DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Gerda !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Claire Higgins
    Claire Higgins
    Messages : 28
    crédits : 813

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t317-le-pansement-des-heros-claire-complete
  • Lun 15 Aoû - 11:53
    Traîner partout dans la caserne à la recherche d’idées.
    De nouvelles concoctions, de nouveaux onguents, de nouvelles pilules … Un peu tout, un peu n’importe quoi.
    Elle réfléchit à plein régime, tourne en rond, revient sur ses pas, repart.
    Ce n’est pas très clair dans sa tête, parce qu’elle ne sait pas trop où elle va.

    Assise devant son bureau, la tête dans les nuages, Claire n’avance pas. Elle aurait préféré avoir des patients, aujourd’hui, quitte à ce qu’ils soient trop nombreux, quitte à ce que ce soit long.
    Quitte à ce qu’elle soigne de grosses blessures vraiment hideuses.
    Enfin, en réalité, elle aurait préféré ça.

    Mais non.
    Pour le moment, rien. Pas de soins d’urgence, pas de prise en charge, pas de visite médicale.
    C’est le calme le plus plat et le plus absolu.
    Et c’est diablement chiant.

    Alors elle a tenté de trouver des solutions, de l’inspiration, des idées, mais rien.
    Ça fait maintenant deux heures qu’elle regarde le temps passer, en espérant que quelque chose se passe.

    Soupir.
    L’idée d’abandonner et d’aller faire autre chose la crispe. C’est nul, déjà et puis surtout, abandonner pour aller faire quoi, au juste ?
    Elle n’en sait pas plus.

    Claire se décide, se lève de son tabouret et va faire le tour de « l’aile » médicale de la caserne.
    S’il n’y a rien dans son bureau, autant aller travailler avec les autres. Il y a toujours de bonnes choses à tirer de ces rencontres, en particulier quand on est apprentie.
    Ils ne sont pas tous très loquaces, ni super intéressants, mais certains adorent raconter leurs histoires.
    Ça gonfle leur ego, ça leur donne l’impression d’être réellement importants ; ou alors, ça leur fait juste plaisir d’avoir quelqu’un à qui parler.
    C’est bien, ça, aussi.

    Claire peut potentiellement être cette personne, alors.
    Celle à qui on parle, une fois de temps en temps …

    L’apprentie arrive dans la grande salle, où elle remarque des visages connus, d’autres moins connus.
    Dans le tas, une blonde qu’elle n’a pas beaucoup croisée, qu’elle ne connaît pas spécialement.
    Des histoires, alors ? Est-ce qu’elle en a à raconter ?

    « Salut. »

    Comment lui dire que c’est l’ennui qui l’a amenée là ?
    Comment lui dire qu’elle n’a aucune idée de ce qui va suivre ?

    « Je crois pas t’avoir croisée souvent ici. T’es nouvelle ? »

    La réponse est toute trouvée, finalement.
    Pas besoin de chercher comment le dire … si on choisit de ne pas le dire.

    Ses pas l’ont menée ici, à la recherche d’une aventure, d’un truc à faire. De quelque chose de palpitant pour tromper l’ennui.
    Peut-être a-t-elle trouvé, peut-être pas.
    Une chose est sûre, sa curiosité est piquée.
    Elle a bien envie de savoir qui est cette personne dont elle ne se souvient pas.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 52
    crédits : 1391

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-termine
  • Lun 15 Aoû - 14:05
    Quelques temps s’étaient écoulés depuis sa réincarnation et Cyradil avait trouvé une sorte d’équilibre entre sa profession de Rhikos et l’entretien de la forge de son défunt père. Cette dernière lui assurait des revenus plus que suffisants pour subvenir à ses besoins et ceux de son apprentie et la jeune liche exerçait ce métier parce que c’était par là que tout avait commencer pour elle. Aujourd’hui, elle était affairée à réaliser quelques onguents dont le but était de cicatriser les plaies mineures. En effet, lorsque les aventuriers ou les soldats s’en allaient en expédition, il n’était pas toujours simple de mettre la main sur un médecin, ces derniers s’occupant en priorité de cas plus sérieux.

    Depuis son arrivée (ou plutôt son retour pour être exact), l’on s’était demandé comment la jeune femme qui, à priori, couvrait sa vue, serait capable de travailler sans ce sens si précieux mais l’on se rendit bien vite compte que ses compétences n’étaient pas usurpées. En effet, même si la jeune blonde avait perdu une grande partie de son savoir arcanique, il lui restait pas moins de sept décennies d’expérience de sa vie passée. La jeune liche réalisait donc son travail de manière efficace sans excès de zèle, ayant préféré officier au grade de rhikos en raison de la perte de puissances de ses soins curatives.

    Cyradil aurait certainement pu se hisser plus haut en jouant de ses connexions mais par principe, elle se refusait d’occuper une place qu’elle ne méritait pas ou d’octroyer des soins magiques qui se situaient désormais au-delà de ses compétences et qu’elle devrait récupérer à la sueur de son front…en supposant qu’elle suait toujours…Les journées étaient plutôt calmes en général et, mis à part quelques patients, on ne la dérangeait que peu souvent. Cependant, cette fois-ci, elle fut interpelée par une personne dans son dos, ce qui l’obligea momentanément à arrêter ses manipulations.

    La jeune blonde se retourna de manière remarquablement précise vers son interlocutrice, ce qui supposait que, malgré le diadème rabattu sur ses yeux, qu’elle la voyait parfaitement ou alors qu’elle distinguait très précisément où sa supposée collègue se trouvait. Heureusement, se disait la jeune liche, qu’elle avait gardé cette capacité, autrement elle aurait eu énormément de mal à s’adapter à son environnement sans user de sa vue.

    « Bonjour. Hum…on peut dire ça, oui. En fait, ça fait pas très longtemps que je suis diplômée alors je découvre encore un peu mes fonctions. »

    Même si cela était vrai pour sa vie actuelle, la méthodologie de Cyradil avait plutôt l’air de quelqu’un qui s’y connaissait ou à minima de quelqu’un de très doué dans le domaine. En fait, la jeune liche n’était pas très forte pour faire semblant, ses efforts étant déjà dirigés sur la dissimulation de sa non-vie.

    « Je travaille sur un onguent cicatrisant. Une sorte de version de poche que les soldats emmènent avec eux. Très utile pour soigner les petites blessures sans avoir recours à un médecin. C’est mieux quand je mets un peu de ma magie de givre dedans mais dans ce cas, il faut l’utiliser rapidement ou alors il faut quelque chose pour conserver la pommade. »

    C’était de sa mère qu’elle tenait cet ajout ingénieux. Les propriétés cicatrisantes de l’onguent couplées aux effets cryogéniques rendait le tout plutôt efficace bien qu’il faille s’habituer un peu au froid au début.

    « Sinon, je m’appelle Cyradil Ariesvyra mais juste Cyradil, ça ira. Et toi ? Que viens-tu faire ici ? »

    De manière plutôt surprenante, la jeune liche la « regardait » droit dans les yeux et suivait ses mouvements de manière parfaitement synchrone si son interlocutrice décidait de bouger. Percevoir l’espace autrement que par la vue était quelque chose que Cyradil n’avait pas beaucoup expérimenté dans son ancienne vie mais elle était heureuse de voir qu’un pouvoir aussi utilitaire puisse autant lui servir aujourd’hui.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Claire Higgins
    Claire Higgins
    Messages : 28
    crédits : 813

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t317-le-pansement-des-heros-claire-complete
  • Mer 17 Aoû - 16:01
    Le diadème sur ses yeux implique qu’elle est aveugle, ou au moins qu’elle n’utilise pas ses yeux.
    Pourtant, lorsque la blonde se tourne, c’est face à Claire. Pas complètement à côté, pas même un tout petit peu de travers, là. Droit devant elle.
    Ça surprend un peu la doctoresse, qui se serait attendue à ce que la « nouvelle » soit moins adroite du fait de son handicap.
    Ça l’intrigue. Comment se fait-ce ? Qu’est-ce qui explique cette capacité ?
    Y a-t-il réellement quelque chose à observer de ce côté, finalement ? N’est-ce pas juste la force de l’habitude ?
    Tant de questions qui lui viennent, d’un coup. Elle brûle d’envie de savoir !

    Pour le moment, Claire fera avec ce que la nouvelle lui donne.
    C’est une jeune diplômée qui s’acclimate petit à petit à cette nouvelle situation. Bien. Jusque-là, pas de surprise.
    Qu’elles ne se soient pas énormément croisées n’est donc pas étonnant.

    Ce qui fait plaisir à Claire, ceci dit, c’est que cette femme soit déjà autant au travail. À peine arrivée, elle est déjà à la tâche, occupée à préparer des onguents pour faciliter la cicatrisation des blessures.
    Ça, c’est chouette.
    Une comparse alchimiste folle, qui va créer des médicaments avec elle !
    Ce ne sera plus la seule timbrée du fond, qui fait péter des trucs et dont le bureau sent parfois un peu bizarre !
    Dingue !

    La blonde se présente finalement comme étant Cyradil Ariesvyra. Pas commun, comme nom, ça. Ça claque largement plus que « Claire Higgins », hein ? Elle se sentirait presque toute petite, d’un coup.
    Ce qu’elle est, d’ailleurs ; mais la lumière ne sera pas faite tout de suite sur cette particularité.

    La conversation repart sur l’humaine, en s’intéressant à ce qu’elle fait ici.

    « Ah, c’est stupide. »

    Elle rit, gênée.

    « Je tournais en rond dans mon bocal. Je n’avais aucune idée pour créer de nouveaux onguents et l’impression de ne pas progresser. »

    Autant être honnête, rien ne sert de cacher la vraie raison de sa présence ici.

    « Je m’appelle Claire Higgins. Enchantée. »

    Un sourire. Elle se détend un peu, se sent un peu moins idiote.
    Son regard repart sur les onguents, qui l’intéressent quand même beaucoup plus que le reste.

    « Très intéressante, ton idée de mettre du givre dans ta préparation ! Malheureusement, comme tu dis, si ce n’est pas utilisé rapidement, ce n’est pas aussi bien. »

    Les idées fusent dans sa tête, elle réfléchit à plein régime.

    « Il faudrait savoir s’il est plus simple de créer un dispositif pour que les propriétés du givre soient conservées, ou s’il vaut mieux modifier la recette. N’existe-t-il pas des plantes qui peuvent fournir un effet similaire ? Ou, sinon, peut-être trouver un moyen de conserver le pot d’onguent dans un endroit qui reste froid ? »

    Les deux possibilités semblent tout aussi intéressantes, les vraies questions se posent finalement sur la logistique : qu’est-ce qui est le plus simple ? Le moins coûteux ? Que peuvent-elles se procurer plus facilement ?

    « Cela ne te gêne pas si je me joins à toi ? »

    Elle sourit, ne sait pas vraiment si cette mimique sera perçue pour son interlocutrice. Pourtant, Claire est contente d’être là.
    Elle est contente d’avoir trouvé quelqu’un qu’elle comprend, ou qui la comprend.
    Ou un peu des deux, elle sait pas trop.
    Mais elle a vraiment très envie de la connaître davantage.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 52
    crédits : 1391

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-termine
  • Mer 17 Aoû - 17:06
    Claire semblait quelqu’un de très enthousiaste. C’est la première fois depuis sa résurrection que quelqu’un s’intéressait de près à ce que la jeune liche faisait. Cette dernière était tout à fait encline à donner des détails sur son projet. Pour une fois qu’on l’écoutait jusqu’au bout…Cyradil en oubliait parfois qu’elle n’avait plus l’aura de l’érudition de son corps d’antan et devait s’habituer à se comporter comme quelqu’un qui ne savait pas vraiment tout. Cependant, c’était sans doute plus fort qu’elle et la morte-vivante ne pouvait faire semblant très longtemps de feindre l’ignorance. De toute manière, la supercherie serait bien vite découverte lorsqu’elle ferait face à un expert.

    « Tu as raison. Pour l’instant, mes onguents ne sont destinés qu’à des voyages courts et ma magie de givre est loin d’être aussi exceptionnelle comparée à ma défunte mère. Il ne faut guère plus de quelques heures pour que l’onguent perde ses propriétés cryogéniques et encore, avec le désert qui nous entoure, c’est sans doute moins que cela. J’ai donné quelques échantillons à un régiment de soldats partis en patrouille à l’extérieur des murs de la capitale. J’aurais sans doute leur rapport quand je retournerais à Ikusa. »

    Cela dit, la réflexion de Claire était très intéressante. Evidemment, Cyradil y avait réfléchi et possédait quelques pistes en tête. Cependant, cela demandait un petit peu de préparation bien que la jeune liche pouvait largement y mettre les moyens pour obtenir ce qu’elle voulait. En fait, elle voulait surtout ne pas attirer l’attention. Après tout, c’était toujours une novice et elle se devait de manifester une certaine humilité vis-à-vis de ses ainés même si parfois elle avait juste avant de répondre « non, ce n’est pas exactement ça ».

    « Il y a une solution plus ou moins efficace mais cela demande un peu de travail. Dans les terres du nord, si on fouille un peu, on peut trouver quelques gisements de Carbonite dont les propriétés aident à congeler tout ce qui rentre en contact avec la pierre. On les utilise notamment pour congeler les aliments mais ce n’est sans doute pas assez pour en avoir des quantités suffisantes pour élaborer des onguents. Personnellement, je suis suffisamment aisée pour m’en procurer mais je pense que le voyage en lui-même vaut le détour. Puis, j’ai toujours trouvé qu’avoir un œil pour pouvoir sélectionner les pierres c’est toujours mieux que de demander à un groupe de mercenaires d’en ramener de manière tout à fait arbitrage. Je pense que tu sais comme moi à quel point notre travail se doit d’être méticuleux. »

    Entreprendre un voyage dans les terres du nord n’était pas sans risque mais sa magie de givre serait sans doute très efficace là-bas. Pour l’instant, c’était la seule que Cyradil avait recouvré à un niveau correct donc la jeune liche s’en sortirait sans doute très bien tant qu’elles ne rencontreraient pas de bêtes trop rares qui, de ce que la jeune femme savait, ne se montraient souvent pas sans réelle raison. Finalement, il fallait juste un peu de préparation. À en juger par l’intonation et la perception de son ouïe surdéveloppée, Cyradil rendit presque immédiatement le sourire à Claire, entrainée par sa bonhommie. Peut-être était-ce là sa première opportunité de tisser des liens durables ?

    « Evidemment que tu peux te joindre à moi. Cela sera d’ailleurs une première. Si le cœur t’en dis, nous pourrions sans doute monter une petite expédition un de ces jours pour aller récolter des pierres ? Inutile de s’enfoncer trop loin dans les terres du Nord, la Carbonite n’est pas si rare que cela si on sait s’y prendre. »

    Une main tendue donc mais aucune obligation d’accepter. Il faudrait d’ailleurs peut-être qu’elle prévienne son apprentie si elle devait s’absenter trop longtemps. Elle était l’une des rares personnes à qui Cyradil tenait pour le moment.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Claire Higgins
    Claire Higgins
    Messages : 28
    crédits : 813

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t317-le-pansement-des-heros-claire-complete
  • Ven 19 Aoû - 13:50
    Bien que la théorie soit bonne, la pratique rend les choses plus complexes.
    Comme le dit Cyradil, le fait de vivre dans le désert réduit d’autant plus la durée de vie de son onguent. Bien qu’efficace, s’il n’est pas utilisé assez rapidement, il perd beaucoup de ses propriétés. Or, tout le monde le sait, le but des soldats n’est pas de se blesser selon un timing donné. À vrai dire, s’ils peuvent complètement éviter d’y avoir recours, c’est encore mieux.
    Pour avoir une meilleure visibilité sur les capacités de sa pommade, la blonde l’a donnée à un petit groupe de soldats. Il semble qu’ils mènent les premiers tests.

    « Ah, oui, c’est une bonne idée. J’espère que leurs résultats seront concluants. »

    Il n’y a pas de raison qu’ils ne le soient pas, mais on ne sait jamais.
    S’ils sont inutilisables, ils n’apporteront pas grand chose à la formule de Cyradil. Ce serait bien dommage, étant donné que la pommade qu’elle met au point servira davantage aux soldats qu’à la médecin.

    Néanmoins, la jeune femme n’est pas en reste : elle a une piste d’amélioration qui pourrait s’avérer vraiment très intéressante.
    Pour cela, elle aurait besoin de gisements de carbonite.
    Ha.
    C’est pas exactement la porte à côté, ça.
    Claire reste quand même très curieuse : cet ajout permettrait d’obtenir un onguent utilisable sur la durée, qui permettrait aux soldats de s’occuper de leurs blessures seuls.
    Sur un champ de bataille, cette pommade pourrait être un ajout d’une valeur inestimable.
    Rien que pour ça, le voyage dans les Terres du Nord ne lui semble pas si insurmontable. Et puis, comme le dit Cyradil, c’est toujours plus efficace d’y aller par soi-même. On ne sait jamais ce que peuvent ramener les mercenaires.
    Jamais mieux servi que par soi-même, comme le dit l’adage.

    Réellement intriguée par cette possibilité, Claire se voit déjà crapahuter dans les terres du Nord, armée de patience et de courage.
    Une drôle d’aventure pour une médecin qui a toujours recours à autrui pour ce genre d’expéditions.
    Certes, elle ne serait pas seule cette fois non plus, mais elles seraient deux médecins. Deux femmes au milieu des terres sauvages … Ça, ça en boucherait un coin à beaucoup de soldats.
    Cette perspective la mettrait presque en joie !

    Quand Cyradil lui propose de l’accompagner, Claire s’est déjà fait son opinion, elle n’a même pas besoin d’y réfléchir !

    « Oh, oui ! Ce serait avec grand plaisir ! »

    Elles n’auraient pas besoin d’aller trop loin dans leur aventure : les gisements se trouvent assez simplement.
    Mais quand même ! Toute cette escapade la rend jouasse.

    « Merci pour cette proposition. »

    Un sourire sincère illumine son visage.
    Cette femme vient d’arriver et elle est déjà force de propositions.
    Comme quoi, parfois, il suffit juste de sortir un peu de sa caverne.

    « Bon, je ne suis pas la meilleure combattante qui soit … ma magie sert principalement à soigner, comme la tienne, j’imagine. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre pour qu’elle soit un peu plus offensive. »

    Autrement dit, « à l’aide, j’sais pas me battre », mais dans des termes plus glamour.

    « Comme tu l’as dit, il y a peu de risques que nous tombions sur des nuisibles, mais je préfère être transparente. »

    Le sourire se transforme en rire léger.

    « Au pire, on aura des onguents … Et je sais me téléporter. »

    Une fuyarde.
    Hop, le danger, hop, la canalisation, hop, la disparition.
    Les problèmes de bagarre sont ceux des autres, jamais les siens. Claire met un point d’honneur à ce sujet : si un bon soldat est un soldat vivant, qu’en est-il d’un médecin ?
    Eh oui, une fois six pieds sous terre, il remet plus personne sur pied, justement.

    « Nous devrions avoir des cartes des Terres du Nord, par ici. Si tu sais un peu où sont les points d’intérêt, nous pourrions déjà y réfléchir. »
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 52
    crédits : 1391

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-termine
  • Ven 19 Aoû - 15:43
    Cyradil n’eut pas à insister longtemps avant que Claire n’accepte sa proposition. La jeune savait qu’elle avait possédé un certain charisme dans son ancienne vie mais elle était loin d’imaginer que celui-ci l’avait accompagné dans sa nouvelle vie. Ou alors, la jeune femme devait être très convaincante. Le visage de son interlocutrice sembla s’illuminer et il n’y avait pas besoin de yeux pour se rendre compte de son émerveillement. Il ne devrait pas être très difficile de sortir de l’Empire.

    D’une part car tout le monde mérite un peu de vacances de temps à autre mais surtout les deux femmes n’y allaient pas seulement que pour se balader. Puis, Cyradil pourrait très bien faire jouer ses relations en cas de besoin. La réputation de sa forge n’était pas usurpée et l’on savait que pour garder le gage de qualité que la jeune liche proposait, il fallait des matériaux qui le soient aussi. Cyradil s’en doutait mais Claire n’était pas vraiment taillée pour le combat. C’était plutôt logique pour ceux qui avaient eu la vocation d’intégrer les forces médicales. On y encourageait l’apprentissage de magie curative afin que l’on puisse former les meilleures soigneurs du pays. L’ancienne archimage  y pensait un peu avec nostalgie et se souvenait à quel point elle s’était dérobée rapidement de cet apprentissage.

    Certes, elle aimait l’unité médicale mais cela n’avait pas été suffisant pour sa quête de savoir et Cyradil s’était rapidement intéressée à d’autres magies. Elle aurait pu faire carrière en tant qu’élémentaliste si elle l’avait voulu ! Hélas, la satisfaction de sa maitrise arcanique poussée ne vint que lorsque le poids des années avait fini par peser sur ses épaules. Elle avait parcouru tant de chemin mais ce qui restait à faire l’était encore davantage. Ce grand renouveau de ses pouvoirs avait au moins le mérite de donner l’impression que Cyradil pouvait en savourer l’apprentissage.

    « C’était assez étonnant. Je sais me téléporter également mais sur des distances plus ou moins courtes. Suffisamment pour me mettre hors de danger. Ma magie de soin n’est pas exceptionnelle non plus mais je continue à apprendre tous les jours afin de l’améliorer. Le domaine où j’excelle particulièrement est sans doute la magie de givre mais cela, tu le sais déjà. » Ponctua-t-elle en souriant.

    Cyradil se devait encore d’élucider le mystère concernant le retour progressif de ses pouvoirs et la manière dont ces derniers lui revenaient. Elle avait pensé à un ordre chronologique d’apprentissage et cela semblait se vérifier plutôt bien. Cependant, son degré de maitrise était plutôt disparate entre ses différentes magies. Il était plutôt logique de voir son Givre plus élaboré étant donné que ce fut le premier élément que la jeune liche avait appris de sa mère. Cependant, lorsque Cyradil voulut le combiner avec son Ombre, cette dernière échoua à se marier parfaitement avec son Givre et donc impossible de créer pour l’instant l’Ombregivre. Dommage car c’était sans doute l’élément avancé que Cyradil avait apprécié le plus parmi tout son savoir.

    « Ne t’inquiète pas, en cas de danger, je pourrais sans doute immobiliser le bestiau suffisamment longtemps pour qu’on puisse s’en aller. »

    Après tout, Cyradil était déjà morte, n’est-ce pas ? Elle n’était pas sûre que Claire, avec son corps d’humaine, soit aussi consistante qu’elle alors la jeune liche se portait d’autant plus garante de sa sécurité. Dans le pire des cas, elle lui exposerait sa vraie nature et c’était sans doute mieux que de la voir mourir dans ses bras. Avec un contrôle parfait de son espace, la jeune liche s’éloigna de sa paillasse avant de se diriger vers une étagère pour y prendre un livre. Une des pages reprenait sommairement la cartographie de la région. Pour ce que les deux femmes voulaient faire, cela était amplement suffisant.

    « Puisque l’affaire n’est pas urgente, je propose de prendre des routes sûres en contournant la chaine de montagnes entre Taisen et Melorn. Arpenter les Terres du Nord c’est déjà pas mal alors inutile de pousser plus loin dans le Grand Nord. Je pense qu’on peut se concentrer sur des petits renfoncements dans la montagne. Il y a des petites grottes qui contiennent la Carbonite. Quelques coups de pioche et la pierre se détache d’elle-même. Ce ne sont pas les plus gros filons mais pour ce qu’on veut faire, ça suffira. »

    Cyradil parlait comme si elle y était déjà allée…ce qui était le cas. Ses doigts se posèrent de manière précise sur tous les endroits qu’elle énonçait comme si elle les voyait parfaitement. C’est dire à quel point en neuf décennies elle avait eu le temps de voir les choses. Maintenant, la jeune liche avait surtout le temps de les voir venir…

    « Au fait, ça me fait plaisir que tu t’intéresses à ce que je fais mais toi tu travailles sur quelque chose en particulier en ce moment ? C’est que je n’aimerais surtout pas centraliser la discussion que sur mes centres d’intérêt. »
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Claire Higgins
    Claire Higgins
    Messages : 28
    crédits : 813

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t317-le-pansement-des-heros-claire-complete
  • Jeu 1 Sep - 15:53
    Apprendre.
    Connaître ses forces, ses faiblesses.
    Cela paraît anodin, dit comme ça, pourtant, nombreux sont ceux qui n’admettent pas qu’ils ont des lacunes ici ou là. Certains foncent tête baissée, persuadés de pouvoir s’en sortir quelle que soit la situation à laquelle ils font face.
    Là, elles sont toutes deux conscientes de ce qu’elles savent et ne savent pas faire.
    Claire n’a aucune honte à dire qu’elle a encore du chemin à faire pour savoir se battre, Cyradil en fait de même quant à sa magie curative.
    Elles savent toutes les deux qu’elles doivent apprendre, mais qu’elles ne sont pas en reste pour autant.

    Connaître ces spécificités permet aussi d’établir un plan : Claire pourra se charger des blessures s’il y en a, pendant que la deuxième blonde s’occupera de repousser les ennemis.
    Au fond, elles ont un duo qui fonctionne. Ce n’est peut-être pas le plus efficace, ni celui qui ferait le plus rêver, mais il est là et il a tout pour tenir. C’est déjà largement mieux que rien !
    … Et largement mieux que de devoir recruter des inconnus.

    « D’accord. Ça me paraît plutôt très bien ! »

    Planifier.
    Observer les cartes, tracer un itinéraire, mettre au point un chemin.
    Pour cette excursion, Cyradil propose de ne pas se mettre au danger. Les routes les plus sûres seront les plus intéressantes. Elles n’ont aucun besoin de faire du zèle, ni de prouver à qui que ce soit une valeur illusoire, inexistante. Cette arrogance ne ferait que les engloutir.
    Claire hoche la tête ici et là, ponctuant les mouvements de « Hmm, hmm », pour que son interlocutrice sache qu’elle est toujours attentive.
    A vrai dire, à bien la regarder, Claire est incapable de dire que Cyradil est aveugle. Elle se déplace presque totalement normalement, voire encore mieux que la normale. Peut-être est-ce par habitude ? Ou peut-être est-ce dû à une magie sur laquelle la doctoresse ne s’est pas encore penchée.
    Quels secrets se cachent derrière le masque de Cyradil ? Quelles réalités, que tous ignorent, qui pourtant pendent au nez de tous ?
    Claire détourne le regard instinctivement, de peur que la blonde se sente dévisagée.
    Elle observe de nouveau la carte, retrace dans sa tête le chemin proposé par sa partenaire du jour.

    « Oui, ça n’a pas l’air trop compliqué non plus. »

    S’affranchir.
    Ce plan lui paraît idéal. Pas besoin de mercenaire, les pierres n’ont pas l’air si difficiles à extraire. Tout devrait bien se passer, non ?

    « Je te propose d’y aller assez rapidement, histoire de profiter de ces moments de paix relative … On n’est jamais trop à l’abri. »

    Il ne manquerait plus que les menaces se remettent à pleuvoir, que la guerre fasse rage de nouveau.
    Les heures les plus sombres de leur humanité – somme toute relative, certes – ne sont pas si lointaines. L’odeur du sang lui piquerait presque encore le nez.

    Transmettre.
    Rediriger la conversation et mettre Claire en lumière, pour ne pas s’accaparer la totalité de la conversation.
    Ça fait sourire le Dr. Higgins, qui est agréablement surprise.

    « Ne t’en fais pas, ça ne me dérangeait pas le moins du monde ! »

    Elle réfléchit un instant, passe en revue ses derniers projets les plus intéressants.

    « Je m’intéresse en ce moment aux propriétés des fleurs de cactus. J’aimerais en tirer autant de choses que possible, pour en faire des onguents ou réaliser tout autre type de médicament. Comme nous vivons dans le désert, nous avons des cactus à profusion, donc j’aimerais rentabiliser cette ressource. J’essaye déjà de travailler dessus au naturel, pour voir ce que ça donne. Ça prend son temps, pour le moment. »

    Évoluer.
    Encore, toujours.
    Être plus fort qu’hier, mais toujours moins que demain.

    « Tu en as déjà utilisé ? »
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 52
    crédits : 1391

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-termine
  • Ven 2 Sep - 22:31
    Tout en expliquant son plan, Cyradil sentait bien que Claire la dévisageait légèrement. Il n’y avait rien de malsain dans son regard mais sans doute beaucoup de questionnements. Les micromouvements de muscles qui se crispent ou qui bougent, la jeune magicienne avait appris à les décrypter. Cyradil était lourde de secrets mais personne ne méritait encore d’en découvrir les tréfonds. Le début de relation avec la doctoresse était néanmoins un bon indicateur de la confiance que Cyradil pouvait placer en elle. La jeune liche verrait bien…peut-être que si Claire était sage, elle lui révélerait un début de quelque chose pendant leur voyage.

    « Je suis d’accord. Nous avons bien assez de la faune comme danger pendant notre voyage. Mon grand-père tenait d’ailleurs un catalogue où il avait recensé toutes les créatures qu’il avait découvertes pendant ses péripéties. Une sorte de bestiaire avec des créatures aussi réelles que fantastiques. Ma mère l’a même complété par la suite et le bouquin doit sûrement encore se trouver sur une étagère de ma bibliothèque. »

    Enfin, en parlant de mère…c’était plutôt elle-même dont il s’agissait ou plutôt de son ancienne incarnation mais c’était une histoire que l’empire n’était pas encore prête à écouter. La discussion se poursuivit donc sur les recherches de Claire. Celles-ci profitaient naturellement du climat désertique du Reike pour se mener à bien. Lorsqu’on parlait de ces plantes aux diverses aiguilles, il était sûr que ce n’était pas les échantillons qui manquaient. Cela dit, Cyradil était plutôt intéressée par la question.

    « Ce sont des plantes plutôt intéressantes qui arrivent à croître avec un minimum de besoin en eau. Il en existe beaucoup de variétés. Sans doute quelques centaines mais je ne suis pas botaniste alors c’est assez dur à estimer. Ce que je sais, c’est qu’ils peuvent être très salvateurs lorsqu’on manque d’eau bien que certaines espèces provoquent des effets hallucinogènes en raisons des substances qu’elles contiennent. »

    Cela faisait sans doute un peu trop de connaissances pour une personne aussi jeune qu’elle mais Cyradil ne semblait plus trop s’en soucier désormais. Elle continua :

    « La pousse des fleurs demandent une configuration assez particulière. Etonnamment, moins il y a de disponibilité en eau et plus le cactus aura tendance à fleurir. J’aurais tendance à dire que tu es sur la bonne voie. Les fleurs peuvent servir à faire des pommades qui apaisent les brûlures. On peut même utiliser les cladodes en macération pour tout un tas de problèmes. J’ai réalisé une fois une concoction qui était capable de se métaboliser dans le foie et absorber l’alcool. Idéal quand on a trop forcé sur la beuverie par exemple. Mais sinon, ce que je préfère le plus, ça doit sans doute être les variétés qui peuvent donner des fruits. Rouges, jaunes, vertes, ces petites poires épineuses sont un véritable régal pour le palais en plus d’offrir tout un tas de bienfaits pour le corps. Je pense comme toi qu’il y a sans doute pas mal de choses à en tirer. »

    Cyradil était passionnée et pourrait sans doute s’étaler encore longtemps sur le sujet mais les deux femmes avaient un voyage à préparer et sans doute tout le temps pour se raconter des histoires en route.

    « En ce qui concerne notre petite escapade, prenons le temps de nous préparer. Je ne t’en ai pas parlé mais si tu as besoin que je te confectionne quelque chose, sache que je tiens une forge. On confectionne armes, armures et tout un tas d’autres outils donc n’hésite pas. Ah et il faudra sans doute songer à s'équiper en matériel médical. Faire confiance à la magie c'est bien, avoir un plan alternatif, c'est encore mieux. »
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum