DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Festival de la Bière Naine [Flash-event] - Page 11 I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Mon Voisin Du DessusAujourd'hui à 19:24Ersa Vatt'Ghern
    [Challenge] Salut, ça va ?Aujourd'hui à 18:32Leif Brynjolf
    [Flashback] Le Pilon et le MortierAujourd'hui à 17:53Orion Yamveil
    [PA] Le Chant des RoncesAujourd'hui à 17:46Lune & Crow
    Killing in the name | Feat LeonoraAujourd'hui à 17:40Leif Brynjolf
    Le démon du masque [Ouvert à tous]Aujourd'hui à 17:03Erwin Staal
    Un avenir en République? [RPs Myriem de Boktor]Aujourd'hui à 16:54Myriem de Boktor
    Flash-RP : Félicitation, "Madame la Consule".Aujourd'hui à 16:53Azura Aiwenor
    +5
    Bronwynn Eléiréa
    Thylie Wildfire
    Tagar Reys
    Zaïn Tevon-Duncan
    PNJ
    9 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Thylie Wildfire
    Thylie Wildfire
    Messages : 142
    crédits : 734

    Info personnage
    Race: Onie
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t157-thylie-wildfire-la-flamme-eternelle-termine
  • Jeu 24 Nov - 19:09
    Je lève les yeux au ciel en voyant Gerda et la Reikoise accepter enfin d'enterrer la hache de guerre. Non sans les avoir fusillé du regard toutes les deux car, comme dirait mon défunt père, il faut être deux pour se battre et même avec toute l'affection que je porte à la naine, je doute qu'elle soit blanche comme neige dans l'histoire. Mais mon regard se pose bien vite sur une apparition, une elfe magnifique qui vient de capter toute mon attention. Comment çà je mate ? Non,...si peu...

    Heureusement Tagar intervient, ce qui évite que la situation devienne vraiment gênante, et il propose de nous offrir le repas. Un large sourire éclaire mon visage alors que je prend Gerda par les épaules. La différence de taille est assez rigolote à vrai dire, mais je compte bien garder un œil sur elle à partir de maintenant.

    - Quelle merveilleuse idée, hein Gerda !

    Par contre se doute-t-il qu'une onie mange pour 4, surtout après ce genre d'émotion ? Peut-être pas, mais il le découvrira bien vite...

    J'ajoute avec enthousiasme.

    - Et puis j'ai soif tout d'un coup.

    A priori cette petite aventure m'a dégrisé... Un peu...

    Spoiler:
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Rizka Aldeishan
    Rizka Aldeishan
    Messages : 197
    crédits : 2696

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t559-rizka-aldeishan-terminehttps://www.rp-cendres.com/t645-rizka-aldeishan-liens#3771https://www.rp-cendres.com/t644-rizka-aldeishan-chronologie#3767
  • Jeu 24 Nov - 20:45
    Festival de la bière Naine
    Feat festivaliers Reikois


    « Merci pour tout, mamzelle heu... l'elfe. » dit Gerda à l’intention de la brune.
    « Vous pouvez m’appeler Rizka. Et, je vous en prie, si je peux aider un peu… »
    « C’est très aimable de votre part. Je ne savais pas que vous étiez une si puissante magicienne et je voudrais vous remercier en… »

    Elle ne l’avait pas vraiment remarquée jusqu’ici, mais à présent qu’elle arrivait à grandes enjambées du petit groupe, une groupie renfrognée entre les pattes, la guérisseuse ne pouvait que poser le regard sur la grande femme rousse. Il fallait bien admettre que si sa taille l'y aidait, c’était sa prestance qui la rendait intimidante. D’une main de maître, ou d’un regard de tueur,elle permit aux deux autres de s’excuser. Plus ou moins.

    Alors que la groupie s’en allait prestement, un léger calme s’installa, très vite rompu par l’homme blond. Avec un grand sourire, il invita les dames à poursuivre les festivités ailleurs. C’était une proposition qui ne pouvait pas mieux tomber à cet instant. Le chanteur envolé, il n’y avait plus rien à voir sur cette scène à part des individus qui s’étaient donnés en spectacle malgré eux… La perspective de redevenir une festivalière normale et de profiter de la soirée était pareille à une bouée de sauvetage.

    « Quelle merveilleuse idée, hein Gerda ! » répondit la géante en tenant amicalement les épaules de son amie.
    « Je trouve aussi, j’accepte avec grand plaisir. Toutes ces émotions m’ont donné le vertige, ça nous fera du bien de décompresser. »

    Qu’elle soit d’accord ou non, Gerda se ferait emmenée par son amie, aussi ils n’eurent pas vraiment besoin de son aval pour commencer à se diriger vers la sortie. La scène était haute mais ce fut moins laborieux que d’y monter puisque d’autres festivaliers étaient également en train de quitter les lieux et que l’euphorie générale dûe à la présence de Trobo s’était dissipée dès l’instant où ils comprirent qu’il ne reviendrait pas sur scène.

    « Vous avez un stand en tête ? »  Questionna-t-elle.  « Personnellement tant que ce n’est pas trop bondé, je ne suis pas difficile sur le repas. »

    CENDRES


    résumé:


    Rizka parle en #006666
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 1 Déc - 9:54
    Alors c'est comme ça que ca se termine ? Des excuses formulées du bout des lèvres, un col de robe déchiré, un concert écourté avant l'heure et nous qui nous éloignons de la scène pour aller trouver une consolation au fond d'une chope remplie de bière ?

    - J'en suis !

    De toutes façons j'ai pas le choix puisque je suis entrainée vers l'avant. Mais au moins je suis le mouvement de mon plein gré.

    Il doit bien exister quelque part un aphorisme philosophique qui dit "si le courant est trop fort pour lutter, autant se laisser porter". Alors voilà, on va faire ça ! On va même donner un ou deux petits coups de pagaie enthousiasme pour aller s'échouer au comptoir d'un anonyme troquet où on pourra se noyer de bière bon marché et mordre dans des bretzels abusivement salés destinés à  entretenir notre soif.

    - On sera pas regardants sur l'origine de la viande si on mannge un morceau, non.

    C'est la règle numéro 1 quand on mange des saucisses en festival : "On ne cherche pas à se renseigner sur la provenance de la viande. La règle numéro 2 est son corolaire, elle stipule que de toutes façons avec suffisamment de moutarde, on peut faire oublier à n'importe qui tout soupçon sur l'origine d'une viande. Ce n'est qu'après avoir pu profiter des premiers réconforts offerts par le stand que quand même, j'avoue quand même à mes compagnons avec une pointe d'amertume.

    - J'suis quand même déçue que le concert se soit fini si vite ...

    Je suis sûre en mon fort intérieur que Roméo Trobo aurait pur finir par me remarquer au milieu de la foule. Je suis même presque convaincue qu'il m'avait fait un clin d'oeil.

    - ... tout ca à cause de ces p...

    J'allais utiliser un mot insultant rimant en asse pour désigner les perturbatrices à l'origine de l'interruption du concert. Même si le qualificatif aurait été totalement mérité, la présence dissuasive de Thylie m'incite à mettre de l'eau dans  mon vin   ma bière

    - ... panoufles.




    Résumé : Gerda suit le mouvement. Elle se laisse mener jusqu'à un stand où elle commence à se consoler en commandant bière et saucisse. Elle avoue qu'elle regrette que le concert ait été écourté.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Rachelle Virsce
    Rachelle Virsce
    Messages : 43
    crédits : 1622

    Info personnage
    Race: Hybride - Souris
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Loyal bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t502-rachelle-virsce-devouee-au-reike-terminee
  • Sam 3 Déc - 3:28
    [F-Event] Festival

    de la bière naine


    Un pied après l’autre, l’hybride emmenait sa muse dans une longue valse. Même sans sa capacité à voir, elle était loin d’avoir à rougir de ses pas de danses. Une fois de plus, son passé au sein d’un cirque pouvait montrer quelques avantages. Malheureusement, elle marcha tout de même quelques fois sur le bout des pieds de la petite elfe cornue.

    —Milles excuses ! paniqua momentanément la souris avant de se concentrer plus sérieusement. Elle décida de se laisser entraîner par sa compère, suivant ses pas, effleurant le sol de ses pattes pour éviter toute catastrophe de nouveau. Puis peu à peu, se sentant confiante, elle put se laisser aller à étreindre celle qu’elle aimait. Les deux s’immobilisèrent presque, continuant leur valse à un rythme de croisière.

    Marceline lui demanda alors de se souvenir d’un passé relativement récent, avant la dernière guerre en date où l’hybride s’était rendue à son domicile inquiète.

    —Je ne m’en rappelle que trop bien, lui confia t-elle dans un murmure. J’avais pressenti que quelque chose n’allait pas. Ou du moins, je souhaitais en avoir le cœur net. Je me plais à dire qu’un lien nous unit malgré la distance mais… la vérité c’est que… Tu es bien trop importante à mes yeux pour que je laisse passer un tel doute. Et c’était à raison. Je suis heureuse de la personne que tu es devenue aujourd’hui. Tu es parvenue à surpasser ces chaînes qui te retenaient emprisonnée au sein de tes peurs. Ce n’est jamais simple de s’échapper des tourments du passé. Et pourtant, tu y es parvenue. Je n’ai fait que te pousser dans la bonne direction. C’était loin d’être facile, et pourtant nous avons pu passer outre les nuages noirs pour rejoindre des lendemains plus radieux.

    Marceline continua en lui confiant qu’elle voyait en Rachelle une force qui lui permettait de trouver le courage d’avancer contre vents et marées. La souris commença à sourire et allait lui répliquer qu’elle n’avait pas fait tant que cela avant de se raviser, pensive.

    —Je… je comprends ce que tu veux dire, répondit finalement Rachelle dans un murmure. J’ai toujours rêvé de gloire, d’être forte, de pouvoir prendre mon destin en main. Aujourd’hui, je pense pouvoir affirmer que je ne suis plus la souris craintive que j’étais hier. Et pourtant, j’ai encore besoin de toi. Peu importe combien je deviens courageuse, peu importe à quel point je deviens une guerrière redoutable, cette force que j’ai en moi. Tu es celle qui l’amplifie. Nos liens sont importants, j’ai fini par le réaliser. Ce sont eux qui nous maintiennent en vie. Mon attachement pour la nation, mes proches… mon amour pour toi. (Elle se tût quelques instants.) Tu sais. J’ai longtemps eu peur. J’ai longtemps été terrifiée de devoir choisir un jour entre la nation ou mes proches. Tu sais à quel point le Reike m’est important et je pourrais tout simplement me ranger du côté de mon pays. Mais… je sais qu’en demandant de l’aide, je serais capable de trouver une solution pour convenir à toutes les parties. Tout comme nous avons résolu ton problème. Alors, s’il te plait Marceline, pourras-tu continuer à être ma lumière dans l’obscurité pour le temps qu’il me reste ? C’est beaucoup demandé de la part d’une personne comme moi, mais je vais m’autoriser ce caprice. Je suis heureuse de te savoir avec moi.

    La souris se laissa alors aller à poser ses lèvres sur celle de sa compagne. Bien qu’elle ne le montrait pas, intérieurement, elle comprenait que Marceline l’avait choisie. Avec ses qualités et ses défauts. Et cela la remplissait d’un certain égo doublé d’une joie sans fin.

    —Je ne peux pas te promettre d’être parfaite, continua-t-elle enfin. Mais tu as ma promesse la plus solennelle sur le fait que je ne trahirai jamais la personne que je suis aujourd’hui.

    Et puis, après de longues minutes silencieuses, le chaos s'abattit sur ce moment idyllique.
    La souris put entendre des cris, des coups, des insultes.
    Elle fut légèrement bousculée et par réflexe, tira sa muse dans son dos. Pourtant d'habitude calme, la souris se sentit légèrement agacée. Elle détestait le manquement à l'ordre ou aux lois reikoises, mais d'autant plus lorsque ces folies venaient briser un moment qu'elle jugeait si important.
    Une main devant elle, elle espérait pouvoir se protéger plus ou moins du chaos ou d’un sort perdu.
    Elle se concentra un moment sur son odorat et son ouïe pour attraper la première personne un peu trop dangereuse qui passerait proche avant de finalement se raviser.
    Elle entendit la garde ainsi que quelques personnes qu’elle connaissait comme Tagar qui semblaient avoir la situation bien en main. Rachelle connaissait la légère aversion de Marceline pour ce dernier, mais de son côté elle savait également qu’il s’agissait d’un contrôleur compétent qui avait pu lui octroyer de bons conseils lors de ses débuts dans l’armée. Elle pouvait placer en lui sa confiance pour ce genre de situation. Et puis, Brak'trag, le colosse de l'arène était aussi présent. Aucune chance que quelques groupies mettent à mal l'ordre publique bien longtemps.

    —Marceline, rejoignons les autres civils qui se sont mis à l’abri. Je sens beaucoup de mouvements et je crois que l’ordre devrait revenir sous peu. D’ici là, évitons de nous faire prendre entre deux feux. Je compte sur tes yeux pour m'avertir si quoi que ce soit de dangereux s'approche.

    Résumé ::

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 4 Déc - 20:18
    Rachelle me répondit en de longs discours comme elle seule savait les faire ; et avec de telles paroles, je me sentais comme sur un petit nuage. Je commençai ma réponse à sa demande en l’embrassant. Puis il fallait tout de même une réponse verbale, au risque qu’elle ne croie que je ne répondrais pas favorablement à sa demande. Mais comme si elle anticipait les conditions auxquelles je pensais, elle continua :

    —Je ne peux pas te promettre d’être parfaite. Mais tu as ma promesse la plus solennelle sur le fait que je ne trahirai jamais la personne que je suis aujourd’hui.

    Je souris pour moi-même.

    —Dans ce cas, je resterais à tes côtés. Je te le promet.

    Un long câlin plus tard, quelque chose brisa notre Idylle. Tournant la tête je vis des gens sur la scène essayant d’attraper le chanteur. Instinctivement, ma bien-aimée se plaça devant moi pour me protéger. J’entrepris de lui raconter ce qu’il se passait. La garde arriva vite et accompagnèrent les gladiateurs et… n’étaient-ce pas Thylie, Gerda, et Tagar que j’apercevais sur la scène ? Que faisaient-ils ?
    L’ancienne soldate pressa que nous nous mettions à l’abri.

    —D’accord.

    Lui répondis-je. La prenant par la main je la guidais alors hors de danger, sans perdre la trace du groupe que j’avais l’intention de rejoindre. Après un détour par la périphérie des festivités, nous arrivâmes à leur table.

    —Re-bounjour la…

    Ils étaient en train de dévorer des saucisses dégoulinantes de graisse.

    —Re-bonjour la compagnie ! Je vais me chercher une salade et je reviens. D’accord ?

    J’entraînais ma compagne avec moi et ne m’en rendis compte qu’une fois devant un stand présentant quelques salades.

    —Oh pardon ! Lui fis-je. Tu voulais peut-être rester avec les autres ? Je prend ma salade et je te raccompagne, D’accord ? Tu veux quelque chose ?

    résumé:
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Thylie Wildfire
    Thylie Wildfire
    Messages : 142
    crédits : 734

    Info personnage
    Race: Onie
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t157-thylie-wildfire-la-flamme-eternelle-termine
  • Dim 4 Déc - 21:46
    A manger et à boire ! Que demander de plus pour se remettre de nos émotions...

    J'engouffre la dernière moitié de mon quatrième sandwich à la saucisse de dromadaire avec une dose de moutarde à faire pleurer n'importe quelle personne normalement constituée. Mais pas moi, d'ailleurs je vide d'un trait une chopine pour faire passer le tout avant de commander un... cinquième sandwich. A croire que j'ai encore un petit creux.

    - Moi, j'vois pas trop ce que tu lui trouves à ce Roméo Trobo. Il est petit et grassouillet avec une voix de fillette. Et puis ses chansons...

    Je lève les yeux au ciel en pouffant de rire avant de prendre une voix de crécelle ridicule.

    - Comme j'ai toujours envie d'aimer.

    Un soupir.

    - Un jour je vous montrerai ce que l'on chantait au sein de mon clan. C'est plus...

    Je frappe du poing sur ma poitrine.

    - ...bruyant et entraînant.

    Je mets un coup de coude gentil à la naine.

    - L'avantage c'est que je risque pas de te le piquer. De toute manière c'est vraiment pas mon genre...

    Mon regard qui dérive sur la jolie elfe à ce moment là....

    Spoiler:
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 5 Déc - 18:39
    - Du dromadaire, hng ... ?

    Je regarde la charcuterie en levant un sourcil perplexe avant de hausser les épaules et de mordre dedans. J'avais juré que je serai pas regardante après tout. Et puis dans un sens, ces bestioles indolentes au caractère ombrageux méritent bien de se faire becqueter.

    Un léger rire me secoue alors que j'entends Tagar promettre d'engager Roméo Trobo "le jour où il se mariera". Je ne sais pas si à ce stade il s'agit d'humour, de fausse modestie ou de candeur sincère quant à sa position dans le royaume.

    - Vous faites déjà partie des VIP, Tagar ! Mais je prend bonne note de l'invitation qui m'est d'hors et déjà faite pour votre union.

    Je note avec une pointe d'amusement que Thylie ne partage pas mon intérêt pour le nain à la voix de velours.

    - Ah ma pauvre Thylie ! J'adore les chansons de ton clan. J'adore quasiment tout ce qui permet de faire la fête en fait ... mais quand même. Un peu de romantisme, ca ne fait pas de mal de temps en temps. Parler de sentiments, évoquer des choses douces ...  La plupart des gaillards de ma race sont pas trop "fleur bleu" et du coups bah ... je sais pas. Ca change !

    D'accord d'accord ... je sais que m'entendre parler de "Romantisme", c'est un peu comme entendre un poisson vanter le désert. Mon mode de vie nomade et mon caractère très indépendant font que bon ... les vraies histoires d'Amour, c'est pas vraiment vraiment mon truc. C'est une ironie qui peut-être frappera la grande cornue qui me connait bien maintenant.

    Parlant d'Amour, le duo souricette / chevrette le plus adorable de Sekai passe en coup de vent nous saluer. Je leur adresse un signe de main chaleureux et un sourire tout aussi engageant avant de les laisser partir en quête de verdure. Je prend une gorgée de bière pensive et regarde ensuite dans le vague, essayant de me faire une image mentale du nain qu'on vient de voir sur scène. Je reprend la conversation en suspend d'un ton rêveur.

    - Et puis ... je le trouve pas si grassouillet ... Quelques poignées d'amour c'est pas si mal porté.

    Je hausse les épaules. Même si selon les standards nains je suis "pas bien épaisse", je peux pas dire que je sois maigre non plus. Ca me viendrait pas à l'idée de dénigrer les petites rondeurs chez les gens.  Et enfin, j'assène l'argument massue. Celui dont j'ai déjà si souvent rebattu les oreilles.

    - Et puis c'est un nain. Tu sais ce que ca implique.

    L'œil malicieux et l'air entendu, je laisse à Thylie le soin de se rappeler les petites confidences polissonnes qu'on a déjà eu l'occasion de se faire au cours de nos voyages. Ce n'est pas nouveau que je défend la théorie que les nains sont les amants les plus endurants que quiconque puisse trouver sur Sekai. Et c'est pas rien de le dire !






    Résumé
    Gerda papote joyeusement avec Tagar et Thylie et salue le petit couple Souricette / Chevrette de passage. Ca parle saucisse de dromadaire, notoriété de Tagar et vante les mérites de Roméo Trobo.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 5 Déc - 23:57
    La question candide de Tagar manque de me faire m'étouffer alors que j'étais en train de boire une gorgée de bière. L'évènement provoque en moi une quinte de toux mais je finis par quand même réussir à articuler.

    - Heuh ... les nains ... ne se fatiguent pas très vite ! C'est ça leur grande qualité.

    Pensez vous que je vais davantage rentrer dans les détails ? Bien sûr que non ! De deux choses l'une, soit Tagar est un "homme qui sait" et il comprendra. Soit c'est un "homme qui ne sait pas" et il n'aura pas besoin de davantage de détails non plus. Si quelqu'un devra mettre les pieds dans le plat dans cette conversation ca ne sera pas moi. Je laisserai mon amie faire si l'envie lui en dit.



    Résumé :
    Gerda répond à la question de Tagar par une vague litote,  préservant au mieux l'innocence supposée du pauvre homme.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Rizka Aldeishan
    Rizka Aldeishan
    Messages : 197
    crédits : 2696

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t559-rizka-aldeishan-terminehttps://www.rp-cendres.com/t645-rizka-aldeishan-liens#3771https://www.rp-cendres.com/t644-rizka-aldeishan-chronologie#3767
  • Mar 6 Déc - 12:50
    Festival de la bière Naine
    Feat festivaliers Reikois


    La troupe n'avait pas mis bien longtemps à trouver un stand où s'échouer. Tagar avait vite fait repérer un qui vendait des saucisses alléchantes. Ça semblait convenir à tout le monde. Gerda la première avait commandé sitôt arrivée et comptait bien y noyer sa frustration. Elle avait raison… Quelle déception que le concert se soit écourté de la sorte. C'était aussi malheureux pour le pauvre bougre mais cela avait gâché les festivités et crevé le cœur des adorateurs du chanteur au passage.

    « Je plains ce pauvre Trobo, c'était son moment et il n'en a même pas profité. » dit-elle en croquant dans une tranche de pain.

    En face d'elle, Thylie en était déjà à son… quatrième ou cinquième sandwich ? La brune avait l'air d'une souris à grignoter, buvant du bout des lèvres sa bière. C'est qu'elle n'était pas habituée à consommer ce genre de boisson d'ordinaire, plus habituée à des saveurs fruitées.

    Deux nouvelles personnes vinrent se joindre au groupe momentanément. L'elfette ne les avait pas encore rencontrées mais il semblait que les autres les connaissaient. Cela faisait beaucoup de noms et de visages à intégrer mais c'était encore gérable pour cette introvertie.

    « Bonjour, enchantée. » salua-t-elle poliment. « Je m'appelle Rizka. »

    Les deux femmes s'éclipsent presque aussitôt pour aller chercher un plat plus léger et pendant ce temps les échanges se poursuivent avec entrain entre une Thylie peu convaincue et une Gerda fort intéressée par les arguments du chanteur. Lorsque Tagar intervient après un sous-entendu de la naine, Rizka ne put réprimer un rire de s'échapper de sa gorge, pouffant légèrement.

    « J'avais entendu parlé de cette endurance culturelle mais je ne pensais pas que c'était vrai. »

    CENDRES


    Résumé :


    Rizka parle en #006666
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Thylie Wildfire
    Thylie Wildfire
    Messages : 142
    crédits : 734

    Info personnage
    Race: Onie
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t157-thylie-wildfire-la-flamme-eternelle-termine
  • Mer 7 Déc - 0:01
    Je ne peux m'empêcher de rire lorsque Gerda aborde l'endurance culturelle des nains, et encore plus lorsque Tagar ne semble pas comprendre l'insinuation à peine voilée. Le contrôleur du reike semble bien... naïf lorsqu'il s'agit d'aborder des sujets en lien avec l'amour charnel. En soi cela fait parti de son charme désuet.

    J'ajoute alors en décochant un clin d'œil taquin à l'elfe qui semble, elle, avoir compris l'allusion. A croire que les filles sont plus frivoles que les garçons dans le coin.

    - Les onis ont la même endurance culturelle. Mais Gerda n'a jamais voulu que je lui montre.

    De nouveau je pars dans un grand rire avant d'enlacer la naine dans mes bras pour poser un baiser sur son crâne.

    - Mais c'est un peu normal, pour moi Gerda est un peu comme ma sœur. D'ailleurs on se ressemble puisqu'on est rousse toutes les deux.

    Bon, il faut le dire très vite car il n'y a bien que ça qu'on a en commun...

    Spoiler:

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Rachelle Virsce
    Rachelle Virsce
    Messages : 43
    crédits : 1622

    Info personnage
    Race: Hybride - Souris
    Vocation: Guerrier Assassin
    Alignement: Loyal bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t502-rachelle-virsce-devouee-au-reike-terminee
  • Ven 9 Déc - 3:35
    [F-Event] Festival

    de la bière naine


    Se retrouvant au milieu d’une assemblée avec une odeur forte appétissante aux narines de l’hybride, cette dernière dut se contenir pour ne pas avoir l’eau à la bouche. Elle connaissait le régime particulier de Marceline et savait qu’elle pouvait être mal à l’aise devant la viande. Pourtant, la souris n’avait pas changé son régime alimentaire. Lorsqu’elle était seule, elle ne se privait pas pour manger occasionnellement toutes sortes de plats carnivores. Evidemment, elle avait été honnête avec l’elfe cornue, lui expliquant que c’était ainsi qu’elle désirait se nourrir. Elle n’avait pas eu besoin d’entrer dans un grand débat sur le sujet. Elle acceptait le régime alimentaire de Marceline et s’attendait à ce que cette dernière fasse de même avec elle. Et sans doute par amour, et aussi par praticité, elle se contenter d’un régime végétarien lorsqu’elle était en compagnie de sa future fiancée.

    —Une salade, souffla-t-elle avec un sourire. Quel délice !
    Bien sûr, c’était surtout une blague, la souris bien que complètement omnivore, savait que certains plats végétariens (souvent préparés par Marceline cela dit) pouvaient se montrer délicieux. Elle espérait au moins mettre la main sur une salade un peu garnie, bien qu’elle savait pertinemment qu’une faite naine sur l’alcool n’était pas l’endroit le plus adéquat pour mettre en avant les fruits et légumes.

    Elle remercia Tagar dont elle reconnut la voix qui leur proposa de leur garder une place.
    —Merci, nous ferons vite.

    Et finalement, elle se retrouva à suivre Marceline jusqu’à un stand de salades. A l’odeur, Rachelle put se rassurer un peu. Elle sentait également des tomates et, oh joie, de l’huile d’olive ! Elle demanda poliment une salade avec le plus possible de tomates avant de payer en sortant sa bourse de sa poche. Ce n’était pas très cher, ainsi elle proposa de payer pour le plat de Marceline, maintenant qu’elle avait déjà sorti son or. Plus pour lui éviter l’ennui de sortir sa bourse à son tour plutôt que lui faire la charité.

    —Non, répondit-elle enfin à l’elfe. J’avais également une petite faim après cette journée haute en rebondissement alors je compte savourer cette salade maintenant que le calme est revenu. Cependant ! Je ne pense pas reprendre de l’alcool en grande quantité. Peut-être un petit verre pour terminer la soirée, mais pas plus. Sinon, je risquerai de me remettre à déblatérer des bêtises. Enfin, des bêtises qui pourraient très bien se réaliser.

    Elle affiche finalement un petit sourire et sans expliquer d'avantage ce qu'elle entendait par là, ajouta :
    —Retournons voir les autres.

    Elle attrapa la main libre de Marceline pour revenir vers le centre de la fête, s’aidant des voix des participants.
    Elle pu entendre celle qui se nommait Thyllie, expliquer que Gerda était comme une sœur pour elle, puisque selon elle, les deux étaient rousses.

    Cela fit sourire l’hybride. Pour elle qui n’avait pas de famille de sang, ou du moins qui ne savait pas ce qu’il était advenu de son père biologique, (sa mère étant certainement morte depuis le temps, les souris ne vivant guère longtemps), elle s’était trouvé bien plus proche de ses frères et soeurs d’armes à l’armée que de son père. Aujourd’hui, elle n’avait certes aucune famille de sang, mais elle s’était trouvé au sein du Reike une famille dont elle était fière de porter les valeurs et les couleurs.

    Résumé ::

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 12 Déc - 9:52
    Vous connaissez l'histoire de l'arroseuse arrosée ?  Oui, je suis convaincue en mon for intérieur que les amants nains sont physiquement infatigables, ce qui fait de Roméo Trobo la conjonction parfaite entre romantisme et ... heu ... "performance" dirons-nous. Mais à un moment donné, même en étant éméchée, se faire coller publiquement une image de fille aux mœurs "trop légère" n'est pas facile à assumer. Je suis célibataire heureuse, fière de ma liberté. Mais bon ...

    Alors je rougis un peu, cache ma gêne sous un léger rire  et plonge le nez dans ma bière au moment où la géante cornue me prend dans ses bras pour gentiment me chahuter. Je bafouille et marmonne vaguement dans ma bière en haussant les épaules.

    - J'ai pas souvenir que tu m'ais d'mandé ...

    Mais il y a des chances pour que personne d'autre que mon houblon liquide ne soit en mesure de l'entendre. Awkward tout ça finalement. Mieux vaut changer de conversation. Et qui de mieux vers qui tendre une perche de sortie que Tagar qui semble infiniment plus gêné que moi. Alors je lui demande sur le ton de la conversation tout en désignant ma saucisse.

    - Vous avez beaucoup de spécialités à base de dromadaires dans le coin ?

    C'est à peu près à ce moment que je m'aperçois que Marceline et Rachelle sont revenues. Chouette ! Voilà deux autres qui ont une chance d'avoir un avis éclairé sur les spécialités gastronomiques Reikoises.






    Résumé
    Gerda finit par être gênée par la conversation qu'elle a elle même initialisée. Elle cache sa gêne comme elle peut et tente de changer de sujet.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum