DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Shan'ael

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Tout le monde veut devenir un Cat | Feat Halewyn EFZvhIHe_o
    Gazette des cendres
    Hiver 2022-2023
    Lire le journal
    #1
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Erit sanguinem
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Ramy
    Ramy
    Messages : 15
    crédits : 1796

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Foudre
    Vocation: Guerrière - Combattante
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Mer 31 Aoû - 3:30
    Chat Alors
    Feat Halewyn


    Fatiguée...

    Tu avais voyagé en solitaire jusqu'à la République, te rappelant alors tes premières années d'aventures où tu n'étais guidée que par ta curiosité sans limite... Depuis, beaucoup de chose avait changé, et si ce n'était pas l'excitation de la découverte qui t'avait mené ici, tu n'étais pas venue sans raison pour autant. Il te fallait voir un contact, une personne à même de te donner quelques informations avec qui tu pourrais passer des marcher profitables pour la cause qu'était la tienne. Sauver les réfugiés de Shoumei, tout en allant à contre courant du Nouvel Ordre en place n'était pas une chose aisée. Et plus que de l'énergie, cela demandait une logistique impeccable et des fonds sans limites.

    Heureusement, même dans une terre régit par le capitalisme, il restait quelques bienfaiteurs à même de t'offrir une aide financière en échange de rien d'autres... Tu n'étais cependant plus aussi naïve qu'avant, et dès qu'un nouveau bienfaiteur pointait le bout de son nez, tu allais à son rencontre personnellement pour le juger.

    Tu voulais éviter à tout prix d'être esclave de l'argent, et de devoir rendre la pareille systématiquement en prenant le risque de t'éloigner toujours un peu plus de ton objectif premier. Tu le savais, les hommes les plus viciés savaient parfaitement se cacher derrière des sourires et des belles paroles. Tu n'étais plus aussi dupe... Après avoir vu Seagan changer du tout au tout, tu savais que le mal pouvait prendre bien des formes.

    Cependant, comme à ton habitude, ton sens de l’orientation était limitée en pleine ville, encore plus lorsque c'était la capitale de la République. Celle-ci se divisait en rues sinueuses, un véritable labyrinthe à coupe gorge pour les malheureux touristes n'ayant rien pour les guider. Et si ce n'était définitivement pas la première fois que tu foulais les lieux, tu te perdais toujours comme à ton habitude. Peut-être aurais-du tu demander un peu d'aide à l'un de tes compatriotes originaires de la République... Enfin... Tu ne voulais pas mobiliser encore plus de ressource dans un voyage pareil.

    Dans quelques jours, tu repartirais aussi vite que tu étais venue.

    Mais voilà... Alors que tu te perdais toujours plus profondément dans les bas quartiers reconnaissable à la crasse et l'odeur, ceux-ci étaient aussi animés de chats vagabonds, faisant leur survie sur les déchets des mortels. Évidemment, tu n'avais rien contre ces créatures, du moins pas personnellement, mais tu éprouvais toujours une petite sensation de rejet à leurs égards. Cela était inexplicable mais c'était ainsi... Et si au début tu venais à t'arrêter quelques minutes pour donner à manger aux premiers d'entre eux, qu'elle ne fut pas ta surprise alors qu'ils avaient sans doute passé le mots aux autres...

    En l'espace d'une heure, tu te retrouvais poursuivi par une bande affamée de félin, voulant eux aussi avoir leurs parts du gâteau.

    Tu tentais évidemment de les semer, n'ayant plus rien à faire comme offrande à ces créatures... Mais tu te perdais un peu plus davantage à chaque fois et l'un d'entre était bien plus tenace que le reste de sa bande si bien qu'il miaulait lourdement encore et encore. T'arrêtant, tu te penchais tentant de lui faire comprendre que tu n'avais rien à lui offrir et le bougre dans un élan de vice vint à te griffer. Naturellement, tu avais réagit comme n'importe quel être bien foutu... Tu t'étais indignée après une légère plainte de douleur et ni une ni deux, tu tentais de le faire partir avec quelques coups de pieds au cul.

    Rien de bien méchant à première vue, mais pour un passant celui-ci pouvait facilement se méprendre et penser que tu le battais littéralement alors que ce n'était que des petites tapes.

    Seule au milieu des quartiers les plus malfamés de la République, tu commençais définitivement bien ton escapade dans la ville de tout les excès.



    CENDRES
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 384
    crédits : 245

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Ven 2 Sep - 5:17
    On ne voit pas ca tout les jours... Et c'est suffisant pour intriguer quelqu'un en coulisse... Un quelqu'un qui les suit un moment. Un chat noir qui se joint à la joyeuse sarabande. Noir de poil et aux yeux rubis brillant d'intelligence, fin et élancé... Tranquillement, il suit la dame en pleine détresse féline. Et oui, c'est drôle. Comment une mortelle peut-elle devenir un si grand aimant à chat??? C'est un mystère qu'il faut éclaircir.

    C'est peut-être à cause de l'odeur de sardine qu'elle se coltine? Évidemment que ca va attirer les chats voyons!!!! Et en plus, elle est perdue et c'est visible. Et la voilà qui tourne pour la énième fois au même carrefour. Si un chat pouvait soupirer, il le ferait.

    Mwrar!

    L'appelle t'il une première fois, ne réussissant qu'à attirer un semblant d'attention de la perdue... Avant qu'elle ne soit sur le point de reprendre une autre fois le même foutu embranchement que précédemment. Le matou s'enroule dans ses jambes à la facon des chats, manquant de la faire trépucher, posant une patte de velours sur la botte.

    Miaawrrrrrrr

    Repète t'il, montrant doucement ses crocs et déviant le regard légèrement en signe de paix féline. Puis de repartir, la queue haute, pour lui montrer le bon chemin. Mais la mortelle s'entête, ses paroles deviennent plus brusque... Aussi le félin la devance t'elle pour monter dut une pile de bois et de s'y aseoir, se léchant la patte, fixant de nouveau l'humaine avec un regard rubis empli du plus pur jugement. Non mais va pas par là tu y est déjà passé quatre fois...

    Mi-Ar-wrrrr.

    Prend t'il la peine d'articuler, détachant chaque syllabe, s'étirant le cou légèrement, tendant la patte pour l'arrêter. Mais la guerrière ne s'arrête pas, posant une main lourde et douloureuse sur le corp du petit félidé. Par réflexe, les griffes tranchantes comme des rasoirs fendent l'air et tranche la main à sa portée. Fait attention! Je suis tout petit bordel! Clament les prunelles rouges aux iris contractées.

    La grande main le chopa au col et, trop abasourdi de prime abord pour qu'il se défende , elle le souleva sans mal, eut le temps de lui donner quelques tapes qui frappèrent dur contre le poil, ce qui le firent feuler de fort étrange façon. Les griffes étincelèrent de nouveau et frappèrent pour que la guerrière le lâche faisant j'aillir de l'écarlate de nouveau, Ramy le balanca sans cérémonie plus loin dans la ruelle... Sauf que ce n'est pas un chat qui atterrit au sol dans une roulade pour percuter le mur. . C'était un être vivant. Redingote noire brodée d'or et cheveux de sang visibles sans peine malgré la faible clartée des lieux.



    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Ramy
    Ramy
    Messages : 15
    crédits : 1796

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Foudre
    Vocation: Guerrière - Combattante
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Ven 2 Sep - 7:01
    Chat Alors
    Feat Halewyn


    Un bruit étrange...

    Perplexe, tu tournais ton regard, fixant le brouhaha portait dans le sillage de la créature que tu avais vulgairement dégagé. Prudente, mais surtout curieuse, tu penchais légèrement la tête, tentant de percer l'obscurité des ruelles sombres de la République pour voir la racine de tout ceci. Ainsi, un homme avait surgit de nul part, le teint blafard et pourtant habillé avec le soin et l'élégance que l'on connait des Républicains. Tu ne l'avais pas vu avant, t'avait-il suivi ? Avais-tu balancé le chat sur lui sans le remarquer ? Peut-être... Si tu avais eu de quoi percevoir la magie, tu aurais pu sans douter dévoiler ces songes.

    Enfin...

    Prenant considération que ce n'était qu'un malheureux passant comme toi, tu vins à t'approcher, prudente mais surtout préoccupée. Tu ne voulais pas avoir blessé un habitant alors que tu venais à peine de pénétrer dans la ville. SI la République n'était pas connue pour ses règlements de comptes violents, il n'en manquait pas que son administration dantesque faisait fuir même le plus tenace des Reikois... S'il t'attaquait en justice, tu en aurais pour sacrément longtemps avant de repartir chez toi.

    Alors tu souriais venant t'approcher de lui en lui tendant la main.

    - Vous allez bien Monsieur ? Vous aussi vous avez fait le frais de ce vilain chat ? Décidément, j'ai connu des chats sauvages mieux éduqués que ceux qu'on retrouve ici.


    Une pointe d'humour pour détendre l'atmosphère ? Tu n'étais pas vraiment douée dans ce genre de cas... Même pendant la guerre, ta maladresse et étourderies reprenaient par intermittences, et cette fois-ci, sans t'en rendre compte, tu venais de faire une sacrée bourde. En attendant, ignorante de la situation, tu continuais un peu plus à t'enfoncer.

    - Vous avez pu voir ce dernier chat noir ? J'aime bien les animaux, mais celui-ci, un vrai pot de colle n'en voulant qu'à mes vivres !

    Tu ironisais un peu alors que tu fixais l'être en question. Si celui-ci ne tranchait pas beaucoup avec le républicain lambda, il émanait de lui une certaine aura que tu ne retrouvais chez aucun humain ? Une méfiance trop prononcée ? Certainement... Depuis la guerre, tu n'avais eu de cesse de te fier à tes intuitions, et si parfois elles s'avéraient être bonnes, tu avais appris à ne pas les suivre aveuglement.

    Mais ici, il te manquait bon nombre d'élément pour attester à quel point tu étais dans le faux.

    - Je suis une étrangère, et je me suis perdue. Vous sauriez me guider ? Je vous protégerai de ces sales bêtes s'il le faut.

    Avec un peu de chance, il te guiderait hors de ce traquenard à coupe-gorges et démons.


    CENDRES
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 384
    crédits : 245

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Ven 2 Sep - 19:55
    Halewyn, au sol, prend le temps de se remettre les esprits dans le sens du monde comme on dit. Le goût du sang lui épicait la bouche et son masque de SÞectre pesait lourd àa sa hanche, lui rappelant les paroles de Rowena... øn ne mange pas les gens qui nous font accidentellement du mal... þense à notre réputation. Et siil n'y avait eu ce masque, iel lui serait absolument sauté à la gorge après avoir joué aux demoiselles en détresse. Ses côtes criaient grçace. Et on ne maltraite pas les chats de cette façon....



    - Vous allez bien Monsieur ? Vous aussi vous avez fait le frais de ce vilain chat ? Décidément, j'ai connu des chats sauvages mieux éduqués que ceux qu'on retrouve ici.  



    Se redressant un peu sur ses coudes, le démon essuie la coulisse de sang sur le coin de sa bouche d'un petit geste douloureux, notant par le fait même que ses cheveux trainent dans la boue et les détritus. C'est malin, iel devra les relaver.... L'accent Shoumeien de l'inconnu l'irrite aussi... Jamais n'a tiel été aussu maltraité que par les habitants de sa propre patrie.

    Grmppppffff


    Répond Hale en se remettant péniblement sur les genoux, le souffle court. Ne pas manger les imbéciles quand iel porte les symboles des Spectres... Pense à notre réputation... Les jolies mâchoires se serrent

    - Vous avez pu voir ce dernier chat noir ? J'aime bien les animaux, mais celui-ci, un vrai pot de colle n'en voulant qu'à mes vivres !

    -Vraiment?

    Demande t'iel, tout miel, en se relevant difficilement, les prunelles et la tête baissée, essayant de remettre de l'ordre dans sa mise abîmée par le lancer félin... Fichtre!!!!

    - Je suis une étrangère, et je me suis perdue. Vous sauriez me guider ? Je vous protégerai de ces sales bêtes s'il le faut.

    Alors seulement iel démon releva ses yeux rubis vers l'individu en question. Non, là, c'est juste non. Elle a dit ne pas tuer, ca n'empêche pas de jouer un peu avec. Lui donner une lecon. Le sang sous ses ongles lui donne une idée et le moyen de sa nouvelle ambition du moment. Alors iel se lèche un doigt, pointant l'arrogante de l'autre, ce qui lui donne un air quand même effrayant. Halewyn déteste être débraillée, et blessé. Surtout pas quand il lui prend une de ses rares lubies d'aider un mortel.

    -Mais c'est ce que j,essayais de faire, te guider. Je ne te demanderai pas si ca t'arrive souvent de maltraiter les animaux guides... J'ai ma réponse. Par la ŀoi du Triple Retour, puisse tu expier par ta faute en prenant la forme de ce que tu méprise. Vis cette vie jusqu'à ce que tu t'Aime dans cette forme et qu'un humain t'aime en retour.

    Maudit iel, les yeux brillants et un sourire purement maléfique donnant une classe folle et sauvage à ce visage malmené,le regard vrillé directement dans celui de Ramy.

    Et pour finaliser cette belle malédiction, iel cracha au sol.

    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Ramy
    Ramy
    Messages : 15
    crédits : 1796

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Foudre
    Vocation: Guerrière - Combattante
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Ven 2 Sep - 23:00
    Chat Alors
    Feat Halewyn


    Un frisson...

    Naturellement, tu chassais ta naïveté, commençant à comprendre la tournure de la situation alors que tu voyais une lueur sanguine émaner des yeux de l'homme. Enfin... Comprendre était un bien grand mot, et si tu ne saisissais pas encore le pourquoi de sa rage, tu te mettais naturellement en garde, te sachant en danger. Malheureusement pour toi, le mal avait été fait à la première fois ou le démon t'avait griffé, s'emparant de ton sang comme un met exquis dont il pouvait jouir à sa guise.

    - Arrêtez ce que vous faites !

    Plus d'excuses, plus rien... Tu ne tentais plus de dissiper le mal entendu, tu te contentais de fixer avec étrangeté l'homme crachant au sol, laissant sa magie viciée s'incorporer dans ton sang, ton corps, ta chair. Même ta magie ne répondait pas alors qu'un processus douloureux et lunaire s'engendrait alors chez toi.

    Une souffrance soudaine !

    Comme des milliers d'aiguilles te perforant la chair depuis l'intérieur. Tu entendais soudainement ses os se craquer, se broyer, se remodeler dans une scène horrifiante alors que tu fixais l'homme. Une bouffée de chaleur soudaine alors que tu sentais ta peau se couvrir d'une pilosité incertaine, une robe rousse et banal... Le plus étrange était de voir à quel point l'être maléfique paraissait de plus en plus grand au fil des secondes... Non... Le monde entier prenait des proportions dantesques, dans une scène qui à tes yeux était digne d'un cauchemar.

    - Stoppez ça !

    N'ayant plus le contrôle de la situation, tu te tordais de douleur alors que tes habits se faisaient amples... Ton corps se morcelait encore et encore pour finalement se figer dans une posture inconfortable, alors que tu te débattais encore avec le maléfice corrompu qui mordait ta chair et ton être.

    - S'il vous... mreeooow

    Une voix étouffée qui se déforma dans un étrangement miaulement perçant. Ta voix était le dernier vestige de ton humanité et il t'en avait dépossédé une bonne fois pour toute alors que ton corps se libérait enfin de cette douleur. Pensant être enfin débarrassée de cette séance de torture, tu relevais à peine la tête pour voir tes habits tout autour de toi, ainsi que les immenses bâtisses qui te surplombaient désormais de bien haut.

    Ce qui avait été une élémentaire autrefois se retrouvait n'être désormais qu'un banal chat de gouttière, au pelage d'un roux assez standard. Un passant pourrait même te confondre avec l'un des précédents chats qui t'avait fait la cour quelques minutes auparavant. Totalement confuse, tu peinais à te déplacer tant rien n'était logique, normal.

    Tu t'entais d'invectiver le géant, simplement pour te rendre compte que ta voix ne répondait plus.

    CENDRES
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 384
    crédits : 245

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Sam 3 Sep - 0:58
    Halewyn, un peu plus avachi que d'Habitude, se tenant une côte, observe avec une satisfaction certaine la métamorphose douloureuse de sa tortionnaire. Les os, pas habitués  de se soumettre à telles modifications contre nature, craquent et grincent horriblement. La fourrure doit tellement lui démanger en plus!!! LÆcompression des chairs et la réorganisation des organes... La pousse de la queue.

    Oh oui,ieldémon connait le cavaire qu'une telle malédiction doit représenter pour le néophyte. Ses propres premières fois n'ayant pasété sans douleur non plus.  Laseule différence en fait étant dans l'intention, la Shoumeienne devant iel ne devait assurément pas consentir èa une telle chose, ce qui voulait dire que chaque fibre de son corp devait résister à la magie, ce qui devait rendre le processus infiniement plus douloureux. Voilà ce qu'elle méritait pour l'avoir battue.  

    Halewyn, grimacant de douleur, plonge la main dans l'amas de vêtement, en extirpant un chat jaune aux membres parfaitements incoordonnés, le levant èa bout de bras pour que l'animal puisse lui voir parfaitement le visage, croisant les iris verts du félin démuni qui miaule à tout vent son inconfort, son outrage et sa détresse. Mélange d'émotions brutes qui adoucissent un peu l'humeur d'iel démon. C'est savoureux. es iris rubis reprennent leur couleur rouge et le sourire maléfique s'adoucit se transforme pour reprendre une allure plus mortelle et douce, empreinte de grâce et d'élégance.



    -Tu es chanceuse dans ta malchance, j'ai toujours adoré les chats. U♪ peu trop pour mon propre bien d'ailleurs. J'ai été douce et gentille tout plein, je t'ai même donné la solution. Faut croire que l'âge m'adoucit. Dit iel de sa voix douce comme un soupir. -Tes pattes s'ordonneront d'elles-même dici quelques minutes et tu pourra gambader. Je vais te faire une fleur... ije vais garder tes affaires...  

    Sans brutalité ni douceur, iel succube dépose le tas de fourrure que représente sa malédiction ambulante là ou iel s'était perchée à peine quelques minutes avant, claudiquant un peu pour aller chercher les affaires de la guerrière. C'est qu'elle lui avait vraiment fait mal la vache... heu, la chatte!!!.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Ramy
    Ramy
    Messages : 15
    crédits : 1796

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Foudre
    Vocation: Guerrière - Combattante
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Dim 16 Oct - 7:14
    Chat Alors
    Feat Halewyn


    Scène nébuleuse...

    Un rêve éveillé... Tu clignais de tes petits yeux, incapable de toutes choses, incapable d'agir comme tu l'aurais fais quelques secondes auparavant. Ton corps avait lutté, ta magie aussi... La foudre qui autrefois tes veines s'étaient vu être subtilisée, ou plutôt déformée dans sa nature même. Les crépitements s'étaient changés en des miaulements incontrôlés, ta nature même d'élémentaire s'était vue corrompue pour en changer toute sa dimension. Même un œil expert n'aurait su déceler la femme, l'élémentaire que tu étais autrefois. En toute point tu n'étais qu'une vulgaire bête, un vulgaire félin incapable de lutter à armes égales face à quoi que ce soit, incapable d'user d'une quelconque magie car sous cet existence, il n'en avait jamais eu !

    Seule ta conscience, ton esprit était resté intact, cloisonné dans cette petite prison de chair et de poil alors que tu demandais encore ce que tu avais fait pour mériter cela.

    Impuissante, confuse, déboussolée, tu fus saisi par la main du démon, cette main désormais géante qui n'avait aucun mal à faire de toi ce qu'elle voulait. Évidemment, tu te débattais, te confondais en râles qui n'étaient que des vulgaires cries félins. Dans cet état, difficile de quémander de l'aide à une quelconque personne, personne ne lèverait le petit doigt pour un vulgaire chat errant.

    Tu étais tellement occupée à mettre une logique sur cette situation qui n'en avait pas que tu n'entendais qu'à demi-mot les paroles du sorcier. Tu comprenais simplement que tu avais été victime d'une puissance malédiction, aussi viciée que l'âme des titans. Cependant rien de plus ne s'ordonner dans ton esprit déjà trop occupé à se morfondre dans cette nouvelle peau qui ne répondait pas pareil aux ordres de ton cerveau.

    Remise au sol, tu manquais de t'écrouler à nouveau alors que tu regardais avec désarroi le démon s'emparer de tes affaires. Dans cet état de panique intense, difficile de faire la part des choses, difficile de raisonner avec une once de logique. Même le plus aguerrit des guerriers n'étaient pas préparé à ce genre de chose. Tu avais vu le désespoir, la souffrance, la mort, la famine et la maladie, parfois toutes ensemble dans un même lieu et tu t'étais préparée à cela... Mais à te faire changer en chat... ?

    Jamais.

    Luttant contre la fatalité, regroupant toutes tes forces pour tirer quoi que ce soit de cette enveloppe encore trop jeune et trop faible, tu te jetais sur le mollet de l'entité, tentant tant bien que mal de lui faire entendre raison en laissant tes griffes se perdre sur sa jambe. Peut-être était-ce l'instinct d'un félin apeuré qui te faisait agir ainsi ? Certainement. Difficile de dire que tu étais maîtresse de tes actes quand tu arrivais à peine à aligner un pas devant l'autre.

    - Mreooooow.

    Évidemment tu miaulais. Si l'homme était capable de décoder ce langage alors il entendrait des injonctions. Une volonté grandissante de redevenir humaine et parfois même quelques excuses si tentaient que l'on pouvait véritablement s'excuser d'un quiproquo. Dans cette panique, il semblait t'avoir indiqué la solution à ta peine, mais le trop plein d'information avait fait que tu ne t'en souviendrais pas avant un très long moment. Une attente que tu ne pouvais pas te permettre au vue des responsabilités qui pesaient sur tes épaules.

    Dans cet état, impossible de retourner chez toi. Tu étais même incapable de revendiquer une quelconque identité sans user d'ingéniosité ! Alors tu t'accrochais à sa jambe comme à la vie, ayant la vive impression que si tu venais à la lâcher, tu ne te sortirais pas de ce pétrin avant très longtemps. Il ne faudrait encore que quelques temps avant que tes instincts primaires ne fassent surface pour la première fois. Tu allais avoir beaucoup de chose à gérer alors que ta volonté elle aussi avait été énormément sapée par la malédiction pour correspondre à ta nouvelle forme.

    Tu étais dans une sacrée galère...


    CENDRES
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 384
    crédits : 245

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Ven 21 Oct - 2:46
    Oh, la jolie chose!

    Pense Halewyn en voyant le chat tituber avant de monter sur sa jambe, les petites griffes s'enfoncant impitoyablement dans le tissus de son pantalon pour lui gratter la cuisse.

    -Tu vois, tu prend déjà la main. Je suis un être honnête et c'est facile à défaire. Mais tu es tellement craquant. Et moi, je vais aller me faire soigner, je crois que tu m'a fêlée une côte ou deux. Note bien ce que je te dis, les Chats sont d'extraordinaires acrobates, mais ils ont le squelette fragile. Fais attention aux chutes.

    Reprenant Ramy par la peau du cou, iel succube la déposa sur la pile de ses affaires, avant d'essuyer une goutte de sang au coin de sa bouche.

    -Tu es trop mignonne en fait. Je comprend ta détresse, mais tu dois apprendre... Tu aurais pu être tombée sur bien pire que moi. J'ai baucoups d'amis qui ne partagent pas mon affinité avec les animaux. Ah mais suis je sotte. Je ne peux comprendre un traitre miaulement de ce que tu dis. Je ne voulais que t'aider à sortir des ruelles en fait. Et c'est ce que je fais faire de ce pas. Ensuite, je te déposerai et je te laisserai à ta vie de chat. Ne chaparde pas les bouchers, ils ont le couperet facile et tu te retrouvera sur l'étal de la viande fraîche. Il y a une légende d'ailleurs, fort à propos à ce sujet.


    Fit iel la conversation pour deux en retournant jusqu'à la place en commentant sur tout et sur rien, jusqu'à arriver presque jusqu'à son auberge. Le temps a déjà bien avancé quand iel succube s'affale douloureusement sur le rebord d'une fontaine, avant de déposer son butin à côté d'iel. Les passant les regardent étrangement. Masi qui est cet individu qui parle à un chat comme si c'était un humain?

    -C'est ici que nos chemin se séparent en fait. Si tu retrouve ton apparence, tes affaires t'attendront chez moi, à Justice.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum