DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Le Lever de Lune InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 20:54Zéphyr Zoldyck
    Achats de pouvoir - ZéphyrAujourd'hui à 20:27Zéphyr Zoldyck
    Les Flammes de l'Aurore | LéonoraAujourd'hui à 16:56Arès Wessex
    L'air du Vent | Feat ZéphyrAujourd'hui à 16:12Zéphyr Zoldyck
    Venez me corrompre, ou pas !Aujourd'hui à 16:00Advorix Eqqegni
    La Traque SauvageAujourd'hui à 14:39Orion Yamveil
    C'est ici le comptoir aquarien ? Aujourd'hui à 13:51Jovnos Atnoth
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 12:38Kieran Ryven
    Une Mort Silencieuse - PAAujourd'hui à 11:19Pancrace Dosian
    [Challenge] Le festin des loupsAujourd'hui à 10:27Lyra Leezen
    2 participants
    Aller en bas
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Dim 21 Avr - 11:09
    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune Drew-z-lost-city

    Ikusa avait tout de la ville impériale par excellence, ses immenses avenues, ses impressionnants aqueducs, ses gigantesques palais, ses hautes murailles, ses fontaines luxuriantes, ses jardins suspendus verdoyants, ses centaines de milliers d'habitants hétéroclites, son imposante arène, et bien évidemment son massif palais impérial surplombant la cité. Une chance que les Draknys aient trouvés un accord avec Ryssen, évitant la destruction de cette ville millénaire, un bain de sang en moins.

    Et si jusqu'à présent Lyra Leezen n'avait vu l'empereur qu'à de rares occasions, sans avoir jamais eut l'honneur de s'entretenir avec lui, elle admirait le couple impérial au plus haut point. Sa loyauté n'était plus à prouver, et si certains lui rappelait sa trahison passée envers les Draknys, il ne faisait aucun doute qu'elle ne pourrait réitérer le même retournement contre les Ryssen. En cinq ans de bons et loyaux services, il était devenu impossible pour elle de voir le Reike autrement que dirigé par Tensai et Ayshara Ryssen.

    Profitant du fait qu'un second Tovyr avait été nommé à Kyouji, lui permettant de partager les tâches, Lyra se rendait plus régulièrement à la capitale, ne serait-ce que pour participer aux conseils de l'Etat-major Central, mais aussi pour se rapprocher du Conseil de la Main. En effet, la Tovyr Leezen était dans les bonnes grâces des conseillers impériaux. La Griffe avait de tout temps reconnu sa valeur, le Coeur s'était même montré favorable à une ascension de Lyra au titre de seigneur de Kyouji, quant à l'Oreille, ils collaboraient régulièrement. Enfin, bien que l'Esprit ait été récemment nommé, Lyra avait pris ses dispositions pour entretenir une relation privilégiée avec Dame Ariesvyra.

    Or, ce qui la menait en ce jour à Ikusa, c'était précisément dans le but de servir le Conseil de la Main. L'Oreille avait, selon la missive qui était parvenue à Leezen, chargé le Vent de lancer une chasse à l'homme bien particulière. Mais, semblerait-il qu'un appuis militaire était sollicité pour cette mission. De facto, Messire Zoldyck avait demandé à la Griffe d'y pourvoir. N'ayant surement pas oublié l'implication de Lyra dans sa capture de Vaenys Draknys, Messire Fictilem l'avait tout naturellement recommandé à son collègue.

    L'ayant mise au parfum de la mission, le porte-parole du Maréchal des armées avait ajouté qu'il était de bon augure de commencer par la demeure du gouverneur de Sable-d'Or. La petite ville portuaire aux abords d'Ikusa avait été ravagée l'an passé par les Archontes et se remettait lentement et difficilement d'aplomb. La reconstruction était complexe après un tel carnage. À ce propos, la mission du Vent et de la Tovyr était justement de retrouver l'assassin du gouverneur de Sable-d'Or. Lors de l'assaut, le tueur s'était infiltré à la faveur des combats dans le palais et avait massacré l'échevin et sa garde rapprochée, peignant de macabres motifs de leur sang.

    Et si les cadavres avaient été extraits de la chambre à coucher, le sang coagulé demeurait sur les murs. Lyra Leezen avait eut le temps de les observer, s'étant rendue en avance sur les lieux d'investigation. Elle n'était pas experte en runes, mais la traduction du divina lui avait apporté quelques indices qu'elle partagerait avec le Vent une fois celui-ci arrivé. Lyra avait déjà rencontré ce dernier et savait comme il pouvait se montrer efficace, ce qui la motivait à collaborer de nouveau avec lui.

    Portant une armure légère aux galons de Grand-Officier, Lyra Leezen se tenait sur le lieu du crime, bien que datant de près d'un an, elle fleurait encore les remugles du massacre. Les inscriptions en divina aux murs, au sol et au plafond auraient fait froid dans le dos à tout le monde, mais pas à la guerrière qui les observait d'un regard qui aurait fait froid dans le dos à Xo'rath lui-même. Lyra perçut alors un mouvement d'air derrière elle. Elle pivota sur ses talons et vit le maitre espion, masqué comme à son habitude, dans l'encadrement de la porte. Elle inclina la tête à son attention et se chargea du prolégomène.

    - Messire Yamveil. C'est un honneur de collaborer de nouveau avec vous, surtout sur une telle affaire. L'assassin du gouverneur s'est peut-être évaporé dans la nature, mais il a laissé des indices qui, si vous maitrisez le divina, pourrait le trahir. Elle désigna les glyphes sur les murs avant de renifler.


    CENDRES



    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Dim 21 Avr - 16:01
    Le Vent, l’implacable souffle exécutif de l’Oreille, servant ce dernier dans des affaires religieuses et sectaires. En poste depuis deux longues années, le chef-espion eut déjà bon nombre de missions concernant des affaires de fanatisme, aussi bien chez les Cultistes que chez les Divinistes ou, encore, chez les Stellaires. Il sera bon de faire mention du Fléau de l’Éternité, une secte rongeant le Sekai et, dont le Yamveil faisait tout pour se débarrasser.

    Mais, en ce jour, une mission lui avait été confiée. Une mission qui lui tenait réellement à cœur, étant donné que, non seulement, elle lui avait été confiée par l’Oreille, mais pas seulement. La Griffe aussi. Il était toujours bon de rappeler que les services de l’Oreille et, plus particulièrement, la Cellule du Vent, travaillaient main dans la main avec l’armée, que ce soit avec la Griffe, les Tovyrs, et autres. Aujourd’hui, il travaillerait avec la Tovyr Leezen, l’une des seules Tovyr dont il eut la chance de faire connaissance bien plus tôt. Il savait que cette dernière était efficace et, ainsi, il était ravi de travailler avec celle-ci.

    La mission était simple, enquêter sur la mort du Gouverneur de Sable d’Or, qui, d’après ce qu’il sût, avait eu lieu avant l’attaque sur la ville portuaire. Pourquoi la présence du Vent et non du Feu ? Eh bien, c’était simple. Si la mort du Gouverneur était liée à l’attaque qui suivit, alors, Orion était tout désigné pour participer à cette investigation.

    Bien évidemment, il n’était pas venu seul. Toujours accompagné de l’Ordre des Ombres, ces cinq assassins d’élite, presque aussi doués que leur chef, serait bien plus qu’utile aujourd’hui, si d’aventure, combat il y avait. Mais, ce n’était pas prévu. Pour l’instant, le Vent et la Tovyr se contenterait d’enquêter et non de se battre.

    Comme à son habitude, Orion était vêtu d’une armure légère, dont les organes vitaux étaient protégés par des plaques en acier forgées par ses soins. La soie des Leezen, légère et d’un rouge sombre, recouvrait l’entièreté de sa peau, ne laissant pas le moindre bout de son derme apparent. Une armure lui permettant bon nombre de mouvements sans le moindre mal. Ses gantelets en acier renfermant ses lames étaient attachés soigneusement à ses poignets et, sur son visage était ancré un masque d’acier, fendu au niveau des lèvres, permettant à sa voix d’être déformée. Seules ses prunelles carmines, luisantes et rayonnantes, transperçaient ce voile d’acier s’érigeant devant son visage balafré.

    Arrivé sur place tôt le matin, Orion déambula dans la demeure de feu le Gouverneur de Sable d’Or. Ne voulant pas prendre d’avance et, étant donné qu’il était missionné pour travailler avec Lyra, il ne faisait qu’un simple repérage, ne s’attardant pas spécialement sur les détails. Il garda cependant, dans un coin de sa tête, tous les lieux de cette demeure qu’il serait préférable de revenir visiter en compagnie de la Tovyr.

    Entendant l’arrivée de Lyra, le chef-espion se concerta avec son ordre, laissant le temps à cette dernière de prendre connaissance des lieux. Elle ne savait pas encore qu’il était ici et, heureusement, sinon, ce serait un bien mauvais espion. Se rendant à l’entrée, discrètement, le Vent se présenta derrière Lyra, dans l’encadré de la porte, les mains jointes dans le dos. Sous son masque, il laissa un léger sourire décorer son visage, étirant ses lèvres balafrées et invisibles.

    Écoutant la prise de parole de son interlocutrice, Orion s’avança prestement dans la demeure de feu le Gouverneur de Sable d’Or, observant les glyphes dessinés sur les murs de ses prunelles écarlates.

    « L’honneur est partagé, Tovyr Leezen. C’est même parce que c’est vous qui avez été désigné pour cette mission, que j’ai tenu à me déplacer en personne. Vous êtes une personne avec qui j’apprécie travailler et, je suis certain que c’est réciproque. » Rétorqua-t-il, se baissant, passant, du bout de ses doigts, sur les glyphes dessinés de sang.

    « Maîtrisez-vous le Divina, Lyra ? » Demanda-t-il sincèrement, se redressant sur toute sa hauteur et, se tournant en sa direction.

    « J’admets ne pas être un expert en la matière. Mais, avec tous les éléments nécessaires, je suis certain de pouvoir décrypter les écrits. » Ajouta-t-il, s’approchant de quelques pas de son interlocutrice.

    « Je suis venu à l’avance, pour faire du repérage. J’ai pris soin de vous laisser faire le vôtre aussi, j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur. Avez-vous repéré des choses intéressantes ? Des lieux dans cette demeure qui, nécessiteraient qu’on s’y rende d’abord ? » Questionna-t-il, de nouveau, avec la plus grande des sincérités.

    « J’espère aussi que notre présence n’éveillera pas la curiosité des curieux. Je dois admettre qu’une troupe impériale ne passe pas inaperçue. J’ai envoyé mes hommes questionner les habitants, pour savoir depuis combien de temps ils sont ici. Une fois nos investigations ici terminées, nous pourrons nous diriger là-bas, histoire de questionner les habitants présents au moment du crime. » Conclut-il, laissant désormais la main à la Tovyr.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Dim 21 Avr - 22:53
    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune J-k-20200812-01-cliffcity

    Il était aisé de dénombrer le nombre de soldats accompagnant la Tovyr à un simple pourcentage unique de la grande armée du Reike. En effet, un mathématicien arguerait que Lyra Leezen avait avec elle un millième des forces armées impériales, soit une peccadille. Enfin, une personne censé relèverai une centaine de guerriers, soit un bataillon complet, ce qui en somme se révélait un brin plus réaliste. Il était inutile de toujours se rapporter au total pour juger de la fraction d'une armée. Cent soldats était plus que suffisant pour l'ordre du jour.

    La Griffe avait laissé ces détails aux bons soins de sa subordonnée qui avait préféré prendre avec elle le bataillon Vrihedd commandé par la Dunark Yatji Valge, afin d'apporter le support militaire nécessaire à cette opération. L'unité de cavalerie était donc stationnée dans la cour de la résidence du gouverneur, attendant patiemment leurs ordres. Installée sur un tas de gravas, vestiges de l'assaut de la ville par les Archontes, était installé la Dunark Valge, taillant de son canif un bâton afin d'en faire une flèche, fort probablement. L'elfe zieutait par intermittences l'entrée de la bâtisse, guettant le retour de sa supérieure.

    Les quelques renâclements des chevaux parvenaient jusqu'aux appartements privés du gouverneur où la Tovyr s'entretenait avec le Vent. S'ils n'avaient pas été seuls, Lyra aurait tût son identité. Mais vu qu'ils n'étaient que deux, elle se permis de l'appeler Messire Yamveil, ayant appris le nom de ce dernier lors de leur rencontre, ce dernier lui faisant suffisamment confiance pour la lui dévoiler. De surcroit, si l'on comparait les services de renseignements à l'armée régulière, ils avaient des grades équivalent, dans la mesure où leurs supérieurs direct étaient les ministres de sa majesté.

    La Tovyr s'appuya donc contre le rebord d'un guéridon, soutenant son coude droit à l'aide de son autre bras afin de porter sa main droite à son menton, comme pour montrer qu'elle réfléchissait en même temps que lui parlait l'espion. Elle fixa un instant un symbole au sol, une sorte de demi-cercle se terminant par un point à une extrémité. Le sang coagulé s'était en partie effacé, mais le relevé des glyphes avait été opéré peu après l'assassinat, ce qui avait permis une traduction exacte, sans ambiguïté.

    - Orion, elle se permit de l'appeler par son prénom, par pure réciprocité, Je pense que nous avons tout ce qu'il nous faut sous les yeux.

    Elle lui tendit alors un palimpseste enroulé, tiré de sous son brocart. Lorsque l'espion le déroula, il put voir une carte des runes divinistes de la pièce, avec leur traduction apposée. Ce genre de documents étaient dressés par les scribes de Drakstrang, la reproduction des symboles goétiques ainsi que leur traduction en langue commune était d'une précision univoque. La Tovyr renifla tout en croisant de nouveau les bras.

    - Je maitrise de nombreuses langues, mais le Divina ne figure par dans mon champ de compétence. Toutefois, cette traduction nous permettra d'y voir plus clair. De facto, elle employa cette expression elfique à dessein, Il semblerait inutile d'aller questionner la population ayant réchappée à la bataille. Le rapport de Messire Smaragdi, témoin oculaire de la scène, stipule qu'il n'y avait personne d'autre avant son arrivée sur les lieux. Et en l'occurrence, je pense que nous pouvons avoir confiance en sa parole. Elle renifla bruyamment. J'ai déjà pu écumer la signification des runes peinte de sang ainsi que la disposition des membres arrachés aux victimes. Et si je dois reconnaitre que les serviteurs des Titans ont l'esprit tordu, je n'y voit guère de sens, voyez par vous même. Elle l'invita à consulter la signification des symboles peignant la pièce entière.


    CENDRES



    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Mar 23 Avr - 17:18
    Le printemps avançant dans le calendrier saisonnier, les vents chauds venant du désert s’abattaient violemment dans les couloirs de la demeure de feu le Gouverneur, laissée à l’abandon après sa mort. Et, avec ces vents bouillants venaient ceux de la mer intérieure, bien plus froids, donnant un climat fort désagréable au sein cet édifice surplombant la cité de Sable d’Or. Balayés par le vent, les cheveux de la Tovyr se levèrent au rythme du souffle divin, tandis qu’Orion lui, sentait la brise doucement caresser la soie qu’il portât.

    En présence de la Tovyr et de l’Ordre des Ombres, il était tout à fait inutile pour le chef-espion de garder son voile d’acier, tous ceux ici présents connaissaient l’identité du Vent : Orion Yamveil. Son interlocutrice, par complicité, ne manqua pas de prononcer son prénom. Était-ce un mal ? Absolument pas. Il préférait que ce soit ainsi, pour dire vrai.

    Dans un nuage de particules sombres et de poussières métalliques, le masque d’Orion, symbole de son statut d’espion, mais aussi, artefact déformant sa véritable voix, se vaporisa, découvrant peu à peu les traits du visage fendu de multiples balafres de l’assassin. Sa chevelure d’argent, toujours dissimulée sous sa capuche, tombait légèrement devant ses prunelles écarlates, contrastant parfaitement avec la beauté de l’éclat de ces dernières.

    Un bref sourire décora le visage de l’assassin, étirant brièvement ses lèvres fendues, tandis que sa main droite, dans le bruissement de la soie frottant contre sa peau, s’empara du palimpseste tendu par la Tovyr de l’armée Reikoise. Déroulant ce dernier, l’espion découvrit la carte des runes Divinistes présentes dans la pièce, dessinées d’un sang déjà coagulé. Accompagnées de celles-ci, les traductions des glyphes de la langue ancienne : le Divina.

    « Le Divina ne m’est pas une langue étrangère, j’ai d’ailleurs consacré beaucoup de temps pour son apprentissage, lorsque j’ai su que j’allais intégrer les rangs de la Cellule d’espionnage du Vent. C’est essentiel, pour un espion, surtout du Vent, de maîtriser toutes les langues liées aux anciennes religions. » Avoua-t-il, laissant ses prunelles carmines venir à la rencontre des perles de Lyra. Un nouveau sourire, amer cette fois-ci. « Cependant, la traduction va grandement m’aider. Je vous remercie. » Ajouta-t-il, détournant son regard sur les runes.

    Un rapide coup d’œil, détaillant ce qu’il eût devant les yeux, alors qu’il continuât d’écouter la Tovyr, se concentrant plus sur ses paroles que sur les glyphes se trouvant devant ses yeux.

    « Si vous faites confiance Messire Smaragdi, alors, je vous suis. » Répondit-il, appuyant ses propos par un ton sincère, bien que méfiant. « Croyez-moi, de tous les fanatiques que j’ai croisés depuis que je suis le Vent, je n’ai jamais vu de pires cinglés que les serviteurs des Titans. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, bien que j’aie quelques anecdotes passionnantes en réserve. Nous en discuterons quand tout ça sera fini, autour d’une bonne bière. » Continua-t-il, de nouveau, un sourire fleurissant sur son visage.

    Il fut désormais temps pour l’espion de se concentrer sur la lecture de ce palimpseste. Un premier nom apparut devant le regard de l’assassin, celui de Ffyrat, suivi d’une série de chiffres qui, pour l’instant, ne lui évoquait pas grand-chose : Ffyrat 121004. Cet homme était un contrôleur royal au service du Cœur : Corvus Sanariel. Il fut assassiné l’an dernier, à l’automne, en rentrant chez lui, le soir, alors que la Lune était déjà haute dans le ciel.

    Un second nom fut écrit sous celui de Ffyrat : Garli. Il était un Shekh-drivo des Forces Médicales Reikoises, lui aussi, décédé l’an dernier, en plein hiver. Il avait chuté d’une falaise, deux mois exactement après Ffyrat. Suivi de son nom, une nouvelle série de chiffres : Garli 121204. En voyant cela, Orion commença à deviner la signification de ces séries de chiffres. Des dates ? C’était fort possible. Et, ceci se concrétisa lorsqu’il lît la troisième ligne.

    Urrdengrer 120205. Cet homme était un espion du feu, disparu du jour au lendemain, sans laisser de trace, au mois de février. Encore une fois, exactement deux mois après le décès de Garli. Orion commença naturellement à deviner qu’il fût lui aussi, décédé.

    « Hilelli. » Murmura-t-il doucement, continuant de lire le palimpseste, tandis que Lyra intervînt.

    « C’est l’un des Majra en poste à Ikusa, à la garnison de la capitale. » Fit-elle, regardant Orion, ce dernier levant son regard pour venir croiser le sien.

    Hilelli était suivi d’une date, si c’était bien cela, qui n’était pas encore arrivée. Le 12 avril de l’an 5. Exactement deux jours après l’instant présent. Puis, les noms suivants étaient ceux des différents Ministres présents au sein de la Main de l’empereur.

    « Si mes déductions sont exactes et, elles le sont. Les codes chiffrés suivant les noms sont des dates. Sieur Ffyrat a été tué le 12 octobre de l’an passé. Exactement deux mois après, ce fut au tour de Garli, ce brave homme aurait chuté du haut d’une falaise. Sordide, n’est-ce pas ? » Fit-il, remontant légèrement la tête pour laisser ses prunelles s’aventurer dans le regard de la Sénéchale.

    « Urrdengrer. Il, si c’était bien un homme, a disparu du jour au lendemain. Le 12 février de cette année. Le prochain sur la liste, c’est Hilelli, qui disparaîtra à son tour dans deux jours exactement. Intéressant… » Ajouta-t-il, continuant de lire avec attention les traductions..

    « Sieur Sanariel, le Cœur du Reike et Ministre des Finances, ensuite. Mais, cette fois-ci, le tueur n’attendra pas deux mois, mais un seul. Et, c’est étrange mais, c’est pareil pour la suite, il n’attend qu’un mois et, je ne parviens pas à comprendre pourquoi. Et pourquoi le 12 de chaque mois, Lyra ? » Demanda-t-il, relevant de nouveau légèrement la tête, affichant une moue interrogative.

    « Dame Ariesvyra, Esprit du Reike et Ministre de la Magie, le 12 juin. Mais, pourquoi dans cet ordre précis, pourquoi d’abord un contrôleur, puis un médecin. J’imagine que le prochain sera l’Oreille… » Avança-t-il, regardant les glyphes. « C’est exact. Cependant, une chose m’échappe, Lyra. Le tueur connaît l’identité de l’Oreille, Zéphyr Zoldyck. Or, c’est une information qui reste secrète. Très peu de personnes sont censées le savoir. Ça voudrait dire que le tueur est, soit un espion à la solde de l’empire, soit un proche de Zéphyr, soit un haut-gradé de l’armée. » Continua-t-il, continuant de réfléchir.

    « Une erreur de débutant ? D’écrire le nom de l’Oreille qui demeure pourtant secret ? Ou, la volonté propre de l’assassin ? Je ne le sais pas… Bref, nous en parlerons plus tard. Continuons. » Fit-il, continuant sa lecture.

    « Ensuite, la Griffe, en Août. Et en Septembre, on arrive à Ryssen, sans même passer par l’impératrice où Genryusai, qui ne sont pas sur cette liste. Ce ne sont donc, que des hypothèses que je vais avancer, mais, soit l’assassin est un ambassadeur, ce qui expliquerait plus ou moins qu’il connaisse l’identité de l’Oreille et, qu’il ne cible pas Genryusai. Soit, c’est un homme au service du Baron, ce qui explique que non seulement il connaisse l’identité du Ministre, mais aussi, qu’il ne s’en prenne pas à Ayshara Draknys. Vous comprenez ? » Questionna-t-il, reportant son regard sur Lyra.

    « Qu’est-ce que vous pensez de ces hypothèses, Lyra ? Avons-nous à faire à un amateur, à un homme engagé par le Baron ou, à un véritable psychopathe qui a un but bien précis. J’avoue que l’absence d’Ayshara sur cette liste me laisse perplexe. » Déclara-t-il, tendant le parchemin à son interlocutrice, puis tournant d’un quart de cercle pour faire face au fond du couloir.

    « Je pense que nous devrions continuer de fouiller la maison, une fois que tout ça sera mis au clair. Ensuite, nous retournerons à Ikusa, afin de renforcer la garde autour du Majra… » Murmura-t-il, avant de reprendre. « À moins que ce nom ne figure sur la liste pour nous tromper et, qu’en réalité, la cible soit une personne bien plus haut gradée. Un Tovyr, par exemple ? » Demanda-t-il, pivotant légèrement son visage fendu de multiples balafres en direction de la Tovyr.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Mar 23 Avr - 19:31
    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune Dmitry-dubinsky-06

    Ayant terminé de tailler sa flèche, la Dunark Valge se leva pour sauter au bas du tas de gravas sur lequel elle était installé jusque là. N'étant pas réputée pour sa patience, l'elfe à la toison d'or se glissa entre les portes de la demeure et trouva sans mal la salle des cuisines où elle disparu un instant. Lorsqu'elle en émergea, sa mine était si sombre que ses hommes devinèrent l'échec de son expédition gastronomique. Les soldats s'écartèrent et la laissèrent s'en retourner à la cour du palais où elle entreprit de s'entrainer à l'arc sur les rats qui longeaient le mur d'enceinte.

    L'écho des flèches tirées ainsi que le glapissement de la vermine touchée parvenait subrepticement jusqu'à la chambre à coucher où la Tovyr et le Vent enquêtaient, progressant nettement sur leur compréhension de l'assassin, et s'ils n'avaient pas encore son mobile, Orion avait mis le doigt sur son mode opératoire. Lyra, ayant déjà l'esprit affuté au quotidien, réfléchissait d'autant plus en cet instant, cherchant à assimiler les déductions du Vent et de les croiser avec les siennes. Ils en étaient rendus au même point.

    Et pour ce qui était de sa confiance dans le rapport de Afosios Smaragdi, c'était surtout parce que l'Impératrice avait confiance en cet homme que Lyra donnait du crédit à ses paroles. Ayshara Ryssen était d'une sagesse sans faille, parvenant à comprendre chacune des personnes que son auguste personne rencontrait et côtoyait. S'il en avait été tout autrement, et si Afosios n'avait pas eut le soutien impérial, dans ce cas la Tovyr aurait fait enquêter sur le seul témoin de l'assassinat du bourgmestre de Sable-d'Or.

    De son regard calculateur, elle détaillait le visage de l'espion, continuant de cogiter sur l'affaire, écoutant avec la plus grande des attentions les dires de son interlocuteur. Lyra était en présence d'un véritable professionnel qui avait l'habitude de ce genre d'affaires, il ne faisait aucun doute que ses compétences permettraient de mettre la main sur ce tueur qui était visiblement toujours dans la nature.

    - Tout ce que vous venez d'avancer est d'une limpidité telle que j'avais facilement tiré les mêmes déductions. Or, que ce soit si facile est précisément ce qui me dérange dans cette affaire. Elle renifla. Dans tout ça, je peine à saisir pourquoi notre assassin a programmé ses meurtres et nous a volontairement laissé le calendrier. Que vous doutiez de la véracité de ces informations est tout justifié, messire. Ce pourrait très bien être un nuage de fumée pour nous pousser à l'erreur. Elle se redressa, les bras toujours croisés sous la poitrine. En revanche, je puis vous dire que le choix du 12 de chaque mois est tout justifié dans la mesure où le premier de ses meurtres, à savoir celui de l'échevin de Sable-d'Or a eut lieu le 12 mai de l'an dernier, le tueur a manifestement calqué son modus operandi sur cette date. Elle jeta un coup d'œil morose par la fenêtre. Pour ce qui est de l'identité de l'Oreille, il doit surement nous faire comprendre que tout le monde est à sa portée, comme si l'on ne peut rien lui cacher. Et pour moi, par le nom de Ryssen il doit englober le couple impérial, pensant pouvoir les tuer tout deux, dans toute son arrogance et sa vanité. Il est si sûr de lui que j'en ai la nausée, tout le monde sait que le couple impérial ne peut être tué, c'en est si ridicule je serai presque tenté le laisser aller à sa perte tout seul. Ses yeux bridés se plissèrent un peu plus encore. Enfin, vous constaterez qu'il pave le chemin avec des membres de chaque ministère d'une importance plus ou moins modérée, des personnes haut placé mais pas non plus influentes à l'échelle nationale. Peut-être est-ce de ces premières victimes que le tueur tire ses informations classifiées... Il semble manifeste que nous pourrons le cueillir lors de son prochain méfait, dans deux jours, comme vous le dites.

    S'il était manifeste que Lyra Leezen était quelqu'un de particulièrement dangereux malgré son apparence, c'était bien son esprit qui faisait d'elle une femme redoutable.

    CENDRES



    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Mer 24 Avr - 18:14
    Lyra n’avait pas tort, même le plus grand des abrutis pouvait sans le moindre mal arriver aux mêmes conclusions que les deux protagonistes, avec bien sûr, l’aide des traducteurs venus de Drakstrang. Un léger sourire décora le visage fendu de l’assassin, tandis que ses prunelles écarlates détaillèrent le visage de son interlocutrice. Oui, c’était bien trop simple. Tout comme la Tovyr, Orion était dérangé par cela. Une fausse piste ? Un écran de fumée ? Qui pouvait le savoir, si ce n’était la personne ayant fait cela. Un long soupir s’échappa d’entre les lèvres du chef-espion, qui continua d’écouter son interlocutrice.

    ---


    Sur le toit de la demeure, le plus ancien membre de l’Ordre de l’Ombre scrutait les alentours, de ses prunelles sombres. Rien ne lui échappait, pas le moindre détail, pas le moindre animal bougeant dans le petit bosquet, rien. Si un intrus tentait de s’inviter, il serait immédiatement repéré et, bien évidemment, tué. C’étaient les ordres du Vent. Personne ne devait pénétrer dans le terrain de feu le Gouverneur s’il ne portât pas d’insigne militaire.

    Sur le toit, ils n’étaient que deux, les autres étant dans le village, à la recherche d’indices supplémentaires qui, finalement, s’avéraient totalement inutiles. Mais, ce n’était pas si grave, au moins, ils s’alimentaient de folles anecdotes venant tout droit de l’imaginaire collectif des habitants de Sable d’Or, certainement traumatisés par les événements de l’an passé. Levant le bras, il fit un signe à son acolyte, lui indiquant de venir le plus rapidement.

    D’un pas léger, le second s’approcha, marchant sur le toit plat reflétant parfaitement les rayons du soleil, légèrement floués par quelques nuages.

    « T’as repéré quelque chose ? » Demanda-t-il, affichant une moue interrogative sous son masque d’acier.

    « Regarde. » Fit-il, indiquant du bout des doigts, un nouveau glyphe. « On va voir le chef, tu crois ? » Questionna-t-il, sans prendre la peine de se retourner pour regarder son interlocuteur. Sans attendre sa réponse, il renchérit. « Va le chercher. » Ajouta-t-il, détaillant de ses prunelles sombres, le glyphe Divina se trouvant devant lui.

    ---


    Orion continua d’écouter les propos de la Tovyr, détaillant chacune des paroles sortant d’entre les lèvres de son interlocutrice. Le vent commençait à se lever, soufflant de sa puissance dans les couloirs de la demeure surplombant Sable d’Or. Les prunelles carmines de l’assassin glissèrent sur le visage de son interlocutrice, ne laissant aucune expression transparaître.

    « S’il connaît l’identité de l’Oreille, c’est clair et net qu’on ne peut rien lui cacher, c’est d’ailleurs bien ça qui m’inquiète, Lyra. Ça me bloque même, vous le savez, je suis quelqu’un de très prudent. L’Oreille est certainement le ministère le plus secret de tous, alors, s’il sait pour Zephyr, que sait-il d’autre ? Le fonctionnement des services de renseignement ? Il sait comment le Feu, le Vent et l’Eau agissent ? Il aura toujours un temps d’avance sur nous, ce qui fait que nous n’avons aucune chance de le coincer. À moins que nous nous montrions plus malins que lui. » Répondit-il, s’approchant légèrement, de quelques pas, de la Tovyr.

    « À partir de maintenant, nous ne pouvons faire confiance à personne, Lyra. Dites-vous que l’assassin peut être n’importe qui. Un soldat de votre armée, un de mes espions, La Griffe, le Cœur, l’Esprit, l’Oreille ? Tant qu’on ne l’a pas coincé, on doit parler de ça à personne. Quand nous serons de retour à Ikusa, nous ferons un faux rapport à nos supérieurs. » Continua-t-il, soupirant légèrement.

    « Je sais, ça va certainement à l’encontre de vos valeurs et de votre code moral. Tout comme moi. Je risque très gros, c’est certain. Mais je sais aussi me montrer pragmatique. J’ai une mission. Nous devons protéger la couronne, c’est notre devoir. Alors, tant qu’on ne peut se fier à personne, on garde nos découvertes pour nous et on se fait discrets. » Ajouta-t-il, s’apprêtant à reprendre la parole, avant d’être interrompu par des bruits de pas se rapprochant.

    Son ouïe fine lui permettait de distinguer les pas de l’un des membres de l’Ordre de l’Ombre, faisant le guet sur le toit. Aussitôt, son masque fendu se matérialisa de nouveau sur son visage, laissant l’acier recouvrir ce dernier. Il pivota légèrement la tête, en direction des sons, laissant ses prunelles écarlates s’y aventurer.

    « Maître. Nous avons découvert quelque chose sur le toit, qui pourrait certainement vous intéresser. » Fit le membre de l’Ordre de l’Ombre, attendant patiemment la venue de son supérieur. Ce dernier détourna son regard en direction de la Tovyr, un léger sourire dissimulé sous son masque. Le palimpseste toujours en main, il s’approcha d’une torche pour le faire flamber.

    « Vous venez, Tovyr ? » Demanda-t-il, avant de se mettre en marche derrière l’un de ses seconds. Il le savait, il pouvait se fier à Lyra pour cette mission. C’était le mieux à faire, de se faire discret et de ne faire confiance à personne. La Tovyr pouvait tout aussi bien être l’assassin, tout comme le Vent, qui pouvait le savoir ?
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Ven 26 Avr - 21:52
    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune Raphae10

    Une bourrasque soudaine fit claquer les volets de la chambre du gouverneur, plongeant dans le noir la pièce l'espace d'une seconde. Les runes disparurent dans le noir avant de réapparaitre aux yeux des enquêteurs. Or, rien n'avait changé, le sang coagulé peignait toujours les parois de la salle et le Divina ne changea pas. Les carreaux séparés de remplages en grès firent onduler la lumière du soleil perçant par la fenêtre, les meneaux striant les rayons de manière à calfeutrer la chambre dans une semi-pénombre ajoutant un brin de suspense à cette ambiance morbide. De la poussière enveloppait l'air environnant, virevoltant doucement devant le visage harmonieux de Lyra, cachant un esprit acéré tournant à toute allure dans le but d'accomplir son sacerdoce.

    Lyra Leezen observait en silence les environs tout en écoutant l'espion palabrer sur la meilleure marche à suivre. Et si la Tovyr était pleinement en accord avec le Vent, elle avait un mauvais pressentiment qui parvenait presque à altérer son sang froid naturel. Et si elle s'était redressé à l'arrivée du sbire d'Orion, elle ne décroisa pas les bras de dessous sa poitrine, zieutant le nouvel arrivant tout en décortiquant ce qu'il apportait de nouveau à leurs oreilles. Si les runes divina que le tueur avait laissé sur le lieu du massacre pouvaient n'être qu'un écran de fumée pour les induire en erreur, la rune que les espions avaient trouvés était manifestement cachée, pour mieux dissimuler une information qui devait être vitale à l'enquête.

    Voilà qui attisait de nouveau l'esprit pragmatique de la Tovyr qui emboita le pas au Vent. Si une rune avait été dissimulée sur le toit du bâtiment, c'était surement pour ne pas être remarquée, d'où l'intérêt qu'il fallait y porter.

    - Il est en effet plus sage de faire attention à qui l'on accorde notre confiance tant qu'on aura pas mis le grapin sur l'assassin. Elle mira la pièce de son regard calculateur. Il est d'ailleurs fort fâcheux de ne pouvoir user de Transe en ces lieux, cela nous aurait permis de l'identifier immédiatement. Mais la magie déployée par X'o-rath lors de son assaut a perturbé tous les flux de mana de la zone, impossible d'avoir recours à cet genre de magie. Il ne nous reste plus que les pistes volontairement laissées par le meurtrier.

    Les hommes du Vent désignèrent un pentacle dessiné à même les bardeaux du toit. Le tracé était précis et semblait être fait de cendres, comme si ce qui l'avait dessiné avait brûlé les tuiles, les carbonisant d'un noir charbonné. Les pupilles de la Tovyr, aussi sombres que le symbole goétique se posèrent dessus aussitôt le duo eut-il grimpé sur le pinacle du chateau. Au centre du cercle dentelé, une nouvelle rune divina trônait, aussi rouge qu'un feu rougeoyant. Signe que la magie qui l'imprégnait demeurait. Lyra renifla à la vue du glyphe goétique, orientant son regard interrogateur vers l'espion dans l'attente d'une traduction, Orion ayant avancé connaitre un peu de ce langage ancien.

    - "Rix" Lu le Vent d'entre les fentes de son heaume.

    - Qu'est-ce que cela signifie ? Interrogea Lyra.

    Le Vent haussa les épaules, signifiant par là qu'il ne pouvait répondre avec certitude à son questionnement. Si jusque là la traduction des glyphes avait été limpide en apportant de cruciales informations, cette dernière rune ne signifiait rien. Etait-ce un sort ? Un nom ? Un Lieu ? Ce pouvait être n'importe quoi comme ne rien signifier du tout. Mais le fait que ce "Rix" soit enveloppé de mystère prouvait qu'ils étaient possiblement face à une piste bien solide. Soudain, Lyra arqua un sourcil.

    - Ce pentacle ressemble à un sort de téléportation, mais je suis prêt à parier que si vous le faites analyser par un senseur magique, il ne pourra en trouver la destination. Elle renifla avant de s'expliquer. Si nous avons affaire à un agent des Titans, nous avons là le point d'entrée de l'assassin, venant tout droit de leur monde. Ce doit être par là qu'il s'est infiltré dans l'enceinte du chateau. Sûre de ses déductions, elle laissa le Vent les extrapoler.

    Tout comme les Archontes qui étaient apparus dans le ciel, téléportés depuis le monde des Titans grâce à la magie de X'o-rath, l'agent des Titans qui avait tué l'échevin et échappé à messire Smirigdi avait dû faire une entrée dans le Sekai plus discrète, grâce à ce "point d'entrée". L'espion corroborera surement ces déductions. De surcroit, cela expliquait pourquoi l'assassin avait pu entrer dans le palais.
    CENDRES



    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Sam 27 Avr - 10:47
    Accompagné de la Tovyr et du membre de l’Ordre de l’Ombre, Orion se redit en direction du toit. « Je suis heureux de voir que nous sommes sur la même longueur d’onde, Lyra. J’espère simplement que cela ne nous posera point de problème. » Fit-il, marquant une légère pause, laissant son souffle chaud percer les failles de son masque. « Je suis certain que l’Oreille comprendra nos choix. Et, s’il le faut, je suis prêt à porter la responsabilité totale de ceux-ci. » Ajouta-t-il, un bref sourire décorant son visage fendu de quelques cicatrices.

    « Entrer en transe aurait été plus que facile ici. Mais une petite enquête ne fait jamais de mal. Ça change de la routine. » Continua-t-il, tournant légèrement sa tête en direction de Lyra, laissant ses rubis croiser les perles de son interlocutrice.

    Utilisant les escaliers pour monter à l’étage puis, son agilité pour se rendre à destination, l’espion se laissa engloutir par les quelques rayons solaires parvenant à passer au travers des quelques nuages formés dans le ciel. La lueur de l’astre se reflétait parfaitement sur le voile d’acier du Vent du Reike. Sensible à la lumière assassine et, par réflexe, le chef-espion porta sa main droite sur son visage, en visière au-dessus de ses prunelles écarlates.

    Sur le toit se trouvait un second membre de l’Ordre de l’Ombre. Ce dernier, entendant maître Yamveil arrivé, se leva, tout en se retournant vers lui. De ses prunelles sombres, il jaugea la Tovyr Leezen, l’observant quelques instants avant de reporter son regard sur son chef.

    « Maître. Je n’ai pas su déceler la vérité derrière ce pentacle. Mais, je ne doute pas un seul instant que vous, vous y arriverez. » Avoua-t-il, faisant un pas de côté pour laisser le glyphe à la vue du Vent et de la Tovyr. D’un geste de la main, il désigna le symbole. « Voyez par vous-même. » Ajouta-t-il.

    ---

    Orion, écoutant les paroles de son interlocutrice, laissa ses prunelles écarlates s’écarquiller. Leur monde ? L’autre monde ? C’était extrêmement intéressant. Il laissa une pause dans leur discussion, tandis qu’il s’approchât du pentacle dessiné sur le toit de la demeure de feu le gouverneur.

    Pliant les jambes, l’espion se baissa, un bras en équerre sur une jambe. De ses rubis, il observait, épiant le moindre des traits de ce symbole qu’il eût plus tôt défini comme signifiant « Rix ». Un mot qui, dans la langue commune, n’avait aucune signification. À vrai dire, il ne l’avait même jamais lu auparavant.

    Si seulement maître Kusho était encore de ce monde, peut-être pourrait-il apporter quelques indices. Peut-être aurait-il même déjà coincé l’assassin ? Pour Orion, son mentor était bien plus doué que lui et, jamais il ne parviendrait à l’égaler. Un sentiment pouvant être horrible pour la plupart des personnes le ressentant. Cette impuissance.

    « Le monde des Titans ? » Murmura Orion, sa voix déformée par son masque magique. « Comment coincer un assassin qui est hors de portée, Lyra ? » Fit-il, détournant son regard du pentacle pour le diriger vers la Tovyr. « Je vous rejoins sur ce que vous dites, soyez-en certaine. Enfin, maintenant qu'il est ici, il ne repartira pas sans avoir fini sa mission. Mais, comment savoir où il est ? » Questionna-t-il, tout en gardant son calme, alors qu’en réalité, il ne l’était point.

    Détournant son regard pour finalement le reporter sur le symbole, le chef-espion déposa lentement sa main droite sur celui-ci. Fermant ses yeux et se concentrant, il laissa sa magie de l’ombre ramper lentement sur le symbole, l’enrobant dans son entièreté. Il tentait de s’insuffler en lui, de lire son essence. Les battements de son cœur s’accélérèrent, tandis que son souffle devint saccadé. Mais, après quelques secondes de concentration, sa magie fut absorbée. Une tentative d’en savoir plus, qui se solda par un échec.

    Essoufflé, le chef-espion, de son autre main, retira son masque puis le jeta au sol, faisant claquer l’acier de celui-ci contre les tuiles. Puis, il retira sa capuche, laissant sa chevelure d’argent à l’air libre, flotter dans le vent.

    Décollant finalement sa main droite du pentacle, le chef-espion se releva, baissant la tête et serrant les poings. Une première tentative ; Un premier échec. Il soupira longuement, puis porta son regard écarlate sur l’un des membres de l’Ordre de l’Ombre.

    « Va chercher les autres et… rentrer au temple. Je vous rejoindrai. » Cracha-t-il, froidement, tandis que son interlocuteur s’exécuta, sans broncher. Ses prunelles vinrent ensuite croiser le regard sombre de la Tovyr. Sur le visage du Vent, aucune expression ne pouvait se faire lire, il restait de marbre face à cette situation.

    « Tout ce qu’on sait, c’est qu’il prévoit d’assassiner un Majra. Et, on suppose qu’il vient du monde des Titans. » Soupira-t-il, avant de reprendre. « Alors, que fait-on maintenant, Lyra ? » Questionna-t-il, une flamme passant dans son regard.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Sam 27 Avr - 11:44
    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune 58d5c3b22a2c1abffece21f77d33a8cc

    Personne n'était encore allé dans le monde des Titans, parallèle à leur univers, celui de ces Êtres pernicieux n'avait encore été foulé par aucun homme. Le Sekaï restait parfaitement imperméable aux téléportations entre ces plans d'existence. Or, les Titans parvenaient, à l'aide d'une magie encore incomprise, à percer cette muraille, afin de s'insinuer dans le Sekaï. Depuis toujours, le Reike n'était pas parvenu à se prémunir de ces apparitions, peinant à prédire les attaques titanesques. C'était ce qu'il s'était passé à Benedictus tout comme à Sable-d'Or. Les Titans pouvaient pénétrer dans le Sekaï, mais le chemin inverse n'avait pas encore été observé.

    Et si Lyra l'ignorait, n'ayant point creusé la question, Orion avait dû entendre parler de bien des théories à Drakstrang. Bien des mages illustres avaient étudiés ces points d'apparition souvent dévastateurs. Lorsque les Archontes étaient apparus au dessus de Sable-d'Or, ils avaient causés bien des dégâts, tout comme à Benedictus. Toutefois, bien des serviteurs des Titans avaient été crées à même le Sekaï, nés dans ce plan d'existence. Ceci-dit, le cas de serviteurs venant du monde des Titans, à l'image des Archontes, avait été recensé à maintes reprises. Ce dernier point, Lyra en avait entendu parler, sachant que des sbires titanesques pouvaient user de cette magie pour s'infiltrer n'importe où dans le Sekaï.

    Or, le sens inverse n'avait jamais été observé, de plus, si l'assassin avait continué de sévir après le meurtre du gouverneur et de sa suite, c'était bien qu'il était toujours quelque part dans la région d'Ikusa. C'était précisément la déduction qu'en avait fait la Tovyr, ils pouvaient très bien le retrouver, mais avec des pistes si maigres que celles qu'ils avaient récoltés, une seule option se présentait à eux : Surveiller le Majra Hilelli jusqu'au 12 dans l'espoir d'attraper le serviteur des Titans lorsqu'il viendrait pour le tuer. Il ne faisait aucun doute que ce dernier se terrait dans l'ombre dans l'attente d'une opportunité, se campant manifestement au calendrier morbide qu'il a établit. Il était vain de le chercher par monts et par vaux.

    - Nous ne savons pas où il se trouve, mais nous savons où il se trouvera dans deux jours. Elle observa la capitale à l'horizon. Je préconise que nous établissions un périmètre de sécurité permanent autour du Majra Hilleli, à son insu, tout naturellement. Je placerai des soldats en civil dans les environs et il faudrait que vous mettiez vos meilleurs hommes sur l'affaire. Nous devons également nous préparer à stopper l'assassin lorsqu'il viendra mettre à exécution son œuvre. Nous ne pouvons nous permettre de le louper, sa prochaine victime serait des plus déplorables pour le Reike. Elle renifla, enfouissant ses mains dans ses manches pour se prémunir de la bise. En parallèle, ouvrez une enquête sur ce mot... "Rix". Quoi que ce soit, nous devons le découvrir.

    Peut-être n'était-ce que le lieu d'où venait la créature, Rix pouvant être un chef-lieu du monde des Titans, même si Lyra soupçonnait que ce n'était qu'une rune divina permettant le voyage entre les monde pour les Titans, ce qui en définitive ne leur serait pas d'une grande aide pour capturer la créature. Ce dernier point était d'ailleurs le plus délicat de l'affaire : Ils ne pouvaient tout simplement abattre le serviteur des Titans lorsqu'il se présenterait, ils avaient reçu l'ordre de le capturer et de le mener aussitôt au Berceau. C'était un ordre direct de l'Oreille et de la Griffe.

    Ce que proposait Lyra était simple mais efficace : attendre la venue de l'assassin pour le cueillir au vol. Mais un point noir tâchait le tableau : le tueur se savait automatiquement attendu, ayant dévoilé la date et sa victime à ses poursuivants.
    CENDRES



    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Sam 27 Avr - 12:20
    Suivant le regard de son interlocutrice, le Vent mirait avec attention la grande capitale du Reike. Une cité magnifique se dessinant aux abords du désert, dont les remparts absorbaient parfaitement les lueurs dorées du Soleil. Des remparts qui, cinq ans en arrière, avaient cédé aux assauts répétés du conquérant, de Tensai Ryssen.

    « Nous ne le louperons pas, Lyra. Vous verrez. Je ne permettrai pas qu’un autre innocent ne trouve la mort inutilement. » Fit-il, marquant une légère pause, détournant son regard vers son masque d’acier, étendu sur le toit. « Même si, en temps de guerre, personne n’est innocent et, encore moins les officiers de l’armée. » Avança-t-il, prenant des risques. Il ne connaissait pas la position de Lyra sur ce point.

    « Je vais placer l’Ordre de l’Ombre sur le coup. Mes autres espions ne sont pas à la capitale hélas. Mais, nous serons six espions et assassins formés pour surveiller et tuer, ça devrait amplement suffire face à une seule personne. » Déclara-t-il, un léger sourire décorant son doux visage, ses lèvres fendues s’étirant légèrement.

    « Quant à ce mot… Rix. Je vais aller à Drakstrang demain. Peut-être trouverais-je une signification à ce mot. » Annonça-t-il, avant d’aller ramasser son masque. Il le replaça sur son visage, laissant le bruissement de l’acier frottant contre sa peau résonner. « Je vous revois dans deux jours, au quartier marchand d’Ikusa, Lyra. » Dit-il, laissant ses prunelles écarlates croiser le regard de son interlocutrice, avant d’user de sa magie de téléportation pour disparaître.

    ---


    Le 12 Avril de l’an 5, tandis que le soleil était à son apogée dans le ciel, abattant sa chaleur assassine sur le Joyau du désert. En civil, vêtu de vêtements simples, à la limite de le faire passer pour un simple roturier, Orion déambulait sur les pavés fendus du quartier marchand de la grande cité. Passant devant la grande arène tenue par un hybride, l’assassin continua d’avancer, fleurant du bout de son nez, la douce odeur de la mer.

    À cette heure-ci, les vents marins se levaient, soufflant de toutes leur puissance entre les murs des édifices Reikois. Des bâtiments qui, ici, n’étaient pas très luxueux. Les mouettes chantonnaient, se posant sur les tôles servant d’abri pour les plus démunis, bien qu’extrêmement rares au Reike.

    Arrivant dans une petite taverne du quartier marchand, située face à la majestueuse arène, le Yamveil semblait s’être présenté à l’avance. Commandant, deux bières, attendant l’arrivée de Lyra, le chef-espion laissa ses prunelles écarlates se balader dans son environnement, épiant les moindres détails qu’il pût en tirer. Sa chevelure d’argent se laissait soulever par le vent, dansant au rythme de son souffle.

    Même si cette journée pouvait être stressante, il essayait de garder du mieux qu’il pût son calme, pour ne pas faillir dans sa mission. Les bières étaient enfin arrivées et, le maître des ombres attendit avec impatience la Tovyr de l’armée Reikoise.

    Ce n’était qu’après quelques minutes, arrivant, elle aussi, à l’avance, que Lyra se plaça face à Orion. Ce dernier laissa un léger sourire décorer son visage fendu par quelques cicatrices, puis, d’un geste simple de la main, poussa l’un des deux bocks de bière vers son interlocutrice.

    « C'est de la Bleuette Grisepierre, une bière naine réputée à Ikusa » Déclara-t-il, le sourire aux lèvres. Le chef-espion, en ce jour, transporta une sacoche faite de cuire, qu’il eût déposée à ses pieds. Ainsi, il se baissa pour en sortir le contenu : Un dossier venant tout droit de l’Université de Drakstrang, reconnaissable par le blason de l’université qui y était dessiné.

    Laissant ses prunelles écarlates glisser jusqu’aux perles sombres de la Tovyr, il la jaugea du regard un instant, observant la réaction de celle-ci.

    « Bon. Comme je suis quelqu’un d’extrêmement prudent, comme vous l’avez remarqué, je ne voulais pas risquer de mettre une personne supplémentaire dans l’engrenage de cette mission. Ainsi, il est possible que je me sois introduit illégalement sur le campus de la capitale cette nuit, pour aller chercher ce dossier dans les archives. » Avoua-t-il, peu fier de sa bêtise.

    « Ne vous en faites pas, je n’ai blessé personne. » Continua-t-il, tout en observant son interlocutrice. D’un nouveau geste de la main, il fit glisser le dossier vers son interlocutrice.

    « Voici tout ce qu’il y a à savoir sur ce mot, Rix. » Conclut-il, maintenant son regard sur la Tovyr Leezen. Il profita d’une légère pause pour boire d’une traite la Bleuette Grisepierre, cette excellente bière.

    Le vent continuait de souffler au cœur de la cité d’Ikusa, devenant de plus en plus caniculaire, le soleil quittant le Zénith pour signifier que l’après-midi s’entamait.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Sam 27 Avr - 22:28
    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune -highresscreenshot00001

    Lyra Leezen avait bien des choses à faire, pendant les deux cycles solaires qui s'étaient écoulés, l'une des Tovyr de Kyouji ne s'était pas uniquement concentrée sur cette unique mission. Elle avait notamment participé à un conseil de l'Etat-major Central au court duquel elle avait de nouveau appuyé l'importance de former les nouvelles recrues aux pratiques magiques, engageant les ressources de l'Esprit dans le renforcement des forces armées par un entrainement magique pour tous les cinquante mille nouveaux soldats de par le Reike. La motion a été retenue bien que devant être étudiée.

    Outre ce conseil où de nombreux sujets avaient été abordés, Lyra Leezen avait pu passer en revue le régiment logistique d'Ikusa, pouvant déceler quelques divergences par rapport à celui de Kyouji qu'elle avait personnellement supervisée l'an passé. Elle devait cependant reconnaitre que si les objectifs divergeaient, les missions étaient similaires du fait de la similitude de l'environnement topographique des deux villes. Il fallait reconnaitre que le Tovyr Crudelis avait sut appliquer le décret du 15 aout de l'an 4 avec le même brio qu'elle, en plus de devoir l'appliquer à une cité démographiquement plus conséquente.

    Toutefois, elle n'avait pas eut le temps d'organiser une entrevue avec son homologue de la capitale, devant se charger de nouveau de cette affaire d'assassinat, le douze du mois approchant inéluctablement. Tout naturellement, en plus des espions du Vent, Lyra avait apporté le soutien militaire sollicité par l'Oreille pour cette mission avec des soldats en civils se glissant dans le sillage du Majra Hilleli et se chargeant de la sécurité de tous les lieux qu'il fréquentait.

    Elle s'était levée particulièrement tôt, bien avant les aurores le jour J. Se lever à une telle heure ne la dérangeait guère, surtout en de telles circonstances. Le Majra était suivis et surveillé en permanence, même la nuit, par ses hommes et ceux du Vent. Mais Lyra et Orion désiraient tout naturellement être présents lors de la capture. Elle s'était donc rendue près de la demeure de Hilleli, en plein centre d'Ikusa, pour s'assurer que l'assassin n'avait toujours pas frappé. Les espions en poste lui assurèrent qu'il n'y avait rien à signaler pour l'instant. Dans le doute, ignorant à quelle heure allait frapper l'agent des Titans, la Tovyr était restée aux abords du logis de l'officier.

    Au lever du jour, elle s'était même présentée chez lui, venant à sa rencontre, prétextant une visite professionnelle. Elle avait pu s'assurer en personne que le Majra, tout penaud de recevoir la Sénéchale chez lui, était toujours en vie, ignorant qu'il était la cible d'un tueur en série. Lyra l'avait ensuite laissé, aux alentours de midi, pour aller à la rencontre du Vent, l'attendant dans une taverne toute proche. Le chef espion n'était jamais loin, prêt à intervenir si jamais ses hommes signalaient un individu suspect.

    Tout était bien ficelé, bien étudié, bien rôdé. L'étau était si resserré que l'assassin, même invisible, ne pourrait atteindre le Majra sans être repéré.

    Des soldats en civil pénétrèrent dans l'auberge et se déployèrent discrètement dans la rue, feignant de faire leur marché. La Tovyr Leezen arriva ensuite, pénétrant dans l'établissement pour venir s'installer en face de l'espion dont elle connaissait le visage. Lyra portait une tenue juste-au-corps parfaitement noire, aussi sombre que ses cheveux attachés en une queue de cheval prévue pour ne pas la gêner en combat. La Tovyr en civil avait prévu de se battre en ce jour, espérant en son fort intérieur que l'assassin se débattrait voir tenterai de s'échapper, histoire de la divertir de son quotidien de Grand Officier en temps de paix. Elle renifla tout en zieutant le dossier que fit glisser l'espion. Elle se fichait éperdument qu'il n'avait blessé personne, il aurait très bien pu tuer une demi-douzaine de personnes pour obtenir ces informations qu'elle n'aurait pas relevé l'écart. Leur objectif était par trop important pour se laisser aller à de telles psalmodies. Elle se contrefichait également de la manière dont il avait récolté ces informations, tant qu'il les avait, c'était tout ce qui comptait à ses yeux. Lyra déléguait ce genre de tâches justement pour ne pas en entendre parler. Elle ouvrit alors le parchemin et au fur et à mesure de sa lecture, ses yeux plissés s'agrandirent.

    - Il n'y a rien ! Même Drakstrang n'a jamais entendu parler de ce terme ? Elle n'en revenait pas. Ils disent là que c'est un terme ancien en Divina pour désigner un rebus, un tare, un chancre. En quoi cela nous avance ? Ce n'est ni un lieu, ni un individu, encore moins une arme, ni même une malédiction. Nous avons trouvé cette rune sur le point de téléportation d'un agent des Titans, Orion, en quoi "Rix" constitue-t-il un indice sur son identité ou même ses capacités ? On se joue de nous, avec ces fausses pistes, on ne cherche qu'à nous envoyer dans le mur. Elle refit glisser le dossier vers son interlocuteur, ignorant copieusement la bière.


    CENDRES



    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Dim 28 Avr - 19:42
    Les prunelles écarlates d’Orion glissaient en direction du visage de la Tovyr, qui s’empara du dossier déposé sur la table par le Vent. Ce dernier était pris d’une moue désolée, connaissant déjà le contenu des archives de Drakstrang. Effectivement, il n’y avait rien qui pouvait les aider. Rien, peut-être. Mais, le manque d’information en lui-même était déjà une aide. Ou, non, pas forcément.

    En tout cas, le maître-espion s’appuya sur ses deux coudes, puis laissa glisser sa tête fendue de nombreuses cicatrices sur ses mains, posant ses dernières de part et d’autre de son visage. Il soupira longuement, étant encore une fois, désolé. Après un bref coup d’œil sur le dossier, il releva son regard en direction des perles sombres de son interlocutrice.

    « Oui, nous n’avons rien, Lyra. Pas le moindre indice. Et, je ne comprends pas comment cela est possible. Le Divina est non seulement, une langue connue n’ayant aucun secret pour les érudits. Mais aussi, comment est-ce possible que nous n’ayons aucune information sur ce mot-là, Rix. Ça n’a aucun sens. Avec la récente guerre contre les Titans, il a forcément dû déjà apparaître quelque part. » Répondit-il, se redressant, tout en se vautrant dans son siège de mauvaise facture.

    « Peut-être suis-je parano, Lyra, mais… Et si la personne que nous cherchons, cet assassin mystère, avait accès aux archives de Drakstrang ? Il aurait pu brouiller les pistes concernant ce mot, et ce, sans le moindre problème. Cela ne me paraît pas insensé, suite aux récents événements survenus à Kyouji, le voile rouge. Cela nous a bien montré que ces débiles de serviteurs des Titans peuvent être partout… » Avança-t-il, marquant une légère pause, continuant de réfléchir.

    « On se joue de nous, oui. Et c’est bien triste. » Continua-t-il, soupirant une nouvelle fois, longuement. Il était perdu, un sentiment extrêmement rare pour lui qui, d’habitude, n’avait aucun mal dans les quêtes qu’il entreprît.

    « J’insiste là-dessus, encore. Mais, très peu de personnes ont accès aux archives de Drakstrang. La direction, certains professeurs et, les Ministres, naturellement. Et si c’était l’un d’entre eux, dame Leezen ? » Questionna-t-il, sérieusement, tout en se penchant en avant, se rapprochant légèrement de son interlocutrice.

    « Le Vice-Roi n’est pas présent sur la liste. Est-ce possible que messire Genryusai soit un traître depuis tout ce temps ? Ou alors, l’assassin n’a pas inscrit son nom car, justement, il aimerait nous orienter sur cette piste ? » Continua-t-il, laissant un rire faux s’échapper d’entre ses lèvres. Un rire voulant tout dire. Il était comme, poussé à bout.

    Cette mission n’était pas n’importe quoi, c’était une demande venant directement de l’Oreille, pour lui et de la Griffe, pour son interlocutrice. Il ne devait pas faillir, ce serait tout simplement honteux, lui qui s’évertue à être au niveau de son ami, Zéphyr et qui pourtant, reste l’éternel second. Il secoua brièvement la tête, laissant l’écarlate de ses prunelles disparaître derrière ses paupières.

    « Nous sommes bloquées, Lyra. Et ça m’énerve, au plus haut point. Comment voulez-vous que nous parvenions à arrêter et, même pires, à capturer un ennemi dont nous ne savons rien ? C’est insensé. » Avoua-t-il, se vautrant de nouveau sur sa chaise.

    « En plus de ça, j’ai comme qui dirait un mauvais pressentiment. Mais, je ne sais pas de quoi il s’agit. » Soupira-t-il. Il plongea ses prunelles carmines dans le regard de la Tovyr, laissant un nouveau sourire fleurir sur son visage balafré.

    « Bref. On fait quoi maintenant, Lyra ? On va se préparer à mettre la main sur un ennemi invisible ? On fait en sorte que le Majra ne perde pas la vie ? » Demanda-t-il, avant de reprendre. « Et si c’était vous, la cible ? Et que ces pistes soient simplement là pour vous mettre à découvert ? » Continua-t-il, plissant légèrement les yeux. « Quoi qu’il en soit, je ne laisserai aucun fanatique mettre la main sur vous, Lyra. Je vous le promets. » Fit-il sobrement, tout en se levant.

    Il pivota légèrement la tête, observant ce qui l’entourait de son magnifique regard écarlate. Il sentait le vent marin venir doucement caresser son visage, puis, il prit une grande bouffée d’air frais. Les battements de son cœur s’accéléraient, sans qu’il ne sût pourquoi.

    « On va se positionner, Lyra ? » Demanda-t-il, sans même reporter son regard sur celui de son interlocutrice.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Dim 28 Avr - 23:03
    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune 1df8b26bcf61ffec890d00af1b01771f

    Que le Vent insulte les serviteurs des Titans de "débiles" était quelque peu ironique dans la mesure où ils étaient menés par le bout du nez par ces "débiles". Lyra ne releva pas cette trivialité, étant bien au fait qu'Orion était lui-même conscient de ce truisme. C'était précisément parce que les sbires des Titans multipliaient les ruses qu'ils parvenaient à mettre des bâtons dans les roues d'un Empire tout entier. Finalement, la situation était analogue à la prise Kyouji par Ryssen, cinq ans auparavant. Alors que la cité était tombée à cause des centaines de séditieux et saboteurs qui la sclérosait, le Reike pâtissait grandement des serviteurs des Titans qui avaient infestés le Sekaï.

    Pour ce qui était de leur désavantage certain dans l'affaire, Lyra ne montrait pas le moindre signe de déstabilisation. Les seules informations dont ils disposaient étaient celles que l'assassin avait bien voulu leur laisser. Elle enrageait intérieurement d'avoir un tel retard face à un vulgaire assassin. En tant que Grand Officier, elle s'était hissée à cette position en aillant toujours un coup d'avance sur ses adversaires et concurrents, tout l'art de la guerre résidait dans la capacité à prévoir les actions ennemies et à les prendre de court. Or, dans cette enquête, ils étaient derrière, condamnés à suivre des renseignements possiblement faux ou piégeurs. Ils n'avaient tout bonnement aucun avantage tactique et cela avait pour résultat de faire bouillonner la Tovyr d'une colère innommable. Et si elle parvenait à se maitriser, c'était uniquement en se concentrant sur la conversation avec Orion.

    La Sénéchale arqua un sourcil à l'une des déductions du Vent, allant jusqu'à soupçonner le Vice-roi en personne, pour l'unique raison qu'il ne figurait pas sur la liste des cibles à abattre. Le suppôt des Titans ne compte pas s'en prendre à messire Genryusai, ou tout du moins il n'a pas annoncé cet assassinat. Toutefois, il a bien mis le nom de l'Empereur lui-même dans sa liste, alors celui du Vice-Roi ne peut pas impliquer beaucoup plus, s'il avait prévu de s'en prendre à lui aussi, il l'aurait indiqué.

    - Ce que vous avancez là est passible de la peine de mort. Siffla-t-elle entre ses dents serrées. Mais j'imagine qu'en de telles situations, de telles suppositions méritent au moins d'être abordées. Peut-être que, comme vous l'aviez avancé tantôt, l'ascendance titanesque du Vice-roi a dissuadé notre assassin de s'en prendre à lui. De surcroit, si son objectif est bien de renverser l'Empire par son sommet, les cibles qu'il a déjà prévu d'abattre suffiront amplement à le remplir, peut-être messire Genryusai a été écarté de la liste grâce à ces deux points. Elle ne partagea pas son rire, n'étant pas tellement prédisposée à de telles légèretés, mirant le Vent d'un regard aux reflets d'acier.

    Elle n'apprécia pas non plus la remarque de son interlocuteur lui assurant qu'il ne laisserai personne s'en prendre à elle. Lyra avait entendu bien trop de fois des hommes prononcer ces paroles. Ils étaient tous morts. De sa main ou d'une autre, peu importait. Tous ceux qui avaient voulu la protéger à un moment ou à un autre avaient péris. Une remembrance fugace lui traversa l'esprit, ramenant au premier plan Dirnann Leezen, Rom Dandrovart, Gwirma Skirtivand, Erwin Staal, entre autres. Elle renfonça derechef tout ces noms au plus profond de sa mémoire, là où elle voulait les oublier.

    Finalement, elle mis les deux mains à plat contre la table et se leva prestement, n'aillant pas même touché à la choppe de bière. Son esprit devait rester pleinement alerte pour cette opération. Ils allaient à présent monter la garde dans l'ombre dans l'attente d'un tueur, autant rester en pleine possession de leurs moyens. Si ça se trouve, ils allaient attendre longtemps.

    - Orion. avant-hier, lors du dernier conseil d'Etat-major, j'ai requis le renforcement de la garde rapprochée de tous les ministres, même du Vice-Roi, non seulement pour les protéger mais aussi pour les surveiller. Elle renifla. Seuls les membres de la Main et le couple Impérial comptent à mes yeux. Le Majra n'est qu'un appât, s'il devait périr au prix de la capture du serviteur des Titans, alors qu'il en soit ainsi, nous ne manquons pas de remplaçants. Et pour ce qui est de ma propre personne, nombreux sont ceux qui convoitent ma position, je suis tout aussi dispensable que vous ne l'êtes, contrairement aux autres cibles de l'assassin. Veuillez ne pas en faire grand cas, sans parler que je peux assurer ma propre défense. Comme pour imager ses propos, un soldat en civil lui apporta son bâton de mithril ainsi que son arc et carquois.

    Lyra jeta un dernier regard empreint d'une détermination palpable à son acolyte avant de quitter la taverne. Elle traversa l'avenue pour se glisser dans une venelle bordant la dépendance du Majra Hilleli. Selon les hommes en faction, tapis dans l'ombre, l'officier était dans le séjour de sa demeure, dégustant quelque plats importés des Terres du Nord. Lyra se retourna pour s'assurer qu'Orion l'avait suivit mais elle ne le vit pas, preuve qu'il l'avait bel et bien suivis. Il devait être quelque par avec son Ordre des Ombres, peut-être dans les souterrains ou sur le toit du bâtiment pour couvrir toute la zone.

    La Tovyr Leezen attendit alors avec une poignée d'hommes en armes dans une ruelle ténébreuse, tout prêt de la porte donnant sur les cuisines du petit palais du Majra. Les gardes à l'intérieur, postés un peu partout, les alerteraient à la moindre menace.
    CENDRES



    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Lun 29 Avr - 7:39
    La peine de mort ? Oui. Orion le savait et n’avait absolument aucun problème avec ça. Personne n’était à mettre de côté dans cette enquête, pas même les Ministres. Comme le disait la Tovyr, de telles suppositions méritaient d’être abordées, même si elles étaient décentes. Mais, oui, peut-être que le Vice Roi, Genryusai, n’était pas sur la liste à cause ; ou grâce, à son sang que les fanatiques pourraient considérer comme « divin ».

    Orion adoptait toutefois un comportement étrange, qui ne lui était pas familier. Des rires, mais, pas le genre de rires qui fissent passer ses propos comme plaisantins, non. Des rires annonçant un certain stress, une panique concernant la situation actuelle. Il appréhendait la situation qui se présentait à lui. Pourquoi ? Il en avait connu, des situations stressantes, mais jamais à ce point-là. Quelqu’un allait être assassiné ce soir, c’était une chose, peut-être un sacrifice nécessaire. Mais par contre, son meilleur ami, Zéphyr, ainsi que sa patronne, Dema Ariesvyra, était tous deux sur cette liste. Il n’était pas prêt à les laisser périr à cause d’une éventuelle incompétence, alors que jusqu’ici, il n’eut que très rarement connu l’échec.

    Toujours tournant le dos à son interlocutrice et mirant tout autour de lui, les mouettes s’envolant, regagnant la mer, le vent claquer contre l’arène, les quelques passants observant la magnificence de ce si beau quartier, Orion écoutait les propos de la Tovyr. Au moins, cette dernière avait renforcé la sécurité tout autour des ministres, c’était un bon point. Mais…

    « C’est suffisant, Lyra ? Suffisant pour contrer une menace dont nous ne savons rien ? Je vous fais totalement confiance Lyra, je sais que vous ne négligerez pas la protection des membres de la Main. » Rétorqua-t-il, froidement. Oui, le Vent n’était pas dans un état habituel. Son interlocutrice le remarquerait ? Certainement. Il se retourna vers son interlocutrice, laissant ses prunelles écarlates mirer attentivement son interlocutrice.

    « J’ai des proches dans le Conseil de la Main. Même si, le Majra n’est qu’un simple appât, et je partage cet avis, nous ne pouvons faillir aujourd’hui. Sinon, je doute que nous serions capables de contrer les prochains assassinats. » Fit-il, baissant légèrement ses prunelles, affichant une moue décourageante. « C’est ma mission, d’assurer la sécurité du pays contre les menaces de ce type. Alors, si j’échoue aujourd’hui, c’est que je ne mérit pas mon poste de Vent du Reike. » Ajouta-t-il, de nouveau, froidement.

    Il fut interrompu dans ses paroles par un soldat en civil, apportant à Lyra son équipement. Son mythique bâton de mithril, mais aussi son carquois et son arc. Un long soupir s’échappa d’entre les lèvres d’Orion, tandis que la Tovyr commençât à quitter la taverne.

    « Je sais, Lyra. Mais je ne vois pas en vous qu’une simple Tovyr. » Déclara-t-il, sans ajouter mot.

    Avant de suivre son interlocutrice, il fit apparaître un gantelet de cuir, dans lequel était dissimulée une lame aiguisée et pointue, à l’effigie d’un poignard. Il en équipa un sur chaque main. Puis, il suivit Lyra jusqu’à la demeure du Majra. Sur la route, le Vent donna ses quelques indications à l’Ordre de l’Ombre, qui se chargerait de couvrir l’entièreté de la zone.

    Après cela, le maître-espion surgit des ombres entourant la Tovyr, dissimulant son sort d’invisibilité. Il était encore en civil, comme plus tôt, n’ayant toujours pas fait apparaître son équipement d’espion. Il laissa ses prunelles écarlates glisser lentement en direction du visage de la Tovyr, comme pour capter son attention. Sans le moindre sourire, ni aucune expression, il prit la parole.

    « Nous y voilà. Mes hommes couvrent la zone. Si quelqu’un essaye de venir, nous le saurons. » Annonça-t-il, baissant légèrement la tête, soupirant. « Alors, quelle est votre stratégie pour capturer cet individu, Tovyr ? Comment comptez-vous vous y prendre ? » Demanda-t-il, avec une certaine sincérité appuyant ses propos. Attendant la réponse de la Tovyr, le maître-espion laissa ses ombres ramper le sol, se postant à divers endroits. Le Vent était prêt à surgir n’importe où.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Lun 29 Avr - 22:50
    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune -qq-20220214215317

    Au fur et à mesure que le cercle ignescent du soleil penchait lentement vers l'Ouest, il embrasait inéluctablement l'horizon océanique, la déformant de milles aberrations thermiques. Et alors que l'activité du quartier marchand décroissait, les ombres s'étendaient entre les colombages et colonnades des avenues. Les ruelles et venelles adjacentes, quant à elles, étaient déjà envahies par la pénombre. C'était précisément dans ces ombres portées que se dissimulaient des soldats flanqués de longs manteaux discrets. Ils étaient sales, puants, pour mieux dissimuler leur fragrance. Ils étaient ternes, délavés, pour mieux cacher les éclats des lames qu'ils portaient. Ils étaient masqués de linceuls grisâtres, pour mieux camoufler leurs visages.

    Une dizaine de ces soldats du Reike étaient tapis dans l'ombre d'une venelle bordant un petit palais surmonté d'une coupole azurée. Cette coquète dépendance appartenait à un certain Gitcen Hilleli, Majra de son état et héritier de quelques fouleries de la région d'Ikusa. Et s'il n'habitait pas l'un des fastueux palais des haut-quartiers, il n'était clairement pas à pleindre, profitant d'une semaine de permission pour se vautrer dans les plaisirs sybarites par excellence, à savoir : la bonne chère, les jeux de cartes et les paris. Pour le premier, autant dire qu'il faisait bombance à profusion, pour le second, il fallait reconnaitre qu'il n'y était pas mauvais, et enfin, pour le troisième... il avait perdu une coquète somme à l'arène de combat voisine.

    Tout ceci, il le pratiquait dans la plus grande des ignorances. Non pas qu'il fut un idiot fini, tout au contraire, l'Empire ne pourrait se maintenir bien longtemps s'il plaçait des coqueberts à de tels postes, mais il était ignorant dans le sens où il ne soupçonnait en aucun cas être la cible d'un serviteur des Titans. Semblerait-il qu'un sbire de ces derniers s'était lancé dans une danse macabre visant à sélectionner des haut-placés de chaque branche du gouvernement pour les assassiner afin de mieux préparer le terrain à d'autres meurtres plus... ambitieux. Et aujourd'hui, le Majra Hilleli devait mourir.

    Ceci étant dit, il faisait office d'appât pour attirer le sicaire dans un piège tendu par l'une de ses supérieurs, à savoir la Tovyr Leezen. Cette dernière se trouvait justement tapis dans l'une des ombres à l'arrière de son palais, tout près des portes menant aux cuisines. Des groupes de soldats en civils étaient également postés dans la taverne en face, au fond du jardin, dans les quartiers des domestiques, dans le débarras et même dans les combles. Et tout cela à son insu, afin qu'il ne change rien de sa routine, il ne faudrait pas épeurer son assassin. Ce dernier avait bien attendu toute la journée pour se pointer car jusqu'à présent, le Majra était toujours en vie, mâchonnant quelques tranches de lard dans son salon d'été, tout près du jardin.

    Sur le toit, dans le hall et dans la roseraie se cachaient des agents du Vent, attendant le moindre signe du serviteur des Titans pour lui fondre dessus. Le chef de l'Ordre de l'Ombre avait rejoint la Tovyr Leezen dans la pénombre, lui demandant comment elle avait prévu de s'y prendre. Percevant le double sens de cette question, la Sénéchale attendit un instant avant de lui répondre. Elle avait revêtit une longue cape charbonnée par dessous une cervelière écarlate. Sous son discret brocart, elle cachait un arc et son carquois ainsi qu'un bâton de Mithril serti d'adamantine, son arme de prédilection. Elle renifla discrètement.

    - Au point où nous en sommes, nous aviserons en temps et en heure. Siffla-t-elle, le regard rivé sur le Majra. Je ne m'en fais pas pour les ministres, si jusqu'à présent notre assassin a réussi, ce n'était clairement pas des guerriers et mages de l'acabit de Messire Sanariel, Dame Ariesvyra ou même de la Griffe ou de l'Oreille. Je suis persuadée qu'il se cassera les dents contre eux. En revanche, s'il pense à ce point pouvoir tuer les puissants de l'Empire, nous ferions mieux de rester sur nos gardes. Surtout que nous ignorons tout de lui. Et même si je suis sûre qu'il sera bien incapable de tuer la Griffe ou l'Oreille qui auront tôt fait de le balayer, sans parler de l'Empereur lui-même, il est de notre devoir d'éviter ce désagrément à nos supérieurs.

    Elle se tût alors, ayant perçu un signe d'un de ses factotums un peu plus loin. Quelqu'un approchait, et si tous se mirent en alerte, la tension redescendit lorsque les signes de la sentinelle postée dans la ruelle adjacente signala la fausse alerte. Ce n'était qu'un poivrot qui longeait le mur d'enceinte. On eut tôt fait d'écarter le gêneur et de reprendre la garde. Lyra, juchée sur un échafaudage installé pour l'occasion, pouvait contempler le jardin du domaine, le bassin et le salon d'été où se tenait le Majra, allongé sur son divan. Elle pouvait également observer le toit du bâtiment ainsi que le chambre à coucher au premier étage.

    Pas âme qui vive, si ce n'étaient les espions et soldats dissimulés dans le décor, attentifs au moindre son et mouvement. Une chouette poussa un cri, un passant toussa, le vent souffla. Une légère pluie commença à tomber, perturbant à peine l'observation des agents en faction. Le crachin tombait doucement sur la cité, humidifiant l'air ambiant. Des gouttelettes se formèrent peu à peu dans les cils de la Tovyr, immobile tel l'autour attendant sa proie. Ses hommes patientaient derrière elle, Orion Yamveil en faisait partie, passé maitre dans l'art pour ce genre d'opération.

    Soudain, le regard de la Sénéchale fut attiré par un bruissement, près des hortensias bordant le mur intérieur du palais. Ce détail n'échappa à aucun des soldats et encore moins au Vent.

    - Là. Souffla-t-elle entre ses dents.

    L'ombre passa par dessus le mur, comme s'il flottait dans l'air humide pour retomber lestement de l'autre côté, dans le jardin. Le Majra Hilleli, à l'abris sous le proche, toujours couché, n'avait rien remarqué. L'ombre qui le guettait se redressa à taille humaine. Une petite tâche blanche surmontait la silhouette, comme si elle portait un masque. Peu surprenant pour un assassin. Mais quelque chose dans sa démarche donnait une impression d'inhumain. Elle se déplaçait lentement, avec une fluidité morbide, en ligne droite vers sa proie. Une vingtaine de mètres la séparait du Majra, mais Lyra n'osait intervenir, peinant à identifier le tueur dans le noir. Elle jeta un regard à Orion.

    Il avait déjà disparu, surement prêt à bondir.

    C'était l'heure.


    CENDRES



    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum