Evidemment, ils n’ont pas tous ce panache, parfois ils ont beaucoup de peine, ils veulent parler.
    Eux aussi, qu’ils viennent !
    Elle les soignera tous !

    C’est triomphale qu’elle ouvre la porte qui la sépare des consultations, les cheveux au vent (non), prête à voir le patient suivant.

    « Bonjour. »

    Un sourire, des salutations lancées à la volée, pour un peu tout le monde mais surtout personne.
    Elle regarde la liste, puis les visages balafrés face à elle.

    Elle en voit, un, là, un peu différent des autres. La peau pâlichonne.
    Il est blessé, lui aussi, mais blessé où ? Au cœur ? à l’âme ? ailleurs ?

    C’est ce qu’elle va voir.

    Claire s’en approche lentement, toujours aussi souriante.

    « Dr. Higgins. On y va ? »

    Oui. Il a peut-être mal à l’âme.
    Mais peut-être pas.
    Peut-être qu’il a juste mal à ses plaies.
    Comment s’est-il fait ça ?

    La blonde impulse le mouvement en direction d’une petite « salle » de consultation. Elle indique le lit d’hôpital pour qu’il s’installe.
    Ses yeux se posent sur les quelques informations qu’elle a sur son patient.

    « Verde ».
    Un noble ?
    Qu’est-ce qu’il fait dans le camp d’entraînement ? Où est-ce qu’il s’est castagné ?

    « Qu’est-ce qui vous amène ? »

    Cette rencontre promet d’être intéressante.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum