DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Siame

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Beuverie royale et cuvée impériale | Ayshara JvNj4PH
    Gazette des cendres
    Été 2024
    Lire le journal
    #7
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Coeur de Melorn
    Derniers sujets
    Démoniaques philosophies [Savoir]Aujourd'hui à 2:44Savoir
    RPS REPUBLICAINS DE RUBY DRAGLAMEAujourd'hui à 2:24PNJ
    RPs spéciaux - Vaenys DraknysAujourd'hui à 2:18PNJ
    RPs Spéciaux d'Altarus AearonAujourd'hui à 2:15PNJ
    Shahana Daaki [Terminée]Aujourd'hui à 0:26Shahana Daaki
    Rp Reike de la montagne (Kilaea)Hier à 20:30Kilaea Sliabh
    Une Mort Silencieuse - PAHier à 19:43Pancrace Dosian
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesHier à 19:36Afosios Smaragdi
    Validation RP Qwellaana (Reike)Hier à 19:06Qwellaana Airdeoza
    2 participants
    Aller en bas
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Nagisa O'Hara
    Nagisa O'Hara
    Messages : 32
    crédits : 892

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B - Garde royale
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3219-nagisa-o-hara-garde-royale-d-excellence-termine
  • Mer 10 Avr - 23:12
    Beuverie royale et cuvée impériale
    feat. Ayshara Ryssen

    Beuverie royale et cuvée impériale | Ayshara Separa10

    Une cuvée avait été livrée à la royauté.

    La journée commençait déjà de manière inattendue.

    Depuis le port, un garde impérial avait rapporté la nouvelle jusqu'au palais d'Ikusa : une cargaison d'une prestigieuse cuvée du domaine viticole Mon-basillaque, niché dans les hauteurs de la région de Courage depuis la République, un peu avant les montagnes. Un certain Sieur Delamarne avait envoyé ceci, pour "services rendus au Sekai à sa majesté la reine en particulier" selon les dires précis écrits sur un parchemin qui avait clairement vécu vents et marrées. Certes, la reine avait combattu les titans et Tensai et elle avaient brillé de par leur bravoure et leur force, tant magique, physique que mentale lors des dernières catastrophes qui avaient secoué le Sekai, mais tout de même...

    "C'est suspect. Je ne laisserai pas rentrer une seule bouteille dans ce palais."

    Fermement campée à l'entrée, claymore plantée au sol, l'elfe aux cheveux violets lançaient des éclairs par les yeux au timide marchand qui venait au nom du sieur Delamarne, sous la compagnie et surveillance du garde qui l'avait ramené depuis le port.

    "Mais je vous jure, dame O'Hara, Sieur Delamarne offre ici une cuvée absolument inédite ! Ce vin moelleux possède des arômes subtils de framboise et de m..."
    "Je m'en fous. Qu'il la serve donc à sa Présidente, sa cuvée ! Du vin républicain d'origine inconnue, d'un sieur tout autant inconnu de la nation n'a absolument rien à faire dans l'enceinte du palais. Du balais, avec votre cargaison !"

    Sa voix autoritaire frappait l'air comme un fouet. Le marchand se courbait comme si elle le frappait vraiment, la regardant d'en bas avec des yeux apeurés. Derrière lui, tiré par un Aazho, un chariot de bois orné avec les bouteilles délicatement emballées avec des caissons décorés avec de la soie attachée au sommet des bouteilles qui dépassaient de ces-dits caissons.

    Mais c'est alors que le garde reikois prit la parole.

    "C'est vrai que c'est du bon vin, tout de même, c'est sans d..."
    "Parce que vous en avez bu ?!"


    Nagisa aurait pu abattre le plat de sa claymore sur le crâne de ce trou-de-bal. N'avait-il aucune conscience d'un quelconque danger ?

    "Il fallait bien le goûter !" A y regarder de plus près, il n'avait pas fait que le goûter. "Il a plein d'saveurs, c'est comme du jus de fruit !"
    "J'apprécie ton dévouement, mais on a des gens pour ça ! Enfin..."


    Le cœur bon, l'elfe guerrière n'appréciait pas non plus utiliser les goûteurs et les voir se sacrifient à sa place, même si c'était leur job. En tant que garde, il avait sûrement dû prendre le risque en toute conscience et par dévouement, subissant le poison à la place de la reine s'il devait y en avoir un.

    Après quelques longues secondes d'attente, Nagisa finit par laisser une chance à cette fameuse cuvée de Mont-basillaque.

    "Bon, OK. Nous pouvons certainement présenter ce superbe cadeau à la reine. Mais une ou deux bouteilles ! Pas tout votre chariot !"

    Savait-on jamais s'il était piégé ? D'un pas ferme et un caisson à la main, suivit du marchand républicain avec une autre caisse, qui suait comme un fleuve humain de stress et de chaleur, peu habitué à ce climat, le duo avança à bon rythme pour atteindre la salle de réception. Nagisa plissa le nez quand ils y entrèrent ; le marchand puait la transpiration à mourir.

    "Ma reine." La voix de l'elfe à la chevelure violacée résonna dans la vaste pièce où l'impératrice avait été prévenue de venir. "Un certain Sieur Demalargne..."
    "Delamargne, madame..."
    "vous a fait parvenir une vaste cargaison d'un vin, d'une certaine cuvée Montbalizak..."
    "Mont-basillaque, madame..."
    "tu peux cesser de m'interrompre, malotru ?"


    Son regard de tonnerre fit à nouveau se courber le marchand.

    "Que doit-on faire ? Un garde l'a goûté au port et il se porte toujours à merveille. Cependant, je ne fais pas encore entièrement confiance à ce si généreux cadeau républicain."

    L'elfe posa le caisson et ordonna à un autre garde à proximité de l'ouvrir. Si Ayshara acceptait la faveur, Nagisa se fera le devoir de boire au moins une gorgée ; les antidotes à la plupart des poisons communs ne se trouvaient pas loin de la pièce, au pire des cas. Mais jamais la guerrière n'acceptera que la jeune reine prenne un risque inconsidéré.




    Beuverie royale et cuvée impériale | Ayshara Signat11
    #9455F0

    Pouvoirs:
    Impératrice-dragon du Reike
    Impératrice-dragon du Reike
    Ayshara Ryssen
    Ayshara Ryssen
    Messages : 545
    crédits : 2706

    Info personnage
    Race: Vosdraak
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: S - Impératrice
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t202-l-imperatrice-dragon#612
  • Mer 1 Mai - 18:14

    C'était encore une sacrée journée.

    Installée sur le trône depuis l'aube à écouter les revendications de nobles venus des quatre coins du Sekai, Ayshara n'en pouvait déjà plus.

    Devant elle se trouvait Sirdan Melendir, un membre éminent du Conseil des érudits de Melorn, un visiteur somme toute important. L’elfe vêtu d'une toge d'un vert émeraude inclina la tête en une révérence respectueuse, puis commença à débiter ses mots lorsque la souveraine à la chevelure d'argent lui en donna gracieusement l'autorisation. La stature élancée et la prestance naturelle de la vosdraak contrastaient avec la lassitude dissimulée derrière ses prunelles violettes, témoins muettes de longues heures d'audiences.

    - Impératrice Ryssen, Melorn vous est reconnaissante pour votre sage décision de mettre fin aux expansions territoriales. Cette paix précaire nous est précieuse. Cependant, une ombre plus lourde plane au-dessus de nous tous. Il ravala sa salive. Depuis les événements de Sable d'Or, notre cité se sent menacée. La proximité potentielle des serviteurs des titans avec nos frontières nous a contraints à renforcer nos défenses et à veiller jour et nuit.

    -  Et comment Melorn envisage-t-elle de contrer ce danger ? Votre peuple possède-t-il les moyens de repousser ces créatures ? Demanda-t-elle, sa voix douce masquant la gravité de sa question. Évidemment, ce qui s'était passé au sein du village reikois avait tendance à éveiller un sentiment de panique chez les autres. Des serviteurs surpuissants de X'o-Rath, des hordes de morts surgissant des ténèbres en plein coeur de la nuit... Cela effrayait bon nombre de personnes normalement constituées. Et si le Reike, la nation possédant la plus redoutable armée du continent, était capable d'être surpris, cela signifiait inévitablement que ses voisins ne feraient guère mieux.

    - Nous avons mobilisé nos meilleurs arcanistes et renforcé nos enchantements autour de la cité. Hélas, Majesté, nos efforts seuls ne suffiront pas si les titans décident de se tourner vers notre précieuse ville avec toute leur fureur. Ainsi, nous désirons réaffirmer nos alliances reikoises et collaborer en ce qui concerne la traque aux Archontes.

    Un sourire empreint de sérieux éclaira le visage de la belle. Elle appréciait la franchise de cet homme aux oreilles pointues et comprenait trop bien le poids de ses propos.

    - Vous n'êtes pas isolés dans cette lutte, Sirdan. Le Reike continuera d'offrir son soutien à ceux qui sont prêts à prendre les armes contre l'ennemi.


    [...]


    Après avoir salué le melornois à la porte de la grande salle, la mère des dragons se précipita vers ses appartements privés. Délivrance, enfin. La matinée avait été si longue. Et les dialogues incessants de ces nobliaux à la cuillère d'or plantée dans l'cul résonnaient encore à l'intérieur de sa caboche. En pénétrant au sein de l'intimité de ses quartiers, elle remarqua immédiatement l'absence de Draknys. Inéluctablement, une pointe d'inquiétude effleura son esprit, mais elle se remémora très vite que Tensai avait mentionné une sortie aujourd'hui. Soupirant doucement, elle haussa les épaules, chassant ses craintes instinctives; son époux et son fils ne risquaient rien.

    La dulcinée du Conquérant s'approcha alors de sa penderie et en extrait une robe tube de couleur pâle. Minimaliste, cette tenue contrastait nettement avec les atours formels et les ornementations chiantes qu'exigeaient ses fonctions. Sans réfléchir davantage, elle laissa tomber les lourdes couches de velours et de soie, se glissant délicatement à l'intérieur du tissu doux et léger qui épousait librement ses formes sans les contraindre. Devant la glace, elle détacha sa longue chevelure de lune, la libérant de ses multiples tresses. Les mèches blanches cascadaient autour de son visage, encadrant ses traits tirés par la fatigue. Puis, un coup d'œil dans le miroir lui renvoya l'image d'une demoiselle fort bien épuisée, assez loin de la monarque inébranlable que ses sujets admiraient et respectaient (dépendamment de la situation). "Une sale gueule", pensa-t-elle ironiquement, grimaçant en observant les cernes marqués sous ses améthystes. Un sourire se dessina malgré tout sur ses lèvres. C'était lors de ces moments de solitude et de relâche qu'elle se retrouvait vraiment.

    Malheureusement, la période de répit fut de courte durée : on toqua brusquement à la porte de sa chambre. Une domestique souhaitait lui transmettre un message.

    - Votre Majesté, pardonnez l'interruption. La garde royale, Nagisa, demande à vous voir.

    Le prénom de sa fidèle protectrice agit tel un signal d'alerte et raviva l'attention de la sœur de Vaenys. Nagisa était une figure de confiance, une amie sincère. Et lorsqu'on siégeait au sommet d'un si vaste empire, trouver un cœur loyal et une allégeance inébranlable ne s'avérait pas une mince affaire. Ayshara savait que si l'elfe l'interrompait ainsi, c'était sûrement pour une raison de poids. Silencieuse, elle fit signe à la gouvernante qu'elle avait compris, et quitta ensuite la pièce.
    En arrivant sur place, la jeune femme remarqua immédiatement la belle chevelure irisée de la guerrière. Instinctivement, une approche amicale naquit au sein de sa gestuelle. À la vue de l'étranger, elle ajusta néanmoins son expression afin de maintenir une neutralité impériale, bien que sa curiosité fut piquée à l’évocation de cette livraison inattendue... De vin.

    L'impératrice ricana doucement lorsque Nagisa gronda le marchand. Elle admirait sa force de caractère.

    - Le Reike affectionne la générosité de ses amis de la République.

    La voix de la dragonne portait un soupçon d'ironie à peine perceptible alors qu'elle abordait la question de la générosité des voisins de l'Est. Pour ceux habitués à son comportement, il semblait clair que son appréciation relevait davantage de l’impératif diplomatique que d'une réelle chaleur. Elle exprimait assez régulièrement ses réserves concernant les méthodes et motivations des bleus. À son avis, ils étaient un groupe plus intéressé par l'autopréservation et les manœuvres politiques que par la défense de causes nécessitant un véritable courage et des sacrifices. Et naturellement, cette perception guidait son approche prudente, notamment lors de l'acceptation de cadeaux comme celui-ci.

    Réfléchissant, la vosdraak scrutait le caisson ouvert, avant d'adresser un regard amusé à sa protectrice. Un sourire espiègle ourla ses lèvres.

    - Si nos amis républicains sont aussi généreux que leur vin est censé être exquis, je pense que nous pourrions en profiter pour nous accorder un moment de répit. Après tout, il est rare que l'occasion se présente de tester la qualité d'un tel présent en bonne compagnie. Elle fit un petit clin d'œil au marchand de... C'était quoi le nom de ce vin, déjà ? Nagisa, que diriez-vous de m'accompagner dans mes appartements afin "d'analyser" ces bouteilles ? Parfois naïve à cause de son jeune âge, la proposition spontanée d'Ayshara de goûter le vin avait été faite avec un esprit léger et détendu. Ce genre d'élan d'insouciance, quoique charmant, nécessitait souvent des ajustements prudents de la part de ses conseillers.

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Nagisa O'Hara
    Nagisa O'Hara
    Messages : 32
    crédits : 892

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B - Garde royale
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3219-nagisa-o-hara-garde-royale-d-excellence-termine
  • Sam 25 Mai - 21:46
    Beuverie royale et cuvée impériale
    feat. Ayshara Ryssen

    Beuverie royale et cuvée impériale | Ayshara Separa10

    Le marchand regardait tour à tour Nagisa, puis Ayshara qui venait de faire son entrée. Sa robe semblable à la couleur d'une perle rare, ses yeux améthystes brillant comme deux pierres précieuses au milieu d'un jeune minois au teint clair et parfait, cette chevelure blonde si claire et royalement coiffée... La garde royale voyait tout cela tous les jours, sous toutes les formes. Des tenues formelles, moins formelles, de vives couleurs qui seyaient l'impératrice à des tons plus sobres, des coiffures extrêmement travaillées à une crinière sauvage laissée au vent, un visage soigneusement maquillé ou tout à fait naturel, tout ceci n'avait plus tant d'effet sur Nagisa. Ayshara était sublime, c'était un fait mais confrontée à la reine de la beauté et de la prestance au quotidien, on s'y faisait. Cela n'ôtait rien au charme global et à l'attitude de la reine, caractérielle et impétueuse quand elle le voulait.

    Par contre, le marchand républicain restait là, bouche bée, comme s'il voyait un fantôme ou une déesse. Ou les deux à la fois. Ses yeux étaient exorbités et sa bouche formait un "O" parfait montrant même sa glotte. Agacée de ce comportement, l'elfe siffla :

    "Agenouille-toi devant Sa Majesté, péquenaud !"

    L'humain revint à lui comme par magie, cligna des yeux de manière éberluée et posa ses deux genoux à terre, enfin.

    La réponse de l'impératrice prit cependant de cours la garde royale, qui fronça son nez : était-elle inconsciente ? A quoi jouait-elle, à vouloir l'inviter dans ses quartiers privés pour boire un vin étranger ? Peut-être préfère-t-elle qu'on analyse la boisson à l'abri des regards du marchand... Après tout, même si ça ne faisait pas plaisir à l'impérialiste qu'était Nagisa, elle savait combien il était important de maintenir des relations diplomatiques saines et solides avec la République. Si un noble, riche et plutôt connu, envoyait toute une cargaison de sa culture au Reike, il y avait bien là volonté de se rapprocher et de maintenir un lien cordial.

    "Bien sûr, je vous suis", répondit simplement l'elfe en lançant un vilain regard au marchand qui était déjà raccompagné à la sortie, regardant derrière lui une dernière la reine dragonne.

    Une fois seules, on fit déboucher une bouteille. Une odeur de fleurs blanches se répandit, absolument inattendue venant d'un vin. Nagisa prit la bouteille en main, observant les caractères finement gravés dans le verre.

    "Tout de même... je reste méfiante, mais on ne peut pas nier que le nobliau républicain qui vous a envoyé ça ne rigole pas. Les bouteilles sont très jolies et ça sent... comme le printemps qui arrive." L'elfe reposa la bouteille pour observer Ayshara. "Je tiens quand même à vous rappeler, ma reine, que je suis votre garde. Les instants de répits, ce n'est pas forcément ce qu'on attend de moi." Croisant les bras, puis souriant du coin des lèvres : "mais je suis vos ordre, après tout."

    La jeunesse d'Ayshara frappait parfois la multi-centenaire elfe à la chevelure violette. Ce petit côté fougueux et impulsif qu'on a tendance à perdre en grandissant...

    Un petit bout de femme arriva, observant Nagisa avec de grands yeux.

    "Comment se porte Ra'ksha, qui a bu le vin en compagnie du marchand ?"
    "Merveilleusement bien, Nagisa. Je n'ai rien détecté d'anormal dans son sang."


    La petite représentante des FMR - qui ne devait pas faire plus d'un mètre quarante - fut remerciée et congédiée.

    "Bien. Il semblerait qu'il s'agisse là d'un honnête cadeau."

    Nagisa saisit deux verres de cristal et les remplit à mesure égale. Elle prit dans sa main son verre, et tendit l'autre à l'impératrice.

    "Ma reine : à la vôtre", puis elle trempa les lèvres dans le vin avant de fermer les yeux. "On ne dirait même pas du vin ! Un véritable sirop... Mais je sens quand même l'alcool."

    Elle lança un regard de biais.

    "Faites attention, c'est traître ! Pas qu'on vous retrouve saoul dans vos appartements sur mes bras, je vais avoir l'air bien." Elle relâcha enfin la pression, retira ses spallières qui lui serraient les épaules et sa ceinture maintenant ses armes en soupirant. "Comment vous sentez-vous en ce moment, votre majesté ? J'avoue ne pas avoir pu échangé avec vous personnellement depuis un moment. Le Sekai semble être sans cesse secoué, sollicitant vous et le roi de toute part, en plus de la gestion de la nation et de l'éducation de Draknys."




    Beuverie royale et cuvée impériale | Ayshara Signat11
    #9455F0

    Pouvoirs:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum