DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Gerda !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Klarion Brando
    Klarion Brando
    Messages : 13
    crédits : 282

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t934-klarion-brando-le-psychomancien-finiehttps://www.rp-cendres.com/t942-fiche-de-liens-klarion-brandohttps://www.rp-cendres.com/t941-chronologie-de-klarion-brando#7064
  • Dim 20 Nov - 17:45
    Klarion Brando
    Race : Humain
    Sexe : Masculin
    Âge : 28 ans
    Métier : Mage psychique
    Taille & poids : 1m85, 80kg
    Alignement : Chaotique neutre
    Faction : La République
    Rang : C
    Religion : Athée
    Avatar : Morpheus (Dream) - Sandman

    Pouvoirs et objets

    Vocation → Mage.
    Spécialisation : mage noir.

    - Contrôle mental (paliers 1 & 2 ), coût : 750 C.

    - Contrôle des émotions (paliers 1 & 2), coût : 750 C.

    - Attaque mentale (palier 3)

    - Malédiction (palier 1)

    Description physique et mentale

    Un teint d’albâtre, des traits durs et un visage anguleux, Klarion est un homme de grande stature, au physique atypique mais néanmoins plutôt intriguant. Le jeune homme possède de beaux yeux d’un gris si perçant qu’on aurait pu les imaginer être des perles de pluie capturées dans des iris. Il sait que son regard captive, est parfaitement conscient de ce pouvoir, et en use pour charmer tant qu’impressionner. Sur son crâne, sa chevelure d’obsidienne n’est jamais coiffée, toujours en bataille, lui conférant un petit côté bohème qui sait plaire, mais qui ne reflète pas spécialement les aspirations qu’avaient eu ses parents pour leur fils adoré. De même, il se pare de tenues relativement sobres, toutes noires, essentiellement constituées de tuniques longues, pourpoints cintrés, capes ou drapés. On ne pourrait le confondre avec autre chose qu’un mage, même en louchant ou de nuit. Le jeune homme aime se pourvoir également d’accessoires habituels de manipulateur des arcanes. Bâton, canne ou baguette, Klarion tisse sa magie et ses sortilèges avec un soin tout particulier, une minutie tant hypnotique qu’inquiétante qui évoquerait presque celle d’une araignée travaillant sur son chef-d’œuvre de soie.  La collection de catalyseurs de Klarion est impressionnante et il ne sort jamais sans !

    Klarion est un mage fort impliqué dans son travail, et ses études tant que ses recherches ont grandement impacté sa psyché au fil des années. C’est un être qui se complait dans une certaine solitude, le cliché sur pattes du sorcier dans sa tour, préférant dévorer des grimoires et manuscrits plutôt que d’interagir avec le monde extérieur. La tour d’ivoire dans laquelle le bel éphèbe s’est enfermé aura sans doute été pour lui une décision désastreuse. Et pour cause, l’arcaniste a choisi pour domaine d’expertise… l’esprit. Klarion s’est donné une mission dans l’idée certes noble, mais pour laquelle il n’est certainement pas le mieux placé pour mener. Ses recherches l’ont mené à devenir quelqu’un d’orgueilleux, froid, peu scrupuleux et antipathique. Pire encore, le jeune homme se détache progressivement de sa famille, ne faisant qu’amplifier son confinement et la dégradation de sa propre personnalité. Pauvre spirale dans laquelle Klarion glisse dangereusement, courant dans lequel il semble nager et duquel s’échapper s’avère de plus en plus impossible…

    Si Klarion n’a pas encore commis l’irréparable, il s’en voit constamment tenté par des forces bien plus puissantes que le cœur des mortels : l’envie, la vanité, le chagrin, la colère ; les grands fléaux qui gangrènent l’âme depuis des lunes. Le cœur de Klarion se détache si vite que le voir sombrer dans la criminalité ne serait une surprise pour personne, sauf sans doute ses parents. Une pauvre âme grisâtre qui se tente peu à peu d’encre noire, caressant l’esprit de ses sujets comme s’il se prenait pour un démiurge capable de les libérer de leurs tourments. Un rêve insensé, et pourtant celui qu’il désire tant accomplir. Il les voit comme des graines prêtes à être germées, des boutons de fleurs qui ne demandent qu’à s’épanouir, un jardin fou dont il serait l’unique jardinier. Klarion Brando est sans doute aussi désespéré que ceux qu’il veut sauver. Mais, contrairement à eux, ce dernier se cache derrière un mur glacé de négations et de faux-semblants. Si jamais ce dernier considère que vous devez faire partie de son jardin, la meilleure chose à faire serait de s’enfuir le plus loin possible…

    Histoire


    L’histoire de Klarion débute lors d’une froide soirée de novembre, lorsque sa mère, Madeline, lui donne naissance au sein d’une clinique réputée de la cité de Liberty. Son père, Maximilien, est un homme qui a su se forger une place au sein de la classe moyenne supérieure en travaillant d’arrache-pied en tant que joaillier. Sa mère, sans emploi particulier, vient d’une bonne famille et s’est toujours complu dans le confort de velours et du satin des beaux salons des manoirs fortunés. Maximilien Brando rencontre ainsi Madeline Delatour-Fonval alors qu’il est invité par les parents de cette dernière à une réception durant laquelle il est incité à présenter certaines de ses rutilantes créations. Il n’a pas fallu bien longtemps à Madeline pour tomber sous le charme de M.Brando, bien que le tout venant tend plutôt à croire que c’est de l’abondance de gemmes précieuses chez le bijoutier dont elle est véritablement tombée amoureuse. L’Histoire ne découvrit jamais la vérité sur la sincérité des sentiments de Madeline, ni ne fut intéressée un temps soit peu par ces derniers. Ce que l’Histoire retient, c’est que neuf mois suivant leurs noces, la nouvelle madame Brando donne naissance à leur seul et unique enfant : Klarion.

    Enfant, Klarion est un garçon sage, à qui on n’a pu reprocher aucun caprice ni bêtise. Grandissant au sein d’un foyer aisé, ses parents ont incité très vite à ce qu’on l’éveille culturellement. Ainsi, à la place des habituels jouets de bambins, on lui lit des livres et on l’incite à interagir avec des objets plus intellectuels que les autres, comme des puzzles ou des blocs de construction. Très vite, on change son espace de jeu pour le migrer vers la bibliothèque de leur demeure, pièce la plus vaste du domicile, au sein de laquelle il fait ses premiers pas. Ses parents suppriment bien vite son usage de jeux pour qu’il se consacre entièrement à la littérature. Sa gouvernante lui apprend les bases de la lecture et de l’écriture, si bien qu’il prend de l’avance avant même qu’il ne soit en âge d’entrer à l’école. Le temps venu, ses parents l’envoient dans une école modeste, dans le but de lui faire affronter la réalité, lui qui est habitué depuis tout petit à vivre dans un cocon doré. Klarion affiche, grâce à l’obsession de ses parents de l’éduquer intellectuellement, des résultats scolaire spectaculaires, qui font de lui un gamin qui dénote de ses camarades. On ne le brime pas, mais on tend à l’éviter, de par ses origines et sa réputation de premier de la classe. Il ne se fait que quelques amis, des camarades dont il a aujourd’hui oublié les noms et les visages tant ils ne l’ont jamais marqué.

    Ses premiers amis ne l’ont jamais marqué, mais la raison vient surtout du fait que, dès qu’il devient adolescent et termine son éducation primaire, ses parents le font revenir au domicile familial. Ses derniers, galvanisés par la bonne tenue et le bon déroulement de leurs affaires, préfèrent voir leur héritier recevoir une éducation plus raffinée. On fait venir des précepteurs des quatre coins de la République pour faire son éducation, faisant de ces érudits bien plus âgés que lui son unique cercle social quotidien. Les autres jeunes de son âge, Klarion les croise durant les réceptions auxquelles il est invité en compagnie de ses parents et où la seule chose qu’il est autorisé à faire est se taire. Mais, si ce dernier demeure silencieux, il en profite surtout pour observer et espionner les conversations. De l’aristocratie, Klarion n’en récolte qu’hypocrisie et frustration. Lors des longs dîners où l’ennui s’installe, il se distrait en récitant dans sa tête toutes les liaisons infidèles qu’il a réussi à découvrir en laissant traîner ses oreilles, de toutes les promesses obscures qu’il a entendu, de tous les coups de poignards sophistiqués dont il fut le témoin secret. Mais ce qui frappe Klarion le plus durant ces années sordides, c’est la propension de cœurs aussi solitaires que lui. Des enfants de son âge, des jouvencelles prêtes à être mariées, des vétérans cacochymes qu’on laisse prendre la poussière, des veuves aussi sinistres que des spectres… il les voit défiler jour après jour, le visage plus décomposé par la tristesse à chaque fois. Ces pauvres âmes ne sont à ses yeux qu’accablement, dépression et horreur ; il les voit dériver sur un océan de chagrin, depuis sa propre coque de noix, incapable de leur venir en aide…

    Ce spectacle glauque berce l’adolescence de Klarion, au point qu’il n’en peut progressivement plus de cet univers de façade, où il suffit de gratter le vernis pour déceler la crasse. C’est à force de confrontation avec ces êtres esseulés qu’il découvre ses propres talents magiques, causant involontairement une migraine subite à une pauvre lady qu’il avait entendu pleurer dans un vestibule alors qu’elle prétextait vouloir se repoudrer les joues. Klarion se sort de cette infortune sans encombre, mais avec le secret qu’il était celui qui avait causé du tort à la triste dame ; néanmoins, cette épreuve lui confère alors une certaine épiphanie : s’il a pu heurter l’esprit de cette femme, alors il aurait également pu lui apaiser. Klarion savait que des magies de contrôle mental ou d’émotion existaient, là dehors. Mais il ne souhaite pas seulement changer l’humeur de ces gens ; non, il veut pouvoir les altérer perpétuellement pour leur donner ce qu’ils désirent tous le plus : le bonheur. Klarion sait ce qu’il doit faire et, pour l’heure, il reste important qu’il demeure silencieux.

    Attendant son heure, Klarion annonce à ses parents qu’il souhaite partir étudier à l’Université Magic une fois sa majorité passée et y accomplir un cursus d’honneur. Il n’eut aucun mal à convaincre ses parents, la réputation de l’académie de magie n’était plus à faire, mais il ne leur dit jamais pourquoi il avait désiré s’y rendre. Ni Maximilien ni Madeline Brando n'auraient accepté de pareilles motivations. L’entretien d’entrée à l’université a été pour Klarion un moment durant lequel ses charmes naturels lui ont été bien utiles. Certes, le sourire et les yeux polaires d’une beauté lunaire ne suffisent pas à convaincre un examinateur discipliné, mais ils savent accompagner et faire leur effet face à une demi vérité. Pouvoir traiter les afflictions de l’esprit avec la plus grande prudence, soigner les maux de la pensée humaine, permettre à la magie d’occulter définitivement les traitements archaïques qu’on peut donner aux aliénés… Klarion a su habiller son propos avec suffisamment de pirouettes pour ne pas avoir à admettre quel était son véritable objectif et ne pas apparaître extrême aux yeux de l’école.

    Il faut croire que le jeune homme su faire correcte impression étant donné que Klarion est admis peu après au sein de l’université, étudiant au sein du cursus dédié aux théories fondamentales de la Magie. Plutôt que de choisir un enseignement général, il préfère se concentrer sur les arcanes psychiques, ne suivant qu’un enseignement minime sur les magies élémentaires, de guérison ou cosmiques. Le temps de Klarion à l’Université Magic est à l’image du reste de sa vie : solitaire. Le jeune magicien préfère passer le plus clair de son temps le nez plongé dans des ouvrages, délaissant complètement sa famille au profit de ses études. Il ne se complait que parmi ses paris, et encore uniquement les plus talentueux. Klarion se met bien vite à exécrer l’échec et n’accorde de faveurs qu’à ceux qu’il juge suffisamment intelligents et prédisposés à les recevoir. Il en va de même pour son cercle proche, qu’ils soient camarades, amis ou amants. Klarion ne veut rien à voir avec les convents potaches ou les rebouteux de pacotille et ne désire rien de moins que l’excellence. Des étudiants seuls, il en voit, bien plus qu’il ne l’aurait voulu. Ils lui rappellent les gens qui l’avaient motivé à poursuivre cette voie. Ceux-là sont dévastés par le poids de leurs études, de la pression familiale qu’ils subissent loin des regards, de l’absence de complicité avec les autres membres de l’école. Klarion est conscient de participer à leur désunion en ne désirant s’associer qu’avec les meilleurs, ce qui ne faisait qu’alourdir sa propre peine. Mais il justifie son attitude glaciale en invoquant les exigences de l’université. Très peu d’élèves parvenaient à surmonter l’Épreuve des Primaux et terminer leur cursus. S’il veut y parvenir, alors il ne doit pas se retourner.

    Ces années de solitude, étant jeune, et les sept qu’il passe à l’Université Magic n’ont fait que renforcer ses opinions drastiques et ses désirs insensés. Klarion voulait corriger les esprits déprimés, effacer leurs angoisses, détruire leurs terreurs… Il se dépeint comme un arcaniste psychique aux yeux des autres, dissimulant ses vraies intentions. Après tout, on le prendrait pour un fou s’il admettait au moindre quidam ce qu’il veut sincèrement. Klarion termine alors son Voyage d’Étain, obtenant ainsi un fragment de l’Étoile de Dangshuan, mais décide de ne pas rentrer à la demeure familiale. Il est temps pour lui de voler de ses propres ailes et s'atteler enfin à la tâche qu’il désire tant accomplir. En tant que magicien spécialisé en magie psychique, Klarion se met à gagner son propre pécule en offrant ses services en tant que précepteur, ou thérapeute et use de son passage à l’université comme d’une clé pour s’ouvrir plusieurs portes. Ses talents ont su faire fureur dans la haute société, mais il s’intéresse également de près au monde souterrain de la pègre. La fin justifie les moyens, se dit-il. Et, pour lui, la seule fin possible se doit d’être heureuse.

    Groupes d'intérêts

    Les religions : Klarion étant athée, il ne considère pas les cultes du monde. Il accepte cependant de respecter la foi des fidèles mais refuse de suivre leurs diktats.

    Université Magic : Klarion considère beaucoup l'université et respecte ses professeurs ainsi que l'institution en générale.

    Société des Sept Gardiens : Ayant grandi avec un père marchand, Klarion a pu croiser à de nombreuses reprises de représentants ou des clercs de la SSG. Il déteste leur vision uniquement basée sur le profit, mais est conscient que la société peut lui être utile si elle consent à lui ouvrir les bonnes portes.

    La pègre & le monde criminel en général : flirte d'un œil avec leur univers, serait enclin à y entrer pour obtenir ce qu'il désire, sous les bons auspices bien sûr...

    derrière l'écran

    Pseudo : Klarion
    Comment avez-vous connu le forum ? Topsites & little birds
    Avis sur le forum : Je ne peux pour l'instant, give me time. Ceci étant, si je prends en compte juste mon parcours jusqu'ici : le forum est très beau, très dense mais je me suis parfois senti un peu perdu avec l'amplitude du lore à lire, je savais plus trop où trouver quoi où. ^^'
    Fréquence de connexion : Régulière


    Klarion Brando, le psychomancien - [FINIE] Lee0
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Louise Aubépine
    Louise Aubépine
    Messages : 209
    crédits : 1318

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage - Elémentaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t183-louise-aubepine-protectrice-du-sekaihttps://www.rp-cendres.com/t257-amities-sinceres-louise-aubepine#859https://www.rp-cendres.com/t256-les-enseignements-du-passe-louise-aubepine#857
  • Lun 21 Nov - 9:51
    Bonjour Klarion.
    Ton personnage est fort intéressant, tu retranscris bien le chaos de ce dernier, prêt à tout pour la plus belle des fins (selon lui.)
    J'attends avec impatience de voir comment tu t'épanouiras au sein de Cendres. Car oui, j'ai le plaisir de t'annoncer que tu es à présent validé !

    Bon jeu à toi.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum