DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Luviel !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Danaël Shahrazi
    Danaël Shahrazi
    Messages : 11
    crédits : 671

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t364-la-cruaute-est-le-remede-de-l-orgueil-blesse-danael-shahrazi
  • Sam 13 Aoû - 19:32
    Voilà des semaines qu’ils étaient rentrés du front, mais Danaël se souvenait de ce jour-ci comme si c’était la veille. Les images horrifiques de la guerre des titans en tête, son bataillon menait un affrontement bien différent. L’ennemi n’était pas un dieu mais la nature elle-même. Imposant sa lourdeur sur leurs épaules, les soldats ruisselaient dans leur armure comme les larmes des veuves à qui ils annonceraient bientôt la disparition de leur époux. Le désert s’étendait à perte de vue, et ces hommes étaient habitués à cette chaleur. Habitués, oui. Mais personne ne s’y sentirait préparé. Tout autour d’eux, un éternel rien. Un vague quelque chose pointa pourtant à l’horizon : une ombre providentielle.

    - Ils ne tiendront pas jusqu’à la cité. Reposons-nous dans cette vallée pour la nuit. suggéra le Dunark Trevorrow à ses cinq sous-officiers.

    Danaël n’avait pas eu besoin de faire volte-face pour examiner l'état de sa troupe : ses hommes étaient plus exténués les uns que les autres. Si ça n’avait tenu qu’à lui, il aurait préféré poursuivre la marche pour dormir dans ses propres draps au petit matin. Mais il ne gagnerait rien à fatiguer davantage ses soldats : la guerre était terminée. Ils pénétrèrent dans le renfoncement du sol pour atteindre une sorte de petite vallée. De part et d’autre, de sombres cavités. Alors chacun se saisit d’un coin au pied d’une pierre froide, tous s’efforçant de trouver une position confortable. Comme l’immense majorité des alentours d’Ikusa, cette vallée semblait dénuée de toute forme de vie.

    La nuit fut agitée. Danaël fut réveillé à plusieurs reprises par des hommes qui poussaient des cris. Certains restaient assis à fixer le vide, déboussolés. D’autres prétextaient avoir eu des visions. L’avis du sous-officier Shahrazi était moins nébuleux…

    - Cessez donc vos fumisteries et r’tournez vous coucher. Avec toutes les merdes que vous avez vues, pas étonnant que vous vous pissez dessus comme des fillettes une fois la nuit tombée.

    Pour lui, rien à voir avec des apparitions. Les cauchemars de vétérans… Il n’y avait rien de magique là-dedans. Mais tous n’étaient pas du même avis. Et lorsque le lendemain, il apprit qu’un somnambule avait découvert en s’engouffrant dans une galerie un minerai que nul n’avait su nommer, le Dunark Trevorrow s’était empressé de parler de magie noire.

    ”Toujours à exagérer, çui-là…” pensa Danaël.

    Et une fois de retour à Ikusa, son superstitieux supérieur avait ordonné à une autre troupe de son bataillon de retourner à cette mystérieuse vallée avec quelques carriers. Ils en revinrent avec une cargaison de quelques matériaux des plus basiques, mais pas que. Une caisse. C’est tout ce qu’ils avaient réussi à extraire de ce minerai inconnu à la couleur pourpre. On rapporta à Danaël que cette expédition s’était déroulée sans embûche : en abordant la vallée de jour, aucune manifestation étrange n’avait entravé l’opération. Ce constat renforça l’hypothèse de Danaël : cet endroit n’avait rien de particulier, si ce n’est pour cette étrange trouvaille.

    Le Dunark Trevorrow avait confié la caisse de minerai à des experts dans le but de l’étudier puis d’en forger une épée unique. Pendant sa période de repos, Danaël se tint au courant de cette affaire. Apparemment, personne ne parvenait à fondre cette pierre dans les forges de la capitale. Le bataillon finit donc par engager un mage réputé pour pousser la température des cuves de fonte bien au-delà de la normale.

    Mais ce jour-ci, c’en était trop pour le sous-officier Trevorrow. Comme obsédé par cette affaire, il était trop impatient à l’idée de brandir sa nouvelle arme. Il s’imaginait déjà en découvrir les propriétés par hasard et lui donner son nom. La trévorite, ou quelque chose de ce goût-là. Danaël trouvait tout cela bien ridicule, mais lorsque sa hiérarchie lui ordonna de se rendre à la forge pour mettre un coup de pression aux artisans, il ne broncha pas. Comme à son habitude, le Shahrazi était cynique mais obéissant.

    Lorsqu’il pénétra sous le dôme de la forge principale du quartier de l’artisanat, le souffle du soldat reikois fut coupé court par la chaleur étouffante qui régnait en ces lieux. Rien d’étonnant… Et pourtant, tout cela lui semblait bien extrême. Était-ce là l’oeuvre du fameux mage qui avait attiré l’attention de son supérieur ? Déambulant dans les allées, il se grattait les oreilles comme si cela serait d’une quelconque utilité pour amoindrir l’infernal volume sonore de cette fournaise. Maugréant qu’il aurait mieux fait d’envoyer un de ses loyaux chiens à sa place, il finit par s’arrêter net entre deux établis. Un attroupement autour d’une cuve plus grande que les autres avait attiré son attention.

    Même de dos, il devina tout de suite ce que ce mage avait de si spécial : c’était un élémentaire. Il en fallait plus pour impressionner Danaël qui interpela le groupe suffisamment fort pour couvrir les assourdissants coups de marteaux :

    - Vous, là-bas ! Je suis là sur ordre du Dunark Trevorrow. Vous avez intérêt à m’donner une bonne explication sur le pourquoi du comment cette commande prend des plombes.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Taël Nalaàr
    Taël Nalaàr
    Messages : 13
    crédits : 242

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Magma
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t379-un-mage-qui-se-cherche-tael-nalaar-termineehttps://www.rp-cendres.com/t383-tael-nalaar-repertoire#1606https://www.rp-cendres.com/t384-tael-nalaar-journal-d-un-mage#1608
  • Sam 13 Aoû - 21:21
    Réveil tranquille. Dans la douce lueur du petit matin, un élémentaire émergeait de son sommeil. Nouvelle journée pour Taël. Le Soleil dépassait à peine des murailles de la ville que ses rues étaient déjà bondées. Mais ça né dérangeait pas plus que ça Taël. Sortant de chez lui après s’être sommairement lavé, le Nalaàr commença tranquillement un trajet simple, à pied. Il prit la direction du quartier des artisans, avançant tranquillement entre les passants.

    Nouveau jour de travail pour le mage, qui travaillait depuis un moment avec des forgerons sur un boulot assez… particulier. Il y a quelques temps, un bataillon de l’armé a découvert un métal inconnu. Le Dunark avait donc missionné les meilleurs forgerons et experts en métaux pour étudier l’étrange métal et en faire une arme.

    Cependant, Taël est mage. Qu’est-ce qu’il viendrait faire dans cette histoire ? Et bien, les artisans n’arrivant pas à fondre le métal, le commanditaire missionna Taël pour aider les artisans dans leur tâche. Ca n’est, bien-sûr, pas du tout la première fois que l’élémentaire de magma effectue ce genre de travails. Bien qu’il ne soit pas du tout un expert en métal, à force, le Nalaàr commence à être un expert des températures de fonte. Normal après tout, pour quelqu’un comme lui.

    Sa nouvelle journée de travail avait commencé. Les choses avaient bien avancé au niveau de la découverte des propriétés du métal. Presque toutes les températures importantes avaient été trouvées. Presque. Malheureusement, il en manque encore une et l’une des plus importantes : la température et le matériau nécessaire pour tremper ce matériau.
    C’est ainsi que les expérimentations commencèrent, dés le matin. Afin de mettre le bassin de chauffe principal en température, Taël arriva un peu avant tout le monde. Il usa de sa magie pour former de la lave. Le bassin s’était progressivement mit en température, et bientôt, une chaleur beaucoup plus intense que celle d’une forge prit place sous le dôme de forge principal.

    Les expérimentations commencèrent alors, et allèrent bon train, jusqu’à l’arrivée d’un personnage… Pour le moins irritant. Un soldat humain d’une bonne carrure se présenta dans cette chaleur étouffante, où Taël se sentait bien. Accompagné d’une aura sombre, l’inconnu arriva en vociférant de façon assez agressive. Et bien-sûr, c’est à Taël qu’il s’adresse.
    L’élémentaire, plus grand et à peu près aussi large d’épaule que le soldat, se retourne vers le nouvel arrivant en écoutant ses dires. N’aimant pas du tout le ton du soldat, Taël le toise de son regard embrasé. Il croise les bras avant de répondre, de façon assez cynique.

    - Bonjour à vous aussi, ravi de vous rencontrer. Découvrir les particularités physiques d’un métal pour le forger, ca prend beaucoup de temps, surtout quand le métal est aussi dur à chauffer.

    En effet, ça n’est probablement pas inconnu du soldat, mais travailler un métal inconnu demande énormément de temps pour déterminer ses caractéristiques physiques. Les artisans et le mage sont donc à pied d’œuvre pour que cette commande soit une réussite. Derrière Taël, le soldat pourra voir les forgerons et experts en métaux travailler d’arrache-pied; à tester des trempes, et autres essais sur des échantillons de minerai.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Danaël Shahrazi
    Danaël Shahrazi
    Messages : 11
    crédits : 671

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t364-la-cruaute-est-le-remede-de-l-orgueil-blesse-danael-shahrazi
  • Dim 14 Aoû - 12:03
    Une goutte de sueur perla déjà sur son front. Danaël le dissimulait bien, mais il avait du mal à supporter pareille température. Ainsi était-il formé : tel un carré de chocolat sur le point de fondre, il demeurait intègre de l’extérieur. Son père ne lui avait jamais laissé l’occasion de se plaindre, aussi avait-il repoussé toute forme de lamentation au-delà du champ de sa conscience. Il endurait de tout son corps et de toute son âme.

    Et la chaleur n’était pas le seul élément qui lui tapait sur le système. Sa posture désinvolte, ses fausses politesses et surtout… Surtout ! Sa façon de ramener sa science. L’élémentaire avait fait un faux départ dans sa relation à la figure d’autorité qui se dressait maintenant face à lui. Et ce n’était pas ses quelques centimètres de haut supplémentaires qui y changeraient quelque chose.

    - J’crois que vous m’avez mal compris. commença-t-il d’un ton intimidant.

    Il s’approcha un peu plus de l’intéressé. Les hommes au travail dans son dos ne purent s’empêcher de jeter un regard distrait par-dessus leur épaule. L’un d’entre eux ne sut réprimer la terreur qui rongeait ses intestins quand il croisa le regard du Shahrazi, laissant échapper un gloussement caractéristique. L’expression faciale de Danaël, elle, n’avait pas changé d'un iota depuis qu’il avait engagé sa joute avec l’être magique.

    - Le Dunark veut des résultats. Je ne quitterai pas cette forge tant que vous n’aurez pas coulé son épée. Et autant vous dire tout de suite que je ne compte pas passer ma permission ici.

    C’est à cet instinct qu’un adolescent godichon, probablement en train d’aider son père au travail, passa derrière le sous-officier en s’écriant :

    - Chaud devant !

    Se retournant instinctivement, la cape de Danaël vint chatouiller le visage du garçon qui tenait au bout d’une pince une pierre si chaude qu’elle en était incandescente. Il trébucha, lâchant l’objet de sa besogne sur le linceul gris. Celui-ci s’enflamma aussitôt par un coin. Après avoir donné un coup de hanche précipité au garçon qui entravait ses mouvements en piétinant son vêtement, Danaël en attrapa les lanières au niveau de sa nuque et s’en servit pour pousser la pierre chaude un peu plus loin. Il lâcha la cape et se mit à la piétiner vivement pour étouffer les timides flammes qui la consumaient. Lorsqu’il n’en resta qu’une fine volute de fumée, à peine discernable dans la purée de pois qu’était l’air ambiant de la forge, le militaire se retourna vers l’homme en guenilles qui s’était jeté sur son fils pour le relever.

    - Bordel, surveillez vot’ gosse de plus près. rugit-il en laissant filtrer son agacement. Et j’espère qu’il sera châtié comme il se doit. Vous n’aimeriez pas que je m’en charge. conclut-il en passant une main sur sa ceinture en cuir noir.

    Les regards étaient rivés sur lui, si bien que tous avaient vu le sourire qui avait déformé le bas de son visage le temps d’une fraction de seconde. Du coin de l’oeil, il sonda l’empoté d’élémentaire. Il ne s’en était pas rendu compte en le poussant, mais le galet brûlant à l’origine de l’incident avait roulé jusqu’au pied du sorcier. Un homme aurait hurlé de douleur, mais qu’en était-il d’une créature de magma ? La balle était dans son camp.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Taël Nalaàr
    Taël Nalaàr
    Messages : 13
    crédits : 242

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Magma
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t379-un-mage-qui-se-cherche-tael-nalaar-termineehttps://www.rp-cendres.com/t383-tael-nalaar-repertoire#1606https://www.rp-cendres.com/t384-tael-nalaar-journal-d-un-mage#1608
  • Lun 15 Aoû - 13:32
    La scène qui suivit ne plut pas du tout à l’élémentaire de magma. Il ne voyait là qu’un gosse faisant de son mieux pour aider, sur lequel un idiot de gradé de l’armée faisait passer sa frustration. Le sourire sadique déformant le visage du militaire pendant quelques secondes n’arrangea pas les choses. Taël se mit à réfléchir rapidement pour sortir le groupe de cette situation.

    La pierre chauffée à très haute température roula jusqu’aux pieds de l’élémentaire qui, visiblement, n’avait pas l’air de trop s’en soucier. Il se baissa le plus naturellement du monde, remontant ses manches avant de ramasser la pierre à pleine main, sous le regard médusé de ses collègues de forge, qui n’avaient jamais vu pareil spectacle.

    Observant avec curiosité le matériau chauffé, Taël passa la pierre entre ses mains, comme s’il jonglait avec. Heureusement d’ailleurs que la pierre n’avait pas été fondue, sinon Taël aurait difficilement pu la prendre à pleine main. Ensuite, il s’avança vers l’adolescent.

    - Petit, à qui amenais-tu ceci ? dit-il en montrant le caillou.

    Ce dernier ne mit pas longtemps à répondre, complètement paniqué.

    - Euh, au forgeron Yan, monsieur.

    Taël hocha simplement la tête, avant de se retourner vers ses collègues.

    - Je m’occupe de ça. Terminez les tests de température de trempe. Normalement le bassin est assez bien mis en chauffe pour que vous vous débrouillez un moment sans moi.

    Finalement, l’élémentaire se tourna vers Danaël, une expression neutre sur le visage. La pierre incandescente toujours en main, celle-ci ne semblait pas déranger l’élémentaire, qui la maintenant en température pendant ce temps-là.

    - Bien, suivez moi.

    Taël contourna donc le père et son fils, s’engouffrant dans le dédale de ce dôme de forge. Vérifiant qu’il est bien suivit par Danaël, il tourne à plusieurs endroits, jusqu’à arriver dans une autre salle. La chaleur y est la même qu’avant, et pour cause : dans la salle en question se tenaient plusieurs fourneaux de forge, ainsi que des enclumes. L’on pouvait facilement voir une demi douzaine de postes de forge, la plupart occupés par un forgeron seul.

    Taël se dirigea vers un premier post, occupé par ce qui ressemble à un humain. Vêtu d’un tablier de cuir dont les poches tenaient pas mal de marteaux et autres outils, celui-ci semblait forger une arme particulière.

    - Yan, j’ai ça pour vous.

    Taël montra la pierre dans sa main. Il la posa sur l’enclume, laissant le forgeron gérer. Ce dernier le remercia d’un signe de tête avant de retourner au travail, et d’utiliser ce qu’on venait de lui ramener. Taël, lui, reprit sa route, probablement suivit de Danaël.

    Cette fois-ci, il s’arrêta devant un poste. Sur celui-ci, un nain et son assistant humain travaillaient une lame d’épée longue particulière. Teinté d’une couleur pourpre, et chauffé à une couleur rosée, presque blanche, Danaël pourrait facilement reconnaître le métal récolté sur ordre du Dunark Trevorrow.

    - Bonjour, Tolhar. La forge avance bien ?

    Le nain bourru jeta un oeil à l’élémentaire et à ce qu’il reconnu facilement comme étant un militaire. Il prit une pause pour répondre.

    - Salut. Ouaip, ça avance pas mal. Va presque plus m’manquer que la trempe et la garde. J’pense pouvoir la faire d’main, si les aut’ ont trouvé la bonne température et la bonne huile. La garde m’prendra pas très longtemps non plus.

    Le nain, tenant la lame avec une pince au vu de l'absence de garde et de la chaleur du métal, posa cette dernière sur l’enclume pour laisser Danaël juger. Visiblement, les forgerons n’ont pas décider de mouler l’épée, et pour cause : c’est en général une très mauvaise idée pour forger une épée digne de ce nom. Etant donné que les autres forgerons et experts en minerais avaient déjà déterminé les températures auxquelles travailler ce matériau, Tolhar avait prit de l’avance et commencer plus tôt, sachant pertinemment à quel point certains Dunark peuvent-être casse-c… embêtants.

    La lame en question, une lame d’épée longue, semble posséder des reflets lumineux sur la lame. Très peu d’artifices pour une arme efficace : on peut noter que le fil n’est pas parfaitement droit. Prêt de la garde, la lame possède une légère pointe, et prêt de la pointe, la lame possède un léger renfoncement. Dans tous les cas, le travail du nain est particulièrement précis et qualitatif.

    Attiser la flamme pourpre (ft. Taël Nalaàr) ECiZouq
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Danaël Shahrazi
    Danaël Shahrazi
    Messages : 11
    crédits : 671

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t364-la-cruaute-est-le-remede-de-l-orgueil-blesse-danael-shahrazi
  • Mer 17 Aoû - 15:41
    “Mais de quoi je me mêle ?” pensa-t-il presque tout haut en toisant du regard l’homme de magma.

    Il ne fut pas étonné que celui-ci puisse se saisir de la pierre brûlante. Même si Danaël n’avait jamais côtoyé d’élémentaire de sa nature, il se doutait que la chaleur n’était pas un problème pour lui. Lorsqu’il prit l’initiative de guider le soldat dans la forge, Danaël lui emboîta le pas sans cesser d’afficher son regard intimidant de molosse. Il s’assura de froncer suffisamment les sourcils pour que le gosse maladroit se sente contraint de reculer à son approche.

    Après que l’élémentaire eut déposé la pierre au forgeron qui l’avait demandée, Danaël se permit de l’interroger tout en continuant à le suivre.

    - Vous n’aviez pas besoin de faire ça, sorcier. Pourquoi prendre ces gens en pitié ? Les hommes doivent répondre de leurs actes.

    Son ton amer en disait long sur ce qu’il pensait de la situation : trop de tendresse finirait par transformer ce royaume en un ramassis de chiffes molles. La décadence et la couardise de la République n’étaient que les conséquences de leur prétendue bienveillance.

    - Il me semble d’ailleurs que le Dunark Trevorrow ne vous a pas engagé pour ménager les sentiments de ces travailleurs. Si ce forgeron a amené son fils ici, il est sous sa responsabilité. Est-ce dans votre nature d’agir en bon samaritain, m’sieur… Quel est votre nom, déjà ?

    Leur conversation s’interrompit lorsqu’ils s’arrêtèrent au poste de travail d’un nain bien en chair qui travaillait une arme à la teinte atypique. S’ensuivit quelques explications sur le processus engagé et sur les étapes qu’il leur restait à accomplir. Un charabia dont Danaël se serait bien passé. Il se rapprocha de l’enclume pour examiner l’épée de plus près.

    - Hum… Ce râlement et son expression dubitative laissaient supposer qu’il avait quelque chose à redire. Ça ne va pas. Cette encoche près de la pointe, le Dunark n’en voudrait pas. De mon expérience, ça fragilise les lames plus qu’autre chose. On ne vous a pas demandé une oeuvre d’art, mais une arme fonctionnelle.

    Il recula d’un pas avant de croiser les bras.

    - Et oubliez vos autres projets : je veux que cette épée soit prête ce soir.

    Son supérieur l’avait envoyé mettre un coup de pied dans la ruche, et Danaël s’en donnait à coeur joie. Il avait hâte de réprimer les accommodantes manières de l’élémentaire qui réagirait sans doute à ces injonctions avec indignement. Diriger des hommes demande plus que de la gentillesse.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Taël Nalaàr
    Taël Nalaàr
    Messages : 13
    crédits : 242

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Magma
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t379-un-mage-qui-se-cherche-tael-nalaar-termineehttps://www.rp-cendres.com/t383-tael-nalaar-repertoire#1606https://www.rp-cendres.com/t384-tael-nalaar-journal-d-un-mage#1608
  • Jeu 18 Aoû - 0:37
    Bizarrement, Taël n’était pas vraiment surpris de la réaction aigrie du soldat. Ce dernier semblait déjà plus vieux, plus aigri et plus amer que sa grand-mère. C’est dire à quel point ce dernier tape sur les nerfs du mage, qui a pourtant les nerfs solides. Mais l’élémentaire n’entendait pas craquer le premier. Il entendait plutôt faire jouer son éloquence pour pousser le soldat à bout.

    A la question du “Pourquoi faire ça ?”, Taël répondit simplement alors qu’ils marchaient toujours vers les zones de forge. Il arborait un sourire désinvolte, qu’il montra à Danaël en se tournant légèrement.

    - Parce que j’en avais envie, soldat.

    Taël commençait à comprendre que c’était peine perdue de discuter avec un mur comme Danaël, qui n’écoutait pas grand chose de plus que son instinct de pseudo mâle alpha ouga bouga. Bien que l'élémentaire aurait pu ajouter une leçon de morale, il n’ajouta rien.

    J’suis pas payé pour ces conneries, moi…” pensa le Nalaàr.

    Jouer les bons samaritains, oui, dans les faits, Taël aime beaucoup faire ça. Mais bon. Il ne va pas s’abaisser à l’expliquer au pégu venu ralentir l’équipe, n’est-ce pas ? Ce serait une perte de temps et d’énergie. Encore une fois, ça se confirme : les femmes sont beaucoup plus intéressantes que les hommes. Malheureusement, Taël n’eut pas le temps de se présenter puisqu’ils arrivèrent au poste de Tolhar juste à la fin de la question du soldat.

    La discussion se poursuivit, et Danaël fit ses remarques. Drôlement incongrues d’ailleurs, étant donné que l’épée forgée par Tolhar saurait être sacrément plus efficace que tout ce qu’il a pu manier dans sa courte vie d’humain standard. Le forgeron nain, sachant exactement ce qu’il fait, allait répliquer. Taël échangea un regard avec Tolhar, et ce dernier le laissa faire.

    Taël prit la parole avec un grand sourire, comme s’il était ravit et enjoué par la demande.

    - Oh, mais pas de soucis alors ! Dans ce cas, vous vous porterez bien évidemment responsable quant-à l’inconfort de cette épée ? Tout comme vous vous porterez responsable lorsque l’épée se brisera, c’est à dire au bout de quelques coups ?

    L’élémentaire laissa quelques instants à Danaël pour enregistrer ce qu’il vient de dire, et enchaina.

    - Oh, et pour votre question de tout à l’heure, je me nomme Taël Nalaàr, Mage et ex-Luteni de l’armée du Reike. Vous êtes ?
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Danaël Shahrazi
    Danaël Shahrazi
    Messages : 11
    crédits : 671

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t364-la-cruaute-est-le-remede-de-l-orgueil-blesse-danael-shahrazi
  • Dim 21 Aoû - 12:46
    Un simple soupir. Le comportement provocateur du gaillard commençait à agacer le militaire en service. Il allait encore devoir donner de sa grosse voix et poser la main près de son fourreau… Qu’on ne s’y méprenne pas : jouer le gros dur, ça lui plaisait. Mais les crétins dans son genre, ça l’énervait.

    “Pour qui i’ s’prend çui-là ? On lui d’mande de chauffer une cuve et i’ s’imagine être le pacha du coin.”

    Et cela reprit de plus belle quand Danaël fit savoir son mécontentement quant à la forme de l’épée. L’élémentaire prit la défense du nain en prétextant que l’épée serait inconfortable et fragile s’ils se décidaient enfin à obéir. Quel culot. Mais c’est la goutte suivante qui fit déborder le vase : le gugus finit enfin par décliner son identité en prenant soin de préciser qu’il était vétéran de l’armée. Et ex-officier, en plus.

    Ça n’allait pas. Oh non, ça n’allait vraiment pas. D’abord, il se la jouait défenseur de la veuve et de l’orphelin et allait à l’encontre de son autorité. Ensuite, il se montrait ouvertement impertinent en se contentant de sourire pour répondre à ses remontrances. Enfin, il se permettait d’hausser le ton en croyant que ses anciennes occupations changeaient quoi que ce soit à la donne.

    Danaël se tourna vers le mur le plus proche et écarquilla les sourcils. Il n’en croyait pas ses oreilles. Et si ce Taël Nalaàr s’imaginait que la nouvelle lui avait fait un choc, c’était tant mieux. La chute serait d’autant plus rude. Le Nylsark sortit de sa sacoche un pocheton de tabac et le nécessaire pour le rouler. Il prit le temps de faire son affaire en dévisageant l’élémentaire, le visage tourné d’un quart de profil. Sa cigarette de fortune en main, il fit quelques pas confiants dans la direction de l’homme de feu.

    Un autre soupir. Son souffle chaud devait chatouiller les narines de Taël. Le Shahrazi approcha sa cigarette de la chevelure de feu de son vis-à-vis et y accola sa bouche pour l’allumer. L’instant suivant, c’est une volute de fumée aussi nocive qu’épaisse qui fut expirée sur le visage du bon samaritain. Danaël reprit une bouffée en lui répondant d’une voix légèrement altérée par la fumée qui s’échappait de ses poumons.

    - Mais j’en ai rien à foutre de ton passé, le vioc ? Et tu te prends pour qui à ramener ta science comme ça ? Tu vas me faire le plaisir de retourner faire ce pour quoi on t’a engagé, et tu vas arrêter de me casser les couilles.

    Sa voix, méprisante au possible, demeurait à un volume raisonnable. Mais s’il continuait à le provoquer en invoquant des raisons aussi absurdes que son ancien grade, le ton du sous-officier risquait fort de s’envoler.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Taël Nalaàr
    Taël Nalaàr
    Messages : 13
    crédits : 242

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Magma
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t379-un-mage-qui-se-cherche-tael-nalaar-termineehttps://www.rp-cendres.com/t383-tael-nalaar-repertoire#1606https://www.rp-cendres.com/t384-tael-nalaar-journal-d-un-mage#1608
  • Mar 23 Aoû - 23:19
    Touché.

    Le soldat semblait commencer à en avoir assez. La stratégie de Naël pour énerver Danaël semblait commencer à faire effet. Au moins, il n’est pas dans le faux, dans sa façon d’agir ! S’il y a des soucis, ce sera dans tous les cas de la faute de Danaël. Après tout, le Nalaàr se contente de répondre au Nylsark, n’est-ce pas ?

    Alors que le soldat s’énervait dans son coin, Taël, lui, ne lui donna pas plus d’attention que ça. Il laissa Danaël rouler sa clope. De son côté, l’élémentaire se tourna plutôt vers le forgeron nain, qui avait reprit son travail.

    - Qu’est-ce que tu dois terminer sur la lame, pour que la lame soit prête pour la trempe ? demanda l’élémentaire.

    S’en suivit un échange rapide sur des termes techniques qui échappèrent complètement au soldat, et qui dépassaient de peu la compréhension du mage, par endroit. De profil par rapport au soldat, le mage ne le vit pas forcément allumer sa clope sur ses cheveux. Taël donna un léger coup dans ses cheveux pour chasser ce qu’il pensait être une bestiole. Les cheveux de feu de l’élémentaire s’approchèrent dangereusement du soldat, sans toute fois le brûler ou le toucher.

    S’en suivit une expiration de fumée de tabac mêlée à une mauvaise haleine, qui eut effectivement le don de picoter le nez du Nalaàr.

    "Putain, s’il sait se battre aussi bien qu’il pue de la gueule, nommez le directement empereur, ça règlera la question…" pensa l’élémentaire.

    S’en suivirent des mots d’un mépris très élevé, dont Taël n’avait que faire. Plus il poussera le soldat à bout, plus l’élémentaire aura gagné, de son point de vue, alors autant continuer ! Il répondit au soldat.

    - Oh, mais vous savez, soldat, je fais mon travail. Je fais en sorte que la forge de cette épée ne soit ni interrompue, ni retardée, pour que le client ait son arme au plus tôt, et de la meilleure facture possible. Vous ne voudriez pas que l’épée de votre Dunark soit livrée avec quelques jours de retard, n’est-ce pas ?

    Taël n’avait pas enlevé son sourire de ses lèvres. L’élémentaire continuait de chercher à montrer à Danaël qu’il était plus ridicule qu’autre chose et qu’il n’avait pas sa place ici. Mais bon. C’était pas mal compliqué, avec des militaires aussi écervelés. Taël ne comprenait toujours pas ce que venait foutre le soldat ici, mais visiblement, il va finir par devoir le téléporter en dehors de la forge pour laisser les autres travailler.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Danaël Shahrazi
    Danaël Shahrazi
    Messages : 11
    crédits : 671

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation:
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang:
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t364-la-cruaute-est-le-remede-de-l-orgueil-blesse-danael-shahrazi
  • Dim 28 Aoû - 17:46
    Danaël fut déçu de constater que le ramassis d’argile en face de lui n’avait pas remarqué son allumage de cigarette. Briquet magique, feu de cheminée, doigt d’une sorcière… Il en avait utilisé des méthodes peu orthodoxes. Mais les cheveux d’un élémentaire, c’était une première. A la place, Taël préféra échanger avec le nain. Mais lorsque le soldat lui enjoignit de retourner chauffer la forge, il ne put s’empêcher de reprendre le vilain numéro qui agaçait le Nylsark au plus haut point.

    - Quelques jours de retard, hein ? La commande est déjà hors délai, troufion.

    Danaël en avait plus qu’assez d’attendre que le Nalaàr cesse de faire des manières. Depuis son arrivée à la forge, il n’avait entendu que de mauvaises excuses. Dans d’autres contextes, il aurait déjà brisé les genoux d’un impertinent qui ose manquer de respect à un sous-officier en exercice. Il posa la main près de son fourreau avant d’enchaîner d’un ton encore bien plus sec et autoritaire :

    - Retourne donc chauffer les cuves. J’aimerais m’entretenir d’homme à homme avec notre ami Tolhar. Et si tu refuses d’obtempérer, je te traînerai jusqu’à Trevorrow pour que tu traites directement avec mes supérieurs. On verra ce qu’ils penseront de tes manières et de ta bien-pensance.

    Lorsqu’il eut terminé son laïus, il sentit un léger mouvement à sa droite. L’air s’était déplacé. Par réflexe, le soldat se retourna et vit un seau en bois flotter trois mètres au-dessus du sol. Le Shahrazi fronça les sourcils et laissa son regard vagabonder dans la pièce pour identifier la source du phénomène. Rien ni personne ne semblait canaliser un flux d’air. La magie ne lui était pas inconnue, mais Danaël ne semblait pas comprendre ce qui se passait là.

    Preuve de sûreté, ou simple habitude guerrière, il dégaina. Il s’approcha de l’individu qui se trouvait entre lui et le seau qui lévitait encore : le nain Tolhar. Son arme bien empoignée, il la brandit vers le forgeron et le menaça d’un grognement si sauvage qu’on aurait pu croire à celui d'un loup.

    - Arrête ça tout de suite, nabot ! Je ne sais pas ce que t’essaies de faire, mais ça ne m’impressionne pas.

    Le nain en avait-il eu assez de ses menaces ? Danaël n’allait pas attendre de longues explications si le seau ne regagnait pas la terre ferme immédiatement. Il n’oubliait pas non plus l’ordre qu’il avait donné à Taël, mais il préférait régler un problème à la fois.

    Lancer de dé:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum