DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Mégère

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [En cours] Arthur Rèchepois, le Zéphyr I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Chant des Ronces
    Derniers sujets
    [PA] Devancer l'Assemblée, Découvrir la véritéAujourd'hui à 2:28Leonora de Hengebach
    Casus BelliAujourd'hui à 2:03Ayshara Ryssen
    Mon Voisin Du DessusHier à 22:59Arès Wessex
    Echappée Belle [PV Kilaea]Hier à 22:11Kilaea Sliabh
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 20:30Rêve
    Le passé au présent | Altarus Hier à 20:29Altarus Aearon
    Une Bête AcculéeHier à 20:05Takhys Suladran
    Validation des RP de Takhys - RépubliqueHier à 16:29Takhys Suladran
    Aller en bas
    Arthur Rèchepois
    Arthur Rèchepois
    Messages : 3
    crédits : 86
  • Ven 22 Mar - 20:39
    Arthur Rèchepois, dit « le Zéphyr »
    Race : Humain
    Sexe : Homme
    Âge : 52 ans
    Métier : Membre du SCAR
    Taille & poids : 1m78 pour 80 kilos
    Alignement : Loyal neutre
    Faction : La République
    Rang : B
    Religion :Shierak
    Avatar : DeviantArt

    Pouvoirs et objets

    Vocation : Mage
    Sous-spécialisation : Soutien

    Pouvoirs :
    Senseur magique (palier 3 = 500 + 1000 + 2000 = 3500 / 2 = 1750 crédits)
    Immunité à la Lumière (racial) et au Psychique (500 + 500 bonus de poste vacant = 1000 crédits)
    Faiblesse à l'Ombre (racial) et à la Glace

    Objets :
    Potion de vérité (1000 crédits)
    Potion de laminato (500 crédits)

    Reste 250 crédits inutilisés

    Description physique et mentale


               La porte s'ouvrit dans un léger grincement. Deux ombres encapuchonnées franchirent le seuil d'un pas assuré, une main gantée suspendue au-dessus du manche de leur stylet. Le silence de la nuit régnait. Sans bruit, les deux silhouettes se glissèrent à l'intérieur la salle des archives plongée dans le noir, et remontèrent tels d'agiles vers la rangée de bibliothèques qui se dressait face à elles, jusqu'au mur opposé. Entre deux rayonnage se nichait un cul-de-sac ceint de de casiers et de tiroirs en bois, qu'elles empruntèrent aussi sec. L'une des silhouettes s'avança, palpa une à une les serrures encastrées, et, lorsqu'elle fut sûre d'elle, sortit de sa poche une petite clé argentée qu'elle inséra délicatement, et qu'elle fit tourner à deux reprises, sans rencontrer la moindre résistance. Un léger « clic » retentit, après quoi le tiroir s'ouvrit de lui-même. Les deux silhouettes s'échangèrent un bref regard. D'un mouvement de tête entendu, celle en tête de file se saisit de l'importante pile de feuilles contenue à l'intérieur pour la déposer sur une table attenante.

               — Je présume que vous souhaitez...? demanda-t-elle, sa voix masculine étouffée par l'épais tissu de son masque.
            — Oui. (La deuxième silhouette ‒ un homme également ‒ s'approcha, ses yeux impitoyables transperçant la nuit.) Cela me concerne au premier chef. Surveille les environs, et alerte-moi à la moindre suspicion.

               L'individu balaya de ses doigts la poussière qui couvrait la pile, avant de tourner aussitôt la page. Les feuilles, remarqua-t-il, étaient reliées entre elles par une menue ficelle, à la manière d'un codex. Cela me facilitera les choses, pensa-t-il.
               Il tira vers lui le bougeoir situé en coin de table, l'alluma, et se plongea sans plus attendre dans une lecture approfondie.



    Candidature n°57


    Nom : Rèchepois
    Prénom : Arthur
    Âge : 51
    Sexe : Homme
    Origine : Reike

    Anomalies cutanées : Cicatrice frontale, supra-orbitaire, plantaire, sous-auriculaire, sous-scapulaire. Balafre dorso-lombaire droite, inguinale, abdominale, axillaire et carpienne. Cautérisations apparentes à la cuisse et à l'arrière-bras. Marques de brûlures légères au dos des deux mains. Marques de brûlures sévères au droit du pectoral. Callosités sur la paume des mains et la plante des pieds.

    Lésions corporelles : Fracture du tableau tibial droit, soignée, mobilité retrouvée à 100%. Résidus de traumatismes ostéo-articulaires, perceptibles à la palpation, mais sans impacts majeurs (réceptions excessives de sauts à grande hauteur sur les quatre membres). Déchirure musculaire du mollet gauche avec récupération de la mobilité à 80%. Déviation légère de la cloison nasale faisant suite à une fracture, auto-consolidée, faute d'un traitement médical approprié reçu. Onycholise de deux orteils du pied gauche, en phase de repousse. État général convaincant au regard de l'âge et de la dangerosité de la profession exercée.

    Affections psychiques et organiques : Résultats des analyses cardiaques et organiques excellents. Tests psychologiques concluants. Pas d'affection ou de pathologie apparente. Le candidat jouit totalement de ses capacités intellectuelles et présente la santé physique d'un homme en pleine force de l'âge.

    Signature magique : Empreinte exclusivement arcanique. Le candidat a une maîtrise complète de la captation magique et de ses variantes.

    Observations : Afflux sanguin surabondant des artères ophtalmiques par rapport aux autres organes, justifié par le candidat par « une greffe nécessaire des deux yeux survenue il y a longtemps ». Le candidat présente par ailleurs une immunité naturelle aux tentatives de pénétration du système limbique par voie psychique et psionique. Vigilance : l'entretien doit être effectué avec le concours d'un maître-mage psychique, en plus des mesures de sécurité habituelles.


    Histoire ou test-rp


               Pensif, les yeux plissés, l'homme s'attarda quelques instants sur les lignes du dernier paragraphe, puis passa à la page suivante. Un léger frisson le parcourut de la nuque aux omoplates.



               — Bien. Vous vous trouvez ici en présence... Notez, greffier. (Mikael Goldheart se racla la gorge.) Vous vous trouvez ici en présence du Vice-Président Mikael Goldheart, assisté du Haut-Mage d'Etat Armand Zielmann, lequel a accepté de nous consacrer quelques heures de son précieux temps, et du greffier en chef Valmar Ducasse, qui aura pleine responsabilité de dresser le procès-verbal authentique de cet entretien. Avant de vous donner la parole, je suis dans l'obligation, de par ma double fonction de Vice-Président et coordinateur du Bureau des Affaires Particulières, de vous informer de toutes les règles et modalités qui régissent les procédures de recrutement de la République, et de vous rappeler vos serments.
              » Vous êtes candidat pour un poste relevant de l'autorité gouvernementale. A cet égard, notre Constitution dispose que votre intégrité sera garantie, vos droits protégés, et que votre dignité demeurera intacte pendant toute la durée de notre échange. Vous disposez du droit au silence, à la rétractation, et à l'interruption momentanée ou définitive de l'entretien. Vous avez fait serment de ne dire que la seule et stricte vérité. Par conséquent, toute suspicion ou preuve d'un manquement à ce devoir pourra nous conduire à mettre fin à cet entretien, et peut vous exposer à des sanctions. Pour terminer, gardez à l'esprit que je représente l'Etat à plus d'un titre. En d'autres termes, si vos intentions à mon endroit ou celui de mes assistants sont de nous duper, de nous porter outrage, ou pire, c'est à la République que vous vous attaquez, et c'est à la République que vous devrez rendre des comptes. Avez-vous des questions ?
             — Non, monsieur.
            — Parfait. Maintenant que le préambule est terminé, passons à l'étape suivante. L'agence dont vous souhaitez faire partie est, certes, rattachée au gouvernement, mais elle est avant et surtout un organisme secret ayant pour seul but d'assurer et maintenir la sécurité nationale. Pour y parvenir, ses membres agissent conformément aux principes d'une autre constitution, qui prend le pas sur la première, appelée "Réglementation Particulière". Ses clauses accordent aux agents une très large licence d'action, mais non, vous vous en doutez, sans une importante contrepartie. Votre vie sera mise au service de la nation, c'est pourquoi, dans son intérêt, nous nous octroyons le droit de tout savoir de vous.
              » Désormais, c'est la Réglementation Particulière qui s'impose à vous. Oubliez vos droits, votre intégrité, j'en passe et des meilleurs : nous sommes autorisés à vous étudier de fonds en comble pour tirer de vous ce qui pourra servir au mieux la République. Si vous coopérez, tout se passera à la manière d'un basique échange, mais si vous montrez un comportement douteux  ‒ ce que maître Zielmann sera à même de détecter sans le moindre mal -, cela se transformera en interrogatoire. Votre seule et unique porte de sortie demeure l'interruption de l'entretien ; ce faisant, il vous sera alors impossible de postuler de nouveau. Avez-vous des questions ?
             — Non, monsieur, répondit derechef et d'un ton étonnamment calme Arthur.
             — Bien. Rentrons à présent dans le vif du sujet. Vous vous appelez Arthur Rèchepois, vous avez cinquante et un an, et d'après les résultats de nos examens, vous êtes en excellente santé ; déduction faite, bien entendu, de l'outrage du temps et des blessures propres à vos anciennes fonctions. Vous êtes originaire du Reike...
             A ces mots, Armand Zielmann, qui n'avait aucunement connaissance du dossier, agita discrètement ses doigts ; Arthur sentit les poils de son avant-bras, sur lequel étaient tatouées les vestiges d'un dragon stylisé, se dresser soudainement, puis retomber. Mikael vit la scène et cligna des yeux.
            — Si je ne m'abuse..., fit-il, cela fait bientôt dix ans que vous avez rejoint Liberty. Je m'étonne que le Reike ne vous ait pas déchu de votre ancienne citoyenneté.
            — C'est une signature magique en passe de s'éteindre : je n'ai pas souhaité la renouveler, et ne le ferai pas. Liberty est une cité à forte affluence, où fourmillent chaque jour des gens de tous bords. Ne l'ayant presque pas quittée depuis ma venue, je pense que la faible résonance de mon tatouage, conjuguée à une population nombreuse, a dû faire passer celui-ci entre les mailles du filet.
            — Zielmann ? se retourna le Vice-Président en faisant signe au maître-mage.
             Arthur contracta la mâchoire en sentant cette fois des picotements lui parcourir crâne. Il était en mesure de faire disparaître en un tour de main, mais il était tenu par son serment de n'opposer aucune résistance. La sensation, toutefois, lui était très désagréable.
            — Il dit la vérité, monsieur, répondit Armand.
            — Je croyais, fit remarquer Arthur après que les picotements se furent estompés, que ce type de levier n'était réservé qu'en cas de suspicion à mon égard.
            — Nous creusons et déterrons du premier coup de pelle un dragon reikois éveillé alors qu'il ne le devrait pas, affirma Goldheart. Cette découverte est tout sauf anodine. (Il se gratta le front.) Où en étais-je... Hum... Ah, oui. Vous indiquez dans votre dossier être né d'un père pasteur ! Je dois dire que cela m'a quelque peu surpris. Les religieux, lorsqu'ils ne font pas vœu de chasteté, engendrent généralement des copies conformes d'eux-mêmes ‒ plus ou moins pratiquants selon les profils ‒, parfois des hommes de plume, mais à ma connaissance, certainement pas des sicaires. Ai-je tort de croire que votre parcours est atypique ? Ou êtes-vous tout bonnement l'exception qui confirme la règle ?
            Arthur Rèchepois sourit énigmatiquement, croisant les mains sur son giron. Armand Zielmann ne le quitta pas des yeux.
            — Si vous prenez la religion dans sa globalité, alors oui, je pourrais être qualifié d'original. Cependant, voyez-vous, mon père était à la fois d'obédience Shierakienne et convaincu depuis sa tendre enfance d'avoir été investi de la mission céleste de guider les âmes égarées. Ne me demandez pas pourquoi ni comment, l'illumination l'a apparemment frappé à la suite d'un grave traumatisme crânien lui ayant perdre connaissance pendant trois jours. L'accident l'aura marqué d'une cicatrice à vie... En compensation, il lui aura, pour ainsi dire, ouvert des portes inaccessibles.

    Groupes d'intérêts

    Indiquez ici les différents groupes d'intérêt de votre personnage et décrivez  en quelques lignes sa vision, ses actions, sa position et son appartenance vis-à-vis de ces groupes.

    Les groupes d'intérêt ne sont pas obligatoires.

    derrière l'écran

    Pseudo : Réponse ici
    Comment avez-vous connu le forum ? Réponse ici
    Avis sur le forum : Réponse ici
    Fréquence de connexion : Réponse ici
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum