DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Le Lever de Lune - Page 2 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 20:54Zéphyr Zoldyck
    Achats de pouvoir - ZéphyrAujourd'hui à 20:27Zéphyr Zoldyck
    Les Flammes de l'Aurore | LéonoraAujourd'hui à 16:56Arès Wessex
    L'air du Vent | Feat ZéphyrAujourd'hui à 16:12Zéphyr Zoldyck
    Venez me corrompre, ou pas !Aujourd'hui à 16:00Advorix Eqqegni
    La Traque SauvageAujourd'hui à 14:39Orion Yamveil
    C'est ici le comptoir aquarien ? Aujourd'hui à 13:51Jovnos Atnoth
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 12:38Kieran Ryven
    Une Mort Silencieuse - PAAujourd'hui à 11:19Pancrace Dosian
    [Challenge] Le festin des loupsAujourd'hui à 10:27Lyra Leezen
    2 participants
    Aller en bas
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Mar 30 Avr - 18:32
    Tapis dans l'ombre, les traits de son visage indiscernable, le Vent du Reike observait d'un œil attentif la Tovyr Leezen, écoutant le moindre des mots qu'elle prononçât. Il ne pouvait sortir de l’endroit où il se trouva, son identité secrète devant demeurer. Même en soirée, le vent se levait, claquant contre les parois des édifices reikois, amenant de faibles nuages de sable provenant du désert. La tension était palpable, tandis que le maître-espion, accompagné de Lyra, attendît l’arrivée de l’assassin.

    Sortant finalement de la pénombre qui l’engloutissait, le Vent se présenta sous la lumière argentée émise par la Lune, astre divin pour certain. Bien évidemment, il prit le soin de se vêtir de son armure, mélange harmonieux de soie et de métal, la rendant pratique à la manipulation, mais aussi, extrêmement résistante, création de son porteur. L’acier protégeant son visage reflétait parfaitement les rayons lunaires, faisant ressortir ses magnifiques prunelles écarlates d’entre les failles du voile d’acier.

    Tout juste à côté de la Tovyr, il posa un genou à terre, puis laissa son bras glisser sur ce dernier, observant la cour intérieure de la demeure du Majra, d’un regard affûté.

    « Oui. Ils nous accordent tous deux leurs confiances. Nous ne devons pas les décevoir, Lyra. » Déclara-t-il, pivotant légèrement la tête, laissant l’une de ses prunelles croiser les perles de son interlocutrice, tandis que sous ce mystérieux voile d’acier, se dessinait un léger sourire, étirant les lèvres fendues de l’espion. Sa voix était devenue difforme, différente de celle qu’il eût plus tôt.

    Attiré par le même bruissement que son interlocutrice, Orion pivota légèrement sa tête désormais recouverte de ce fin, mais pas moins résistant, voile d’acier, en direction des hortensias bordant les murets qui définissaient la propriété du Majra. Ses prunelles écarlates parvinrent à capter le moindre petit mouvement des feuilles et fleurs, permettant au maître-espion de définir instantanément d’où l’assassin allait surgir.

    Rapidement, Orion pivota de nouveau son visage fendu, en direction du toit du porche, là où était dissimulé l’un des membres de l’Ordre de l’Ombre. Il leva le bras, faisant signe à l’un de ses seconds qu’il fallût se tenir prêt à agir face à la menace. Ce dernier disparut à son tour, s’en allant et se préparant à surgir des ombres entourant la future scène de combat.

    Une fois cela fait, les rubis du Vent se tournèrent de nouveau en direction des hortensias d’où devait surgir l’assassin inconnu. Et, cela ne manqua pas. Une ombre rampa, surgissant du haut du mur, apparaissant de derrière la verdure, puis se matérialisa enfin sous les yeux écarquillés du jeune Yamveil et de la Tovyr. Dans cette masse noire, il y avait une tache blanche, certainement la tête de cette immondice qui menaçait le Majra.

    Voyant la chose difforme s’élevée, Orion disparut instantanément, usant de son sort d’invisibilité. Puis, usant de sa vitesse et de son agilité hors norme, il bondit sur le premier toit, puis courut jusque sur le dessus du porche, surplombant le Majra, allongé. Il était rapide, discret, parfaitement fondu dans les ombres, s’évaporant sous la lumière argentée de la Lune. Rien ni personne ne pouvait le voir en l’instant.

    Portant ses prunelles sur la masse noire difforme, le Vent attendait, patiente, sage et prêt. Des ombres, formant sa corpulence svelte, étaient dissimulées aux quatre coins de la cour, prêtes à recevoir leur créateur. Ses gantelets bien serrés autour de ses poignets, l’assassin attendit le bon moment, la bonne occasion pour bondir sur sa cible et l’exécuter, sans lui laisser le temps de le voir arriver.

    La chose s’avança, lentement, mais sûrement, en direction du porche, prête à exécuter le Majra. De ses prunelles perçantes, le Vent ne lâcha pas une seule seconde sa proie. Resserrant les poings, le stresse commençant à s’emparer de lui, la respiration d’Orion s’accélérait, tout comme les battements de son cœur. Il ne devait pas faillir, pas cette fois, sinon, des innocents mourront.

    En avait-il quelque chose à foutre du destin du Majra ? Non, ce qui l’inquiétait, c’étaient ses proches, présents dans les membres de la Main. Ces noms, bien trop familiers pour lui, inscrits sur cette maudite liste.

    Une fois la chose, cette masse d’ombres suffisamment proche de lui, Orion dissipa son sort d’invisibilité, laissant ses traits gracieux apparaître sous la lumière argentée. Ses prunelles, luisantes dans les ténèbres, se mirent en mouvement. Le prédateur attaquait, une ombre furtive était en mouvement dans les cieux, il avait sauté.

    Au-dessus de la masse d’ombre, le Vent laissa, dans un sifflement intense, ses lames affûtées sortir de son gantelet gauche, brillantes sous l’éclat divin. En une fraction de seconde, l’assassin humain s’abattit sur sa misérable cible. Loupé. Il l’avait vu venir et, avait esquivé d’un simple mouvement. L’acier claqua contre les pavés du sol, les lames volèrent, brisées sous la violence du choc.

    Cette fois-ci, les lames de son gantelet droit surgirent de ce dernier, puis fendirent l’air en direction du mystérieux individu. Un bras tranché, tombant sur le sol, mais pas un hurlement ne s’échappa de la cible. Un léger sourire, dessiné sous le voile d’acier du maître-espion. Soudain, le bras tranché se rattacha sur la masse d’ombre, puis le visage du Vent se décomposa. Il était vulnérable, en proie, face à un ennemi dont il ne savait rien. Cependant, il était prêt à se téléporter sur l’une de ses ombres, au cas où il risquait la mort.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Mar 30 Avr - 21:58

    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune - Page 2 6f20b3460dc2a81e353ee844517594ce

    Lyra n'avait encore jamais vu de créature telle que celle qui progressait lentement mais surement dans le jardin, en ligne droite vers sa cible. Était-ce un élémentaire d'ombre ou tout simplement du fait d'un sort de camouflage ? L'ombre parfaitement lisse était légèrement transparente, on pouvait voir au travers même si ses contours étaient bien distincts. Pas le moindre membre ne dépassait du serviteur des Titans, si ce n'était ce masque au visage atone, d'un sinistre qui dissimulait une certaine dangerosité. Lyra en fut si déconcertée qu'elle hésita à lancer l'assaut, observant l'individu comme pour le percer à jour, en vain.

    Ce fut à Orion que revint de sonner le glas. Le Vent fut le premier à se jeter sur l'ombre, surgissant depuis les cieux pour louper son assaut surprise. Comme si l'assassin savait où il était depuis le début, il ne leva même pas son visage vers l'espion et l'esquiva d'un écart qui trahis une vivacité insoupçonnée. Et si un bras surgit du corps ténébreux, le Vent le trancha net. Ce qui s'ensuivit, parfaitement décris par l'intéressé, laissa pantois espions comme soldats. La Sénéchale pris les devant et leva un bras pour sonner l'attaque. Une pluie de flèches surgirent de toute part, se plantant tout autour de la créature, l'encerclant de pointes s'enfonçant dans le sol alors qu'Orion s'écartait pour éviter d'être touché.

    Si la Griffe n'avait pas expressément requis la capture de l'assassin, Lyra l'aurait fait cribler de projectiles. Au lieu de quoi, toutes ces flèches fichées dans le sol autour du serviteur des Titans servaient à le stopper dans sa marche, afin de l'inciter à se rendre face au nombre écrasant de guerriers. Mais si l'ombre demeura immobile un instant, à l'instar d'Orion guettant le moindre mouvement à quelques pas de lui, elle se remit en marche, évoluant sur les pavés, écrasant les flèches plantées dans ceux-ci. Il ne quittait pas du regard le Majra qui s'était levé, se saisissant d'un glaive, se demandant ce qu'il se passait.

    Soudain, un bras d'ombre informe, aux reflets gluants, surgit du dos de la créature pour voler en direction d'Orion qui avait fait mine de repartir à l'assaut. Par chance, le Vent se téléporta sur le toit du palais, hors d'atteinte. Le bras ténébreux continua sa route avant de se tordre telle une tentacule pour s'orienter vers la nouvelle position de l'espion et fondit droit vers lui. C'était comme si la tentacule reliée au corps de l'assassin était indépendante, suivant sa cible jusqu'à l'atteindre, car le masque resté braqué sur le Majra Hilleli qui reculait, incertain de l'adversaire qui lui faisait face. Il tremblait de peur.

    Ce fut à cet instant qu'une flèche siffla de nouveau dans l'air humide pour transpercer de part en part le monstre qui se stoppa net dans sa marche mortelle. L'empenne de la flèche était faite de plumes d'oie, signe distinctif de la Tovyr Leezen. Cette dernière avait tiré et visé juste, et si le visage du tueur était hors de portée, elle lui avait tiré en plein dans le dos. Or, le trait avait traversé la créature comme si elle était passé au travers d'une bulle d'eau, allant se planter dans un pilonne juste derrière.

    En attendant, Orion était parvenu à esquiver la contre-attaque du bras d'ombre, et alors que ce dernier s'orientait de nouveau vers l'espion, il vira de course et parti à une vitesse fulgurante vers la Sénéchale qui réagit avec une vivacité égale. Elle encocha une nouvelle flèche, sautant de son échafaudage, visa dans les airs et décocha un second trait. Cette flèche là était chargée en électricité, brillant de mille feux alors qu'elle siffla violemment dans l'air, dans un claquement magique. Des arcs électriques suivirent la trajectoire du projectile, s'arquant du sol à la flèche en chemin.

    Un centième de seconde plus tard, le trait atteignit l'assassin, et si la flèche passa au travers de la masse d'ombre, la foudre enveloppa le corps de la créature, éclairant la nuit d'un éclat bleuté aveuglant. Le bras ténébreux se congestionna, se tordit, chuta au sol et se dissout en une marre vaseuse dont des fumerolles s'échappaient. Le corps du serviteur des Titans se replia sur lui-même alors que des arcs électriques parcourait son épiderme spongieux. En parallèle, une marée de soldats surgirent de la nuit pour encercler l'assassin immobile, penché sur les marches du salon d'été. Soudain, une voix goétique, stridente et à la fois menaçante, surgit d'entre la bouche du masque.

    - Ridicules créatures ! Ma marche est inéluctable ! Mon œuvre inexorable !

    Lyra tira son bâton, s'approchant à pas lent tout en restant derrière sa muraille de soldats. Elle renifla de mépris. Déjà l'on apportait la cage en barre noire du roi. Mais quelque chose semblait manquer à l'équation. Une seule flèche, aussi magique soit-elle, n'avait put abattre une telle menace. Ou alors les Titans se payaient vraiment leur tête. Le corps ténébreux recroquevillé, comme pour protéger son masque, sembla tressauter un instant.

    CENDRES
    RIX
    Race : Création d'Aurya
    Sexe : Inconnu
    Âge : Inconnu
    Métier : Serviteur d'Aurya
    Taille & poids : Variable
    Alignement : Chaotique-Mauvais
    Faction : Titans
    Rang : Inconnu
    Religion : Divinisme
    Avatar : Kaonashi

    Pouvoirs et objets

    Objet unique : Masque sculpté par Aurya
    Pouvoirs : Ombre P3 / Eau P2 / Malédiction P1 / Métamorphose P1

    Pouvoirs uniques : Nécrose
    Capacité de drainer l'âme d'autrui par contact.

    Absorption d'esprit
    Permet d'emmagasiner le savoir d'une victime.

    Description physique

    RIX est une ombre parfaitement lisse, légèrement transparente dans un dégradé s'axant autour de son visage dissimulé derrière un masque au sempiternel sourire atone. Son regard veule scrute le vide, ne se posant jamais sur quiconque. Il n'est pas bien grand, très fin, tout juste visible dans le noir. Mais lorsqu'il déploie toute sa magie, il peut engober un galion entier, se transformant en un amas parfaitement noir, gluant et particulièrement dangereux au toucher. Son corps difforme peut alors prendre une ampleur à l'égale d'un raz-de-marée.

    Histoire

    Création loupée d'Aurya, RIX aurait dû être détruit. Mais la titanide, reconnaissant le potentiel de son échec, l'accepte comme serviteur en dépit de l'imperfection de la créature. RIX se voit offrir un masque de bouleau sculpté pour dissimuler un visage hideux. Son corps étant une arme en elle-même, Aurya ne le perçoit pas comme un échec total.

    Lors de l'attaque de Sable-d'Or par les Archontes de X'O-Rath, Aurya a utilisé pour la première fois l'une de ses propres créations, RIX. Alors que tous avaient les yeux rivés sur les Archontes, Aurya a put tester les capacités de sa créature, certe plus modeste mais tout aussi redoutable, en l'envoyant tuer l'échevin de la ville ainsi que sa garde rapprochée. L'efficacité de RIX fut telle que la titanide enclencha son cycle meurtrier. RIX ne vivait plus que pour renverser l'Empire par une série d'assassinats, devant tuer divers serviteurs de Ryssen pour mieux emmagasiner leurs connaissances afin de se lancer à la chasse aux ministres jusqu'à atteindre, ultimement, le couple impérial.

    Tuer absolument toutes les têtes pensantes du Reike, telle est sa mission. RIX est ce que l'on peut appeler le Baba Yaga.




    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Mer 1 Mai - 23:36
    L’ombre était recroquevillée comme pour protéger le masque, après la simple flèche de foudre tirée par Lyra. Orion lui, était sur le toit du palais, observant la scène de ses prunelles écarlates, perçant les quelques failles de son voile d’acier. Un léger sourire naquit sur son visage, tandis que la cage faite de barre noire du roi s’approchât de la cible.

    Mais, la curiosité d’Orion quant à sa cible était bien plus forte que lui. Un être semblant être unique, dont la nature n’avait encore jamais été découverte auparavant. Il serait le premier à s’approcher de cette créature semblant être magique, cette création des titans. Avec le savoir de celle-ci, il serait capable de mener son unique mission à bien et, de protéger sa Nation, sa famille et ses amis. C’était une aubaine pour lui, qui donnait tout ce qu’il eût pour le bien du Reike.

    Canalisant brièvement sa magie, l’espion à la chevelure d’argent se téléporta sur l’une des ombres sévissant dans la cour intérieure du palais, à la droite de la masse d’ombres. Ayant de nouveau recourt à sa magie, Orion fit ramper l’une de ses ombres juste devant la cible, puis se téléporta à nouveau, dissipant tout autour de lui de la poussière aussi noire que la nuit, luisante sous les lueurs argentées.

    Devant cette chose, ses prunelles s’écarquillèrent, son cœur s’accélérait, son souffle transperçait les failles de son masque. Sa respiration était la seule chose persistant dans cette ambiance silencieuse. Il était là, face à sa cible, sa mission. Il était clair que cette dernière préparait quelque chose, mais le Vent ne savait pas quoi. Une attaque ? Pas de soucis, de multiples ombres étaient prêtes à accueillir leur créateur en cas d’attaque surprise.

    L’acier des lames d’Orion sifflèrent, sortant de ses gantelets dans un éclat argenté. De nouveau, le Vent fit quelques pas en direction de la masse d’ombre, surplombant celle-ci de sa carrure svelte. Il ne fit pas un bruit, pas une parole. Il regardait, sans bouger, l’assassin devant être capturé ici même. Puis enfin, Orion vint briser ce silence, de sa voix déformée, ses prunelles bien ancrées sur sa cible.

    « Pathétique. » Pesta-t-il, levant son bras droit, prêt à l’abattre sur la créature des ténèbres.

    Soudain, le masque immaculé voyagea dans les entrailles de la masse d’ombre, pour apparaître face à Orion. Les trous placés à la place des yeux, dans le masque de la créature, s’illuminèrent, imitant à la perfection les prunelles du Vent du Reike. Les lueurs semblaient être dirigées droites dans les yeux du chef-espion, qui ne pouvait que les regarder.

    De la masse noire sortit de nouveau cette voix difforme, prononçant de multiples paroles en langue Divina. Des paroles que le Vent ne comprenait qu’à moitié. Ce n’était pas un problème de traduction, non, mais les mots mis à la suite n’avaient aucun sens. Les quelques mots qu’il comprit étaient « Aurya », « Aube », « Rouille », « Dix-sept », « Fournaise ». Une formule qui, pour le commun des mortels, n’avait absolument aucun sens.

    Plus la créature prononçait ses mots, plus Orion était pris d’un violent mal de crâne. À un moment, il comprit que la créature était en réalité en train de lui jeter un sort, de le maudire, celle-ci ayant réussi à lui voler un cheveu plus tôt. Ainsi, il usa de son pouvoir de téléportation pour fuir la scène, se retrouvant quelques pas à derrière Lyra, vers le Majra.

    « Désormais, pathétique mortel, tu seras une créature parfaite. Un être servant les titans dans leur plus noble dessein. » Déclara doucement la masse d’ombre, tandis qu’elle reprit forme devant les soldats de Lyra, s’élevant de deux mètres de hauteur.

    Orion commençait à ressentir une sensation étrange, comme un être commençant à prendre possession de son corps. Doucement, il commençait à suffoquer, sans savoir pourquoi. Sa respiration s’accéléra, tellement qu’elle devînt incontrôlable. Le Vent, peu à peu, perdait son calme, retirant devant ces quelques soldats ainsi que devant le Majra, son masque d’acier, puis sa capuche de soie.

    Ses prunelles, d’un rouge écarlate, devenaient de plus en plus vives. Sa pupille, habituellement parfaitement ronde, se métamorphosa. Désormais, le noir profond de ses pupilles fendit de haut en bas son iris vif, presque orange.

    Le Vent, s’étouffant, ne pouvant plus respirer, tomba à genou, sous cette pression incontrôlable. Des grognements surgissent d’entre les lèvres d’Orion. Lèvres qui, petit à petit, prirent la forme d’un museau, dessinant à son extrémité, une truffe d’un noir aussi profond que la nuit. Sa corpulence, habituellement svelte, grossit en un corps fait que de muscle. Ses vêtements se déchirèrent dans leur intégralité.

    Son visage était maintenant recouvert d’une cuirasse grise sous la mâchoire, arborant deux pics en son extrémité. Au-dessus de sa mâchoire, jusqu’à ses oreilles, se trouvaient des écailles noires. Enfin, sur le haut de son visage se dessinèrent deux longues cornes, aussi résistantes que de l’acier et, semblant canaliser de l’électricité d’un rouge profond.

    Ses bras avant quadruplèrent de volume et, étaient maintenant recouverts d’une cuirasse mélangeant noir et gris, recouverte à l’arrière, d’une magnifique fourrure immaculée. Des sillons d’un rouge profond, semblant eux-aussi canaliser de l’électricité, décorait la longueur de ses bras. Ses mains se transformèrent en pattes semblant être puissantes. Les doigts se terminaient désormais par de magnifiques griffes acérées, semblant être capables de découper le moindre objet touché. Son dos devenu muscle, était recouvert de cette magnifique fourrure immaculée, générant de l’énergie électrique d’un rouge profond. Ses jambes devinrent de puissantes pattes arrière.

    Orion, un simple humain, fut maudit en cette soirée, devenant un lycanthrope, probablement au service des titans. Il était là, devant le Majra, devant Lyra.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Jeu 2 Mai - 19:16

    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune - Page 2 8f323010

    Le corps informe commença à tressauter lorsque le maitre espion se dressa au dessus de lui. Lyra ne compris pas pourquoi Orion réagissait ainsi, se sentant comme obligé de porter le coup final alors que la créature semblait se replier sur elle-même, comme réagissant encore aux décharges électriques qui pourtant s'étaient dissipées. Or, le Vent avait commis une grave erreur en sous estimant leur adversaire, se prenant de plein fouet une malédiction lancée par le serviteur des Titans, de sa voix grinçante.

    Et si l'espion se retira en se téléportant, il était déjà trop tard. Et alors qu'il succombait progressivement au sort goétique, l'amas d'ombre du monstre s'accrut à vue d'œil, gonflant en une masse informe surmontée du masque sinistre qui balaya du regard les soldats qui l'encerclait. Ces derniers dressèrent leurs piques et bandèrent leurs arcs. Mais c'était déjà trop tard. Le serviteur des Titans faisait à présent la taille de trois hommes et ne ressemblait plus à rien, devenant de plus en plus opaque, d'un noir profond rivalisant avec les iris de la Sénéchale.

    Celle-ci observait d'un mauvais œil le paradigme qu'empruntait la situation, se préparant à électrocuter de nouveau la créature tout en gardant son attention rivée sur Orion qui, à l'instar de l'assassin, connaissait une transformation somatique des plus violentes. La malédictions semblait avoir fait de lui un lycanthrope, se métamorphosant contre son gré, graillant, vagissant puis grognant de rage et de souffrance. Si pour l'instant il était la victime, il ne tarderait pas à passer prédateur. Il fallait agir, et vite.

    Tout bon stratège savait qu'il fallait trancher la tête pensante en premier, se focaliser sur la cause et non les effets. En l'occurrence, le centre de son attention devait demeurer la créature d'ombre et non cette diversion qu'était devenu Orion. Elle banda son arc, chargeant sa flèche en électricité et la décocha aussitôt, dans un claquement assourdissant tel le tonnerre, en direction de l'assassin qui réagit au quart de tour cette fois-ci. Son corps difforme se replia sur lui-même tel un ressort, esquivant de peu le trait qui alla se ficher avec violence dans un pilonne qui fut pulvérisé sous la puissance de l'impact magique.

    Quatre hideuses pattes sortirent de l'amas d'ombre pour camper le sol. Une dizaine de flèches l'atteignirent mais semblèrent comme absorbées et digérées par ce liquide charbonneux. Lyra aurait juré entendre un rire guttural s'échapper d'entre le masque. Soudain, dans un bond fulgurant, l'assassin passa au travers de plusieurs soldats du Reike, tel un fantôme. Les guerriers, après le passage du monstre, ne bronchèrent pas avant de s'écrouler au sol. Ils étaient morts.

    Les piques qui atteignaient la créature ne semblaient sans effet, comme traversa de l'eau. Et tous ceux qui touchaient ce liquide noirâtre perdaient la fonction de leur membre, la peau devenant grise, nervurée de noir, comme nécrosée de l'intérieur. Ceux qui étaient engloutis par le corps difforme perdaient la vie. Le Majra Hellili, pourtant en retrait, était paralysé par la peur, tremblant de tout son long tout en levant piteusement son glaive en direction du monstre qui cavalait dans sa direction.

    Les quelques mètres qui les séparaient furent rapidement palliés par la créature gluante qui l'enveloppa de son corps malléable. Le Majra n'eut même pas le temps de hurler qu'il fut complètement englouti, disparaissant dans la masse ténébreuse du serviteur des Titans.

    - Première ronde achevée. Même en vous donnant à l'avance mes cibles, misérables mortels, vous ne pouvez rien contre la volonté d'Aurya ! Je connais à présent le moindre des rouages de toutes vos institutions, le Reike n'a plus de secrets pour moi. Je vous connais... Je peux à présent tuer vos chefs.

    Sur ces mots, il chercha alors à se caleter, rampant à vive allure vers le fond du jardin, passant au travers des soldats n'ayant pas esquivé à temps. Lyra agrippa alors la lame qu'Orion avait fait tomber un peu plus tôt et la jeta dans le corps spongieux de la créature lorsqu'il passa près d'elle. Cette pointe métallique lui servirait de catalyseur pour attirer la foudre droit sur le serviteur des Titans. L'acier fut englouti. Lyra leva une main vers le ciel, faisant voler sa cape alors que la pluie s'intensifiait. Le ciel s'illumina de lueur bleutées, des arcs électriques traversaient le cumulonimbus au dessus de leurs têtes. La puissance d'un tel sort, la foudre d'abattant du ciel, ne manquerait pas de pulvériser la bête.

    Mais alors que la Tovyr s'apprêta à frapper le monstre qui grimpait le mur de ses pattes charnues, elle fut balayée par une force phénoménale. La Sénéchale atterrit dans la marre, soulevant des gerbes d'eau. Elle se releva prestement, trempée par la pluie et la vase. Un immense loup se dressait face à elle. Alors qu'elle avait préférée se concentrer sur sa cible prioritaire, elle en avait oublié Orion qui avait terminé sa transformation. Ayant perdu le contrôle, la bête avait pris le dessus.

    Les soldats plantèrent leurs lances dans le flanc du loup qui rugit et les brisa d'un revers de patte, Il reçut bien quelques flèches dans le dos, mais cela ne fit que l'enrager d'avantage. Il s'en prit d'abord aux soldats les plus proches avant de bondir vers Lyra. Cette dernière fit un bond de coté, se tirant de la marre. De sous sa cape, elle tira son bâton et porta un violent coup au niveau d'une des pattes arrières du loup, le faisant basculer sur le côté.

    - Ne le tuez pas ! C'est le Vent ! Tança-t-elle ses hommes.

    Pendant ce temps, le serviteur des Titans avait disparu.
    CENDRES



    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Jeu 2 Mai - 23:04
    Une fois la transformation terminée, le Vent du Reike, métamorphosé en un véritable monstre, tas de muscles recouverts d’une épaisse cuirasse, se rua à grande vitesse sur la Sénéchale, grognant à chaque pas réalisé sur le sol rocailleux. Malgré cette nouvelle forme, sa démarche semblait être précise, calculée, comme si Orion, dans toute sa précision, était encore présent. Seulement, ce n’était pas le cas. Il n’y avait aucun esprit qui habitait ce corps de loup, seulement de la rage et de la colère, contrôlé par RIX, qui venait de disparaître.

    S’approchant rapidement de la Tovyr, passant au travers des soldats la protégeant, une maigre défense, le Lycanthrope balaya cette dernière d’un violent coup de patte, manquant de peu d’assainir un coup fatal à la Leezen, la griffe haute du Vent la frôlant de peu. Puis enfin, un premier hurlement, la fourrure sur son dos commençant à entrer en friction, chargeant une forme d’ombre électrique.

    L’imposante créature, bien trop grande pour se tenir debout à l’instant, avança à quatre pattes, tentant de sortir de l’intérieur de la demeure du Majra, qui lui, s’était enfui vers l’intérieur de celle-ci.

    Tandis qu’il continuât son avancée vers la sortie, de valeureux soldat reikois tentèrent de planter leur lance dans le flanc de la créature, dans l’objectif de l’abattre. Seulement, les petits amis de la Leezen ne semblaient pas avoir d’armes suffisamment puissantes pour transpercer la cuirasse du loup, qui balaya d’un simple coup de patte avant, les lances légèrement enfoncées. Un nouveau hurlement, sa fourrure continuant de se mouvoir sur son dos, tandis que de petites lueurs rougeâtres et noires s’accumulaient sur son dos.

    Enfin sorti de l’intérieur du bâtiment et, toujours pourchassé par de pauvres soldats, le Vent usa de ses pattes pour tourner sur lui-même, balayant chacun de ses assaillants d’un simple coup de queue. Certains d’entre eux volèrent en direction de Lyra, d’autres frappèrent de plein fouet le mur. Rien ne semblait pouvoir arrêter le Lycan, pas même une poignée de soldat à la solde de la Tovyr. Mais alors, comment l’arrêter ?

    Désormais dehors, la fourrure blanche absorbant parfaitement les rayons argentés de la pleine Lune, le Vent se redressa sur ses deux pattes arrière, s’élevant sur presque deux mètres trente de hauteur. Le visage inhumain de la créature se tourna alors vers l’astre divin, ses prunelles écarlates rivées sur celui-ci. Ses cornes tranchantes étaient, elles, en train d’emmagasiner de la magie des ténèbres, ayant l’apparence d’une électricité rougeâtre et noire, glissant le long de la fourrure blanche du Lycan, jusqu’à son dos.

    Le pelage de son dos continuait d’entrer en friction, tandis que le Loup hurlait sous le clair de Lune. Soudain, son dos libéra quelques éclairs sombres, puis tout le pelage blanc de son corps se dressa. Ses griffes quant à elles, virèrent au rouge profond, elles étaient chargées d’électricité. De nombreux grognements s’échappèrent de la gueule allongée du Lycanthrope.

    Doucement, ses prunelles écarlates glissèrent en direction de la Tovyr, qui elle, portait un regard noir sur le Vent qui, contre son gré, adoptait une nouvelle forme. Il n’était plus lui-même, n’agissait plus pour le bien du Reike ni des autres, non, il n’y avait plus d’Orion sous cette cuirasse impénétrable. Simplement une bête féroce et assoiffée de sang.

    Sans prévenir, la créature, création des Titans, se rua en direction de la Tovyr, à toute vitesse. Courant à quatre pattes, le Lycan arriva rapidement à hauteur de Lyra. Seulement, il ne l’attaqua pas de manière normale. Alors à quelques pas de sa cible, il sauta à quelques mètres du sol, pour réatterrir au dernier emplacement où il vit Lyra, écrasant celui-ci avec son dos chargé en magie. Si Lyra ne trouvait pas un moyen d’esquiver cette attaque surpuissante, alors elle serait perdue.

    Surtout que, en se relevant, le Lycanthrope tourna sur lui-même, balayant tout sur son passage à l’aide de sa queue. Un enchaînement d’attaques qui arriverait à mettre à mal, sans le moindre doute, les meilleurs combattants de la Nation du Désert. Si Lyra voulait venir à bout de la créature maudite, alors elle devait trouver son point faible, l’endroit permettant de l’affaiblir et, certainement, de faire reprendre à Orion sa véritable forme, de lui rendre son humanité.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Ven 3 Mai - 23:12

    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune - Page 2 Princess-mononoke-lady-eboshi

    Le loup, se sentant surement oppressé - à raison - se carapata à l'intérieur du palais, évitant les soldats embusqués qui surgissaient de toute part. Même les espions d'Orion le suivaient de près, parés à intervenir pour tirer leur chef de ce mauvais pas. Il ne faisait plus aucun doute que l'identité secrète du Vent partirait à vau-l'eau suite à ces évènements, nombre de soldats ayant aperçu son visage peu avant sa transformation. Ceci-dit, la Tovyr s'assurerait  personnellement que ses hommes tiendraient leur langue, à moins de la perdre.

    Pour l'heure, Orion Yamveil avait d'autres soucis que son identité, tant la bête qu'il était devenu se ruait dans l'avenue, paniquant les quelques passants qui se ruèrent dans la taverne dans l'espoir de se mettre à l'abris du lycanthrope. Des guerriers en civil surgirent de toute part, armes au poings, cherchant tant bien que mal un moyen de neutraliser le loup sans le tuer, ayant bien reçu les directives de la Sénéchale : Il ne devait être tué sous aucun prétexte. Ils avaient perdu l'assassin, ils ne pouvaient se permettre de perdre le Vent.

    Lyra suivit le lycan dehors, enjambant le corps sans vie du Majra Hilleli, rongé de l'intérieur par la magie de RIX. Mais lorsqu'elle arriva dans la rue, accompagnée de ses hommes encapés, la bête se rua vers elle, canalisant une magie destructrice. Une chance que Lyra Leezen ne fut pas née de la dernière pluie. Elle se jeta sur le côté, roulant sur les marches en faisant claquer sa cape avant de glisser dans la boue tout en se redressant prestement. Là où elle se tenait une demi-seconde plus tôt, le loup s'écrasa contre le porche dans un grondement sinistre, brisant le marbre dans un éclat assourdissant. Aussitôt, les soldats le tarabustèrent de nouveau de leurs pertuisanes et bardiches, se protégeant d'épais pavois.

    Le loup enrageait et Lyra en profita pour se ruer vers lui, sautant au dessus de sa queue tentant de la balayer. Elle abattit son bâton de mithril sur l'arcade sourcilière du lycanthrope qui mugit sous la violence de l'impact. Il se remis sur ses pattes, s'ébroua, brisa deux lances, repoussa un fantassin et envoya une patte griffue vers la Tovyr qui para le coup de son arme. Glissant sur le sol détrempé.

    Elle utilisa alors le momentum de l'assaut pour contre-attaquer, exécutant une pirouette pour envoyer le bout de son bâton à la jointure de la patte avant d'Orion, touchant précisément un point anatomique particulièrement douloureux. Le loup rugit et tenta de balayer la Sénéchale, mais cette dernière, n'ayant pas une bonne position pour parer l'attaque, usa d'un de ses guerriers comme de bouclier humain. L'homme valsa dans les airs à sa place et Lyra put alors sauter sur le dos de la créature et lui envoyer un coup chargé en électricité droit dans les cervicales, cherchant à le paralyser au moins jusqu'à la dispersion de la transformation.

    CENDRES



    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Sam 4 Mai - 19:06
    Lyra, à l’aide de son agilité surhumaine, parvenait à esquiver la moindre des attaques du Vent, désormais devenu un impressionnant loup de deux mètres trente. Bien qu’il ne contrôlât absolument pas ce corps, non, cette masse musculaire abominable, le Vent tentait de lutter intérieurement pour mettre fin à cette sordide transformation. Mais, la lutte s’annonçait bien compliquée, étant donné que désormais, le loup était une part de lui, une facette qui l’accompagnerait jusqu’à la mort Peut-être serait-il mieux pour tout le monde qu’Orion perdît la vie ce soir ? C’est ce qu’il se dirait, s’il était capable de réfléchir normalement.

    En attendant, les multiples assauts de la Sénéchale parvinrent non seulement à arracher bon nombre de hurlements de douleurs au nouveau Lycanthrope, mais aussi à l’affaiblir de plus en plus. Plus elle frappait, plus Orion semblait réussir à reprendre le contrôle de son enveloppe corporelle, ou du moins, à se réveiller dans ce corps qui n’est pas le sien. Seulement, il n’était pas encore redevenu un être humain et, ne savait point comment y parvenir.

    La vitesse et l’agilité dont faisait preuve Lyra parvinrent cependant à infliger la pire des blessures au Lycan. Elle semblait avoir trouvé son point faible : son dos. En plus de cela, plus il était chargé en magie sombre et électrique, plus il était faible aux attaques physiques et élémentaires. Gagner en puissance, mais perdre en défense. Un stratagème bien plus qu’utile, mais délicat à utilisation. On pouvait même facilement aller plus loin. L’utilisation de cette technique demandait un tant soit peu d’intelligence humaine et, la bête féroce qu’était devenue le Yamveil en était partiellement dépourvu. Il ne cherchait qu’à faire couler le sang des humanoïdes qu’il croisât.

    En un claquement de doigt, le loup hurleur sentit l’électricité de la Tovyr s’insinuer dans son corps recouvert de cuirasse d’ébène. Si cette protection arrivait à stopper les effets les plus douloureux de l’attaque de la Sénéchale, elle ne para pas la puissance élémentaire et encore moins les effets qui en découlaient, notamment la paralysie. Hurlant une dernière fois sous le clair de Lune, le Lycanthrope tomba véritablement à quatre pattes, ces dernières semblant épouser parfaitement le sol.

    Même avec toute la volonté et la férocité dont était capable de faire preuve la majestueuse créature, ses pattes semblaient être collées au sol. Petit à petit, le reste de son corps se figea, ne laissant pas la moindre possibilité de mouvement au Lycan. Quelques éclairs parcoururent son corps, des éclairs semblent adopter une couleur noire et rouge, à l’effigie de ceux créés par le loup. Tandis qu’il ne pût plus bouger, la Sénéchale vint se placer devant lui, regardant de ses perles noires, la créature agonisante face à elle.

    Les prunelles écarlates du Lycan, autrefois humains, était condamné à fixer la Tovyr qui venait de lui mettre une certaine dérouillée. Normale, une bête féroce, aussi puissante soit-elle, n’a pas la moindre chance face à un adversaire maître de ses mouvements, agiles et, dont la technique de combat était inégalable.

    Ce n’était qu’après quelques instants seulement que le temps eu raison de la transformation du Yamveil et que ce dernier vit la malédiction de RIX se dissiper. Enfin, dissiper était un bien grand mot, étant donné qu’il fît maudit à vie. Mais au moins, il redevint un humain, petit à petit. Chacun de ses membres reprirent leur forme humaine. Son museau s’écrasa pour laisser place à son visage fendu de multiples cicatrices, ses bras redevinrent fins et taillés, ses jambes reprirent leur forme humaine.

    Seulement, il était complètement nu, au milieu des ruelles de la capitale et, ne manqua pas de s’évanouir après les rudes épreuves qu’il dût subir. La paralysie de Lyra faisait encore effet le long de ses membres et, Orion tomba dans un sommeil profond, sous l’éclat argenté de la Lune, qui resplendissait au-dessus du Joyau du Désert.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Sam 4 Mai - 23:16

    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune - Page 2 Sichen-wang-hilaier

    Deux cycles lunaires s'étaient déjà écoulés depuis les évènements qui avaient perturbés le quartier marchand d'Ikusa. À l'instar de l'agitation, les épais cumulonimbus avaient finis par se dissiper, ayant craché toute la pluie qu'ils pouvaient, ayant au moins le mérite de remplir bassins, aqueducs et fontaines. Pour ce qui était de l'escarmouche qui avait éclatée au niveau de la demeure du Majra Gitcen Hilleli, elle avait déjà été poussée sous le tapis, l'affaire ayant été étouffée sans mal, tant les limiers de l'Etat-major avaient été efficaces pour nettoyer la zone dans l'heure. De surcroit, dès lors qu'un officier avait décidé d'ouvrir une enquête, il s'était vite heurté à l'avertissement « Affaire d'État / Confidentiel », tuant dans l'œuf le moindre regard extérieur sur l'opération.

    Pour ce qui étaient des informations confidentielles telles que l'identité même du Vent, maitre espion au service de l'Oreille, elle avait été préservée à temps par la Tovyr qui avait jeté sa cape sur le corps nu d'Orion avant que le moindre regard ne puisse se poser dessus. Le silence de ceux l'ayant aperçu avant avait été assuré. Pour ce qui était du maitre espion en lui-même, il avait été rapatrié à l'État-major Central d'Ikusa, imposante bâtisse en plein coeur de la capitale. Là, il avait sommeillé deux jours durant, reprenant lentement des forces sous l'attention d'un Rhikos.

    Enfin, le rapport qui avait été rédigé sur l'altercation entre les forces reikoises et le serviteur des Titans dénommé RIX avait été évasif, à dessein. Primo, un rapport au sujet d'une défaite était toujours pauvre en informations et détails. Secundo, comme Orion l'avait spécifié, toute information remontant à la Griffe et l'Oreille devait rester superficielle tant qu'ils n'avaient pas coincé l'assassin. Tertio, Lyra n'avait pas eut le temps de se charger personnellement du rapport en question, l'ayant délégué à l'un des hommes de confiance du Vent.

    En outre, la Tovyr avait été occupée à chercher deux des espions d'Orion. Sur les cinq qui avaient participé à l'opération de capture, seuls trois étaient restés près de leur maitre. La Sénéchale soupçonnait que deux des membres de l'Ordre de l'Ombre avaient pourchassés RIX dans les ténèbres. Or, ils n'avaient pas refait surface depuis l'échauffourée. Et Lyra se doutait qu'ils n'attendaient que le réveil du Vent pour délivrer le résultat de leur filature, Orion étant surement le seul à pouvoir entrer en communication avec eux. L'un des deux pouvait très bien rester sur place pour garder un oeil sur la planque de RIX pendant que le second retournait auprès de leur maitre pour indiquer le chemin. Mais tant que ce dernier était inconscient, Lyra avait les mains liées. Elle avait bien envoyée une requête aux services de renseignements pour reprendre le contrôle de l'Ordre de l'Ombre à la place du Vent le temps qu'il se remette sur pied, mais on lui avait indiqué que ces espions n'étaient liés au Reike que part Orion Yamveil et nul autre intermédiaire n'était envisageable. La Sénéchale eut donc le temps d'enrager et de ruminer son échec partiel.

    Partiel, dans la mesure où ils savaient au moins à qui ils avaient affaire. Une fiche détaillée avait été dressée de l'assassin, répertoriant tout ce qu'ils avaient appris sur lui, à savoir son apparence, ses capacités, son objectif, son mode opératoire et les pouvoirs qui avaient été observés. Toutes ce informations avaient été au prix de quelques vies, dont celle du Majra, mais tous s'avaient - sauf le Majra - à quoi ils s'étaient engagés. Tous étaient heureux de donner leur vie pour l'Empire.

    La Tovyr, elle, était aussi prête à donner sa vie pour le Reike, mais pas dans l'immédiat, tout du moins pas avant d'avoir mis le grappin sur le serviteur des Titans qui rodait. Il n'était pas non plus question d'attendre qu'il s'en prenne au Coeur comme il l'avait prévu. Et même si c'était le moyen le plus sur de le débusquer, c'était aussi le plus risqué, tant Corvus Sanariel était primordial au bon fonctionnement de l'Empire, en plus d'être un allié capital de la Tovyr Leezen.

    Elle avait donc expressément demandé au carabin de la prévenir dès lors que le Vent reprendrai connaissance. Et lorsque l'information lui parvint, elle n'eut qu'à descendre quelques escaliers, ayant fait installer Orion dans l'une des dépendances de l'État-major Central où elle avait elle-même un bureau. Ce fut donc toujours en tenue civile qu'elle pénétra dans la pièce sans même s'annoncer, rivant ses onyx dans les rubis du maitre espion. L'esculape disposa aussitôt en refermant derrière lui, son silence ayant été aussi assuré.

    - Orion, je vois que vous reprenez des couleurs, bien. Il va me falloir un moyen de communiquer avec vos espions, je soupçonne qu'ils détiennent une piste vers ce... RIX.

    Pas un "bonjour", pas un "vous allez bien ?", mais c'était une Tovyr, c'était une Leezen, et c'était Lyra. Point de surprise dans sa manière très directe d'aborder les choses. Seule l'efficacité primait, et la patience de la Griffe et de l'Oreille avait également ses limites à ne pas négliger.

    CENDRES



    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Lun 6 Mai - 19:50
    Un mal de crâne assommant. Aucun souvenir de ce qu’il s’était passé avant son évanouissement. La dernière chose dont le Vent se souvint ? Faire face à l’abomination qu’était ce « RIX ». Cette masse d’ombre rampante sur les pavés de la cour intérieure du domaine du Majra. Les regards apeurés des soldats, le dévisageant. Tout était mélangé tant les informations se battaient en nombre dans sa tête.
    Fort heureusement, il n’entendait aucune voix, rien. C’était un bon signe, au moins, il ne finirait pas comme tous ces tarés qui étaient possédés par des soi-disant démon. Parfait.

    Ses prunelles écarlates s’écarquillèrent, tandis que le maître-espion découvrait une chambre, si on pouvait appeler ça comme ça. Du moins, c’était ce qui s’en rapprochait le plus. Bref. Le Vent découvrit donc une chambre, mais il n’arrivait pas à faire le lien avec sa demeure ou, une demeure connue. Grosso-modo, il n’avait pas la moindre idée de son actuelle position. Avait-il été capturé par Rix ? Non, pourquoi ce truc serait aussi bon avec lui ?
    Tandis qu’il se redressait, se mettant en position assise sur la couche qu’il eût pour ces deux derniers jours et, portant une main sur son crâne, l’espion réfléchissait. Fort heureusement, sa réflexion fut cassée par une voix familière : Lyra Leezen était ici.

    Ses prunelles carmines glissèrent jusqu’aux perles de la Tovyr, puis Orion remarqua qu’il ne porta aucun vêtement. Il s’empressa donc de se couvrir de sa couverture, puis écouta les paroles de la Tovyr.

    « Bonjour, Lyra. » Répondit-il, avant d’entourer son être d’une nappe d’ombre, cachant son corps qui, visiblement, était resté sans vêtement. Il se leva de sa couche, posant un pied à terre, puis se dirigea vers ce qui semblait s’apparenter à une armoire. Le soleil, de sa lumière dorée, avait du mal à éclairer l’intérieur de la pièce.

    « Des vêtements… » Murmura-t-il, avant de finalement en trouver. Rapidement, il s’habilla, puis s’approcha de la Tovyr, tout en dissipant cette nappe obscure recouvrant son être. Pas un sourire, rien. Il était beaucoup moins expressif qu’auparavant. Normal, il venait de dormir deux jours, juste après avoir subi une transformation. Bien évidemment, il ne se souvenait de rien, pas même de sa petite escapade sauvage dans les ruelles de la ville.

    « Mes espions ? » Fit-il, tout en rigolant légèrement. Un rire froid, amer. Pourtant, c’était un rire franc, il riait. « Comment voulez-vous que je sache où sont mes espions, Lyra ? » Grogna-t-il, le timbre de sa voix devenant légèrement plus grave, tandis que son visage s’approchât de celui de la Tovyr. Ses prunelles se fendirent légèrement, alors qu’il reprît sa position initiale.
    « Excusez-moi. » Lâcha-t-il, tout en faisant deux pas en arrière. Il porta délicatement sa main droite à son menton, puis se mit à réfléchir. Il réfléchit, longuement, avant de finalement sortir sa déduction.

    « Dites-moi, Lyra. Que s’est-il passé exactement ? J’imagine que vous n’avez pas réussi à capturer l’entité. Mais, je ne me souviens de rien, à part m’être tenu devant elle, la regardant avec attention. J’étais presque en admiration devant cette masse d’ombre. Avant que ses prunelles écarlates ne me fixent. Puis, plus rien. » Fit-il, marquant une légère pause, soupirant puis, frottant son propre bras, sur lequel il eut quelques douleurs.
    « Il y a eu des pertes, dans nos rangs ? Et le Majra, il est mort ? » Demanda-t-il, la voix légèrement tremblotante. Il observait, attendait la réponse de son interlocutrice.

    Comme pour se remettre les idées en place, le Vent porta ses deux mains sur ses joues, claquant légèrement ces dernières. Son mal de crâne se dissipa lentement puis, il prit une grande inspiration.

    « Bien. Mes espions… » Marmonna l’ancien humain, tout en se mettant en marche, passant à côté de Lyra. Il sortit de la pièce puis, de nouveau, sa voix résonna. « Suivez-moi, Lyra. » S’écria-t-il, tout en partant de l’État-Major Central d’Ikusa. Oui, il venait de subir un traumatisme, de dormir plus de deux jours et surtout, de se transformer en monstre. Pourtant, il était plein de vie. Était-ce pour autant inquiétant ?

    - - -

    Orion, à dos de monture, avait conduit Lyra dans un lieu reculé de la ville d’Ikusa. Une forêt dense, située au nord de la ville, là où peu de personnes s’aventuraient. Non seulement, parce qu’elle était remplie de créature, mais aussi, parce qu’elle ne menait nulle-part. Au-delà de cette forêt se situait de nouveau le désert.
    Les deux protagonistes arrivèrent enfin à destination. Un modeste temple, pas bien grand et, bien dissimulé au cœur de cette dense forêt. Orion descendit de son cheval, puis se tourna vers Lyra. Un bref sourire fendit son visage, puis il lui fit un signe de la tête, lui indiquant qu’elle pût le suivre.

    « C’est un lieu gardé secret, Lyra. Seuls l’Oreille, l’Ordre des Ombres et moi-même le connaissons. » Déclara-t-il, laissant sa voix se faire absorber par les arbres environnants. « C’est ici qu’est la base du Vent du Reike. » Fit-il, le sourire aux lèvres.

    À cause des récents événements, le temple avait été évacué de tous les espions agissant pour le Vent. C’était ici qu’Orion et l’Ordre des Ombres devaient se retrouver, si quelque chose de dramatique devait arriver à l’un d’entre eux.
    Quatre. Ils étaient quatre. L’un d’eux sortit de la pénombre, puis posa son regard sur les protagonistes. Les prunelles écarlates d’Orion glissèrent en direction de Lyra, alors, un léger sourire décora son visage balafré.

    « Voici mes espions, Lyra. Posez donc vos questions. » Déclara-t-il, laissant la parole à la Tovyr.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Lun 6 Mai - 22:28

    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune - Page 2 Jun-sun-3

    Lyra Leezen était convaincue que suite à la malédiction qui l'avait frappé, Orion Yamveil était compromis. Ils ne pouvaient plus s'appuyer sur lui, un porte-parole de l'Oreille avait même conseillé à la Tovyr de se séparer de lui et de continuer l'enquête sans le Vent. Au vu de ce qu'il s'était passé et des pouvoirs de manipulation du serviteur des Titans, il n'était plus possible pour Orion de continuer. En revanche, si la Sénéchale n'avait pas écarté le Vent comme elle aurait dû le faire, c'était précisément car elle n'avait pas le choix : Elle avait besoin de lui pour contacter l'Ordre de l'Ombre dont elle était persuadé d'être en possession d'une piste menant à RIX. Elle n'avait donc pas le choix que de conserver ce tandem pour le bien de l'opération.

    Lyra observa en silence son interlocuteur visiblement tout quinaud de se présenter dévêtu face à elle. Un point qu'elle n'avait même pas relevé, tant le corps masculin n'avait aucun secret pour elle et était encore moins en position de l'intimider ou de la décontenancer. Elle garda les mains enfouies dans les longues manches de sa longue cape de soie grisée. Ses deux orbes noires détaillaient le Vent sans le quitter une seule seconde. Il semblait avoir beaucoup de questions tandis que la Tovyr n'en avait qu'une seule. Et si elle voulait obtenir une réponse, il semblait inévitable qu'elle satisfasse sa curiosité en premier lieu. Plantée sur le seuil de la porte, elle renifla avant de lui répondre d'un ton monocorde.

    - RIX vous a écarté de l'opération dont j'ai repris les rênes. Pour ce qui est du Majra Gitcen Hilleli, il a été tué par l'entité avant qu'elle ne se sauve. On m'a recommandé de vous extraire de l'équation. Définitivement. Mais il se trouve que vous êtes indispensable, étant le seul à pouvoir entrer en contact avec vos espions qui se terrent je ne sais où.

    Ayant ramené le sujet de la conversation à l'Ordre de l'Ombre, Orion accéda à sa demande en la guidant à l'extérieur. Elle le suivait de près et des hommes en civil ainsi que des espions de l'Oreille, bien plus discrets, leur emboitèrent le pas. Tous avaient été informés de la malédiction du Vent, afin qu'ils se tiennent sur leurs garde. Lyra, elle, n'avait pas besoin de se méfier d'Orion, sachant pertinemment que sous forme humaine ou sous forme de loup, elle pouvait le tuer en un clin d'œil. Il faudrait qu'Orion apprenne à maitriser sa malédiction pour qu'il parvienne à dissiper cette surveillance permanente.

    Finalement, il la mena jusqu'au repaire de ses hommes, durant un trajet à cheval particulièrement silencieux, Orion s'abîmant dans ses souvenirs troublés tandis que le Tovyr guettait le moindre signe du loup chez Orion ou de RIX dans les environs. Les meilleurs assassins étaient ceux qui parvenaient à se dissimuler dans le sillage de leurs cibles, Lyra ayant l'appréhension que tout deux soient devenus des cibles du serviteur des Titans. Mais rien, pas un détail ne lui sauta aux yeux, si ce n'était ce temple particulièrement lugubre engoncé dans une forêt tout aussi inquiétante. La Sénéchale démonta, pénétra dans la bâtisse à la suite de l'espion et tomba nez-à-nez avec l'Ordre de l'Ombre.

    Comme escompté, il en manquait un. Ce qui était bon signe pour les conjonctures que Lyra ne tarda pas à énoncer avec une brièveté sentencieuse.

    - Où se trouve l'assassin ? Elle renifla.

    Elle ne l'avait pas appelé RIX cette fois-ci, n'étant toujours pas certain que la créature se prénommait ainsi, rien ne portait à croire que c'était le cas, d'ailleurs. Mais pour leur rapport, il avait bien fallut la désigner d'une façon précise, la Tovyr avait donc décidé d'employer la rune Divina qui avait permis à l'assassin de passer du monde des Titans au Sekaï. Derrière son masque, Lyra perçut le regard de l'espion à son maitre, comme pour chercher un accord qui fut octroyé d'un signe de tête de la part de l'intéressé.

    - Un membre de l'Ordre le surveille en ce moment même. Il se terre dans une ancienne distillerie abandonnée des vieux quartiers d'Ikusa. Depuis deux jours, il ne bouge plus, comme communiquant à quelqu'un, au fond d'une cuve.

    Lyra ne souffla mot. RIX était l'entité la plus étrange qu'elle ait pu rencontrer. Non seulement l'assassin avait dévoilé les noms de ses cibles à l'avance, mais en plus il s'en tenait à son plan original malgré ses poursuivants. Il attendait patiemment son heure en silence.
    CENDRES



    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Jeu 9 Mai - 13:44
    Comme à son habitude, la Tovyr accompagnant le Vent se montrait direct dans ses paroles. Pas un bonjour, rien. Elle allait droit au but et, c’est exactement pour cette raison si particulière qu’Orion l’appréciât. Ça et aussi le fait qu’elle fût une excellente combattante. Elle faisait preuve d’un minimum de jugeote et de compétence, sachant prendre les bonnes décisions en temps et en heures.
    Elle le prouva même à l’assassin à plusieurs reprises, mais surtout lors de leur dernière rencontre avec RIX. Si Orion n’avait aucun souvenir de ce qu’il s’était passé ce jour-là, il savait s’être mis bêtement en danger, surplombant et fixant le tas d’ombres. Mais, visiblement, il était ressorti indemne -ou presque- de cet affrontement.
    Car oui, personne encore n’avait jugé bon d’annoncer à Orion qu’il fût devenu un Lycanthrope, une créature jugée comme parfaite par les Titans, apparemment. Ce dernier ne comprit d’ailleurs pas pourquoi on avait recommandé à la Tovyr de l’évincer de l’enquête, mais bon.

    Le membre de l’Ordre de l’Ombre annonça donc sans trop tarder la position de RIX. Étrangement, ce dernier se terrait dans une distillerie abandonnée d’Ikusa, dans les anciens quartiers. La sécurité y était pourtant garante, était-ce donc pour cela que personne ne l’avait encore coincé ? Personne ne jugeait bon d’aller observer les anciens quartiers et les bâtiments abandonnés ? Enfin, l’heure de l’intervention allait certainement bientôt approcher. À peine réveillé qu’Orion dût déjà repartir au combat, toujours sans savoir qu’il pouvait perdre le contrôle à tout instant.
    « Une distillerie… Intéressant. » Marmonna le Vent, faiblement, tout en se caressant le menton et en réfléchissant.

    Les prunelles écarlates du Vent glissèrent en direction du regard de la Tovyr. Le visage quelque peu balafré d’Orion se fendit d’un simple et bref sourire, avant de reprendre une expression plus que sérieuse.
    « Il est temps pour nous d’agir, Lyra. Je ne sais pas ce que RIX trafic là-bas, mais à l’évidence, il est en train de communiquer avec son maître. Certainement un Titan, c’est une évidence. Il est de notre devoir de l’arrêter au plus vite avant qu’il ne fasse quelque chose de stupide, encore et, qu’il ne s’en prenne au Cœur. Il serait fâcheux que l’empire perde, une fois de plus, l’un de ses fonctionnaires les plus importants. » Déclara-t-il. Son regard se dirigea cette fois sur l’assassin de l’Ordre de l’Ombre, qui attendait les directives de son supérieur.

    « Bien. Rassemble toutes les ressources nécessaires au combat. Ce soir, on attaque. Surtout, assure-toi qu’il n’y ait personne autour de la distillerie, que les civils ne pâtissent pas de l’affrontement contre RIX. S’il se cache là-bas, c’est pour une bonne raison. Si ses forces grandissent de trop, alors bon nombre de personnes peuvent perdre la vie, même nous. » Commença le Vent, balayant du regard chacun de ses hommes, comme pour s’adresser à l’ensemble.
    « Nous ne sommes pas à l’abri de la mort, moi y compris. Si jamais l’un d’entre nous perd la vie, n’oubliez pas le pacte de l’Ombre. Bien. J’ai tout dit. À vos postes et, soyez présent à la distillerie ce soir au lever de Lune. » Termina-t-il, donnant des indications et des ordres précis à sa troupe.

    Faisant demi-tour, le Vent, accompagné de la Tovyr, retourna là où ils avaient laissé leurs montures. Orion était préoccupé par toute cette histoire. Quelque chose ne collait pas. Il n’avait pas toutes les cartes en main pour s’assurer une victoire face à l’entité unique et, il le savait, il pouvait très bien perdre la vie, tout comme ses hommes ou Lyra. Personne n’était à l’abri, pas même le plus puissant être de tous le Sekai.

    Enfin devant les montures, Orion laissa son regard carmin glisser jusqu’aux perles de la Tovyr. Pas un sourire, rien, il avait l’air bien plus inquiet qu’à son habitude, ne sachant pas pourquoi. Encore une fois, il n’était même pas au courant de sa récente transformation en lycanthrope, peut-être était-ce cela qui le perturbait ? Ne pas savoir ce qu’il s’était réellement passé ce soir-là. Ne pas savoir comment, en faisant un acte suicidaire, il était parvenu à rester en vie.

    « Vous ne m’avez pas l’air inquiète, Lyra. La mort ne vous effraie pas ? Je sais que vous, dans l’armée, vous êtes fier de mourir pour votre Nation. Je devrais l’être aussi, mais, pourtant, ce n’est pas le cas. » Fit-il, laissant à son interlocutrice la possibilité de répondre si elle le désirait. « Peu importe. Prévenez vos hommes, puis allons à la distillerie et gardons un œil sur RIX, le temps que toutes nos troupes soient prêtes à encercler le bâtiment. » Ajouta-t-il, tout en montant à califourchon sur son cheval.

    « Bien, partons Lyra. Je compte sur votre discrétion pour garder l’endroit secret. » Termina-t-il, un léger sourire dessiné au coin des lèvres.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Ven 10 Mai - 22:58

    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune - Page 2 Maor-hazon-render-final-post

    Lyra voyait d'un mauvais œil que le Vent ait décidé de l'heure de l'assaut, de surcroit qu'il l'ait placé au coucher du soleil, ignorant tout de ce qu'il se passerait pour lui lors du lever de lune. Or, si elle ne l'en avait pas informé c'était pour le garder pleinement opérationnel, étant dans l'ignorance de sa malédiction, il avait son esprit entièrement consacrée à l'affaire sur laquelle ils travaillaient. Ceci-dit, maintenant qu'il avait accédé à la demande de la Tovyr, à savoir la mettre en relation avec ses espions, elle pourrait l'en informer. Il comprendrait alors la danger qu'il pourrait représenter pour leur mission, et ainsi se retirer de lui-même des rouages de celle-ci. Lyra pouvait très bien continuer sans lui, et il serait plus sage qu'il évite une nouvelle transformation en plein milieu d'une intervention cruciale à la capture de l'assassin. Toutefois, la Sénéchale ne pouvait jamais être sûre de la réaction et encore moins de la décision d'Orion.

    D'après l'espion, la créature était immobile au fond d'une cuve, murmurant des paroles incompréhensibles - en Divina surement - comme s'il communiquait entre les réalités avec sa maitresse qui se révélait être nulle autre qu'Aurya, la titanide de la perfection. Et si Lyra peinait à comprendre comment un Être si répugnant que RIX pouvait être une création de celle qui détruisait tout ce qui n'était pas à son image, ils tenaient cette information de la bouche même de l'assassin. Jusqu'à présent, Aurya n'avait récemment rien attenté contre le Sekaï, contrairement à Zeï, Kazgoth, Kaiyo ou encore X'o-rath. Aurya se révélait tout aussi pernicieuse que ses pairs, mais d'une manière bien moins directe, plus insidieuse. Son serviteur était l'incarnation de son mode opératoire considérablement plus vicieux et tout aussi incisif que celle de son antinomie : X'o-rath

    - Je n'ai, en effet, pas peur de la mort. Dans tous les cas elle finira bien par tous nous prendre, même le Soleil que nombre de nos pairs vénèrent finira par trépasser. Non, la mort ne m'effraie pas. En revanche, son regard s'intensifia, je suis terrifiée à l'idée que mon nom soit oublié dans les méandres de l'Histoire. Je refuse de mourir avant d'avoir apposé une marque au fer rouge sur la trame du Sekaï.

    Ils chevauchèrent alors en silence un moment, non sans presser les chevaux, afin de laisser le temps à Orion de digérer les paroles de la Tovyr.  Cette dernière, si elle donnait l'impression d'avoir réponse à tout, c'était purement grâce à un esprit calculateur capable de murir rapidement des réflexions étayées. Ils purent talonner davantage les cheveux au fur et à mesure que la végétation se faisait moins dense, les arbres verdoyants passant aux arbustes décharnés, les arbustes passant aux aux buissons épineux. Le désert bordant Ikusa se présenta de nouveau devant eux. Remontant à la hauteur de son acolyte, Lyra décida qu'il était temps d'aborder le sujet sensible. Pour autant qu'elle le fit avec le ton abrupte habituel, tout aussi directe.

    - Orion, si vous ne vous souvenez pas de ce qu'il s'est passé chez le Majra, c'est que vous avez été victime d'une malédiction. Vous vous êtes changé en lycan. J'ai dû vous mettre hors d'état de nuire pendant que RIX se caletait dans l'ombre. Elle renifla de dédain.

    CENDRES



    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Sam 11 Mai - 15:14
    Vouloir garder une trace de son nom, de sa gloire, dans l’Histoire. C’était là l’objectif de bon nombre de grands officiers de l’Armée, qu’elle soit reikoise, républicaine ou, shoumeïenne, pour le passé. À quoi cela pouvait bien servir, de se sacrifier au combat et à la guerre, pour la gloire de son propre pays, si l’Histoire nous oubliait ? À rien, à l’évidence.
    L’Histoire elle, ne reconnaîtra que peu de personnes, sur les milliers, voire les millions jusqu’à maintenant, qui s’étaient battues pour leurs Nations. Elle ne reconnaîtra que les grands noms, comme le Général des armées, la Griffe pour le Reike, certainement les Tovyr, poste prestigieux, second du Général, et quelques valeureux soldats s’étant fait un nom, comme étant des héros.
    Alors, Lyra n’avait rien à craindre. Elle s’était déjà forgée un nom dans la grande cité de Kyouji. Elle était une Tovyr de renom que beaucoup respectaient, que ce soit dans sa ville natale, ou à travers tout le Reike. Si prestigieuse que, pendant une courte durée, elle s’était vu confier l’armée Reikoise, Fictilem et Crudelis s’étant absentés. Si cela, ce n’était pas une marque de glorification, que lui fallait-il de plus ?
    Orion, Vent du Reike depuis seulement deux années, ne pouvait pas en espérer autant. Il était un espion, il avait une couverture. Même s’il occupait un poste prestigieux, second de l’Oreille, son ami et, que sa Cellule était l’une des plus importantes, combattant d’arrache-pied les archontes, il ne pouvait pas espérer voir son nom apparaître dans les livres d’Histoire. Mais, il s’en fichait, ce n’était pas ce qu’il recherchait de toute façon.
    Tout ce qu’il voulût, c’était exercer son métier de chef-espion sous les ordres de l’Oreille et, de protéger son pays, cette nation qui l’avait vu grandir, qui l’avait élevé. Mais aussi, comprendre les motivations des croyants et des sectaires, comprendre pourquoi avait-il besoin de croire en une force supérieure, pourquoi devoir faire le mal pour honorer cette même force. Tel était le combat d’Orion Yamveil.
    « Vous êtes déjà une grande femme; Lyra, n’en doutez pas une seule seconde. Votre nom apparaîtra sans l’ombre d’un doute dans les livres d’Histoire. Que vous mourriez aujourd’hui, ou que vous parveniez à atteindre le rôle aussi prestigieux que compliqué de la Griffe de l’Empereur. Je considère et j’affirme sans la moindre peine, que vous êtes une héroïne du Reike. Et cela ne sera que plus véridique lorsque nous aurons abattu RIX. Et croyez-moi, je suis prêt à donner ma vie pour sauver notre Nation de cette menace. J’ai bon nombre de personne que je considère comme mes amis à la capitale. L’Oreille et l’Esprit en font partie. Alors croyez-moi que je n’aurai aucun mal à me sacrifier pour que leur vie continue, même si c’est pour trois jours de plus. » Affirma l’assassin.

    Ils continuèrent de chevaucher vers leur destination, tandis que Lyra aborda enfin le sujet sensible avec Orion : sa transformation. Une nouvelle malédiction qui le rongeait, un mal caché, dont il n’avait pas encore connaissance. Aux paroles de son interlocutrice, le Vent, devenu Loup, arqua un sourcil, ne voulant, dans un premier temps, pas croire ses paroles qui semblaient sordides. Mais, après quelques instants de réflexion, il finit par accepter, et encaissa tant bien que mal le choc de la nouvelle.
    Un Lycanthrope ? Il ne savait pas trop quoi penser de cela, tellement que ses prunelles écarlates se détachèrent quelques instants du regard de la Tovyr, sans qu’il apportât la moindre réponse, préférant se concentrer sur l’horizon, la ville dont les remparts se dessinaient au milieu du désert.
    Il n’avait pas la moindre idée de la réaction qu’aurait son meilleur ami, Zéphyr, lorsqu’il apprendrait cette triste nouvelle. Allait-il l’évincer de la Cellule du Vent ? Finirait-il enfermer au berceau, par peur que le Loup incontrôlable qui l’habitait soit en réalité un enfant des Titans ? C’est vrai, il n’avait pas la moindre maîtrise sur sa transformation, sur ce nouvel instinct. Il ne savait rien, pas même comment déclencher sa lycanthropie. N’était-ce pas trop dangereux de laisser une bête sauvage n’ayant pas le moindre contrôle sur elle-même, se balader tranquillement dans les rues de la capitale ? Si. Orion n’était pas sûr de vouloir faire courir un tel risque aux habitants de la capitale reikoise. Mais, l’heure n’était pas à la réflexion.
    Ainsi, le regard écarlate du Vent glissa de nouveau vers les perles sombres de la Tovyr, tandis que sur son visage, aucune expression ne se dessinait. Un ton sérieux. Une voix calme et posée. Un regard enflammé.
    « C’est… surprenant. À vrai dire, je ne sais pas trop quoi penser de cela. J’espère simplement ne pas avoir fait de blessé lors de cette… transformation… » Palabra le Vent, tout en baissant son regard.

    Enfin, les protagonistes arrivèrent aux portes de la ville. Il était l’heure de préparer un plan qui tînt la route et qui, cette fois-ci, fut une véritable réussite. Normalement, le Vent et la Sénéchale avaient toutes les informations nécessaires pour éviter un échec cuisant, comme le dernier, à la demeure du Majra. Simplement, il fallait prendre en compte la lycanthropie maladive de l’assassin, qui n’avait aucun contrôle sur celle-ci.

    Rassemblés en lieu sûr, Orion laissa ses prunelles écarlates venir à la rencontre du regard de la Tovyr, puis porta l’une de ses mains sous son menton, comme pour réfléchir. Le plan devait être infaillible, cette fois-ci. Et, en toute modestie, les plans de l’assassin étaient presque toujours excellents.
    « Encerclez le bâtiment avec vos hommes, Lyra. Je sais que vous êtes connue pour l’utilisation d’ingénierie militaire sophistiquée, alors usez donc de cela pour permettre une capture certaine de la cible. Je suis certain que vous avez un engin suffisamment puissant pour le tenir immobile ou l’empêcher de fuir. Et surtout, équipez vos hommes non pas d’arc, puisque les flèches semblent inutiles face à lui, mais de boucliers. Aucune arme offensive ne peut découper une masse d’ombres comme celle-ci, alors autant garantir la survie d’un maximum d’hommes en leur offrant une protection adéquate. Ils seront bien plus utiles à servir de chair à canon sur un champ de bataille, plutôt qu’à mourir pour la capture d’un monstre dont nous ne savons rien. » Argumenta-t-il, comptant sur les connaissances de Lyra pour réussir cette mission.

    Un plan dont Orion avait mûrement réfléchi aux différents paramètres durant leur chemin, du temple de l’Ordre jusqu’à la capitale. Il était maintenant temps d’établir une stratégie d’attaque qui était digne de ce nom.
    « Pour ma part, je vais me poster sur le toit, avec les membres de l’Ordre de l’Ombre, lorsqu’ils auront fini de faire évacuer le quartier, s’ils y arrivent. De là, je surveillerai attentivement RIX et me préparerai à l’assaut, qui sera donné dans un premier temps par moi et mes hommes. Je vous ferai signe une fois que nous y allions. L’objectif n’est pas d’attaquer RIX, mais de se jouer de lui pour suffisamment le déstabiliser. Pendant ce temps-là, vous irez derrière la porte de la pièce dans laquelle nous serons, puis canaliserez toute votre puissance électrique. Une fois RIX bien au centre de la pièce, face à la porte, je me téléporterai derrière vous pour vous donner le signal et vous déchainerez toute votre puissance sur ce fumier. » Continua Orion.

    « Il devrait être paralysé suffisamment de temps pour que nous puissions prélever son masque qui, vous serez d’accord avec moi je l’imagine, est sans nul doute son point faible. » Termina-t-il.

    Il laissa ensuite le temps à son interlocutrice de rajouter ses directives, si elle avait quoi que ce soit à dire en plus, puis fila préparer le quartier à l’évacuation.

    - - - -


    L’Ordre de l’Ombre, ainsi que leur chef, Orion, étaient postés sur le toit de la distillerie, tandis que les dernières lueurs orangées du Soleil s’éteignirent. Le Vent s’approcha du rebord du toit, puis mira le sol, tentant de repérer la Tovyr parmi les soldats attendant tout autour du bâtiment. La tension était palpable, la moindre erreur serait catastrophique et RIX risquerait d’être lâché au cœur de la ville.
    Nul doute qu’il serait capable de faire un véritable ravage dans le quartier actuel. Ce serait un véritable drame, aussi bien pour la Tovyr, que pour le Vent.

    Une fois la Tovyr en vue, le Vent fit un signe de la main pour lui indiquer qu’il était prêt à mettre à exécution le plan élaboré plus tôt. Il lui laissa le temps de se préparer, puis fit un demi-cercle, regardant les cinq assassins d’élite composant l’Ordre de l’Ombre. Là aussi, il fit un signe de la tête, pour leur indiquer qu’il était temps de mettre le plan à exécution.
    Tous se postèrent alors, invisibles, devant une fenêtre.

    Orion entra, invisible lui aussi, dans la distillerie, puis fit naître cinq ombres aux quatre coins de la pièce dans laquelle se trouvait cette ignoble masse noire. Puis, l’Ordre de l’Ombre arriva, fondant sur RIX pour attirer son attention.
    Alors s’engagea une véritable bataille, à sens unique. Les espions eux, ne faisaient qu’attirer l’attention de l’entité unique, afin de le déstabiliser du mieux qu’ils le pouvaient. Ils l’attirèrent non sans mal face à la porte dont Lyra devait surgir, déchaînant toute la puissance de sa foudre.

    Une fois RIX bien au centre, Orion se téléporta de l’autre côté de la porte, là où une ombre l’attendait. Son corps, vêtu de son armure habituelle, se matérialisa aux côtés de la Tovyr. Ses prunelles écarlates vinrent capter son attention, tandis que ses lèvres se rapprochèrent de son oreille.
    « Allez-y. » Murmura le Vent, un léger sourire fendant son visage. Puis, il revint à l’intérieur de la pièce, pour observer le déchaînement de puissance de la Tovyr.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Lyra Leezen
    Lyra Leezen
    Messages : 319
    crédits : 2278

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B - Tovyr
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3068-lyra-leezen-la-senechale
  • Sam 11 Mai - 17:27

    Le Lever de Lune


    Le Lever de Lune - Page 2 Steve-10

    Il fallait reconnaitre que le Vent faisait honneur à sa fonction, faisant preuve d'un immense sang froid face à la révélation de sa malédiction. Là où un esprit faible se serai délité face à une telle information, Orion garda contenance et renchérit même en déployant un plan d'assaut bien construit. L'esprit pragmatique et calculateur de la Tovyr ne pouvait que se reconnaitre dans celui de l'espion, tout aussi efficacement redoutable. En revanche, il ne se retira pas de l'équation pour autant. Sachant qu'au lever de lune il pourrait très bien se changer contre son gré en loup, il tint à rester au sein de l'opération. Lyra percevait les motivations qui le poussaient à vouloir y participer, mais elle ne pouvait manifestement plus lui accorder sa pleine confiance. Lors de l'assaut, elle garderai un œil sur lui, au même titre que leur cible. Elle ne se ferait pas avoir de la même façon une seconde fois.

    La distillerie désaffectée dans laquelle le serviteur des Titans se terrait était située en périphérie des vieux quartiers de la capitale, aux bâtisses basses et insalubres pour la plupart. Ici étaient parqués les janissaires et civils les plus démunis du Reike, en dépit de la redistribution des richesses. Tout système avait ses écueils. Ce genre d'édifices laissés à l'abandon étaient fréquents dans une nation millénaire au développement constant, parfois fulgurant. Cette ancienne distillerie a pris feu en l'an -23, elle avait été consumée en un rien de temps, contenant nombre de cuves hautement inflammables. Personne ne s'était dérangé à la remettre sur pied après l'incident, la laissant à la décrépitude la plus totale.

    Ce fut précisément cet évènement de son histoire qui inspira la Tovyr pour élaborer son plan visant à contenir l'assassin dans un périmètre réduit. Le feu allait être l'ingrédient principal de sa capture. Ayant fait apporter une quantité non négligeable de feu grégeois, la Sénéchale fit déverser ce dangereux liquide poisseux tout autour de la bâtisse, en un cercle qui délimitait une frontière invisible, mais qui deviendrait un mur de flammes infranchissable à la moindre étincelle. Un alchimiste pyromancien avait reçu la consigne de déployer cette muraille ignescente dès que le signal de l'assaut aurait été donné. Afin d'éviter que le quartier tout entier ne parte en flamme, des dispositions avaient été prises afin d'éviter la moindre propagation de l'incendie.

    Une fois l'arène tracée, Lyra laissa le temps aux hommes d'Orion d'assurer la sécurité des lieux en s'assurant qu'aucun gêneur ne fasse irruption. Tout ceci fut réalisé sans pénétrer dans la distillerie tout en limitant le grabuge, afin que RIX ne soit pas alerté de ce qu'il se préparait au dehors. La créature était toujours immobile au fond de son trou, dans un des halls du bâtiment, signe qu'il ne se doutait pas un instant de ce qui l'attendait. Tout comme l'entité avait désigné des jours précis pour chacun de ses assassinats, la Tovyr et le Vent avaient fixé l'heure de l'assaut aux premières braises du crépuscule.

    Nombre d'hommes étaient en position, à l'intérieur de la zone du feu grégeois et à l'extérieur. Ces archers avaient été équipés de flèches inflammables tandis que la Tovyr Leezen s'était munie de son bâton de mithril ainsi que d'un sabre à double tranchant. Les soldats du Reike présents sur place, dissimulés dans les ombres, truffant de toute part le lieu de l'attaque, avaient revêtit des manteaux recouverts de chaume épaisse, dans l'espoir de se prémunir du corps méphitique de la créature, le moindre contact avec RIX étant mortel.

    La Sénéchale attendait donc dans une petite pièce adjacente au hall où s'alignaient une dizaine de cuves éventrées. Au fond d'une d'elles végétait leur cible. Lyra Leezen, écoutant patiemment le déchainement de l'apôtre des Titans au travers de la paroi, maitrisant parfaitement sa respiration, canalisait depuis un certain temps sa magie, des arcs électriques parcourant l'extrémité de ses doigts et les pointes de ses cheveux attachés en arrière. Soudain, elle perçu le signe d'Orion et fit voler les vantaux de la porte grinçante.

    Là, dans le hall, se démenait une imposante masse noire, aussi imposante que Tensaï, mais totalement difforme, telle un nuage de fumée charbonneuse. Au sommet de celle-ci, le masque de RIX rugissait en envoyant des bras gélatineux en tout sens, pourchassant les espions tels des moustiques lui tournant autour. Orion en faisait partie, attaquant à répétition dans l'espoir d'atteindre le visage du monstre qui peinait à bloquer les attaques. Lyra renifla, affichant une mine de dégout avant de bien camper le sol sablonneux de ses pieds.


    Là, la salle s'illumina d'une lueur vive, les espions bondirent en arrière pour s'extraire du piège qui se refermait sur RIX. De toute part jaillirent des arcs électriques, du sol, des poutres, du plafonds percé, des traits de foudres s'arquèrent pour fuser en direction de l'amas ténébreux de l'entité. Un crissement assourdissant fit vibrer l'air, vrillant tous les tympans des personnes en présence. L'éclat fut si aveuglant que même Lyra dû plisser les yeux pour voir RIX se tordre, ses bras se délitèrent, son corps s'immobilisa, comme pétrifié, parcourus par des sursauts électriques. N'importe qui serait mort sur le coup, et pourtant la créature visiblement fait d'un mélange d'eau et d'ombre ne se carbonisa pas comme escompté, mais fut immobilisée par le courant qui le traversait.

    Le masque était à découvert.

    CENDRES

    RIX
    Race : Création d'Aurya
    Sexe : Inconnu
    Âge : Inconnu
    Métier : Serviteur d'Aurya
    Taille & poids : Variable
    Alignement : Chaotique-Mauvais
    Faction : Titans
    Rang : Inconnu
    Religion : Divinisme
    Avatar : Kaonashi

    Pouvoirs et objets

    Objet unique : Masque sculpté par Aurya
    Pouvoirs : Ombre P3 / Eau P2 / Malédiction P1 / Métamorphose P1

    Pouvoirs uniques : Nécrose
    Capacité de drainer l'âme d'autrui par contact.

    Absorption d'esprit
    Permet d'emmagasiner le savoir d'une victime.

    Description physique

    RIX est une ombre parfaitement lisse, légèrement transparente dans un dégradé s'axant autour de son visage dissimulé derrière un masque au sempiternel sourire atone. Son regard veule scrute le vide, ne se posant jamais sur quiconque. Il n'est pas bien grand, très fin, tout juste visible dans le noir. Mais lorsqu'il déploie toute sa magie, il peut engober un galion entier, se transformant en un amas parfaitement noir, gluant et particulièrement dangereux au toucher. Son corps difforme peut alors prendre une ampleur à l'égale d'un raz-de-marée.

    Histoire

    Création loupée d'Aurya, RIX aurait dû être détruit. Mais la titanide, reconnaissant le potentiel de son échec, l'accepte comme serviteur en dépit de l'imperfection de la créature. RIX se voit offrir un masque de bouleau sculpté pour dissimuler un visage hideux. Son corps étant une arme en elle-même, Aurya ne le perçoit pas comme un échec total.

    Lors de l'attaque de Sable-d'Or par les Archontes de X'O-Rath, Aurya a utilisé pour la première fois l'une de ses propres créations, RIX. Alors que tous avaient les yeux rivés sur les Archontes, Aurya a put tester les capacités de sa créature, certe plus modeste mais tout aussi redoutable, en l'envoyant tuer l'échevin de la ville ainsi que sa garde rapprochée. L'efficacité de RIX fut telle que la titanide enclencha son cycle meurtrier. RIX ne vivait plus que pour renverser l'Empire par une série d'assassinats, devant tuer divers serviteurs de Ryssen pour mieux emmagasiner leurs connaissances afin de se lancer à la chasse aux ministres jusqu'à atteindre, ultimement, le couple impérial.

    Tuer absolument toutes les têtes pensantes du Reike, telle est sa mission. RIX est ce que l'on peut appeler le Baba Yaga.




    Tout savoir sur Lyra Leezen
    Dynasties & Dystopies

    Personnages similaires à Lyra
    Emhyr var Emreis (The Witcher) - Dedra Meero (Andor) - Lord Shen (Kung-fu Panda) - Stormfront (The Boys) - Tywin Lannister (GoT) - General Grievous (Star Wars) - Coriolanus Snow (Hunger Games) - Tanya Degurechaff (Tanya the Evil) - Doug Stamper (House of Cards)

    Thème musical de la Sénéchale
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Orion Yamveil
    Orion Yamveil
    Messages : 101
    crédits : 688

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3369-orion-yamveil-termine
  • Sam 11 Mai - 20:19
    Réapparaissant sur son ombre initiale, proche de l’amas d’ombres que l’on était tenté d’appeler RIX, Orion fit un signe de la main, levant celle-ci, à l’attention de chacun des membres de l’Ordre de l’Ombre. Promptement, chacun des six espions prit de la hauteur, quittant le sol rocailleux, dont l’humidité pouvait se faire ressentir rien qu’en y posant un pied dessus.
    La seconde d’après, Lyra déferla sa pleine puissance sur l’entièreté de la salle. Une explosion électrique si puissante qu’aucun mortel n’aurait pu y survivre. Un pas de travers, un espion qui ne parvenait pas à s’extirper de là à temps et, c’était la mort assurée. Un plan risqué, mais qui, en cas de réussite, valait bien le coup.

    Voyant le tas d’ombres au sol, le masque bien dirigé sur le haut, Orion, en hauteur le mira attentivement, de ses prunelles écarlates. Il ne pouvait pas répéter la même erreur que lors du précédent combat contre l’entité unique. Il ne pouvait pas se laisser, de nouveau corrompre.
    À l’instant où il vit la scène, il se remémora de l’instant précis où la malédiction pénétra son corps, ce moment où, l’esprit de l’esclave d’Aurya avait entravé les sens de l’espion, le transformant presque instantanément en une horrible créature, un lycanthrope au pelage immaculé et à la cuirasse d’un noir aussi sombre que le ciel nocturne.
    Un regard, le sien, se reflétait dans ce que l’on pouvait prétendre être des yeux, chez la créature ignoble. Des prunelles écarlates semblant être une copie de celle de l’espion.
    Puis des mots, une formule, récitée en Divina. Orion n’avait plus le souvenir exact de ce qu’ils étaient, mais ce qui était sûr, d’après lui, c’était qu’ils étaient la cause de la transformation. Là où le regard, était la cause de la malédiction.

    Ainsi, le chef-espion ne se ferait pas avoir une seconde fois. Jamais. Il ferma les yeux, couvrant le carmin de son iris, couleur aussi effrayante que magnifique. Puis, à l’aide de sa maîtrise de la magie des ombres, il créa des sortes de bouchons pour oreilles, lui permettant de ne plus capter le moindre son environnant. Il se priva de deux sens, dans le seul but de ne plus revivre cette atroce transformation. Il ne lui restait plus que le goût et, l’odorat. Inutile, n’est-ce pas ?

    Il se concentra quelques secondes. Le temps presse. Il visualisa la scène dans son esprit. Tout n’était que du noir, des ténèbres. À l’exception d’une seule et unique chose, le masque de RIX. Son supposé point faible. Brise-le et tu briseras le monstre. Une vieille légende que lui contait sa mère, lorsqu’il était enfant. Il ne voulait pas, non, il ne pouvait pas échouer, pas ce soir.
    Si RIX se tirait encore une fois de ce bourbier vivant, alors Orion ne se sentirait certainement plus digne d’occuper la place du Vent du Reike, aux côtés de son ami, Zéphyr, qu’il aimerait tant être capable d’égaler.

    L’acier de sa lame siffla, sortant de son gantelet en un éclat scintillant, reflétant à la perfection les rayons de la Lune, qui venait de se lever. Le Vent se concentra quelques secondes. Il visualisa précisément l’emplacement du masque de RIX. Puis, il usa de ses jambes pour se propulser à toute vitesse dans la direction de l’ignominie.
    Lame pointée vers l’avant, Orion traversa la pièce à une grande vitesse. Chacun de ses hommes était prêt à intervenir, si d’aventure, le Vent devait se transformer de nouveau en un ignoble monstre assoiffé de sang et de Violence. Nous pouvions simplement espérer que non, qu’il ne se transformât pas, qu’il resterait Orion Yamveil.

    Traversant la pièce, Orion arriva enfin à destination. Sa lame, s'ancra dans le sol, puis Orion utilisa sa seconde main pour s'emparer du masque de l'ignoble chose.
    Instantanément, il ouvrit les yeux, puis se propulsa de nouveau en l’air, afin de se positionner de nouveau à sa place initiale.
    Le masque dans les mains d'Orion, il ne restait plus que le tas d'ombre et d'eau noir. Cette fois-ci, il était temps pour Lyra d’agir et, de mettre fin à cet interminable cauchemar. Espérons que sa déflagration suffît à mettre à mort la création d’Aurya, puis que chacun pût retourner à sa vie normale.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum